Crab2ddcc

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2011

DUFLOT

0 ...les sauvages.jpeg

 

Sur Fr 3 [ J T du dimanche 09 octobre 2011 – vers 12 H 15 ]

Une question : posée à propos de l'abattage rituel

Cécile Duflot s'est lancé dans des explications sur les pratiques diverses et variées des musulmans dans les banlieues, notamment à Surville un quartier de la ville de Montereau [ S et M ] où elle a vécut...

 

Cécile Duflot, par '' sa réponse '' [ qui se voulait pédagogique ] prend les téléspectateurs pour des imbéciles, laisse penser de nos compatriotes qu'ils ignorent tout des modes ou pratiques religieuses '' des mondes musulmans ''

Ne pas répondre directement et précisément n'était que le moyen, pour Cécile Duflot, de ne pas prendre position, ce qui révèle une fois de plus son manque de crédibilité et la nature clientéliste de ce parti écologiste qu'elle dirige, qui a renoncé pour les mêmes raison que les gauches a défendre la laïcité, mais d'afficher par son silence le plus grand mépris de la loi qui en ce cas particulier exige l'étourdissement préalable des animaux avant de les tuer

 

Non seulement ce rituel est barbare, moyenâgeux n'est pas suffisamment évoqué et critiqué ni interdit comme il devrait l'être, mais c'est de la part de Cécile Duflot entretenir l'idée que les devoirs ou contraintes ne sont plus à partager entre tous les citoyens, attitude ou positionnement qui, au nom d'un clientélisme hérité du siècle dernier, laisserait entrevoir pour certains religieux la possibilité de déroger à la loi

 

Favoriser les actes d'une secte qui n'a toujours pas compris que ces vieux textes ou diktats d'une autre époque sont obsolètes et inciviques dans une société qui se doit de continuellement hausser son niveau de civilisation...???

Crab – 09 Octobre 2011

 

Suite à partir de la page :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/ni-dieu-ni-maitre/

 

 



 

 

 

 

 

 

03/10/2011

- 0 - LAÏCITÉ - Le chantier 2011 - suite...

L'HONNÊTETÉ INTELLECTUELLE

laïcité,fanatisme religieux,école,république

Reine Christine de Suède,

par Bourdon Sébastien


« La reine Christine de suède avait renoncé à la politique pour l'art »

 

Un lecteur écrit :

Citation : « Le seul journal qui recueille les pensées ( au ras du sol ) de ce Pena-Ruiz, c'est l'Humanité, organe du dernier carré des tenants du totalitarisme athée » b...........

 

Réponse à ce lecteur

 

Tenter de discréditer pour espérer exister

Certains, et je suis d'accord, veulent supprimer le cumul des mandats, dommage en ce qui vous concerne que l'on ne puisse supprimer le cumul des contrevérités...

 

L' Humanité n'est pas le seul média à publier Henri Peña-Ruiz , mais même si c'était le cas, c'est votre façon habituelle d'escamoter, de ne pas répondre sur le sujet traité dans un texte quel qu'il soit – témoigne, sans nouveauté, de votre incapacité à argumenter d'un post à l'autre

 

Rappel du texte Henri Peña-Ruiz :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-laicite-le-chantier-2011/

 

Vous prétendiez faussement qu' Henri Peña-Ruiz n'écivait que dans l'Humanité [ rire tellement la méthode utilisée pour tenter de le discréditer est grotesque ] car ce canard n'est ni plus ni moins pire que d'autres – peut-être un journal plus naïfs quand d'autres qui manipulent grâce à un, disons '' savoir-faire'' – mais c'est un autre sujet -

 

http://www.monde-diplomatique.fr/2004/02/PENA_RUIZ/11036

Et

http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/02/19/le-devoir-d-histoire-condition-du-devoir-de-memoire-par-henri-pena-ruiz_1013189_823448.html

Et encore

http://www.lalettredeleducation.fr/Henri-Pena-Ruiz-La-loi-Stasi-a-une.html

 

Une note dont je partage entièrement l'analyse :

http://molinia.wordpress.com/2011/02/21/henri-pena-ruiz/

 

 

S'ajoute ses multiples conférences partout en France, à l'étranger et ses participations aux débats...organisés par les chaînes de télévision...

 

Cit :

Henri Peña-Ruiz est un professeur et essayiste français. Agrégé de philosophie, il est professeur de chaire supérieure en khâgne classique au lycée Fénelon, et maître de conférence à l'Institut d'études politiques de Paris.

 

Défendant les valeurs de solidarité, il est devenu un spécialiste des questions de laïcité qu'il pose comme fondement de l'universalité. C'est à ce titre qu'il a été en 2003, l'un des vingt sages de la commission sur la laïcité présidée par Bernard Stasi – Fin de cit -

 

Je partage, contre le délire des fanatiques religieux, ce point de vue que la religion n'a pas le monopole spiritualité et s'en éloigne d'autant plus lorsque des textes où paroles de dignitaires religieux se mêlent de traiter des mœurs

 

Qu'entre autre et notamment l'école n'est pas neutre et que, par certains.., c'est une tentative de clonage des esprit que de prétendre installer le concordat sur l'ensemble des régions de notre territoire ce qui st arbitraire vis à vis des parents incroyants, athées et agnostiques...alors que les problèmes sont ceux d'absence de politiques d'aménagement du territoire pour y rétablir partout la mixité sociale...

 

Laïcité et Justice [ sociale ] vont de pair...n'existe que parce que seul peut réunir la culture universelle

Je ne fais aucune différence entre deux croyances – la Pologne qui interdit l' I V G au nom d'une croyance ou un Staline [ '' guide spirituel '' ] qui n'admettait, dans '' son empire '', d'autre dieu que lui-même

 

Notes :

 

PENA-RUIZ Henri, La laïcité pour l’égalité, Paris : Fayard/Mille et une nuits, 2001, 124 p. Index. Publié dans : Ressources>Bibliothèque virtuelle>Laïcité

PENA-RUIZ Henri, La laïcité. Textes choisis, Paris : Garnier-Flammarion, « Corpus », 2003, 256 . Vade-mecum, bibliographie. Publié dans : Ressources>Bibliothèque virtuelle>Laïcité

PENA-RUIZ Henri, Histoire de la laïcité.Genèse d’un idéal, Paris, Gallimard, « Découvertes Histoire » n°470, 2005, 144 p.

Bibliographie, index. Publié dans : Ressources>Bibliothèque virtuelle>Laïcité

PENA-RUIZ Henri, Qu’est-ce que la laïcité ?, Paris, Gallimard, Folio actuel n°104, 2003, 348 p.

Bibliographie, index Publié dans : Ressources>Bibliothèque virtuelle>Laïcité

PENA-RUIZ Henri, Dieu et Marianne. Philosophie de la laïcité , Paris, P.U.F., Fondements de la politique, (1999) 2e éd. revue et augmentée 2001), 378 p.

Bibliographie, index des noms propres et index des notions Publié dans : Ressources>Bibliothèque virtuelle>Laïcité

ZARKA Yves-Charles (dir.), Faut-il réviser la loi de 1905 ? La séparation entre religions et État en question, Paris, PUF, « Intervention philosophique », 2005, 206 p.

 

Crab - 03 Octobre 2011

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0a-bibliographie/

 

 

11/09/2011

Le communautarisme – une plaie

Cortona_Rape_of_the_Sabine_Women_01.jpeg

L’enlèvement des Sabines - 1574-82

Giambologna

 

Qui refuse la mixité culturelle ?

S'il y a replis identitaires, virant au communautarisme, comme il se doit de '' bonne âmes '' ne manqueront pas de vous faire l'analyse que c'est un échec de l'intégration

Quelques faits révélateurs de populations pour lesquels le débat d'idées n'est qu'une invention des démocrates, des laïcs et de se livrer dans les villes à des actes qui relèvent des valeurs guerrières masculines

Populations majoritairement dominées par la volonté idéologique archaïque d'asseoir la suprématie de l'homme sur la femme et de tenter d'installer dans notre pays '' un sens de l'honneur '' clanique et moyenâgeux

 

Cessons de le taire ?

Une partie de l’immigration extra-européenne est à la source des tensions qui font l’actualité. Revendications de nature identitaires pour l'essentiel, refus de s'adapter ou de respecter les valeurs républicaines

Les affrontements urbains, qui ne font pas toujours la une de nos J T, malgré la gravités des situations constatées résultent d’une part d'un manque de lucidité et d'autre part d'une politique impensée depuis des décennies en matière de régulation des migrants qui manifestement pour la majorité d'entre eux refusent tout métissage des cultures

L'exemple le plus significatif c'est par exemple l'interdiction de l'apostasie

Profitez des campagnes électorales en cours pour exiger des candidats qu'ils prennent une position claire sur tous ce qui peut renforcer la cohésion, l'unité de tous les citoyens établis légalement sur notre territoire et de prendre la décision de pratiquement fermer les frontières à l'entrée de migrants durant un certains nombre d'années

 

Cit /, d'après des articles de presse :

Scènes de guérilla à Bourtzwiller

D’après les premiers éléments recueillis, l’affaire a démarré vendredi soir, à la sortie d’un mariage qui venait de se dérouler à la mosquée Koba rue Pierre- Brossolette.

Un différend serait né entre un groupe de personnes d’origine tchétchène et un groupe de jeunes de la communauté maghrébine.

C’est hier soir que les choses ont dégénéré entre les deux groupes. La présence d’armes du côté tchétchène a d’autant plus motivé l’intervention d’importantes forces de police et de gendarmerie pour mettre fin à l’affrontement. 40 policiers de Mulhouse et plusieurs dizaines venus de Strasbourg ainsi que vingt gendarmes ont été mobilisés.

Les sapeurs-pompiers sont intervenus pour prendre en charge deux jeunes hommes de 18 et 20 ans, blessés par arme blanche. Ils les ont conduits au centre hospitalier.

La rue Pierre-Brossolette a été le théâtre d’une grande confusion. A un moment, le groupe de Tchétchènes est venu se réfugier dans la cour de la mosquée. Les forces de l’ordre sont intervenues pour les déloger, mais ils sont parvenus à s’enfuir. Une course poursuite s’est alors engagée dont l’issue n’était pas connue à l’heure où nous imprimons. Des coups de feu ont été tirés, les gaz lacrymogènes ont été lancés.

Ce qui est certain en revanche, c’est que les forces de l’ordre ont été la cible de jets de pierres de la part de jeunes du quartier. Quatre policiers et un gendarme ont ainsi été blessés par les éclats de verre consécutifs aux jets des projectiles. Hier à 22 h 45, au moins une personne porteuse d’un fusil avait été arrêtée par la police. Mais l’on parlait de quatre arrestations au total, certaines étant en cours.

Durant toute la soirée, un hélicoptère de la gendarmerie a survolé le secteur de Mulhouse. Les services de police et de gendarmerie ont été mobilisés toute la nuit. Le maire de Mulhouse, Jean Rottner, était sur les lieux une grande partie de la soirée.

On notera que ces événements particulièrement violents se sont déroulés en présence de très nombreux habitants du quartier. Le calme est revenu dans la nuit, un escadron de gendarmes mobiles ayant pris position.

Source : DNA

 

Belleville en 2010

Dans ce quartier, les habitants, majoritairement d’origine asiatiques et d’habitude plutôt calmes, protestaient avec véhémence contre les violences à répétitions dont ils sont la cible…

Le multiculturalisme, c’est républicain...avec ses modes d'expression hors droits et devoirs qui incombent à tous les citoyens de notre pays ?

Non c’est rigolo...surtout ne changeons rien, ouvrons en grand nos frontières et que chacun puisse s'installer dans son coin et faire le '' coup de poing '' en bons mâles dominateurs quand bon lui semble

En Avignon

Le 6 septembre 2009, dans une petite commune de l’agglomération, une bagarre « inter-communautaire » (comme on dit pudiquement dans les médias) a entraîné la mort d’un jeune homme et deux autres ont été grièvement blessés au couteau et à la batte de base-ball.
Simple fait divers, me dira-t-on. Peut-être, mais extraordinairement révélateur dans sa banalité même

L’agence Reuters, avait révèlé que cette bagarre – qui a tout de même impliqué une cinquantaine de « jeunes » – mettait aux prises des ressortissants des communautés maghrébine et turque.

 

11e arrondissement

Le 12 juin 1968, à Paris, à l'angle avec la rue de l'orillon, au café Kairouan aujourd'hui disparu, une dispute éclate entre deux clients; ils en viennent aux mains et la querelle devient bagarre de rue inter-communautaire entre Juifs et Arabes; Cinquante magasins seront saccagés dans le quartier et une synagogue objet d'une tentative d'incendie

 

Quick

En 2010, Michel avait été convoqué en mai par sa hiérarchie pour son refus d'adopter pour son restaurant la norme Halal

 

Sollicitée par L'Express, la DRH de Quick, Christiane Dutray, dit ne pas "comprendre" son ex-collègue. D'après elle, "un employé qui refuserait de travailler dans un restaurant dit "halal", pour quelque raison que ce soit, se verrait aussitôt proposer une mutation dans un autre établissement".

Un comble, ce n'est pas un problème de marché, de l'offre et de la demande, mais de s'opposer à la mise à mort barbare marquée par le refus de l’étourdissement préalable au nom d'une croyance moyenâgeuse des animaux - quand un des premiers devoirs d'un État démocratique serait justement d'interdire l'abattage rituel

 

Perpignan

En 2005. Un homme d'origine marocaine, âgé de 43 ans, a été tué par arme à feu, [ au lieu de laisser agir la police ] prétexte pour des groupes de jeunes maghrébins particulièrement remontés du quartier Saint Mathieu, lieu du meurtre vers le quartier Saint Jacques, en cassant les vitrines et brûlant poubelles et voitures

Mais aussi révélateur, une fois de plus, dans cette ville d'une guerre entre gitans et arabes

Cit/ :

Lors des face à face avec la police, de nombreux maghrébins reprochaient aux forces de l'ordre de n'avoir pas désarmé les gitans terrés depuis une semaine dans leur secteur du quartier Saint-Jacques. " Nous avons prouvé samedi que nous pouvions marcher dans le calme, et on les laisse nous tuer " AFP

" Rien ne permet pour le moment de dire si le tireur était gitan, arabe ou européen ", avaient au moment des faits, précisé les autorités

Je pourrais multiplier les exemples des tensions [ le joli mot pour désigner l'inacceptable ] inter-communautaire : Vigneux-sur-Seine, Vitry-le-François où des associations musulmanes veulent ou tentent périodiquement d'imposer leurs lois et surtout la ségrégation sans que la pratique de ces discriminations en outre dans certains cas carrément sexo-séparatistes inquiète le moins du monde '' les spécialistes '' de l'antiracisme, comme la Halde...

Cet article n'a pas pour fonction de faire peur à qui que ce soit mais réclame la lucidité de la part des élus pour qu'ils prennent les dispositions qui s'imposent d'une part pour momentanément interrompre au maximum du possible la venue d'étranger désireux de s'installer dans notre pays et de se préoccuper de la mise en œuvre de politiques à la fois '' éducatives et répressives '', surtout valorisants la mixité-culturelle , pour rétablir le Droit républicain partout sur l'ensemble de notre pays

Profitons des campagnes électorales pour y insérer dans les débats cette préoccupation républicaine

 

Suite sur la page :

http://laicite.over-blog.com/article-l-argent-des-autres-83139253.html

 

 

07/05/2011

'' 2011 - 05 '' - Ben Laden 2

 

Quand l'obscurantiste VIIe siècle attaque le XXIe siècle...

ben laden,islam,démocratie,république

Une idéologie politique et non une religion

Quand vous lisez cela,

"Dieu ne pardonne pas l'union de partenaires [arabe: shirk] avec lui: il pardonne à qui Il veut, mais toute personne qui se joint à des partenaires avec Dieu est le mensonge et commettre un péché énorme » (4:48)

« Ne sais-tu pas que Dieu connaît tout ce qui est dans les cieux et sur la terre? Tout est inscrit dans un registre. Et cela est bien facile pour Dieu. » (22:70)

Mais aussi

16.61. Si Dieu tenait rigueur aux hommes de leur injustice, Il ne laisserait subsister aucun être vivant sur la Terre. Mais Il les renvoie jusqu’au terme fixé. Puis, quand ce terme échoit, ils ne pourront ni le retarder d’une heure ni l’avancer

Ce dieu imaginé, expression entres autres de la xénophobie [ comme dans d'autres confessions ] censé être le créateur de l'homme, les scribes rédacteurs de ces textes infantiles le déresponsabilise de son incompétence, en accusant sa créature d'être injuste ou pire

50.45.Nous savons fort bien ce que disent les infidèles, mais tu n’as pas mission d’exercer sur eux une quelconque contrainte. Contente-toi d'avertir, par ce Coran, ceux qui redoutent la menace de Mes rigueurs !

Grotesquerie en tout  dernier lieu, les scribes confèrent à leur invention le rôle de juge et partie...

Franchement, si l'on ne vous disait pas;  ce sont quatre éléments tirés du coran vous penseriez lire un bout de texte écrit par un gamin mal éduqué...

Lu sur un site

C’est donc une véritable exécution et non un échange de tirs qui a mis fin aux jours de Ben Laden. Vis à vis de l’opinion musulmane, il aurait été évidemment périlleux pour les Américains de le capturer, de le condamner à mort et de l’exécuter. Même la photo de son cadavre est jugée trop dangereuse pour être exhibée : la « transparence » trouve ici ses limites. Ce qui montre une fois de plus que les grands principes de nos « démocraties avancées » sont à géométrie variable.  Fin de l'extrait

Source :

http://www.libertepolitique.com/la-paix-des-nations/6764-...

