Crab2ddcc

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2015

La liberté d’expression en cause

laurent-salles.jpg

 

Fous de dieu : quelle réponse ?

La laïcité, certes, est un élément de la réponse aux fanatismes :

pour les chantres du relativisme culturel, accuser, ce qui est un comble, de racisme les penseurs ou caricaturistes qui se livrent à la critique athée des religions sous le couvert du '' respect des religions '' ;

le délire de ces faux laïcs qui masquent mal leur islamophilie atteint des sommets dès qu'une personne entreprend de déconstruire l'infantile et égoïste coran, sans nul doute le plus phallocrate des « textes sacrés » ;

à longueur de pages l'exemple à la perfection du refus de l'altérité dont on ne compte plus les contenus d'une moralité des plus nauséabondes, racistes, sexistes et guerriers :

les rares sourates ou versets relativement non-violents ( moins d'un quart du coran ) aux même titre que toutes les autres sourates, sont des injonctions : traitent le musulman en mineur, ce qui place ce « texte sacré » aux antipodes des modes de pensées humanistes des philosophes et tragédiens de l'antiquité grecque

 

Les philosophes et tragédiens s'appliquaient à la recherche de '' vérités '' sans qu'il ne s'agisse pour eux, et en aucun cas, d'injonctions ou d'asséner des vérités à tout un chacun comme si les gens n'étaient pas capables de penser ( fait ceci - fait cela - dit ceci ou cela fait de la mahométane une religion de l'irresponsabilité )

 

Qui, dans ce pays, ne respecte pas la laïcité ?

À présent dans le plus grand mépris des fondements de notre pays, longtemps après Jospin, une fois encore le ministère de l'Éducation nationale reproduit la même erreur, on laisse l'école affronter, seule, les atteintes multiples, diversifiées et violentes contre la laïcité

 

Ce n’est pas à l’école de s’adapter aux cultures, aux différences, dans l'actualité la plus récente au lieu d'appliquer la laïcité, la décision, de la ministre de l'éducation Nadia Vallaud-Belkacem, d'autoriser les femmes qui encadrent les sorties scolaires à être enfoulardées marque son refus de tenir compte qu'une accompagnatrice accompagne les enfants des autres

 

[ " L’État chez lui, l’Église chez elle " - Victor Hugo - ]

Il faut appliquer la laïcité, sinon, entre-autres exemples d'atteintes au principe de séparation de l’Église et de l’État, c'est laisser prospérer le fanatisme que de demander à l'État de former des imams, c'est aux organisations musulmanes de le faire et à leur frais

 

La gauche génère une islamophilie forcenée ( sans être nouvelle), pas seulement en liaison avec le comportement infantile, traître et lâche des activistes de la '' flottille pour Gaza '', incapables de faire preuve de courage pour s'attaquer au Hamas qui ne cesse de bombarder Israël et de dénoncer les djihadistes qui menacent toutes les populations de la région, plus particulièrement, les populations kurdes ;

il faut rappeler, ici, pour comprendre le comportement d'une grande partie des gauches, ce que Proudhon disait : «  le juif est l'ennemi du genre humain. Il faut renvoyer cette race en Asie ou l'exterminer...Par le fer, par le feu ou l'expulsion il faut que juif disparaisse »

 

Une grande composante de la gauche laxiste, en partie carrément lâche, pro-palestinienne ou islamo-gauchiste, plus prompte à parler '' d'islamophobie '', ose placer sur le même plan les imbéciles inscriptions observées sur les murs des mosquées avec l'hostilité au quotidien : les insultes, les agressions physiques et les assassinats de nos compatriotes juifs ( femmes et hommes ) par des individus qui majoritairement s'appuient sur les sourates guerrières et antijuifs figurant dans l'antidémocratique ou déshumanisant coran publié et diffusé sans être préfacé sous la forme d'un avertissement à l'attention des jeunes lecteurs et l'on fait semblant de découvrir la recrudescence de l'antisémitisme

 

Dans le cadre de l'enseignement du fait religieux à l'école, est-ce que seront citées ces deux « sublimes sourates »emblématiques de la religion musulmane :

" 38. Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises ; elles conservent soigneusement pendant l'absence de leurs maris ce que Dieu a ordonné de conserver intact. Vous réprimanderez celles dont vous avez à craindre l'innobéissance; vous les reléguerez dans des lits à part, vous les battrez ; mais aussitôt qu'elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand." - Kasimirski, GF-Flammarion, 1970

 

'' 34. …/...Celles de qui vous craignez l'insoumission, faites-leur la morale, désertez leur couche, corrigez-les. Mais une fois ramenées à l'obéissance, ne leur cherchez pas prétexte. Dieu est Auguste et Grand." Source - Jacques Berque, Albin Michel, 1995

 

Les élèves, dans cadre des cours de sensibilisation à la laïcité, seront-ils informés que dans les pays où les musulmans sont majoritaire les incroyants, les apostats sont emprisonnés ou assassinés, que l'abaissement du statut des femmes, plus ou moins abaissé, est une règle incontournable, sans compter les mariages forcés et les crimes d'honneurs dont les jeunes femmes font les frais ?

 

Morale de l'histoire : Comment enseigner le fait religieux sans la critique athée des religions, dont notamment la critique de la plus phallocrate d'entre-elles ?

Le monde irait beaucoup mieux sans ces idéologies religieuses, le dogme religieux de toutes façons est une dictature( dont le stalinisme vaut religions ), elles sont autant de formes de domination de la pensée qui finissent toujours, à un moment ou à un autre, par s'extérioriser par la violence, par le terrorisme, par le meurtre ;

pour faire réfléchir les écoliers ou les collégiens, leur permettre ( c'est lamission de l'Éducation nationale ), d'acquérir la liberté de penser, il n'y à guère d'autres choix que de programmer l'enseignement du fait athée à l'école, pour développer un enseignement critique du fait religieux - - - Crab 27 Janvier 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/recidive-anti-laique.html

°

Les diktats musulmans

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 



 

23/01/2015

Récidive anti-laïque

11janvier-l_immense-defi-lance-aux-politiques.jpg

L'esprit laïque du 11 Janvier 2015

°

Laïcité

Hier soir, sur France2, Najat Vallaud-Belkacem récidivait, affichait son mépris de la conscience des enfants en refusant d'admettre que lors des sorties scolaires, une accompagnatrice enfoulardée fait du prosélytisme : enfoulardée, elle impose du dieu et de son dieu aux enfants des autres

 

Sexisme : porter l'impudique voile islamique, qui fait de la femme un objet sexuel, lors des sorties scolaires revient à banalisez ce qui constitue l’étendard de la domination masculine et de l’intégrisme religieux et, pire encore, c'est [ aussi ] séparer cette nouvelle revendication de son contexte

 

La philosophe Catherine Kintzler souligne a raison qu’il nous faut comprendre " Pourquoi une maman reste une maman lorsqu’elle vient à un rendez-vous avec un professeur dans une école publique, et pourquoi elle cesse momentanément d’être une maman lorsqu’elle est temporairement chargée d’élèves qui, par définition, sont toujours les enfants d’autrui "

 

Najat Vallaud-Belkacem, assure vouloir lutter contre le " repli identitaire ", les " théories du complot ", la " défiance " à l'égard des médias traditionnels et le " péril du relativisme généralisé "

Très bien, dans cette perspective une des premières mesures à décider c'est d'interdire le port des voiles islamiques symboles du pouvoir phallocrate puisque la république ne reconnaît pas l'inégalité entre femmes ni l'inégalité entre femmes et hommes

 

Quand la philosophie recherche des vérités, les infantiles et égoïstes religions décrètent

L'endoctrinement dans la croyance à une vie éternelle : un au-delà inventé de toute pièce, a pour effet, plus particulièrement dans le '' monde musulman '' ou l'exégèse de l'islam n'est toujours pas à l'ordre du jour, (quand ce n'est pas au nom du prophète),d'« autoriser », de « permettre »aux fous d'Allah d'emprisonner des athées, des apostats, donne un blanc seing aux '' martyrs '' pour assassiner qui ils veulent, où ils veulent quand ils veulent, laissant à Allah le soin de faire le tri

 

Noter que les '' on ne touche pas aux religions '' dans certains des pays du '' rêve islamique '' s'empressent de brûler des églises

 

Les religionssont une offense, une insulte à l'intelligence : ellesprétendent dire à tous et à toutes commentse comporter, c'est l'invention purement idéologique d'un déterminisme permettant d'emblée aux '' gardiens de la religion ''dedéfinirles personnes incapables de penser ce qu'elles veulent faire de leur vie propre et en harmonie avec la collectivité

 

Piqûre de rappel : la ridicule accusation d'islamophobie*1 dans la bouche de tous ceux qui ne reconnaissent pas la laïcité ( sans adjectif ) ni n'admettent, dans le cadre de la liberté d'expression, que la critique athée des religions, c'est la liberté d'interroger l'histoire et les sources

*1 : le concept d'islamophobie apparu à la fin des années 1970 fut d’abord une arme à la fois rhétorique et politique utilisée par les mollahs iraniens contre les musulmanes libérales qui refusaient de se voiler, puis quelques années plus tard par les milices de Khomeiny, lors de la publication des " Versets sataniques " de Salman Rushdie, visé par une fatwa

Crab 23 Janvier 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/12/sorties-scolaires.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/sorties-scolaires/

°

Autres articles : BIBLIOTHEQUE MEDICIS

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=BIBLIOTHEQUE+MEDICIS

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/bibliotheque-medicis/

 



 

22/01/2015

La politique de l'excuse

Albert_Einstein, athéophobie, Aymeric_Carron, Changelejeu, Charlie_hebdo, Claude_Askolovitch, Crab, Edwy_Plenel, France, islam, islamophobie, Laïcité, michel_onfray, Nadia_Vallaud_Belkacem, T._Ramadan

Aymeric Ramadan ( Aymeric Carron) et Tarik Plenel ( Edwy Plenel )

°

Contre la communauté des citoyens sévit la politique de l'excuse, émanant le plus souvent des gauches, ( ce qui ne dédouane pas les droites de leur travers en matière de laïcité ), marqueur d'un refus aveugle de nommer les déviances islamiques ;

dans la société civile( entre autres personnalités très médiatisées) à travers un discours généré par Tarik Plenel ( Edwy Edwy ) ou un Aymeric Ramadan ( Aymeric Carron ) mécaniquement participent à faire accroire cette ineptie que la pauvreté, les « discriminations » serait la cause principale de la violence ou de la radicalisation islamique

 

Hors nous savons depuis toujours que les extrémistes et terroristes puisent ou prélèvent dans le coran, se réfèrent à la vie d'un chef de tribu guerrier et barbare ( Mahomet, qui n'hésitait pas à faire décapiter ses opposants ) pour justifier le « droit » d'égorger, de torturer pour in fine imposer la sharia par la terreur

 

La cause de la violence c'est l'inculture à travers le prisme de la religion

Dans notre pays les causes de la violence, les actes terroristes sont de toute évidence la conséquence d'un niveau d'inculture des protagonistes en expansion constante depuis les années 80 où durant ces périodes fut prôné le différencialisme mis en place essentiellement pour des raisons de clientélisme profitant plus largement aux gauches qu'aux droites ;

dans les faits, plus de trente ans de politiques publiques politiciennes, électoralistes, clientélistes contre la laïcité : pendant que les gauches allaient voir l'anti français P. Boniface et Terra Nova, les droites rencontraient ce qu'il y a de pire chez les islamistes les '' frères musulmans '' dont la marque de fabrique est de placer leur dieu au-dessus de la démocratie, au-dessus de la laïcité contre la citoyenneté

 

La république une et indivisible conformément à la '' Déclarations des droits de l'homme et du citoyen '' de 1789

La communauté des citoyens s'inscrit dans la tradition philosophique et humaniste des Lumières, s'appuie sur un ensemble de droits naturels individuels et les conditions de leur mise en œuvre, les convictions ou croyances intimes ne priment pas « la loi étant l'expression de la volonté générale », la république assure le renouvellement et la pérennisation des valeurs humanistes en les inscrivant dans sa Constitution

 

Renouer avec ces principes fondateurs pour en Alsace Lorraine, de toute urgence abroger le '' délit de blasphème '', abroger le Concordat, cesser de subventionner des écoles confessionnelles, dans l'objectif républicain de replacer la laïcité au centre de la vie de tous les français et françaises

 

Le gouvernement à travers son Premier ministre, sans le dire explicitement ( clientélisme oblige ), semble comprendre que le déplorable renouveau de l'antisémitisme dans notre pays est dû pour la plus grande part à une majorité*1issue des milieux musulmans

( *1 : pour vérifier, il suffit dans la rue de « laisser traîner ses oreilles » )

 

Manuel Valls dans son discours, du 13 janvier, à l’Assemblée : « Il y a un antisémitisme dit historique, remontant du fond des siècles. Mais il y a surtout ce nouvel antisémitisme qui est né dans nos quartiers (…). Sur fond de détestation de l’État d’Israël. Et qui prône la haine du juif et de tous les juifs. » « Il faut le dire, il faut poser les mots pour combattre cet antisémitisme inacceptable. »

 

Piqûre de rappel : La critique athée de l'islam, c'est la liberté d’interroger l’histoire et les sources

Respecter les religions, c'est avoir peur de la religion, la critique athée des religions est un rire opposable à l'obscurantisme

 

De « bonnes âmes », s'arrogent le droit de parler au nom de tous les français musulmans ( rappel : les arabes ou les noirs, ne sont pas tous croyants ni tous musulmans ), prétendent, rabâchent à longueurs d'années ou chaque fois que dans l'actualité survient un fait terroriste que les musulmans, dans notre pays, sont une population stigmatisée quand ce sont des français juifs que l'on assassinent parce qu'ils sont juifs, mais aussi les antiracistes Charlie - mais, voilà pour la plus-part de ces faux-culs ce n'est pas évident, pour les autres grenouilles de bénitiers ou chantres du relativisme culturel ou du différencialisme, publier Charlie serait irresponsable, le lire serait dangereux, sans doute serait-il plus louable, préférable de lire le raciste et sexiste coran l'expression d'une religion de paix et d'amour, le plus grand de tous des « textes sacrés », fin du fin à un niveau jamais atteint auparavant dans les autres monothéisme de l'acceptation de l'altérité – je préfère en RIRE - Crab 22 Janvier 2015

 

Suites, sur le même sujet :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search/label/11_Janvier

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/11_janvier

°

Autres...

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/nouvelles-du-club-des-petits-lapins.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/21/nouvelles-du-club-des-petits-lapins-5540883.html

 



 

 

21/01/2015

Nouvelles du Club des Petits Lapins

pape François.png

 

La famille vue par le pape François : Ne pas " se comporter comme des lapins ''

Dans l’avion de retour des Philippines, le pape évoquait la contraception ( sans explicitement la nommer ), ni préciser les méthodes " Certains pensent que pour être de bons catholiques, il faut se comporter comme des lapins, mais ce n’est pas le cas "

Contrairement à ce que dit François le pape du Club des Petits Lapins, pour '' reproduire responsable '' il est indiscutablement préférable de recourir à la contraception

Sur la religion le patron du Club des Petits Lapins insiste, je le cite :" on ne peut pas provoquer, on ne peut pas insulter la foi des autres. Il y a une limite. Chaque religion a sa dignité. Avec la liberté d'expression, il y a des limites ". Fin de citation

 

La critique athée d'une religion ou de n'importe quel « texte sacré », ce n'est pas insulter ni une ni des personnes ;

ceci dit, il est bon [ ici ] de rappeler que le blasphème concerne exclusivement les religieux mais en aucun cas les athées

 

Auparavant le pape du Club des Petits Lapins avait déclaré, je cite : " que l'on ne peut pas tuer au nom de la religion, mais que l'on ne peut pas non plus jouer avec la religion. On ne peut pas se moquer de la religion. Elle relève de la dignité ". justifiant par là la colère mortifère et meurtrière des fous de dieu, encourageant de fait le terrorisme en omettant d'ajouter que la critique athée de la religion relève [ elle aussi ] de la dignité

 

Rire de la religion est [ aussi ] le droit opposable à l'obscurantisme

Durant l'émission '' on n'est pas couché '' de samedi dernier s'opposaient Aymeric Ramadan ( dit Carron ) et Michel Onfray sur la signification de sourates haineuses figurant dans le coran rapportées à d'autres recensées plus « tolérantes » ;

à mon sens, il aurait été bienvenu, sur l'ensemble du texte, de préciser que 63 % des sourates, ( sans compter les sourates sexistes ), sont des incitations à la haine de l'autre - donc ne pas se contenter de faire observer que, au nom d'Allah, de nombreux versets appellent à massacrer, à égorger les juifs, mais aussi d'autres populations non-musulmanes

 

Dommage qu'il ne se fût pas dit, par l'un ou par l'autre des deux débatteurs, que les versets qualifiés de « tolérants » ne peuvent s'élever au même niveau de la pensée humaniste des philosophes ou Tragédiens lègue de la Grèce Antique, pour l'essentiel, à partir du 5e siècle avant notre ère, dont Leucippe ( ...on n'est pas sûr qu'il ne fut pas une femme ) *1, Aristippe de Cyrène, Démocrite, Épicure, Ésope, etc.

*1 : « Il estimait que toutes les choses sont illimitées et se transforment mutuellement les unes dans les autres, et que l'univers est à la fois vide et rempli de corps. » ( Diogène Laërce, IX, 30 )

 

J'étais mort de rire quand fut cité le verset '' point de contrainte en religion '' présenté, par Aymeric Ramadan ( dit Carron ), comme emblématique de la tolérance dans le coran, dans la mesure ou ce verset ne propose pas autre chose que «  si tu n'a pas le temps de faire tes prières à 15 Heures, fait un rattrapage à 17 Heures » ;

cette injonction n'est, et en aucun cas, un appel à tolérer la présence, encore moins de coexister avec des athées, des juifs, des apostats,des polythéistes, des homosexuels - ect. ect.

