Crab2ddcc

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2013

Cachez ce sein que je ne saurais voir

Danmark,France,Nu,Corps,Science,Athéisme,allaitement maternel,femmes,hommes,enfants,religions,droits de la femme,culture,société,voiles islamiques

Gabrielle d Estrées ( enceinte ) et une de ses soeurs

 

Y aurait-il quelque chose de pourri dans le Royaume de Danemark ?

Comment seulement est-ce possible qu'un Parlement ( danois ) débatte du bien fondé ou non de montrer son sein pour allaiter un enfant dans les lieux publics ?

Je suis, et de loin, pour de multiples raisons, en désaccord profond avec la théorie de certains des économistes qui voient dans la croissance démographique une chance ou une preuve d'espérance dans l'avenir pour notre pays ( mais, c'est un autre sujet ) ;

si je n'avais pas un profond respect pour le mouvement surréaliste, je dirais que c'est complètement '' surréaliste, que le Parlement danois fasse de ce '' sujet '' un objet de débat, c'en est même, d'une certaine façon, tout simplement ahurissant !

 

Si le dieu Pan était un mortel, il se retournerait dans sa tombe

En débattre, puis tergiverser, déclarer indécent, pour certains parmi les parlementaires, terrorisés, que panique l'idée même de voir un sein dans un restaurant ou un jardin public

 

La vraie Tragédie

Ce qui me choque ce n'est pas de voir un sein, ni la nudité d'une manière plus générale, mais de voir une femme faire '' sa petite vaisselle '', sa fillette à ses cotés, pendant que môssieur, avec '' son '' fiston, fait joujou avec la télécommande de la voiture bleue, et en outre, plus particulièrement, tout ce qui tend à voiler le corps de la femme au nom de je ne sais qu'elle prétendue pudeur quand ce n'est rien d'autre qu'une expression de la haine du corps fondée sur une fausse idée religieuse, la traduction et rien de plus d'un manque de retenue               Crab - 19 Juin 2013

 

Détente :

http://crab.painter.free.fr/videos/Lakme%20_Les%20deux%20Teresa_Radio%20Classique.mp3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

31/01/2012

Crimes d'honneurs

0 sacrifiees-pour-honneur-rona-amir.png

 

Canada - Cit/ :

Sacrifiées pour l'honneur: Rona Amir Mohammad ( 52 ans, à gauche ), première épouse de Mohammad Shafia, et les soeurs Sahar ( 17 ans, à gauche avec Rona ), Getti (13 ans, en haut, à droite) et Zainab Shafia ( 19 ans, en bas à droite )

 

Zainab, 19 ans, Sahar, 17 ans, Geeti, 13 ans, et Rona, 53 ans avaient été retrouvées noyées dans une voiture Nissan Sentra au fond d'une écluse de Kingston, le 30 juin 2009. Les procureurs de la Couronne avaient mis de l'avant la thèse du crime d'honneur pour expliquer la mort de quatre femmes vivant à Saint-Léonard et originaires d'Afghanistan  - Source : La Presse

 

Crimes d'honneurs

Les chantres du relativisme culturel s'accordent à dire qu'il faut respecter toutes les cultures

 

C'est une position complice, de toutes les formes de criminalité, indispensable de le rappeler régulièrement commis au nom de la religion et des traditions

 

Crimes dits d'honneur au Canada

15 heures pour trancher, pour le Jury de Kingston au Canada, Shafia père, mère et fils ont bel et bien planifié puis procédé à l'assassinat des trois adolescentes de cette famille d'origine afghane ainsi que de Rona Amir, l'autre épouse de l'homme

 

'' Culture '' ou anticulture !

Dans certaines cultures, « le corps de la femme est dépositaire de l'honneur de la famille » a témoigné la professeure Shahrzad Mojab pendant le procès. Et « le déshonneur se lave dans le sang »...

 

Un parler vrai

Le juge Robert Maranger, durant le cours du procès avait, avec justesse, déclaré : « Au Canada, on a sacrifié depuis 1999 une douzaine de victimes à ce code '' tordu '' »

 

Cit/ :L'une d'elles est Aqsa Parvez, 16 ans, d'origine pakistanaise, tuée en 2007 par sa famille parce qu'elle refusait de porter le voile islamique.

 

Les adolescentes Shafia ( Zainab, Sahar et Geeti ), d'origine afghane, aspiraient elles aussi à se libérer d'un carcan à la fois culturel, religieux et profondément misogyne - Fin de citation

 

Nul ne peut se prétendre démocrate sans en permanence dénoncer toutes ces formes d'anticulture, sans critiquer ces idéologies religieuses associées à cette ineptie qui consiste pour les lobby misogynes à les faire passer pour des '' cultures traditionnelles '', dont font les frais mortels les plus jeunes filles et des femmes adultes insoumises

Il importe partout dans le monde , mais aussi dans notre pays de combattre la violence et la discrimination basée sur la religion ou basée sur la conviction

C'est un devoir de protection des femmes insoumises, de mettre en œuvre des politiques publiques très critiques, sans concessions, avec publicité renforcée dans les '' grands médias '' vis à vis de ces idéologies, dans l'objectif de mettre fin à ces incessants prêches bien-pensants - Crab – 31 Janvier 2012

 

Notes :

Définition des crime «  d'honneurs »

La loi doit reconnaître que les crimes « d’honneur » représentent une forme de violence à l’égard des femmes et des filles. Il est recommandé de donner une définition large des crimes « d’honneur ». Elle doit être suffisamment générale pour englober les violences commises au nom de « l’honneur » sous quelque forme que ce soit, telles que le meurtre, le suicide forcé, le viol, le viol en réunion, la torture, les coups et blessures, le test de virginité, l’enlèvement, le mariage forcé, l’éviction forcée...  - Source : ONU FEMMES

http://www.endvawnow.org/fr/articles/731-definition-des-crimes-dhonneur-.html

 

Suite à partir de la page :

http://laicite.over-blog.com/article-petit-bollywood-98237141.html

 

 

 

22/01/2012

2012 - L'égalité femmes – hommes

0 Laura Dekker.jpeg

Laura dekker, seize ans, a bouclé son tour du monde à la voile

22/01 08:43 CET

Elle a un peu plus de seize ans, et elle est la plus jeune navigatrice à réaliser un tour du monde en solitaire.

Laura Dekker, venue des Pays-Bas, est partie il y a presque un an… Elle a débarqué à Saint Martin ce samedi, très émue, et attendue par toute sa famille.

Son accostage au ponton du Yacht Club néerlandais a été applaudi par quelque 400 personnes, parmi lesquelles de nombreux touristes en vacances à Saint Martin.

Son tour du monde s’est bien déroulé, et Laura Dekker affirme avoir eu une navigation tranquille :

Bien-sûr il y a eu des moments où je me suis demandé ce que je faisais là, mais je n’ai jamais voulu arrêter. C‘était un rêve, et je voulais le réaliser”.

Empêchée un temps par la justice néerlandaise de lancer son projet, Laura Dekker n’entrera pas dans le livre Guiness des records, car celui-ci n’homologue pas les records effectués par des mineurs  - Source : Euronew

00 Laura Dekker.jpeg

Un événement qui par sa signification profonde dépasse, par son impact sur les mentalités écrase de loin n'importe lequel des '' printemps arabes ''

 

C'est un événement majeur !

C'est bien plus qu'une performance, c'est un pieds de nez à tous ceux qui n'ont toujours pas compris que l'égalité femmes - hommes n'est pas discutable

Laura Dekker, n'a pas vécu dans l'illusion ni dans l'espérance de lendemains meilleurs, elle a fait contre vents et marées son expérience de louve de mer

Mais cela va bien au-delà d'une aventure de mer d'une mise en œuvre complexe, c'est un démenti pratiquement sans précédent à tous les intolérants qui s'abritent derrière de vieilles moraline, se réfèrent à de vieux textes obsolètes [ religieux entre-autres ] pour tenter de maintenir les femmes captives ou d'en d'autres cas de les faire rentrer à la maison

Un des meilleurs camouflet infligés à tous ces anti-démocrates qui ne voudront jamais admettre pour la femme son désir légitime, sa volonté , son droit de choisir de mener une vie libre et autonome

Démontrer sa force, sa détermination, son savoir-faire à seize ans, je gage que dans la pluparts des '' grands médias '', ni chez BHL et consorts que cela ne fera pas recette  - Crab – 22 janvier 2012

 

Suite à partir de la page :

 

Pouvoir ou peuple totalitaire :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Pouvoir+ou+peuple+totalitaire

 

 

 

 

 

29/12/2011

Bilan 2011

 

[ La divinité aime rabaisser tout ce qui s'élève

Hérodote ]

 

Paraphraser Hérodote :

Le dieu inventé pour le seul bénéfice de quelques chefs de tribus, aime rabaisser tout ce qui s'élève

 

[ "La mauvaise nouvelle est que Dieu n’existe pas. La bonne est qu’on n’en a pas besoin." - Mark Twain ]

0 noun.jpg

 

[ Ce qui est affirmé sans preuve, peut être nié sans preuve – Euclide – vers 325 avant notre ère ]

 

L'océan primordial des égyptiens

Dans la mythologie égyptienne, le démiurge est l'entité créatrice de l'Univers issue du Noun [ l'océan primordial ]

 

Le Noun serait une immensité aquatique, inerte, plongé dans l’obscurité et le chaos

 

Il vient à la vie en prenant conscience de son existence et, par le verbe et la pensée, il crée toutes choses

 

L’océan primordial appelé le Noun est un concept plutôt qu’un dieu,« il est l’océan qui a fait la Vie et qui fera la Mort ; sans créateur, il s’étend autour du monde »

 

Le dieu d'Aristote

[ ...Aristote évoque le dieu, il s'agit d'un « universel abstrait », un être primordial, autosuffisant mais qui n'est nullement un « Dieu » unique et transcendant au monde - d'après Philippe Hoffmann, « Y a-t-il un monothéisme philosophique dans l'antiquité ? », dans Thomas Römer (dir.), Enquête sur le Dieu unique, éd. Bayard/Le Monde de la Bible, 2010, p. 145-153 ]

 

Le système aristotélicien dominera ainsi la pensée jusqu'au XVII° siècle, époque où la naissance des sciences expérimentales ruinera sa vision du monde

 

Le dieu de la farce

Un dieu * à la fois roi, père, juge qui veillerait sur les Hommes et exigerait d’eux un comportement moral fait plutôt rire

 

[ * Écrire dieu avec un petit – d - est un choix, l'invention d'un dieu anthropomorphe ( être suprême ) '' si chère aux judéo-chrétiens et islamistes n'est qu'une fable sortie de l'imagination de quelques hommes ]

 

L'absolutisme

Quoi de plus prétentieux que de prétendre détenir la vérité, hors pour les théologiens contourner le questionnement et de se donner '' bonne conscience '', il leur suffit de déclarer que les textes sont '' la parole '' de ce qu'ils nomment dieu ne pourrait qu'être prétexte à en rire si l'endoctrinement dans cette croyance ne générait aucune pathologie

 

Mais aussi pour '' les plus finauds '' de déclarer que la foi religieuse suppose que ce dieu se révèle lui-même à l'humain, par un effet de sa bonté ; et, sans cette révélation surnaturelle, l'humain ne pourrait avoir de dieu la connaissance requise pour son salut

2 assassinat_olympias_enluminure.jpg

 Assassinat d' Olympias

 Enluminure

 

 

La démocratie et la parole des femme

Le concept de l'agora lègue majeur des grecques, sans omettre que la démocratie doit probablement plus à Olympias qui en son temps impose les femmes dans les banquets, lieux où s'y définissait les politiques de la Cité

 

La mixité culturelle

« L'idée de mixité culturelle », le socle du rassemblement d'un peuple sur des valeurs communes, c'est à dire en fait, ce que nous désignons par la mixité sociale nous la devons à son fils le despote éclairé Alexandre le Grand donnant lui-même l'exemple en épousant une étrangère

 

Dommage pour '' l'occident '' qu'Alexandre le Grand est fait ses conquêtes civilisatrices à l'Est et pas à l'Ouest, aujourd'hui des tournures du type '' replis identitaires '' ne feraient même pas parti de notre vocabulaire

 

De l'Orient nous est venu le pire, les religions duelle [ les monothéismes ], ce qui nous donne le droit de regretter les traditions nordiques de l'égalité femmes - hommes

 

L'égalité femmes – hommes et  +

Les droits de la femme, « le droit à la contraception, l'interruption volontaire d'une grossesse, le refus de l'homophobie et de la xénophobie, ne doivent rien aux traditions de confinements tant chrétiennes que musulmanes mais sont redevable de l'éthique, la religion des incroyants

 

Inégalité femmes - hommes

[ Platon '' bon '' déiste [ monothéiste ] n'était pas à une contradiction près - cit/ : '' … la fonction publique est un excel­lent moyen de détacher la femme de ses coquetteries conjugales.

Les enfants reçoivent à l’école un ensei­gnement contrôlé par l’État, ils ne sont plus livrés au bon vouloir de la mère, à ses caprices littéraires et affa­bulateurs.

Fonctionnaire, elle est surveillée et elle sur­veille, car « rien ne sera laissé sans surveillance ». Son rôle de conseillère conjugale en matière de planning familial n’a rien de reluisant, puisqu’il se réduit à la vio­lation de la vie privée et à la délation : « Les femmes entreront chez les jeunes ménages, tantôt avec des avertissements, tantôt avec des menaces, pour les tirer de la culpabilité et de l’ignorance : si elles échouent, elles iront avertir les gardiens des lois, qui séviront.

Dans le cas où ceux-ci échoueraient à leur tour, ils feront une dénonciation publique avec mise au pilori... '' (Lois 784 a-c) » - selon, M.H. Bohner-Cante ]

 

Les platoniciens

Les chrétiens * d'abord, les musulmans ensuite éloignerons les femmes des lieux d'enseignements des savoirs et leurs interdiront la parole publique

 

:

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tu-aimeras-ton-prochain/

 

Pour construire leur monothéisme chrétiens et musulmans se sont inspirés des obsessions de Platon ou des platoniciens, ignorant ou haïssant le propos des incroyants tels Démocrite ou Leucippe

 

Hors nous savons, contrairement aux assertions des platoniciens, que le déterminisme notamment est une illusion, ce que démontre parfaitement depuis Darwin le Fait Évolution, l'observation et l'étude '' du vivant '' mais aussi l'expansion de l'univers

 

Le vivant petite partie de l'univers, des espèces disparaissent, d'autres apparaissent, beaucoup s'adaptent, c'est l'évolution telle que nous la l'observons

 

Rien de ce que nous vivons ou observons du vivant ou de la matière n'est achevé, ce constat permet de comprendre que rien n'est déterminé puisque rien n'est fini

 

Sans déterminisme pas de création - Sans création pas de créateur

'' l'idée '' dieu est à ranger dans les petites cases des superstitions diverses et variées, à jeter dans les poubelles de l'histoire des illusions ou dans le cabinet des curiosités sur le même linaire des caractéristiques des processus hallucinatoires * parmi les plus connues...

 

* Les chercheurs savent depuis longtemps que [ ''...les hallucinations peuvent survenir en dehors de toute pathologie mentale, par exemple au moment de l'endormissement ( hypnagogie ), ou dans des états de conscience modifiés, ou après l'absorption de certaines drogues, ou dans des cas d'isolement sensoriel '' - Cit/ : Pascale Catala ]

2 Dali 1929.jpg

 Dali en 1929

 

 

Hallucinations

À mon sens, mais ce n'est que mon avis, Dali a crut voir la Sainte Vierge forniquer avec un soldat de passage ou les poètes incroyants, principaux opposants au charlatanisme de Mahomet, épargnés de la peine capitale

 

Mais si Dali était encore en vie, que penserait-il du délire des salafistes en Égypte ?

Le site égyptien Bikya Masr rapporte l’information suivante :un religieux musulman résidant en Europe et dont l’identité n’a pas été révélée, aurait statué que les femmes devraient rester à l’écart des bananes et des concombres, afin d’éviter toute « pensée sexuelle. »

 

Principales dispositions législatives envisagées par les gagnants des élections en Égypte :

Interdiction de produire, de vendre et de consommer de l’alcool

Interdiction pour les femmes de circuler le visage découvert [ le niqab sera obligatoire ]

Interdiction pour les femmes de porter des hauts talons [ même sous le niqab ] pour ne pas exciter la concupiscence des mâles

Interdiction pour un couple de se tenir par la main en public

Interdiction de publier et de vendre les œuvres littéraires de Naguib Mahfouz [ prix Nobel de la littérature ] ; ses écrits font de lui un apostat de l’islam [ Mahfouz ne sera pas seul longtemps et il est à prévoir que tous les auteurs égyptiens lui tiendront bientôt compagnie ]

Interdiction pour les touristes de sexe féminin de porter le bikini

Interdiction de la mixité dans les piscines pour les touristes

 

Rien de vraiment nouveau, pour ceux qui s'intéressent aux modes de pensées des islamistes ou des orthodoxes * du judaïsme, la haine de la femme, le modèle de '' vie en société '' sexo-séparatistes pierre angulaire de l'anticulture va de pair avec la censure

 

* Israël, fort heureusement, est une démocratie, majoritairement les femmes savent se défendre contre les fanatiques de leur pays

 

Un programme de société dont les qualités humanistes sont exceptionnelles, Faut-il en rire ?

Chantres du multiculturalisme, Pascal Boniface, B H L, Roland Cayrol, Emmanuel Todd et quelques autres islamophile, eux qui à longueur d'année défendent l'islam doivent être aux anges

 

En fait les islamistes sont modérés aussi longtemps que dans un pays ils sont minoritaires, ce qui ne les empêche pas de tenter d'y installer le communautarisme

 

Je suis toujours aussi surpris d'entendre des politiciens ou des commentateurs politiques dire que débarrassé de leurs dictateurs '' nous ne pouvons pas leur imposer notre modèle de laïcité, qu'il faudra laisser du temps à ces pays musulmans ''

 

Des propos qui ne peuvent que complaire aux islamistes, en effet le problème n'est pas de leur imposer notre modèle '' occidental '', mais de dire que ces populations musulmane majoritaire dans chacun de leur pays sont incapables de respecter la liberté d'expression et là, dans ce cas c'est bien différent, '' on '' ne fait pas plaisir aux islamistes...

 

[ Les rapports humains sont essentiellement des rapports d'imitation, de concurrence, écrit René Girard ]

 

Concerne l'imitation d'une religion à l'autre, chacune se prétendant supérieure aux autres, de ce fait la concurrence en conséquence procède d'une définition des rapports sociaux inter-croyants et ne sont pas concernés par cette définition les citoyens dont la préoccupation est exclusivement l'éthique

 

Pouvoirs publics

Dans notre pays à l'exception d'un petit groupe excité de catholiques qui de toutes façon ne cesserons pas de s'opposer à la laïcité, ne peut pour autant faire oublier le remarquable degré d'inconscience, d'irresponsabilité ou de cécité des pouvoirs public vis à vis du '' monde musulman ''

4 avv.jpg

 Averroes

 

Monde totalitaire – Monde laïc

Deux mondes d'êtres contraires et inconciliables, le monde totalitaire de l'intolérance religieuse Avicenne et le monde de la tolérance d' Averroès

 

Ulémas et Philosophes
Averroès, Philosophe et juriste musulman du XIIe siècle, Averroès était plus particulièrement un commentateur d’Aristote

Il s’appliquait notamment à définir les rapports entre religion et philosophie dans un espace dominé par la charia

Pour ce faire, Averroès refuse la solution d’Avicenne : rendre la philosophie la plus religieuse possible

Averroès affirme que la philosophie est licite en terre d’islam, car le Coran enjoint à tout homme de répondre à sa manière à une exigence : connaître la vérité

Privé du soutien politique de ses contemporains, Averroès sera contraint de s'exiler

Ses livres furent brûlés, à l'exception des ouvrages médicaux et astronomiques

 

Rendre à la philosophie ce qui relève de la philosophie

Rendre la philosophie religieuse fait rire, c'est le principe même de toute idéologie totalitaire, un non sens, la philosophie c'est l'art du questionnement, non de croire ou d'aligner des assertions les unes après les autres et de les présenter pour des vérités incontournables ou indiscutables

 

La mouche sur le lait

« ... le Coran enjoint à tout homme de répondre à sa manière à une exigence : connaître la vérité », ce verset n'étant cependant qu'un diktat * noyé dans la masse des sourates d'un code impératif, néanmoins est un des rares énoncés qui ne propose pas le rejet de l'autre dans le texte sacré le plus xénophobe imaginé et compilé par quelques chefs de tribus – encore faudrait-il s'assurer de quelle vérité il est fait allusion car cet énoncé est susceptible d'une interprétation '' à sens unique '' - '' la connaissance '' réduite à celle du dieu des monothéistes

*

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

Averroès est croyant, nul ne peut en douter ''  Dieu ignore les singuliers '' disait-il ; sa définition s'oppose à l'incroyance qui ne reconnaît que ce qui fait la singularité d'une personne – pour l'incroyant il n'y a que des singuliers sans référence extérieure – l'esprit est une modalité du corps, la philosophie pour un incroyant commence par le refus de l'endoctrinement, « pourquoi devrais-je croire ce que vous me dites ? »

 

Cependant à la différence de la très grande majorité des musulmans de son temps Averroès parce qu'il s'intéresse à la philosophie s'éloigne des doctrines totalitaires, pour exprimer un point de vue que l'on peut qualifier de laïc – dommage qu'il ne se soit pas posé en sus la question de fond « pourquoi croire ? »

 

Le laïc Averroès

Dans notre pays à titre d'exemple, preuve s'il en fallait de l'indigence culturelle des pouvoirs publics, donner le nom d'Avicenne à un hôpital [ situé en banlieue parisienne ] fait la preuve de l'incapacité de certains dirigeants à faire la différence entre '' le philosophe '' Avicenne juriste totalitaire au point de perdre de vue l'intérêt de l'appeler du nom du laïc Averroès

 

Cette absence de perspicacité émanant des institutions n'est qu'un exemple parmi d'autres visant à des arrangements communautaires, si l'on ni prend garde, renforce les tentatives des islamistes dans leur volonté de libaniser notre société

 

Voter une loi pour interdire la négation du génocide Arménien largement démontré et validé par l'ensemble des historiens était inutile

 

Ce n'est pas à la politique de faire l'histoire, de déterminer la vérité historique, c'est le métier des historiens...certes !

 

Cependant la violence des propos du premier ministre Erdogan qui accuse la France de racisme et de renforcer l'islamophobie ne devraient pas surprendre venant d'un personnage soumis à une idéologie totalitaire vivant dans '' ce monde musulman '' qui ne permet pas le libre exercice de l'activité d'historien ni d'expression

 

C'est l'hôpital qui se moque de la charité, cette double accusation est systématique venant d'islamistes, rabâchage d'un vain système usé de défense d'une [ religion raciste et xénophobe * ]

 

Cit/ : « I l n’y a pas d’islam modéré. Il y a l’islam tout court » - « c’est l’islam du Coran » Recep Tayyip Erdogan

*

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

C'est devenu une banalité de dire et redire que '' la liberté d'expression '' pour un totalitaire s'arrête là où commence le débat d'idées

 

C'est la censure où les atteintes à la liberté d'expression, émanant de l'État Turque ou de la représentation politique de ce pays musulman qui valait d'être dénoncé, l'interdiction du libre exercice de la profession d'historien en Turquie [...partout dans les pays dominés par les musulmans ] , c'est de cela dont il faut s'occuper car c'est là où se fait la différence entre les pays sous domination musulmane et les démocraties fondées sur le principe de la déclaration universelle des droits des femmes et des hommes

 

La France ne doit pas renoncer à ses principes et les propos du genre '' la France n'a pas à donner de leçons '' relèvent d'un état d'esprit capitulard

 

Être français, c'est soutenir partout dans le monde l'égalité femmes – hommes, tout mouvement participant à éradiquer l'homophobie

 

Depuis plus de deux mille ans les religieux ne cessent de s’entre-tuer entre-eux, dans le même temps de faire subir jusqu'aux pires exactions aux laïcs, aux incroyants et aux agnostiques

 

Un pays qui ne respecte aucun des Droits des femmes et des hommes

L' Europe économique configurée en plusieurs zones est une idée saine, ce n'est pas le cas de l'Europe politique qui devrait- être remis en question, voire abandonné, inutile de préciser que ne peuvent-être retenus des pays, notamment la Turquie qui se réclament de l'idéologie [ coran et sharia du droit], c'est à dire soumis à un manifeste politique issu du plus extrême des monothéismes

 

Aucun pays incapable d'admettre la critique de la religion ne peut se prétendre une démocratie et n'a pas sa place dans l'idée de civilisation que veut ou devrait incarner l'Europe

 

[ Cit/ : " il est intellectuellement plus simple de croire que de réfléchir " - Mark Twain – fin de cit...]

 

Extraits :

[ Théodose fait en 380 fait du christianisme la religion officielle de l'Empire, le christianisme décrète alors les païens hors la loi et tous les écrits qui ne racontent pas la vie de Jésus ou l'histoire de l'Ancien Testament doivent être détruits !

 

Le motif est le même que celui des chrétiens : seule compte l'histoire du prophète et de sa religion. Tous autres écrits détourneraient la parole de Dieu. C'est un euphémisme, car ce même calife Omar, qui vante tant le prophète, est considéré par une part des musulmans comme un des responsables de la mort de Fatima, le fille préférée de Mahomet et de Khadija – Fin de cit - Maximilien Lormier ]

 

Les roi barbares n'ont pas cherchés à détruire la culture antique et prenaient pour conseillés des lettrés

 

Dans notre pays il est des gens pour imaginer vaincre l'intolérante religion musulmane par plus de chrétienté, comme si l'amour était l'apanage des croyants chrétiens, des orthodoxes du judaïsme en Israël, des fondamentalistes étasuniens [ et j'en oublie ] ce qui une fois de plus prête à rire quand on voit la position de bon nombre d'entre-eux [ y compris dans notre pays ] vis à vis de la condition, des droits de la femme et leur irrespect des genres sexuels autres que hétéro – bref ces gens-là ne doutent de rien...

 

De lancer à la volée que sans les moines copistes nous n'aurions pas reçut en héritage, plus particulièrement le legs de la Grèce antique : La parole publique, la Tragédie, fondements de l'humanisme, surtout de l'éthique à l'origine de la pensée des lumières référentielle de notre démocratie

 

La chrétienté pour les besoins du grattage à détruit, falsifiés plus de livres [ ou ignorés ceux des livres qu'elle ne trouvait  '' pas beaux '' ] que les '' barbares '' en ont brûlés

 

[ « Féminisme » et « laïcité »  se sont rejoint dans leurs combats progressistes face aux mêmes adversaires : le dogme, le patriarcat, l’obscurantisme » - Cercle Condorcet ]

 

Depuis avant et à plus forte raison depuis que les déficits publics se sont aggravés l'incroyant que je suis est consterné , à son corps défendant il doit payer des impôts pour subventionner plus ou moins directement des lieux de cultes !

 

Hormis les monuments historiques civils et religieux, je préférerais que l'argent public aille à la culture, à l'enseignement, la formation et/ou au service de la créativité et non à financer de vieilles idéologies qui ne servent qu' à diviser les populations, attiser la haine de l'autre par le renforcement de l'esprit de secte

 

Je ne vois pas de raison de participer au financement des convictions privées d'individus qui n'ont de cesse d'exhiber leur croyances aux yeux de tous et plus particulièrement de vouloir l'imposer à ceux qui ne leur ont rien demandé – ceux, les différents pour qui ne compte que l'Éthique

 

L'éthique, l'essence des lois civiles de tolérance, des droits de l'humain  - Crab – 29 Décembre 2011

Suite à partir de la page :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/12/15/le-rire.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

02/10/2011

LES FEMMES

« La majorité des femmes mariées se plaignent de leur mari. La majorité des femmes non mariées se plaignent de ne pas avoir de mari. Donc le problème c'est pas le mari c'est la femme. » - Christine van Berchem 

 

« Et te voici permise à tout homme »

Sans cette phrase du rituel juif que doit prononcer son ancien mari, une femme, même divorcée, ne retrouve jamais vraiment sa liberté – Eliette Abécassis

sexisme,femmes,société,religions

La chasse aux sorcières

Condition féminine

dans la société victorienne

Pétroleuse - Couvents de la Madeleine


Le 03 avril dernier, à Toronto, un policier avait conseillé à des étudiantes d’éviter  ; de ne pas « s’habiller comme des traînées si elles ne voulaient pas se faire agresser »

En France il suffit de se rappeler l'excellent film '' La journée de la jupe '' , un film fait pour nous interpeller car la France n'est pas à l'abri de ces idéologies de régressions, qui ont toutes une origine religieuse

Crab – 02 Octobre 2011

 

Suite sur la page :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le_mensonge_mahometan./

 

22/07/2011

IN MEMORIAM

islam,femmes,crimes d'honneurs

 « Je reprends le récit de mon voyage en Orient, lequel n’eut lieu que dans mes rêves »

'' Histoire de ma vie ''  George SAND

 

Dédicace : Pour ne pas les oublier

 

Somalie

Asha Osman Aqiil nommée mercredi ministre des Femmes et des Affaires familiales

La nouvelle ministre somalienne a été enlevé par des insurgés islamistes à 30 km de la capitale, Mogadiscio, presque immédiatement après l'annonce de sa nomination

 

Asha Osman Aqiil interrogé par les shebab - elle aurait dit à un de ces proches qu'elle ne souhaite pas être nommé de peur de représailles

 

Yémen

J'ai le souvenir d'un reportage au Yémen ou une journaliste micro à la main s'est fait conspuée par des hommes « Partez, ici, '' on '' ne parle pas aux femmes, sinon vous allez avoir des ennuis »

 

Femmes

Les femmes '' musulmanes '' victimes de crimes d'honneurs, parfois tuées par leurs pères ou dans d'autres cas par des membres de la famille, ailleurs violées et torturées avant d'être assassinées [ Jordanie, Grande Bretagne, Suisse, Pakistan, ect...]

 

Irak

Fin 2010, Intisar Hassan al-Tuwaijri, chef de la maternité al-Elwiya avait été abbatue, '' son seul tord '' celui d'être femme et médecin

Sharifa.jpeg

Afghanistan

Kandahar : Madame Sharifa, chirurgien de profession, dirige le grand hôpital de Kandahar, la grande ville du sud de l’Afghanistan.

Elle doit gérer un personnel largement masculin et affronter un quotidien fait de violence et d’interdit

Le gouverneur de la province dit d’elle, « c’est un cas isolé, mais les hommes doivent être dirigés par des hommes »

Malalaï Kakar.jpeg

L'assassinat d'une policière, madame Malalaï Kakar, en Afghanistan et j'en passe...car la liste remplirait des stèles et des stèles...

Au nom de la sécurité, quelle est le rôle de la communauté internationale ? La sécurité de qui ?

Dans ce pays : « l’article 132 légalise le viol d’une femme par son mari » ( 1 ) rappelle madame Shinkai Karokhail, députée qui avait fait campagne contre la loi

 

Présidentielles

Qui dans notre pays des personnalités politiques où civiles aura le courage, durant la campagne..., de dire que l'on ne peut contempler du haut du balcon du XXIe siècle les habitants du VIIe siècle, sans être horrifié et ne rester à rien faire ?

 

Question

Pourquoi cette haine de la femme issue '' des milieux ou des mondes '' ou domine la religion musulmane ''  ?

