Crab2ddcc

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2015

Fabius : l'homme qui aimait les carottes rappées

11_Janvier, Albert_Einstein, athéophobie, Aymeric_Carron, Changelejeu, Charlie_hebdo, Claude_Askolovitch, Crab, Edwy_Plenel, France, Hervé_Morin, islam, islamophobie, Laïcité, michel_onfray, monothéismes

 

L'homme du mensonge d'État ( affaire du Rainbow Warrior ) , comme un pourceau sans argument face à un Épicure des temps modernes ou nouveaux, bien connu du grand public pour sa dépendance sans mesure aux carottes rappées, voici qu'à présent invité ( il y a quelques jours de cela ) du '' Grand Rendez-Vous '', Laurent Fabius est revenu sur les récents attentats qui ont touché la France, notamment sur les actes perpétrés par les trois terroristes, il a affirmé à plusieurs reprises que l'islam n'avait rien à voir avec ces actes. " La religion des terroristes n'est pas l'islam, c'est la barbarie "

 

À quel titre vient-il dire ce qui est musulman ou ce qui ne l'est pas, d'autant plus que de toutes façon la religion n'occupe pas une place centrale dans la vie de la plupart des citoyens et des citoyennes de notre pays ?

 

C'est prendre les françaises et les français pour des imbéciles, les femmes et les hommes de culture française vivent selon des principes et valeurs et non selon d'autres qui leur seraient imposés : nos compatriotes se rendent parfaitement compte que Daech est un État islamiste dû à un mouvement qui contrôle la moitié de l’Irak et de la Syrie

 

D'ailleurs, Daech s’apprête à battre sa propre monnaie ;

dans cet État islamique, et ce n'est pas le seul État musulman où sont installés police et tribunaux islamiques, un ordre reposant sur la charia ;

Instaurer la charia partout dans le monde c'est le but des islamistes, c'est bien là la question, pourquoi Fabius entend-t-il, à ce point, le nier ?

 

Les terroristes ont bien une religion, et pour la majorité d'entre-eux cette religion est l'islam, d'ailleurs ils ne négligent en rien de faire leurs prières - qu'il tuent plus de musulmans partout dans les '' mondes musulmans '' : il en est ainsi, entre-eux, depuis le 7e siècle ;

tuent pas seulement leurs frères musulmans : s.9, v.5 : « Après que les mois sacrés se seront écoulés, tuez les polythéistes partout où vous les trouverez […] » ( verset du sabre), Éric Morin d'un air supérieur déclarait ces jours derniers «  aucune religion ne demande de tuer » – no comment

 

la seule nouveauté, c'est l'accélération, depuis plus de vingt ans, d'un nettoyage ethnique en pays musulmans conduit à l'encontre des non-musulmans

 

La recrudescence de l'antisémitisme en France dû essentiellement à une majorité d'individus parmi les musulmans soutenus par des irresponsables pro-palestiniens qui encore très récemment défilaient, dans les rues de Paris, en hurlant comme des bêtes sauvages '' mort aux juifs '' ; pro-palestiniens sans nuances, non sans omettre de rappeler le silence assourdissant de la communauté internationale chaque fois qu'un athée est emprisonné ou assassiné, chaque fois qu'une femme adultère est emprisonnée, puni d'un viol collectif, puis assassinée ou parfois lapidée

 

[Égypte : un tribunal égyptien a condamné un étudiant à trois ans de prison pour avoir « dénigré » l'islam après qu'il a annoncé son athéisme sur son compte Facebook.

 

Le jeune homme de 21 ans a été condamné samedi 10 janvier par un tribunal de la province de Beheira ( Nord ) pour avoir « dénigré une religion monothéiste, l'islam, en insultant Dieu et son prophète » selon son avocat, Ahmed Abdel Nabi ] - C'es bôôooo l'islam....tellement beau que ni le MRAP, ni SOS Racisme, de ce sordide jugement, n'en diront mot...

 

Dans notre pays, sans se sentir le moins du monde ridicules, il est des politiciens ou même des religieux musulmans, plus ou moins mangeurs de saucisses concordataires ( sauce Meurthe-Moselle ), pour dire qu'il faut former les imams ;

le rôle de l'État soucieux de respecter la laïcité n'est pas de former des imams, mais de veiller à l'application de la loi ;

c'est aux croyants religieux de respecter la loi : d'accepter la laïcité, la liberté d'expression, la liberté de conscience, les droits des citoyennes ou citoyens quelques soient les sexualités, les libertés individuelles ( notamment une femme fait ce qu'elle veut quand elle veut ), de s'interdire la pratique de l'excision des fillettes, de cesser toute entreprise de mariages forcés, de mettre fin à la polygamie sacralisée et institutionnalisée, de respecter scrupuleusement les droits des femmes, de ne plus prôner l'inégalité femmes-hommes

 

La réponse totalement improductive, le comportement imbécile par excellence de cette minorité de crétins tagueurs de lieux de cultes musulmans a pour tout résultat de permettre aux théologues, idéologues avec ou sans poils, '' responsables religieux musulmans '' de jouer sur la corde victimaire ;

sommes toutes, la meilleure manière de faire oublier que le coran et ses annexes est pour pratiquement au trois quart un document raciste et sexiste

 

[ rappel, critiquer la religion musulmane et les déclarations publiques de personnalités civiles ou religieuses est un droit que l'odieux emploi de la notion d'islamophobie vise à empêcher - - nos compatriotes juifs vivent dans la peur et beaucoup veulent ou quittent notre pays, et il y a encore des gens pour nier que les politiques irresponsables pro-arabes conduisent à remplacer, dans notre pays une partie de la population par une autre ]

 

[ Citation : « On ne cédera rien, sinon tout ça n’aura pas eu de sens. L’état d’esprit +Je suis Charlie+» cela veut dire aussi le « droit au blasphème », avait averti Me Malka. Il a également déclaré que Charlie Hebdo n’est « pas un journal violent mais irrévérencieux, qui porte le rire » et réfuté avec virulence toute accusation d’islamophobie - ( Richard Malka, avocat du journal) ]

 

S'il y a bien une urgence en France, la priorité serait d'enseigner le fait athée à l'école

 

Quand à ceux des musulmans qui veulent partir faire le djihad, ( sauf pour les mineurs ) il n'y a aucune raison de les empêcher de partir, mais de leur faire savoir que dès qu'ils remettront les pieds sur notre sol, c'est immédiatement la prison qui les attends - majoritairement ils renonceront à rentrer- [ ouf ] - ce ne sera que justice - - - Crab - 13 Janvier 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/charlie-nest-pas-fait-pour-faire.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/12/charlie-n-est-pas-fait-pour-faire-illusion-5532115.html

 



 

12/01/2015

Charlie n'est pas fait pour faire illusion

Barcelone - charlie hebdo.png

Un 11 Janvier contre l'angélisme

Il y aura toujours des fanatiques, des antisémites ou des fous de dieu aussi longtemps que l'on traitera d'islamophobes tous ceux qui critique le raciste, sexiste coran et ses annexes – pas sûr que la classe politique dans son ensemble, qu'une large partie de « l'élite » dans la société civile l'ai bien compris – à vérifier dans les jours ou semaines à venir [ ??? ]

 

Liberté d'expression en Tunisie : Un athée en prison - les tunisiens ne sont toujours pas descendus dans la rue pour réclamer sa libération - c'est bôôoo l'islam – rappeler, quand bien même ce n'est pas une fin en soi, que c'est encore pire dans les autres pays où dominent les musulmans

 

Hier les françaises et les français de culture françaises ont acté la France de demain, mais si les politiques ne veulent pas que l'abstention gagne du terrain, ils vont devoir nommer correctement les dérives islamistes, devoir faire le lien de ces dérives avec les « textes sacrés », se prononcer contre toutes les atteintes islamiques à l'égalité femmes-hommes et réaffirmer la laïcité en tenant compte de l'athéisme, de l'agnosticisme, des déistes sans confessions ( majoritaires dans notre pays ) et des croyants avec confessions – cela même sur l'ensemble des territoires de la république, pour les gouvernants inlassablement rappeler que la liberté de conscience ce n'est pas ( notamment dans les entreprises ) imposer du dieu ou de son dieu à tous ses collègues de travail

 

Le droit de penser c'est le droit de ne pas se soumettre

Tant que tous les démocrates n'auront pas compris que combattre les athéophobes, les antisémites, les homophobes et les anti égalité femmes - hommes passe par la critique ( le droit de penser pour ne pas se soumettre ) des religions phallocrates, prônant ( entre-autres inepties ) une société exclusivement hétérosexualisée, l'ensemble de ces maux sacralisé par les textes de chaque monothéisme ( plus violemment dans le coran et ses annexes ), il y aura toujours des fous de dieu ou des inconscients pour refuser, les droits des femmes, l'égalité des droits institutionnalisés par le biais des lois civiles pour toutes les populations d'un pays

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/le-deni.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/11/le-deni-5531190.html

 

°

La meilleure façon de parler de caricaturer Mahomet c'est de donner la parole à Mahomet

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/changelejeu-et-mahomet/

Crab – 12 Janvier 2015

 

11/01/2015

Le Déni

albert_einstein,athéophobie,aymeric_carron,changelejeu,charlie_hebdo,claude_askolovitch,crab,edwy_plenel,france,hervé_morin,islam,islamophobie,laïcité,michel_onfray,monothéismes,musique,polêmikôs,Éthique

Hier, l'irresponsable Hervé Morin, déclarait sur une chaîne de télévision, sans la moindre réaction du journaliste qui l'interrogeais, qu'aucune religion n'appelle à tuer

Quelques extraits du coran ou de cette si belle religion de paix et d'amour

Dès la sourate II, verset 186, l'appel à la guerre exhorte le croyant à l'action :

"Combattez dans la voie de Dieu contre ceux qui vous feront la guerre.".