 

La critique athée de l'islam, c'est la liberté d’interroger l’histoire et les sources

C'est devenu de plus en plus insupportable, pour la plupart des françaises et des français d'entendre, dans des médias,pratiquement noyautés par des faux laïcs bornés dans leurs refus de nommer le réel, rabâcher, bêler que cela stigmatise les musulmans chaque fois que l'on entreprend de démontrer que le coran ( rien de plus qu'un texte infantile et égoïste ) prône, au nom d'Allah, l'abaissement du statut des femmes, et qualifie qualitativement les violences, les actes terroristes les plus effrayants - - - Crab 21 Janvier 2015

 

Suites, déroulés des derniers billets :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search/label/11_Janvier

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/11_janvier

 



 

20/01/2015

École et laïcité

11_janvier,albert_einstein,athéophobie,aymeric_carron,changelejeu,charlie_hebdo,claude_askolovitch,crab,edwy_plenel,france,nadia_vallaud_belkacem,islam,islamophobie,laïcité,michel_onfray,t._ramadan

Reconquête des territoires perdus de la République

Najat Vallaud-Belkacem veut développer « la pédagogie de la laïcité », car « cela ne suffit pas d'afficher une charte dans les établissements ». La mise en œuvre d'une véritable politique éducative de la laïcité «est encore globalement insuffisante », dénonçait la Direction générale de l'enseignement scolaire ( Dgesco ) en avril 2014

 

S'en est vraiment plus qu'assez de donner de l'importance aux fous de dieu

L'enseignement laïque du fait religieux doit être renforcé, avec « un effort massif de formation continue des enseignants », annonce Najat Vallaud-Belkacem qui entend renforcer le sentiment d'appartenance nationale, sans, etc'est inacceptable, prévoir à l'école l'enseignement du fait athée quand 40 % des françaises et des français sont athées, ni évoquer les agnostiques et les déistes sans confessions, trois composantes de la population constituant un ensemble majoritaire dans notre pays

 

Athée, il m'est arrivé dans le cadre de mon activité professionnelle ( entre autres ) de restaurer des églises rurales, en privé d'assister en tant que mélomane à de nombreux concerts dans divers édifices religieux partout en France ou à l'étranger, je n'ai rien contre l'organisation de visites organisée par l'école laïque de tout lieux de cultes judéo-chrétiens ou musulmans sous réserve que pour les édifices islamiques l'on n'impose pas, pour y entrer, aux fillettes et aux enseignantes le port du voile

 

« Le déficit de formation de beaucoup d'enseignants sur la thématique de la laïcité serait un premier obstacle. »

Eh bien non, le véritable obstacle c'est l'enseignement du fait religieux, dans les cours d'histoire à l'école et de philosophie au collège, sans enseigner le fait athée : raconter Platon et Aristote sans évoquer Démocrite et Épicure ne dérange pas vraiment ce joli monde chargé de rédiger les programmes d'histoire et de philosophie ni très probablement la ministre puisque le porter à connaissance des élèves de l'athéisme, de l'agnosticisme et du déisme sans confessions est totalement absent de son discours sur la laïcité, quand le principe même de la laïcité, c'est de placer sur la même ligne toutes les convictions de toutes les population de notre pays

 

La cause de la violence, c'est l'inculture

Dans le cadre de l'enseignement de la laïcité, c'est aussi de rappeler que dans de nombreux pays les athées, les apostats sont condamnés à mort ou emprisonnés - sans hésiter à les nommer quand les élèves le demande, car la république laïque c'est le respect de la liberté de conscience et de la liberté d'expression sans lesquelles le '' vivre ensemble '' n'est qu'une fadaise et une menace pour nos lois civiles

En un mot, à l'école : ni Tarik Plenel, ni Aymeric Ramadan - - - Crab 20/01/2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/terrorisme-republique-laique.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/19/terrorisme-republique-laique-5539435.html

 



 

19/01/2015

Terrorisme et république laïque

11_Janvier, Albert_Einstein, athéophobie, Aymeric_Carron, Changelejeu, Charlie_hebdo, Claude_Askolovitch, Crab, Edwy_Plenel, France, Hervé_Morin, islam, islamophobie, Laïcité, Michel_Onfray, T._Ramadan

 

« A chaque fois que nous dessinons Mahomet, à chaque fois que nous dessinons un prophète, à chaque fois que nous dessinons Dieu, nous défendons la liberté de conscience, nous disons que Dieu ne doit pas être un personnage politique, il ne doit pas être un personnage public, il doit être un personnage intime [...] Ce que nous défendons, c'est la liberté d'expression et c'est la liberté de conscience, qui ne doivent pas être un discours politique [...] Si la foi, si le discours religieux descend de la politique, il devient un discours totalitaire [...] c'est de ça que nous préserve la laïcité. » - Gérard Biard ( rédacteur en chef de Charlie hebdo )

°

Réponse aux lecteurs :

à plusieurs reprises j'ai exprimé que je partage l'analyse athée des « textes sacrés » mais pas en totalité les analyses politiques de Michel Onfray

Les terroristes n'ont pas attendu les guerres en Afghanistan, en Irak , Libye, au Mali ou contre l'État islamique pour un 11 septembre attaquer les États-Unis ni pour, entre tribus, s'entre-tuer depuis le 7e siècle

Justifier le terrorisme, ( assassiner des civils, plus particulièrement des juifs, des penseurs ou des caricaturistes... ), par les guerres, ( certaines justifiées, d'autres totalement injustifiées notamment contre l'Irak ou la Libye ), c'est ne pas tenir compte de deux choses :

la première est de comprendre que les islamistes se reconnaissent dans la communauté musulmane* ( umma ), qu'ils la place partout dans le monde au-dessus des lois civiles - donc ne reconnaissent pas dans un pays ni la démocratie ni la république laïque* ( *sans dieu ), dont ils visent à échéance la destruction politique ;

en second, en dehors du coran rien ne sauraient à mes yeux justifier le terrorisme ni son extension – en effet, les islamistes et terroristes trouvent sans difficultés dans le coran* toute les justifications qui leur permettent de massacrer, d'égorger, d'imposer par la force ou toutes autres voies de faits leur religion (* 63 % des versets ou sourates sont des incitations à la haine des non-musulmans – refus de l'altérité - sans compter les sourates sexistes )

Laissons partir les jihadistes de plus 18ans, simplement prévenir qu'en cas de retour ils écoperont 10 ans de prison pour trahison

En revanche je considère depuis bientôt près de trois ans que la solution au conflit du Moyen-Orient passe par la création d'une confédération laïque avec Jérusalem pour capitale regroupant Israël et la Cisjordanie dans la mesure ou juifs et arabes ont ni plus ni moins de droits sur cette région – solution politique, certes, j'en conviens, irrecevable aussi longtemps que Gaza sera dirigé par les terroristes du Hamas -

 

À Tunis des personnes de toutes confessions se sont rassemblées fraternellement devant la synagogue pour honorer le courage du jeune juif assassiné dans l'hyper casher à Paris ; j'aimerais que ces gens capables de tolérance récidivent devant la présidence tunisienne pour exiger la libération de l'athée Jabeur Mejri toujours emprisonné pour son athéisme

 

En France, supposer que des jeunes désœuvrés dans les banlieues sombrent « naturellement » dans l'islamisme pensant y gagner un supplément d'âme, c'est méconnaître que la notion d'appartenance à une communauté est inculquée dès la naissance dans un milieu ou la règle est d'apprendre aux enfants '' quoi penser '' et non en réfléchissant, avec eux, à '' comment penser '' sur les questions que les enfants posent naturellement à leurs parents, mais au contraire, dans ce '' monde là '', il est pris un soin pervers à faire de sorte qu'ils ne puissent se référer à leurs propres expériences pour les formater en référence aux expériences des autres ou ce qui revient au même de les endoctriner dans la religion

 

Entendu à la grande mosquée de Paris :

Il suffit de lire l'article [ À la grande mosquée les futurs imams « vident leur sac » ] publié dans M Société ( daté du 17/01/2015 ) pour se rendre compte du niveau effarant d'inculture de ces futurs imams :

Extraits : [ …/... ]

Parmi les formules qui reviennent, le « deux poids deux mesures » qui n’en finit pas de frapper les musulmans de France. Par exemple quand « l’antisémitisme est interdit », explique l’un d’eux, mais pas l’islamophobie.
[ …/... ]

 

Au premier rang de la petite salle de l’institut de théologie, un vieil homme à bonnet blanc ronge son frein. Il ne croit pas à la version des médias. « Le scénario, il est préparé d’avance » par d’autres, lâche-t-il, péremptoire, en français et en arabe. C’est pas ce qu’on a dit, on n’a pas vu leurs visages, c’est la preuve à cent pour cent », bougonne-t-il quatre ou cinq fois. « Ils sont à l’institut médico-légal », rétorque le professeur, qui le presse : « C’est qui alors ? » Pas de réponse.

 

Une femme s’engouffre dans la brèche. « Ce journal était au bord de la faillite, il y a beaucoup de musulmans en France, on a provoqué un événement… »

 

11_janvier,albert_einstein,athéophobie,aymeric_carron,changelejeu,charlie_hebdo,claude_askolovitch,crab,edwy_plenel,france,hervé_morin,islam,islamophobie,laïcité,michel_onfray,t._ramadan

 

 

   Sur la UNE proprement un autre dit :« Le  turban, il n’est pas saint, il en dit long… », risque-t-il. « Pour les clairvoyants, on voit un sexe d’homme, sur le turban. Et sur le visage… C’est comme un sexe de femme. Fin des extraits

  

 Pas vraiment de quoi se formaliser, c'est là toute la finesse, l'intelligence du dessin, Mahomet était fort probablement une tête de nœud

°

Pour reprendre les mots doux de certains parmi les personnes qui ont l'amabilité de me faire part de leurs observations, je me contrefiche des accusations de racisme, de néo-colonisateur, j'en passe et des meilleures

 

En France, depuis plus de trente ans, sont négligés les assauts théocratiques contre la laïcité

Il est grand temps d'y remédier, n'en déplaise à ces « belles âmes », je persiste et signe, ma position est féministe :le port des voiles islamiques sont les marqueurs de l'inégalité entre femmes et de l'inégalité entre femmes et hommes - le port des voiles islamiques devrait, sans réserve, être interdit dans notre pays * : non seulement de plus en plus des fillettes sont enfoulardées quand de nombreuses femmes s'en affublent par peur des représailles1

*1 mettre un terme aux clientélisme dans les municipalités : aucun repas religieux dans les cantines scolaires - aucun signes ostensibles religieux dans les entreprises, (on n'impose pas du dieu ou de son dieu à ses collègues de travail) - aucun horaires spéciaux dans les piscines - interdire l'abattage rituel - aucune contestation métaphysique des savoirs enseignés à l'école ( Shoah – Évolution, par exemple )ne doit plus être tolérée sans que ne soient pris des sanctions à l'encontre d'élèves interrompant les cours, pour tenter de faire prévaloir des croyances générées parle milieu familial, ceci participera à restaurer l'autorité des profs, ect.

 

C'était le sens du 11 Janvier dernier, la laïcité doit être appliquée en refusant fermement tous les arrangements ou tous les accommodements réclamés par les islamistes ou autres mouvements religieux sur l'ensemble des territoires de la république - mettre un terme aux assauts théocratiques qui sur le fond n'ont pas d'autre finalité que de nuire à la liberté

 

En résumé :

Humanisme : je ne choisis pas Voltaire ni Sade mais Jean Meslier et Émilie du Châtelet

 

République féminisme inclus : je ne choisis pas Robespierre mais Olympe de Gouges

 

Féminisme universel et laïcité : je ne choisis pas Edwy Plenel ( dit : Tarik Plenel ) ni Aymeric Carron ( dit : Aymeric Ramadan ), mais Élisabeth Badinter et Henri Peña-Ruiz

 

Droits des femmes : je ne choisis pas Christine Boutin mais Simone Veil

 

Égalité des droits : je ne choisis pas Ludivine Rochelle mais Christiane Taubira

 

Je reconnais en totalité la critique athée des religions et une large part de la philosophie libertaire de Michel Onfray, mais pas ( dans l'actualité récente ) sa vision de la politique étrangère de la France

 

Respecter les religions, c'est avoir peur de la religion, la critique athée et féministe  des religions est un rire opposable à l'obscurantisme  - - - Crab 19 Janvier 2015

 

Déroulé des articles

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search/label/11_Janvier

 

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/11_janvier

 



 

 

17/01/2015

Le Phénix, toujours renaît de ses cendres

11_Janvier, Albert_Einstein, Michel_Onfray, athéophobie, Aymeric_Carron, Changelejeu, Charlie_hebdo, Claude_Askolovitch, Crab, Edwy_Plenel, France, Hervé_Morin, islam, islamophobie, Laïcité,  T._Ramadan

Gravure XVIIIe siècle, le Phénix renaît de ses cendres, BNF, Paris
La gravure représente la ronde des ânes autour d'un bûcher

de livres dont s'envole le phénix

 

°

 

Le moi profond, son esprit tel le Phénix sûr de son immortalité illustre parfaitement la qualité et la parenté de tous les Charlie présent, rassemblés le 11 Janvier dernier

Toutes et tous venus pour rappeler que la liberté d'expression ne se négocie pas, les cérémonies marquant l'enterrement des Charlie se sont déroulées dans une atmosphère ou régnait une ferveur tranquille reflet du refus de se laisser emporter par la peur, à comparer avec la fureur barbare des hordes qui se sont manifestées dans le pays esclavagiste de la Mauritanie musulmane qui vient de condamner dans la joie populaire un athée et deux militants anti esclavage à la prison

 

Je ne vois pas l'intérêt, déferlant dans la rue, devant les ambassades ou les églises, d'évoquer les habituels hurlements de haine émanant des fous de dieu, soutenus hypocritement par une masse d'individus parmi les soit-disant modérés ( '' genre ' on ne touche pas au religion sinon ''…) peuplant le '' monde acculturé '' des pays dominés par les musulmans

 

N'en déplaise aux T. Ramadan et consorts, ce sont bien essentiellement des musulmans qui créent le désordre dans notre pays

Il suffit de se rappeler les déclarations de Dalil Boubakeur qui estimait que Manuel Valls ne comprenait pas que la laïcité n'était pas adaptée à la religion musulmane pour comprendre que, devant, une fois de plus, un journaliste béat, des fanatiques puissent ( comme Tarik Ramadan ) venir expliquer sur une chaîne « d'information » non-stop, qu'il faut enseigner les religions à l'école tout en se gardant bien de proposer l'enseignement des modes de pensées de l'athéisme

 

L'élévation de l'esprit, l'équité, le génie, la créativité, au service du bien public ne dépend pas des religions, mais de l'enseignement ou de l'instruction

 

Dans les cours d'histoire, en primaire ou au collège, pourquoi mentionner Voltaire sans raconter l'humaniste Jean Meslier ?

 

Pourquoi évoquer la '' Terreur '' avec Robespierre sans citer la place dans la révolution qu'occupe la vraie républicaine, donc logiquement féministe Olympe de Gouges ?

Ect. Le 25/09/2014, j'écrivais :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/09/25/imperatix-5454860.html

 

Dans notre pays l’espace public appartient à tous les citoyens et ne se négocie pas entre « communautés » comme le réclament les organisations musulmanes ;

je le dis hautement, c'est le silence d'une grande partie des laïcs qui aujourd'hui n'est pas ou n'est plus représentatif de ce que pense ou veut pour notre société la majorité de nos compatriotes : c'est ce que les françaises et les français ont avec le sens de l'honneur rappelé le 11 Janvier dernier

 

Une grande partie de la classe politique, une partie de l'élite dans la société civile au nom d'un anti racisme dévoyé tente d'empêcher la critique du raciste ( entre autre antisémite ) et sexiste coran par peur de stigmatiser une population «  ex-immigrée » que l'on taxe bien trop rapidement de musulmane alors que chacun de nous connaît des arabes, des perses ou des africains noirs incroyants, agnostiques ou membres d'autres confessions

 

Exemple de ce qui est incompatible avec les valeurs républicaines :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

Crab 17 01 / 2015

 

Déroulés des articles :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/11_janvier

 

Dernières nouvelles :

Acculturés des musulmans menacent de brûler une église en Italie parce qu'il y ont découvert une peinture représentant Mahomet datant du XVe siècle

 

Monseigneur Dubost, ce matin sur Europe1: " Nous ne reconnaissons pas un vrai respect des religions ", dit-il, puis dans la foulée propose l'enseignement du fait religieux à l'école : sur ce sujet, comme tous les fous de dieu qui se précipitent sur les radios ou les plateaux de télévisions il se garde bien de proposer d'enseigner le fait athée

 



 

16/01/2015

Monothéismes et Laïcité

11_Janvier, Albert_Einstein, athéophobie, Aymeric_Carron, Changelejeu, Charlie_hebdo, Claude_Askolovitch, Crab, Edwy_Plenel, France, Hervé_Morin, islam, islamophobie, Laïcité, michel_onfray, monothéismes

 

Les monothéismes n'aiment pas les femmes

Dans la Genèse, en regardant au plus profond d'elle même Ève sût qu'il n'est rien de plus sacré que le bonheur sexuel vertigineusement au-dessus de tout ce que le Paradis pouvait lui proposer de mieux ;

peut-on dire, de ceux qui en ont fait, pour employer le vocabulaire de la religion une pécheresse, que ces individus sont sain d'esprit ?

