24/10/2014

La laïcité selon Najat Vallaud-Belkacem

Alsace-Moselle - les bigots de la république.png

Pour le judaïsme et l'islam, un illuminé est prêt à sacrifier son fils ( – infanticide - sacrifice d'Abraham ), pour les kato, dans le texte, un dieu prémédite le meurtre de son fils pendant trente trois ans ( peu importe qu'aucun document ne vienne attester l'existence de J.C ni de son père, philosophiquement c'est un acte criminel... )

°

Discours :

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, lors de son audition par l'Observatoire de la Laïcité le 21 octobre 2014

 

Extraits :Tout en rappelant mon attachement à la neutralité du service public, je vous indique que ma position est conforme à celle qu’a rappelée le Conseil d’État : " les parents accompagnant des sorties scolaires ne sont pas soumis à la neutralité religieuse ". Ils ne peuvent être considérés comme des agents auxiliaires du service public et soumis aux règles du service public

Pour autant, il peut y avoir des situations particulières, liées par exemple à du prosélytisme religieux, qui peuvent conduire les responsables locaux à recommander de s’abstenir de manifester leur appartenance ou leurs croyances religieuses - fin de l'extrait

 

Hors le Conseil d'État, ce qui est contraire à la loi 1905, avait déclaré notamment que sur notre territoire le Concordat pouvait cohabiter avec la laïcité ( donc, un privilège, digne de l'ancien régime,octroyé à une minorité religieuse au frais de tous les contribuables )

Le Conseil d’État, auparavant, avait ouvert la voie au subventionnement public des associations religieuses - dès lors qu’elles ne sont pas destinées à la pratique religieuse, un attendu en contradiction avec la loi de 1905 : dans son article 2 stipule en effet que la République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte

Hors les montants détournés au profit des bigots destinés à subventionner de façon déguisée des lieux cultes, auraient dû ou doivent servir à soutenir, dans un usage laïque à financer des actions de solidarité dans les villes où de nombreuses personnes et familles connaissent la précarité, sinon pire

Contre ce que pense et veut la majorité des français et des françaises voici, de la part de la Ministre, une bien curieuse interprétation de la loi sur la laïcité, la pire façon d'afficher le plus grand mépris de la conscience des parents incroyants, agnostiques ou déistes sans confessions ou plus généralement les convictions religieuses ou philosophiques de l'ensemble des parents laïcs ;

 

les parents ne confient pas à l'école laïque leurs enfants pour les voir encadrés durant le temps scolaire ( un temps comprenant les sorties) par des femmes s'exhibant affublées de phallocrates ou impudiques voiles islamiques

 

La France du reste a connu des périodes dans son histoire où une relative liberté religieuse avait fini par s’instaurer sans pour autant que l’athéisme par exemple soit réellement admis publiquement, au début de la III° République. C’est pourquoi la loi de 1905 prend la précaution de préciser que la République« assure la liberté de conscience »

Imaginez une personne encadrante en sortie scolaire avec en lettres sur le dos de son vêtement : '' dieu n'est qu'une fable '' ( ou une absurde invention ) ou encore : '' l'invention dieu ne sert qu'a tromper les peuples '' ( ou à endoctriner les enfants )

En quoi, cette personne, ferait-elle plus de prosélytisme qu'une enfoulardée ?

Là où l'affaire se « maghrébine », c'est quand Najat Vallaud-Belkacem parle de : '' la laïcité dite de combat, qui stigmatise le fait religieux et constitue parfois le masque de l’islamophobie.''

Voila bien l'amalgame dans la grande tradition anti-laïque ou antidémocratique déniant le droit de critiquer un texte raciste, sexiste, athéophobe, homophobe et xénophobe ( le coran ) - c'est pourtant un devoir citoyen, un nécessaire combat que toute personne éprise de liberté se doit de mener en repoussant avec force le refus de l'altérité violemment soutenue par cette idéologie mahométane ( 63 % des sourates sont des incitations à la haine des non-musulmans ), un texte, de surcroît, prônant l'inégalité entre femmes et l'inégalité entre femmes et hommes

 

Najat Vallaud-Belkacem évoque, sans rire, une laïcité de combat constituant le masque de l'islamophobie ;

hors, pour tout remède,sa proposition d'enseigner le fait religieux participe d'une tentative anti-laïque particulièrement masquée comptant parmi les plus récurrentes : c'est à dire enseigner le fait religieux ( fait religieux soit-disant stigmatisé )mais en se gardant bien de proposer en contrepartie l'enseignement à l'école du fait athée

 

[ La liberté de conscience inclut la possibilité de choix de philosophies ou de morales non transcendantes qui ne se réfèrent à aucune puissance surnaturelle comme, à titre d'exemple : l’athéisme, l’agnosticisme, le rationalisme, ect.]

 

[ Rappel : l'islamisme à soif de sang, le gouvernement Valls islamophile fait tout à l'envers, ( sauf pour les mineurs ) il ne doit pas empêcher les candidats jihadistes de partir mais leur interdire, pour préserver notre sécurité, de revenir ] - - - Crab – 24 Octobre 2014

Suites1 : Concordat alsacien-mosellan

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/concordat-alsacien-mosellan/

Suite 2 : Observatoire de la laïcité

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/observatoire-de-la-laicite/

 



 

23/10/2014

Le puritanisme anglo-saxon avait encore frappé

athéophobie,puritanisme_anglo-saxon,Crab,Elisabeth_Badinter,islam,Laïcité,Phallocrates_voiles_islamiques,sexualités,phallocratie,nymphomanie,donjuanisme,libertines,libertins

Un foyer puritain idéal

[ Piqûre de rappel : plus dangereux que Ebola, le « puritanisme » caractérise en français un rigorisme excessif en morale ou une fermeté extrême dans le respect de principes généralement liée à une manière de vivre austère et prude]

°

Parut dans la presse :Une prof virée pour avoir tourné dans un film érotique

A 73 ans, Jacqueline Laurent-Auger ne s'attendait sans doute voir à voir ces vieilles images ressortir, cinquante ans après. Professeur d'art dramatique dans un prestigieux lycée jésuite de Montréal, cette septuagénaire a été licenciée en juillet, rapporte The Global And Mail (en anglais), mardi 22 octobre, après qu'un étudiant l'a reconnue dans Le Journal intime d'une nymphomane, un film érotique sorti en 1973

 

" Ce n'est pas le modèle que l'on veut véhiculer "

" Cela donnait un climat tendu en classe, voire des dérapages. Les étudiants commençaient à se passer le mot. N'importe quel employé du collège se doit d'être un modèle pour les élèves. Ce n'est pas ce modèle-là que l'on veut véhiculer à nos jeunes ", a d'abord justifié Michel April, le directeur de l'établissement, interrogé par La Presse.

 

Face au tollé provoqué sur internet, le lycée Brébeuf a toutefois décidé de faire marche arrière. Selon le Journal de Montréal, la direction de l'établissement a finalement proposé à Jacqueline Laurent-Auger de réintégrer le lycée. De quoi faire sourire la principale intéressée : " Le petit David a fait peur à Goliath ! " Sans dire, pour l'instant, si elle acceptera la main tendue : " Je suis en réflexion. Je rencontre mon avocate demain. Je vais écouter mon cœur. "

Source : Francetv info ( 23/10/2014 )

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/11/13/l-immoralite-est-un-bienfait-de-la-nature.html

 



 

22/10/2014

Misonéisme et mimétisme violent

Charb-Heretique.jpg

 

Il y aurait, selon CHARB ( dessinateur à Charlie hebdo ), encore des chenilles susceptibles de nier l'Évolution

°

Réponse à un lecteur :

Vouloir analyser LE discours Athée se conçoit difficilement puisqu'il n'y en a pas un mais d'innombrables

°

Misonéisme

Je peux penser qu'il vous est possible de différencier le mode de penser de Michel Onfray de celui d'André Comte-Sponville, ou encore de celui de Richard Dawkins à moins d'être soi-même victime du " misonéisme ", c'est à dire : " l'incapacité de concevoir le différent ", ce qui me paraît pour vous fort concevable dans la mesure où les religions monothéistes que vous défendez, auxquelles vous adhérez sont racistes, sexistes ou sacralisent le rejet de l'altérité

 

Mimétisme violent

Le rejet de l'altérité, moins en France qu'ailleurs dans le monde, sauf quand la minorité musulmane de livre à des assauts théocratiques contre la laïcité, place les « lois de dieu du VIIe au XVe siècle » au-dessus des lois civiles ;

ce rejet est d'autant plus vrai, généralisé, de grande ampleur dans d'autres pays ( islamiques pour la plupart ) où les croyants en Dieu se montrent très majoritairement incapables de concevoir ce qui est différent ;

populations endoctrinées, impactées dès l'enfance, conditionnées dans un mode de vie structuré, pétrifié par une religion dénoyautant les peuples, généré à partir de « textes sacrés » visant à formater les esprits dans l'objectif sociétal de banaliser, de normer ce que tout le monde Doit-Être

