Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2015

Paris à côté de la plaque avec les femmes

J-Paul_2, Féminisme, Religions, laïcité, misogynie

 

Osez le féminisme se réveille

Extrait de presse :

Moins de 3 % des rues de la capitale ont un nom de femme. Pour rétablir l'équilibre, l'association Osez le féminisme en a rebaptisé une quarantaine

De nombreux habitants de l'île de la Cité (Ier - IVe) se sont réveillés hier matin à une adresse différente de celle où ils s'étaient couchés - Fin de l'extrait de l'article : '' Paris à coté de la plaque '' publié dans '' Le Parisien ''

 

Suites : Place J Paul II – suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-2011-place-j-paul-ii-suite/

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Place+J+Paul+II+%E2%80%93+suite

 

Panthéon des femmes - février 2014

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/02/pantheon-des-femmes-fevrier-2014.html

Crab 27 Août 2015

 

26/08/2015

La cause des femmes - 2015

einstein,elisabeth_badinter,Épicure,henri_pena-ruiz,laïcité,l'universel,polêmikôs,religions,sciences,écoles

Acrylique sur carton par Crab - ( novembre 96 )

°

Faites-vous parti des hommes engagés dans la cause féministe ?

Les hommes se feraient plus rares à s'engager selon un article paru dans '' Slate.fr '', rédigé par la journaliste Aude Lorriaux

 

Je vais donc répondre à titre personnel :

je ne suis membre d'aucune association ni d'aucun parti politique, et je n'imagine pas un seul instant parler au nom de tous les hommes ni au nom de toutes les femmes dans la mesure où mon engagement dans la construction sociale et éthique de notre société ne peut se réduire à un engagement exclusivement à la cause des femmes ni pour une cause émanant d'un manifeste de parti politique, mais se « résume » globalement à la défense de la LIBERTÉ - dont, bien sûr, dénoncer la conditions des femmes un partout dans le monde, mais aussi avant tout celle des athées femmes et hommes -

 

Je considère que sont engagés parmi les hommes ou parmi les femmes tous ceux et toutes celles qui ont compris qu'il ne peut y avoir de liberté dans un pays sans la critique athée et anti-sexiste des religions

 

Au regard de cette perception, je prends un soins particulier à ne pas m'engoncer dans des polémiques sectaires qui ne manquent pas à un moment ou à un autre de parcourir de nombreuses associations féministes ( qui, selon la justesse du point de vue d'Élisabeth Badinter font parfois '' Fausse route '' ), ni de m'enferrer dans bon nombre d'associations qui se déclarent antiracistes ou des droits de l'homme souvent aptes à prendre des positions à géométries variables ni encore moins de m'assujettir à un parti politique pour sombrer dans un inévitable militantisme parmi les plus sectaires - ce qui ne m'interdit pas de temps à autres de soutenir telle ou telle position ou proposition, de valider certainespolitiques publiques ou lois sociétalesd'où qu'elles viennent

 

En tant qu'homme fidèle aux idéaux des années 70, fidèle aux aux apports scientifiques, philosophiques et de lettres, parexemples dans la filiation séculaire d'un Démocrite, d'un Épicure, d'un Ésope, d'un Aristophane, d'un Lucrèce, d'un Ovide, d'un La Fontaine, d'une Émilie du Châtelet, d'une Olympe de Gouges, d'un Einstein ou encore des personnalités contemporaines telles Élisabeth et Robert Badinter [ ... ],pour in fine exprimer en toute indépendance d'esprit, ce que j'ai envie de dire - quand je veux...

 

Je crains qu'il ne faille encore compter sur un bon demi-millénaire avant que l'athéophobie et le sexisme sous toutes les formes connues et répertoriées s'effacent définitivement, cessent de polluer, d'empoisonner les relations humaines au point de toujours et toujours pour les conservateurs issus des milieux religieux* ( * : composés, dans notre pays, parune majorité parmi lesmusulmans ), [ aussi ] de toutes les tendances* politiques, ou encore par les obsédés maladifs du naturalisme*( * : plus particulièrement une bonne partie des écologistes en première ligne, au lieu de s'occuper d'écologie*1 ) de rechercher toutes les opportunités afin de renvoyer les femmes à la maison pour en faire de « bonne mère », agissant pernicieusement en profitant de la crise et ce dès le début des années 90, ce qui ne manque de faire le bonheur de bon nombre de distingués économistes ( très médiatisés ) chantres de la croissance démographique, grands partisans et prosélytes des politiques publiques encourageant la maternité

 

Mais en attendant de meilleurs lendemains, chères lectrices par anticipation rien ne vous interdit de rendre grâce à toutes les femmes et tous les hommes athées* ( * : entre-autres ), car dans l'actualité, du-moins pour celles qui n'en savaient rien, aux unes et aux autres vous leur devez dors et déjà vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup, mais je le concède '' on '' se doit de faire plus et mieux ! ! - Crab - 26 Août 2015

*:Le conflit la femme et la mère

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-conflit-la-femme-et-la-mere/

°

Suites : Polêmikôs 2015

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/15/polemikos-2015-5603758.html

 

ou sur

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Pol%C3%AAmik%C3%B4s+2015

 

 

 

25/08/2015

Religion de guerres et de haines

CRAN, CSA, Claude_Askolovitch,  Daech, Edwy_Plenel, islam, Mahomet, musulmans, Pascal_Boniface, P_S, Télévision_publique

 

Quel intérêt à propager l'idée que les françaises et les français seraient des mineurs vivant dans la peur de l'islam ? ;

quand dans les faits, nos compatriotes montrent, à l'envie, qu'ils n'ont pas peur de cette religion de guerres et de haines, mais veulent et s'emploient toujours plus nombreux, d'une année à l'autre, à déconstruire cette religion de la même façon qu'auparavant la grande majorité des françaises et des français, à travers le débat d'idées, avaient su déchristianiser la France ;

nos compatriotes, depuis longtemps déjà, ne se laissent plus piéger, ils se contrefichent d'être accusés d'islamophobie, car de toutes les façons détester* ( * : phobie ) ce monothéisme musulman d'un racisme et d'un sexisme plus singulièrement aggravé, par rapport aux religions le précédent, est parfaitement légitime

 

Nos compatriotes sont parfaitement conscients que la grande majorité des musulmans ( leurs « clergés ou théologues » en première ligne ) n'ont pas les plus petites préoccupations métaphysiques, qu'ils n'ont pas d'autres ambitions que de tenter d'imposer des mœurs et une organisation sociale dont l'objectif majeur consisterait à rétablir ou à installer définitivement, dans notre pays, la suprématie des hommes sur les femmes - dans le même temps, de tout faire pour obtenir l'interdiction de la liberté de conscience indissociable de la liberté d'expression dont le droit entre-autres de blasphémer : autant dire de mettre fin à toutes leslibertés individuellesou de mettre fin à la liberté tout court, et ce à l'image de ce qui se passe dans les pays prisons dominéspar les musulmans – autant de régions du monde où il est préférable notamment pour des populations maghrébines * ( * punico-berbèrearabisée de force dans la langue du coran) de se déclarer arabo-musulmanes ( du coté des maîtres ) pour ne pas subir du pouvoir musulman toutes formes de discriminations

 

Dans cette perspective, il n'y a pas lieu de s'étonner, de constater que même en Tunisie encore très inféodée à l'islamique que, depuis la fin de la dictature Ben Ali, les '' droits des femmes '' ne progressent toujours pas d'un pouce

 

Dans notre pays, c'est une autre « chanson » : un voile épais ( islamique ) brouille l'esprit de quelques « personnalités » évoluant dans un microcosme comptant parmi les plus médiatisés dontla position reflète le déni de la réalitéobservée du fanatisme musulman, au point debrouiller les repères pour cacher qu'il ne peut y avoir de liberté sans la critique athée et anti-sexiste de cette religion de l'irresponsabilité

Cette petite partie de l'« élite », sans vergogne,ne peut admettre que pour les français et françaises déchristianisés l'avenir c'est du désir , pas de la peur

 

Ce petit monde évoluant dans un petit milieu règne la démagogie regroupant des personnalités telles ( entre-autres ) Edwy Plenel, Aymeric Carron, Emmanuel Todd ou Claude Askolovitch, et pour eux pratiquement, de façon irresponsablede valider une idéologie musulmane sacralisatrice des pires patriarcats qui font de cette religion la religion la plus infantile et égoïste jamais inventée dans toute l'histoire des religions par quelques spécimens « d'humains » en mal de domination, de pouvoir sur les femmes ets'illustrant d'une époque à l'autre par une violence guerrière exercées à l'encontre des non-musulmans et des athées

 

La plupart des musulmans ont parfaitement compris que la critique athée et féministe des religions a permis la déchristianisation de la France ( permettant pour l'essentiel l'obtention '' Des Droits Des Femmes et l'Égalité des Droits Pour Tous '' ), mais désormais ils savent qu'elle n'épargnerait pas, et en aucun cas, leur religion

 

La lâcheté sans précédent de la gauche par électoralisme, [ aussi ] d'une partie de « l'élite » ne parviendra jamais à enterrer la détermination dont les françaises et les français de culture française font preuve, au jour le jour, pour éradiquer, déconstruire une religion raciste, sexiste, athéophobe, antisémite, homophobe et xénophobe, une religion de guerres et de haines que matérialise le coran et ses annexes - chefs d’œuvres d'anti-culture

 

Puisqu'il faut, sans cesse, le rappeler : dans un pays qui s'efforce avec constance de hausser son niveau de civilisation : la liberté d'expression, le débat d'idées, le débat contradictoire et public ne s'arrête pas là où commence la religion ;

c'est bien en puisant dans les sourates d'une religion prônant une organisation xénophobe de la société ( exigence, par exemple, d'un certificat de coutumes dans le cas de mariage avec une musulmane ) et sexiste à travers ( entre-autres ) des mariages forcés, l'inégalité entre femmes et femmes et hommes symbolisée par le port des voiles islamiques, montrent ( si besoin est ) que les instances musulmanes sont peu préoccupées de parler de questions métaphysiques, mais s'évertuent, avec la complicité passive ou active de la très grande majorité des musulmans, à installer leurs mœurs, pour l'essentiel, anti-femmes - sur un plan plus général de distiller une anti-culture en affectant de ne pas comprendre que les françaises et les français ont eux aussi des mœurs où prime la liberté, l'égalité et la fraternité ( que d'ailleurs peu d'entre-eux remettent en cause ) et dans leur grande majorité, comme on a pu l'observer le 11 Janvier dernier, sont déterminés à ne pas lâcher le morceau pour ne pas revenir à une société d'un âge révolu et rétrograde sacralisant les patriarcats ;

dans notre pays, le « modèle » patriarcal fut institutionnalisé après la Révolution, contre les idéaux des '' Lumières '', par des misogynes patentés et antirépublicains, une fois au pouvoir, tels Robespierre grand ennemi de l'athéisme, encore plus des athées et de la parole des femmes en politique, puis par Napoléon 1er, ce dernier ( il faut le rappeler ) fit des femmes des mineures soumises aux hommes par le biais de son Code « Civil » - Crab 25 Août 2015

 

Suites : In vino véritas - mais pas pour le CSA

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/08/in-vino-veritas-mais-pour-le-csa.html

 

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/08/02/in-vino-veritas-mais-pour-le-csa-5665691.html

 

°

 

Autres articles : Point de contraintes en religion ?

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/point-de-contraintes-en-religion.html

 

°

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/point-de-contraintes-en-religion/

 

 

 

12/08/2015

Dans le jardin de l'athéisme

Changelejeu, Clio, Inanna, Métaphore,Tenant, Avicenne, Averroès

 

Mini colloque sur le sens à donner à sa vie

Rencontres et discussionsdans lejardin d'excellence de la maison de l'Athéisme entre Changelejeu ( sociétaire ), Tenant ( chrétien ), Avicenne ( salafiste ) Averroes ( « musulman modéré » ) Clio ( historienne et anthropologue ), Métaphore ( philosophe et femme de lettre ) et Inanna ( membre du '' Collectif féminisme universel '' )

°

Changelejeu

Faut-il obligatoirement donner un sens à sa vie ?

 

Avicenne

Sur terre, les hommes ne sont que de passage, il doivent s'interdire de trahir leur religion, sinon Allah ne les prends pas !

 

Inanna

Et les femmes dans tout ça ?

[ Avicenne grommelle dans sa barbe ]

 

Tenant ( le vieux )

Nous, nous faisons en sorte d'être absout avant même que n'arrive le jour du jugement dernier

 

Clio

Cela se passe, dans la chrétienté, non sans indulgences, n'est-ce pas ?

[ Changelejeu esquisse un petit sourire ]

 

Averroes

L'homme tolérant est libre de tous ses actes et paroles mais pas sans dieu

 

Changelejeu

Est-ce à dire, qu'il ne peut y avoir de débat public qu'autour de l'idée '' dieu '', et que votre vie ne pourrait n'avoir de sens sans faire référence à un dieu ?

 

Avicenne

Cela va de soi, c'est la loi de dieu, encore une question qui sent le mécréant !!!

 

Averroes

BHL ne dit-il pas : '' qu'il ne peut y avoir de belles discussions qu'entre théologiens '' ?

 

Changelejeu

Ça n'engage que lui, donc pour Avicenne le sens que l'on doit donner à sa vie passe par la soumission à Allah, quand à Averroes coexister avec les autres ne peut se faire qu'à travers une discussion autour des dieux, c'est bien ça ?

 

Avicenneet Averroes

Oui !

 

Changelejeu

En résumé, pour Avicenne c'est se soumettre sans retenue, pour Averroes '' une foi n'est tolérable que si elle est tolérante '' sous réserve expresse de ne pas sortir du cadre des croyances ?

 

Avicenneet Averroes

Oui, oui oui

 

Tenant

La tolérance est la charité de l'intelligence, disait Jules Lemaître

 

Inanna

Ah oui, donc, selon vous, il serait « intelligent » de tolérer la mutilation génitale* des fillettes ( * : excision ), intellectuelle et physique des femmes à travers le port des voiles islamiques, enfin d'accepter les mariages forcés, puis la polygamie institutionnalisée ?

 

Avicenne

Votre vision de la femme « musulmane », ce que disait fort bien madame Mitterrand, est ethnocentriste !!!

 

Inanna

Il est fort probable que la notion de '' Féminisme universel '' ait totalement échappé à cette « brave dame » d'une autre et bien triste époque

 

Averroes

Allah ne parle pas de l'excision ni des voiles, et rien dans le coran ne dit que...

 

Avicenne lui coupe la parole

Écoute-moi ce bouffon, il n'en rate jamais une !!!

 

Clio

Le coran s'adresse directement, exclusivement aux hommes et ne parle des femmes qu'à la troisième personne, cependant, c'est vrai, il n'y est nullement question ni des voiles ni de l'excision

 

Métaphore, avec un petit sourire :

Le seul voile enclin à brouiller l'esprit, il n'y a guère, dans sa totalité, que le raciste et sexiste coran, au point de voler sans appel l'identité des croyantes et accessoirement celle des croyants, et d'autant plus facilement dans la mesure où ces populations se trouvent à l'étroit dans leurs vies

 

Inanna

[ petit rire ]

 

Changelejeu, en clignant des yeux :

Le coran progressivement, subrepticement tisse un voile devant les yeux, au point qu'en état d’hypnose la question de donner un sens ou non à sa vie ne se pose même plus

 

Clio

C'est le propre ou le principe de toutes les religions monothéistes, elles sont en quelques sortes l'expression majeure d'un refus irrépressible de ne pas savoir

 

Changelejeu

Ne pas savoir c'est pourtant formidable, c'est ce qui fait tout le charme de la vie

 

Inanna

Surtout donne l'envie de vivre, une soif de vivre emplie de constantes découvertes à partager si possible avec un maximum de personnes

 

Avicenne,furieux

Mais de quoi ils causent !!!?

