Crab2ddcc

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2015

Morts pour quelques cailloux

Riyad,La_Mecque,Arabie_Saoudite,Mecque,obscurantisme_religieux,islam,Allah,Satan,Lucifer,religions,hajj

 

Morts à la Mecque

Quand le '' chœur de l'obscurantisme '' tente de faire la lumière, c'est tragiquement comique

Hier, le responsable de la sécurité du hajj déclarait à la presse que '' les pèlerins n'ont pas respecté les consignes de sécurité '', puis concluait : ''  c'est la volonté de dieu ''

 

Une chaîne d'information ?

Noter au passage que dans le JT du soir ( 24/09 ) BFMTV coupait la fin de la déclaration du chef de la sécurité : '' c'est la volonté de dieu ''

 

Que ne dirait-on pas pour pérenniser la crédulité... ?

Comble de l'ironie ou du cynisme, toujours sur BFMTV ( hier ) un spécialiste de l'islam conclut son analyse en affirmant que '' les pèlerins morts pas très loin du tombeau du prophète iront plus vite au paradis '', si – si – vous avez bien lu

 

Morale

Si '' c'est la volonté de dieu '', dans ce cas Allah est un taré – toutefois, à l'heure de cette tragédie Satan s'illustre, montre au grand jour pour qui de droit veut le croire qu'il est infiniment plus puissant que lui – à méditer...

Suites : Satan (de); et du rire de Vénus...

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/satan-de-et-du-rire-de-venus/

Crab - 25 Septembre 2015

 

13/05/2015

Athées assassinés par ce qu'ils sont athées

Amjed Rasmy.png

Ci-dessus : une caricature de Amjed Rasmy, l’un des plus célèbres caricaturistes du Monde arabe … 

Qui a ouvert la boite de Pandora ?

°

[ Citation : Le dit " islamisme " n'est pas une perversion de l'islam, il en est l'essence et l'aboutissement – Hamid Zanaz, auteur algérien de '' L'impasse islamique '' préfacée par Michel Onfray ]

( à la sortie de son livre, suivant l'actualité, les attaques virulentes dont a été victime Hamid Zanaz ont été majoritairement le fait d'islamogauchistes qui, à longueurs d'années, se parent des atours de l'antiracisme )

°

Dans le monde du « seul vrai dieu »

Quand dans les régions du monde où les musulmans sont majoritaires l'on ne cesse,au nom d'une religion de paix et d'amour, d'assassiner ou d'emprisonner les athées qui se risquent à s'exprimer publiquement - dans notre pays s'observe la lâcheté d'une gauche qui n'en finit pas de trahir la laïcité et le féminisme universel :

cette gauche majoritaire au Parlement se montre une fois de plus incapable de réduire efficacement les assauts théocratiques émanant de minorités religieuses qui empoisonnent la France, elle se garde bien de proposer les dispositions radicales qui s'imposent contre le port des symboles* ( *les voiles... ) sexistes de la phallocratie islamique, marqueurs de l'inégalité entre femmes et entre femmes et hommes d'autant que ces artifices du prosélytisme sexy-séparatiste politique sont, ce qui est connu de toutes et de tous, sans le moindre rapport ni de près ni de loin avec la croyance dans une divinité

Sachant ce que nous savons, comment pet-on encore douter quel’existence même d'un communautarisme islamique est incompatible avec la liberté des femmes quand l’apartheid entre les sexes est le responsable depuis plus de trois décennies des plus odieuses formes d’abus, de discriminations et de violences contre les femmes ?

La proposition de loi visant à imposer un « principe de neutralité en matière religieuse » se bornera au final très succinctement à une obligation de neutralité qui ne devrait plus concerner que les crèches chargées d’une mission de service public, comme le prévoit la jurisprudence du Conseil d’État

Les autres public pourront apporter une « restriction à caractère proportionné » à la liberté d’exercice religieux, comme le port du voile Celle-ci devra être prévue par le règlement intérieur, n'est en fait, rien moins que la traduction d'une proposition qui caractérise le clientélisme de la gauche spécialisée depuis plus de quinze ans dans le « nous sommes contre le voile, ou contre les voiles mais... )

 

Oui, tout ça se passe au 21ème siècle !

Contre la pensée critique, contre la critique athée et féministe de la religion, les islamistes continuent de vouloir tuer nos réflexions, nos ambitions et notre rêve d’un monde moderne et tolérant

Au Bangladesh, un troisième blogueur, au nom d'une religion de paix et d'amour, a été tué à coups de machettes hier mardi 12 Mai

Depuis février dernier, ce sont trois personnalités très critiques du fondamentalisme religieux qui ont été assassinés, sources :

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/bangladesh-assassinats-en-serie-de-blogueurs-athees_1679254.html

 

Suites : Les Lumières

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/les-lumieres.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/12/les-lumieres-5620621.html

°

Athées assassinés par ce qu'ils sont athées

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/athees-assassines-par-ce-quils-sont.html

Crab 13 Mai 2015

 

 

12/05/2015

Les Lumières

Cédric Villani.png

 

Najat Vallaud-Belkacem a lancé, depuis lundi 11 mai, une consultation qui durera jusqu'au 12 juin sur les projets de programmes scolaires. Elle permettra de recueillir les propositions des professeurs sur les projets proposés par le Conseil supérieur des programmes ( CSP ) qui ont suscité une importante controverse depuis un mois

 