 

La finaude Marie, probablement la plus subtile parmi les femmes aimeuse de son époque, afin d' éviter la lapidation pour adultère, fait croire à son entourage comptant parmi les plus crédules que sa grossesse était dû à ce que les chrétiens nomment le Saint Esprit

 

Citation : '' Il y a sept choses que Dieu déteste, et la première est un homme qui n'a pas de femme." Lu dans L'OBS, daté du 24/12/2014

Dans le genre « les belles phrases », l'exemple le plus abouti de négation de la vie, de la réalité des sexualités ou la meilleure façon, en tout cas la plus banale de prôner exclusivement une société hétérosexualisée pour finaliser la reproduction comme une fin en soi ou un idéal souverain* ( * nos distingués économistes applaudiront sur les plateaux de C dans l'air )

Vis à vis des femmes : pour le coran il est aisé de démontrer que c'est le texte le plus infantile et égoïste de tous les monothéistes

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

11_janvier,albert_einstein,athéophobie,aymeric_carron,changelejeu,charlie_hebdo,claude_askolovitch,crab,edwy_plenel,france,hervé_morin,islam,islamophobie,laïcité,michel_onfray,monothéismes

Le gouvernement entend replacer la laïcité au centre de l'école

Sans, abroger le Concordat ?

Sans, cesser de subventionner les écoles confessionnelles ?

Sans, dans les cours d'histoire enseigner le Fait athée ?

Selon France info, " La laïcité n’est pas l’ignorance des religions "- la rédaction oublie d'ajouter : ni le déni de l'athéisme, étonnant, non !

La laïcité ce n'est pas le respect des religions, elle place les convictions des incroyants et des croyants sur la même horizontale ce qui ouvre, dans notre société, en grand la porte aux débats d'idées sans lesquels nos lois ne seraient pas civiles

Exemple de loi civile : '' les droits des femmes '' : avant la loi, tous les chefs religieux, au nom de leur dieu, s'étaient tous prononcés contre la loi autorisant l'interruption volontaire d'une grossesse

Crab 16 Janvier 2015

 

 

 

15/01/2015

Je suis Charlie

0 Charlie Hebdo.jpg

 

Søren Juhl, dessinateur danois

 

°

 

Nous ne sommes pas tous Charlie

Hier soir, j'avais commencé par écrire : après la tuerie à Charlie hebdo, rien de nouveau émanant des politiques dont le phallocrate Erdogan ( entre-autres inepties dont il s'est fait la spécialité ) déclarait, il y a peu,  « La maternité est la seule carrière possible pour les femmes », ni pour les chefs religieux : pour eux le texte du coran et la vie guerrière du susdit prophète restent des livres sacrés demeurant pourtant inégalés exemplaires en matière d'offenses faites aux femmes, aux athées, aux juifs, aux homosexuels et à tous les non musulmans ;

ces indigestes textes racistes et sexistes restent le référentiel des classes dominantes dans les pays arabes, africains subsaharien, perse et j'en passe...pour bien d'autres régions hyper-islamisées

 

J'entends dire que le Président Hollande s'apprête à rendre hommage au monde arabe à l'institut du monde arabe à Paris : aura-t-il le courage de dénoncer l'islamisme dont la justice tunisienne maintient l'athée Jabeur Mejri en prison, de rappeler qu'un étudiant athée de vingt trois ans en Égypte vient d'être condamné à trois ans de prison – ni tous ceux athées condamnés en pays musulmans qui ne se comptent plus : après Mohamed Cheikh Ould Mohamed condamné à mort pour apostasie, le dimanche 11 Janvier dernier, jour historique dans notre pays, Mohamed M keitir, ( un mauritanien âgé de 29 ans ) est condamné à mort et la population de ce pays, en foule, sort en liesse dans la rue pour saluer la décision de justice

En Mauritanie un fier pays dominés par les musulmans trois anti-esclavagistes sont condamnés aujourd'hui à deux ans de prison ( il font appel )

 

Nul ne devrait s'étonner d'apprendre que ce sont des terroristes informatiques tunisiens et mauritaniens qui ont attaqué des sites de collectivités locales et autres pour afficher en page d'ouverture '' je suis musulman, je suis Charlie ''

 

Le Président Hollande osera-t-il, une fois encore, répéter ce qu'il avait dit, lors de son déplacement en Tunisie, que '' l'islam est compatible avec la démocratie '' ?

 

Aura t-il le courage de rappeler que le nettoyage ethnique dans le monde musulman n'est pas sans conséquences, au point en France de provoquer le départ de nos compatriote juifs qui ne se sentent plus en sécurité dans les banlieues dites sensibles ?

 

°

 

Eh bien non c'était hier, ce matin je constate, trois fois hélas, mais pas vraiment surpris que F. Hollande est resté béat devant la façade de l'institut du monde arabe qui affichait une contrevérité de plus '' nous sommes tous Charlie '' ;

dans son discours à aucun moment F. Hollande n'a mentionné ces faits perpétrés au quotidien dans le monde islamique contre le genre humain, alors que l'immense majorité des françaises et des français rejettent les idéologies racistes et sexistes révélées par l'indigeste coran ;

il est hautement regrettable que ces crimes contre l'humanité n'aient pas été évoqués par le Président du pays '' des droits de l'homme et du citoyen '' et aussi, bien oubliée, celui de la citoyenne

 

( ici, que certains parmi les lecteurs m'épargne le «  vous faites le jeu du FN : je n'ai jamais entendu le FN défendre les athées, les homosexuels, ni correctement la laïcité, encore moins les ''droits des femmes '')

 

D'autre part, le Président Hollande n'a pas eu la volonté de rappeler que dans la plupart des pays dominés par des musulmans l'emprisonnement ou la peine de mort est le sort réservé aux athées, apostats et à tous les infidèles, y compris en Afghanistan pourtant signataire de la déclaration universelle des droits de l'homme

 

De tradition chiite, l'Iran a condamné à mort des musulmans ayant apostasié sur la base de la charia non codifiée. Des peines sont régulièrement prononcées

 

François Hollande oublieux des ( plus de deux cents « incidents » lors de la minute de silence dans les écoles de la république ) s'est contenté le plus banalement du moment de faire de pleurer sur les guerres inter musulmanes, puis en rendant une fois de plus, contre toute réalité, la pauvreté tison de la radicalisation islamique, en référence au « mal-être » ressenti par nos compatriotes dans l'ensemble des territoires de la république, quand plus de cinq millions de chômeurs recensés font la démonstration qu'il y a un chômeur par famille et non exclusivement dans les milieux où selon les uns l'intégration aurait-été un échec, suite :

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/11/integration.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/integration/

 

Le pape se prend pour Zidane, dire du mal de sa mère, il vous colle son poing dans la gueule ( dit dans son avion )

Je ne m'étendrai pas plus longtemps sur le délire du pape François qui, au même titre que la plupart des fous de dieu islamiques, laisse entendre que critiquer les religions ou ne pas trouver la vie de Mahomet exemplaire c'est offenser les croyants : les religions '' on n'y touche pas '' , dit-il...

 

Non !, critiquer des idéologies, notamment les religions ce n'est pas insulter la foi des personnes mais remettre en question, pour le bien de l'humanité, des textes qui ne sont pas le moins du monde respectables - Crab – 15 Janvier 2015

 

Déroulés des articles précédents :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search/label/Charlie_hebdo

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/charlie_hebdo

 



 



 

14/01/2015

Charlie ironise

11_Janvier, Albert_Einstein, athéophobie, Aymeric_Carron, Changelejeu, Charlie_hebdo, Claude_Askolovitch, Crab, Edwy_Plenel, France, Hervé_Morin, islam, islamophobie, Laïcité, michel_onfray, monothéismes

 

La liberté d'expression ne s'arrête pas là ou commence la religion

Si l'on veut que dans les écoles de jeunes porcs , ( 200 incidents pendant la minute de silence observée dans les établissements scolaires ), cessent de bêler comme des moutons ce que leurs parents leur colle dans la tête, c'est d'urgence qu'il faut enseigner le fait athée, car il n'existe d'autres moyens pour apprendre aux enfants à penser par eux même

 

Bien sûr que, ( dans la grande tradition littéraire ), la UNE de Charlie hebdo IRONISE, nul personne saine d'esprit ne peut imaginer qu'un chef de tribu, ( circonstance aggravante ), ni plus ni moins barbare que les autres chefs de tribus, après avoir instrumentalisé les monothéismes connus à son époque, guerrier et pédocriminel ayant mis dans sont lit une fillette de 9 ans puisse verser ne serait-ce qu'une seule larme pour l'épouvantable sort fait aux caricaturistes d'un journal satyrique

Crab – 14 Janvier 2015

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search/label/Charlie_hebdo

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/charlie_hebdo

 



 

Lois anti-blasphème

Tignous.jpg

Tignous - 2.jpg

 

Dès lors qu'il s'agit de l'islam les lois anti-blasphème profitent toujours aux radicaux religieux

Un pays sur deux ( 47 % ) disposent de lois ou de politiques qui pénalisent le blasphème ( insulte à la religion ), l’apostasie ( abandon de la foi ) ou la diffamation ( dénigrement ou critique de certaines religions ou de la religion, en général ), selon une étude du Pew research center, réalisée en 2011

 

Les lois anti-blasphème, un outil de répression , une menace pour l'ensemble de la planète

Les accusations sont instrumentalisées pour semer le désordre social, pour déstabiliser les régimes jugés trop modérés, pour exciter la colère des foules, pour inciter aux émeutes ou pour imposer une interprétation de l’islam ultra conservatrice ou tout simplement littérale

 

Plus des trois quart des versets du coran sont une expression du rejet de l'altérité et d'un sexisme inégalé 

explique en France, mais ne justifie en aucun cas, toutes les tentatives ou assauts théocratiques émanant d'islamistes contre la laïcité, pouvant aboutir pour certaines actions jusqu'à la tuerie de Charlie hebdo ;

faute, fort heureusement, de ne pouvoir obtenir des pouvoirs publics ni de la Justice de notre pays des lois anti blasphème,néanmoins ils ont parfaitement compris que nos lois civiles ne tiennent pas compte des convictions intimes non religieuses ni des croyances religieuses de telle ou telle partie de la population d'où la nécessité pour ses fanatiques tant dans notre pays qu'à l'étranger de tout entreprendre pour empêcher la libre circulation des idées

 

La liberté d'expression ne s'arrête pas là ou commence la religion

Depuis le 11 Janvier, ils savent désormais quelle a été la réponse des françaises et des français de culture française, mais rien ne permet d'affirmer qu'une large partie de la classe politique, parmi les journalistes ou encore certaines personnalités très médiatisés de la société civile saura faire la différence entre la musulmanophobie ( les crétins qui taguent les mosquées,fort heureusement pas assez débiles pour tuer des musulmans) pour cesser de traiter d'islamophobes tous ceux qui critiquent à bonne escient la religion musulmane ou les positions publiques de la représentation religieuse ( sans épargner les autres religions )

 

Ces dernier temps, certains se réfèrent à Voltaire dans une vaine tentative de valoriser la religion musulmane en s'empressant d'oublier, d'omettre ou de rappeler que Voltaire à sa façon était déiste, que d'autre part il considérait l'athéisme bon pour l'aristocratie mais pas pour le peuple ;

d'une malhonnêteté intellectuelle avéré Voltaireen dirigeant la toute première édition du '' Testament '' de Jean Meslier s'adonne à falsifier le texte original, à le dénaturer à la façon des moines copistes qui en copiant, aux époques antérieures, retranchaient ou changeaient le sens des phrases des textes originaux des ouvrages de philosophes peu religieux ni même croyants qui leurs étaient parvenus depuis l'antiquité grecque ;

ce personnage manipulateur ne peut que plaire aux islamophiles, dans la mesure où à aucun moment quand, né dans une époque, dans un environnement misogyne,Voltaire parle du coran sans mentionner les abominables sourates sexistes du coran, ni les versets athéophobes, homophobes et guerriers...et j'en passe...

 

Voltaire auparavant avait abondamment pris parti dans l'affaire Calas, mais, sur le pire scandale à l'époque des lumières, il n'a pas écrit une seule ligne sur le sort épouvantable, révoltant, lors de son exécution, fait à Damiens l'auteur d'une tentative d'assassinat de Louis XV

 

Contrairement à ce que disent les idolâtres de Voltaire la France n'est pas le pays de Voltaire mais celui du sincère et lucide Jean Meslieret l'on peut ajouter : d'Olympe de Gouges, d'Albert Camus et d'Élisabeth Badinter - - - Crab – 14 Janvier 2015

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/fabius-lhomme-qui-aimait-les-carottes.html

 

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/13/fabius%C2%A0-l-homme-qui-aimait-les-carottes-rappees-5532757.html

 

°

 

La meilleure façon de caricaturer Mahomet c'est de donner la parole à Mahomet :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/changelejeu-et-mahomet/

 

°

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=INT%C3%89GRATION

 



 

13/01/2015

Fabius : l'homme qui aimait les carottes rappées

11_Janvier, Albert_Einstein, athéophobie, Aymeric_Carron, Changelejeu, Charlie_hebdo, Claude_Askolovitch, Crab, Edwy_Plenel, France, Hervé_Morin, islam, islamophobie, Laïcité, michel_onfray, monothéismes

 

L'homme du mensonge d'État ( affaire du Rainbow Warrior ) , comme un pourceau sans argument face à un Épicure des temps modernes ou nouveaux, bien connu du grand public pour sa dépendance sans mesure aux carottes rappées, voici qu'à présent invité ( il y a quelques jours de cela ) du '' Grand Rendez-Vous '', Laurent Fabius est revenu sur les récents attentats qui ont touché la France, notamment sur les actes perpétrés par les trois terroristes, il a affirmé à plusieurs reprises que l'islam n'avait rien à voir avec ces actes. " La religion des terroristes n'est pas l'islam, c'est la barbarie "

 

À quel titre vient-il dire ce qui est musulman ou ce qui ne l'est pas, d'autant plus que de toutes façon la religion n'occupe pas une place centrale dans la vie de la plupart des citoyens et des citoyennes de notre pays ?

 

C'est prendre les françaises et les français pour des imbéciles, les femmes et les hommes de culture française vivent selon des principes et valeurs et non selon d'autres qui leur seraient imposés : nos compatriotes se rendent parfaitement compte que Daech est un État islamiste dû à un mouvement qui contrôle la moitié de l’Irak et de la Syrie

 

D'ailleurs, Daech s’apprête à battre sa propre monnaie ;

dans cet État islamique, et ce n'est pas le seul État musulman où sont installés police et tribunaux islamiques, un ordre reposant sur la charia ;

Instaurer la charia partout dans le monde c'est le but des islamistes, c'est bien là la question, pourquoi Fabius entend-t-il, à ce point, le nier ?

 

Les terroristes ont bien une religion, et pour la majorité d'entre-eux cette religion est l'islam, d'ailleurs ils ne négligent en rien de faire leurs prières - qu'il tuent plus de musulmans partout dans les '' mondes musulmans '' : il en est ainsi, entre-eux, depuis le 7e siècle ;

tuent pas seulement leurs frères musulmans : s.9, v.5 : « Après que les mois sacrés se seront écoulés, tuez les polythéistes partout où vous les trouverez […] » ( verset du sabre), Éric Morin d'un air supérieur déclarait ces jours derniers «  aucune religion ne demande de tuer » – no comment

 

la seule nouveauté, c'est l'accélération, depuis plus de vingt ans, d'un nettoyage ethnique en pays musulmans conduit à l'encontre des non-musulmans

 

La recrudescence de l'antisémitisme en France dû essentiellement à une majorité d'individus parmi les musulmans soutenus par des irresponsables pro-palestiniens qui encore très récemment défilaient, dans les rues de Paris, en hurlant comme des bêtes sauvages '' mort aux juifs '' ; pro-palestiniens sans nuances, non sans omettre de rappeler le silence assourdissant de la communauté internationale chaque fois qu'un athée est emprisonné ou assassiné, chaque fois qu'une femme adultère est emprisonnée, puni d'un viol collectif, puis assassinée ou parfois lapidée

 

[Égypte : un tribunal égyptien a condamné un étudiant à trois ans de prison pour avoir « dénigré » l'islam après qu'il a annoncé son athéisme sur son compte Facebook.

 

Le jeune homme de 21 ans a été condamné samedi 10 janvier par un tribunal de la province de Beheira ( Nord ) pour avoir « dénigré une religion monothéiste, l'islam, en insultant Dieu et son prophète » selon son avocat, Ahmed Abdel Nabi ] - C'es bôôooo l'islam....tellement beau que ni le MRAP, ni SOS Racisme, de ce sordide jugement, n'en diront mot...