Crab – 22 Juillet 2011

 

( 1 ) L’article 132 impose aux femmes d’obéir aux exigences sexuelles de leurs époux, et stipule qu’un homme peut espérer avoir des rapports sexuels avec sa femme au moins « une fois toutes les quatre nuits » lorsqu’il voyage, à moins qu’ils ne soient malades. La loi donne également aux hommes des droits préférentiels en matière d’héritage, un accès simplifié au divorce, et la priorité au tribunal

 

Notes

Notre univers n'a ni haut ni bas

Cependant des hommes [ et non des femmes ] sont parvenus à faire accroire à des millions de gens cette idée ; '' venu d'en haut '' que la parole '' d'une divinité '' aurait dicté ou inspiré, à un '' prophète '', ces quelques diktats misogynes extraits des sourates du coran et du délire des Hadiths


« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, […]. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris) […]. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, […] frappez-les.» ( extraits, Coran 4:34 )

« Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et œuvrez pour vous-mêmes à l’avance… » ( Coran 2:223 )

Le Prophète a dit: « Quand un homme appelle sa femme pour satisfaire son désir, elle doit aller vers lui, même si elle est occupée aux fourneaux.» ( hadith, Tirmidhi )

« Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles.» ( Coran 4:11 )

« …Demandez le témoignage de deux témoins parmi vos hommes. Si vous ne trouvez pas deux hommes, choisissez un homme et deux femmes, parmi ceux que vous agréez comme témoins… » ( 2:282 )

Muhammad interrogea quelques femmes : « Le témoignage d’une femme ne vaut-il pas la moitié de celui d’un homme ? » Elles répondirent:« Oui ». Il leur dit: « C’est en raison de la déficience intellectuelle de la femme. » ( Hadith sahih, Boukhari, Vol. 3:48:826 )

Muhammad a dit: « Je n’ai laissé après moi aucune calamité plus préjudiciable aux hommes que les femmes. » ( Hadith sahih, Boukhari, Vol. 7:62:33 )

Muhammad a dit: « J’ai vu l’enfer peuplé surtout de femmes. » ( Hadith sahih, Boukhari, Vol. 1:28.301; 2:161; 7:124 )

Les diktats musulmans

 

islam,femmes,crimes d'honneurs

Peinture numérique - Crab

 

 

ALLAH parle aux hommes

- mais pas aux femmes -

 

En caractères noirs -

quelques sourates du coran -

En caractères bleus -

les sourates revues et corrigées par '' votre serviteur ''

Est-ce bien vrai ?

Mais, OUI !

Sourate 4 verset 34 :

" Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes ( à leurs maris ), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs litset frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! " [2]

 

C'est faux – La preuve

Sourate 4 verset 34 :

Les femmes ont autorité sur les hommes en raison des faveurs qu'Allah accorde à celles-là sur ceux-ci, et aussi à cause des dépenses qu'elles font de leurs bien. Les hommes vertueux sont obéissants (à leurs femmes), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs femmes, avec la protection d'Allah. Et quant à ceeux dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'eux dans leurs lits et frappez-les. Si ils arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre eux, car Allah est certes, Haut et Grand ! " [2]
Source –
Crab -2010

 

Oui mais

" 34. Les hommes assument les femmes à raison de ce dont Dieu les avantage sur elles et de ce dont ils font dépense sur leurs propres biens. Réciproquement, les bonnes épouses sont dévotieuses et gardent dans l'absence ce que Dieu sauvegarde. Celles de qui vous craignez l'insoumission, faites-leur la morale, désertez leur couche, corrigez-les. Mais une fois ramenées à l'obéissance, ne leur cherchez pas prétexte. Dieu est Auguste et Grand." Source - Jacques Berque, Albin Michel, 1995

 

Puisque vous insistez

" 34. Les femmes assument les hommes à raison de ce dont Dieu les avantage sur eux et de ce dont elles font dépense sur leurs propres biens. Réciproquement, les bons époux sont dévotieux et gardent dans l'absence ce que Dieu sauvegarde. Ceux de qui vous craignez l'insoumission, faites-leur la morale, désertez leur couche, corrigez-les. Mais une fois ramenés à l'obéissance, ne leur cherchez pas prétexte. Dieu est Auguste et Grand." Source – Crab - 2010

 

Oui mais

" 38. Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises ; elles conservent soigneusement pendant l'absence de leurs maris ce que Dieu a ordonné de conserver intact. Vous réprimanderez celles dont vous avez à craindre l'inobéissance; vous les relèguerez dans des lits à part, vous les battrez ; mais aussitôt qu'elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand." Kasimirski, GF-Flammarion, 1970

 

Puisque vous insistez

" 38. Les femmes sont supérieures aux hommes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé celles-là au-dessus de ceux-ci, et parce que les femmes emploient leurs biens pour doter les hommes. Les hommes vertueux sont obéissants et soumis ; ils conservent soigneusement pendant l'absence de leurs épouses ce que Dieu a ordonné de conserver intact. Vous réprimanderez ceux dont vous avez à craindre l'inobéissance; vous les relèguerez dans des lits à part, vous les battrez ; mais aussitôt qu'ils vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand." Source – Crab - 2010

 

Ah bon, mais cependant

" 34. Les hommes ont autorité sur les femmes, du fait qu’Allah fait grâce à certains plus qu’à d’autres, et du fait qu’ils dépensent leurs biens. Les vertueuses adorent, et gardent le mystère de ce qu’Allah garde. Admonestez celles dont vous craignez la rébellion, reléguez-les dans des dortoirs, battez-les. Si elles vous obéissent, ne cherchez pas contre elles de querelle. Voici, Allah, le Sublime, le Grand." Source - André Chouraqui -

 

Bon, écoutez-bien

  1. Les femmes ont autorité sur les hommes, du fait qu’Allah fait grâce à certaines plus qu’à d’autres, et du fait qu’elles dépensent leurs biens. Les vertueux adorent, et gardent le mystère de ce qu’Allah garde. Admonestez ceux dont vous craignez la rébellion, reléguez-les dans des dortoirs, battez-les. S'ils vous obéissent, ne cherchez pas contre eux de querelle. Voici, Allah, le Sublime, le Grand." Source – Crab – 2010 -

     

    À présent tout s'éclaircit il n'y a pas de dieu que dieu

    Les versets [ figurant en caractères noirs sont extraits de la sourate '' la femme '' du Coran ], montrent qu'Allah n'est qu'une allégorie – sont en fait une construction des partisans d'une société misogyne,  prônent l'inégalité entre hommes et femmes

 

Citations à l'appui

La femme est, selon la Bible, la dernière chose que Dieu à faite. Il a dû la faire le samedi soir, on sent la fatigue. Alexandre Dumas fils

Quelle est la différence entre un homme et une huître ?
- Il y en a pas car il faut en passer plusieurs avant de trouver la perle rare ! Anonyme

Fin des citations

 

Proposition d'une autre version - rien que pour vous musulmans - la sourate dite '' Les Lumières ''

Je vous l'édite en première

Les femmes et les hommes partagent le pouvoir, du fait que la démocratie fait grâce par rapport aux barbares théocraties, et du fait qu'il [ le partage ] émancipe pour le bien de tous les citoyens. Les humanistes très scrupuleux, et ne gardent pas mystérieusement les valeurs républicaines. Critiquez fermement ceux qui nie le singulier des êtres humains, reléguez leurs idéologies de régressions sociale dans les dépotoirs, ou dans les poubelles de l'histoire. S'ils renoncent? N'y comptez pas !!! Voici, La démocratie est immense, et la grandeur de l'humanité – Crab –juin 2010 -

Cet aperçu permet de mieux comprendre pourquoi des femmes arabes surnomment '' les codes de la famille'' islamiques,les codes de l'infamie

Clin d'oeil – oui – toujours d'actualité

" C'est par le travail que la femme a en grande partie franchi la distance qui la séparait du mâle ; c'est le travail qui peut seul lui garantir une liberté concrète." - Simone de BEAUVOIR

Piqûre de rappel

C'est de crèches tenues par des éducateurs dont la France a un besoin prioritaire et non pas de lieux de prêches - Crab

 

- Sourates - Les Mécréants -

 

Le coran n'est pas le livre

d'une religion pacifique

 

En qualité de mécréant [ incroyant ] dans le Coran je suis cité tellement souvent que l'on pourrait se demander si nos idolâtres d' Allah ne vivent pas dans un doute perpétuel –

 

L' incroyant [ le mécréant ] dans cette idéologie figure toujours pour le pire mais jamais pour le meilleur - ce qui expliquerait la haine inculquée à partir de ce texte infantile de toute personne qui n'est pas croyante [ ou d'une autre confession religieuse ], haine soutenue par la notion raciste d'apostat -

 

Prendre connaissance des textes c'est éviter tous les lieux communs dont la propagande vous charge quotidiennement

En caractères noirs - extraits des sourates du coran

En caractères bleus - les sourates revues et corrigées par '' votre serviteur ''

Sourate 2 verset  161

Ceux qui ne croient pas et meurent mécréants, recevront la malédiction d'Allah, des Anges et de tous les hommes.

Anti-Sourate 2 verset humaniste 1

Ceux qui ne croient pas sont des gens qui considèrent que rester figé dans une idéologie c'est arrêter de penser – qu'avant la vie il n'y a rien – donc qu'après la mort il n'y à rien - que tout à une fin -


Sourate 2 verset 171
Les mécréants ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point.

Anti-Sourate 2 verset humaniste 2

Les incroyants ''ne ressemblent pas'' – mais sont des gens qui s'attachent scrupuleusement aux contraintes observationnelles et savent que toute théorie[y compris scientifique]est succeptible d'évoluer -


Sourate 2 verset 191
Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d'où ils vous ont chassés: l'association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. S'ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.

Anti-Sourate 2 verset humaniste 3

Nul ne peut tuer la pensée ni empêcher la critique – l'association c'est un principe démocratique – aucun lieu de la vie de l'esprit n'est supérieur à un autre dans un pays laïque – c'est pour cela que les incroyants n'auront de cesse de décrypter les affabulations religieuses – tel est le passé et le devenir d'une société saine – Telle est la rétribution des incroyants -


Sourate 2 verset 193.

Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah seul.

Anti-Sourate 2 verset humaniste 4

Les incroyants n'auront de cesse de montrer que la religion n'a pas d'autre objet par le recours à la haine de la personne différente de diviser les populations prônée au nom d'une hiérarchie artificielle -


Sourate 2 verset 254
Ô les croyants! Dépenser de ce que Nous vous avons attribué, avant que vienne le jour où il n'y aura ni rançon ni amitié ni intercession .Et ce sont les mécréants qui sont les injustes.

Anti-Sourate 2 verset humaniste 5

Croyants vous êtes adultes relisez et critiquez les textes qui ont servis à vous endoctriner dans une idéologie de haine de l'autre [ le différend ] et vous serez juste -


Sourate 3 verset 127
pour anéantir une partie des mécréants ou pour les humilier (par la défaite) et qu'ils en retournent donc déçus

Anti-Sourate 3 verset humaniste 01

La critique viendra à bout d'une idéologie qui ne propose qu'un retour aux barbaries féodales -


Sourate 3 verset 131
Et craignez le Feu préparé pour les mécréants.

Anti-Sourate 3 verset humaniste 02

Prométhée eu l'inspiration de donner le feu aux humains - depuis la Culture toujours en mouvement est le vecteur approprié d'effacement des religions duelle -


Sourate 3 verset 141
et afin qu'Allah purifie ceux qui ont cru, et anéantisse les mécréants.

 

Anti-Sourate 3 verset humaniste 03

Sans le doute ce serait la putréfaction des idées – en un mot la mort de la culture par la pétrification du langage– qui se traduirait pour les populations par l'impossibilité de civilisation


Sourate 4 verset 89

Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur,

 

Anti-Sourate 4 verset humaniste a1

Les incroyants n'ont pas besoin de croire - puisqu'ils continuent de penser. Pour eux toutes les routes ou autoroutes de la connaissances sont autant de sentiers ou la lumière envahit l'espace. Il ne tournent pas le dos aux idéologies duelle, s'en saisissent et ne prennent pas leurs chantres pour alliés mais les dévoilent ennemis des droits de l'humain -


Sourate 4 verset 101
Et quand vous parcourez la terre, ce n'est pas un péché pour vous de raccourcir la Salat, si vous craignez que les mécréants ne vous mettent à l'épreuve, car les mécréants demeurent pour vous un ennemi déclaré.

Anti-Sourate 4 verset humaniste a2

Les incroyants ignorent toutes veillétés à prier plus ou moins car ils savent que leurs actes seuls sont la cause de leur avenir et comme '' votre serviteur '' n'hésiteront pas une seconde à mener contre vous toutes critiques qui permettront [ peut-être ] de vous faire oublier les valeurs négatives que vous prônez -


Sourate 4 verset 144
Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Allah une preuve évidente contre vous ?

Anti-Sourate 4 verset humaniste a3

Les incroyants discutent ou débattent avec toutes les personnes de bonne volontée qui veulent abolir le sectarisme -


Sourate 4 verset 151
les voilà les vrais mécréants ! Et Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant.

Anti-Sourate 4 verset humaniste a4

Les voilà les croyants – nous avons préparé pour les croyants jours après jours toutes les critiques de leurs idéologies de haine qu'imposent encore à notre époque l'actualité


Sourate 8 verset 7
( Rappelez-vous ), quand Allah vous promettait qu'une des deux bandes sera à vous. " Vous désiriez vous emparer de celle qui était sans armes, alors qu'Allah voulait par Ses paroles faire triompher la vérité et anéantir les mécréants jusqu'au dernier

Anti-Sourate 8 verset humaniste b10
Les incroyants savent que les mots tuent et c'est pourquoi ils se sentent révulsés que l'on ne respecte pas par exemple la liberté de conscience des enfants en leur faisant croire [ ce qui est facile ] à une parole [ divine ] qui n'est autreque celle d'adultesmisogynes inventeurs d'une idéologie [ guerrière ] faite pour les hommes -


Sourate 8 verset 12
Et ton Seigneur révéla aux Anges : Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts.

Anti-Sourate 8 verset humaniste b11

Et les incroyants disent nous savons ce que nous sommes grâce à ce que nous sommes tous – ne vous laissez pas impressionner par des clones d'un autres âge qui préfèrent le baton à la discussion -


Sourate 8 verset 17
Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais ( une poignée de terre ) , ce n'est pas toi qui lançais : mais c'est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part! Allah est Audient et Omniscient.

Anti-Sourate 8 verset humaniste b12
Les croyants considèrent que celui qui vit dans l'illusion peut en effet tuer des personnes en prétendant n'être que la main de son dieu. Que c'est bien l'illuminé qui lance la terre [ ou des pierres ] à tous ceux qui ne veulent pas se soumettre – les incroyants savent que ce qui relie les gens entre-eux, c'est la responsabilité – le Droit -

 

Sourate 8 verset 65
Ô Prophète, incite les croyants au combat. S'il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents; et s'il s'en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas.

Anti-Sourate 8 verset humaniste b13

Les incroyants font remarquer que ces religions sont tellement faibles ou simplistes que des gouvernements antidémocratiques ont promulgué des lois pour interdire d'inciter à penser autrement [ Par exemple ( entre autres pays musulman ) les lois Bouteflika de 2003 ]


Sourate 8 verset 67
Un prophète ne devrait pas faire de prisonniers avant d'avoir prévalu [ mis les mécréants hors de combat ] sur la terre. Vous voulez les biens d'ici-bas, tandis qu'Allah veut l'au-delà. Allah est Puissant et Sage .

Anti-Sourate 8 verset humaniste b14

Les incroyants savent que l'univers n'a ni haut ni bas et veulent le bien sur terre et si possible de faire de Gaïa le pararadis


Sourate 9 verset 85
Et que ni leurs biens ni leurs enfants ne t'émerveillent! Allah ne veut par là, que les châtier ici-bas, et qu'ils rendent péniblement l'âme en mécréants.


Anti-Sourate 9 verset humaniste c20

Les enfants sont des étranger, leurs cerveaux sont en construction – cerveaux prédestinés à croire – il font confiance surtout quand ils ont affaire à un adulte un peu vieux qui leur parle d'une voix grave – respecter leur liberté de conscience en les aidant à apprendre comment penser et non pas quoi penser

 

Sourate 4 verset 67
[...] Certes, Allah ne guide pas les gens mécréants.

Rire à gorge déployée  

sourate 3  
18. Allah atteste, et aussi les Anges et les doués de science, qu'il n'y a point de
divinité à part Lui, le Mainteneur de la justice. Point de divinité à part Lui, le
Puissant, le Sage !

Une fable, voire les musulmans s'entretuer entre-eux, depuis le septième siècle, parce qu'ils n'ont pas tous le même prophète démontre qu'il n'y a pas d'autres existences que des idéologies inventées par des individus pour soumettre de petites populations à des sectes ou clans


sourate 58
11. ô vous qui avez cru ! Quand on vous dit : “Faites place [aux autres] dans les
assemblées”, alors faites place. Allah vous ménagera une place (au Paradis) Et
quand on vous dit de vous lever, levez-vous. Allah élèvera en degrés ceux
d'entre vous qui auront cru et ceux qui auront reçu le savoir. Allah est
parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.

L'au-delà n'existe pas, c'est le plus vieux fantasme connut imaginé par des peuples [ dont les Égyptiens, comme par exemple dans le livre d'Ani ] antérieur aux idéologies inventés par les monothéistes - Tout à une fin

 

 

Religion de paix ?

Ici il me paraît bien de rappeler ce que fut cette religion de paix qui , nous dit-on, ce serait imposée sans recourir à la violence

Certes dans les pays durant la période d'occupation ottomane, il fallait se convertir à l'islam, pour ne pas payer d'impôts....c'est bôôô la foi !

Mais, ce dont on parle beaucoup, quand il s'agit de remettre sur le tapis la colonisation et l'esclavage comme si l'esclavage et la traitre des esclaves étaient dans l'histoire le fait des seuls blancs européens

Là encore peut-être est-ce utile de dire à nouveau que l'esclavage avait été la pratique d'une minorité dans notre pays quand la majorité des français étaient eux-mêmes asservis et que nègres et musulmans ont eu ces pratiques plus longtemps [ pratiques toujours existantes à notre époque dans plusieurs pays nègres et arabo-musulman ]

Durant sa période coloniale la France avait interdit l'esclavage – rare fait positif mais qui mérite d'être souligné...

 

Terrorisme

Les incroyants ne posent pas de bombes ni dans les mosquées, ni dans les églises, ne se font pas exploser au milieu de la foule, ni ne saccagent les expositions culturelles – pour les non-croyants, seul prime le débat d'idées

 

Lire

http://crab.painter.free.fr/videos/0%20Onfray_%20et%20Mal...

 

Suite

Satan (de); et du rire de Vénus....

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/satan-de-et-du-rir...

 

 

06/03/2011

- 0 - 2011 - FN

1920-skat-players-big-2.jpg

Peinture d'Otto Dix-

   Le tableau relate aux populations civiles

les horreurs

commises pendant la première

guerre mondiale - Galerie Nationale de Berlin -

Le futur du passé

Un artiste '' prophétique '' vivait à une époque [ entre les deux guerres ] ou dans un monde où se préparait une nouvelle tragédie...

Le JE [ élargi ] (1) de la Sibylle

Au cours de ce XXIe siècle donnons-nous les moyens d'éviter l'installation d'idéologies plus obscurantistes les unes que les autres

Étrusque.jpg

Étrusque -

Les flûtes de Pan -

Syllogisme

Tous les humains aiment la musique ou le chant

Citation: "… il est probable que le chant, la musique et la danse trouvent, non pas leur origine, mais véritablement leur épanouissement et leur accomplissement chez sapiens" E Morin

Yves Coppens, découvreur de Lucy, déclarait il y a peu de temps qu’il convenait de réviser nos datations au vieillissement. Il déclarait aussi qu’il ne doutait plus que Néanderthal connaissait la musique

Fin des citations

Les flûtes de Pan

 

et

 

l'inconscient collectif

Expression, symbole, élargissement de la communication, reflet en son temps de la nature des rapports sociaux

Passerelle entre tous les humains dont le caractère universaliste est gravé dans l'esprit des incroyants ou de toute personne de culture, ou encore pour tous ceux insoumis à la pensée univoque

Passerelle universaliste, émancipée, le refus de se conformer à l'espace restreint de la résignation confiné entre les bornes créatrices de frontières artificielles où les faussaires du vivre ensemble tentent de faire régner pour mieux séparer les citoyens de notre pays les idéologies de l'anticulture

P Guauguin - Fatata te Miti.jpeg

P Gauguin -Fatata te Miti -

la pudeur inconnue

à

Tahiti fait place

à la


nature et à l'amour


F N

 

L'émotion précèdera toujours le verbe

Paroles contre la réflexion critique et l'amitié pour le prophète, le propre de la négation de l'insoutenable réalis comme autant de déformation d'esprit ou de tentatives négationnistes

Ne vous laissez pas embarquer par les discours irresponsables tenus sur l'islam par certaines personnalités politiques membres de tous les partis [ de toutes les gauches, en passant par tous les centres et toutes les droites ] ou personnalités civiles...

Dénoncer ce que dit ou ne dit pas le FN est un faux problème – Intéressez-vous, référez-vous aux textes pour comprendre pourquoi ceux qui refusent l'installation, dans notre pays, de la pire idéologie totalitaire parmi les pires religions duelle

Ce qui ne dédouane pas, pour autant, les autres monothéismes calqués sur les immondes idéologies du patriarcat

Il suffit de lire et de prendre des notes ; de telle le page à telle page le chapitre est sexiste, plus loin sexo-séparatiste, et ailleurs homophobe et ici encore xénophobe...ect...

Parvenir ainsi [ comme dans le tableau d'Otto Dix ] à métamorphoser l'effroyable et le hideux, en grotesque ou encore en ridicule

A titre d'exemple

Les diktats musulmans

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

Crab – 06 03 2011

Annexe

(1 ) La Sibylle donnait une divination occasionnelle, indépendante, nomade.

La première femme qui s’avisa de prononcer des oracles à Delphes s’appelait Sibylla, s'exprimait en commencent par JE, revendique l'originalité de sa prophétie à la différence de la pythie qui n'était que porte parole d'un dieu, et ne répond qu'aux questions qui lui sont posées

Autre différence la pythie était dépendante de son statut institutionnel d'associée à un sanctuaire

Cependant [ différents siècles avaient eu leurs sibylles ] chaque peuple eut sa Sibylle d'où dans ma phrase en exergue l'entre crochets [ élargi ] comme autant de JE

Ces sibylles avaient le don de prédire l’avenir –

Pourquoi ais-je écris [ élargi ] ?

De là vient que par le nom de sibylle on désigna toutes les femmes qui, sans être prêtresses ni même attachées à un oracle particulier, annonçaient l’avenir et se disaient inspirées

Phrase placée en exergue '' Le JE [ élargi ] de la Sibylle '' suivant '' le futur du passé '', ici il s'agit d'ironiser sur la position sur l'islam des élus de toutes tendances politiques

Notes :

L'Enéide comporte un certain nombre de "prophéties". Il faut entendre par là l'énoncé par un personnage (pourvu ou non de pouvoirs ou de techniques) de ce qui adviendra. Bien que leur fonction soit d'annoncer l'avenir, prophéties et prodiges dans l'Enéide présentent des aspects radicalement différents :

    a) La prophétie passe par la parole (c'est d'ailleurs sa signification étymologique); le prodige est un événement qui se signale par son caractère insolite.

    b) La prophétie (du moins dans l'Enéide) contient le plus souvent un message clair : voilà ce qui sera

    Le prodige doit être décodé.

 

 

05/03/2011

- 0 - 2011 – Le fantasme de Rachida

laïcité,islam,femmes

Caravage - '' le garçon terrifié '' -

Le fantasme de Rachida

Rachida Dati, eurodéputée et maire UMP du VIIe arrondissement de Paris, estime que la France a besoin d'«un débat sur l'islam pour apaiser les craintes et pas les alimenter».

« Il faut arrêter de faire peur aux Français avec l'islam »

04/03/2011

Source : http://www.lefigaro.fr/le-talk/2011/03/04/01021-20110304ARTFIG00591-il-faut-arreter-de-faire-peur-aux-francais-avec-l-islam.php

Lettre à madame Rachida Dati

Madame, les français n'ont pas peur de l'islam, sinon ils se tairaient, et vous n'auriez plus la plus petite raison d'intervenir dans le débat en cours

Les français [ et ils le font (aussi ) au nom des arabes et des nègres citoyens de notre pays qui ne sont pas tous ni des croyants ni des musulmans ], donc les français dis-je font la critique raisonnée, fine d'une idéologie totalitaire ou si vous préférez d'une religion sexiste, sexo-séparatiste, homophobe et xénophobe

La critique de cette idéologie de devoir est d'autant plus nécessaire que cela en fait une religion de l'irresponsabilité

La laïcité n'est pas la porte ouverte à la négation, ni des droits de l'homme ni des droits de la femme ; un être humain, c'est un être humain – ''on'' ne peut admettre autre chose que l'égalité homme-femme

Faut-il vous rappeler madame qu'aucune sourate [ toutes rédigées par des hommes ] ne s'adresse directement à la femme ?

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

Le débat sur la laïcité, c'est  défendre le droit de penser 

Que diriez-vous madame du sort réservé à ce jeune arabe palestinien incroyant, un érudit embastillé à Ramallah par l'autorité palestinienne ?

Qu'il a peur de l'islam ?

Sur : http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-le-petit-dieu/

Méprisez-vous à ce point les français pour penser qu'ils n'ont pas fait l'effort avant de passer à l'état de la réflexion critique de l'islam de lire, de décrypter le coran, la sunna et la sharia ?

Crab 05 03 2011

Suite sur

http://laiciteetsociete.hautetfort [...] doc-5.html



01/12/2010

ONU FEMMES

Michelle Bachelet

Ancienne présidente du Chili, à la tête

d’ONU Femmes

Michelle Bachelet.jpg

(Photo : Nations unies)

 

ONU FEMMES???

 

Ci-dessous un article de presse

ONU Femmes : égalité des sexes et autonomisation des femmes, en avant toute !

Par Mehrézia Labidi-Maïza*

« Je suis reconnaissant aux États membres d’avoir pris cette mesure primordiale en faveur des femmes et des filles du monde…ONU Femmes dynamisera nettement les efforts des Nations unies pour promouvoir l’égalité des sexes, accroître les opportunités et lutter contre la discrimination partout dans le monde. » (Ban Ki Moon)

ONU Femmes, cette nouvelle agence dont le nom en entier est Entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, est officiellement née le 2 juillet 2010 par décision de l’assemblée générale de l’ONU. Elle fusionne les quatre organismes déjà existants qui traitent de la question des femmes : le DAW, la Division de la promotion de la femme, l'UNIFEM, le Fonds de développement des Nations unies pour la femme, l'OSAGI, le Bureau de la conseillère spéciale pour la problématique hommes-femmes, et l’INSTRAW, l’Institut international de recherche et de formation pour la promotion de la femme.

Dotée déjà d’un budget de 500 millions de dollars, ONU Femmes a comme mission de superviser, d'harmoniser et de soutenir tous les programmes destinés à promouvoir les droits des femmes et à faire avancer leur participation à la vie sociale, économique et politique.

Cet organisme s’est aussi confié la mission de conseil et d’assistance financière et technique aux gouvernements qui voudraient promulguer des lois et élaborer des politiques pour améliorer la situation et le statut des femmes dans leurs pays respectifs.

L’agence cherche aussi à mettre en œuvre des partenariats avec les organisations non gouvernementales et la société civile, afin de faire progresser l’égalité des sexes et la protection des femmes et d’inciter les pays membres de l’ONU à se conformer aux normes internationales et aux résolutions de la communauté internationale relatives aux femmes.

 

Place aux femmes saoudiennes

Pour garantir une visibilité et une efficacité à cette nouvelle agence onusienne, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki Moon a nommé Michelle Bachelet, l’ancienne présidente du Chili, comme son directeur exécutif, justifiant un tel choix par sa qualité de femme politique capable de créer une synergie entre cette nouvelle entité et les autres agences onusiennes qui œuvrent pour les mêmes objectifs, et de mobiliser la société civile pour la cause des femmes.

ONU Femmes commencera ses activités dans les 80 pays où se trouve déjà une représentation de l’UNIFEM. En politique habile et avertie, Michelle Bachelet saura éviter l’intervention directe dans les politiques des pays membres, tout en mettant le savoir-faire humain et technique de son agence à la disposition des États désireux d’améliorer le sort et le statut des femmes dans leur pays.

Autant la nomination du directeur exécutif a fait l’objet d’un consensus, autant la formation du conseil d’administration de l’ONU Femmes a donné lieu à des négociations très tendues et à un vote serré. En effet, plusieurs États convoitaient les 41 sièges de ce conseil, notamment l’Iran qui a fait face à un bouclier occidental qui a favorisé un autre État asiatique, le Timor-Oriental.

Quant à l’Arabie Saoudite, elle a gagné un siège à ce conseil comme pays donateur. Par ailleurs, ce pays dispose d’une « ambassadrice » de taille Mme Thoraya Obaid, la directrice exécutive de l’UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population), qui a déjà contribué à plusieurs programmes pour améliorer la santé des femmes dans les pays pauvres et pour l’éducation et la promotion des droits des jeunes filles.

En effet, Mme Obaid est un visage féminin qui fait honneur non seulement à son pays mais à toutes les femmes arabes et musulmanes. Son action en faveur du développement humain et pour la protection des femmes et des enfants est reconnue et appréciée par toutes les ONGs actives dans le domaine.

Parmi les contributions notoires de l’UNFPA, on peut mentionner la campagne menée actuellement pour lutter contre la fistule obstétricale (qui touche 2 millions de femmes dans le monde) et la mortalité maternelle, un fléau qui touche les jeunes mamans dans des pays pauvres tels que l’Ethiopie, la Somalie (99 % des 358 000 morts maternelles recensées en 2008 l'ont été dans des pays en voie de développement et plus de la moitié en Afrique subsaharienne). Elle est causée par les accouchements rapprochés et le manque d’hygiène et de soins pour les jeunes mamans, souvent mariée à un âge très précoce.

Cette campagne est menée par plusieurs ONG, notamment le réseau Femmes de foi pour la paix, qui coordonnent les programmes d’éducation et de formation conduits par les associations locales qui viennent en aide aux victimes de cette maladie. Le 6 décembre prochain, ce réseau organise une rencontre d’évaluation de l’action menée sur le terrain en présence des différentes organisations et fondations donatrices de fonds et des femmes de Tanzanie et de l’Ouganda, représentant les associations locales.

 

Femmes : de victimes assistées, devenez actrices de vos propres vies

L’espoir avec la nouvelle agence onusienne pour les femmes est que de telles actions gagnent en efficacité et en portée ; que l’intégration de tous les organismes œuvrant pour la promotion des femmes consolident leurs efforts et leurs moyens, que l’approche des problèmes soit plus exhaustive et plus réaliste et que les réponses soient plus adéquates.

En effet, si tout le monde est d’accord pour améliorer le sort des femmes, les différences persistent quant à l’appréciation du rôle de organisations internationales, car plusieurs pays craignent que la question de la femme ne devienne un cheval de Troie par le biais duquel certains pays profitent pour déstabiliser la structure sociale et culturelle d’autres pays, voire faire des pressions sur eux à des fins politiques.

Pour dépasser ces craintes,
il faut que la nouvelle agence onusienne tienne compte des différentes cultures et différent environnements sociaux et qu’elle implique plus les femmes dans le changement de leur situation, car c’est elles qui savent mieux que quiconque leurs besoins. L’autonomisation des femmes consiste à les sortir de l’état de victimes assistées à celui d’agents de changement et d’actrices de leurs propres vies.

Mme Bachelet semble convaincue que le rôle des agences onusiennes est d’aider les femmes à accéder à la justice, aux ressources à la formation et aux positions de « décideurs », cela semble un bon début, nous attendons l’année 2011 pour voir comme évolue l’action de ONU Femmes.

