Crab2ddcc

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2014

Sorties scolaires

Hypatie d'Alexandrie.png

Hypatie d'Alexandrie

°

Dors et déjà, depuis plus de vingt cinq ans, le statut de la laïcité n'est plus respecté par l'ensemble de la classe politique, ce qui ne manque pas de dégoutter la plupart de nos compatriotes, dans ce domaine la lâcheté de la gauche au pouvoir n'est pas nouvelle, voire dépasse l'imaginable -

Hier ( 4 Décembre ) sur BFMTV, Nadia Vallaud-Belkacem n'a pas pu s'empêcher de justifier, deprôner ( selon les lieux )ou de tolérer la présence des mamans voilées accompagnatrices( noter au passage qu'elle ne parle pas de papas accompagnateurs ) lors des sorties organisées par l'école

Najat Vallaud-Belkacem affecte ne pas comprendre : c'est du prosélytisme, lors des sorties scolaires, quand une enfoulardée impose du dieu et de son dieu

 

La laïcité ou l'humanisme implique l'égalité des droits des divers croyants et des divers athées ;

au lieu de respecter les parents incroyants ( qui eux ne portent pas de tee-shirt stipulant « dieu n'existe pas » ), agnostiques ou déistes sans confessions pour Nadia Vallaud-Belkacem il est préférable de ne pas s'opposer au prosélytisme religieux dans le cadre scolaire, mais de donner une prime aux extrémistes, dans le même temps valide les assauts théocratiques menés contre la laïcité, alors que nul n'ignore que les voiles islamiques relève d'une discrimination sexuelle symboliquement sans le moindre rapport avec la religion ou la croyance dans le surnaturel

 

La religion est une chose, la culture en est une autre

Le statut de la laïcité ne protège pas les cultures prônant l'inégalité entre femmes et hommes ;

justifier la présence des mamans voilées accompagnatrices scolaires dans certains quartiers de nos villes n'est pas sans rappeler la valorisation catastrophique du patriarcat sacralisé par la religion par la présence de « grands frères musulmans » mis en place, placés à la sortie des écoles ou des lycées, par la gauche et cela pendant des années - - - Crab 5 Décembre 2014

°

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/12/contre-les-assauts-theocratiques-suite-2.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/12/04/contre-les-assauts-theocratiques-suite-2-5503480.html

°

Française français c'est être de culture française – pour en être, il ne suffit pas de naître sur le sol français, la laïque Hypatie d'Alexandrie en est la preuve la plus éclatante

Suite : Lettre à Hypatie

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tu-aimeras-ton-prochain/

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/11/le-fait-laique.html

 

 

 

 

 

 

04/12/2014

Contre les assauts théocratiques - suite 2

Raphaël.png

 

Ci-dessus : À priori, '' on '' lui donnerait le « bon dieu » sans confessions, Marie peinte par Raphaël est certainement la plus illustre des mères porteuses de toute l'histoire de la crédulité

°

Une crèche de Noël retirée du hall du conseil général de Vendée

Décision « grotesque », « inquiétante » et « injuste » selon Bruno Retailleau, président du conseil général ( UMP ), qui a annoncé cet après-midi son intention d’«utiliser tous les recours juridiques possibles pour faire annuler cette décision», « jusqu’à la Cour Européenne des Droits de l’Homme s’il le faut »

 

Sur son blog, il explique avoir exécuté la décision qu’il juge cependant « grotesque », « inquiétante » et « injuste ». «Manifestement il y a deux poids deux mesures, écrit-il, à l’heure où personne ne remet en cause le repas d’ouverture du Ramadan offert tous les ans par la mairie de Paris.»

 

C'est bafouer la Démocratie et la laïcité que de parler d'une décision « grotesque », Bruno Retailleau ferait mieux, ( et ce serait moins grotesque ), de s'occuper de la bonne gestion des finances de l'UMP

 

Sa remarque sonne des plus faux, les Radicaux de gauche s'étaient opposés quand la mairie de Paris organise une réception pour célébrer le début du Ramadan

 

Des élus parisiens, dénonçaient une initiative allant à l'encontre du respect de la laïcité, dont parmi eux, ceux du Parti radical de gauche co-signataires *1 de cette tribune collective :

 

…/...

 

L’organisation à l’Hôtel de Ville de Paris le 9 juillet prochain, d’une nouvelle fête culturelle, calée sur un calendrier religieux, nous interpelle. 

 

Une ville irréprochable, notamment quant au respect de la laïcité, voilà un des combats que les Radicaux de gauche mènent depuis 2001, au Conseil de Paris ou au sein des mairies d’arrondissement.

 

Certaines pratiques des élus parisiens, de toute appartenance politique, prêtent en effet largement à confusion. Nous n’avons eu de cesse de le dénoncer

 

Ainsi, nous nous sommes successivement mobilisés contre le déplacement de la date d’un Conseil de Paris pour cause de fête religieuse, contre l’attribution de subventions à des crèches confessionnelles ou encore contre les baisses de loyers injustifiées pour des associations religieuses. Et nous étions aussi au premier rang de la fronde lorsqu’une place de Paris a été rebaptisée au nom de Jean-Paul II, sans vote au Conseil de Paris.

 

C’est dans ce même esprit que nous dénonçons aujourd’hui la célébration de la fête du Ramadan organisée à l’Hôtel de Ville. Et cette indignation vaut pour l’ensemble des événements à caractère religieux organisés avec la Ville de Paris : qu’ils soient catholiques, juifs ou musulmans, nous les considérons inopportuns au sein du centre des institutions municipales, l’Hôtel de Ville de Paris, comme dans tous les édifices municipaux

/... Fin de l'extrait

 

*1 : Cosignataires :

Alban Ketelbuters, doctorant en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal, membre de l’Institut de recherches et d’études féministes | Djemila Benhabib, essayiste | David Bertet, professeur de philosophie | Rakia Fourati, membre fondatrice de la Ligue tunisienne de défense de la laïcité et des libertés | Bartholomé Girard, ancien président de SOS homophobie | Ziad Goudjil, conseiller régional EELV d’Ile-de-France | Asma Guenifi, ancienne présidente de Ni putes ni soumises | Waleed Al-Husseini, exilé palestinien, fondateur du Conseil des ex-musulmans de France | Thierry Jopeck, administrateur général du Musée national des Arts asiatiques - Guimet | Mohamed Kacimi, écrivain | Louise Mailloux, professeure de philosophie | Samuel Mayol, maître de conférences, directeur de l’IUT de Saint-Denis | Céline Pina, conseillère régionale PS d’Ile-de-France

 

°

Laïcité : lettre ouverte aux élus

01 décembre 2014 |  Par Henri Pena-Ruiz

 

La laïcité va mal. Ancien membre de la Commission Stasi sur l’application du principe de laïcité dans la République, je ne peux garder le silence. Naguère, la droite au pouvoir la malmenait par la bouche de Monsieur Sarkozy. Aujourd’hui certains élus de gauche ne la traitent pas mieux. Tout se passe comme si les vrais ennemis de la laïcité et ses faux amis semblaient d’accord pour l’encenser en principe et la violer en pratique. Halte à la duplicité. Inventaire.

 

D’abord un vocabulaire polémique brouille les choses à loisir. Il est trop facile, par exemple, d’inventer une opposition artificielle entre la laïcité dite “ouverte” et la laïcité dite “de combat”. La première expression est usuelle chez les adversaires de la laïcité qui insinuent ainsi que la laïcité tout court serait fermée. Une calomnie travestie en signe d’ouverture. La seconde est fréquente chez ceux qui par électoralisme refusent de défendre la laïcité et en édulcorent le sens. Une trahison déguisée en réalisme. Un tel vocabulaire est d'ailleurs absurde. Parle-t-on de la « liberté ouverte » ou des « droits humains de combat » ? Bref, on adjective la laïcité soit parce qu’on en rejette les exigences soit parce qu’on manque de courage politique pour les faire valoir.

 

Les  vrais ennemis de la laïcité rêvent de rétablir les privilèges publics des religions: c'est ce qu'ils appellent “laïcité ouverte”. Ils parlent de “liberté religieuse” plus que de liberté de conscience. Faudra-t-il parler aussi de “liberté athée”? Ses faux amis répugnent à la défendre par peur de perdre des voix et inventent l'expression polémique “laïcité de combat” pour qualifier une telle défense. C’est ce qui ouvre tout grand un chemin à une contrefaçon de laïcité par la droite extrême. Celle-ci feint de défendre la laïcité alors qu’elle la caricature en la tournant contre un groupe particulier de citoyennes et de citoyens. Ce qui est alors en jeu, c’est une conception  discriminatoire travestie en laïcité. Tout le contraire de celle-ci.

 

Un premier exemple d’attaque contre la laïcité par la droite puis de refus de la défendre par la gauche au pouvoir. Comme on sait, la loi Carle votée sous la présidence de Monsieur Sarkozy met à la charge des communes la scolarisation d’enfants dans des écoles privées de communes voisines. Quand les laïques contestent cette loi et en demandent l’abrogation, les vrais ennemis et les faux amis de la laïcité, tout uniment, les accusent de vouloir rallumer la guerre scolaire ! Une accusation ridicule qui dissimule mal la volonté de faire entériner une violation de la laïcité. Aujourd’hui, que fait le gouvernement dit socialiste contre cet héritage de l’ère antérieure qui renforce les privilèges des écoles privées religieuses, affranchies de surcroît de l’obligation d’appliquer la réforme des rythmes scolaires ? Rien. C’est triste. Pire. Monsieur Peillon, précédent ministre de l’Éducation Nationale, a rédigé une charte de la laïcité. Mais il a étendu le financement public des activités périscolaires aux écoles privées, alors que la Loi Debré ne le prévoyait que pour les disciplines d'enseignement. Comprenne qui pourra.

 

A Paris, tout en s’affirmant fidèle à la laïcité, la mairie continue à subventionner des crèches confessionnelles et des fêtes religieuses comme celle qui a été organisée l’été dernier pour le ramadan. Ainsi des contribuables athées ou agnostiques sont obligés de subventionner à hauteur de 70 000 euros une fête religieuse. A quand une grande fête de l’humanisme athée financée sur fonds publics, à Paris et ailleurs ? Invoquer la culture, en l'occurrence, est peu rigoureux et néfaste. Confondre la culture arabe et le culte musulman c'est offrir un cadeau inespéré aux extrémistes religieux qui persécutent les arabes athées, accusés de “trahir leur culture”. Dans le même esprit, Franco proclamait: “En Espagne, on est catholique ou on n'est rien”. Et le cardinal Rauco Varela dit que l'avortement n'est pas dans la “culture espagnole”. D'où la tentative de Monsieur Rajoy, aujourd'hui avortée, de supprimer un droit essentiel des femmes. La culture a bon dos! C'est la commission Machelon, mis en place par  Nicolas Sarkozy, qui a recommandé le brouillage de la distinction entre culte et culture afin de contourner la loi du 9 Décembre 1905 qui interdit de financer les cultes. Nombre d'élus de gauche comme de droite appliquent la recette tout en se disant laïques, bien sûr.

 

Dans le Limousin, on a financé sur fonds publics des processions religieuses catholiques, en présentant  ces dernières comme des « manifestations culturelles ». Heureusement, dans ce dernier cas, les tribunaux ont condamné ce subterfuge. Contre l’évidence trop d'élus brouillent les choses. L’électoralisme ainsi mis en œuvre veut faire prendre des vessies pour des lanternes. Je rêve d’une sixième république où les professions de foi des élus seraient le cas échéant opposables à leur pratique effective. La laïcité reprendrait quelques couleurs, et la justice sociale aussi. La vie politique cesserait d'inspirer le dégoût aux citoyens qui pensent que les principes sont faits pour être appliqués.

 

On va m'objecter le pragmatisme, invocation sempiternelle des élus qui trahissent. Mais concrètement le devoir des élus n’est pas d’encourager par des fonds publics les manifestations communautaristes. Il est de rappeler à tous leurs administrés que leur humanité ne se réduit pas à leur appartenance à une religion, qu'ils sont hommes et citoyens avant d'être musulmans ou catholiques. Des citoyens porteurs de volonté générale, c’est-à-dire d’une faculté de vouloir ce qui vaut pour tous et non ce qui ne vaut que pour eux seuls. Mesdames et messieurs les élus, mettez votre pratique en accord avec les principes que vous prétendez défendre ! Pour lutter efficacement contre les communautarismes religieux et leurs dangereuses dérives, cessez d'encourager les revendications particularistes. Les élus politiques, porteurs des principes et des lois de la République, sont comme le disait Victor Hugo les « instituteurs du peuple ».

 

Une politique républicaine doit viser le seul intérêt général, commun à tous. Dans cet esprit, il faut consacrer l’argent public aux seuls services d’intérêt général. Et montrer ainsi que la République ne se contente pas de proclamer l’universalisme, mais lui donne concrètement chair et vie. L’instruction et la  culture, l’accès aux soins, le logement social, sont d’intérêt commun aux divers croyants et aux athées. Ils sont de portée universelle. Pas la religion, ni d’ailleurs l’athéisme, options spirituelles particulières, à traiter comme telles si le mot république a encore un sens. Le deuxième article de la Loi du 9 Décembre 1905 est clair: “La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte”.

 

En Alsace Moselle, des maires se déclarent laïques tout en défendant le concordat. Pourtant celui-ci met à la charge des contribuables de toute la République les salaires des prêtres, des rabbins et des pasteurs des départements concordataires. Bref il contraint des athées et des agnostiques à financer la religion. Un comble en temps de crise et de vaches maigres pour les services publics ! Quelle est la motivation des élus concordataires, sinon un calcul électoral qui les conduit à chouchouter les croyants, donc à les traiter mieux que les athées. Au passage ils accréditent l’idée fausse selon laquelle la laïcité rejette la religion alors qu’elle ne rejette que ses privilèges publics. Et ils veulent faire croire que les trois composantes du droit local ( concordat napoléonien, Loi Falloux, droit social allemand ) sont inséparables, ce qui est faux. On peut abroger le concordat et les dispositions discriminatoires de la Loi Falloux (la religion inscrite dans l’enseignement public) sans toucher au droit social local.