Il n'est pas pensable que '' Les Lumières '' ne soient qu'une option au lieu d'être obligatoirement enseignées dans la mesure ou le mouvement des Lumières est l'expression de la volonté des philosophes européens du XVIIIe siècle de combattre les ténèbres de l'ignorance par la diffusion des savoirs

 

La France est le pays de la Déclaration des'' Droits de l'Homme '' ( 1789 ), complétée, durant la période révolutionnaire, contre Robespierre* ( * l'ennemi acharné de l'athéisme ) et le Comité de salut public par la vraie républicaine et féministe Olympe de Gouges auteure des '' Droits de la femme et de la citoyenne''

 

Fusionnées ces deux '' Déclarations '' sont révélatrices de la volonté de mettre fin à l'inégalité entre citoyennes, entre citoyens et entre femmes et hommes, dans notre pays la liberté de conscience ou le Droit de penser devient un Droit Majeur et fondateur qui sacralise le droit de ne pas croire ou de croire et son corollaire la liberté d'expression

 

Hors la réforme, rend obligatoire l'enseignement du '' Fait religieux '' et ce qui est un comble sans prévoir en contrepartie l'enseignement du '' Fait athée ''

 

Faut-il rappeler que dans notre pays tous les droits des femmes et des homosexuels ont été obtenus contre les religions ?

 

Faut-il rappeler que dans notre pays '' on '' n'assassine pas ni n'emprisonne pas les athées ni les sans-religions ?

 

Faut-il rappeler que dans notre pays '' on '' emprisonne pas les homosexuels ?

 

Faut-il rappeler que dans notre pays, ( pays d'Émilie du Châtelet ), une femme à le droit de faire ce qu'elle veut quand elle veut, que c'est cela le féminisme universel ?

 

Faut-il rappeler que dans notre pays que l'excision, la mutilation génitale des fillettes ou de jeunes filles est interdite et les fauteurs punis par la loi ?

 

Faut-il rappeler que dans notre pays les mariages forcés* ( * contraints ) sont interdits et les arrangeurs punis par la loi ?

 

Faut-il rappeler que dans notre pays chacune ou chacun est libre de se marier ou de choisir, s'il lui plaît, de vivre ses amours en dehors des liens du mariages ?

 

Se soumettre, ce serait cesser d'exister

Quels enseignants ou quelles enseignantes s'autoriseront à démontrer que les religions prônent exactement le contraire des droits du citoyen et de la citoyenne, des droits des femmes, surtout lesquels-les trouveront le courage d 'expliquer que la pire de toutes l'islam* ( * : en référence au coran ) obligatoirement à enseigner est totalement incompatible avec les lois civiles ou les valeurs de la république ?

 

Contre la critique athée et féministe des religions, contre la liberté de penser pour toute personne indifférente ou délivrée de toutes les contraintes théologiques : qui a intérêt à introduire du dieu ou de son dieu à l'école et au collège en omettant d'enseigner les modes de pensées qui ne font pas référence à des arrières-mondes, en omettant d'enseigner les mondes de pensées non matérialistes de la volonté de domination ou encore en omettant d'enseigner les modes de pensées non créateurs de hiérarchies artificielles ?

 

[ Citation : La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à une idée, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, si ce n'est aux faits eux-mêmes ; parce que pour elle se soumettre, ce serait cesser d'existerHenri Poincaré ]

Comment une personne peut-elle être nommée ministre de l'Éducation Nationale quand manifestement elle n'a pas lu Poincaré ?

[ Suivant les choix ou arbitrages de F. Hollande, la gauche, en France, après avoir trahit définitivement la laïcité – voici qu'à présent, en visite à Cuba, le Président trahit l'esprit des '' Lumières '' ]  - - - Crab 12 Mai 2015

 

Suites : Réforme du collège

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/reforme-du-college.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/02/reforme-du-college-5614498.html

 

11/05/2015

Lectures comparées

Watteau-Embarquement-Cythere.jpg

Loin de toutes dépendances à la religion, en route pour Cythère - l'île du jeu de la séduction, des rencontres, des fêtes galantes et des délices de la volupté

°

Coran - Ancien Testament - Nouveau Testament - Réforme de l'École et du collège

Un athée, bien souvent, ayant dans sa prime enfance « baigné » dans un milieu religieux, s'il admet la critique athée et féministe des religions aura toujours un peu de mal à souscrire au blasphème, c'est un peu surprenant dans la mesure où en principe blasphémer ne concerne que les religieux entre-eux - cela dit, dans l'actualité tout se dit, tout se lit, tout se débat sur le coran dans n'importe quel sens sans que nulle de « nos belles âmes » ne disent enfin qu'avant tout ce texte « sacré », certes infantile, égoïste, raciste et sexiste, de surcroît guère attrayant, peu métaphorique, tous en conviennent, qu'en dehors de ses contenus d'une violence sordide consacrés aux femmes, aux athées, aux homosexuels et aux juifs compte parmi le top 5 des ouvrages les plus mal écrits

Que vaut littérairement cette lecture comparée au '' De natura rerum '' de Lucrèce, de la lettre à Ménécée d'Épicure, de Lysistrata du féministe Aristophane, d'un poème de Baudelaire ou d'Aragon, d'un roman de Françoise Sagan ou de la '' Comédie humaine '' d'Honoré de Balzac, le plaisir de « perdre un peu de temps » avec Marcel Proust, d' '' Émilie du Châtelet '' par la philosophe et historiographe Élisabeth Badinter ou encore quand aiguise notre esprit de liberté un opéra de Verdi, puis-je vouloir que je ne peux même pas en dire '' moins que rien '' car ce serait concéder au coran qui en son temps n'apportait rien de nouveau quelques bien dérisoires valeurs aussi faibles que les « lumières » que certains des amuseurs publics islamophiles tentent d'y trouver