"Tuez-les partout où vous les trouverez, et chassez-les d'où ils vous auront chassés. La tentation à l'idolâtrie est pire que le carnage à la guerre."

 

(II,189): "Combattez-les jusqu'à ce que vous n'ayez point à craindre la tentation, et que tout culte soit celui du Dieu unique.".

 

(II, 190): "Quiconque agira violemment contre vous, agissez de même à son égard ". La justification du meurtre de l'infidèle revient plus loin (II, 214): "La tentation à l'idolâtrie est pire que le carnage "

 

(II, 286): "Donne nous la victoire sur les infidèles ".

 

(III, 151): "Si vous mourrez ou si vous êtes tués en combattant dans le sentier de Dieu, l'indulgence et la miséricorde de Dieu vous attendent."

 

(III,163): "Ne croyez pas que ceux qui ont succombé en combattant dans le sentier de Dieu soient morts: ils vivent près de Dieu, et reçoivent de lui leur nourriture "

 

(IV, 76): "Que ceux qui sacrifient la vie d'ici-bas à la vie future combattent dans la voie de Dieu; qu'ils succombent ou qu'ils soient vainqueurs, nous leur donnerons une récompense généreuse."

 

(IV, 97): "il [Dieu] a destiné aux combattants une récompense plus grande qu'à ceux qui restent dans leurs foyers.".

 

(IV, 86): "Combats dans le sentier de Dieu et n'impose des charges difficiles qu'à toi-même. Excite les croyants au combat.".

 

(IV, 93): "S'ils [les infidèles] ne se mettent pas à l'écart, s'ils ne vous offrent pas la paix et ne s'abstiennent pas de vous combattre, saisissez-les et mettez-les à mort partout où vous les trouverez. ".

 

(V, 61): "Ceux qui prennent pour protecteur Dieu, son apôtre, et les croyants sont comme la milice de Dieu; la victoire est à eux."

 

(VIII, 7): "Le Seigneur cependant a voulu prouver la vérité de ses paroles et exterminer jusqu'au dernier des infidèles.".

 

(VIII, 12): "Abattez leurs têtes et frappez les extrémités de leurs doigts."

 

(VIII, 52): "Quel spectacle, lorsque les anges ôtent la vie aux infidèles! ils frappent leurs visages et leurs reins, et leur crient: Allez goûter la peine du feu.".

 

(VIII, 17): "Ce n'est pas vous qui les tuez, c'est Dieu.".

 

(IX,29): "Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d'entre les hommes qui ne professent pas la vraie religion.".

 

(IX,34): "Annonce un châtiment douloureux à ceux qui amassent l'or et l'argent, et ne le dépensent point dans le sentier de Dieu.",

 

(XLVII, 4): "Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu'à en faire un grand carnage, et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.".

 

(LXVI, 9): "O Prophète! fais la guerre aux infidèles et aux hypocrites, sois sévère à leur égard. La géhenne [le feu] sera leur demeure. Quel affreux séjour.".

Ect. Ect. Ect.

Comme le dit si bien Hervé Morin '' aucune religion n'appelle à tuer ''

La haine et la cruauté de Mahomet envers les juifs se manifeste à maintes reprises, notamment quand il attaque l’oasis de Khaybar en criant : « Ô vous qui avez reçu la victoire, tuez, tuez ! »
La haine des musulmans envers les juifs date de 622 de l’ère chrétienne ( Hégire )

Sourate V, 51: O vous qui croyez! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui, parmi vous, les prend pour amis, est des leurs. Dieu ne dirige pas le peuple injuste.

 
Les chrétiens et les juifs furent et demeurent les ennemis de l’islam suffit de se reporter au coran ( sourate 9 versets 30, 31, 32,33 et 34 )

°

Ici, je reproduis un article du journal '' Le Point '' car il correspond parfaitement, à ce que des amis juifs parlant parfaitement l'arabe ( l'arabe dit de la rue ), commerçants en contact régulier avec des musulmans, m'ont rapporté tout au long de ces jours derniers

 

Le Point - Publié le 09/01/2015 : Le désarroi d'une prof qui parle de '' Charlie '' à ses élèves

Minute de silence incomprise, parfois méprisée, provocation..., une enseignante dans un collège classé REP de l'académie de Grenoble raconte son étrange journée

Propos recueillis par Laureline Dupont

 

Le matin du 8 janvier, nous avons reçu un courrier de notre ministre qui nous rappelait que l'école était là pour transmettre les valeurs de la République. En tant que professeurs, nous avons pour mission d'expliquer à nos élèves les faits, de les faire réfléchir, de les aider à comprendre.

 

"Pourquoi respecter une minute de silence pour des gens que je ne connaissais pas ?"

 

J'ai d'abord eu un échange avec ma classe de 5e, composée de collégiens de 12 ans en moyenne. Ils étaient très silencieux. Sauf un qui m'a demandé : "Pourquoi respecter une minute de silence pour des gens que je ne connaissais pas ?" J'ai trouvé cette réaction violente. Ses camarades ont été choqués également. Ils sont jeunes, sans doute plus émotifs que leurs aînés. Je voyais que cet élève faisait semblant, il ne pesait pas ses mots. Il était dans la provocation.

 

J'ai rappelé les faits en commençant pas l'évidence : on a tué des êtres humains. Pour que la minute de silence soit ensuite respectée, j'ai dû "plomber l'ambiance", sinon ça n'aurait pas fonctionné. Je leur ai dit : "Vous vous rendez compte que les victimes sont parties hier matin en disant à tout à l'heure à leur famille ?" Il fallait éviter que d'autres s'amusent à jouer les caïds pour épater la galerie pendant ce moment de recueillement. Après la minute de silence, j'ai senti une lourdeur s'abattre sur la classe donc j'ai décidé de passer à autre chose. Je venais de voir quelques-unes de mes élèves de confession musulmane debout, la tête baissée, presque gênées, pour elles, pour leurs familles, ça doit être dur de voir certains faire l'amalgame.

 

Quant à ce qui s'est passé dans ma classe, cette provocation, ce n'est rien à côté de ce que certains de mes collègues ont dû affronter. Durant la minute de silence, dans les autres classes, il y a eu plusieurs expulsions d'élèves, les uns parlaient, disaient des choses affreuses, les autres rigolaient. Un petit de 6e de confession musulmane a carrément refusé de respecter la minute de silence. Tous ces élèves un peu "retors" ont été envoyés chez le principal de l'établissement et chez l'infirmière scolaire pour entendre un discours différent de celui qu'ils entendent sans doute chez eux.

 

En début d'après-midi, j'ai accueilli une classe de 4e. Ils sortaient d'un cours de français pendant lequel ils avaient entamé un vif débat sur le sujet. Ils étaient bruyants, agités, je leur ai proposé qu'on poursuive le débat pendant mon cours. Certains jugeaient cet acte effroyable, traitaient les terroristes de "barbares". Mais un élève a commencé à exprimer son désaccord. J'ai ensuite remarqué qu'une autre assise au fond de la classe attendait sagement main levée qu'on lui donne la parole.

 

"On ne va pas se laisser insulter par un dessin du prophète"

 

"Madame, me dit-elle, on ne va pas se laisser insulter par un dessin du prophète, c'est normal qu'on se venge. C'est plus qu'une moquerie, c'est une insulte !" Contrairement au précédent, cette petite pesait ses mots, elle n'était pas du tout dans la provoc. À côté d'elle, l'une de ses amies, de confession musulmane également, soutenait ses propos. J'étais choquée, j'ai tenté de rebondir sur le principe de liberté et de liberté d'expression. Puis c'est un petit groupe de quatre élèves musulmans qui s'est agité : "Pourquoi ils continuent, madame, alors qu'on les avait déjà menacés ?"