 

Dans notre pays, sans se sentir le moins du monde ridicules, il est des politiciens ou même des religieux musulmans, plus ou moins mangeurs de saucisses concordataires ( sauce Meurthe-Moselle ), pour dire qu'il faut former les imams ;

le rôle de l'État soucieux de respecter la laïcité n'est pas de former des imams, mais de veiller à l'application de la loi ;

c'est aux croyants religieux de respecter la loi : d'accepter la laïcité, la liberté d'expression, la liberté de conscience, les droits des citoyennes ou citoyens quelques soient les sexualités, les libertés individuelles ( notamment une femme fait ce qu'elle veut quand elle veut ), de s'interdire la pratique de l'excision des fillettes, de cesser toute entreprise de mariages forcés, de mettre fin à la polygamie sacralisée et institutionnalisée, de respecter scrupuleusement les droits des femmes, de ne plus prôner l'inégalité femmes-hommes

 

La réponse totalement improductive, le comportement imbécile par excellence de cette minorité de crétins tagueurs de lieux de cultes musulmans a pour tout résultat de permettre aux théologues, idéologues avec ou sans poils, '' responsables religieux musulmans '' de jouer sur la corde victimaire ;

sommes toutes, la meilleure manière de faire oublier que le coran et ses annexes est pour pratiquement au trois quart un document raciste et sexiste

 

[ rappel, critiquer la religion musulmane et les déclarations publiques de personnalités civiles ou religieuses est un droit que l'odieux emploi de la notion d'islamophobie vise à empêcher - - nos compatriotes juifs vivent dans la peur et beaucoup veulent ou quittent notre pays, et il y a encore des gens pour nier que les politiques irresponsables pro-arabes conduisent à remplacer, dans notre pays une partie de la population par une autre ]

 

[ Citation : « On ne cédera rien, sinon tout ça n’aura pas eu de sens. L’état d’esprit +Je suis Charlie+» cela veut dire aussi le « droit au blasphème », avait averti Me Malka. Il a également déclaré que Charlie Hebdo n’est « pas un journal violent mais irrévérencieux, qui porte le rire » et réfuté avec virulence toute accusation d’islamophobie - ( Richard Malka, avocat du journal) ]

 

S'il y a bien une urgence en France, la priorité serait d'enseigner le fait athée à l'école

 

Quand à ceux des musulmans qui veulent partir faire le djihad, ( sauf pour les mineurs ) il n'y a aucune raison de les empêcher de partir, mais de leur faire savoir que dès qu'ils remettront les pieds sur notre sol, c'est immédiatement la prison qui les attends - majoritairement ils renonceront à rentrer- [ ouf ] - ce ne sera que justice - - - Crab - 13 Janvier 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/charlie-nest-pas-fait-pour-faire.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/12/charlie-n-est-pas-fait-pour-faire-illusion-5532115.html

 



 

12/01/2015

Charlie n'est pas fait pour faire illusion

Barcelone - charlie hebdo.png

Un 11 Janvier contre l'angélisme

Il y aura toujours des fanatiques, des antisémites ou des fous de dieu aussi longtemps que l'on traitera d'islamophobes tous ceux qui critique le raciste, sexiste coran et ses annexes – pas sûr que la classe politique dans son ensemble, qu'une large partie de « l'élite » dans la société civile l'ai bien compris – à vérifier dans les jours ou semaines à venir [ ??? ]

 

Liberté d'expression en Tunisie : Un athée en prison - les tunisiens ne sont toujours pas descendus dans la rue pour réclamer sa libération - c'est bôôoo l'islam – rappeler, quand bien même ce n'est pas une fin en soi, que c'est encore pire dans les autres pays où dominent les musulmans

 

Hier les françaises et les français de culture françaises ont acté la France de demain, mais si les politiques ne veulent pas que l'abstention gagne du terrain, ils vont devoir nommer correctement les dérives islamistes, devoir faire le lien de ces dérives avec les « textes sacrés », se prononcer contre toutes les atteintes islamiques à l'égalité femmes-hommes et réaffirmer la laïcité en tenant compte de l'athéisme, de l'agnosticisme, des déistes sans confessions ( majoritaires dans notre pays ) et des croyants avec confessions – cela même sur l'ensemble des territoires de la république, pour les gouvernants inlassablement rappeler que la liberté de conscience ce n'est pas ( notamment dans les entreprises ) imposer du dieu ou de son dieu à tous ses collègues de travail

 

Le droit de penser c'est le droit de ne pas se soumettre

Tant que tous les démocrates n'auront pas compris que combattre les athéophobes, les antisémites, les homophobes et les anti égalité femmes - hommes passe par la critique ( le droit de penser pour ne pas se soumettre ) des religions phallocrates, prônant ( entre-autres inepties ) une société exclusivement hétérosexualisée, l'ensemble de ces maux sacralisé par les textes de chaque monothéisme ( plus violemment dans le coran et ses annexes ), il y aura toujours des fous de dieu ou des inconscients pour refuser, les droits des femmes, l'égalité des droits institutionnalisés par le biais des lois civiles pour toutes les populations d'un pays

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/le-deni.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/11/le-deni-5531190.html

 

°

La meilleure façon de parler de caricaturer Mahomet c'est de donner la parole à Mahomet

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/changelejeu-et-mahomet/

Crab – 12 Janvier 2015

 

11/01/2015

Le Déni

albert_einstein,athéophobie,aymeric_carron,changelejeu,charlie_hebdo,claude_askolovitch,crab,edwy_plenel,france,hervé_morin,islam,islamophobie,laïcité,michel_onfray,monothéismes,musique,polêmikôs,Éthique

Hier, l'irresponsable Hervé Morin, déclarait sur une chaîne de télévision, sans la moindre réaction du journaliste qui l'interrogeais, qu'aucune religion n'appelle à tuer

Quelques extraits du coran ou de cette si belle religion de paix et d'amour

Dès la sourate II, verset 186, l'appel à la guerre exhorte le croyant à l'action :

"Combattez dans la voie de Dieu contre ceux qui vous feront la guerre.".

"Tuez-les partout où vous les trouverez, et chassez-les d'où ils vous auront chassés. La tentation à l'idolâtrie est pire que le carnage à la guerre."

 

(II,189): "Combattez-les jusqu'à ce que vous n'ayez point à craindre la tentation, et que tout culte soit celui du Dieu unique.".

 

(II, 190): "Quiconque agira violemment contre vous, agissez de même à son égard ". La justification du meurtre de l'infidèle revient plus loin (II, 214): "La tentation à l'idolâtrie est pire que le carnage "

 

(II, 286): "Donne nous la victoire sur les infidèles ".

 

(III, 151): "Si vous mourrez ou si vous êtes tués en combattant dans le sentier de Dieu, l'indulgence et la miséricorde de Dieu vous attendent."

 

(III,163): "Ne croyez pas que ceux qui ont succombé en combattant dans le sentier de Dieu soient morts: ils vivent près de Dieu, et reçoivent de lui leur nourriture "

 

(IV, 76): "Que ceux qui sacrifient la vie d'ici-bas à la vie future combattent dans la voie de Dieu; qu'ils succombent ou qu'ils soient vainqueurs, nous leur donnerons une récompense généreuse."

 

(IV, 97): "il [Dieu] a destiné aux combattants une récompense plus grande qu'à ceux qui restent dans leurs foyers.".

 

(IV, 86): "Combats dans le sentier de Dieu et n'impose des charges difficiles qu'à toi-même. Excite les croyants au combat.".

 

(IV, 93): "S'ils [les infidèles] ne se mettent pas à l'écart, s'ils ne vous offrent pas la paix et ne s'abstiennent pas de vous combattre, saisissez-les et mettez-les à mort partout où vous les trouverez. ".

 

(V, 61): "Ceux qui prennent pour protecteur Dieu, son apôtre, et les croyants sont comme la milice de Dieu; la victoire est à eux."

 

(VIII, 7): "Le Seigneur cependant a voulu prouver la vérité de ses paroles et exterminer jusqu'au dernier des infidèles.".

 

(VIII, 12): "Abattez leurs têtes et frappez les extrémités de leurs doigts."

 

(VIII, 52): "Quel spectacle, lorsque les anges ôtent la vie aux infidèles! ils frappent leurs visages et leurs reins, et leur crient: Allez goûter la peine du feu.".

 

(VIII, 17): "Ce n'est pas vous qui les tuez, c'est Dieu.".

 

(IX,29): "Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d'entre les hommes qui ne professent pas la vraie religion.".

 

(IX,34): "Annonce un châtiment douloureux à ceux qui amassent l'or et l'argent, et ne le dépensent point dans le sentier de Dieu.",

 

(XLVII, 4): "Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu'à en faire un grand carnage, et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.".

 

(LXVI, 9): "O Prophète! fais la guerre aux infidèles et aux hypocrites, sois sévère à leur égard. La géhenne [le feu] sera leur demeure. Quel affreux séjour.".

Ect. Ect. Ect.

Comme le dit si bien Hervé Morin '' aucune religion n'appelle à tuer ''

La haine et la cruauté de Mahomet envers les juifs se manifeste à maintes reprises, notamment quand il attaque l’oasis de Khaybar en criant : « Ô vous qui avez reçu la victoire, tuez, tuez ! »
La haine des musulmans envers les juifs date de 622 de l’ère chrétienne ( Hégire )

Sourate V, 51: O vous qui croyez! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui, parmi vous, les prend pour amis, est des leurs. Dieu ne dirige pas le peuple injuste.

 
Les chrétiens et les juifs furent et demeurent les ennemis de l’islam suffit de se reporter au coran ( sourate 9 versets 30, 31, 32,33 et 34 )

°

Ici, je reproduis un article du journal '' Le Point '' car il correspond parfaitement, à ce que des amis juifs parlant parfaitement l'arabe ( l'arabe dit de la rue ), commerçants en contact régulier avec des musulmans, m'ont rapporté tout au long de ces jours derniers

 

Le Point - Publié le 09/01/2015 : Le désarroi d'une prof qui parle de '' Charlie '' à ses élèves

Minute de silence incomprise, parfois méprisée, provocation..., une enseignante dans un collège classé REP de l'académie de Grenoble raconte son étrange journée

Propos recueillis par Laureline Dupont

 

Le matin du 8 janvier, nous avons reçu un courrier de notre ministre qui nous rappelait que l'école était là pour transmettre les valeurs de la République. En tant que professeurs, nous avons pour mission d'expliquer à nos élèves les faits, de les faire réfléchir, de les aider à comprendre.

 

"Pourquoi respecter une minute de silence pour des gens que je ne connaissais pas ?"

 

J'ai d'abord eu un échange avec ma classe de 5e, composée de collégiens de 12 ans en moyenne. Ils étaient très silencieux. Sauf un qui m'a demandé : "Pourquoi respecter une minute de silence pour des gens que je ne connaissais pas ?" J'ai trouvé cette réaction violente. Ses camarades ont été choqués également. Ils sont jeunes, sans doute plus émotifs que leurs aînés. Je voyais que cet élève faisait semblant, il ne pesait pas ses mots. Il était dans la provocation.

 

J'ai rappelé les faits en commençant pas l'évidence : on a tué des êtres humains. Pour que la minute de silence soit ensuite respectée, j'ai dû "plomber l'ambiance", sinon ça n'aurait pas fonctionné. Je leur ai dit : "Vous vous rendez compte que les victimes sont parties hier matin en disant à tout à l'heure à leur famille ?" Il fallait éviter que d'autres s'amusent à jouer les caïds pour épater la galerie pendant ce moment de recueillement. Après la minute de silence, j'ai senti une lourdeur s'abattre sur la classe donc j'ai décidé de passer à autre chose. Je venais de voir quelques-unes de mes élèves de confession musulmane debout, la tête baissée, presque gênées, pour elles, pour leurs familles, ça doit être dur de voir certains faire l'amalgame.

 

Quant à ce qui s'est passé dans ma classe, cette provocation, ce n'est rien à côté de ce que certains de mes collègues ont dû affronter. Durant la minute de silence, dans les autres classes, il y a eu plusieurs expulsions d'élèves, les uns parlaient, disaient des choses affreuses, les autres rigolaient. Un petit de 6e de confession musulmane a carrément refusé de respecter la minute de silence. Tous ces élèves un peu "retors" ont été envoyés chez le principal de l'établissement et chez l'infirmière scolaire pour entendre un discours différent de celui qu'ils entendent sans doute chez eux.

 

En début d'après-midi, j'ai accueilli une classe de 4e. Ils sortaient d'un cours de français pendant lequel ils avaient entamé un vif débat sur le sujet. Ils étaient bruyants, agités, je leur ai proposé qu'on poursuive le débat pendant mon cours. Certains jugeaient cet acte effroyable, traitaient les terroristes de "barbares". Mais un élève a commencé à exprimer son désaccord. J'ai ensuite remarqué qu'une autre assise au fond de la classe attendait sagement main levée qu'on lui donne la parole.

 

"On ne va pas se laisser insulter par un dessin du prophète"

 

"Madame, me dit-elle, on ne va pas se laisser insulter par un dessin du prophète, c'est normal qu'on se venge. C'est plus qu'une moquerie, c'est une insulte !" Contrairement au précédent, cette petite pesait ses mots, elle n'était pas du tout dans la provoc. À côté d'elle, l'une de ses amies, de confession musulmane également, soutenait ses propos. J'étais choquée, j'ai tenté de rebondir sur le principe de liberté et de liberté d'expression. Puis c'est un petit groupe de quatre élèves musulmans qui s'est agité : "Pourquoi ils continuent, madame, alors qu'on les avait déjà menacés ?"

 

Plusieurs élèves ont tenté de calmer le jeu en leur disant que Charlie Hebdo faisait de même avec les autres religions. Leur professeur de français avait eu l'intelligence de leur montrer les unes de Charlie pour leur montrer que l'islam n'était pas la seule religion à être moquée. Mais ils réagissent avec ce qu'ils ont entendu à la maison.

 

Tout cela a divisé les élèves

 

Ce qui me désole, c'est la fracture que cet événement tragique a créée dans des classes d'habitude soudées. Tout cela a divisé les élèves. Il régnait aujourd'hui une ambiance glauque, particulière. Cette classe de 4e sympa, dynamique, était soudain séparée en deux clans. Les communautarismes ont resurgi d'un coup. Et ça me fait peur pour la suite.

 

L'école doit transmettre nos valeurs, mais on est parfois un peu trahis par les parents. On apprend les principes républicains aux enfants, mais une fois à la maison ils en font bien ce qu'ils veulent. Ils n'ont plus confiance en nous, professeurs. Ils ne nous prennent pas pour des alliés, mais pour des ennemis. En tant que prof, tu te demandes ce qu'ils peuvent penser de toi, de nous enseignants, nous qui avons la foi de leur apprendre. Nous avons devant nous des jeunes citoyens qui ont des idées telles qu'on est obligé de se demander : "Où allons-nous ?"Laureline Dupont

 

Le Coran n'est donc qu'un mélange désordonné de haine, de violence, d'appel au meurtre. La structure du texte n'est qu'une inlassable répétition, un déchaînement autoritaire et coléreux où la guerre est définitivement sainte – un texte haineux, en outre comprenant des sourates misogynes, sexistes, dont voici quelques extraits :

 

(IV, 38): "Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises.". Ou encore, sur la servitude à laquelle la femme est assignée (VII, 188): "C'est lui qui vous a créés tous d'un seul homme, qui en a produit son épouse afin qu'il habitât avec elle, elle porta d'abord un fardeau léger et marchait sans peine."

 

(II, 223): "Les femmes sont votre champ. Cultivez-le de la manière que vous l'entendrez, ayant fait auparavant quelque acte de piété.", que les filles (II, 220): "Ne donnez point vos filles aux idolâtres tant qu'ils n'auront pas cru.".

 

(II, 282): "Appelez deux témoins choisis parmi vous; si vous ne trouvez pas deux hommes, appelez-en un seul et deux femmes parmi les personnes habiles à témoigner; afin que, si l'une oublie, l'autre puisse rappeler le fait.". Cette même inégalité de traitement prévaut aussi dans les droits de succession (IV, 12): "Dieu vous commande, dans le partage de vos biens entre vos enfants, de donner au fils mâle la portion de deux filles; s'il n'y a que des filles, et qu'elles soient plus de deux, elles auront les deux tiers de la succession; s'il n'y en a qu'une seule, elle recevra la moitié.", ainsi que (IV, 175). La primauté de l'homme provient de son apparition première (III, 193): "Les femmes sont issues des hommes.", et (IV, 1): "O hommes! craignez votre seigneur qui vous a créés tous d'un seul homme; de l'homme il forma sa compagne.".

 

(IV, 3): "Si vous craignez d'être injustes envers les orphelins, n'épousez que peu de femmes, deux, trois ou quatre parmi celles qui vous auront plu.", et Mahomet montre l'exemple (XXXIII, 6): "Le prophète aime les croyants plus qu'ils ne s'aiment eux-mêmes; ses femmes sont leurs mères." et (XXXIII, 27) ainsi que (XXXIII, 47): "O prophète! il t'est permis d'épouser les femmes que tu auras dotées, les captives que Dieu a fait tomber entre tes mains, les filles de tes oncles et de tes tantes maternels et paternels qui ont pris la fuite avec toi, et toute femme fidèle qui livrera son cœur au Prophète, si le Prophète veut l'épouser.".

 

(IV, 38): "Vous [les hommes] réprimanderez celles dont vous avez à craindre l'inobéissance; vous les relèguerez dans des lits à part, vous les battrez; mais aussitôt qu'elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand."

 

(IV, 19): "Si vos femmes commettent l'action infâme (l'adultère), appelez quatre témoins. Si leurs témoignages se réunissent contre elles, enfermez-les dans des maisons jusqu'à ce que la mort les visite ou que Dieu leur procure un moyen de salut.".

ect.ect.ect.

 

L'incitation à la haine de ses semblables n'est pas une opinion mais un délit, il est regrettable qu'il n'en soit pas entendu de même quand une religion prône l'abaissement du statut de la femme

Combien de fois faudra t-il rappeler ou exiger des pouvoirs publics que pour toute publication et commercialisation nouvelle du coran et de ses annexes doit-être préfacée d'un avertissement à l'adresse des jeunes lecteurs ou lectrices ?