 

Dans un discours émouvant sur les morts de la première guerre mondiale, le président de la République vient de souligner la dimension symbolique d’un mémorial qui ne recense plus les morts par nationalités mais les réunit au contraire dans un même hommage. On aurait aimé qu’il réhabilite au passage les fusillés pour l’exemple, ces hommes qui ne manquaient pas de courage mais clamaient leur révolte devant des massacres aujourd’hui déplorés par toute l’Europe. On aurait voulu aussi que l’hommage ne cite pas seulement les « soldats de toutes religions » mais également les soldats de conviction humaniste athée, donc « les soldats de toutes convictions ». Un “détail” ? Non. Une omission discriminatoire. « La République a besoin de croyants »…C’est ce qu’osait dire dans l’exercice de ses fonctions Nicolas Sarkozy, établissant ainsi une hiérarchie entre croyants et athées. Notre président actuel lui emboîte-t-il le pas en ne mentionnant que les soldats croyants ? Est-il si difficile pour le Président d’une république laïque de ne pas privilégier un type d’option spirituelle dans un moment aussi solennel ? Henri Barbusse, auteur d’un grand livre sur la guerre de 1914, Le Feu, aurait sans doute condamné cette discrimination implicite. De même pour Apollinaire, grièvement blessé sur le front et peu porté sur la religion.

 

Quant au récent voyage officiel à Rome du Premier Ministre de la République, aux frais de l’État, il enfreint aussi la laïcité. Lorsque François Fillon s'était rendu à Rome en 2011 pour y assister à la béatification de Jean Paul II, le Parti socialiste avait à juste titre protesté, au nom de la laïcité. Quand trois ans trois ans plus tard Manuel Valls s'y rend pour sa canonisation, le PS approuve. Comprenne qui pourra! On marche au pas sur les principes. On ne peut justifier la chose au nom des relations entre États. Manuel Valls n’a rien négocié à Rome. Il ne s’y trouvait pas pour évoquer des problèmes diplomatiques. Des cérémonies de canonisation n’ont de sens que religieux. Entendons-nous. Si Manuel Valls le voulait, il avait tout à fait le droit d’assister à un tel événement, mais à titre privé et sur ses deniers propres. Son admiration pour Clemenceau aurait pu d’ailleurs lui montrer la voie. En 1918, l’archevêque de Paris annonce un Te Deum à Notre-Dame de Paris en mémoire des morts de la guerre. Clémenceau, alors Président du Conseil, fait adopter par les ministres le refus d’y assister à titre officiel. Clemenceau s’en explique: séparation laïque oblige. Une décision exemplaire, car respectueuse de tous les citoyens et non des seuls croyants.

 

Tout se passe désormais comme si les athées ou les agnostiques, qui quant à eux ne demandent nullement à la République de satisfaire des revendications communautaristes, étaient tenus pour quantité négligeable. Leur discrétion par respect de la laïcité et de l’universalité de la chose publique les dessert alors qu’elle est à leur honneur. Un autre exemple. Dans une déclaration à l'Observatoire de la laïcité, Madame Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation nationale, vient de permettre aux accompagnantes scolaires, au passage limités aux seules « mamans », de porter un signe religieux dans l’exercice de leur fonction. La laïcité implique l'égalité des droits des divers croyants et des athées. En toute logique, un ( e ) accompagnant ( e ) athée aura donc également le droit de porter un tee-shirt stipulant « Dieu n’existe pas ». Si on ne lui accorde pas ce droit, en soutenant que ce serait du prosélytisme, on fait deux poids deux mesures. Etrange interprétation de la laïcité, réduite à un égal traitement des seules religions et non de toutes les convictions. Pourquoi les athées n'auraient-ils pas le droit de mettre en avant leur choix spirituel, comme des croyants le font? Au nom de quoi une telle discrimination ? Par ailleurs Madame Vallaud-Belkacem réitère l'erreur qu'avait dû corriger la commission Stasi en proposant la Loi de 2004. En refusant de définir une même règle pour tous les établissements scolaires, conformément à l'indivisibilité de la République, elle dessaisit la laïcité de son statut de principe constitutionnel dans la hiérarchie des normes, et l'abandonne à la diversité des rapports de force locaux. Ce n'est pas la meilleure façon de la défendre.

 

Approfondissons cet exemple. Une conduite à prétention civique ou éthique doit pouvoir s’universaliser pour être recevable. Concrètement, une mère de famille musulmane ou catholique accepterait-elle que son enfant soit accompagné en voyage scolaire par un athée portant un tee-shirt mentionnant son choix spirituel athée ? Non sans doute. Un enfant de famille athée ne peut davantage être accompagné par une mère voilée ou un père coiffé d’une kipa. Car enfin un voyage scolaire n’est pas une sortie touristique. Le régime des libertés qui prévaut dans la société civile ne saurait donc être étendu à l’école, ni aux activités scolaires, qui concernent des élèves mineurs soumis à l’instruction obligatoire. Un voyage scolaire, c’est encore l’école, et d’ailleurs en cas d’accident c’est l’Éducation Nationale qui assure. L’obligation de réserve des enseignants, des conseillers d’éducation, doit donc valoir également pour les personnes qui sont volontaires pour accompagner des voyages scolaires. Parler de « mamans » ( pourquoi pas de « papas » ? ) c’est mettre en avant le rapport familial parent-enfant. Mais celui-ci ne vaut comme tel que pour l’enfant de l’accompagnant. Pour tous les autres, enfants-élèves, il ne saurait valoir, et la “maman” ou le “papa” n'est perçu ( e ) que comme accompagnant scolaire. C’est donc le rapport accompagnants scolaires-élèves qui est en jeu, et non le rapport enfant-maman. Recentrons nous sur la fonction remplie et le régime de droit qu’elle requiert au lieu de brouiller les pistes par une présentation compassionnelle. Cette neutralité n'a rien d'arbitraire: elle promeut le minimum de distance à soi qui conduit à respecter le droit pour d'autres personnes d'avoir des convictions différentes.

 

La laïcité se définit par une exigence et pas seulement par un droit. C'est pourquoi elle est un levier d'émancipation. Tout adulte encadrant une activité scolaire doit comprendre que l'élève n'est plus seulement l'enfant. Une deuxième vie s'ouvre à lui, qui ne nie pas la première mais la dépasse. Un élève, c'est un être qui s'élève. Mettre en avant ce qui unit plutôt que ce qui divise est alors essentiel. Toute personne volontaire pour accompagner une activité scolaire peut le comprendre sans avoir à se sentir blessée ou niée. La concorde est plus sûrement assurée par une telle retenue que par une manifestation spontanée de la religion ou de l'athéisme, surtout en présence de jeunes gens influençables. Et qu’on ne dise pas qu’en cas d'exigence de neutralité vestimentaire une seule religion serait stigmatisée, puisque la déontologie laïque proscrirait aussi bien la croix charismatique, la kipa, le voile, et le fameux tee-shirt de l’athée.

 

Finissons par l’Europe. Le pape est venu haranguer le parlement de Strasbourg. Pourquoi un tel privilège conçu par Martin Schulz ? A quand une invitation du même type à un représentant de la Franc-Maçonnerie ou de la Libre-Pensée ? En fait, il y a erreur de destination. Un parlement démocratique n'est pas un lieu de prêche, ni de propagande athée. Quant aux racines chrétiennes de l’Europe, elles relèvent d'une conception très partisane de l'histoire. Que fait-on des racines que sont l’humanisme antique, la médiation arabe qui en a sauvé l'héritage, le rationalisme des Lumières, la pensée sociale du dix-neuvième siècle, les droits humains conquis souvent contre l’Église ou malgré elle? Et qui les représente? Le souci de l’humain, au demeurant, est venu bien tardivement à l’Église institutionnelle, qui n’a pas répugné à user des deux glaives chers à Bernard de Clairvaux, canonisé par l’Église, ni à lancer l’Inquisition contre les hérétiques prétendus, les juifs ou les musulmans mal convertis, les athées ou les francs-maçons. Cette Europe-là, conjuguant les bûchers, l'index des livres interdits, l'antijudaïsme chrétien dégénéré en antisémitisme sans que l’Église proteste, ne peut guère donner la leçon.

 

Après l’Europe néolibérale qui désespère les peuples, l’Europe vaticane se pose en supplément d’âme du néolibéralisme fatalisé. Au prix de la remise en cause de l’égalité de droits entre croyants et athées. Et du remplacement de la solidarité par la charité. Par ailleurs, celles et ceux qui subissent de plein fouet la privatisation des services publics ainsi que la destruction de la fiscalité redistributive et du droit du travail, exigées par une telle Europe, ne trouveront guère de consolation dans ce cléricalisme d’un nouveau genre. Une fois encore, ce sont les plus démunis, les laissés pour compte, que l’on mystifie par de bonnes paroles qui laissent en l’état l’horreur économique. Pour eux, le supplément d’âme d’un monde sans âme est dérisoire. Beaucoup de croyants, comme naguère la philosophe Simone Weil, ont refusé que la religion serve de simple compensation et en ont appelé à une véritable politique sociale, irréductible à la charité.

 

Qui ne voit d'ailleurs que le nouveau couplage de l’ultralibéralisme et de la religion ressemble à s’y méprendre à l’idéologie propre au capitalisme sauvage du dix-neuvième siècle ? Exploitation sans frein toute la semaine, et aumône le dimanche. Ainsi l'Europe est en train de promouvoir de nouveaux privilèges pour deux religions. Celle du du Dieu-Marché et celle du catholicisme. Les européens qui ne sont fidèles ni de l'une ni de l'autre apprécieront.

 

Henri Pena Ruiz,

ancien membre de la commission Stasi sur l'application du principe de laïcité

Dernier ouvrage paru : Dictionnaire amoureux de la laïcité ( Editions Plon )

Prix de l’initiative laïque 2014 et Prix national de la laïcité 2014

 

°

 

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/09/15/contre-les-assauts-theocratiques-suites-5447777.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Voir+l%27humain+autrement

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/12/02/lire-entre-les-lignes-5501965.html

°

http://imgstore.free.fr/Jacky_au_royaume_des_filles.jpg

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/11/le-fait-laique.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/la-laicite-selon-najat-vallaud-belkacem.html

 



 

 

02/12/2014

LIRE ENTRE LES LIGNES

Edwy Plenel, Aymeric Carron, Claude Askolovitch, Manuel Valls, Gérard Miller, Dounia Bouzar, Régis Debray, Nadia Vallaud-Belkacem, islam, chrétienté, psychanalyse, Roudinesco

 

Les pourceaux d'Épicure

Je reproduis ici, sur cette page, la chronique de Michel Onfray de Décembre 2014 dont le grand mérite est de remettre les pendules à l'heure vis à vis des « procès » malveillants engagés à son encontre, régulièrement, par ses pourceaux d'Épicure

 

Michel Onfray rappelle que les observations, commentaires, affirmations venant de personnes qui se croient autorisées à donner leur avis sur la religion ( plus particulièrement l'islam ), la laïcité, l'école, la psychanalyse, en outre note que leur refus de tenir compte du comportement social de certains parmi les « grands »philosophes connus du grand public procède à la fois d'une méconnaissance ( sinon, c'est encore plus grave )des textes, mais aussi d'actes socialement inacceptables dont rend compte l'autobiographie de ces personnalités

 

En rapport avec cette chronique, pour ma part, pour reprendre une expression de Michel Onfray, '' Lire entre les lignes est l’une des modalités de l’illettrisme'' je rangerais parmi les plus connus, les plus médiatisés des « personnalités » comme : Edwy Plenel, Aymeric Carron, Claude Askolovitch, Manuel Valls, Gérard Miller, Dounia Bouzar, Régis Debray, Nadia Vallaud-Belkacem, Roudinesco, Christine Boutin et toutes autres personnalités qui se livrent, dans les « grands médias », à des commentaires en méconnaissance de cause des textes, des autobiographies, bien souvent notamment quand il s'agit de religion recèlent ou tentent de masque rune sorte de prosélytisme, le plus souvent en l'absence en face d'eux, sur les plateaux, de penseurs ou contradicteurs qualifiés - - - Crab – 02 Décembre 2014

 

°

 

La chronique mensuelle de Michel Onfray | Décembre 2014 – N° 115

Source de la chronique :

http://mo.michelonfray.fr/chroniques/la-chronique-mensuelle-de-michel-onfray-decembre-2014-n-115/

 

LIRE ENTRE LES LIGNES -

J’ai la faiblesse de croire ce que je vois, de lire ce que je lis et de ne pas chercher midi à quatorze heures, car midi suffit à midi. Cette faiblesse est le signe d’une pathologie selon les malades qui décident du bon goût du moment et qui célèbrent l’art de lire entre les lignes.

 

Ainsi, quand je lis le Coran et que j’y vois un nombre considérable de sourates antisémites, misogynes, homophobes, belliqueuses, agressives, on me reproche d’effectuer une lecture littéraliste, comme les salafistes ajoutent les bonnes âmes, car il faudrait contextualiser le texte qui invite clairement à égorger, dépecer, massacrer, détester, couper le nez, décapiter pour lui faire dire le contraire de ce qu’il dit pourtant explicitement, il suffit de lire. Puisque les bonnes âmes ont décidé que l’islam était un religion de paix, de tolérance et d’amour, il faut bien qu’on trouve dans le texte ce qui n’y est pas. Entre les mains des idéologues, la contextualisation sert à faire dire au texte le contraire de ce qu’il dit.

 

Même chose avec Sade : le lire, et le prendre au sérieux, c’est à dire tout lire de lui, y compris ses lettres, c’est découvrir autre chose que ce que la vulgate parisienne enseigne en pontifiant. Toujours soucieuse de rébellion ( subventionnée ) et de subversion (institutionnelle), ces moutons-là annoncent que cet homme couvert de gloire, édité, exposé, glosé, commenté, étudié, célébré, enseigné, est un marginal – comme eux ! Ce faux féministe vrai phallocrate, ce faux révolutionnaire vrai féodal, ce faux sublimateur véritable délinquant, cette fausse victime vrai coupable, ce faux médecin vrai malade, ne se comprendrait qu’avec l’humour, la poésie, l’ironie, la distance, sésames avec lesquels le noir devient blanc, le bas haut, le mal bien et Hitler Jean Moulin.

 

Idem avec Freud : là encore, après avoir tout lu, et pas seulement les anthologies et leurs gloses, on découvre un Freud menteur, affabulateur, inventant des cas, prétendant les avoir guéris, compagnon de route des fascistes, avouant que la psychanalyse ne fonctionne pas, qu’elle est, selon son expression, « un blanchiment de nègres », dédicaçant élogieusement un livre à Mussolini, etc. Mais il ne faut pas dire ce que dit vraiment Freud ou ce que Freud a vraiment fait, mais ce qu’il est de bon ton de dire sur Freud, une autre vulgate créée et entretenue par les marchands du temple. Là encore, il faudrait lire entre les lignes, là où se trouve le contraire de ce qui est écrit.

