Crab2ddcc

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2013

Le Partage

athéisme,chiites,chrétiens,citoyenneté,france,frères musulmans,international,iran,israël,jordanie,liban,maghreb,moyen_orient,palestine,politique,proche_orient,religions,salafistes,sunnites

Le Président français a solennellement appelé lundi, devant le Parlement israélien, à l'arrêt de la colonisation des Territoires occupés

Il a plaidé pour un partage de Jérusalem comme capitale des deux États, dans le cadre d'une résolution du conflit israélo-palestinien

 

Cette '' solution '' est désormais obsolète, pourquoi ?

Pour coexister en paix et en sécurité, compte tenu des implantations en Cisjordanie cela supposerait que la grande majorité des colons acceptent la double nationalité israélienne et palestinienne dans le cas de la création d'un État palestinien - C'est peu probable -

 

Faire preuve de réalisme, faire preuve d'intelligence pour obtenir la paix :

Impliquerait, au lieu de deux États, que les deux parties décident de réunir les deux territoires pour créer une confédération Israélienne-Palestinienne avec Jérusalem pour Capitale

Crab 19 Novembre 2013

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Conf%C3%A9d%C3%A9ration

 

 

 

05/10/2013

La laïcité n'est pas l'athéophobie

Vincent Peillon.png

Extrait de la présentation d'une Interview exclusive de Pierre Assouline :

Le Ministre de l’Éducation, Vincent Peillon a répondu à nos interrogations concernant la nouvelle Charte de la laïcité qui est affichée et enseignée dans les écoles publiques et privées.Convaincu que l’étiquette « antireligieuse » qu’on lui accole est injustifiée, Vincent Peillon veut surtout voir en elle un contrat qui permettra aux croyants et aux athées de cohabiter sereinement. Publié dans Actualité Juive, jeudi 3 octobre 2013

 

Dire une chose et son contraire n'est pas laïc

Plus loin dans l'entretien, Ahurissant, le ministre ajoute, si la laïcité doit-être enseignée, l’affichage de la Charte ne sera pas imposée dans les écoles confessionnelles sous contrat avec l'État

Que faut-il en conclure ?

 

La laïcité est un pacte, elle n'est pas l'athéophobie

Selon Vincent Peillon : « La laïcité n’est pas une arme : c’est un pacte »

« La laïcité n’est pas l’athéisme. Elle permet la cohabitation des croyances »

 

« La laïcité n’est pas une arme : c’est un pacte »

Que la laïcité soit un pacte, nul en principe n'en doute, sauf les tenants bénéficiaires d'un détournement de l'argent public pour maintenir le financement du Concordat * et les subventions accordées aux écoles confessionnelles ;

autant d'atteintes à la loi de 1905 émanant des confréries de religieux et des gouvernants successifs responsables du viol de ce pacte ;

dans les faits, la plus parfaite démonstration de l'irrespect de la conscience des incroyants ou des agnostiques pourtant majoritaires dans notre pays qui en tant que laïcs et républicains estiment n'avoir pas à participer au financement d'un enseignement des croyances relevant des convictions intimes ( familiale ) de telle ou telle catégorie de citoyens ou citoyennes

* : L'art de se moquer du monde

Je rappelle que l'antidémocratique Conseils Constitutionnel avait statué ( récemment ) que la cohabitation de la laïcité et du Concordat n'est pas anticonstitutionnelle

 

« La laïcité n’est pas l’athéisme. Elle permet la cohabitation des croyances »

Ici, à nouveau, le ministre Vincent Peillon emploie une bien curieuse expression : « la Laïcité n'est pas l'athéisme » au lieu de : « la laïcité est le droit de ne pas croire ou de croire »

Est-ce donc si difficile de s'exprimer en laïc, au lieu de : « Elle permet la cohabitation des croyances », n'est-ce pas plus juste ( laïc ) de préciser « Elle permet la cohabitation des croyances et des philosophies athées »


D'où vient cette difficulté de s'exprimer en laïc, pour les ministres ( femmes-hommes ) de la république, c'est pourtant le premier des devoirs de ce comporter non pas en '' hommes de bonne volonté '', mais en '' personnes de bonne volonté '' au service de toutes les citoyennes ou citoyens incroyantes et croyants

Quand une personnalité politique ne s'exprime pas en laïc, c'est à dire non équitablement vis à vis des citoyennes ou des citoyens incroyants et croyants, elle porte atteinte aux valeurs de la république et rend caduque, dessert toute charte ou rappel de la laïcité ce qui inévitablement profite aussitôt aux tenants toujours prêts à s'enfoncer dans la brèche pour obtenir ou maintenir des privilèges d'un autre temps avec les deniers de tous les contribuables

 

Selon le ministre : « ... notre société traversée depuis plusieurs années par de fortes tensions, la laïcité est trop souvent invoquée pour stigmatiser ou diviser »

 

Qui divise, qui est stigmatisé, ceux qui veulent imposer du dieu ou de son dieu à tout le monde ( entre-autres, en s'affichant avec un voile sur la tête ), ou comme la majorité des français, les laïcs qui exigent que la laïcité soit réaffirmée, ce qui est loin d'être le cas dans la mesure ou le Concordat n'est pas abrogé, ni le financement des écoles confessionnelles [ ni non plus le xénophobe ou raciste Certificat de Coutume qui compte parmi les pires atteintes aux '' droits de l'humain '' ] ?            Crab - 5 Octobre 2013

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/observatoire-de-la-laicite.html

 

 

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/la-peur-de-la-gauche.html

 

 

 

04/10/2013

L'altruisme

picasso.jpg

Une femme se penche sur un miroir pour lire l’avenir, à son poignet une montre rappelle le temps qui passe, peint par Picasso dans un moment de sa vie dont il dira « C’était la pire époque de ma vie »

Je m'autorise d'ajouter : «  que dire de ce début de XXIe siècle ? »

 

Qui ou quoi se prévaut d'altruisme ?

L'altruisme commence quand les hommes accorde toute sa valeur a la femme, l'universalisme commence quand l'égalité femmes-hommes n'est plus contestée ou remis en question par le fléau du multiculturalisme et ses chantres

 

L'altruisme ce n'est pas de faire de '' beaux discours '' sur les inégalités internationales '' au nom de la solidarité quand dans le même temps ce '' défendeur '' des pauvres veut faire de son église un hôpital de campagne en désignant comme de grands malades, les femmes qui choisissent d'interrompre une grossesse, les divorcés* et les homosexuels

* : Ce pape des pauvres d'esprits ( François qui ne plaît qu'à une grande partie de la classe médiatique ), a omis, mieux vaut d'en rire, de se prononcer sur les personnes qui vivent en union libre ou autrement que sur le modèle de la famille dite '' traditionnelle ''

L'altruisme ou le Droit international, c'est d'abord pour la communauté internationale de mettre tout en œuvre pour que des populations n'aient pas envie de quitter leurs pays afin d'éviter de nouveaux drames vécus en bordure de la côte de Lampedusa, ce qui revient à agir contre toutes les dictatures religieuses ou régimes fortement dépendant de la religion qui ont toutes pour point commun de revendiquer de façons plus ou moins dissimulées l'inégalité femmes-hommes ( question : que fait réellement l'ONU ? )

Commencer par admettre que la pauvreté ou le sous-développement est symétrique avec l'inégalité femmes-hommes* dans les pays les plus pauvres de la planète

* : Par rapport à l'égalité femmes-hommes, les riches pays du Golfe, ne sont ni une exception, ni un contre-exemple car sans la manne du pétrole, plus le '' bénéfice '' d'une main d’œuvre étrangère réduite presque à l'esclavage, le manque de créativité de l'ensemble des citoyens détenant le pouvoir économique dans ces dictatures fusionnelles avec la religion ne seraient ni plus ni moins des États comptant parmi les plus pauvres

Hors ce qui valide cette analyse, force est de constater que ces pays pétroliers n'investissent pas dans la création d'entreprises là ou la faim, notamment en Afrique, fait toujours des ravages mais dans le soutien des forces de régressions : partis islamistes ou organisations terroristes, quand ce n'est pas enrichir de '' pauvres clubs de football et leurs joueurs, dont on sait à quel point tout ce joli monde vit dans l'indigence ''

D'autre part, dans l'actualité, la participation des européens à la création d'entreprises risque de diminuer pour cause de régimes antidémocratiques ou fortement appuyés sur ou par le religieux dans les pays, qui, pourtant en aurait le plus besoin, ce qui ne manquera pas d'aggraver un '' risque nouveau '', au plus près de nous, celui d'une future accentuation d'une migration vers l'Europe, non plus seulement '' traditionnelle '', mais cette fois, à laquelle viendra s'ajouter, en plus, une migration climatique

 

Décrasser les sociétés de toutes emprises religieuses

La communauté internationale doit agir, certes, à commencer par faire le ménage dans notre propre pays, ce qui signifie de ne rien concéder à toutes les tentatives d'intox qui font les beaux jours des éditos de la plupart médias ; c'est tellement plus facile de parler de religions que de sciences, de créativité, d'innovations technologiques pour un changement de nos modes de productions économiques, de nos modes de vies ou de consommations

mélenchon et marine le pen.jpg

 Marine Le Pen – Jean-luc Mélenchon

 

Par exemple, en décryptant les faux débats :

'' extrême ou pas extrême droite '', quand Marine Le Pen prétend défendre la laïcité en proposant pour y parvenir, ce qui est contre-nature, de réaffirmer la chrétienté, aussi, de faire le bonheur du peuple quand dans le même temps, à l'image ou avec le même fond idéologique du pape François, ( le pape des pauvres d'esprits ), veut réduire ou supprimer l'aide apportée aux femmes qui choisissent d'interrompre une grossesse

Une '' extrême gauche '' ( représentée par le binôme Mélenhon-Besancenot ) s'érige en combattante, en défenderesse du multiculturel ou du différencialisme, ce qui revient pour elle à se positionner contre l'universalisme

Hors l'universalisme, au contraire du communautarisme, comprend l'essentielle égalité femmes-hommes ;

l'extrême gauche par un autre cheminement fait courir les mêmes risques, ce qui est le cas dans certains quartiers de non-droit, de remise en question des '' Droits de la femme '' ou de nos valeurs républicaines autant que l'extrême droite ( ou pas extrême droite selon Le Pen )

 

De l'inconscience ou le mépris affiché, par la majorité de la classe politique, de la volonté de la majorité des françaises et des français qui ont compris, depuis longtemps, que l'excès de religion nuisait à la jouissance paisible de la vie en société ;

en conséquence, que dire de la droite ou de la gauche '' républicaine '' qui ont perdu l'une et l'autre le sens des valeurs humanistes fondatrices de notre société, quand l'une n'a eu de cesse de détricoter la laïcité, l'autre s'est montré et se montre toujours, à notre époque, incapable de la réaffirmer ! ?

À titre d'exemple, qu'attend la gauche au pouvoir et la ministre de la justice C. Taubira pour abroger les engagements bilatéraux, qui font honte à notre pays, signés par la droite quand elle était au gouvernement qui exigent, d'une part un certificat de coutume ( l'obligation xénophobe ou raciste de se convertir à la religion musulmane d'un français dans le cas de mariage avec une marocaine ), par ailleurs, un accord qui en outre valide l'interdiction de mariage homosexuels, un texte '' anti droits de l'homme '' qui ne manque pas d'exaspérer la majorité éclairée de nos concitoyennes et concitoyens     Crab 4 Octobre 2013

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/la-peur-de-la-gauche.html

 

 

 

03/10/2013

In vino veritas

le Banquet.png

« Les convictions sont des ennemies de la vérité plus dangereuses que les mensonges»
 Friedrich Nietzsche  Humain, trop humain

Les philosophes du XVIIe et XVIIIe siècle ont joué un rôle important en renouant dans la société française avec l'esprit du Banquet, chacune ou chacun des convives impètre une intervention qui va de l'éloge à la critique fine de toutes les causes de désordres publics religieuses ou despotiques

 

Vinophilosophiques

Socrate : « Alcibiade, tu ne donnes pas l’impression d’avoir bu. Autrement, tu n’aurais pas déguisé aussi subtilement tes intentions pour essayer de cacher l’objet de tous tes discours… »

 

Changelejeu : «  C'est vrai le vin aide… il est là pour délier les langues, quand le Banquet touche à sa fin, n'est-ce pas le meilleur moment pour saisir toutes sortes de prétextes à philosopher ? »

 

Contre les buveurs d'eau ou de thé
Le rôle de la laïcité est fondamental : elle ne consiste pas à prôner l'athéisme. Simplement, en arrêtant de faire du bourrage de crâne pour la religion chez les jeunes, de plus en plus nombreux abandonnent l'idée de Dieu

Ce qui prouve bien, c'est presque un lieu commun de le rappeler, que la croyance ne relève pas de quelques " grâces " qui tombent du ciel mais d'une propagande ( endoctrinement ) auprès d'esprits immatures

La neutralité de l'école permet à l'enfant de penser par lui-même, de se doter d'un esprit critique et de faire tomber inexorablement les illusions ou idées préconçues. S'ajoute les cours de philo, dont entre-autres, le mythe de la caverne* facteurs de l'éclaircissement des idées

* : http://laiciteetsociete.hautetfort.com/51-conte-le-monotheiste-et-l-araignee/

 

On n'enseigne pas l'athéisme, on ne laisse plus, comme sous les régimes anciens, les clergés de toutes confessions faire l'enseignement, le résultat est que la religion s'effondre

Ce n'est que justice, l'essentiel n'est-il pas la jouissance paisible de la vie en société ?

Cela, une fois admis, il ne s'agit plus de pérenniser ce qui divise : les idéologies ( religions ) - mais de privilégier pour rassembler la recherche de l'éthique

Et tutti quanti

Crab - 3 Octobre 2013

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/la-peur-de-la-gauche.html

 

 

 

02/10/2013

La peur de la gauche

elisabeth badinter.jpg

Élisabeth Badinter : « La soumission au religieux est un désastre » !

30 septembre 2013

La philosophe Élisabeth Badinter dénonce la peur de la gauche devant l’oppression du religieux.

 Elle a donné une interview appelant à se battre pour la laïcité et balayant les allégations vicieuses des nombreux « idiots utiles » de l'islamisme qui sévissent à gauche. La phrase d’Elisabeth Badinter qui fâche un certain microcosme bobo-gôcho, est tirée d’une interview donnée au Monde des religions en septembre 2011, par la chercheuse passionnée par l’époque des Lumières et ses philosophes : « En dehors de Marine Le Pen et de Manuel Valls, plus personne ne défend la laïcité » Et la voilà taxée de « laïcité lepénisée ». Elle s'est expliqué devant la journaliste belge Béatrice Delvaux dans un article publié dans le journal belge Le Soir. Elle répond à ses accusateurs, soulignant – ce que ses détracteurs omettent – que sa remarque mentionnait dans cette interview Marine Le Pen et Manuel Valls

 

« Ceux qui me traitent de lepéniste sont de mauvaise foi. Il est évident qu’en citant Marine Le Pen, je voulais souligner sa perversité. Par ailleurs, je ne suis pas l’avocate d’une laïcité dure, ni fermée, ni ouverte, ni même positive. Je milite pour le respect de « la » laïcité. »

 

L’obscurantisme est-il de retour, selon vous qui avez consacré votre vie à l’étude des « Lumières »?