 

Plusieurs élèves ont tenté de calmer le jeu en leur disant que Charlie Hebdo faisait de même avec les autres religions. Leur professeur de français avait eu l'intelligence de leur montrer les unes de Charlie pour leur montrer que l'islam n'était pas la seule religion à être moquée. Mais ils réagissent avec ce qu'ils ont entendu à la maison.

 

Tout cela a divisé les élèves

 

Ce qui me désole, c'est la fracture que cet événement tragique a créée dans des classes d'habitude soudées. Tout cela a divisé les élèves. Il régnait aujourd'hui une ambiance glauque, particulière. Cette classe de 4e sympa, dynamique, était soudain séparée en deux clans. Les communautarismes ont resurgi d'un coup. Et ça me fait peur pour la suite.

 

L'école doit transmettre nos valeurs, mais on est parfois un peu trahis par les parents. On apprend les principes républicains aux enfants, mais une fois à la maison ils en font bien ce qu'ils veulent. Ils n'ont plus confiance en nous, professeurs. Ils ne nous prennent pas pour des alliés, mais pour des ennemis. En tant que prof, tu te demandes ce qu'ils peuvent penser de toi, de nous enseignants, nous qui avons la foi de leur apprendre. Nous avons devant nous des jeunes citoyens qui ont des idées telles qu'on est obligé de se demander : "Où allons-nous ?"Laureline Dupont

 

Le Coran n'est donc qu'un mélange désordonné de haine, de violence, d'appel au meurtre. La structure du texte n'est qu'une inlassable répétition, un déchaînement autoritaire et coléreux où la guerre est définitivement sainte – un texte haineux, en outre comprenant des sourates misogynes, sexistes, dont voici quelques extraits :

 

(IV, 38): "Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises.". Ou encore, sur la servitude à laquelle la femme est assignée (VII, 188): "C'est lui qui vous a créés tous d'un seul homme, qui en a produit son épouse afin qu'il habitât avec elle, elle porta d'abord un fardeau léger et marchait sans peine."

 

(II, 223): "Les femmes sont votre champ. Cultivez-le de la manière que vous l'entendrez, ayant fait auparavant quelque acte de piété.", que les filles (II, 220): "Ne donnez point vos filles aux idolâtres tant qu'ils n'auront pas cru.".

 

(II, 282): "Appelez deux témoins choisis parmi vous; si vous ne trouvez pas deux hommes, appelez-en un seul et deux femmes parmi les personnes habiles à témoigner; afin que, si l'une oublie, l'autre puisse rappeler le fait.". Cette même inégalité de traitement prévaut aussi dans les droits de succession (IV, 12): "Dieu vous commande, dans le partage de vos biens entre vos enfants, de donner au fils mâle la portion de deux filles; s'il n'y a que des filles, et qu'elles soient plus de deux, elles auront les deux tiers de la succession; s'il n'y en a qu'une seule, elle recevra la moitié.", ainsi que (IV, 175). La primauté de l'homme provient de son apparition première (III, 193): "Les femmes sont issues des hommes.", et (IV, 1): "O hommes! craignez votre seigneur qui vous a créés tous d'un seul homme; de l'homme il forma sa compagne.".

 

(IV, 3): "Si vous craignez d'être injustes envers les orphelins, n'épousez que peu de femmes, deux, trois ou quatre parmi celles qui vous auront plu.", et Mahomet montre l'exemple (XXXIII, 6): "Le prophète aime les croyants plus qu'ils ne s'aiment eux-mêmes; ses femmes sont leurs mères." et (XXXIII, 27) ainsi que (XXXIII, 47): "O prophète! il t'est permis d'épouser les femmes que tu auras dotées, les captives que Dieu a fait tomber entre tes mains, les filles de tes oncles et de tes tantes maternels et paternels qui ont pris la fuite avec toi, et toute femme fidèle qui livrera son cœur au Prophète, si le Prophète veut l'épouser.".

 

(IV, 38): "Vous [les hommes] réprimanderez celles dont vous avez à craindre l'inobéissance; vous les relèguerez dans des lits à part, vous les battrez; mais aussitôt qu'elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand."

 

(IV, 19): "Si vos femmes commettent l'action infâme (l'adultère), appelez quatre témoins. Si leurs témoignages se réunissent contre elles, enfermez-les dans des maisons jusqu'à ce que la mort les visite ou que Dieu leur procure un moyen de salut.".

ect.ect.ect.

 

L'incitation à la haine de ses semblables n'est pas une opinion mais un délit, il est regrettable qu'il n'en soit pas entendu de même quand une religion prône l'abaissement du statut de la femme

Combien de fois faudra t-il rappeler ou exiger des pouvoirs publics que pour toute publication et commercialisation nouvelle du coran et de ses annexes doit-être préfacée d'un avertissement à l'adresse des jeunes lecteurs ou lectrices ?

 

Noms des victimes :

Clarissa Jean-Philippe,

 

Yohan Cohen,

 

Yoav Hattab,

 

Philippe Braham,

 

François-Michel Saada,

sont tombés sous les balles d'Amedy Coulibaly

 

Charb,

 

Cabu,

 

Wolinski,

 

Tignous,

 

Honoré,

 

Elsa Cayat,

 

Mustapha Ourad,

 

Bernard Maris,


Ahmed Merabet,

 

Franck Brinsolaro,

 

Frédéric Boisseau,

 

Michel Renaud,

 

Elsa Cayat,

 

Mustapha Ourrad,

assassinés par les deux frères Kouachi

 

Ce dimanche 11 Janvier 2015, dans l'immense foule rassemblée dans les rues et places de la Capitale, après un visionnage très attentif sur écrans des images produites par les chaînes de télévision, je n'ai pas vu dans ce grand rassemblement une seule femme voilée - en tous cas aucun groupe de femmes voilées filmées ;

s'il y en avait eu, elles n'auraient pas manqué l'occasion, selon leurs pratiques prosélytes, d'aller au devant des caméras ;

je n'ai pas lieu de m'en plaindre, bien au contraire, car cela est une indication, démontre si besoin était ce que valent réellement, culturellement les « voilées volontaires »

Les françaises et les français, comme les jours précédents ont marché ensemble silencieusement puis ensuite par moment ont chanté la marseillaise, puis dans la plus pure tradition de notre culture se sont montré capable d'ironiser, pour enfin faire la preuve qu'ils n'ont pas peur

 

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/enseigner-en-democratie.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/10/enseigner-en-democratie-5530650.html

 

10/01/2015

Enseigner en démocratie

Albert Einstein.png

 

Selon Paul Quilès, extrait de presse :

Fusillade à " Charlie Hebdo " : Paul Quilès veut mettre "en avant la laïcité plus fortement"

La laïcité c'est une raison de vivre de la République

Cette problématiques complexe " interpelle les politiques, les familles, les enseignants", analyse Paul Quilès. "Je souhaite, à l'occasion de ce drame, que l'on mette en avant la laïcité beaucoup plus fortement", lance l'ancien député de Paris. Car selon lui, "la laïcité c'est une raison de vivre de la République".
Les valeurs de la République dépassent très largement les valeurs religieuses
Pour Paul Quilès, les dirigeants politiques ne sont pas à la hauteur. L'ancien ministre estime qu'ils devraient " se renseigner " davantage sur " les questions de terrorisme international " avant d'en parler. " On ne traite pas suffisamment ces questions dans le fond au sein des partis politiques ", dénonce-t-il.

" La religion c'est du domaine individuel, et les valeurs de la République dépassent très largement les valeurs religieuses." Fin de l'extrait de presse

°

Enseigner en démocratie

Hors comment réaffirmer la laïcité, ( ce qui en fait est un détournement de l'argent public ), sans abroger le concordat, sans cesser de subventionner des écoles confessionnelles, sans mettre fin aux cruels abattages rituels ?

 

Pourquoi ne pas remettre en place les fanatiques qui veulent que l'on enseigne le fait religieux à l'école sans en contrepartie proposer l'enseignement du fait athée ? ;

hors ni l'un ni l'autre des faits ne doit être enseigné à l'école : le rôle de l'école c'est d'apprendre à penser, à lire, à écrire et à compter dès le plus jeune âge des enfants ;

cependant, ( quelques noms de philosophes, à titre d'exemple ) après l'école : dès le collège, en philosophie si on enseigne Platon, Aristote ect. - dans ce cas l'on se doit en contrepartie d'enseigner Démocrite, Épicure ect.