Fin de l'article de presse

-

Avertissement: Dans l'article de presse les caractères couleurs bordeaux [ et bordeaux gras ] ont été colorisés par moi-même

 

Le déclin de l' ONU

-

se poursuit

 

S'ajoute un organisme rétrograde par excellence qui marque, après d'autres ''initiatives'', une fois de plus le déclin des Droits de la Personne [ Droits de l'Homme ] dans l'enceinte internationale; je cite - '' il faut que la nouvelle agence onusienne tienne compte des différentes cultures'' -

 

Une phrase qui signifie: Ne pas participer à changer la condition des femmes dans les pays les plus misogynes, ennemis de l'autonomie et de la liberté des femmes , c'est à dire pour les désigner une fois de plus - les pays islamiques

 

Savoir que l'Arabie Saoudite [ parce que pays donateur ] et en dernier lieu l'Iran ont chacun obtenus un siège: C'est grotesque

Crab

Suite sur

ONU 2010

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/onu-2010/

 

 

 

 

10:38 Publié dans ONU FEMMES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : onu, femmes, mysoginie |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer |

16/11/2010

Femme sans identité

Détail peinture de Giorgonne.jpeg

Peinture - ''détail'' -

 

 

Femme sans identité

 

L'indécence, l'impudeur, la haine islamique

de la femme

siège désormais à L'ONU

 

Ryad vient d’obtenir un siège au conseil d'administration de l'ONU pour s'occuper de la condition des Femmes. 

Chacun sait qu'en Arabie saoudite, les femmes n'ont pas le droit de conduire un véhicule,ne sont pas autorisées à prendre de décisions importantes dans la vie quotidienne, sans la tutelle et la permission d'un proche masculin

-

Juridiquement ''le statut'' de la femme est celui obligatoire ''d'un produit vierge'' destiné à la vente, à l'échange et à la consommation

-

Bonne pour le mariage forcé *, la femme saoudienne est considérée comme une éternelle mineure définie comme une nature qui ne peut ''évoluer'' dans la société sans l'autorisation d'un tuteur ''mâle'' pour travailler, voyager, étudier, se marier, se présenter devant un tribunal et même obtenir des soins médicaux.

-

    * Publiquement affichée la pédophilie est tolérée au nom de la religion [soutenue par la vie de leur prophète romancée par des hadiths complaisants épousant en tant que gourou (un facteur aggravant) une fillette de six ans pour lui imposer des rapports sexuels à neuf]

-

Ce n'est pas la première fois que l'obscurantisme dans ce qu'il a d'effroyable frappe à la porte de l'ONU, y décroche un siège

-

Souvent que j'ai eu l'opportunité d'écrire que la France devrait quitter l'ONU pour participer à promouvoir le regroupement d'une organisation nouvelle composée exclusivement de pays démocratiques classant intérêt supérieur - l'égalité femmes – hommes

-

Dans notre pays le débat sur l'identité nationale dénaturé par ceux qui à toutes les époques de notre histoire ont manqués de lucidité, de courage et d'honneur, ou pour d'autres qui avaient intérêt à masquer que ce débat portait sur les valeurs essentielles; prioritairement l'égalité hommes – femme

Le refus de sa marchandisation au nom de la religion – d'où l'idée laïque non pas d'une diversité* absurde mais d'accepter les différences par l'assimilation des nouveaux arrivants et d'obtenir le respect de nos lois par leurs enfants

Sans ici omettre de rappeler pour autant que le détournement du sens de ce débat n'aurait put se faire sans l'aide ni sans la complicité lâche d'autres communautés confessionnelles

L'histoire de l'humanité a pourtant démontré dans de nombreux exemples que l'on ne pas passer le plus petit compromis avec les ennemis de la démocratie – sans remettre en cause ou abandonner les valeurs humanistes définissant la démocratie [les droits de la personne] s'opposant à tous les régimes d'idéologie fasciste

-

* Diversité : mariages forcés, crimes d'honneur, polygamie institutionnalisée, excision, ect...

-

Cette tentative de dénaturer le débat comme le refus d'admettre que la loi d'interdiction de la burqa est un signe politique fort adressé à tous ceux qui refusent de donner des chances de paix à la vie socialisée de notre pays sont les mêmes qui depuis toujours cherche avec des ''arguments'' [là en l'occurrence religieux] à installer dans notre pays ''l'ordre moral''

-

Il faut être aveugle pour ne pas constater que le moteur de la montée de l'obscurantisme passe par la maltraitance intellectuelle des enfants, c'est à dire l'endoctrinement dans une croyance – c'est pour cette raison qu'il faudra compléter la loi sur les voiles islamiques car une société démocratique se doit, à pour premier devoir de protéger la liberté de conscience des enfants - plus particulièrement ''dans ce cas d'espèce'' les fillettes

-

Cela m'attriste de dire cela quand je sais que des journalistes sont otages où assassinés dans l'exercice de leur métier pour nous informer mais c'est impossible de passer sous silence que d'autres désinforment...

Hier soir sur euronew un reportage à la Mecque où un pèlerin déclarait « ...que c'était important d'être là, [sur le mont Arafat] car c'est ici que ce sont rencontrés Adam et Ève''

-

La mission de journaliste c'est d'informer – se contenter de rapporter des croyances revient à refuser de vérifier la véracité ''des faits'' énoncés ou des assertions clamées par un groupe ou un particulier

Ce n'est plus faire le travail d'investigation inhérent, ni faire référence à la déontologie de la profession de journaliste mais substituer à cette dimension honorifique la propagande

Crab 16 Novembre 2010

-

Notes

Voir ce pays siéger au Conseil de l'ONU chargé de promouvoir «les droits des Femmes»

ONU Femmes doit commencer à fonctionner le 1er janvier 2011.

-

AÏCHA

Dans l'idéologie islamiste [comme dans tous les patriarcats] l'homme est propriétaire de la femme... et même parfois des fillettes en bas âge

Suite...

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholuc...

 

 

 

 

07/11/2010

FEMMES ALGÉRIENNES

 

Algerie-Focus.png

 

 

femmes algériennes.jpg

 

http://algerie-focus.com/

 

Quelle place de la femme algérienne

dans le monde du travail ?

 

Le quotidien Algerie-Focus.Com depuis sa naissance a toujours milité pour la promotion de la femme algérienne dans la Cité. A ce titre, je juge utile de lui transmettre cette présente contribution parue dans le quotidien d’Oran le 04 novembre 2010.
La faculté des Sciences Economiques, des Sciences de Gestion et des Sciences commerciales et des Sciences Economiques de l’Université d’Oran a fait soutenir un mémoire de magister très intéressant de Melle Aicha DIF le 03 novembre 2010, sous la direction du professeur Ahmed BOUYACOUB sur l’entreprenariat féminin, et que j’ai eu l’honneur de présider. Je livre quelques axes directeurs sur un sujet capital qui engage l’avenir l’Algérie, tout en recommandant un autre travail de recherche sur ce même thème qui m’a fortement inspiré de Zoubida HADDAD qui a consacré de nombreuses analyses à ce sujet.
L’analyse de l’entreprenariat féminin est intiment liée à l’analyse du marché du travail et du salariat d’une manière générale et de la place de la femme au sein de la société. Si le travail est au cœur de la construction de la société, il est particulièrement au centre de la consolidation de l’autonomie de l’individu, notamment de la promotion de la situation de la femme en tant que personne et en tant que citoyen. Intégrer la femme dans le monde du travail implique un cadre adapté également aux coutumes.
I- PROBLÉMATIQUE THÉORIQUE
Les différentes recherches en sciences sociales affirment souvent que le développement d’une société se mesure au degré d’implication de ses femmes. L’émergence des femmes dans l’espace social et politique, la question de l’entreprenariat féminin devrait être posée dans le cadre de la problématique du développement et de la transformation générale de la société, étant au sein du carrefour de la pluridisciplinarité entre la psychologie et la sociologie du travail. Dans la recherche universitaire, cette question de la valeur émancipatrice du travail existe quatre visions comme le montre à la fois Zoudida Haddad et Aicha DIF dans leurs travaux de recherches.
- la première thèse, liée à la problématique du développement, est celle qui considère que l’arrivée dans le monde du travail des premiers contingents de femmes est le point de départ d’un mouvement évolutif et irréversible qui ne peut que changer la conscience qu’ont les femmes d’elles-mêmes, celles qui travaillent comme celles qui ne travaillent pas et constitue un atout majeur dans la conquête de l’espace social et politique. Selon cette thèse ce sont les femmes qui travaillent, quelle que soit la nature de l’activité exercée, qui s’intéressent le plus à la vie sociale et politique, qui votent davantage et de manière plus autonome. C’est parmi elles aussi que l’on trouve le pourcentage le plus élevé de femmes satisfaites, le revenu, essentiellement salarial des femmes, la scolarisation massive des filles constituant des facteurs de changement dans les rapports de sexe dans une société qui n’avait connu que le travail des paysannes.
-La deuxième version s’appuie sur une critique des catégories utilisées par l’Office National des Statistiques, conteste d’abord la progression du travail féminin remettant en cause dans ses travaux la thèse du travail émancipateur à partir d’une analyse théorique globale des rapports entre travail salarié et procès de travail domestique. Selon cette approche le projet étatique de développement et de mobilisation de la société des années 70 a de fait, sinon délibérément exclu les femmes en les affectant en priorité à un procès de travail domestique issu de la destruction des anciennes formes de production et de la séparation entre l’espace de production et de reproduction. Le modèle d’industrialisation mis en place en Algérie se traduit inévitablement par une très faible salarisation des femmes, circonscrite aux grandes villes. Ainsi : « L’expulsion des femmes du système productif se complète à l’intérieur de ce dernier par une tendance les éloignant de la production » ou encore : « la tendance la plus manifeste est leur expulsion pure et simple de la production, de l’emploi et plus globalement du champ social » La conclusion est que l’emploi féminin, « dérisoire et marginal », a encore un autre effet négatif : il introduit une scission entre la minorité qui travaille et la majorité des femmes au foyer vouées aux rôles traditionnels dont les normes patriarcales se trouveraient renforcées .
La troisième vision -partir d’enquêtes au niveau des entreprise publiques- est que le « travail libérateur » de la femme serait un mythe, ne relevant pas d’une décision individuelle mais d’un projet de groupe et que l’enfermement à l’usine est le strict équivalent de l’enfermement à la maison. Cette vision conteste que le travail puisse être un facteur de libération ni même de changement, du fait que la fonction proprement socio-économique du salaire féminin est subvertie et réintégrée dans une logique symbolique propre à la société traditionnelle, la possibilité d’indépendance économique étant neutralisée par la logique de la domination.
La quatrième vision plus récente et me semble t-il plus réaliste essaient de réaliser une synthèse ente ces différentes approches intégrant les analyses psychosociologues et la dualité de la société algérienne formel/informel. L’arrivée des femmes dans le monde du travail, limitée mais non marginale, a produit un mouvement irréversible d’aspiration au travail, à l’activité rémunérée et à ce qu’elle implique, c’est-à-dire une forme ou une autre d’autonomie encore qu’existent des résistances au changement.
Ce mouvement, du fait des nouvelles orientations économiques et du désengagement de l’État, a donné naissance à un développement sans précédent du travail informel qui prend des formes très variées, concernant un nombre de femmes beaucoup plus important que celui des travailleuses déclarées. Toutes sortes d’activités, exercées en auto-emploi se développent et sont appelées à se développer.. Dans cette perspective, le travail salarié a produit des effets sociaux et culturels profonds et irréversibles. Elles remettent en cause la problématique d’une sorte d’inertie des pratiques et des représentations dans le monde des femmes dans son ensemble, mettant en valeur qu’avec la scolarisation massive des filles, le travail est le paramètre essentiel du changement et ce changement a des retombées sur celles qui ne travaillent pas.
Encore que cette approche met en relief que le savoir social que ces femmes acquièrent et les multiples manières dont elles l’utilisent en le combinant à des matériaux puisés dans le patrimoine culturel pour construire une image de soi valorisante à la fois comme femme et comme travailleuse peuvent se trouver en butte à des manifestations de réprobation du fait de résistances socio- culturelles. Encore que selon cette approche avec l’évolution de la famille algérienne qui ne vit pas en vase clos mais influencée par des facteurs d’environnement local et international ( télévisons, internet) qu’il faille éviter le stéréotype selon lequel la famille, lieu de la tradition, emprisonne les individus et constitue toujours un frein à l’autonomie et au changement , une famille pouvant pousser ses membres féminins au changement parce qu’elle en tire des profits matériels et symboliques.
A l’inverse, comme le montrent Haddad et Dif une femme qui fait des choix individuels en affrontant sa famille, ne s’en détache pas pour autant, ce qui signifie bien entendu qu’il ne peut y avoir d’un côté tradition et de l’autre innovation. Ces recherches mettent aussi en valeur la connivence mères-filles pour contrer une décision ou en faire valoir une autre, tout un ensemble de stratégies qui relèvent de ce certains sociologues qualifient de « féminisme informel ».

II- ENQUÊTES SUR LE TRAVAIL ET ENTREPRENEURIAT FÉMININ
Premier constat – La violence contre les femmes a pris des proportions alarmantes ces dernières années. Le phénomène touche de plus en plus de femmes qui, souvent, sont victimes de violences commises par le mari, le père, le frère ou même l’enfant. Le réseau Wassila, qui s’intéresse de près à ces actes « condamnables », a élaboré une enquête dans la quelle il est clairement mentionné que « 70% des violences sont commises au sein de la famille algérienne, que « 40% des 4500 autres appels recensés demandent une aide psychologique et 30% formulent des demandes liées aux aspects juridiques comme le divorce et la reconnaissance de la paternité ». Rappelons que le 17 décembre 1999, par sa résolution 54/134, l’Assemblée générale a proclamé le 25 novembre Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et a invité les gouvernements, les organisations internationales et les organisations non gouvernementales à organiser ce jour-là des activités conçues pour sensibiliser l’opinion au problème.
Deuxième constat– Seules 5% des femmes qui travaillent en Algérie occupent des postes de responsabilité et existent 6000 femmes d’affaires- bilan d’octobre 2008.
Deux enquêtes récentes intéressantes mettent en relief la problématique du sujet.
A-Première enquête réalisée sur l’emploi féminin en Algérie réalisé en 2007/2008 par du site Emploitic.com
Echantillon : 1000 femmes dont, 63% sont âgées entre 25-34 ans, 22% sont âgées entre 18-24 ans, 14% ont entre 35-49 ans, 1% des femmes ont plus de 50 ans.
Situation familiale : 75% des femmes ayant un emploi sont célibataires contre 25% qui sont mariées. Lieu d’habitation : 72% des femmes bénéficiant d’un emploi résident au Centre d’Alger, 14% viennent de la région Est, 11% de la région Ouest et 3% de la région Sud.
Niveau d’études : les femmes ciblées par le sondage sont instruites et diplômés. Plus de 39% des femmes ont un Bac +5 et plus, 37% ont un Bac +4.
Niveau d’expérience : Leur niveau d’expérience varie selon la nature du métier exercé 34% des femmes ont une expérience professionnelle concluante. En parallèle, on retrouve les débutantes jeunes diplômées avec une à deux années d’expérience.
Femmes et recherche d’emploi : sur le marché de l’emploi, de plus en plus de femmes diplômées expérimentées, sont à la recherche d’un emploi comprenant des avantages et perspectives d’évolution professionnelles. 20 % des femmes sont en poste, 44 % sont en poste et à la recherche d’un emploi avec de meilleures conditions de travail.
Recherche d’emploi et difficultés : durant la recherche d’un emploi, de plus en plus de femmes sont confrontées à de multiples difficultés d’ordre social (discriminations), et professionnel (manque d’évolution). Plus de 55 % estiment que les perspectives d’évolution au sein de leur entreprise exigent un certain niveau de compétences, 14% estiment qu’il n’y a pas d’évolution, et 25% estiment qu’elles ont droit aux mêmes opportunités d’évolution que les hommes.
Il est a noté que 72% des femmes interrogées ne sont pas satisfaites des conditions de travail dans les quelles elles évoluent ce qui explique le fort taux de femmes en poste et à la recherche d’un emploi. En effet, les difficultés qui entravent l’évolution des carrières professionnelles des femmes sont en relation avec la discrimination dans l’attribution des promotions, 39% estiment que leur niveau de formation et perfectionnement entrave leur évolution, 32% d’entre elles estiment que les difficultés sont orientées vers la conciliation entre la vie de famille, la maternité, et la société. Outre les difficultés citées ci-dessus, il existe plusieurs types de discriminations pour des questions d’apparence physique 22% des femmes estiment que lors de leur recherche ont été confrontées à ce genre de discriminations, 14% de discriminations par rapport à l’âge, 40% de discriminations dans l’attribution des promotions et refus d’accès aux postes de responsabilités. 55% estiment qu’il y a une différence dans l’attribution des salaires entre les hommes et les femmes.
Critères pour choisir le futur employeur : dans leur recherche d’emploi, les femmes suivent des critères de sélection, 34% des femmes prennent en compte le nom, type et secteur de l’entreprise, 30% selon la stabilité, la charge de travail et les possibilités d’évolution et de formations, 19% selon le salaire et avantages sociaux proposés, et 13% prennent en compte la distance par rapport au lieu de travail et transport.
Tailles et types d’entreprises préférées : il y a également les critères de taille et type d’entreprises qui constituent un élément important dans la sélection du poste de leur choix. Plus de 44% des femmes souhaiteraient travailler dans des entreprises multinationales pour les conditions de travail et salaire avantageux. 28% préféraient travaillées dans les grandes entreprises Algériennes, 24% dans des entreprises et administrations publiques, et seulement 2% s’intéressent aux offres d’emploi au niveau des Petites et moyennes entreprises.
Les métiers qui intéressent les femmes : de plus en plus de femmes diplômées et expérimentées, souhaiteraient occupées des postes à responsabilités.31% des femmes souhaiteraient occupées des postes de gestion et de management. 20% préfèrent des postes de création et marketing afin de faire connaitre leurs idées 13% souhaiteraient faire carrière dans le domaine des finances et comptabilités. 7% des femmes s’intéressent aux métiers du BTP, métiers dédiés entièrement aux hommes.
Cette enquête rejoint celle réalisée en 2009 par l’Association des femmes cadres algériennes (Afcare) et l’Association des managers et entrepreneurs (AME), en collaboration avec l’Agence de coopération technique allemande (GTZ faisant suite à la Conférence mondiale des femmes chefs d’entreprise de Bruxelles en octobre 2008, il est notée que l’emploi féminin qui connaît une «restructuration au profit de l’entrepreneuriat» depuis 2000. A partir de 2003,il est constaté une baisse de la part du nombre des salariées et une augmentation de la catégorie «employeuses et indépendantes».
B-Deuxième enquête relative à la faiblesse du nombre des femmes chefs d’entreprises en Algérie (2008/2009)
Une étude récente du Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC) montre que le nombre de femmes chefs d’entreprises représente 3,2 % du total des femmes actives en Algérie bien que le taux d’activité des femmes a connu une évolution « importante. Cependant, a-t-elle constaté, le nombre de femmes qui optent pour l’entreprenariat reste « négligeable », ajoutant que de nombreux obstacles entravent l’émergence de cette catégorie d’activité pour la gent féminine dans le pays. A ce propos, sur un échantillon composé d’une centaine de femmes entrepreneurs dont 72% sont issues de zones urbaines, 44,7 % sont mariées, 81,2% sont diplômées dont 24,7% ont un niveau d’instruction supérieur l’enquête montre :
- 51,8% des femmes ont affirmé que l’idée du projet est venue de la spécialité de leur formation et l’expérience acquise au cours de leur vie professionnelle ;
- 28,2% ont confié que le montage financier de l’entreprise est une affaire de famille dans la mesure où elles n’ont utilisé que leur fonds personnel et de famille alors que 16,5% ont bénéficié d’un crédit bancaire en plus de leurs fonds propres ;
- 67% d’entre elles ont affirmé ne pas avoir bénéficié des services de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes(ANSEJ) et 98% à ne pas avoir été aidées par l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) ;
- 57% d’entre elles ont choisi le secteur des services et dont 90% gèrent elles-mêmes leur entreprise alors que 83% ont avoué préférer continuer à gérer personnellement leur entreprise ;
- Pour le temps consacré par les femmes entrepreneurs à l’activité de leur entreprise, l’enquête montre que 52,9% y consacrent 8 à 10 heures de travail ;
- Interrogées sur les secrets de réussite du projet de l’entreprise, 50,6% ont affirmé que la compétence du promoteur est l’un des principaux atouts de réussite, alors que 48,2% ont estimé que le succès du projet dépend du réseau relationnel dont elle dispose ;
- 92% à souhaitent développer leur entreprise en dépit des problèmes auxquels elles font face, notamment les impôts (34%), le problème de l’accès aux crédits (22,3%) et les responsabilités familiales (17,6%) ;
- Interrogées sur les secrets de réussite du projet de l’entreprise, 50,6% ont affirmé que la compétence du promoteur est l’un des principaux atouts de réussite, alors que 48,2% ont estimé que le succès du projet dépend du réseau relationnel dont elle dispose.
Quelle conclusion tirer ? Je considère que la promotion de la femme et notamment du travail dans son ensemble et l’entreprenariat féminin en particulier comme le ciment et la vitalité de toute société. Dans la Phénoménologie du Droit, Hegel faisait allusion aux 3 strates fondamentales : la Famille, la Corporation, l’ Universel, le grand philosophe allemand Hegel avait, peut être volontairement ou involontairement, oublier de mentionner : la Matrice de la Vie (la Mère) et l’Etat (les règles, les fonctions régaliennes, l’allocation des ressources collectives).Mais la matrice de base, la mère des matrices, le Noyau Central, El Oum Ed Dounia, la racine de l’arborescence, la racine de l arbre de la Vie, c’est notre mère; en un mot, nos filles et toutes les femmes qui besoin de la plus grande considération.
Reponses “Quelle place de la femme algérienne dans le monde du travail ?”

Nacera dit :
4 novembre 2010 à 12 h 45 min
M. Mebtoul, c’est trés intéressant comme connaissances. Seulement, je réalise encore une fois à quel point le peuple est loin de cette réalité. Encore une fois, c’est l’Algerie à deux vitesses . D’un côté, l’Algerie qui croit en la femme, qui envoie des satellites et ce n’est pas une blague et de l’autre l’Algerie qui dénigre la femme et qui n’arrive pas à fabriquer un chocolat qui ressemble même de trés loin à du chocolat digne de ce nom. Je suis sur un réseau de professionnels où j’ai rejoint un groupe d’algeriens, et un sujet de discussion qui a l’air d’actualités et passionnant a pour titre: Pour ou contre la femme au travail? Trouvez l’erreur!
 

khalfa dit :
4 novembre 2010 à 14 h 15 min
l’avenir de l’algerie et le bien etre de tous sera et doit etre entre les mains de femmes.
les algeriens hommes et surtout la nouvelle generation est pleurer et tellement faineante.vu un reportage ou en agriculture(((((dependance alimentaire vis a vis de l’etranger))))) on manque de main_d’oeuvre,comme dans le batiment et voir ces faineanst faire le haragas ou ujne vie de misere les attend de l’autre cote de la mer.c’est triste.
 

Crab2 Crab dit :
4 novembre 2010 à 14 h 52 min
Conseil féminin de la fatwa

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/conseil-feminin-de-la-fatwa/

Crab
 

khalfa dit :
4 novembre 2010 à 16 h 31 min
le jour ou en algerie en se debarrassera definivement du wahabisme et son sectarisme importe d’arabie saoudite qui a pris racine dans notre pays avec sa cohorte de barbus corrompus,voleurs,hypocrites et sanguinaires, nos soeurs et femmes rertouveront leurs place dans la societe algerienne d’antan.
abat le wahabisme et les chameliers qui vont avec.
 

Crab2 Crab dit :
4 novembre 2010 à 17 h 12 min
FEMMES SANS TÊTE
Je cite, pour mémoire, ce que m’écrit un intervenant [qui s'inspire d'une sourate du coran]; « Un homme ne vaut pas 2 femmes. Cela concerne certaines affaires aux tribunal, par exemple une femme et un homme assistent en même temps à un meurtre, la femme sera plus émotive et va déformer la réalité: il faut donc 2 femmes pour témoigner. » Fin d’affirmations plus ridicules les unes que les autres
Suite sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/femmes-sans-tetes/

Crab
 

le nord dit :
4 novembre 2010 à 17 h 28 min
j’ai lu et relu l’article intéressant.je n’ai décelé aucune allusion au wahhabisme,aux barbus ou autre…la nouveauté que j’ai récoltée à travers l’exposition du DR Mebtoul s’est disséminée par les commentaires de chameliers.lisez: barbus corrompus,voleurs,hypocrites et sanguinaires,
du rien à voir avec le sujet .des mots qui vous répugnent et vous enlèvent le goût de relire le sujet de M Mebtoul.heureusement qu’il me reste un peu de Primpéran. bonsoir! que j’adresse uniquement aux cultivés.
 

khalfa dit :
4 novembre 2010 à 17 h 38 min
la femme plus émotive et va déformer la réalité: et c’est dans cette emotion ou on dit dieu est amour.
et a l’idiot utile sans la femme tu ne serais point de ce monde.
chaque energumene interprete a sa facon les sourates de notre saint coran.dieu preserve nous des nouveaux imams analphabete et cons a la fois,
 

latim dit :
4 novembre 2010 à 20 h 00 min
bonsoir moi je pense que la femme algérienne elle à un bon role à faire valoir dans le marchée du travail dans tous les secteures aux l’homme travail la aussi pour qu’il ont un bon revenue de ménage et les algériens ne sont des brutale non
 

 le nord dit :
4 novembre 2010 à 21 h 40 min
M.Mebtoul avez vous parlé de coran?Nacéra avez vous parlé de sourates?alors qu’est ce qui se passe ?je n’ai pas vu d’imam passer…. j’allais relire après une cuillerée de suppresseur de nausée,mais je vois que ça va de mal en pis.on vient au forum pour insulter et non commenter.je ne vous cache pas que je vois un galérien gesticuler bizarrement…il rode à l’intérieur du Forum de Focus et crie et insulte sans raison.espérons que Dieu lui redonne la raison.pour l’instant je vais m’éclipser un moment pour éviter les jets de pierres de ces malades (sait on jamais),et je repasserais pour le sujet de la place de la femme Algérienne.à toute à l’heure!
 

passant dit :
5 novembre 2010 à 1 h 20 min
un passant , femme c’est pas une classe sociale , a moins de faire baisser les salaires , même en occident ou l’intégration des femmes est meilleur , elles ont toujours moins qu’un homme .
 

Benhabra brahim dit :
5 novembre 2010 à 4 h 27 min
Au cours d une emission scientifique(test des couleurs et des noms) diffusee dernierement (fr2)..il a ete demontre que les femmes ont plus de facilite et de rapidite a observer .. raisonner………………………………….et conclure.. que les hommes!!!!…La candidate choisit n etait autres que miss France 2010……………..d origine Algerienne!!!…Reste a savoir s il etait possible d obtenir les memes resultats avec Fella Ababsa ou Rym Hakiki????!!!!!!…
 

 khalfa dit :
5 novembre 2010 à 9 h 28 min
@nord.
tu te sent vise par ce que je dis.la verite n’est toujours bonne a dire.
qui qui nous a ammene la malediciton des islamistes et 20 ans de malheur et de recul de la condition de la femme algerienne n’est ce pas tes copains wahabistres a leurs tetes tes savants maudits inb baz et consorts
 

le nord dit :
5 novembre 2010 à 11 h 22 min
@réponse à khalfa.
ce qui me turlupine,ce n’est pas le fait de critiquer le wahhabisme ou autre .je ne suis pas gardien de leur temple .d’ailleurs ils sont les pourvoyeurs des impérialistes américains en mettant à leur disposition leur terre comme bases et leurs richesse pour bombarder les irakiens et les palestiniens.c’est quand le sujet concerne Saadane et benchikha,et je lis les mêmes interventions.à savoir:c’est la faute au wahabisme,aux barbus suivi d’insultes gratuites. si M. Mebtoul nous expose un sujet d’ordre économique,c’est le même rabâchage: les barbus, les tongos…cette perturbation (coq à l’âne et le hors sujet) me répugne et me déconcentre..un article pourtant intéressant devient malgré lui rebutant. quant à inb baz et consorts, le sujet ne porte pas sur la religion ou… sur quelle base tu te permets d’avancer que ce sont mes copains? ce qui est sûr, c’est que toi tu ne seras jamais mon copain.je n’aime pas ceux qui ont la bougeotte ou qui ne viennent dans les forums que pour déverser leur venin. je respecte beaucoup les intellectuels et on les reconnait à leur écrits propres et dépourvus de grossièreté.quant aux savants maudits inb baz et consorts,je laisserai le soin à Dieu de juger qui de vous deux est le maudit.
tu vois pourquoi je n’aime pas ces interventions?j’avais une idée sur la place de la femme Algérienne mais pour te répondre, je ne retrouve plus sa place…
 

latim dit :
5 novembre 2010 à 12 h 17 min
sallam ilkoum nous somme en 2010 la femme elle à beaucoup évoluée dans la soçiété et dans l’éducation les sitoyens algériens ne sont pa fanatic de la rélegion je pense donc les femme algériennes elle ont l’heure plaçe dans le monde du travail
 

Crab2 Crab dit :
5 novembre 2010 à 13 h 51 min
Je lis, juste un peu au-dessus – écrit par latim « …la femme [elle] a beaucoup évolué dans la société et … »
- très probablement une  »bonne remarque » Bien, bien-bien…
-
Les hommes ont-ils évolués?
Si oui, où est le blocage…?
Crab
 

le nord dit :
5 novembre 2010 à 16 h 09 min
dans le premier commentaire j’ai vu le crabe sortir de son trou.je me suis dit je le comprends il vient se faire de la publicité dans Focus pour attirer les blogueurs c’est de bonne guerre.puisque Focus l’autorise je n’ai pas à m’immiscer.j’ai cliqué sur le lien par curiosité j’ai trouvé un blog identique à celui de Fils d l’homme à savoir si ce n’est pas lui qui a modifié……mais maintenant je constate que le crabe commence à pincer les participants.comme ma passion est la pêche et que ma patience a des limites,j’ai voulu rappeler à ceux qui ne savent pas pêcher que le crabe est utilisé comme amorce et le sar et la dorade en raffolent…il suffit de lui enlever les pinces et la tête et il deviendra crabe sans tête (au lieu de femmes sans têtes) avant de le placer sur l’hameçon.
je vais vous montrer pratiquement comment enlever la grosse pince qui est la suivante:Un homme ne vaut pas 2 femmes. Cela concerne certaines affaires aux tribunal, par exemple une femme et un homme assistent en même temps à un meurtre, la femme sera plus émotive et va déformer la réalité: il faut donc 2 femmes pour témoigner. » Fin d’affirmations plus ridicules les unes que les autres
cette pince venimeuse(le ridicule),doit être coupée par le verset 282 de la sourate la génisse:
Ô croyants! Quand vous contractez une dette à échéance déterminée, mettez-la en écrit; et qu’un scribe l’écrive, entre vous, en toute justice; un scribe n’a pas à refuser d’écrire selon ce que dieu lui a enseigné. qu’il écrive donc, et que dicte le débiteur . qu’il craigne Dieu son Seigneur, et se garde d’en rien diminuer. Si le débiteur est gaspilleur ou faible, ou incapable de dicter lui-même, que son représentant dicte alors en toute justice. Faites-en témoigner par deux témoins d’entre vos hommes; et à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d’entre ceux que vous agréez comme témoins, en sorte que si l’une d’elles s’égare, l’autre puisse lui rappeler. Et que les témoins ne refusent pas quand ils sont appelés. Ne vous lassez pas d’écrire la dette, ainsi que son terme, qu’elle soit petite ou grande: c’est plus équitable auprès d’Allah, et plus droit pour le témoignage, et plus susceptible d’écarter les doutes. Mais s’il s’agit d’une marchandise présente que vous négociez entre vous: dans ce cas, il n’y a pas de péché à ne pas l’écrire. Mais prenez des témoins lorsque vous faites une transaction entre vous; et qu’on ne fasse aucun tort à aucun scribe ni à aucun témoin. Si vous le faisiez, cela serait une perversité en vous. Et craignez Dieu. Alors Dieu vous enseigne et Dieu est Omniscient.
Nacéra !vous conviendrez avec moi que je ne suis pas le créateur de la femme et c’est lui qui la connait mieux que quiconque. et si dans l’exégèse il est précisé que la mémoire de la femme est plus petite que celle de l’homme et que c’est la raison pour laquelle Dieu a dit si l’une d’elles s’égare, l’autre puisse lui rappeler,cette information devrait servir les scientifiques pour leurs recherches dans ce domaine.je ne vais pas me fier aux crabes qui tiennent des propos blasphémateurs et qui appellent comme fils de l’homme au respect de leur bible en considérant que les propos de Dieu sont ridicules…
 

khalfa dit :
5 novembre 2010 à 16 h 51 min
@nord.
le sujet economique et le droit de la place de la femme algerienne ne peuvent etre dissocies.
quand on a eu un soudanais extremiste premier ministre et aujourd’hui chef du parti au gouv.en l’occurence belkhadem,soltani et les partis de dieu.
ne chercher pas la place de la femme dans une societe gerer par des energumenes ou la marque sur le front fait office de piete.
ps si je vous ai manque de respect ou offenser je vous prie d’ accepter mes excuses les plus sinceres.
mon opinion sur la responsabilite des religieux sur la condition femminine musulmane et algerienne est inchangee.le wahabisme nous a fait beaucoups de mal en algerie avec la complicite de nos vendus au pouvoir.
 

latim dit :
5 novembre 2010 à 18 h 05 min
bonsoir oui les homme aussi ils ont évoluée mai un truc que je sait il surveille trop l’heure femme est il se referme trop dans la rélegion
 

Crab2 Crab dit :
5 novembre 2010 à 19 h 06 min
Ok – c’est un point de vue que je partage – Les origines de cette oppression des femmes trouvent leurs substances dans les idéologies de tous les patriarcats – donc pas seulement la religion musulmane, mais toutes religions duelle comme autant d’idéologies susceptibles d’exalter les valeurs masculines guerrières; soit des valeurs négatives..
Suite sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/10/28/0-le-testament-des-testaments.html

-

typhoon75 dit :
5 novembre 2010 à 21 h 44 min
Loin de toute interprétation fantaisiste sur un Wahabisme ou autre valeurs patriarcales basés sur l’honneur et la gloire militaire (sujets qui ne concernent nullement une société algérienne en pleine mutation et dont la valeur dominante est l’opportunisme à outrance), il y a lieu de relever que la femme a complètement intégré la sphère économique; que les jeunes femmes d’aujourd’hui nées entre 1985 et 1989 ne peuvent concevoir même dans l’abstrait une vie sans un travail valorisant si possible et avec des possibilités d’évolution rapide; que la plupart des femmes ne veulent plus travailler pour des revenus inférieurs au double ou triple du SMIC…
Dans certaines classes secondaires et dans la plupart des promotions de l’enseignement supérieur, les femmes représentent presque 70 % des effectifs…La justice, l’enseignement, la médecine et la police sont déjà très féminisés en Algérie. Et cette tendance se confirme de plus en plus. Les jeunes femmes rurales ayant étudié après les années 2000, en général anglophone et non pas francophone, visent désormais des postes au sein de sociétés étrangères (US en priorité mais également chinoise, coréenne, japonaise, française et italienne)…
Certes, il existe des poches de résistance, y compris des femmes (en général appartenant à des générations précédentes) mais le mouvement est en marche.
@crab2crab: le patriarcat est mort au profit d’un matriarcat primitif qui ne dit pas son nom (le culte de la déesse mère associé à l’argent) mais il connait un renouveau dans certains Etats US ou l’on rêve plus que d’en découdre militairement avec le reste d’un monde qu’ils jugent de plus en plus pourri.
 