 

Voilà c'est à peu près ce que l'on peut lire çà et là, depuis quelques jours

Redisons au préalable, les choses avec pragmatisme

Les attentats contre les civils, depuis plus d'une décennie sont commis par des groupes où individus qui se réclament de la religion musulmane, ces individus de toutes façon ont été dès l'enfance endoctrinés dans cette idéologie politique

[ Simple rappel, les textes du coran ne sont en rien l'expression d'une religion, mais révèlent une idéologie politique – pire que l'idéologie des staliniens car ces derniers au moins fichaient la paix aux femmes ]

Qu'est-ce ça veut dire dans cette affaire '' Les mêmes pays démocratiques qui se targuent de respecter le droit s’en affranchissent aisément voire allégrement tant que l’opinion applaudi ''

Cette remarque sonne le niveau de crétinerie ambiante

En effet nous étions et sommes toujours en guerre contre des forces fascistes qui n'ont pas d'autres finalité que d'installer la pire des idéologies politique partout, dans toutes les régions où ils pourraient éventuellement gagner la guerre – une guerre qu'il ont ouvert, déclaré au monde libre, démocratique

B Laden s'est fait tué, au cours d'un acte de guerre, ce n'est qu'un petit épisode des opérations menée contre ce type de voyoucratie politique

Ce que l'on peut reprocher aux États-Unis, c'est de ne pas montrer les photos disons à une centaine de journalistes de la presse internationale, sans leur remettre à seule fin d'éviter une utilisation par les fanatiques

Cessons de faire accroire cette idée que l'on peut discuter tant avec Al-Qaïda ou ses officines, ou bien encore les talibans, le Hamas...

Dire que ces gens là n'ont aucun rapport avec l'islam est contre productif – suffit de lire le coran pour comprendre que cette idéologie n'est pas tombée du ciel et de vérifier par vous-même pour comprendre que cette '' religion '' [ religion entre guillemets ] porte en elle la violence

Le coran n'est pas le texte d'une religion mais celui d'un manifeste politique

Le coran n'est qu'une expression de la phallocratie, de la xénophobie d'individus misogynes, donc en opposition avec les valeurs de l'humanisme – vérification en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-mus...

 Que des gens croient en une ou plusieurs divinités c'est une chose, mais là parler d'une religion quand il s'agit de diktats inculqués par l'endoctrinement, le bourrage de crânes des enfants dès leurs plus jeunes âges, actes sans autre objet que de fabriquer des individus qui plus tard ne pourront plus admettre aucune différence

J'ai souvent écris plusieurs fois par an, et depuis longtemps, que les bombes humaines vont se faire exploser, sans même discuter avec ceux qui les envoient, au milieu de populations civiles

Pourquoi ?

Parce que l'on leur à mis dans la tête cette invention '' religieuse '' stupide qu'après la vie, il y aurait au-delà, en suivant qu'il y serait récompensé

Cela me révulse d'entendre rabâcher , banaliser, '' vous savez ils ne craignent pas la mort » - sans en contrepartie rétorquer aussitôt que la vie est irremplaçable, ne mérite pas d'être abrégée car après la mort il n'y a rien – clairement être un démocrate c'est agir quotidiennement, concrètement contre les idées de l'obscurantisme – là nous sommes tous responsables -

Mettre fin aux violences religieuses majoritaires dans les guerres civiles actuelles ( 1 ) et pour en finir avec l'islamisme de conquête chaque fois que nous en avons l'opportunité montrons la réalité, la véritable signification de ces vieux textes et la conséquence, l'impact sur les '' consciences '' au point de générer dans les esprits l'irresponsabilité

(1 )  Hier, en Égypte, une fois de plus, des musulmans s'en sont pris à des chrétiens...

Piqûre de rappel

  • Janvier 1954 - L’idée de Dieu est un "produit des faiblesses humaines", la Bible, "plutôt enfantine" (Albert Einstein)
    Lettre d’Albert Einstein à Eric Gutkind

Mais aussi

"Ce que vous avez lu sur mes convictions religieuses était un mensonge, bien sûr, un mensonge qui est répété systématiquement. Je ne crois pas en un Dieu personnel et je n’ai jamais dit le contraire de cela, je l’ai plutôt exprimé clairement. S’il y a quelque chose en moi que l’on puisse appeler "religieux" ce serait alors mon admiration sans bornes pour les structures de l’univers pour autant que notre science puisse le révéler."
(Albert Einstein / 1879-1955 / "Albert Einstein : le côté humain" édité par Helen Dukas et Banesh Hoffman, lettre du 24 mars 1954)

"Je ne peux pas imaginer un Dieu qui récompense et punit l'objet de sa création. Je ne peux pas me figurer un Dieu qui réglerait sa volonté sur l'expérience de la mienne. Je ne veux pas et je ne peux pas concevoir un être qui survivrait à la mort de son corps. Si de pareilles idées se développent en un esprit, je le juge faible, craintif et stupidement égoïste."
(Albert Einstein / 1879-1955 / Comment je vois le monde / 1934)

La plupart des arabes ou des habitants des pays musulmans [ y compris en France dans ce que l'on nomment les quartiers ] cachent leurs convictions d'incroyants, d'athées, de déistes sans confession, par peur des représailles...

[ - Le ridicule atteint son comble quand les incroyants sont accusés de méconnaitre les religions – Crab - 1995 ]

Ce qu'il advient des arabes quand ils déclarent publiquement leur athéisme: Suite sur la page...

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-le-petit-dieu/

Crab - 07 05 2011


06/05/2011

'' 0 '' Vivre sans les dieux...

Vivre sans les dieux inventés par les autres

france,république,laïcité

Repas donné par Callias au jeune Autolycus

 

ICI, je donne la parole à Xénophon

 Dans '' Mémorables '' :

Xénophon raconte une soirée chez le politicien Callias, en 421

« Quand on eut emporté les tables, fait les libations et chanté le péan, on fit entrer pour le divertissement un Syracusain suivi d'une excellente joueuse de flûte, d'une danseuse acrobate et d'un jeune garçon d'une beauté parfaite qui jouait de la cithare et dansait en perfection

Ce Syracusain en donnant leur adresse en spectacle y gagnait de l'argent. Lorsque la flûtiste et le garçon eurent joué, l'une de la flûte, l'autre de la cithare, on trouva qu'ils avaient tout deux fort bien amusé leur monde et Socrate dit :

  • Par Zeus, Callias, tu nous traite magnifiquement. Après avoir servi un dîner irréprochable, tu nous donnes encore un spectacle et une musique délicieuse.

  • Eh bien di Callias, on pourrait nous apporter des parfums, pour que nous nous régalions de leurs senteurs.

  • Pas du tout répond Socrate.

    Commence alors une discussion philosophique sur les parfums, l'éducation des femmes, l'enseignement du courage, la danse et l'usage du vin – Fin de l'extrait

Noter qu'après l'emprise du monothéisme sur notre société [ sauf à de très très rares exceptions ] il faudra attendre le siècle des lumières pour voir des femmes chanter, danser ou prendre la parole en public

Voir Hypatie

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tu-aimeras-ton-prochain/

france,république,laïcité

Forme pris par l'inquisition au XXIe siècle - La censure ou l'endoctrinement -

Pourquoi bon nombre de porteurs de la pensée unique faute d'argument, quand ce ne sont pas des injures, par la pratique de l'omission ou de la censure, s'en prennent-ils aux personnes qui préfèrent à croire continuer de penser ?

Sur internet pullulent, se succèdent les déclarations pour témoigner de l'inculture religieuse des français

Bien sûr ce sont les jeunes enfants à l'école qui sont visés sans jamais exposer la possibilité de faire figurer en contrepartie les traditions philosophiques des incroyants ou des athées

Le prétexte est toujours le même, faire accroire cette idée, dans notre beau pays de liberté qu'il n'y aurait pas d'incroyants, d'athées, d'agnostiques ni de gens '' déistes '' sans confession, vivant en bonne société en dehors des moralines, réfractaires ou insensibles aux codes impératifs comme aux idéologies politiques de prétendues religions

Vous pourriez me dire que je me répète – mais n'est-ce pas l'actualité qui m'y oblige ?

Quels sont les lobbys qui font continuellement des pressions sur les pouvoirs publics pour l'endoctrinement des enfants dès l'école, les tenanciers des '' auberges espagnoles '' des religions ou les incroyants ?

L'alibi le plus pernicieux c'est de dire que sans '' culture religieuse '' les enfants ou plus tard les adultes ne seraient pas en mesure de comprendre la signification d'une peinture religieuse

[ je place '' culture religieuse '' entre guillemets car il ne s'agit pas de culture mais de croyances ]

Ce qui est totalement faux, car toute personne s'intéressant à l'histoire de l'art s'informe scrupuleusement sur la signification des œuvre d'arts '' profanes ou dites sacrées ''

Ce problème est récurent d'où la nécessité de suivre l'actualité car face à ces barbares qui ne saurait concevoir qu'on ne puisse vivre ou aspirer à vivre sans leurs dieux ni leurs religions il importe de faire valoir en continuité les droits de la personne, des citoyens ou citoyennes

Simple rappel

L'étalage quotidien des croyances au cours de la diffusion de plusieurs  J T est devenu plus efficace que les méthodes de la censure des époques passées – l'omission en contrepartie des autres traditions remplace dans notre pays les pratiques de l'inquisition telles rapportées dans l'histoire de notre pays

La monoculture appauvrit l'espace agricole d'un pays – le monothéisme est un appauvrissement de la vie spirituelle [ Culture ] d'une nation  - Crab – 0605 2011

Suite sur les pages

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-2011-le-mimetisme-violent/

 

 

 

29/04/2011

La France trahie

France,laïcité,République

Henry Moore – King and Queen (Roi et Reine) – 1952/1953

La France trahie par un pouvoir antédiluvien

François Fillon assistera dimanche aux cérémonies de béatification de Jean Paul II à Rome

Une décision confirmant à nouveau la dérive anti-laïque du gouvernement, qui exalte en permanence la foi catholique et les racines chrétiennes de la France

Les déclarations du porte-parole du gouvernement, François Baroin, qui a le culot de justifier ce déplacement en déclarant que la France est la fille aînée de l'Église catholique, sont inacceptables

Cette proclamation était celle des rois de France, et non une affirmation de la République !

Crab - 29 Avril 2011

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/04/29/0-l-imposture.html


08/03/2011

- 0 – 2011 – Mots Croisés

Camille Pissarro 1870−1889.png

Camille Pissarro

 

Mots Croisés et la parole univoque

 

Hier,

au cours de l'émission '' Mots Croisés '', aux environs de 0 heure 20 – j'ai entendu D Sopo redire une fois de plus que les français font la confusion entre musulmans et arabes, qu'en ce sens le débat sur l'islam les stigmatisent

Rien n'est plus faux, nous ne cessons de répéter que tous les français arabes et nègres ne sont pas tous croyants ni tous musulmans

[ comme d'autres populations dans les pays dits islamiques ]

Pour rappel, à l'attention de D Sopo

Combattre une idéologie totalitaire c'est opter sans condition pour la LIBERTÉ

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/arabe-et-athee/

et la lettre adressée à BHL

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-letrre-a-bhl/

[ qu'il a publié sur son site,le 17 décembre 2010  [ bien que dans cette lettre, je ne me montre pas spécialement aimable envers lui ] :

http://laregledujeu.org/2010/11/22/3467/asia-bibi-et-les-autres-cretiens-martyrises/

Et D Sopo de se lancer dans une explication oiseuse du racisme autrefois [ selon lui ] fondé sur une base de la génétique aujourd'hui se serait déplacé sur le plan culturel [ rire ]

Rappelons-lui que le racisme ne peut-être autre que culturel puisque c'est par exemple comme dans l'islam considérer la femme comme une race inférieure

Lui proposer de prendre le temps de lire :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

Et de remettre sur le tapis la colonisation et l'esclavage comme si l'esclavage et la traitre des esclaves étaient dans l'histoire le fait des seuls blancs européens

Là encore peut-être est-ce utile de dire à nouveau que l'esclavage avait été la pratique d'une minorité dans notre pays quand la majorité des français étaient eux-mêmes asservis et que nègres et musulmans ont eu ces pratiques plus longtemps [ pratiques toujours existantes à notre époque dans plusieurs pays nègres et arabo-musulman ]

Durant sa période coloniale la France avait interdit l'esclavage – rare fait positif mais qui mérite d'être souligné...

Traite des esclaves et esclavage

Vidéo

http://crab.painter.free.fr/videos/0%20Onfray_%20et%20Malek%20Chebel%20_%20l%20esclavage.flv

OU SUR

Malek Chebel et Onfray

http://trancesite.com/video/j3uArH4IVPs/l-esclavage-en-terre-d-islam-aujourd-hui-par-Malek-Chebel-mp4.html

 

 

 

jpg_minc.jpg

 

Dimanche dernier, Alain Minc traitait les français d'hypocrites en rappelant qu'ils affectent d'ignorer le concordat en vigueur en Meurthe-Moselle, alors que nous ne cessons de dénoncer depuis des années que des enseignants sont salariés, avec nos deniers, pour enseigner la religion mais pas la tradition de l'athéologie (1)

N'en déplaise: Les racines de l'Europe ne sont pas chrétiennes mais grecques!

[ (1)  La langue - les modes de la pensée philosophique des incroyants ]

Et la pire des humiliations, les parents incroyants sont obligés de faire une demande et de signer une dispense de cours de religion et d'accepter en remplacement pour leurs enfants une sorte de cours de morale

Le même cabot des plateaux de télévision de dire qu'il était pour le financement des mosquées avec l'argent public et de rappeler que les collectivités territoriales ou l'État entretiennent les lieux de cultes

C'est faux, c'est un financement d'entretien de monuments historiques et non parce qu'il s'agit, dans certains cas, de lieux de cultes

La loi Malraux est venu compléter, a pour objet de rendre plus compréhensible la notion de patrimoine et ainsi de pérenniser des éléments urbanistiques et d'architectures structurants les centres historiques urbains

Le principe de la fondation doit-être développé pour contrôler l'origine des fonds privés, d'où qu'ils proviennent, pour ceux qui veulent édifier des lieux de cultes

L'argent public investi doit servir à équiper la nation et non les intérêts privés de tel ou tel groupe d'individus

Songez qu'il y quelques années, pendant une période de sécheresse climatique, le recteur de la Mosquée de Paris [ Dalil Boubakeur ] avait annoncé publiquement qu'il allait prier pour faire tomber la pluie alors que l'intérêt général de la France c'est de disposer de bons gestionnaires des nappes phréatiques vitales pour le bien de tous – Peut-on se contenter d'en rire?

laïcité,islam,république

La boite -

Sur un forum: cda - france 5 Posté le 08-03-2011à 19:00:5

Énoncé du sujet

Quelle image avez-vous du Front national et de Marine Le Pen ? Pourquoi progresse-telle dans les sondages ? Mouvement d’humeur ou tendance de fond ? Peut-elle être au second tour de la présidentielle en 2012?

Fin de l'énoncé

Liminaire

Pandore [ comme par hasard, une femme ] créée sur l'ordre de Zeus [ un dieu misogyne, sexistecomme tous les dieux ]qui voulait se venger des hommes pour le vol du feu par Prométhée

Mais voilà des hommes de Culture ne se sont pas privés d'examiner les mots à l'origine des maux non sans causes sortis de la boite de Pandore -

Sauf

Fascinés, obsédés par le FN, sont-ils, au point dans perdre la raison, tel est devenu cette sorte d'incapacité à la réflexion sur le sujet de '' nos commentateurs '' politiques habitués de ce plateau...

Il est pénible régulièrement d'entendre un R Cayrol, né au Maroc, '' éduqué '' dans ce pays antidémocratique, jusqu'à la fin de sa scolarité au lycée de Rabat, parler d'islamophobie – comme si les français épris de liberté qui ne veulent pas de l'installation d'une idéologie totalitaire dans notre pays n'étaient que des illettrés n'ayant pas pris la peine de lire ou de se référer aux textes avant de poser la critique

[ Ceci dit, cette remarque vaut pour tout individu '' éduqué '' en France dans un milieu religieux rigide ]

Pour ma part je sépare la question de la critique raisonnée de l'islam de la réflexion à conduire à propos de l'immigration...

Je redis ici ce que je rabâche sur tous les tons, en fonction de l'actualité, depuis de nombreuse années

Certaines études font apparaître clairement que les immigrés par leur travail rapportent plus qu'il ne coûtent à l'État

C e n'est pas cela qui est mis en cause ni même sujet à discussion, mais les conditions de vie inacceptable d'une partie importante de nos concitoyens

Ramener la migration vers notre pays à presque zéro et recadrer le regroupement familial – maintenir l'asile politique pour les personnes réellement menacées

Maintenir cette position...durant un bon nombre d'années

Donc n'accepter que des contrats à durée déterminer, ce qui aurait le mérite de faire rentrer dans leur pays d'origines des gens mieux formés, où ayant gagné en compétence, qu'ils n'étaient à leur arrivée

Procéder ainsi tant que les déficits publics n'auront pas été '' effacés'' et les plus de deux millions sept cents de chômeur n'auront pas retrouvés un métier à exercer

Il est stupide de laisser entrer des migrants pour ajouter des chômeurs aux chômeurs, simple question de bon sens

De même l'impact lié à un manque de logements du type HLM – ajouterait une difficulté de plus à tous les mal ou très mal logés sur liste d'attente

L'argent public doit-être consacré prioritairement à la formation, c'est insupportable de savoir que six millions cinq cents de personnes ne gagnent mensuellement que 750 euros, plus de quarante pour cents des classes '' dites moyenne '' seulement 1400 euros

Donc agir près des candidats aux élections, sur un programme d'excellence

Investir dans la Culture

La formation

La recherche

La créativité

Le innovations technologiques

Les crèches (1)

Construire des maisons qui rassemblent les populations comme les médiathèques quand elles sont en outre dotées d'un amphithéâtre [ et non '' des maisons '' qui pérennisent la division comme les mosquées ou les églises ]

Les théâtres de poche permettant l'expression populaire dans les villes mais aussi localisées dans le cadre intercommunal

[ intercommunal dans la France rurale, par exemple ]

Réduire le déficit de logements le plus vite possible...