 

Averroes, incrédule :

Il ne veulent pas de dieu

 

Tenant, au comble de l'exaspération :

Ce ne sont que des athées - '' on '' s'en va

 

°

 

Suites : French corner : Petits échanges entre-amis

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/french-corner.html

 

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/09/17/french-corner-5169417.html

 

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=croire+ou+ne+pas+croire

Crab – 12 Août 2015

 

 

 

10/08/2015

Tel-Aviv sur Seine

Daniele_Simonnet,athéisme,Israël,Palestine,France,MRAP,PS,Gilbert_Collard, Robert_Ménard,Ramadan,Mairie_de_Paris,Paris_Plage,Tel-Aviv_sur_Seine

 

Sans limite, il se trouvera toujours une, un ou des socialistes, « champions auto-proclamés en matière d'éthique » pour donner des leçons de morale politique, dans le même temps, de faire chorus avec les associations, la « presse » pro-palestiniennes ou encore d'un antiracisme à géométrie variable pourtant responsables d'une décennie à l'autre de la recrudescence et de la montée de l'antisémitisme dans notre pays

 

Dans l'actualité, c'est Daniele Simonnet en bien-pensante avertie ( surtout à l'approche d'élections ), qui ne manque pas de se faire remarquer en réclamant l'annulation de « Tel-Aviv sur Seine », déclare à qui veut bien l'entendre : « On va valoriser l’ambiance festive à Tel-Aviv » alors que «la colonisation s’intensifie en Israël » et que le gouvernement « ne cesse de violer le droit international » - oublieuse que l'ininterrompu terrorisme palestinien justifie l'occupation et la réponse par l'implantation de colonies - Hé oui, Tel-Aviv n'est pas Gaza : '' on '' n'assassine ni n'emprisonne les athées ni les femmes en maillots de bains -
Pour la conseillère de Paris, cette manifestation est «
une belle opération de com servie sur un plateau » au gouvernement israélien qui « a besoin de faire diversion » - rappel, en Israël les juifs extrémistes orthodoxes assassins de palestiniens ou d'homosexuels sont arrêtés ou en voie de l'être tous, et seront jugés -

 

Inutile de rappeler que le principe politique de la décolonisation relève d'une vision obsolète la plus archaïque, que désormais la création d'une confédération laïque s'impose ( Israël-Palestine ) avec Jérusalem pour capitale et non plus deux États cotes à cotes - mais chacun ou chacune sait, depuis longtemps, que penser n'est plus socialiste

 

Que ne ferait pas une ou un socialiste pour récupérer les voix non arabes mais celles d'un maximum de musulmans, voix sans lesquelles le PS ne serait plus que l'ombre de lui-même

 

Merci de ne pas en déduire pour autant que je soutiens je ne sais quel autre ou quels autres partis – je n'ai rien à voir avec le couple Ménard-Collard ni leurs pareils qui n'ont toujours pas compris, depuis longtemps déjà, que l'identité de la France n'est plus chrétienne, qu'il n'y a plus de civilisation chrétienne européenne pour le plus grand bien de la communauté nationale et pour l'émancipation de la majeure partie des pays européens

- que l'essentiel de ce que l'on appelle '' le vivre ensemble '' a été, ces dernières décennies, en fait obtenu par la critique athée et féministe des religions pour construire une [ notre ] société où doit primer l'égalité femmes-hommes, les droits des femmes et l'égalité des droits pour tous et toutes quelque soient les orientions sexuelles assumées par les unes et les autres de nos compatriotes

 

En tous cas, plus vite cette gauche qui, depuis trop longtemps, ne respecte plus la laïcité, qu'une fois aupouvoirn'a ni vouluni point chercher à la rétablir, pourtant elle s'y était engagée, une laïcité indissociable du respect de l'égalité femmes-hommes, plus vite cette gauche fêtardede la rupture du jeune pour clore le ramadan dans l'enceinte de la Mairie de Paris, pour la plus grande honte faite aux parisiens et à la majorité de nos compatriotes soucieux de ne pas voir la religion insérée dans les institutions de la République, plus vite cette gauche dégagerac'est une bonne part de la pollution islamophile qui empoisonne la société française qui s'effacera de la scène politique pour le bien de la communauté nationale

 

Les valeurs républicainess'en trouveront à nouveau valorisées en renouant avec l'indépendance d'esprit, l'insoumission à toutes les idéologies religieusesou hiérarchies monothéistes par nature sacralisatrice de tous les patriarcats, nées de l'obscurantisme, de la peur de ne pas savoir, ( et j'en passe ),Crab – 10 Août 2015

 

Suites, IsraëlPalestine :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=ISRAEL

 

Ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/conflit-israelo-palestinien/

 

 

 

08/08/2015

Emmanuel Lechypre

Emmanuel Lechypre .png

Avec un peu de retard, entre dans mon Panthéon des curiosités

.

Hier matin ( 7 Août ), au cours du JT, sur BFMTV, « notre » sempiternel Emmanuel Lechypre « con spirito » explique que sans, à partir de 2011, le départ des riches à l'étranger la France compterait trois points de croissance de plus

 

Bref, un « animal » aussi doué que la grande majorité très médiatisée des économistes pro-européens - force est de constater, une fois de plus, que sa tremendo méthode de « raisonnement » ne tient pas compte des étrangers qui s'installent ou investissent dans notre pays - plus grave, dans un tempo frettoloso, comme à son accoutumée, più mosso que jamais il escamote l'essentiel de ce qui doit-être mis en cause : ce n'est pas à elle seule la fiscalité française depuis 2011, aggravée dès 2012, ( aussi contestable fut-elle ), mais plutôt l'absence d'une fiscalité unique pour tous le États européens

 

Mais « nos économistes » religioso de plateaux, persistent dans une idée de l'Europe dont la majorité des françaises et des français ne veulent pas, ce qui explique qu'un électeur sur deux au minimum, ( dans la mesure où les bulletins blancs ne sont pas comptabilisés ), s'abstient de voter  - - Crab – 8 Août 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/natalite.html

 

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/11/14/la-passion-selon-anne-cecile-mailfert-5489930.html

 

 

 

07/08/2015

L'Art c'est la résistance

art,athéisme,coran,islam,changelejeu,laïcité,féminisme,résistance

Aux lectrice et lecteurs

Citation : Imaginez, avec John Lennon, un monde sans religion... Pas de bombes suicides, pas de 11 septembre, pas de croisades, pas de chasses aux sorcières, pas de Conspiration des poudres, pas de partition de l'Inde, pas de guerres israélo-palestiniennes, pas de massacres de musulmans serbo-croates, pas de persécutions de juifs, pas de « troubles » en Irlande du Nord, pas de « crimes d'honneur », pas de télévangélistes au brushing avantageux et au costume tape-à-l’œil. Imaginez, pas de Talibans pour dynamiter les statues anciennes, pas de décapitations publiques des blasphémateurs, pas de femmes flagellées pour avoir montré une infime parcelle de peau...

Pour en finir avec Dieu ( 2006 ), Richard Dawkins ( trad. Marie-France Desjeux-Lefort ), éd. Robert Laffont, 2008

 

Dans toute l'histoire de l'humanité il n'y a jamais eu qu'un seul miracle : la musique

Point de liberté quand de « bons esprit », plus inspirés par la métaphysique que par la raison, réduisent l'Art à la tentation d'imitation de la nature, des'empressersolennellement, magistralementd'affirmer que la nature est l'œuvre de leur dieu, alors que l'horizon de nos connaissances ne dépassent pas 13 milliards sept cents millions d'années, qu'en outre, rien ne permet d'affirmer que « notre » univers est une création puisque, contrairement aux idées reçue* [ * : la plupart religieuses ], toute fin de processus est le début d'un autre - Ce que l'on appelle naissance* ( * : ϕ́υσις ) [ entre-autre de l'univers ] n'est qu'une composition nouvelle d'éléments préexistantsil en est de même de ce qu'il advient de nous après notre mort - rien ne se perd tout se transforme, pour l'essentiel de notre personne, en gaz et poussières – et de notre entendement* ( * : âme pour les croyants ) il n'en restera que les écrits -immanquablement, à un moment ou à un autre, en mangeant de la salade verte, vous consommerez un peu de vos ancêtres, une des meilleures façons, parmi les plus sûres, car nous savons, que les livres peuvent-être brûlés, les ordinateurs à la merci d'unetempête solaire, de prolonger leurs existences

 

Aux antipodes d'inévitables et maladroites représentations de la nature, pas d'art sans véritable création, ni d'art sans liberté de création

Dans l'actualité, essentiellement observée dans les pays musulmans, les artistes y sont soumis à une censure des plus insidieuses, des plus pernicieuses au nom de l'islam, ou de je ne sais quel prophète ni plus ni moins charlatan que ses prédécesseurs ou successeurs

Dans cespays dominés par les musulmans il serait actuellement impossible d'exposer ou de mettre en scène l'effeuillage des pages sexistes du coran*1 par les doigts aux ongles rouges de la main d'une femme

*1 - Les diktats musulmans :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

Dans notre société, l'odieuse tuerie des '' Charlie '', aurait pu être évitée, si auparavant s'était manifesté au nom de l'Art, au nom de la culture, plus de gestes solidarité envers les artistes et caricaturistes dont les créations ou les dessins font naître quelque chose de nouveau

 

Dans une récente entrevue dans le magazine L’Express, Salman Rushdie s’en prend carrément à la gauche, à certains intellectuels, et il assène deux ou trois vérités à ceux qui n’ont rien compris après les assassinats à Charlie Hebdo

 

Il n'est pas vain de rappeler, mais de toutes les façons aussi longtemps qu'il faudra, que la gauche depuis madame Mitterrand et Jospin n'a eu de cesse, ni ne cesse de trahir la laïcité, aussi ne faut-il pas s’étonner que cette gauche, au fil des temps, secrète, au regard des dénis des assauts théocratiques islamiques conduits contre la mixité et l'égalité femmes-hommes dans notre société, de faux sociologues ou anthropologuestels Emmanuel Todd, Edwy Plenel, Claude Askolovitch ou encore relevant du même niveau d'irresponsabilité d'un Aymeric Caron -sortes « d'intellectuels », qui dans l'actualité,comptent parmi les plus déficients, et dont les troubles de la mémoires liés à des intermittences de l'inconscience n'ont d'égaux que la sacralisation infantile et égoïste aggravée des patriarcats dans les souratesracistes et sexistes ducoran*1

 

Créer c'est résister, la vigilance en matière de liberté d'expression, de création s'impose doncafin de ne pas restersans réagir vivement chaque fois la liberté de conscience est entravée par les chantres ou « intellectuels »patentés du relativisme culturel - mais aussi, d'autre part,de réagir rapidement à chaque fois qu'une municipalité pratique la censure, sans manquer de veiller de près à ce que, dans notre pays, ne s'installe l'autocensure par crainte de se voir accusé de blasphémer ou de la façon la plus perverse qu'il soit d'êtreaccuséd'islamophobie

Sans l'Art indissociable de la Philosophie rien n'empêcherait la bêtise, la crétinerie d'être aussi grande au point d'occuper toujours plus de « vastes empires »

Ces dernières décennies ont montrées, à travers le débat d'idées, qu'il n'est point de libertés* ( * : droits des femmes et des homosexuels ) obtenues, et c'est notre première liberté, sans la critique athée et féministe des religions et des positions rétrogrades des principales hiérarchies monothéistes - Crab 7 Août 2015

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/08/luniversel.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/08/26/l-universel.ht

.

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=universel

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=universel&...max=2015-06-03T02:31:00-07:00&max-results=20&star...

 

 

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=universel&updated-max=2013-06-16T04:27:00-07:00&max-results=20&start=12&by-date=false

 

 

 

03/08/2015

Voilées « volontaires »

changelejeu,cfcm,islam,mahomet,musulmans,terrorisme_islamique,mosquées,voiles_islamiques,les_diktats_musulmans,voiles

Photo  montage - Crab - Linceul mortuaire

 

L’islam, antithèse du féminisme, par Eloïse Gloria

En fermant les yeux, de par cette peur stupide d’être taxées de fascisme, de prétendues féministes approuvent en silence la banalisation d’accoutrements qui sont à la fois des étendards idéologiques et des entraves à la vie active

 

Se réclamer du féminisme et défendre le port du voile islamique est un non-sens. L’islamisation d’une société signe, à l’inverse, la mort des droits des femmes à petit feu. Parce qu’elle légitime - voire impose – des pratiques obscurantistes, asservissantes, infantilisantes.

 

Dans une tribune publiée par The Guardian, la sociologue Christine Delphy, ancienne sympathisante du MLF qui fonda la revue Nouvelles questions féministes avec Simone de Beauvoir, réchauffe cet insupportable sophisme selon lequel les féministes devraient prendre le parti des femmes voilées musulmanes, au prétexte qu’elles constituent une minorité opprimée. À la lire, les féministes françaises ne sont rien moins que des islamophobes qui détournent le concept de « laïcité » pour vernir de respectabilité d’inavouables penchants racistes.

 

Ce raisonnement par l’absurde s’enlise dans l’inévitable comparaison avec les Occidentales fardées et juchées sur des talons hauts, qui seraient inféodées à une autre forme d’oppression, celle des diktats de la féminité. Christine Delphy semble faire abstraction du fait que les femmes islamistes cachent un corps dont il faudrait avoir honte, car source présumée de tentation, tandis que les bimbos, dont on peut certes contester le formatage marketé, sont fières de leur statut de femme, de leur émancipation chèrement acquise. Les premières s’en remettent à l’hypothétique volonté d’Allah toute leur vie durant (en admettant que le Coran prescrive vraiment de s’engoncer dans des tenues occultant tout ou partie d’un être) ; les secondes succombent par intermittence aux lois du consumérisme, se cloisonnent dans un rôle de séductrice, mais le font de leur propre initiative et gardent le pouvoir de renoncer à chaque instant à cette standardisation cosmétique. La liberté, c’est aussi celle de se tromper. Et de faire demi-tour.

 

Aveuglées par une vision embourgeoisée et poussiéreuse des droits individuels alors qu’elles se revendiquent progressistes, ces féministes d’arrière-garde sont une véritable nuisance à la cause des femmes, pour ne pas dire un repoussoir. Leur discours, parasité par des postures de tolérance naïve jusqu’à l’aberration, est déconnecté du monde réel. Le port du voile, qu’il soit subi ou choisi, est d’abord un acte communautariste, un refus d’assimilation, un désir de se marginaliser et d’être identifié comme élément d’une autre culture, d’une autre civilisation, où les femmes sont soumises aux exigences patriarcales. Le laxisme dont les politiques pusillanimes ont fait preuve face à la généralisation du port du voile a débouché sur une intrusion invasive des coutumes islamiques en France : les burqas s’affichent ostensiblement au mépris de la législation, les mosquées se multiplient, les écoles privées hors contrat musulmanes sont en plein essor. Autant de vecteurs d’endoctrinement des femmes dès le plus jeune âge.

 

Lutter pour ( préserver ) la condition des femmes revient à combattre sans compromis toute démarche conduisant à leur assujettissement, sous peine de voir s’effriter peu à peu le bénéfice des victoires passées. En fermant les yeux, de par cette peur stupide d’être taxées de fascisme, de prétendues féministes approuvent en silence la banalisation d’accoutrements qui sont à la fois des étendards idéologiques et des entraves à la vie active. Elles prennent aussi le risque d’être elles-mêmes confrontées, plus tôt qu’elles ne le pensent, au sexisme d’une religion qui voudra les mettre au pas. Contre l’intégrisme, le dialogue et la médiation sont inopérants. Seule l’opposition inconditionnelle l’emportera. - Eloïse Gloria

 

 

Suites : In vino véritas - mais pas pour le CSA

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/08/in-vino-veritas-mais-pour-le-csa.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/08/02/in-vino-veritas-mais-pour-le-csa-5665691.html

03 Août 2015

 

 

 

02/08/2015

In vino véritas - mais pas pour le CSA

0 Renoir.jpg

 

La France non mortifère

Quand un peuple sait que l'important n'est pas de prier pour des lendemains meilleurs, qu'aucun voile ne peut lui brouiller l'esprit, conscient que ses actes sont la cause de son avenir, plus particulièrement quand les femmes se montrent capables d'affronter le regard des hommes en refusant de s'affubler « volontairement » du phallocrate voile islamique, ressort en tous lieux le sens de la fête, l'expression voluptueuse d'un monde ou chacun est heureux de pleinement vivre avec les autres, à l'exemple d'une vraie mixité sociale dont rend parfaitement compte '' Le déjeuner des canotiers '', une toile peinte par Renoir

°

Comment Al-Kanz, auteur de la lettre, ( datée du 21 Juillet 2015 ), adressée au Conseil supérieur de l'audiovisuel peut-il écrire, dire que Mohamed Sifaoui incite à la haine en pratiquant l'amalgame entre terroristes et musulmans [ ? ], quand je constate en discutant avec des personnes qui se déclarent musulmanes que 19 sur vingt d'entre-elles estiment que la liberté d'expression s'arrête là où commence la [ leur ] religion et la vie du [ de leur ] prophète, une position reflet de la façon la plus hypocrite de justifier la tuerie des Charlie dans le genre : '' ils l'ont cherché '' ou '' ils l'ont bien mérité ''

 

Je ne compte plus les fois, plaisantant sur la « sainte Vierge », ce qui ne manquait de bien faire rire ces même musulmans, sans me priver, sur le champ, de leur faire observer qu'il ne riaient plus quand il s'agissait de moquer telle ou telle partie leur religion

 

La plupart du temps, en tous cas à un moment ou à l'autre, je précise toujours à mes interlocuteurs que je ne suis pas croyant, que je me livre à la critique athée et féministe des religions ou de toutes autres idéologies portant atteinte à la liberté - j'ajoute toujours que si je devais pratiquer cet exercice dans un pays musulman je serais assassiné ou emprisonné, j'obtiens, de la part de ces « grands modérés », pour toute réponse que '' dans un pays musulman, c'est normal '', et pour les « plus finaux » d'entre-eux ( bien que pour la plupart nés en France ) : que toucher à l'islam, c'est porter atteinte à l'unité de « leur pays » - ( ou à leur nation )

 

Ce qui ne manque pas d'air, c'est même un comble, lu dans '' Algérispot '', je cite : '' le CSA Le Conseil supérieur de l’audiovisuel français (CSA) a adressé cette semaine un avertissement à l’émission de Yves Calvi C dans l’air diffusée sur France 5 après les appels à la haine proférés par Mohamed Sifaoui, le Soral contre les musulmans ''

 

'' Le CSA estime que les propos de Sifaoui, civilement relayé par Yves Calvi, producteur de l'émission C dans l'air sur France 5, ne relèvent pas de l'expertise, mais de la démagogie et du populisme '' - Fin des extraits

 

Pour ma part sauf, en fonction des commentaires lus dans la presse, il m'arrive exceptionnellement de recourir au replay, car cela fait, désormais plus de trois ans, que j'ai cessé de suivre cette émission : excédé de constater à chaque fois que le sujet porte sur la laïcité qu'aucune personnalité représentant l'athéisme systématiquement figurait parmi les personnalités invitées à participer au débat – idem sur l'Europe, l'absence de représentants voulant une tout autre autre Europe, mondialisation aidant, que celle destructrice d'emploisimposée à la majorité des françaises et des français

 

In vino véritas, si la vérité est dans le vin, il est probable que CSA connaît l'ivresse sans boire sinon paradoxalement tel un tonneau sans fond cette officine s'abreuve d'une eau taxée halal* ( * : servant à financerles mosquées ), car il faut vraiment, et d'urgence se poser la question ; le CSA fait-il preuve de lâcheté ou d'inconscience ?