 Verite' dit :
5 novembre 2010 à 23 h 54 min
miss france 2010 malika menard est une pure francaise de normandy n’a rien de maghrebin ,ses parents ont vecu au maroc et ont choisi ce prenom qui ne fait pas d’elle une arabe ou maghrebine,il ne faut pas imaginer des choses.
 

 Benhabra brahim dit :
6 novembre 2010 à 3 h 56 min
Quand a 4h30du matin je lis une info pareille:::::::::::::::::::…………….Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a classé l’Algérie parmi les pays à « développement humain élevé » sur la base de plusieurs critères socio-économiques qui composent l’Indice de développement humain (IDH)…….A la une
Le PNUD classe l’Algérie parmi les pays à « développement humain élevé »
Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte
le 05.11.10 | 13h50 4 réactions
Imprimer Envoyer à un ami Flux RSS Partager
Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a classé l’Algérie parmi les pays à « développement humain élevé » sur la base de plusieurs critères socio-économiques qui composent l’Indice de développement humain (IDH).
Dans son rapport sur le développement humain 2010 publié vendredi 5 novembre 2010, cette organisation onusienne relève non seulement des progrès dans bien des aspects du développement humain en Algérie mais aussi la cadence avec laquelle les progrès pour l’amélioration des conditions sociales dans le pays ont été réalisés.
L’Indice de développement humain mesure le niveau moyen atteint dans trois aspects du développement humain: santé et longévité, accès à l’éducation et niveau de vie décent.
Le rapport a classé les pays en quatre groupes: les pays à développement humain très élevé (42 pays), les pays à développement humain élevé (43 dont l’Algérie), ceux à développement humain moyen (42) et faible (42). Sur la base de ce critère, l’IDH de l’Algérie a été évaluée à 0,6777, sachant que le meilleur IDH au monde en 2010 a été réalisé par la Norvège avec un indice de 0,938, la note parfaite étant 1.
A la lecture de ce rapport, il est constaté que l’IDH de l’Algérie est supérieur à l’IDH moyen de l’ensemble des pays arabes qui est de 0,590, ainsi que l’IDH moyen mondial évalué à 0,624, classant l’Algérie à la 84e place sur 169 pays.
Par ailleurs, le PNUD observe que sur la base du rythme avec lequel l’amélioration de l’indice de développement humain a évolué entre 1980 et 2010, l’Algérie est parmi les dix premiers pays les plus rapides. En effet, note le rapport, l’IDH de l’Algérie est passé de 0,443 en 1980 à 0,537 en 1990 et à 0,602 en 2000 avant de s’établir à 0,6777 en 2010::::::…………………………..Et dire que je viens de finir de lui faire la vaisselle (du diner)????…….Demain matin je ferais un commentaire au sujet d un ami emigre!!!!….ayant 2epouses qui travaillent…En attendant je met le casque et H. Ghafour(ahl ezzine el fassi)….pour mieux commencer ma journee….
 

 Crab2 Crab dit :
6 novembre 2010 à 6 h 34 min
Réponse à typhoon75 qui un peu plus haut, sur cette page, a écrit: « le patriarcat est mort au profit d’un matriarcat primitif qui ne dit pas son nom (le culte de la déesse mère associé à l’argent) … »
-
Si tel est le cas, comment se fait-il que  »Le code de la famille » ne soit pas, à ce jour, aboli…
Crab
 

 Crab2 Crab dit :
6 novembre 2010 à 6 h 47 min
Complément à mon dernier message:
Algérie : Les violences contre la femme en question

http://www.el-annabi.com/nationale/748-algerie-les-violences-contre-la-femme-en-question.html

 

-
Auteur : Le Quotidien d’Oran
 

 Crab2 Crab dit :
6 novembre 2010 à 8 h 04 min
S’adresse à typhoon75
-
A quelle époque [s] situez-vous, ce que vous nommez  »le matriarcat primitif ?
Merci d’avance de me préciser les travaux d’historiens essayistes sur ce sujet…
Crab
 

 Crab2 Crab dit :
6 novembre 2010 à 12 h 13 min
le nord a écrit : «Dieu a dit si l’une d’elles s’égare, l’autre puisse lui rappeler,cette information devrait servir les scientifiques pour leurs recherches dans ce domaine. Je ne vais pas me fier aux crabes qui tiennent des propos blasphémateurs et qui appellent comme fils de l’homme au respect de leur bible en considérant que les propos de Dieu sont ridicules… » Fin de sa remarque
-
A mon avis  »votre dieu » manque de discernement ; je vous propose de le remplacer par  »un dieu » bon genre visible en cliquant sur le lien :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/texte-de-l-exode/


 

 typhoon75 dit :
6 novembre 2010 à 12 h 49 min
@ crab2crab
Le patriarcat en Algérie ou plus précisément les territoires que l’on nomme depuis 1831 sous cette dénomination n’a jamais été prédominant, puisque il coexista plus ou moins avec un régime de matriarcat assez spécifique à certaines populations berbères. Au matriarcat phénicien et punique succéda le patriarcat Romain et plus trad Arabe dans ses formes les plus extrêmes (ches les Romains, le père avait droit de vie ou de mort sur l’ensemble de sa famille) . Or, lors de la venue des français dans la régence, il trouvèrent des populations ayant bien assimilé les coutumes gréco-romaines sous un habillage musulman.
Pour revenir à l’époque présente et afin d’éviter de tomber dans le piège de ce que l’on appelle l’antisémitisme, il existe une volonté manifeste du marché de promouvoir la femme en raison de sa forte capacité à adhérer aux valeurs marchandes (la femme comme le jeune sont de très bons consommateurs)…
En ce qui concerne le matriarcat primitif, assez connu, inutile de vous rappeler que le culte de la déesse mère (devenu plus tard Ashtarothn astarté ou vénus…) assimilé à la terre est apparu assez tôt dans l’histoire avant de disparaitre devant le culte du ciel, d’où le culte du phallus en tant qu’intermédiaire entre ciel et terre (et par delà le culte de la fécondation).
Par ailleurs, vous mentionnez le code de la famille en Algérie contemporaine, or ce dernier comme l’ensemble des textes législatifs actuellement en vigueur ne veut plus rien dire puisque nous avons une société qui se régit par ses propres lois et non celles de l’Etat. C’est le syndrome du Far West. Ce qui compte c’est la réalité et selon cette dernière, les femmes, y compris celles qui sont d’un milieu aisé, qui ne se distinguent en rien de leur milieu (mêmes valeurs que les hommes glorifiant l’opportunisme et la rapine) veulent à tout prix travailler et pas dans n’importe quelle condition. L’abrogation du code de la famille n’y changera rien du moment où les gens auront toujours tendance à trouver mille et une astuces servant leurs intérêts en premier. De plus, la propension à l’extrémisme (jusqu’au nihilisme) d’un grand nombre d’Algériennes et d’Algériens ferait qu’il y aurait beaucoup d’abus impossible à contrôler…
A diplôme égal, Les femmes ont les mêmes salaires que les hommes en Algérie, voire les mêmes possibilités d’évolution; ce qui n’est pas le cas en France ou des disparités continuent d’exister entre femmes et hommes en ce domaine et encore moins en Grande Bretagne où la tendance actuelle est d’exclure d’une façon subtile les femmes des grandes entreprises.
Ceci dit, je dit pas que tout est rose en Algérie. Mais le fait est que les choses évoluent d’une façon plus rapide et parfois plus radicale que partout ailleurs. Et cela est visible chez les jeunes générations et le sera encore plus chez les plus jeunes, qui déjà ne partagent aucunement les valeurs traditionnelles et rejettent en masse toutes les valeurs auxquelles on a cru jusque là.

-

typhoon75
6 novembre 2010 à 12 h 49 min
vous me dites;
« il existe une volonté manifeste du marché de promouvoir la femme en raison de sa forte capacité à adhérer aux valeurs marchandes (la femme comme le jeune sont de très bons consommateurs)... » Fin de votre remarque
-
Ce que vous m'écrivez va dans le sens de ceux qui affirment par ''l'intercesseur dieu'' que les femmes ne sont pas assez matures, puisque vous estimez que ''comme les enfants'' elles ne seraient pas capable de discerner d'autre valeurs que celles où selon vous serait assujetti leur conscience, je vous cite à nouveau ;  [ ...valeurs marchandes (la femme comme le jeune sont de très bons consommateurs) ]
-
Je constate tout simplement partout dans le monde [et il n'y a pas ni d'Occident - ni d'Orient] que les femmes ont une demande universaliste: Autonomie, liberté et indépendance financière des hommes
Bien à vous
Crab

-
 typhoon75, par rapport à ce que vous me dites ; Voici deux articles et deux analyses  [2009 et 06 novembre 2010] qui me paraissent nettement moins angélique – quant à la condition réelle de la femme arabe en Algérie
-
La femme en Algérie. Il faut continuer le combat - 2009

http://algerie-focus.com/2009/05/23/la-femme-en-algerie-il-faut-continuer-le-combat/


-
et 2010;

 

http://www.genreenaction.net/spip.php?article5440

Crab


typhoon75 dit :
6 novembre 2010 à 17 h 20 min
@crab2crab
Vous dites femmes Arabes en Algérie? Existent-elles réellement? Et à combien sont-elles estimées? S’agit-il des descendantes de certaines tribus Arabes du moyen-âge?
Le féminisme en tant que corollaire du libéralisme n’a plus le vent en poupe, surtout dans certains Etats US du Midwest…
L’indépendance financière que réclament nombre de femmes par rapport aux hommes confirme son statut immature. Les hommes eux mêmes ne sont pas égaux et ne peuvent être égaux. Le monde est régi par des rapports de force et de pouvoir brut. Quant à l’autonomie, je crois que chacun l’est assez jusqu’à ce qu’il se heurte la tête contre un mur….
Il existe un pouvoir diffus qui s’exprime à travers les médias (infos, cinéma, BD, radio, etc) visant à faire assumer aux femmes un rôle plus grand que celui à laquelle la plupart aspirent. Paradoxalement, en ces temps de liberté totale de la femme, on en aura jamais vu autant déprimées et au bord du suicide.
Bien à vous!

_

typhoon75 vous me dites ''Le féminisme en tant que corollaire du libéralisme n’a plus le vent en poupe, surtout dans certains Etats US du Midwest…'' Fin de votre remarque
-
Le féminisme à ceci de singulier - il est universaliste - et le demeure quelque soit la nature des régimes [libéraux, totalitaires ou autres]
-
Il a sa propre histoire depuis l'antiquité et le libéralisme [ou autre régime] ne fait plus rien à l'affaire
-
C'est un mouvement qui désormais à sa propre dynamique, irréversible, il est conduit par les femmes elles-mêmes...
Suite sur :
ELLE

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/01-elle-la-plus-an...

Bonsoir
Crab
-
Crab2 Crab dit :
7 novembre 2010 à 7 h 44 min
-
l'ignorant dit :
6 novembre 2010 à 20 h 57 min
j’ignore toujours ce que pensent les femmes algériennes,j’attends leurs commentaires puisque c’est d’elles qu’il s’agit dans l’article. Fin de la manifestation de sa terrifiante angoisse
_

Femmes sous lois musulmanes (WLUML), qui aujourd’hui encore sait se fait entendre.

http://www.afrik.com/article16667.html


-
Samia Allalou, qui vit à Paris, est une journaliste algérienne, présentatrice de télévision et réalisatrice de documentaires. Depuis 2007, elle fait partie du bureau de Femmes sous lois musulmanes. Cet article fait partie d’une série, écrite pour le Service de Presse de Common Ground (CGNews), sur les femmes musulmanes et leurs droits religieux.

http://www.wluml.org/



Féministes Laïques Algériennes et Iraniennes

http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2009/05/22/2179-des-feministes-laiques-algeriennes-et-iraniennes-parlent-aux-feministes-de-l-exotisme



-
La comédienne Rayhana raconte son agression à Paris

http://videos.leparisien.fr/video/iLyROoafIDHm.html


-

Les mouvements de femmes soucieuses de l'égalité hommes – femmes sont nombreux, les femmes arabes y sont dans cette dynamique porteur de valeurs positives particulièrement bien représentées
Crab
_

Crab2 Crab dit :
7 novembre 2010 à 8 h 22 min
Algérie : journées d’études sur la laïcité et le féminisme
http://www.gaucherepublicaine.org/respublica/algerie-journees-detudes-sur-la-laicite-et-le-feminisme/1861
-
Extraits
A l’appui de faits historiques ayant conduit à la démocratisation des sociétés autrefois régies par le droit du plus fort puis le droit divin, il apparaît clairement qu’il ne peut y avoir de laïcité sans démocratie c’est-à-dire sans la séparation des pouvoirs, la sélection des compétences par les élections libres et la garantie des libertés.

La laïcité n’est possible qu’en République et ne se confond pas avec la tolérance. La rupture avec le théologico-politique permet aux citoyens d’agir indépendamment de leur appartenance à une communauté. «L’Etat laïque connaît toutes les communautés mais n’en reconnaît aucune ». Le droit à la différence ne doit pas aboutir à la différence des droits. C’est l’universalité des droits dont l’égalité homme/femme et la primauté du droit sur les us et coutumes.
La laïcité n’est pas l’athéisme .La liberté absolue de conscience est garantie à l’ensemble des citoyens. L’Etat laïque garantit la liberté des cultes mais n’en finance aucun et ne peut donc pas les instrumentaliser.
Fin des extraits
-
En dehors de cet extrait, je ne partage pas la totalité du texte que vous pourrez lire en cliquant sur le lien correspondant:

http://www.gaucherepublicaine.org/respublica/algerie-journees-detudes-sur-la-laicite-et-le-feminisme/1861



-
Cependant sur cet extrait même, cela m'amuse toujours [car c'est souvent le cas] de lire ''La laïcité n’est pas l’athéisme ''
C'est vrai, mais pourquoi cette précision ?
... où pourquoi ne pas dire la laïcité n’est pas la religion ?
-
La tolérance et le respect de la liberté de conscience, c'est clair, que ce n'est pas pour tout de suite [Rire]
-
Pour info :
L'incroyance est au sens originel de religion, c'est à dire relier, l'athéisme est la religion de l'Éthique...
-
Dans l'incroyance il n'y a pas de ''libre penseurs'' ni de ''pensée libre'' – ni de dogme -pourquoi ?
-
Incroyant, c'est continuer de penser et ne peut s'apparenter à ''libre penseurs'' ni à la ''pensée libre'' -  j'y reviens, pour  l'incroyant la pensée ne peut qu'être libre sinon c'est  d'une idéologie non critiquée dont il s'agit...
-
La pensée comme le terme de laïcité suivi d'un adjectif qualificatif relève d'un non-sens sémantique
-
Bon dimanche
Crab
-

le nord dit :

7 novembre 2010 à 10 h 46 min

dans mon post du 6 novembre 2010 à 8 h 32 min j’ai écrit :je déchire ma feuille garnie de mensonges et j’adhère aux idées de cet écrivain.je suis en train de me demander si Génération 50 ne l’a pas prise de ma corbeille et la recopiée en son nom.c’est le duplicata que je voulais envoyer si je n’avais pas été perturbé par les interventions déviantes(les wahabistes et les miss France). Merci Génération 50 d’avoir rappelé que la femme est sans aucun doute méticuleuse et consciencieuse à l’inverse de l’homme ingrat en général (mais pas tous),qui est tricheur en dedans(dans le travail) et en dehors … mais il faut quand même reconnaitre que la femme est un peu avide et si vous lui donnez à chaque fois raison, elle risque de vous confisquer la votre et ne devient plus raisonnable… Pour ne donner qu’un exemple vivant,il suffit de lire la fille
de l’homme sous le pseudo crab2 crab.elle Nous demande de cliquer. elle ne se casse pas la tète(ça se comprend, un crab sans tête)et n’utilise le clavier que pour nous renvoyer aux archives de 2009 (du prêt à porter en quelque sorte). elle nous invite donc à cliquer sur son lien.si vous le faites, vous vous heurtez au mur des dix commandements .et quels commandements! Le Coran et les musulmans, respectent Moïse et les vrais dix commandements. Mais quand il Il s’agit de commandements rédigés par Aphrodite fille de Zeus et de Dioné, née de la Mer( donc crabe),ou par la Déesse Néfertiti qui jure que Dieu est une femme, on comprend aisément que Dieu lui-même s’il se laisse faire, son trône lui sera confisqué à la pincette, par une femme crabe….

-

Fin des extraits relevés sur le site :
ALGÉRIE-FOCUS

http://algerie-focus.com/2010/11/04/quelle-place-de-la-fe...


-
Note 1
Il me paraît important de faire observer que mes interventions ne sont pas censurés – que ce n'est pas le cas en France de la part de certains journaux ou magazines
-
Cette lâcheté observée sur notre territoire, nuit aux luttes légitimes que mènent les Laïcs [incroyants – croyants ou agnostiques – et plus particulièrement les femmes qui rejettent ''les codes de l'infamie''] qui veulent voir se développer leurs pays libérés du sectarisme religieux
Crab


Notes 2
-
La violence contre les femmes en Algérie

Une synthèse de la situation en Algérie préparée par le Ligue Algérienne des Droits de l’Homme en vue de préparer le travail de la rapporteure des Nations Unies.

La violence contre la femme est parmi les préoccupations majeures de la ligue algérienne des droits de l’homme – LADH- elle s’inscrit en droite ligne des revendications féminines et dénonce par tous moyens appropriés, la violation de ces droits et plaident pour l’élimination de toutes les formes de discrimination contre les femmes. Et la ratification sans réserves du CEDAW.
Notre champs d’action, par la plaidoirie, les réserves émises relatives au dispositif juridique, les rencontres thématiques, et les cas de femmes qui se présentent à la ligue nous a permis de constituer une base de données que nous exposons dans le présent document et très synthétiquement les grandes lignes qui affirment sans ambages que La violence contre les femmes en Algérie a atteint un seuil critique. Nous espérons qu’il pourra servir la rapporteure des Nations Unies dans le traitement de dossier délicat il s’agit :
1. la sous humanité juridique de la femme sous différentes formes
2. l’attitude velléitaire et le faible accompagnement des autorités publiques à prendre en charge les femmes violentées du fait des abus sexuels de harcèlement moral et agressions conjugales.
3.l’elargissement des catégories des femmes en difficulté livrées à elles même,les mères , les épouses des disparues,les handicapées,les femmes violées par les groupe terroriste,les mères célibataires,la femmes sans ressources livrées à toutes les formes d’exploitation et d’asservissement.
4. la féminisation de la pauvreté en Algérie accentue la violation des droits humains dont la première victime est la femme.
5. L’absence de la dimension genre
6. La situation des femmes défenseurs des droits humains.
1. Violence Conjugale :
Les services de sécurité (police et gendarmerie ont enregistré 15000 cas de janvier 2004à février 2006 ; 400 sévices sexuels et 16 femmes ont trouvé la mort suite à leurs blessures.) la ligue estime que le chiffre avancé ne reflète pas l’ampleur du drame est reste insignifiant au regard du poids des convenances sociales qui imposent à la femme la camisole du silence lorsque elle est victime de violences domestiques. La majorité des femmes agressées ou abattues ne le déclarent pas, Elles s´enferment dans un mutisme fataliste, Les femmes violentées par leur conjoints risquent au mieux de perdre leur foyer et de se trouver a la rue avec leurs enfants.
.l’agression qui se déroule le plus souvent à l’intérieur du domicile conjugal dont l’auteur est le plus souvent le mari révèle manifestement le lien entre les traditions archaïques qui donnent au mari le droit de vie ou de mort sur la femme, particulièrement pour celles qui subissent les fléaux sociaux de la pauvreté, analphabétisation, conditions de vie précaires qui sont à la fois des entraves majeures à l’autonomisation de la femme en plus dispositions discriminatoires du code de la famille qui malgré les mandements introduits en février 2005 la femme algérienne est maintenue sous le statut du tutorat et de certains interdits et devoirs unilatéral qui consacrent son infériorité et sa position de dépendance, au Mari et à la famille.
L´inscription du jugement de divorce, lorsqu´il est demandé par les femmes est soumise a une attestation de non pourvoi de l´époux auprès de la cour suprême, ce qui ne pas le cas lors de le répudiation, ou le divorce est inscrit automatiquement a l’état civil.
Le code de la famille n´accorde finalement aux femmes qu´un droit précaire et révocable de demander le divorce qui, plus est, peut être remis en cause à tout moment par la cour suprême, après des années de procédures et d´attente. La cour suprême peut prendre des années pour se prononcer et pendant ce temps, la femme dans l´expectative, continuera a souffrir d´un dispotisme exercé par l´homme sous le couvert de la loi. Car cette disposition donne à l´homme la possibilité de ce droit de manière généralement arbitraire.
2. le viol et abus sexuels :
La passivité des autorités publiques et du gouvernement algérien face aux viols perpétrés par les groupes terroristes, inquiètent tous les acteurs des droits humains. Il est regrettable que la loi sur la réconciliation nationale ne reconnaisse pas le statut de victime du terrorisme à ces femmes privées du droit d’existence normale. Et qui se trouvent chassées de leurs domiciles, sans ressources, nombres d’entre elles sombrent dans le vagabondage ou la prostitution. Une situation dramatique qui ne semble pas inquiéter outre mesure les autorités publiques pour prendre encharge le traumatisme psychologique et l’exclusion sociale des ces femmes ayant survécu miraculeusement à la violence sexuelles.
Aucune structure d’accueil pour ces femmes abandonnées à leur sort n’a été prévue. Le sort de celles qui étaient enceintes est pire lorsque elle attendaient une fatwa pour se débarrasser d’une grossesse non désirée, il a fallu trouver la solution autrement pour contourner la rigidité du haut conseil islamique refusant d’autoriser l’avortement pourtant éminemment inévitable. Il en est ainsi pour les mères Célibataires qui sous le poids de pratiques coutumières exacerbées par l’absence d’une politique publique de lutte contre ce fléau les mères célibataires dépourvues des moyens primaires de subsistance ne font que reproduire l’erreur.
3- Les mères et épouses des victimes du terrorisme. Elles n´ont pas été véritablement prise en charge , les discours de compassion et de solidarité a leur égard n´ont pas été suivis de mesures concrète suffisantes pour leur réhabilitation et prise en charge.
4. Les mères et épouses des disparus :
Laissées dans l’angoisse de ne rien savoir du sort de leurs maris, de leurs fils, et pères elles sont en plus confrontées à des difficultés économiques du fait de la disparition de leur soutien de famille bien que la loi sur la réconciliation nationale prévoit des indemnités leur permettant de survivre dans la dignité. Les mères et les épouses des disparus vivent dans une attente désespérée, lasse de situation de doute, sans toutes fois pouvoir renoncer a espérer le retour des disparus, certaines femmes subissent cette situation depuis plus de dix ans, Les informations contradictoires qui leur parviennent aggravant cette douloureuse situation, la LADH, considère que le traitement ainsi infligé aux mères et femmes des disparus constitué une véritable torture morale.
5. le faible accompagnement sanitaire et social des femmes handicapées sans ressource :
les problèmes que rencontrent les personnes en difficulté, particulièrement les femmes Handicapées sans ressource et les mères d’enfants handicapés et dans le but non seulement de leur insertion sociale mais aussi les recevoir pour leur faire valoir leur droit en tant que citoyennes algériennes. Pour les Handicapées ou mères d’enfant handicapées. Sans ressource, une situation critique, réduite à la mendicité auprès des services de l’action sociale, le drame est visible à l’œil nu ; il suffit d’une visité à ses services ou dans les organismes de la l’assurance maladie pour deduire que la situation de cette catégorie s’apparente manifestement à une forme de violence morale, 1. Nous déplorons pour cette catégorie de femme en difficulté l’absence des mesures incitatives à l’insertion professionnelle des femmes handicapées 2. les conditions précaires humiliante des femmes handicapée sans ressources ou celle dont elle a la charge d’un ou plusieurs enfants handicapés qui ne perçoit aucune indemnité de survie, celle là est accordée à l’enfant handicapé et reste très dérisoire 1000 dinars et les 3000 pour les handicapés à 100%et lorsque elle atteint les 18 ans. Le drame et sous prétexte d’un budget social ne pouvant couvrir les droits de ces handicapés les services sociaux de l’Etat réduisent intentionnellement le taux d’handicap pour aligner la majorité de cette couche fragilisée à une allocation de 1000 dinars au lieu de 3000dinars.nous pouvons affirmer que ces indemnité sont accordées d’une manière très discriminatoires et subjectives. Et qui a fait l’objet de plusieurs contestations. Des bénéficiaires.
6. Le harcèlement morale et sexuel en milieu du travail :
L’arrivée massive des femmes sur le Marché du travail coïncide avec une offre d’emploi qui est de plus en plus du secteur privé où les pratiques de discrimination salariales et autres sont plus fréquentes. La violence Morale pourtant bien reconnue dans la législation du travail dans nombre de pays comme un délit passible de sévères sanctions pénales continue à être totalement ignorée dans la législation algérienne du travail.
Ce délit qui sévit dans tous les secteurs publics et privés, préserve les pratiques arbitraire de l’employeur ou des supérieurs hiérarchiques dans l’impunité et à labri de toute poursuite à cause du silence de la loi, et le caractère déclaratif des la législation du travail qui devant plusieurs cas le magistrat des affaires sociale ne peut se prononcer en faveur de la protection des droit fondamentaux de l’homme au travail.
Le bien être les conditions du travail et le droit au déroulement normal de la carrière restent tributaires à des considérations subjectives de l’employeur e particulièrement e l’absence de mesure coercitives et contraignantes nombres de salariées préfèrent subir en silence les agissements arbitraires et ses conséquences néfastes sur la santé que de perdre leur emploi. Nous réclamons avec insistance que soit incluse l’incrimination du harcèlement moral tout comme la reconnaissance du délit de l’harcèlement sexuel a été décidée. Que le droit de la femme travailleuses à la protection de leur intégrité morale tel que cité dans l’article 6 de la loi 90/11/doit être suffisamment encadré par des mesures contraignante pour garantir l’effectivité de son application. La protection des dénonciateurs de toutes les formes de violation du droit de la personne au travail et les prémunir d’éventuelles représailles déguisées par des mesures disciplinaires abusives du fait de la dénonciation. Initiatrice d´une campagne pour incriminer le Harcèlement sexuel, la LADH a enregistré avec satisfaction l´introduction dans les dispositions du code pénal l´article 341 bis qui sanctionne l´acte d´harcèlement sexuel, néanmoins, même si cette disposition est considérée comme une avancée, la disposition présente une définition très restrictive.
7. La féminisation de la pauvreté en Algérie
Sous toutes ses formes n’a pas permis d’appréhender la question dans le contexte de genre ; l’égalité des chances dans l’accès aux service sociaux de lutte contre l’exclusion est une forme de discrimination contre la femme étant donnée qu’elle est la moins avantagée en raison du poids des traditions particulièrement dans les milieu ruraux qui font perdurer sa dépendance et son infériorité, Malheureusement au lieu d’adopter le principe de la discrimination positive pour promouvoir les conditions des femmes issues de couches vulnérables Nous constatons que la stratégie de développement social ne prévoit aucunes mesures avantageuses ; le pourcentage d l’accès des femmes au micro crédit est très faible 5%, à la micro entreprise 11% Le maintien de 215 000 de femmes universitaires dans une situation de chômage structurel (plus de six ans) réduites à être embauchées dans les formes particulières d’emplois avec des allocations dérisoires,destinées initialement à occuper les personnes sans ressources et sans niveau d’instruction, Cette forme de discrimination a été poussée à l’extrême jusqu à devenir une forme de violence à l’état latent .et qui n’encourage point la femme à prendre le chemin l’enseignement au regard de l’avenir incertain des porteurs de diplômes en Algérie.
En Algérie, le chômage des femmes était de 23000 en 1977 et il est passé à 347000 en 2003.Ce qui correspond à un taux d’accroissement moyen annuel de 11°/° contre 4,8°/° pour le taux annuel tous sexes confondus.
8- L´absence de la dimension « GENRE »
Les femmes forment presque 52% de la population Algérienne, pourtant en dépit des progrès enregistrés, elles restent victimes de la persistance de comportements discriminatoires et de préjugés profondément enraciné dans la culture et les mentalités. Elles restent sous - représentée sur le plan politique, voire, parfois, totalement exclues de la gestion des affaires de la cité. La LADH convaincue que la valorisation de la place de la femme dans la société est d´une importance crucial au regard de la construction démocratique. Ainsi que l´épanouissement et le développement de la femme constituent une dimension importante du développement humain multidimensionnel, Malheureusement la participation de la femme à la vie publique et économique en Algérie reste en déca du rôle qui aurait du être le sien, en l´absence de toute volonté qui intégrerait la femme dans le développement comme acteur et bénéficiaire. Dans ce contexte, une meilleure participation des femmes au processus démocratique et au développement humain passe par une stratégie globale associant actions de sensibilisation et d´information, d´éducation ou encore de soutien et de promotion. Enfin, une réflexion pourrait s´amorcer sur l´opportunité de mettre en œuvre une politique de « quotas » visant a garantir une représentation plus équilibrée des femmes à tous les échelons d´organisation de l´appareil politique,administratif , et associatif , Elle pourrait prendre, au plus,la forme d´une mesure transitoire, mais elle devrait à tout le moins s´ancrer davantage dans les programmes des partis politiques , de la majorité comme de l´opposition, soulignant ainsi la volonté politique de combattre la discrimination.
9-Femmes défenseurs des droits humains
La manipulation de la culture, la tradition, la coutume et la religion par le forces conservatrices redent la tache des militantes es droits humains agissant pour la protection et la promotion des droits des femmes des plus ardues et des plus complexes, puisque l´ affirmation de ces droits est considérée comme une rupture avec les valeurs culturelles et les traditions. Militer pour les droits humains des femmes en contestant les formes sociales hétéro normatives fait courir aux militantes des droits humains le risque non seulement d´abus et de violence physique mais les expose également á l´ostracisme de la communauté et de la société en général qui les accusent d´apostasie et d´hérésie.
Les mères et épouses des victimes du terrorisme et des disparus, malgré les obstacles et la répression continuent d´agir pour réclamer, vérité, justice, équité et la sauvegarde de la mémoire collective.
Constantine le 28 janvier 07
Boudjema GHECHIR
Président
Ligue algérienne des droits de l’Homme (LADH)
Source: Wired for WOMEN’S RIGHTS IN THE MAGHREB n°194
-

Notes 3

Salon du livre ou foire religieuse ?

le 06 Novembre, 2010

http://www.lematindz.net/news/3454-salon-du-livre-ou-foire-religieuse-.html

 

files.jpeg

 

 

Sur les conseils d’un ami écrivain, invité au Salon international du livre d’Alger (SIla), je m’y suis rendu. Il faut préciser que la lecture de la presse incitait à y aller. Jeudi, un taxi me dépose à Chevaley.  Pour les non-algérois, le Sila (plusieurs chapiteaux) a été installé sur le parking du stade du 5 juillet. Du Chevaley au stade olympique, il faut compter un bon quart de marche à marche soutenue.  Ce jeudi, il pleuvait sur Alger. Ce qui n’a pas découragé des centaines de filles, majoritairement en hidjab et autant des barbus, plus nombreux que les sans barbes dont je faisais partie. A un moment je me suis demandé si je ne faisais pas fausse route. Toutes ces voilées et ces barbus m’ont rappelé ce fameux meeting du FIS, un certain mois de novembre 1991 où un certain Mohamedi Saïd, ex-colonel de la wilaya III,  avait pris la parole devant des dizaines de milliers de barbus déclarant en arabe que pour « assainir ce pays, il faut liquider deux millions de personnes » ! Je n’invente rien, nous l’avons rapporté à l’époque dans le Matin, avec un dessin de Dilem (à l’époque, il était chez nous) intitulé « Beau temps, pelouse en bon état, foule nombreuse, un journaliste du Matin expulsé » !