 

Si l’on précise que Sartre écrivit dans une revue collaborationniste et que Beauvoir a travaillé pour Radio-Vichy, ce qui permet d’apprécier  leur talent pour créer des mythes, c’est se rendre coupable d’un péché mortel : le biographisme ! Ce sont pourtant les mêmes qui s’insurgent à l’idée de commémorer l’anniversaire de la naissance de Céline en 2014 sous prétexte qu’il a écrit Bagatelles pour un massacre. Je veux bien que la biographie compte pour rien quand il s’agit de Sartre & Beauvoir, mais alors pourquoi compte-t-elle pour tout dans les cas de Céline ou Brasillach ?

 

Cette invitation à lire entre les lignes est devenue tellement tyrannique qu’on ne lit plus les lignes ! La psychanalyse a ouvert la porte à cette lecture entre les lignes – il fallait chercher le non-dit, le latent, le caché, l’inconscient. Dès lors on n’a plus lu le dit, le réel, l’évident, le manifeste. Lire entre les lignes est l’une des modalités de l’illettrisme. Michel Onfray, déc. 2014

 

°

Suite : Lettre à Edwy Plenel - SUITE

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-plenel-suite.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/misoneisme-et-mimetisme-violent.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/22/misoneisme-et-mimetisme-violent-5473912.html

 
°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/02/polemikos.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0a-eros/

 



 

27/11/2014

BLASPHÈME

Femen.png

Contrairement à ce qu'avance ou affirme l'anti IVG et homophobe Hervé Mariton, ce qui est intolérable ou scandaleux ce n'est pas que les Femen blasphème, mais de constater que les élus du peuple de chaque nation siégeant dans l'enceinte du Parlement de Strasbourg reçoivent le pape qui ne représente pas les citoyens européens

Le pape ne détient pas d'autre autorité « morale » qu'exclusivement vis à vis de ses ouailles, les représentants des peuples sont élus par les citoyens-es de chaque pays, représentent les peuples, ont l'autorité morale pour légiférer

Le concept de citoyenneté, de notre pays laïque, regroupe sans les catégoriser toutes les populations de notre pays : incroyants, agnostiques, déistes sans confessions et croyants avec confessions

 

Les lois de notre pays sont civiles et non religieuses, c'est le peuple qui fait les lois par l'intermédiaire de ses élus ( en attendant de poursuivre la démocratisation de notre pays en recourant à plus de référendums )

°

Blasphémer est un devoir,

c'est le devoir de toute personne féministe, de tout démocrate de rappeler que le concept '' dieu '' et les moralines des religions monothéistes sont des inventions émanations de cerveaux phallocrates spécialistes de tous les déni de la nature et des données des réalités de nos sociétés

D'autre part le faux enlèvement d’un prêtre devant une église suivi d’un communiqué accompagné d’un film de l’agression précisant que le curé ne serait libéré que si le Pape annulait sa visite, n'est rien de plus qu'un canular ou la démonstration par la dérision des méthodes de chantages qui font, d'un siècle à l'autre, le '' pain quotidien '' des fous de dieu

Les textes n'ont rien de sacré ni rien de respectable, ils sont des documents plus racistes les uns que les autres, le pire de tous regroupe les versets du coran

Il est inadmissible que la laïcité ne soit pas appliquée sur l'ensemble du territoire métropolitain, que le concordat ne soit pas abrogé, voilà les faits objets de scandales - - - Crab 27 Novembre 2014

 

Suites : La laïcité selon Najat Vallaud-Belkacem

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/la-laicite-selon-najat-vallaud-belkacem.html

Ou :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=La+la%C3%AFcit%C3%A9+selon+Najat+Vallaud-Belkacem

 

Sinon sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/24/la-laicite-selon-najat-vallaud-belkacem-5475426.html

 

26/11/2014

Le tribal fait désormais la loi

athéophobie, Besancenot, Crab, FG, FN, France, frères musulmans, islam, Maghreb, moyen-orient, Jean-Luc_mélenchon, proche-orient, PS, Robespierre, salafistes, tunisie, UMP

" Pourquoi les religions les rendent fous ". Michel Onfray estime notamment que définir " la laïcité comme respect de toutes les religions " serait une erreur car cela ouvrirait " la porte aux surenchères religieuses ". D'autant plus qu'il serait, selon lui, " dans la nature de l’islam d’être prosélyte et conquérant "

 

Publié dans Marianne - Michel Onfray : " Le tribal fait désormais la loi "

L'interviewe :

http://crab.painter.free.fr/textes/0_Le_tribal-fait_desormais_la_loi.odt

 

Suffit de lire le raciste coran, pour comprendre ce que dit Michel Onfray

Coran - quelques extraits :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

°

 

« Mélenchon et le PRG n’aiment pas le pape et sa Bible. Encore un effort camarades avec la Torah et le Coran si vous voulez être crédibles » Michel Onfay ( sur Twitter )

 

Suites :

ROBESPIERRE

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/11/25/robespierre-5497046.html

 

°

 

L'ami du peuple

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/07/26/l-ami-du-peuple-5417295.html

 



 

25/11/2014

ROBESPIERRE

Athéophobie,Crab,Robespierre,Mélenchon,Besancenot, islam, salafistes, frères musulmans, Égypte, Tunisie, Maghreb, Proche-OrienT, Moyen-Orient, France, PS, UMP, FG, FN

Culte de l'Être suprême. Gravure coloriée

Bibliothèque nationale de France, Paris

 

°

 

Contre la légende noire de la Révolution

Pour Mélenchon robespierriste bon teint s’épandant sur le nouveau jeu de l’éditeur français Ubisoft , je le cite : « Robespierre, celui qui est notre libérateur à un moment de la Révolution, est présenté comme un monstre. C’est une propagande contre le peuple. Dans le jeu, le peuple, c’est des barbares, des sauvages sanguinaires »

Décidément Robespierre, heuee__mille excuses, je voulais dire Mélenchon aussi bête qu'un anglophone holiwoodien, ce pauvre garçon n'en finit pas de confondre la Révolution de 1789, 90, 91 issues de '' Les Lumières '' pour laquelle '' on '' ne peut qu'être admiratif sous réserve de ne pas la confondre avec le terrorisme des années 92/93/94

Mais pour Mélenchon, Robespierre incarnation du mal haïssant l'athéisme, et encore bien plus des athées, ce boucher contre-révolutionnaire, de surcroît anti-laïque des plus malfaisant s'il en est, auteur du décret du 7 mai : « Le peuple français reconnaît l'existence de l'Être suprême et l'immortalité de l'âme. »*1,autant que peuvent l'être à titre de comparaison à notre époque les islamistes ou fous de dieu, rapporter ces faits historiques dans le débat c'est être contre le peuple ou raciste ( islamophobe ) – se souvenir que le peuple n'est le peuple que quand il vote Mélenchon, qu'il n'y a de bonnes révolutions qu'en coupant des têtes au nom du peuple, et ce brave futur en puissance coupeur de têtes, par ailleurs fidèle inconditionnel de Castro, voudrait entrer dans le gouvernement -

*1 : La première fête de l'Être suprême eut lieu le 8 juin 1794 ( 20 prairial an II ) dans les jardins des Tuileries ; Robespierre mit le feu à une statue symbolisant l'athéisme, puis conduisit une procession jusqu'au Champ-de-Mars, où s'acheva la cérémonie

La profession de foi Robespierriste de Mélenchon nous donne la clé pour comprendre le Mélenchon à géométrie variable, dans l'actualité,toujours prêt ( ce qui, de ma part, ne lui sera pas contesté ) à bouffer du pape ou des évêques mais peu enclin à critiquer le raciste coran, aussi, en découle fort logiquement ou explicite, comme il aime tant à le faire savoir, sa vélocité à rappeler combien il aime ses cousins musulmans

Il faut observer à quel point les démagogues ou spécialistes du déni des faits de société se ressemble : j'entendais, ce matin sur BFMTV, Noël Mamère, sans réaction émanant de Bourdin, décliner, je le cite et résume : Les Français ( sous entendu blanc ou de souche ) en période crise ont peurs, ils font parti d'une culture ( depuis toujours ) contre l'égalité hommes-femmes ( noter au passage qu'il ne dit pas égalité femmes-hommes – nuance de taille... ), contre l'IVG, sont contre légalité parentale, contre le mariage pour tous, contre les immigrés et contre les musulmans

 

Hors pas de chance pour Noël Mamère, sur mes blogs, à la lecture de mes billets, il est facile de relever, que je suis de ceux qui se sont battus pour que les femmes aient le droit d'ouvrir un compte en banque, de créer une entreprise sans rien demander à leur pères ou leurs maris, mais aussi pour la contraception, l'IVG, la pilule du lendemain, l'égalité parentale, pour que le viol qu'il soit commis dans le lit conjugal ou dans d'autres circonstances soit criminalisé, et bien que moi-même non marié j'ai soutenu le principe de donner des droits dont le mariage pour tous aux homosexuels sans ne retirer pour autant aucun droits aux bi ni aux hétérosexuels

Cependant, je suis, en effet, contre les idéologies musulmanes générées par le raciste coran : un texte politico-sociétal, sans rapport avec la croyance dans une divinité, traite la femme inférieure à l'homme, abaisse le statut de la femme, incite à la haine des juifs, des athées, des homosexuels, impose l'interdiction de l'apostasie*1 (*1 xénophobie )

 

Oui je suis conscient que la très grande majorité des migrants travaillent et rapporte de l'argent à notre pays, et alors, nul ne le conteste, mais c'est hors sujet ;

ce n'est pas avoir peur de l'étranger, ce n'est pas être xénophobe quand il s'agit de dire que mettre un terme pendant deux ou trois décennies à la venue de migrants dans l'objectif de trouver du temps pour organiser, développer un programme destiné à la formation professionnelle de la plupart des cinq millions chômeurs, de former à de nouveaux métiers les plus de neuf millions de personnes précarisées, aussi longtemps que le chômage, actuellement de masse, ne sera pas redescendu en dessous de moins 400.000 personnes – la politique des frontières ouvertes ou mal fermées au niveau de l'Europe, au lieu de participer au développement des pays d'où partent les migrants, ne sert qu'à faire des passeurs des millionnaires tout en maintenant ou en accroissant la précarité en Europe et plus particulièrement dans notre pays – Faut-il rester passifs ou ... ? - - - Crab 25 Novembre 2014

 

Suites :

Démagogue II

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/demagogue-ii/

 

°

 

Démagogie - synonyme de Mélenchon

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/demagogie-synonyme-de-melenchon/

 

°

 

La France de Mélenchon - Saison 2

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-france-de-melenchon-saison-2/

 

°

 

Parler de l'immigration sans tabou

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/parler-de-l-immigration-sans-tabou/

 

°

 

Démographie

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/demographie/

 

°

 

Le prophète à dit :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/04/29/le-prophete-a-dit%C2%A0.html

 

°

 

L'ami du peuple

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/07/26...417295.html

 



 

21/11/2014

Ayaan Hirsi Ali à propos d'Israël

Athéophobie, Ayaan_Hirsi_Ali, Crab, Edwy_Plenel, Aymeric_Carron, islam, féminisme, islamophobie, France, europe, musulmans, religions, observatoire_de_la_laïcité

Chacune de ses interventions dans les médias fascinent ou irritent car elle dénonce inlassablement la position qu'en Europe de l'Ouest comme dans les pays arabes l'islam réserve aux femme

°

Extrait de presse : ( 20 novembre 2014 )

À propos de la différence d’approche entre Israël et l’Occident 

Ayaan Hirsi Ali

" Ce n’est plus de la naïveté, c’est ce qu’on appelle un vœu pieux. Ils disent que l’islam est une religion de paix et de compassion, mais c’est ce que nous voulons, c’est ce qu’elle devrait être, mais ce n’est pas ce qu’elle est. Il y a une différence, nous ne sommes tout simplement pas réalistes. Je crois que l’État d’Israël est différent. Ils [ les Israéliens ] vivent dans un nid de frelons. Les Israéliens ne peuvent pas faire semblant pendant longtemps, quand ils ont des tunnels creusés sous leurs pieds, et des missiles qui volent au-dessus de leur tête."

 

Sur le sens des négociations avec le Hamas

Ayaan Hirsi Ali

" Vous pouvez négocier avec des semblables humains avec lesquels vous avez une sorte de base commune. L’hypothèse de base, quand on négocie, c’est que le fair-play est de mise. Le problème avec les négociations avec le Hamas, c’est qu’ils ont une vision, une certaine forme d’utopie. Et pour que cette utopie se réalise, l’État d’Israël doit être complètement détruit. La Charia doit être instaurée, idéalement, dans le monde entier. On ne peut jamais faire confiance à un juif, on ne peut jamais faire confiance à un Chrétien. C’est l’utopie. Les femmes doivent se comporter d’une certaine manière, elles doivent être enfermées, c’est très totalitaire."

 

" Vous pouvez négocier jusqu’à en perdre haleine devant le drapeau américain, mais cela ne permettra pas d’apporter quoi que ce soit de l’autre côté. (…) Israël investit tout ce qu’il a dans la vie sur terre. Le Hamas investit tout ce qu’il a dans la vie après la mort. (…) À l’époque où Israël est devenu indépendant, l’Espagne, l’Italie et la Grèce ont également été libérées de diverses formes de dictature et elles étaient très pauvres. Puis, plus tard, dans les années 1980, (…) elles ont construit des tunnels pour relier les campagnes aux villes, ou leur pays à un autre pays pour qu’il y ait plus de commerce, plus de contacts."