Réduire les temps de transports domicile – travail -

« POOL emploi déclare qu'il y a 140.000 emplois non pourvus et que ce sont des emplois peu qualifié généralement pris par des immigrés – donc il faut maintenir la venue d'immigrés »  Fin de sa remarque

Que les immigrés rapportent ou non à '' notre économie '' est un faux problème, la priorité c'est de s'occuper de tous les nationaux et non pérenniser ou accroître la précarité

Les immigrés occupent des emplois peu qualifiés, c'est une bonne raison de prendre la décision politique, désormais, de les faire occuper et de les trouver en priorité parmi les 2.700.000 chômeurs – notamment ceux sans emploi depuis plus de deux ans, et cela peut se faire dans un cadre valorisant et incitatif et non dans un traitement qui ferait ressentir, par les personnes concernés, cette mutation comme une punition

Donc de mettre fin aussi longtemps qu'il le sera nécessaire à toute migration vers notre pays, modifier le cadre juridique du regroupement familial qui plus est participera en partie à réduire certains des déficits publics

 

Il serait préférable de se retirer de l'Europe politique, ce qui ne remet pas en cause le principe d'une Europe d'échanges et de coopérations économiques

Cessons de rêver. Il serait judicieux de redéfinir différemment une ou plusieurs zones Euro car certains pays ne pourront pas rembourser leurs dettes

 

Ni ne remettre en cause certains des échanges internationaux, par exemple d'étendre le principe d'Erasmus '' au monde des salariés '' dans le but de permettre des échanges inter-entreprises

Crab – 08 03 2011

(1)  L'actualité rappelle [ une fois de plus ] que ce ne sont pas des '' maisons de la peur '' imaginées '' par des phallocrates comme des mosquées ou des églises qu'il faut financer mais des crèches - avec un personnel hautement qualifié

Manque de personnel : Il faudrait former10000 personnes par an pendant trois ans

laïcité,islam,république

Paysannes Bretonnes -

Paul Gauguin -

 

Suite

Le fantasme de Rachida

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/03/05/0-2011-le-fantasme-de-rachida.html

 

02/03/2011

- 0- 2011 - Présumés innocents

Présumés innocents

Enfin une bonne nouvelle – une association [ la mouette ] qui prétend défendre la dignité des enfants cette fois déboutée définitivement d'un procès qu'elle intentait à l'encontre [ depuis plus de dix ans ] des organisateurs de l'exposition bordelaise " Présumés innocents "

Il faut bien comprendre que l'action d'obtenir la censure de l'exposition et la condamnation des organisateurs de l'exposition bordelaise '' présumés innocents '' est de la même nature que la tentative de celles conduites par d'autres groupements contre Charlie Hebdo après la publication des caricatures de Mahomet

La même malhonnêteté intellectuelle ; dans ce dernier cas une pudibonderie qui prend le masque de l'intérêt des enfants dans le premier [ les caricatures ] c'était une tentative d'empêcher la critique raisonnée d'une religion totalitaire -

Heureusement les décision de justices rendues respectent et font droit à la liberté d'expression et de conscience – nous sommes encore dans une république laïque – merci à tous ceux qui se sont impliquer dans ces deux affaires dont les qualités essentielles des décisions de justice sont désormais incontournable

[ une fois de plus ] Pas un mot sur le dénouement de cette affaire dans les J T des médias de la télévision  - Crab – 02 03 2011

Notes:

http://www.lemonde.fr/culture/article/2011/03/02/pas-de-proces-pour-les-organisateurs-de-l-exposition-presumes-innocents_1487482_3246.html

Source:

Le Monde.fr | 02.03.11 | 17h36  •  Mis à jour le 02.03.11 | 17h54

catalogue-de-l-exposition-presumes-innocents.jpg

Les organisateurs de l'exposition bordelaise " Présumés innocents " ne subiront pas l'épreuve d'un procès pour diffusion d'images de et pour les mineurs. La cour de cassation a confirmé, mercredi 2 mars, l'arrêt rendu il y a tout juste un an par la cour d'appel de Bordeaux et rejeté le pourvoi formé par l'association La Mouette mettant en fin à une longue polémique judiciaire.

Cette organisation de protection de l'enfance avait porté plainte en 2000, quelques jours avant la fermeture de l'exposition consacrée à " l'Art contemporain et l'enfance ", organisée au CAPC de Bordeaux. Elle estimait que parmi les 200 toiles, photos, installations, et vidéos d'artistes souvent très connus ( Christian Boltanski, Annette Messager, Robert Mapplethorpe ou Louise Bourgeois ) visibles par le public, certaines présentaient un caractère " pédopornographique ".

En 2006, les commissaires de l'exposition, Stéphanie Trembley et Marie-Laure Bernadac, et l'ancien directeur des musées de Bordeaux et actuel directeur de l'Ecole des beaux-arts de Paris, Henry-Claude Cousseau, étaient mis en examen pour " diffusion de message violent, pornographique ou contraire à la dignité accessible à un mineur " et " diffusion de l'image d'un mineur présentant un caractère pornographique ".

Ils étaient finalement renvoyés devant le tribunal, contre l'avis du parquet, décision annulée par la cour d'appel le 2 mars 2010.

La Mouette s'était pourvue en cassation. " Pour Henry-Claude Cousseau, c'est l'épilogue de dix années de cauchemar, s'est réjoui son avocat, Me Richard Malka. C'est une défaite salutaire des ligues de vertu, qui avaient malheureusement trouvé un écho auprès d'un juge d'instruction et qui ont tenté d'imposer leur vision névrotique de la sexualité à une société dans son ensemble, en assimilant art et pornographie. La plus haute autorité judiciaire s'est exprimée, on connait à présent le droit."

Nathaniel Herzberg

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/censure/



 

31/01/2011

- 0 – 2011 - dé-islamisation doc 5

- 0 - 2011 – Campagne de dé-islamisation doc 5

Le droit de regarder

C'est défendre le droit de penser – c'est préserver la liberté de conscience – c'est maintenir le principe de l'égalité hommes-femmes – c'est garantir la liberté des citoyens contre les idéologies totalitaires

Laïcité,culture,république,islamSandro Botticelli – 1482

Minerve * , déesse de la sagesse et des arts pose la main sur la tête du Centaure symbole de la violence et de la bestialité

Minerve agrippe les cheveux du Centaure en signe de domination, et le Centaure incline la tête, en signe de soumission

Morale

La Raison incarnée par Minerve, contre la violence figurée par le Centaure - double d'une allégorie à thème - mythologique de la sagesse - Minerve domine l'instinct bestial du Centaure

A notre époque le centaure serait associé à toutes les idéologies ou régimes politiques totalitaires

Minerve peut-être associée aux lumières qui ont présidées à l'avènement de la Démocratie et plus particulièrement à la Laïcité

*  Athéna dans la mythologie grecque

 

Immigration

et

identité nationale

 

Pragmatisme

C'est légitime de poser le problème en ces termes, sachant que dans notre pays c'est une partie de l'immigration L'immigration musulmane * par son refus de s'adapter, d'accepter la mixité sociale depuis environ le début des années 1990 autant d'attitudes qui ont fait fuir une majorité d'habitants non musulman de certains quartiers

Il est parfaitement justifier de parler dans ces zones d'habitats de populations de substitution et d'en tirer les conséquences

*  Ne pas confondre arabe et musulman

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/11/19/arabe-et-athee.html

Position de Finkielkraut

Vidéo

http://www.youtube.com/watch?v=_Z6LNjyVwH0&feature=related

Les faussaires

Le représentant d' AC le feu déclarait, après les émeutes [ 2005 ], '' Je ne suis pas un français issu de l'immigration, je suis un citoyen français faisant partie de la diversité '', indicatif de son rejet de la France, du refus de s'intégrer, de s'adapter, de son refus de la mixité sociale et d'adhérer aux valeurs humanistes ou culturelles de notre République

À plusieurs reprises en rapport avec l'actualité j'avais rappelé que ce même individu avait justifié l'accroissement des violences '' dites urbaines '' [ écoles brulées notamment ] sous le prétexte qu'une grenade avait été tirée dans une mosquée

L'expression du totalitarisme

'' La véritable religion c'est l'islam '' - L'énoncé révélateur du véritable lien entre islam et violence , quoi que puissent en dire '' les modérés ''

Cette proclamation incite à imposer la croyance à toutes autres populations par la guerre, quelques rares sourates sont des appels à la tolérance, ce qui ne change rien en quoi que se soit puisque cette religion dit plus fort une chose que l'autre mais avec cette différence d'avec les autres duelle, le coran est un livre impératif

Somme toute, au regard d'un double impératif :

Imposer la foi par la guerre

Sinon comme le préconise un des versets du coran en prônant une attitude d'hypocrisie envers les gens qui refusent de baisser la tête pour mieux les broyer le moment venu ...

Un livre impératif

L'explication d'une violence [ qui ne tombe pas du ciel ] perpétrée entre sectes musulmanes et au delà cette idéologie coranique par le biais de son caractère textuel xénophobe de l'étendre par la force aux populations non musulmanes, aux agnostiques ou encore aux incroyants...à laquelle s'ajoute l'obsession sexuelle masculine dans un texte qui ne s'adresse qu'aux hommes, trouve sa traduction dans les faits, avec pour étendard, vouloir voiler les femmes comme s'il s'agissait d'un bétail, au point dans certains pays de payer très cher une milice rien que pour en surveiller le port

Les féministes en Tunisie

Savent d'emblée et sans attendre parfaitement faire la différence entre les mouvements qui agissent avec les femmes et ceux moyenâgeux, barbares qui veulent les soumettre à la loi phallocrate du clan

En Tunisie, au cas ou l'islamiste Rached Ghannouchi ferait son retour, les femmes non soumisesproposent de l'accueillir à l'aéroport en bikini et en mini-jupes – elles n'ont pas l'intention de se laisser déposséder de leur droits - une proposition circule sur Facebook émanant entres autres d'un groupe intitulé " Toutes les Tunisiennes en bikini pour accueillir Ghannouchi à l'aéroport '' - [ au moment où j'écris, ce dimanche en fin d'après-midi elles ont manifesté à son arrivée à l'aéroport ]

Je note qu'un des J T relatait ce soir même '' une manifestation en Égypte dont les frères musulmans '' ; faut-il en déduire que les deux autres partis de l'opposition n'ont pas de nom ?

Alain Finkielkraut à raison de faire observer qu'un bon nombre de journalistes font autre chose que leur métier, c'est à dire à l'opposé de la saine déontologie une sorte de prosélytisme – je l'ai pour ma part souvent notifié...

Le déni de l'information

Dans notre pays laisser accroire cette idée que la pauvreté comme dans les pays qui se réclament de l'islam, légitime la violence – c'est escamoter d'une part que la violence faite aux femmes est bien islamiste sinon les Tunisiennes n'auraient aucune raison de se manifester avec autant d'à propos et de vigueur

La cause de la violence c'est l'inculture et non la pauvreté, cela vaut pour toutes les populations; est-ce faire preuve du sens de la justice que d'agresser dans la rue une femme pour lui dérober son portable où se mettre à plusieurs pour s'attaquer à un homosexuel ?

Contre la démagogie

Une personne sensée fait tout pour sortir de la pauvreté quitte à créer son emploi ou une entreprise ce que l'on de garde bien de dire – c'est tellement plus facile de décréter que la pauvreté est à l'origine des violences '' dites urbaines '', et pour les islamistes de traiter tous les français comme des ex-colonisateurs en omettant de rappeler le pire, savoir que l'esclavage et la traite des esclaves n'a jamais cessé en Afrique subsaharienne et dans bon nombre de pays arabo-musulman – et même repris après une période de répit de moins d'une centaine d'année dans certains pays après la décolonisation française

Les digressions à l'écran

J'ai entendu dire dans l'auberge espagnole, le plateau d'Ardisson où au menu d'une émission à l'autre se dit une chose ou son contraire, bien enveloppées par '' l'artifice spectacle '' la diffusion des pires divagations ou des plus exécrables confusions, ce qui d'ailleurs n'étonne plus vraiment personne... j'ai entendu un de ses invités dire, qu'avant de juger terroristes des individus qui se font sauter [ les bombes humaines] de les considérer [ apitoyé ] comme des personnes désespérées – Eh oui, vous avez bien lu....

La position par certains ou certaines représentants des '' indigènes de la république '' compte tenu de leurs analyses - prendre la défense du Hezbollah, du Hamas et autres '' résistants '' dont les objectifs ne sont pas la cause du Liban ni de constituer une nation palestinienne frontalière d'Israël, mais d'imposer l'islamisme dans toute la région

Il apparait désormais que s'est constituée une nouvelle frange d'extrémistes, mais cette fois islamiste, une idéologie des plus dangereuses encore plus extrémiste que tous les extrémismes actuels et dont les propos haineux ne sont pas sans impact sur les esprits simplistes d'une bonne partie de la population '' pro-palestinienne '' dans notre pays, en tous cas dont les positions ont pour conséquence de masquer la réalité inacceptable du terrorisme car aucune cause ne peut justifier un droit de tuer des civils

Ce que veut ignorer ce personnage, [ dont je n'ai pas même eu envie de retenir le nom ] c'est que ces

'' personnes désespérées '' se font sauter au milieu d'une foule de civils [ hommes, femmes et enfants bien souvent de diverses nationalités ] - pire cet intervenant ne se pose même pas la question : « Pourquoi ceux qui les envoient n'y vont-ils pas eux-même? »

 

Position de Finkielkraut

Vidéo

http://www.youtube.com/watch?v=lCrwSJMGkRQ&feature=re...

 

Derrière les écrans de fumées

Regarder la réalité en face justifie de dire qu'une partie de la population immigrée musulmane, où français issus de parents musulman est la seule à poser un problème grave dans notre société et non les autres populations d'immigrés… qu'il importe d'avoir présent à l'esprit, je cite à nouveau '' Je ne suis pas un français issu de l'immigration, je suis un citoyen français faisant partie de la diversité '', sinon le débat sur l'identité nationale qu'il est nécessaire de poursuivre n'aura de sens et les décisions politiques n'interviendront pas en conclusions

 

La substitution démographique dans certains quartiers de nos grandes villes est un problème qu'il faut bien analyser et bien comprendre, pour être capable d'y rétablir progressivement la mixité sociale

Crab – 30 - 31 Janvier 2011

Laïcité,culture,république,islam

Suite sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/01/29...


 

08/01/2011

- 0 - 2011 - CAMPAGNE de DÉ-ISLAMISATION

Eris_Discordia2.jpg

[ Épis ] Éris

 

CAMPAGNE de DÉ-ISLAMISATION

2011 -2012

 

Est ouverte

 

Les politiques et les autres

 

Éristique

Dans tous les partis ou mouvements de toutes sensibilités politiques il y a des gens intelligents, mais plus nombreux ceux qu'ils ne le sont pas

43% pour cent des français déclarent que l'islam est une religion dangereuse – le résultat de ce sondage prouve que le niveau de conscience de nos compatriotes vis à vis d'une idéologie totalitaire et xénophobe est en progression dans notre pays

Quand l'intolérance réclame d'être tolérée

Une dénonciation de l'islamophobie peut en cacher une autre

Hurler à l' islamophobie comme s'il s'agissait d'une vision péjorative et non fondée sur le décryptage d'un discours univoque '' que propose '' le coran, c'est bien sûr le fait des islamistes et dans ce cas c'est sans importance

Cependant là ou cela devient grave, c'est quand des personnalités politiques ou civiles hurlent avec les islamistes [ dans un sens péjoratifs ], de leurs ''plus belles voix '' traitent d'islamophobes ceux qui dénoncent le caractère antirépublicain du discours univoque de l'islam

Diffamation, par défaut d'argument

Ce type d'accusation est d'autant plus diffamatoire, d'autant plus grave, quand ces individualités ou personnes morales parlent où ne s'expriment pas en connaissance de cause, font ni plus ni moins la preuve qu'elles n'ont pas lues ni le coran, ni la sunna, ni la sharia, ni la vie du prophète – le comble de la malhonnêteté intellectuelle

Hors parmi ces personnalités certains – certaines participent à la gouvernance de notre pays, d'autres prétendront se porter candidats -tes auront donc le culot de se déclarer prêtes ou capables de gouverner [ ...??? ]

Les candidats

Lors des prochaines campagnes électorales il importera judicieusement d'analyser le programme de chaque candidat ; il est facile de vérifier que la notion d' islamophobie n'est jamais argumentée puisque c'est logique l'emploi même fait la démonstration de la méconnaissances des textes...un cas de figure bien plus fréquent qu'on ne l'imagine...

La méthode

Faites des fiches par thème et près d'eux l'essai ''; posez leurs les questions: «N'est-ce pas de telle page à telle page un propos phallocrate, ici sexiste, homophobe, à cet endroit antisémite, ect...?» - Fiches et livres * à la main devant eux, ainsi mis au pied du mur je vous garantis leurs embarras...