 

Noms des victimes :

Clarissa Jean-Philippe,

 

Yohan Cohen,

 

Yoav Hattab,

 

Philippe Braham,

 

François-Michel Saada,

sont tombés sous les balles d'Amedy Coulibaly

 

Charb,

 

Cabu,

 

Wolinski,

 

Tignous,

 

Honoré,

 

Elsa Cayat,

 

Mustapha Ourad,

 

Bernard Maris,


Ahmed Merabet,

 

Franck Brinsolaro,

 

Frédéric Boisseau,

 

Michel Renaud,

 

Elsa Cayat,

 

Mustapha Ourrad,

assassinés par les deux frères Kouachi

 

Ce dimanche 11 Janvier 2015, dans l'immense foule rassemblée dans les rues et places de la Capitale, après un visionnage très attentif sur écrans des images produites par les chaînes de télévision, je n'ai pas vu dans ce grand rassemblement une seule femme voilée - en tous cas aucun groupe de femmes voilées filmées ;

s'il y en avait eu, elles n'auraient pas manqué l'occasion, selon leurs pratiques prosélytes, d'aller au devant des caméras ;

je n'ai pas lieu de m'en plaindre, bien au contraire, car cela est une indication, démontre si besoin était ce que valent réellement, culturellement les « voilées volontaires »

Les françaises et les français, comme les jours précédents ont marché ensemble silencieusement puis ensuite par moment ont chanté la marseillaise, puis dans la plus pure tradition de notre culture se sont montré capable d'ironiser, pour enfin faire la preuve qu'ils n'ont pas peur

 

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/enseigner-en-democratie.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/10/enseigner-en-democratie-5530650.html

 

10/01/2015

Enseigner en démocratie

Albert Einstein.png

 

Selon Paul Quilès, extrait de presse :

Fusillade à " Charlie Hebdo " : Paul Quilès veut mettre "en avant la laïcité plus fortement"

La laïcité c'est une raison de vivre de la République

Cette problématiques complexe " interpelle les politiques, les familles, les enseignants", analyse Paul Quilès. "Je souhaite, à l'occasion de ce drame, que l'on mette en avant la laïcité beaucoup plus fortement", lance l'ancien député de Paris. Car selon lui, "la laïcité c'est une raison de vivre de la République".
Les valeurs de la République dépassent très largement les valeurs religieuses
Pour Paul Quilès, les dirigeants politiques ne sont pas à la hauteur. L'ancien ministre estime qu'ils devraient " se renseigner " davantage sur " les questions de terrorisme international " avant d'en parler. " On ne traite pas suffisamment ces questions dans le fond au sein des partis politiques ", dénonce-t-il.

" La religion c'est du domaine individuel, et les valeurs de la République dépassent très largement les valeurs religieuses." Fin de l'extrait de presse

°

Enseigner en démocratie

Hors comment réaffirmer la laïcité, ( ce qui en fait est un détournement de l'argent public ), sans abroger le concordat, sans cesser de subventionner des écoles confessionnelles, sans mettre fin aux cruels abattages rituels ?

 

Pourquoi ne pas remettre en place les fanatiques qui veulent que l'on enseigne le fait religieux à l'école sans en contrepartie proposer l'enseignement du fait athée ? ;

hors ni l'un ni l'autre des faits ne doit être enseigné à l'école : le rôle de l'école c'est d'apprendre à penser, à lire, à écrire et à compter dès le plus jeune âge des enfants ;

cependant, ( quelques noms de philosophes, à titre d'exemple ) après l'école : dès le collège, en philosophie si on enseigne Platon, Aristote ect. - dans ce cas l'on se doit en contrepartie d'enseigner Démocrite, Épicure ect.

 

Certains s'y oppose parce que il est évident qu'apprendre au enfants à '' comment penser '' va à l'encontre du '' quoi penser '', c'est à dire va à l'encontre de l'idée même de '' soumission '' ( soumission des hommes à dieu – soumission des femmes aux hommes), hors c'est pourtant aider les élèves à penser par eux-même le rôle premier, le rôle majeur dans une démocratie de l'école laïque sans laquelle il ne saurait-être question de démocratie, autant dire de liberté d'expression, de liberté de conscience et d'égalité femmes-hommes

 

N'en déplaise aux théocrates avec ou sans poils, les religions ne sont pas respectables : je pense qu'il est toujours utile de rappeler que nos lois dépendront toujours, comme dans le passé, de la critique des religions ;

donc critiquer les religions, dans une démocratie reste une priorité, c'est d'autant plus important dans l'actualité où nos compatriotes juifs sont menacés en permanence par des individus inspirés par le raciste coran dont soixante trois pour cent des sourates, sans compter les sourates ignoblement sexistes, sont des incitations violentes à la haine du non-musulman - dont une partie de ces sourates vise plus particulièrement les juifs, ce que, pour ma part, je ne cesse de dénoncer ou de rappeler, sur mes blogs depuis 2006

 

En cela implique de cesser de faire bénéficier de niche fiscale des organismes comme le MRAP*1, qui au nom de la défense ( sans nuance ) des pro-palestiniens et des terroristes du Hamas sous le couvert* ( * : facile ) d'alerter sur le sort des habitants de GAZA, compte parmi les principaux responsables de la recrudescence d'un antisémitisme ( autrefois l'apanage de l'extrême droite ) qui était en voie de disparition dans notre pays ;

les faits montrent que ce ne sont pas des « français de souches », mais bien en tout cas des croyants issus incontestablement du monde musulman qui assassinent des juifs et leurs enfants et non des juifs qui tuent des musulmans puisque l'on sait que ces individus se réclamant de l'islam et de son prophète font régulièrement leurs prières, au point même que le terroriste antisémite preneur et assassin d'otages, dans l'attentat de l'épicerie casher de la porte de Vincennes avait, avant d'être tué par les forces de l'ordre, entonné le chant religieux des morts

*1 :sur le site du MRAP, vous trouverez une rubrique '' islamophobie '' mais pas de rubrique '' athéophobie '' je suis sûr chères lectrices – chers lecteurs que sans difficultés vous trouverez l'erreur...

 

'' Mettre en avant la laïcité '' ( sans adjectifs ajoutés ) pour reprendre l'expression de Paul Quilès, c'est admettre que les incitations à la haine de l'autre sont des menaces pour notre société : dans ce cas comment se fait-il que nos élites politiques ou de la société civile ne proposent pas que toute nouvelles publications des « livres sacrés » soient précédées d'une préface destinée à avertir les jeunes lectrices et lecteurs que de grandes parties de ces « textes sacrés » sont humainement et démocratiquement inacceptables ? --- Crab 10 Janvier 2015

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/meunier-tu-dors-avant-lheure.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/09/meunier-tu-dors-avant-l-heure-5529851.html

 



 

09/01/2015

Meunier, tu dors [ avant l'heure]

 Jean d'Ormesson.png

Ce matin Jean d'Ormesson très académiquement déclare, sur BFMTV, en référence à l'attaque meurtrière contre Charlie hebdo que l'islam est une grande civilisation sans rapport avec la barbarie [ ??? ]

Une fois encore il faut le dire, c'est quoi l'islam ? : le coran ? - si l'islam c'est le coran , dans ce cas quel rapport peut avoir ce « texte sacré », dont la majorité des sourates sont racistes, sexistes, athéophobes, antijuifs, homophobes et xénophobes avec une religion de paix ou d'amour ou une grande civilisation

Comment peut-on parler d'un texte qui génère les pires violences contre les femmes, un texte qui abaisse le statut de la femme, en d'autres parties incite à haïr les juifs, les athées, les homosexuels ou en un mot toute personne non musulmane [ ???? ]

Un texte qui à longueur de pages rejette l'altérité, et vous avez des d'Ormesson et compagnie, sur les plateaux de « grands médias ou d'informations dits non-stop » complaisants ou irresponsables, rabâchent que l'islam est une grande religion feignant ou ignorant la nature barbare du texte coranique rédigé en d'autres temps par des phallocrates sans autres objectifs que de sacraliser les patriarcats préexistants pour imposer une société exclusivement hétérosexuelle débarrassée des athées, des juifs, des homosexuels, mais aussi de maintenir l'esclavage*, la traite des esclave* ( **encore existant, à notre époque, dans le '' monde musulman '' ) et par dessus tout d'institutionnaliser au nom d'Allah la suprématie des hommes sur les femmes

Dites-moi chères lectrices, dites-moi chers lecteurs est-ce bien cela une religion de paix et d'amour ?

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

°

Sur Twiter, Michel Onfray rappelle avec justesse ce qu'inspire aux « grands de la chanson islamique » cette grande religion de paix et d'amour à l'origine d'une si grande civilisation, extrait de presse :

Dans le 7e couplet qu'il interprète, Nekfeu chante notamment : "D't'façon y a pas plus ringard que le raciste / Ces théoristes veulent faire taire l'islam / Quel est le vrai danger : le terrorisme ou le taylorisme ? / Les miens se lèvent tôt, j'ai vu mes potos taffer / Je réclame un autodafé pour ces chiens de ''Charlie Hebdo''. Le rappeur Nekfeu est membre du collectif parisien 1995 ( Polydor ), très apprécié de la critique et pas coutumier des polémiques

"Charlie Hebdo découvre avec effarement la violence des paroles de la bande originale du film La Marche à son encontre. Ainsi, la chanson 'Marche' (…) reprend les propos que tient habituellement l'extrême droite musulmane lorsqu'elle évoque notre journal", estime Charlie Hebdo dans un communiqué signé de "la rédaction" source M Médias

 

Entendre d'Ormesson, devant le béat Bourdin, dire qu'il y a six millions de musulmans en France, c'est faire injure aux français incroyants ou agnostiques anti sexistes, antiracistes, ou encore membres d'autres confessions dits d'origines africaines du Nord, pour beaucoup plus loin encore bien au-delà des confins du désert - manifestement d'Ormesson n'a pas su lire Darwin ni ne s'est jamais trouvé en mesure de sentir, et l'âge ne fait rien à l'affaire, que le mystère ni pour suppléer au hasard n'engendre pas l'obligation de croire à une divinité, pour reprendre son expression, «  au-dessus de tout ou de nous » - oui « Nous voulons vivre dignes, libres et sans menace », mais monsieur d'Ormesson, n'est-ce pas pour vous, plus facile de croire que de penser...ceci résume votre œuvre ? ; ne vous en déplaise il ne peut y avoir, dans un pays, la démocratie sans la critique des religions dont la plus épouvantable d'entre-elles

 

Est-ce qu'en Tunisie la population de ce pays sort en masse dans la rue pour exiger la libération de l'athée Jabeur Mejri : NON ?

La question n'est même pas à poser en ce qui concerne les autres pays dominés par les musulmans

Voyez-vous monsieur d'Ormesson, spontanément les françaises et les français de culture française sont descendus silencieusement dans la rue, puis on commencé par retrouver le goût de rire et non sans à aucun moment hurler la haine comme on peut l'observer quand la foule dans le '' monde musulman '' descend dans la rue pour défendre ou venger je ne sais quel prophète – Êtes-vous capable, monsieur d'Ormesson, de comprendre ce qui fait la différence entre un peuple cultivé, laïque et des peuples fanatisés par la religion dont l'intolérance est sans limites? J'en doute...

Selon le Président F. Hollande ces actes terroristes n'ont rien à voir avec la religion musulmane, donc il faut en déduire que le coran n'a rien avoir avec l'islam 

Les frères Kouachi n'ont pas choisi de mourir en martyrs mais en salauds pour ne pas répondre de leurs actes devant le peuple français - - Crab – 9 Janvier 2015

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/08/charlie-hebdo-un-jour-apres-5528887.html

ou sur

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/charlie-hebdo-un-jour-apres.html

 



 

08/01/2015

Charlie Hebdo un jour après

Charb.png

Sur BFMTV, ce matin, Philippe Valls, ex-directeur de Charlie hebdo rappelle que le déni de la réalité*1 : le silence médiatique émanant d'une forte majorité de journalistes, de politiques, les errements d'une partie des intellectuels sur la fuite de nos compatriotes juifs par crainte de stigmatiser une population musulmane, qui plus est, pour ceux-là même ( nos « bien-pensant » ), quand ce n'est pas accuser les penseurs critiques de la religion islamique d'islamophobie ( sous-entendu : racistes ) ou encore de néo-colonialistes sont les causes essentielles de la recrudescence de l'antisémitisme, des atteintes à la liberté de conscience et de discriminations sexuelles observées pour l'essentiel dans les quartiers de banlieues, pour lui de dire ( il a raison ) que l'islam doit se réformer tout en se structurant autour de quelques personnalités pouvant faire autorités

*1 : ne pas dire publiquement, ( selon moi ), que le coran dont soixante trois pour cent des sourates sont des incitations à la haine du non-musulman, sans compter les inacceptables sourates sexistes génèrent l'extension du terrorisme islamique et traduit une attitude d'irresponsabilité vis à vis des causes de tous les désordres publics que subissent au quotidien les françaises et les français ( quelque soit leur origine ) de culture française

 

En revanche, hier soir dans 28 minutes sur la tuerie à Charlie hebdo, pratiquement avec pour chef de file l'incurable ou imbuvable Claude Askolovitch, il ne s'est s'agit que de dénoncer l'islamophobie – sur internet, chères lectrices et lecteurs il vous est possible de visionner cette émission et de vérifier par vous-même cette façon qu'a une bonne partie de ces autoproclamés analystes ou essayistes de ne pas lire la ligne, sans se référer aux « textes sacrés » pour nous proposer un '' monde musulman innocent '' ou victimisé

 

Lors du procès '' dit des caricatures engagé par les « autorités musulmanes » contre Charlie hebdo, Élisabeth Badinter avait dit une chose très juste, déterminante quand à l'issue favorable pour les accusés : '' les condamner, c'est laisser le silence s'abattre sur nous '', c'est en ce sens que contrairement à ce qu'avait déclarer Manuel Valls, au cour d'un récent déplacement, qu'il importe de pas respecter les « textes sacrés », c'est un devoir de critiquer les religions, notre culture, nos loi en dépendent, la liberté de conscience indissociable de la liberté d'expression sans lesquelles il ne peut y avoir, dans un pays, la démocratie

 

Nota : Je rappellerais qu'il n'y a que dans les pays dominés par les musulmans où l'on emprisonne, assassine les athées, traque les homosexuels, lapident ou achèvent d'une balle dans la tête les femmes quand elles ne subissent pas un viol collectif soit-disant pour les punir notamment pour un acte d'adultère ou plus simplement pour avoir aimer en dehors du mariage ou un homme d'une autre communauté, que les mariages forcés y sont monnaie courante, sans compter que l'esclavage et la traite des esclaves reste une réalité dans ce '' monde musulman '' - mais dire, tout cela, haut et fort serait le fait d'affreux néo-colonialiste [ ? ] et l'on viendrait nous faire accroire cette idée que les textes fondateurs de l'islam n'y sont pour rien ! - Crab 8 Janvier 2015

 

athéophobie,aymeric_carron,changelejeu,chrétienté,charlie_hebdo,crab,edwy_plenel,france,islam,islamophobie,laïcité,michel_onfray,monothéismes,musique,pape_françois,polêmikôs,Éthique

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/charlie-hebdo.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/07/charlie-hebdo-5528060.html

 

Suites 2 : autres articles

L'impertinence de Charlie Hebdo, c'est ce qui permet à la démocratie de fonctionner, ceux qui mettent le feu et l'alimente, avec de l'huile ou des bombes ce sont les islamistes et nul autres qu'eux

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/09/20/dieu-aime-you-tube.html

 



 

07/01/2015

Charlie Hebdo

 

athéophobie,aymeric_carron,changelejeu,chrétienté,charlie_hebdo,crab,edwy_plenel,france,islam,islamophobie,laïcité,michel_onfray,monothéismes,musique,pape_françois,polêmikôs,Éthique

Charlie hebdo attaqué par des islamistes : Cela fait à présent plus de douze ans que les inventeurs de la notion d'islamophobie font le lit du terrorisme islamique, mais on vous dira que les terroristes sont des déséquilibrés et que les contenus racistes, sexistes, athéophobes, homophobes et xénophobes distillés dans le coran n'y sont pour rien - '' on '' vous dira que vous ne savez pas lire et j'en passe...

Crab 7 Janvier 2015

 

12 personnes, dont dix journalistes et deux policiers, ont été tuées et 4 autres sont dans un état «d’urgence absolue». Charb, directeur de la publication, et Cabu, font partie des victimes. De même que Tignous, Wolinski et Bernard Maris

°

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/because.html

°

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/23/islam-bibliographie-5396732.html

 

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-plenel-suite.html

 

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/12/02/lire-entre-les-lignes-5501965.html

 

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/09/islamistes-et-chretiens-orthodoxes.html

 

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/recrudescence-de-lantisemitisme.html

 



 



 



 



 

06/01/2015

Because

Athéophobie, Aymeric_Carron, Changelejeu, chrétienté, crab, islamophobie, Edwy_Plenel, monothéismes, islam, laïcité, musique, Polêmikôs, France, Michel_Onfray, Éthique, pape_François

 

Un climat d'intolérance, de fanatisme, de dictature théocratique s'installe et fait tache d'huile. L'intégrisme musulman a donné le " la ", mais d'autres extrémismes religieux piaffent et brûlent de suivre son exemple

Demain, catholiques, orthodoxes et autres variétés chrétiennes instaureront la terreur pieuse partout où ils dominent, à nous démocrates, républicains et laïques, héritiers des lumières, de s'élever contre le déni des savoirs que ne manquent pas, en toutes occasions, de distiller les religions dans la vie publique

 

°

 

Because

J'ai vu, j'ai entendu, j'ai lu les interviewes de Michel Houellebecq ; je n'ai pas lu ni n'est l'intention de lire son nouveau livre '' Soumission '' : because, ce genre de roman dit d'anticipation ne m'intéresse pas d'autant que je fais une tout autre lecture que lui de la société dans laquelle je vis :

la première observation c'est dans notre pays l'importance que prend l'abstention en périodes électorales et les voix de plus en plus forte qui s'élèvent pour réclamer le rétablissement de la laïcité sur l'ensemble des territoires de la république : notamment de cesser de détourner l'argent public destiné à financer le Concordat, de mettre un terme au subventionnement les écoles confessionnelles, mettre fin au sordide abattage rituel des animaux et de faire entrer plus profondément dans les mœurs l'égalité femmes-hommes, les droits des femmes, le respect des droits des citoyennes ou citoyens de sexualités non exclusivement hétéros

 

Ici je rappelle tout d'abord à quelques lecteurs qui me demandent si '' je ne dois pas m'inquiéter des manifestations islamophobes en Allemagne '' que le terme islamophobie est employé outrageusement par des journalistes, politiciens, associations islamophiles ou personnalités très médiatisées pour tenter, d'empêcher la critique des religions, dont en l'occurrence plus particulièrement le texte raciste, sexiste, athéophobe, homophobe et xénophobe coran et ses annexes : dont la sharia et j'en passe ;

autant de compilations de textes mutualisant, aggravant, sans la plus petite ouverture démocratique ou laïque, poussant jusqu'aux extrêmes ce qu'il y à de pire : c'est à dire de violent ou d'insoutenable contenu dans les « chapitres sacrés » judéo-chrétiens

 

Critiquer une religion ce n'est pas s'en prendre aux personnes, mais l'emploi de cette notion ne gêne pas aux entournures des associations comme le MRAP qui a créé sur son site une rubrique '' islamophobie '' : cette association participe depuis de nombreuses années, au même titre, dans l'actualité, que la voyoucratie pro-palestinienne, sous le couvercle de l'antisionisme, à la recrudescence d'un antisémitisme, autrefois la carte de visite de l'extrême droite, qui était en voie de disparition dans notre pays

 

Je ne vois pas pourquoi je devrais me priver de critiquer les positions publiques émanant de personnalités civiles, politiques ou religieuses, mais vous ne m'entendrez jamais appeler à une manifestation de rue que je considère comme parfaitement inutile car on ne combat l'obscurantisme d'où qu'il vienne avec des slogans mais en nourrissant largement argumenté le débat d'idée comme le fait Michel Onfray, ce que, pour ma part, je fais, pour l'essentiel, systématiquement sur internet depuis 2002 sur les forums et début 2006 sur mes blogs - - - Crab 6 Janvier 2015

 

Suites, quelques critiques des religions et des positions publiques de personnalités connues du '' grand public '' :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/12/noel-atheophobe-un-jour-comme-un-autre.html

 

°

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/islam-bibliographie.html

 

°

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/12/24/noel-2014-5519697.html

 

°

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/12/25/noel-tendre-noel-5520154.html

 

°

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/marie/

 

°

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-femme-de-lot/

 

°

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le_mensonge_monotheiste./

 

°

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/71-le-mensoge-monotheiste-suite/

 

°

Salomé

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/salome/

 



 

Ect.