 

Toute personne un peu informée sait que la loi sur la laïcité dans notre pays permet de ne pas croire ou de croire - que les guerres de religions sunnites et chiites sont incessantes depuis le 7e siècle et sont aux antipodes de prendre fins, que l'actualité montre que sunnites et chiites mécaniquement savent chacun de leur coté assassiner ou emprisonner les incroyants – le même sort est réservé à toutes les femmes qui se déclarent ou ont des activités féministes - et que ce sont bien des musulmans et pas seulement des terroristes musulmans qui s'entre-tuent entre-eux, discriminent, tentent d'anéantir toute minorité ou toute personne refusant de se soumettre ou de se convertir à l'islam – que c'est la réalité, de « notre époque », un peu partout le monde

 

Quand Erdogan déclare que c'est une injure de parler d'islam modéré, il le prouve en s'attaquant aux Kurdes qui eux, contrairement à ce fou de dieu, dans les faits acceptent dans toute la région de ce Moyen-Orient l'égalité femmes-hommesla pratique au sein même de leurs armées de résistants aux oppressions islamistes d'où quelles viennent, Turquie, Iran, Irak, Daechpour ne prendre que les « meilleurs exemples »

 

Dans le respect de la moi de 1905, en contrepartie d'une matinée réservée chaque dimanche matin aux religions, le CSA ferait mieux d'exiger, le même jour ou la veille, sur une des autres chaînes publiques, qu'une matinée soit réservée aux modes de pensées de l'athéisme, car il ne peux y avoir de liberté dans un pays sans la critique athée et féministe de toutes les idéologies à commencer par les religions

 

Le CSA, affecte de ne pas entendre, manifestement ne tient pas compte, formulée depuis de nombreuses années, de cette revendication d'autant plus légitime que dans notre pays les athées, les agnostiques et les déistes sans confession sont largement majoritaire - Crab – 02 Août 2015

 

Suites : Assurer la liberté de conscience

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/assurer-la-liberte-de-conscience.html

 

ou sur la page :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/07/23/assurer-la-liberte-de-conscience-5661387.html

 

 

 

31/07/2015

Financement des mosquées

antisémitisme,juifs,france,laurent_fabius,françois_fillon,iran,laïcité,maroc,mahomet,mohamed_vi,islam,coran

Inauguration d'une mosquée à Argenteuil

 

 

Il est dit, dans le Coran :

'' Ce n'est pas vous qui les avez tués, mais Dieu ; ce n'est pas toi qui as jeté la poussière, mais Dieu '' » - Tabari, op. cit.,  II, « Mohammed, le sceau des prophètes »,  137-176.

°

Dans notre pays, le pays '' des droits de l'Homme '' et surtout des '' droits des femmes '', certaines villes laissent '' baptiser '' la mosquée '' El Badr '' du nom de la bataille de Badr dont sortirent vainqueurs les hordes sanguinaires musulmanes commandées par Mahomet, et ce fut le début de l'élimination des juifs... après cette bataille de Badren 624, en suivant ce fut la razzia sur la Mecque, dans la foulée ( si j'ose dire ), en autres crimes de guerres, Mahomet, ni plus ni moins barbare que les autres chefs de tribu, fit couper la tête de deux poètes* anonymes ( * : les journalistes de l'époque) puis à Médine il fit décapiter le poète Kab been Al Ashraf, un opposant parmi les plus influents comme personnage référent d'une religion de paix et d'amour '' on '' peut trouver mieux...

Toujours en 624 furent décapités Kab ben Asraf, poète critique, puis le poète Abu Afak en Arabie pour avoir critiqué l'islam et Asma Bint Marwan ayant critiqué Mahomet

En 626 meurtre du juif Kab chef des Beni Nadhir poète satiriste, et de sa femme qui s’était moqué de Mahomet - ect. ect., car ils sont légions les massacres ou les crimes de guerres dont entres autres crimes parmi les Ben Qoraizha Mahomet prend une jeune fille*1 comme part de butin – Daech ( l'État islamiste ) ne fait pas mieux...

*1 : plus tard, en bon pédocriminel qui se respecte, il contraindra Aïcha une fillette de six ans à l'épouser

 

Dans l'actualité, contre la propagande, il est judicieux de rappeler que la France ne manquait pas d'églises ni d'abbayes implantées en tous lieux sur ses territoires, lieux de cultes implantés dans chaque villes ou villages, c'est un fait qui pourtant, au regard de l'histoire, n'a nullement empêché ni les guerres de religions ni l'inquisition ;

Pour quelques « belles âmes » très médiatisées, c'est d'une naïveté extrême d'imaginer, ne serait-ce qu'un instant, que l'islam dit « radical » pourrait s'effacer, se volatiliser,une fois sorti des caves

 

C'est subodorer que les idéologies monothéistes qui sacralisent la phallocratie seraient inévitablement, exclusivement dépendantes d'un lieu géographique, de la nature d'une construction quand des descendants* ( * : surtout des femmes ) de parents qui se déclarent musulmans font la preuve du contraire, quand après une démarche parfois douloureuse et non sans risques d'encourir ou de subir jusqu'à la pire des répressions ils se découvrent : athées, agnostiques ou abandonnent toutes idées de reconversions dans une autre confession...

 

Sortir de cette grossière proposition, laisser les musulmans financer la construction de leurs mosquées avec leurs deniers, qu'enfin les pouvoirs publicscessent de détourner l'argent public des contribuables incroyants, des agnostiques et des déistes sans confession pour le réserver aufinancement de toute action politique en faveur des plus mal lotis dans notre société - églises et mosquées pourraient-être parfaitement reconverties en logements sociaux - que les « clergés » musulmans et chrétiens si sensibles à l'inhumaine pauvreté par trop répandue dans la population de notre pays donnent l'exemple : que pour une fois, de bonne foi, pour une opération de reconversion, ils accordent la parole et les actes en mettant leurs biens à la disposition des architectes

 

Seule la critique athée et féministe des religions est susceptible de garantir la paix - sans manquer à l'obligation de respecter scrupuleusement la loi sur la laïcité de 1905 - quitte à me répéter, sans omettre d'abroger le Concordat, en cessant de subventionner les écoles confessionnelles, ce qui en outre mettrait fin à bien des inégalités observées d'un quartier ou d'une ville à l'autre

 

Laïcité bafouée :

Voir sur les écrans, les accompagnatrices de la délégation du « ministre des affaires étrangères » en Iran, des journalistes reporters de télévision affublées du phallocrate voile islamique fait honte à la France, d'autant que s'affubler du voile plus particulièrement en Iran, un pays gouverné par la pègre islamique, c'est faire injure aux femmes iraniennes qui en se montrant dévoilées sur facebook prennent d'énormes risques pour dénoncer ce symbole de la sacralisation des patriarcats, marqueurs de l'inégalité entre-femmes et de l'inégalité entre femmes et hommes

 

Sans liberté de conscience, on ne pourrait être libre de s’exprimer

Citation : L’Islam n’est pas une religion d’ignares. L’islam est en paix avec l’Histoire. L’Islam est une religion éclairée, pacifiste, respectueuse des autres et basée sur la tolérance, dixit Mohammed VI

Cette déclaration est en opposition frontale avec ce que dit le coran mais c'est, selon toute apparence, plutôt une bonne chose -

 

Cependant un doute subsiste, rien dans cette déclaration n'indique que la liberté de conscience sera dans ce pays, un droit inaliénable : rien n'indique précisément que l'athéisme, l'agnosticisme, le déisme sans confession, le droit de changer de religion aurontun même droit de cité au Maroc au même titre que les religions ni que le débat public ne s'arrêtera pas là où commence la religion, suite :

Point de contraintes en religions – coran - [ ? ]

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=point+de+contraintes+en+religion

 

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/08/28/point-de-contraintes-en-religion.html

Crab – 31 Juillet 2015

 

30/07/2015

Passion coupable si ce n'est aveuglement

brueghaveugles.jpg

Athéophobie : ci-dessus, une vision religieuse et fanatique de l'incroyance

Pieter Brueghel l'ancien - toile daté de 1568 -

 

[ « Il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel », disait Paul Eluard ]

En choisissant d'illustrer cette parabole, il n'est pas à exclure que Brueghel ait voulu, en n-en détournant le sens premier, alerter les gens « normaux », qui, à son époque, vivaient dans l'illusion ;

( il n'y avait pas la télé ), à travers cette approche picturale du sujet [ sujet attribué à Luc ] peut-être s'agissait-il, parmi ses contemporains, de faire douter les croyants, de leur permettre d'entrevoir, de se détourner des jaseurs pour, enfin, appréhender les réalités du monde - d'un monde où la pensée à pris toute sa place

°

Écouter tout en lisant n'est pas toujours incompatible :

http://crab.painter.free.fr/videos/Rachmaninov_par_Natalie_Dessay.mp4

°

Le monde n'a jamais manqué de Charlatans : Moïse, Jésus Christ, Mahomet, ( pour les plus connus ), mais pour les aduler, les supporter, point n'est besoin de porter la soutane, avant-hier mardi dans le courant de l'après-midi, d'une voix« charmante », maîtresse du passé, [ aussi ] maîtresse en '' L'Arcadie '', une canadienne invitée de radio classique, Sannazaro du temps présent,expliquait magistralement - ( je résume ) : «  ...qu'après la déchristianisation du Canada, ( pays où les Roussins sont supplantés par les Caribous ),la religion n'avait été remplacée par rien » - j'ai quelques amis canadiennes et canadiens qui vont être contents d'apprendre qu'ils vivent d'un un pays inculte, puisque pour cette croyante '' sans la religion point de culture ''

 

Cela dit, rien de bien exceptionnel, j'ai, dors et déjà, entendu dire bien des fois cela en France sorti de la bouche de « vrais français » [ des français comme il faut ou comme il en faut, là est toute la question ]

 

Il serait grand temps que chaque dimanche matin les chaînes de la télévision publique produisent une émission consacrée aux modes de pensées de l'athéisme en contrepartie de la matinée réservée aux religions sur France 2 ;

Sachant que la majorité des françaises et des français sont athées, agnostiques ou déistes sans confession, ( que les croyants majoritairement sont peu pratiquants ), la direction des chaînes publiques, depuis de nombreuses années, reste sourde à cette exigence de respect de la laïcité en ne programmant pas une matinée réservée à toutes les philosophies qui ne matérialisent pas la volonté de domination et s'opposent à toutes les hiérarchies artificielles ou arrières-mondes tous plus imaginaires les uns que le autres

«  sans la religion point de culture », une expression qui n'est pas sans rappeler BHL, chemise « blanche » au col jaunie, qui aimait tant et tant, en d'autre temps, dire : qu'il ne peut y avoir de « belles discussions » qu'entre théologiens – hors il est un FAIT,plus particulièrement jouissif, c'est qu'il n'est point de liberté sans la critique athée et féministe des religions ? ], suites, ''Lectures comparées''

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

 

Ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/lectures-comparees/

 

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=lectures+compar%C3%A9es

Crab – 30 Juillet 2015

 

 

 

29/07/2015

ARTE - Juifs et musulmans - si loin - si proches

arte, censure, coran, esclavage, fanatisme_religieux, islam, Maghreb, propagande

 

Juifs et musulmans - si loin - si proches -

C'est une rediffusion ( hier soir 28/07/2015 ) sur la chaîne arte - Une présentation sous un jour assez éloigné par rapport à l'ensemble des réalités historiques d'un islam ou dans la « découverte » d'une religion musulmane qui est tout ce que l'on veut, sauf une religion de paix et d'amour, autant d'insuffisances jouant sur la désinformation dû à des omissions, et pas des moindres, - après la première diffusion de ce « document », en Octobre 2013, j'écrivais : Un film dont les omissions, où les manquements historiques sont pratiquement l'essentiel de ce qu'il faut savoir

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/juifs-et-musulmans-si-loin-si-proches.html

 

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Juifs+et+musulmans+-+Si+loin+-+si+proches

Crab – 29 Juillet 2015

 

 

 

27/07/2015

Alcina

0 Justin Bieber.png

 

Nous savons depuis longtemps que les religions haïssent le sexe, que le corps des belles femmes, ces ensorceleuses, ces sorcières méritaient bien leur sort dans le passé d'être brûlée vive - cinq jeunes filles ont agressées une autre jeune fille qui bronzait en maillot de bain dans un parc de la ville de Reims, quand bien même elles ne justifieraient dans l'instantané leurs actes au nom de la religion, ce serait un non sens d'omettre de rappeler qu'il est peu probable qu'elles ne soient pas mentalement, malgré dans notre pays la bien réelle sécularisation, impactée par plus de 15 siècle de moraline monothéiste qui à fait de la femme une pécheresse, une tentatrice, en un mot une sorcière qu'il faut mettre, en toute circonstance, à l'écart de l'espace public et en période de crise économique de tout faire pour privilégier l'emploi des hommes

 

Il est parfaitement observable que « nos grands experts économistes » très médiatisés ( notamment par C dans l'air ) n'ont pas vocation à défendre les amours, mais ont plutôt une vision pratiquement fusionnelle, similaire de la visée des hiérarchies monothéistes ou des pro-allaitement maternel dans la défense des politiques publiques dont la finalité a pour objet de privilégier, de financer la croissance démographique : les premiers, et peu importe qu'il y est plusieurs millions de chômeurs, au nom d'une vis hélicoïdale sans fin de la croissance, les autres autres au nom de la famille, ne pas en douter, pour ces derniers dans une société exclusivement hétérosexualisée

 

Dans un cas comme dans l'autre l'ennemi, c'est la sexualité, surtout le « criminel », ce « diabolique » plaisir sexuel ressenti par les femmes – quand on pense que des « salopent » osent de plus en plus en parler publiquement – mais voilà, ce sont avant tout les belles femmes , ces « garces » qui ne peuvent que déranger l'ordre moral, l'ordre établit que des populations rétrogrades ( y compris parmi des populations qui se déclarent féministes ) ne veulent pas ou plus voir en maillot de bain, ni même en mini-jupe, quand d'autres n'ont pas de plus fausse pudeur, sans la moindre retenue ne songent qu'à les envelopper dans un linceul mortuaire pour en faire des objets sexuels aussi faussement respectable que le « vrai faux suaire de Turin »

 

Rien de nouveau sous le soleil exactement, rien de nouveau sous le ciel nuageux formé des sombres et des plus obscures moralines monothéistes où la plus petite expression de sensualité sera déclarée sexiste d'autant plus qu'elle sera médiatisée, ainsi tout va pour le mieux, dans le meilleur des mondes du microcosme paranoïaque des attardés de l'histoire de la fesse, ennemis de la force charnelle, affolés par la sensualité mise dans le vibrant Alcina d'Haendel, plus que jamais, toujours et toujours, aussi furieusement, ne percevant rien d'une société qui à changé depuis longtemps déjà, néanmoins plus que jamais empressés de mettre le glaive dans la main de Don José l'assassin de la belle, de l'indomptable, à leurs yeux de l'impardonnable Carmen – Crab – 27 Juillet 2015

 

Suites :Mozart - L’Enlèvement au sérail

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/mozart-lenlevement-au-serail.html

 

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/07/24/mozart-l-enlevement-au-serail-5661785.html

 

 

 

24/07/2015

Mozart - L’Enlèvement au sérail

Opéras,soprano_colorature, chrétienté, cinéma, civilisation, culture, féministes, liberté_d'expression, mœurs, monothéisme, Mythologie

Lâcheté déclarée : Extrait d'un article de presse :

Avec L'Enlèvement au sérail à l'affiche du Festival d'Aix dans la nouvelle mise en scène de Martin Kusej, l'actualité brûlante fait irruption dans le monde feutré de l'opéra classique. Avant la première, le directeur du Festival, Bernard Foccroulle, a pris la parole pour indiquer qu'il avait demandé au metteur en scène d'opérer deux modifications dans son spectacle

On apprendra plus tard que l'une s'est faite avec l'accord de l'artiste: la suppression d'images de décapitation, devenues insupportables. Et une autre contre l'avis du metteur en scène: l'apparition d'un drapeau de Daech. On reconnaît ici la méthode Foccroulle, qui consiste à trouver le plus juste compromis. La directrice de l'Opéra de Berlin avait été beaucoup plus radicale en annulant une nouvelle production … - Lu dans '' Le Figaro ''

 

Remarque le '' monde de l'opéra '' ne peut-être taxé de feutré que par des crétins, because, dans les grands opéras tout commence par la grande question : Qu'est-ce que les Lumières ?

Kant en 1784 dans Réponse à la question : ( « Beantwortung der Frage : Was ist Aufklärung ? » ) :

« Les Lumières sont l'émancipation de l'homme de son immaturité dont il est lui-même responsable

L'immaturité est l'incapacité d'employer son entendement sans être guidé par autrui. Cette immaturité lui est imputable non pas si le manque d'entendement mais la résolution et le courage d'y avoir recours sans la conduite d'un autre en est la cause

Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà donc la devise des Lumières » Fin de citation - en tant qu'incroyant, si besoin est, je pourrais parfaitement en faire ma devise

 

En deux mots '' L’Enlèvement au sérail '', c'est l’histoire du sauvetage, par un jeune noble espagnol, de sa fiancée détenue dans le harem d’un pacha oriental

 

1781 : Dans L’Enlèvement au sérail, Stephanie ( librettiste ) et Mozart ( qui a lui-même grandement participé à l’écriture du livret ) font échanger à Blonde, jeune Anglaise prisonnière du Sultan, et le garde Osmin qui ne parle que despotisme possessif, séquestration, torture, asservissement de la femme, et qui donc veut posséder physiquement la jeune femme - extrait du '' Leid n°2 '' ( acte 1 ) de la séquence 2 :

 

Osmin

Mais s’il la veut toujours fidèle,

Qu’il enferme bien la belle :

Car ces créatures frivoles attrapent

Au vol les papillons et se plaisent

Trop à goûter le vin nouveau.