* Pour éviter d'acheter les textes; vous trouverez les intégrales sur le WEB – suffit de les enregistrer...

Anecdote

Quand je fais cela directement avec des musulmans, ils s'empressent de tenter de changer de conversation, sur les forums sans jamais contre-argumenter déclarer comme des gamins que ce sont des menteries quand ce ne sont pas des bordées d'injures...c'est une des solutions pour dé-islamiser les plus naïfs...ou en tout cas leur faire sentir que leur religion n'est rien de plus qu'un vieux poussiéreux texte xénophobe et non une vérité d'aujourd'hui

L'éthique

Ces personnalités politique ou civiles jetant religieusement l'anathème sur les islamophobes se comportent et agissent comme un historien sans déontologie qui rédigerait un chapitre de l'histoire d'une époque à partir de sources de deuxième main, voire plus, quand il ne livrerait pas à un copier collé sans rien vérifier plus en amont

National – international

Comment se fait-il que les musulmans '' modérés '' [ partout dans le monde ] par centaine de millions ne descendent pas dans la rue pour fustiger les terroristes assassins et preneurs d'otages œuvrant dans le cadre d'un projet commun, l'islamisation de la planète contre la liberté ou plus encore pour dénoncer l'ordre moral islamique... notamment un ordre ennemi de la liberté de choisir?

Quelque- uns des exemples figurant sur ce blog des commentaires philosophiques, la critique d'une partie des textes islamiques


http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholucide/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/charia-la-un-deni-de-la-nature/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le_mensonge_mahometan./

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/textes-regroupes/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/dix-vrais-fausses-propheties/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/antisemites-et-homophobes/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/arabe-et-athee/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/green-zero/

 

Liste non exhaustive...

 

Crab – 8 Janvier 2011

 

 

05/01/2011

- 2011 - DÉ-ISLAMISER

Paris_Montmartre_Chevalier_de_la_Barre 2.jpg

Paris – Montmartre – Chevalier de la BARRE



DÉ-ISLAMISER,

les territoires qui font office de zone de non-droit dans notre pays c'est participer philosophiquement et non par racisme comme certains le prétendent, à rétablir dans '' les quartiers '' les principes de la république ''

-

Cessons d'abord de parler d'une '' religion '' quand il s'agit d'une '' idéologie totalitaire '' - en parler comme d'une '' religion '', revient à admettre comme '' naturel '' de se prosterner devant les valeurs négatives de l'intolérance

[ Un jeune athée est toujours enfermé dans les geôles de '' ces pauvres musulmans palestiniens '' à Ramallah le fief de l'autorité palestinienne – en Israël, nul n'est emprisonné pour ses opignon religieuses ou irréligieuses ]

-

Dé-islamiser, par un gros effort à obtenir des médias; pour y parvenir il faut rappeler ce que nous ne voulons plus revoir dans notre pays, par exemple: Citation

Chevalier de la Barre

Le Chevalier de La Barre fut torturé et décapité à 19 ans pour " ne pas avoir salué une procession "

1766

1 juillet Le chevalier de La Barre a le poing coupé, la langue arrachée avant de se faire décapiter et d’être jeté au bûcher. Il paye ainsi un blasphème qui a consisté en une mutilation de crucifix, acte qu’il n’a d’ailleurs certainement pas commis. En effet, le jeune homme de dix-neuf ans possédait ce jour là un solide alibi. Mais les preuves sont ailleurs : il ne s’est pas dévêtu la tête au passage d’une procession et possède trois ouvrages interdits, dont le "Dictionnaire philosophique" de Voltaire . Ce dernier, comme l’ensemble des Lumières, dénoncera cette accusation, au point qu’il devra fuir pour échapper à une arrestation. Son ouvrage brûlera d’ailleurs avec le chevalier sur le bûcher. Symbole de l’intolérance religieuse et de la défaillance de la justice du XVIII ème siècle, cette affaire est l’un des dernier procès pour blasphème en France. La Révolution approche et elle réhabilitera de La Barre en 1793. Fin de citation
-

Hors l'idéologie musulmane [ la religion ] génère en de nombreux pays, chaque fois qu'un incroyant '' se fait prendre '' exactement le même type de criminalité émanant du clan ou de l'État - déclaré ennemi de dieu, par exemple en Iran, le blasphémateur risque la mort – ( ce n'est qu'un exemple )

...enclenche décennies après décennies un nettoyage ethnique commencé avec les juifs et se poursuivant avec les chrétiens

-

Ne pas comprendre qu'il n'y aucun enrichissement culturel à espérer d'une idéologie xénophobe, raciste, fondée sur des préjugés, sorte de manifeste d'appel à la haine de l'autre, c'est accepter à moyen terme une pollution durable de notre société

Soumis aux textes, la plupart d'entre-eux sont dans l'incapacité de faire la différence entre ce qui relève de la misogynie masculine et les notions d'égalité les plus élémentaires entre homme et femmes lié à l'inévitable rejet de toutes les autres options spirituelles philosophiques ou religieuses

-

C'est faux de dire que la majorité des musulmans sont des républicains, seules une petite minorité s'est dé-islamisée en se contentant comme beaucoup de gens que l'on pourrait pratiquement qualifier d'ex catholiques devenus loin des textes plutôt ce que l'on pourrait désigner déistes...qui en tous cas ne confondent plus l'affabulation religieuse avec les lois qui régissent la vie de la cité

-

Oui la laïcité autorise la liberté de pratiquer le culte quelque soit la religion, mais là nous n'avons pas affaire à '' une religion '' mais bien après comme avant le stalinisme à ce que des chefs guerriers de tribus ont été capables d'inventer en pire des pires comme manifeste en matière de dictature et de déconstruction de la culture

Crab – le 05 Janvier 2011

-

Suite

COPTES

Islamophobie - 2011 -

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/01/02/0-islamophobie-2011.html

01/01/2011

- 0 - 2011 - L’hellénisme

Jacqueline-de-Romilly.jpg

Hellénisme

La grande dame, la liberté et la république:

hommage à Jacqueline de Romilly

Jacqueline de Romilly (1913-2010) nous a quittés le 18 décembre dernier, cette grande helléniste, haute figure de notre culture républicaine, qui a tant défendu la place de l’enseignement du grec comme porte d’accès à une culture générale dont les lettres classiques constituent un des piliers jamais démenti. On lui doit cet intérêt porté à la Grèce antique et à sa culture, non comme l’héritage d’une histoire arrêtée aux ruines d’une civilisation passée, mais comme une des clés de la compréhension du monde contemporain. Elle fut toujours animée d’une foi sans hésitation dans les valeurs universelles nées de ce berceau athénien de la démocratie où elle prenait à chaque instant sa respiration.

Lauréate du Concours général la première année où les filles pouvaient concourir puis, première femme élue au Collège de France (1973), elle devait accéder à la reconnaissance suprême de l’Académie française en en devenant membre (1988), seconde femme élue à y occuper un des sièges sacrés. Ce fut l’un des aboutissements d’un parcours exemplaire qui a fait de sa carrière de femme dans un monde d’hommes une très grande dame de notre République.

Elle ne nous parlait pas seulement de culture et d’histoire, mais de liberté !

Grande spécialiste du monde grec, c’est de liberté dont elle entendait nous parler, celle propre à cette invention émancipatrice du politique et de la citoyenneté, se synthétisant dans le gouvernement des hommes par les hommes, se fondant sur l’interchangeabilité des droits, la conscience d’un bien commun supérieur à tous les autres, l’homme mesure de toute chose. Elle n’avait de cesse d’attirer l’attention sur cet homme nouveau surgissant de l’histoire, l’homme grec : celui qui fait les lois auxquelles il obéit.

Elle luttait contre l’oubli d’un legs essentiel transmis depuis l’antiquité auquel notre modernité doit beaucoup, un oubli parfois entretenu vis-à-vis d’un vieux continent européen trop facilement identifié par certains à l’unique héritage judéo-chrétien. Elle a inscrit le travail d’une vie de transmission et de fructification d’un domaine dans le prolongement des inventeurs d’une civilisation qui a eu l’ambition de donner à l’homme la maîtrise de son destin, avec une forme de conscience qui demeure aux racines de la nôtre comme sa toile de fond.

Dans un contexte de relativisme culturel qui ne joue pas en faveur de la défense de cet acquis universel parfois incriminé hors propos d’ethnocentrisme, elle n’a cessé de rappeler que l’homme agent de son histoire est né en Grèce entre le VIIIe et le IVe siècle avant notre ère et nulle part ailleurs, comme un cadeau à destination de tous les peuples. Elle en interroge le mystère, sans cesse le secret de fabrication à travers un questionnement fondateur d’une démarche ouverte sur le sens de l’histoire : « Pourquoi la Grèce ? ».

Lorsqu’Œdipe, sous l’écriture du tragique grec Sophocle, nous dévoile le déterminisme de l’inconscient à travers la mise en scène prophétique d’un fils commettant sans le savoir ce qui apparait comme le crime suprême, l’inceste, pour mieux affirmer sa prohibition, on touche à une nouvelle humanité qui est incitée à prendre conscience d’elle-même, qui a à voir avec une nouvelle responsabilité de l’individu invité à anticiper sur les conséquences de ses actes. C’est l’émergence d’une notion de la responsabilité se référant à la loi commune, à cette capacité d’une société à savoir se corriger elle-même relativement à ce qu’elle définit comme son bien, telle que la démocratie le propose dans le gouvernement des affaires de la cité.

Freud lui-même, ce génial observateur de la complexité mentale de l’homme, ne s’y était pas trompé, en voyant au cœur de la culture grecque à travers le « complexe d’Œdipe » un des schémas explicatifs fondamentaux du développement de la personnalité et un des axiomes principaux de la psychanalyse. Certaines pulsions doivent être mises sous l’autorité de la loi et refoulées pour laisser place à l’action consciente de l’individu, c’est la condition de sa liberté, comme une nouvelle condition de l’homme s’émancipant à la fois des archaïsmes de l’instinct et d’une forme passée du religieux où la divinisation de la nature dominait la pensée. C’est le passage réussi de l’homme d’un temps biologique au temps psychologique. Il en découlera une démarche intellectuelle, philosophique, culturelle et scientifique qui donnera à la raison ses lettres de noblesse, d’Homère à Eschyle, de Sappho à Aristote.

La culture grecque : l’égalité et la raison bien de l’humanité.

Dès l’Iliade, on voit l’égalité commencer à s’imposer comme nouvelle valeur collective. Agamemnon est le roi suprême à la tête de l’expédition de Troie pour reprendre la Belle Hélène, qui est l’épouse de son frère Ménélas, à Pâris qui l’a enlevée. Il croit bon, en raison de sa position royale qu’il pense au-dessus du commun, de prendre à Achille Briséis, sa concubine, pour son bon plaisir et déclenche ainsi la colère du héros qui se retire de la bataille, thème principal de l’Epopée. Agamemnon sera en définitive contraint de la lui rendre, de renoncer à sa démesure face au risque de perdre la guerre et la face si Achille ne revient pas au combat, jusqu’à même devoir publiquement se déjuger, sous la pression de son camp avec le soutien des dieux. Agamemnon doit, comme tout autre, se soumettre à la loi commune qui rejette la démesure, fut-elle celle d’un grand roi, face à l’intérêt commun. S’imposait en reflet dans la société d’alors l’effacement de la royauté à la faveur d’une aristocratie des égaux, l’indication d’un nouveau chemin. C’était le début d’une nouvelle histoire de l’homme qui fera passer, non sans crises sociales animées par la revendication de l’élargissement de cette égalité à tous, le pouvoir des mains des rois dans celles des peuples

Comment ne pas voir une révolution en marche à travers cette comédie d’Aristophane, Lysistrata, où pour la première fois les femmes, par-delà l’exclusion de la citoyenneté dont elles furent victimes dans la cité, se voient donné tout le pouvoir par la mise en scène d’une grève du sexe qu’elles opposent aux hommes afin de les contraindre à arrêter de se faire la guerre. Dans une œuvre artistique, un pouvoir leur était alors conféré sur la destinée collective, sans précédent dans l’histoire, qui augurait de futures transformations dans la réalité retentissantes concernant les rapports hommes-femmes… L’égalité entre les sexes ne put sans aucun doute jamais être posée, sans cette révolution de la pensée grecque.

Jacqueline de Romilly avait ô combien raison de nous ramener ainsi vers la Grèce antique, qui inventa la démocratie mais aussi le théâtre avec sa tragédie et sa comédie, le droit public et l’alphabet à l’origine du nôtre, la philosophie sous les traits de la raison, l’art comme expression de l’artiste et non du magico-religieux, la justice collective avec ses jurys populaires qui faisait sortir les hommes de la logique brutale d’« œil pour œil, dent pour dent ».

La modernité républicaine prend source à la pensée de Périclès

Rendre hommage à cette grande dame, c’est d’abord et avant tout poursuivre l’œuvre engagée, de défense et de diffusion de l’hellénisme, une forme de pensée et de culture dérivant d’un tournant radical dans l’histoire : la civilisation grecque comme nouveau point de départ, comme nouveau paradigme d’un temps qui s’écoule jusqu’à nous et au-delà.

La mètis des grecs (les ruses de l’intelligence) nous en offre certaines des plus belles manifestations : De l’ingénieux Ulysse, crevant l’œil du cyclope pour retrouver sa liberté tout en se rendant invisible à sa vengeance à se donner comme nom « Personne » plutôt que de se dire roi d’Ithaque, indiquant par là une désacralisation de la fonction royale, à celui du piège du cheval de Troie, offrande faite à l’ennemi qui va par démesure l’accepter pour qu’elle le détruise, comme la métaphore de la nouvelle place donnée au passé avec lequel il s’opère une rupture sans retour simultanément qu’il en est pris possession à travers une nouvelle forme de conscience du temps, tout nous montre ici que la modernité des anciens a encore et encore à nous en apprendre pour aller plus loin de l’avant.

La pensée grecque a inspiré les humanistes de la renaissance, irrigué la pensée des Lumières et la Révolution française, les grands principes sur lesquels se fonde notre modernité républicaine. Un de ces bouleversements de la réalité porteurs de changements dans la façon même de poser les problèmes.

Jacqueline de Romilly a fait sa thèse de doctorat sur « Thucydide et l’impérialisme athénien », sur celui qui fut le premier historien de l’histoire après les prémices d’Hérodote, il n’y a là aucun hasard. La plus belle des références à lui faire est sans doute cette Oraison funèbre prononcée par Périclès, s’il faut en croire Thucydide précisément qui la rapporte dans son récit prenant pour objet « La guerre du Péloponnèse », qui nous donne toute la hauteur de cette culture en héritage : « Notre régime politique ne se propose pas pour modèle les lois d’autrui, et nous sommes nous-mêmes des exemples plutôt que des imitateurs. Pour le nom, comme les choses dépendent non pas du petit nombre mais de la majorité, c’est une démocratie. S’agit-il de ce qui revient à chacun ? La loi, elle, fait à tous, pour leurs différents privés, la part égale, tandis que pour les titres, si l’on se distingue en quelque domaine, ce n’est pas l’appartenance à une catégorie, mais le mérite, qui vous fait accéder aux honneurs. (…) Nous pratiquons la liberté non seulement dans notre conduite d’ordre politique, mais pour tout ce qui est suspicion réciproque dans la vie quotidienne ; nous n’avons pas de colère envers notre prochain, s’il agit à sa fantaisie, et nous ne recourons pas à des vexations qui, même sans causer de dommages, se présentent au dehors comme blessante.” (« Les plus beaux textes d’Homère à Origène », sous la direction de Jacqueline de Romilly, de l’Académie française, Danielle Jouanna, Simina Noïca, Bayard, Les Belles Lettres, 2003). Cette évocation de la démocratie et cette fine psychologie qui s’attache au respect des sentiments humains sont révélatrices d’acquisitions mentales qui ont, à cet endroit, éclatées au grand jour et valent pour nous, sur le mode intemporel.

Voilà des idées propres à une démarche emprunte d’humanité, que Jacqueline de Romilly n’a cessé de porter, pour tenter qu’elles ne puissent échapper au moindre des citoyens. Un sens de l’humanité sorti de l’histoire dont les valeurs et les idées sont toujours dans l’actualité, surtout si on a à l’esprit les remises en cause actuelles des valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité, au nom du droit à la différence confinant à la différence des droits, du communautarisme encouragé par le clientélisme politique, d’un retour radical du religieux et du patriarcat déniant aux femmes qu’elles puissent être les égales de l’homme ! Précisément, la conquête de l’égalité des droits entre les sexes ne fit pas l’économie, en regard de la tradition et de la religion, de hautes luttes pour s’imposer, passant par des exemples de femmes comme Jacqueline de Romilly qui, sans en avoir l’air et sans s’en être réclamée, sans en faire non plus le combat d’un genre contre un autre, a voulu œuvrer simplement au nom du bien de tous.

Une grande dame, symbole républicain d’émancipation : après l’Académie, le Panthéon !

L’égalité républicaine incluant les femmes a pu et su ainsi synthétiser, la modernité grecque qui les excluait du politique, l’histoire avançant souvent d’un pas à la fois, avec les avancées contemporaines des libertés individuelles, des libertés publiques, de la démocratie et de la laïcité portant l’intérêt général au dessus des différences et des religions, avec aussi la dimension sociale de la République jouant un rôle si essentiel en faveur de la solidarité de la nation. L’émancipation des femmes, ce mouvement révolutionnaire qui constitue à part entière une histoire dans l’histoire qui a encore bien du champ devant elle à l’échelle de notre planète, a été et reste porteuse d’émancipation pour toute la société, pour toute l’humanité, à quoi a formidablement contribué à sa façon, la « grande dame » dont nous parlons.