Vous appuyez là où ça fait mal. Ce sont d’ailleurs les propos que je vais tenir à l’université ce vendredi. Je pense profondément que nous sommes dans une période de régression et que la philosophie des Lumières est de plus en plus battue en brèche.

Ce que nous avons peut-être eu la faiblesse de considérer comme acquis, est remis en cause tous les jours. Il me paraîtrait impensable qu’on puisse annuler la peine de mort, et en même temps, je me dis qu’il pourrait y avoir une volonté de le faire. Cela vaut aussi pour la politique de la justice, le traitement de la délinquance. Et la laïcité.

 

Pourquoi ce retour en arrière ? La faute aux circonstances économiques ?

Elles sont de fait la cause essentielle, – quand on a peur, on est en état de régression. La délinquance, qui est réelle, se nourrit de l’absence de travail. Mais la crise économique n’explique pas tout. Pour moi, la diffusion de plus en plus grande dans le monde entier, du multiculturalisme, est un désastre.

 

C’est-à-dire ?

Avec le multiculturalisme, on a grignoté peu à peu la raison universelle, qui veut qu’on pense d’abord à ce qui nous unit, avant ce qui nous distingue.

Aujourd’hui, on considère que le droit à la différence est le summum de la liberté. La philosophie anglo-saxonne du « différentialisme » domine: chacun, dans sa communauté, fait ce qu’il veut. Cela revient à signer d’une certaine façon la mort de la philosophie des Lumières, qui a résonné en termes tout à fait opposés. Elle proclame en effet que pour avancer, il faut considérer les essentielles ressemblances entre tous les êtres humains, quelles que soient nos différences.

Ainsi, en votant le mariage pour tous, la France – un pays qui n’est pas à l’avant-garde –, a – enfin – considéré les homosexuels comme identiques à nous, appartenant au même genre humain avec les mêmes droits. On a appliqué la philosophie de la ressemblance. C’est une victoire. Peut-être la dernière.

 

Vous êtes pessimiste ?

Oui, parce que cette philosophie multiculturaliste séduit énormément les jeunes, qui trouvent qu’on appartient d’abord à sa communauté, avant d’appartenir à une collectivité plus large. C’est chacun chez soi. J’ai très peur de régressions. Cet enfermement, cette fierté de la différence sont terribles. Au contraire de la philosophie qui met en exergue ce qui nous unit, et qui est, elle, un puissant facteur de paix entre les hommes.

 

Que faut-il pour renverser cette tendance au repli ?

Il faut convaincre et tenir à certains principes. C’est au nom de ces principes que j’ai lutté contre la Burqa. Il faut aussi développer la tolérance.


Le multiculturalisme pourrait pourtant être considéré comme le rejet du racisme, puisque la différence est valorisée ?

Le multiculturalisme, c’est le séparatisme, et pas la solidarité, car chacun s’aligne sur sa communauté et l’universalisme se meurt.

Mon pessimisme se fonde aussi sur le retour en force du religieux. Les religions, puisque c’est elles qui nous séparent, ne sont pas des facteurs de paix dans une certaine partie de la population. Je dirais même que plus que le religieux, c’est le cléricalisme qui est en cause. La loi religieuse veut de plus en plus imposer sur l’espace public. Et je le dis autant pour les salafistes, les musulmans radicaux que pour la montée en puissance de l’orthodoxie chez les Juifs. J’ai ainsi été stupéfaite par cette tentative des Juifs extrémistes de Jérusalem l’année dernière de séparer les sexes dans les bus et d’instaurer une police de la jupe.

 Je pense que les Musulmans, Belges ou Français ont besoin aussi qu’on les aide et qu’on les encourage à un Islam des Lumières, qui a pris en compte l’évolution du temps. Mais il ne faut pas être naïf, il existe des sectes – les salafistes – qui mènent une guerre de tranchées visant à enfoncer nos propres principes. C’est inadmissible. Et là, il faut tenir. L’espèce de soumission à la religion, de l’extrême gauche et d’une grande partie de la gauche, est un désastre. Comme si le religieux devait l’emporter sur tout et que tous devaient se soumettre à ses diktats.

 

A l’ULB ( Université Libre de Bruxelles ), où vous serez prochainement distinguée, ce débat est très vif. Entre les partisans d’une laïcité très stricte et ceux d’une laïcité ouverte aux expressions religieuses? La journaliste essayiste Caroline Fourest a ainsi été prise à partie ?

J’ai vu les images. C’est d’une violence extrême, qui n’a pas sa place à l’université.

 

Qui sont les porteurs de Lumières ?

Nos démocraties occidentales sont horrifiées à l’idée d’être accusées d’intolérance. Et comme au moindre mot qui n’est pas conforme à l’acceptation générale, vous êtes taxé d’islamophobe, d’antisémite, de raciste, de lepéniste, la peur d’être stigmatisé ferme la bouche à beaucoup de gens. Ce qui me chagrine le plus, c’est que la gauche, que je respecte, a été saisie par cette terreur. Or il ne faut pas avoir peur, mais avoir le courage de tenir sur ses principes.

 

L’étude du passé vous aide-t-elle à comprendre comment la raison peut se réimposer ?

La leçon à tirer du passé est qu’il y a toujours un moment de révolte. Dans l’histoire de la philosophie des Lumières, il y a un moment où l’oppression exercée par les lois religieuses est trop forte, alors qu’elle est appliquée à des gens qui évoluent intellectuellement et socialement. Et ces gens disent « ça suffit ». Cela peut prendre des siècles évidemment. Ce qui me fait peur dans la régression actuelle, c’est le refus de l’enseignement, de la part d’enfants dans certaines écoles publiques. Car c’est à l’école qu’on apprend à exercer sa raison critique, à essayer de mettre un peu à distance ses préjugés et ses croyances.

 

C’est l’école qui s’adapte à ces croyances ?

Exactement. On est passé du « cogito » au « credo ». Le mot d’ordre dans beaucoup d’écoles est: « Surtout ne choquez pas les croyances et les préjugés de vos élèvesSi on ne peut plus apprendre l’esprit critique à l’école, où d’autre ? C’est impossible.

 

Une autre forme de repli sur soi, nationaliste et régionaliste est très présente en Europe ?

C’est un repli identitaire – ma région, mon pays d’abord – et c’est affligeant. Que ce soit d’un côté ( ma religion ) ou de l’autre ( ma région ), c’est le triomphe du différentialisme.

 

Le politique a encore la capacité à faire changer les choses ?

Bien sûr. Il suffit d’un homme de grand talent et doté de charisme. Pour le moment, on en manque sérieusement. Partout. Nous sommes dans une « honnête médiocrité ». Il y a de grandes personnalités qui émergent, mais pour l’instant, il n’y a pas de parole fédératrice forte autour d’un projet. En France notamment, tous sont un peu tirés du même moule, soumis au politiquement correct: on a du mal à avoir une parole totalement sincère parce qu’on a peur de heurter l’un ou l’autre. Du coup, on a une espèce d’eau tiède un peu partout.

 

On a cru en Obama ?

Quelle déception ! Il avait séduit le monde entier, tous voulaient un Obama chez eux. Ah ! s’il avait eu un peu plus de consistance politique. On peut changer le monde avec la parole. La politique n’est pas morte, à condition d’avoir du courage.

 

Le Premier ministre belge Di Rupo essaye depuis trois ans d’éviter une séparation et de faire vivre ensemble deux communautés déchirées. Cela vous inspire-t-il un commentaire ?

Je vois cela de très loin, mais j’admire ceux qui ont l’art du consensus. »

 

Propos recueillis par BÉATRICE DELVAUX publié dans le journal belge Le Soir

Source : https://docs.google.com/file/d/0Bx89ZJ2-0BtLV3h1N2V1Z1Nla...

 

[ J'ai colorisé en bleu les caractères de chacune des questions et en bordeaux une partie des paragraphes.       Crab - 02 Octobre 2013 ]

Suite :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/observatoire-de-la-laicite.html

 

 

 

01/10/2013

Au nom de l'athéisme

arts, athéisme, cinéma, culture, Iran, Maghreb, moyen-orient, politique, proche-orient, religions, sciences, société, Tags : observatoire de l'athéophobie, Égypte

Dessein de CHARB, publié dans Charlie Hebdo

 

A t-on fait l'inventaire des massacres commis au nom de l'athéisme ?

Cette question, régulièrement m'est posée par des lecteurs croyants ( une question majoritairement posée par des hommes )

 

Crédulité ou mauvaise foi

Je serais tenter de répondre : les deux mon général, en effet, crédules, mais surtout les manipulateurs tentent souvent d'assimiler le stalinisme a l'athéisme, une ineptie qui ne peut tromper que les plus incultes parmi les croyants puisque Staline était un séminariste orthodoxe, l'organisateur d'une société pyramidale en tout point identique aux pires despotismes théocratiques ( comme celui d'Hitler, un fervent catholique ) à un infime détail près : Staline avait remplacé le culte d'un despote imaginaire ( dieu ) par le culte de sa personnalité
Juger d'une dictature ou d'une théocratie, certes, dans ce cas, ce sont les actes qu'il faut juger, car les dictateurs rouges, bruns, blancs ou théocrates sont toujours les pires des idéologues et leurs méthodes de désinformation, d'endoctrinements ou de répressions ont pour socle commun l'aptitude de se livrer à toutes sortes de manipulations pour se maintenir au pouvoir ou pérenniser leur volonté de domination

Autre point commun, l'établissement de hiérarchies artificielles : le culte du chef et la soumission d'un peuple à tous les échelons du parti

Pour les autres : placer au sommet dieu, puis la soumission à ses ministres ( '' hiérarchies religieuses '' ), l'interdiction sous peine de mort ou d'emprisonnement ( crimes contre l'humanité courant dans les '' mondes musulmans '', par exemple ) de remettre en cause les fondements idéologiques, c'est à dire de contester les imaginaires arrières-mondes *, une construction propre aux monothéismes

( * : dieu ou sa '' parole '', le paradis et l'enfer - )

 

Nuance de taille

L'athéisme n'est pas une " doctrine ". C'est " tout simplement " le fait de vivre sans divinité !
Donc, s'il y a eu des meurtres " antireligieux ", ceux-la ont été commis par des " antireligieux ", pas par des athées

 

Matérialistes

Les religions sont très matérialistes, il suffit de voir a quel point les religieux s'attachent à l'or, à la construction de temples, le besoin d'édifier des statues, ou bien d'aduler des bouquins pour plus efficacement sacraliser ( entre-autres ) les idéologies sexistes des patriarcats ;

d'ailleurs ce n'est pas parce que la guerre a un intérêt économique, que forcément la guerre est basé sur cela, elle peut être basée, bien souvent, sur un plan tant spirituel que matériel

 

Incitation à la haine

Non ! Il n'y a pas de livre saint athée où il est écrit, comme dans le coran :

" A ceux qui ne croient pas, on taillera des vêtements de feu, tandis que sur leurs têtes on versera de l’eau bouillante,qui fera fondre ce qui est dans leurs ventres de même que leurs peaux.Et il y aura pour eux des maillets de fer.Toutes les fois qu’ils voudront en sortir pour échapper à la détresse, on les y remettra et on leur dira : Goûtez au châtiment de la Fournaise." (Sourate 22 - Verset 19 à 22)

ou encore

" Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en état d'humiliation "

 

( La superstition mahométane coûte aux pays soumis à cet obscurantisme plus de 1000 milliards de dollars par an. Cet obscurantisme féodal leur coûte donc plus cher que les coûts estimés du réchauffement climatiqueexception faite des pays pétroliers - pays du Golfe, qui néanmoins ne peuvent se passer d'une main d’œuvre étrangère presque réduite à l'esclavage )

 

Rappel : 84% des Français opposés au foulard dans les lieux accueillant du public

Par LEXPRESS.fr, publié le 23/03/2013

Un sondage révèle la très forte opposition des Français au port du voile dans les lieux privés ouverts au public, après le jugement de la Cour de cassation qui a annulé le licenciement d'une employée voilée de la crèche privée Baby Loup

 

Pourquoi ce rappel :

Tout simplement, parce que les français savent depuis plus d'un siècle, que nul ne peut imposer ses croyances ou son incroyance aux autres

Hors le port du voile dans les lieux destinés à recevoir du public est une façon d'imposer du dieu ( ou de son dieu ) à tous

Je pourrais aussi ajouter, que c'est aussi parce que les français savent que quelque soit le mode de voilage, c'est avant tout la marque d'une discrimination sexuelle contraire à la principale des valeurs républicaines : l'égalité femmes-hommes

Le voile un signe de prosélytisme religieux ( non avéré, mais prétendu tel ), porté dans l'espace public, impose du dieu ou de son dieu à tous

 

Confusion

Nombre de croyants confondent le matérialiste qui n'attache d'importance qu'à l'argent et les biens , soit plus à l'avoir qu'à être, avec le matérialiste qui pense que dans l'univers il n'existe que de la matière et qu'élucider les lois de la physique c'est faire œuvre spirituelle

La spiritualité c'est la vie de la conscience et les religions n'en ont pas le monopole

 

Séparation de la religion et de la conscience

L' État et la religion sont séparé, la laïcité c'est le droit de ne pas croire ou de croire, mais cela ne suffit pas pour répondre à l'exigence d'équité, car le mépris de la conscience des incroyants se voit au travers de toutes les tentatives quasi permanentes de détricoter la laïcité *

 

C'est en ce sens, et en même temps une exigence de l'athéisme de séparer la religion de la conscience, pour une recherche de l'éthique concernant le '' vivre ensemble '' de toutes les citoyennes et tous les citoyens de notre pays et non fondée sur des convictions privées inspirées par la croyance dans des arrières mondes et leurs lots de hiérarchies artificielles           Crab 01 / 10 / 2013

 

* :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/observatoire-de-la-laicite.html

 

ou bien :

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/croire-ou-croire-autrement.html

 

 

 

30/09/2013

Démographie de conquête

Chagall - La chute de l’ange.png

« ou la fin des croyances »

 

Quand je lis que le taux de fécondité de 7,7 enfants par femme dans les 130 colonies majoritairement peuplées par des ultraorthodoxes juifs, je suis horrifié de constater que les religions socialement passent toujours, pour le pire, par le ventre de la femme

 

En tant qu'incroyant, je ne soutiens aucune vision religieuse '' autorisant '' la construction d'une société, encore moins, en ce qui concerne ce Moyen-Orient l’instrumentalisation de la religion par les ultraorthodoxes juifs ayant opté pour une stratégie démographique de conquête ( sans, pour autant, oublier que cette idéologie, de peuplement, les ultraorthodoxes juifs la partage avec les islamistes résidents dans d'autres régions du monde, en France notamment, mis en œuvre à travers la pratique des mariages forcésselon les observateurs, au minimum 70.000 par an – ce qui est beaucoup pour une population française, déduction faite des enfants, d'environ 25 millions de personnes adultes )

 

Il y a peu de temps j'écrivais que l'idée même de deux États de part et d'autres de frontières reconnues n'était plus qu'un fantasme, la manifestation d'un désir infantile et surtout totalement irrationnel, rien moins que le refus de constater, et de prendre acte de la complexe mixité de fait sur l'ensemble des territoires israélite-palestinien

 

Une mosaïque, un miroir réalité du mode d'occupation, de plus ou moins de forte ou faible densité, par des populations ou ethnies suffisamment éparpillés dans les territoires israéliens ou de Cisjordanie pour rendre impossible la construction de deux États

Crab - 30 Septembre 2013

 

Je proposais une solution qui me paraît toujours équitable :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/07/conflit-israelo-palestinien.html

 

 

 

29/09/2013

Observatoire de la laïcité

arts, athéisme, cinéma, culture, iran, maghreb, moyen-orient, politique, proche-orient, religions, sciences, société, tags : observatoire de l'athéophobie, Égypte

Capricho 80 : Ya e hora ( C'est le temps )

''  Les sacrifices '', Francisco de Goya

 (1746 – 1828)

 

Liminaire

Los Caprichos est une série de 80 caractères, Goya parle de la prédominance de superstition, l'ignorance et les incapacités des divers membres de la classe de jugement, les court-venues pédagogiques, les erreurs maritales et le déclin de rationalité. Certains des caractères ont des thèmes anticléricaux

 

Extrait de presse :

l'Observatoire de la laïcité a accueilli dans ses rangs le 22 septembre ( dernier ) l'anthropologue spécialiste du fait religieux, Dounia Bouzar. Celle-ci, auteure du guide, Laïcité, mode d'emploi, en 2010, ferait partie des opposants à une législation sur la laïcité. Dans une interview à Challenges publiée au lendemain de sa nomination, elle estimait qu'il fallait supprimer deux fêtes chrétiennes du calendrier des jours fériés pour les remplacer par une fête juive et une autre musulmane : Yom Kippour et l'Aïd *. Fin de l'extrait ( daté du 28 / 9 / 2013 )

* : Grotesque il y a plus d'une centaine de religions, pourquoi ne pas prévoir, confronté à cette réalité, autant de jours fériés ?