Les temps ont changé. Par ces temps de réconciliation nationale, la petite foule, dont je faisais partie,  qui se dirigeait vers le Sila, était bon enfant.  Les jeunes femmes voilées bavardaient, certaines répondaient au portable à leurs petits copains, les barbus souriaient, d’autres commentaient les écrits d’El Hadaf (le journal sportif) sur les chances du Mouloudia d’Alger face à l’Itihad de Tripoli en coupe d’Afrique du nord de football !

Non, je ne rêvais pas.  Tout ce beau monde allait au Sila. L’ensemble était pas mal : un grand chapiteau abritant les exposants. A côté des petits restos, des toilettes, et juste à côté de l’entrée principale un chapiteau abritant un lieu convivial, mais réservé aux invités, les masses dont je faisais partie étant priées d’aller à côté ! Une fois sur les lieux, j’ai compris pourquoi il y avait tant de barbus. Le contraste était saisissant. Sur les 400 exposants présents, près de 80%, j’exagère à peine, exposaient des livres religieux. Dar el Moassara ( Maison de la contemplation), Dar el Mohsen, et j’en passe, le livre islamique, sans compter les vidéos de prédicateurs célèbres, était dominant. Amr Khaled, par exemple, le prédicateur égyptien « soft », qui a compris que la violence armée était contre-productive, et qui officie sur une chaine de télé arabe, dont les portraits ornaient un stand, tenait la vedette.  Il n’était pas le seul, il y en avait d’autres. Dans la plupart des stands, des écrans de télé diffusaient des prêches, d’autres des documentaires religieux. Mieux les livres religieux étaient soldés. Certains stands proposaient 50% de remise ! De fait, le Sila s’apparentait à une véritable foire religieuse. Un véritable raz-de-marée comme au « bon vieux temps » du début des années 90. D’où la présence de ces milliers de visiteurs majoritairement islamistes. Le livre islamique et les vidéos proposés, bénéficient-t-ils d’un traitement de faveur ? Une chose est sûre, majoritaires parmi les visiteurs, les barbus semblaient ravis, ils étaient entre eux, et se pliaient en quatre pour faire plaisir au visiteur, dont j’étais !

Dans l’ordre, le livre islamique omniprésent, était suivi par les livres universitaires, la littérature enfantine, et les livres de cuisine et de pâtisserie orientale. C’est dire !

Les éditeurs algériens – Barzakh, Chihab, Casbah – semblaient noyés dans cet océan religieux. Les étrangers – Gallimard, Hachette, l’Harmattan  - faisaient pâle figure. Essais  et romans se comptaient sur les doigts d’une main.  Les maisons d’édition française proposaient de la littérature classique française. Censure oblige, Boualem Sansal, certains romans de Selim Bachi ne figuraient pas. Même Djamila Benhabib, dont le livre « A contre-Coran » est pourtant vendu en librairie, n’y était pas.

De fait, les conférences-débat animés par Benjamin Stora, le suisse Jean Ziegler, Poivre d’Arvor, et d’autres, heureusement très médiatisés, auxquelles a participé un nombreux public, semblaient être l’arbre qui cache la forêt.

Il faut aller à l’exposition de l’art et la culture turque de la ville d’Adara, au Palais de la culture, boudée pas les barbus, pour rencontrer l’Algérie moderne. Ici, peu ou pas de barbus ou de femmes en hidjab, mais un nombreux public qui semble plus intéressé par Istanbul que par  Riadh ou le Caire !

H.Z

Suite
Les vapeurs du hammam

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/obscurantisme/

14/10/2010

DIGNITÉ DE LA FEMME

ÉGALITÉ

 

FEMMESHOMMES -

Burqa et le Senat02-476aa.jpg

Remerciements les plus vifs et les plus chaleureux à monsieur Robert Badinter, sans oublier les combats menés par madame Élisabeth Badinter ni celui des associations lucides qui ont sut faire abstraction de toutes les polémiques politiciennes ou  sectaires en participant activement à toutes les actions qui ont permis le vote de l'interdiction de la burqa

Remerciement à Jean-François COPÉ qui avait pris position sans ambages [je ne peux citer tous les élus qui avaient compris que c'est la liberté de conscience qui était – est - contestée et menacée par l'islam politique]

Crab

-

Mardi 14 septembre 2010 2 14 /09 /2010 19:28

Robert Badinter vote l'interdiction de la burqa le 14 septembre 2010 au Sénat

Le sénateur Robert Badinter vote l'interdiction de la burqa le 14 septembre 2010

Séance au Sénat du 14 septembre 2010 (compte rendu intégral des débats)

PRÉSIDENCE DE Mme Monique Papon

 

Mme la présidente. La parole est à M. Robert Badinter, pour explication de vote.

M. Robert Badinter.
Madame la présidente, madame la ministre d’État, mes chers collègues, toutes les convictions qui se sont exprimées au cours de ce débat sont honorables, et je conçois parfaitement qu’une diversité d’approches se manifeste, notamment sur le plan juridique, dès l’instant où, unanimement, nous condamnons le port de la burqa ou du niqab.

Je commencerai par deux observations d’ordre juridique.

Je souhaite d’abord adresser une recommandation à Mme la présidente, en ce qu’elle représente le président du Sénat. Quel que soit le texte voté, il faut que le président du Sénat, comme celui de l'Assemblée nationale, le défère au Conseil constitutionnel. Je rappelle que le Premier ministre a demandé l’avis du Conseil d’État, mais qu’il ne l’a pas suivi, en tout cas pas complètement, et que, sur cette question, l'Assemblée nationale a adopté une position différente. Par conséquent, le risque existe.

Je n’aurai garde de prendre part à la discussion sur l’étendue de ce risque. Il revient maintenant au Conseil constitutionnel de se prononcer pour savoir si ce texte est constitutionnel ou non. Il doit être saisi immédiatement pour éviter que ne perdure une sorte d’indécision juridique, toujours préjudiciable quand il s’agit d’une question de cette importance, et que l’on soit contraint d’attendre l’inévitable question prioritaire de constitutionnalité. Je souhaite que cela soit fait. Je ne suis pas absolument convaincu que ce ne soit pas déjà l’opinion du président du Sénat et de celui de l'Assemblée nationale.

Sur la conventionnalité, ensuite, je formulerai deux remarques.

Dans un arrêt du 13 février 2003, la Cour européenne des droits de l’homme a adopté une position très claire sur les mesures d’interdiction de tous ordres prises par le gouvernement turc, soulignant qu’elles étaient parfaitement compatibles avec la Convention européenne des droits de l’homme. En 2010, une nouvelle décision est intervenue, dont il a été fait état au cours de ce débat : il s’agissait d’hommes portant des tenues montrant leur adhésion à une fraction religieuse extrême. Je le précise pour une raison simple : la Cour européenne des droits de l’homme a souligné que le problème était d’ordre religieux. Or la question dont nous débattons aujourd'hui n’est pas celle de l’atteinte à la laïcité.

M. Jean-Jacques Hyest, président de la commission des lois. Eh non !

M. Robert Badinter. C’est celle de l’égalité des femmes et des hommes, de l’égalité de droits, de condition, de la dignité et de la liberté des femmes,…

M. Roland Courteau. Très bien !

M. Robert Badinter. … toutes choses qui n’étaient pas soumises à la Cour européenne des droits de l’homme dans son arrêt du 23 février 2010. Il n’est pas indifférent de le rappeler.

J’en viens à mon propos essentiel : pourquoi vais-je voter ce projet de loi ? N’étant pas naïf, je sais très bien quelles étaient les motivations politiciennes à l’origine de ce besoin soudain de légiférer dans ce domaine. Je laisse toutefois cela de côté…

Certains se rendent dans les pays du Golfe et y constatent les progrès accomplis en matière de condition des femmes. D’autres, comme moi, s’intéressent à la vie des instances des Nations unies, en particulier du Conseil des droits de l’homme à Genève. J’ai eu l’occasion de le dire aussi bien à la commission des affaires européennes qu’à la commission des affaires étrangères, nous ne devons pas nous aveugler : nous sommes en présence de deux visions des droits de l’homme et nous vivons l’un des affrontements idéologiques les plus durs que nous ayons connus depuis les années de la guerre froide.

Ce conflit n’est pas, en effet, sans rappeler le temps où les communistes considéraient que s’opposaient deux visions des droits de l’homme, l’une bourgeoise, l’autre socialiste. Aujourd'hui, toutefois, il s’agit d’autre chose. Au sein de ces instances, nous avons constamment face à face, d’un côté, tous les États démocratiques, qui soutiennent le principe de l’universalité des droits de l’homme, et, de l’autre, les États qui répondent que les droits de l’homme sont un cadeau fait par Dieu à l’homme pour le rendre plus heureux sur cette terre, mais qu’ils doivent être interprétés à la lumière de la charia. Je pourrais citer un nombre important de textes qui reprennent cette position. Il n’est qu’à lire la dernière résolution proposée et votée sur l’initiative de la République islamique d’Iran lors de la 35e session du conseil des ministres des affaires étrangères de l’Organisation de la conférence islamique, qui réaffirme cette doctrine. Nous sommes bien là en présence d’un conflit majeur, en particulier pour les laïcs que nous sommes.

Lorsqu’interviennent des questions essentielles, telles que la peine de mort ou la résolution adoptée par le même conseil des ministres des affaires étrangères de l’Organisation de la conférence islamique en 2004, à la suite d’une protestation de l’Union européenne, sur la lapidation des femmes, cela prend tout son sens. La réponse fut : cela ne vous regarde pas, l’Union européenne n’a pas, au nom de sa conception des droits de l’homme, à nous donner de leçons sur ce que doit être la loi islamique.

Or il est des principes avec lesquels nous ne pouvons transiger, notamment celui qui nous occupe aujourd'hui, à savoir le principe fondamental, presque primordial, de l’égalité entre hommes et femmes.

Nous ne cessons d’œuvrer pour le faire entrer plus avant dans nos sociétés. Or, ce principe est défié. Et ceux qui le défient le font, croyez-moi, en connaissance de cause, pour tester nos facultés de résistance.

On ne peut pas transiger avec ce principe, s’accommoder d’un signe, d’un signal, d’une tenue. Car le voile est porté où, et par qui ?

Ce sont les talibans qui contraignent les femmes à porter la burqa. Dès que les talibans prennent ou reprennent le pouvoir, la burqa devient obligatoire et, parallèlement, les filles sont retirées des écoles. C’est à ce moment-là que le port de la burqa prend toute sa signification.

Au-delà même du port du voile intégral dans la rue, il faut voir le symbole qui est transmis, exprimé, inscrit dans cette tenue. Nous devons donc réagir. Il s’agit, je le répète, d’un principe avec lequel nous ne pouvons pas transiger, que nous ne pouvons pas abandonner.

Je rappelle simplement, mais c’est essentiel, que le droit à la liberté d’opinion figure dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.
À l’époque, on avait précisé, ce qui était singulier, « même religieuse » ! Alors, la liberté d’opinion religieuse ? Oui ! La liberté de pratiquer sa religion ? Oui ! La laïcité les garantit à chacun.

Mes chers collègues, en interdisant le port du voile intégral dans l’espace public, vous n’empêchez personne de pratiquer sa religion. Ce n’est pas une dragonnade ou une inquisition ! Nous favorisons au contraire, comme je le souhaite, par la construction de mosquées et par l’expression constante de notre sympathie, de notre amitié, la garantie à tous ceux qui le veulent d’exercer leur croyance et leur foi.


En interdisant le port du voile dans l’espace public, vous n’empêchez pas celles qui le veulent de pratiquer leur religion, mais vous ne tolérez pas que les éléments les plus intégristes et les plus fanatiques affichent et proclament leur vision, que nous ne pouvons pas accepter, d’une société où les femmes disparaissent de l’espace public et ne sont plus que des fantômes. Cela, non ! Et c’est la raison pour laquelle je voterai ce projet de loi.

(Applaudissements sur l’ensemble des travées.)

Robert Badinter.jpg

 

Tous les voiles islamiques

auraient

faire l'objet de la même interdiction!

 

Pourquoi?

Considérons l'argument le plus hypocrite qu'il ait été tenu d'entendre ou de lire ça et là pour maintenir le port du voile: Soit l'inégalité entre femmes et hommes

  Une association qui caricature à qui mieux mieux le combat féministe universaliste *   [voir les deux  notes en fin de texte] fait savoir qu'ils et elles connaissent le vrai sens du port du voile – hé oui mon bon monsieur, ma bonne dame, c'est qu'ils  et elles sont évolués nos ''féministes''

-

citation

le symbole et l'acte – par le bureau des chiennes de gardes

- publié en 2005 -

''Qu’est le voile? D’abord, un symbole religieux et politique. C’est le symbole d’une oppression des femmes, d’une diabolisation du corps et de la sexualité des femmes, qui fait des femmes des indécentes par nature qu’on doit camoufler, entraver. Pour nous la réalité et l’interprétation de ce symbole ne souffre aucune contestation.'' Fin d'un premier extrait

-

Mais, [comble de l'inconscience) ajoutent t-ils et ajoutent t-elles;

-

''Mais le voile a une réalité concrète, il est porté par des filles et des femmes bien réelles. Et nul-le ne peut entrer dans l’esprit de ces femmes pour y découvrir les raisons précises qui les motivent. Porté par conviction religieuse, par lassitude, par faiblesse ou par calcul, par provocation ou par ras-le-bol, les personnes qui se sont donné la peine de rencontrer des femmes voilées savent combien il existe de cas différents. Qu’une fille, qu’une femme veuille avoir la paix en rentrant chez elle, veuille ne plus être insultée, veuille aller à l’université et ait besoin pour cela du soutien parental, etc., quelle féministe pourra l’en accuser? Accusons le voile, et ses justifications religieuses intolérablement sexistes. Mais pas les porteuses de voile. '' Fin d'un deuxième extrait - un propos qui n'est rien de plus qu'expression d'une ''démarche'' diffamatoire

-

Nous savions qu'Épicure avait ses pourceaux – à présent nous savons que les féministes universaliste ont leurs chiots

Pourquoi, ces arguments sont diffamatoires?

_

Ils affectent d'ignorer que la problématique dans l'interdiction du voile à l'école et dans les administrations, n'était pas la différence qu'il peut y avoir entre ce qui relève du symbole et ce qui revient à un acte individuel, car par la loi, le but recherché à l'époque était la protection de l'enfance et plus particulièrement d'éviter la maltraitance intellectuelle des fillettes …

Sinon c'était [c'est] admettre que les parents ont ce droit terrifiant, celui de ne pas respecter la liberté de conscience de leurs enfants – [ce qui est trop souvent le cas] la porte ouverte à l'endoctrinement et à sa conséquence: L'aliénation, l'assujettissement de la conscience des fillettesà une idéologie masculine fondée sur des valeurs négatives ou guerrières [les patriarcats]

-

C'est en ce sens qu'il est en effet regrettable que la loi d'interdiction... sous la Présidence CHIRAC n'ait pas été voulue applicable sur l'entier espace public

-

Dans l'état actuel, compte tenu des tentatives de faire régresser les droits des femmes, pourquoi à nouveau ne pas remettre en débat l'interdiction des voiles islamiques sur l'ensemble du territoire ce qui démontrerait que notre démocratie est capable de lever toute ambiguïté quand à la signification réelle du voile?

-

Les deux notes

* Ces aboiements [1] sont des propos qui trouveraient toutes légitimités chez Ardisson où ''l'humour'' misogyne reflet d'une masculinité ancestrale y est considéré comme unecroyanceaussirespectablequ'uneautreou un Ruquier recevant un Tarik Ramadan sans lui opposer sur le plateau un de ceux que ce dernier s'empresse de dénigrer avec la malhonnêteté intellectuelle qui le caractérise

* Dans ''Fausse route'' [à partir de la page 186] Élisabeth BADINTER décrit très bien ce bricolage idéologique qui se fait passer pour féministe

[1] Mais ce ne sont qu'aboiements de ''féministes de basse-cour'' l'esprit encore englués dans les moraline religieuses - la caravane passe, maintient son cap; la prise de conscience que le féminisme est universel et ne peut être assujetti aux bricolages idéologiques identifiés par des différenciations que tente d'installer dans notre pays un clanisme résurgence d'un âge révolu, ennemi de la femme libre et autonome   Crab

-

Vidéo:

Elisabeth_Badinter__Simone_de_Beauvoir

http://blvids.free.fr/Elisabeth_Badinter__Simone_de_Beauvoir.mp4

-

Simone VEIL

http://blvids.free.fr/Simone_Veil___la_loi_d_une_femme.flv

-

Brève du 17 Otobre 2010

Publié dans Marianne2

Les ANI, ces informations que zappent les médias...

Eric Conan - Marianne | Dimanche 17 Octobre 2010 à 07:01

Il est des ANI, actualités non identifiées. Elles passent mais on n'y prête guère attention. Préférant l'écume de l'information à son fond. Dernier exemple en date, la validation par le Conseil Constitutionnel de l'interdiction du voile intégral dans l'espace public, passé quasiment inaperçue.

Trou noir.jpg

C'est devenu une banalité de le relever : certaines informations, certains faits tombent dans des « trous noirs » de l’actualité. Ils disparaissent des pages, des écrans ou des micros sitôt annoncés quand d’autres sont disséqués, mis en scène ou montés en polémique jusqu’à plus soif. Dernier exemple : l’annonce, il y a une semaine, le 7 octobre, de la décision du Conseil constitutionnel de valider la loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public et visant implicitement le voile intégral. Des brèves ici et là, mais peu de détails sur le contenu et les motivations, et encore moins de commentaires. Un silence d’autant plus remarquable que la position supposée du Conseil Constitutionnel avait fait l’objet d’une avalanche d’hypothèses, supputations et suppositions au moment de l’annonce et de la discussion de ce projet de loi controversé.

On se souvient que nombre d’acteurs politiques, notamment à gauche, avaient excipé du barrage inévitable et imparable du Conseil Constitutionnel pour adopter une position de défausse : ils se prononçaient contre le voile intégral mais aussi contre une loi l’interdisant en expliquant avec assurance qu’elle était contraire à la Constitution, aux droits de l’homme, au droit européen, au respect de la personne humaine, etc… Et que le Conseil constitutionnel serait contraint de la recaler. D’ailleurs, disaient-ils, n’était-ce pas déjà la position ancienne, invariable et réaffirmée du Conseil d’Etat et de ses fins juristes qui avaient encore expliqué en mars dernier qu’une interdiction totale du voile intégral était juridiquement impossible ? Position du Conseil d’Etat dont s’était prévalue la direction du Parti socialiste pour ne pas voter la loi, consigne qui ne fut d’ailleurs pas suivie par plusieurs députés socialistes ainsi qu’une grosse partie des sénateurs socialistes emmenés par Robert Badinter, lequel avait argumenté contre la position officielle de son parti en assurant qu’une interdiction était conforme à la Constitution. Il avait raison et le Conseil, gardien de cette dernière, l’a dit très clairement et très simplement.

Avec quels arguments ? Ils n’ont quasiment pas été précisés par les médias alors qu’ils tiennent en quelques lignes. Le comble est que, parmi les très rares commentateurs, beaucoup ont raconté que le Conseil jugeait que « la laïcité » française permettait cette interdiction ou qu’il « réaffirmait le caractère laïc de la République française ». Ce qui montre qu’ils n’ont même pas pris la peine de lire le très court texte de la décision qui n’invoque à aucun moment la laïcité, avec laquelle le voile intégral n’a rien à voir, comme beaucoup de juristes avisés l’avaient déjà souligné.

Le Conseil Constitutionnel n’invoque en effet pas une seule fois la laïcité, terme totalement absent de sa décision qu’il a appuyé en validant les trois arguments invoqués dans la loi et dont aucun ne fait allusion à la religion : 
1) le voile intégral constitue un « danger pour la sécurité publique »,
2) il ne répond pas aux « exigences minimales de la vie en société »,
3) il place les femmes « dans une situation d'exclusion et d'infériorité manifestement incompatible avec les principes constitutionnels de liberté et d'égalité »
En invoquant les nécessités de « l'ordre public », dont l’état des mœurs d’une société fait partie, le Conseil Constitutionnel a rappelé que la loi a le droit de défendre « les actions nuisibles à la société » et estimé que la dissimulation contrainte ou volontaire du visage en faisait partie. Il affirme ainsi nettement que la cohésion sociale nécessite le respect de l’état juridique et culturel de la société française : les « exigences minimales de la vie en société » sont évidemment celle d’une société bien précise et pas virtuelle ou imaginaire. Le Conseil Constitutionnel s’oppose ainsi nettement à la thématique du multiculturalisme qui n’a cessé d’inspirer le Conseil d’Etat. Mais aussi la plupart des médias. Est-ce pour cela qu’ils toussent et qu’on ne les a pas entendus depuis la décision du Conseil ?

Fin de l'article

-

Djamel Debbouze avait déclaré, pour justifier la burqa, ….''que l’Islam était en Europe depuis 3000 ans'' [RIRE]

La réponse d'une lectrice, dans un forum:

"Cette “dimension” est entrée en Europe par la violence les armes à la main en 711, en 721 cette dimension assiégeait la ville de Toulouse , toujours les armes à la main et il fallu l’alliance de toutes les populations d’Aquitaine, Basques , Vascons , Wisigoths, Gallo-Romains pour la repousser une première fois, et elle remettait le couvert en 732 aux portes de Poitiers où il fallut cette fois-ci l’intervention des Francs d’un Charles Martel pour l’arrêter une bonne fois pour toute, et la dimension “européenne” allait encore continuer à piller et ravager toute la Provence et jusqu’aux Abbayes de Cluny et aux Portes de la Bourgogne pour nous faire connaître la “finesse” de sa “culture”, voilà , en gros ce qu’est la “dimension” européenne de l’islam!

Fin

772656563.jpg

Le ''visage'' de la mort-

Suite sur...

Conseilmusulman féminin de la fatwa

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/conseil-feminin-de...

 

19/09/2010

''0 A - ISLAMOPHOBIE ''

 

ISLAMOPHOBIE

Acrylique –détail - 1997 – Crab

0 islamophobie.jpg 

Ils injurient les ennemis

du dieu

des musulmans

en les traitant de racistes

 

Qui dit que le coran est la parole de dieu ?

 

ICI quelques extraits du coran

« La religion de Dieu est l’islam »

( Sourate II, 17 )

« les infidèles sont vos ennemis déclarés »

( Sourate IV, 102 )

« Nous vous appellerons à marcher contre les nations puissantes, vous les combattrez jusqu’à ce qu’elles embrassent l’islamisme » ( Sourate XLVIII, 16 )

Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d’entre les hommes des Écritures qui ne professent pas la vraie religion. Faites-leur la guerre jusqu’à ce qu’ils payent le tribu de leurs propres mains et qu’ils se soient soumis » ( Sourate IX, 29 ).

« Ceux qui combattent Allah et son apôtre vous les mettrez à mort ou vous leur ferez subir le supplice de la croix, vous leur couperez les mains et les pieds alternés, ils seront chassés de leur pays. » ( Sourate V, 37 ).

« Ô croyants ! Ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens, ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour amis finira par leur ressembler, et Dieu ne sera point le guide des pervers » ( Sourate V, 56. )

[…/.../....]

Piqûre de rappel

Soixante trois pour cent des sourates dans le coran sont des appels à la haine de l'autre - le différend -

Toute personne qui a lu le Coran, les hadiths et la sharia du droit, sait que ces livres sont contraires à la Déclaration Universelle des Droits de L’homme [ de l'humain ] et plus particulièrement aux Droits des femmes

Incompatible avec la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales, au Pacte relatif aux Droits civils et politiques

Incompatible avec la Constitution de tous les pays européens [ exception faite de l'Irlande et de la Pologne qui nie hypocritement les Droits de la femme ], au Droit pénal national des pays européens, et au droit international

On parle beaucoup de tolérance !!!

Seraient dispensés de tolérance, la religion et les religieux ( intégristes catholiques, protestants, islamistes, etc...)

Chaque fois que vous entendrez parler d'islamophobie par des personnalités connues politiques, civiles ou représentants d'associations pour dire qu'il ne comprennent pas ''cette haine de l'islam'' ...que selon eux [ 99,9% de ces gens sont des hommes ] ce serait une constante ou en progression dans notre pays, il vous suffira de vérifier que ceux [ comme moi ] qui '' attaquent '' l'islam le font par la critiques analytique des textes ou des paroles publiques tenues par les instances musulmane

Mais l'on vous répètera que ces extrémistes n'ont rien à voir avec l'islam – force cependant est de constater que ces '' extrémistes '' ont été '' éduqués '' dans la religion musulmane et que la majorité de leurs actions et des manipulations sur leurs semblables qu'ils entreprennent sont en accord en grande partie avec les soixante trois pour cent des sourates guerrières figurant dans le coran...Sachant que [ mieux vaut le rappeler ] la croyance absurde dans un '' au-delà '' participe à ce que des individus acceptent de se transformer en bombe sans discuter...

[ Les autres sourates majoritairement intronisent et institutionnalisent la supériorité de l'homme sur la femme ]

Tout le texte est bon à jeter... non critiqué, il ne peut que générer de fortes pathologies...

Jamais vous ne verrez un incroyant bruler le drapeau d'une théocratie ni celui d'une pseudo démocratie musulmane ou l'on interdit toute indépendance d'esprit

Vous ne verrez jamais un incroyant brailler devant une ambassade ou tenter d'y mettre le feu...ni égorger les gens qui pensent autrement...ni prendre des personnes en otage...aucun exemple connut en France en tous cas pas tout au long des deux derniers siècles...

Mais un incroyant n'épargnera jamais ces totalitaires [ gouvernants dans des pays soutenus ou non par une majorité '' populaire '' ] de la critique de leurs idéologies patriarcales mortifères ni les minorités inciviles qui dans notre pays voudraient imposer une absurde moraline qu'ils nomment la loi de dieu ou encore la sharia...

Dénoncer les indécents '' codes de l'infamie ''.... n'en déplaise [ par exemple ] à des Roland Cayrol [ grand sondeur devant l'éternel ] ou à un Pascal Boniface faux ami du monde libre ] l'un et l'autre peu enclins à se démarquer des idéologies patriarcales, plutôt portés [ comme d'autres ] à iriser * '' l'occident '' de leur visions peu critiques du danger que représente pour la liberté les idéologies musulmanes...

