Crab2ddcc

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2015

MÉDIOCRITÉ

Démocrite, Euripide, Gouvernement, Hypatie, La Fontaine, Leucippe, Lucrèce, Najat_Vallaud-Belkacem, Pirrhon, Platon, religions, réforme_du-collège, Éducation_Nationale, Épicure, Ésope

Laïcité : une loi " Baby Loup " a minima adoptée

Le texte consacre dans la loi la jurisprudence, tant du Conseil d'État que de la Cour de cassation, sur l'application du principe de neutralité dans les structures accueillant des enfants de moins de six ans

 

Une gauche sans éclat

En réalité une majorité des députés ont donné, une fois de plus, l'image d'une classe politique, à l'exception des radicaux de gauche qui voulaient étendre l'obligation de neutralité à toutes les crèches privées ainsi qu'à toutes les structures accueillant des mineurs bénéficiant de financement public* ( * : CAF – État – Municipalités ), plus soucieuse de clientélisme que de servir le pays a voté le texte vidé de tout contenu polémique afin d'apaiser les esprits

 

Apaiser quels esprits ?

Tout personne intellectuellement honnête sait que sans l'endoctrinement des enfants dès leur plus jeune âge dans la religion - les religions, leurs dogmes et leurs rituels auraient disparus du paysage civil et politique depuis longtemps, et les hiérarchies religieuses le savent mieux que quiconque autre puisqu'elles veulent par tous les moyens faire entrer du dieu dans les écoles dont ( entre-autres ) des musulmanes jusque dans l'encadrement des sorties scolaires

 

Une loi pour apaiser les esprit, quand en fait il ne s'agit pour cette gauche qui, depuis plusieurs décennies, ne défend plus la laïcité pour dans l'actualité céder aux pressions d'un chef catholique qui se fait appeler '' monseigneur* '' ( * : Olivier Ribadeau Dumas ) et à un faux amis de la laïcité le bigot J.L Bianco, c'est se moquer, mépriser la conscience des parents incroyants, agnostiques ou déistes sans confessions dans un pays où plus d'une française et un français sur deux se déclarent '' sans religions '' et dont nous savons que la majorité des croyants ne pratiquent pas

 

La laïcité bafouée par des politicards qui pourtant, sans vergogne, sans se lasser à chacune de leurs déclarations font référence aux valeurs de la République laïque

Dans l'irrespect de la loi de 1905, la loi votée ignore l'anti-laïque Concordat, mais aussi les écoles confessionnelles majoritairement catholiques qui au passage faut le redire non rien à voir avec de soit disant '' écoles libres*1 '' car l'un comme les autres sont financés et subventionnés avec l'argent public - un détournement des impôts de tous les contribuables incroyants et croyants, une manne au profit de catégories de religieux

*1 : Dans notre pays quelques écoles sont libres : elles sont non confessionnelles, non subventionnées donc réellement libres puisque indépendantes de l'État ou des pouvoirs publics

 

Suite 1 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/les-lumieres.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/12/les-lumieres-5620621.html

 

Suite 2 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/ruquier-et-les-autres.html

Crab - 15 Mai 2015

 

07/03/2015

Féminisme et Laïcité

Abdennour_Bidar,athéophobie,Aymeric_Carron,Claude_Askolovitch,Dounia Bouzar, Edwy Plenel, Eva_Joly,islam,Jean-Louis Bianco,Laïcité, Nadia_ Vallaud-Belkacem,Régis Debray,Élisabeth_Badinter

ecce homo socialiste

Ecce homo écrit en 1888, par Friedrich Nietzsche, le plus français des philosophe allemand, est une autobiographie à la fois parodique et philosophique

°

Les différences malheureuses ou la laïcité trahie par les gauches

Après la loi anti-laïque de Debré datée du 15 Mars 2004, Jospin devenu Premier ministre tint à l'Assemblée cette phrase ahurissante, « Nous essaierons de les convaincre d’ôter ce signe religieux ( voile ), mais, si elles ne veulent pas, nous les accepterons. », il ouvrira un boulevard aux revendications religieuses musulmanes contre la laïcité, ce sera le point de départ de la montée du communautarisme