Cette nomination de Dounia Bouzar c'est le tout dernier rebondissement en date d'un observatoire qui ignore purement et simplement que la laïcité c'est aussi le droit de ne pas croire, un conseil peu préoccupé de traiter la séparation de la religion et de la conscience, dans l'incapacité notoire de faire preuve d'indépendance d'esprit ;

au contraire, ne manque pas une occasion de se bigotiser toujours plus dans le plus grand mépris de la conscience des incroyants

 

En effet :

Puisque l'actualité le veut, je ne peux que rappeler, pourquoi ne pas prévoir de jours fériés pour chacun des modes de pensées de l 'athéisme ? C'est à dire autant de jours fériés qu'il y a de philosophies non matérialistes de la volonté de domination

( rappel : les incroyants, les agnostiques et les [ déistes sans confessions ], sont majoritaire dans notre pays )

Je ne lis pas, quitte à me répéter, que cet observatoire, ne propose pas de réaffirmer la laïcité en abrogeant le Concordat ni de mettre un terme au subventions destinées aux écoles confessionnelles ( détournements de l'argent public, dans les deux cas, pour le seul profit de catégories de croyants - privilèges - )

 

Un observatoire bigotisé : en matière de laïcité, peu préoccupé d'équité entre tous les citoyens et citoyennes de notre pays

Pourquoi l'observatoire ne propose pas en contrepartie une matinée le dimanche matin consacrée à l'athéisme sur l'une des chaînes publiques en contrepartie de ce qui existe déjà pour les religions sur France Télévision ?

 

Notre pays, pour sortir de sa crise économique et sociale à besoin de penseurs et de chercheurs et non de religieux, '' qui savent tout '' ou persuadés détenir la vérité *

Que peut bien valoir cet observatoire de la laïcité qui en fait, en se bigotisant, ne craint qu'une chose que l'idée d'un dieu coupable fasse, très vite, son chemin dans les esprits, ou encore que la prise de conscience de l'infantilisme et l'égoïsme des religions se banalisent, pour aboutir à un point de non retour : c'est toucher, là ou ça fait mal, au porte-monnaie d'un petit monde religieux ( '' intellectuels '' ou clergés de toutes obédiences ) qui vit sur le dos de la crédulité d'une bonne partie de populations            Crab - 29 Septembre 2013

 

* : par Einstein

« Lettre sur Dieu », que le prix Nobel de physique a écrite en allemand un an avant sa mort en 1955 et qui comprend des réflexions sur la religion, Dieu et le tribalisme.


« ... Le mot Dieu n'est pour moi rien de plus que l'expression et le produit des faiblesses humaines, la Bible une collection de légendes certes honorables, mais primitives et qui sont néanmoins assez puériles. Aucune interprétation, aussi subtile soit-elle, ne peut (pour moi) changer cela. Les interprétations subtiles sont très torturées et n'ont presque rien à voir avec le texte original. Pour moi, la religion juive, comme toutes les autres religions, est une incarnation des superstitions les plus puériles. Et le peuple juif, à qui j'appartiens volontiers et pour la mentalité duquel j'ai une profonde affinité, n'a pas pour moi des qualités différentes des autres gens. D'après mon expérience, ils ne sont pas non plus meilleurs que tout autre groupe humain, bien qu'ils soient protégés contre le pire cancer (la guerre) par un manque de puissance. Sinon, je ne vois rien d'« élu » à leur sujet.

 

De manière générale, je trouve pénible que vous demandiez une position privilégiée et essayiez de la défendre par deux murs de fierté, l'un extérieur en tant qu'homme, l'autre intérieur en tant que juif. En tant qu'homme vous revendiquez, pour ainsi dire, une dispense de la causalité sauf celle acceptée, et en tant que juif le privilège du monothéisme. Mais une causalité limitée n'est plus une causalité du tout, comme l'a bien reconnu notre merveilleux Spinoza avec sa perspicacité, pour la première fois. Et les interprétations animistes des religions de la nature ne sont en principe pas annulées par la domination. Avec de tels murs, nous ne pouvons atteindre qu'une certaine idée fausse, mais nos efforts moraux ne sont pas favorisés par eux. Au contraire.

 

Maintenant que j'ai dit tout à fait ouvertement nos différences dans les convictions intellectuelles, il me semble clair pour moi que nous sommes très proches l'un l'autre dans l'essentiel des choses, c'est-à-dire dans notre évaluation du comportement humain. Ce qui nous sépare ne sont que des « accessoires » intellectuels et la « rationalisation » dans la langue de Freud. Par conséquent, je pense que nous nous entendrions très bien si nous parlions de choses concrètes. Avec d'aimables remerciements et meilleurs voeux.

Sincèrement, A. Einstein »

 

Un an avant sa mort :

" Ce que vous avez lu sur mes convictions religieuses était un mensonge, bien sûr, un mensonge qui est répété systématiquement. Je ne crois pas en un Dieu personnel et je n’ai jamais dit le contraire de cela, je l’ai plutôt exprimé clairement. S’il y a quelque chose en moi que l’on puisse appeler "religieux" ce serait alors mon admiration sans bornes pour les structures de l’univers pour autant que notre science puisse le révéler."  ( Albert Einstein, lettre du 24 mars 1954 )

 

Suites :

Ces tentatives d'imposer les religions est une constante et obéit à des considérations clientélistes dans le plus grand mépris de l'intérêt collectif :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Observatoire+de+l%27ath%C3%A9ophobie

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/femmes-et-burqa.html

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/la-duflot-des-villes-et-le-hulot-des.html

 

27/09/2013

Condamné pour sa conversion au christianisme

arts, athéisme, cinéma, culture, Iran, Maghreb, moyen-orient, politique, proche-orient, religions, sciences, société, Tags : observatoire de l'athéophobie, Égypte

Mélenchon, dit '' le marocain '' et Khomeiny

 

Maroc : Le jeune condamné pour sa conversion au christianisme passé à tabac en prison

Publié le 25.09.2013

Les membres de la famille du jeune marocain, condamné à 30 mois de prison, pour avoir embrassé le christianisme, vit isolée dans le village d’Ain Aicha. Les habitants les évitent. Un drame qui s’ajoute à l’incarcération de leur fils. Une détention qui se déroule dans de mauvaises conditions. Il a été tabassé par les autres détenus à cause de sa religion. Craignant pour sa vie, la direction de la prison l’a, finalement, mis dans une cellule individuelle

 

La mobilisation internationale en faveur du jeune de Taounate converti au christianisme, ne faiblit pas. Une pétition adressée au roi réclamant son  intervention, afin de libérer M.B, ne cesse d'accueillir des adhésions à travers les cinq continents. « Sa Majesté le Roi Mohammed VI, protecteur des droits et libertés des citoyens, groupes sociaux et collectivités nous peuple marocain vous sollicitons pour la mise en place et la garantie de la liberté de culte et de conscience au Maroc », demande avec déférence les initiateurs de la missive dont l’objectif est d’atteindre les 5 000 signatures.

 

Pour le moment, ils n’ont pas encore passé la barre des 800. Ce matin, les derniers signataires de la pétition demandant la libération du Marocain,  condamné par le tribunal de première instance de Taounate, à trente mois de prison pour s’être converti au christianisme, proviennent du Royaume Uni, de Belgique, de Gibraltar et de France. Un indicateur qui révèle l’étendue de la mobilisation. Les auteurs de la pétition pointent du doigt la responsabilité de Abdelilah Benkirane dans l’échec de la tentative, au printemps 2011, visant à inscrire la liberté de conscience dans la première mouture de la dernière constitution.

 

Au village de Aïn Aïcha, la famille du converti vit isolée

Les prochains jours, la cour d’appel de Fès, fixera une date pour le début du procès. Sa famille soutenue par « des avocats du siège central de Rabat et du barreau de Fès a déposé un recours », indique Mohamed Oulad Ayad, le président de l’AMDH de la région Fès.

 

« Il y a plusieurs zones d’ombres dans cette affaire », nous confie-t-il. « Pourquoi les forces auxiliaires de Aïn Aïcha ont-ils ligoté les mains de M.B lors de son interpellation ? C’est une pratique dégradante et humiliante pour le prévenu. Il n’y a pas que çà. Dès le premier jour de son incarcération à la prison, le jeune a été tabassé par les autres détenus à cause de sa religion. Dans ce cas, qui les a informés qu’il s’est converti au christianisme. Grâce à la mobilisation de l’AMDH, la direction du centre pénitencier a mis M.B dans une cellule individuelle par peur d’être victime d’un assassinat », poursuit-il.

 

Les membres de la famille du jeune marocain subit, également, une autre forme de torture. « Les autres villageois les évitent. Ils vivent isolée et rares sont les personnes qui s’approchent d’eux. Il s’agit là d’une autre forme de violence qui montre que la société marocaine ne reconnaît pas les autres confessions », déplore Oulad Ayad

 

Cessons de protéger l'arbitraire

En tant qu'observateur incroyant, je ne peux que constater, une fois de plus, que la xénophobe et raciste interdiction de l'apostasie, dans les milieux et pays dominés par les musulmans reste un fléau, une source de désordres publics qui incitent à la haine de l'autre : le différend à la fois d'une autre confession ou incroyant, agnostique et parfois tout simplement un laïc quand il ne s'agit pas de personnes, de bonne volonté, défenderesses de l'égalité femmes-hommes

 

Il faut le répéter, sans cesse, la France doit mettre fin à la plupart des accords passés avec les pays où la religion musulmane empoisonne la société ;

 

ce sera rendre le meilleur des services, aux populations ( surtout aux femmes ) maghrébines et maghrébins, aussi, d'Égypte, du Proche-Orient, d'Iran, du Moyen-Orient, de Turquie ( et autres régions du monde, y compris dans certains de nos quartiers ), qui ont entrepris de dé-islamiser leurs pays        Crab 27 Septembre 2013

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Observatoire+de+l%27ath%C3%A9ophobie

 

 

Rappels :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-le-petit-dieu/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/l-atheophobie-ou-la-vraie-face-de-dieu/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-pianiste/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-pianiste-fazil-say-bete-noire-des-islamistes/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/apostasie-moi-arabe-et-athee/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/crimen-definition-dans-l-islam/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-proces-persepolis/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/01/07/les-lettres-d-un-avenir-non-precise.html

 

 

 

14/09/2013

Voiles - origines

voiles_islamiques, burqa, discrimination_sexuelle, islam, maghreb, iran, turquie, indonésie, égypte, mali, france, banlieues, laïcité, athéisme

Compte tenu de toutes les tentatives de désinformations observées dans les '' grands médias '' ou divers supports en ligne, il me paraît bon de reproduire, ici, un article que j'avais édité en 2006 sur le premier de mes blogs, titré :

Nouvelles considérations sur le voile islamique, par Iqbal AL GHARBI, professeur à l’Université Zeïtouna daté du 21 October 2006
 
Article paru dans le quotidien tunisien '' La Presse ''
Dans le combat contre les totalitarismes et la lutte pour les libertés et la dignité humaine, nous pensons que la ligne de démarcation ne passe pas obligatoirement entre l’Occident et l’Orient, entre le Nord et le Sud, mais plutôt entre intégristes de toute obédience et rationnels de tous les pays. Entre autoritarisme et démocratie. Entre ceux qui possèdent la Vérité et ceux qui savent douter
 
Les discours islamistes dans le monde musulman ont émergé dans des contextes politiques et économiques très différents. Malgré leur ressemblance manifeste, il serait toutefois erroné de considérer ce phénomène comme un mouvement unique et homogène. Les conflits locaux, leur médiatisation, les transformation sociales, les crises économiques, les références étrangères façonnent des mouvements islamistes polymorphes et diversifiés. Cependant, malgré ces dissemblances, les fondamentalistes musulmans sont consensuels sur deux questions étroitement liées : la quête de l’identité et le statut de la femme.
 
En effet, incapables de définir et de promouvoir une politique et une économie alternative qui soient spécifiquement islamiques, les intégrismes musulmans n’ont identifié qu’un seul domaine porteur de l’essence de l’identité islamique : la question de la femme. La revendication du port du voile islamique pour les femmes est le point pivot de toute leur politique à l’égard des femmes et même de toute leur idéologie. Un déchiffrage rapide de leurs discours nous montre que le hijab cristallise tout le système anthropologique, juridique, culturel et politique de l’islamisme.
Un discours du refus
 
Au regard de cette lecture, nous comprenons que ce vêtement n’est que la partie apparente de l’iceberg. La signification du voile islamique, indépendamment des variantes socioculturelles qu’il adopte, transcende largement celle d’être un simple uniforme, supposé protéger le corps féminin de la convoitise des hommes. Derrière le voile, il y a toute l’interprétation rétrograde de la chariaâ. Il y a les trois inégalités essentialistes qui caractérisent cette interprétation :
 
L’inégalité entre homme et femme, l’inégalité entre musulman et non-musulman et l’inégalité entre homme libre et esclave. Ainsi, le voile devient un message religieux qui nécessite une interprétation. Il révèle des conceptions rétrogrades occultées par la dissimulation tactique «taquiyya» prônée dans les propos officiels politiquement corrects : comme la supériorité du musulman sur l’infidèle, l’interdiction de la liberté de conscience, l’intolérance, la polygamie, la répudiation et la lapidation. Le discours que véhicule le voile islamique est donc un discours de refus, refus du sujet de son autonomie, de sa liberté, de l’égalité homme-femme, de la mixité, de la laïcité de l’espace public, des droits de l’homme, des valeurs démocratiques.
 