( 80 % des musulmans dans le monde ne sont pas de langue arabe, ne connaissent du coran que des traductions dans leur langue maternelle, ce qui rend caduque l'argument des plus hypocrites qui consiste à dire que seul le « texte sacré » rédigé en arabe est valable et peut éventuellement être critiqué que par des « savants » de langue arabe )

En tant qu'incroyant et féministe ( entre-autres ), je peux apprécier de lire sans croire pour autant à la fable ni valider le caractère d'une séquence misogyne dévalorisant la « première femme » gravé sur un bloc de marbre oublié dans un coin de l'arborescent jardin de la '' Genèse '', les rares faits avérés historiques, les mythes et légendes, les séquences d'une rare violence insérées d'un chapitre à l'autre, dans le prolifique et touffu '' Ancien Testament '' *1 car se sont des histoires bien racontées et c'est bien là ce qui fait toutes les différences d'avec le coran

Bon je vous l'accorde quand Moïse ouvre la mer en deux, en surface du fond marécageux on n'aperçoit guère que des canettes de bières vides et de verres érodées, de vieux sacs de plastique, des restes de roues charrettes, des couches culottes si chères aux absolutistes de l'allaitement maternel, puis quand Salomé fait trancher la tête du sexiste Jean-Baptiste ( là, je suis pas contre ) et j'en passe...mais j'insiste - c'est bien écrit

*0 et 1 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-femme-de-lot/

.

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/salome/

 

Dans le '' Nouveau Testament '' - à sa décharge, sans doute impuissant comme l'était Saint Paul, Jésus Christ ne force pas comme le pédocriminel Mahomet une fillette de six ans à l'épouser, bon c'est toujours çà de pris....cependant à la lecture je constate la violence inouï du coléreux Jésus, sorte de petite frappe, née dans le quartier situé tout juste de l'autre coté de la voie ferrée, chassant à coup de fouets les vendeurs du temple*2, le prétexte sectaire pour consommer l'élimination d'une « culture » qu'il ne faisait plus sienne ou rejetait, néanmoins cela reste une histoire bien écrite - je ne peux qu'être au combien tendrement touché au plus profond de moi-même quand la finaude et gracieuse Marie*3, après s'être si délicieusement envoyée en l'air avec un inconnu de passage, pour échapper à la lapidation annonce à son crédule et sexiste entourage qu'elle est grosse du « saint esprit », puis amusé par l'invendable épisode de la résurrection, mais d'aussi bien écrit, il serait grand temps haut et fort de le dire : rien de comparable dans le coran, autant chercher une aiguille dans une botte de foin - cela dit non sans rappeler que la '' Passion '' du grand Johann-Sebastian Bach où la relation musique-texte est totale ne parlera jamais à notre entendement ni autant ni aussi fortement que les voix puissantes de femmes révélées dans le grand mystère de l'opéra du divin Mozart

*2 : " L'heure vient, et c'est maintenant où vous adorerez ni au temple de Jérusalem ni au mont Garizim. Les vrais adorateurs adoreront en esprit et en vérité ! '' - chasser les marchands du Temple, cet épisode de la vie d'un prophète dont l'existence au même titre que le saint esprit reste improuvée, ce « fait » rapporté par les théologiens s'inscrit, ni plus ni moins, dans l'histoire des religions comme l'acte naissance du sectarisme, de l'esprit de secte qui générera, pendant des siècles, toutes les intolérances croissantes depuis Constantin dues à la chrétienté, violences religieuses plus particulièrement à mettre sur le compte de l'Église catholique romaine en attendant que la Révolution et la loi de 1905 décide de mettre une croix ( la seule croix qui vaille ) sur des agissements séculaires causes de toutes sortes de désordres publics quand dans d'autres temps ils étaient causes de guerres civiles

*3 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/marie/

°

Figurez-vous chères lectrices et chers lecteurs qu'inspirée par le délire de sa ministre '' l'Éducation Nationale '' dans le plus grand mépris de la conscience des parents incroyants, agnostiques ou déistes sans confessions prévoit l'enseignement du fait religieux à l'école et au collège sans, quand plus d'une françaises et français sur deux se déclarent sans religions,dans ce pays qui se targue d'institutionnaliser'' l'Égalité '', programmer en contrepartie l'enseignement obligatoire des '' Lumières '' ni de prévoir d'enseigner le fait athée non sans omettre de raconter Jean Meslier ni oublier de rappeler qui était sous la Révolution l'explosive, la pétaradante, la subversive Olympe de Gouges auteure de '' Les droits de la femme et de la citoyenne '' et sur un plan plus général évoquer la critique athée et féministe des religions

 

Qui, quelle autorité se montrerait capable d'un tel équitable enseignement du fait athée et du fait religieux - - - Crab 10 - 11 Mai 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/reforme-du-college.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/arrogance-culturelle-francaise.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/signes-religieux-ostensibles-dans-les.html

 

 

 

20/04/2015

Académique forfaiture

philosophie, politique, religion, idéologie, chrétienté, islam, monothéismes, Ésope, La Fontaine, Démocrite, Épicure, Platon, Pirrhon, Leucippe, Lucrèce, Euripide, Aristophane, Lysistrata