 

" Quand vous regardez le Hamas et que voyez qu’ils ont travaillé si dur, dépensé tant d’argent, répandu tant de sang et de richesse pour construire ces tunnels, mais dans quel but ? Dans celui de détruire et être détruit. C’est la philosophie de la mort."  - Publié par : Israel Hayom

°

Lettre à Edwy Plenel - SUITE

Journaliste, un métier ?
Lors de son émission '' les français seraient «  allergiques » à l'islam '',BFMTV a tenté de la façon la plus éhontée ou nuisible qui soit de faire passer lareligion musulmane pour paisible

Pour nous informer des journalistes se font tuer, d'autres « journalistes » dénués de toute pensée critique, notamment quand il s'agit de religion pratiquent la désinformation dans une dynamique prosélyte jamais observée auparavant – pouvant aller, sans vergogne, jusqu'au déni de ce que disent les textes *1 « sacrés »

*1 : Ne pas s'en laisser compter, il suffit de lire le texte « sacré », pour constater que le coran est un texte infantile et égoïste, c'est à dire : raciste, sexiste, athéophobe, homophobe et xénophobe

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

°

Suite :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-plenel-suite.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

°

Création de '' La Confédération Israël-Palestine ''
Dans cette région, de toute évidence, c'est de tenir compte de toutes les parties concernées, croyants divers et variés, incroyants, laïcs ; 
dans cette perspective, au lieu de redéfinir un tracé de frontières sectaires, ne serait t-il pas plus intelligent de formuler une réponse politique et citoyenne : créer une confédération laïque avec Jérusalem pour capitale, et non deux états pollués par le religieux ?

Suites :Conflit israélo-palestinien - Piqûre de rappel
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/11/conflit-israelo-palestinien-piqure-de.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/11/05/conflit-israelo-palestinien-piqure-de-rappel-5483544.html

Crab 21 Novembre 2014

 

18/11/2014

Nicolas Sarkozy sur le mariage homosexuel

Athéisme, catholique, chrétienté, homophobie, culture, Démocratie, fanatisme_religieux, France, Éducation_Nationale, judaïsme, kto, monothéismes, religions, islam, Épicure, Sarkosy

Le roi du tabac, et bien non, sur l'image ce n'est pas ni Lauren Bacall

ni Gary Cooper, la machinerie n'est plus révolutionnaire,

êtes-vous vraiment déçus ?

°

Le Nico nouveau est arrivé-éée

Nico fait un tabac, a fait entendre sa voix, la nicotine dont les vertus homophobes ne sont plus à démontrer agit directement, inexorablement sur le système nerveux ou le champ de forme des anti-mariage, de surcroît provoque par résonance morphique la dépendance des contres l'adoption d'enfants par des couples gay ou lesbien

Nico n'est pas un de mes amis, faute d'adhérer à un support vérifiable, réfutable, échappant à toutes expérimentations, d'inclination naturelle, plutôt porté à valider ce qui est vérifiable m'épargne de ressentir les signes et symptôme habituels caractéristiques d'un hypothétique champ de forme non mesurables ni vérifiables dont, au quotidien, souffrent ses ouailles ;

mais il est vrai que, vraiment sans façons, nul élu ou ex-élu ne compte parmi mes amis, ( exceptés Mendès France, Simone Veil et Robert Badinter ), en cela, et pour le meilleur cela s'entend, j'assume avec bonheur mes allergies au tabagisme qui me portent de plus en plus souvent, peut-être pour toujours, sur la scène électoraliste à rejoindre le camp des abstentionnistes

 

Soins intensifs ou palliatifs

En résumé les récepteurs nicotiniques activés, réclament leur dose quotidienne de nicotine : pour isoler le corps des patients frappés d'homophobie, ce qui nourrit les comportements les plus autodestructeurs ou par voie de conséquence tout autant destructeurs envers le différent, dans le but de leur épargner de sombrer par mimétisme dans le mortel tabagisme de leur gourou, je leur suggère de se livrer à d'autres passions qui ne doivent rien, vraiment rien à la pensée magique

 

Suites : L'immoralité est un bienfait de la nature

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/11/limmoralite-est-un-bienfait-de-la-nature.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/11/13/l-immoralite-est-un-bienfait-de-la-nature.html

 

Crab – 18 Novembre 2014

 

17/11/2014

Alerte laïque

Esther Benbassa.png

 

Au Sénat, le 5 Novembre dernier, est voté, en commission, l'enseignement du fait religieux à l'école

En rapport avec les oppositions entre les parlementaires, il a été décidé de ne pas procéder au vote sur l'autorisation de cette publication qui propose notamment de renforcer l'étude du fait religieux à l'école

Sur la base d'un rapport présenté dans une logique communautariste par l'islamophile Esther Benbassa ( élue EELV ) et l'UMP Jean-René Lecerf introduisant le débat au Sénat à partir du prétexte fallacieux de lutter contre les discriminations alors qu'il y a dans chaque famille française un chômeur ;

un chômeur dans chaque famille, cela signifie, si l'on doit parler de l'obsolète concept d'intégration, que la notion d'intégration concerne tout le monde et non exclusivement telle ou telle catégorie ( ethnie ) de citoyennes ou de citoyens, et de toutes façons le contenu de ce rapport est inacceptable dans la mesure ou il propose d’enseigner, dès le primaire, le fait religieux sans enseigner en contrepartie le fait athée

« Il faut former les enseignants pour répondre à ces questions et commencer dès l’école plutôt que les jeunes apprennent la religion via internet » explique l'islamophile Esther Benbassa

Puis Esther Benbassa d'avertir d'une très, très, très curieuse façon ces interlocuteurs :

« J'ajouterais qu'il faut aussi enseigner la laïcité parallèlement au fait religieux. La loi de 1905 requiert le respect de toutes les religions », donc toujours et toujours sans proposer d'enseigner, en contrepartie, le fait athée, c'est à dire toutes les philosophies qui ne matérialisent pas la volonté de dominations ou ne valident pas les hiérarchies artificielles , autant de philosophies étrangères à toutes références au surnaturel ni à je ne sais quel arrière-monde : libertaires, épicuriennes et hédonistes

 

Dans notre pays, au nom de la laïcité, il devient urgent de se mobiliser contre les assauts théocratiques

L’école dans son rôle doit permettre l’accès, l’ouverture à la culture française de tous les enfants et non enseigner des croyances issues du milieu familial

 

Prétendre introduire le fait religieux contre le principe fondateur de l'école laïque dont la mission est d'ouvrir les élèves à la culture française, c'est logique de la part de cette élue islamophile, d'autant plus « normal », de sa part, d'omettre l'athéisme, l'agnosticisme, le déisme sans confession puisque par nature l'islam est politique :impossible, dans ce cas, pour cette religion musulmane insécable et sa tenante de rendre à César ce qui appartient à César ;

l'islam ou les textes du coran politico-sociétaux sont une expression majeure du rejet de l'altérité, c'est ce qui ce fait de mieux dans le genre monothéiste, donc de fait incompatibles avec les valeurs de la république laïque puisque cette idéologie raciste, sexiste, contre la mixité sociale, athéophobe, homophobe et profondément xénophobe*1 ne peut en aucun cas, du fait de son insécabilité, reconnaître ou admettre que les lois civiles de la république ( qui pourtant garantit le libre exercice des cultes – Art 1 ….ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte – Art 2) sont supérieures au lois que les musulmans nomment '' lois d'Allah ou de ses prophètes ''

 

Le rapport a été adopté en commission mais pas à l'unanimité, dans l'instant il n'est toutefois pas encore proposé en tant que loi, néanmoins en conséquence et par expérience contre le fanatisme religieux plus-que jamais il importe de rester vigilant, car il ne peut pas y avoir à l'école laïque d'enseignement du fait religieux sans l'enseignement du fait athée – Crab 17 Novembre 2014

 

Suites *1: Franchement, voulez-vous que vos enfants, en dehors de toute pensée critique, prennent connaissance de ça ? :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

ou encore :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/23/islam-bibliographie-5396732.html

 



 

12/11/2014

14 - 18

14 - 18, Alsaciens_laïques, athéophobie, Aymeric-caron, concordat, Crab, Edwy_Plenel, islam, Laïcité, Najat_Vallaud-Belkacem, Observatoire_de_la_laïcité, politique, religions, école

 

Regarder son Histoire en face

Les responsables politiques aux commandes des États durant la guerre avaient le droit de vie ou de mort sur ces hommes. Aucun responsable ne fut jamais jugé pour « crime contre l’humanité »

Notamment jugés par un tribunal militaire, sans possibilités de recours, les fusillés pour l’exemple, par centaines dont ceux des mutineries de 1917 pour avoir voulu dans l’ennemi voir un être humain, ou encore sauver leur vie

Les aviateurs français, par craintes de désertions, interdits de voler équipés d'un parachute, ce qui n'était pas le cas des pilotes allemands

 

Le Président Hollande, ( mais cela vaut pour ses prédécesseurs ), déclare que l'Europe a entraîné avec elle dans l'abîme des hommes de toutes les conditions et de toutes les religions ( à noter au passage l'oubli des incroyants, des agnostiques et des déistes sans confessions )

Extraordinaire déclaration l'Europe de cette époque aurait-été une personne morale, ou encore je ne sais quel dieu commandeur de l'apocalypse ?

 

Non seulement cette guerre n'avait pas d'autre objet que de satisfaire les ambitions de la classe politique européenne mais pour la gagner ( en France ) il fallait à coup de propagande faire passer, auprès des troupes alcoolisées, l'allemand pour une bête sauvage ou sans visage avec la participation «  éclairée » des ultras catholiques férus dans l'art de sataniser l'ennemi

Sur tous les terrains pour ces activistes de bénir des soldats, devenus pour la plupart de plus en plus naïfs au fur et à mesure que dure la guerre, mais désormais acquis à l'idée répandue par ces ultra-catholiques de partir en croisade contre des suppôts de Satan

 

Et notre Président Hollande de rappeler qu'il y avait, dans ce cimetière des nations, un carré musulman, ce qui laisse accroire cette idée que les combattants africains étaient tous croyants ou musulmans ; en réalité ce carré n'est qu'une expression d'un refus de la mixité ( même dans la mort ), le contraire de la fraternité une des principale valeur de notre ( je cite F. Hollande), république sociale – moi je sais que notre pays est une république sociale et laïque mais notre chef de l' État semble avoir oublier quelle est laïque

 

Comme beaucoup de françaises et de français lucides sur leur histoire, ce que je veux retenir de cette guerre : dans ma famille, ils étaient contre, pourtant ils l'ont fait, si l'un ne revenait pas l'autre prenait en charge ses enfants, c'est ce qui s'est passé - - - Crab 12 Novembre 20214

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=L%27observatoire+de+la+la%C3%AFcit%C3%A9

Ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/observatoire_de_la_la%C3%AFcit%C3%A9

 



 

11/11/2014

Le Fait laïque

0 islam.jpg

 

ICI, je reproduis un article publié dans Marianne le 10 novembre 2014 : Laïcité : lettre à Najat Vallaud-Belkacem

Pour l'universitaire Alban Ketelbuters, la ministre de l'Éducation nationale fait fausse route en déclarant que la France doit éviter comme " écueil ", " la laïcité dite de combat ". Comme il estime que c'est une erreur d'avoir autorisé " les mères à porter le voile islamique lors des sorties scolaires ". Il y voit une banalisation de " ce qui constitue l’étendard de la domination masculine et de l’intégrisme religieux "

 

Madame la Ministre,
Lors de votre audition du 21 octobre par l’Observatoire de la laïcité, vous avez dénoncé deux approches opposées du principe de laïcité, « la laïcité dégradée, ou laïcité ouverte, qui abdiquerait son ambition et son sens par des petits reculs ou des compromis successifs ; la laïcité dite de combat, qui stigmatise le fait religieux et constitue parfois le masque de l’islamophobie ». Vous semblez ignorer que toute l’histoire de la laïcité est celle d’un combat. Les orphelins du Printemps arabe peuvent en témoigner, ainsi que tous ceux qui ont fui des régimes théocratiques. Ici même, la loi de 1905 ne résulte pas de rien. Elle est l’aboutissement d’un long processus jalonné d’obstacles, qui prend racine au XVIIIe siècle, à travers les Lumières et la Révolution. Vous l’avez oublié.
Dans leur manifeste Profs, ne capitulons pas !paru lors de la première affaire du foulard islamique ( 1989 ), Élisabeth Badinter, Régis Debray, Alain Finkielkraut, Élisabeth de Fontenay et Catherine Kintzler adressaient au ministre de l’Éducation nationale de l’époque, Lionel Jospin, ce message d’une actualité saisissante : « La laïcité a toujours été un rapport de forces. Est-ce au moment où les religions sont de nouveau en appétit de combat qu’il faut abandonner ce que vous appelez la ‘laïcité de combat’ au profit des bons sentiments ? La laïcité est et demeure par principe une bataille, comme le sont l’école publique, la République et la liberté elle-même. Leur survie nous impose à tous une discipline, des sacrifices et un peu de courage. Personne, nulle part, ne défend la citoyenneté en baissant les bras avec bienveillance. » La gauche a-t-elle si peu de mémoire qu’elle soit condamnée à reproduire les mêmes erreurs ? Jaurès, dont vous ne faites plus vivre l’héritage, a toujours associé l’émancipation sociale et intellectuelle à l’exigence de laïcité.
En encourageant les mères à porter le voile islamique lors des sorties scolaires, vous vous associez au président de l’Observatoire, Jean-Louis Bianco, qui répète continûment que « la France n’a pas de problème avec sa laïcité ». Vous banalisez ce qui constitue l’étendard de la domination masculine et de l’intégrisme religieux et, pire encore, vous séparez cette nouvelle revendication de son contexte. Depuis vingt-cinq ans, les tenants de l’islam politique n’ont de cesse de contester nos valeurs communes : irruption de jeunes filles mineures arborant le voile de la « pudeur » dans l’enceinte scolaire, procès engagé contre le journal satirique Charlie Hebdo pour « injure publique à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur religion » alors que le délit de blasphème n’existe plus en France depuis 1791, irruption du voile intégral salafiste dans l’espace public, refus de se faire soigner par un médecin de l’autre sexe dans les hôpitaux, réclamations de salles de prière dans les universités, tapis de prière sortis en plein cours, contestations d’enseignements aussi divers que la littérature, l’histoire, la philosophie, les sciences ou le sport et, plus récemment, l’abandon par les pouvoirs publics de la crèche laïque Baby-Loup, située dans l’une des villes les plus pauvres de France. Il est vrai que le gouvernement ne peut pas à la fois défendre celles et ceux qui font vivre la laïcité sur le terrain, et œuvrer à ce qu’un émir qatari adepte du salafisme djihadiste comme Hamad Ben Khalifa Al-Thani investisse ses pétrodollars dans nos banlieues.
En outre l’accusation d’islamophobie — à tout propos — devient ridicule. Ce concept apparu à la fin des années 1970 fut d’abord une arme à la fois rhétorique et politique utilisée par les mollahs iraniens contre les musulmanes libérales qui refusaient de se voiler, puis quelques années plus tard par les milices de Khomeiny, lors de la publication des Versets sataniques de Salman Rushdie, visé par une fatwa. Ce concept est aujourd’hui manié par les militant(e)s les plus obscurantistes d’une part, et les tenants d’un différentialisme compassionnel d’autre part, qui dessert absolument la cause de l’antiracisme. La philosophe Catherine Kintzler, à qui le Comité Laïcité République vient de remettre un prix spécial, souligne a raison qu’il nous faut comprendre « pourquoi une maman reste une maman lorsqu’elle vient à un rendez-vous avec un professeur dans une école publique, et pourquoi elle cesse momentanément d’être une maman lorsqu’elle est temporairement chargée d’élèves qui, par définition, sont toujours les enfants d’autrui ». Madame la ministre, vous encouragez ces femmes à porter le voile lors des sorties scolaires au nom de l’apaisement, mais vous ne faites que privilégier l’appartenance clanique sur l’intérêt général.
 