Les intellectuels qui défendent le voile islamique et le considèrent comme un symbole impartial en cultivant le doute relativiste et en sacralisant la recherche de l’altérité et le culte de la différence doivent tenir compte des faits suivants :
 
-  Sur le plan étymologique, le terme «voile» en français est utilisé comme traduction du mot arabe «hijab». Or du point de vue linguistique, cette traduction est un glissement de sens. Le mot «voile» devrait traduire «nikab» ou «khimar», car le nikab et le khimar sont, comme le voile, une pièce d’étoffe servant à cacher le visage. Par ailleurs, la traduction du mot arabe «hijab», qui est apparu dans le Coran, par «voile» n’est pas exacte, car le terme adéquat est «store», «draperie», «paravent» ou «rideau». En effet, le mot hijab dérive du verge hajaba : «dérober aux regards, cacher». En médecine, c’est une membrane qui sépare les unes des autres certaines parties de l’organisme.
 
C’est ainsi qu’on parle de hijab al djawf (diaphragme) ou de hijab al bukuriyya (hymen). Aux yeux des mystiques, le hijab est tout ce qui voile le but, tout ce qui rend l’homme imperméable à la réalité divine. Le hijab est également le talisman écrit par un cheikh qui permet à son porteur une séparation mystique, une protection contre les aléas du réel.
 
-  Par ailleurs, le thème du hijab est abordé huit fois dans le Coran dans les sourates 7, 17, 19, 38, 41, 42, 83 et 33. Et pas une seule fois pour désigner l’habit dont la femme devrait se couvrir la tête. Les seuls versets qui contiennent des recommandations vestimentaires et de pudeur sont les versets 30 et 31 de la sourate 24 ou sourate «Al Nour». Egalement, dans le verset 59 de la sourate 33 ou sourate «Al Ahzab», Allah conseille aux femmes du Prophète de se faire reconnaître en dépliant sur elles leurs jalabib (manteau ou cape). Il ne s’agit pas donc d’un nouvel élément vestimentaire, mais d’une nouvelle façon de porter l’ancien, de se distinguer au niveau des gestuelles.
 
En outre, ce verset concerne effectivement les femmes, mais pas n’importe quelles femmes. Il vise clairement les mères des croyants qui ne sont autres que les femmes du Prophète, auxquelles on doit respect, et que l’on ne peut prendre pour épouses, veuves ou divorcées, puisque le Coran leur a octroyé le titre de Mères de tous les croyants. Certains exégètes rappellent que la différence de traitement en ce qui concerne leur impossibilité de se remarier, citée dans le même verset que le hijab, et le double châtiment ou la double récompense qui ne s’adressaient qu’à elles souligne bien qu’il ne s’agit pas d’une règle universelle mais d’une spécifique et contextuelle s’appliquant exclusivement aux épouses du Prophète.
 
La décision arbitraire de certains exégètes de considérer ce verset comme ayant une portée générale, c’est-à-dire intemporelle, universelle, valable pour toutes les situations, est contraire aux exigences orthodoxes de l’exégèse qui prescrit de tenir compte des causalités, «asbab annuzul». Cette supercherie constitue le principal fonds de commerce des positions rétrogrades de l’islamisme et des milieux conservateurs en niant l’historicité et la relativité du texte sacré.
 
Les oulémas musulmans affirment que le voile islamique est obligatoire uniquement pour la femme libre. Pour les fuqahas des quatre écoles de la jurisprudence musulmane, l’école malékite, hanafite, chaféite, hanbalite, la femme esclave qui est écartée des circuits de la circulation des épouses et éloignées de la filiation généalogique ne doit pas se voiler, sa awra (zone corporelle qui doit être cachée) est assimilée à celle de l’homme afin de favoriser la traite des esclaves et protéger les intérêts commerciaux. Le calife Omar Ibn Khattab punissait sévèrement la femme esclave qui osait se voiler car elle mettait en danger la distinction de classe entre femme libre et femme esclave.
Déni de la différence
 
-  A toutes les époques, le port du voile a été réfuté au sein même du monde musulman. A commencer par l’arrière-petite fille du Prophète Mohamed, Sukaïna Bint El Hussein, qui refusait obstinément de porter le voile. Aïcha Bent Talha, la petite-fille du premier calife de l’Islam et compagnon du Prophète, Aboubakr, affirmait quant à elle que «si Dieu lui avait fait don de sa beauté, elle ne voyait pas pourquoi elle devrait la cacher sous un voile». Depuis ce temps, les mouvements progressistes et féministes l’ont toujours contesté.
 
-  Dans certains pays musulmans, le voile est imposé également aux femmes non musulmanes, ce qui révèle ses véritables enjeux : phobie de la féminité, déni de la différence de sexe, déni de la différence elle-même qui remet en cause la parole univoque !
 
Aujourd’hui, on comprend aisément que le voile islamique nous apparaît comme un signe politique et comme un marqueur religieux. Il cristallise une série d’exigences imposées à la femme musulmane : l’abdication d’être un esprit libre dans un corps réapproprié. Vu que lorsque la norme disciplinaire réussit à pénétrer le quotidien pour quadriller et stériliser le corps, le désir, la sensibilité esthétique, bref la disposition innée de l’homme au plaisir, cela permet toutes les dérives totalitaires. Et dans le combat contre les totalitarismes et la lutte pour les libertés et la dignité humaine, nous pensons que la ligne de démarcation ne passe pas obligatoirement entre l’Occident et l’Orient, entre le Nord et le Sud, mais plutôt entre intégristes de toute obédience et rationnels de tous les pays. Entre autoritarisme et démocratie. Entre ceux qui possèdent la Vérité et ceux qui savent douter. Dans cette perspective, le voile ne sera plus évalué en termes de modernisme ou de spécificité culturelle, mais plutôt jugé par le seul critère normatif qui vaille : l’humanité de l’homme. I.A.G.

 

Origines des voiles, suite :

Teglath-Phalazar Ier qui a décrété que '' Les femmes mariées qui sortent dans la rues n’auront pas la tête découverte. La concubine qui va dans la rue avec sa maîtresse ( l’épouse ) sera également voilée. La hiérodule ( prostituée sacrée ) qu’un mari a prise sera voilée dans les rues. Et celle qu’un mari n’a pas prise ira la tête découverte. La prostituée ( non sacrée ) ne sera pas voilée, sa tête sera découverte''. ( 12 siècles avant notre ère ) ]

 

Le hijab

[ " le hijab est très exactement une séparation, une tenture, séparant la vie privée du Prophète de sa vie publique, il s'agit bien de tenture et non de voile ". Ce verset n'a pas à proprement parler de portée religieuse. Leïla Babès ]
Ce verset n'a rien d'une prescription religieuse, il sert à distinguer tout simplement la partie professionnelle de la partie privative d'un habitat

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Conseil+f%C3%A9minin+de+l+fatwa

 

 

 

03/09/2013

Témoignage athée

athéisme,religions,maghreb,iran,proche-orient,moyen-orient,égypte,sciences,culture,société,politique,cinéma,arts,usa

Athée portant un badge de la National Secular Society

( Stuartpilbrow/Flickr )

 

Extrait d'un témoignage publié par Rue89, le 02/09/2013 :

 

[ …/... ]

 

J’ai appelé mon copain de nationalité américaine pour avoir des réponses. Il est lui-même devenu athée après une éducation très religieuse. Pourtant, il a encore énormément de mal à prononcer ce mot. Il préfère se dire agnostique car ne pas trancher est la dernière situation religieuse acceptable pour un Américain.

 

Il m’a dit vivre souvent cette situation et devoir jouer la comédie, surtout dans sa famille. Lui aurait réagi en disant poliment à ma collègue qu’il ne fallait pas parler religion sur son lieu de travail et que ça le mettait mal à l’aise. Ma réaction a aussi été très bonne et il m’a fortement déconseillé de dire à quiconque que j’étais athée.

 

Je me suis sentie bien seule, à ce moment-là, dans mon petit pavillon de banlieue. Je savais que j’étais dans la Bible Belt, j’ai une bonne connaissance du pays et de sa culture, je m’attendais à rencontrer ce type de personne.

 

Alors j’en ai parlé à une de mes rares amies américaines. Elle est née dans cette région, y a grandi et a été dans des établissements religieux jusqu’à son entrée à l’université. Son constat est amer :

 

« Jusqu’à ce que j’arrive à la fac, je pensais que vivre avec la religion au quotidien, parler de Dieu tout le temps, c’était la norme. Quand je suis arrivée à l’université j’ai réalisé que les gens pouvaient être différents. J’ai été en colère contre tout ce système qui m’a élevée dans un mensonge. Il y a des croyances différentes, des cultures différentes et je ne le savais pas.

 

Tu vois ta collègue, dans mon cas, c’est ma mère. Elle est ultra religieuse et me sort tout le temps des discours comme ça. Je me retrouve comme toi, la bouche cousue, incapable d’être moi-même et de dire ce que je pense. Mais qu’est ce que je peux faire ? C’est ma mère. »

 

Là encore, mon amie n’arrivait pas à dire qu’elle était athée. Elle me disait simplement : « Je n’y crois pas. »

[ .../... ]

 

L'intégrale de ce témoignage, sur la page :

http://crab.painter.free.fr/videos/atheophobie.odt

 

Publié dans :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/observatoire-de-l-atheophobie/

 

 

 

02/09/2013

Athéophobie - Brève -

athéisme, religions, maghreb, iran, proche-orient, moyen-orient, égypte, sciences, culture, société, politique, cinéma, arts

( Image détournée ) : L'insoumise

 

Rappel des faits :

Jabeur Mejri ( un des deux athées de Mahdia), le 26 Juin 2012, avait été condamné à sept ans de prison et demi ferme et de 1200 TND d’amende pour publication de photos '' insultant le Prophète '' sur le réseau social Facebook, par la Cour d’Appel de Monastir pour avoir écrit qu'il était athée

 

Jabeur Mejri explique que ces publications sont dues à ses convictions car il ne reconnaît pas la religion musulmane. Il déclare être athée et dit avoir par le passé demandé l’asile politique en Israël et aux États Unis

 

Ce mode de penser relève, ni plus ni moins, de la liberté d'expression, un droit imprescriptible inscrit dans les droits de l'humain et du citoyen

 

Ghazi Béji, ( son partenaire est toujours réfugié en Europe ), exprimait son athéisme, parlait de ses déboires quotidiens à cause de ses convictions, avait largement exposé sa version des faits par rapport à l’affaire des photos

 

Si Ghazi Béji a pu témoigner, c’est parce que, lucide sur la Justice de son pays, il avait choisi de s’enfuir de la Tunisie, évitant ainsi de se faire arrêter et de finir en prison

 

La place colossale qu'occupe l'athéophobie dans la religion musulmane, vient tout de suite après les discriminations envers la femme et avant même les juifs ( ce qui n'est pas peu dire ) ; pas un seul verset du coran ne dit du bien de l'incroyant, ce qui ne manque pas de générer '' un monde '' de la haine de l'autre : le différend

 

Dans notre société, il est remarquable d'observer de plus près les associations qui se prétendent antiracistes, curieusement ne critiquent pas les chapitres athéophobes ( notamment ceux, figurant dans les textes, abusivement, '' dits sacrés '' comme la bible, la torah et le coran, qui contiennent de nombreux passages contraires aux plus élémentaires des droits de l’homme et de la femme ) ni ne s'inquiètent pas du racisme anti-athée et antisémite proliférant dans certains des quartiers de nos villes

 

Un racisme aggravé dans les pays dominés par les musulmans, alors que toute personne qui critique les religions, successivement, se verra traitée d'islamophobe ( sous-entendu raciste *1 ), voire christianophobe ou judéophobe

*1 : Nuance de taille : sur l'ensemble de la planète, à notre époque, à la différence des autres religions ( judaïsme et christianisme ) , seul le dieu musulman tolère l'emprisonnement ou l'assassinat d'incroyants

 

La parole du dieu musulman en Tunisie

Si l'on se réfère aux propos d'une lâcheté inouï de l'imam, de Mahdia, la vie de Jabeur Mejri est menacée : comme le vante ce salafiste, chaque nouveau prisonnier doit déclarer le motif de son inculpation et sera traité par les détenus en fonction de ce motif. « Et au moment où Jabeur va dire qu’il a insulté Dieu et son prophète aux autres prisonniers, sa vie se transformera en un vrai enfer… » Précisait l’imam qui ne cachait pas sa satisfaction

 

Heureux, qui comme Ulysse, fit un beau voyage

Ici, il faut se rappeler, quand François Hollande s'est rendu en Tunisie, les trois Femen, quelques jours auparavant, grâce à la mobilisation de la communauté internationale, avaient été libérées, mais ce jeune homme incroyant était, et est toujours, à ce jour, en prison ;

ce qui n'a pas empêché, F. Hollande, lors de son déplacement en Tunisie, de déclarer que « l'islam est compatible avec la démocratie... » devant des gouvernants et l'Assemblée tunisienne dominées par des islamistes - rien ne l'obligeait à dénier la réalité [ ??? ]

 

Le devoir de laïcité

Hors un parti politique, quelque soit sa sensibilité, se doit d'être au service de tous les citoyens - les mots ont un sens : faut-il rappeler qu'un parti politique, dans une démocratie, est obligatoirement laïque, c'est à dire ouvert à tous : incroyants ou croyants de toutes confessions ?