Ne pas se soumettre, ne pas se conformer ni devenir apostat, dans les pays mis en coupe réglée par les musulmans l'individu y est mis en garde sinon condamné à vivre l'enfer, se voit exclut par sa famille, ses voisins, la société, victime de la normalisation il en subit aussitôt les effets particulièrement calculés par la pratique institutionnalisée, souvent inscrite dans la loi du pays, de toutes sortes de discriminations, pire, souvent et plus particulièrement c'est la mise à mort ou l'emprisonnement des incroyants ;

il se trouve en France des intellectuels ou des journalistes comme Edwy Plenel, Aymeric Carron ou Claude Askolovitch grands docteurs en irresponsabilités devant les « grands médias » pour valoriser « la différence musulmane », voilà bien de leur part une bien curieuse définition ou conception du droit à la différence

Crab - 22 Octobre 2014

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/onfrayphobie.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/21/onfrayphobie-5472998.html

 



 

21/10/2014

Onfrayphobie

kamasutra.png

L'agenouilleur n'est pas l'agenouillé

L'Onfrayphobie sculpturale pièce majeure et centrale du panthéon des zombies ;

sanctuarisée dans le « divin édifice », le sous-ciel de la coupole expose l'agitation perpétuelle, éternelle, intemporelle d'un monde d'agenouilleurs spécialisés dans le maniements, la manipulation des idées sans autres perspective que de bricoler une religion  ;

un traitement des idées ou d'idéaux hors la cité, hors les faits, hors le réel, borné par les livres, déconnecté des réalités, sans le dire, fondée à se substituer à la vie remplacée magiquement par un inexistant surnaturel imaginé in fine, sans souci du monde dans lequel on est, pour faire accroire l'idée totalitaire qu'il faut, agenouillé où les fesses pointées vers les cieux, être tous judéo-chrétiens ou musulman pour être moral

 

À la limite l'indifférence pourrait-être de mise si au bout du compte les religions monothéistes n'étaient pas des documents racistes dont les approches formatent dans la têtes des agenouillés ou fesses pointées vers le ciel les principes du rejet de l'altérité, avec un sexisme, une athéophobie et une homophobie très, très, nettement aggravés dans la musulmane, à l'origine pour cette dernière, dans l'actualité, sans ou avec les armes à la main des pires violences morales et physiques exercées sur les femmes et plus ou moins indirectement sur l'ensemble des populations non-musulmanes un peu partout dans le monde

 

Bien sûr en tant qu'incroyant, lyricomane, mélomane, amoureux des arts, des sciences et de la philosophie j'adhère à 200 % ( sinon plus ) à la mise en pièces pour la meilleure déconstruction des religions monothéistes par Michel Onfray, sans, pour autant, m'interdire de penser différemment de lui sur le sujet des guerres justes ou guerres pas justes

Cela signifie que je ne partage pas sa position ni ses analyses sur les guerres actuelles en Afrique, au proche et au moyen-orient dans la mesure ou il estime que doit prévaloir la discussion, la prééminence de la diplomatie, ou en cas d'échec le recours aux services secrets pour débarrasser un pays d'un dictateur, d'appuyer son raisonnement à partir du constat que l'on ne fait la guerre que là ou c'est facile en se gardant bien d'aller bombarder le Pakistan, la Chine ou l'Arabie Saoudite

( Petite parenthèse pour rappeler que dans les pays dominés par les musulmans toutes les populations ne sont pas toutes musulmanes ni croyantes, bien que les incroyants en permanence menacés, pour la plupart, se taisent ou font semblant de croire )

Il est regrettable, c'est un fait, la majeure partie des croyants musulmans, endoctrinés dès leur plus jeune âge dans le '' voilà ce que tu dois penser - coran - '' sont en conséquence presque tous incapables de respecter la liberté de conscience ;

dans ces pays où la règle, le stéréotype c'est le rejet de l'autre vous ne verrez pas, dans l'actualité du monde, descendre dans la rue des milliers de personnes musulmanes pour exiger d'épargner la vie ou de sortir de prison des incroyants mais plutôt pour exiger très exactement le contraire ou au « mieux » garder un silence complice

Contrairement à Michel Onfray, je pense comme beaucoup de personnes ( majoritairement des femmes ) parmi les populations des pays dominés par les musulmans que l'on ne peut pas discuter avec dieu, et encore moins quand les élus de dieu ont les armes à la main avec pour objectif d'islamiser la planète ;

hors laisser ces abrutis de dieu s'emparer des richesses du sous-sol d'un pays quel qu'il soit c'est leur donner les moyens exorbitants de financer le terrorisme partout dans le monde ;

il est opportun et juste de les combattre sur leurs terrains pour éviter de les voir débarquer un jour ou l'autre, parfaitement renseignés par des '' cellules dormantes '' implantées partout en Europe - leur faire la guerre non seulement en Irak et en Syrie se justifie d'autant plus que parmi les rares populations méritant d'être aidées figurent la demande des kurdes

Les deux premières guerres contre l'Irak et celle de Libye ont été des erreurs politiques tragiques engagées par des gouvernants immatures ;

ce ne sont pas cependant des raisons suffisantes pour à présent rester les bras croisés et attendre «  paisiblement » que les islamistes se construisent une force de frappe pour plus tard attaquer l'Europe - leur faire la guerre maintenant, chez-eux, contrairement à ce que pense Michel Onfray ( et quelques-autres) c'est prémunir d'une issue fatale le monde épris de liberté

La chine dont j’abhorre le régime de dictature du parti unique, le Pakistan et l'Arabie Saoudite où se mêlent politique et théocratie précités par Michel Onfray ne nous menacent pas directement, au contraire des mouvements armés et terroristes fondés à partir d'un attachement viscéral à la notion très imaginaire de l'ummat ;

dans l'immédiat, aussi longtemps que les pays musulmans du Golfe , avec, plus ou moins directement, le soutien de l'Iran, ne seront pas conquis par les jihadistes, ces royaumes n'ont pas dans leurs chartes de visées impérialistes quand bien même parfois, dans le temps présent, ils jouent un double jeu en finançant, dans d'autres régions du monde, des mouvements islamistes ou groupes terroristes ennemis de la laïcité ou de la démocratie ;

rien ne nous interdit, avec autant de raisons, là où la discussion, où la diplomatie peut-être encore être d'utilité, notamment dans le cadre d'accords économiques, de faire autant que possible des pressions sur ces pays pour inciter leurs gouvernants à se tourner vers plus de démocratie ; c'est une erreur d'analyse de la part de Michel Onfray de penser, comme si les jihadistes ne savaient pas ce qu'ils font depuis des décennies, que leur faire la guerre participe à les renforcer ou à les rendre plus belliqueux, de songer ne serait-ce qu'un instant que la discussion, le dialogue mécaniquement systématisée nous épargnerais les velléités de conquêtes de notre sol par les jihadistes quand pour eux c'est leur objectif majeur ;

fort de ce constat nous ne pouvons pas les laisser «  paisiblement » dans le plus parfait anonymat se construire une force internationale préparée et pré-positionnée destinée à envahir le monde libre pour le soumettre à l'islam - - - Crab – 21 Octobre 2014

Suites :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-pl...
ou sur :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03...

 



 

20/10/2014

Opéra de Paris

Athéisme,Crab,Opéra,Paris,voiles_islamiques,Aymeric_Carron,chrétienté, coran,Edwy_Plenel,Hautetfort,islam,Laïcité,MRAP,occident,orient,racisme,religions,Éthique

 

Extrait de presse : Paris : une spectatrice au visage voilée invitée à quitter l'Opéra

L'Opéra de Paris a invité une spectatrice au visage voilé à quitter les lieux en pleine représentation, début octobre, révèle ce dimanche le site Metronews.fr. L'incident - une première - s'est produit vendredi 3 octobre à l'Opéra Bastille lorsque lors d'une représentation de « La Traviata ».

L'opéra avait déjà commencé lorsque le visage voilé d'une femme assise au premier rang a été repéré par les écrans de contrôle ainsi que par des choristes, rapporte Jean-Philippe Thiellay a expliqué le directeur adjoint de l'Opéra de Paris
Assise juste derrière le chef d'orchestre, la femme, au cou et cheveux couverts, avait un voile clair lui couvrant aussi la bouche et le nez.. « On m'a alerté au cours du deuxième acte », a précisé Jean-Philippe Thiellay, rappelant que la loi de 2011 interdit de se masquer le visage dans l'espace public. «
Certains choristes ont indiqué qu'ils ne voulaient pas chanter » si une solution n'était pas trouvée, a-t-il raconté.