Sur Socrate et Platon, réponse à J......., suivant ses observations :

« Vos remarques » me rappelle « les meilleures pratiques de désinformations staliniennes, chrétiennes ou islamiques », similaires, conformes à celle de nombreux participants monothéistes, en tout point conforme pour en toute circonstance ne pas tenir compte de mes arguments au détriment de l'échange d'idées pourtant plus que souhaitable dans une période où une bonne partie de l'élite médiatisée se refuse à nommer les réalités de notre société
En matière d'honnêteté intellectuelle, vous êtes vraiment mal placé - vous ne donnez qu'une opinion qui porte un jugement erroné sur l'ensemble de mes textes [
sans manifestement les consulter ou entièrement les lires ]

Votre mensonge essentiel, à la base de votre propos concerne mes essais, j'ai dû posé en sujet [ contrairement à ce que vous laissez entendre ] plus d'une vingtaine de philosophes [ que justement j'ai pris la peine, souvent fastidieuse de lire ], dont je critique bien évidemment ceux d'entre eux dont « le travail philosophique » n'a pas d'autre objet que de matérialiser la volonté de domination [ conforter l'assujettissement des croyants dans la soumission à un être supérieur ( en outre personnel ) ou à une hiérarchie artificielle ] - et ils sont nombreux ces philosophes du ciel - vérifiables par tout un chacun sur l'une des pages que je leur consacre sur mon blog et titrée '' 71 Le mensonge monothéiste suite '' :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/71-le-mensoge-monotheiste-suite/


Extrait de '' 71 Le mensonge monothéiste suite ''
[.../...]
Pour clore ce petit chapitre du Testament -
il participe à la déchristianisation nécessaire de notre société, quelques repères pour retrouver le fil d’une pensée occultée, celui d’une histoire de la philosophie plus objective
Descartes contre Locke
Leibniz contre Gassendi
Kant contre Helvétius
Hegel contre d’Holbach
E
ntre-autres et j'y reviens souvent sur bien d'autres pages....
…./...
À présent, êtes-vous toujours aussi si sûr de vous pour prétendre que je ne m'intéresse pas à la pensée de ceux des philosophes dont vous vous faites le défendeur quand je procède à la critique athée et féministe de leurs idéaux ?

En effet, ne vous en déplaise, il y a deux traditions philosophique et pour en parler je connais assez d'enseignantes dans le secondaire pour affirmer qu'une des deux histoires de la philosophie est absente de la programmation...et c'est là mon propos et la raison principale de mes interventions - dans cette situation... où est le choix... ?, quand d'autre part une chaîne publique chaque dimanche matin réserve une matinée aux religions sans que ne soit prévu sur une autre chaîne une matinée réservée aux philosophies de l'athéisme...oui, vraiment, où est le choix... ?

Maintenant, sur
la base de vos observations, en dernier lieu, Platon est le sujet majeur qui manifestement vous préoccupe, donc j'y reviens...Platon s’est voulu l’héritier de Socrate, hors Socrate est mis à mort par la cité athénienne, parce qu’il dérangeait ses citoyens, et surtout parmi les '' philosophes '' plus particulièrement il exaspérait les sophistes
Ces derniers, qui soutenaient que toutes les opinions se valent, ( à notre époque quelques « spécialistes bisounours » très médiatisés diraient que toutes les religions se valent et qu'il faut respecter tous les « textes sacrés » ), contre eux Socrate avait inventé le questionnement critique - soit ce que communément l'on définit par le questionnement philosophique, une forme le plus souvent athée destinée à montrer à ses interlocuteurs que ce qu’ils croient savoir, ils ne le savent pas, qu'ils n’ont que des opinions, c'est à dire un savoir non fondé, ou perclus de préjugés

Que dire de la critique de l'opinion chez Platon et Socrate, sinon contrairement à ce d'aucun imagine ou affecte de ne pas voir, dans notre société, la pratique de la censure et surtout de l'autocensure est insidieuse, car elle touche à l'essentiel, dans notre pays - et il n'est pas nécessaire qu'un gouvernement s'en charge – elle a son existence propre dans les faits, mais aussi dans la pratique des institutions, par exemple ne sont pas retenus dans l'édition française des '' Œuvres philosophiques '' la totalité des œuvres complète de Nietzsche, notamment les textes sur Platon, les éditeurs marquent l'interdiction que Nietzsche fût entièrement donné à lire

Pour Nietzsche, Platon est un activiste politique dont il dit, décrit « son travail philosophique » de telle manière que l'on pourrait le qualifier de " sophiste-ries platoniciennes "

C'est pratiquement une histoire répétitas à l'instar de Freud niant [ durant toute sa carrière ] qu'il devait presque tout à Nietzsche - Platon sans Socrate sans lequel il n'aurait été qu'un petit politicard [ l'homophobe Christine Boutin, par exemple,est un sous-produit du platonicisme ] passera son existence à platonniser Socrate...j'aurais pu tout aussi bien écrire '' a sodomiser Socrate ''

D'ailleurs Platon s'oubliant en tant que pourceaux d'Épicure se targuait : « Je ferai taire les médisants en continuant de bien vivre» - il n'a pas eu '' la chance '' comme Christine de se montrer si '' bon vivant '' que cela en renonçant à quelques émoluments...