Comme l’a rappelé Élisabeth Badinter il y a quelques jours,
« ce que nous voyons, et la plupart des politiques sont dans le déni de cette observation, c’est qu’il y a une poussée très forte des religions. Je n’hésite pas moi-même à parler de temps en temps de fanatisme. Devant cela, la laïcité doit se défendre. Ce n’est pas une laïcité agressive, c’est une laïcité défensive, c’est tout à fait différent. » La laïcité est aussi universelle et émancipatrice que la démocratie et la République elles-mêmes. Elle reste une utopie pour nombre de peuples sur le globe, un idéal magnifique au service de la liberté et du pluralisme que vous sacrifiez sur l’autel de la bien-pensance.
* Alban Ketelbuters est doctorant en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal, membre de l’Institut de recherches et d’études féministes

°

Pour la laïcité,

contre les assauts théocratiques émanant de fanatiques religieux, sans réserve j'adhère à cette analyse d'Alban Ketelbuters : en effet dans l'actualité s'impose, plus que depuis toujours,de rappeler les principaux faits de société dont les carences de la classe politique dans l'histoire récente de notre pays ;

un fanatisme aidé politiquement par tous ceux des gauches et des droites, plus particulièrement dans l'actualité la gauche au pouvoir,qui ont choisi ou affectent de ne pas voir, de ne pas prendre en compte les assauts théocratiques reflet ou expression majeure d'un refus communautariste de respecter la liberté de conscience de tous nos concitoyens-es

 

Au quotidien, dans l'espace public, c'est autant d'atteintes à la laïcité, dont font preuve ces femmes affublées des phallocrates voiles islamiques - ( voiles sans rapport avec la croyance dans le surnaturel ou encore en des arrières-mondes ) -

 

Ces voiles sont l'étendard politique antisocial, anticulture, symboles d'un refus sexiste et xénophobe de la mixité sociale, de l'inégalité entre femmes et femmes et hommes, perpétrées par des mouvements ou sectes religieux décidés à imposer du dieu dans l'espace public, surtout de leur dieu à toutes et à tous, en plaçant sur le devant de la scène des choses voilées, le tout sans vergogne dans le plus grand mépris de la conscience : des incroyants, des agnostiques, des déistes sans confessions ou de croyants des autres confessions  - - - Crab 11 Novembre 2014

°

Citation :

[ ….à Tanger, une auditrice m’a posé cette question: “ Tu parles beaucoup d’indépendance financière pour les femmes, mais si elles préfèrent être sous tutelle ? ”

Je lui ai répondu que dans ce cas, les femmes sont leurs pires ennemies. Elles savent que l’émancipation n’est pas un luxe, c’est du travail !

On bosse nous, c’est pas la vie en rose !

Mais chacun a des priorités dans sa vie, la dignité, ou le confort. Beaucoup de femmes choisissent le confort dans l’oppression parce que c’est plus facile que d’être responsable de soi-même - Joumana Haddad]

°

Suite 1 : La laïcité selon Najat Vallaud-Belkacem

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=La+la%C3%AFcit%C3%A9+selon+Najat+Vallaud-Belkacem

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/24/la-laicite-selon-najat-vallaud-belkacem-5475426.html

°

Suites 2 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/humour

Suites 3 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/09/15/contre-les-assauts-theocratiques-suites-5447777.html

Suites 4 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/09/26/alterite-5455674.html

Suites 5 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/bibliotheque-medicis/

 



 

05/11/2014

À bonne enseigne

Succédant à «  feu » Hara-Kiri qui fut, en son temps, créé par des personnes de bonne volonté, ne pas cesser de penser prend tout son sens en apportant un soutien sans faille à Charlie hebdo – Crab

 

athéisme, athéophobie, Boko_Haram, Crab, Charlie_hebdo,FG, fn, islam, Laïcité, Modem, Najat_Vallaud-Belkacem, Nigéria, Observatoire_de_la_laïcité, PC, politique, PS, UMP, Valls, école

 

Retour à l'accueil :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/

 



 

29/10/2014

Les affinités électives sacrifiées sur l'autel ethnico-religieux

athéisme, Aymeric_Carron, Boko_Haram, CFCM, Crab, Edwy_Plenel, frères_musulmans, islam, islamistes, islamophobie, Laïcité, michel_onfray, MRAP, Pègre_islamique, salafistes

Suzanne et les vieillards - Raoul Dufy

°

L'honnêteté intellectuelle ou la démocratie : c’est koufar [impie]

S'appuyant de par sa nature même sur son refus, comptant parmi les plus funestes, d'un modèle chimique susceptible de rendre compte de la complexité des relations humaines le MRAP se propose de saisir le CSA

 

Lu sur le site du MRAP - Extrait :

...Zemmour se voit attribuer le rôle de bouffon d'extrême-droite raciste et négationniste auquel les animateurs et la programmation opposent des intervenants modérés, censés défendre les thèses adverses. Ce jeu de ping-pong entre le bouffon raciste et ses contradicteurs, n'a pas pour vocation d’informer le public, mais de faire monter l'audimat de la chaîne  pour ces émissions « d'information-divertissement-spectacle. »

Au mépris des lois en vigueur, le racisme n'est alors plus un délit, mais une opinion qui s'oppose à l'opinion adverse - Fin de l'extrait

 

[ Petite précision, je ne partage pas les analyses de Zemmour, sauf,sans l'avoir attendu, sur un point : la fermeture des frontières à l'immigration aussi longtemps que nous aurons plusieurs millions de chômeurs et plus de 10 millions de personnes vivant dans la précarité ( ce qui n'interdit pas de participer à la création d'entreprises dans les pays de départ des migrants ) ]

°

Le MRAP se plaint des tribulations racistes, homophobes et sexistes d'Eric Zemmour - du Figaro à France 2 en passant par RTL et i-télé, -  apparaissent alors comme une tribune permanente offerte à l'extrême-droite radicale, sous couvert de liberté d'expression, mais je ne trouve nul part sur le site du MRAP, la volonté de saisir le CSA, quand un journaliste de BFMTV reçoit, sans avoir lu, ou du moins sans avoir le coran sous les yeux ou à portée de mains, quand un islamophile de service lui raconte*1 que l'islam est une religion de paix et d'amour

*1 :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-islam-bibliographie/

°

Comment se fait-il que le MRAP ne saisisse pas les tribunaux pour demander l'interdiction de toute publication du coran,non précédée d'un avertissement antiraciste destiné à alerter les lecteurs les plus jeunes qu'ils s'apprêtent à lire un document raciste, sexiste, antisémite, athéophobe, homophobe et [xénophobe* ( *l'interdiction pour une musulmane de vivre ou d'épouser un non-musulman ) ]

Un document raciste et sexiste, disais-je, dont 63 % pour cent des sourates sont des incitations à la haine de l'autre ( le différend ou le non-musulman ), un texte sacralisant la phallocratie et exposant à longueurs de chapitres sous la forme d'injonctions et mécaniquement le rejet de l'altérité ou de toute personne non musulmane ?

 

Suite 1 : Les diktats musulmans

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

Suite 2 : 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Les+diktats+musulmans

 



 

28/10/2014

Les grandes indulgences à l'époque moderne

Athéisme,Crab,islam,islamistes,islamophobie,Laïcité,CFCM,MRAP,Pègre_islamique,salafistes,frères_musulmans,Boko_Haram,Edwy_Plenel,Aymeric_Carron,Michel_Onfray

 

Le réveil laïque en Tunisie,

par le biais des élections législatives du 26 octobre dernier, les tunisiennes et les tunisiens majoritairement ont évincé du pouvoir les islamistes d'Ennahda ;

au vu de ce tournant, un événement unique au Maghreb et dans le « monde musulman », il est presque banal de rappeler que la France, en d'autre temps, n'aurait jamais dû accorder l'asile politique à des « réfugiés politiques islamistes » originaires de Tunisie ou d'Iran

C'est important de rappeler qu'un réfugié politique est une personne qui risque sa vie dans son pays parce qu'elle propose l'idée démocratique, la laïcité et l'égalité femmes-hommes, ce qui n'est jamais le cas des « réfugiés politiques islamique » - en les accueillant, dans un passé récent, la France a manqué à tous ses devoirs

Nos gouvernants ont-ils tiré les leçons des événement récents en Tunisie, auparavant en Égypte ? : sûrement pas !

Où en est dans notre pays la reconquête des « territoires perdus de la république », quand, au lieu d'en faire une cause nationale, une petite partie laxiste de l'élite propose d'enseigner à l'école le fait religieux sans proposer d'enseigner le fait de l'athéisme ?

 

Les anglais, à présent, sont débordés - doit-on attendre pour réagir que se produisent dans notre pays les mêmes ravages perpétrés, avec un impact plus particulier sur la condition des femmes, depuis l'installation du communautarisme dans certains des quartiers des grandes villes du Royaume-Uni ?

Document odt :

http://crab.painter.free.fr/textes/Charia_au_Royaume-Uni.odt

°

Suite : Seulement victimes, les femmes...

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/seulement-victimes-les-femmes.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/27/seulement-victimes-les-femmes-5477417.html

°

Suite 2 : Lettre à Edwy Plenel

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-ewy-plenel.html

ou sur : Lettre à Edwy Plenel - SUITE

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

°

Suite 3 : Pègre islamique

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/pegre-islamique/

ou sur :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=P%C3%A8gre+islamique

Crab 28 Octobre 2014

 



 

27/10/2014

Seulement victimes, les femmes...

Nadia Zouari.png

 

Il y a un peu plus d'un an Nadia Zouari déclarait « le Statut femme artiste est le pire des statuts dans la Tunisie actuelle » !

°

Tunisie : l'argent du Qatar ne suffit plus - défaite des islamistes,

Sur de nombreux sujets de société, chaque fois que j'ai dû prendre position, non sans plaisir, j'ai pu observer qu'il y avait ( bien modestement ) une similitude de pensée correspondant avec les positions publiques pris par madame Élisabeth Badinter contre l'opinion émanant de quelques-uns des mouvements féministes ayant pignon sur rue, voulant imposer dans tous les domaines des activités publiques ou de la société civile la parité dans l'objectif de changer la société ( il est évident qu'à qualification égale = salairesfemmes-hommes égaux, ne relève pas de la parité mais du droit le plus élémentaire )

 

Hors dans l'actualité récente, la majorité des femmes tunisiennes montrent quelles sont capables par leur vote de porter au pouvoir des partis laïcs, de causer la défaite d'Ennahda ( législatives du 26 Octobre 2014 ), ce qui n'est pas rien, dans un pays où les religieux voudraient renvoyer les femmes à la maison

 

Disons clairement qu'il n'y a pas lieu de regretter la dictature mais encore moins la politico-théocratie qui lui avait succédée ( bonne nouvelle : Ennahda ne présentera pas de candidat à la présidentielle ) ;

les mouvements de femmes, dans cette période,cette fois, entraînent un réel changement de la société tunisienne ( ni la dictature - ni dieu ), un résultatrendu possible, dans la « cité des femmes tunisiennes », par la permanence, contre toutes les manipulations d'origines religieuses, de l'idée libératrice de la condition des femmes amorcée, en son temps, par Bourguiba ;

l'ex-Président avait eu l'heureuse idée de demander au femmes tunisiennes de se défaire, de jeter leurs voiles dans les poubelles de la phallocratie sacralisée par la religion, et ce qui est majeur ou fondamental leur avait ouvert les portes de toutes écoles ;

désormais, dans la société civile, puissamment éduquées, elles sont majoritaires dans tous les services ou institutions réclamant les plus hauts niveaux de qualifications, et cerise sur le gâteau entrent en politique sans voiles et sans regrets - - - Crab 27 Octobre 2014

 

Suite :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/artistes-en-tunisie/

 



 

26/10/2014

Mères dévoilées

Boko Haram.png

 

Il semblerait que nombreux internautes aient été scandalisés par la Une de Charlie Hebdo, ( datée du mercredi 22 octobre 2014), au sujet de Boko Haram - nous dit-on ;

pourtant c'est un devoir et le « minimum syndical » que l'on puisse faire quand il s'agit de défendre les valeurs de la république à seule fin librement d'entreprendre la déconstruction d'une idéologie religieuse* ( * le coran ), et de loin la plus phallocrate de toutes ces mêmes internautes jugeant le dessin islamophobe et ( sans rire ) de le taxer de raciste ( islamophobie ou racisme, de toutes façons pour ces actionnaires, c'est kif-quif )

Marrant, marrant, de noter que ces gens là n'ont rien compris, au grand jamais, pour toujours égaux à eux-mêmes - ces gros bêta ne changeront jamais

 

Qu'objecter à cela ?