Bien avant l'entrée, dans notre pays, d'individus porteurs de ces sordides moraline musulmane, je ne me suis jamais privé de critiquer les autres religions duelle au nom le plus souvent des droits de la femme, ce passé actif pour l'incroyant que je suis, me facilite la tâche pour décrypter l'islamique pour ce quelle est, la plus totalitaire et ennemie de la femme de toutes les religions duelle

L'incroyant que je suis est d'autant plus irrité qu'il était contre la guerre coloniale d'Algérie... de voir que sans faire preuve du moindre esprit critique les ex-partisans de l'Algérie française bouffent de l'immigré sans tenir compte que tous les Maghrébins ne sont ni croyants ni musulmans et de fait par leur attitude simpliste confortent tous ceux qui se servent de la xénophobie ou du racisme du FN comme d'un écran afin dans notre pays de pouvoir mieux poignarder les femmes qui ne supportent pas d'être privée d'autonomie et de liberté et par ricochet freine l'émancipation des femmes [ ou populations ] vivant dans les sordides pays qui se réclament de l'islam

Confortent par leur manque de rationnel '' l'irruption d'une race nouvelle  inventée par de pseudo antiracistes, '' l'homme musulman ''

Que cela leur plaise ou non dans notre société la pire des pollutions de l'esprit, la peste psychique désormais après '' la mort annoncée '' des judéo-chrétiens vient désormais de '' l'homme musulman '' 

Avant que sur les médias l'on nous empoisonne quotidiennement à propos de '' l'homme musulman '' qui n'a pas d'autre objectif que de détruire les acquis des luttes féministes conduites avant lui [ même si l'on sait que les évêques hypocrites comme n'importe quels autres clergés monothéistes se frottent les mains ] , avaient mis à mal l’idéologie patriarcale des religion duelle préexistantes sur notre sol

Évidemment pour la lie [ une minorité de catholiques ] de notre société consiste d'applaudir le retour '' de dieu '' dans notre pays grâce à '' l'homme musulman ''

Nous ne devons jamais oublier que les droits de la femme ont été obtenus contre les religions et ce fait notre vigilance eu égard à toutes les tentatives observées de ré-cléricaliser la France doit être sans faille

N'en déplaise à quelques représentants d'organisations '' antiracistes à géométrie variable '',

'' l'homme musulman '' qu'ils ont cru devoir inventer est '' une race '' * subordonnée à des '' valeurs '' guerrières [ masculine ] in-créatrices que nous ne laisserons pas s'implanter dans notre pays

L'urgence serait [ quand bien même cela déplairait à l'Europe ] de mettre fin au regroupement familial... tel quel actuellement définit c'est la première cause du con-fortement d'une idéologie qui vise à soumettre la femme; soit ce qu'il y a de pire pour les femmes, pour l'ensemble des populations [  femmes et hommes ] non seulement dans notre pays mais aussi la nuisance significatives par retours que '' l'homme musulman '' représente dans les pays dont -il est originaires

Montrez par la critique soignée de l'islamique qu'elle n'est qu'un ensemble d'idéologies bricolées sans autre cohérence que de faire de la femme un objet utilitaire pour l'homme et non pas considérée comme un être pensant...autant de tentatives d'asseoir dans notre pays la suprématie de l'homme sur la femme, de rétablir le patriarcat, au grand mépris de nos valeurs républicaine

Valeurs qui font notre identité de français en refusant de considérer la femme comme un '' race inférieure '' ou si vous préférez le formuler autrement – comme non inférieure à l'homme...

Crab

 * '' l'homme musulman [ une race ? ] '' - une invention des...

Comment ce nomment ces représentants inventeurs de cette '' race nouvelle '' pour certains papillonnant à la tête ou au plus près des porte parole d'organisation '' antiracistes à géométrie variable '' ?

Questions légitimes que vous vous posez...

La meilleure réponse que je peux vous faire...des individus qui sans le dire expressément... sont favorables aux discriminations sexuelles que subissent les femmes et les homosexuels [ en France ] et dans le monde...

Comment penser autre chose de gens qui à travers ce qu'ils nomment '' l'homme musulman '' défendent la pire des idéologies patriarcales ?

Suite sur...

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/antiracisme-a-geometre-variable/


* Iriser : Dès l'aube quand, au loin, le Djebel Aurès s'irisait de lueurs diaphanes, Yasmina sortait de son humble gourbi … . (Isabelle Eberhardt, Yasmina ,1902)

Notes

Le cardinal Tauran déclarait, en 2008: " Grâce aux musulmans, Dieu est de retour en Europe ''

LU 

« Une fille qui est violée, c'est forcément une Française. Chez nous, ça n'arrive pas »

C'est la remarque ordinaire d'un collégien de Seine-Saint-Denis devant son professeur d'histoire.

Une remarque qui raconte l'état d'esprit d'une part de la jeunesse française 

Source Le Figaro


REDIRE

C'est un mensonge éhonté de prétendre que la pauvreté est la cause de la violence – prétendre contrôler la sexualité, vouloir dominer ou soumettre les femmes * et traquer les homosexuels ces violences ont pour cause une idéologie issue des religions duelle

* C'est un fait de longue date de savoir que des femmes sont aliénées au point de prôner cette idéologie et de réserver [ comme ce fut le cas pour elles ] à leur propre fille l'interdiction de choisir

Citation

Une manifestation de musulmans « révoltés » a eu lieu dans le centre-ville de Limoges, vendredi soir, entre 17 et 18 heures ( source : Le Populaire, journal local de Limoges )

 

La population a été effrayée par cette manifestation, remplie de haine. « C’était quelque chose de très violent », témoigne une commerçante souhaitant garder l’anonymat

« Comprenez-moi, je n’ai pas envie qu’ils me pètent la vitrine, je préfère ne pas donner mon nom, ni que mon magasin soit cité. J’en frémis encore. » « Les policiers eux-mêmes ne sortent pas de leur voiture et laissent baissée leur fenêtre », témoignait un autre commerçant

 

C’est l’organisation islamiste Sirât Alizza, proche de Hani Ramadan ( défenseur de la lapidation ), qui a organisé la manifestation.

Le 11 septembre dernier, cette organisation avait appelé à la guerre contre les islamophobes, en réaction au projet du pasteur Terry Jones de brûler un Coran ; sur son site, on pouvait lire : " Comment est ce possible que l’on puisse déchirer le saint coran en public sans que des têtes roulent par terre ?! (...) On demande à ALLAH soubhanahou wata3ala ,maître des mondes ,de leur infliger toutes sortes de maladies dont le cancer du colon ! Qu’ils ne puissent même plus se soulager au toilettes ,que leur existence soit humiliée et que toutes leurs familles se convertissent à l’islam. Mes frères cet appel est concret , contactez nous au plus vite afin de préparer la riposte inchaalah ta3ala ! ".

 

Le harangueur à Limoges a nié la version officielle du 11-Septembre. Puis, il a encouragé à brûler le Code Pénal, celui-ci ne faisant pas référence aux musulmans. Selon lui, il faut modifier le Code Pénal, afin qu’il défende les musulmans. Des passants lui ont alors répondu au cri de "Allah akbar ! "

 

Le journaliste du Populaire écrit :

" Notre photographe leur a demandé s’il pouvait prendre une photo de la manifestation, comme c’est le cas chaque fois qu’un événement se produit à Limoges « Va-t-en avec ton appareil. Sinon on te casse la gueule. » "

A Limoges le 17 septembre 2010, ''L'homme musulman'' qui prétend parler au nom [ et être représentatif  ] de la majorité silencieuse des musulmans hurle sa haine, crache sur le monde libre, [ c'est à dire le monde non musulman ] et plus particulièrement sur la France, usant de diatribes plus absurdes les unes que les autres comme l'aurait fait un inquisiteur au quinzième siècle, devant une vingtaine de personnes [ dans la grande indifférence de tous les passants qui traversent la place ]... mais cela donne une idée de ce que nous avons laissé entrer, s'installer dans notre pays – et vous avez de '' beaux esprits '' pour prétendre que '' l'homme musulman '' est victime de discrimination

Combien de fois faudra t-il répéter qu'il faut cesser de laisser entrer des individus qui viennent de pays où la loi musulmane est la seule chose qui soit révélée à travers les codes de l'infamie imposés aux femmes...?

Mais sans doute voudrait-il les appliquer dans notre pays puisque dans la vidéoqui suit il parle de bruler notre code civil...[ brule des pages de notre code civil ]...et bien sûr ce qui est visé en premier ce sont les droits de la femme...la française autonome, libre et indépendante financièrement...

Ci-joint la vidéo où '' l'homme musulman '' 

sur une place à Limoges

déglutit sa haine du monde libre...

 

Nota

Votre navigateur '' vous demandera '' [  peut-être ] d'enregistrer toute vidéo * figurant sur cette page [ou liste] finissant par un; .flv [ point flv ] ou enregistrera automatiquement sur votre disque dur...

http://blvids.free.fr/00%20Coran_brule%20Sirat_Alizza_a_Limoges___C%20est_le_Code_Penal_qu%e2%80%99il_faut_bruler.flv


19 Septembre 2010

Hani Ramadan défend la lapidation à la télévision suisse

Voir la vidéo...
http://www.agoravox.tv/actualites/religions/article/hani-...

Notes

Lille - Grand Palais.jpg

Lille - Grand palais -

Tariq et Hani Ramadan

dans le

Palais municipal de Martine Aubry

Lille Grand Palais acceuille Tariq et Hani Ramadan samedi 6 février  prochain dans le cadre des 4ème Rencontres annuelles des musulmans du Nord, co-organisées par l'UOIF et la Ligue islamique du nord, organisation dont nous parlons plus bas.

  Hic, le Grand Palais ( des congrès ) est géré par la mairie de Lille via une Société Anonyme d'Économie Mixte dont la Ville détient 61 %...aussi, Martine Aubry était venue chaleureusement à ces Rencontres islamistes lors de la campagne des municipales en 2008...sera-t-elle là samedi ?

  Tariq et Hani Ramadan des " islamistes modérés ", moindre mal comparé à Al-Qaida ? Pas si sûr :

Yussuf Al-Qaradawi, perçu comme un  " savant " par Tariq Ramadan ( ce dernier avouant avoir un " profond respect " pour l'islamiste dans un livre d'entretien Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, Aziz Zemouri, l’Archipel, 2005 ),  est le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche, instance juridique où siègent des figures de l'UOIF comme Ahmed Jaballah ( Conseil également cité en référence sur le site internet de l'école d'imam de l'UOIF )

Il  déclara sur Al-Jazeera le 28 janvier 2009 qu'Adolf Hitler participe d'un châtiment divin envers les Juifs, dernier en date avant que les musulmans deviennent les acteurs du prochain châtiment :

« Tout au long de l’histoire, Allah a voulu imposer aux Juifs des hommes pour les punir de leur corruption. La dernière punition fut infligée par Hitler (…) il réussit à les remettre à leur place. Ce fut une punition divine pour eux. Le souhait d’Allah est d’amener la prochaine [punition]  par la main des croyants (…) Si Allah m’en donne la force, je voudrais aller sur la terre du Jihad et de la résistance, fut-ce en fauteuil roulant, et je tirerai sur les ennemis d’Allah, les Juifs ». source vidéo

http://www.islamisation.fr/archive/2010/01/31/qaradawi-vo...

 

L'axe Ramadan/Qaradawi

Pour cerner définitivement l’islam de Tariq Ramadan, il faut se fier à un de ses modèles : le Cheik Yussuf Al-Qaradawi -dont il préface les ouvrages- président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche ( CEFR structure juridique mère de l’UOIF ).

Ce Cheik, sûrement le plus influant du monde sunnite contemporain ( ses émission sur Al-Jazira rencontrent une audience inégalée dans le monde musulman ) est un extrémiste notoire. « Si l'islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien ( responsable des questions islamiques à la rédaction du Monde ) en août 2004 dans un article du quotidien Le Monde

Dans son ouvrage « Le licite et l’illicite » ( éditions al-Qalam,2001 ) il recommande l’extermination physique des homosexuels ( page 175 ), la possibilité de frapper les femmes ( page 207 ). Sur Qatar TV,  le 25 février 2006, cet ami du Hamas déclara que « les opérations martyres sont autorisées » , « même s’il se trouve des civils parmi les victimes » précisa-t-il lors d’une session du Conseil européen de la Fatwa et de la recherche, réunie à Stockholm en juillet 2003. Pour ce qui est des occidentales violées, souvent par ses coreligionnaires, il tient à préciser leur part de responsabilité : les femmes violées « provocatrices parce que non habillées  décemment devraient être punies […]  pour qu'elle soit affranchie de la culpabilité, une femme violée doit avoir montré la bonne conduite. » Quant aux victimes du tsunami asiatique, punition divine, elles méritaient leur sort en raison des « actes d’abominations » pratiqués dans les zones touristiques, comme les boites de nuits et les plages où les femmes sont logiquement peu vêtues. Comme si ce n’était pas suffisant, le vieux Cheik dans un média égyptien précisa sa pensée envers ceux qui abjurent l’islam :  « le châtiment administré au murtadd(apostat) (…) est la mort » (Al-Ahram Al-Arabi (Egypte), le 3 juillet 2004. Traduction : MEMRI.)

Concernant les relations entre époux, une fatwa de Qaradawi proclame la disposition servile et utilitaire de la femme en matière de sexe :

« L'homme, en matière sexuelle, est le requérant et la femme la requise. Celle-ci est tenue de répondre aux désirs sexuels de son mari. Un récit de Mahomet dit: " Si un homme demande à sa femme de répondre à ses besoins sexuels, celle-ci doit l'exaucer même si elle se trouve sur un four brûlant ". La femme est mise en garde de refuser sa demande sans raison valable parce que cela risque de pousser le mari à avoir un comportement anormal. Mahomet dit: " Si un homme appelle sa femme à le rejoindre dans son lit, et qu'elle refuse de venir le laissant dormir en colère contre elle, les anges la maudissent jusqu'au matin ".

Yussuf Al-Qaradawi fut l'invité de marque de l'UOIF à son congrès du Bourget en 2000, et s'est déjà déplacé à l'école d'imam de l'UOIF pour y dispenser des conférences, l'Institut Européen des Sciences Humaines.

Cette pépinière d'imam est dirigée par un autre membre de l'UOIF et du CEFR, Ahmed Jaballah.

Pour Tariq Ramadan, le Cheik est un sage " savant " de l’islam. Nul n'en doute. Dans un livre d’entretiens il défend bec et ongles le psychopathe enturbanné :

« Toute personne, musulmane ou non, qui a étudié les sciences et le droit islamiques contemporains, sait quelle est la contribution de Yussuf Al-Qaradawi au débat et combien certaines de ses propositions juridiques sont novatrices. J’éprouve un profond respect pour l’homme et le savant et serait le dernier à m’en cacher » Tariq Ramadan in Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, Aziz Zemouri, l’Archipel, 2005, page 135.

Hormis José Bové, Mouloud Aounit et Oumma.com, qui peut encore douter du double jeu de Tariq Ramadan?

Joachim Véliocas.

11:45 Publié dans 06 - UOIF/Frères musulmans


Mise à sac de Limoges par le Prince Noir2.jpg

Mise à sac de Limoges par le prince noir

Au Moyen-Âge, la ville de  Limoges  était clairement séparée en deux parties, la Cité (en occitan " la Citat ") et le Château ( en occitan " lo Chatèu ")

Le conseil Français du Culte des Musulman demande que ne soit plus associés les mots '' les islamistes '' et terroristes...

Qu'ils se rassurent quand '' on '' enlève du judaïsme '' tu ne tueras point '', tout le reste des textes est bon à jeter...

Quand '' on '' enlève du catholicisme '' le mot amour '', tout le reste des textes est bon à jeter...

Donc je ne vois pas de raison d'épargner le coran et la sunna...le point commun entre le catholicisme et l'islamisme c'est la croyance en l'au-delà...hors la très grande majorité des chrétiens ne croient plus en l'au-delà...ce n'est pas le cas de la grande majorité des musulmans... pour ces derniers le respect de la vie humaine est moins important qu'une vie qu'ils imaginent sans aucun fondement après la mort...

Bien obligé de le redire ce sont des croyants dans l'au-delà qui dans l'actualité se transforment en bombes sans discuter...il en sera ainsi tant que les politiques ne montent pas au créneau pour dénoncer cette absurde croyance...

 

afsym55.jpg

Symbole de la ''Mise en garde contre l'hypocrisie et la fausseté''

L'intelligence de l'être humain, c'est de savoir s'adapter – donc l'être humain ne saurait en aucun cas être à l'image de '' l'homme musulman '' *

* '' L'homme musulman '', une invention de quelques faussaires de l'antiracisme – au même titre que l'islamophobie, un néologisme initié dans une tentative de rétablissement de l'interdiction de blasphémer  

Ce que ne supporte plus les français conscients n'est pas comme certains parmi les représentants d'associations '' dites antiracistes '' tentent d'en faire accroire l'idée que ce sont les immigrés – généralisation commode et rabâchée dans le seul but est de masquer une sordide réalité qui est le refus d'un bon nombre d'entre-eux [ parmi les immigrés ou leurs descendants ] de s'adapter et sa conséquence la tentative d'imposer une idéologie de régression sociale un produit composite du coran, de la sunna et de la sharia

C'est '' l'homme musulman '' – tout ce qu'il représente d'obscurantisme, que les français quelques soient leurs origines ne supportent plus – et non pas l'ensemble des gens d'origine étrangères [ donc y compris les arabes ]    Crab


L'islamique

ou

la Mahométane

est la

religion de l'irresponsabilité

 

Lu sur un site islamiste

La première chose que l'Islam réclame du musulman, est d'être un vrai et sincère croyant en Allah , d'être puissamment lié à Lui, se rappelant toujours de Lui ayant confiance en Lui quand il entreprend quoi que ce soit. Le musulman doit sentir, dans le tréfonds de son esprit, qu'il a toujours besoin du secours du Seigneur en dépit des efforts qu'il fait lui-même.

Le vrai musulman sincère et éveillé a un esprit ouvert quant à la magnificence de la création d'Allah Il sait que c'est Allah  qui dirige les affaires de l'univers et de l'humanité. Il réalise les signes de son pouvoir illimité dans tous les aspects de la création. Alors seulement, sa foi en Allah augmentera. Il L'invoque constamment et met sa confiance en Lui [….]

Il obéit aux Commandements de son seigneur

Il n'est pas étonnant, dès lors, que le musulman sincère obéit modestement à Allah en toute chose. Il ne transgresse jamais Ses lois et suit les règles d'Allah même si elles contrarient ses propres passions. Or, l'épreuve de la foi du musulman réside dans le fait d'accepter les préceptes d'Allah et de son Messager en toute chose, grande ou petite, sans aucune hésitation ni réserve [ ect...]

No comment

Crab

Suite sur...

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

 

 

17/09/2010

FEMMES

Soyez putes

parce que

vous le méritez


Jetez le coran, la bible et la crucifixion dans les poubelles

de

l'histoire du ''vieux monde patriarcal''

Compte tenu d'une résurgence ou de la tentative de bon nombre de cerveaux fêlés d'imposer dans les quartiers la loi des gros bras; de rétablir la dictature du garçon sur la fille comme l'insuffle à l'homme les religions duelle, dont aucun verset ni sourate ne s'adresse à la femme...et plus dramatiquement dans la sombre actualité l'ignoble moraline musulmane...il me paraît opportun d'extraire de mes archives les trois articles ci-joint

Crab

-

Vive les “putes” insoumises

Marcela Iacub .jpeg

Marcela Iacub

 

En battant Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy nous a peut-être sauvés de la première dictature féministe de l’histoire. Hélas, il ne nous a pas épargné Fadela Amara. Peut-être est-ce le remords d’avoir malmené une “mère de famille de quatre enfants”, d’avoir exercé à son encontre une sorte de “violence psychologique” en faisant campagne contre une femme.

Peut-être a-t-il eu honte d’avoir été pris en défaut à propos des policières violées dont on découvrit, stupéfaits, qu’il les laissait rentrer toutes seules chez elles. Quoi qu’il en soit, la fondatrice de Ni putes ni soumises est devenue membre de son gouvernement. Mais, loin de se contenter de faire un geste publicitaire et consensuel, le nouveau président a pris parti dans les débats actuels autour des politiques des femmes. 

En effet, l’association Ni putes ni soumises porte un nom – et à travers lui un projet – qu’il faut bien comprendre. Son titre dit clairement : “Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas soumises que nous sommes des putes. Ok ?” Mais par “putes”, elle ne désigne pas celles qui font commerce de leur sexualité. Certes, celles-là, l’association ne les aime pas non plus. Mais “putes” signifie : les femmes qui couchent facilement avec les hommes. Celles qui n’attendent pas une vraie relation, celles qui peuvent le faire avec plusieurs à la fois, celles chez qui le sexe n’engage pas plus que cela, et même leur plaît parfois d’autant plus qu’il est pratiqué ainsi. L’association veut dire : “Nous, les femmes des quartiers non voilées, ne sommes pas de ces salopes-là.” Heureusement pour elle, le mot “pute” choque moins que le mot “salope”. Pauvre Patrick Devedjian…

Coucher à droite et à gauche, ce n’est pas leur truc. C’est bien dommage, pourtant. Car s’il y a un problème auquel ces filles-là doivent se confronter, bien plus fréquent que le viol et le voile, c’est la difficulté de sortir d’une idéologie patriarcale qui considère que les femmes qui couchent avec qui elles veulent sont des “putes”. Le viol est même devenu pour cette association ce qui lave les femmes d’une accusation de “pute” : elle s’emploie à faire comprendre aux filles qu’elles n’ont pas pu consentir à certains rapports. On croyait que la modernité avait rendu le mot “pute” désuet. Elles l’ont sorti des malles des grands-mères pour le remettre en circulation. Et tout le monde applaudit…  Mais ne désespérons pas. Peut-être le “débauchage” de Fadela Amara donnera-t-il aux filles des quartiers la force de créer une association dont le nom sera “Putes et insoumises”. 

Marcela Iacub, juriste et chercheuse au CNRS

11-07-2007 09:59



L’ASBL “ Insoumise et dévoilée ”

Un numéro vert pour aider les musulmanes en détresse

publié le 17/06/2010 à 21h11

Karima.jpg

L’ASBL “ Insoumise et dévoilée ”, qui vient en aide aux jeunes filles et jeunes femmes musulmanes en détresse, a inauguré jeudi son numéro vert. Il s’agit du 0800 23 243, indique l’association dans un communiqué.

Rédaction en ligne

L’ASBL explique que son initiative trouve son origine dans le fait que beaucoup de personnes n’arrivent pas à joindre l’association par manque de moyens et que bon nombre d’entre elles sont surveillées et n’ont plus de GSM, ni d’accès à internet.

En outre, le numéro, facile à retenir, sera notamment affiché dans les écoles, les hôpitaux, les commissariats et les centres de médiation, précise encore l’association.

Créée voici deux ans à l’initiative de Karima, “ Insoumise et dévoilée ” vient en aide aux jeunes musulmanes victimes de mariages forcés et de violences intra-familiales.

actu-match | Jeudi 21 Janvier 2010

Rayhana.jpg


Rayhana l'insoumise

Agressée à Paris par des intégristes qui voulaient la brûler comme une sorcière, l’actrice et dramaturge algérienne refuse de jeter un voile sur son combat.

Interview Ghislain Loustalot - Paris Match

Paris Match. Le personnage principal de votre pièce, Fatima, dit qu’elle ne craint personne. Ni les hommes ni les intégristes. Et vous, aujourd’hui, avez-vous peur après qu’on a essayé de vous brûler vive à Paris ?
Rayhana. Je pèse mes mots : l’intégrisme ne peut pas ne pas faire peur. Donc oui, j’ai très peur. Je me suis vue brûler, je vis avec cette idée qui me hante. Elle me fige comme elle m’a déjà figée en Algérie. Mais c’est le but de mes agresseurs : me bloquer, m’étouffer, alors je continue à l’affronter. Le fait qu’on tente de me tuer pour ce que je pense ou ce que j’écris prouve que le combat n’est pas terminé. Cette peur me servira de moteur. C’est pour cette raison que j’accepte de vous en parler.

Pensiez-vous que cette pièce de théâtre pouvait vous mettre en danger à Paris ?
Jamais ! Je vis désormais dans un pays démocratique que j’aime, où l’on peut dire ce que l’on veut, où je suis libre, et je le répète à qui veut l’entendre. Je n’aurais à aucun moment pensé que mon texte puisse susciter tant de colère. En France, je n’ai jamais subi la moindre pression. En Algérie, j’avais reçu des ­menaces verbales d’un étudiant islamiste quand j’étais à l’université. Il m’avait dit : “Toi, tu mourras de mes propres mains.” Mais, à l’époque, le Fis [Front islamique du salut] ne s’était pas encore révélé de manière aussi criminelle.

«Dans toutes les religions, une femme est une sorcière dès qu'elle ne se soumet pas»

Dans votre pièce, écrite en 2004, il y a une phrase prémonitoire : “Sorcière ! Les femmes sont diaboliques, elles sont l’incarnation du mal.” Et on a essayé de vous immoler, en pleine rue, comme on brûlait les sorcières au Moyen Age.
Incroyable, je n’ai même pas fait le rapprochement. L’Histoire se répète. Dans toutes les religions, une femme peut être considérée comme une sorcière dès qu’elle prend position, dès qu’elle ne se soumet pas.

Que sous-entend le titre de votre pièce, “A mon âge, je me cache ­encore pour fumer” ?
J’ai voulu souligner une absurdité totale : en Algérie, une femme qui fume est considérée comme une putain. J’en connais certaines qui ont été fouettées à coups de ceinture par leur mère et leur tante parce qu’elles s’étaient fait prendre à fumer. Elles ne châtient pas par haine, mais par amour, pour protéger leurs filles, pour qu’elles ne deviennent pas des mécréantes, qu’elles puissent trouver un mari, ce qui semble à leurs yeux l’unique vocation de la femme. C’est encore pire. La pièce ne parle que de ça, de notre condition féminine et de nos rapports avec les hommes. Bien sûr, les choses changent petit à petit. Mais pas assez. Par exemple, le Code de la famille qui régit le mariage a été modifié : avant, un homme pouvait épouser une autre femme sans demander la permission à la première. Désormais, c’est interdit par la loi. Il a toujours droit à quatre femmes, mais il faut l’accord des autres. La polygamie est toujours autorisée. Il y a un tel poids de la culture, des traditions et de la religion qu’il est très difficile d’imposer des lois du jour au lendemain. Mais c’est la seule solution. La Tunisie l’a fait.

«Le machisme est universel»

Ce que vous racontez sur les hommes, leur sexualité et leurs rapports aux femmes, est extrêmement dur mais assez universel, comme si ça ne concernait pas que les musulmans.
Le machisme est universel. La première cause de mortalité des femmes, dans certains pays du sud de l’Europe, est la violence conjugale. Quand j’écris, en parlant d’une femme voilée et d’une autre qui ne l’est pas : “Toi, t’es une bâchée, toi, t’es une décapotable, de toute façon vous êtes juste bonnes à baiser toutes les deux, un point c’est tout”, c’est pour dénoncer l’hypocrisie. En Algérie, durant les années noires, on kidnappait aussi des filles voilées. Elles étaient considérées comme des butins de guerre au même titre que les autres, et violées trente ou quarante fois. J’ai vu à cette époque, dans les années 90, le témoignage télévisé d’une femme de 40 ans à qui c’était arrivé. Vous savez ce qui lui faisait le plus mal ? Tous ces hommes qui avaient abusé d’elle sans arrêt, pendant des jours, étaient pour la plupart du même âge que ses fils.

Les femmes algériennes sont-elles aussi solidaires que vous le dites ?
Oui, car elles ont tout à gagner à ce que ces lois qui les réduisent à l’état d’objet disparaissent. Mais il faut dire, également, qu’il y a eu des femmes islamistes qui ont participé aux massacres des années 90. Elles permettaient à leur mari d’en violer d’autres. Des épouses d’émirs, intouchables, utilisaient des jeunes filles concubines comme esclaves sexuelles.

L’une de vos héroïnes dit : “Je voulais mourir le jour où ils m’ont fait arrêter l’école, je les ai suppliés. Ils m’ont répondu : ‘Le jour où tu sortiras d’ici, ce sera pour aller chez ton mari et de chez ton mari à la tombe.’” L’avez-vous vécu personnellement ?
C’est la condition de nombreuses femmes algériennes. Elles ne décident de rien. D’ailleurs, dans le Code de la famille, une femme dépend de son père puis de son mari ; elle est une éternelle mineure. J’ai eu la chance d’avoir des parents quasi analphabètes mais armés d’une grande sagesse populaire. Pour eux, les études étaient importantes. Mon père déchiffre à peine l’arabe, pourtant il a réussi à lire la semaine dernière dans “El Watan” ce qui m’est arrivé. Et il a eu la peur de sa vie. Et puis j’ai passé mes treize premières années chez une seconde maman, hollandaise, qui m’a éduquée à l’européenne. J’ai fait une année de médecine, les Beaux-Arts et l’Institut national d’art dramatique. Mais j’étais une révoltée et je me faisais jeter de partout. J’ai commencé à écrire de la poésie, puis quelques pièces de théâtre en arabe, qui ont été jouées, mais j’étais surtout connue en tant que comédienne. J’ai d’ailleurs reçu des prix d’interprétation dans des festivals. L’un de mes metteurs en scène, qui dirigeait le Théâtre national, le célèbre Azzedine Medjoubi, a été assassiné rue Molière, à Alger, ainsi qu’Ali Tenkhi, le réalisateur du dernier film dans lequel j’ai joué, “Le papillon ne volera plus”. J’avais une telle colère contre cette connerie qu’est l’intégrisme, je n’arrivais pas à croire que mon peuple puisse être comme ça. Je suis venue en France en tant que réfugiée et on m’a offert l’asile.

«Quand on se connaît, on se déteste moins»

Que pensez-vous du problème de l’intégration ?
Dans la pièce, je dis que de plus en plus de jeunes partent rasés d’Algérie en Europe et reviennent barbus. Je l’ai vu, vécu. C’est étonnant qu’on revienne intégriste de France. C’est à cause du rejet, du racisme, des ghettos. Les jeunes se font récupérer dans les mosquées. Plus le rejet de la société française est fort, plus la manipulation de ces jeunes est aisée. Il faudrait plus de mélange, plus de mixité, comme en Finlande où les quotas Finlandais-étrangers sont fixés par la loi. L’intégration doit se faire dans les deux sens. Dans le village catalan où j’habite avec mon mari, j’ai créé des stages, des ateliers pour les enfants et les vieux. Moi, la femme musulmane, je me suis déguisée en Père Noël. Et puis ils ont voté FN en masse ! J’ai dormi pendant quarante-huit heures, tellement j’étais sonnée. Mes voisins m’ont dit que ce n’était pas contre moi. Voilà le problème : quand on se connaît, on se déteste moins. Mon père était maquisard pendant la guerre d’Algérie, mon beau-père faisait partie de l’armée française. Le jour de mon mariage, ils ont pleuré dans les bras l’un de l’autre en s’avouant qu’ils auraient pu s’entre-tuer il y a cinquante ans et ne jamais connaître ensemble ce jour de bonheur. L’amour résout tout.

17-09-2010 22:03

 

Suite sur...

FADELA et le sexisme

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/fadela-sexisme/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16/05/2010

Courriers et réponses aux lecteurs

PROLOGUE

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur – dieu - et les femmes et accessoirement sur la politique

Bien cordialement Crab

Mnémotechnique
était la déesse de la mémoire

la mère des neuf muses

9 Muses.jpg

ici

 

Je vais m'efforcer,  chaque fois que je pourrais trouver un peu temps, de répondre aux questions posées par quelques uns des lecteurs

 

Un lecteur m'avait écrit «Avant de critiquer ma religion, montrez-vous capable d'écrire une sourate''  Fin de sa demande

 

SOURATE (de la); et du temps présent....