[ … ]

Ministère de la Culture : « Nous avons jugé utile d'informer de l'état du droit l'ensemble des établissements publics relevant du ministère », a-t-on expliqué, « afin de faire respecter le droit, harmoniser les réactions et prévenir les difficultés »

La loi votée fin 2010 stipule que «nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage», sous peine de 150 euros d'amende et/ou d'un stage de citoyenneté - Source '' Le Parisien ''( Publié le 19.10.2014 )

°

Quand une personne s'exhibe volontairement dans l'espace public en s'affublant de n'importe lequel des phallocrates voiles islamiques elle est parfaitement consciente de poignarder dans le dos les autres femmes

Sachant, depuis toujours, que les phallocrates voiles islamiques n'ont rien à voir avec la croyance dans le surnaturel, nous ne pouvons pas feindre quand impudiquement ces exhibitionnistes prétendent le contraire de ne pas tenir compte que c'est de leur part la volonté d'imposer dans l'espace public du '' dieu '' ou de leur '' dieu '' à tout le monde dans le plus grand mépris de la conscience des autres parties incroyantes ou croyantes des populations de notre pays ;

Depuis plus de vingt cinq ans, les islamistes se livrent en toutes circonstances à des assauts théocratiques pour imposer dans l'espace public les phallocrates voiles islamiques ;

l'objectif affiché contre la laïcité visant in fine à freiner toutes les tentatives de faire respecter l'égalité femmes-hommes dans notre pays, pour au contraire y rétablir intégralement, comme dans le « monde musulman » : la suprématie de l'homme sur la femme ;

ce n'est pas un scoop : il suffit de prendre connaissance des lois anti-femmes régissant les « relations humaines » dans les pays qui se réclament de l'islam pour s'en convaincre

Les phallocrates voiles islamiques ne sont pas une expression de la Culture : ils sont les affligeants symboles illustrations de toutes les tentatives névrotiques, pathologiques d'inventer de toutes pièces une religion dans le but de sacraliser les patriarcats pour asseoir, dans nos sociétés, l'inégalité entres-femmes et l'inégalité entre femmes et hommes

D'autre part, il serait bienvenu en toutes circonstances de se référer ou de s'inspirer, contre la tentative d'imposer le voile dans le sport émanant du phallocrate Ahlam Al Mana ( chef de la commission des sports du Qatar ) le 24 septembre dernier,de la décision pris courageusement, contre l'avis du corrompu et bourré de fric '' Comité international olympique '', lors des jeux asiatiques, citation : lors des Jeux asiatiques qui se déroulent actuellement à Incheon, en Corée du Sud. Alors qu'elles devaient affronter la Mongolie lors du tournoi du basket, plusieurs joueuses du Qatar sont arrivées avec la tête recouverte d'un hijab. Or, la Fédération internationale de basket ( Fiba ) interdit le port du voile dans ses compétitions. Devant le refus des joueuses d'enlever leur hijab, les officiels de la rencontre ont dû signifier le forfait de l'équipe du Qatar - Fin de citation - - Crab 20 Octobre 2015

Suites1et 2 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-plenel-suite.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

°

Suites 3 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Op%C3%A9ras

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/12/10/operas.html

 



 

19/10/2014

Jihadistes femmes

jihadistes_femmes.jpg

Depuis plus de 20 ans je rappelle régulièrement que les voilées volontaires sont des femmes qui poignardent dans le dos les autres femmes

La France, pour marquer symboliquement les esprits, ferait preuve de responsabilité en interdisant sur ses territoires le port de tous les phallocrates  voiles islamiques - Crab - 19 Octobre 2014

°

Suite : Par Myrna Nabhan

Politologue, spécialiste du monde arabe

Niqab et Kalachnikov: le djihad au féminin, face cachée de Daech

http://crab.painter.free.fr/textes/Jihadistes%20femmes.odt

 

 

 

18/10/2014

Identité perdue

Tree.png

 

Lu dans la presse

L'artiste créateur du «sapin» géant de la place Vendôme agressé

A peine installée, l’œuvre gonflable monumentale de 24 mètres du sulfureux artiste américain Paul McCarthy qui a été dressée jeudi midi place Vendôme à Paris dans le cadre de la « Fiac ( Foire internationale d'art contemporain ) Hors les Murs » faisait déjà polémique sur les réseaux sociaux. 
Baptisée « Tree » ( arbre en anglais ), la plupart y voient un sapin de Noël enfantin, d'autres une grosse toupie. Mais le mouvement catholique traditionaliste le Printemps français a mis le feu aux poudres en dénonçant l'installation d'un jouet sexuel géant, déplorant sur Twitter que la place Vendôme soit « défigurée » et « Paris humilié » par l'installation « d'un plug anal géant de 24 m de haut »
-Fin de l'extrait : Source '' La Parisienne

°

Amateur passionné ( entre-autres ), d'Art, ( dont l'art dit contemporain), cette sculpture me laisse indifférent, c'est un droit éventuellement de le dire en public ou pour certains de ne pas l'apprécier et de le faire savoir ;

prendre position contre, en aucun cas, n'autorise pas, qui que ce soit, d'agresser l'artiste ni ne justifie la destruction de son « œuvre »

°

Comble de l'ironie : cette dérive attentatoire à l'artiste et à son « œuvre » initiée par la voyoucratie religieuse, puisqu'elle n'y voit qu'un plug anal ;

paradoxalement ces kato devraient s'en féliciter, puisque les monothéismes, ont tous, pendant des siècles,par le biais de la religion sacralisé la phallocratie ;

eh bien non ces insensés condamnent sans appel l'artiste et son œuvre, '' on '' ne peut que rire de la perte de leurs propres repères par les catholiques eux-mêmes

°

Durant plus de 1500 ans, les judéo-chrétiens ont tout tenter pour confiner les femmes dans le rôle de reproductrice ( materne et tais-toi ) ;

il faut ne jamais oublier que les religions haïssaient ( et c'est toujours le cas ) les très belles et surtout très séduisantes femmes, dans le passé nombreuses ont-été celles, accusées de sorcelleries ou d’ensorceleuses, assassinées sur le bûcher

 

À notre époque des hommes de confessions musulmanes ( avec la complicité d'une partie des femmes se déclarant musulmanes ) voudraient envelopper sans exception toutes les femmes dans des couvertures, non pas seulement parce qu'ils ont peur des sexualités féminines, ce qui, déjà, en soi n'est pas rien, mais aussi par la crainte d'être, sorte d'orgueil mal placé, de, un jour ou l'autre, finir cocus où pire de ne pas savoir assurément qui est le père de l'enfant

 

Cette façon de rejeter les '' belles femmes '', de ne pas les apprécier dans toutes leurs diversités trouvent encore à notre époque un bien suspect « arrière-fond », un peu comme l'illusoire « arrière-monde », y compris au sein de quelques-uns des mouvements féministes*1 ( mouvements souvent, sur plusieurs sujets de société, en opposition avec Élisabeth Badinter ), notamment quand ils opposent aux '' belles femmes '' les « vraies femmes »

( *1 : Ce sont bien souvent des femmes qui aimeraient rapprocher la sexualité des hommes de celle des femmes, alors que paradoxalement, dans la réalité de nos sociétés, la sexualité des femmes se rapproche toujours plus de celle des hommes )

 

Il ne faut jamais perdre de vue que les judéo-chrétiens ne supportaient pas que soit évoqué en littérature ni surtout représenté en image une femme, surmontant l'homme durant l'acte sexuel, ils y voyaient pas seulement une atteinte à la virilité, mais aussi symboliquement, à la vue de l'homme dessous, la possible destruction de la prééminence de l'homme sur la femme, aussi sa castration et par dessous tout craignaient de laisser s'engager un processus susceptible de mettre fin au règne de la phallocratie ou de la sacralisation par la religion d'un patriarcat qui encore, de notre temps, pourrit les relations femmes-hommes y compris dans nos sociétés '' occidentales ''   - - - Crab - 18 Octobre 2104

Suites 1 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/baby-loup-2014-suite.html

Suites 2 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/baby-loup-2014-suite.html

 



 

Transition énergétique

Athéisme,Crab,transition_énergétique,écologie,agriculture,élevage,érosion,villes,fausses_rivières,aménagement_du_territoire,urbanisme,lotissements_urbains,extensions_de_bourgs

 

« L' Assemblée démontre que l’on peut réconcilier la croissance et l’énergie, que l’on peut inventer notre futur » -Ségolène Royal

 

Mimétisme violent

À l'Assemblée Nationale, miné par un incurable infantilisme, l' UMP, le Front de gauche et une partie de l' UDI ne votent pas cette excellente loi sur la transition énergétique

 

Citation :

" L’humanité peut survivre à cette crise écologique "

[ … ]

Quelles sont les actions les plus urgentes à mettre en œuvre ?