 

Silence radio

Sur le sort réservé aux incroyants dans '' le monde musulman '', silence radio ( au sens figuré, comme au sens propre ) de la France, de nos '' grands '' médias et du manque de lucidité ou de courage de la communauté internationale

 

Dans une démocratie prime le droit de ne pas croire ou de croire

Ce n'est pas le cas en Tunisie, la Tunisie est tout ce que l'on veut, sauf une démocratie

 

En France

Faut-il s'étonner du peu d'empressement des gauches ( verts en prime ), de ce gouvernement de gauche, mais aussi des centres et des droites, à œuvrer de concert pour réaffirmer ( rétablir ) la laïcité dans notre pays ?                Crab 2 Septembre 2013

 

 

Suites :

Charte de la laïcité :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/08/28/charte-de-la-laicite-5150060.html

 

Observatoire de l'athéophobie :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/observatoire-de-l-atheophobie/

 

 

 

27/08/2013

Laxisme à la française

Canada,France,Égypte,Tunisie,Iran,Maghreb,athéisme,laïcité,frères _musulmans,salafistes,sunnites,chiites,al_Al-Qaïda,égalité_femmes_hommes,sexisme,mixité

Logo Ministériel Égalité Femme/Homme

 

Ces Français qui font honte à la France

Quand, d'une décennie à l'autre, dans notre pays nos gouvernants faisant preuve d'un inacceptable laxisme se montrent incapables de comprendre que les idéologies générées par une pseudo religion ( sorte de manifeste politique antisocial ) n'est pas sans conséquence à l'intérieur des territoires de la république certes, mais n'est pas non plus sans conséquences sur l'image de la France donnée à l'étranger ( notamment au Canada ) par certains de nos ressortissants par principes ennemis acharnés [ *1 ] de l'égalité femme-homme et de la mixité

( ils serait grand temps et bienvenu que Manuel Valls traduise ses prises de positions par des actes )

 

Quatre '' français '' spécialistes de la sharia,

se charge de propager un discours misogyne auprès des jeunes musulmans québécois, dans le cadre d'une manifestation baptisée « Entre ciel et terre » organisée par le « Collectif Indépendance », qui rassemble des « jeunes musulmans montréalais »

*1 :Extraits de presse :

( Datés du 26 Août 2013 ) Quatre islamistes  francophones qui exercent en France,  connus pour leur idéologie extrémiste, qui bannissent la mixité, disent, entre autres, que les femmes devraient raser les murs lorsqu’elles marchent dans la rue, que les hommes ne devraient jamais leur serrer la main, que les femmes devraient faire preuve de pudeur dans leur habillement, etc

« Ces prédicateurs véhiculent des valeurs qui vont totalement à l'encontre des principes d'égalité entre les hommes et les femmes défendus au Québec », souligne Agnès Maltais

 

À titre d'exemple :

L’un d’eux, Nader Abou Anas, affirme dans l’un de ses discours intitulé « Le vêtement de la femme », que « la tenue vestimentaire si elle est attirante, si elle est provocante, elle peut attirer certains loups »

Pas de bijoux, pas de paillettes, pas de boucles d'oreille, pas de pantalons. C'est «interdit», martèle Nader Abou Anas. « La femme ne doit pas être attirante », affirme-t-il sauf à la maison pour son mari . Et ne pas se parfumer. Sauf à la maison, pour son mari, dit-il

Il exhorte d'ailleurs les jeunes à « arrêter immédiatement toute relation copain-copine. [...]. « Efface tous les numéros de filles dans ton téléphone, sinon tu vas te faire découper le jour du jugement »

Cet orateur qui vient à Montréal pour séduire un jeune auditoire,  affirme qu'on n'a pas le droit de « toucher une femme, de lui serrer la main » : « C'est déjà de la fornication, de l'adultère », tranche-t-il

Un autre conférencier, Farid Mounir, affirme quant à lui que les lectrices de bulletins de nouvelles à la télévision sont habillées de manière indécente. « On regarde les informations, on a des demoiselles qui sont presque toutes nues, on voit tout! Et personne ne baisse la tête » dit-t-il

L’événement est soutenu par L'Association des musulmans du Canada et l'Islamic Relief Canada (4), parmi les plus puissantes associations musulmanes au Canada. L’Association des étudiants musulmans de l'Université de Montréal cautionne aussi l'invitation des personnalités connues pour leur discours dégradant envers les  femmes - Source des extraits : Tolérance.ca

 

La critique de la religion musulmane et des idéologies qu'elle génère passe inévitablement par le prisme du féminisme et de la laïcité

Sans oublier que de tels propos soutenus par ces islamistes relèvent d'idéologies récusées, partout dans le '' monde musulman '', par les laïcs qui ont entrepris de dé-islamiser leurs pays respectifs - s'ils sont un déni des lois canadiennes, ils sont en opposition frontale à nos lois républicaine

 

Je ne partage pas la position de la ministre [… ] et de la condition féminine du Québec,Agnès Maltais qui demande au gouvernement fédéral canadien à Ottawa de prendre des mesures rapides concernant la venue de prédicateurs islamistes  obscurantistes à Montréal

En France je m'étais opposé à l'idée qu'il fallait interdire à '' des prédicateurs ou théologiens extrémistes '' étrangers de venir participer à des manifestation initiées par d'importantes organisations musulmanes

 

Selon les observateurs, au Canada ce sont les milliardaires musulmans qui financent directement ou non, la plupart des événements islamistes de la diaspora en Amérique du Nord, mais c'est aussi le cas dans de très nombreux pays un peu partout dans le monde quand ce ne sont pas des soutiens financiers aux partis '' politiques '' islamistes

 

Ces positions rétrogrades d'islamistes ( spécialistes ou non de la sharia ) n'ont pas leur place dans un pays soucieux de maintenir ou de rehausser son niveau de civilisation et vont à totalement à l'encontre des valeurs démocratique fondamentales de notre société

 

Mais en '' compensation '', je proposais ( et c'est toujours d'actualité ), qu'il s'agisse de prédicateurs, de théologiens nationaux ou étrangers de les cueillir pour les traduire aussitôt en Justice s'il s'avérait qu'ils tiennent sur notre sol des propos non respectueux ou à l'encontre des lois humanistes de notre pays

 

Rappel :

L'égalité femme-homme, la mixité, le refus des discriminations sexuelles ( dont le principal marqueur, non religieux, c'est à dire le non respect de l'intégrité physique des personnes s'observe, notamment, par le port mutilant des voiles contraints ou volontaires ) ne sont pas négociables ni au Canada, ni en France

N'en déplaise aux chantre du relativisme culturel ( genre Mélenchon pour le pire d'entre-eux, mais que l'on trouve aussi pour certains parmi les dirigeants tant des gauches, des centres ou des droites ), en matière d'égalité femme-homme et de mixité, du respect de l'intégrité physique des personnes,il ne peut dans cette perspective y avoir d'islam modéré

À cet effet le laxisme dont font preuve les pouvoirs publics en ne faisant pas preuve de la fermeté que réclame, en tous cas la très grande majorité des français, fait que sont de plus en plus nombreux ceux d'entre les citoyennes et citoyens qui ne font plus confiance à la '' classe politique ''

Il est bon pour éradiquer le fascisme islamique d'avoir à l'esprit, entre-autres, l'hostilité aux droits des femmes des frères musulmans devant l'ONU

Citations :

En mars dernier la mouvance mondiale des Frères Musulmans a exhorté tous les gouvernants des pays islamiques, leurs  ministres des Affaires étrangères, leurs représentants aux Nations-Unies à refuser les conclusions de la Commission des Nations-Unies sur le Statut de la femme et à les condamner. Les responsables de Confrérie  ont appelé L'ONU à " prendre de la hauteur, à progresser au niveau de la pureté et de la propreté des relations familiales prônées par l’islam "

Les conclusions de la Commission des Nations-Unies sur le Statut de la femme ( Commission on Status of Women, CSW), qui a tenu sa 57e session du 4 au 15 mars 2013 , n’ont pas été du goût de l'organisation pan-islamiste

La nébuleuse des Frères musulmans a  attaqué le titre même du rapport de la Commission : « Élimination et prévention de la violence à l’encontre des femmes et des filles ».  Elle veut maintenir le statut de la femme tel qu’il a prévalu au 7e siècle et s’oppose donc aux dix points des conclusions en déclarant :

* NON à l’octroi à la femme et à la fille d’une liberté sexuel ou l’élévation de l’âge minimum du mariage

 

* NON à la mise à disposition des contraceptifs pour les adolescentes et à la formation des jeunes filles à leur utilisation

 

* NON à la garantie d’égalité entre une femme adultérine et une femme légitime, entre enfants illégitimes résultant de relations adultérines et enfants légitimes qui pour qu’ils jouissent des mêmes droits

 

* NON à la garantie des droits égaux pour les homosexuels « les déviants » et à la protection des prostituées

 

* NON  au droit des  épouses de porter plainte contre leur époux pour viol ou harcèlement sexuel, ce qui oblige les autorités compétentes à appliquer aux époux les mêmes peines que celles prescrites aux étrangers ( à la famille ) en cas de viol ou harcèlement sexuel

 

* NON à l’égalité homme / femme lors d’un héritage

 

* NON au remplacement de l’autorité paternelle par celle de l’autorité conjointe et au partage de pleine égalité des rôles dans la famille concernant les dépenses, l’éducation des enfants et les charges domestiques

 

* NON à l’égalité complète dans les lois du mariage prônant par exemple  l’abolition de la polygamie, de la dot, de la suprématie masculine dans la responsabilité familiale, ou à l’autorisation du mariage d’une musulmane avec un non-musulman

 

* NON à la suppression de la répudiation de l’épouse par son mari, NON au renvoi du divorce devant l’autorité judiciaire civile

 

* NON à la suppression de l’autorisation de l’époux pour le voyage de l’épouse, son travail, ses sorties et l’utilisation des moyens contraceptifs     Fin des citations

 

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/12/01/les-arabes-les-iraniens-et-dieu.html

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/08/14/femmes-eprises-de-liberte-5140774.html

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/08/06/actualite-laique-5136297.html

 

Crab - 27 Août 2013

 

 

 

14/08/2013

Naïveté

Égypte,Tunisie, Maghreb, moyen-orient,  proche-orient, Iran, religions, sciences, société, politique

L'église de Sohag incendiée par les pro-Morsi

 

Citation :

Le chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, fait part de sa " grande préoccupation " appelle les forces de l'ordre à la retenue ''. «  J'appelle les forces de sécurité à faire preuve de la plus grande retenue et tous les citoyens égyptiens à éviter de nouvelles provocations et une escalade » de la violence    Fin de citation

 

Naïveté ou lâcheté ?

Catherine Ashton comme d'autres chefs d'État ferait mieux de se taire, c'est faire preuve de naïveté ( sinon de lâcheté ) que de méconnaître que les frères musulmans fonctionnent toujours et toujours sur le principe de manipulation de l'opinion mondiale en recherchant l'affrontement, assurés ainsi à un moment ou à un autre d'avoir leur lot de martyrs

 

Sauf que ça ne marche pas dans notre pays où les français et surtout les françaises sont bien informés ( grâce à internet ), savent tous et toutes qu'en aucune façon qu'il ne peut rien venir de bon, ni de pacifique des islamistes

 

Trois églises coptes incendiées en Égypte

Le drapeau noir d’Al-Qaïda a été posté sur plusieurs églises, dont l’église St George de Sohag, mais ce n'est pas tout, ces militants si pacifiques durant la dictature et à présent ne changent pas leurs méthode en s'en prenant à toutes populations non musulmans, exemple hier à 11h25 : Citation : - Des pro-Morsi ont incendié une église copte à Sohag, une ville située en Moyenne Egypte, en représailles à la dispersion violente de leurs manifestants, au Caire, rapporte l'agence officielle Mena

Puis un plus tard, 11h55, deux autres églises coptes auraient été attaquées et en partie incendiées par des pro-Morsi en guise de représailles, dans la région de Minya.
Le Youth Maspero Union, un mouvement de la jeunesse copte, a confirmé ces faits, accusant les Frères musulmans, de " mener une guerre de représailles contre les Coptes "
Ils ont notamment jeté des cocktails molotov sur l'église Mar Gergiss située dans l'enceinte du diocèse de cette ville où vit une importante communauté chrétienne, a précisé l'agence. Les Coptes, qui représentent 6% à 10% de la population, ont contribué au mouvement qui a emporté la présidence Morsi. Plusieurs photos de l'incendie circulent sur Twitter Fin de citations

 

Les violences ont fait des morts, mais qui peut ignorer que les islamistes ne recherchaient pas autre chose que des martyrs, c'est dans leur nature, pour espérer obtenir de la communauté internationale un blanc sein pour revenir au pouvoir et poursuivre l'islamisation et l'installation de la charia dans le plus grand mépris de la conscience des incroyants ou des non-musulmans ( notamment les coptes )

Quand des islamistes armés tirent sur la police, celle-ci ne peut que répliquer, inutile de chercher midi à quatorze heures

 

La chute de Morsi est un espoir pour le monde arabe

L' Égypte connaît les soubresauts d'un enchaînement de révoltes, pour ma part je compte bien in fine que les femmes conscientes de leurs droits et les laïcs l'emportent, et ce ne sera que justice             Crab 14 Août 2013

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/08/14/femmes-eprises-de-liberte-5140774.html

 

 

 

Femmes éprises de liberté

femme tunisienne.jpg

Citation :

Ministre, avocate, intellectuelle, enseignante, chef d’entreprise, officier de l’armée, de police, de douane, pilote de ligne, cinéaste, sportive de haut niveau, aucun domaine ou activité socioéconomique n’échappe à la femme tunisienne qui a prouvé ses capacités à exceller aux côtés de l’homme.    Source : Tunisie numérique

 

« On veut qu’Ennahda dégage, on est là contre le terrorisme, contre les assassinats politiques »

Amel, une femme de 47 ans. « On veut qu’Ennahda dégage, on est là contre le terrorisme, contre les assassinats politiques». « Mais nous sommes également ici pour conserver nos droits, nos acquis. On était les pionnières dans le monde arabe et aujourd’hui on sent que la situation se dégrade », complète Mayssoun, son amie, médecin de 32 ans

 

Tunisie : mobilisation pour la journée de la femme

Alors que la crise politique secoue toujours le pays depuis l’assassinat du député d’opposition Mohamed Brahmi, le 25 juillet dernier, les opposants cherchent à obtenir la démission du gouvernement dominé par les islamistes

Des milliers d’opposants au parti islamiste Ennahda, au pouvoir en Tunisie, ont défilé pour la journée de la femme, mardi soir à Tunis. Il s’agissait de célébrer le 57ème anniversaire du Code du Statut Personnel promulgué le 13 août 1956. Avec l’abolition de la polygamie, le remplacement de la répudiation par le divorce judiciaire ou la possibilité d’ouvrir un compte bancaire sans le consentement du père ou de l’époux, ces lois progressistes avaient constituées une avancée très importante pour la condition des femmes dans le monde arabo-musulman

Extrait d'un article du journal '' Le Parisien '' daté mardi 13 / 08 / 213

 

« Ce sont les femmes qui sont à l'avant-garde de la lutte contre le projet islamiste » Chérif Ferjani, professeur de science politique, islamologue

moncef-marzouki.png

Moncef-Marzouki


Nadia El Fani: « Sans des lois laïques, le pays ne peut avancer » Par Isabel Jan-Hess . Article daté du 08.08.2013

A Tunis, hier, une foule d’opposants manifestait contre Ennahda. Questions à Nadia El Fani, cinéaste exilée à Paris

Nadia El Fani.jpg

 Nadia El Fani

 

Cinéaste franco-tunisienne,

Nadia El Fani est exilée en France depuis 2002. Fille d’un ex-dirigeant du Parti communiste tunisien, elle dénonce sans relâche les «dictatures» qui se succèdent dans son pays. Poursuivie pour outrages, insultes au sacré et aux préceptes religieux en Tunisie, cible régulière d’attaques et de menaces de mort des islamistes radicaux depuis la sortie en 2011 de son film Laïcité Inch’allah, elle poursuit le combat pour la liberté d’expression et des minorités en pays musulmans.


Les Tunisiens sont à nouveau dans la rue. Pourquoi maintenant?

En deux ans, la troïka au pouvoir, composée du parti Ennahda et de deux groupes pseudo-laïques, a plongé le pays dans le chaos. Ils ont été incapables de remonter l’économie, d’instaurer une véritable structure d’Etat ou d’assurer la sécurité dans le pays. L’Assemblée n’a même pas réussi à rédiger une Constitution. On assiste à des combats réguliers entre l’armée tunisienne et des groupuscules terroristes. C’est un échec total que la population dénonce.

 

Cela expliquerait la montée en puissance de la contestation dans la rue et via les réseaux sociaux aussi?

Oui, ce gouvernement n’a plus de légitimité. Il devait quitter le pouvoir en octobre 2012 pour faire place à de véritables élections démocratiques. Mais Ennahda justifie sa position en affirmant que les salafistes deviendraient une menace pour le pays s’ils quittaient le pouvoir. Comme les partis fascistes, ils ont besoin de la violence pour se légitimer et instaurer une dictature religieuse. Mais les Tunisiens ne sont pas dupes.

 

Comment voyez-vous l’avenir de votre pays?