 

04/01/2015

La propagande islamiste aux premiers jours de 2015

Erdogan.png

 

Extrait de presse : « La maternité est la seule carrière possible pour les femmes ».

Cette déclaration du ministre de la Santé, dans le sillage de récents propos polémiques du Premier ministre Erdogan, suscite la polémique sur les réseaux sociaux.

La polémique lancée par le président islam-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan sur la place « naturelle » des femmes a rebondi vendredi en Turquie après une sortie de son ministre de la Santé jugeant que la maternité était leur seule « carrière » possible. 

A la faveur d’une tournée des premiers bébés de l’année dans les maternités d’Istanbul, le ministre a dispensé quelques conseils à leurs mères.

« Les mères ne doivent pas mettre d’autres carrières que la maternité au centre de leur vie. Élever de nouvelles générations doit être au centre de leurs préoccupations » a lancé Mehmet Müezzinoglu. Fin de l'extrait

 

°

 

Islamistes, vous ne parviendrez jamais à tuer la liberté, vous avez dû, dors et déjà à travers les siècles, compter avec des femmes rebelles qui, ont trouvé des subterfuges pour s’affranchir de vos tentatives de construire contre les femmes une société patriarcale sacralisée par la religion ;

à présent au fil de l'actualité, et c'est un mouvement irréversible dicté par la prise de conscience que l'abaissement du statut de la femme sacralisé par la religion n'est qu'une invention qui ne doit rien au divin mais bien à quelques cerveaux fêlés ;

à terme ces féministes que vous abhorrez n'hésiterons pas à vous jeter vous et vos « livres sacrés » dans les poubelles de l'histoire pour ne pas dire plus...

 

Mais qui, en France, oserait encore prétendre que toutes les cultures se valent ?

Dans un pays musulman '' on naît musulman '', entendu lors d'un reportage chloroforme, diffusé hier sur Euronew, montrant une Égypte célébrant la naissance d'un prophète :

bref toute la population chante, danse et s'embrasse das la rue, génial reportage dans ce pays où plus de 80 % des femmes sont excisées ou victimes de harcèlement sexuel, dans ce pays où l'homophobie et l'athéophobie dépasse l'entendement – bravo à Euronew pour la qualité remarquable de ce reportage de propagande islamiste dans l'un des plus beaux pays de rêve du '' monde islamique ''

 

Suites, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'islam :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/islam-bibliographie.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/23/islam-bibliographie-5396732.html

Crab – 4 Janvier 2015

 



 

02/01/2015

Recrudescence de l'antisémitisme

athéisme, crab, changelejeu, chrétienté, régions, départements, Europe, laïcité, morale, musique, Polêmikôs, edwy_plenel, aymeric_carron, sciences, société, voiles_islamiques, école, Éthique, islam

 

Extraits de presse :

Le départ des juifs de France vers Israël a doublé en 2014

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 02/01/2015

Pour la première fois, les juifs de France fournissent le plus gros apport mondial de l' " Alyah ", l'émigration vers Israël

Plus de 7000 juifs de France ont émigré vers Israël en 2014, soit plus du double de l'année précédente où 3293 ressortissants avaient rejoint l'Etat juif, a annoncé jeudi l'Agence juive pour Israël. 
…/...

10 000 nouveaux immigrants venus de France

D'après le Consistoire de France, cette augmentation serait dû à un climat d'insécurité pour les juifs de France. Et selon le Conseil représentatif des institutions juives de France ( Crif ), ce serait l'antisémitisme la principale raison

Ce flux devrait se poursuivre en 2015, estime l'Agence juive, qui prévoit l'arrivée de plus de 10 000 nouveaux immigrants de France. Au total, 26 500 juifs, un nombre record depuis dix ans, ont gagné Israël en 2014, 32% de plus qu'en 2013. Plus de la moitié d'entre eux ont moins de 35 ans. Avec 500 000 à 600 000 personnes, la communauté juive de France est la première d'Europe et la troisième au monde, derrière Israël et les États-Unis. - Fin des extraits de presse

 

Combien de fois, en pure perte, ai-je, d'une année à l'autre( plus de dix ans ), attiré l'attention sur la haine des juifs, masquée par l'antisionisme, générée dans les quartiers dits sensibles par une grosse majorité d'individus ( femmes et hommes ) qui se réclament du raciste, antijuifs, athéophobe, homophobe et xénophobe coran et ses annexes avec le soutien d'organisations dont le MRAP promoteur inconditionnel du boycott des produits de consommations en provenance d'Israël, indirectement ou directement soutenu par des personnalités au Front de gauche ou parmi les écologistes dont certaines, ce qui est un comble, vont jusqu'à réclamer l'enseignement des religions à l'école, sans proposer en contrepartie d'enseigner le fait athée, dans le but de faire accepter une religion musulmane dont les « textes sacrés » mutualisent, aggravent colossalement ce qui existe de plus raciste, sexiste, athéophobe, homophobe et xénophobe dans le judaïsme ou la chrétienté : 63 % des sourates, sans compter les sourates sexistes, ( dans un cas comme dans l'autre), sont des incitations à la haine de l'altérité !

 

Autant d'incitations à la haine du non-musulman, '' on '' ne compte plus les assauts théocratiques conduits contre les valeurs humanistes, républicaines et laïques d'accès ou d'ouverture à la culture fondatrices de notre société, s'appuyant sur les idéologies générées par le coran et ses annexes contre ce qui rassemble démocratiquement les populations dans le but, ( du moins dans un premier temps ) de les diviser - - Crab - 02 Janvier 2015

 

Que propose le pouvoir pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme ?

Ce combat doit-il ou non passer par le respect des « textes sacrés » ?

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/les-vux-du-president.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/01/les-voeux-du-president-5524076.html

 



 

01/01/2015

Les vœux du Président

Athéisme, Crab, Changelejeu, chrétienté, Régions, Départements, Europe, Laïcité, morale, musique, Polêmikôs, Edwy_Plenel,Aymeric_Carron, sciences, société, voiles_islamiques, école, Éthique, islam

Artifices présidentiel

Que vaut la réforme territoriale sans la suppression des départements ?

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/14-nouvelles-regions.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/03/14-nouvelles-regions-5383403.html

Que vaut la promesse de lutter contre le racisme et l'antisémitisme sans exiger que toutes publications nouvelles du coran et de ses annexes ne soient précédées d'un avertissement sur la nature raciste, sexiste, athéophobe, homophobe et xénophobe des « textes sacrés » ?

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'islam :

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/islam-bibliographie.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/23/islam-bibliographie-5396732.html

Crab – 1 Janvier 2015

 

31/12/2014

Noël Athéophobe - un jour comme un autre

Tunisie - Jabeur Mejri.jpg

 

C'est fait, en Tunisie les islamistes ne sont plus au pouvoir - Jabeur Mejri va-t-il être libéré ?

°

Mauritanie

La loi est la loi ( Publié dans '' atlantico, le 29 décembre 2014 )

Condamné à mort pour blasphème le jour de Noël ! Non, ça ne se passe pas dans un pays catholique...

Ce n'est ni le Pakistan, ni l’Afghanistan, ni l'Arabie Saoudite. C'est beaucoup plus près. Juste quelques heures d'avion

Ce jour-là, le 24 décembre, les rues de Nouakchott, la capitale de la Mauritanie, et de Nouadibhou, la deuxième ville du pays, offraient un spectacle joyeux. Des concerts de klaxons, une foule en liesse. Non il ne s'agissait pas de saluer la naissance du petit Jésus ! La Mauritanie est une république islamique et ses habitants, réjouis et heureux, criaient : "Allah akbar !".

L’événement fêté était autrement plus important que la naissance d'un bébé dans une étable de la Palestine romaine. Un certain Mohamed Cheikh Ould Mohamed venait d’être condamné à mort pour blasphème et apostasie."maalemines" (les forgerons), la caste la plus basse de la sympathique, et ô combien diverse, société mauritanienne. Le perturbateur avait aggravé son cas en suggérant que le système des castes était hérité de Mahomet. En Mauritanie on ne badine pas avec le nom du prophète.

M. Jemil Ould Mansour, un personnage important puisque chef du Tewassoul, un parti islamique modéré – c'est ainsi qu'il est qualifié par les agences de presse – a salué la condamnation de l'apostat par une phrase brillante de concision : "il a eu le sort qu'il mérite".

La Mauritanie, on vient de le lire, est riche de ses diversités. Elle a un système élaboré et complexe de castes. Elle a aussi des islamistes modérés, enfin modérés comme M. Jemil Ould Mansour, ce qui ouvre d'intéressantes perspectives sur ce que sont là-bas les islamistes non modérés. Elle a aussi des esclaves : entre 150 000  et 200 000 selon les estimations des organisations humanitaires. Tous Noirs. Mais il y a aussi des Noirs libres. Dans ce pays arabe ils doivent se situer très, très en dessous de la misérable caste des forgerons.

La Mauritanie a été à partir de 1903 colonisée par la France. Mais, heureusement pour elle, elle n'a pas eu à en souffrir. Le colonisateur français, en effet, n'a, dans sa grande sagesse, touché en rien aux équilibres traditionnels dans le souci de régner en paix. Tout est resté en place : l'Islam, les castes et l’esclavage.

Mais il serait inopportun et injuste de terminer sur une note aussi négative concernant un pays ami, membre des Nations Unies, de la Ligue Arabe, de la Conférence Islamique, de l'Union du Maghreb et d'autres organisations très respectables. La Mauritanie possède un parc naturel classé au patrimoine mondial de l'humanité par l’UNESCO. De méchantes langues insinuent qu'elle pourrait également briguer une place de choix dans le patrimoine mondial de l’inhumanité.

Mais ses chances seraient très minces, le Pakistan et l’Afghanistan ayant de sérieuses prétentions en la matière. Eux aussi pratiquent la peine de mort pour blasphème. Ce qui est le cas de beaucoup d'autres pays musulmans. Mais nous avons choisi le Pakistan et l’Afghanistan car ils ne sont pas arabes. Ce qui, espérons-le, nous évitera une accusation de xénophobie anti-arabe. Le Pakistan et l’Afghanistan ont juste un petit point commun avec la Mauritanie arabe : la religion

Source : atlantico

 

Suites : articles regroupés dans la catégorie '' Athéophobie ''

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search/label/ath%C3%A9ophobie

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/ath%C3%A9ophobie

 

°

 

L'athéophobie - ou la vraie face de dieu

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/03/19/l-atheophobie-ou-la-vraie-face-de-dieu.html

 

 

 

24/12/2014

Noël 2014

athéisme,crab,changelejeu,noël,Érotisme,amours,féminisme,religions,inanna,clio,tenant_le_vieux,islam_le_vieux,civilisation,islam,chrétienté,vierge_marie

Chère lectrice, cher lecteur, tous les ans j'ai l'immense plaisir de rédiger à votre attention un Conte Noël à ne pas lire à voix haute devant les enfants, dans quelques cas pourrait subrepticement choquer les plus grands, cette année je vous propose, avec moi, de partager l'histoire de Marie, la gracieuse et finaude Marie

 

°

 

Marie, comme sœur Anne ne voyait rien venir, elle qui voulait tant un enfant, le temps n'en finissait pas de passer, tous les villageois se moquait de l'indigne, sans cesse, en tout endroit du village dans son sillon la montrait du doigt l'accusait d'infertilité

 

En ces temps là, il n'était pas pensable que l'homme fut infertile et c'est à qui mieux de plaindre ce pauvre Joseph, un grand et honnête travailleur doté d'une femme incapable de remplir son devoir d'épouse, que pourtant, durant ces périodes troubles d'occupation, le grand Procurator de Rome, le grand Consul Pétain en grande pompe, dans sa grande magnanimité, devant le peuple juif, ne manqua pas de décorer le brave homme de la légion d'honneur 

 

Pas de grossesse apparente : la situation était devenue à ce point insupportable que Joseph et Marie décidèrent de quitter le village, de s'éloigner au plus vite, de se rendre à Bethléem en profitant du recensement ordonné par César Pétain

 

L'idiot du village donne une toute autre version et raconte, depuis bon nombre de mois, à qui veut bien l'écouter, qu'il aurait vu s'échapper promptement par la fenêtre de la chambre à coucher de Marie un soldat romain, juste au moment où, après une journée bien remplie, Joseph franchissait le seuil du domicile conjugal

 

Je ne sais pas si cette histoire dite par le garçon est vraie, mais ce qui plaide en sa faveur, du moins me semble-t-il, Marie était juive ou française avant l'heure, chacun c'est qu'il n'y a que les canadiennes ou les anglo-saxonnes pour demeurer fidèle à leurs époux

 

Alors...

 

°

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/12/noel-sans-enfants.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/12/20/noel-sans-enfants-5251601.html

 Crab 24/12/2014

18/12/2014

Régions - Racisme - immigration

Athéisme,Crab,régions,racisme,immigration,SOS_racisme,MRAP,immigration ,musulmans,islam,transition_énergétique,Ségolène_Royal,François_Hollande,Manuel_Valls,religions, Schengen

Le Floue politique - peinture numérique -

°

Réponses aux lectrices et aux lecteurs

Vient d'être votée la nouvelle carte des régions, rappel : la suppression des départements était essentielle, cependant ce n'est toujours pas à l'ordre du jour, ce qui ne manquera pas de maintenir, en matière d'aménagement territorial, un doublon de décisions des plus coûteux

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/14-nouvelles-regions.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/03/14-nouvelles-regions-5383403.html

°

Le floue politique :

Sur l'immigration, François Hollande défend le système actuel, refusant par exemple de remettre en cause le fameux espace Schengen, mais avec des gardes-fous : " la libre circulation, acquis fondamental de l'Europe, ne peut pas être détournée pour mettre nos salariés dans une concurrence déloyale ". Il défend aussi la réforme de l'asile examinée par les parlementaires, un "droit constitutionnel qui est au cœur du pacte républicain "

°

Une façon de dire une chose et son contraire, sur les chantiers en France œuvrent de plus en plus d'entreprises étrangères dont leurs salariés sont sous payés par rapport aux salariés-es des entreprises françaises ;

Ce qu'il y a de dramatique dans cette affaire d'ouverture des frontières, il suffit de le vérifier sur tous les terrains, ce sont des entreprises étrangères qui se chargent notamment d'isoler les bâtiment en cours de réhabilitation ;

l'avenir sur le sol français leur appartient puisque pourtant l'excellente loi sur la transition énergétique au lieu de créer des emplois dans les entreprises françaises permettra à ces entreprises étrangères de se développer – faut-il en rire ? -

 

Sur l'immigration, dire, selon Hollande, que les immigrés rapportent plus qu'ils ne dépendent du système, nul n'en doute, mais ce n'est pas le problème  ni le sujet de débat;

ne vous laisser pas impressionner par ceux qui accusent en bloc les françaises et les français '' d'avoir peur des étrangers '' : sur l'immigration, cela frôle, depuis trop longtemps, le ridicule, cela devient fatigant de rappeler, sans cesse, que cinq millions de chômeurs, plus de 10 millions de précaires ne permet plus d'accueillir les migrants économiques ;

qu'il importe pendant plusieurs décennies de permettre à tous nos « déclassés » de trouver ou retrouver une « vie normale » - notamment, ce qui n'est pas le cas actuellement, en utilisant l'argent de la formation permanente pour leur permettre de se qualifier, d'exercer dans les emplois des métiers d'aujourd'hui ou prévisibles ( dits d'avenir )

 

Accroître le nombre d'étudiants accueillis est la meilleure façon de participer au développement des pays d'où partent les migrants tout en fermant solidement nos frontières afin de ne plus permettre aux passeurs de devenir à nos dépends et aux dépends des migrants des millionnaires

°

Sur l'antiracisme, je réaffirme, qu'il suffit de '' laisser traîner ses oreilles '' dans certains des quartiers de nos villes en métropole pour constater que l'antisémitisme est essentiellement porté par une majorité de musulmans, en expansion dans les rangs des extrêmes à gauche et plus faiblement, voire en très nette diminution par les « antisémites traditionnels » genre FN

 

Ne vous laisser pas endormir l'islamophobie n'est pas le reflet d'une peur de l'islam mais la volonté affirmée de rejeter des idéologies aux antipodes des lumières

Il est notable d'observer que pour condamner l'agression antisémite de Créteil SOS racisme avait mis 48 heures, ce qui n'est guère surprenant, sachant que SOS racisme et son jumeau le MRAP pro-palestinien sans nuances pratiquent un antiracisme à géométrie variable, c'est hélas un fait de société comptant parmi les plus navrant depuis, désormais, plus d'une dizaine d'années

 

Athéisme,Crab,régions,racisme,immigration,SOS_racisme,MRAP,immigration ,musulmans,islam,transition_énergétique,Ségolène_Royal,François_Hollande,Manuel_Valls,religions, Schengen

 

Ces deux associations seront prises au sérieux le jour où elles exigeront que le coran soit précédé, pour toutes diffusions nouvelles, d'un encart à l'adresse des jeunes lectrices et lecteurs précisant que ce « texte sacré » est un document raciste, sexiste, athéophobe, homophobe et xénophobe, qu'il mutualise à lui seul ce qu'il y a de plus exécrables, de plus phallocrates dans les autres monothéismes - jugez en vous-mêmes*1    - Crab 18 Décembre 2014

°

*1, Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/islam-bibliographie.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/23/islam-bibliographie-5396732.html

 

 

 

11/12/2014

Histoires de roches

 Buttes-Chaumont - temple de la Sibylle.png

Buttes-Chaumont, temple de la Sibylle

°

Normal – pas normal ?