Outre la perte de biodiversité, le problème majeur, c’est le réchauffement climatique. Au-delà d’un réchauffement de plus de 2 degrés, ça va devenir difficile à vivre …Ce n’est pas populaire mais il faut trouver de l’argent. Il faudrait revoir la fiscalité. C’est une difficulté pour les politiques confrontés à l’impopularité et un des problèmes de la démocratie. Elle gère mal le long terme. Or, les enjeux en matière de développement durable concernent l’avenir des humains - Hubert Reeves

 

...d'où l'utilité de venir à un mandat unique de sept ans non renouvelable, de voter en suivant, et le même jour, pour les régionales et les législatives ( les départements et le Sénat étant supprimés )

 

°

 

Une loi définissant le nouveau modèle français

Cette loi marquera fortement ce début du XXIe siècle, comptera parmi les lois qui ont contribué à changer positivement notre société, peut-être comparée à ce qu'un gouvernement à proposé de mieux depuis la loi sur la laïcité en 1905 : la loi Simone Veil ( IVG ) et plus récemment la loi Christiane Taubira ( mariage pour tous ) auxquelles il convient de rappeler, grâce à Robert Badinter, l'abolition de la peine de mort pour ne citer que les rares lois civiles humanisant issues de quelques-uns des bien trop rares moment de grands débats publics qui ont « agités » notre pays contre ce que l'on peut appeler les minorités vivant dans l'illusion ou la superstition

 

Dans la presse, les généralités, citation : Le projet de loi prévoit de réduire la consommation énergétique finale de 50% en 2050 par rapport à 2012 ;

diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050 ; porter le rythme annuel de baisse de l'intensité énergétique finale à 2,5% d'ici à 2030 ;

réduire la consommation d'énergies fossiles de 30% en 2030 par rapport à 2012 ; porter la part des énergies renouvelables à 23% de notre consommation énergétique finale brute en 2020 et à 32% en 2030 ( elle était de 13,7% en 2012 ).

Le texte prévoit enfin de faire revenir la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75% à 50% à l'horizon 2025 - source le Figaro

 

Pour ma part je m'inscris favorablement dans les détails de la loi, notamment par l'obligation de réaliser des travaux de rénovation énergétique : je retrouve dans le texte toutes les propositions de réalisations ou de travaux économes en énergies dans la construction neuves ou dans la réhabilitation des bâtiments anciens ( d'avant 1976 ), que, dans le cadre des missions de sensibilisations des élus, des professionnels et des particuliers qui m'étaient confiées, je défendais depuis fin 1979 ( époque où j'intervenais en vacations, à mi-temps en sus de mes autres activités libérales,pour le compte d'un Conseil d'Architecture, de l'Urbanisme et de l'Environnement d'un Département localisé en Métropole)

 

C'est avec justes raisons que la transition énergétique est présentée comme l'un des enjeux majeurs de notre pays sinon le plus important, lire l'essentiel du texte de loi sur :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/

°

Suites : Fausses rivières - vraies pistes

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/fausses-rivieres-vraies-pistes.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/08/fausses-rivieres-vraies-pistes-5463766.html

Crab 18 Octobre 2014

 

16/10/2014

Ebola l'ami du ciel

Athéisme,athéophobie,Haiti,Ingrid_Betancourt,René_Girard,Ebola,religion,Afrique,Vatican,hiérarchies_monothéistes,télévision,JT,reportages,croyances,Edwy_Plenel,Aymeric_Carron

« L’ Afrique éternelle »

Citation : Certains chefs religieux propagent des croyances dangereuses et peu charitables sur le péché et les maladies

Quand le virus Ebola s'est répandu au Liberia, certains chefs religieux n’ont pas hésité à affirmer que des « actes immoraux » étaient responsables de cette éruption catastrophique. Des représentants chrétiens du Conseil des Églises du Liberia ont ainsi affirmé que « Dieu était en colère contre le Liberia ». Le communiqué du Conseil stipulait notamment que «Ebola est une calamité. Les Libériens doivent prier et implorer le pardon de Dieu pour les actes immoraux ( comme l’homosexualité ) et la corruption qui continuent de gangrener notre société ». Leur solution pour enrayer l’épidémie ? Que chacun reste chez soi pendant trois jours, qui seront mis à profit pour jeûner et prier

[ …/... ]

'' Il y a quelque chose d’insidieux à propager l’idée que Dieu protégerait la santé des croyants et punirait les autres '' Joel Baden et Candida Moss ( coauteurs )

[ …/... ] - extrait de presse pris sur Slate.fr

°

Ebola l'ami du ciel

Il y a ou aura toujours et toujours quelque chose de pourrit dans le monde des clergés monothéistes ;

Cette tentative trop fréquente émanant des bigots, avec ou sans poils, de sacraliser une épidémie ou la maladie pour en faire une punition divine est l'inévitable conséquence de religions plus infantiles, égoïstes et plus racistes et sexistes les unes que les autres ne pouvant que générer les pires violences déplacées, continuellement, depuis des millénaires, de latitudes en latitudes - par ailleurs, pour ces, entre-autres, homophobes patentés, ce fut aussi le cas pour le sida pour in fine jeter l'opprobre non seulement sur les malades d'une part, mais surtout plus particulièrement sur les homosexuels ;

mais de ces délires faut-il s'en étonner quand des reporters, pendant que d'autres parmi eux se font tuer pour nous informer, se complaisent à accorder une égale importance à toutes les croyances recensées ça et là, un peu partout dans le monde de l'illusion et des superstitions ? ;

passent leur temps à relater ou colporter par le biais de leurs reportages d'énormes âneries – à titre d'exemple l'interviewe d'un gardien de la « mémoire sacrée » : un apache dans l'Arizona, devant la caméra, se prononce contre l'observatoire d'astronomie implanté sur le sommet d'une '' colline sacrée '', parce que dit-il : « la parole de nos ancêtres ricochent sur le métal et brouillent leurs messages »

 

Une définition de la maladie déshumanisante tout aussi méprisable et infantile quand dans d'autres circonstances l'ex-otage des Fars, la franco-colombienne Ingrid Betancourt déclare que sa libération est « un miracle de dieu » - pour d'autres « sauvés par dieu » après avoir échappé à la mort lors d'une catastrophe naturelle et j'en passe et des meilleures dans le genre

 

René Girard, dans son monde habité par Dieu, et un dieu non seulement qui signale sa présence mais qui lui fait signe, dans ce monde, forcément, tout a un sens. Et quand son interlocuteur lui demande : « Même le Sida ? », sans sourciller, l'académicien René Girard répond, tenez vous bien : '' Certainement, ça a un sens. Le sida rappelle que les interdits sexuels des mondes primitifs avaient leur raison d’être.'' ( Quand ces Choses commenceront, p.126 ) N D - - - Crab 16 Octobre 2014

°

Suites 1 : La main de dieu - Ingrid B

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/03/22/la-main-de-dieu-ingrid-b.html

Suites 2: Navrant - Haïti

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/01/14/navrant.html

 



 

Papelardises et singeries

Athéisme,Crab,Vatican,évêques,Peter_Erdö,chrétiens,islam,musulmans,Afrique,cran,codicille,Ancien-Testament,Songe_de_Poliphile,Cythère,polyandrie,polygamie,homosexualité

Le songe de Poliphile - Centre Pompidou, Paris  ( 2011 )

 

°

La roublardise la papelardise et tous ces simulacres toutes ces mornes et sérieuses pitreries  - Prévert ( Paroles, 1946 )

°

20minutes, extrait : Le Vatican et l’homosexualité, un couple en pleine révolution ?

Faut-il prendre au mot le Vatican ? La question agite la communauté chrétienne depuis la publication du premier rapport provisoire de synthèse du synode des évêques catholiques sur la famille, qui encourage pour la première fois l’accueil des «dons et qualités» des homosexuels dans l’Église.