Dans son banquet Platon ne peut imaginer '' l'amour '' que dans la fusion de deux être hétérosexuels et montre par là ses limites quoiqu'il clame quand il dit « La justice de l'intelligence est la sagesse. Le sage n'est pas celui qui sait beaucoup de choses, mais celui qui voit leur juste mesure » - mais en bon sophiste ennemi de l'athéisme il n'est pas à une contradiction près

Tout s'explique encore mieux quand il dit « La réalité est à la fois multiple et une, et dans sa division elle est toujours rassemblée » - fort le mec, fallait y '' penser ''...

Cependant '' sa morale '' [ pour ce chantre de '' l'utile '' ] est morale d'hétéro et donc ce que révèle la nature [ « diverse » ] n'est qu'immoralité...l'on comprend mieux l'adoration - l'idolâtrie que lui voue les chrétiens et à notre époque les contre le '' mariage pour tous '' qui ne peuvent concevoir qu'une société hétérosexualisée

 

Ce n'est pas sans ironie que Nietzsche* concluait « Socrate et Platon ont bien raison, quoi que l'homme fasse, il fait toujours le bien, c'est à dire ce qui lui semble bon ( utile ) suivant son degré d'intelligence, son niveau actuel de raison »

Cela ne signifie pas que toutes les opinions ( ou religions ) sont in-critiquables par respect convenu...

Je douterais, en effet que cela soit aussi simple [ même dans le cas de mesures répressives ] car s'il y avait comme réalité cette invention scolastique religieuse '' du libre arbitre '' les humains, depuis longtemps déjà, ne suivraient ou ne s'intéresseraient plus du tout à la nature

* : " La critique de l'opinion chez Platon et Socrate ", vous l'aurez compris, c'est du Socrate platonisé dont parle Nietzsche

 

Ici, sur le même sujet, en rapport avec à un autre message qui m'est destiné,je me dois de préciser pour éviter toute confusion :

Quand je dis [ plus haut sur cette page ] '' ce que Freud doit à Nietzsche '' je fais allusion dans les théories de Freud à ce qui relève du plausible et du positif, et non aux parties de certains de ses travaux théoriques dont il veut faire de l'universel quand en réalité ils ne concernent que ses propres fantasmes masculins, ni plus ni moins la conséquence, en ces temps là, d'une '' ( sa ) culture '' qui a fait de lui le pur produit d'une société singulièrement phallocrate – inévitablement ses travaux s'en ressentent...

Pas le moins du monde chagriné de vous décevoir, à ce moment il me paraît utile de vous rappeler qu'un incroyant n'a pas de gourou

 

L'imposture

Platon projetait de brûler toutes les œuvres de Démocrite, devant l’ampleur de la tâche, il y renoncera finalement en considérant que le philosophe abdéritain avait beaucoup écrit...[ sans doute que mettre en pratique son intention ne lui aurait pas laissé assez de temps pour « bien vivre »...]

 

Dans toute son histoire, le christianisme gardera d’ailleurs ce goût prononcé pour les autodafés. Ainsi, les philosophes platoniciens ou les théologiens dont '' les travaux '' s'appliquent à matérialiser la volonté de domination** ( ** : soumission à un dieu et à ses ministres ) font toujours et toujours commencer l’histoire de la philosophie avec Socrate, datent notre ère avec J.C, prennent soin, pour endoctriner plus facilement les plus jeunes qui leur tombent de gré ou de force sous la main, de ne pas enseigner Épicure, Démocrite, Lucrèce...

 

Le pré-socratique Démocrite est contemporain de Socrate et survit même à ce dernier, sa qualité de vrai philosophe, elle est indéniable. Seulement, il initie un courant matérialiste qui ne peut qu’attirer les foudres des spiritualistes et autres idéalistes platoniciens, aristotéliciens de la chrétienté et environ treize siècles plus tard ce sera le tour des avicennéens* ( * : fondamentalistes ou intégristes musulmans )

 

Ce qui nous vaut une double imposture, en effet il est un trait commun aux auteurs monothéistes s'inscrivant dans la lignée de Platon, d'Aristote, du radicalisme d'un Avicenne, etc. ect. ), « oublieux » de leurs propres pratiques d'écrits apocryphes ou d'arrangements ( au point que certains petits nouveaux affirment avoir trouvé des lumières dans l'islam ), de compilages falsifiés, de destructions de textes ou encore de réécritures plus ou moins adaptées de mythes plus anciens et de dire non sans culot des penseurs athées et féministes qui se chargent de mettre en exergue ces falsifications qu'ils ne sont pas en mesure de comprendre '' le message philosophique ''

Refaire l'histoire, pratiquer le déni de l'histoire, nier les réalités au profit de leurs fantasmes érigés en vérités in fine confine l'essentiel des modes d'expressions des auteurs monothéistes

Voyez-vous, et vous en êtes, ce qui, en outre caractérise les idéologues du monothéisme, c'est, comble de la malhonnêteté intellectuelle, de procéder par omission en s'évitant avec constance d'évoquer les philosophes alternatifs aux platoniciens - - - Crab 20 Avril 2015

 

Suites :DÉMOCRITE - PIRRHON - PLATON et ...