Trallalera, trallalera.

[ …/...]

Surtout au clair de lune,

Amis, surveillez-les bien !

Souvent un jeune galant la guette,

Appâte et charme la follette,

Et alors bonsoir, fidélité !

Trallalera, trallalera.

[ …/... ]

Puis le dialogue suivant ( Acte II, scène 1 ) :

Blonde :

« Tu t’imagines sans doute avoir affaire à une esclave… qui obéit en tremblant à tes ordres ? Mais là tu te trompes fort ! On ne se livre pas à ces fantaisies avec les Européennes ; avec elles, on s’y prend tout autrement ».

 

Osmin :

« Moi je suis ton maître et toi tu es mon esclave ; j’ordonne, tu dois obéir ! »

 

Blonde :

« Moi ton esclave ? Ha ! Une femme une esclave ? Répète-moi cela encore une fois ! »

Et d’ajouter un peu plus loin : « Les femmes ne sont pas des marchandises qu’on offre ! Je suis anglaise, née pour la liberté, et je défie quiconque veut me contraindre…Une femme est une femme où qu’elle soit. Si vos femmes sont assez sottes pour se laisser opprimer, tant pis pour elles ! »

 

Dans sa colère, Osmin s’écrie :

« Par Mahomet, par Allah, c’est le diable en personne ! »

 

Et dans le duetto qui suit, Blonde, femme insoumise, lance :

« Jamais un cœur né dans la liberté ne se laisse réduire en esclavage ».

 

Je vous donne en mille que nos islamophiles de service, dont je peux douter de leur niveau de connaissance des grands opéras, ne manqueraient pas scandalisés, n'en doutez pas,de dire que Mozart et son librettiste étaient « racistes*1 » ( *1 : islamophobes )

 

Mozart qui a mis en scène la liberté dans '' L’Enlèvement au sérail '', l’égalité dans '' Les Noces de Figaro '', osera traiter avec audace de la fraternité dans '' La Flûte enchantée ''

 

À notre époque, des islamophiles bornés* ( * : anti-féministes ) aimeraient ou tenteraient tout pour ne plus permettre demettre en scène cet opéra dans sa version originale de peur de stigmatiserquelques parties de populations qui, dans notre pays de liberté, se réclament de la culture musulmane dans ce qu'elle est de plus sordide -quand courageusement des femmes arabes et iraniennes, libres, autonomes, se référent à leur entendement* ( * : à la française) et non à la religion pours'employer, dans les '' mondes islamiques, '' à dénoncer en surnommant '' les codes de la familles'' ( lois sur la famille,conçues pour asseoir la dominations des hommes sur la femme ) '' les codes de l'infamie '', en vigueur, encore à notre époque, dans la plupart des pays dominés par les musulmans

 

Ce grand œuvre, cet opéra défend les valeurs mises en avant par les '' Lumières '', ce qui fera dire à Goethe, admiratif : « Tous les efforts que nous faisions pour parvenir à exprimer le fond des choses devinrent vains au lendemain de l’apparition de Mozart. L’Enlèvement nous dominait tous ».

 

Les valeurs de l'humanisme, des '' Lumières '' oppose l'absolutisme à la liberté, dans l'Europe de Mozart où les femmes du XVIIIe siècle commençaient à prendre toute leur place dans la société avant que ne vienne sur le devant de la scène politique un Robespierre* ( * : qui fit guillotiner la vraie républicaine Olympe de Gouges ) puis un Napoléon* ( * : son code civil anti-femmes ) pour tout leur reprendre, par la loi d'asseoir la domination des hommes sur les femmes

 

Les efforts de Belmonte pour soustraire Konstanze de la servitude du pacha Selim ne sont pas sans rappeler que les luttes féministes pour l'obtention des '' droits des femmes '', n'ont, dans notre pays, que quelques décennies, qu'en conséquence nous ne devons pas permettre l'installation des idéologies rétrogrades musulmanes car point de liberté pour les femmes et les hommes sans passer par le féminisme universel – Mozart, en son lumineux temps, en son entendement sans se référer à la religion où à je ne sais quel guide prétendu spirituel l'avait compris et mis en œuvre ! - point de liberté sans la critique athée et féministe des religions est depuis, désormais une expression majeure de notre culture qui a pris tout son sens, s'est fondée à la lecture des grands opéras   -  Crab – 24 Juillet 2015

°

Suites 1 : Opéras

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Op%C3%A9ras

 

Suite 2 : http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/11/25...

 

23/07/2015

Assurer la liberté de conscience

Collectif femmes sans voile d'Aubervilliers.png

Si la notion de liberté à pour nous un sens véritable, au nom de toutes les femmes incroyantes ou croyantes, nous devons résolument nous placer plus particulièrement aux côté des femmes de culture musulmane« qui se sont affranchies du voile au nom de la liberté, de l'égalité et de la dignité »

 

Dans Marianne daté du 26 juin : …, à Aubervilliers, les hommes osaient demander à l'une « de se couvrir pour être une bonne musulmane » : c'était l'été et elle sortait bras nus. Une lycéenne, sous influence salafiste, crachait à l'autre, son enseignante qui lui expliquait que le voile ne figurait nullement dans le Coran : « Je peux vous tuer pour ce que vous dites ! » De la rue au café où elles n'étaient pas les bienvenues, les menaces s'empilaient pour les belles aux yeux noirs. On les sommait à toute vitesse de rejoindre le troupeau massé sous le voile de la servitude volontaire. « Et nous n'étions ni à Alger ni à Kaboul ! Ça se passait à quelques stations de métro du centre de Paris... » - Fin de citation

 

°

 

Les chaînes de la télévision publiques, comme il fallait s'y attendre , n'ont guère évoqué le courage,pour simplement, courant Mars dernier, distribuer des tracts sur les marchés, dont a fait preuve le '' Collectif Femmes sans voile d'Aubervilliers '' pour préparer, organiser les manifestations du 10 Juillet dernier dans le but de rappeler que ce voile « n'est rien de plus qu'une affirmation de la domination et le contrôle de la femme par l'homme »

 

Documentation :

http://crab.painter.free.fr/textes/z_doc_Les_Femmes_sans_voile_accusent.odt

 

°

 

La honte, la vraie, contre laquelle se bat Nadia Ould-Kaci avec toutes les femmes du collectif, c'est ce linceul dont on commence à recouvrir les fillettes, et c'est à cause de cela que doit s'imposer la loi que L’Assemblée nationale, courant Mai dernier, vient d’adopter en première lecture et à l’unanimité, une proposition de loi stipulant que les établissements et services accueillant des enfants de moins de six ans peuvent apporter des restrictions à la liberté des salariés de manifester leur religion, sous les conditions prévues par le Code du travail. Cette loi, contre toutes les formes de prosélytisme religieux ou autres, si elle est adoptée définitivement, reviendrait à consolider le dernier arrêt de la Cour de cassation sur Baby Loup qui pouvait à tout moment être remis en cause

 

[ Piqûre de rappel : À l'école si le '' fait religieux '' doit être enseigné, cela ne peut se faire, sans en contrepartie, enseigner '' le fait athée '' ]

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/le-plenel-emploi-musulman.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/17/lettre-aux-anoradeurs-du-toddismlamique-5623265.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/06/01/la-sourate-dite-les-lumieres.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/02/polemikos.html

Crab 23 Juillet 2015

 

22/07/2015

Mariage forcé

athéophobie, P_S, cinéma, films, islam, féministes, mariages_forcés, islam, islamophobie

Lu dans la presse :

L'association Voix de femmes a lancé une campagne de lutte contre le mariage forcé à l'occasion des grandes vacances, une période particulièrement à risque.

 

Elle envoie des messages à son éducatrice à 1 heure ou 2 heures du matin. Un moment de répit pendant lequel elle se sait seule, non surveillée. Shaïma (1), une jeune Algérienne de bientôt 20 ans, a été envoyée au pays à la mi-juin, promise à un cousin qu’elle ne souhaite pas épouser. «Elle n’a pas le droit de sortir. Son passeport et sa carte de séjour sont chez son oncle», raconte Marie, l’éducatrice spécialisée qui la suit depuis quelques mois. Shaïma est loin d’être seule dans cette situation, mais il est difficile d’évaluer précisément le nombre de jeunes filles menacées de mariage forcé en France. Le chiffre de 70 000 revient souvent, issu d’un rapport du Haut conseil à l’intégration de 2003, mais sa véracité est remise en question.

 

Reste que le mariage forcé est une réalité, et l’été une période particulièrement à risque. «Souvent, les mariages forcés sont déguisés en vacances», prévient Sarah Jamaa, directrice de Voix de femmes. Cette association a donc lancé une campagne début juillet, qui vise à empêcher les départs contraints et va courir sur un an. Depuis 2013, le fait de tromper quelqu’un pour l’emmener à l’étranger afin de le marier est passible de trois ans de prison et 45 000 euros d’amende.

 

La mère de Shaïma l’a fait venir en France il y a quatre ans pour s’occuper de ses petits frères et sœurs. Pas question de l’autoriser à faire autre chose, si ce n’est les allers-retours entre la maison et le lycée. Lorsqu’elle réalise que Shaïma commence à avoir des amis, à plaire aux garçons et souhaite poursuivre ses études après le bac, sa mère décide de la marier : c’est le seul moyen de «s’en débarrasser proprement». Sans déshonneur. Shaïma «s’est inscrite sur des sites de rencontres communautaires pour organiser son propre mariage forcé», explique Marie. La jeune femme se dit qu’elle trouvera peut-être un homme à qui cela rendrait service aussi, homosexuel pourquoi pas. Mais un cousin l’attend au pays. Prétextant des vacances en Algérie, sa mère l’y envoie, sans lui laisser le temps de passer les épreuves de rattrapage du bac. Depuis, donc, la voilà «séquestrée». Sa mère, elle, est rentrée en France. Marie fait depuis des pieds et des mains pour faire revenir Shaïma.

 

«Pour moi, ma vie était foutue»

«En général, on leur dit clairement [qu’on veut les marier, ndlr]. Ou alors elles voient qu’un oncle ou une tante appelle souvent. Ou qu’un cousin envoie des cadeaux», énumère Sarah Jamaa. Celles qui se rebellent, «on les menace de renvoyer leur mère au bled ou de marier leur petite sœur à leur place». Nombre de mariages sont prévus dès la grossesse ou la naissance, souvent avec un cousin. D’autres s’organisent à l’adolescence, «lors de la découverte d’une relation amoureuse avec quelqu’un qui ne correspond pas aux critères de la famille, constate Sarah Jamaa. Cela entraîne des ruptures de scolarité, des grossesses non désirées, pas mal de "mariés" exigent que leur femme arrête les études, il y a des amours brisées…» Et rappelons que le mariage implique généralement des relations sexuelles. Non consenties, donc.

 

A 13 ans, Mariam (1) a, elle, été promise à un homme d’une cinquantaine ou une soixantaine d’années, elle ne saurait dire précisément. Elle vit au Sénégal, lui en France. Mariam doit devenir sa quatrième épouse. «Ma tante a dit d’accord sans me demander, se souvient-elle, quatorze ans plus tard. Je me sentais très mal, pour moi ma vie était foutue.» La voyant passer beaucoup de temps avec les garçons, sa famille souhaite la marier rapidement pour la «calmer», éviter qu’elle fasse des bébés hors mariage. «J’étais un garçon manqué, je ne pensais même pas à me marier, rétorque-t-elle. Chez nous, normalement, tu dois te marier à temps, sinon les hommes ne te regardent plus. A 20, 21 ans, c’est trop tard.»

 

Mariam refuse le mariage. Son oncle la soutient et organise son départ vers la France. Mais ici, rebelote. A 15 ans, alors qu’elle rentre de l’école, elle trouve la maison remplie. «C’était mon mariage [religieux, ndlr], je ne savais même pas». Alertée par une voisine, la police débarque. Mariam finira par plier bagage et rejoindre un foyer. «Je ne peux pas me mettre avec un homme que je n’aime pas, justifie-t-elle. J’ai envie de faire ma vie à ma façon, je ne veux pas qu’on décide à ma place.»

 

Dénoncer, c’est stigmatiser ?

Le site '' Stop-mariage forcé liste les recours '' existants pour les personnes menacées de mariage forcé, et un numéro de téléphone leur offre un accompagnement (01 30 31 05 05). L’association Voix de femmes a déjà pu rapatrier des jeunes filles, mais la tâche est plus compliquée que d’empêcher des départs. «L’important, c’est le travail de prévention. Mais on a très peu de moyens pour en faire en milieu scolaire, regrette Sarah Jamaa. Et on vient de perdre une subvention du ministère de l’Intérieur pour l’accueil des femmes. Ça nous supprime un poste d’accompagnement.» La lutte contre le mariage forcé est par ailleurs de plus en plus entravée par «un retour en force du relativisme culturel, regrette Sarah Jamaa. Souvent, les éducateurs ont peur de stigmatiser, ils se disent qu’on va faire augmenter le racisme. Ils ont l’idée que, parce que c’est culturel, on ne peut pas y toucher.»

 

Samira (1), 21 ans aujourd’hui, a pour la première fois entendu parler de mariage à 14 ans, lorsqu’elle vivait en Algérie. A 18 ans, cette Franco-Algérienne finit par accepter de rencontrer son prétendant, le frère du mari de sa sœur. «Je suis tombée amoureuse de lui, c’était un grand parleur.» Lui n’a d’intérêt que pour ses papiers français. Elle finit par s’en rendre compte et décide de mettre un terme à cette relation. «Ma mère m’a frappée avec la canne de ma grand-mère», raconte-t-elle. Le mariage civil aura bien lieu. Mais pas le mariage religieux, gage pour Samira d’avoir des enfants, dont elle a tant envie. Pas de robe de mariée, pas de fête, juste un acte administratif sans charme. Mais son mari le lui promet : le mariage aura bien lieu. Une fois qu’ils seront installés en France. Lui faisant miroiter mariage et bébés, son mari parvient à la faire venir en France. Elle n’y trouvera qu’un rendez-vous à la préfecture pour qu’il obtienne une carte de séjour, des violences et des restrictions de liberté. Samira est aujourd’hui en instance de divorce.

 

Si elles s’en sont sorties, Mariam et Samira ont des rapports totalement troublés aux hommes aujourd’hui. Elles ont bien eu des relations, mais rien de satisfaisant. Samira se dit prête à finir ses jours seule s’il le faut. Et son rêve d’enfants ? «J’y pense. Ça me touche vraiment en plein cœur. »

(1) Les prénoms ont été changés.    Elsa MAUDET

°

Marier de force une jeune fille s'il est bien un mode sociétal traditionnel phallocrate visant à interdire l'espace public aux femmes pour les maintenir dans le rôle de ventre destiné à produire des « petits musulmans », il est surtout, par dessus tout pour parvenir à bonnes fins l'expression majeure d'une xénophobie qui trouve sa source dans le coranune xénophobie à placer, dans ce '' meilleur des mondes musulman '' de l'athéophobie, au même niveau que l'interdiction de changer de religion ou encore d'avoir l'audace de se déclarer publiquement incroyant*1 - ( *1 : et d'encourir la mort ou l'emprisonnement pour athéisme )

 

Dans notre pays rien ne change, pour faire respecter les valeurs de la République, il ne faut pas compter sur nos gouvernants socialistes qui auraient trop peur d'être accusés d'islamophobie pour ne pas perdre les voix d'une bonne partie de leur électorat qui se déclare musulman, en 2010 J'écrivais : Le ''prix'' d'une femme - sous loi islamique, suites 1:

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/chaos-de-coline-serreau/

°

Suite 2 : Mariage de force - excision - polygamie - racisme - scolarisation des filles

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Mariage+forc%C3%A9

Crab 22 Juillet 2015

 

21/07/2015

Freedom

Égypte, féminisme, islam, Iran, Maghreb, Masih Alinejad, Mine_Kirikkanat, Mona Eltahawy, Turquie, voiles_islamiques,sexualités, télévision

Vision du féminisme par un journal satirique de 1909

°

Selon Mona Eltahawy « Le féminisme n’est pas une importation occidentale » - pour ma part j'en suis parfaitement convaincu car, dans un pays, il ne peut y avoir de liberté sans passer par le féminisme universel

 

Piqûre de rappel - le féminisme universel :

Une femme fait ce qu'elle veut quand elle veut – autant dire libre d'avoir une vie sexuelle ou affective y compris en dehors du mariage ou avant un éventuel mariage non contraint – et, financièrement indépendante des hommes

 

Dans '' Jeune Afrique '' Leïla Slimani interroge Mona Eltahawy :

Dans le monde musulman, les modes de vie ont évolué et les pratiques sexuelles également. Mais les lois restent très conservatrices. Croyez-vous à une révolution sexuelle dans la région ?