Présenté lundi par le cardinal de Budapest, Peter Erdö, ce rapport résumant les interventions de la semaine dernière réserve trois longs paragraphes à la question. A sa lecture, surprise: l’acte homosexuel, un péché « intrinsèquement désordonné » selon le catéchisme catholique, semble désormais être considéré par la majorité des participants comme un fait que tout bon chrétien doit se résigner à accepter - fin de l'extrait

°

Les papelards du Vatican

dans cette actualité, réunis au Vatican, voilà que les évêques revoient l'agencement d'une partie sensible de leurs primitives temporalités lors d'un débat « houleux » pour trouver des qualités positives aux croyants homosexuels ( dans l'église et peut-être hors de l'église ) et de s'emballer sur les charmes du divorce - mais pas d'emballement excessif, pour l'immédiat, le codicille n'est pas encore à l'ordre du jour si toutefois il se dégage une majorité pour le matérialiser et le faire valider par cette assemblée de prélats

°

Quand les ouvertures des prêtres ou des cardinaux rencontrent les singeries de la confrérie des prélats chrétiens et imams africains

Voilà, que du tréfonds de l'Afrique des voix retentissent, s'élèvent jusqu'au ciel ( forcément ) pour demander aux évêques africains d'intervenir pour dire qu'il y va de réalités à traiter plus urgentes que l'homosexualité ou les bienfaits du divorce ;

notamment pour demander aux évêques africains, présents dans l'assemblée, de toute urgence, d'évoquer prioritairement la polygamie dont on trouve disent-ils une source biblique ( comme c'est commode ), et d'ajouter, avec « l'esprit de finesse » qui les caractérise si bien, qu'en écho '' la polygamie en occident se fait à partir de plusieurs mariages successifs alors que « chez nous » c'est tout de suite '' ( fallait y penser, ce sont des rapides... )

 

Décidément Cythère est un univers à part, jamais soumis à la tyrannie des religions ;

Cythère mystérieusement laïque soumis à des lois essentiellement naturelles : immorales, insaisissables, grandes horloges régissant les relations humaines des femmes et des hommes au quotidien, en dehors de toutes idéologies à l'insu de leurs « plein gré » ;

monde de Cythère, d'une indicible et inextricable floraison, impénétrable aux africains chrétiens et musulmans grands partisans, au nom du dieu de l'éternelle phallocratie, de l'institutionnalisation séculaire de la polygamie ;

dans cette perspective pour ces réclamant d'obtenir du Vatican, ce qui ne manque pas de sel si l'on en croit la femme de Loth sacrifiée sur l'autel de la misogynie pour un passé qu'elle ne voulait pas oublier, de sacraliser la polygamie comme dans le texte du « divin coran » rédigé par des hommes plus phallocrates les uns que les autres, et, n'en doutez point détaillé sur mesure pour le seul bénéfice de « l'homme musulman »

Peu inspiré par le Songe de Poliphile, curieusement il ne vient pas à l'esprit de ce « gentil, très gentil clergé chrétien ou musulman d'Afrique et d'ailleurs...» de requérir pour le bien des femmes de sacraliser et d'institutionnaliser la polyandrie - étonnant, non ? - - - Crab – 16 Octobre 2014

°

Suite 1 : la femme de Loth

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-femme-de-lot/

Suite 2 : Aïcha

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholucide/

 



 

15/10/2014

Baby-Loup - 2014 - SUITE

Empreintes - Élisabeth Badinter.png

ICI, sur cette page, je reproduis un article pour soutenir vivement l'idée Baby-Loup,et de rappeler que plus de 75 % des françaises et français sont excédés de voir que la majeure partie de « notre classe politique » misogyne, voire phallocratisée des gauches et des droites cède continuellement du terrain au lieu de s'opposer avec la plus grande fermeté contre les assauts théocratiques islamiques qui, au quotidien, déshonorent notre pays - - - Crab 15 Octobre 2014

°

Élisabeth Badinter : qui veut la mort de Baby-Loup ?

Le Point - Publié le 09/10/2014

La philosophe lance un appel aux dons pour sauver la crèche Baby-Loup, dont l'existence est menacée faute de subvention

 

Par Élisabeth Badinter

Il y a six mois, la Cour de cassation donnait raison à Baby-Loup dans le conflit qui l’opposait à une ancienne salariée refusant d’ôter son voile islamique. Au terme de huit ans de marathon judiciaire, cette victoire sur les islamistes était saluée comme une victoire de la laïcité, bien que son prix eût été le déménagement de Baby-Loup à Conflans-Sainte-Honorine. Aujourd’hui, la nouvelle municipalité refusant de verser la subvention de 400 000 euros promise par la précédente, l’existence de Baby-Loup est menacée. Qu’on ne nous dise pas qu’il s’agit d’une banale affaire de restriction budgétaire. Cette crèche unique n’est pas seulement une structure de pointe au service de la petite enfance, elle est un merveilleux outil d’intégration, en particulier des femmes des quartiers populaires : grâce à Baby-Loup, des femmes isolées, qui, parfois, ne parlaient pas le français, ont pu faire garder leurs enfants, y compris le soir ou le week-end, pour gagner leur indépendance.

 

C’est pourquoi Baby-Loup est un double 
symbole : symbole de la laïcité, symbole 
de la cause des femmes. Alors, si elle devait
 fermer ses portes, ce serait une double défaite. Et cette défaite, on ne la devrait pas aux communautaristes de tout poil ni aux islamistes, mais aux républicains de tout bord qui ont abandonné Baby-Loup.

 

En effet, c’est précisément parce que Baby-Loup s’est érigée en avocat de la laïcité qu’elle suscite tant d’hostilité, à gauche comme à droite. Il est vrai que, jusqu’en 2012, Manuel Valls a été un soutien sans faille dans ce combat. Mais, depuis l’élection de François Hollande, nous n’avons reçu aucun soutien du gouvernement, au contraire, on nous a fait comprendre qu’il ne fallait surtout pas faire de vagues. Ni le ministère des Droits des femmes ni celui de la Famille n’ont levé le petit doigt. Il faut croire que, pour une grande partie de la gauche qui craint plus que tout l’accusation d’islamophobie, la laïcité n’est plus une cause naturelle, mais un combat idéologique douteux. Qu’on ne croie pas, cependant, que la droite serait plus courageuse sur ce front. L’attitude de la municipalité de Chanteloup-les-Vignes, celle de Conflans aujourd’hui et le silence à peine gêné qui règne dans la majorité comme dans l’opposition prouvent assez que sur ce terrain la lâcheté est la chose la mieux partagée du monde. Et nous, les défenseurs de la cause laïque, sommes considérés comme une espèce de secte : ce renversement inouï devrait inquiéter tous ceux qui savent ce que l’universalisme français doit à la laïcité.

 

Le plus grave, c’est que cet abandon est aussi un déni de démocratie : si une grande partie de la classe politique et intellectuelle croit défendre les opprimés en renonçant au principe de séparation laïque, pour une immense majorité des Français – les sondages en font foi –, la laïcité demeure bien le quatrième principe de la devise républicaine.

 

Alors, c’est à eux tous que je veux dire que l’un de nos biens les plus précieux est aujourd’hui menacé. Voilà pourquoi j’en appelle aux dons de tous, particuliers, associations, fondations, entreprises : si nos gouvernants et ceux qui aspirent à l’être abandonnent Baby-Loup, montrons-leur que nous, Français de tous milieux, de toutes origines, de toutes confessions, nous ne renoncerons jamais à la laïcité, car elle est la condition même de notre liberté.

Élisabeth Badinter.

Dons à adresser à Association Baby-Loup/Dons – 1, rue Camille-Pelletan, 78700 Conflans-Sainte-Honorine.

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Baby-Loup

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/baby-loup-juin-2014/

 



 

Athée n'est ni de gauche ni de droite

Russell_Patterson.jpg

Contrairement à ce que je peux lire ça et là : être athée n'est ni de gauche ni de droite pour une bonne raison que pour s'assimiler ou s'engager dans l'une ou l'autre de ces « sensibilités » ou formation politique, il faut nécessairement, au stricte minimum, être croyant, bien plus encore un très très très « bon croyant »

Aussi longtemps que ne sera pas inscrit dans la loi '' le mandat unique et non renouvelable '' la classe politique forgée dans le bronze du clientéliste se prévaudra toujours de ratisser large ;

en exercice son unique problème : renouveler ses mandats, ce qui fait le bonheur, au quotidien, de la majorité des journalistes d'éditos, et non de servir les françaises et les français ;

pour les élus des gauches et droites « fraternellement » dépourvus d'idée, d'une vraie matrice de pensée, '' les droits de l'homme '' ou '' les droits des femmes ou encore l'égalité femmes-hommes n'entrent plus dans leurs préoccupations ;

dans l'actualité de participer à la reconstruction de Gaza ( un des foyers du terrorisme généré par la religion islamique ) au lieu de financer la lutte contre Ebola en Afrique et la formation de la majorité des chômeurs de notre pays

Une classe politique peu encline à engager les indispensables réformes structurelles, d'autant plus sourde à servir le pays dans la mesure où dans le fonctionnement de notre système politique à chaque élection l'abstention ou le bulletin blanc ne sont pas comptabilisés ;

du coup l'objectif , la voie étant libre, pour les élus dont « l'action politique » se résume à une tentative perpétuelle de se faire réélire quitte à prendre, pour se départager, les croyants comme '' on '' prend des parts de marché et de s'accoquiner, à qui mieux-mieux, avec toutes les mouvances de l'obscurantisme religieux contre la volonté de la majorité de nos compatriotes dont un sur cinq seulement ( mais, c'est encore de trop ) a le « sentiment » d'appartenance à une communauté

Par exemple, lors du débat, peu avant le vote du mariage pour tous, l'on a pu voir le premier ministre recevoir, bien qu'ils, ( au même titre que leurs religions ), n'aient aucune autorité morale, les chefs des principales hiérarchies monothéistes ce qui n'a pas manqué, au lieu de le nourrir, de polluer le débat - - - Crab 15 Octobre 2014