Bon, enfin, rien n'interdit d'essayer : voyons, voyons, voyons mes petits QI de la toile, quel manque d'attention, enfin, enfin, il s'agit d'un acte manqué qui en principe n'aurait pas dû échapper à votre imperturbable vigilance ;

bon, allez, n'en parlons plus, j'vous dis tout : '' Riss ne voulait pas parler des lycéennes du Nigeria, mais de ces mères voilées ( de France ) '' qui profite de l'opportunité de participer à l'encadrement des '' sorties scolaires '' pour se livrer, sans le plus petit scrupule, devant des enfants en bas âges au pire de l'observable, dans notre pays, prosélytisme religieux en dissimilant leur chevelure enveloppée dans un phallocrate voile islamique – cela s'entend, un voile payé avec les allocs

 

Les femmes qui réussissent pour le bien des femmes et des hommes - documentation :

http://crab.painter.free.fr/textes/Femme_et_entrepreneure.odt

°

Mères dévoilées, suite :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/la-laicite-selon-najat-vallaud-belkacem.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/24/la-laicite-selon-najat-vallaud-belkacem-5475426.html

 



 

24/10/2014

La laïcité selon Najat Vallaud-Belkacem

Alsace-Moselle - les bigots de la république.png

Pour le judaïsme et l'islam, un illuminé est prêt à sacrifier son fils ( – infanticide - sacrifice d'Abraham ), pour les kato, dans le texte, un dieu prémédite le meurtre de son fils pendant trente trois ans ( peu importe qu'aucun document ne vienne attester l'existence de J.C ni de son père, philosophiquement c'est un acte criminel... )

°

Discours :

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, lors de son audition par l'Observatoire de la Laïcité le 21 octobre 2014

 

Extraits :Tout en rappelant mon attachement à la neutralité du service public, je vous indique que ma position est conforme à celle qu’a rappelée le Conseil d’État : " les parents accompagnant des sorties scolaires ne sont pas soumis à la neutralité religieuse ". Ils ne peuvent être considérés comme des agents auxiliaires du service public et soumis aux règles du service public

Pour autant, il peut y avoir des situations particulières, liées par exemple à du prosélytisme religieux, qui peuvent conduire les responsables locaux à recommander de s’abstenir de manifester leur appartenance ou leurs croyances religieuses - fin de l'extrait

 

Hors le Conseil d'État, ce qui est contraire à la loi 1905, avait déclaré notamment que sur notre territoire le Concordat pouvait cohabiter avec la laïcité ( donc, un privilège, digne de l'ancien régime,octroyé à une minorité religieuse au frais de tous les contribuables )

Le Conseil d’État, auparavant, avait ouvert la voie au subventionnement public des associations religieuses - dès lors qu’elles ne sont pas destinées à la pratique religieuse, un attendu en contradiction avec la loi de 1905 : dans son article 2 stipule en effet que la République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte

Hors les montants détournés au profit des bigots destinés à subventionner de façon déguisée des lieux cultes, auraient dû ou doivent servir à soutenir, dans un usage laïque à financer des actions de solidarité dans les villes où de nombreuses personnes et familles connaissent la précarité, sinon pire

Contre ce que pense et veut la majorité des français et des françaises voici, de la part de la Ministre, une bien curieuse interprétation de la loi sur la laïcité, la pire façon d'afficher le plus grand mépris de la conscience des parents incroyants, agnostiques ou déistes sans confessions ou plus généralement les convictions religieuses ou philosophiques de l'ensemble des parents laïcs ;

 

les parents ne confient pas à l'école laïque leurs enfants pour les voir encadrés durant le temps scolaire ( un temps comprenant les sorties) par des femmes s'exhibant affublées de phallocrates ou impudiques voiles islamiques

 

La France du reste a connu des périodes dans son histoire où une relative liberté religieuse avait fini par s’instaurer sans pour autant que l’athéisme par exemple soit réellement admis publiquement, au début de la III° République. C’est pourquoi la loi de 1905 prend la précaution de préciser que la République« assure la liberté de conscience »

Imaginez une personne encadrante en sortie scolaire avec en lettres sur le dos de son vêtement : '' dieu n'est qu'une fable '' ( ou une absurde invention ) ou encore : '' l'invention dieu ne sert qu'a tromper les peuples '' ( ou à endoctriner les enfants )

En quoi, cette personne, ferait-elle plus de prosélytisme qu'une enfoulardée ?

Là où l'affaire se « maghrébine », c'est quand Najat Vallaud-Belkacem parle de : '' la laïcité dite de combat, qui stigmatise le fait religieux et constitue parfois le masque de l’islamophobie.''

Voila bien l'amalgame dans la grande tradition anti-laïque ou antidémocratique déniant le droit de critiquer un texte raciste, sexiste, athéophobe, homophobe et xénophobe ( le coran ) - c'est pourtant un devoir citoyen, un nécessaire combat que toute personne éprise de liberté se doit de mener en repoussant avec force le refus de l'altérité violemment soutenue par cette idéologie mahométane ( 63 % des sourates sont des incitations à la haine des non-musulmans ), un texte, de surcroît, prônant l'inégalité entre femmes et l'inégalité entre femmes et hommes

 

Najat Vallaud-Belkacem évoque, sans rire, une laïcité de combat constituant le masque de l'islamophobie ;

hors, pour tout remède,sa proposition d'enseigner le fait religieux participe d'une tentative anti-laïque particulièrement masquée comptant parmi les plus récurrentes : c'est à dire enseigner le fait religieux ( fait religieux soit-disant stigmatisé )mais en se gardant bien de proposer en contrepartie l'enseignement à l'école du fait athée

 

[ La liberté de conscience inclut la possibilité de choix de philosophies ou de morales non transcendantes qui ne se réfèrent à aucune puissance surnaturelle comme, à titre d'exemple : l’athéisme, l’agnosticisme, le rationalisme, ect.]

 

[ Rappel : l'islamisme à soif de sang, le gouvernement Valls islamophile fait tout à l'envers, ( sauf pour les mineurs ) il ne doit pas empêcher les candidats jihadistes de partir mais leur interdire, pour préserver notre sécurité, de revenir ] - - - Crab – 24 Octobre 2014

Suites1 : Concordat alsacien-mosellan

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/concordat-alsacien-mosellan/

Suite 2 : Observatoire de la laïcité

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/observatoire-de-la-laicite/

 



 

23/10/2014

Le puritanisme anglo-saxon avait encore frappé

athéophobie,puritanisme_anglo-saxon,Crab,Elisabeth_Badinter,islam,Laïcité,Phallocrates_voiles_islamiques,sexualités,phallocratie,nymphomanie,donjuanisme,libertines,libertins

Un foyer puritain idéal

[ Piqûre de rappel : plus dangereux que Ebola, le « puritanisme » caractérise en français un rigorisme excessif en morale ou une fermeté extrême dans le respect de principes généralement liée à une manière de vivre austère et prude]

°

Parut dans la presse :Une prof virée pour avoir tourné dans un film érotique

A 73 ans, Jacqueline Laurent-Auger ne s'attendait sans doute voir à voir ces vieilles images ressortir, cinquante ans après. Professeur d'art dramatique dans un prestigieux lycée jésuite de Montréal, cette septuagénaire a été licenciée en juillet, rapporte The Global And Mail (en anglais), mardi 22 octobre, après qu'un étudiant l'a reconnue dans Le Journal intime d'une nymphomane, un film érotique sorti en 1973

 

" Ce n'est pas le modèle que l'on veut véhiculer "

" Cela donnait un climat tendu en classe, voire des dérapages. Les étudiants commençaient à se passer le mot. N'importe quel employé du collège se doit d'être un modèle pour les élèves. Ce n'est pas ce modèle-là que l'on veut véhiculer à nos jeunes ", a d'abord justifié Michel April, le directeur de l'établissement, interrogé par La Presse.

 

Face au tollé provoqué sur internet, le lycée Brébeuf a toutefois décidé de faire marche arrière. Selon le Journal de Montréal, la direction de l'établissement a finalement proposé à Jacqueline Laurent-Auger de réintégrer le lycée. De quoi faire sourire la principale intéressée : " Le petit David a fait peur à Goliath ! " Sans dire, pour l'instant, si elle acceptera la main tendue : " Je suis en réflexion. Je rencontre mon avocate demain. Je vais écouter mon cœur. "

Source : Francetv info ( 23/10/2014 )

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/11/13/l-immoralite-est-un-bienfait-de-la-nature.html

 



 

22/10/2014

Misonéisme et mimétisme violent

Charb-Heretique.jpg

 

Il y aurait, selon CHARB ( dessinateur à Charlie hebdo ), encore des chenilles susceptibles de nier l'Évolution

°

Réponse à un lecteur :

Vouloir analyser LE discours Athée se conçoit difficilement puisqu'il n'y en a pas un mais d'innombrables

°

Misonéisme

Je peux penser qu'il vous est possible de différencier le mode de penser de Michel Onfray de celui d'André Comte-Sponville, ou encore de celui de Richard Dawkins à moins d'être soi-même victime du " misonéisme ", c'est à dire : " l'incapacité de concevoir le différent ", ce qui me paraît pour vous fort concevable dans la mesure où les religions monothéistes que vous défendez, auxquelles vous adhérez sont racistes, sexistes ou sacralisent le rejet de l'altérité

 

Mimétisme violent

Le rejet de l'altérité, moins en France qu'ailleurs dans le monde, sauf quand la minorité musulmane de livre à des assauts théocratiques contre la laïcité, place les « lois de dieu du VIIe au XVe siècle » au-dessus des lois civiles ;

ce rejet est d'autant plus vrai, généralisé, de grande ampleur dans d'autres pays ( islamiques pour la plupart ) où les croyants en Dieu se montrent très majoritairement incapables de concevoir ce qui est différent ;

populations endoctrinées, impactées dès l'enfance, conditionnées dans un mode de vie structuré, pétrifié par une religion dénoyautant les peuples, généré à partir de « textes sacrés » visant à formater les esprits dans l'objectif sociétal de banaliser, de normer ce que tout le monde Doit-Être

Ne pas se soumettre, ne pas se conformer ni devenir apostat, dans les pays mis en coupe réglée par les musulmans l'individu y est mis en garde sinon condamné à vivre l'enfer, se voit exclut par sa famille, ses voisins, la société, victime de la normalisation il en subit aussitôt les effets particulièrement calculés par la pratique institutionnalisée, souvent inscrite dans la loi du pays, de toutes sortes de discriminations, pire, souvent et plus particulièrement c'est la mise à mort ou l'emprisonnement des incroyants ;

il se trouve en France des intellectuels ou des journalistes comme Edwy Plenel, Aymeric Carron ou Claude Askolovitch grands docteurs en irresponsabilités devant les « grands médias » pour valoriser « la différence musulmane », voilà bien de leur part une bien curieuse définition ou conception du droit à la différence

Crab - 22 Octobre 2014

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/onfrayphobie.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/21/onfrayphobie-5472998.html

 



 

21/10/2014

Onfrayphobie

kamasutra.png

L'agenouilleur n'est pas l'agenouillé

L'Onfrayphobie sculpturale pièce majeure et centrale du panthéon des zombies ;

sanctuarisée dans le « divin édifice », le sous-ciel de la coupole expose l'agitation perpétuelle, éternelle, intemporelle d'un monde d'agenouilleurs spécialisés dans le maniements, la manipulation des idées sans autres perspective que de bricoler une religion  ;

un traitement des idées ou d'idéaux hors la cité, hors les faits, hors le réel, borné par les livres, déconnecté des réalités, sans le dire, fondée à se substituer à la vie remplacée magiquement par un inexistant surnaturel imaginé in fine, sans souci du monde dans lequel on est, pour faire accroire l'idée totalitaire qu'il faut, agenouillé où les fesses pointées vers les cieux, être tous judéo-chrétiens ou musulman pour être moral

 

À la limite l'indifférence pourrait-être de mise si au bout du compte les religions monothéistes n'étaient pas des documents racistes dont les approches formatent dans la têtes des agenouillés ou fesses pointées vers le ciel les principes du rejet de l'altérité, avec un sexisme, une athéophobie et une homophobie très, très, nettement aggravés dans la musulmane, à l'origine pour cette dernière, dans l'actualité, sans ou avec les armes à la main des pires violences morales et physiques exercées sur les femmes et plus ou moins indirectement sur l'ensemble des populations non-musulmanes un peu partout dans le monde

 

Bien sûr en tant qu'incroyant, lyricomane, mélomane, amoureux des arts, des sciences et de la philosophie j'adhère à 200 % ( sinon plus ) à la mise en pièces pour la meilleure déconstruction des religions monothéistes par Michel Onfray, sans, pour autant, m'interdire de penser différemment de lui sur le sujet des guerres justes ou guerres pas justes

Cela signifie que je ne partage pas sa position ni ses analyses sur les guerres actuelles en Afrique, au proche et au moyen-orient dans la mesure ou il estime que doit prévaloir la discussion, la prééminence de la diplomatie, ou en cas d'échec le recours aux services secrets pour débarrasser un pays d'un dictateur, d'appuyer son raisonnement à partir du constat que l'on ne fait la guerre que là ou c'est facile en se gardant bien d'aller bombarder le Pakistan, la Chine ou l'Arabie Saoudite

( Petite parenthèse pour rappeler que dans les pays dominés par les musulmans toutes les populations ne sont pas toutes musulmanes ni croyantes, bien que les incroyants en permanence menacés, pour la plupart, se taisent ou font semblant de croire )

Il est regrettable, c'est un fait, la majeure partie des croyants musulmans, endoctrinés dès leur plus jeune âge dans le '' voilà ce que tu dois penser - coran - '' sont en conséquence presque tous incapables de respecter la liberté de conscience ;

dans ces pays où la règle, le stéréotype c'est le rejet de l'autre vous ne verrez pas, dans l'actualité du monde, descendre dans la rue des milliers de personnes musulmanes pour exiger d'épargner la vie ou de sortir de prison des incroyants mais plutôt pour exiger très exactement le contraire ou au « mieux » garder un silence complice

Contrairement à Michel Onfray, je pense comme beaucoup de personnes ( majoritairement des femmes ) parmi les populations des pays dominés par les musulmans que l'on ne peut pas discuter avec dieu, et encore moins quand les élus de dieu ont les armes à la main avec pour objectif d'islamiser la planète ;

hors laisser ces abrutis de dieu s'emparer des richesses du sous-sol d'un pays quel qu'il soit c'est leur donner les moyens exorbitants de financer le terrorisme partout dans le monde ;

il est opportun et juste de les combattre sur leurs terrains pour éviter de les voir débarquer un jour ou l'autre, parfaitement renseignés par des '' cellules dormantes '' implantées partout en Europe - leur faire la guerre non seulement en Irak et en Syrie se justifie d'autant plus que parmi les rares populations méritant d'être aidées figurent la demande des kurdes

Les deux premières guerres contre l'Irak et celle de Libye ont été des erreurs politiques tragiques engagées par des gouvernants immatures ;

ce ne sont pas cependant des raisons suffisantes pour à présent rester les bras croisés et attendre «  paisiblement » que les islamistes se construisent une force de frappe pour plus tard attaquer l'Europe - leur faire la guerre maintenant, chez-eux, contrairement à ce que pense Michel Onfray ( et quelques-autres) c'est prémunir d'une issue fatale le monde épris de liberté

La chine dont j’abhorre le régime de dictature du parti unique, le Pakistan et l'Arabie Saoudite où se mêlent politique et théocratie précités par Michel Onfray ne nous menacent pas directement, au contraire des mouvements armés et terroristes fondés à partir d'un attachement viscéral à la notion très imaginaire de l'ummat ;

dans l'immédiat, aussi longtemps que les pays musulmans du Golfe , avec, plus ou moins directement, le soutien de l'Iran, ne seront pas conquis par les jihadistes, ces royaumes n'ont pas dans leurs chartes de visées impérialistes quand bien même parfois, dans le temps présent, ils jouent un double jeu en finançant, dans d'autres régions du monde, des mouvements islamistes ou groupes terroristes ennemis de la laïcité ou de la démocratie ;

rien ne nous interdit, avec autant de raisons, là où la discussion, où la diplomatie peut-être encore être d'utilité, notamment dans le cadre d'accords économiques, de faire autant que possible des pressions sur ces pays pour inciter leurs gouvernants à se tourner vers plus de démocratie ; c'est une erreur d'analyse de la part de Michel Onfray de penser, comme si les jihadistes ne savaient pas ce qu'ils font depuis des décennies, que leur faire la guerre participe à les renforcer ou à les rendre plus belliqueux, de songer ne serait-ce qu'un instant que la discussion, le dialogue mécaniquement systématisée nous épargnerais les velléités de conquêtes de notre sol par les jihadistes quand pour eux c'est leur objectif majeur ;

fort de ce constat nous ne pouvons pas les laisser «  paisiblement » dans le plus parfait anonymat se construire une force internationale préparée et pré-positionnée destinée à envahir le monde libre pour le soumettre à l'islam - - - Crab – 21 Octobre 2014

Suites :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-pl...
ou sur :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03...