 

Certains s'y oppose parce que il est évident qu'apprendre au enfants à '' comment penser '' va à l'encontre du '' quoi penser '', c'est à dire va à l'encontre de l'idée même de '' soumission '' ( soumission des hommes à dieu – soumission des femmes aux hommes), hors c'est pourtant aider les élèves à penser par eux-même le rôle premier, le rôle majeur dans une démocratie de l'école laïque sans laquelle il ne saurait-être question de démocratie, autant dire de liberté d'expression, de liberté de conscience et d'égalité femmes-hommes

 

N'en déplaise aux théocrates avec ou sans poils, les religions ne sont pas respectables : je pense qu'il est toujours utile de rappeler que nos lois dépendront toujours, comme dans le passé, de la critique des religions ;

donc critiquer les religions, dans une démocratie reste une priorité, c'est d'autant plus important dans l'actualité où nos compatriotes juifs sont menacés en permanence par des individus inspirés par le raciste coran dont soixante trois pour cent des sourates, sans compter les sourates ignoblement sexistes, sont des incitations violentes à la haine du non-musulman - dont une partie de ces sourates vise plus particulièrement les juifs, ce que, pour ma part, je ne cesse de dénoncer ou de rappeler, sur mes blogs depuis 2006

 

En cela implique de cesser de faire bénéficier de niche fiscale des organismes comme le MRAP*1, qui au nom de la défense ( sans nuance ) des pro-palestiniens et des terroristes du Hamas sous le couvert* ( * : facile ) d'alerter sur le sort des habitants de GAZA, compte parmi les principaux responsables de la recrudescence d'un antisémitisme ( autrefois l'apanage de l'extrême droite ) qui était en voie de disparition dans notre pays ;

les faits montrent que ce ne sont pas des « français de souches », mais bien en tout cas des croyants issus incontestablement du monde musulman qui assassinent des juifs et leurs enfants et non des juifs qui tuent des musulmans puisque l'on sait que ces individus se réclamant de l'islam et de son prophète font régulièrement leurs prières, au point même que le terroriste antisémite preneur et assassin d'otages, dans l'attentat de l'épicerie casher de la porte de Vincennes avait, avant d'être tué par les forces de l'ordre, entonné le chant religieux des morts

*1 :sur le site du MRAP, vous trouverez une rubrique '' islamophobie '' mais pas de rubrique '' athéophobie '' je suis sûr chères lectrices – chers lecteurs que sans difficultés vous trouverez l'erreur...

 

'' Mettre en avant la laïcité '' ( sans adjectifs ajoutés ) pour reprendre l'expression de Paul Quilès, c'est admettre que les incitations à la haine de l'autre sont des menaces pour notre société : dans ce cas comment se fait-il que nos élites politiques ou de la société civile ne proposent pas que toute nouvelles publications des « livres sacrés » soient précédées d'une préface destinée à avertir les jeunes lectrices et lecteurs que de grandes parties de ces « textes sacrés » sont humainement et démocratiquement inacceptables ? --- Crab 10 Janvier 2015

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/meunier-tu-dors-avant-lheure.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/09/meunier-tu-dors-avant-l-heure-5529851.html

 



 

09/01/2015

Meunier, tu dors [ avant l'heure]

 Jean d'Ormesson.png

Ce matin Jean d'Ormesson très académiquement déclare, sur BFMTV, en référence à l'attaque meurtrière contre Charlie hebdo que l'islam est une grande civilisation sans rapport avec la barbarie [ ??? ]

Une fois encore il faut le dire, c'est quoi l'islam ? : le coran ? - si l'islam c'est le coran , dans ce cas quel rapport peut avoir ce « texte sacré », dont la majorité des sourates sont racistes, sexistes, athéophobes, antijuifs, homophobes et xénophobes avec une religion de paix ou d'amour ou une grande civilisation

Comment peut-on parler d'un texte qui génère les pires violences contre les femmes, un texte qui abaisse le statut de la femme, en d'autres parties incite à haïr les juifs, les athées, les homosexuels ou en un mot toute personne non musulmane [ ???? ]

Un texte qui à longueur de pages rejette l'altérité, et vous avez des d'Ormesson et compagnie, sur les plateaux de « grands médias ou d'informations dits non-stop » complaisants ou irresponsables, rabâchent que l'islam est une grande religion feignant ou ignorant la nature barbare du texte coranique rédigé en d'autres temps par des phallocrates sans autres objectifs que de sacraliser les patriarcats préexistants pour imposer une société exclusivement hétérosexuelle débarrassée des athées, des juifs, des homosexuels, mais aussi de maintenir l'esclavage*, la traite des esclave* ( **encore existant, à notre époque, dans le '' monde musulman '' ) et par dessus tout d'institutionnaliser au nom d'Allah la suprématie des hommes sur les femmes

Dites-moi chères lectrices, dites-moi chers lecteurs est-ce bien cela une religion de paix et d'amour ?

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

°

Sur Twiter, Michel Onfray rappelle avec justesse ce qu'inspire aux « grands de la chanson islamique » cette grande religion de paix et d'amour à l'origine d'une si grande civilisation, extrait de presse :

Dans le 7e couplet qu'il interprète, Nekfeu chante notamment : "D't'façon y a pas plus ringard que le raciste / Ces théoristes veulent faire taire l'islam / Quel est le vrai danger : le terrorisme ou le taylorisme ? / Les miens se lèvent tôt, j'ai vu mes potos taffer / Je réclame un autodafé pour ces chiens de ''Charlie Hebdo''. Le rappeur Nekfeu est membre du collectif parisien 1995 ( Polydor ), très apprécié de la critique et pas coutumier des polémiques

"Charlie Hebdo découvre avec effarement la violence des paroles de la bande originale du film La Marche à son encontre. Ainsi, la chanson 'Marche' (…) reprend les propos que tient habituellement l'extrême droite musulmane lorsqu'elle évoque notre journal", estime Charlie Hebdo dans un communiqué signé de "la rédaction" source M Médias

 

Entendre d'Ormesson, devant le béat Bourdin, dire qu'il y a six millions de musulmans en France, c'est faire injure aux français incroyants ou agnostiques anti sexistes, antiracistes, ou encore membres d'autres confessions dits d'origines africaines du Nord, pour beaucoup plus loin encore bien au-delà des confins du désert - manifestement d'Ormesson n'a pas su lire Darwin ni ne s'est jamais trouvé en mesure de sentir, et l'âge ne fait rien à l'affaire, que le mystère ni pour suppléer au hasard n'engendre pas l'obligation de croire à une divinité, pour reprendre son expression, «  au-dessus de tout ou de nous » - oui « Nous voulons vivre dignes, libres et sans menace », mais monsieur d'Ormesson, n'est-ce pas pour vous, plus facile de croire que de penser...ceci résume votre œuvre ? ; ne vous en déplaise il ne peut y avoir, dans un pays, la démocratie sans la critique des religions dont la plus épouvantable d'entre-elles

 

Est-ce qu'en Tunisie la population de ce pays sort en masse dans la rue pour exiger la libération de l'athée Jabeur Mejri : NON ?

La question n'est même pas à poser en ce qui concerne les autres pays dominés par les musulmans

Voyez-vous monsieur d'Ormesson, spontanément les françaises et les français de culture française sont descendus silencieusement dans la rue, puis on commencé par retrouver le goût de rire et non sans à aucun moment hurler la haine comme on peut l'observer quand la foule dans le '' monde musulman '' descend dans la rue pour défendre ou venger je ne sais quel prophète – Êtes-vous capable, monsieur d'Ormesson, de comprendre ce qui fait la différence entre un peuple cultivé, laïque et des peuples fanatisés par la religion dont l'intolérance est sans limites? J'en doute...

Selon le Président F. Hollande ces actes terroristes n'ont rien à voir avec la religion musulmane, donc il faut en déduire que le coran n'a rien avoir avec l'islam 

Les frères Kouachi n'ont pas choisi de mourir en martyrs mais en salauds pour ne pas répondre de leurs actes devant le peuple français - - Crab – 9 Janvier 2015

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/08/charlie-hebdo-un-jour-apres-5528887.html

ou sur

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/charlie-hebdo-un-jour-apres.html

 



 

08/01/2015

Charlie Hebdo un jour après

Charb.png

Sur BFMTV, ce matin, Philippe Valls, ex-directeur de Charlie hebdo rappelle que le déni de la réalité*1 : le silence médiatique émanant d'une forte majorité de journalistes, de politiques, les errements d'une partie des intellectuels sur la fuite de nos compatriotes juifs par crainte de stigmatiser une population musulmane, qui plus est, pour ceux-là même ( nos « bien-pensant » ), quand ce n'est pas accuser les penseurs critiques de la religion islamique d'islamophobie ( sous-entendu : racistes ) ou encore de néo-colonialistes sont les causes essentielles de la recrudescence de l'antisémitisme, des atteintes à la liberté de conscience et de discriminations sexuelles observées pour l'essentiel dans les quartiers de banlieues, pour lui de dire ( il a raison ) que l'islam doit se réformer tout en se structurant autour de quelques personnalités pouvant faire autorités