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/democrite-pirrhon-et-platon/

°

Vox populi, vox Dei

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/vox-populi-vox-dei.html

 

 

 

02/01/2015

Recrudescence de l'antisémitisme

athéisme, crab, changelejeu, chrétienté, régions, départements, Europe, laïcité, morale, musique, Polêmikôs, edwy_plenel, aymeric_carron, sciences, société, voiles_islamiques, école, Éthique, islam

 

Extraits de presse :

Le départ des juifs de France vers Israël a doublé en 2014

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 02/01/2015

Pour la première fois, les juifs de France fournissent le plus gros apport mondial de l' " Alyah ", l'émigration vers Israël

Plus de 7000 juifs de France ont émigré vers Israël en 2014, soit plus du double de l'année précédente où 3293 ressortissants avaient rejoint l'Etat juif, a annoncé jeudi l'Agence juive pour Israël. 
…/...

10 000 nouveaux immigrants venus de France

D'après le Consistoire de France, cette augmentation serait dû à un climat d'insécurité pour les juifs de France. Et selon le Conseil représentatif des institutions juives de France ( Crif ), ce serait l'antisémitisme la principale raison

Ce flux devrait se poursuivre en 2015, estime l'Agence juive, qui prévoit l'arrivée de plus de 10 000 nouveaux immigrants de France. Au total, 26 500 juifs, un nombre record depuis dix ans, ont gagné Israël en 2014, 32% de plus qu'en 2013. Plus de la moitié d'entre eux ont moins de 35 ans. Avec 500 000 à 600 000 personnes, la communauté juive de France est la première d'Europe et la troisième au monde, derrière Israël et les États-Unis. - Fin des extraits de presse

 

Combien de fois, en pure perte, ai-je, d'une année à l'autre( plus de dix ans ), attiré l'attention sur la haine des juifs, masquée par l'antisionisme, générée dans les quartiers dits sensibles par une grosse majorité d'individus ( femmes et hommes ) qui se réclament du raciste, antijuifs, athéophobe, homophobe et xénophobe coran et ses annexes avec le soutien d'organisations dont le MRAP promoteur inconditionnel du boycott des produits de consommations en provenance d'Israël, indirectement ou directement soutenu par des personnalités au Front de gauche ou parmi les écologistes dont certaines, ce qui est un comble, vont jusqu'à réclamer l'enseignement des religions à l'école, sans proposer en contrepartie d'enseigner le fait athée, dans le but de faire accepter une religion musulmane dont les « textes sacrés » mutualisent, aggravent colossalement ce qui existe de plus raciste, sexiste, athéophobe, homophobe et xénophobe dans le judaïsme ou la chrétienté : 63 % des sourates, sans compter les sourates sexistes, ( dans un cas comme dans l'autre), sont des incitations à la haine de l'altérité !

 

Autant d'incitations à la haine du non-musulman, '' on '' ne compte plus les assauts théocratiques conduits contre les valeurs humanistes, républicaines et laïques d'accès ou d'ouverture à la culture fondatrices de notre société, s'appuyant sur les idéologies générées par le coran et ses annexes contre ce qui rassemble démocratiquement les populations dans le but, ( du moins dans un premier temps ) de les diviser - - Crab - 02 Janvier 2015

 

Que propose le pouvoir pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme ?

Ce combat doit-il ou non passer par le respect des « textes sacrés » ?

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/les-vux-du-president.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/01/les-voeux-du-president-5524076.html

 



 

01/10/2014

Lettre à Edwy Plenel

Athéisme.png

 

« Musulmans de France »

Monsieur E. Plenel, votre pratique « journalistique, au profit du '' monde musulman '' dit de France, se manifeste dans une posture de fossoyeur militant des libertés individuelles, dans la défense d'idéologies ennemies de toutes formes de jugement individuel sans lequel aucune société ne peut prétendre hausser, aussi régulièrement que possible et souhaité, son niveau de civilisation

 

Affirmer sur les plateaux de télévisions ( notamment lors du dernier '' 28 minutes '' sur arte ), depuis la sortie de votre livre,que dans notre pays les musulmans sont essentialisés par ceux qui s'efforcent de critiquer '' une idéologie de rejet de l'autre '' reflète, pour le moins curieusement,une vue de l'esprit particulièrement voilée vis à vis des textes « sacrés » et autres annexes islamiques ;

quand il suffit de constater et de démontrer sans difficultés que le coran est un document : raciste, sexiste, athéophobe, homophobe, xénophobe, infantile et égoïste - en un mot le coran est une expression majeure, après '' Mein Kampf '', du refus de l'altérité

 

Vous faite honte à la France en Jetant à la figure d'Alain Finkielkraut que les musulmans, à notre époque, sont les juifs des années trente ou tous des petits Dreyfus quand, au même moment, nos compatriotes juifs harcelés, stigmatisés par une majorité de musulmans fuient en masse notre pays

 

Exemples,ces quelques extraits du coran*1, permettent de juger le caractère infantile et égoïste et de comprendre pourquoi pour les françaises et les français la liberté de penser ou de penser plus particulièrement le « vivre ensemble » ne s'arrête pas, dans un cas et l'autre, là où commence la religion musulmane

*1 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

°

Critiquer un texte raciste et sexiste en exigeant des pouvoirs publics de ne rien concéder à cette idéologie musulmane moyenâgeuse ce n'est pas entamer ni vouloir déclarer je ne sais quelle guerre de civilisation comme vous le rabâcher dans les médias : c'est faire preuve de lucidité en refusant prioritairement l'abaissement du statut des femmes, c'est manifester la volonté de faire respecter, dans notre pays, '' les droits de l'homme et du citoyen '' : c'est participer activement à hausser le niveau de civilisation de notre pays

 