 

Dite de [L'alcool et l'eau]

00 Musulman Ta soif tu oubliera,sans boire tu connais l'ivresse du coran

01 Débauche de la femme oubliée, homme par le souffle tu seras envahit

02 Boire aussi peu que ce soit, de Toi musulman ferait un mécréant

03 L'alcool tue disent les bienséants, en états émotionnels exacerbés

04 Captif de ''L'ivresse mentale'', devant la mosquée l'eau bue éclate

05 Sans l'ombre d'envie, de l'état d'agitation la mort au lieu d'eau de vie

06 Cyclique dans les excès, d'un sort aigüe que de désarroi tu seras fait

07 Souche séchée la mort tu porteras, car de la paix rien tu ne connaitras

08 De mordre comme un chien, d'une échappée lyrique coure après lui

09 Finis de ta langue qui pelle, sans boire on ne peut vivre ni laisser la vie

10 De la saison des roses , du vin tu boiras et de la vie éternelle tu seras

11 De l'orgie nait le mystère, au soleil tu danseras, laïc tu deviendras

Crab - 26 08 2008


Un lecteur m'écrit

-Sur votre blog, a propos de Satan,vous prôner la loi du Talion. Pourquoi? Me dit-il

 

Cela m'étonnerait je fais référence continuellement au droit

Faite la preuve, produisez... le lien correspondant



-Trouvez-vous injuste l'inégalité Hommes-femmes dans le recrutement militaire? Ajoute t-il

 

L'inégalité est toujours injuste quand elle est le fait d'une discrimination sexuelle



-le martyr étant réservé aux hommes musulmans jusqu'à ce que les femmes viennent (je vous cite) "jouer les troubles-fêtes", doit-on y voir une reconnaissance de la femme en progression?! ... ''conclue'' t-il

 

L'assujettissement de la conscience d'un homme ou d'une femme à une moraline religieuse [religion duelle] ou toute autre idéologie mortifère ne fait jamais preuve d'humanité –

Crab

Un lecteur sur le forum de C dans l'air F 5 m'écrit «Vous faites croire que dans votre pays les femmes sont libre et autonome» en faisant référence à un texte que j'avais écris et posté le 13 05 2010 à 12 Heures 51

 

Dans notre pays les femmes par la loi sont libres et autonomes – seule la pression essentiellement masculine exercée sur elles par la société et le pire se rencontre dans les milieux musulmans les cantonnent dans des positions sociales qui ne leur permettent pas réellement de choisir leur vie

Fin de l'extrait

 

Votre imam est loin de vous avoir éclairé car vous vous livrez continuellement à une entreprise de désinformation

 

Relisez ….''les femmes par la loi sont libres et autonomes'' ais-je écris

 

Par la loi cela veut dire que l'égalité hommes-femmes n'est pas encore installé dans les mentalités – d'où l'éradication à mener contre toutes les idéologies duelle - idéologies du refus de la mixité – notamment la pire de toute dans l'actualité par les exactions ou les pressions qui sont quasi quotidien venues des ''activistes musulmans''

Crab

 

Un lecteur sur le forum de F 5 C dans l'air m'écrit

Euh, vous contestez que Nietzsche, inspirateur d'Hitler, et Marx, inspirateur de Staline, Mao et Pol Pot, soient athées ? Difficile de suivre votre raisonnement, qui tente de faire des religions la source de tous les conflits. Je croyais bêtement que ceux-ci étaient souvent dus a des raison économiques, nationalistes, racistes ou ethnicistes, colonialistes, autonomistes, indépendantistes, expansionnistes. Qu'est-ce que les religions du moyen orient ou les religions monothéistes ont à voir dans les guerres multiples entre les Chinois et les Mongols, ou entre les Chinois et les Japonais ? Ou dans les guerres entre communistes athées chinois et bouddhistes tibétains? Fin de ses remarques

Exactement ce que l'on peut lire sur les sites religieux – pratiquer par tout bon pourceaux d'Épicure

Nietzsche ''inspirateur de Hitler'' élevé dans la religion catholique– Nietzsche lisez-le avant de répéter.... – il est de ceux qui se sont insurgé contre les théories raciales...

Marx un économiste et philosophe controversé certes mais ce n'est pas ce qui construit un Staline renouant avec les traditions primitives qui hantent encore la pseudo démocratie russe (1) encore de nos jours -Staline le chef identifié à la divinité – '''on'' peut dire la même chose des Mao et Pol Pot car les religions d'extrême orient qui les ont imprégnés sont aussi duelle [donc pas seulement les monothéismes]

Quand à l'athéisme c'est l'incroyance donc une façon à être qui ne peut s'apparenter en aucun cas à la déification d'un chef [de surcroit masculin (rire)] ''petit père des peuples'' ou autres dictateurs ni des ''meilleurs chefs religieux des théocraties actuelles''

  1. Plus de 80 journalistes assassinés

Staline compte parmi les pire dictateur mais à sa place aux cotés parmi les pires figures religieuses de l'inquisition...

Le recours par Staline aux symboles de la religion orthodoxe est connut de tous et parfaitement identifié par les historiens

La forme liturgique dudit Serment rappelle ses années passées au séminaire lieu de sa formation – c'est en cela que cette influence religieuse lui fera ''instituer'' la notion de repentir imposé à ses opposants ou ennemis politiques – sans qu'a ses yeux cela suffise – pour lui par définition – même pardonné- un péché reste un péché – c'est rien de moins que le recours au concept d'hérésie utilisé en politique

Donc Staline n' avais pas pour point de repère un des modes de pensée de l'athéisme ni encore moint ceux d'un incroyant

Prenez la peine de lire de Moshe Lewin  Le Siècle soviétique
Une coédition Fayard/Le Monde diplomatique, 2003

Le stalinisme et le syndrome de l’hérésie

Cela vous évitera d'écrire sans Savoirs Crab

 

Plus loin ce même lecteur ajoute

Du point de vue massacres de masse et génocides, nos sociétés actuelles battent leurs ancêtres à plate couture, et spécialement les sociétés communistes athées. Cela a démarré avec le génocide des cathos en France par les révolutionnaires français. C'est à quels dieux que les athées offrent ces sacrifices humains? Fin de ses inepties

Il n'y a pas lieu de comparer un génocide à un autre – ce n'est pas une compétition- il est certain que l'on tue plus de gens avec des bombes plutôt qu'a l'arme blanche...

La révolution et ses idéaux n'aurait jamais vu le jour sans la pensée d'aristocrates qui d'un siècle à l'autre ont été parmi les premiers à contester l'association Roi-Dieu

La révolution c'est la naissance de la citoyennetéle nous- et les dérives de certains au pouvoir n'ont rien à voir avec ''les droits de l'homme'' que pour ma part je préférerais remplacer par ''les droits de l'humain'' – mais pour cela il faudra attendre non pas que ''des hommes de bonne volonté'' mais des ''personnes de bonne volonté'' s'en charge

 

Aucune déclaration de Staline ni aucune donnée ne permet péremptoirement d'affirmer qu'il était athée

Seulement je n'ignore pas que dans l'athéisme il y a plusieurs modes de pensée – c'est pour cela que souvent je rappelle que je me situe incroyant refusant ainsi l'appartenance à une des idéologies identifiées comme conventuelles dans l'athéisme

Je me réfère aux faits - le système politique de Staline est fondé sur le principe de l'inquisition religieuse et justifie l'emploie de la notion de culte – le ''culte du parti'' – soit la chasse entreprise et institutionnalisée aux hérétiques

Je cite ici Georges DUBY qui a étudié l’hérésie [spécialiste du moyen-âge]

"On a vu que l’orthodoxie suscitait l’hérésie en la condamnant et en la nommant. Mais il faut ajouter enfin que l’orthodoxie, parce qu’elle punit, parce qu’elle poursuit, met en place tout un arsenal, qui vit ensuite son existence propre, et qui souvent même survit longtemps à l’hérésie qu’il devait combattre. L’historien doit considérer avec la plus grande attention ces institutions de dépistage et leur personnel spécialisé, souvent constitué par d’anciens hérétiques qui se rachètent.

L’orthodoxie, parce qu’elle punit et qu’elle poursuit, installe également des attitudes mentales particulières, la hantise de l’hérésie, la conviction chez les orthodoxes que l’hérésie est hypocrite, qu’elle est masquée, et, par conséquent, qu’il faut de toute force et par tous les moyens la détecter. La répression crée d’autre part, comme instrument de résistance et de contre-propagande, des systèmes de représentation divers qui continuent très longtemps à agir [… ]. Pensons également, beaucoup plus simplement, à l’utilisation politique de l’hérésie, du groupe hérétique traité comme bouc émissaire, avec tous les procédés d’amalgame momentanément souhaitables.» Fin de citation

La stratégie des églises de combat de l'hérésie est évidente tout au long de l'histoire et est à mettre en parallèle avec le mode gouvernance d'un Staline

L'apostasie dans les pays qui se réclament de l'islam est de la même nature ou du moins la seule différence qui subsiste entre les gouvernances musulmanes et stalinienne c'est que les staliniens férocement ne permettaient aucune opposition à leur secrétariat mais eux fichaient la paix aux femmes – ce qui démontre que pour les religieux rien n'arrête ''le progrès'' – en Iran l'on met à mort par pendaison les ennemis de dieu et rien n'est accepté des femmes ni venant des femme

 

Ce même lecteur ajoute « Vous savez pourtant qu'il y a pas mal de gourous athées, et donc d'écoles athées, dont certaines sont incompatibles avec les autres ? Un Feuerbach, un Nietzsche, un Comte, un Freud, un Marx, pour ne citer qu'eux, se sont fabriqué un athéisme qui collait avec leurs idéologies respectives. On part d'une idéologie sociale, politique, économique, etc.. et on se fabrique un athéisme sur mesure, parce que la religion ne convient pas ou contredit l'idéologie. On prétendra alors que la religion est bonne pour les esclaves (Nietzsche) ou est l'opium du peuple (Marx) ou est dépassée (Comte).

D'ailleurs, l'athéisme ne repose sur rien de construit, sur rien de rationnel. Ses dogmes d'absence de cause à notre monde, et d'absence de sens de notre monde, ne découlent d'aucune observation des faits et de la réalité de notre monde. Un adepte de l'athéisme tape sans arrêt sur le monothéisme (cause unique au monde, et sens de ce monde), c'est tout ce qu'il sait faire, car l'athéisme ne repose que sur ça, la négation du monothéisme
» Fin de son propos

 

Une opinion n'a pas valeur de démonstration


Il ne suffit pas de citer des noms comme [ Un Feuerbach, un Nietzsche, un Comte, un Freud, un Marx] Il faut produire des extraits de textes [et les sources] et la critique correspondante sinon cela ne peut-être considéré comme pièces portées au débat

Quand à l'incroyance votre remarque démontre que vous ne prêtez aucune attention à ce qui s'écrit – L'incroyance c'est le principe de tout vérifier donc le contraire de la crédulitéd'exiger une démonstration pour faire la preuveet non pas de proposer une idéologie de remplacementmais bien de pratiquer l'expertise de toute théorie – de valider exclusivement toutes propositions vérifiées

22 Mai 2010 - Crab Suite - http://laiciteetsociete.hautetfort.com/55-la-pensee-2/

 

Un lecteur m'écrit - [23 Mai 2010]

« ...En critiquant le père biologique vous voulez détruire la famille et le mariage» Fin de sa remarque

Le mariage en Suède (15.7%), de l’Espagne (24.8%) ou du Japon (35.6%). Les hommes se marient de plus en plus vieux avec une moyenne de 31.6 ans, 2.5 années de plus qu’il y a dix ans. Les femmes sont autour de 28.7 ans

Hypocrisie ou inconscience?

La question peut-être posée aux ''fous d'enfants'', n'est-ce pas plus égoïste de leur part de vouloir procréer dans ce monde où la haine domine largement-où la vie est impossible pour la plupart et la survie majoritairement menacée sur la majeure partie du globe?

Ne serait-il pas plus intelligent, de faire preuve d'amour des enfants, de parrainer ou d'adopter des orphelins?

Suite - http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-conflit-la-femm...

 

25 Juin 2010 - Un lecteur me dit: «Savez-vous que Voltaire était antisémite...» Fin de l'extrait de son courriel

OUI

Voltaire était non seulement antisémite - mais aussi profondément déiste – il remplaçait ''dieu'' par le mot nature – mais pire encore ce cabot de salon considérait que l'athéisme ''c'était bon pour l'aristocratie*, mais pas pour le peuple – en outre on lui doit la falsification, la dénaturation des textes critiques de la religion et anticléricaux de l'Abbé Jean Meslier


La France n'est pas le pays de Voltaire, mais une nation dont les valeurs se fondent sur la poursuite de la pensée – le refus quand ''on'' ne sait plus comment savoir, de le remplacer par toutes sortes de croyances mais bien de continuer de penser
Crab

* Je n'oublie pas pour autant que sans les essais de bon nombre d'aristocrates il n'y aurait probablement jamais eu ni de démocratie ni de république...

P.......

Un lecteur me dit [le 28 Juin 2010];
«Votre parallèle avec le Renard de la fable peut se lire de deux façons :
1) le croyant regarde d'en bas le raisin (l'idée que le monde serait compréhensible par ses propres ressources intellectuelles) avec convoitise mais s'en détourne car cette compréhension rationnelle lui semble trop difficile, il reste donc avec sa religion.
2) l'athée regarde d'en bas le raisin (l'idée qu'une puissance supérieure existe et pourrait l'aider) avec convoitise mais s'en détourne car cette relation affective supérieure lui semble incompréhensible. Il reste avec sa rationalité. »
Fin de sa proposition

Cher lecteur

Décidement tout est affaire de ''raisins blancs transparents de crystal''

L'athée, contrairement à ce que vous dites, je vous cite «l'athée regarde d'en bas le raisin (l'idée qu'une puissance supérieure existe et pourrait l'aider) avec convoitise mais s'en détourne car cette relation affective supérieure lui semble incompréhensible. Il reste avec sa rationalité. » Fin de votre remarque

Donc contrairement à ce que vous avez écris l'incroyant regarde le raisin, se pose la question, comment l'atteindre, ne pouvant pas y parvenir, il se dit qu'il finira bien par y arriver – mais pour cela il lui faut continuer d'y réfléchir, et ne vois pas le moindre intérêt parce que dans l'immédiat, il n'a pas la solution, de s'en remettre à une croyance pour toute explication de son ''impuissance'' [impuissane - entre guillemets]

L'athéologie est une langue expression d'une religion au sens de relier – qualifiée de religion de l'Éthique – ais-je souvent eu l'opportunité de l'Écrire

Athéisme: Point de départ moral

Pourquoi devrais-je croire?

Comment penser

Théologisme: Point de départ immoral

Quoi penser – [ou] - faire accroire – tu dois croire –

A bientôt Crab

P......" vous me disiez que je ne veux pas sortir de ma rationalité"... Fin de votre remarque

Rationaliser, expression dont vous semblez considérer que c'est une pathologie de l'athéisme – moi je pense exactement le contraire...

Rationaliser c'est quoi?

C'est exactement ce que font les moraline religieuses en présentant comme seul modèle de vie ''la famille'' jusqu'à hiérarchiser comme l'avait fait Napoléon dans son code civil misogyne eut égard à la religion faisait du père ou du mari le chef de la femme, que l'on trouve encore en vigueur dans les ''codes de l'infamie'' dans les pays musulman

Contrôler la sexualité et faire du biologique le lien prédominant à l'affect que l'on doit à l'enfant, c'est exactement ce que ne cesse de proposer la moraline des religions duelle

La vie de l'esprit, la spiritualité n'est pas le socle des religions puisqu'elles veulent rationaliser par le contrôle la vie sexuelle et affective des personnes – et le tout pour ''plaire'' ou assujettir les gens à une sorte d'anthropomorphisme – une construction imaginée par quelques phallocrates pour contrecarrer la nature

Qui donc rationalise?

A bientôt Crab

Réponse à Sara son post du 27 juillet 2010

sur le site ''La question : Actualité''

Les évêques français favorables au voile islamique !

5 février 2010 par La Question

Sara m'écrit «moi je suis une convertie, je suis née dans une éducation athée et le suis devenue musulmane à l’âge de 21 ans... » Fin de l'extrait

Il n'y a pas ni ne saurait y avoir d'éducation athée – l'athéisme c'est tout simplement continuer de penser – c'est penser par sois-même sans référent ou gourou

J'ajoute que la plus belle forme humaine est la nudité – l'être humain n'a pas de plus belle robe – l'impudeur c'est le manque de retenue, comme par exemple prétendre que l'autre est indigne de voir la chevelure d'une femme [...tiens tiens – pourquoi pas celle des hommes (rire)...]

Femmes considérées comme des mineures

En ce qui concerne la condition des femmes sous lois islamiques - Les femmes arabes du Maghreb, du proche orient, du moyen orient et d'Iran ont surnommé ''les codes de la famille'' – les codes de l'infamie -

A propos d'Aîcha

D'autres part tout individu adulte sain de corps quand il regarde une fillette dans les yeux ne songe pas un instant ni à l'épouser ni à la mettre dans son lit – il n'y a guère que de vieux gourou ou chef de clan pour se permettre de telles horreurs sans la moindre pudeur

Quand à mes informations contrairement à ce que vous avez écris, je cite mes sources – les hadiths – vos salades ne me ferons jamais admettre comme preuve de moralité que l'on épouse une fillette – que des hadith s'efforcent à noyer le poisson reste vaines tentatives car dans leurs textes toutes les contradictions sont facile à repérer pour peu que l'on fasse un petit effort d'analyse

Crab 14 Août 2010

 

Un lecteur H....... N.... m'écrit

« Le communisme dont l’idéologie est le matérialisme athée, fut une page terrifiante de l’Histoire humaine. Le matérialisme est une barbarie » -Fin d'une remarque sans fondement

L'athéisme c'est être prochoix et considérer l'universel comme la négation des singuliers

L'athéisme correspond à toute philosophie qui ne matérialise pas la volonté de domination; soit très exactement à l'opposé des religions duelle qui elles prônent la soumission et favorisent ainsi les hiérarchies artificielles [monarchies, dictatures blanches ou rouges, ou encore des théocraties] et entérinent la suprématie de l'homme sur la femme

Le communisme comme le stalinisme ne diffère en rien de n'importe qu'elle autre croyanceToutes les croyances génèrent des pathologies.    Crab 17 Août 2010

Un lecteur m'écrit en revenant pour la troisième fois sur le fait que pour lui l'idéologie communiste est le mal absolu... curieusement ne cite pas le nazisme...et il ajoute que seule la religion est la vérité absolue succeptible de faire vivre en paix les peuples. Fin de l'extrait de ses propos

Surprenante '' paisibilité '', le Liban au plus haut niveau de l'État vient de censurer un feuilleton Iranien anti-christ ou chrétien... Les religieux ne cesseront jamais de se faire la guerre - car toutes les croyances génèrent des pathologies - le jour où dans ces pays rétrogrades l'incroyance sera admise la citoyenneté aura triomphé - ce n'est même pas hélas pour après-demain...

Clonage; communisme et nazisme

La réalité comme vous dites est bien plus complexe que le clonage des esprits par la religion...la réalité c'est le contraire de l'universel tel que le propose les religieux, les communistes ou chefs de théocraties de toutes confessions qui ont un point en commun celui de nier les singuliers

La spiritualité c'est la vie de la conscience et les religions n'en ont pas le monopole ...pire les atteintes à la liberté de conscience par les religieux ne diffère en rien des procédés communistes au regard des tentatives d'endoctrinement des enfants dès leurs plus jeunes années...

Staline et Hitler ont été éduqués dans la religion – l'apprentissage des textes religieux cela faisait parti des examens que devait passer Staline...et pour Hitler, inutile de rappeler les prières antijuives des catholiques...

Un incroyant [comme tous ceux que je connais...où que le lis] car il semble que vous ayez du mal à comprendre est une personne qui se livre [en permanence] à la critique théorique de toute les théories

Comment faut-il vous dire qu'un incroyant au contraire des communistes, des dictateurs ou théocraties ne prétend pas détenir la vérité?

Comment faut-il vous dire qu'un incroyant quand il ne sait pas ''comment savoir'', ne met pas une croyance à la place?...Mais continue de penser... Crab 20 Août 2010

-

Forum ouvert le 24 Novembre 2010 sur e marrakech

-

Suite au déclarations de; …. Abdellah Taïa qui vient de gagner, récemment, le prix de Flore 2010 pour son roman "Le jour du roi" s'exprime sur divers sujets...

 

Forum ''e marrakech le quotidien Maghrébin qui érige en système la censure

-

Extrait rédigé par Azz qui se préoccupe de mon futur: «...son compte sera régler par son Créateur.

Il a la peur au ventre …» Fin de l'extrait

-

[ MDR ]

Rien ne peut-être créé à partir de rien

-

Ceci dit ''régler son compte'', n'est-ce pas humain, trop humain?

-

Humain, bien trop humain, comme sur cette page de votre '' forum '' la mise en pratique de la censure, ''comme il se doit '' - y compris jusqu'à faire des coupes dans mes textes,de les mutiler en ne livrant que de petits fragments d'une part et d'autre part les injures à la personne pratiquée par '' de bons croyants '' – Grand témoignage de la qualité du sens du débat d'idée...

Le 03/12/2010 05:59 , Visa m'écrit « " La religion ne serait donc qu'une folie collective" ? » Fin de son propos

Quand ''on'' ne sait plus ''comment savoir'', le remplacer par une croyance, c'est ''décider'' de vivre dans l'illusion ...inculquer cette croyance aux enfants cela s'appelle de l'endoctrinement et non les aider à apprendre à penser...

Confondre le judaïsme,  p { margin-bottom: 0.21cla chrétienté et l'islam avec les juifs, les européens, les arabes, les iraniens et autres populations est ''une expression'' du racisme ordinaire - soit le plus répandu en France parmi les extrémistes religieux mais ce racisme est propre à la majorité des interventions des internautes arabo-musulman écrivant sur les forums maghrébins

Une religion n'est pas un race...

Ce qui domine, chez les extrémistes de toutes les confessions [ hors le judaïsme *], c'est bien sûr l'antisémitisme

La proportion d'ennemis de la liberté d'expression [ en 2010 ] sur les forums en ligne algérien est moins désastreuse depuis peu

On lit des messages où clairement est affirmé le ras-le-bol des religieux – oui j'ai bien écris ''religieux'' – mais aussi des islamistes...

-

* Le racisme des orthodoxes du judaïsme est aussi une réalité – mais c'est le propre des religions de générer des pathologies

Crab 03 décembre 2010

 

Notes

BIBLIOGRAPHIE

Sur le fait religieux écrits par des universitaires [non religieux]: - "Pour en finir avec Dieu", de Richard Dawkins, biologiste anglais spécialiste du darwinisme - ''Cours accéléré d'Athéisme'', de Antonio Lopez Campillo - ''Les religions face aux femmes", de Ariane Buisset

 

22/03/2010

Le monothéiste et l’Araignée

araignee-14.jpg

Image numérique - Crab -

Conte pour les enfants

Le monothéiste et l’Araignée

A lire sous un pin parasol et non à l’ombre d’une chapelle

Il était une fois

Vivait un '' homme '' dans une grotte profonde, d’un noir sombre -Noire, noire, noire, la lumière semblait lui parvenir, enfin plutôt une faible, bien faible lueur

Peut-être tout au plus quelques ombres ou légers reflets parvenaient à recouvrir la surface déformée par les reliefs rocailleux des parois de la caverne

Du plus loin du fond de la caverne il clamait qu’il savait tout, tout tout tout

Roi dans l’obscurité, chercher à sortir du néant  -  N’était-il pas si bien, si bien dans son antre ?

Seul sans contradicteur, en paix, si ce n’était près de la sortie de la caverne en guise de passage une toile, bien plus vaste que le WEB ; Une toile de conception à la fois concentrique et rayonnante

Toile parcourut par un être qui lui parut étrange, toujours à s’employer jour après jour, à tisser sa toile pour offrir, parait-il le meilleur du web

Notre homme n’osait pas trop s’approcher, cet être n’avait-elle pas huit pattes ?

N’avait-elle pas un regard à la fois simple et complexe - Par cette étrangeté de la nature il fut quelque peu ébranlé et surtout, de plus n’en crût pas ses yeux

Néanmoins il tendit à vouloir s’approcher, toutefois en prenant garde de bien détourner la tête, notre homme s’inquiétait d’étranges lueurs perçues, avec peine, par delà l’horizon de la toile

Voir l’eut entraîné à sortir de la grotte, mais comment franchir la porte sans passer par la toile, il se sentait sans savoir, n’ayant du fond du gouffre jamais connut la lumière, d’où son désarroi grandissant

A chaque pas cette exigeante créature lui demanderait ses raisons et peut-être les valideraient au fur et à mesure qu’il avancerait, mais rien n’était moins sûr

N’était-il pas suffisamment bien, peut-être même par trop droit dans ces bottes pour courir un tel risque au point de s’engluer ?

Devrait-il se rendre à la raison ? Par exemple se chausser plus léger - Plongé dans cet affreux dilemme, désorienté, l’angoisse s’empara de lui, à ce moment, plus fort que jamais auparavant

Se demandant s’il n’était pas mieux pour lui de rester séculairement réfugié dans le monde virtuel, son monde qu’il lui semblait bien connaître

C’est ce qu’il fit et il y est encore

Crab -  07 07 2007

Note

Allégorie de Platon

Représente-toi donc des hommes qui vivent dans une sorte de demeure souterraine en forme de caverne, possédant, tout au long de la caverne, une entrée qui s'ouvre largement du côté du jour; à l'intérieur de cette demeure ils sont, depuis leur enfance, enchaînés par les jambes et par le cou, en sorte qu'ils restent à la même place, ne voient que ce qui est en avant d'eux, incapables d'autre part, en raison de la chaîne qui tient leur tête, de tourner celle-ci circulairement. Quant à la lumière, elle leur vient d'un feu qui brûle en arrière d'eux, vers le haut et loin. Or entre ce feu et les prisonniers, imagine la montée d'une route, en travers de laquelle il faut te représenter qu'on a élevé un petit mur qui la barre, pareil à la cloison que les montreurs de marionnettes placent devant les hommes qui manuvrent celles-ci et au-dessus de laquelle ils présentent ces marionnettes aux regards du public.

- Je vois ! dit-il.
- Alors, le long de ce petit mur, vois des hommes qui portent, dépassant le mur, toutes sortes d'objets fabriqués, des statues, ou encore des animaux en pierre, en bois, façonnés en toute sorte de matière; de ceux qui le longent en les portant, il y en a, vraisemblablement, qui parlent, il y en a qui se taisent.
-Tu fais là, dit-il, une étrange description et tes prisonniers sont étranges !
-C'est à nous qu'ils sont pareils ! répartis-je. Peux-tu croire en effet que des hommes dans leur situation, d'abord, aient eu d'eux-mêmes et les uns des autres aucune vision, hormis celle des ombres que le feu fait se projeter sur la paroi de la caverne qui leur fait face?
- Comment en effet l'auraient-ils eue, dit-il, si du moins ils ont été condamnés pour la vie à avoir la tête immobile ?
- Et à l'égard des objets portés le long du mur, leur cas n'est-il pas identique ?
- Évidemment ! (...)
-Et, si en outre il y avait dans la prison un écho provenant de la paroi qui leur fait face ? Quand parlerait un de ceux qui passent le long du petit mur, croiras-tu que ces paroles, ils pourront les juger émanant d'ailleurs que de l'ombre qui passe le long de la paroi ?
- Par Zeus, dit-il, ce n'est pas moi qui le croirai !
- Dès lors, repris-je, les hommes dont telle est la condition ne tiendraient, pour être le vrai, absolument rien d'autre que les ombres projetées par les objets fabriqués.
- C'est tout à fait forcé ! dit-il.
- Envisage donc, repris je, ce que serait le fait, pour eux, d'être délivrés de leurs chaînes, d'être guéris de leur déraison, au cas où en vertu de leur nature ces choses leur arriveraient de la façon que voici. Quand l'un de ces hommes aura été délivré et forcé soudainement à se lever, à tourner le cou, à marcher, à regarder du côté de la lumière; quand, en faisant tout cela, il souffrira; quand, en raison de ses éblouissements, il sera impuissant à regarder lesdits objets, dont autrefois il voyait les ombres, quel serait, selon toi, son langage si on lui disait que, tandis qu'autrefois c'étaient des billevesées qu'il voyait, c'est maintenant, dans une bien plus grande proximité du réel et tourné vers de plus réelles réalités, qu'il aura dans le regard une plus grande rectitude ? et non moins naturellement, si, en lui désignant chacun des objets qui passent le long de la crête du mur, on le forçait de répondre aux questions qu'on lui poserait sur ce qu'est chacun d'eux ? Ne penses-tu pas qu'il serait embarrassé ? qu'il estimerait les choses qu'il voyait autrefois plus vraies que celles qu'on lui désigne maintenant ?
- Hé oui ! dit-il, beaucoup plus vraies !
- Mais, dis-moi, si on le forçait en outre à porter ses regards du côté de la lumière elle-même, ne penses-tu pas qu'il souffrirait des yeux, que, tournant le dos, il fuirait vers ces autres choses qu'il est capable de regarder, qu'il leur attribuerait une réalité plus certaine qu'à celles qu'on lui désigne ?
- Exact ! dit-il.

Platon, La République, Livre Vll, 514a-515e

Suite

HYPATIA

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tu-aimeras-ton-pro...



 


21/01/2010

Conseil féminin de la fatwa

C F C M.jpg

 C F C M (du) ; et des hommes...

 

Ville lumière – Islam -

Dans la grande mosquée réunion en assemblée plénière des muftias de la plus haute autorité du Conseil Féminin du culte musulman et de la fatwa

La guide suprême: Misandrie [MI]

Muftia: Amane [AM]

Les autres Muftias ne prendront pas la parole mais participeront, une fois définies, au vote des fatwas

 

Misandrie, la guide suprême prend la parole

Notre passion des hommes est devenue à ce point exacerbé et ancrée en nous femmes musulmanes qu'il nous faut désormais d'autorité prendre des mesures. Muftia Amane, toi qui est notre spécialiste du droit que peux-tu nous proposer ?

 

AM-

La situation est-elle que la dignité de l'homme exige désormais qu'il porte la burqa ou le niqab car nous devons toujours laisser le choix. Après tout mes chères sœurs les hommes n'en sont pas néanmoins des êtres humains comme les autres

 

MI-

Des être humains c'est vite dit mais bon poursuit Amane

 

AM-

Je soumet ici une modeste proposition à mes sœurs. Que les hommes portent la burqa

 

MI-

Ça me plait '' on '' t'écoutes

 

AM-

Au préalable convenons que nos sœurs de peu de foi ou même pour certaine sans foi ne sont pas différentes des '' femmes occidentale ''

 

Les muftias en chœur

C'est vrai !!! Allah est grand !

 

AM-

Force est de rappeler que la femme est concupiscente, tout entière la proie de pulsions condamnables. Son corps aspire à celui de l'homme. Ne dit-on pas toujours que l'homme est infidèle, mais avec qui il trompe sa femme, je vous le demande ?

 

Les muftias en chœur

Allah est grand !!!

 

AM-

Faire porter la burqa aux femmes plutôt qu'aux hommes est une erreur d'interprétation des lois divines

 

Les muftias en chœur

Allah est grand !!!

 

AM-

Même derrière un grillage ou la fente du niqab, les yeux de la femme restent libres, elle continue de voir par cette ouverture certes limitée et pour les hadiths de se dire qu'il faudrait l'obturer mais voilà dans le cas de se demander '' - qui s'occuperait des enfants ? ''

 

MI-

Je ne savais pas que Laurent FABIUS était musulman...

 

AM-

Même enveloppée du voile intégral la femme peut encore se livrer aux pires débauches mentale. C'est pourquoi mes sœurs nous devons mettre fin à cette situation et s'en remettre fidèlement à la parole de Allah

 

Les muftias en chœur

Allah est grand!!!

 

AM-

Même en burqa, justement parce que voilée et masquée, elle peut en toute liberté contempler les bras que montrent laisse voir les maillots de corps, les poitrines mâles torses nus sur les chantiers ou à la plage, les pieds nus sur le sable

 

MI-

Oui, nous le savons toutes d'où nos inquiétudes

 

AM-

Les sportifs aux fesses agiles et leurs les jambes conquérantes, les visages nobles des vainqueurs. L'homme croit nous avoir mis à l'abri de tout danger dans notre prison portative de la burqa. C'est au contraire accorder aux femmes voilées une liberté mentale licencieuse la plus scandaleuse

 

MI-

Oui mais qu'est-ce que cela changera si l'on exige des hommes de porter à notre place la burqa ou le niqab ?