 

Depuis Mitterrand ( la première dame ) et Jacques Lang les laïques et les féministes se verront taxés d' « ethnocentrisme » ou de racistes ou ce qui revient au-même sous-entendu racistes : d'islamophobes

 

La laïcité qui, selon le philosophe Henri Peña Ruiz, « consiste à affranchir l’ensemble de la sphère publique de toute emprise exercée au nom d’une religion ou d’une idéologie particulière » suppose une émancipation simultanée des personnes, de l’État, et des institutions publiques. Le terme « laïcité » fait aussi référence à l’idéal universaliste du peuple souverain dont l’unité exclut tout type de privilège, tant des groupes que des individus

 

Une société pleinement féministe est impossible sans laïcité, dans L'un est l'autre Élisabeth Badinter écrivait que "le patriarcat n'est pas un simple système d'oppression sexuelle. Il est aussi l'expression d'un système politique qui a pris appui, dans nos sociétés, sur une théologie. [...] Même si les femmes en furent les ultimes bénéficiaires, le bouleversement idéologique introduit par la Révolution française, la plus décisive des révolutions du monde occidental, portait un coup mortel à tout pouvoir imposé par la grâce de Dieu et par la même à toute idée de supériorité naturelle de l'Un sur l'Autre"

 

Henri Peña-Ruiz, dans Qu'est-ce que la laïcité ?, affirme à raison que " la question des droits des femmes est représentative de tout ce qui se joue en matière de liberté, d'égalité et d'émancipation. [...] La lapidation pour adultère, la privation d'étude, l'ensevelissement du corps sous la burqa afghane, et l'imposition d'un grillage de toile sur les yeux, ne sont que la pointe extrême d'un cléricalisme radicalisé en intégrisme, et dont aucun monothéisme ne fut préservé, si du moins l'on veut bien réinscrire le présent dans l'histoire longue de la liaison dangereuse entre religion et politique"

- suites, 3 vidéos : Élisabeth Badinter

http://crab.painter.free.fr/videos/Elisabeth_Badinter_01.mkv

°

http://crab.painter.free.fr/videos/Elisabeth_Badinter_02.mkv

°

http://crab.painter.free.fr/videos/Elisabeth_Badinter_03-.mkv

°

Documentation :

http://crab.painter.free.fr/textes/Feminisme_et_laicite.odt

°

Abdennour_Bidar,athéophobie,Aymeric_Carron,Claude_Askolovitch,Dounia Bouzar, Edwy Plenel, Eva_Joly,islam,Jean-Louis Bianco,Laïcité, Nadia_ Vallaud-Belkacem,Régis Debray,Élisabeth_Badinter

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/au-dela-du-beau-pays-des-caribous-et-du.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/03/06/au-dela-du-beau-pays-des-caribous-et-du-gaz-de-schiste-5573668.html

 

 

 

06/03/2015

Au-delà du beau pays des caribous et du gaz de schiste

Caribou de péary.png

Selon Abdennour Bidar, nos cousins québecois ont cette fois un peu d’avance : à l’heure où notre ministère de l’Éducation nationale se pose à nouveau la question d’un « enseignement laïque des faits religieux », dès 2008, ils instituent, à l’école publique, un programme obligatoire d’« éthique et culture religieuse » ( ECR ). Selon-lui, il s'agirait d'une laïcité d'intelligente - bref nous, françaises et français attachés à la laïcité sans adjectif, ne nous savions pas si bête, heureusement il a fallut qu'il vînt « l'homme musulman » pour qu'aussitôt la lumière fut - il n'y de dieu que dieu, et cela va de soi il est musulman -

Une institutrice devra raconter, à ses élèves, que le coran* ( la parole d'Allah ) autorise à l'homme de battre sa femme, d'avoir quatre épouses et en bonus sexuel quelques femmes esclaves, qu'au Tribunal dans le cadre d'un jugement une voix d'homme compte pour deux voix de femmes, que Mahomet à mis dans son lit une fillette de neuf ans ? - et j'en passe et des meilleures, au lieu d'apprendre aux élèves à penser !