La situation est très complexe. En Égypte, j’ai créé un groupe de soutien où je reçois de nombreuses jeunes femmes célibataires. La plupart n’ont jamais eu de relations sexuelles. Elles vivent encore chez leurs parents et n’ont aucune intimité. Le sexe représente un danger pour elles car elles ont rarement accès à la contraception. Et puis beaucoup de femmes ne savent pas comment fonctionne leur corps, elles n’ont reçu aucune éducation sexuelle. Malgré tout cela, une minorité assume le fait de perdre sa virginité avant le mariage. Nous avons besoin de ces minorités pour faire avancer les choses. J’admire beaucoup la militante marocaine Khadija Ryadi, qui lutte pour la dépénalisation des relations sexuelles hors mariage. Son raisonnement est simple : les adultes consentants ont le droit d’avoir des relations sexuelles, cela fait partie des droits de l’homme. Les lois dans ce domaine sont absolument absurdes. Dans nos pays, il est par exemple plus grave de violer une femme vierge que non vierge. C’est aberrant !

°

Mona Eltahawy en colère contre un Occident qu’elle juge trop lâche et des conservateurs obsédés par la pureté et le corps des femmes : « La misogynie tue », dit-elle

 

Cependant Mona Eltahawy, néanmoins est enthousiaste et optimiste, elle a porté le voile pendant neuf ans avant de le jeter dans les poubelles de l'histoire de la phallocratie - précise qu'elle à dû attendre la trentaine pour assumer sa vie sexuelle quand en France le premier rapport sexuel en dehors ou avant un projet de mariage se situe ( en moyenne ) aux environs de quinze - seize ans - malgré tout reste persuadée pour les femmes de la nécessaire émancipation individuelle tout en imaginant des lendemains meilleurs pour celles de confession musulmane

 

Dans son livre elle cite une phrase d'Audre Lordre :« Le silence ne nous sauvera pas. Comment briser la loi du silence qui pèse sur les femmes dans le monde musulman ? »

 

En France, durant ses périodes de gouvernance la droite influencée par ses extrémistes catholiques n'apas sut aller jusqu'au bout d'une interdiction totale des phallocrates voiles islamiques alors qu'à ces époques nul politique ne pouvait ignorer que les voiles sont des marqueurs de l'inégalité entre femmes et de l'inégalité entre femmes et hommes, autant de voiles symboles de la suprématie de l'homme sur les femmes, tous autant les uns que les autres sans le moindre rapport avec la religion - il faut dire qu'à l'exception de Robert Badinter qui, en dernier lieu, déploya beaucoup d'efforts pour obtenir l'interdiction du voile intégral, périodes ou l'absence de la gauche fut remarquable, qui pourrait s'en étonner quand on sait, depuis longtemps déjà,qu'il n'est plus pensable, vis à vis des idéologies musulmanes rétrogrades, de compter sur une gauche et des écolos dont la lâcheté n'est plus à démontrer pour comprendre que tant que cette classe politique semaintiendra au pouvoirles enfoulardées « volontaires » ne manqueront pas encore pendant longtemps de perpétuer la domination masculine sur l'ensemble des femmes issues de familles qui se déclarent «  musulmanes »

 

Mona Eltahawy interpelle les pays occidentaux, ils doivent cesser de se cacher derrière la peur d’être taxés d’islamophobie et imposer des conditions, notamment à l’Arabie saoudite, pays qu'elle compare à l'Afrique du Sud au temps de l'apartheid racial – Les Saoudiens, dit-elle, pratiquent un apartheid basé sur le genre...

 

Demande bien naïve, on a vu l'ex-ministre des affaires étrangères européenne scandaleusement affublée d'un voile en Iran quand Michèle Obama, nettement plus affûtée que son Président de mari qui lui au Caire dans son '' discours dit du Caire '' avait quasiment justifié le port du voile, de son coté se rendait non voiléelors d'un déplacement en Arabie Saoudite, très normalement habillée en femme, habilléecomme sait le faire toute femmelibre dans sa tête - un événement qui n'avait pas manqué de scandaliser les fous du dieu musulman, grandsvociférateurs patentés d'un pays où il est banal et de bon ton au quotidien d'outrager les femmes

 

[ Question : au regard de ce que l'on sait sur l'Arabie Saoudite, comment se fait-il que « nos musulmans modérés de France » se rendent en pèlerinage à la Mecque ? Pourquoi les associations*1 « antiracistes » ou des droits de l'homme n'appellent pas à boycotter ce pays ?- ( *l. : les mêmes associations qui, par ailleurs, prônent de boycotter les produits en provenance d'Israël une démocratie qui comme en France n'emprisonne pas les athées ni n'appelle à les assassineret fiche la paix aux femmes) - chercher l'erreur ! ]

 

Mona Eltahawy rappelle : '' Lorsque la ministre des Affaires étrangères suédoise a critiqué la justice saoudienne, elle a subi une pression terrible de la part des milieux d’affaires de son pays. Encore une fois, les femmes sont sacrifiées sur l’autel de l’argent !'', dit-elle

Ceci dit à ma connaissance, la ministre Suédoise, bien dans sa tête, est restée indifférente aux allégations de ce milieuxd'excités du porte-monnaie – et ne s'est pas, joli camouflet, cerise sur le gâteau,embarrassée d'excuses

 

Mona Eltahawy fait observer : '' j’ai lu beaucoup de livres sur le féminisme. J’ai trouvé les mots qui me manquaient, j’ai découvert toute une littérature dont je n’imaginais pas l’existence. Ces livres ont été un moyen pour moi de progresser, de m’émanciper. C’était en même temps très effrayant, car je savais qu’après avoir découvert tout ça je ne pouvais faire de retour en arrière et revenir à mon ignorance rassurante. À l’époque de mes 19 ans, j’avais le sentiment de n’avoir aucun pouvoir, je portais le foulard, je subissais le poids de la culpabilité et de la honte. J’ai écrit ce livre pour cette Mona de 19 ans, et pour toutes les jeunes filles qui cherchent des mots ''

 

Son livre est sorti en anglais en Égypte et aux États-Unis

'' J’ai reçu, dit-elle des messages extrêmement enthousiastes de femmes qui m’ont remerciée d’avoir raconté mon histoire. Quand elles commencent à parler d’elles, de leur intimité, les femmes se rendent compte qu’elles ont été silencieuses pendant trop longtemps. Ce silence nous isole. En partageant, on prend conscience qu’on n’est pas les seules à ressentir telle chose ou à traverser telle épreuve ''

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/06/mona-eltahawy_24.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/06/24/mona-eltahawy-5645168.html

 

Féminisme universel - 2015 -

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/06/06/feminisme-universel-2015-5635134.html

Crab – 21 Juillet 2015

 

20/07/2015

Trop d’églises - pas assez de mosquées ?

Athéisme, blasphème, CFCM, Charlie-hebdo,musulmans, islam, laïcité, Éducation_nationale, terrorisme_islamique

 

Le fait athée

En 2012, l'association de sondages WIN/Gallup International, spécialiste de la question, a demandé à plus de 50 000 personnes dans 57 pays si elles se considéraient « religieuses », « non religieuses » ou « athées convaincues ». A cette question, environ un tiers des Français répondent être « non religieux » et presque un autre tiers « athées ». On obtient donc 63 % de Français qui ne s'identifient à aucune religion contre seulement 37 % de Français religieux - Fin d'extrait de presse -

 

Le fait religieux

La plupart des églises pratiquement sont infréquentées, elles pourraient-être affectées à d'autres usages, par exemple : logements, salles de concerts ou polyvalentes pour les plus architecturalement adaptées - au lieu d'encourager l'obscurantisme musulman en transformant certaines d'entre-elles en mosquées

 

[ Il n'existe de blasphème que pour ceux qui vénèrent la réalité dite blasphémée – Bayle ]

 

Les religions conjuguées à des traditions rétrogrades toutes singulièrement phallocrates n'épargnent aucune culture

 

Ne pas confondre le respect de la liberté de croire, ce que permet la laïcité, et le respect des croyances elles-mêmes

 

L'athéisme des '' Charlie '' a été plus particulièrement visé lors des plus récents attentats, après la tuerie, le plus écœurant était de voir les responsables religieux musulmans qui avaient auparavant poursuivi en justice les '' Charlie '' verser des larmes de crocodiles - hors il s'avère que dans le monde dominés par les musulmans ( chiites et sunnites alliés de circonstances ), les athées y sont persécutés ( assassinés ou emprisonnés ), la plupart du temps on ne les entends pas parler, choisissant pour la plupart de se taire, de cacher son athéisme

 

Trop d’églises - pas assez de mosquées – mais surtout pas assez de féminisme ?

En France, nos gouvernants, nos « belles âmes islamophiles » se confondent dans un silence complice ou s'évertuent à ne pas dénoncer vigoureusement cette atteinte flagrante à la liberté de conscience au nom, ce qui est sans le moindre rapport avec l passé ex-colonisateur de la France ;

ces populations musulmanes sont majoritairement favorable à la répression des athées, elles ne supportent pas la critique athée et féministe *1 de leur religion ou de leur prophète ( *1 : hélas, dans ces pays, ainsi qu'en France, l'attitude de nombreuses femmes - entre-autres - enfoulardées participent à perpétuer la domination masculine ) - la conséquence d'un conditionnement athéophobe dès le plus jeune âge des enfants, une athéophobie dont la source est le coran se traduit dans la société musulmane par l'incitation à la haine des athées, une haine de surcroît institutionnalisée dans les lois « civiles » des pays « musulmans » - la grande majorité des musulmans sont favorables à cette répression barbare persuadés qu'ils sont « la meilleure communauté que dieu [ leur dieu ] ait fait surgir aux hommes » ;

pour la plupart des musulmans, pour toute finalité, c'est ni plus ni moins accepter de vivre dans un éternel mensonge - certains d'entre-eux ne découvrent d'autres réalités qu'en lisant ( pour les plus courageux, malgré la censure ) ou en voyageant hors de leurs pays, mais delà à ce que ceux-là tous gardent les yeux ouvert il y a tout un monde ;

plutôt se boucher les oreilles, et le pas est vite franchi, c'est tellement plus commode de ne pas choisir la liberté et surtout de ne pas se préoccuper de la liberté de cet autre '' l'athée ''  ( en cela encouragés, dans notre pays, par quelques illuminés ou démagoguesde la veine d'un Todd, d'un Plenel, d'un Carron, d'une Bouzar...autant de faux amis de la laïcité, de la liberté et de l'égalité des droits indissociable du féminisme universel ) ;

pour la plupart des musulmans de baisser la tête, serviles et de faire profil bas, de continuer à vivre « sagement » sous le regard inquisiteur des autres

 

Dans notre pays, quelques « belles âmes » préconisent de construire des mosquées avec l'idée de favoriser l’intégration des musulmans et d'éliminer dans le même temps tout en les formants la présence d'imams étrangers sur notre territoire repose sur une vision essentialiste, voire raciste des religions

 

Cela ne signifie rien de rabâcher dans les médias que la grande majorité des musulmans condamnent la tuerie des '' Charlie '' quand je constate personnellement que 19 musulmans sur vingt estiment que la liberté d'expression doit s'arrêter là où commence la religion - que critiquer leur religion et leur prophète, c'est les insulter directement en tant que personne ;

si le sujet relève d'une réelle volonté des gouvernants d'intégrer la grande majorité des musulmans, c'est au préalable admettre que les choix religieux, au même titre que les opinions politiques constituent des options politiques qui doivent pouvoir être interrogées par la raison, que dans ce cas la République ne doit rien concéder, la destinée d’un enfant né dans une famille musulmane n’est pas nécessairement de devenir musulman

 

La République doit lui donner les moyens de s’interroger sur le monde et de décider par lui-même d’adhérer ou d’abandonner la religion de ses parents voire se découvrir athée ou agnostique ou encore déiste sans religion

 

Or, les choix religieux, tout comme les opinions politiques ou idéologiques, constituent des options qui doivent pouvoir être interrogées par la raison, y compris par celle des croyants

 

En conséquence la République laïque doit renforcer les programmes scolaires pour permettre aux enfants, à l'ensemble des enfants de parents incroyants ou croyants d'affiner leur jugement - l'argent de tous les contribuables au lieu d'être détourné pour construire des mosquées, financer le Concordat ou subventionner des écoles confessionnelles doit-être mobilisé au service la communauté nationale, ce qui implique pour la gauche et les écolos de cesser de défendre la laïcité autrement qu'en paroles pour décider de mettre fin aux privilèges accordés à telles ou telles catégories de croyants - Crab -18 Juillet 2015

 

Suites : Lectures comparées

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

 

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/lectures-comparees/

 

°

 

Femmes dans la Révolution Française

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/femmes-dans-la-revolution-francaise.html

 

Sophia Aram et Jean Meslier

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/sophia-aram-et-jean-meslier.html

 

 

 

16/07/2015

Indifférence religieuse et athéisme

AFSR,athéisme,religions,laïcité

 

Colloque AFSR

( Association française de Sciences sociales des religions )

Paris –1 et 2 février 2016

 

 

Appel à communication

Les spécialistes de sciences sociales des religions se focalisent souvent sur leurs objets spécifiques, en oubliant d’interroger le phénomène de la non religion. Or, on ne peut comprendre les phénomènes religieux dans les sociétés contemporaines sans prendre en compte leur contestation ( l’anti religion ) et les manifestations d’indifférence religieuse, malgré la difficulté à construire une science de l'irréligion - difficulté qu’il conviendra aussi d’analyser. Du fait de la perte d’influence sociale des religions instituées, du fait encore de l’individualisation des croyances et de la montée des incertitudes dans nombre de domaines, au premier rang desquels le domaine religieux, la non religion et la religion incertaine semblent notablement se développer. À la question, classique, de la socialisation à une religion semble ainsi s’ajouter celle d’une socialisation à l’incroyance. Dans un tel contexte, réfléchir sur la non religion, l’athéisme et l’indifférence religieuse devient un enjeu majeur pour les sociologues du religieux, pour l’ensemble des sciences sociales, et pour toutes celles et ceux qui souhaitent mieux comprendre l’évolution des sociétés. Tel est l’objet de ces deux jours de colloque. Le présent appel à communication invite les chercheurs et enseignants intéressés à proposer une intervention. Nous souhaitons aborder le sujet en trois temps.

 

1. Le premier temps précisera les définitions de l’athéisme et de l’indifférence religieuse en usage dans les sciences sociales, depuis leur théorisation jusqu’aux méthodologies afférentes.

Ces définitions peuvent exister chez des penseurs à différentes époques, y compris dès l’Antiquité ; elles gagneront à être discutées et ajustées en fonction du présent. Provisoirement du moins, l’on peut définir l’athéisme comme un système de pensées et de croyances opposé à la religion, sinon antireligieux, quand l’indifférence religieuse se caractériserait par un désintérêt a priori complet pour les questionnements sur la dimension religieuse de l’existence. L’indifférence serait ainsi une attitude pratique, une distance ( modulée ) d’avec les univers religieux, qu’elle ne chercherait pas à critiquer peut-être parce que leur affaiblissement rend la critique caduque. Dès lors, on peut se demander ce qui s’oppose à la religion : la non religion, l’athéisme, l’indifférence, ou d’autres systèmes de sens alternatifs à la religion.

 

Au - delà des cadrages théoriques, le colloque se développera en spécifiant d’un côté l’étude des formes de l’athéisme, de l’autre celles de l’indifférence religieuse. Pour chacun de ces deux grands thèmes, des approches historiques, sociologiques et ethnographiques seront privilégiées.

 

2. L’athéisme

peut être analysé aussi bien au niveau des individus que des groupes organisés

et militants ( Union rationaliste, Libre pensée, Union des athées...). Il s'agira d'évaluer l'étendue du phénomène athée, aussi bien en France que dans d'autres pays, selon une perspective comparée. À travers une sociologie de cette population et de son système de valeurs, on cherchera également à savoir qui sont les athées, et comment ils sont perçus par la population globale : si les athées semblent aujourd’hui très bien acceptés en Europe de l’Ouest, ce ne fut pas toujours le cas. Aux États-Unis, ils semblent encore souvent perçus comme des déviants et de mauvais citoyens1. La dimension historique représente bien sûr un vol et important de ces thématiques. Elle établit d’abord la manière dont différentes époques servent de référence pour réfléchir au positionnement de l’incroyance et de l’athéisme à l’échelle de la « grande histoire » ; elle offre ensuite d’exhumer les traces historiques d’athéisme qui ne furent pas nécessairement des signes précurseurs d’une indifférence religieuse. Dans la vie d’un homme / d’une femme, dans la trajectoire d’une société, les temps / lieux / formes de croyances et d’incroyances, d’adhésion ou de détachement des systèmes religieux admettent des variations bien plus complexes que le modèle classique d’un étiolement moderne de la foi ne le laisse penser. Ces variations ont jusqu’ici été peu étudiées, une carence que ce colloque entend pallier.

 

Concernant spécifiquement la France, la période d’affirmation de la laïcité à la fin du XIXème siècle appelle des analyses plus approfondies, tout comme le devenir et les recompositions des organisations antireligieuses survenues depuis lors. Certains mouvements athées ont-ils glissé vers l’indifférence ? Si oui, pourquoi ? Pourrait-on parler d’une « sécularisation des athées » ? Observe-t-on des trajectoires inverses de mouvements qui passent de l’affirmation d’une indifférence religieuse, ou d’un agnosticisme, à un athéisme militant ?

 

Concernant les sociétés contemporaines, il paraît tout aussi intéressant de mettre en lumière l’athéisme très prégnant dans certaines professions : c’est par exemple le cas parmi les scientifiques ( enquêtes réalisées ou en cours en France et dans d’autres pays ), sur un arrière-plan de débats intellectuels et d’arguments échangés entre philosophes athées, agnostiques, indifférents, hésitants et dubitatifs, ou encore pro-religieux.