Gardons de Jacqueline de Romilly ces quelques mots en ouverture d’un petit ouvrage de poche qu’elle écrivit « la Grèce antique à la découverte de la liberté » (Editions de Fallois, 1989) pour faire partager sa passion de l’hellénisme : « L’idée de la liberté nous vient de Grèce, où elle a été découverte et proclamée avec force, pour la première fois et de façon durable. » Des lignes qu’on ne se lasse pas de relire, écrites d’une main ferme et d’une pensée qui voit loin, qui font partie de notre patrimoine commun le plus vivant. Elle pourrait mériter le Panthéon. - Guylain Chevrier, Docteur en histoire -

Source - http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/l-...

 

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/02/07...

 

05/11/2009

Le grand débat; l'identité nationale?

 

05.11.2009

Le grand débat; l'identité nationale?

 

agora 2009.jpg


RÉPUBLIQUE (de la); et des valeurs....

L'AGORA 2009

 

 

Le grand débat - l'identité nationale?

 

 

Objet du débat

Les valeurs acceptées de l'humanisme seront elles la cause de notre avenir?

 

Discussion: Organisée par DÉMOCRITE

 

Présentateur de Journal dans les télévisions publiques: PERROQUET.

 

[Gracula religiosa intermedia], relativiste, prône la diversité ou le multiculturel: MAINATE

 

Identifie les différences; garante de l'indépendance d'esprit et des valeurs de l'humanisme: MARIANNE.

Rectrice de l'Université; ''Coupeurs de têtes des Gorgones''. Mais plus encore, pas seulement Rectrice, elle est, vous le saurez en poursuivant la lecture...

 

 

Démocrite...D

Perroquet....P

Mainate......M

Marianne....Mar

 

DÉMOCRITE prend la parole

 

Messieurs et madame la discussion est ouverte

 

P-

Je dirais comme Jacques ATTALI en premier lieu que le nomadisme croissant des français et des étrangers, l'ouverture des frontières fait disparaître tout caractère identitaire de notre territoire

 

Mar-

En cela, êtes vous sûr que le sujet mis en question soit bien celui de l'identité nationale?

 

M-

La présence croissante, sur le territoire national, d’autres langues, d’autres cultures, d’autres façons de vivre, efface le caractère national, laisse entendre Jacques ATTALI

 

P-

L'universalisation des Droits de l'Homme et des libertés individuelles effacent en totalité les symboles qui ont faits notre société

En citant selon lui les penseurs qui ont façonné notre république Jacques ATTALI, parle de ''de Rachi de Troyes à Blaise Pascal, de Chrétien de Troyes à Montaigne, de Marcel Proust à Léopold Senghor

 

Mar-

Première remarque vous nous parlez des droits de l'homme et non pas des droits de la personne

Deuxième remarque, vous ne citez aucun auteurs athées connus depuis l'antiquité grecque, ni les scientifiques qui jusque dans l'actualité ont façonné la pensée, permis l'avènement des valeurs de l'humanisme.

Ne seriez-vous pas comme ATTALI, dans ce débat soumis à une idéologie ''culturellement'' unijambistes?

Comment peut-on ne pas citer DARWIN, NIIETZCHE et FREUD ni dans l'actualité ignorer le travail de colosse, publié il y a moins de deux ans, de Richard DAWKINS par exemple?

 

P-ATTALI dit aussi

[…] ''la seule chose qui définira durablement l’identité d’une nation, c’est sa langue, et la culture, la façon de penser le monde, qu’elle implique. La langue française conduit à penser, à écrire, à vivre, de façon claire, simple, directe, précise, logique, binaire''

 

Mar-

N'est-ce pas dans ce cas contradictoire, avec le multiculturel qu'il paraît défendre et que vous prônez?

 

M-

Par exemple?

 

Mar-

Dans notre langue française ''d'expression binaire'' [ j'insiste sur les guillemets ] nous disons clairement que le mariage forcé c'est marier une personne contre sa volonté.

 

M-

En conduisant leurs filles dans un mariage forcé les parents défendent leur ''culture'' et leur religion.

 

Mar-

Dans ce cas que devient les droits de la personne [ de l'homme] l'autonomie et la liberté de la jeune fille, la liberté individuelle que vous revendiquiez?

 

M-

Que cela MARIANNE, vous plaise ou non ils sont abolis sur l'autel de la diversité!!!

 

P-

Notre langue dit encore Jacques ATTALI permet de bien combattre les extrémismes et les fondamentalismes.

 

Mar-

La diversité, me dites-vous; donc en plus de ces jeunes filles contraintes à des rapports sexuels et des grossesses non désirées, en plus de cette violence conjugale ce serait par exemple pour elles subir l'institution de la polygamie et dans d'autres milieux sociaux au sein de notre société se verraient autoriser de pratiquer l'excision des fillettes

Ne pensez-vous pas que le mariage forcé et la polygamie institutionnalisée sont autant d'atteintes à la dignité de la la femme?

L'excision une atteinte à l'intégrité du corps destructeur du devenir à être d'une fillette?

Quant aux extrémistes ou aux fondamentalistes ils sont générés par la religion, la croyance dans l'au-delà.

De cette croyance absurde dans l'au-delà , ne croyez-vous pas qu'il est préférable de combattre la religion et non pas les extrémismes quelle génère?

 

P-

L'on ne peut pas demander aux gens qui arrivent en France d'abandonner leurs cultures!!!

 

M-

Croire en l'au-delà ne fait pas de moi un terroriste!!!

 

Mar-

Dans ce cas à quoi cela vous sert t-il de demander aux arrivants de bien parler la langue (binaire) française, ne me dites-vous pas une chose et son contraire?

Les faits sont là, des individus croient dans l'au-delà et se transforme en bombe humaine sans discuter, ils croient qu'ils seront récompensés dans l'au-delà...

Donc vous ne voyez toujours pas la nécessité de combattre la religion pour en finir avec l'extrémisme?

 

P-

Les valeurs universelles c'est la liberté de conscience et de croire

 

M-

Chacun a le droit d'éduquer ses enfants selon sa culture.

.

Mar-En somme si je vous suis bien c'est tout simple; seulement ne faudrait-il pas, au préalable comprendre ce que signifie ''le comment''; quelle est la différence conceptuelle séparant le ''comment'' du ''savoir quoi penser''?

.

P et M-

Que voulez-vous dire?

.

Mar-Par exemple avant d'exciser une fillette il conviendrait lui expliquer que cette mutilation à pour objet de la déposséder pour l'essentiel à venir de tout désir sexuel. Mais vous savez très bien qu'elle ne pourrait même pas saisir de quoi ''on'' lui parle, n'est-ce pas vrai?

 

M-

Vous prenez pour exemple une pratique minoritaire

 

P-

Le fondement culturel de cette pratique c'est justement le socle du ''comment'' ici comme ailleurs. Soit le ''comment on fait'' et non pas justement comme vous ne voudriez pas qu'il soit ''l'explication'' qui permettrait de choisir

 

M-

Vous ne comprenez pas qu'être comme vous MARIANNE d'un esprit rationnel enlève le plus beau de ce qui fait la poétique de la vie; la virginité qualité essentielle de la femme, symbole de la pureté de la femme

 

Mar-

Connaissez-vous une seule femme adulte, qui fillette aurait été oubliée, venir réclamer l'excision?

Mutiler une fillette, d'après-vous, est symbolique d'un acte amoureux de la femme? Radical n'est-ce pas?

L'explication qui permet le choix n'est-elle pas, au contraire ce qui fait la différence entre ce qui relève du multiculturel et le respect de la dignité de la personne?

La société multiculturelle que vous voudriez, ne porte t-elle pas la caution d'arrangements inacceptables?

 

M-

Vous ne comprenez pas que l'identification à une communauté relève, faut-il vous le redire de la liberté de conscience!!!

 

Mar-

Vous invoquez, sans cesse la liberté de conscience - marier de force dès seize ans sa fille pour fixer, pérenniser ''l'identité culturelle'' du clan ou de son ethnie, êtes-vous sûr, dans ce cas, que la liberté de conscience de la jeune fille soit protégée?

 

P-

Mais enfin, ce sont des populations qui veulent contrôler la sexualité de leurs enfants

 

M-

Ce serait remettre en cause l'autorité du père que de laisser les enfants choisir leur vie

 

Mar-

Là encore si je vous est bien suivi; ne pas remettre en cause leurs croyances, priver les enfants du droit à l'explication, les priver de la possibilité de réfléchir, en un mot ne pas leur permettre de penser et pour finir par l'interdiction de choisir, c'est ce que vous estimez relever de la liberté de conscience et du plein droit des éducateurs parentaux?

 

P et M-

Oui oui! C'est aux parents de décider ce qui est bien pour leurs enfants!!!

 

Mar-

Moi, voyez-vous, je pense que Crab à raison de dire que ''le rôle des parents, c'est d'aider les enfants à apprendre à penser par eux même et non pas de les endoctriner'', je constate que vous ne voulez pas entendre parler des droits de l'enfant ni encore moins de ceux de la jeune fille, n'est-ce pas?

 

P-

Chacun ses croyances, vous ne pouvez pas enlever ce droit aux gens

 

M-Oui d'autant que les laïcs ou les incroyantes comme vous-même Marianne ne pouvez rien comprendre à ce qui élève l'esprit

 

Mar-

[RIRE] De mieux en mieux , pour vivre ensemble dans une société un concept comme l'apostasie est sans nul doute une expression, l'émanation de très grands esprits ou je ''me trompe''?

Et pour aller encore plus loin dans ce qui permet de diviser la population délimiter dans des carrés spécifiques, la séparation des gens enterrés dans les cimetières

Pour vous c'est encore une façon même dans la mort de nier, de mépriser ce qui fait, cette fois ''on''peut le dire: L'identité de l'autre

''On'' ne mélange pas les torchons et les serviettes, est-cela...?

 

P et M-

Pour vous c'est facile de raisonner vous ne croyez pas à l'au-delà

 

Mar-

Non, mais je ne méprise pas ce qui fait l'identité d'une personne [et particulièrement celle de la femme]. Votre sectarisme n'est-il pas l'une des pire forme du racisme ennemi de la mixité par le mariage ou l'union libre selon le choix de chacun?

 

M-

Vous nous parlez comme le ferait Crab, qui cependant dans un passé récent il citait et disait apprécier Jacques ATTALI...?

 

Mar-

Oui, en effet il partage sur bien des points bon nombre de ses analyses - mais dans le domaine des valeurs, ses préférences vont à Élisabeth BADINTER, sans aucune réserve

Elle est plus qualifiée que lui, dit-il, pour parler de l'identité féminine, de l'égalité hommes-femmes qui est un enjeu majeur et dans l'instant la face cachée de ce débat ''sur l'identité'' qui de toute façon a dors et déjà lieu; Que veut dire être de culture Française?

En quoi être français-se, c'est à dire être de culture française serait incompatible avec la liberté de conscience, les droits de [l'homme] la personne?

 

P-

En Suède le voile est autorisé partout porté par les fillettes même à l'école et dans les reportages les gens interrogés disent qu'ils n'y font même pas attention. Que en Suède toutes les croyances sont respectées

 

M-

Et d'autres, toujours en Suède, disent que la France n'est pas un pays démocratique parce qu'elle interdit aux femmes de s'habiller comme elles veulent?

.

 

Mar-

D'abord je constate qu'en Suède [ ni d'ailleurs en France] l'athéologie n'est pas enseignée; donc pour vous deux être démocrate c'est accepter la présence religieuse et parler à l'école des religions sans en contre partie faire valoir la pensée humaniste ni son histoire philosophique, savoir ''la contre histoire de l'histoire de la philosophie de la matérialisation de la volonté de domination'' ?

Nier, comme en Suède, l'endoctrinement des fillettes dans une idéologie sans aucun rapport avec aucune croyance déiste ce qui en fait d'elles au moins pour un certain temps des personnes captives et non des sujets, pour vous cela doit donc être banalisée?

 

P et M-

Mais quand elles sont femmes adultes elles choisissent?

 

Mar-

Cette discrimination sexuelle subie et intériorisée par la répétition depuis la prime enfance engendre avec le temps l'aliénation de fait

Et vous voulez me faire croire qu'un certain nombre d' entres elles prétendent porter volontairement l'un ou l'autre des différends voiles en se retranchant derrière ce que les croyants d'une manière générale nomment ''leur foi''?

 

P et M-

Oui, c'est ce que nous disons!

 

Mar-Cette idéologie de soumission au patriarcat qui voudrait faire de la femme se déplaçant dans l'espace l'espace public un objet, un animal tatoué et non plus sujet, dites-moi, quel rapport cela peut-il avoir avec la foi ou le monothéisme?

 

M-

Mais c'est vous qui parlez d'aliénation, elles, elles se considèrent comme l'avant garde du féminisme.

 

Mar-

[RIRE] Les voiles sont portés par des femmes et non par des hommes; selon vous deux, cacher ses cheveux pour éviter que les hommes leurs sautent dessus serait une ''façon d'être féministe'', n'est-ce pas plutôt traiter les hommes avec le plus grand des mépris?

Cacher derrière un ''masque'' les expressions de son visage n'est-ce pas plutôt symptomatique d'une pathologie, le refus de communiquer et de partager?

N'est-ce pas vouloir ignorer les potentialités de ce que pourrait apporter la mixité sociale?

N'est-ce pas plutôt là encore une attitude ou un comportement généré par ce concept raciste l'apostasie?

N'est-ce pas là très exactement le sens réel de l'impudeur; l'incapacité de retenue, le rejet de l'autre, le refus de se socialiser?

 

P-

Moi, vous savez ce que j'en dis, quand je présente mon journal je ne fais que répéter ce que les gens me disent

 

Mar-

Mais répéter est-ce vraiment répercuter tout ce que les gens disent, vous voyez où je veux attirer votre attention?

Saviez-vous par exemple que Tony BLAIR a invoqué la ''diversité'' quand dans la chambre il a été mis en demeure de justifier pourquoi l'État subventionne une école au Nord Est de l'Angleterre qui enseigne le créationnisme littéral de la bible? (Emmanuel collège à Gateshead)

 

M-

C'est exactement ce que nous voulons; que l'on tolère et aide financièrement de tels collèges partout en France

 

P-

Oui, c'est vrai, pourquoi pas? Nous incluons toutes les croyances dans nos chaines publiques puisque quotidiennement nous les rapportons à l'écran ?

 

Mar-

L'écran n'est en fait qu'un masque, un brouillage, car jamais n'est programmée une matinée chaque semaine consacrée à l'athéologie, alors que c'est un fait le dimanche matin pour les religions,

D'autre part McQuoid pour qui le monde aurait dix mille ans en outre comme lui vous considérez que ''priver'' de religion un enfant serait rejoindre l'idée qu'il se fait de l'évolution où selon son interprétation de la pensée des scientifiques les enfants sont la conséquence d'une ''mutation chimique''?

 

P-

Oui, oui , c'est ce que les plus grands savants théologiens disent!

 

M-

C'est en effet ce que nous pensons, les scientifiques considèrent que nous avons seulement évolué à partir d'un bang, que nous étions des singes, que cela paraît incroyable quand on regarde la complexité du corps humain […] et si vous dites aux enfants qu'ils n'ont pas de but dans leur vie, qu'ils ne sont, je le répète, qu'une mutation chimique-Ce n'est pas ça qui leur donnera une bonne opignon d'eux même

 

Mar-

[Riant à gorge déployée] Je ne connais pas un un seul chercheur qui ait dit ''qu'un enfant est une mutation chimique'', et les scientifique ne sont pas les derniers à faire savoir quels sont leurs objectifs dans la vie.

Leurs travaux une fois publiés en font la preuve

S'exprimer ainsi ou utiliser cette expression dans ce contexte est une ineptie d' illettré. Probablement la façon la plus ridicule de nier l'évolution. Cela ne vous interpelle pas?

 

M-

Non!! Pour nous, toutes les croyances se valent, et j'admets comme tout aussi vraisemblable ce que dit le chef de l'église de la Christian Life ''Bishop'' Wayn Malcom; '' il y a clairement dans les collections de fossiles une absence de niveaux intermédiaires du développement. Si une grenouille devait devenir un singe ne devrions nous pas avoir des tas de greninges?''

 

Mar-

Pitié! Je vais m'étouffer! C'est vraiment tout ce que vous comprenez de l'évolution?

 

MAINATE s'adresse à PERROQUET et lui dit; ''restons en là pour l'instant, de toute façon, fallait s'en douter ''on'' ne peut pas ni discuter ni négocier avec une femme de langue Française qui en outre symbolise les valeurs d'une République laïque''

 

DÉMOCRITE ET MARIANNE échangent un sourire; elles savent parfaitement que le devoir d'intégrer les nouveaux arrivants sur notre sol, est sans rapport avec le coup d'arrêt qu'il faut porter aux salafistes tentés d'importer et d'implanter au lieu et place de nos lois civiles la sharia

Car c'est cela le fond du problème, la réalité, le plus profond du débat, pour ces individus consiste à briser l'unité et l'harmonie de notre pays et indéfiniment impunément transgresser nos valeurs au nom d'un droit unilatéral autoproclamé à une différence identitaire

Crab. 05 Novembre 2009.

 

Remerciements

A Jacques ATTALI, j'ai repris en partie quelques uns de ses propos figurant dans son blog.

Un grand merci à Richard DAWKINS [ auteur de ''Pour en finir avec dieu''] pour son combat contre les obscurantistes, les chantres du relativisme culturel, les politiquement corrects, à l'encontre de tous ceux faisant preuve d'une politesse conventuelle à l'égard du multiculturalisme.