 

AM-

Cela changera tout! L'homme en burqa brisera net les élans pervers de la femme. Ces yeux brillants, qui transpercent le voile le plus épais, se heurteront à un mur. Ainsi frustrée durant la journée, elle n'en sera pas moins en rentrant le soir dans son foyer que plus portée à rester le champ de labour de son époux

 

MI-

Bien vu c'est bien pour cela que nous craignons '' qu'un jour '' Allah nous demande des comptes

 

Les muftias en chœur

Allah est pardonneur ! Allah est grand !!!

 

MI-

Bon d'accord l'homme porterait donc la burqa ou le niqab mais comment devrons nous les femmes nous habiller ?

 

AM-

Tout en revenant à la parole de Allah nous nous devons d'être pédagogique et faire prendre conscience à la femme musulmane ce qu'elle est et lui permettre de se remettre en question

 

MI-

C'est Allah qui le veut ainsi, grâce soit rendue à Allah!

 

AM-

La femme se rendra dans la rue avec des atours aguicheurs qu'elle saura parfaitement choisir. Se comparant aux autres femmes futiles, comme si elle se voyait dans un miroir, elle comprendra à quel point elle est indécente et cela la détournerait de toutes les tentations malsaines de séduire l'homme

 

MI-

C'est clair, dans votre madrassa vous aviez des cours de psychologie, indispensable quant '' on '' fait des études du droit musulman, mais dis-nous Amane, comment va réagir l'homme porteur de la burqa ?

 

AM-

Oui notre professeur insistait beaucoup sur ce point et nous répétait souvent que Allah est le plus grand le seul psychologue. Qu'il n'y a de psychologue que Allah

 

Les muftias en chœur :

Il n'y a de dieu que Allah ! Allah est le plus grand-Allah est seul dieu !

 

AM-

L'homme porteur de la burqa c'est là le vrai sens de la parole divine se verrait conforter dans sa supériorité, car cette exposition de la masculinité ne saurait lui nuire, il n'est dit nul part dans le coran que Allah a créé l'homme libidineux, violeur par nature ni d'autre part plus faible que la femme devant ses désirs

 

MI-

Ne dit-on pas '' souvent femme varie '' ?

 

AM-

Eh oui, donc il faut respecter le message du prophète et protéger l'homme des désirs sauvages de la femme. N'est-il pas de notre devoir à nous les muftias de ne pas abandonner les fils de l'homme aux soins de la femme ?

 

MI-

Je comprends vous voulez protéger le foyer de l'homme de la loi édictée par des hommes qui n'ont pas sut interpréter correctement le message divin, pour qu'il puisse en toute sécurité prendre en charge ses nourrissons, de les langer , les nourrir, les soigner, les emmener à l'école

 

AM-

Oui je vous le dis mes sœurs sous burqa l'homme sera conforté dans son incontestable supériorité. Il saura, dans les autres burqas, reconnaître les hommes pieux et respectueux de la loi, et ainsi renforcera nécessairement la belle et indispensable communauté masculine

 

Les muftias en chœur

L'homme est fait pour la burqa, Allah est grand !!!

 

AM-

Vous aurez compris mes sœurs qu'il faut repousser cette idée absurde de mécréants qui ne reflète en rien le message divin qu'il faudrait voiler les femmes pour que les hommes ne soient pas portés à désirer celles d'autrui

 

MI-

C'est bien mon avis ce sont les hommes qu'il faut préserver des femmes dont désormais la perversité n'est plus à démontrer, les décourager, ne plus laisser à ces perverses la possibilité ni même la tentation de leur sauter sur le râble ! Et nous femmes nous savons de quoi nous parlons

 

AM-

Le paradoxe, voyez-vous mes sœurs, cela donnerait raison à Élisabeth BADINTER qui reprochait à quelques uns des mouvements féministes '' occidentaux '' de faire '' Fausse route ''

 

MI-

C'est à dire _ _ tiens cela me rappelle quelqu'un mais je me souviens plus de qui...

 

AM-

Oui, je vois c'est d'un animateur de la télévision auquel tu pense, qui semble-t-il, en tous cas jusqu'à présent, s'est bien gardé de l'inviter pour donner son point de vue sur les voiles

 

MI-

Bon peu importe mais quel rapport ?

 

AM-

Le message divin remis au centre de la loi il n'y a plus guère besoin de se préoccuper de parité

 

MI-

Oui mais la parité n'est-ce pas là essentiellement une préoccupation de '' femme occidentale '' ?

 

AM-

Pas du tout l'homme porte la burqa, il reste à la maison puisque '' invisible '' aucune femme n'est plus en mesure de lui sauter dessus pour consommer l'œuvre de chair

 

MI-

Certes, certes mais certaines '' féministes occidentales '' tiennent à la parité, tu y pense ?

 

AM-

Elles font ''Fausse route'', la parité dans l'avenir n'a pas d'autre but que de ''sauver les hommes''

Pendant que l'homme s'occupe du foyer les femmes durant ce temps là, moins perverses devenues par la force des choses, pourront extérioriser leurs agissements et s'en iront piailler dans les assemblée, donc la parité ne sera plus de mise

 

MI-

Allah est grand! Le plus grand! Allah avait tout prévu, merci Amane de nous avoir fait une interprétation correcte du message que l'ange Gabriel avait transmis à notre prophète, je propose que nous votions le port de tous les voiles par les hommes

 

La fatwa, dans son essence divine fut votée à l'unanimité par toutes les muftias, aussitôt promulguée, transmise aux médias

 

Le lendemain ce fut un délire sans précédent dans la presse, le MRAP, SOS racismes et '' Le Pèlerin Malgré Lui '', en pleines pages d'annoncer allègrement le retour de dieu et la fin de la discrimination qu'il subissait quotidiennement

En gros titre '' Dieu n'est pas misogyne mais misandrique '' lit-on ça et là. [ C'est clair instantanément les rédactions ont tout compris ]

Sur les écrans voir que quelques uns des présentateurs ou présentatrices de J T à l'annonce de la nouvelle tomber spontanément à genoux en levant la tête vers le ciel. [ enfin nous allons pouvoir décomplexés produire une saine information, commencer chacune de nos phrases par dieu à dit ou suivant sa volonté et les finir par si dieu le veut ]

 

Christine BOUTIN en apprenant la nouvelle se serait exclamée '' je m'éclate, je m'éclate '', Éric RAOULT et Martine AUBRY rapporte le quotidien '' Témoignage à L'insu de son plein Gré '' auraient déclaré ensemble '' je le savais, je le savais ''...

Roland Dumas d'annoncer qu'il s'était trompé [ il était dans un jour '' père '' ] et Ardisson dire qu'il avait crût comprendre les femmes voilées, néanmoins cela ne remettrait pas en question sa vision du communautarisme

Fadela AMARA de rappeler quel avait été la première à dire qu' Allah aimait les femmes, et du coup son livre ne manquera pas de connaître le succès qu'il mérite...

Malek CHEBEL dire qu'il va être obligé de revoir sa copie, car ce qu'il avait pris, précise t-il, pour des lumières dans l'islam n'étaient en fait que de très naturel feu-follets

Nous vous laissons le soin lectrices-lecteurs sensibles, avertis d'apprécier ces commentaires rapportés par différends médias, dont vous trouverez ici ou là quelques phasmes … déclarations d'autres personnalités bien inspirées connues du grand public

 

Muftia: Féminin de mufti

Amane: signification de ce prénom; sécurité,immunité, invulnérabilité

 

Notes

En Inde, des femmes peuvent désormais édicter des fatwas et enseigner la charia

C'est une première dans l'histoire de l'islam. En Inde, des femmes peuvent désormais devenir muftis, et donc édicter des fatwas (décrets religieux). Pour former ces muftias, un établissement a ouvert ses portes le 21 septembre dernier à Hyderabad, dans le centre de l'Inde

 

Le voile avant l'Islam

L’odieux bricolage idéologique misogyne et sexiste constitué par les trois religions monothéistes est pratiquement mise en évidence dans ces quelques extraits suivant:

Dans la bible

Dans la Bible le voile apparaît plusieurs fois...ce qui prouve que le voile [et ''ses significations''] était antérieur aux premières rédactions du coran...et ne peut être dans ce même coran la conséquence d'une quelconque révélation [voir plus loin à Étymologie]

Extraits

Dans la bible, Genèse, chapitre 29, verset 25 suivant une traduction Louis Segond

25. Le lendemain matin, voilà que c'était Léa. Alors Jacob dit à Laban: Qu'est-ce que tu m'as fait ? N'est-ce pas pour Rachel que j'ai servi chez toi ? Pourquoi m'as-tu trompé ?

Ce passage [quelque peu hilarant] montre que Jacob ne pouvais pas reconnaître la femme ''qui lui était donnée'' car son visage était voilé

Dans le Nouveau Testament, Première épître de Paul aux Corinthiens, chapitre 11, verset 17 [dans une traduction Louis Segond]

 

  1. L'homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu'il est l'image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme


  2. 8. En effet, l'homme n'a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l'homme;
    9. et l'homme n'a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l'homme
    10. C'est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l'autorité dont elle dépend
    11. Toutefois, dans le Seigneur, la femme n'est point sans l'homme, ni l'homme sans la femme
    12. Car, de même que la femme a été tirée de l'homme, de même l'homme existe par la femme, et tout vient de Dieu
    13. Jugez-en vous-mêmes : est-il convenable qu'une femme prie Dieu sans être voilée ?
    14. La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c'est une honte pour l'homme de porter de longs cheveux,
    15. mais que c'est une gloire pour la femme d'en porter, parce que la chevelure lui a été donnée comme voile ?

 

Piqûre de rappel

Teglath-Phalazar Ier qui a décrété que '' Les femmes mariées qui sortent dans la rues n’auront pas la tête découverte. La concubine qui va dans la rue avec sa maîtresse(l’épouse)sera également voilée. La hiérodule (prostituée sacrée) qu’un mari a prise sera voilée dans les rues. Et celle qu’un mari n’a pas prise ira la tête découverte. La prostituée (non sacrée)ne sera pas voilée, sa tête sera découverte'' [12 siècles avant notre ère]

Étymologie

Au septième siècle de notre ère le mot voile n'existe pas dans la langue arabe [du coran]

 

Le mot arabe traduit en francçais par voile – son utilisation dans le coran

Sourate 36
YA-SIN (YA-SIN)
83 versets
Pré-Hégire

[.../...]

9. ...et nous mettrons une barrière devant eux et une barrière derrière eux; Nous les recouvrirons d'un voile : et voilà qu'ils ne pourront rien voir

Fin de l'extrait

Rien à voir avec un prétendu port de voile sur la tête   -  Crab

 

10 C F de la fatwa 2.jpeg

 

SORCIÈRES  ( des ) ; et du désir..

Faire passer les femmes pour des sorcières

Lire la suite sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-desir/

 

03/01/2010

Rien n'est fatal!!!

 

Bombes.jpg

Peinture numérique - Crab -

PATHOLOGIE (de la) ; et des attentats...

 

L'avant propos sera une question: Ceux qui ont une responsabilité publique [politiciens ou intellectuels], mettent t-ils réellement tout en œuvre pour que des individus parce que ils sont crédules, sans même discuter, ne puissent plus au nom d'une croyance [comme en Irak ou au Pakistan] se transformer en bombe humaine pour donner la mort autour d'eux?

 

Les causes du fondamentalisme :

Comment devenir un fou de ce que les croyants nomment ''dieu''
En prenant les textes religieux au pied de la lettre

 

Intégrisme :

Vouloir appliquer mécaniquement, sans la moindre réflexion ou remise en question les textes religieux, comportant de multiples erreurs historiques, d'une profusion d'anathème sadiques, sataniques et de réprobations publiques


Fondamentalisme :

S'imaginer ou croire qu'il faut appliquer strictement les principes dictés dans de vieilles langues mortes et de mythes ou légendes colportées et falsifiées par des ''scribes'' au service d'un pouvoir royal, d'un califat ou théocratie, constructeurs dans tous les cas d'une philosophie matérialiste de la volonté de domination

Les conséquences:

Depuis l'invention d'une fable sordide qui consiste à faire accroire à cette idée absurde de ''l'existence'' d'un au-delà, à la séparation de l'esprit [l'âme] et du corps qui conduit à la névrose prophétique, et, dans la vie quotidienne, à faire de sa vie et de celle des autres un enfer et justifie de porter la mort par des actes terroristes

La vie est présentée comme méprisable pour donner bonne conscience au croyant qui se transformera en bombe sans discuter...


Mépriser la liberté de conscience des enfants en les endoctrinant dès leur plus jeune âge... au lieu de les aider à apprendre non pas quoi penser mais comment penser

 

Alors que nous savons depuis longtemps que l'univers est sans limite, partir de là où nous sommes et voyager pendant des années lumières nous reviendrions dans tous les cas à notre point de départ, qu'il ne peut donc rien y avoir d'extérieur

Vouloir ignorer ce qui relève du simple bons sens; avant la vie il n'y a rien donc forcément après la mort il n'y a rien

Que l'âme est une invention religieuse; que nous disposons d'un inconscient dont dépend notre pensée [raison] n'en est que la continuation

Que notre esprit [la psyché] est une modalité de notre corps

 

Faillir:

Prétendre combattre exclusivement par des moyens policiers ou en opposant à une idéologie religieuse une autre idéologie religieuse [''ce n'est pas ça l'islam'', souvent entend-t-on dire dans l'actualité] ne prends pas sérieusement en compte le fait que nous avons affaire à des croyants

Pour ces derniers comme pour tous autres croyants dans l'au-delà, la vie sur terre n'est qu'un court passage et cette idée suffit pour motiver les extrémistes, les fondamentalistes, les intégristes ou les terroristes

Nécessité d'en finir par la critique radicale de ces croyances dans des propositions religieuses sans fondement.

Tout doit [ou devrait] être mis en œuvre pour faire entendre, comprendre qu'il n'y a pas d'au-delà ni quoi que soit après la mort

Sinon ce sera toujours et à toutes époques l'échec si l'on oublie que toutes les croyances génèrent des pathologies

 

Profils d'une même pathologie:

 

Profil du Persécuteur 

Se déclare stigmatisé quand au nom des valeurs de l'humanisme, chaque fois qu il se voit refuser par la société l'application de lois qu'il attribue à ce qu'il nomme dieu


Profil de la Victime 

Crie à l'atteinte à la liberté de conscience quand au nom de la laïcité elle se voit refuser le port des voiles pour les filles scolarisées ou la présence de femmes voilées dans d'autres lieux publics


Profil du Sauveteur 

Persuadé de détenir la vérité [comme tous les utopistes] il veut imposer l'endoctrinement des enfants dès leur plus jeune âge

 

Quoi penser ou comment penser:

 

C'est le choix; citations: («...aucune cause actuelle n’est à l’origine de la plupart des traditions sociales, culturelles ou religieuses. Sociologues et ethnologues ne trouvent presque jamais d’explication rationnelle, ni même d’histoire factuelle des usages. Partout à travers le monde, la réponse la plus fréquente à la question «Pourquoi faites-vous cela?» est «Parce que nos parents l’on appris de leurs parents et que chez nous on a toujours fait comme cela, et c’est donc bien de faire comme cela!».François Cavanna)

 

Nos actes quoi que l'on fasse seront toujours la cause de notre avenir, la question posée, depuis longtemps déjà, c'est doit-on considérer que toutes les croyances sont respectables sinon d'en faire la critique publique la plus radicale qui soit?

Crab.

Dernière minute:

Brève publiée dans ''Le Pèlerin malgré lui''.

les soixante dix vierges.

Suite à la recrudescence des attentats kamikazes en Irak et au Pakistan, les soixante dix vierges du paradis ont fait savoir qu'elles en avaient marre des cadences infernales, que le paradis n'est plus le paradis mais est devenu pire que la chaine d'une usine

Un moratoire aurait été déposé auprès du secrétariat de Allah

Parti d'une grève spontanée pour une durée non précisée, et cela aussi longtemps que la conditions d'un service minimum ne sera pas imposé pour une durée d'au moins mille ans


Lu sur un site islamiste:

Deux citations:

La première: «Nos fautes sont des dettes contractées ici et payables ailleurs. L'athéisme n'est autre chose qu'un essai de déclaration d'insolvabilité.» Victor Hugo

Ma réponse:

Simple proclamation d'une croyance dans l'au-delà. Nos actes sont la cause de notre avenir et cela durant toute notre vie

La deuxième: «Les athées n'ont jamais répondu à cette difficulté qu'une horloge [le monde] prouve un horloger [Dieu].» Voltaire

Ma réponse:

En tant qu'incroyant je constate que rien ne ne permet de démontrer que l'univers est une horloge puisqu'il est sans limite et n'en finit pas de son expansion. L'insolvabilité c'est de placer une croyance [dieu] sur ce que l'on n'est pas sur le moment capable de comprendre ou d'expliquer ni ''comment savoir''

 

Victor Hugo et Voltaire étaient déistes et ni l'un comme l'autre n'ont été capables d'expliquer ce qu'ils nomment dieu. Ils appartiennent au passé d'époques désormais révolues ou l'on se contentait de donner ''son opignon''

 

Pour Voltaire aimer quelques temps par Émilie du Châtelet reconnue pour la plus grande parmi tous les scientifiques de son époque par sa faculté à traduire et surtout à commenter Newton

Émilie sur la demande de Voltaire avait tenté de l'initier à la compréhension des données scientifique, mais n'y parvenant pas il y renonça rapidement. Ceci vaut bien l'explication de cela, c'est plus facile pour un Voltaire de se confiner dans le déisme...cela fait moins mal à la tête n'est-ce pas?

Dommage pour les islamistes, rien ne leur servira de prendre les chercheurs lecteurs [de leurs inepties] pour des illettrés.

Crab

31/12/2009

Piqûre de rappel

 

6400-EveAngeli.jpg

Affiche détournée par Crab

«La première fois que j'ai vu une femme nue, j'ai cru que c'était une erreur.»Woody Allen

 

PATRIARCAT (du) ; et des voiles...

Cachez-moi cette femme que je ne saurais voir

 

La burqa n’est pas un vêtement comme un autre. C’est un marquage des femmes en tant qu’êtres non libres

Des hommes, arabes, non suspects de racisme, le disent

 

Deux citations

Tahar Ben Djelloun

"Une femme enveloppée entièrement d’un voile noir, mains gantées de noir, et sur la fente, pour qu’elle puisse voir, elle a posé des lunettes noires. Un fantôme, une chose qui bouge à peine, mais ne parle pas. Une chose noire qui se meut à peine, mais dont on ne voit ni le corps ni aucun membre. Peut-être quelqu’un d’humain est là?"

Abdelwahab Meddeb

"Le visage couvert est retiré de la circulation urbaine comme de la relation intersubjective ou mystique. Aboli le visage qui est, selon Levinas, "le lieu d’une ouverture infinie de l’éthique". Le niqab ou la burqa, extension du hidjab, est un crime qui tue la face, barrant l’accès perpétuel à l’autre. c’est un tissu qui transforme les femmes en prison ou en cercueil mobile, exhibant au cœur de nos cités des fantômes obstruant l’entrée aux vérités invisibles du visible"   Fin des extraits de textes proposés par des intervenants arabes

 

Sur RTL [le 10 10 2009] Elisabeth Badinter

Extraits

Dit avec des mots disant son horreur, ce qu’elle pense de l’uniforme préféré des talibans: "une prison pour les femmes" et un signe de "discrimination féminine", n’hésitant pas, sur une question du journaliste, à affirmer, tranquillement et avec force, que la lutte contre la burqa et la lutte contre le voile c’était la même chose.

’’porter le voile, c’est non seulement un signe terrible d’incivilité, mais aussi d’impolitesse", puisque c’est, forcément, ne pas faire ce qu’exige "le respect minimum de l’autre, à savoir lui montrer son visage" et elle a pris l’exemple des accompagnatrices voilées de sorties scolaires, qui constituent "un exemple inacceptable donné aux enfants", mais c’est aussi refuser l’intégration car "nous avons un devoir, celui d’enseigner à ceux qui viennent vivre dans notre pays non seulement la langue mais aussi ses valeurs"

"c’est elles qui s’excluent!", rappelant que nous étions là pour donner à nos enfants le signe de NOS valeurs et que vouloir devenir Français, c’est, obligatoirement, vouloir CES valeurs… parce que l’on ne peut pas avoir rejeté, il y a quelques années, le spectacle des Afghanes voilées, "cette horreur" et "laisser ÇA s’installer en France"

''l’injustice, c’est la prison réservée aux femmes; la discrimination c’est celle qui oblige un des sexes à se cacher; la démocratie c’est préserver l’héritage des lumières; la liberté individuelle c’est celle de ne pas imposer à quiconque la vue d’une stigmatisation, fût-elle politique, religieuse ou philosophique''.   Fin des extraits

 

La laïcité n'est pas le sujet

Les voiles ont à voir avec le patriarcat, une idéologie qui fait des femmes un bétail dont l’homme [quelques petits mâles] se décrètent propriétaires, cela n’a rien à voir avec la Laïcité.

Non pas ’’les hommes de bonne volonté’’, mais ’’toutes les personnes de bonne volonté’’ sont capable de le comprendre.

 

Le déni d'éducation:

C'est celui du monde à l'envers ou le déni de la liberté de choisir où de celui d'être en faculté de faire un choix

Ce sont les mêmes ''personnes'' qui parlent de liberté de conscience qui sont les premières à ne pas respecter pas la liberté de conscience, l'intégrité morale des enfants.

Enfants dont le cerveau est en formation prédestiné à croire ne sont pas en mesure de choisir.

Les enfants font confiance surtout si l'adulte est un peu vieux et sont prêts à croire tout ce qu'il leur dit

Respecter les enfants c'est les aider à apprendre non pas quoi penser mais comment penser.

 

L'ALIÉNATION (de); et du dogmatisme...

Citation: Le terme aliénation, à l'origine terme juridique, servira par la suite à désigner la dépossession de l'individu et sa perte de maîtrise de ses forces propres au profit de puissances supérieures, que celles-ci s'exercent à un niveau individuel (aliénation mentale) ou social (aliénation …

Cela correspond à un trouble mental grave, qui fait perdre la conscience de son identité propre. Le conditionnement pratiqué dans les sectes peut y mener, temporairement ou durablement, l'adepte. Fin des citations.

C'est pour toutes ces raisons que FREUD s'élevait et démontrait l'aberration d'endoctriner les enfants dans la religion.

J'ajoute pour ma part que cela vaut pour toutes idéologies

Effacer l'esprit de secte

Seules les idéologies critiquées [dont les religions], justement parce qu'elles ont fait l'objet d'analyses critiques démontrant que ce sont des philosophies qui matérialise la volonté de domination

La conséquence est forcément l'effacement du dogmatisme philosophique [donc aussi des religions] .

Simple bon sens

Ne jamais oublier que la superstition la plus répandue c'est de croire que l'on à besoin de la religion pour avoir un comportement moral

Crab

 

Le relativisme culturel

Citation

La négociation, ce n'est pas l'éthique de la discussion. C'est le retour du rapport de forces. On négocie jusqu'à quand? Jusqu'au moment où le plus obstiné impose sa loi

Il est très important de réaffirmer un certain nombre de principes, d'autant plus qu'on ne peut pas constamment s'aveugler sur la contradiction qui existe entre l'égalité des individus et l'équivalence des cultures. Il y a un moment où l'équivalence des cultures entre en conflit avec l'égalité des individus. Alain Finkielkraut

 

_________________________________________________________________________________________

L'éducation

Suivant les propos d’une intervenante : Justifier le port du voile « volontaire » en en proposant l’argument fallacieux, je cite ou résume : ''Que chacun de nous est le produit de l’éducation qu’il a reçut des ses parents...''

 

C’est faire la confusion entre éducation et endoctrinement

C’est faire la confusion entre information et désinformation

 

L’éducation - ce n’est pas endoctriner ou désinformer

Recourir à ce type d’argument « chacun est le produit de son éducation », dans ce cas, sur notre sol ; pourquoi ne pas accepter, le mariage forcé, l’excision, la polygamie, l’enfermement de la femme dans le foyer conjugal ?

Le relativisme culturel conduit systématiquement à nier l’identité de la femme, conduit à lui refuser l’autonomie et la liberté pour d’une manière ou d’une autre tenter de l’assujettir à l’idéologie.

Je persiste et signe une fois de plus pour soutenir le principe d’une loi interdisant le port du voile islamique sur notre territoire.

Une loi antisexiste est exigible au même titre que l’ont été les lois antiracistes bienvenues promulguées dans un passé récent.

Crab

 

Notes

Dans le coran une sourate intitulée "Le voile", c'est la sourate LXXXVIII (88), mais il ne s'agit pas du voile en tant qu'attribut spécifiquement féminin. Il s'agit du voile imagé qui recouvre les yeux des non-musulmans et les empêche de voir la "vérité" apportée par l'islam.

 

La sourate XIX (19), Marie, dit aux versets 16 et 17 :
16. Parle dans le coran de Marie, comme elle se retira de sa famille et alla du côté de l'est du temple
17. Elle se couvrit d'un voile qui la déroba à leurs regards

Donc le voile "dérobe aux regards" dans cette sourate, là encore n'a aucun caractère de commandement divin (1)

 

Notes

Les origines patriarcales de la réglementation du voile

Il y a de cela 32 siècles Teglath-Phalazar Ier roi d'Assyrie avait décrété que: ''Les femmes mariées qui sortent dans la rues n’auront pas la tête découverte. La concubine qui va dans la rue avec sa maîtresse (l’épouse) sera également voilée. La hiérodule (prostituée sacrée) qu’un mari a prise sera voilée dans les rues. Et celle qu’un mari n’a pas prise ira la tête découverte. La prostituée (non sacrée) ne sera pas voilée, sa tête sera découverte''

02/01/2009

Les françaises

 02.01.2009

LesFemmesSavantes.jpg

TRISSOTIN: Faites-la sortir, quoi qu'on die,
De votre riche appartement,
Où cette ingrate insolemment
Attaque votre belle vie
.
B
ÉLISE : Ah ! tout doux, laissez-moi, de grâce, respirer.
Les Femmes savantes
[ gravure de Moreau le jeune ]

 

VIVE LES FEMMES

 

Il faudra se souvenir que loi sur la parité qui oblige les partis politiques en France, à présenter autant de femmes que d’hommes - paradoxalement dans un avenir proche c’est cette même loi qui sauvera les hommes

 Je me demandais pourquoi un Parlement pratiquement composé exclusivement d’hommes avait voté cette loi - j’ai ma réponse... [RIRE]

13 01 2008

Rire jaune

 

Le rire est l’expression de la contestation du dérisoire c’est le propre de la philosophie du livre d'Aristote à propos de la comédie ou encore comme Charlot à propos de la peste brune dans le dictateur

Le rire, bien que je ne sois pas spécialement un téléspectateur des émissions dites peoples, n’est pas à la lecture d’articles critiques divers et variés, le rire à la télévision serait plutôt la caution de la crétinerie

 

Rire (à); gorge déployée...

 

L'expression est apparue au XVIe siècle et signifie que l'on rit très fort. On employait au XIVe siècle des expressions similaires : "rire à gorge rompue" et "rire à gorge estendue".

 Dans une expérience de Bachorowski et Owren, on a demandé a des sujets d'écouter différents types de rires: certains était francs, d'autres plus contenus.

Les résultats ont montré que les rires à gorge déployée étaient davantage appréciés, les rieurs francs étaient évalués comme plus sexy que les autres, et les sondés souhaitaient également davantage les rencontrer.

 Source; non retrouvée...

 Note: Les talibans n'autorisaient pas aux femmes de rire et considéraient le bâton de rouge à lèvre comme une arme de destruction massive.

 14.06.2007

Les vacances rapprochent

Et bien +

 

Penser permet de bien identifier notre corps

Les vacances rapprochent, c'est la l'essentiel - ne suivez pas de régime alimentaire

Changez votre manière d’être

 

Le Bulletin De Santé - Chanson de Georges Brasseins

 Artiste: Georges Brassens
Chanson: Le Bulletin De Santé

J'ai perdu mes bajou's, j'ai perdu ma bedaine,
Et, ce, d'une façon si nette, si soudaine,
Qu'on me suppose un mal qui ne pardonne pas,
Qui se rit d'Esculape et le laisse baba

Le monstre du Loch Ness ne faisant plus recette
Durant les moments creux dans certaines gazettes,
Systématiquement, les nécrologues jou'nt,
À me mettre au linceul sous des feuilles de chou.

Or, lassé de servir de tête de massacre,
Des contes à mourir debout qu'on me consacre,
Moi qui me porte bien, qui respir' la santé,
Je m'avance et je cri' toute la vérité.

Toute la vérité, messieurs, je vous la livre
Si j'ai quitté les rangs des plus de deux cents livres,
C'est la faute à Mimi, à Lisette, à Ninon,
Et bien d'autres, j'ai pas la mémoire des noms.

Si j'ai trahi les gros, les joufflus, les obèses,
C'est que je baise, que je baise, que je baise
Comme un bouc, un bélier, une bête, une brut',
Je suis hanté : le rut, le rut, le rut, le rut !

Qu'on me comprenne bien, j'ai l'âme du satyre
Et son comportement, mais ça ne veut point dire
Que j'en ai' le talent, le géni', loin s'en faut !
Pas une seule encor' ne m'a crié " bravo ! "

Entre autres fines fleurs, je compte, sur ma liste
Rose, un bon nombre de femmes de journalistes
Qui, me pensant fichu, mettent toute leur foi
A m'donner du bonheur une dernière fois.

C'est beau, c'est généreux, c'est grand, c'est magnifique !
Et, dans les positions les plus pornographiques,
Je leur rends les honneurs à fesses rabattu's
Sur des tas de bouillons, des paquets d'invendus.

Et voilà ce qui fait que, quand vos légitimes
Montrent leurs fesse' au peuple ainsi qu'à vos intimes,
On peut souvent y lire, imprimés à l'envers,
Les échos, les petits potins, les faits divers.

Et si vous entendez sourdre, à travers les plinthes
Du boudoir de ces dam's, des râles et des plaintes,
Ne dites pas : "C'est tonton Georges qui expire ",
Ce sont tout simplement les anges qui soupirent.

Et si vous entendez crier comme en quatorze :
"Debout ! Debout les morts ! " ne bombez pas le torse,
C'est l'épouse exalté' d'un rédacteur en chef
Qui m'incite à monter à l'assaut derechef.

Certe', il m'arrive bien, revers de la médaille,
De laisser quelquefois des plum's à la bataille...
Hippocrate dit : " Oui, c'est des crêtes de coq",
Et Gallien répond "Non, c'est des gonocoqu's... "

Tous les deux ont raison. Vénus parfois vous donne
De méchants coups de pied qu'un bon chrétien pardonne,
Car, s'ils causent du tort aux attributs virils,
Ils mettent rarement l'existence en péril.

Eh bien, oui, j'ai tout ça, rançon de mes fredaines.
La barque pour Cythère est mise en quarantaine.
Mais je n'ai pas encor, non, non, non, trois fois non,
Ce mal mystérieux dont on cache le nom.

Si j'ai trahi les gros, les joufflus, les obèses,
C'est que je baise, que je baise, que je baise
Comme un bouc, un bélier, une bête, une brut',
Je suis hanté : le rut, le rut, le rut, le rut !

Les françaises douées de raison ne sont séduites par l'islam ; pourquoi ?

Suite sur

Les précieux ridicules

Sur BFM TV suivant les propos tenu par Chems-Eddine Hafiz vice-président du Conseil Français du Culte musulman - qui s'imagine que les auditeurs sont des gens naïfs

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/37-les-precieux-ri...