 



 

20/10/2014

Opéra de Paris

Athéisme,Crab,Opéra,Paris,voiles_islamiques,Aymeric_Carron,chrétienté, coran,Edwy_Plenel,Hautetfort,islam,Laïcité,MRAP,occident,orient,racisme,religions,Éthique

 

Extrait de presse : Paris : une spectatrice au visage voilée invitée à quitter l'Opéra

L'Opéra de Paris a invité une spectatrice au visage voilé à quitter les lieux en pleine représentation, début octobre, révèle ce dimanche le site Metronews.fr. L'incident - une première - s'est produit vendredi 3 octobre à l'Opéra Bastille lorsque lors d'une représentation de « La Traviata ».

L'opéra avait déjà commencé lorsque le visage voilé d'une femme assise au premier rang a été repéré par les écrans de contrôle ainsi que par des choristes, rapporte Jean-Philippe Thiellay a expliqué le directeur adjoint de l'Opéra de Paris
Assise juste derrière le chef d'orchestre, la femme, au cou et cheveux couverts, avait un voile clair lui couvrant aussi la bouche et le nez.. « On m'a alerté au cours du deuxième acte », a précisé Jean-Philippe Thiellay, rappelant que la loi de 2011 interdit de se masquer le visage dans l'espace public. «
Certains choristes ont indiqué qu'ils ne voulaient pas chanter » si une solution n'était pas trouvée, a-t-il raconté.

[ … ]

Ministère de la Culture : « Nous avons jugé utile d'informer de l'état du droit l'ensemble des établissements publics relevant du ministère », a-t-on expliqué, « afin de faire respecter le droit, harmoniser les réactions et prévenir les difficultés »

La loi votée fin 2010 stipule que «nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage», sous peine de 150 euros d'amende et/ou d'un stage de citoyenneté - Source '' Le Parisien ''( Publié le 19.10.2014 )

°

Quand une personne s'exhibe volontairement dans l'espace public en s'affublant de n'importe lequel des phallocrates voiles islamiques elle est parfaitement consciente de poignarder dans le dos les autres femmes

Sachant, depuis toujours, que les phallocrates voiles islamiques n'ont rien à voir avec la croyance dans le surnaturel, nous ne pouvons pas feindre quand impudiquement ces exhibitionnistes prétendent le contraire de ne pas tenir compte que c'est de leur part la volonté d'imposer dans l'espace public du '' dieu '' ou de leur '' dieu '' à tout le monde dans le plus grand mépris de la conscience des autres parties incroyantes ou croyantes des populations de notre pays ;

Depuis plus de vingt cinq ans, les islamistes se livrent en toutes circonstances à des assauts théocratiques pour imposer dans l'espace public les phallocrates voiles islamiques ;

l'objectif affiché contre la laïcité visant in fine à freiner toutes les tentatives de faire respecter l'égalité femmes-hommes dans notre pays, pour au contraire y rétablir intégralement, comme dans le « monde musulman » : la suprématie de l'homme sur la femme ;

ce n'est pas un scoop : il suffit de prendre connaissance des lois anti-femmes régissant les « relations humaines » dans les pays qui se réclament de l'islam pour s'en convaincre

Les phallocrates voiles islamiques ne sont pas une expression de la Culture : ils sont les affligeants symboles illustrations de toutes les tentatives névrotiques, pathologiques d'inventer de toutes pièces une religion dans le but de sacraliser les patriarcats pour asseoir, dans nos sociétés, l'inégalité entres-femmes et l'inégalité entre femmes et hommes

D'autre part, il serait bienvenu en toutes circonstances de se référer ou de s'inspirer, contre la tentative d'imposer le voile dans le sport émanant du phallocrate Ahlam Al Mana ( chef de la commission des sports du Qatar ) le 24 septembre dernier,de la décision pris courageusement, contre l'avis du corrompu et bourré de fric '' Comité international olympique '', lors des jeux asiatiques, citation : lors des Jeux asiatiques qui se déroulent actuellement à Incheon, en Corée du Sud. Alors qu'elles devaient affronter la Mongolie lors du tournoi du basket, plusieurs joueuses du Qatar sont arrivées avec la tête recouverte d'un hijab. Or, la Fédération internationale de basket ( Fiba ) interdit le port du voile dans ses compétitions. Devant le refus des joueuses d'enlever leur hijab, les officiels de la rencontre ont dû signifier le forfait de l'équipe du Qatar - Fin de citation - - Crab 20 Octobre 2015

Suites1et 2 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-plenel-suite.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

°

Suites 3 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Op%C3%A9ras

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/12/10/operas.html

 



 

19/10/2014

Jihadistes femmes

jihadistes_femmes.jpg

Depuis plus de 20 ans je rappelle régulièrement que les voilées volontaires sont des femmes qui poignardent dans le dos les autres femmes

La France, pour marquer symboliquement les esprits, ferait preuve de responsabilité en interdisant sur ses territoires le port de tous les phallocrates  voiles islamiques - Crab - 19 Octobre 2014

°

Suite : Par Myrna Nabhan

Politologue, spécialiste du monde arabe

Niqab et Kalachnikov: le djihad au féminin, face cachée de Daech

http://crab.painter.free.fr/textes/Jihadistes%20femmes.odt

 

 

 

18/10/2014

Identité perdue

Tree.png

 

Lu dans la presse

L'artiste créateur du «sapin» géant de la place Vendôme agressé

A peine installée, l’œuvre gonflable monumentale de 24 mètres du sulfureux artiste américain Paul McCarthy qui a été dressée jeudi midi place Vendôme à Paris dans le cadre de la « Fiac ( Foire internationale d'art contemporain ) Hors les Murs » faisait déjà polémique sur les réseaux sociaux. 
Baptisée « Tree » ( arbre en anglais ), la plupart y voient un sapin de Noël enfantin, d'autres une grosse toupie. Mais le mouvement catholique traditionaliste le Printemps français a mis le feu aux poudres en dénonçant l'installation d'un jouet sexuel géant, déplorant sur Twitter que la place Vendôme soit « défigurée » et « Paris humilié » par l'installation « d'un plug anal géant de 24 m de haut »
-Fin de l'extrait : Source '' La Parisienne

°

Amateur passionné ( entre-autres ), d'Art, ( dont l'art dit contemporain), cette sculpture me laisse indifférent, c'est un droit éventuellement de le dire en public ou pour certains de ne pas l'apprécier et de le faire savoir ;

prendre position contre, en aucun cas, n'autorise pas, qui que ce soit, d'agresser l'artiste ni ne justifie la destruction de son « œuvre »

°

Comble de l'ironie : cette dérive attentatoire à l'artiste et à son « œuvre » initiée par la voyoucratie religieuse, puisqu'elle n'y voit qu'un plug anal ;

paradoxalement ces kato devraient s'en féliciter, puisque les monothéismes, ont tous, pendant des siècles,par le biais de la religion sacralisé la phallocratie ;

eh bien non ces insensés condamnent sans appel l'artiste et son œuvre, '' on '' ne peut que rire de la perte de leurs propres repères par les catholiques eux-mêmes

°

Durant plus de 1500 ans, les judéo-chrétiens ont tout tenter pour confiner les femmes dans le rôle de reproductrice ( materne et tais-toi ) ;

il faut ne jamais oublier que les religions haïssaient ( et c'est toujours le cas ) les très belles et surtout très séduisantes femmes, dans le passé nombreuses ont-été celles, accusées de sorcelleries ou d’ensorceleuses, assassinées sur le bûcher

 

À notre époque des hommes de confessions musulmanes ( avec la complicité d'une partie des femmes se déclarant musulmanes ) voudraient envelopper sans exception toutes les femmes dans des couvertures, non pas seulement parce qu'ils ont peur des sexualités féminines, ce qui, déjà, en soi n'est pas rien, mais aussi par la crainte d'être, sorte d'orgueil mal placé, de, un jour ou l'autre, finir cocus où pire de ne pas savoir assurément qui est le père de l'enfant

 

Cette façon de rejeter les '' belles femmes '', de ne pas les apprécier dans toutes leurs diversités trouvent encore à notre époque un bien suspect « arrière-fond », un peu comme l'illusoire « arrière-monde », y compris au sein de quelques-uns des mouvements féministes*1 ( mouvements souvent, sur plusieurs sujets de société, en opposition avec Élisabeth Badinter ), notamment quand ils opposent aux '' belles femmes '' les « vraies femmes »

( *1 : Ce sont bien souvent des femmes qui aimeraient rapprocher la sexualité des hommes de celle des femmes, alors que paradoxalement, dans la réalité de nos sociétés, la sexualité des femmes se rapproche toujours plus de celle des hommes )

 

Il ne faut jamais perdre de vue que les judéo-chrétiens ne supportaient pas que soit évoqué en littérature ni surtout représenté en image une femme, surmontant l'homme durant l'acte sexuel, ils y voyaient pas seulement une atteinte à la virilité, mais aussi symboliquement, à la vue de l'homme dessous, la possible destruction de la prééminence de l'homme sur la femme, aussi sa castration et par dessous tout craignaient de laisser s'engager un processus susceptible de mettre fin au règne de la phallocratie ou de la sacralisation par la religion d'un patriarcat qui encore, de notre temps, pourrit les relations femmes-hommes y compris dans nos sociétés '' occidentales ''   - - - Crab - 18 Octobre 2104

Suites 1 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/baby-loup-2014-suite.html

Suites 2 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/baby-loup-2014-suite.html

 



 

16/10/2014

Papelardises et singeries

Athéisme,Crab,Vatican,évêques,Peter_Erdö,chrétiens,islam,musulmans,Afrique,cran,codicille,Ancien-Testament,Songe_de_Poliphile,Cythère,polyandrie,polygamie,homosexualité

Le songe de Poliphile - Centre Pompidou, Paris  ( 2011 )

 

°

La roublardise la papelardise et tous ces simulacres toutes ces mornes et sérieuses pitreries  - Prévert ( Paroles, 1946 )

°

20minutes, extrait : Le Vatican et l’homosexualité, un couple en pleine révolution ?

Faut-il prendre au mot le Vatican ? La question agite la communauté chrétienne depuis la publication du premier rapport provisoire de synthèse du synode des évêques catholiques sur la famille, qui encourage pour la première fois l’accueil des «dons et qualités» des homosexuels dans l’Église.

Présenté lundi par le cardinal de Budapest, Peter Erdö, ce rapport résumant les interventions de la semaine dernière réserve trois longs paragraphes à la question. A sa lecture, surprise: l’acte homosexuel, un péché « intrinsèquement désordonné » selon le catéchisme catholique, semble désormais être considéré par la majorité des participants comme un fait que tout bon chrétien doit se résigner à accepter - fin de l'extrait

°

Les papelards du Vatican

dans cette actualité, réunis au Vatican, voilà que les évêques revoient l'agencement d'une partie sensible de leurs primitives temporalités lors d'un débat « houleux » pour trouver des qualités positives aux croyants homosexuels ( dans l'église et peut-être hors de l'église ) et de s'emballer sur les charmes du divorce - mais pas d'emballement excessif, pour l'immédiat, le codicille n'est pas encore à l'ordre du jour si toutefois il se dégage une majorité pour le matérialiser et le faire valider par cette assemblée de prélats

°

Quand les ouvertures des prêtres ou des cardinaux rencontrent les singeries de la confrérie des prélats chrétiens et imams africains

Voilà, que du tréfonds de l'Afrique des voix retentissent, s'élèvent jusqu'au ciel ( forcément ) pour demander aux évêques africains d'intervenir pour dire qu'il y va de réalités à traiter plus urgentes que l'homosexualité ou les bienfaits du divorce ;

notamment pour demander aux évêques africains, présents dans l'assemblée, de toute urgence, d'évoquer prioritairement la polygamie dont on trouve disent-ils une source biblique ( comme c'est commode ), et d'ajouter, avec « l'esprit de finesse » qui les caractérise si bien, qu'en écho '' la polygamie en occident se fait à partir de plusieurs mariages successifs alors que « chez nous » c'est tout de suite '' ( fallait y penser, ce sont des rapides... )

 

Décidément Cythère est un univers à part, jamais soumis à la tyrannie des religions ;

Cythère mystérieusement laïque soumis à des lois essentiellement naturelles : immorales, insaisissables, grandes horloges régissant les relations humaines des femmes et des hommes au quotidien, en dehors de toutes idéologies à l'insu de leurs « plein gré » ;

monde de Cythère, d'une indicible et inextricable floraison, impénétrable aux africains chrétiens et musulmans grands partisans, au nom du dieu de l'éternelle phallocratie, de l'institutionnalisation séculaire de la polygamie ;

dans cette perspective pour ces réclamant d'obtenir du Vatican, ce qui ne manque pas de sel si l'on en croit la femme de Loth sacrifiée sur l'autel de la misogynie pour un passé qu'elle ne voulait pas oublier, de sacraliser la polygamie comme dans le texte du « divin coran » rédigé par des hommes plus phallocrates les uns que les autres, et, n'en doutez point détaillé sur mesure pour le seul bénéfice de « l'homme musulman »

Peu inspiré par le Songe de Poliphile, curieusement il ne vient pas à l'esprit de ce « gentil, très gentil clergé chrétien ou musulman d'Afrique et d'ailleurs...» de requérir pour le bien des femmes de sacraliser et d'institutionnaliser la polyandrie - étonnant, non ? - - - Crab – 16 Octobre 2014

°

Suite 1 : la femme de Loth

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-femme-de-lot/

Suite 2 : Aïcha

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholucide/

 



 

15/10/2014

Baby-Loup - 2014 - SUITE

Empreintes - Élisabeth Badinter.png

ICI, sur cette page, je reproduis un article pour soutenir vivement l'idée Baby-Loup,et de rappeler que plus de 75 % des françaises et français sont excédés de voir que la majeure partie de « notre classe politique » misogyne, voire phallocratisée des gauches et des droites cède continuellement du terrain au lieu de s'opposer avec la plus grande fermeté contre les assauts théocratiques islamiques qui, au quotidien, déshonorent notre pays - - - Crab 15 Octobre 2014

°

Élisabeth Badinter : qui veut la mort de Baby-Loup ?