*1 : ne pas dire publiquement, ( selon moi ), que le coran dont soixante trois pour cent des sourates sont des incitations à la haine du non-musulman, sans compter les inacceptables sourates sexistes génèrent l'extension du terrorisme islamique et traduit une attitude d'irresponsabilité vis à vis des causes de tous les désordres publics que subissent au quotidien les françaises et les français ( quelque soit leur origine ) de culture française

 

En revanche, hier soir dans 28 minutes sur la tuerie à Charlie hebdo, pratiquement avec pour chef de file l'incurable ou imbuvable Claude Askolovitch, il ne s'est s'agit que de dénoncer l'islamophobie – sur internet, chères lectrices et lecteurs il vous est possible de visionner cette émission et de vérifier par vous-même cette façon qu'a une bonne partie de ces autoproclamés analystes ou essayistes de ne pas lire la ligne, sans se référer aux « textes sacrés » pour nous proposer un '' monde musulman innocent '' ou victimisé

 

Lors du procès '' dit des caricatures engagé par les « autorités musulmanes » contre Charlie hebdo, Élisabeth Badinter avait dit une chose très juste, déterminante quand à l'issue favorable pour les accusés : '' les condamner, c'est laisser le silence s'abattre sur nous '', c'est en ce sens que contrairement à ce qu'avait déclarer Manuel Valls, au cour d'un récent déplacement, qu'il importe de pas respecter les « textes sacrés », c'est un devoir de critiquer les religions, notre culture, nos loi en dépendent, la liberté de conscience indissociable de la liberté d'expression sans lesquelles il ne peut y avoir, dans un pays, la démocratie

 

Nota : Je rappellerais qu'il n'y a que dans les pays dominés par les musulmans où l'on emprisonne, assassine les athées, traque les homosexuels, lapident ou achèvent d'une balle dans la tête les femmes quand elles ne subissent pas un viol collectif soit-disant pour les punir notamment pour un acte d'adultère ou plus simplement pour avoir aimer en dehors du mariage ou un homme d'une autre communauté, que les mariages forcés y sont monnaie courante, sans compter que l'esclavage et la traite des esclaves reste une réalité dans ce '' monde musulman '' - mais dire, tout cela, haut et fort serait le fait d'affreux néo-colonialiste [ ? ] et l'on viendrait nous faire accroire cette idée que les textes fondateurs de l'islam n'y sont pour rien ! - Crab 8 Janvier 2015

 

athéophobie,aymeric_carron,changelejeu,chrétienté,charlie_hebdo,crab,edwy_plenel,france,islam,islamophobie,laïcité,michel_onfray,monothéismes,musique,pape_françois,polêmikôs,Éthique

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/charlie-hebdo.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/07/charlie-hebdo-5528060.html

 

Suites 2 : autres articles

L'impertinence de Charlie Hebdo, c'est ce qui permet à la démocratie de fonctionner, ceux qui mettent le feu et l'alimente, avec de l'huile ou des bombes ce sont les islamistes et nul autres qu'eux

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/09/20/dieu-aime-you-tube.html

 



 

07/01/2015

Charlie Hebdo

 

athéophobie,aymeric_carron,changelejeu,chrétienté,charlie_hebdo,crab,edwy_plenel,france,islam,islamophobie,laïcité,michel_onfray,monothéismes,musique,pape_françois,polêmikôs,Éthique

Charlie hebdo attaqué par des islamistes : Cela fait à présent plus de douze ans que les inventeurs de la notion d'islamophobie font le lit du terrorisme islamique, mais on vous dira que les terroristes sont des déséquilibrés et que les contenus racistes, sexistes, athéophobes, homophobes et xénophobes distillés dans le coran n'y sont pour rien - '' on '' vous dira que vous ne savez pas lire et j'en passe...

Crab 7 Janvier 2015

 

12 personnes, dont dix journalistes et deux policiers, ont été tuées et 4 autres sont dans un état «d’urgence absolue». Charb, directeur de la publication, et Cabu, font partie des victimes. De même que Tignous, Wolinski et Bernard Maris

°

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/because.html

°

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/23/islam-bibliographie-5396732.html

 

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-plenel-suite.html

 

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/12/02/lire-entre-les-lignes-5501965.html

 

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/09/islamistes-et-chretiens-orthodoxes.html

 

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/recrudescence-de-lantisemitisme.html

 



 



 



 



 

02/01/2015

Recrudescence de l'antisémitisme

athéisme, crab, changelejeu, chrétienté, régions, départements, Europe, laïcité, morale, musique, Polêmikôs, edwy_plenel, aymeric_carron, sciences, société, voiles_islamiques, école, Éthique, islam

 

Extraits de presse :

Le départ des juifs de France vers Israël a doublé en 2014

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 02/01/2015

Pour la première fois, les juifs de France fournissent le plus gros apport mondial de l' " Alyah ", l'émigration vers Israël

Plus de 7000 juifs de France ont émigré vers Israël en 2014, soit plus du double de l'année précédente où 3293 ressortissants avaient rejoint l'Etat juif, a annoncé jeudi l'Agence juive pour Israël. 
…/...

10 000 nouveaux immigrants venus de France

D'après le Consistoire de France, cette augmentation serait dû à un climat d'insécurité pour les juifs de France. Et selon le Conseil représentatif des institutions juives de France ( Crif ), ce serait l'antisémitisme la principale raison

Ce flux devrait se poursuivre en 2015, estime l'Agence juive, qui prévoit l'arrivée de plus de 10 000 nouveaux immigrants de France. Au total, 26 500 juifs, un nombre record depuis dix ans, ont gagné Israël en 2014, 32% de plus qu'en 2013. Plus de la moitié d'entre eux ont moins de 35 ans. Avec 500 000 à 600 000 personnes, la communauté juive de France est la première d'Europe et la troisième au monde, derrière Israël et les États-Unis. - Fin des extraits de presse

 

Combien de fois, en pure perte, ai-je, d'une année à l'autre( plus de dix ans ), attiré l'attention sur la haine des juifs, masquée par l'antisionisme, générée dans les quartiers dits sensibles par une grosse majorité d'individus ( femmes et hommes ) qui se réclament du raciste, antijuifs, athéophobe, homophobe et xénophobe coran et ses annexes avec le soutien d'organisations dont le MRAP promoteur inconditionnel du boycott des produits de consommations en provenance d'Israël, indirectement ou directement soutenu par des personnalités au Front de gauche ou parmi les écologistes dont certaines, ce qui est un comble, vont jusqu'à réclamer l'enseignement des religions à l'école, sans proposer en contrepartie d'enseigner le fait athée, dans le but de faire accepter une religion musulmane dont les « textes sacrés » mutualisent, aggravent colossalement ce qui existe de plus raciste, sexiste, athéophobe, homophobe et xénophobe dans le judaïsme ou la chrétienté : 63 % des sourates, sans compter les sourates sexistes, ( dans un cas comme dans l'autre), sont des incitations à la haine de l'altérité !

 

Autant d'incitations à la haine du non-musulman, '' on '' ne compte plus les assauts théocratiques conduits contre les valeurs humanistes, républicaines et laïques d'accès ou d'ouverture à la culture fondatrices de notre société, s'appuyant sur les idéologies générées par le coran et ses annexes contre ce qui rassemble démocratiquement les populations dans le but, ( du moins dans un premier temps ) de les diviser - - Crab - 02 Janvier 2015

 

Que propose le pouvoir pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme ?

Ce combat doit-il ou non passer par le respect des « textes sacrés » ?