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/05/20/d-atheologie-jamais-asse.html

 

 

 

14/10/2014

Algérie : Témoignage

coran.png

Sans compter les sourates sexistes : 63 % des sourates du raciste et sexiste coran sont des incitations à la haine de l'autre

°

À l'heure ou le corrompu et anti-laïque Erdogan « islamiste bon teint », espère voir les kurdes se faire massacrer, ailleurs, quelque part dans le monde :

Publié dans '' Courrier international'' : ALGÉRIE Femme, ta place est à la maison

A l’heure où la nuit tombe, une jeune femme se fait harceler dans les rues et dans le métro à Alger. Témoignage

Après 20 heures, une femme peut-elle circuler tranquillement dans les rues de la capitale sans se faire importuner, sans être mal vue, sans ressentir tous les regards malveillants peser sur elle ? Pour avoir vécu l’expérience, je crois que la réponse est non. Se balader seule à Alger la nuit, sans être escortée par un “mâle”, est une épreuve douloureuse.
Je parle en connaissance de cause parce qu’il y a de cela trois jours j’ai pris le métro à la station Haï El-Badr pour descendre à la Grande Poste, où je devais rencontrer ma cousine, chez qui je m’apprêtais à passer la nuit [Haï El-Badr-Tafourah (Grande Poste), ligne 1, mise en service le 1er novembre 2011 et comprenant dix stations ; des extensions sont prévues, mais pour le moment c’est la seule section qui soit exploitée]. Je m’étais habillée de façon très correcte : robe ample de couleur beige, assortie d’un gilet qui couvrait mes bras et d’une écharpe, cheveux noués, gloss très discret sur les lèvres, à peine maquillée.

 

" Tu n’as pas peur de te balader toute seule à cette heure ? "
Mais il suffit d’être une femme pour que les hommes remarquent votre présence et vous harcèlent. A la station Haï El-Badr, je prends mon ticket et file précipitamment pour ne pas rater le métro, qui se trouve déjà à quai. Peine perdue, je n’ai pas été suffisamment rapide. Contrainte d’attendre à la station, je remarque que je suis seule. Il n’est pourtant que 19 h 45. A ce moment-là, je vois un jeune homme portant l’uniforme de policier.
Arrivé à mon niveau, il me lance, sans aucune hésitation :
“ Tu n’as pas peur de te balader toute seule à cette heure ? Fais attention, tu risques de te faire agresser.” “ Ah bon, et vous faites quoi entre-temps, vous qui êtes censé assurer ma protection ?” réponds-je ironiquement. “Ben, je ne peux pas me porter garant des autres. On est en Algérie et une femme seule à cette heure, c’est très mal vu et risqué ”, réplique-t-il.
Je rétorque :
“ Pardon, monsieur, je ne savais pas qu’on était en Inde ou en Egypte, où les femmes peuvent être violées en plein jour. Je croyais qu’à Alger on était plus en sécurité.” 

 

Je me sens mise à nu
Le jeune homme décide alors de me rassurer, mais il n’hésite pas à me demander mon numéro de téléphone, me trouvant assez jolie fille. Le métro arrive, je m’installe et là je constate qu’il n’y a absolument aucune femme. Les deux seules représentantes de la gent féminine, qui sont montées à la station Amirouche, sont escortées par un homme, tandis que moi je suis seule. Lorsque j’arrive à El-Hamma, un groupe de jeunes adolescents se met à me harceler. Même si ces jeunes ne m’ont pas agressée physiquement (Dieu merci !), leurs regards malveillants en disaient long.
Je me sens mise à nu par leurs regards indiscrets, accusateurs, harceleurs, culpabilisants. Au moment où je m’apprête à descendre, un homme d’âge mûr, qui m’a dragué tout au long du trajet, me dit que je n’ai rien à faire dehors à cette heure et que ma place est à la maison. Oui, bien sûr, dans la mentalité algérienne, une femme doit rester enfermée à la maison pour préparer la popote et s’occuper des enfants.

 

Ils ont cru que j’étais une catin

Le métro arrive enfin à destination et je descends pour me rendre à la Grande Poste. Là, deux hommes m’interpellent et me demandent combien je prends pour offrir mes services. C’en est trop. Je suis rouge de colère, mais je ne peux pas riposter.
Ils ont cru que j’étais une catin à la recherche de clients. Voilà donc comment on perçoit une femme en Algérie juste parce qu’elle se trouve dans la rue après 20 heures. Un autre homme plus loin me demande de ne pas avoir peur, car il a bien vu que je flippais à l’idée de marcher sur le même trottoir que lui. De quelle égalité parle-t-on quand on n’a même pas le droit de sortir se balader dehors ?
De quelle égalité parle-t-on quand une femme est considérée comme une p… juste parce qu’elle est sortie dans la rue le soir, sans être accompagnée par un homme ? Une chose est sûre, la femme n’est pas la bienvenue dans l’espace public en Algérie la nuit.
Nourhane S.
Publié le 22 septembre 2014 dans Algérie-Focus Alger

 

°

 

Edwy Plenel auteur de '' pour les musulmans '', « étonnement » précise que son livre aurait pu s'appeler '' Pour les juifs '', à ceci près que dans notre pays c'est une majorité parmi les musulmans qui stigmatisent nos compatriotes juifs dont beaucoup ne sentent plus en sécurité et quittent de plus en plus nombreux notre pays

Curieusement cet antiraciste à géométrie variable déclare relaté par AFP ( daté du 16 septembre dernier ): « Je ne défends pas ceux qui trahissent leur religion en commettant des crimes, je défends nos compatriotes qui n’y sont pour rien et qui sont en même temps stigmatisés ou oubliés », confie l’essayiste. Tout en rêvant d’un retour à la « laïcité originelle » inscrite dans la loi de 1905 qui, « loin d’une crispation face à l’affirmation des cultes minoritaires, signifiait leur reconnaissance »

°

Oui monsieur Edwy Plenel : il y a bien un problème de l'islam en France

Non seulement monsieur Edwy Plenel, ne rêvez pas : vous n'êtes pas Émile Zola ni qualifié pour porter en titre de votre livre '' Pour les juifs '', jusqu'à preuve du contraire, ce ne sont pas « vilains français de souches » qui agressent nos compatriotes juifs dans les rues de nos villes ;

vous ne pouvez pas non plus prétendre écrire '' Pour la France '' quand le raciste et sexiste coran ou encore le port des phallocrates voiles islamiques, sans rapports avec une quelconque croyance dans le surnaturel, vous laissent indifférent [ vous ] mais pas, en tous cas, nos compatriotes démocrates femmes et hommes épris de liberté ;

la laïcité «  originelle » n'ouvre pas la porte à l'incitation à la haine de l'autre ( le non-musulman ), n'autorise pas, que je sache, l'inégalité femme-homme au nom de la religion que vous masquer derrière la « jolie expression » : « défense d'un culte minoritaire »

Vaine tentative de votre part de tenter de faire accroire cette idée que les françaises et les français laïcs ne savent pas faire la différence en une croyance en un '' dieu '' et une philosophie ( coran et ses annexes ) sociétale-politique infantile, égoïste, raciste et sexiste, jugez-en par vous-mêmes :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

°

Ce que veulent pas « les vilains français dits de souches », ni parmi eux les femmes et hommes arabes ou iraniens incroyants, ( plus de 75 % de la population ), c'est que la France ne devienne ni ne ressemble de près ou de loin à l'Algérie ou à n'importe quelle autre pays musulman

Les françaises et les français ont parfaitement jugés de la nature des textes « sacrés musulmans » racistes et sexistes, sans comparaisons possibles, ( c'est un athée qui vous le dit ),dépassent tout ce que, en cette matière, l'on peut lire dans les autres monothéismes ;

monsieur Edwy Plenel, que cela vous plaise ou non , vos gesticulation n'y changeront rien, il faudra vous y faire ! - - - Crab - 14 Octobre 2014

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

 



 

13/10/2014

GAZAGE DES ESPRITS - SUITE

athéisme, athéophobie, Aymeric_Carron, BHL, chrétienté, Claude_Askolovitch, coran, Crab, Edwy_Plenel, Hautetfort, islam, Laïcité, mrap, occident, orient, racisme, religions, Éthique, Gaza

vu en France

°

Le Caire selon AFP : La communauté internationale tentait dimanche au Caire de rassembler quatre milliards de dollars réclamés par les Palestiniens pour reconstruire la bande de Gaza, qui " reste une poudrière " selon le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Le secrétaire d'État américain John Kerry avec à ses coté l'inexistante Catherine Asthon devait profiter de cette conférence des donateurs pour appeler à relancer le processus de paix avec Israël, moribond depuis six mois. Fin d'un extrait de l'article

Je suis outré, le '' monde ''ou la France marche sur la tête, les européens entendent une fois de plus participer financièrement à la reconstruction de Gaza, un îlot dont la grande majorité de la population de ce territoire palestinien soutient le Hamas et les djihadistes de tous horizons

Comment la France, au lieu de mettre en place des politiques publiques pour entreprendre de déconstruire le raciste et sexiste coran dont plus de soixante trois pour cent des sourates sont des incitations à la haine des non-musulmans peut-elle envisager, ne serait-ce qu'une seconde, une quelconque aide financière à Gaza ?