Cela implique, en effet, inévitablement de livrer une bataille sans concessions à tous ceux qui veulent faire régresser notre société en tentant d'imposer, d'installer dans les esprits de '' pseudo-valeurs ou principes '' dits musulmans

 

Non monsieur Plenel vous ne parviendrez pas à faire oublier que les islamistes veulent déposséder les femmes de leurs corps, verrouiller leur sexualité, de les dépouiller de leur identité, de les expurger de l’espace public, de  brandir ces ombres couvertes des pieds à la tête quand ce n'est pas en totalité comme des trophées, ils attaquent les fondements mêmes de notre démocratie, en dépit de votre déni de cette réalité, ici chez-nous

 

Monsieur Plenel, prenez connaissance de ce petit reportage*2 dû à des journalistes qui font leur métier - leur métier de journaliste – d'autant que le reportage est l'essence même du journalisme, de la presse en ligne, de la radio et de la télévision    - Crab 01 Octobre 201

°

*2 : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

Pays où la religion est omniprésente, l'Égypte voit d'un mauvais œil cette jeunesse qui, depuis la révolution de 2011, se déclare athée. Notre correspondante Sonia Dridi est partie à la rencontre de ces "vilains petits canard".

 

En Égypte, se revendiquer athée est presque un acte de rébellion. Dans un pays où la religion est omniprésente, se déclarer comme tel, c'est risquer de se faire rejeter par la société, sa famille, ses amis…

 

Mais depuis la révolution, les athées osent davantage s'exprimer, notamment sur Internet. Impossible toutefois d'avoir des statistiques. Les intéressés considèrent qu'ils seraient entre deux et quatre millions dans un pays qui compte 90 millions d'habitants.

 

Ahmed Hussein a quitté l'islam en 2010 après avoir plusieurs fois mis en doute sa pratique religieuse. Il faisait partie des musulmans ultra-conservateur. "Avant, j'étais salafiste, je viens d'une famille de salafistes. Une fois devenu athée, ma situation a complètement changé, j'ai été rejeté par la société, tout le monde voulait me ramener à la religion", témoigne-t-il.

 

Anticipant la réaction de ses proches, Nada Monder, elle, a quitté le foyer familial il y a un an. "Au sein de ma famille, je ne pouvais pas dire que j'abandonnais la religion car ils auraient pu me traiter de façon très violente, commente-t-elle. En tant que fille, c'est difficile pour moi de vivre dans une société comme celle là, un ‘État islamique’ comme disent certains."

 

Les vilains petits canards

Depuis 2013, Ismail Mohamed se bat pour défendre la liberté d'expression des athées. Il est le premier Égyptien à avoir osé afficher ses convictions à la télévision. Selon lui, la parole des jeunes athées s'est libérée depuis la révolution de 2011. "On n'essaie pas de diviser la société plus qu'elle ne l'est déjà, nous demandons la liberté totale de culte comme c'est le cas dans n'importe quel État moderne, a-t-il proclamé lors de son passage à la télévision.

 

Ismail a également créé " Les vilains petits canards ", une chaîne sur YouTube sur laquelle il interviewe des athées de différents pays arabes. Pour eux, Internet et les réseaux sociaux sont des moyens de combattre leur isolement dans la société.

 

En Égypte, afficher son athéisme peut coûter sa liberté… Karimane Khalil n'a pas vu son fils depuis deux ans. Alber Saber a fui en Suisse après avoir été condamné à trois ans de prison. Ce jeune athée d'origine copte a été accusé d'insulte à la religion notamment pour avoir publié sur sa page Facebook des extraits d'un film islamophobe. Il a profité de sa libération sous caution pour quitter Le Caire.

 

"Alber ne voulait pas quitte le pays. Jusqu'au dernier moment il disait : ‘Je ne fuirais pas, je ne quitterais pas mon pays, je vais me battre pour ma cause !’Mais Alber recevait des menaces de mort, même quand il était en prison", affirme sa mère.

 

Karimane, chrétienne pratiquante, s'est battue à ses côtés… Elle est aujourd'hui rejetée par la société. "Maintenant, plus personne ne veut m'employer, même mes amis. Car mon visage est connu à cause des journaux et tout le monde sait que je suis la mère d'Alber et que je l'ai défendu avec acharnement."

 

Alber a été jugé lorsque les Frères musulmans étaient au pouvoir. L'attitude des nouvelles autorités n'a pas changé : un étudiant est actuellement jugé pour blasphème.

 

Aussi dangereux que l’extrémisme religieux

La liberté de croyance est garantie dans la Constitution mais le gouvernement égyptien considère que l'athéisme est aussi dangereux pour la société que l'extrémisme religieux. Les autorités du Caire recommandent un suivi psychologique pour les athées dont la position est considérée comme une dérive. Le ministère de la Jeunesse a même annoncé un plan national pour lutter contre le phénomène.

 

Neamat Sati en est l'une des instigatrices. Un site Internet sera prochainement créé pour ouvrir le dialogue mais surtout tenter de convaincre les athées des méfaits de leur croyance. "Sur ce site, il y aura des articles écrit par des sociologues, ils répondront également aux questions des jeunes et de leur famille concernant ce problème. Il y aura aussi des contributions de psychologues, des membres du ministère des Biens religieux et des religieux de l'institution d'Al-Azhar", explique-t-elle.

 

Parmi les autres initiatives figurent des campagnes de rue pour tenter de ramener les athées vers la religion. "Ils ont besoin que des spécialistes leur fassent prendre conscience de la réalité, corrigent leurs croyances et les remettent sur le droit chemin", défend Neamat Sati.