Les mentalités évoluent en Tunisie. Les gens comprennent que sans une véritable république démocratique basée sur des lois laïques, le pays ne pourra pas avancer. La laïcité est le seul espoir pour les pays musulmans. La Tunisie baigne aujourd’hui dans une énorme hypocrisie sociale. La dictature Ben Ali a préparé le terrain aux islamistes, bien avant sa chute. Ce qui s’est passé ensuite était prévisible

 

Autre article par Chérif Ferjani :

« Ce sont les femmes qui sont à l'avant-garde de la lutte contre le projet islamiste » Chérif Ferjani, professeur de science politique, islamologue

La femme était alibi sous le régime de Ben Ali dans le combat contre les islamistes, en ce sens où la question féminine était l'un des leitmotiv du discours officiel contre les islamistes. Elle est aujourd'hui, également instrumentalisée par les islamistes pour un discours identitaire, gardienne des valeurs, gardienne des traditions, qui doit transmettre l'identité arabo-musulmane. On est toujours dans l'instrumentalisation de la cause de la femme. Pour les partis de l'opposition, quand on voit les manifestations et les sit-in, la majorité est féminine. Ce sont les femmes qui elles-mêmes font pression sur les partis politiques et qui jouent un rôle en avance par rapport aux partis. Je pense que ce sont les femmes qui sont à l'avant-garde de la lutte contre le projet islamiste, parce que précisément ce sont elles qui sont les plus exposées. Dans l'opposition aujourd'hui elles jouent un rôle, elles ne sont pas instrumentalisées, elles font pression sur les partis politiques, sur les syndicats, les organisations de la société civile pour qu'ils prennent en charge la cause féminine.Pour rappel, il faut dire que les réformes entreprises au 19e siècle ont très tôt produit leurs effets au niveau du statut de la femme. Les premières femmes envoyées à l'école sont issues du milieu zeitounien, des grandes familles des théologiens de la Zeitouna ont envoyé leurs filles. Il faut dire aussi que la Tunisie est l'un des rares pays où le mouvement féminin s'est structuré à partir des années 20, sur la base de ses propres revendications. Les femmes n'ont pas accepté qu'on leur dise que maintenant c'est la cause de la libération nationale. Les femmes se sont mobilisées, et quand Bourguiba a été mis en difficulté dans les années 50, à l'intérieur du parti destourien, sous la direction de Salah Ben Youssef, il s'est appuyé sur les secteurs modernes de la société, l'Ugtt, l'Union des étudiants, l'union des femmes, en adoptant leur programme. Il ne faut pas oublier qu'elles ont accepté de s'allier avec Bourguiba, pour lui donner l'avantage sur ses adversaires au sein de son propre parti, mais en contre partie, Bourguiba a adopté le programme de l'Ugtt sur les aspects sociaux, et des organisations féminines. Bourguiba, il faut le rappeler, dans les années 30, était contre Tahar Haddad qui était contre le port du voile. Bourguiba, était pour. Bourguiba a adopté le programme des organisations féminines parce qu'il était obligé, comme il a adopté le programme de l'Ugtt pour créer un courant sur lequel il s'est appuyé pour reprendre la majorité au sein de son parti.
Bien sûr que Bourguiba lui-même a joué un rôle dans la première constituante, et a tenu tête aux théologiens qui défendaient la polygamie. Par ailleurs, je pense que c'est important de dire que les droits humains n'ont aucun sens, si la moitié de l'humanité est exclue du principe d'égalité. Ce qui était le cas en Europe au 19e siècle. Et dans certains pays même au 20e siècle. Personnellement, je refuse de parler des droits de l'Homme, je dis les droits humains. Et qu'on arrête de dire que c'est l'homme générique, et que ces droits englobent ceux de la femme.
Maintenant, on ne peut pas, au nom de l'identité culturelle, refuser les droits humains en les attribuant à l'Occident, comme si l'Occident était toujours respectueux de ces droits. Je me souviens d'un texte de Marzouki, alors président de la Ligue des droits de l'Homme, il a écrit au début des années 90, dans la revue El Maghreb, un texte admirable, dans lequel il est dit toutes les concessions faites au nom des identités culturelles, religieuses... sont une révision à la baisse des droits humains et de la Déclaration universelle des droits de l'Homme. Regardez Marzouki, où il en est à présent.
Quant aux femmes islamistes, elles ont défendu la complémentarité. Mais ce n'est pas nouveau, on sait très bien que les femmes ont été le vecteur de transmission des valeurs patriarcales. Mais il faut se dire que pour tous les acquis de la Tunisie, si on ne se mobilise pas, les acquis des droits des femmes, comme tous les autres acquis, au niveau de la création artistique, des libertés, sont menacés, il faut être conscient que rien n'est définitivement acquis. Il y a toujours la possibilité d'un retour de manivelle. Chérif Ferjani

 

[ Femmes éprises de liberté

Hélas ces femmes islamistes en faveur de la complémentarité, soumises à cette idéologie - masculine - du patriarcat, jours à après jours, poignardent les femmes éprises de liberté dans le dos

Je suis persuadé depuis longtemps que de la part de ces femmes islamistes refuser aux autres femmes la liberté à être n'est rien de plus que l'expression d'une des formes parmi les plus morbides de la jalousie

Les femmes éprises de liberté et les laïcs dans le monde turc, arabo-iranien, non seulement œuvrent pour la paix dans le monde, mais aussi, pour les droits de l'humain : ils ont tous et toutes le soutien inconditionnel, je n'en doute pas un seul instant, de la très grand majorité des françaises et des français          - Crab 14 Août 2013 ]

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/05/28/laicite-in-chah-allah.html

 

10/08/2013

La précieuse ridicule

coran,bible,évangiles,sainte_vierge,marie,athéisme,science,religions,monothéismes,islam,judaïsme,catholicisme,politique,international,société,france,maghreb,iran,égypte,israël

L'art d'aimer Ovide

 

Stephanie Banister la " Sarah Palin australienne "

« Je n'ai rien contre l'islam en tant que pays, mais j'ai vraiment le sentiment que leurs lois ne devraient pas être acceptées ici en Australie »

« Les juifs ne suivent pas haram. Ils ont leur propre religion qui suit Jésus Christ », avait-elle poursuivi, alors que le judaïsme ne considère pas Jésus comme le Messie » 

 

Stephanie Banister est devenue la risée des médias australiens et d'une partie de ses compatriotes, a estimé avoir été victime d'un montage de l'interview destiné à la faire passer pour « une vraie idiote »

 

Les religions monothéistes sont infantiles et égoïstes

Le ridicule ne tue pas, du moins, le dit-on, mais en quoi les propos de Stephanie Banister sont ils plus risibles que les affirmations de théologiens s 'efforçant de gré ou de force à faire passer le texte ( coran ) le plus sexiste jamais produit par des monothéistes pour une parole divine :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

Dans la bible :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/texte-de-l-exode/


http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-femme-de-lot/

 

Sans oublier le christianisme :

Entendre des adultes raconter à des enfants en bas âge, sur un ton grave ou sérieux, une histoire de Sainte Vierge ( * ), non seulement c'est ridicule, mais affligeant, et pourtant cela ne fait pas la risée de la presse ; cherchez l'erreur [ ? ? ? ]

( * ) :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/marie/

 

Crab 11/8/2013

 

08/08/2013

Les faux-amis de la démocratie

observatoire de l'athéophobie, athéisme, religions, maghreb, iran, proche-orient, moyen-orient, égypte, sciences, culture, société, politique, cinéma, arts

Obama et Ba-Kimoon, au nom de la démocratie, réclament la libération de l'ex-président Morsi

 

Curieuse conception de la démocratie

Au lieu de soutenir les citoyens égyptiens qui se sont insurgés parce que, dans leur pays, la démocratie, c'est à dire la liberté de conscience et le peu de libertés personnelle préexistantes étaient lourdement menacées, '' nos '' deux personnages se retrouvent main dans la main pour soutenir un chef de parti religieux, totalitaire puisque non-laïc, issu d'un mouvement idéologiquement situé aux antipodes des valeurs humanistes de la démocratie ;

Morsi, une émanation des frères musulmans, dans ses principes de gouvernance s'est essentiellement préoccupé d'islamiser les postes de responsabilité à tous les niveaux de l'État, idem dans la société civile au lieu de se comporter en laïc, c'est à dire de se mettre au service de tous les citoyens qu'ils soient incroyants, croyants non-musulmans ou musulmans

 

Morsi, totalement incompétent en économie, a laissé couler son pays ;

j'ai déjà eu l'occasion de rappeler que les touristes fuient Égypte, parmi eux, très majoritairement les femmes ne veulent plus visiter ce pays et ce n'est que justice

 

Tunisie

Le même phénomène de soulèvement politique incluant le processus de dé-islamisation de la société est désormais engagé en Tunisie où bon nombre de tunisiennes en ont assez de ces gouvernants issus d'Ennahda sans autres ambitions que de pondre une Constitution islamique abaissant le statut de la femme au lieu de se référer pour l'essentiel à la déclaration universelle des '' droits de l'homme et du citoyen '' complétée selon la convention onusienne des '' droits de la femme ''

 

« La Tunisie a pris un mauvais départ » - « pour recréer la confiance dans le processus démocratique et organiser la tenue d’élections libres dans un délai raisonnable, il faut confier cette tâche à de nouvelles personnalités crédibles et charger une commission d’achever la Constitution avant de la soumettre à l’Assemblée constituante, au risque sinon de sombrer dans l’affrontement. » estime Hamadi Rédissi

 

Je maintiens, pour ma part, que les populations arabes, au cours de ce vingt et unième siècle finiront par jeter l'islam politique dans les poubelles de l'histoire pour le plus grand bien de l'humanité

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/08/03/l-islam-politique-5134609.html

 

Crab – 8/8/2013

 

 

 

03/08/2013

L'islam politique

observatoire de l'athéophobie, athéisme, religions, maghreb, iran, proche-orient, moyen-orient, égypte, sciences, culture, société, politique, cinéma, arts

Jeannette Bougrab

 

« Il ne peut exister d' islamisme modéré,ni de charia light. » Cette phrase de Jeannette Bougrab ( datée, et fortement décriée, sous le gouvernement F. Fillon ) dont la justesse est toujours d'actualité, doit inciter le gouvernement à changer de fond en comble sa politique internationale

 

Le spectre de l'absolutisme :

03/08/2013

Lu dans la presse : Dans un message audio posté samedi sur des forums jihadistes, le chef d'Al-Qaïda a de son côté accusé les États-Unis d'avoir " comploté " avec l'armée égyptienne et la minorité chrétienne copte pour faire destituer Mohamed Morsi - Fin de l'extrait

 

Ce communiqué démontre, une fois de plus, que les frères musulmans et Al-Qaïda sont solidaires, totalitaires ils voudraient faire de l'Égypte un pays islamique, dans le plus grand mépris de la conscience des non-musulmans ( y compris de celle des incroyants )

 

Lu dans la presse : Le vice-président par intérim et prix Nobel de la Paix Mohamed ElBaradei a estimé qu'il ne pourrait pas contenir longtemps les faucons du gouvernement et de l'armée qui, fort d'un soutien croissant de la population, prônent la manière forte contre les manifestants islamistes

" Des gens sont vraiment furieux contre moi parce que je dis: prenons notre temps, parlons avec eux. L'humeur, maintenant, c'est plutôt +écrasons-les ", a-t-il assuré dans un entretien avec le Washington Post, ajoutant: " Je tiens le fort, mais je ne tiendrai pas longtemps " - Fin de l'extrait

 

Idéologie victimaire :

User de façon disproportionnée de la force ferait le jeu des pro-Morsi, il ne faut jamais perdre de vue que les islamistes quand ils ne détiennent pas le pouvoir ont besoin de martyrs pour se faire passer pour des victimes

 

En terre d'islam prime la persécution :

Ce qui caractérise l'islam politique, c'est le recours à la violence, quotidiennement, contre les non-musulmans, c'est le fait de l'islam politique ;

à la lecture du coran, il ne peut en être autrement, l'islam ne peut être que politique, le texte génère, justifie toutes les idéologies autorisant la traque des non-musulmans, d'où la nécessité pour le monde arabe, iranien et turque de dé-islamiser leurs pays comme en France nous avons su dé-christianiser pour obtenir la laïcité

La Saint Barthélémy au quotidien, ce sont les luttes sectaires entre factions rivales de l'islam, ( chiites-sunnites pour les principales )

Avec des fonds provenant des riches pays ( totalitaires ) pétroliers les méthodes des partis islamiques sont invariables : acheter des complicité populaires ( en œuvrant essentiellement dans les milieux pauvres ) pour parvenir à quadriller un pays en vue d'une prise du pouvoir que ce soit par le jeu électoral ou la violence

Mais dans tous les cas, une fois au pouvoir primera la violence islamiste faite aux femmes et au non-musulmans

 

Hypocrisie :

certains '' bien pensants '' dans notre pays auraient préféré que l'armée égyptienne se range du coté des pro-Morsi, c'est tout simplement grotesque ; il y quelques mois de cela, militante place Tahrir, une vieille femme disait devant les caméras que l'on peut toujours discuter avec les militaires mais pas avec dieu * ( * : sous entendu les islamistes )

 

[ rappel : la communauté internationale ne se mobilise toujours pas pour faire libérer les incroyants emprisonnés dans le '' monde musulman '' ]              Crab - 3/82013

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/07/27/les-insurges-5130079.html

 

31/07/2013

Conflit israélo-palestinien

israël,palestine,jordanie,liban,proche_orient,moyen_orient,iran,maghreb,france,athéisme,religions,politique,international,citoyenneté,salafistes,frères musulmans,chiites,sunnites,chrétiens

Confédération Israël-Palestine

 

Proche-Orient

Israéliens et palestiniens reprennent le dialogue interrompu depuis 2010, c'est l'intérêt, dit-on, de chacune des parties : oui, mais !

 

Deux États '' cote à cote '' ?

Maintenir cette idée, désormais obsolète, complètement inadaptée de deux États, en admettant même que les deux parties trouvent un accord d'échanges de territoires - Pour quoi faire, la paix ?

Mais de quelle paix parle-t-on ? Faire la paix ne signifie pour autant que l'on a tout fait pour l'obtention du paix durable - faire la paix, peut-être, dans ce cas, mais pour combien de temps ?

 

Création de '' La Confédération Israël-Palestine ''

Dans cette région, de toute évidence, c'est de tenir compte de toutes les parties concernées, croyants divers et variés, incroyants, laïcs ;

dans cette perspective, au lieu de redéfinir un tracé de frontières sectaires, ne serait t-il pas plus intelligent de formuler une réponse politique et citoyenne : créer une confédération laïque avec Jérusalem pour capitale, et non deux états pollués par le religieux ?

 

Il importe que les laïcs ( dont parmi eux, les incroyants ), se fassent beaucoup plus entendre, prennent la parole, sortent en force des '' ghettos '' dans lesquels le fanatisme religieux, des deux cotés de la barrière de sécurité, tentent de les maintenir captifs

 

L'illusion du religieux

Dans ce monde israélo-palestinien judéo-christiano-islamiste ou la confusion entre luttes politiques et la religion se fait au quotidien pour revendiquer je ne sais quelques brins d'herbes outrageusement sacralisés par les uns et les autres, grossière justification d'un conflit qui empoisonne toute la région depuis de nombreuses décennies - avec des répercussions jusqu'en France où ce conflit, dans sa durée, est encouragé par des associations ( genre MRAP ) ou '' antiracistes '' , en victimisant exclusivement les palestiniens sans que nos gouvernants successifs, ne leur '' sucre '' les niches fiscales dont elles bénéficies...contribuent à la montée d'un antisémitisme devenant toujours plus difficile à contenir

Qui l'emportera au sortir de cette négociation : la citoyenneté ou le religieux ?            - Crab 31 Juillet 2013

 

 

 

29/07/2013

Femen et la religion

femen,Tunisie,Égypte,pays_arabes,Iran,Turquie,islam,musulman, féministes,athéisme,science,morale,conscience,croyances,justice, Ennahdha,salafistes

Amina - une dangereuse terroriste ?