Cette attitude est d'autant plus irresponsable qu'un récent sondage*1, non relayé par la presse française traditionnelle, révèle, ce qui à titre personnel ne m'a pas surpris, (suffit de laisser traîner ses oreilles dans les rues de nos villes ), dans la mesure où l'islam est incompatible avec les valeurs de notre république] que 15 % des « citoyens français » disent avoir une vision positive de « l'État islamique d'Irak et du Levant »

*1 : Dans les détails du sondage, il apparaît que l’attrait pour l’État islamique au Levant soit plus fort chez les jeunes, puisque 27% des 18-24 ans ( parmi 1000 sondés en France ) disent avoir une vision positive de l’EIIL ( contre 3% en Allemagne et 4% en Angleterre ). 22% des 25-34 ans sont du même avis ( 4% en Allemagne et 6% en Angleterre ) et 20% des 35-44 ans ( 3% en Allemagne et 11% en Angleterre )

C'est une préoccupation d'autant plus grave que nos gouvernants sont en voie de s'engager à aider financièrement Gaza, quand au même moment, dans notre pays, des ministres montrent du doigt les chômeurs

Aider financièrement des pays où '' les droits de l'homme '' sont inexistants, non seulement cela dépasse d'autant plus l'entendement que l'inacceptable précarisation d'une partie de la population française dépend des associations caritatives,ne cesse de croître d'une année à l'autre

Pour répondre rapidement à quelques lecteurs, il est évident que je ne partage pas avec Zemmour ses positions anti-féministe, anti-IVG, anti-mariage gay, anti-PMA ou anti-GPA, anti-divorce ni sa façon mal venue, voire douteuse d'atténuer la politique antijuifs de Pétain ;

j'ai parfaitement conscience que la plupart de ses analyses sont à rapprocher de celles de M. Le Pen, mais je n'ai pas attendu, l'un comme l'autre, pour écrire sur mes blogs :

que le regroupement familial doit être redéfini, sinon abrogé, que l'immigration doit-être ramené à presque zéro, durant plusieurs décennies à venir, de remettre des douaniers aux frontières, de ramener depuis les eaux de la méditerranées, aussitôt, les migrants vers le pays d'où ils ont pris sous la houlette des trafiquants passeurs le bateau pour gagner en premier lieu l'Italie ;

de consacrer d'urgence l'argent de la formation à la formation aux métiers d'avenir de la plupart des chômeurs - ni sans oublier les 9 ou 10 millions de personnes précarisées ;

de loger décemment tous les mal-logés, de prévoir des logements pour tous les étudiants*2, de construire les 400.000 crèches manquantes avant d'accueillir de nouveaux venus dans nos territoires

*2 : il est scandaleux, indécent de '' donner '' des terrains un franc symbolique pour la construction de lieux de cultes quand le foncier fait défaut pour réaliser les logements sociaux, intermédiaires et étudiants ( plus de huit cent mille rien qu'en Île de France ) - là encore nos gouvernants d'hier et d'aujourd'hui marchent sur la tête et veulent ignorer ce qu'exigent plus de soixante quinze pour cent des françaises et des français conscient de leurs difficultés tant identitaires qu'économiques subies au quotidien

Plus haut j'insiste sur la nécessité de déconstruire l'idéologie sociétale-politique du raciste et sexiste coran : mettre en place des politiques publiques dirigées vers les jeunes générations ;

il convient, en outre, de faire interdire le cruel abattage rituel*3des animaux de consommations, cette interdiction participera à dé-halaliser certains quartiers - un des moyens à mettre en œuvre pour casser les tentatives de communautarisme entrepris par de toujours plus nombreux salafistes qui profitent de la lâcheté du pouvoir civil et des pouvoirs publics en général pour agir, endoctriner les plus jeunes en faisant fi de l'excellence de la culture française

*3 : 50 % des abattoirs ont recours à cette pratique à vomir

Crab - 14 Octobre 2014

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/gazage-des-esprits/

ou sur :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/delire-sans-frontieres.html

 



 

12/10/2014

Discriminations contre les athées dans le monde

Athéophobie.png

Ne sont-ils pas, dors et déjà, athéophobes depuis toujours ?

 °

La discrimination contre les athées est une forme d'intolérance religieuse désignée sous le nom de : " athéophobie ", un sujet qui n'intéresse pas Edwy Plenel, Claude Askolovitch ni nos « bien pensants patentés » quand bien même parfois, en abusant de médias complaisants, ils affectent sur quelques points identitaires d'exposer leurs désaccords, mais se retrouvent toujours, d'une manière ou d'une autre, plus ou moins insidieuse ou carrément perverse, pour « valoriser » l'obscurantisme religieux en omettant durant leurs shows de rappeler que les religions monothéistes sont des documents racistes et sexistes dont la pire de toutes ( presque sans comparaisons avec les autres religions ) en matière de racisme et de sexisme est la religion musulmane    - Crab – 12 Octobre 2014

°

Situation actuelle

 

Source : Wikipédia

 

Afghanistan

La constitution afghane appelle au respect des conventions internationales que le pays a signées comme la Déclaration universelle des droits de l'homme dont un article prévoit la liberté de religion. Mais elle oblige toute loi à être conforme à l'islam dont l'interprétation traditionnelle réserve la peine de mort aux musulmans ayant renoncé à leur religion.

 

Arabie saoudite

En Arabie saoudite l'accès aux "villes saintes" de La Mecque et de Médine est interdit aux athées (comme d'ailleurs à tous les "infidèles"). De plus le fait pour un ancien musulman de se déclarer athée (apostasie) est passible de la peine de mort par décapitation1.

 

États-Unis

Au cours du procès de 1994 intitulé2 Board of Education of Kiryas Joel Village School District v. Grumet, la cour suprême de justice statue que « le gouvernement ne devrait pas préférer une religion à une autre, ou la religion à l'irréligion3 ». Le procès Everson v. Board of Education a d'autre part établi que « Ni un État ni le gouvernement fédéral ne peuvent faire entrer en vigueur des lois qui aident une religion particulière, qui aident toutes les religions, ou qui préfèrent une religion à toutes les autres ».

Cette clause s'applique aussi bien aux États qu'au gouvernement fédéral4. Cependant, de nombreuses constitutions étatiques laissent conditionnelle la protection des personnes vis-à-vis de la discrimination religieuse, et notamment sur la question de l'existence d'une divinité, ce qui laisse les athées dépourvus de leur droit à la liberté de religion, ou plus exactement liberté d'irréligion.

Les droits civiques concernant des sujets ayant trait à la religion sont régulièrement apportés devant les cours fédérales, chacun ayant un aspect symbolique fort.

Au cours du procès Elk Grove Unified School District v. Newdow, après que Michael Newdow, athée, ait demandé à ce que la phrase "under God" soit retirée de serment Pledge of Allegiance aux États-Unis, le Ninth Circuit Court of Appeals jugea la phrase effectivement inconstitutionnelle.

Pendant le laps de temps avant que la décision soit jugée en appel, la rumeur courut que le serment cesserait d'être utilisable, d'un point du vue légal, sans modifications dans les écoles de l'ouest des États-Unis. La décision provoqua une fureur politique, et à la fois le Congrès et la Chambre condamnèrent la décision, de façon unanime5.

Le 26 juin, un groupe de républicains de 100 à 150 hommes se constitue, et récite le serment, pour montrer à quel point il est en désaccord avec la décision du tribunal. La cour suprême annula la décision, jugeant que Newdow n'avait pas l'intérêt pour agir (locus standi), ce qui annulait la procédure, et évita ainsi d'avoir à juger de la constitutionnalité du serment.

 

Groupes pratiquant la discrimination

Certaines organisations privées, dont la plus célèbre est Boy Scouts of America, n'autorise pas les membres athées6. Cependant, cette politique a été pointée du doigt par les organisations qui affirment[Qui ?] que Boy Scouts of America bénéficie d'argent du contribuable, et qu'elle ne devrait pas être donnée à de telles organisations privées, ou alors que ces derniers devraient accepter les athées.

 

Constitutions comportant des discriminations

Les constitutions de certains États américains nécessite la croyance en Dieu ou en un être suprême comme un prérequis pour tenir une audience publique ou être avocat à la cour. On peut citer parmi ces États l'Arkansas7, le Maryland8, la Caroline du Sud9, le Tennessee10 et le Texas11.