 

Signe d’un "déclin des libertés"

De nombreux Égyptiens, quelque soit leur religion, voient également les non croyants d'un mauvais œil."Je pense que ce n'est pas une bonne chose dans notre société. Notre société est très religieuse que ce soit les musulmans ou les chrétiens", estime un habitant du Caire.

 

De leur côté, les défenseurs des droits de l'Homme s'inquiètent du rejet des Égyptiens athées et du contrôle accru du gouvernement sur la société. "C'est la solution de facilité de dire que les athées sont malades et qu'ils doivent être soignés, déplore Ishak Ibrahim, de l’organisation non gouvernementale Egyptian Initiative for Personal Rights ( EIPR ). Et, bien sûr, ils sont pris en charge par des institutions qui appartiennent à l'État et des institutions religieuses. L'atmosphère politique en général en Égypte indique un déclin des libertés et parmi elle la liberté religieuse."

 

Dans la nouvelle Égypte du président Abdel Fattah al-Sissi, la religion et les valeurs morales sont au premier plan. Les Égyptiens athées savent que leurs convictions resteront encore longtemps taboues mais ils comptent bien s'imposer dans cette société en plein changement et espèrent un jour ne plus être stigmatisés…   - Par FRANCE 24 ( Daté du 29/09/2014 )

°

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/09/contre-les-assauts-theocratiques-suites.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/09/15/contre-les-assauts-theocratiques-suites-5447777.html

 

 

 

 

 

 

 

28/08/2014

Point de contraintes en religion

Chiites et sunnites.png

Point P

Quand un chiite ( coté gauche de l'image ) rencontre un sunnite ( coté droit ), surtout n'en doutez pas : ils s'aiment d'un amour tendre

Pendant la colonisation, c'était presque ou plutôt bien trop calme, le '' monde islamique '' s'ennuyait __ s'ennuyait, sans que cela ne finisse jamais __ jamais __ jamais ;

après la colonisation les affaires reprennent, n'en avait-il pas toujours été ainsi des amours entre chiites et sunnites, dans les siècles des siècles, depuis le bien nommé 7e siècle ? - et voici qu'à présent selon leurs '' meilleures traditions '', « nos » islamistes toutes tendances confondues, en dépit de leurs petites et explosives querelles de chapelles, ont même retrouvé un peu de temps, peut-être bien tout leur temps, leur entière liberté, pour s'occuper des mécréants et des chrétiens

°

Lu sur la plupart des sites islamistes, citation : '' lâ ikrâha fî-d-dîn : Point de contraintes en religion, plus que jamais, ces quelques mots revêtent une singulière importance. Ils résonnent à l’heure actuelle au moins comme un principe de tolérance '', écrivent les auteurs

 

Et pour le commentateur islamique d'ajouter :

De notre verset, nous dirons
que, littéralement et a priori, il est possible de dégager sept sens
principaux :

 

- Point de contrainte en religion.

- L’on ne peut imposer l’Islam par la contrainte.

- L’Islam n’est en soi pas une religion contraignante.

- Aucune religion ne peut être imposée par la contrainte.

- L’on ne peut contraindre à croire.

- La religion n’est pas un principe de contrainte.

- Nul ne peut être contraint à pratiquer

 

De ces sens directs découlent
directement au moins cinq sens appliqués :

 

- Nul ne peut être contraint à modifier sa pratique.

- Nul ne peut subir de contrainte ou de discrimination du fait de sa religion.

- Tout individu est libre de choisir sa religion ou d’en changer.

- L’on ne peut exercer de contrainte sur un apostat.

- Pour toute religion, libre exercice du culte

Fin de citation

°

C'est prendre toute personne non-musulmane pour une naïve ou grandement crédule

Alors que plus soixante pour cent des versets, dans le texte raciste du coran, sont des incitations à la haine des non-musulmans ( dont la haine des juifs ), sans compter les versets sexistes dans la mesure où le coran « parle »des femmes à la troisième personne - voici à présent que pour « sauver les meubles « nos islamistes » viennent nous présenter ou nous raconter que le verset '' Point de contrainte en religion. '' serait d'un représentatif exemplaire de l'immense tolérance de cette grande « religion de paix et d'amour »

 

HORS,

 

'' Point de contraintes en religion '' ne se lit pas au pluriel, il n'y a pas de S à religion ;

sommes toutes, ce verset ignore, purement et simplement, les autres religions, [ puisque religion s'écrit au singulier ], ni, par ailleurs, ne mentionne aucune des philosophies de l'athéisme, de l'agnosticisme, ni celles des déistes sans confessions pour ne s'intéresser exclusivement à la religion musulmane

 

En gros, '' Point de contrainte en religion '' signifie que si le croyant musulman n'a pas le temps de prier à 15 Heures il pourra se livrer à un rattrapage à 17 Heures, c'est tout !

 

Le coran exclue toute liberté de jugement individuel, donc fort logiquement ce verset est sans le moindre rapport ni de près ni de loin, avec le droit de ne pas croire, ni de croire autrement que dans la religion la plus xénophobe de tous les monothéismes jamais imaginés par des groupes d'individus racistes - Crab – 28 Août 2014

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/au-nom-dallah.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/07/une-religion-raciste.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/08/10/au-nom-d-allah-5426007.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/07/20/une-religion-raciste-5413876.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/08/10/au-nom-d-allah-5426007.html