Conneries sans frontières : Le couple « normal » et princier applaudit pour avoir, bien loin de la roche Tarpéienne, procréer sur le phallique rocher de Monaco

 

Tu es le dernier, tu seras le premier

Inspirée par je ne sais quel mécanisme divin, ou plus probablement inspiré par la « pensée chrétienne », formellement peu apte à pratiquer les maths, le deuxième par magie devient mécaniquement selon la loi divine le premier, sur le rocher les dés plombés sont jetés : le mâle régnera - reste à savoir, si la femelle, plus tard acceptera de jouer à la vestale – qui vivra monégasque verra !

 

Tous soçons ?

«  il n'y a pas loin du Capitole à la Roche Tarpéienne », mais pour faire la révolution il faudrait pour les monégasques, à leur tête, un guide suprême, un grand rêveur coupeurs de têtes genre Robesp..... - j'ai failli écrire Robespierre au lieu de Mélenchon l'homme qui aime tant « la caricature de boche » – ça tombe bien, il est aussi copain comme cochon ( soçon ) avec les musulmans ( je ne suis pas sûr qu'il est jamais entendu parler de l'athéisme ni des athées emprisonnés dans les pays dominés par les musulmans, ni lu ( ? ) le raciste coran ) ;

Sibylle version mâle, pro-palestiniens sans nuances (au même titre que le MRAP ) participe à la montée de l'antisémitisme dans notre pays, de surcroît agité de bouffées délirantes, il ne manque jamais l'occasion de haïr les chrétiens au point que si nul n'entravait sa marche vers le pouvoir, c'est un athée qui vous le dit : il les jetterait, en moins de quatre temps qu'il en faut, tous du sommet de la roche la plus élancée des Buttes-Chaumont     Crab – 11 Décembre 2014

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=ROBESPIERRE

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/robespierre

 



 

09/12/2014

Crèches de Noël

aymeric_carron,crèches,chrétienté,claude_askolovitch,dounia_bouzar,edwy_ plenel,gérard_miller,islam,manuel_valls,nadia_vallaud-belkacem,psychanalyse,roudinesco,régis_debray,jacques_attali

Crèche de Noël

°

Un anti-laïque m'écrit : '' crab2 la crèche fut faite dans un cadre culturel et artistique en accord avec la loi de 1905, ça revient au même qu’exposer des tableaux artistiques chrétiens dans des musées '' - Fin de votre observation

 

Non l’entrée des musées est payante, ce n’est donc pas la même démarche, l’installation d’une crèche ou repas de rupture du ramadan est financé avec les deniers de tous les contribuables et ne sont donc pas financés exclusivement par les croyants - pourquoi, ces municipalités avec les deniers de tous les contribuables n’organiseraient pas ( à titre d’exemple ) une fête de l’athéisme ? Seriez-vous d’accord ?

 

Le même anti-laïque ajoute : '' la religion fait partie de la culture et tradition car de la religion régit le mode de vie, la pensée, la croyance, les valeurs , la morale, les coutumes... tu racontes n’importe quoi.'' Fin de son aimable remarque

 

La religion de toutes façons n'est pas une culture mais une croyance, donc en aucun cas la religion ne peut faire partie de ma culture ni de mes traditions - la religion ne régit pas mon mode de vie, encore moins ma façon de penser, n’entre pas dans mes valeurs ;

quand à ma morale elle est humaniste : libertaire ( et non libertarienne ), épicurienne - ma philosophie se réclame des anciens grecques : Démocrite, Leucippe, Épicure, Ésope, les Tragédiens, … des penseurs des Lumières ( dont Jean Meslier ), La Fontaine, Émilie du Châtelet, Olympe de Gouges, Charles Darwin, de Mozart, Elisabeth Badinter ect.

 

En outre, vous voulez introduire l'enseignement du fait religieux à l'école mais pas l'enseignement du fait athée, bizarre, bizarre, bizarre...  Cab 9 Décembre 2014

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/12/contre-les-assauts-theocratiques-suite-2.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/12/04/contre-les-assauts-theocratiques-suite-2-5503480.html

°

Suites 2 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/12/sorties-scolaires.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/12/05/sorties-scolaires-5504188.html

 

05/12/2014

Sorties scolaires

Hypatie d'Alexandrie.png

Hypatie d'Alexandrie

°

Dors et déjà, depuis plus de vingt cinq ans, le statut de la laïcité n'est plus respecté par l'ensemble de la classe politique, ce qui ne manque pas de dégoutter la plupart de nos compatriotes, dans ce domaine la lâcheté de la gauche au pouvoir n'est pas nouvelle, voire dépasse l'imaginable -

Hier ( 4 Décembre ) sur BFMTV, Nadia Vallaud-Belkacem n'a pas pu s'empêcher de justifier, deprôner ( selon les lieux )ou de tolérer la présence des mamans voilées accompagnatrices( noter au passage qu'elle ne parle pas de papas accompagnateurs ) lors des sorties organisées par l'école

Najat Vallaud-Belkacem affecte ne pas comprendre : c'est du prosélytisme, lors des sorties scolaires, quand une enfoulardée impose du dieu et de son dieu

 

La laïcité ou l'humanisme implique l'égalité des droits des divers croyants et des divers athées ;

au lieu de respecter les parents incroyants ( qui eux ne portent pas de tee-shirt stipulant « dieu n'existe pas » ), agnostiques ou déistes sans confessions pour Nadia Vallaud-Belkacem il est préférable de ne pas s'opposer au prosélytisme religieux dans le cadre scolaire, mais de donner une prime aux extrémistes, dans le même temps valide les assauts théocratiques menés contre la laïcité, alors que nul n'ignore que les voiles islamiques relève d'une discrimination sexuelle symboliquement sans le moindre rapport avec la religion ou la croyance dans le surnaturel

 

La religion est une chose, la culture en est une autre

Le statut de la laïcité ne protège pas les cultures prônant l'inégalité entre femmes et hommes ;

justifier la présence des mamans voilées accompagnatrices scolaires dans certains quartiers de nos villes n'est pas sans rappeler la valorisation catastrophique du patriarcat sacralisé par la religion par la présence de « grands frères musulmans » mis en place, placés à la sortie des écoles ou des lycées, par la gauche et cela pendant des années - - - Crab 5 Décembre 2014

°

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/12/contre-les-assauts-theocratiques-suite-2.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/12/04/contre-les-assauts-theocratiques-suite-2-5503480.html

°

Française français c'est être de culture française – pour en être, il ne suffit pas de naître sur le sol français, la laïque Hypatie d'Alexandrie en est la preuve la plus éclatante

Suite : Lettre à Hypatie

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tu-aimeras-ton-prochain/

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/11/le-fait-laique.html

 

 

 

 

 

 

04/12/2014

Contre les assauts théocratiques - suite 2

Raphaël.png

 

Ci-dessus : À priori, '' on '' lui donnerait le « bon dieu » sans confessions, Marie peinte par Raphaël est certainement la plus illustre des mères porteuses de toute l'histoire de la crédulité

°

Une crèche de Noël retirée du hall du conseil général de Vendée

Décision « grotesque », « inquiétante » et « injuste » selon Bruno Retailleau, président du conseil général ( UMP ), qui a annoncé cet après-midi son intention d’«utiliser tous les recours juridiques possibles pour faire annuler cette décision», « jusqu’à la Cour Européenne des Droits de l’Homme s’il le faut »

 

Sur son blog, il explique avoir exécuté la décision qu’il juge cependant « grotesque », « inquiétante » et « injuste ». «Manifestement il y a deux poids deux mesures, écrit-il, à l’heure où personne ne remet en cause le repas d’ouverture du Ramadan offert tous les ans par la mairie de Paris.»

 

C'est bafouer la Démocratie et la laïcité que de parler d'une décision « grotesque », Bruno Retailleau ferait mieux, ( et ce serait moins grotesque ), de s'occuper de la bonne gestion des finances de l'UMP

 

Sa remarque sonne des plus faux, les Radicaux de gauche s'étaient opposés quand la mairie de Paris organise une réception pour célébrer le début du Ramadan

 

Des élus parisiens, dénonçaient une initiative allant à l'encontre du respect de la laïcité, dont parmi eux, ceux du Parti radical de gauche co-signataires *1 de cette tribune collective :

 

…/...

 

L’organisation à l’Hôtel de Ville de Paris le 9 juillet prochain, d’une nouvelle fête culturelle, calée sur un calendrier religieux, nous interpelle. 

 

Une ville irréprochable, notamment quant au respect de la laïcité, voilà un des combats que les Radicaux de gauche mènent depuis 2001, au Conseil de Paris ou au sein des mairies d’arrondissement.

 

Certaines pratiques des élus parisiens, de toute appartenance politique, prêtent en effet largement à confusion. Nous n’avons eu de cesse de le dénoncer

 

Ainsi, nous nous sommes successivement mobilisés contre le déplacement de la date d’un Conseil de Paris pour cause de fête religieuse, contre l’attribution de subventions à des crèches confessionnelles ou encore contre les baisses de loyers injustifiées pour des associations religieuses. Et nous étions aussi au premier rang de la fronde lorsqu’une place de Paris a été rebaptisée au nom de Jean-Paul II, sans vote au Conseil de Paris.

 

C’est dans ce même esprit que nous dénonçons aujourd’hui la célébration de la fête du Ramadan organisée à l’Hôtel de Ville. Et cette indignation vaut pour l’ensemble des événements à caractère religieux organisés avec la Ville de Paris : qu’ils soient catholiques, juifs ou musulmans, nous les considérons inopportuns au sein du centre des institutions municipales, l’Hôtel de Ville de Paris, comme dans tous les édifices municipaux

/... Fin de l'extrait

 

*1 : Cosignataires :

Alban Ketelbuters, doctorant en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal, membre de l’Institut de recherches et d’études féministes | Djemila Benhabib, essayiste | David Bertet, professeur de philosophie | Rakia Fourati, membre fondatrice de la Ligue tunisienne de défense de la laïcité et des libertés | Bartholomé Girard, ancien président de SOS homophobie | Ziad Goudjil, conseiller régional EELV d’Ile-de-France | Asma Guenifi, ancienne présidente de Ni putes ni soumises | Waleed Al-Husseini, exilé palestinien, fondateur du Conseil des ex-musulmans de France | Thierry Jopeck, administrateur général du Musée national des Arts asiatiques - Guimet | Mohamed Kacimi, écrivain | Louise Mailloux, professeure de philosophie | Samuel Mayol, maître de conférences, directeur de l’IUT de Saint-Denis | Céline Pina, conseillère régionale PS d’Ile-de-France

 

°

Laïcité : lettre ouverte aux élus

01 décembre 2014 |  Par Henri Pena-Ruiz

 

La laïcité va mal. Ancien membre de la Commission Stasi sur l’application du principe de laïcité dans la République, je ne peux garder le silence. Naguère, la droite au pouvoir la malmenait par la bouche de Monsieur Sarkozy. Aujourd’hui certains élus de gauche ne la traitent pas mieux. Tout se passe comme si les vrais ennemis de la laïcité et ses faux amis semblaient d’accord pour l’encenser en principe et la violer en pratique. Halte à la duplicité. Inventaire.

 

D’abord un vocabulaire polémique brouille les choses à loisir. Il est trop facile, par exemple, d’inventer une opposition artificielle entre la laïcité dite “ouverte” et la laïcité dite “de combat”. La première expression est usuelle chez les adversaires de la laïcité qui insinuent ainsi que la laïcité tout court serait fermée. Une calomnie travestie en signe d’ouverture. La seconde est fréquente chez ceux qui par électoralisme refusent de défendre la laïcité et en édulcorent le sens. Une trahison déguisée en réalisme. Un tel vocabulaire est d'ailleurs absurde. Parle-t-on de la « liberté ouverte » ou des « droits humains de combat » ? Bref, on adjective la laïcité soit parce qu’on en rejette les exigences soit parce qu’on manque de courage politique pour les faire valoir.

 

Les  vrais ennemis de la laïcité rêvent de rétablir les privilèges publics des religions: c'est ce qu'ils appellent “laïcité ouverte”. Ils parlent de “liberté religieuse” plus que de liberté de conscience. Faudra-t-il parler aussi de “liberté athée”? Ses faux amis répugnent à la défendre par peur de perdre des voix et inventent l'expression polémique “laïcité de combat” pour qualifier une telle défense. C’est ce qui ouvre tout grand un chemin à une contrefaçon de laïcité par la droite extrême. Celle-ci feint de défendre la laïcité alors qu’elle la caricature en la tournant contre un groupe particulier de citoyennes et de citoyens. Ce qui est alors en jeu, c’est une conception  discriminatoire travestie en laïcité. Tout le contraire de celle-ci.

 

Un premier exemple d’attaque contre la laïcité par la droite puis de refus de la défendre par la gauche au pouvoir. Comme on sait, la loi Carle votée sous la présidence de Monsieur Sarkozy met à la charge des communes la scolarisation d’enfants dans des écoles privées de communes voisines. Quand les laïques contestent cette loi et en demandent l’abrogation, les vrais ennemis et les faux amis de la laïcité, tout uniment, les accusent de vouloir rallumer la guerre scolaire ! Une accusation ridicule qui dissimule mal la volonté de faire entériner une violation de la laïcité. Aujourd’hui, que fait le gouvernement dit socialiste contre cet héritage de l’ère antérieure qui renforce les privilèges des écoles privées religieuses, affranchies de surcroît de l’obligation d’appliquer la réforme des rythmes scolaires ? Rien. C’est triste. Pire. Monsieur Peillon, précédent ministre de l’Éducation Nationale, a rédigé une charte de la laïcité. Mais il a étendu le financement public des activités périscolaires aux écoles privées, alors que la Loi Debré ne le prévoyait que pour les disciplines d'enseignement. Comprenne qui pourra.

 

A Paris, tout en s’affirmant fidèle à la laïcité, la mairie continue à subventionner des crèches confessionnelles et des fêtes religieuses comme celle qui a été organisée l’été dernier pour le ramadan. Ainsi des contribuables athées ou agnostiques sont obligés de subventionner à hauteur de 70 000 euros une fête religieuse. A quand une grande fête de l’humanisme athée financée sur fonds publics, à Paris et ailleurs ? Invoquer la culture, en l'occurrence, est peu rigoureux et néfaste. Confondre la culture arabe et le culte musulman c'est offrir un cadeau inespéré aux extrémistes religieux qui persécutent les arabes athées, accusés de “trahir leur culture”. Dans le même esprit, Franco proclamait: “En Espagne, on est catholique ou on n'est rien”. Et le cardinal Rauco Varela dit que l'avortement n'est pas dans la “culture espagnole”. D'où la tentative de Monsieur Rajoy, aujourd'hui avortée, de supprimer un droit essentiel des femmes. La culture a bon dos! C'est la commission Machelon, mis en place par  Nicolas Sarkozy, qui a recommandé le brouillage de la distinction entre culte et culture afin de contourner la loi du 9 Décembre 1905 qui interdit de financer les cultes. Nombre d'élus de gauche comme de droite appliquent la recette tout en se disant laïques, bien sûr.

 

Dans le Limousin, on a financé sur fonds publics des processions religieuses catholiques, en présentant  ces dernières comme des « manifestations culturelles ». Heureusement, dans ce dernier cas, les tribunaux ont condamné ce subterfuge. Contre l’évidence trop d'élus brouillent les choses. L’électoralisme ainsi mis en œuvre veut faire prendre des vessies pour des lanternes. Je rêve d’une sixième république où les professions de foi des élus seraient le cas échéant opposables à leur pratique effective. La laïcité reprendrait quelques couleurs, et la justice sociale aussi. La vie politique cesserait d'inspirer le dégoût aux citoyens qui pensent que les principes sont faits pour être appliqués.

 

On va m'objecter le pragmatisme, invocation sempiternelle des élus qui trahissent. Mais concrètement le devoir des élus n’est pas d’encourager par des fonds publics les manifestations communautaristes. Il est de rappeler à tous leurs administrés que leur humanité ne se réduit pas à leur appartenance à une religion, qu'ils sont hommes et citoyens avant d'être musulmans ou catholiques. Des citoyens porteurs de volonté générale, c’est-à-dire d’une faculté de vouloir ce qui vaut pour tous et non ce qui ne vaut que pour eux seuls. Mesdames et messieurs les élus, mettez votre pratique en accord avec les principes que vous prétendez défendre ! Pour lutter efficacement contre les communautarismes religieux et leurs dangereuses dérives, cessez d'encourager les revendications particularistes. Les élus politiques, porteurs des principes et des lois de la République, sont comme le disait Victor Hugo les « instituteurs du peuple ».