 

L’athéisme officiel de certains États, à l’époque soviétique notamment, est aussi un thème qui trouve sa place dans ce colloque – l’athéisme officiel n’ayant pas anéanti les religions, dont on observe une grande diversité dans l’Europe centrale et orientale contemporaine. Si toutefois certains pays ont plus ou moins connu des retours du religieux, ce n’est guère le cas dans d’autres. Comment expliquer le très fort impact de l’athéisme et de l’indifférence religieuse en Allemagne de l’Est, ou en République tchèque, en Estonie et Lettonie ? Et la politisation de l’athéisme aux États- Unis, en Turquie, en Chine ou en Inde ? L’examen comparatif, à une échelle nationale, des trajectoires suivies par les idées et pratiques athées, et/ou d’irréligion et/ou d’incroyance permettra de saisir ce qui relève de généalogies propres à un ensemble social et culturel donné.

 

3. L’indifférence religieuse est probablement plus difficile à cerner que l’athéisme, en vertu du peu de bruit qu’elle fait, n’étant pas militante, ne cherchant pas à s’exprimer dans l’espace public. Il appartient à l’histoire de dire si elle était déjà répandue à certaines époques ou si elle est une attitude spécifique aux sociétés contemporaines. Pour le présent, cette attitude peut être précisée : - soit par des recherches qualitatives : entretiens ou observations ethnographiques, par exemple analyse de l’indifférence religieuse dans des catégories particulières ( chez les adolescents, dans des milieux sociaux particuliers), dans des régions de différentes origines confessionnelles, - soit à travers des résultats d’enquêtes quantitatives.1

 

D’après certains sondages, les Américains acceptent/teraient beaucoup plus facilement de voter pour un noir ou un homosexuel que pour un athée à l’élection présidentielle.

Il s’agira de montrer qu’il existe plusieurs formes d’indifférence ; celles - ci s’expriment selon des modalités particulières, qu’elles soient discursives ou pratiques, affirmées ou discrètes, individuelles ou collectives... Certains sociologues distinguent par exemple une indifférence d’ordre plutôt cognitif ( absence d’intérêt pour connaître un ou des domaines religieux ) et une indifférence d’ordre plutôt existentiel ( ne donner aucune importance au religieux dans sa vie ).

 

Les affirmations d’indifférence religieuse ne sont peut-être pas toujours aussi absolues qu’on pourrait le croire a priori, et sur fond d’indifférence religieuse, un doute ou des interrogations religieuses peuvent se manifester dans certains contextes événementiels ou à certaines périodes de la vie.

 

Ce colloque est préparé par Pierre Bréchon, Sciences po Grenoble, Lionel Obadia, Université

Lyon 2 et Anne-Laure Zwilling, CNRS Strasbourg, en lien avec le bureau de l’AFSP.

 

Les propositions de communications doivent nous parvenir avant le 15 octobre sous la forme suivante :

- un titre ( provisoire ) de communication,

- une présentation en une page de l’objectif poursuivi, des données utilisées,

- une notice biographique rapide.

Les documents seront envoyés par e-mail à nos trois adresses : pierre.brechon@iepg.fr ; Lionel.Obadia@univ - lyon2.fr ;

 

anne-laure.zwilling@misha.cnrs.fr.

 

La décision sur les propositions sera communiquée très rapidement, de manière à ce que chacun puisse préparer son texte dans de bonnes conditions. Les textes seront attendus au 11 janvier. Il conviendra aussi de fournir avec le texte une page de résumé, qui sera diffusée à tous les participants. Fin du communiqué

°

Ce qui ne laisse pas indifférent

[ Le récit d’un Univers créatif nous apprend que nous sommes tous des poussières d’étoiles. Nous sommes des êtres interdépendants dont le bonheur dépend de celui des autres. Sachons ne pas l’oublier.
Henri GÉNARD ]

 

Pourquoi et fort inutilement les religieux ont inventé un créateur quand l’horizon de notre connaissance de l’histoire de l’univers se limite aux environs de 14 milliards d’années ?

 

...sans compter que la longue marche de notre univers ( probablement existe-t-il des milliards de milliards d'univers ) se poursuit - ce qui exclut l'idée ou le principe même de création mais confirme une inventivité stupéfiante de l'univers pour aboutir l'apparition de la vie et de la conscience devant laquelle l'émerveillement est de mise au contraire de l'explication simpliste religieuse, notoirement déplacée et par dessus tout des plus prétentieuses - Crab 16 Juillet 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/01/la-mort-nest-rien-pour-nous-epicure.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-mort-n-est-rien-pour-nous-epicure/

 

 

 

 

 

 

 

15/07/2015

Maréchal nous-voila !

Chamborigaud.jpg

Marion Maréchal-Le Pen, sur sa page Facebook, la députée du Vaucluse, affirmait : « la Provence est une terre d’identité et de résistance. Résistance des princes provençaux face à l’invasion sarrasine, résistance face à la terreur révolutionnaire, face à la réforme protestante, face à l’occupant allemand, face au funeste projet de l’Union européenne en 2005 » Fin de citation -

°

Messiés e damo, cò que se vei, se pòt pas amagar - ( Messieurs et dames, ce qui se voit, on ne peut le cacher. )

La moitié de ma famille coté femmes est originaire de cette partie de la montagne Cévenole située au Nord du Gard à une petite main de la Lozère, pour une petite partie à l'Est ( Uzès ), un monde où la fraternité dans le Nord du Gard, ce grand département qui s'étend de la montagne à la mer, prenait tout son sens au point que les curés n'officiaient plus, remplacés tous les six mois - durant les années quarante et cinquante et au-delà : des femmes ( n'en doutez pas ) j'ai ouï dire qu'elles étaient irrésistibles – que dieu accablé n'y pouvait rien changer... ( D'ailleurs c'est par défaut, impuissance que le fils de dieu a pris sur lui tous les péchés des mortels - rien ne se perd, profite en se transformant - )

 

Proverbes occitan : I a un temps que trampa un autre que destrampa Las femnas fan e desfan los ostals- ( Il y a un temps qui mouille, un autre qui sèche. Les femmes font et défont les maisons)

Pauvres curés - pauvres pécheurs : '' sont venus au païs, pour leur grand malheur aussitôt repartis ''

°

C'était une région ex-protestante ( Portes, La Vernarède, La Tavernole où j'ai vécu jusqu'à..., Chamborigaud, Pont de Rastel... ) ;

Ce que je retiens c'est d'appartenir par les femmes à un peuple, la langue qu'il parle est la langue du Gai-savoir, poétique et littéraire, aussi des libertés municipales, de la civilisation, que mes fiers ancêtres ont été annexés librement mais dignement à la généreuse France

 

De parents incroyants toutefois dans mes plus jeunes années je n'ai rencontré que peu de croyants car dans la région l'important c'est la fraternité, entre gens de la mine ( mineurs de fond ), placée au-dessus de tout, une fraternité en forme de reconnaissance partagée par tous les habitants qu'ils fussent sensibles ou non aux idéaux des droites ou des gauches - cependant j'ai pu à l'expérience me rendre compte au fil du temps, racontée avec beaucoup d'humilité par les villageois, que l'esprit de résistance à tous les oppresseurs ou a toutes formes d'oppressions dans ce monde Cévenol est l'essentiel de la Culture, au point de pouvoir affirmer que ces formes de résistances se sont inscrites durablement dans leurs gênes, que, ( notamment ), le combat actif contre l'occupant allemand fut et reste l'honneur de cette région des Cévennes - Crab - 15 Juillet 2015

°

Suites 1 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/culture-francaise/

 

Suite 2 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/amours

 

 

 

14/07/2015

Femmes dans la Révolution Française

Onfray - Ma contre-histoire de la Révolution française.png

Ci-dessus : photo-montage halal réalisé par Crab

°

[ Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire, dixit Michel Onfray ]

 

'' Ma contre-histoire de la Révolution française '', dans ce livre le philosophe rappelle le rôle historique des femmes girondines injustement oubliées ou volontairement ignorées, voire rabaissées depuis deux siècles

°

Il conviendrait d'ajouter à la liste des vainqueurs connue du « grand public », notamment les historiens qui ont la charge de rédiger les programmes scolaires ou les noms d'autant d'individus plus platoniciens*1 les uns que les autres et d'islamophiles comptant parmi les plus athéophobes, qui se gardent bien d'évoquer l'audace féministe et politique de la vraie républicaine Olympe Gouges ou encore de rappeler le sens profond, quand bien même il est discutable, de l'acte politique de Charlotte Corday

( *1 - platoniciens : athéophobes par « nature » : farouches ennemis de la lucidité d'un Démocrite, d'un Épicure, d'un Lucrèce... ou encore ignorants l'existence de Jean Meslier au profit du déiste Voltaire ) - sans retrancher de cette liste d'autres « belles âmes », quelques soient les circonstances qui, se prennent, certes par procuration, cela s'entend, pour des vainqueurs - - comme par exemple, dans l'actualité, le très médiatisé être suprême des petits écrans mécaniquement à durées limitées, je veux citer perché au sommet des antennes l'usurpateur Mélenchon l'inconditionnel ami de Robespierre l'homme qui au contraire des idéaux démocratiques et surtout humanistes*2 de la Révolution avait choisi la guillotine comme système de gouvernance

 

Plus tard '' institutionnalisation de l'infériorité de la femme '', le « grand » Napoléon, tant admiré des petits, dans son infâme code civil de 1804 annihilera tous les droits qu'avaient acquis les femmes au XVIIIe siècle pour leur conférer le statut accablant de mineures dans le but politique et sociétal d'asseoir dans la loi la suprématie des hommes sur toutes les femmes

 

" je n'apprécie pas les femmes qui se mêlent de politique " disait-il à la veuve du grand laïque Condorcet

 

L'humanité ne doit aux femmes aucune idée morale, politique, philosophique […]. L'homme invente, perfectionne, travaille, produit et nourrit la femme. Celle-ci n'a même pas inventé son fuseau et sa quenouille " Phroudon

 

( Le statut des femmes sera révisé très lentement par le législateur et l'égalité civile complète ne sera instituée dans les textes qu'en 1985 ! )

 

Dors et déjà dès le début de la révolution industrielle au 19e siècle, lors de l'émergence du prolétariat, se manifeste le rejet du féminisme par les socialistes, donc à l'époque contemporaine il ne faut pas s'étonner, ( « c'est dans leurs gênes » ), de constater depuis Jospinau pouvoir de leurs réticences à ne pas condamner pour interdire sans appel le port de tous les phallocrates voiles islamiques qui ont pour objet de sacraliser le patriarcat, bien aidés en cela par une partie des forces catholiques dites de droite

°

Quand les Louves explosent l' Hyrcanie

 

Charlotte Corday

'' Pardonnez-moi, mon cher papa, d’avoir disposé de mon existence sans votre permission.'' ( Lettre à son père avant d'être guillotinée )

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/50-marie-anne-charlotte-corday-d-armont/

°

" Ce qu'il y a dans le peuple de plus instinctif, de plus inspiré, ce sont les femmes. […] Les hommes ont pris la Bastille, et les femmes ont pris le Roi " - Jules Michelet

°

Olympe de Gouges
Article 1- La femme naît libre et demeure égale à l'homme en droits

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/07/30/robespierre-et-olympe-de-gouge-5419725.html

Crab - 14 Juillet 2015

 

04/07/2015

La France menacée

11_Janvier, Aristippe, athéisme, Diogène, Démocrite, Dounia_Bouzar, islam, Jean_Meslier, Laïcité, Lucrèce, Malek_Boutih, Nietzsche, Olympe_de_Gouges, Élisabeth_Badinter, Épicure

 

La France menacée par un " djihad de masse " selon Malek Boutih, mais pour Dounia Bouzar : " 50% de gens étaient athées avant d'être embrigadés dans l'Islam " dit-elle

- manifestement Dounia Bouzar n'a jamais rencontré d'athées -

Imaginer ne serait-ce une seconde qu'une personne s'exerçant à la critique athée et féministe des religions dont l'islamique est la plus infantile et égoïste, la plus raciste et sexiste de tous les monothéismes puisse s'engager dans l'islam ou entre en guerre contre les démocraties au nom de l'islam c'est être trempée dans l'effroyable athéophobie une principale caractéristique de l'idéologie musulmane, ici en l'occurrence émanant d'une membre musulmane de l'observatoire de la laïcité – qui plus est,un observatoire bidon qui ne dénonce pas ce qui relève non seulement d'une atteinte à la laïcité mais aussi correspond à un détournement de l'argent public, à savoir : le Concordat financé avec les deniers de tous les contribuables ( donc, aussi avec l'argent des incroyants ou des déistes sans confessions ) ni les subventions accordées aux écoles confessionnelles pour déclarer publiquement '' qu'il n'y a pas de problème avec la laïcité dans notre pays ''

 

Quand la Tunisie fournit le premier contingent de volontaires étrangers au sein de l'organisation de l'État islamique, au même titre que dans les autres régions du monde dominés par les musulmans, elle offre à ses ressortissants athées l'hospitalité dans ses prisons – athées assez souvent assassinés au nom de l'islam ou du prophète dans de nombreuses régions du monde musulman

 

Il faut rappeler, une fois de plus, que le terrorisme islamique a été inventé en Algérie *1, à « l'époque moderne », depuis va de pair avec la recrudescence de l'antisémitisme dans les milieux musulmans ( y compris dans notre pays) - trouve sa source dans le coran et à travers la propagande pro-palestinienne sans nuances émanant d'organisations pseudo-antiracistes, - *1 : 240.000 morts durant la guerre civile, doncbien avant les attentats de 2001 au États-Unis

 

La France menacée, oui si elle ne prenait pas les mesures qui s'imposent, soit : sans accorder le moindre crédit à des Dounia Bouzar et autres personnalités médiatisées militantes ( en fin de compte ) pour les croyances dans le surnaturel et se livrant pour parvenir à leurs fins à un déni des réalités de notre société qui pourrait favoriser la montée en puissance du fanatisme religieux - Crab - 4 Juillet 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/terrorisme-et-militantisme-moyen-de.html

 

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/07/03/terrorisme-et-militantisme%C2%A0-moyen-de-socialisation%C2%A0-5650601.html

 

 

 

03/07/2015

Terrorisme et militantisme : moyen de socialisation ?

femmes voilées 6.jpeg

 

Michel Houellebecq : " Le terrorisme est un moyen de socialisation "

Son point de vue, publié dans Le Point :

http://www.lepoint.fr/societe/michel-houellebecq-le-terrorisme-est-un-moyen-de-socialisation-02-07-2015-1941951_23.php

 

°

 

Selon Michel Houellebecq : " l'opinion sur l'islam est à peu près également mauvaise dans l'ensemble des pays européens ". " C'est peut-être la seule chose qu'on partage*[ * avec Michel Onfray ] " Revenant sur la tuerie de Charlie Hebdo, survenue le jour de la sortie de son roman, il juge que la grande manifestation du 11 janvier après les attentats était " impressionnante et sincère ". " Cette réaction massive m'a quand même fait plaisir " - bref il ne sombre pas dans '' Plenel-toddisme '' ...

contre les djihadistes, il affirme que " ce n'est pas une chose facile de combattre une secte religieuse ". " Une réponse purement policière à une secte religieuse n'a pas de garantie de l'emporter ", avance-t-il avant de souligner que " quand on n'a pas peur de la mort, la police on s'en fout un peu " ]

 

Ici, il me paraît utile de prime abord de rappeler que la cause de la violence c'est l'inculture, que c'est l'Algérie qui a inventé le terrorisme islamique - dans ce pays, 240.000 morts durant la guerre civile -

 

Je suis assez d'accord quand Houellebecq dit que le '' terrorisme et le militantisme '' sont des moyens de socialisation, sauf que pour ma part cela na rien de « sympa », mais me rappelle que pendant plusieurs décennies j'ai pu observer que militer pour beaucoup d'hommes c'était un moyen « habile » d échapper pour laisser à la charge des femmes le travail domestique et le soin de torcher le cul de leurs enfants

 

Contrairement à Michel Houellebecq et par certains aspects je suis aussi en désaccord avec Michel Onfray, je ne crains pas ni ne pense que les françaises et les français ont peur de l'islam - because la critique athée et féministe des religions, dont la plus raciste et sexiste [ la mahométane ] d'entre-elles ne cesse de progresser dans l'esprit des populations de notre pays

 

La déchristianisation ou le déclin de la civilisation judéo-chrétienne est consommé depuis longtemps [ c'est tant mieux ], et l'islamisme et ses islamistes ne sont en réalité qu'un feu de paille qui d'une façon ou une autre à terme finira étouffé

 

Bien sûr les islamistes ont déclaré la guerre aux '' lumières '', autant dire à notre civilisation ( mais ne soyons pas naïf en bénéficiant dans le monde musulman de complicités actives ou passives de la part non seulement de dirigeants mais aussi de la plus large part des populations ) dans l'actualité ou dans l'urgence, éliminer ou emprisonner physiquement les islamistesdjihadistes s'impose mais cela ne saurait suffire aussi longtemps que ne sera pas enseigner à l'école le '' Fait Athée* '' [ *selon, à titred'exemple : Épicure et Lucrèce ], pour contrer toutes idées reçues qui ont pour objet d'imprimer, de graver dans l'esprit des jeunes enfants que sur terre nous ne sommes que de passage, que la vie commencera réellement après la mort

 