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/les-vux-du-president.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/01/les-voeux-du-president-5524076.html

 



 

02/12/2014

LIRE ENTRE LES LIGNES

Edwy Plenel, Aymeric Carron, Claude Askolovitch, Manuel Valls, Gérard Miller, Dounia Bouzar, Régis Debray, Nadia Vallaud-Belkacem, islam, chrétienté, psychanalyse, Roudinesco

 

Les pourceaux d'Épicure

Je reproduis ici, sur cette page, la chronique de Michel Onfray de Décembre 2014 dont le grand mérite est de remettre les pendules à l'heure vis à vis des « procès » malveillants engagés à son encontre, régulièrement, par ses pourceaux d'Épicure

 

Michel Onfray rappelle que les observations, commentaires, affirmations venant de personnes qui se croient autorisées à donner leur avis sur la religion ( plus particulièrement l'islam ), la laïcité, l'école, la psychanalyse, en outre note que leur refus de tenir compte du comportement social de certains parmi les « grands »philosophes connus du grand public procède à la fois d'une méconnaissance ( sinon, c'est encore plus grave )des textes, mais aussi d'actes socialement inacceptables dont rend compte l'autobiographie de ces personnalités

 

En rapport avec cette chronique, pour ma part, pour reprendre une expression de Michel Onfray, '' Lire entre les lignes est l’une des modalités de l’illettrisme'' je rangerais parmi les plus connus, les plus médiatisés des « personnalités » comme : Edwy Plenel, Aymeric Carron, Claude Askolovitch, Manuel Valls, Gérard Miller, Dounia Bouzar, Régis Debray, Nadia Vallaud-Belkacem, Roudinesco, Christine Boutin et toutes autres personnalités qui se livrent, dans les « grands médias », à des commentaires en méconnaissance de cause des textes, des autobiographies, bien souvent notamment quand il s'agit de religion recèlent ou tentent de masque rune sorte de prosélytisme, le plus souvent en l'absence en face d'eux, sur les plateaux, de penseurs ou contradicteurs qualifiés - - - Crab – 02 Décembre 2014

 

°

 

La chronique mensuelle de Michel Onfray | Décembre 2014 – N° 115

Source de la chronique :

http://mo.michelonfray.fr/chroniques/la-chronique-mensuelle-de-michel-onfray-decembre-2014-n-115/

 

LIRE ENTRE LES LIGNES -

J’ai la faiblesse de croire ce que je vois, de lire ce que je lis et de ne pas chercher midi à quatorze heures, car midi suffit à midi. Cette faiblesse est le signe d’une pathologie selon les malades qui décident du bon goût du moment et qui célèbrent l’art de lire entre les lignes.

 

Ainsi, quand je lis le Coran et que j’y vois un nombre considérable de sourates antisémites, misogynes, homophobes, belliqueuses, agressives, on me reproche d’effectuer une lecture littéraliste, comme les salafistes ajoutent les bonnes âmes, car il faudrait contextualiser le texte qui invite clairement à égorger, dépecer, massacrer, détester, couper le nez, décapiter pour lui faire dire le contraire de ce qu’il dit pourtant explicitement, il suffit de lire. Puisque les bonnes âmes ont décidé que l’islam était un religion de paix, de tolérance et d’amour, il faut bien qu’on trouve dans le texte ce qui n’y est pas. Entre les mains des idéologues, la contextualisation sert à faire dire au texte le contraire de ce qu’il dit.

 

Même chose avec Sade : le lire, et le prendre au sérieux, c’est à dire tout lire de lui, y compris ses lettres, c’est découvrir autre chose que ce que la vulgate parisienne enseigne en pontifiant. Toujours soucieuse de rébellion ( subventionnée ) et de subversion (institutionnelle), ces moutons-là annoncent que cet homme couvert de gloire, édité, exposé, glosé, commenté, étudié, célébré, enseigné, est un marginal – comme eux ! Ce faux féministe vrai phallocrate, ce faux révolutionnaire vrai féodal, ce faux sublimateur véritable délinquant, cette fausse victime vrai coupable, ce faux médecin vrai malade, ne se comprendrait qu’avec l’humour, la poésie, l’ironie, la distance, sésames avec lesquels le noir devient blanc, le bas haut, le mal bien et Hitler Jean Moulin.

 

Idem avec Freud : là encore, après avoir tout lu, et pas seulement les anthologies et leurs gloses, on découvre un Freud menteur, affabulateur, inventant des cas, prétendant les avoir guéris, compagnon de route des fascistes, avouant que la psychanalyse ne fonctionne pas, qu’elle est, selon son expression, « un blanchiment de nègres », dédicaçant élogieusement un livre à Mussolini, etc. Mais il ne faut pas dire ce que dit vraiment Freud ou ce que Freud a vraiment fait, mais ce qu’il est de bon ton de dire sur Freud, une autre vulgate créée et entretenue par les marchands du temple. Là encore, il faudrait lire entre les lignes, là où se trouve le contraire de ce qui est écrit.

 

Si l’on précise que Sartre écrivit dans une revue collaborationniste et que Beauvoir a travaillé pour Radio-Vichy, ce qui permet d’apprécier  leur talent pour créer des mythes, c’est se rendre coupable d’un péché mortel : le biographisme ! Ce sont pourtant les mêmes qui s’insurgent à l’idée de commémorer l’anniversaire de la naissance de Céline en 2014 sous prétexte qu’il a écrit Bagatelles pour un massacre. Je veux bien que la biographie compte pour rien quand il s’agit de Sartre & Beauvoir, mais alors pourquoi compte-t-elle pour tout dans les cas de Céline ou Brasillach ?

 

Cette invitation à lire entre les lignes est devenue tellement tyrannique qu’on ne lit plus les lignes ! La psychanalyse a ouvert la porte à cette lecture entre les lignes – il fallait chercher le non-dit, le latent, le caché, l’inconscient. Dès lors on n’a plus lu le dit, le réel, l’évident, le manifeste. Lire entre les lignes est l’une des modalités de l’illettrisme. Michel Onfray, déc. 2014

 

°

Suite : Lettre à Edwy Plenel - SUITE

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-plenel-suite.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/misoneisme-et-mimetisme-violent.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/22/misoneisme-et-mimetisme-violent-5473912.html

 
°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/02/polemikos.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0a-eros/

 



 

04/11/2014

Homosexualité - Athéisme

Athéisme,Athéophobie,Homosexualité,sexisme,xénophobie,France,Égypte,Israël,Maghreb,Edwy_Plenel,Aymeric_Carron,Claude_Askolovitch,Télévisions,Médias,musulmans,Pesse_en_ligne

Mohammed Mokhtar Gomaa ( ministre égyptien), en septembre dernier à Al-Hayat TV, accusait Israël de promouvoir l'athéisme et l'homosexualité dans son pays, rapportait le Times of Israël

Qu'attendre d'intelligent d'un individu qui fait sien le délire, l'infantilisme et l'égoïsme du coran*1, un document raciste, jamais rédigé par des cerveaux fêlés après '' Mein Kampf '',  ou ce qui revient au même : un ensemble de textes dont le sexisme, l'athéophobie, l'homophobie et la xénophobie outrepasse l'entendement ?

*1 : http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

MAIS, ce brave et éclairé ministre dont les propos si peu raffinés reflètent si bien les préjugés, les dénis de la nature ou du rejet de certaines des natures humaines, tributaires d'une sorte d'inculture gravée sur la surface d'entour d'un conique guyot d'airain vissé au plus profond de chacune des têtes constituant l'énorme majorité des musulmans d' Égypte et d'ailleurs ne manquerait pas, dans notre pays, d'obtenir le soutien « anti-islamophobe » d'un Aymeric Carron, ou de bénéficier par dessus tout de l'appui inconditionnel d'un Edwy Plenel l'homme engoncé dans la façon la plus pernicieuse et explicite qu'il soit donnée, à travers son livre ou ses déclarations diverses et variées pro-musulmanes, a entrepris en sus dans les médias d'encourager fortement les musulmans '' de France '' à montrer toujours plus « leur différence » par rapport aux français de culture française

 

Ceci, une fois de plus, étant rappelé ne dédouane pas, en Israël, l'infecte minorité de chrétiens et de juifs orthodoxes quand ces minorités proposent de lutter contre l'homosexualité par une thérapie pour aider les homosexuels à devenir des hétérosexuels, ( ce que n'approuve pas la majorité des israéliens et des israéliennes ), ni ne saurait autoriser, en France, l'homophobie et l'incitation à la haine émanant d'un bien connu petit reliquat de chrétiens avec à la tête de ce troupeau d'égarés dans les abysses où le soleil ne parvient jamais dont la cheftaine C. Boutin dirigeante patentée fait les grandes heures d'un minuscule parti non laïque fort heureusement constitué d'une espèce en voie de disparition

 

Ce qui fait la différence avec les pays dominés par les musulmans où les populations majoritairement sont mentalement incapables de protéger les minorités sexuelles et la liberté de conscience Israël ou la France n'emprisonne pas ni ne fait pas, au nom dont je ne sais quelle barbare religion d'État, assassiner les homosexuels et les athées  -- Crab – 04 Novembre 2014

 

Suites : Lettre à Edwy Plenel - SUITE

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-plenel-suite.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

 



 

05/10/2014

Désendoctriner

athéisme, athéophobie, Aymeric_Carron, BHL, chrétienté, coran, Crab, Edwy_Plenel, Hautetfort, islam, Laïcité, mrap, occident, orient, racisme, religions, Éthique, voiles_islamiques

A. Einstein

Liminaire

Faire étalage de sa pudeur en portant un voile [ dit ] islamique, c'est aussi absurde ou vulgaire que de vanter sa modestie

Mais, mais, mais, n'y a-t-il pas d'autres voiles dont la fonction essentielle est de créer les conditions d'exclusion de l'esprit quand ce n'est pas de brouiller les esprits ?