 

Une politique républicaine doit viser le seul intérêt général, commun à tous. Dans cet esprit, il faut consacrer l’argent public aux seuls services d’intérêt général. Et montrer ainsi que la République ne se contente pas de proclamer l’universalisme, mais lui donne concrètement chair et vie. L’instruction et la  culture, l’accès aux soins, le logement social, sont d’intérêt commun aux divers croyants et aux athées. Ils sont de portée universelle. Pas la religion, ni d’ailleurs l’athéisme, options spirituelles particulières, à traiter comme telles si le mot république a encore un sens. Le deuxième article de la Loi du 9 Décembre 1905 est clair: “La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte”.

 

En Alsace Moselle, des maires se déclarent laïques tout en défendant le concordat. Pourtant celui-ci met à la charge des contribuables de toute la République les salaires des prêtres, des rabbins et des pasteurs des départements concordataires. Bref il contraint des athées et des agnostiques à financer la religion. Un comble en temps de crise et de vaches maigres pour les services publics ! Quelle est la motivation des élus concordataires, sinon un calcul électoral qui les conduit à chouchouter les croyants, donc à les traiter mieux que les athées. Au passage ils accréditent l’idée fausse selon laquelle la laïcité rejette la religion alors qu’elle ne rejette que ses privilèges publics. Et ils veulent faire croire que les trois composantes du droit local ( concordat napoléonien, Loi Falloux, droit social allemand ) sont inséparables, ce qui est faux. On peut abroger le concordat et les dispositions discriminatoires de la Loi Falloux (la religion inscrite dans l’enseignement public) sans toucher au droit social local.

 

Dans un discours émouvant sur les morts de la première guerre mondiale, le président de la République vient de souligner la dimension symbolique d’un mémorial qui ne recense plus les morts par nationalités mais les réunit au contraire dans un même hommage. On aurait aimé qu’il réhabilite au passage les fusillés pour l’exemple, ces hommes qui ne manquaient pas de courage mais clamaient leur révolte devant des massacres aujourd’hui déplorés par toute l’Europe. On aurait voulu aussi que l’hommage ne cite pas seulement les « soldats de toutes religions » mais également les soldats de conviction humaniste athée, donc « les soldats de toutes convictions ». Un “détail” ? Non. Une omission discriminatoire. « La République a besoin de croyants »…C’est ce qu’osait dire dans l’exercice de ses fonctions Nicolas Sarkozy, établissant ainsi une hiérarchie entre croyants et athées. Notre président actuel lui emboîte-t-il le pas en ne mentionnant que les soldats croyants ? Est-il si difficile pour le Président d’une république laïque de ne pas privilégier un type d’option spirituelle dans un moment aussi solennel ? Henri Barbusse, auteur d’un grand livre sur la guerre de 1914, Le Feu, aurait sans doute condamné cette discrimination implicite. De même pour Apollinaire, grièvement blessé sur le front et peu porté sur la religion.

 

Quant au récent voyage officiel à Rome du Premier Ministre de la République, aux frais de l’État, il enfreint aussi la laïcité. Lorsque François Fillon s'était rendu à Rome en 2011 pour y assister à la béatification de Jean Paul II, le Parti socialiste avait à juste titre protesté, au nom de la laïcité. Quand trois ans trois ans plus tard Manuel Valls s'y rend pour sa canonisation, le PS approuve. Comprenne qui pourra! On marche au pas sur les principes. On ne peut justifier la chose au nom des relations entre États. Manuel Valls n’a rien négocié à Rome. Il ne s’y trouvait pas pour évoquer des problèmes diplomatiques. Des cérémonies de canonisation n’ont de sens que religieux. Entendons-nous. Si Manuel Valls le voulait, il avait tout à fait le droit d’assister à un tel événement, mais à titre privé et sur ses deniers propres. Son admiration pour Clemenceau aurait pu d’ailleurs lui montrer la voie. En 1918, l’archevêque de Paris annonce un Te Deum à Notre-Dame de Paris en mémoire des morts de la guerre. Clémenceau, alors Président du Conseil, fait adopter par les ministres le refus d’y assister à titre officiel. Clemenceau s’en explique: séparation laïque oblige. Une décision exemplaire, car respectueuse de tous les citoyens et non des seuls croyants.

 

Tout se passe désormais comme si les athées ou les agnostiques, qui quant à eux ne demandent nullement à la République de satisfaire des revendications communautaristes, étaient tenus pour quantité négligeable. Leur discrétion par respect de la laïcité et de l’universalité de la chose publique les dessert alors qu’elle est à leur honneur. Un autre exemple. Dans une déclaration à l'Observatoire de la laïcité, Madame Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation nationale, vient de permettre aux accompagnantes scolaires, au passage limités aux seules « mamans », de porter un signe religieux dans l’exercice de leur fonction. La laïcité implique l'égalité des droits des divers croyants et des athées. En toute logique, un ( e ) accompagnant ( e ) athée aura donc également le droit de porter un tee-shirt stipulant « Dieu n’existe pas ». Si on ne lui accorde pas ce droit, en soutenant que ce serait du prosélytisme, on fait deux poids deux mesures. Etrange interprétation de la laïcité, réduite à un égal traitement des seules religions et non de toutes les convictions. Pourquoi les athées n'auraient-ils pas le droit de mettre en avant leur choix spirituel, comme des croyants le font? Au nom de quoi une telle discrimination ? Par ailleurs Madame Vallaud-Belkacem réitère l'erreur qu'avait dû corriger la commission Stasi en proposant la Loi de 2004. En refusant de définir une même règle pour tous les établissements scolaires, conformément à l'indivisibilité de la République, elle dessaisit la laïcité de son statut de principe constitutionnel dans la hiérarchie des normes, et l'abandonne à la diversité des rapports de force locaux. Ce n'est pas la meilleure façon de la défendre.

 

Approfondissons cet exemple. Une conduite à prétention civique ou éthique doit pouvoir s’universaliser pour être recevable. Concrètement, une mère de famille musulmane ou catholique accepterait-elle que son enfant soit accompagné en voyage scolaire par un athée portant un tee-shirt mentionnant son choix spirituel athée ? Non sans doute. Un enfant de famille athée ne peut davantage être accompagné par une mère voilée ou un père coiffé d’une kipa. Car enfin un voyage scolaire n’est pas une sortie touristique. Le régime des libertés qui prévaut dans la société civile ne saurait donc être étendu à l’école, ni aux activités scolaires, qui concernent des élèves mineurs soumis à l’instruction obligatoire. Un voyage scolaire, c’est encore l’école, et d’ailleurs en cas d’accident c’est l’Éducation Nationale qui assure. L’obligation de réserve des enseignants, des conseillers d’éducation, doit donc valoir également pour les personnes qui sont volontaires pour accompagner des voyages scolaires. Parler de « mamans » ( pourquoi pas de « papas » ? ) c’est mettre en avant le rapport familial parent-enfant. Mais celui-ci ne vaut comme tel que pour l’enfant de l’accompagnant. Pour tous les autres, enfants-élèves, il ne saurait valoir, et la “maman” ou le “papa” n'est perçu ( e ) que comme accompagnant scolaire. C’est donc le rapport accompagnants scolaires-élèves qui est en jeu, et non le rapport enfant-maman. Recentrons nous sur la fonction remplie et le régime de droit qu’elle requiert au lieu de brouiller les pistes par une présentation compassionnelle. Cette neutralité n'a rien d'arbitraire: elle promeut le minimum de distance à soi qui conduit à respecter le droit pour d'autres personnes d'avoir des convictions différentes.

 

La laïcité se définit par une exigence et pas seulement par un droit. C'est pourquoi elle est un levier d'émancipation. Tout adulte encadrant une activité scolaire doit comprendre que l'élève n'est plus seulement l'enfant. Une deuxième vie s'ouvre à lui, qui ne nie pas la première mais la dépasse. Un élève, c'est un être qui s'élève. Mettre en avant ce qui unit plutôt que ce qui divise est alors essentiel. Toute personne volontaire pour accompagner une activité scolaire peut le comprendre sans avoir à se sentir blessée ou niée. La concorde est plus sûrement assurée par une telle retenue que par une manifestation spontanée de la religion ou de l'athéisme, surtout en présence de jeunes gens influençables. Et qu’on ne dise pas qu’en cas d'exigence de neutralité vestimentaire une seule religion serait stigmatisée, puisque la déontologie laïque proscrirait aussi bien la croix charismatique, la kipa, le voile, et le fameux tee-shirt de l’athée.

 

Finissons par l’Europe. Le pape est venu haranguer le parlement de Strasbourg. Pourquoi un tel privilège conçu par Martin Schulz ? A quand une invitation du même type à un représentant de la Franc-Maçonnerie ou de la Libre-Pensée ? En fait, il y a erreur de destination. Un parlement démocratique n'est pas un lieu de prêche, ni de propagande athée. Quant aux racines chrétiennes de l’Europe, elles relèvent d'une conception très partisane de l'histoire. Que fait-on des racines que sont l’humanisme antique, la médiation arabe qui en a sauvé l'héritage, le rationalisme des Lumières, la pensée sociale du dix-neuvième siècle, les droits humains conquis souvent contre l’Église ou malgré elle? Et qui les représente? Le souci de l’humain, au demeurant, est venu bien tardivement à l’Église institutionnelle, qui n’a pas répugné à user des deux glaives chers à Bernard de Clairvaux, canonisé par l’Église, ni à lancer l’Inquisition contre les hérétiques prétendus, les juifs ou les musulmans mal convertis, les athées ou les francs-maçons. Cette Europe-là, conjuguant les bûchers, l'index des livres interdits, l'antijudaïsme chrétien dégénéré en antisémitisme sans que l’Église proteste, ne peut guère donner la leçon.

 

Après l’Europe néolibérale qui désespère les peuples, l’Europe vaticane se pose en supplément d’âme du néolibéralisme fatalisé. Au prix de la remise en cause de l’égalité de droits entre croyants et athées. Et du remplacement de la solidarité par la charité. Par ailleurs, celles et ceux qui subissent de plein fouet la privatisation des services publics ainsi que la destruction de la fiscalité redistributive et du droit du travail, exigées par une telle Europe, ne trouveront guère de consolation dans ce cléricalisme d’un nouveau genre. Une fois encore, ce sont les plus démunis, les laissés pour compte, que l’on mystifie par de bonnes paroles qui laissent en l’état l’horreur économique. Pour eux, le supplément d’âme d’un monde sans âme est dérisoire. Beaucoup de croyants, comme naguère la philosophe Simone Weil, ont refusé que la religion serve de simple compensation et en ont appelé à une véritable politique sociale, irréductible à la charité.

 

Qui ne voit d'ailleurs que le nouveau couplage de l’ultralibéralisme et de la religion ressemble à s’y méprendre à l’idéologie propre au capitalisme sauvage du dix-neuvième siècle ? Exploitation sans frein toute la semaine, et aumône le dimanche. Ainsi l'Europe est en train de promouvoir de nouveaux privilèges pour deux religions. Celle du du Dieu-Marché et celle du catholicisme. Les européens qui ne sont fidèles ni de l'une ni de l'autre apprécieront.

 

Henri Pena Ruiz,

ancien membre de la commission Stasi sur l'application du principe de laïcité

Dernier ouvrage paru : Dictionnaire amoureux de la laïcité ( Editions Plon )

Prix de l’initiative laïque 2014 et Prix national de la laïcité 2014

 

°

 

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/09/15/contre-les-assauts-theocratiques-suites-5447777.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Voir+l%27humain+autrement

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/12/02/lire-entre-les-lignes-5501965.html

°

http://imgstore.free.fr/Jacky_au_royaume_des_filles.jpg

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/11/le-fait-laique.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/la-laicite-selon-najat-vallaud-belkacem.html

 



 

 

02/12/2014

LIRE ENTRE LES LIGNES

Edwy Plenel, Aymeric Carron, Claude Askolovitch, Manuel Valls, Gérard Miller, Dounia Bouzar, Régis Debray, Nadia Vallaud-Belkacem, islam, chrétienté, psychanalyse, Roudinesco

 

Les pourceaux d'Épicure

Je reproduis ici, sur cette page, la chronique de Michel Onfray de Décembre 2014 dont le grand mérite est de remettre les pendules à l'heure vis à vis des « procès » malveillants engagés à son encontre, régulièrement, par ses pourceaux d'Épicure

 

Michel Onfray rappelle que les observations, commentaires, affirmations venant de personnes qui se croient autorisées à donner leur avis sur la religion ( plus particulièrement l'islam ), la laïcité, l'école, la psychanalyse, en outre note que leur refus de tenir compte du comportement social de certains parmi les « grands »philosophes connus du grand public procède à la fois d'une méconnaissance ( sinon, c'est encore plus grave )des textes, mais aussi d'actes socialement inacceptables dont rend compte l'autobiographie de ces personnalités

 

En rapport avec cette chronique, pour ma part, pour reprendre une expression de Michel Onfray, '' Lire entre les lignes est l’une des modalités de l’illettrisme'' je rangerais parmi les plus connus, les plus médiatisés des « personnalités » comme : Edwy Plenel, Aymeric Carron, Claude Askolovitch, Manuel Valls, Gérard Miller, Dounia Bouzar, Régis Debray, Nadia Vallaud-Belkacem, Roudinesco, Christine Boutin et toutes autres personnalités qui se livrent, dans les « grands médias », à des commentaires en méconnaissance de cause des textes, des autobiographies, bien souvent notamment quand il s'agit de religion recèlent ou tentent de masque rune sorte de prosélytisme, le plus souvent en l'absence en face d'eux, sur les plateaux, de penseurs ou contradicteurs qualifiés - - - Crab – 02 Décembre 2014

 

°

 

La chronique mensuelle de Michel Onfray | Décembre 2014 – N° 115

Source de la chronique :

http://mo.michelonfray.fr/chroniques/la-chronique-mensuelle-de-michel-onfray-decembre-2014-n-115/

 

LIRE ENTRE LES LIGNES -

J’ai la faiblesse de croire ce que je vois, de lire ce que je lis et de ne pas chercher midi à quatorze heures, car midi suffit à midi. Cette faiblesse est le signe d’une pathologie selon les malades qui décident du bon goût du moment et qui célèbrent l’art de lire entre les lignes.

 

Ainsi, quand je lis le Coran et que j’y vois un nombre considérable de sourates antisémites, misogynes, homophobes, belliqueuses, agressives, on me reproche d’effectuer une lecture littéraliste, comme les salafistes ajoutent les bonnes âmes, car il faudrait contextualiser le texte qui invite clairement à égorger, dépecer, massacrer, détester, couper le nez, décapiter pour lui faire dire le contraire de ce qu’il dit pourtant explicitement, il suffit de lire. Puisque les bonnes âmes ont décidé que l’islam était un religion de paix, de tolérance et d’amour, il faut bien qu’on trouve dans le texte ce qui n’y est pas. Entre les mains des idéologues, la contextualisation sert à faire dire au texte le contraire de ce qu’il dit.

 

Même chose avec Sade : le lire, et le prendre au sérieux, c’est à dire tout lire de lui, y compris ses lettres, c’est découvrir autre chose que ce que la vulgate parisienne enseigne en pontifiant. Toujours soucieuse de rébellion ( subventionnée ) et de subversion (institutionnelle), ces moutons-là annoncent que cet homme couvert de gloire, édité, exposé, glosé, commenté, étudié, célébré, enseigné, est un marginal – comme eux ! Ce faux féministe vrai phallocrate, ce faux révolutionnaire vrai féodal, ce faux sublimateur véritable délinquant, cette fausse victime vrai coupable, ce faux médecin vrai malade, ne se comprendrait qu’avec l’humour, la poésie, l’ironie, la distance, sésames avec lesquels le noir devient blanc, le bas haut, le mal bien et Hitler Jean Moulin.

 

Idem avec Freud : là encore, après avoir tout lu, et pas seulement les anthologies et leurs gloses, on découvre un Freud menteur, affabulateur, inventant des cas, prétendant les avoir guéris, compagnon de route des fascistes, avouant que la psychanalyse ne fonctionne pas, qu’elle est, selon son expression, « un blanchiment de nègres », dédicaçant élogieusement un livre à Mussolini, etc. Mais il ne faut pas dire ce que dit vraiment Freud ou ce que Freud a vraiment fait, mais ce qu’il est de bon ton de dire sur Freud, une autre vulgate créée et entretenue par les marchands du temple. Là encore, il faudrait lire entre les lignes, là où se trouve le contraire de ce qui est écrit.

 

Si l’on précise que Sartre écrivit dans une revue collaborationniste et que Beauvoir a travaillé pour Radio-Vichy, ce qui permet d’apprécier  leur talent pour créer des mythes, c’est se rendre coupable d’un péché mortel : le biographisme ! Ce sont pourtant les mêmes qui s’insurgent à l’idée de commémorer l’anniversaire de la naissance de Céline en 2014 sous prétexte qu’il a écrit Bagatelles pour un massacre. Je veux bien que la biographie compte pour rien quand il s’agit de Sartre & Beauvoir, mais alors pourquoi compte-t-elle pour tout dans les cas de Céline ou Brasillach ?

 

Cette invitation à lire entre les lignes est devenue tellement tyrannique qu’on ne lit plus les lignes ! La psychanalyse a ouvert la porte à cette lecture entre les lignes – il fallait chercher le non-dit, le latent, le caché, l’inconscient. Dès lors on n’a plus lu le dit, le réel, l’évident, le manifeste. Lire entre les lignes est l’une des modalités de l’illettrisme. Michel Onfray, déc. 2014

 

°

Suite : Lettre à Edwy Plenel - SUITE

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-plenel-suite.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/misoneisme-et-mimetisme-violent.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/22/misoneisme-et-mimetisme-violent-5473912.html

 
°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/02/polemikos.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0a-eros/