Une décision de la Cour Suprême des États-Unis au cours du jugement Torcaso v. Watkins mena au premier amendement à la constitution américaine ainsi qu'au 14e amendement de cette même constitution, lorsque la constitution fédérale a redéterminé le droit de chaque État à choisir ses propres lois12.

 

Indonésie

Le droit de ne pas avoir de religion n'est pas reconnu en Indonésie.

Toute personne critiquant ou contestant l'une des religions reconnues (islam, christianisme (catholique ou protestant), hindouisme, bouddhisme ou confucianisme), et diffusant cette critique, encourt jusqu'à onze ans de prison. Chaque personne doit faire figurer sa religion sur sa carte d'identité13. L'obligation d'être croyant est « le premier pilier de la philosophie d'État en Indonésie - pancasila »13. Endy Bayuni, rédacteur en chef du Jakarta Post, rapporte que l'obligation légale imposée à chacun d'être croyant a été incorporée à la constitution dans les années 1940, lors de la lutte contre une insurrection communiste14. L'athéisme est ensuite réprimé sous le régime du Président Soeharto (1967-1998), « qui traita l'athéisme comme ennemie de l'État » en l'assimilant au communisme. Les athées doivent alors se déclarer officiellement membres d'une religion pour échapper aux persécutions15.

En juin 2012, pour la première fois, un athée, Alexander Aan, est condamné à deux ans et demi de prison ferme pour avoir publié des messages athées sur Facebook, et pour avoir invité les croyants à en débattre avec lui16,14. Amnesty International décrit alors Aan comme un prisonnier d'opinion, et demande sa libération immédiate17.

 

Iran

L’article 11 de la constitution fédérale de Malaisie garantit à chacun le droit de choisir sa religion, mais l’article 3 dispose que l’islam est la religion officielle et qu’on ne doit pas en prêcher d’autre aux musulmans. La majeure partie des États ont adopté la Loi de contrôle et de restriction qui prévoit une amende de 10 000 ringits ou une peine d’un an de prison pour ceux qui induisent un musulman à changer de religion. La critique de l’islam est considérée par la loi comme un acte de sédition (Sedition Act hérité de la période coloniale). Il est donc très difficile aux musulmans (essentiellement les Malais, considérés comme musulmans de naissance) d’abandonner leur religion car ils doivent pour cela faire entériner leur choix par un tribunal religieux musulman, seule juridiction compétente en la matière depuis 1988. La demande est presque toujours refusée, et une peine peut être imposée pouvant aller jusqu’à la prison ou l'enfermement dans un camp de « réhabilitation » jusqu'au renoncement de leur projet d'officialisation de leur apostasie18. Deux cas particulièrement connus sont ceux de Lina Joy et Kamariah Ali qui bataillent depuis plusieurs années pour faire reconnaitre leurs conversions respectives au catholicisme et à la « Religion du Ciel », un mouvement syncrétiste d’apparition récente. La première a vu sa demande de faire reconnaître son changement de religion par un tribunal civil rejetée définitivement en cassation le 30 mai 200719.

La question de l’apostasie fait l’objet de débats animés entre les musulmans libéraux qui estiment qu’il n’y a aucun avantage à maintenir de force un non-croyant dans l’islam et une forte et active minorité de fondamentalistes désireux d’imposer encore plus de restrictions, comme des peines de prison obligatoires, voire la peine de mort. Selon Zainah Anwar, directrice de Sisters in Islam20, la concurrence pour les voix des Malais musulmans entre le parti malais UMNO et le PAS islamiste se traduit par une surenchère identitaire, dont l’islamisation progressive du système judiciaire entamée dans les années 80 est un des résultats. Le développement simultané de deux tendances contradictoires (renforcement du pouvoir des tribunaux islamiques et soutien de la société pour la liberté de religion) est source de conflits21.

Par ailleurs, si l’apostasie était facilitée, l’apostat devrait en contrepartie perdre sa qualité de Malais, et donc le bénéfice des quotas que l’article 153 de la constitution fédérale leur réserve dans l’administration, le commerce et l’éducation. Mais il est vrai que ces dispositions avantageuses sont déjà menacées par le désir d’élever la compétitivité économique nationale22

 

Mauritanie

En Mauritanie, le Code pénal de 1984 dit:

"Tout musulman coupable du crime d'apostasie, soit par parole, soit par action de façon apparente ou évidente, sera invite à se repentir dans un délai de trois jours. S'il ne se repent pas dans ce délai, il est condamné à mort en tant qu'apostat, et ses biens seront confisqués au profit du Trésor. S'il se repent avant l'exécution de cette sentence, le parquet saisira la Cour suprême, à l'effet de sa réhabilitation dans tous ses droits, sans préjudice d'une peine correctionnelle prévue au 1er paragraphe du présent article. Toute personne coupable du crime d'apostasie (Zendagha) sera, à moins qu'elle ne se repente au préalable, punie de la peine de mort."

 

Libye

Le rejet de l'islam peut être sanctionné par la perte de la citoyenneté.

 

Soudan

Le Soudan, à l'exception du Soudan du Sud, applique la charia qui, selon l'interprétation individuelle, peut condamner à mort les musulmans apostats.

 

Suède

En Suède, pourtant considéré comme l'un des pays les plus séculaires du monde23,24, il existe des lois qui peuvent être considérées comme discriminatoires contre les athées :

  • Dans les écoles publiques, le début de chaque semestre se tient dans une église et un prêtre délivre son sermon. De même, les écoles organisent des sorties à l'église avant certaines périodes de vacances scolaires. Lorsque les athées suédois se sont opposés à cette tradition, les politiciens sont intervenus pour la défendre.

Ainsi, le 26 octobre 2006, le ministre suédois de l'éducation, Jan Björklund, fit savoir que « Nous ne devrions pas avoir de règles en Suède qui feraient que les gens ne continueraient pas les débuts d'années scolaires et les cérémonies à l'église. Il n'y aura pas de changements sur ces règles25. »

  • En octobre 2006, l'association des suédois humanistes porta plainte auprès de l'ombudsmen du Parlement suédois26 et du Chancelier de Justice suédois27 à propos des sermons que le parlement soutenait car, selon l'organisation humaniste, cette règle est contraire à la laïcité, et est discriminatoire à l'encontre des non-chrétiens, et notamment les athées. L'ombudsmen et le chancelier ont tous deux conclu qu'il n'existait aucune juridiction qui pouvait aller à l'encontre de cette tradition, et se limitèrent à ces propos. Aujourd'hui encore, les prêtres continuent leurs sermons à chaque rentrée scolaire.

°

Athées et libres penseurs risquent la peine de mort dans 13 pays

Londres : Alors que l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) tente toujours de faire reconnaître au plan international le dénigrement des religions comme une infraction pénale, les athées, les humanistes et les libres penseurs risquent aujourd'hui encore la peine de mort dans 13 pays, tous musulmans. C'est ce que révèle dans son rapport 2013 sur la liberté de pensée (*) l'International Humanist and Ethical Union (IHEU) basée à Londres

Le rapport 2013 de l'IHEU, une ONG internationale représentant 120 organisations dans plus de 40 pays et disposant d'un statut consultatif spécial à l'ONU et au Conseil de l'Europe, se focalise spécifiquement sur les droits, le statut légal et la discrimination contre les humanistes, athées et les personnes sans religion dans les divers pays du monde.
Il en ressort que l'on peut être mis à mort pour avoir exprimé son athéisme dans 13 pays, tous musulmans. L'IHEU mentionne la Mauritanie, le Soudan, la Somalie, le Nigeria, le Yémen,  l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Qatar, l'Iran, le Pakistan,  l'Afghanistan, les Maldives et la Malaisie.

[ … ]

Selon l'IHEU, les personnes athées, humanistes ou non affiliées à une religion sont particulièrement ciblées et discriminées dans la majorité des pays du monde. Cela va de l'obligation des enfants à prier en classe aux plus " graves violations ", qui vont jusqu'à la mise à mort des " blasphémateurs ".

Source : IHEU | International Humanist and Ethical Union | Liberté de pensée

 

Notes :

Dans la Grèce antique, l’adjectif « atheos » (en grec : ἄθεος, composé du ἀ- privatif + « θεός » qui veut dire dieu) signifie « sans-dieu ». Le préfixe « a » indique une absence de dieu revendiquée en Grèce dès le Ve siècle et prend le sens de « rompre la relation avec les dieux » ou « nier les dieux » à la place de l’ancien sens asebēs (en grec : ἀσεβής), « impie ».

 

Suites : La laïcité ne se négocie pas !

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/la-laicite-ne-se-negocie-pas.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/11/la-laicite-ne-se-negocie-pas-5465967.html

°

Athéophobie

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Ath%C3%A9ophobie

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/observatoire-de-l-atheophobie/