Pour les besoins de mon analyse j'ai repris quelques éléments de sa dénonciation des tentatives de désinformations par quelques-uns des chefs religieux les plus ridicules de son pays.

J'ajoute ma certitude que l'Histoire avec un grand H retiendra de ce qui définie les valeurs de l'humanisme la participation ou la pensée de Élisabeth BADINTER comme particulièrement exceptionnelle.

 

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/07/27/elisabet...

 

Elisabeth Badinter

s’exprime sur la burqa



Je propose ici la prise de position d’Élisabeth Badinter

...sur cette question dans le Nouvel Observateur, en texte et en image (cliquer pour l’agrandir) http://hommelibre.blog.tdg.ch/media/01/02/816273965.jpg

 

"Lettre a celles qui portent volontairement la burqa''

Après que les plus hautes autorités religieuses musulmanes ont déclaré que les vêtements qui couvrent la totalité du corps et du visage ne relèvent pas du commandement religieux mais de la tradition, wahhabite (Arabie Saoudite) pour l'un, pachtoune (Afghanistan, Pakistant) pour l'autre, allez-vous continuer à cacher l'intégralité de votre visage ?

Ainsi dissimulée au regard d'autrui, vous devez bien vous rendre compte que vous suscites la défiance et la peur, des enfants comme des adultes

Sommes nous à ce point méprisables et impurs à vos yeux pour que vous vous nous refusiez tout contact, toute relation, et jusqu'à la connivence d'un sourire?

Dans une démocratie moderne, où l'on tente d'instaurer transparence et egalité des sexes, vous nous signifiez brutalement que tout ceci n'est pas votre affaire, que les relations avec les autres ne vous concernent pas et que nos combats ne sont pas les vôtres

Alors je m'interroge : pourquoi ne pas gagner les terres saoudiennes ou afghanes où nul ne vous demandera de montrer votre visage, où vos filles seront voilées à leur tour, où votre époux pourra être polygame et vous répudier quand bon lui semble?

En vérité, vous utilisez les libertés démocratiques pour les retourner contre la démocratie. Subversion, provocation ou ignorance, le scandale est moins l'offense de votre rejet que la gifle que vous adressez à toutes vos sœurs opprimées qui elles, risquent la mort pour jouir enfin des libertés que vous méprisez

C'est aujourd'hui votre choix, mais qui sait si demain vous ne serez pas heureuse de pouvoir en changer

Elles ne le peuvent pas ... Pensez y

Elisabeth Badinter"

 

 

L'EUROPE (de); et du Vatican...

 

 

Novembre 2009

Sur la requête de Mme Soile Lautsi, est une ressortissante italienne, résidant à Abano Terme (Italie). Ses enfants, Dataico et Sami Albertin, âgés respectivement de onze et treize ans, fréquentèrent en 2001-2002 l'école publique « Istituto comprensivo statale Vittorino da Feltre », à Abano Terme. Toutes les salles de classe avaient un crucifix au mur, et notamment celles ou les enfants de Mme Lautsi suivaient leurs cours, ce qu'elle estimait contraire au principe de laïcité selon lequel elle souhaitait éduquer ses enfants.

Arrêt de chambre 1
Lautsi c. Italie (requête n° 30814/06)

 

L’Italie a été condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme pour la présence de crucifix dans les salles de classe des écoles publiques. Les juges européens la considèrent comme contraire au droit des parents d’éduquer leurs enfants selon leurs convictions ainsi qu’au droit des enfants à la liberté de religion. Cette décision provoque de vives protestations en Italie et au Vatican.

.

DISCUSSION.

Entre P V V et CHANGELEJEU

 

Porte parole du Vatican: PPV

Changelejeu: -------------CH

 

PPV-

Cette Europe du troisième millénaire ne nous laisse que les citrouilles des fêtes récentes, et elle nous enlève nos symboles les plus cher

 

CH-

''Vos symboles les plus cher'', dites-vous, pour vous peut-être, mais pourquoi vouloir les imposer à l'école à tous les enfants, l'école est le lieu d'enseignement des savoirs et non pas des croyances?

 

PPV-

Le crucifix participe à l'identité nationale comme "composante essentielle de notre civilisation"

 

CH-

Ce n'est pas ce que montre l'histoire ''très religieuse'' de l'Italie; les croyants pour la plupart ont approuvé le ''le fascisme italien d'avant, pendant la guerre, le silence bruyant à l'exemple du Vatican sur le sort fait aux juifs'', n'est-ce pas plutôt ''la force des buchers'' pendant des siècles, puis la traque des dissident ou athées ou personnes averties jusqu'à une histoire récente partout en Europe?

 

PPV-

Le crucifix a toujours été un signe d’offrande d’amour de Dieu et d’union et d’accueil pour toute l’humanité.

 

CH-

Le crucifix, se sacrifier, devenir un martyr au nom d'une croyance est une idée propre à tous les gourous qui veulent construire un parti religieux, votre crucifié fascinera ses militants au point qu'a leur tour ils iront jusqu'à sacrifier leur vie au nom de la même absurdité, la croyance dans l'au-delà. Par la suite, siècles après siècles, au nom de ce que vous nommez votre dieu [catholique] d'ensanglanter le monde connu

 

PPV-

On regrette qu’il soit considéré comme un signe de division, d’exclusion, ou de limitation de la liberté. Ce n’est pas cela, et cela ne l’est pas dans la perception commune de notre peuple

 

CH-

Diviser c'est de votre fait, vous ne respecter pas ni les incroyants ni même les agnostiques et comme tous les monothéistes vous considérez votre religion comme supérieure à celle des autres

Les religions ont pour socle commun le patriarcat, d'où ''une philosophie matérialisant la volonté de domination'' avec pour différences entres-elles d'être plus ou moins sectaire les unes que les autres. Elles sont toutes la racine de toutes les formes prise par le racisme

 

PPV-

Athées dites-vous, rien dans notre société qui symbolise l'Athéisme

 

CH-Forcément l'Athéologie est une langue fondée sur la contestation des symboles religieux. L'athéisme critique, décrypte, remet en question les croyances, et non pas exclusivement celle catholique, ni même exclusivement celles dites religieuses, donc ne propose pas, en aucun cas, de remplacer les symboles religieux par d'autres symboles

[RIRE]

 

PPV-

Il est grave de vouloir mettre aux marges du monde éducatif un signe fondamental de l’importance des valeurs religieuses dans l’histoire et dans la culture italienne. La religion apporte une précieuse contribution pour la formation et la croissance morale des personnes, et elle est une composante essentielle de notre civilisation C’est une erreur myope que de vouloir l’exclure de la réalité éducative

 

CH-

Je vous prend au mot, la contestation de ce que vous désignez ''les valeurs religieuses'' a tout autant droit de cité dans le ''monde éducatif''. Religion signifie ''relier'' et l'Athéisme c'est la religion de l'Étique. Vous n'avez pas du tout du tout le monopole de la morale, et en tant qu'incroyant j'ajoute ''loin s'en faut''. Je peux vous rétorquer que c'est une erreur aveugle de constater que ''l'art du doute'' n'est même pas abordé dans aucun des manuels scolaires

 

PPV-

On est ensuite stupéfait qu’une cour européenne intervienne lourdement dans une matière très profondément liée à l’identité historique, culturelle, spirituelle du peuple italien. Ce n’est pas le chemin pour être attiré à aimer et à partager davantage l’idée européenne, qu’en tant que catholiques italiens, nous avons fortement soutenue depuis l’origine. Il semble que l’on veuille méconnaître le rôle du christianisme dans la formation de l’identité européenne, qui, au contraire a été et demeure essentielle

 

CH-

Cela ne vous donne pas le droit pour autant de poursuivre l'endoctrinement des enfants: les enfants ne naissent pas croyants ni en dieu ni dans aucune religion

C'est l'intérêt primordial de l'école, ne pas violer le cerveau malléable des enfants. Cerveau prédestiné à croire tout ce qu'on leur dit, surtout si c'est un adulte un peu vieux qui leur ''enseigne''

Les valeurs de l'humanisme, les droits de la personne, bien que ce ne soit pas encore le cas dans certains pays européens ont été obtenus contre la moraline des religions

 

PPV-

Les évêques italiens qui expriment leur « perplexité », et déplorent une vision « partiale et idéologique ».

 

CH-

Je pense que vous savez que des enseignants en religion sont rémunérés par l'État Français en Alsace et en Lorraine

J'aimerais savoir ce que diraient les évêques français ou italiens si les États de chacun de nos deux pays rémunérais dans les écoles des enseignants de l'histoire des modes de pensées de l'athéologie

 

PPV-

L'Italie et l'Europe ont une histoire et une culture qu'une sentence ne pourra pas effacer

 

CH-C’est au nom de la laïcité au symbole lui-même que Mme Lautsi s'est attaqué, j'ajoute pour ma contribution, car s'il doit y avoir un enseignement religieux, dans ce cas il doit y avoir en contrepartie un enseignement de l'athéologie

Alors que c'est toujours le cas dans la très grande majorité des pays musulmans, l'athéologie et l'exercice de la pratique n'est plus en Europe passible d'emprisonnement ou de mort. Faut vous y faire

Crab.

 

Notes

J'ai placé dans la bouche de PPV (porte parole du Vatican), les propos (Sources : Radio Vatican) des responsables politiques ou religieux italiens

 

Le juge européen dans son attendu, en donnant raison à Mme Lautsi établit clairement que ce n'est pas une fausse symétrie, contrairement à ce que prétend le Vatican, en déclarant que la liberté de croire ou de ne pas croire est affectée par la simple présence d’un crucifix parce qu’il est un symbole religieux, le juge considère que la protection de cette liberté implique nécessairement l’interdiction de tout symbole de cette nature dans les classes ou espaces communs de l'école publique

 

 

L'HISTOIRE (de) ; et des valeurs humanistes

 

 

Discussion entre LANGUEDEBOIS et CHANGELEJEU

 

LANGUEDEBOIS:_LA

CHANGELEJEU:__CH

 

 

LA-

Ce débat sur l'identité nationale, c'est agiter le spectre de la xénophobie, l'ombre du nationalisme

 

CH-

Vous oblitérez que le fond du débat est de mettre en question les valeurs de la république

 

LA-

Il n'appartient pas au politique de définir l'identité française

 

CH-

Votre remarque date, ''on'' croirait entendre un socialiste attardé post Mitterrand, le débat est évoqué comme principe, c'est bien dans le but d'affirmer à un moment de notre histoire républicaine lesquelles de nos quelles valeurs ou lesquelles de nos valeurs ne seront pas négociables

 

LA-

A quoi sert l'identité nationale?

 

CH-

Notre histoire est notre héritage, les français ne supportent plus toute les inepties dont on les charges et n'en déplaise à certains ''les droits de l'homme [de la personne] sont issue des lumières et de la révolution'' inspirent la plupart des autres pays

 

LA-Mais les étrangers qui s'installent dans notre pays participent à enrichir nos valeurs

 

CH-

Pour certains, mais pas tous qu'ils soient ''d'origine'' ou arrivants; d'autres part le nomadisme des français participe tout autant à enrichir à la culture des pays étrangers

 

LA-

Les français passent pour arrogants

 

CH-

C'est une remarque qui n'a pour fondement que de tenter de nous faire oublier le caractère universel de l'essentiel de nos valeurs humanistes et c'est justement cela que les français ne veulent plus entendre

 

LA-

Par exemple?

 

CH-

L'égalité hommes-femmes, puisque vous voulez un exemple précis, contestée par les groupes salafistes, n'est pas négociable

 

LA-

C'est tout

 

CH-

C'est majeur, mais bien évidemment ce n'est pas tout, j'ai honte pour la France quand je vois la maire de Lille autoriser des horaires exclusifs réservés à des musulmanes pour utiliser les piscines publiques de sa vile

 

LA-

J'en ai entendu parler, mais ne dit-elle pas que c'est un moyen de permettre à ces femmes là de sortir de chez elles?

 

CH-

Ah oui, ces femmes, pour la maire de Lille, ne seraient pas des adultes capable de décider?

 

LA-

Elles ne veulent pas ''subir'' le regard des hommes, disent elles

 

CH-

Ne pas pouvoir supporter le regard des hommes n'est qu'un alibi, leur but est idéologique [politique], la séparation des hommes et femmes dans tous les lieux publics

 

LA-

Vous ne pouvez pas suspecter la maire de Lille d'être anti-républicaine

 

CH-

Non, je l'affirme, en donnant ce privilège à cette association privée musulmane la maire de Lille cautionne la négation de l'espace public dont ces femmes se font les chantres au nom d'une prétendue autoproclamée identité religieuse

 

LA-

Vous faites le jeu de l'extrême droite sans vous en rendre compte

 

CH-

[RIRE] Quand nous critiquons les tentatives hégémoniques des catholiques, d'après vous ''on'' fait le jeu de l'extrême droite?

 

LA-

Vous voulez figez les comportements, vous refusez la diversité, c'est tout

 

CH-

Nous y voilà, la diversité, au nom comme de bien entendu de la liberté de conscience n'est-ce pas?

 

LA-

Oui c'est exactement cela...

 

CH-

La France, faut encore le répéter, accepte les différences, mais pas la diversité

 

LA-

La diversité enrichit notre culture et vous ne voulez pas l'admettre.

 

CH-

Dire cela est réducteur, la France malgré de continuelles transformations, a une identité fondée sur une communauté de passé

 

LA-

Le passé n'est plus à l'ordre du jour, vous ne vous en rendez pas compte, notre pays a profondément changer

 

CH-

Vous interprétez mon propos, des souvenirs que nous avons en commun sombres ou clairs de notre histoire résultent un héritage, des critères appréciés, des intérêts qui nous sont propres et que nous partageons

 

LA-

Vous réduisez l'identité française à une identité fantasmée et par la même vous faites la confusion entre nation et nationalisme

.

CH-

[RIRE] Décidément, c'est le moins que je puisse dire, vous ne faites pas dans la nuance. La mise en valeur de notre patrimoine ''ce qui nous rassemble, le désir de vivre ensemble'' c'est faire valoir l'héritage reçu pour nous tous

 

LA-

Je ne comprends toujours pas ce que vous entendez en opposant la diversité les différences...

 

CH-

Le concept de diversité englobe tous les inacceptables, les différences pour les personne de différentes races, de différents peuples, ne s'opposent pas au Droits, ils doivent être identiques pour les deux sexes et pour les incroyants et croyants.

 

LA-

Peut-être mais que sont les inacceptables qui selon vous composent la diversité?

 

CH-

La liste en est publique depuis longtemps. Les pratiques ethniques ou ethnique et religieuse; l'excision, la polygamie, la raciste apostasie, prôner l'homophobie ect...ect...sans qu'il soit nécessaire d'y revenir

 

LA-

Je ne serais jamais d'accord avec vous toutes le cultures sont respectables

 

CH-

C'est ce que l'on nomme le relativisme culturel; donc si je vous suis bien mêmes les ''cultures'' qui bafouent les droits de la personne, les droits de l'enfant ou encore jette un masque sur la condition noire des femmes dans le monde seraient respectables?

 

LA-

Tout le monde ne pense pas le droit, ni les droits comme vous partout sur la planète

 

CH-

[RIRE] Sans blague! Il y a une chose, voyez-vous, dont je suis sûr, c'est de l'identité que nait la différence et c'est le devoir d'une nation de fixer les règles qui permettent de protéger ce qui fait de chacun de nous un être singulier

 

LA-

Mais enfin ''on'' ne peut pas, vous le dites vous-même, définir l'identité nationale puisqu'elle change en permanence

 

CH-

Depuis et selon le principe des lumières, l'abolition des arbitraires ou des interdits, avec la refonte de l'État sur la base de l'acceptation générale suivant l'épisode fondateur de la déclaration des droits de l'homme la nation s'affirme souveraine

 

LA-

Cela ne m'éclaire pas pour autant sur ce qui relèverait de l'identité nationale...

 

CH-

Cette déclaration fonde et définit ''le pacte républicain'' liste les ''droits inaliénables et protégés de l'homme [la personne], et j'y reviens fait la spécificité et l'originalité de l'identité française

 

LA-

Je considère que ce débat dans le contexte actuel et son instrumentalisation est dans un but électoraliste

 

CH-

Allez dire cela à tous ceux qui le réclament, j'en suis, mois après mois, d'année en année, qui estime qu'il est temps de mettre fin aux agissements des minorités dangereuses pour notre société car profondément anti-républicaine, anti-laïques et par dessus tout ennemie inconditionnelle de l'autonomie et de la liberté de la femme

 

LA-

Reconnaissez que c'est une tentative électoraliste, pour détourner durant la campagne pour les régionales des sujets qui préoccupent les français

 

CH-

Ah parce que la condition de la femme n'est pas pas un sujet prioritaire de société, d'ailleurs l'un n'empêche pas l'autre

A vous entendre j'ai la certitude d'entendre les propos irresponsables tenus depuis des années par certains des principaux socialiste, écologistes et de quelques autres personnalités

 

LA-

Certains de gauche pense qu'en éliminant la pauvreté l'on mettra fin à l'emprise dictatoriale des salafistes, de la majorité des trafiquants de drogue dans ce que l'on nomment les quartiers

 

CH-

Rabâchage, inepties de quelques socialistes ou autres personnalités. Ce n'est pas la pauvreté qui est la cause de la violence mais l'inculture

Je peux vous dire que la majorité des gens dans ''les quartiers'' n'ont pas envie d'attendre la fin de la pauvreté pour en être débarrassé

Ces groupes minoritaires d'individus ethnique ou ethnique religieux ne connaissent pas d'autres lois que celle de leurs gros bras, de suppléer à leur médiocrité ordinaire en tentant géographiquement d'assoir au nom justement d'une identité religieuse autoproclamée la suprématie masculine sur les femmes.