°

Retour sur l'actualité

Un otage britannique exécuté par le groupe État islamique, ( un chauffeur de taxi de Manchester ), un autre en suivant à son tour menacé,la ministre Taubira veut créer des programmes pour « désendoctriner » les candidats au djihad, le Royaume-Uni, dans la logique anglo-saxonne*0, a mis en place des programmes de désendoctrinement, de déradicalisation depuis plusieurs mois

*0 : C'est moins dans notre culture, mais c'est devenu indispensable, a détaillé la garde des sceaux - c'est inexact déconstruire les religions et ce quelles génèrent de barbaries est un exercice d'excellence français dominant tant en philosophie qu'en littérature

Insupportable d'entendre, chaque fois qu'un otage est égorgé, tous les chefs d'États, responsable politiques et circonstanciées quelques voix musulmanes faire part, « au monde entier », de leur indignation au lieu de prendre sans détours les mesures qui s'imposent

Le ministre de l'intérieur, quant à lui, s'empresse de chercher midi à quatorze heures pour déclarer que : '' dans notre pays, les musulmans n'ont pas à se sentir comptable de la barbarie des djihadistes ''

Combien de fois faudra-t-il rappeler que les actes, plus barbares les uns que les autres, commis par l'État islamique sont en rapport étroit ou fidèles avec la plupart des sourates que l'on peut lire dans le raciste et sexiste coran ?

Ne pas s'en préoccuper, c'est refuser d'admettre, au nom de quelques rares versets plus « tolérants » contredisant les 63 % des sourates incitant à la haine et à violenter les non-musulmans ( sans compter les sourates sexistes), ou revient à nier que le raciste et sexiste coran génèrent le terrorisme

 

Il importe de ne pas tomber dans le piège grossier de la question, souvent jetée à la figure des personnes qui ont de bonnes ou judicieuses raisons de détester les idéologies islamistes : '' que faites-vous des musulmans, vous les jetez à la mer ? ''

Répondre sur cette question hors sujet, c'est rien moins que de se laisser entraîner sur le terrain les islamophiles tentent régulièrement, fort heureusement vainement, d'entraîner les penseurs dans le but, «  justement », d'escamoter le fond du sujet ;

le fond, c'est observer que l’extrémisme, le radicalisme ne « tombe pas du ciel », en conséquence la première mesure à prendre par notre gouvernent : c'est d'imposer que le « texte sacré » soit préfacé dans la forme d'un avertissement adressé aux jeunes lecteurs figurant, comme il se doit, sur la première page de toute nouvelle publication ou diffusion nouvelle sur notre sol du raciste et sexiste coran, sans omettre d'évoquer, dans le liminaire, la nature pédocriminelle*1 d'un prophète agissant dans le cadre des règles sociétales phallocrates impose un mariage forcé, abuse lâchement, facteur aggravant, de son pouvoir de chef de tribu pour épouser une fillette de six ans

 

Il est remarquable, notable d'observer que cette initiative d'élagage salutaire de l'arborescence coranique loin d'être mesurée et décidée par l' « intelligentsia » islamophile montre, au contraire, qu'il n'y a pas de volonté réelle, émanant des bricoleurs d'idéologies islamiques, de sortir de la barbarie, ni des formes sociétales d'oppressions des femmes, pour produire un « islam modéré », quand bien même se posera, de toutes façons, la question de maintenir ou non une religion phallocrate bien plus qu'obsolète...

*1 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=A%C3%AFcha

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholucide/

Crab – 5 Octobre 2014

°

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-plenel-suite.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

 

03/10/2014

Lettre à Edwy Plenel - SUITE

athéophobie, athéisme, crab, chrétienté, aymeric_carron, edwy_plenel, coran, racisme, islam, laïcité, bhl, occident, orient, religions, Éthique, hautetfort

Journaliste, un métier ?

Lors de son émission '' les français seraient «  allergiques » à l'islam '', BFMTV a tenté de la façon la plus éhontée ou nuisible qui soit de faire passer la religion musulmane pour paisible

 

L'imposture : parler du coran ou de l'islam comme l'expression d'une religion de paix et d'amour relève de la désinformation,63 % des sourates sont sont des incitations à la haine de l'autre : le non-musulman, le juif, l'homosexuel, le chrétien et par dessus tout l'incroyant

Quelques extraits :

« Ceux qui ne croient pas à Nos versets, Nous les brûlerons bientôt dans le feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment…. » ( Sourate 4 verset 56 ), « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager(…) c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe… » ( Sourate 5 verset 33 )

 

Citations : La guerre sainte si souvent invoquée et mise en pratique actuellement ne trouve pas son origine dans la folie de certains cerveaux mais dans le texte fondateur de la religion musulmane. Dès la sourate II, verset 186, l'appel à la guerre exhorte le croyant à l'action: " Combattez dans la voie de Dieu contre ceux qui vous feront la guerre.". Afin d'éviter une trop grande latitude d'interprétation du mot "combattez", le verset suivant se montre très explicite: " Tuez-les partout où vous les trouverez, et chassez-les d'où ils vous auront chassés. La tentation à l'idolâtrie est pire que le carnage à la guerre.". Le combat vise à l'imposition de la foi par la force (II,189):" Combattez-les jusqu'à ce que vous n'ayez point à craindre la tentation, et que tout culte soit celui du Dieu unique.". Le Coran ne se manifeste pas par un style particulièrement métaphorique mais montre beaucoup de clarté dans ses intentions (II, 190): " Quiconque agira violemment contre vous, agissez de même à son égard ". La justification du meurtre de l'infidèle revient plus loin (II, 214): " La tentation à l'idolâtrie est pire que le carnage ". Enfin, la sourate II se termine sur un cri patriotique (II, 286): " Donne nous la victoire sur les infidèles "

°

Habilement, le rédacteur résout le cas des croyants morts au combat en leur délivrant un billet direct pour le paradis (III, 151): " Si vous mourrez ou si vous êtes tués en combattant dans le sentier de Dieu, l'indulgence et la miséricorde de Dieu vous attendent.", et, plus explicitement, (III,163): " Ne croyez pas que ceux qui ont succombé en combattant dans le sentier de Dieu soient morts: ils vivent près de Dieu, et reçoivent de lui leur nourriture ". Ces deux versets faisaient probablement partie du bagage religieux inculqué à ces gamins iraniens envoyés à la boucherie lors de la guerre Iran Irak dans les années 1980. La sourate suivante insiste encore sur ce sens du sacrifice à la gloire de ce dieu bourreau (IV, 76): " Que ceux qui sacrifient la vie d'ici-bas à la vie future combattent dans la voie de Dieu; qu'ils succombent ou qu'ils soient vainqueurs, nous leur donnerons une récompense généreuse." . Mais avant de mourir, le combattant aura eu l'assurance des faveurs privilégiées dont il bénéficiera par rapport au croyant resté au foyer (IV, 97): " il [Dieu] a destiné aux combattants une récompense plus grande qu'à ceux qui restent dans leurs foyers.". : Source athéisme.org

 

athéophobie,athéisme,crab,chrétienté,aymeric_carron,edwy_plenel,coran,racisme,islam,laïcité,bhl,occident,orient,religions,Éthique,hautetfort

Dans le courant de l'émission, comble de l'ironie, Mohamed Bajrafil l’imam d’Ivry-sur-Seine explique que, si l’islam n’est que « religion de paix » elle aurait aussi apporté l’égalité entre hommes et femmes, cela dit sans que les « journalistes », présents, de BFMTV ne réagissent à cette contre-vérité

 

Ce ne sont pas des journalistes dignes d'exercer, ils n'avaient pas devant-eux le coran ouvert, d'une part pour informer les téléspectateurs, et d'autre part pour demander à l'imam de lire '' son '' raciste et sexiste *1coran dont les sourates sacralisent la supériorité de l'homme sur la femme :

*1 -dans le raciste et sexiste coran, le statut de la femme est inférieur à celui de l'homme en raison de certains droits, inégaux ou d'un sexisme aggravé :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

Trop de gens parlent de l'islam sans avoir lu les textes fondateurs

Détester les idées d'Hitler, de Céline ou le racisme, détester le sexisme prônée par une religion, sans s'en prendre aux personnes, dans la mesure où elles respectent les valeurs et les lois de la république, est un droit légitime

 

Suites : Lettre à Edwy Plenel

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/01/lettre-a-ewy-plenel-5459077.html

 



 

01/10/2014

Lettre à Edwy Plenel

Athéisme.png

 

« Musulmans de France »

Monsieur E. Plenel, votre pratique « journalistique, au profit du '' monde musulman '' dit de France, se manifeste dans une posture de fossoyeur militant des libertés individuelles, dans la défense d'idéologies ennemies de toutes formes de jugement individuel sans lequel aucune société ne peut prétendre hausser, aussi régulièrement que possible et souhaité, son niveau de civilisation