Je partage, depuis toujours, cette idée que, sans la critique athée et féministe de toutes les idéologies qui font référence aux surnaturels,l'on ne pourra pas se débarrasser des individus qui sombrent ou cherchent l'aventure dans le terrorisme essentiellement parce qu'ils n'ont pas peur de la mort*1 - ou à moindre échelle dans le militantisme pour se détourner bien souvent de leurs responsabilités au quotidien, un militantisme qui à un moment ou à un autre finit dans l'esprit de secte

 

Pour en finir plus rapidement avec le terrorisme il fautavant tout aider, soutenir par tous les moyens démocratiques les arabes ou iraniens incroyants ou incroyantes et convaincus-es par le féminisme universel – Crab 03 Juillet 2015

 

*1 :La femme debout - pour l'homme on n'est sûr de rien

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/07/la-femme-debout-pour-lhomme-on-nest-sur.html

 

Pour ce que je suis - on me tue [ fait dans le texte, référence à Épicure et Lucrèce ]

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/pour-ce-que-je-suis-on-me-tue_2.html

 

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/07/22/la-femme-debout-pour-l-homme-on-n-est-sur-de-rien.html

 

°

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/02/pour-ce-que-je-suis-on-me-tue-5550348.html

 

01/07/2015

Le droit à l'avortement en Europe

Le droit à l'avortement.png

Piloté par des femmes membres de '' Women on waves '' l’aéronef a distribué des pilules abortives à deux Polonaises disposant d'ordonnances médicales délivrées par une gynécologue néerlandaise

 

Drone. Envoyé par des féministes occidentales et transportant des pilules abortives, l'appareil a atterri samedi en Pologne, près de la frontière allemande, lors d'une opération symbolique pour promouvoir le droit à l'avortement des femmes polonaises - voir l'article publié dans L'EXPRESS :

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/pologne-un-drone-feministe-pour-promouvoir-le-droit-a-l-avortement_1693988.html

 

Contre la volonté d'une majorité dans la plupart des peuples qui veulent une autre Europe -symbolique d'un vaste bricolage, tant sur le plan politique que sociétal et économique, dans cette Europe inégalitaire faite de bric et de broc, le droit à l'avortement, le droit pour les femmes de disposer librement de leur corps est bafoué, avec la bénédiction des papes successifs, notamment par deux payscomptantparmi les plus odieux et rétrogrades d'entre-eux : la Pologne et l'Irlande

 

Pays dominés par les idéologies catholiquesd'un autre siècle, l'avortement n'est pas autorisé nien Pologne ni en Irlande

En Irlande les femmes ne sont plus des femmes mais de simples réceptacles à bébés, même en cas de viol l'avortement reste une interdiction, au point que sous le coup du délire des anti-avortement Róisín a ainsi été contrainte de porter un fœtus mort pendant plusieurs semaines car les médecins voulaient être absolument sûrs que son cœur ne battait plus

 

Celles qui ont besoin d’avorter sont traitées comme des criminelles...

Une autre femme ( Lupe ), qui portait depuis quatorze semaines un fœtus dont le cœur ne battait plus, a préféré retourner dans son pays, l’Espagne, pour y être soignée correctement. « Je ne me sentais pas du tout en sécurité (…) j’avais vraiment très peur parce que j’ai compris que si jamais il y avait des complications, ces gens-là étaient prêts à me laisser mourir », a-t-elle raconté

 

Mais le pape des pauvres d'esprits François le mal nommé, à l'image de ses prédécesseurs, en incurable phallocrate ne se risque pas à proposer urbi orbi que les femmes soient considérées comme des sujets et non comme des objets bons pour la reproduction, pour ce triste et irresponsable personnage de préférer avec mépris condamner l'avortement et le mariage gay

 

Le Vatican ou l'église par souci de cohérence idéologique devrait prôner l'installation de fermes de mille femmes un peu partout dans le monde...que les « pro-vie » de France ne désespèrent pas, il va y venir...Crab - 01 Juillet 2015

 

°

 

Suites : Nul ne peut penser à l'ombre d'une chapelle

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=pape+fran%C3%A7ois

 

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/06/15/cretinerie-sans-frontieres-juin-2015-5640245.html

 

Autres articles : Ciel fraternel

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/23/ciel-fraternel-5608862.html

 

 

 

30/06/2015

CFCM

Mahomet.jpg

Le recteur de la Mosquée de Paris laisse mardi les rênes du Conseil français du culte musulman

Dans sa note de bilan, Dalil Boubakeur n'épargne pas les autorités : « La communauté musulmane de France, minée par le communautarisme et par le fondamentalisme, s'est bien dégradée du fait de l'inertie de fonctionnaires peu vigilants et d'un laisser-faire coupable permettant au salafisme, aux imams autoproclamés et à tous les meneurs de travailler sans cesse » une population « déboussolée ». « Nous sommes loin d'une vision religieuse laïque et moderne », conclut le texte, sur une note désabusée. « Si Dieu (lui) donne la force et la vie », dit-il, Dalil Boubakeur souhaite toutefois rester « utile » pour « réaliser un islam de France ». Ou au moins, ajoute-t-il prudemment, « un islam vécu par les musulmans français ». Et, loin de la sempiternelle rivalité algéro-marocaine, il assure son successeur de son soutien. « Sa tâche ne sera pas facile », prédit-il.

Source '' Le Point ''

 

Hors lors d'une interviewe parut dans le Figaro, Dalil Boubakeur déclarait : « L’islam n’est pas une religion comme les autres » [ ??? ] Bizarre autant qu'étrange...
Puis de préciser : « Mais l’administration doit réaliser que l’islam n’est pas une religion comme une autre, à traiter sous l’angle de la loi de 1905. Le ministre Valls n’a pas pris en compte la dimension sociétale de l’islam »
Pour Dalil Boubakeur ce n’est donc pas à l’Islam de s’adapter à la laïcité française ni aux valeurs républicaines, mais c'est à la laïcité ou à la société française de s’adapter à « la dimension sociétale de l’islam. »

 

Autant dit asseoir, institutionnaliser la suprématie de l'homme sur les femmes, interdire la critique athée et féministe de sa religion ou de la vie de son prophète et j'en passe...

 

Ceci rappelé, rien de mieux à attendre de son successeur Anouar Kbibech, lié au Marocqui de toutes les façons s'inspirera du raciste et sexiste coran, ainsi qu'à l'idéologie phallocrate de son prophète

 

Mais nos courageux « responsables » socialistes qui se moquent de la laïcité comme de l'an quarante, toujours animés des meilleures pensées électoralistes, avec pour tête de pont au gouvernement Najat Vallaud-Belkacem qui s'est faite une spécialité de marchander les valeurs de la république notamment en réintroduisant le voile à l'école par le biais d'encadrantes des sorties scolairestous plus que jamais soucieux de se faire réélire s'évertuent lâchement à « ne pas jeter de l’huile sur le feu » signe d'une forme d'asservissement des plus détestables, en réalité l'expression de la « volonté » d'une bande de mollassons de substituer la morale à la politique –l'histoire de notre pays ne retiendra, pour les trente années écoulées, que socialiste est synonyme de lâche - Crab 30 Juin 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Dalil+Boubakeur

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/menacee-de-mort/

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/le-phenix-toujours-renait-de-ses-cendres.html

 

 

 

29/06/2015

Nul ne peut penser à l'ombre d'une chapelle

Élisabeth_Badinter, Eva_Joly, François_Baroin, François_Mitterrand, Jack_Lang, Jospin, Laïcité, religions

Le sens de la laïcité et les lâchetés de la gauche

François Baroin : " Je veux protéger le modèle français de laïcité "

INTERVIEW - Le président de l'Association des maires de France ( AMF ) François Baroin vient de présenter des " recommandations " aux maires confrontés sur le terrain à une remise en cause de plus en plus fréquente du principe de laïcité. Depuis 20 ans, la République " a incontestablement  reculé " sur le terrain de la laïcité, dit-il dans une interview parue dans le JDD. " Mais nous sommes dans une phase de reconquête." Extraits de '' leJDD

 

Faut-il refuser à l'école les menus " de substitution ", comme le réclame Nicolas Sarkozy ?
Le groupe de travail et le bureau de l'Association des maires de France, composés d'élus de droite, de gauche et du centre, ont travaillé sur ce sujet et se sont prononcés sur une recommandation qui a obtenu un large consensus. D'abord, je rappelle que la cantine est un service public facultatif : l'obligation alimentaire relève des familles. Je rappelle aussi que la cantine a un coût pour le contribuable. Nous proposons donc une idée simple : le refus de tout menu confessionnel. Ne nous laissons pas piéger par les mots ! Le terme " menu de substitution " est utilisé par ceux qui veulent utiliser la nourriture au service d'une religion. Mais il n'y a pas de place pour la religion lorsqu'il s'agit de se nourrir. Donc, libre à chaque conseil municipal de décider ou non d'offrir un menu, ou deux s'il en a les moyens et, à l'intérieur de ces menus, pas question de parler de porc ou de poisson. On peut, en revanche, évoquer par exemple le caractère protéiné des menus qu'on donne aux enfants.

 

« Nous proposons une idée simple : le refus de tout menu confessionnel. »

 

N'est-il pas excessif de réclamer, comme vous le faites, que les équipes nationales aient sur les terrains un comportement laïquement exemplaire, en demandant par exemple aux joueurs de ne pas se signer ?
Ce sujet est de l'ordre du symbolique. Les fédérations sportives nationales, comme toute structure accompagnée par l'État, pour partie subventionnées par le contribuable et en charge d'une mission de service public, ont à ce titre une pleine et entière responsabilité dans la mise en œuvre du principe de laïcité. Je rappelle que les règles de la Fifa autorisent, par exemple, le port du voile dans le football féminin. C'est inconcevable dans un pays laïc comme la France. Dans un pays laïc, lorsqu'on porte le maillot de l'équipe nationale, on doit s'abstenir de toute manifestation publique de nature religieuse. Ce qui est vrai pour les sportifs l'est aussi pour les élus. Chacun connaissait la ferveur du général de Gaulle, mais il refusait de se signer lorsqu'il était en responsabilité de chef d'État.

 

En matière de laïcité, faut-il faire preuve de davantage de souplesse ou de plus de fermeté ?
Il faut faire preuve de fermeté. Car la laïcité est avant tout une liberté. Un certain nombre de barrages se sont fissurés par une confusion des esprits, sincère ou entretenue par des gens qui n'acceptent pas le principe de laïcité. Nous avions vécu une situation similaire lors du débat sur le voile à l'école, avant la loi d'interdiction de 2004. Nous vivions sur une incertitude juridique en l'absence de loi. On disait aux principaux des collèges : " Débrouillez-vous, dialoguez et faites ce qui vous paraît le mieux." Aujourd'hui, nous observons la même chose sur toute une série de sujets : les cantines scolaires, les crèches, les sorties scolaires, la gestion des subventions aux associations… Dans nos recommandations, nous rappelons d'abord la nécessité de ne pas toucher à la loi de 1905, car il y a tout dedans. Et nous proposons aux maires de France un guide pratique sur tous les sujets du quotidien auxquels nous sommes confrontés. Lorsqu'il y a des zones d'incertitude, nous en appelons aux ministères compétents. Il faut refaire vivre la laïcité car c'est un bien commun très précieux.

 

Pourquoi dites-vous qu'il faut interdire les congés demandés pour des fêtes religieuses ?
Cette question se pose pour les agents publics : il n'y a pas de place pour la religion lorsqu'on est au ­service d'un service public dans un pays laïc. Or, il y a de plus en plus de demandes de congés pour des fêtes qui ne sont pas intégrées au calendrier actuel des jours chômés. Le refus doit être la règle. Mais, là aussi, il faut un cadre juridique clair. Nous alertons également l'Ordre des médecins sur des certificats médicaux qui pourraient servir d'alibis, à l'appui de ces demandes dérogatoires qui s'avèrent de plus en plus nombreuses. Si quelqu'un veut s'absenter pour une fête religieuse, il doit le faire en prenant sur ses vacances ou en posant une journée de RTT. Mais il n'a pas à demander une dérogation au droit commun -
Fin des extraits – source de l'article :

http://www.lejdd.fr/Politique/Francois-Baroin-Je-veux-proteger-le-modele-francais-739752

 

Madame, vous n'aviez pas dit que vous étiez... [ arabe ]

... prof de français. Je suis prof de français -

( 24/03/2009 - La journée de la jupe : film )

 

Il faut compléter une fois pour toutes la loi de 2004 sur les signes religieux à l’école. Nous affrontons aujourd’hui un problème nouveau : alors que les pressions religieuses étaient en recul depuis des décennies, que le consensus était parfait, certains affichent des exigences religieuses dans la prise en charge d’enfants à peine nés !

 

Ceux qui ont voté la loi de 1905 ne pouvaient pas le savoir : l’enseignement religieux n’avait, alors, pas sa place avant l’âge de raison. Et, on l’a vu avec l’affaire Baby Loup, l’adoption d’un règlement intérieur ne suffit pas à garantir la neutralité dans les crèches

 

La loi religieuse n'est pas au-dessus de la loi politique, pour en finir avec les revendications anti-laïques dit avec justesse Élisabeth Badinter qui sait mieux que personne que sans la critique athée et féministe des religions il n'existerait pas '' Les droits des femmes ''

 

Plus particulièrementen dehors de la laïcité, oublier que c'est essentiellement dans la plupart des pays dominés par les musulmans que la condition des femmes, des athées et des homosexuels est la plus abominable de tout ce qui est imaginable c'est être rien du tout dans le genre affiché par des Emmanuel Todd, Edwy Plenel, Aymeric Carron ou Claude Askolovitch pour ne citer que les plus médiatisés parmi les ennemis de la liberté et de la démocratie

 

Il est temps, urgent de mettre fin aux constants dérapagesd'une génération de « responsables » socialistes etde « responsables » écologistesà l'exemple deMme Mitterrand et Jack Lang qui s'étaient permis vénalement,injustement, outrageusement d'accuser Élisabeth Badinter de délit «  d'ethnocentrisme » parce qu'elle combattait l'acceptation de la polygamie et de l'excision

 

Ensuitevint le tour « éclairé » de Jospin ( l'homme des grands renoncements ) par son refus imbécile d'appliquer fermement la laïcité en laissant les proviseurs décider « avec discernement » s'il fallait accepter les voiles islamiques à l'école, cette classe politique de gauche aurafavoriser l'installation du communautarisme dans notre pays -permis en peu de temps la déconstruction de la laïcité alors que la loi de 1905 est seule susceptible d'assurer la construction d'une société respectueuse de la liberté de conscience et son corollaire la liberté d'expression

 

À noterplus récemment, le délire d'une Eva Joly ( ex-miss du '' chemin du Nord '' )qui proposait, lors des dernières présidentielles, un jour férié pour le judaïsme et l'islam mais pas pour l'athéisme - Crab 29 Juin 2015

 

Suites: Un jour férié pour la laïcité

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/un-jour-ferie-pour-la-laicite_2.html

 

Un jour férié pour l'Athéisme ?

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/06/17/un-jour-ferie-pour-l-atheisme-5641202.html

 

Signes religieux ostensibles dans les entreprises - suite

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/signes-religieux-ostensibles-dans-les.html

 

Le déni socialiste

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/le-deni-socialiste.html

 

En Décembre 1979, sans précédent depuis le 7e siècle, Changelejeu, grand reporter à la maison de l'athéisme, réalisait un entretien avec Mahomet
L'interviewe publiée intégralement sur la page :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/changelejeu-et-mahomet/

 

 

 

28/06/2015

Islam sans frontières

athéisme, athéophobie, Daech, Tunisie, religion_musulmane, djihadistes, l'État-islamique, kurdes_syriens, kurdes_irakiens, attentats_islamistes, terroristes_islamistes

Ci-dessus au 27 Juin

 

Attentats en France et en Tunisie

L’ennemi : ici, ce n’est pas le « terrorisme » en soi, c’est l’islamisme radical qui puise son inspiration dans les versets racistes, sexistes, athéophobes, antisémites, homophobes et xénophobes correspondants aux trois quart des sourates du coran

 

La méthode ou la mise en scène macabre n'est pas sans rappeler les pratiques terroristes de Mahomet qui, en son temps fit décapiter les poètes*, ( qui lui reprochaient d'instrumentaliser les religions connues ), pour réduire à néant la très grande influence qu'ils avaient auprès des populations

* : Les poètes, faute de télévisions ou de journaux, du temps de Mahomet, avaient un rôle équivalent à celui, dans notre société, de « nos journalistes »

 

Faire accroire en permanence en le rabâchant à longueur d'année que l'islam est une religion de paix et d'amour c'est nier la menace que font peser les islamistes sur notre civilisation, notamment en laissant diffuser le raciste et sexiste coran dans l'ensemble de nos territoires sans qu'il ne soit précédé d'un avertissement à l'attention de tout nouveau lectorat est d'une bêtise insondable :

autant de faits d'un niveau d'irresponsabilité flagrante de la part de nos dirigeants politiques qui ne permet pas de combattre efficacement le terrorisme islamique aussi longtemps que ne sera assuré, enseigné publiquement la critique athée et féministe du coran

- idem en ce qui se rapporte à la vie d'un prophète criminel de guerre, mais aussi un pédocriminel qui força une fillette de six ans à l'épouser pour la mettre dans son lit à neuf

 

Rabâcher, à longueur d'année que l'islam est une religion de paix et d'amour, que son prophète est un saint, c'est se coucher devant les islamo-fascistes tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de notre pays