 

LA-

Mais qu'avez vous à proposer?

 

CH-C'est d'abord de dire aux français, ''soyez fiers'' de notre conception de la république, nous la devons à la révolution française: Ouverture, solidarité et fraternité autant de notions humanistes qu'il ne faut pas laisser galvaudées tant par ceux qui ne les respectent pas, ni par ceux qui pour imposer leur loi de ce qu'ils nomment dieu les dénient de fait

 

LA-

Tout cela ne sont que des formules ou des slogans...

 

CH-

Ce n'est pas, à l'image depuis le début de cette discussion, de votre part vous confondre en arguments. Les différentes populations qui se sont fixées sur notre territoire ont parfaitement compris ce qui participe à construire l'identité nationale, non pas sur l'identité du sang ou de la race mais sur les valeurs humanistes universelles

Ce débat n'a pas pour but de nous diviser mais au contraire de bien cerner d'identifier les tentatives de nous diviser par ceux qui rendent la vie insupportable à bon nombre nos concitoyens-concitoyennes.

Mais aussi de réfléchir sur les méthodes, les moyens à mettre en œuvre pour effacer progressivement tout ce qui nuit à notre histoire de nation libre, égalitaire et fraternelle

Crab

 

 

Une femme en colère : Lettre d'Alger aux Européens désabusés
de Wassyla Tamzali

 

le cri de colère d'une grande féministe militante et écrivaine

Bas les pattes devant la lutte des femmes !

Notre soutien doit leur être acquis et tout relativisme culturel ne fait que conforter leurs bourreaux.

Ce cri d'espoir et de colère poussé avec force et talent par une intellectuelle féministe algérienne saura t-elle convaincre tous ceux et toutes celles qui se sont trompés de combat?
L'auteure s'adresse à ces militants de gauche qui au nom d'un relativisme culturel en arrivent à couvrir l'islamisme et son aile faussement modérée.
Il est essentiel de comprendre que tout accommodement avec les islamistes ne peut que réconforter ceux là même qui dans le monde et en France n'ont qu'un double objectif : s'en prendre aux libertés démocratiques et maintenir leur domination sur les femmes soumises à dieu et aux hommes.
L'auteure revient sur les débats qui ont eu lieu autour du voile islamique à l'école en apportant un point de vue spécifique et argumenté. Considérer que le voile islamique est de même nature que la petite croix ou de tout autre signe religieux conduit à banaliser ce signe du soumission des femmes.
C'est au nom du féminisme et de l'affirmation de l'égalité des droits entre les hommes et les femmes qu'il fallait agir et légiférer.
Comme l'écrivit Latifa Lakhdar : « Le voile est le signe de l'enfermement théologique des femmes et la sanctification de l'ascendant de l'éros musulman sur l'éthos musulman »

Pourquoi des intellectuels anti colonialistes préfèrent discuter avec Tariq Ramadan plutôt qu'avec les militants et militantes qui en Europe ou dans les états théocratiques continuent à lutter contre l'intégrisme et pour le manifeste des libertés?
En arriveraient-ils à couvrir derrière le paravent d'une affirmation prétendument anti raciste un féminisme oublié ou abandonné?

Pourquoi ceux qui hier ont combattu l'impérialisme et lutté pour la libération des femmes en arrivent-ils à oublier les principes qui ont guidé leurs actions?

« Nous sommes-nous libérés du colonialisme pour retrouver les vieilles obédiences féodales, tribales, maraboutiques et autres confréries religieuses? »
Au-delà des cultures, des origines, chaque être humain n'a t-il pas le droit au même ciel étoilé?

Des pays islamistes, reconnus et soutenus par des nations démocratiques continuent en toute impunité à pratiquer l'esclavage : des gamines mauritaniennes de 6, 7, 8 et 9 ans sont ainsi vendues comme objets sexuels à des vieillards saoudiens!
Il faut que cela cesse et donc que ce combat contre l'obscurantisme soit mené vigoureusement.
« Tous les jours; le rêve universaliste se fracasse sur les images de la diversité, et cette diversité, qui était un espoir, est devenu un cauchemar. »
Il nous faut, sans faiblesse, lutter contre les intégristes de toutes obédiences et les femmes quelles que soient leurs origines et leurs lieux de résidence doivent exercer les droits universels qui sont inscrits dans le texte de la déclaration universelle des droits de l'homme.
Jean-François Chalot

 

 

 

26/03/2009

Violences urbaines suite

Violences urbaines 2.jpg
Peinture numérique

 

BANDES ( les ) ; mises à part...

 

Hier

J’écrivais et répétais souvent qu’il fallait conjuguer l’espace social avec l’espace physique

Que la plupart tant anciennes ou récentes enquêtes ont démontrées que la première chose dont se plaignent les habitants de ces quartiers, de ces cités dortoirs, ce n’est pas de la police, mais de l’ennui

Depuis si longtemps

J’ai dû souvent rabâcher de la transformation nécessaire de ces quartiers en morceau de ville, c'est à dire la destruction et la reconstruction des espaces publics et des architectures de la ville ; mais aussi d'aménager la mixité physique, soit de mélanger locataires et propriétaire de leurs logements, mais aussi de prévoir la construction d’équipements publics ou de lieux destinés à recevoir du public

De comparer avec Paris ou l’on peut dire que les centres sont partout, et non pas comme la ville « dite de banlieue » avec son centre d’un coté et aux extrémités les cités dortoirs

Aujourd'hui

Après plus de dix années d'observations de différentes transformations en cours dans les quartiers, j'ajoute que sans des regroupements intercommunaux dans le but de répartir la population « délogée » dans de nouveaux morceaux de villes et dans plusieurs villes, rien ne changera

Rien ne changera dans tous les domaines de la violence ; misogynie, agressions de toutes natures, bandes ultra violentes et relativement pour bon nombre d'entre-elles anti-républicaine...

Crab  26 mars 2009

 

30.10.2008

Dérision

Toulouse

29/10/2008

Coup de feu et jets de pierres au Mirail : un climat de guérilla urbaine selon les policiers

[.../...]

Les policiers, «quotidiennement» confrontés à la violence au Mirail ne s’étonnent pas du tour que prennent les choses. «La presse ne parle plus des incidents dans les cités et le public en conclut que la paix y est revenue», se désole l’un d’eux

Ce soir au Mirail, un gros renfort de policiers patrouille dans les allées où ils essuient déjà des jets de pierres.  - GLv. Source Libération

 

Citation : " Il faut sortir de soi-même, s'intéresser aux autres, se dégager de son ego, et croire. L'homme sauve l'homme ". Sœur Emmanuelle  [ RIRE ]

Lu sur le forum correspondant la réponse d’un internaute à un défendeur de la voyoucratie qui avait écrit, je le cite ; « peut être que d'intégrer les citées à la ville et de partager les richesses serait une autre solution
non seulement les citadins du centre ville et petits bobos médiocres ne veulent pas partager mais en plus il faudrait protéger leurs faibles petits privilèges
je vous hais
». Fin

Réponse ci-dessous

'' La beaufitude ( ? ) a permis de créer une civilisation, pas si mal non ? ''

« Vous oubliez une chose mon cher, c’est que pour qu’un raisonnement puisse être reconnu comme universel [ les droits de la femme par ex ] il faut que celui devant qui tu le développe soit en mesure intellectuellement de le comprendre, il faut aussi qu’il ait envie de l’accepter

Tu fais quoi ce soir vers minuit à part dormir bêtement ? Va faire un tour dans las cages des bâtiments des cités pour expliquer à tous ces gens combien nous sommes ''différent mais semblables "

Puisque tu n’es pas un lâche et puisque tu pense qu’il s’agit de personnes raisonnables et censées tu ne dois avoir aucun problème. Sinon ne dérange pas les '' bleus ''
Avec un tel amour débordant de l’autre tu devras t’en tirer tout seul ! »

14.02.2008

Insoumis -es

Deux militantes des Insoumis -es agressées

Le dimanche 3 février, des militants des Insoumis -es sont réunis en assemblée générale constitutive pour voter des statuts et élire un conseil d’administration. Cinq hommes font irruption, dont trois sont cagoulés. Selon la plainte déposée le lendemain au commissariat du Xe arrondissement par les militantes, les agresseurs cassent du matériel, renversent une table, frappent deux jeunes femmes. Dans la plainte elles affirment avoir reconnu deux des agresseurs. Hier, l’un d’entre eux a été placé en garde en vue et son éventuelle mise en examen devait être examinée dans la soirée. « Il fait partie de SOS Racisme », révèle une source judiciaire. Les motivations du groupe ne semblent pas claires. Selon un communiqué des Insoumis-es, les agresseurs auraient parlé d’un « avertissement » et auraient demandé si « le message [ était ] clair ». Des extraits de ces menaces auraient été enregistrés par le téléphone portable d’une participante à l’assemblée générale. Lors de sa garde à vue, en revanche, le militant de SOS Racisme a parlé d’un règlement de comptes personnel avec une adhérente de l’association dissidente de Ni putes ni soumises fondée par Fadela Amara. Les Insoumis-es s’interrogent sur les commanditaires de l’opération et sur l’étrange présence d’un membre de SOS Racisme  - Sources ; Libération jeudi 14 février 2008

 

Commentaires

J’ai souvent eu l’occasion d’écrire que SOS Racisme ou le MRAP étaient des organisations porteuses d’idéologies phallocrates

D’autre part c’est devenu la règle depuis plusieurs années de tenter de faire passer pour raciste toute personne qui entreprend la critique d’une culture ethnico religieuse issues d’une idéologie masculine parmi les plus archaïques ou sauvages

Qui gêne les Insoumis-ses ?

Tous ceux qui voudraient séparer les hommes des femmes dans l’espace public et qui voudraient établir la prédominance de l’homme sur la femme   Crab

12.02.2008

Ma position

Quand je me réfère à l’urgence, dans le cadre de propositions visant à mettre en place un plan banlieue, j’entends dire que cela passe aussi par l’éducation  - de mettre en place des programmes adressés aux enfants et aux ados

Certes dans ce cas veiller à insérer des programmes de destructions des '' cultures ethnico-religieuses '' qui prônent la suprématie de l’homme sur la femme

Et d’être d’une extrême sévérité à l’encontre des adultes qui ne respecteraient nos lois...  Crab

02.02.2008

Relativisme culturel

Les différences oui - la diversité non !

Dire une chose et son contraire

Comme par exemple dire la diversité est une chance et en suivant dire '' les jeunes ''

Comme si les jeunes formaient un bloc homogène [ tous pareils ]

Extrait d’un média qui se prétend citoyen : Citation « La diversité est une chance, ce dont nous devons tous être conscients... Certains l’acceptent, d’autres moins voire le réfutent carrément ; par déni de vérité, par racisme ordinaire, simple conformisme ou simple conservatisme... » Fin de l’extrait

Presque tout est dit là

Dire que la diversité est une chance est un propos anti-respectueux des droits de la personne

Rien n’est plus inacceptable que cette prétendue diversité portée au pinacle et directement inspirées par toutes les idéologies masculines ou dans la plus part des cas entretenues par les idéologies monothéistes, et surtout par la plus sectaire d’entres elles.

 

Sont-elles acceptables les pratiques issues

de cultures ethnico-religieuse !

1 La suprématie de l’homme sur la femme

2 Le mariage forcé

3 La polygamie institutionnalisée pour les hommes

4 L’excision ( 1 )

5 L’apostasie ( 2 ) ; un racisme forgé et entretenu à l’aide de l'utilitaire religion

Ect...

Ah comme elle est '' enrichissante '', cette diversité là !!! [ Rire ]

En suivant ''nos bonnes âmes'' embrayent suivant un discours bien rôdé

... je les cite

« Penser la multiplicité des formes de discrimination, leur cumul et intersection sans les réduire à aucune d’entre elle, tel est l’enjeu de leur éradication... En banlieue plus qu’ailleurs il ne saurait être passé sous silence cet impératif en ces temps où la lutte contre les discriminations nous invite à réviser sur les productions des inégalités...» Fin du deuxième extrait

 

En effet la production des inégalités

mérite d’être révisée

 

D’après-vous ces auteurs, font-ils allusions aux discriminations [ principales ] que j’ai citées de 1 à 5 ?

 

Et pour nos chantres du relativisme culturels, subitement leurs propos effacent toute notion de diversité pour créer artificiellement '' un groupe homogène '' les jeunes ''

Je les cite à nouveau : « Chez les jeunes des cités, domine un sentiment d’humiliation et d’injustice : ils se sentent citoyens de seconde zone, rejetés par une société qui ne veut pas d’eux... Le désenclavement est aussi à opérer dans les mentalités... et pas seulement dans les banlieues. »

Fin d’un discours qui au nom du concept fallacieux « de la diversité » prétends incriminer et accuser de racisme toute personne qui critique et condamne toute atteinte aux droits de la personne

L’enjeu c’est d’abord  de contrer les désordres sociaux causés par des individus élevés dans un environnant qui leur fait accroire que l’homme est supérieur à la femme.

( S’y ajoute l’homophobie )

C’est à l’école, ( une fois de plus ), mais aidée vivement par les pouvoirs publics à laquelle devrait revenir l’essentiel d’éduquer ; de construire des citoyens respectueux des droits de la personne.

 

Réagir

La diversité non !!! Les différences oui !!!

 

Les différences elles [et non pas la diversité] sont la vraie richesse d’une société; La diversité prônée comme s’il s’agissait d’une valeur est la caution faite à toutes les violences.

Ce sont les mêmes qui s’empressent de confondre la voyoucratie (3) avec les revendications légitimes des gens en difficultés de tous les âges.

 

Quelques exemples de différences dans une société

ou la règle du vivre ensemble est celle du respect de la personne

 

1 Les femmes sont libres et autonomes

2 L’égalité hommes-femmes

3 Choisir son (sa) compagnon-gne - décider de se marier ou de vivre en union libre-

4 Célibataires hommes ou femmes en relation avec plusieurs partenaires

5 Etre incroyant

6 Choisir sa religion

7 Etre croyant sans religion

Ect...


Accepter toutes les différences, revient à nier les différences : c'est accepter l'indifférence et l'indifférence à pour nom l'acceptation de la diversité

Les différences ( et non la diversité ) sont la vraie richesse de notre société et cela ne pourrait-être sans prioritairement rappeler en toutes circonstance que l’indépendance d’esprit est le contraire de l’assujettissement des consciences à l’idéologie  Crab

(1) L’excision importée sévi encore dans notre société

(2) quelques exemples, parmi les pires, hors hexagone

Arabie Saoudite

L'apostasie est passible de la peine de mort par décapitation au sabre

Iran

De tradition chiite, l'Iran punit de mort ( ou d'emprisonnement à vie ) l'apostasie.

Des peines sont régulièrement prononcées, et servent souvent également à museler toute opposition politique intérieure au pouvoir des mollahs

Libye

Le rejet de l'islam est sanctionné par la perte de la citoyenneté

(1) Bien des jeunes, en effet,  pourraient se sentir humiliés d’être mis dans le même sac que celui de  la voyoucratie

10.01.2008

Banlieues

Un de mes lecteurs suite à l’un de mes propos "Le révélateur c’est le refus de s’adapter pour installer une idéologie ethnico religieuse" Fin de ce que j’avais écris

Me demande
Avez vous des arguments chiffrés ? une étude sociologique ? ethnologique ?

Quelques exemples, du refus d’adaptation à notre société, mais de tentatives d’installation d’une culture ethnico-religieuse. Fin de ses demandes

 

Repli identitaire et non ouverture


Le repli ou le refus d’adapter les pratiques religieuses au fonctionnement de société
Exemple ; Revendiquer le vendredi comme jour de prière au lieu de déplacer ce jour le samedi ou le dimanche

Refuser de faire deux services au lieu d’un pour éviter que les pratiquants prient sur les trottoirs quand les mosquées dans certaines villes sont de trop petites surfaces
Regrouper les cinq prières le soir ou le matin et non plus les étaler durant la journée

S’insérer, s’adapter ; C’est admettre que des arabes sont Athées et aussi admettre que des musulmans changent de confession

Et non pas...

De forcer à la création d’écoles musulmanes, pour parvenir à installer une culture rétrograde et vindicative, voire de haine de la démocratie
Culture de haine de la séparation de l’Etat et de la religion, « culture » étrangère à la plupart de ceux qui vivent sur notre sol ou en Europe

C’est au nom de la différence, que les Salafiste ( plus de la moitié des principales mosquées ) et une partie des frères musulmans ne reconnaissent que leurs propres demandes de droits sans  reconnaître aucun devoir

( Accepter les différences, n’est pas à confondre avec un droit différend pour chaque population dans un même pays
Dit autrement ce sont les lois civiles qui prédominent dans une démocratie, sans porter atteinte aux singularités des groupes sociaux qui compose la société )

Les victimes dites de la charia ( mariages forcés ), les brûlées à l'acide pour adultère ( comme au Pakistan ) dans les cités des quartiers de nos banlieues...

 

Le 29.11.2007

Faut-il rappeler la marche silencieuse à Villiers le Bel ?

Les hommes devant - les femmes derrière - c’est donc cela une marche silencieuse ?