* : http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

En effet, quelle belle preuve d'intelligence, quand n'est pas enseigné en contrepartie le fait athée,ni sur le plan culturel la recherche athée de l'éthique, cela revient à ignorer toutes les philosophies non matérialistes de la volonté de domination, méconnaître la réponse dialectique faite à toute métaphysique ou ne pas tenir compte de la déconstruction philosophique de hiérarchies artificielles*1 se référant à d'imaginaires arrières-mondes ;

sommes toutes le résultat masqué d'un refus de porter à connaissance, par exemple, les philosophes tels : Leucippe, Démocrite, Épicure, Ésope, Lucrèce, Jean Meslier, Locke, Gassendi, Helvétius, La Mettrie, Holbach, Nietzche, G. Charpak et Henri Broch, R. Dawkins, M. Onfray, ect. ect.

*1 : Mensonge monothéiste

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/71-le-mensoge-monotheiste-suite/

 

Ce que la philosophie nous apprend c'est à parler librement ce que ne sait pas faire la religion, mais pour des croyants : Abdennour Bidar, Malek Chebel et quelques autres « intellectuels » tenants d'autres confessions qui tentent quotidiennement de se faire passer pour des laïques, leur demander de comprendre que sans dieu ce sont les hommes qui construisent tout - décidément ce n'est pas demain la veille

Croyants, ils ne veulent ou ne peuvent pas comprendre que beaucoup de gens se passent de la religion, en ont plus que ras le bol des religions, ou s'écriait Nicolas Bedos lors d'une émissions '' on n'est pas couché '' « vous nous cassez les c... avec vos religions » ;

d'autres ( j'en suis ) s'y intéressent pour en faire la critique athée dans le but de dépolluer la société de toutes idées de soumission

Enseigner le fait religieux ou je ne sais quelle culture religieuse où même l'athéisme, ou encore le doute c'est dans tous les cas apprendre le « quoi penser » des religions, voire du doute ou encore de l'athéisme aux antipodes « du comment penser »

hors le rôle majeur de l'école c'est d'apprendre à penser pour développer l'esprit de critique chez tous les élèves, afin qu'ils puissent lire, écrire et sachent compter correctement et non de les orienter dans le « quoi penser » des religions ou si c'était le cas des philosophies ou modes de pensées de l'athéisme

En réalité ces gens croyants, dans le plus grand mépris des incroyants, de ceux qui doutent ou des déistes sans confession, cherchent à réintroduire ce qu'ils nomment dieu à l'École

Évoquer à l'école, certains des faits religieux ( brûler en public des femmes, sur des bûcher, accusées de sorcellerie, entre-autres... ) a toute sa place dans les cours d'histoire ou d'histoire de l'art sans omettre en contrepartie d'évoquer, dans les cours de philosophie, dans les arts la place humaniste qu'occupent les athées dans les grandes légendes de la pensée ;

n'en déplaise au Comité des droits de l'Homme de l'ONU qui " condamne la France à revoir la loi du 15 mars 2004 ", l'école de la République n'a pas vocation à exacerber les particularismes coutumiers, religieux ou identitaire, d'autant plus si l'on observe que

les croyances font références sans produire la moindre preuve à toutes sortes de divinités, à d'imaginaires arrières-mondes, le rôle de l'école c'est d'enseigner des savoirs, d'enseigner ce qui, dans la nature, est dûment vérifié ou vérifiable, le surnaturel n'est pas de sa compétence - Crab 6 Mars 2015

 

Suites : Un jour férié pour la laïcité

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/un-jour-ferie-pour-la-laicite_2.html

-

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/03/02/un-jour-ferie-pour-la-laicite-5570019.html

 

 

 

05/10/2013

La laïcité n'est pas l'athéophobie

Vincent Peillon.png

Extrait de la présentation d'une Interview exclusive de Pierre Assouline :