 

Correspondance

Chères lectrices et chers lecteurs, vous me faites part de vos commentaires et je l'apprécie, une fois de plus, en fonction de vos remarques, je fais une réponse à l'adresse de toutes et de tous

Les Femen, leurs méthodes d'actions, leurs mots d'ordre, sont soit approuvé [ ou désapprouvé avec plus ou moins de virulence ] et surtout divisent les féministes

 

Je me contrefiche de ces histoires de divisions

Je m'exprime, en tant qu'incroyant, mélomane, amoureux des arts, féministe, laïc tout en étant anti-religions, non râleur ni indigné mais préoccupé de comprendre pour aussitôt proposer

Des sites, comme riposte laïque sont anti-femen me dites-vous, certes, c'est parfaitement exact, mais ce n'est pas la seule association pour prétendre détenir la vérité en matière de féminisme

À riposte laïque, de mon point de vue, ils ne sont pas féministes ;

je concède, en l'occurrence, qu'à titre personnel je rejoins bien plus souvent le féminisme le plus pertinent et le plus serein émanant des grands travaux de madame Élisabeth Badinter ( philosophe ) contre, suivant la thématique du jour, les positions de bien d'autres associations féministes, dont pour certaines d'entre-elles parfois de sombrer dans les mêmes préciosités ridicules qui en fait n'ont plus rien à voir avec le féminisme universel

 

Le féminisme et la religion ne peuvent pas co-exister

La justice tunisienne démontre à nouveau ( un jeune homme incroyant est toujours emprisonné ) que l'islam est incompatible avec la démocratie : a prononcé lundi un non-lieu pour la militante Femen Amina Tyler, de son vrai nom Amina Sbouï, pour des faits d'outrages envers un gardien de prison mais reste en détention pour avoir inscrit le mot Femen sur le mur d'un cimetière en mai dernier

Inutile de rappeler que Femen n'est pas un gros mot ni une insulte !

d'ailleurs, à ce jour, aucun des morts enterrés dans ce cimetière n'a porté plainte – comme quoi l'au-delà c'est la grande muette...

 

L' anticulture - la maladie chronique de cette religion

Amina obligée de faire le ramadan en prison, alors qu'elle n'est pas croyante, ce fait est à lui seul un résumé de l'idéologie générée par le coran d'une part, la vie d'un guerrier ( Mahomet ) d'autre part, à son époque, ni plus ni moins barbare qu'un autre :

À ceci près que ce guerrier là, ne se '' contentait '' pas de faire décapiter ses opposants, il s'est octroyé, profitant de son statut de gourou, de chef de tribu ( facteurs aggravants ), le droit d'épouser une fillette âgée de six années et de la mettre dans son lit à neuf ans

Les hadith à travers leurs biographies de ce prophètes ont tenté de sacraliser '' cette union '' quand il ne s'agit dans la réalité que de pédocriminalité, suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholucide/

 

Pour Amina et les touts les autres codétenues, en dehors du ramadan, la seule activité proposée dans la prison, ce sont des cours de religion et le seul livre disponible, c'est le Coran ;

cette situation renforce l'analyse parfaitement fondée que sans dédouaner les autres monothéismes de leur part de sexisme que la religion musulmane n'est rien de plus que la sacralisation du statut de l'homme et de l'abaissement du statut de la femme

Peut-on parler du sexisme coranique comme d'une religion ou plutôt d'une sorte de '' code de l'infamie '' par l'inacceptable injustice faite à la femme ? Référence, les diktats musulmans :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

" Pas de charia " et " Pas d’oppression "

Dans un pays ou les islamistes ( y compris le parti Ennahdha ) sont à la source d'une tentative de faire régresser la condition de la femme, seul son père ( un juste parmi les hommes ), dans un premier temps réticent, a finit par la défendre ;

néanmoins pour avoir inscrit le mot Femen sur le mur d'un cimetière Amina reste en prison quand d'autres, dans ce monde islamique des milles et une merveilles, ou les mots ont deux poids et deux mesures sont libres de prôner la haine de la femme, en voici quelques exemples :

« Grâce à Dieu nous avons piraté cette page immorale et le meilleur est à venir » - al Aangour

Quand un homme se balade torse nu ce n'est pas immoral    -  [ ???? ]

« La page a été piratée et si Dieu le veut, ces saletés vont disparaître de Tunisie » - al Aangour - ( un pirate islamiste )

Selon le site Assabah News: « Amina doit être flagellée une centaine de fois sachant que, vu l'ampleur de son péché, la jeune fille mérite la lapidation à mort » - Adel Almi - ( président de l'association centriste pour la sensibilisation et la réforme )

Déclaration d'un de ces fous de Dieu n’a-t-il pas déclaré, en prime-time, sur le plateau de l’émission « Labess » de la chaîne Attounissia « que le geste de l’activiste féministe [ Amina, en affichant des photos d’elle seins nus sur sa page Facebook ] est passible (…) de lapidation »

 

[ Citation

Samir Dilou : « Amina doit être jugée sévèrement », alors qu’il est Ministre des Droits de l’Homme….Quant à Sihem Badi, Ministre de la Femme, elle n’a pas bronché et n’a pris aucune position... : source Médiapart ]

 

Quand est-il des  libertés d'expression, de création et de conscience ?

Le verset coranique « Il n'y a pas de contrainte en religion », n'est rien de plus qu'un leurre : la xénophobie ou la haine du non musulman et de l'incroyant quand 64 % du total du Coran traite de cette relation ( ajouter les verset anti-juifs pour compléter ce '' texte sacré '' d'une religion de paix et d'amour

Les rédacteurs du coran méprisaient la conscience des incroyants sinon ils auraient écrit «  à chacun sa conscience »           - Crab - 29 Juillet 2013

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/07/16/femen-et-la-boutin-5122610.html

 

 

 

 

 

28/07/2013

Le venin

pape_françois,france,observatoire de l'athéophobie, athéisme, religions, maghreb, iran, proche-orient, moyen-orient, égypte, sciences, culture, société, politique, cinéma, arts

Le venin insidieux du passé se mêle au présent et l'empoisonne. - ( Moses Isegawa ; Chroniques abyssiniennes )

 

Dans le but de piéger !

La pauvreté ce sont les restos du cœur, une organisation laïque, qui s'en occupe ( hélas à la place de l'État )

Quand le '' pape des pauvres '' ( comme il se surnomme ) appelle les catholiques à s'engager en politique ce n'est pas pour éradiquer la pauvreté Son objectif ( celui de la majorité des évêques ), c'est d'obtenir l'abrogation des droits de la femme : contraceptions, IVG, pilule du lendemain ;

d'interdire : l'union libre, de divorcer, de remettre en question l'égalité hétéosexuel-homosexuel, en un mot de supprimer toutes les libertés individuelles ;

si les catholiques de son espèce parvenaient à leurs fins, imaginez ce qu'il adviendrait : l'abaissement du statut de la femme ( la Boutin applaudirait ) et la perte des libertés individuelles et fondamentales produirait in fine une '' vie sociale '' guère différente des formes d'oppressions que supportent malgré eux les femmes émancipées et les laïques ( dont les incroyants ) dans les pays dominés par les islamistes

Voilà, l'avenir, que voudrait nous réserver ce gentil, très gentil '' pape des pauvres ''       Crab - 28 Juillet 2013

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/07/27/les-insurges-5130079.html

 

 

 

27/07/2013

Les insurgés

observatoire de l'athéophobie, athéisme, religions, maghreb, iran, proche-orient, moyen-orient, égypte, sciences, culture, société, politique, cinéma, arts

 Averroès : un des fondateurs de la pensée laïque

 

 

Autocratie religieuse

C'est dans la nature totalitaire des partis islamistes de ne pas se mettre au service de tous les citoyens

Il suffit de se référer aux déclarations sectaires de l'islamiste Morsi quand il accède à la présidence, le 24 juin 2012, c'est pour appliquer ce credo de 1928 :

« L'islam est religion et État, Coran et glaive, culte et commandement, patrie et citoyenneté. Dieu est notre but, le Prophète, notre modèle, le Coran, notre loi...»

Faut-il rappeler que Morsi s'il a été élu démocratiquement n'a pas exercé le pouvoir de manière démocratique ?

Pendant un an, il a confisqué le pouvoir législatif et empêché la tenue d'élections législatives

Il a aussi opéré une véritable purge au sein du pourvoir judiciaire et méconnu le principe de base de séparation des pouvoirs constitutif de toute démocratie moderne

 

Une citation édifiante

Extrait d'article :

Mohamed Morsi, six mois avant la présidentielle, au siège du parti Liberté et justice, sur l'île de Roda, nous lui demandons sa conception de la démocratie. La réponse à Mariannedu futur ex-président islamiste est sans appel : « La démocratie, c'est un moyen. Notre but, c'est la charia»...Fin de citation ]

 

Une république islamique ne peut répondre aux besoins de liberté de tous les citoyens d'un pays

Les Frères musulmans en Égypte ont tenté d'utiliser leur majorité législative pour imposer leur vision confessionnelle de la Constitution en méprisant la conscience des laïques ( dont celle des incroyants ), sous le nom d'Ennahda ils agissent de même en Tunisie en plaçant leurs pions en usant des mêmes et insidieuses méthodes stalinienne ou selon les modalités observées dans toutes les dictatures ( religieuses ou autres ) qui visent à empêcher la construction d'un État de droit pour peu à peu installer une autocratie

 

Seuls les partis et mouvements politiques non confessionnel peuvent mettre en œuvre des politiques publiques au service de tous les citoyens

Il serait temps, en France, de cesser de prendre des gants avec les partis politiques islamiques et leurs chefs ( surtout s'ils sont le gouvernement ) , et d'affirmer hautement qu'il ne peut y avoir de démocratie, ni république sans un programme de gouvernance laïque

Ban Ki-moon ferait mieux avec Obama de se préoccuper, chacun dans leur pays, de faire abroger la peine capitale, et de cesser de se mêler du sort des islamistes dans les pays arabes

Quand la démocratie est en danger, il est du devoir de tout citoyen de s'insurger à l'image de la minorité de français, contre Vichy, en entrant dans la résistance ( sans oublier la minorité d'allemands qui ont combattus les nazies arrivés démocratiquement au pouvoir )

 

Les insurgés en Égypte et tous ceux qui les relayerons partout dans '' le monde arabe, iraniens ou turque '' marqueront le vingt et unième siècle en débarrassant l'humanité des islamistes : ce sera la victoire d' Averroès contre le fanatique ( donc autocrate ) Avicenne - Crab 27 Juillet 2013

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/07/22/des-dieux-et-des-totalitaires-5126501.html

 

 

 

26/07/2013

Un peu de détente

observatoire de l'athéophobie,athéisme,religions,maghreb,iran,proche-orient,moyen-orient,égypte,sciences,culture,société,politique,cinéma,arts

Sophia Aram

 


26 Juillet 2013 :

http://crab.painter.free.fr/videos/Les%20athees%20musulmans%20sortent%20de%20l%27ombre.odt

 

http://crab.painter.free.fr/videos/Religion_Foutaise_une_vid%c3%a9o_%c3%a9die_et_humour.mp4

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/observatoire-de-l-atheophobie/

 

 

 

24/07/2013

Force et violences

yemen.png

Yemen : une fillette de onze explique son refus d'être mariée de force

 

S'il y avait un dieu horloger, en se référant exclusivement à quelques rumeurs qui '' dans notre monde '' circulent et prospèrent ça et là, aucun juif ne se serait trouvé au mauvais endroit, et au mauvais moment ; il n'aurait eu ni shoah, aucun autre génocide, ni d'incroyants pendus, assassinés ou emprisonnés, ni aucune femmes ( '' sorcières '' ) brûlées sur les bûchers - même Sodome et Gomorrhe auraient-été épargnées :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-femme-de-lot/

 

Les penseurs : philosophes, chercheurs, les poètes n'ont pas eu besoin de tuer ce que les monothéisme nomment dieu

La force des Démocrite, Épicure, Lucrèce, Ovide, Hypatie...sont à la source de que l'on désigne par '' Les Lumières '', puis jusqu'à nos penseurs contemporains, au contraire des idéologues monothéistes, s'oppose radicalement à la matérialisation de toutes les idéologies de la volonté de domination par la sacralisation de hiérarchies artificielles, avec au sommet de la pyramide un de leurs dieux, donc n'implique ni ne génère aucunement l'endoctrinement, encore moins d'autres violences ;

dans l'histoire, notamment un regain dans l'actualité, décennies après décennies démontre par les faits que sont les pays où les croyances monothéistes dominent que le taux de criminalité ou de guerres civiles et autres guerres est le plus élevé sur l'ensemble de la planète ;

c'est symétrique avec la tolérance de certains pays dits '' occidentaux '' ( je pense à des pays non laïques, par exemple les États-Unis, pays où le taux de criminalité est très élevé, certains pays d'Amérique centrale et latine ) envers les états de non droit( '' monde musulman '' ) qui institutionnalisent ou encore veulent constitutionnellement consacrer l'abaissement du statut de la femme ( dans la plupart de ces pays les mariages forcés dont entre-autres celui de fillettes sont la honte de l'humanité ) Mais, '' n'en faisons pas une tartine '' comme savent si bien dire nos '' bien-pensants '', toujours prêts à hurler à '' l'islamophobie '', dans leurs bouches les mots n'ont plus le moindre sens, ayant perdu tout sens critique, pour eux, il n'y a pas de civilisations inférieures ( 70 millions de fillettes dont 1/3 avant leur dix huit ans, 400 millions de femmes dans le monde ont été mariées contraintes [.../...] Les filles mariées très jeunes sont souvent enlevées à leur famille proche , isolées du reste de la communauté… et retirées de l’école […/...] les filles ayant une formation secondaire ont jusqu'à six moins fois de chance de se marier à un âge précoce- source : UNICEF )

[ Je mesurerais toujours le niveau de civilisation d'un pays à travers ses lois favorable à l'égalité femme-homme et à sa capacité à les faire respecter ]

Songeons qu'il a peu, trois jeunes femmes avaient été condamnées à la prison ( ahurissant ) ) parce qu'elles manifestaient seins nus, libérées parce que la France '' des lumières '' s'était mobilisée avant la visite prévue du Président F Hollande en Tunisie

( Beaucoup d'associations se mobilisent pour Amina toujours criminellement emprisonnée, idem pour les Pussy Riot, mais pour les incroyants - silence radio - ]

Dans notre pays l'abattage rituel qui pourtant ne relève que de la sauvagerie envers les animaux, en attendre l'abrogation reste toujours plus insupportable, voire très exaspérant

'' Les Lumières '' ont fondées notre culture citoyenne

Vis à vis, et contre tous les '' bien-pensants '' ou chantre du relativisme culturel d'hier et d'aujourd'hui, il est grand temps de leur rappeler que des '' Lumières '' nous en sommes fiers, qu'il n'est pas question en France de les laisser tenir le haut du pavé, qu'il ne sera jamais question de prendre pour exemplaire ces pays ou les droits de l'homme complété des droits de la femme sont sacrifiés sur l'autel du communautarisme ou du clanisme        Crab - 24 Juillet 2013

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/07/22/des-dieux-et-des-totalitaires-5126501.html

 

 

 

 

 

 

 

18/07/2013

L'Orient change

Enfin, presque...