 

Affirmer sur les plateaux de télévisions ( notamment lors du dernier '' 28 minutes '' sur arte ), depuis la sortie de votre livre,que dans notre pays les musulmans sont essentialisés par ceux qui s'efforcent de critiquer '' une idéologie de rejet de l'autre '' reflète, pour le moins curieusement,une vue de l'esprit particulièrement voilée vis à vis des textes « sacrés » et autres annexes islamiques ;

quand il suffit de constater et de démontrer sans difficultés que le coran est un document : raciste, sexiste, athéophobe, homophobe, xénophobe, infantile et égoïste - en un mot le coran est une expression majeure, après '' Mein Kampf '', du refus de l'altérité

 

Vous faite honte à la France en Jetant à la figure d'Alain Finkielkraut que les musulmans, à notre époque, sont les juifs des années trente ou tous des petits Dreyfus quand, au même moment, nos compatriotes juifs harcelés, stigmatisés par une majorité de musulmans fuient en masse notre pays

 

Exemples,ces quelques extraits du coran*1, permettent de juger le caractère infantile et égoïste et de comprendre pourquoi pour les françaises et les français la liberté de penser ou de penser plus particulièrement le « vivre ensemble » ne s'arrête pas, dans un cas et l'autre, là où commence la religion musulmane

*1 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

°

Critiquer un texte raciste et sexiste en exigeant des pouvoirs publics de ne rien concéder à cette idéologie musulmane moyenâgeuse ce n'est pas entamer ni vouloir déclarer je ne sais quelle guerre de civilisation comme vous le rabâcher dans les médias : c'est faire preuve de lucidité en refusant prioritairement l'abaissement du statut des femmes, c'est manifester la volonté de faire respecter, dans notre pays, '' les droits de l'homme et du citoyen '' : c'est participer activement à hausser le niveau de civilisation de notre pays

 

Cela implique, en effet, inévitablement de livrer une bataille sans concessions à tous ceux qui veulent faire régresser notre société en tentant d'imposer, d'installer dans les esprits de '' pseudo-valeurs ou principes '' dits musulmans

 

Non monsieur Plenel vous ne parviendrez pas à faire oublier que les islamistes veulent déposséder les femmes de leurs corps, verrouiller leur sexualité, de les dépouiller de leur identité, de les expurger de l’espace public, de  brandir ces ombres couvertes des pieds à la tête quand ce n'est pas en totalité comme des trophées, ils attaquent les fondements mêmes de notre démocratie, en dépit de votre déni de cette réalité, ici chez-nous

 

Monsieur Plenel, prenez connaissance de ce petit reportage*2 dû à des journalistes qui font leur métier - leur métier de journaliste – d'autant que le reportage est l'essence même du journalisme, de la presse en ligne, de la radio et de la télévision    - Crab 01 Octobre 201

°

*2 : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

Pays où la religion est omniprésente, l'Égypte voit d'un mauvais œil cette jeunesse qui, depuis la révolution de 2011, se déclare athée. Notre correspondante Sonia Dridi est partie à la rencontre de ces "vilains petits canard".

 

En Égypte, se revendiquer athée est presque un acte de rébellion. Dans un pays où la religion est omniprésente, se déclarer comme tel, c'est risquer de se faire rejeter par la société, sa famille, ses amis…

 

Mais depuis la révolution, les athées osent davantage s'exprimer, notamment sur Internet. Impossible toutefois d'avoir des statistiques. Les intéressés considèrent qu'ils seraient entre deux et quatre millions dans un pays qui compte 90 millions d'habitants.

 

Ahmed Hussein a quitté l'islam en 2010 après avoir plusieurs fois mis en doute sa pratique religieuse. Il faisait partie des musulmans ultra-conservateur. "Avant, j'étais salafiste, je viens d'une famille de salafistes. Une fois devenu athée, ma situation a complètement changé, j'ai été rejeté par la société, tout le monde voulait me ramener à la religion", témoigne-t-il.

 

Anticipant la réaction de ses proches, Nada Monder, elle, a quitté le foyer familial il y a un an. "Au sein de ma famille, je ne pouvais pas dire que j'abandonnais la religion car ils auraient pu me traiter de façon très violente, commente-t-elle. En tant que fille, c'est difficile pour moi de vivre dans une société comme celle là, un ‘État islamique’ comme disent certains."

 

Les vilains petits canards

Depuis 2013, Ismail Mohamed se bat pour défendre la liberté d'expression des athées. Il est le premier Égyptien à avoir osé afficher ses convictions à la télévision. Selon lui, la parole des jeunes athées s'est libérée depuis la révolution de 2011. "On n'essaie pas de diviser la société plus qu'elle ne l'est déjà, nous demandons la liberté totale de culte comme c'est le cas dans n'importe quel État moderne, a-t-il proclamé lors de son passage à la télévision.

 

Ismail a également créé " Les vilains petits canards ", une chaîne sur YouTube sur laquelle il interviewe des athées de différents pays arabes. Pour eux, Internet et les réseaux sociaux sont des moyens de combattre leur isolement dans la société.

 

En Égypte, afficher son athéisme peut coûter sa liberté… Karimane Khalil n'a pas vu son fils depuis deux ans. Alber Saber a fui en Suisse après avoir été condamné à trois ans de prison. Ce jeune athée d'origine copte a été accusé d'insulte à la religion notamment pour avoir publié sur sa page Facebook des extraits d'un film islamophobe. Il a profité de sa libération sous caution pour quitter Le Caire.

 

"Alber ne voulait pas quitte le pays. Jusqu'au dernier moment il disait : ‘Je ne fuirais pas, je ne quitterais pas mon pays, je vais me battre pour ma cause !’Mais Alber recevait des menaces de mort, même quand il était en prison", affirme sa mère.

 

Karimane, chrétienne pratiquante, s'est battue à ses côtés… Elle est aujourd'hui rejetée par la société. "Maintenant, plus personne ne veut m'employer, même mes amis. Car mon visage est connu à cause des journaux et tout le monde sait que je suis la mère d'Alber et que je l'ai défendu avec acharnement."

 

Alber a été jugé lorsque les Frères musulmans étaient au pouvoir. L'attitude des nouvelles autorités n'a pas changé : un étudiant est actuellement jugé pour blasphème.

 

Aussi dangereux que l’extrémisme religieux

La liberté de croyance est garantie dans la Constitution mais le gouvernement égyptien considère que l'athéisme est aussi dangereux pour la société que l'extrémisme religieux. Les autorités du Caire recommandent un suivi psychologique pour les athées dont la position est considérée comme une dérive. Le ministère de la Jeunesse a même annoncé un plan national pour lutter contre le phénomène.

 

Neamat Sati en est l'une des instigatrices. Un site Internet sera prochainement créé pour ouvrir le dialogue mais surtout tenter de convaincre les athées des méfaits de leur croyance. "Sur ce site, il y aura des articles écrit par des sociologues, ils répondront également aux questions des jeunes et de leur famille concernant ce problème. Il y aura aussi des contributions de psychologues, des membres du ministère des Biens religieux et des religieux de l'institution d'Al-Azhar", explique-t-elle.

 

Parmi les autres initiatives figurent des campagnes de rue pour tenter de ramener les athées vers la religion. "Ils ont besoin que des spécialistes leur fassent prendre conscience de la réalité, corrigent leurs croyances et les remettent sur le droit chemin", défend Neamat Sati.

 

Signe d’un "déclin des libertés"

De nombreux Égyptiens, quelque soit leur religion, voient également les non croyants d'un mauvais œil."Je pense que ce n'est pas une bonne chose dans notre société. Notre société est très religieuse que ce soit les musulmans ou les chrétiens", estime un habitant du Caire.

 

De leur côté, les défenseurs des droits de l'Homme s'inquiètent du rejet des Égyptiens athées et du contrôle accru du gouvernement sur la société. "C'est la solution de facilité de dire que les athées sont malades et qu'ils doivent être soignés, déplore Ishak Ibrahim, de l’organisation non gouvernementale Egyptian Initiative for Personal Rights ( EIPR ). Et, bien sûr, ils sont pris en charge par des institutions qui appartiennent à l'État et des institutions religieuses. L'atmosphère politique en général en Égypte indique un déclin des libertés et parmi elle la liberté religieuse."

 

Dans la nouvelle Égypte du président Abdel Fattah al-Sissi, la religion et les valeurs morales sont au premier plan. Les Égyptiens athées savent que leurs convictions resteront encore longtemps taboues mais ils comptent bien s'imposer dans cette société en plein changement et espèrent un jour ne plus être stigmatisés…   - Par FRANCE 24 ( Daté du 29/09/2014 )

°

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/09/contre-les-assauts-theocratiques-suites.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/09/15/contre-les-assauts-theocratiques-suites-5447777.html