Se placer aux cotés de la vraie républicaine et féministe Olympe de Gouges pour s'employer à dénoncer, condamner l'athéophobe Robespierre qui avait fait de la guillotine son système de gouvernance politique, à notre époque il faudrait s'interdire, se taire pour ne pas faire observer que la pratique politique de décapitation employée par des croyants musulmans relève de cette même idéologie dans la mise en œuvre sordided'éliminer l'autre : celuiqui vit et pense différemment - dans l'actualité contre les non-musulmans ou les pas assez bons musulmans comme par exemple au Koweït

Faire croire que résister au fanatisme par la critique du raciste et sexiste coran ou de son prophète relève du racisme est devenu le principal jeu de rôle d'une partie incurable de nos élites de la société civile et politique

C'en est assez d'entendre parler d'un islam bisounours quand dans les pays dominés par les musulmans l'on assassinent ou emprisonnent les athées - où sont donc logés les soi-disant modérés dans ces pays -

Depuis le 7e siècle les musulmans n'ont jamais cessé de se détester entre-eux, sinon de s'entre-tuer entre sunnites et chiites pour le principal, comment dans cette condition pourraient-ils majoritairement respecter la liberté de conscience??? ]

 

Hypocrisie digne de la gauche :

Au mois de janvier le premier ministre M. Valls avait affirmé: « Nous ne sommes pas dans une guerre contre une religion, contre une civilisation ». « Il ne s'agit en aucun cas de dire que la France serait en guerre « contre l'islam », a insisté ce dimanche son entourage auprès de l'AFP, dans la foulée de l'émission sur Europe 1. Le mot civilisation, tel qu'employé par Valls recouvre « les valeurs universelles partagées par tout le monde, y compris par les pays arabes et l'immense majorité de l'islam», a-t-on fait valoir. Avec une distinction claire entre «l'islam pratiqué par l'immense majorité de nos compatriotes et de l'autre un islamisme totalitaire dont le seul objectif est d'asservir l'individu, de le broyer, de le tuer, au nom d'une idéologie », a tenu à préciser l'entourage du premier ministre

Se montrer uni et rassembler, dixit M.Valls, c'est une formule creuse quand nos valeurs ne sont pas négociables : qu'il s 'agisse des atteintes à la liberté d'expression au nom de l'islam ou du prophète, de l'inégalité femmes-hommes ( voiles entre-autres ), de l'excision, des mariages forcés qui sont ici les principaux marqueurs de l'idéologie musulmane, ils sont incompatibles avec les lois de la République

 

Seule la population kurde mérite notre soutien d'autant plus qu'elle est menacée à la fois par la Turquie, l'Irak, l'Iran, par Daech et consorts, le terrorisme vient de frapper les touristes étrangers ( occidentaux visés ), une fois de plusaprès le musée national du Bardo dans uneTunisie quine se prive pas d'emprisonnerses ressortissants incroyants ( comme font les autres pays dominés par les musulmans ), et cette Tunisie réclame à corps et à cris l'aide internationale au nom d'un islam qui serait chez-elle compatible avec la liberté de conscience ou selon F.Hollande compatible avec la démocratie - [ ??? ] - hier, dans la foule rassembléescontre le terrorisme devant les portes de l'hôtel une manifestante très probablement de bonne foi déclarait «  la Tunisie c'est l'hospitalité et pas le terrorisme » - sauf que l'hospitalité tunisienne pour les ressortissants tunisiens incroyants c'est la prison...

 

La Tunisie veut l'aide internationale, dans ce cas, en échange qu'elle abroge ses lois islamiques à seule fin de s'engager à ne plus emprisonner les incroyants – ceci dit, pour sa sécurité, la communauté internationale ferait bien d'aller déloger avec perte et fracas les groupes djihadistes retranchés en Libye car se contenter d'armer la Tunisie serait de toutes façons une solution bien dérisoire face à des organisations bien équipées qui depuis la Libye se déplacent pour frapper dans tous les pays limitrophes - - - Crab 28 Juin 2015

 

Suites : Menace djihadiste

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Kurdes

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/09/23/menace-djihadiste-5453408.html

 

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Les+diktats+musulmans

Aïcha

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=A%C3%8FCHA

 

 

 

26/06/2015

Juifs du Caire

Athéisme, Caire, chrétienté, Confédération_Israël-Palestine, Égypte, Farouk, Frères_musulmans, islam, Israël, Juifs-du-Caire, multiculturel, Nasser

Sur la photo, manquent un athée, un agnostique, un déiste sans confession, un gay et une lesbienne

°

Journaliste un métier ?

Entendu, ce matin, sur I-TELE ( JT ), la spécialiste à petites lunettes de la '' culture '' relater le contenu d'une série " Haret el-Yahoud ", '' Quartier juif '' un feuilleton dit '' spécial ramadan '' diffusé par une chaîne de télévision en Égypte

 

La nouveauté, c'est que pour la première fois la mise en scène raconte l'histoire au Caire de juifs, de chrétiens et musulmans dans les années cinquante vivant harmonieusement ensemble dans les dernières années du roi Farouk, c'est à dire peu avant le Nasserisme

 

D'après les observateurs, c'est la première fois que, depuis de nombreuses décennies, la télévision égyptienne montre les juifs tels qu'ils étaient à cette époque, c'est à dire plus égyptiens que juifs et même antisionistes, en tous cas tels qu'ils étaient et non montrés selon « les bonnes habitudes » dans la plupart des programmes comme des bêtes sauvages, bref une série qui n'est pas faite pour plaire aux islamo-fascistes '' frères musulmans '' ni aux pro-palestiniens de France - c'est ça la nouveauté -

 

[ Avant de poursuivre, je n'imagine pas deux États cotes à cotes mais plutôt une confédération Israël-Palestine Laïque avec Jérusalem pour Capitale, ceci rappeler pour lever par avance toute ambiguïté... ]

 

Selon la présentatrice de I-TELE les juifs du Caire car il y en a encore ont apprécié ce changement d'attitude à leur égard

 

Bien, si j'apprécie ce changement humanisant en Égypte vis à vis des juifs relaté par I-TELE, j'aimerais que cette chaîne n'omette pas pour autant systématiquement de relater, de dénoncer avec la même ferveur chaque fois que dans un pays dominés par les musulmans des athées sont assassinés ou emprisonnés car si dans cette série cairote où le fait multiculturel est si fièrement rappelé par la présentatrice, le multiculturel ne s'arrête pas là où commence les religions - mais ceci est un problème de conscience pour la grande majorité des chaînes de télévision où les journalistes ont beaucoup de mal à faire leur travail de journalistes, la plupart du temps des athées sont assassinés ou emprisonnés dans l'indifférence générale - sans les journaux en ligne, de ces crimes musulmans contre l'humanité, nous ne saurions rien - Crab 26 Juin 2015

°

Suites :

Les Lumières

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Les+Lumi%C3%A8res

 

Les plus beaux jours de l'obscurantisme religieux

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/22/les-plus-beaux-jours-de-l-obscurantisme-religieux-5626541.html

 

Un jour férié pour l'Athéisme ?

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/06/17/un-jour-ferie-pour-l-atheisme-5641202.html

 

 

 

25/06/2015

Philippe Honoré

Philippe Honoré.png

 

OISE L’école prend le nom d’un dessinateur de Charlie Hebdo

Samedi matin devant la petite école de Montreuil-sur-Brèche, règne une effervescence inhabituelle, attisée par la présence des caméras de France 2. Alors qu’habituellement les politiques se donnent le beau rôle en matière de coupage de ruban, cette fois ce privilège a été dévolu à Hélène Honoré, fille du dessinateur de Charlie Hebdo décédé au cours des attentats tragiques du 7 janvier 2015. Chaque enfant présent a voulu garder un morceau du ruban.

 

Place ensuite au dévoilement de la plaque « école publique Philippe-Honoré » apposée à l’entrée de l’établissement. « Une école, un nom, a martelé le maire Patrick Guibon. Après avoir consulté tous les élus et l’ensemble des personnes concernées, après accord de sa fille Hélène ici présente, il a été décidé de donner le nom de Philippe Honoré à notre école. » Le dessinateur possédait une résidence secondaire dans la commune.

 

« Merci de l’honneur fait à mon père, qui aurait été ému de voir une telle école porter son nom. Son nom et son prénom car c’est à l’individu que vous rendez hommage et non au symbole ( ndlr : Honoré n’était connu que par son nom de dessinateur) » ajoute-t-elle. Avant de remercier la municipalité, l’équipe pédagogique dirigée par Isabelle Larronde et les familles Frémaux et Hacque « avec qui nous sommes liées depuis des décennies » complète-t-elle.

 

Poème, chant et expo

C’est ensuite au tour des enfants d’occuper le devant de la scène improvisée dans la cour : sous la houlette de la directrice et des enseignantes, Carole Daroux, Élodie Rimbert et Fanny Parize, les CM1-CM2 ont interprété un poème de Paul Eluard intitulé Liberté puis ils ont chanté tous ensemble Le Crayon magique.

 

Le public présent a été ensuite invité à visiter l’exposition des quelque 120 dessins réalisés à partir de trois thèmes inspirés des livres de Philippe Honoré : La symphonie animale ou bestiaire  ; Cent rébus littéraires et Cent nouveaux rébus littéraires. « Mon père aurait encouragé chaque enfant présent ici à croire en ses rêves, quels qu’ils soient ! C’est l’image que je voudrais que l’on conserve de lui et sur laquelle je souhaite que les enfants puissent s’appuyer pendant leur scolarisation. Merci à eux pour leurs chants et leurs dessins, qui sont entrés en résonance sans qu’ils le sachent avec ceux de mon père : ils ont ainsi rendu le plus bel hommage au dessinateur et à l’homme qui avait gardé dans son âme une part de l’enfant qu’il était » conclut Hélène Honoré. Publié dans le courrier Picard

°

Suites : Sophia Aram et Jean Meslier

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/sophia-aram-et-jean-meslier.html

°

Elle ne s'est pas couchée

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/18/elle-ne-s-est-pas-couchee-5623857.html

°

Panthéon et les républicains

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/27/pantheon-et-les-republicains-5629414.html

 

 

 

24/06/2015

Mona Eltahawy

0 Mona-Eltahawi.jpg

Mona Eltahawy, féministe égyptienne : la révolution par le sexe

 

FEMMES DU MONDE - Chaque semaine, Karen Lajon, grand reporter au JDD, revient sur le parcours exceptionnel ou peu ordinaire de femmes du monde. Cette semaine, elle a rencontré la féministe égyptienne Mona Eltahawy qui balaie d'un revers de la main le port du voile.

 

'' J’ai porté le foulard pendant neuf ans. Il m’aura fallu huit années pour l’enlever." A regarder aujourd’hui Mona Eltahawy, on imagine aisément le chemin parcouru. Tout est à la limite de la démesure, de l’outrage. Cheveux exagérément rouges, bagues à la taille disproportionnée, jupe bien courte et énormes tatouages sur les deux avant-bras.

 

L’écrivain, féministe et activiste égyptienne assume désormais un look de hipster globalisé que l’on voit dans toutes les grandes capitales de ce monde. Mona est enfin Mona, une quadragénaire en accord avec elle-même, et en guerre contre les islamos de tout poil, une vie enfin aboutie qu’elle raconte dans un livre cri du cœur, Foulards et Hymens, et qui appelle à la révolution sexuelle dans le monde arabe

 

« Surtout ne pas aller plus loin, surtout ne pas débattre du fait que le voile aussi sexualise les femmes »

 

Sexe et bout de tissu

Et tout ça à cause d’un bout de tissu. Ce fameux bout de tissu que le père de la révolution iranienne, Rouhollah Khomeini, avait pourtant cessé d'imaginer qu’il pourrait l’imposer au-delà des frontières de l’Iran. Quelle victoire post-mortem pour ce vieux religieux qui, en fuite en Turquie, n’envisageait pas la place des femmes autre part que dans leur cuisine et qui, une fois rentré à Téhéran, comprit que la révolution ne se gagnerait pas sans elles. C’est une autre révolution à laquelle aspire l’égyptienne Mona. Une révolution basée sur un concept honni de tous les mollahs, émirs, cheikhs et consorts : le sexe! Ce truc aphrodisiaque, réservé à la gent masculine ici-bas et dans l’au-delà. Allez donc concurrencer cet objectif sucré que de posséder 70 vierges une fois au ciel! Mona Eltahawy a au moins cette honnêteté, celle de dire que ce fameux bout de tissu est bel et bien un véritable enjeu dans la planète arabo-musulmane.

 

Le voile plus important que l’individu

D’où cet affront, qu’elle fit un jour, en le laissant échouer sur un lit quelque part dans sa mémoire. "J’ai fini par l’enlever pour deux raisons. J’ai cessé de croire à ce type d’obligation religieuse, et puis le souffle du vent dans mes cheveux me manquait. Je ne me reconnaissais plus face à mon miroir. Je voulais réconcilier l’extérieur et l’intérieur. Je comprenais enfin que le voile était devenu plus important que la personne en elle-même, plus important que ce que j’étais véritablement." 

 

« Alors ma question aujourd’hui est : pourquoi c’est plus facile de le mettre que de l’ôter ? »

Mais ce fut plus facile de le mettre que de l’enlever. "Alors ma question aujourd’hui est : pourquoi c’est plus facile de le mettre que de l’ôter? Et la seule réponse que j’apporte c’est qu’on ne parle pas de ce sujet avec honnêteté. La question du port du voile tourne toujours autour de cette idée que c’est mon choix et parlons plutôt de l’Occident et de la façon dont les femmes sont sexualisées. Et là, bien sûr, la conversation s’achève. Surtout ne pas aller plus loin, surtout ne pas débattre du fait que le voile aussi sexualise les femmes."

00 Mona-Eltahawi.jpg

Mona découvre le féminisme

Comment devient-on alors féministe, en recouvrant ses cheveux? Difficile au début, voire impossible. Lorsqu’elle habite avec ses parents en Arabie Saoudite, elle choisit le chemin opposé. Elle se préserve pour Dieu, elle s’efface du regard des hommes. Mais la réalité l’emporte. Les femmes autour d’elle souffrent. "J’avais dix-neuf ans et je me suis rendu compte que j’étais féministe avant de tomber sur le mot 'féminisme' dans une bibliothèque. J’ai alors tenté de concilier les deux : le voile et le féminisme." Pas facile. Prenez son séjour en Angleterre. "Il m’a fallu porter le voile à longueur de journée pour pouvoir respecter les règles que je m’étais fixées. Je suffoquais." Mais elle s’en sort encore. "Si une femme avait le droit de porter une minijupe, sûrement que j’avais, moi, le droit de choisir de porter ou non un foulard. Une décision qui ne pouvait que témoigner de mon indépendance d’esprit et affirmer mon féminisme." Le retour en Egypte sonnera le glas de ce féminisme bancal.

 

« J’ai tenté de concilier les deux : le voile et le féminisme. »

Mona comprend que porter le hidjab est une occupation à plein temps. Elle ressent très fortement qu’elle n’est devenue qu’un voile. La rencontre avec des féministes égyptiennes et une anecdote scellent le sort de ce bout de tissu. Une voisine de sa mère se rassure en disant que tant que Mona porte le voile, elle pourra toujours trouver un mari. La jeune femme s’en débarrasse. "Ma propre révolution féministe a lentement mûri, elle a fait le tour du monde avec moi."

 

Révolution sexuelle

Elle l’incarne à elle toute seule. Elle affiche désormais son corps avec ostentation. Mais elle a dû batailler avec elle-même. Au début, elle a refusé de paraître belle, soucieuse de cette modestie fantasmée et imposée aux femmes par des hommes frustrés. Puis peu à peu, les fils de sa prison se sont défaits. Mona a fini par montrer tout ce qu’elle cachait auparavant. Aujourd’hui, elle parle sans gêne de son mariage avec un Américain. "Deux ans, et jamais je ne me remarierai", dit-elle en riant, le son de sa voix aussi rauque que celui des belles italiennes. Elle concède un amant égyptien avec lequel il fut plus facile de communiquer sans presque communiquer, "parce que de la même culture." Elle compare volontiers cet amour-là à celui  partagé avec les mâles occidentaux. "C’est plus fatiguant parce que justement  il faut expliquer les différences culturelles, mais en même temps c’est peut-être moins intense donc moins pesant."

 

Liberté de parole, liberté de son corps, de parler de son corps, Mona Eltahawy a fait sa révolution. Celle de son âme, de son sexe, désormais elle veut réveiller les femmes du monde arabo-musulman, mais sans jamais se faire dicter quoique ce soit. "Je revendique mon droit au plaisir de la chair, mon droit aux relations sexuelles intra- et extra-conjugales. La révolution politique et sociale passe par la révolution sexuelle." Minoritaire, Mona? Oui, bien sûr. "Révolution est mon mot préféré. Et il n’y a jamais eu une révolution dans le monde qui n’est été menée par la majorité. De façon générale, les gens privilégient toujours le consensus ou le statu quo parce qu’ils se sentent à l’abri. Donc oui, j’appartiens à une minorité qui veut faire bouger les choses et j’en suis très fière."

Foulards et hymens de Mona Eltahawy, Editions Belfond

 

°

Source de l'article : Karen Lajon - leJDD.fr

http://www.lejdd.fr/International/Maghreb/Mona-Eltahawy-feministe-egyptienne-la-revolution-par-le-sexe-738332

 

Suites

 

Poser nue pour le meilleur

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2011/11/poser-nue-pour-le-meilleur.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/11/17/poser-nue-pour-le-meilleur.html

°

 

Piqûre de rappel

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=La+cause+des+femmes

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/piqure-de-rappel/

°

 

Femmes d'Égypte

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/12/femmes-d-egypte.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/12/11/femmes-d-egypte.html