Le Ministre de l’Éducation, Vincent Peillon a répondu à nos interrogations concernant la nouvelle Charte de la laïcité qui est affichée et enseignée dans les écoles publiques et privées.Convaincu que l’étiquette « antireligieuse » qu’on lui accole est injustifiée, Vincent Peillon veut surtout voir en elle un contrat qui permettra aux croyants et aux athées de cohabiter sereinement. Publié dans Actualité Juive, jeudi 3 octobre 2013

 

Dire une chose et son contraire n'est pas laïc

Plus loin dans l'entretien, Ahurissant, le ministre ajoute, si la laïcité doit-être enseignée, l’affichage de la Charte ne sera pas imposée dans les écoles confessionnelles sous contrat avec l'État

Que faut-il en conclure ?

 

La laïcité est un pacte, elle n'est pas l'athéophobie

Selon Vincent Peillon : « La laïcité n’est pas une arme : c’est un pacte »

« La laïcité n’est pas l’athéisme. Elle permet la cohabitation des croyances »

 

« La laïcité n’est pas une arme : c’est un pacte »

Que la laïcité soit un pacte, nul en principe n'en doute, sauf les tenants bénéficiaires d'un détournement de l'argent public pour maintenir le financement du Concordat * et les subventions accordées aux écoles confessionnelles ;

autant d'atteintes à la loi de 1905 émanant des confréries de religieux et des gouvernants successifs responsables du viol de ce pacte ;

dans les faits, la plus parfaite démonstration de l'irrespect de la conscience des incroyants ou des agnostiques pourtant majoritaires dans notre pays qui en tant que laïcs et républicains estiment n'avoir pas à participer au financement d'un enseignement des croyances relevant des convictions intimes ( familiale ) de telle ou telle catégorie de citoyens ou citoyennes

* : L'art de se moquer du monde

Je rappelle que l'antidémocratique Conseils Constitutionnel avait statué ( récemment ) que la cohabitation de la laïcité et du Concordat n'est pas anticonstitutionnelle

 

« La laïcité n’est pas l’athéisme. Elle permet la cohabitation des croyances »

Ici, à nouveau, le ministre Vincent Peillon emploie une bien curieuse expression : « la Laïcité n'est pas l'athéisme » au lieu de : « la laïcité est le droit de ne pas croire ou de croire »

Est-ce donc si difficile de s'exprimer en laïc, au lieu de : « Elle permet la cohabitation des croyances », n'est-ce pas plus juste ( laïc ) de préciser « Elle permet la cohabitation des croyances et des philosophies athées »


D'où vient cette difficulté de s'exprimer en laïc, pour les ministres ( femmes-hommes ) de la république, c'est pourtant le premier des devoirs de ce comporter non pas en '' hommes de bonne volonté '', mais en '' personnes de bonne volonté '' au service de toutes les citoyennes ou citoyens incroyantes et croyants

Quand une personnalité politique ne s'exprime pas en laïc, c'est à dire non équitablement vis à vis des citoyennes ou des citoyens incroyants et croyants, elle porte atteinte aux valeurs de la république et rend caduque, dessert toute charte ou rappel de la laïcité ce qui inévitablement profite aussitôt aux tenants toujours prêts à s'enfoncer dans la brèche pour obtenir ou maintenir des privilèges d'un autre temps avec les deniers de tous les contribuables

 

Selon le ministre : « ... notre société traversée depuis plusieurs années par de fortes tensions, la laïcité est trop souvent invoquée pour stigmatiser ou diviser »

 

Qui divise, qui est stigmatisé, ceux qui veulent imposer du dieu ou de son dieu à tout le monde ( entre-autres, en s'affichant avec un voile sur la tête ), ou comme la majorité des français, les laïcs qui exigent que la laïcité soit réaffirmée, ce qui est loin d'être le cas dans la mesure ou le Concordat n'est pas abrogé, ni le financement des écoles confessionnelles [ ni non plus le xénophobe ou raciste Certificat de Coutume qui compte parmi les pires atteintes aux '' droits de l'humain '' ] ?            Crab - 5 Octobre 2013

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/observatoire-de-la-laicite.html

 

 

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/la-peur-de-la-gauche.html