A vous de juger de la capacité de ces mille cinq cents sélectionneurs de ''victimes'', de leur capacité à respecter les valeurs républicaines laïque de notre société. - L’égalité hommes femme ou la mixité-

Pas de marche silencieuse d’organisée pour la jeune étudiante «lardée» de coup de couteau ; sans doute parce qu’elle avait le tord de réussir sa scolarité

( Après l’agression mortelle, commise par quatre jeunes, à l’encontre d’un homme qui dans le cadre de l’exercice de son travail photographiait un lampadaire à Epinay; Aucune manifestation silencieuse n’a été organisée depuis plus de deux ans...)

Cela relève probablement de la discrimination positive  [ RIRE ]

 

Faut-il rappeler les manifestations organisées par quelques milliers d’islamistes, contre la liberté d’expression, après les publications des caricatures ?

Et vous redire une fois de plus que ce ne sont pas '' les jeunes '' qui se livrent à des violences urbaines !!!

Mais une minorité de jeunes garçons. (Dont une bonne proportion de moins de quinze ans qui singent ou suit les plus « grands »

Ce n’est pas la société qui les incite des jeunes garçons à se regrouper clans contre clans pour organiser des batailles rangées entre eux, devant les stades, les gares ou à la Défense...Ect...

Ce n’est pas la société qui elle est laïque, mais bien ceux qui prônent l’assujettissement sectaire à des idéologies d’enfermements en refusant de ce plier aux lois civiles de notre Etat de Droit

Ce ne sont pas nos valeurs républicaines qui incitent à sélectionner «la victime» pour décider d’une marche silencieuse ou de «casser du flic»

 

L’échec scolaire à bon dos

Les filles, malgré les brimades, dont elles font l’objet quotidiennement, réussissent mieux leurs scolarités que les garçons

Le bon élève garçon, fait lui aussi l’objet de discriminations de la part de bon nombre des autres élèves ; pour s’en tirer, pour échapper a l’absorption par le clan, quand ses parents peuvent lui permettre, n’a pas d’autre choix que de changer d’établissement pour mener à bien sa scolarité

 

( Ce qui ne veut pas dire comme je propose par ailleurs, à savoir entres autres, l’impérieuse nécessité de créer des classes de dix élèves.., dans quelques secteurs de la banlieue ou la langue française n’est pas celle le plus parlée dans des familles...)

Hors l’on sait depuis toujours que ce sont les adultes porteurs de mentalités conservatrices qui exercent tout leurs pouvoirs, quotidiennement, pour détourner de la culture, et de maintenir leurs jeunes dans le cercle étroit du machisme

( C’est un mensonge éhonté que de prétendre que rien n’est fait en banlieue tant au niveau de  l’espace social et physique; dire que rien n’est c’est cautionner les voies de faits, faire le jeu d’une voyoucratie agissante sur l’espace public et qui n’est pas représentatives de la majorité des gens ni des jeunes vivant dans les quartiers )

 

Le 28.11.2007, j’écrivais ; Calme revenu hier soir à Villiers le Bel ; Tant mieux

Il y avait un match de football retransmis à la télé

Sauf erreur de ma part un autre match est prévu ce soir

Bref, pour régler le «problème des banlieues», c’est tout simple, créer une chaîne foot gratuite.

Navrant. Fin de l’extrait

Que voulez-vous il fallait bien que «nos» émeutiers oublient «leur conscience révolutionnaire» pour revenir aux vraies valeurs. [ RIRE ]

 

Le 27 11 2007, j’écrivais ; Cdans l’air en fin d’après midi

Déclaration d’un pseudo éducateur, dès le début de l’émission - '' Mes pensées vont vers les familles qui ont perdus leurs enfants " Fin

C’est le même représentant du groupe ( A C le feux) qui en deux mille cinq tentait d’expliquer qu’à l’origine de l’extension de la délinquance perpétrées sur l’espace publique citait deux raisons ''la mort de deux jeunes et le lancement d’une grenade dans une mosquée''

Et bien moi, mes pensées vont au cinq policiers gravement atteints, et aux quatre vingt autres blessés, pour avoir combattus des individus qui prétendent se substituer à la justice

Cessons de parler de jeunes; c’est une minorité de jeunes et de quelques uns un peu moins jeunes, mais  des garçons

Aucune fille ne participe à ces actes de délinquances - Fin de l’extrait

 

Mais cela a dû vous échapper que la police est entrée, ces dernières années, dans des églises pour y déloger (à tord ou à raison) des gens qui les occupaient, sans que cela est pour réponse de brûler des voitures, écoles et bibliothèque et des tentatives de tuer des policiers. Réveillez-vous  - Crab

14.09.2007

L'idéologie 5 sur 5

« Tu étais le dernier, tu seras le premier » -Donc pourquoi bosser à l’école ?

D’après mes observations ce propos s’adressait aux garçons et non pas aux filles...

Qu’on se rassure Jésus est bien présent...pas vraiment envi de rire...  - Crab 14 09 07)

 

Faits...

Remettre les faits dans leurs dimensions; celle de la vérité historique

 

Qui était réellement Jésus ?

Un loubard un peu plus malin que les autres, un chef de bande de quartier

 

De quoi vivait –il ?

Son job - de chasser les marchands du Temple qui refusaient de se laisser racketter par sa bande

 

La preuve

La limpidité arrogante de son injonction, je le cite: « Aime ton ennemi », s’adressait aux marchands qui acceptaient de payer....

Idem quant le susnommé Jésus dit « tendre l'autre joue si on vous frappe sur la joue droite...»

Traduction

« Si on te taxe, tu nous donne tout le reste »   - Crab. 14 09 07.

Nota : Ces petites vérités, de nos jours, sont révélées dans les violences urbaines

Faits...suite 1

Le mode de vie libre et autonome est perçue, quelque soit leurs origines, par une majorité écrasante de femmes, comme positif pour elles

Se souvenir qu’après la chute des talibans, la jeune femme afghane de retour dans l’ouest du pays ne pouvait plus supporter l’existence qui lui était imposée par les hommes et sa belle famille

 

Cela s’est traduit par une épidémie de suicide

Donc quant on parle d’accepter les différences, encore faut-il se méfier du discours masculin d’individus qui ont tout intérêt à pérenniser l’assujettissement des consciences à cette plaie de l’humanité, l’idéologie patriarcale

Derrière l’acceptation des différences, non pas des cultures, se dissimule en réalité une tentative de maintenir le sexisme et l’homophobie nettement plus répandus dans les secteurs ou l’intolérance est la règle dans ce que l’on nomme les quartiers, pour la plupart situés hors Paris quart Nord Est

Ce que l’on peut reprocher à certains médias, ce sont des spots, qui présentent de « gentils jeunes hommes » ( les grands frères ) pour donner une autre image du jeunus banlieudardicus

Hors il n’y a pas de grande sœurs, et voilà, comment un média contribue à pérenniser le patriarcat dont souffrent soumises, en silence ou révoltées les jeunes filles..., parfois militantes aux coté des hommes pour se situer au coté du pouvoir masculin en vue d’en tirer un bénéfice

Il est notable de remarquer, j’ai déjà eu l’opportunité de l’exprimer depuis plusieurs années, que se sont des jeunes hommes qui se battent dans les rues, car l’idéologie, l’incurie d’inculture dont ils sont porteurs sont le révélateur d’une éducation phallocrate ou patriarcale

Parler d’accepter les différences encore faut savoir ou préciser de quoi l’on cause...sinon pour les relativistes culturels pollueurs de notre société c'est de tenter de communautariser notre société de façon rampante...sournoisement...   Crab

24.06.2007

Dit sans rire

Lu sur un site de propagande islamiste, extrait : Ni Putes Ni Soumises : un appareil idéologique d’État

Coupée du terrain, sans base sociale réelle, politiquement opportuniste mais "bon client" médiatique, l’association présidée par Fadela Amara a gagné sa reconnaissance institutionnelle en produisant un discours stigmatisant des banlieues et de leurs habitants

Non aux tournantes, non aux mariages forcés, non à la polygamie... Inlassable dénonciatrice du « sexisme de banlieue », la présidente de Ni Putes Ni Soumises, l’association des filles des quartiers, est débordée. En photo dans les magazines avec Kate Barry, la fille de Jane Birkin, ou Arlette Laguiller..., Fadela Amara est partout. À Matignon, pour un petit déjeuner avec le Premier ministre, sur le plateau de TF1 pour une interview, place Beauvau où on la réclame

.../... Fin de l’extrait

 

Sont stigmatisés, alors que sexisme et l’homophobie, c’est l’idéologie dominante de larges majorité de populations « vivant » en banlieue. ( Pour la région parisienne, majorité de populations  situées dans un croissant qui va de l’extérieur à Paris, à partir de la Seine Saint Denis, une partie au Nord du Val de Marne pour s’étendre à la surface de la moitié Nord de la Seine et Marne )

Tous les secteurs où la dé-ghettoïsation est amorcée, çà et là ou plus rarement relativement avancée.

 

Vraiment de quoi rêver !

Se déclarent stigmatisés les défendeurs de la phallocratie !

Ce que l’on peut reprocher à cette association, je l’ai déjà écrit il y a bien des années, c’est le « Ni putes » qui est de trop et stigmatise une catégorie de femmes  ( Les prostituées sont des femmes aussi respectables que toutes les autres catégories de femmes )

Insoumises libres et autonomes eut été, de nommer cette association, plus judicieux

Association dont l’utilité, dans la lutte contre l’intégrisme, restera bien utile, pendant quelques temps encore

Sachant que parmi les gens qui se réclament d’une culture ethnico religieuse les démocrates, les modérés ou les personnes tolérantes ne sont pas, loin s’en faut majoritaire   Crab 24 06 2007

Brève de Juin 2010

'' Le parler banlieue ''

Effarant, j'ai entendu l'avocate du condamné pour avoir insulté le chef de l'État dire que son client s'exprime comme '' on s'exprime en banlieue ''

Vu le nombre de gens que je connais qui vivent en banlieue - qui justement, ne supportent pas '' un langage '' qui ne révèle rien de plus qu'une paresse intellectuelle, le manque de bon sens, une absence de tempérament ou de personnalité, la déshabitude à réfléchir – autant d'éléments d'incivilité composants de ce socle du mépris de l'autre comme seul moyen d'exister – l'autre, celui qui n'est pas du clan

La réflexion, ça fatigue, le questionnement, ça complique et le doute ça fait douter...Tandis que montrer ses gros bras...

La politesse ? Serait le fait de conservateurs. Le goût de la provocation, l'Art, les arts, les intellectuels serait le '' monde '' des pédants

Mais les footballeurs, à porter au pinacle...feraient rêver aux meilleurs projets de société, bientôt au Panthéon

Coup de chance pour la civilisation, ils perdent des matchs

Les poètes Maudits, c'est tellement mieux de montrer que l'on est capable d'apprécier le cinquième degré en dessous de zéro...ben voyons ne nous prenons pas la tête pour les troublent du sommeil...reste le cannabis...

C'est un faux problème de dire que l'on peut aimer ou non la France - que c'est un droit -

Tout n'est pas culture, tout n'est pas Art, tout n'est pas évolution

Il faudrait faire abstraction de valeurs communes ; tout serait goûts et couleurs, choix personnel, peu importe que la cela fasse des victimes...surtout ne bougeons pas, respectons toutes sortes d'idéologies présentées comme des cultures respectables

Niveler par le bas sans tenir compte que les valeurs: Respect de l'égalité hommes-femmes, l'interdiction de porter atteinte à l'intégrité morale des homosexuels, l'interdiction du mariage forcé, de l'excision ect... sont celles, les vraies valeurs, de la France que l'on ne peut qu'aimer
Quand ''on'' prétend aimer la France [je suis de ceux là] ce sont les valeurs des droits de l'humain que l'on défend contre les porteurs d'idéologies de régression de la mixité, des valeurs négatives sociales...

Note 1

Au cours de l' émission C dans l'air sur F 5 [Vendredi 25 Juin 2010] - Ce que Finkielkraut, avec justesse, met en question et dénonce c'est l'inaceptable '' ici tu n'est pas chez toi '' adressé au Président de la République par un petit minable vivant en banlieue

Note 2

La pauvreté serait la cause des violences que subissent [ dans les quartiers dont Belleville est le centre] les personnes d'origine chinoise ?

C'est une remarque française ?

Non! Ne vous y tompez pas, cette remarque est tout autant socialiste qu'islamo-gauchiste ?

Ce n'est pas la pauvreté qui est la cause de la violence mais l'inculture

Crab  26 Juin 2010

Brève suite

Un lecteur écrit

Vous pouvez détester votre Maire, mais le saluer quant vous le rencontrez! Cela s'appelle de l'éducation, du civisme, de la politesse! Sous le Général, beaucoup de ces gens auraient passés quelques jours à l'hombre pour leur apprendre ce qui se fait et ce qui ne se fait pas!"

Un maire qui dirait à un citoyen de sa ville " tire-toi pov con ".Croyez vous qu'il serait respecté ?
Le respect ça marche dans les deux sens.
La fonction présidentielle ne doit pas servir à humilier ceux qui ne partagent pas vos amis,afficher ses privilèges,devenir partisan etc.... Finkielkraut fait partie de ceux qui souhaitent que chaque citoyen se comporte comme une bonne soeur.Faudrait peut-être arrêter les âneries !
  - Fin de citation

Redire une fois de plus que ce que Finkielkraut remet en cause c'est l'nacceptable; ''ici, tu n'es pas chez toi'' révélateur de l'idéologie de ceux qui tentent par tous les moyens de créer des zones de non droit dans les quartiers de nos villes

Et ce lecteur d'ajouter
D'ailleurs lorsqu'il a évoqué les manifestations d'asiatiques à Belleville,il aurait pu dire que beaucoup d'asiatiques ne déposaient pas plainte car ils ne parlent pas notre langue et ne l'écrivent pas non plus.
Bizarrement ces reproches souvent fait aux populations d'origine maghrébine et africaine ne le sont jamais pour les asiatiques
. Fin de l'extrait

C'est lui faire sur ce point un coutumier procès d'intention, car cela a été dit dans le reportage durant l'émission de C dans l'air, et je ne l'ai pas entendu contester cet aspect- ni par ailleurs le fait qu'un nombre d'entre-eux étaient sans papiers

D'autre part sur ce dernier point, s'il y a des gens sans papier ce n'est pas de sa faute mais bien de celle de ceux qui entre illégalement dans notre pays  - Crab


Notes

Alain Finkielkraut marque son opposition au communautarisme et au multiculturalisme au nom d’un républicanisme « national » c’est-à-dire qui voit la nation comme un creuset indispensable. « Nationiste » mais non pas nationaliste à la Maurras. Alain Finkielkraut défend le principe de la nécessité  de l’assimilation des immigrés plus que de leur simple « intégration » qui lui parait une juxtaposition des différences sans dépassement de celles-ci et fusion dans le creuset national.

C’est logiquement qu’Alain Finkielkraut a aussi dénoncé ce qu’il appelle le « sans-papiérisme », idéologie visant à attribuer une fonction quasi-rédemptrice  aux immigrés séjournant illégalement en France. 

Dans le même axe de refus de la négation des appartenances, des liens et des frontières, Alain Finkielkraut a voulu revaloriser, avec L’ingratitude ( 1999 ), la place des héritages intellectuels et de l’admiration, contre l’idéologie de la table rase... Fin de l'extrait


Sur notre sol de liberté, après venu d'ailleurs, le curé polonais – à présent le '' curé socialiste ''

Quand Sarkozy déclarait '' que le clerc était supérieur à l'instituteur '' il aurait fallut traduire correctement son propos -

En fait il voulait dire '' le socialiste est supérieur à l'instituteur ''   - Crab


Une expo '' misogyne ''

censurée à Amiens


AFP
27/05/2010 | Mise à jour : 20:12

Le conseil général de la Somme a annulé une exposition de dessins dans une bibliothèque d'Amiens, du fait de "certaines images dégradantes et misogynes de la femme" ne correspondant "pas aux valeurs de la majorité de gauche".

Le président du conseil général, Christian Manable ( PS ), a déclaré  "assumer totalement cette décision" d'annulation prise onze jours avant l'inauguration de l'exposition qui était prévue le 19 mai.

Intitulée " Pour adultes seulement : quand les illustrateurs de jeunesse dessinent pour les grands ", elle devait exposer une soixantaine de dessins à connotation érotique de dessinateurs comme Tomi Ungerer, Lionel Koechlin, Nicole Claveloux ou André François.

L'affiche de l'exposition - réalisée par le cinéaste Léo Kouper - représente un pinceau vertical sur fond rose, pouvant donner de loin l'illusion d'un pubis. L'Observatoire de la la liberté de création a estimé dans un communiqué que la collectivité s'était "couverte de ridicule en censurant" cette exposition " d'un érotisme chaste et malicieux ", soulignant que " le rôle des politiques n'est pas de réprimer les oeuvres mais de favoriser leur diffusion ".

M. Manable s'est déclaré " interpellé " après avoir pris connaissance du contenu de l'exposition, dont certaines parties, a-t-il dit, " ne correspondent pas aux valeurs de la majorité départementale de gauche avec des images dégradantes et misogynes de la femme ".

Selon lui, "certaines images ne permettent pas de faire la distinction entre femme et enfant et nous ne tenons pas à ce qu'on nous fasse de mauvais procès".
Selon lui, ce genre d'exposition "d'illustrateurs de talent" aurait tout à fait sa place dans une salle privée mais pas dans un établissement de service public.

Mme Janine Kotwica, commissaire de l'exposition, enseignante et spécialiste du livre pour jeunes, s'est déclarée "choquée" par cette annulation. " Il est inadmissible de jeter ainsi l'ensemble d'un travail de deux ans pour quelques images, que nous aurions d'ailleurs peut-être pu remplacer ", a-t-elle dit.

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/05/28/cause-de-la-violence.html