 

Satisfaction chez les Mollahs

Depuis qu'en France, la loi du mariage pour tous est promulguée, les mollhahs n'ont plus de raisons de se cacher, désormais ils n'éprouvent plus le besoin, aux yeux de tous, de se faire passer pour homophobes

Komeini_ iran.png

18 Juillet 2013

 

 

 

17/07/2013

Religion de paix et d'amour

ramadan,islam,frères_musulman,salafistes,ennahdha,orient,maghreb, égypte,tunisie,moyen_orient,proche_orient,iran,afghanistan,pakistan,sciences,athéisme,culture,internationnal

Et énormément d'incroyants...

 

Ramadan 2013 - L'idéologie musulmane

Dans le monde, seuls les femmes insoumises et les laïcs ( dont les incroyants ) méritent le soutien de tous les démocrates

Le ramadan présenté dans notre pays comme un moment de partage ou de convivialité n'est rien de plus pour les idéologues musulmans qu'une période qui permet plus facilement qu'à d'autres moments de l'année de montrer du doigt toute personne arabe ou dite de '' culture orientale '' qui ne le pratique pas

Cette religion n'est ni de paix ni d'amour mais une expression, générée par les '' textes sacrés '' d'une intolérance manifeste envers les incroyants ou de de façon plus générale contre toutes personnes non-musulmanes

 

Ici, de rappeler, dans certains pays ( dits de '' culture orientale ''), que de ne pas se soumettre c'est encourir une d'amende ou des peines de prisons

À savoir, entres-autres comment s'organise la répression dans certains pays '' si chers aux islamophiles '', suite :

http://crab.painter.free.fr/videos/religion%20de%20paix%20et%20d%27amour.odt

 

Tunisie

Déclaration du député Nawfel Ghribi : « Les responsables de l’ambassade de France ont embarrassé nos députés en distribuant de l’alcool durant le mois de Ramadan alors qu’ils savent pertinemment que nos traditions et notre religion islamique l’interdisent. Cet agissement n’a sûrement pas été fortuit. Son objectif est d’embarrasser nos élus en prélude à la dégradation de leur image dans les médias. Par contre, nos députés auraient dû réagir par une position ferme sur la question, et peut-être même quitter la cérémonie ». Fin de citation

 

Réponse dans la presse arabe d'un tunisien que les islamistes exaspère, citation :

La résidence de l 'Ambassadeur de France est un territoire français et ils sont libre de fêter le 14 juillet comme ils l'entendent, l'alcool n est pas interdit au mois de juillet en France la fête national c'est toujours le 14 juillet alors c'est inconcevable de changer de date de leur fête nationale parce que il y a le Ramadhan... Si le député Nawfel Ghribi a refusé l' invitation c'est son plein droit, mais comment il a su que de l'alcool sera servit...Chokri Yacoub

 

Petit rappel : dans le monde des centaines de millions de personnes souffrent de la faim

Vouloir éradiquer la faim dans les régions, c'est investir pour donner les moyens du développement, il est remarquable que l'argent des riches pays du Golf sert à financer des partis islamistes ou salafistes, quand ce ne sont pas des clubs de football, au lieu d'investir dans l'irrigation, la reforestation, la production et la recherche de l'eau potable pour construire des puits et traiter les eaux usées par l'implantation de petites ou grandes stations d'épurations ;

 

Autant de politiques d'aménagements des territoires à seule fins de permettre à bon nombre de pays de nourrir leurs populations

Qu'à cela ne tienne, cela ne gène pas trop les dirigeants de ces pays de voir leurs populations migrer vers l'Europe où sévit un chômage colossal

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/ramadan/

Crab - 17 Juillet 213

 

 

 

08/07/2013

Polygamie

Une insulte à toutes ces femmes de Tunisie émancipées en s'affirmant en tant que sujet : toutes refusant la condition institutionnalisée d'objet sexuel islamique : Moncef Marzouki le président provisoire de la république vient de nommer '' mufti de la république ''Hamda Saied, un ex-RCDiste adepte de la polygamie

Dire que la France avait accordé l'asile politique à ce chef de '' l'État '' tunisien - auparavant, nos gouvernants avait fait la même erreur pour Khomeiny

http://img.over-blog.com/454x425/4/22/17/94/BB10/BB11/00-melanchon-copie-3.png

 

Je gage que les rapports du mufti de la république Hamda Saied ( ci-dessous ) avec les femmes tunisiennes vont être des plus compliqués !

 

tunisie,france,islam,polygamie,fanatisme_religieux,ennahda,salafiste, marzouky, Hamda Saied,maghreb,iran,moyen-orient,proche-orient,mali

Crab - 8 Juillet 2013

 

Notes

Extrait de presse :

« Restez chez vous et faites à manger à vos maris », lance avec mépris le chauffeur de taxi à ses passagères lorsqu’elles descendent de son véhicule. Einayet, 50 ans et chef d’entreprise, en reste bouche bée.

Assez longtemps pour que le conducteur s’échappe.

« Quel lâche ! Vous voyez, c’est ça aujourd’hui la Tunisie: ce sont des fanatiques machistes et misogynes. »

/...

« Les islamistes s’imaginent nous voir reculer, renoncer à nos droits, être soumises… Jamais! Qu’ils continuent à rêver! Nous, les Tunisiennes, nous sommes des tenaces. » Fin de l'extrait

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/37-les-precieux-ridicules/

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/07/06/tunisie-du-5-7-2013.html

 

06/07/2013

Tunisie du 5 - 7 - 2013

islam, iran, maghreb, athéisme, science, culture, religion, sport, cinéma, école, éducation nationale, société, fascisme, politique

Habiba Ghribi : première tunisienne médaillée olympique

Les islamistes au pouvoir et les salafistes ont détesté voir Habiba Ghribi triomphante, parce que '' fruit honteux '' de l’œuvre de Bourguiba

 

Inconscience ! ?

« LA FRANCE SAIT QUE L’ISLAM ET LA DÉMOCRATIE SONT COMPATIBLES ! » - Déclaration du Président François Hollande devant l'Assemblée Constituante de la Tunisie

Avec les gouvernants de notre pays, issus des droites ou des gauches, les mots perdent tout leur sens

En revanche dire : ( je résume ), que les luttes féministes sont une spécificité de la Tunisie avec un impact dans le monde arabe, oui, là, c'est exact

Sinon, hormis ce point extrêmement positif les laïcs et les féministes sont encore loin d'obtenir un État de droit respectueux de la conscience des uns et des autres

 

La '' Démocratie '' sans les libertés individuelles ce n'est pas la démocratie : c'est l'islam

 

Définition de la démocratie :

Un État de Droit qui soutien à travers ses lois, la liberté de ne pas croire ou de croire, l'égalité femme-homme, le droit de se marier ou non, la liberté sexuelle en dehors de toute obligation de mariage pour les femmes et les hommes, voilà pour l'essentiel de la liberté individuelle

( Politique : la liberté d'expression, le pluralisme, …)

Dans l'actualité ce ne sont que quart ou moitié de démocratie dans les pays musulmans y compris la Tunisie actuelle

 

Brève :

En Égypte : Les laïcs, dont les incroyants doivent s’entendre pour jeter les base d’une réelle démocratie

Quand un élu à la Présidence doit jurer sur la bible ( ou tout autre livre '' sacré '' ) avant d'entamer l'exercice de son mandat ( entre-autres, aux États-Unis ), il n'est pas, ni lui ni son pays qualifié pour parler de démocratie et encore moins de laïcité

 

Crab - 6 Juillet 2013

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/06/24/statut-de-la-femme.html

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/07/01/la-loi-islamique.html

 

 

 

05/07/2013

La haine islamique du corps

islam,iran,maghreb,athéisme,science,culture,religion,sport,cinéma,école,éducation nationale,société,fascisme,politique

Extrait de presse :

Elham Asghari, nageuse de 32 ans, affirme avoir battu un record de natation en mer. Le 11 juin, durant huit heures d'affilée, elle a nagé 20 km dans la mer Caspienne, au Nord de l’Iran, dans une zone réservée aux femmes et en présence d'un représentant de la Fédération de natation, rapporte Le Monde.fr.

 

Une sous-ministre, ce sous-titre, déjà, prête à rire, lui a fait savoir que son record ne sera pas enregistré, au prétexte que sa tenue n'est pas conforme à la sharia

Des millions d'iraniens sur facebook la soutienne, et la nageuse assure : « qu'elle ne renoncera pas malgré les règles mensongères. « '' La natation n’est pas réservée aux hommes. Nous les femmes, nous pouvons le faire aussi ! '' »

 

C'est d'une tristesse incommensurable ou ahurissant que des femmes soient obligées de tenir de tels propos sans pouvoir sainement exercer un sport ;

affligeant de voir que certaines d'entre-elles, au lieu d'être solidaires, se voilent de la tête au pied cédant ainsi en se soumettant aux idées de la peur de la femme, fantasmée dans ce pays et un peu partout, dans le '' monde islamique '' par beaucoup trop d'hommes ennemis de l'égalité femme-homme

En France, la haine du corps de la femme [ ou du corps de façon plus générale ] subsiste encore, entretenue par quelques idéologues trop encore soutenus par une petite partie des catholiques, mais encore plus fortement par les islamistes ;

pour ces derniers parmi les plus extrémistes, d'aller jusqu'à trouver '' légitimes '' d'affubler les femmes de toutes sortes de voiles quand ce n'est pas de les couvrir de la tête au pieds d'une sorte de suaire des plus mortifère

Crab - 5 Juillet 2013

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/wallada-de-cordoue-de-et-de-l-ante-islam/

 

 

 

03/07/2013

Religions - Sources de toutes les discriminations

religions,islam,chrétienté,églises,frères musulmans,salafistes,fanatisme religieux,athéisme,féminisme,science,France,Maghreb,Égypte,Iran,pays du Golfe,politique,culture,société

Ayann Hirsi Ali

 

Les religions monothéistes, ai-je souvent dû l'écrire sacralisent l'inégalité hommes-femmes, exemple ( le pire texte parmi les monothéismes ) :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

L'égalité femme-homme ne peut s'obtenir qu'en se détournant des religions car elles ne sont pas réformables, les textes sont ce qu'ils sont et ce qui est gravissime, ont pour défendeurs une majorité parmi les hommes

Bien sûr des femmes adhèrent à ces idéologies sources de toutes les discriminations, mais nul ne peut ignorer que l'endoctrinement des enfants dans une religion sacralisant le patriarcat peu après leurs naissances y est pour quelque chose ;

Prétendre porter '' volontairement '' n'importe lequel des voiles ou burqa est le fait de femmes sous-servitude, c'est '' vivre '' sous le regard du clan, mais aussi, c'est imposer du dieu ou de son dieu aux incroyants d'une part et d'une manière générale, dans notre pays, aux autres populations non concernées par la religion

D'où, le redire une fois de plus, de peaufiner la loi pour interdire les signes ostensibles religieux dans les entreprises, car nul n'est obligé de supporter des gens qui affichent à longueur de journées du dieu ou de son dieu dans le plus grand mépris ( plus particulièrement ) de la conscience des incroyants

L'esprit des Lumières, la source originelle '' des droits de l'homme '' il convient d'y ajouter '' les droits de la femmes ( féminisme universel ) '' et non de chercher quelques quelques lumières dans des textes ( religions ) rédigés par des hommes, sur mesure pour les hommes

C'est caricatural de chercher des lumières dans l'islam quand dans le coran aucune sourate ne s'adresse à la femme, redire, ici, une fois de plus que le coran parle des femmes à la troisième personne et génère cette volonté politique phallocrate de destruction de l'identité de la femme pour mieux lui dénier tout droit à la parole et surtout lui interdire de choisir, ce qui donne raison au Femen quand elles disent haut et fort : « mon corps n'est l'honneur de personne »

http://crab.painter.free.fr/videos/forum%20women.mp4

Rappeler, pour ne pas les oublier, que les institutionnels ( ou chefs ) parmi les catholiques persistent à nier ( entre-autres l'homophobie ) les '' droits de la femmes '' et qu'il en sera ainsi aussi longtemps qu'au frais du contribuable ils disposeront du détournement de fonds publics pour endoctriner les enfants dans leurs écoles confessionnelles ou dans le cadre du Concordat en Meurthe-Mosellan

Malgré le déni des chantres du relativisme culturel ( voire islamophiles ) les sociétés où l’inégalité, la violence et l’injustice frappent encore si largement les femmes sont majoritairement des pays ou les musulmans sont majoritaire

Allant à l'encontre des lois et valeurs des pays démocratiques reconnaissant aux femmes leurs droits, y compris dans certains quartiers de nos villes, notre pays fait preuve de laxisme depuis trop longtemps, et il faut par la mise en œuvre de politiques publiques fermes mettre un terme à cette '' culture '' inégalitaire dans les plus brefs délais

Dans l'actualité les conséquence de l'inégalité se traduit par une « féminisation de la pauvreté » qui trouve son origine pas seulement dû à ce que l'on désigne par la crise économique, car les discriminations sexuelles existaient avant la récession, mais pour des raisons '' purement phallocrates '', la femme était complémentaire de l'homme ce qui sous entendait la rémunération d'un travail d'appoint ou de rester à la maison

J'écris '' était complémentaire de l'homme '' car c'est la principale avancée obtenue par le féminisme universel, en France, d'avoir démontrer que la femme n'est pas complémentaire de l'homme mais son égale, et c'est seulement depuis bientôt près de vingt ans que des organisations musulmanes tentent de faire régresser le statut de la femme en s'inspirant des textes du coran pour cantonner des femmes dites '' musulmanes '' à la maison sous le regard attendri des chefs judéo-chrétiens qui ne demandent pas autre chose ( comme disait un certains évêque dont j'ai oublié le nom « c'est le retour de dieu en France, grâce à nos frères musulmans » )

C'est soutenir la lutte contre l'athéophobie, celles des laïcs et de tous ceux qui revendiquent la liberté individuelle partout dans le monde de condamner sans réserves les religions - il n'existent aucun textes sacrés, il n'y a que des idéologies phallocrates que l'on nomment religions - ni de lieux sacrés, mais exclusivement des prisons '' de dieu '' pour les femmes insoumises

Aujourd'hui madame Najat Vallaud-Belkacem ministre du droits des femmes présente ce mercredi son projet de loi visant à combattre les inégalités persistantes entre hommes et femmes dans les sphères privée, professionnelle et publique

Attendons de pouvoir lire le projet...

Crab - 3 Juillet 2013

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/07/01/la-loi-islamique.html

 

Brève :

En Égypte, Les égyptiens laïcs aux environs de dix sept heures, ce jour, avec l'aide de l'armée, ont entrepris de mettre fin aux activités obscurantistes des frères musulmans en obtenant la dépose d'un président dont l'esprit sectaire était devenu insupportable pour au moins la moitié de la population