Le Point - Publié le 09/10/2014

La philosophe lance un appel aux dons pour sauver la crèche Baby-Loup, dont l'existence est menacée faute de subvention

 

Par Élisabeth Badinter

Il y a six mois, la Cour de cassation donnait raison à Baby-Loup dans le conflit qui l’opposait à une ancienne salariée refusant d’ôter son voile islamique. Au terme de huit ans de marathon judiciaire, cette victoire sur les islamistes était saluée comme une victoire de la laïcité, bien que son prix eût été le déménagement de Baby-Loup à Conflans-Sainte-Honorine. Aujourd’hui, la nouvelle municipalité refusant de verser la subvention de 400 000 euros promise par la précédente, l’existence de Baby-Loup est menacée. Qu’on ne nous dise pas qu’il s’agit d’une banale affaire de restriction budgétaire. Cette crèche unique n’est pas seulement une structure de pointe au service de la petite enfance, elle est un merveilleux outil d’intégration, en particulier des femmes des quartiers populaires : grâce à Baby-Loup, des femmes isolées, qui, parfois, ne parlaient pas le français, ont pu faire garder leurs enfants, y compris le soir ou le week-end, pour gagner leur indépendance.

 

C’est pourquoi Baby-Loup est un double 
symbole : symbole de la laïcité, symbole 
de la cause des femmes. Alors, si elle devait
 fermer ses portes, ce serait une double défaite. Et cette défaite, on ne la devrait pas aux communautaristes de tout poil ni aux islamistes, mais aux républicains de tout bord qui ont abandonné Baby-Loup.

 

En effet, c’est précisément parce que Baby-Loup s’est érigée en avocat de la laïcité qu’elle suscite tant d’hostilité, à gauche comme à droite. Il est vrai que, jusqu’en 2012, Manuel Valls a été un soutien sans faille dans ce combat. Mais, depuis l’élection de François Hollande, nous n’avons reçu aucun soutien du gouvernement, au contraire, on nous a fait comprendre qu’il ne fallait surtout pas faire de vagues. Ni le ministère des Droits des femmes ni celui de la Famille n’ont levé le petit doigt. Il faut croire que, pour une grande partie de la gauche qui craint plus que tout l’accusation d’islamophobie, la laïcité n’est plus une cause naturelle, mais un combat idéologique douteux. Qu’on ne croie pas, cependant, que la droite serait plus courageuse sur ce front. L’attitude de la municipalité de Chanteloup-les-Vignes, celle de Conflans aujourd’hui et le silence à peine gêné qui règne dans la majorité comme dans l’opposition prouvent assez que sur ce terrain la lâcheté est la chose la mieux partagée du monde. Et nous, les défenseurs de la cause laïque, sommes considérés comme une espèce de secte : ce renversement inouï devrait inquiéter tous ceux qui savent ce que l’universalisme français doit à la laïcité.

 

Le plus grave, c’est que cet abandon est aussi un déni de démocratie : si une grande partie de la classe politique et intellectuelle croit défendre les opprimés en renonçant au principe de séparation laïque, pour une immense majorité des Français – les sondages en font foi –, la laïcité demeure bien le quatrième principe de la devise républicaine.

 

Alors, c’est à eux tous que je veux dire que l’un de nos biens les plus précieux est aujourd’hui menacé. Voilà pourquoi j’en appelle aux dons de tous, particuliers, associations, fondations, entreprises : si nos gouvernants et ceux qui aspirent à l’être abandonnent Baby-Loup, montrons-leur que nous, Français de tous milieux, de toutes origines, de toutes confessions, nous ne renoncerons jamais à la laïcité, car elle est la condition même de notre liberté.

Élisabeth Badinter.

Dons à adresser à Association Baby-Loup/Dons – 1, rue Camille-Pelletan, 78700 Conflans-Sainte-Honorine.

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Baby-Loup

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/baby-loup-juin-2014/

 



 

Athée n'est ni de gauche ni de droite

Russell_Patterson.jpg

Contrairement à ce que je peux lire ça et là : être athée n'est ni de gauche ni de droite pour une bonne raison que pour s'assimiler ou s'engager dans l'une ou l'autre de ces « sensibilités » ou formation politique, il faut nécessairement, au stricte minimum, être croyant, bien plus encore un très très très « bon croyant »

Aussi longtemps que ne sera pas inscrit dans la loi '' le mandat unique et non renouvelable '' la classe politique forgée dans le bronze du clientéliste se prévaudra toujours de ratisser large ;

en exercice son unique problème : renouveler ses mandats, ce qui fait le bonheur, au quotidien, de la majorité des journalistes d'éditos, et non de servir les françaises et les français ;

pour les élus des gauches et droites « fraternellement » dépourvus d'idée, d'une vraie matrice de pensée, '' les droits de l'homme '' ou '' les droits des femmes ou encore l'égalité femmes-hommes n'entrent plus dans leurs préoccupations ;

dans l'actualité de participer à la reconstruction de Gaza ( un des foyers du terrorisme généré par la religion islamique ) au lieu de financer la lutte contre Ebola en Afrique et la formation de la majorité des chômeurs de notre pays

Une classe politique peu encline à engager les indispensables réformes structurelles, d'autant plus sourde à servir le pays dans la mesure où dans le fonctionnement de notre système politique à chaque élection l'abstention ou le bulletin blanc ne sont pas comptabilisés ;

du coup l'objectif , la voie étant libre, pour les élus dont « l'action politique » se résume à une tentative perpétuelle de se faire réélire quitte à prendre, pour se départager, les croyants comme '' on '' prend des parts de marché et de s'accoquiner, à qui mieux-mieux, avec toutes les mouvances de l'obscurantisme religieux contre la volonté de la majorité de nos compatriotes dont un sur cinq seulement ( mais, c'est encore de trop ) a le « sentiment » d'appartenance à une communauté

Par exemple, lors du débat, peu avant le vote du mariage pour tous, l'on a pu voir le premier ministre recevoir, bien qu'ils, ( au même titre que leurs religions ), n'aient aucune autorité morale, les chefs des principales hiérarchies monothéistes ce qui n'a pas manqué, au lieu de le nourrir, de polluer le débat - - - Crab 15 Octobre 2014

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/05/20/d-atheologie-jamais-asse.html

 

 

 

14/10/2014

Algérie : Témoignage

coran.png

Sans compter les sourates sexistes : 63 % des sourates du raciste et sexiste coran sont des incitations à la haine de l'autre

°

À l'heure ou le corrompu et anti-laïque Erdogan « islamiste bon teint », espère voir les kurdes se faire massacrer, ailleurs, quelque part dans le monde :

Publié dans '' Courrier international'' : ALGÉRIE Femme, ta place est à la maison

A l’heure où la nuit tombe, une jeune femme se fait harceler dans les rues et dans le métro à Alger. Témoignage

Après 20 heures, une femme peut-elle circuler tranquillement dans les rues de la capitale sans se faire importuner, sans être mal vue, sans ressentir tous les regards malveillants peser sur elle ? Pour avoir vécu l’expérience, je crois que la réponse est non. Se balader seule à Alger la nuit, sans être escortée par un “mâle”, est une épreuve douloureuse.
Je parle en connaissance de cause parce qu’il y a de cela trois jours j’ai pris le métro à la station Haï El-Badr pour descendre à la Grande Poste, où je devais rencontrer ma cousine, chez qui je m’apprêtais à passer la nuit [Haï El-Badr-Tafourah (Grande Poste), ligne 1, mise en service le 1er novembre 2011 et comprenant dix stations ; des extensions sont prévues, mais pour le moment c’est la seule section qui soit exploitée]. Je m’étais habillée de façon très correcte : robe ample de couleur beige, assortie d’un gilet qui couvrait mes bras et d’une écharpe, cheveux noués, gloss très discret sur les lèvres, à peine maquillée.

 

" Tu n’as pas peur de te balader toute seule à cette heure ? "
Mais il suffit d’être une femme pour que les hommes remarquent votre présence et vous harcèlent. A la station Haï El-Badr, je prends mon ticket et file précipitamment pour ne pas rater le métro, qui se trouve déjà à quai. Peine perdue, je n’ai pas été suffisamment rapide. Contrainte d’attendre à la station, je remarque que je suis seule. Il n’est pourtant que 19 h 45. A ce moment-là, je vois un jeune homme portant l’uniforme de policier.
Arrivé à mon niveau, il me lance, sans aucune hésitation :
“ Tu n’as pas peur de te balader toute seule à cette heure ? Fais attention, tu risques de te faire agresser.” “ Ah bon, et vous faites quoi entre-temps, vous qui êtes censé assurer ma protection ?” réponds-je ironiquement. “Ben, je ne peux pas me porter garant des autres. On est en Algérie et une femme seule à cette heure, c’est très mal vu et risqué ”, réplique-t-il.
Je rétorque :
“ Pardon, monsieur, je ne savais pas qu’on était en Inde ou en Egypte, où les femmes peuvent être violées en plein jour. Je croyais qu’à Alger on était plus en sécurité.” 

 

Je me sens mise à nu
Le jeune homme décide alors de me rassurer, mais il n’hésite pas à me demander mon numéro de téléphone, me trouvant assez jolie fille. Le métro arrive, je m’installe et là je constate qu’il n’y a absolument aucune femme. Les deux seules représentantes de la gent féminine, qui sont montées à la station Amirouche, sont escortées par un homme, tandis que moi je suis seule. Lorsque j’arrive à El-Hamma, un groupe de jeunes adolescents se met à me harceler. Même si ces jeunes ne m’ont pas agressée physiquement (Dieu merci !), leurs regards malveillants en disaient long.
Je me sens mise à nu par leurs regards indiscrets, accusateurs, harceleurs, culpabilisants. Au moment où je m’apprête à descendre, un homme d’âge mûr, qui m’a dragué tout au long du trajet, me dit que je n’ai rien à faire dehors à cette heure et que ma place est à la maison. Oui, bien sûr, dans la mentalité algérienne, une femme doit rester enfermée à la maison pour préparer la popote et s’occuper des enfants.

 

Ils ont cru que j’étais une catin

Le métro arrive enfin à destination et je descends pour me rendre à la Grande Poste. Là, deux hommes m’interpellent et me demandent combien je prends pour offrir mes services. C’en est trop. Je suis rouge de colère, mais je ne peux pas riposter.
Ils ont cru que j’étais une catin à la recherche de clients. Voilà donc comment on perçoit une femme en Algérie juste parce qu’elle se trouve dans la rue après 20 heures. Un autre homme plus loin me demande de ne pas avoir peur, car il a bien vu que je flippais à l’idée de marcher sur le même trottoir que lui. De quelle égalité parle-t-on quand on n’a même pas le droit de sortir se balader dehors ?
De quelle égalité parle-t-on quand une femme est considérée comme une p… juste parce qu’elle est sortie dans la rue le soir, sans être accompagnée par un homme ? Une chose est sûre, la femme n’est pas la bienvenue dans l’espace public en Algérie la nuit.
Nourhane S.
Publié le 22 septembre 2014 dans Algérie-Focus Alger

 

°

 

Edwy Plenel auteur de '' pour les musulmans '', « étonnement » précise que son livre aurait pu s'appeler '' Pour les juifs '', à ceci près que dans notre pays c'est une majorité parmi les musulmans qui stigmatisent nos compatriotes juifs dont beaucoup ne sentent plus en sécurité et quittent de plus en plus nombreux notre pays

Curieusement cet antiraciste à géométrie variable déclare relaté par AFP ( daté du 16 septembre dernier ): « Je ne défends pas ceux qui trahissent leur religion en commettant des crimes, je défends nos compatriotes qui n’y sont pour rien et qui sont en même temps stigmatisés ou oubliés », confie l’essayiste. Tout en rêvant d’un retour à la « laïcité originelle » inscrite dans la loi de 1905 qui, « loin d’une crispation face à l’affirmation des cultes minoritaires, signifiait leur reconnaissance »

°

Oui monsieur Edwy Plenel : il y a bien un problème de l'islam en France

Non seulement monsieur Edwy Plenel, ne rêvez pas : vous n'êtes pas Émile Zola ni qualifié pour porter en titre de votre livre '' Pour les juifs '', jusqu'à preuve du contraire, ce ne sont pas « vilains français de souches » qui agressent nos compatriotes juifs dans les rues de nos villes ;

vous ne pouvez pas non plus prétendre écrire '' Pour la France '' quand le raciste et sexiste coran ou encore le port des phallocrates voiles islamiques, sans rapports avec une quelconque croyance dans le surnaturel, vous laissent indifférent [ vous ] mais pas, en tous cas, nos compatriotes démocrates femmes et hommes épris de liberté ;

la laïcité «  originelle » n'ouvre pas la porte à l'incitation à la haine de l'autre ( le non-musulman ), n'autorise pas, que je sache, l'inégalité femme-homme au nom de la religion que vous masquer derrière la « jolie expression » : « défense d'un culte minoritaire »

Vaine tentative de votre part de tenter de faire accroire cette idée que les françaises et les français laïcs ne savent pas faire la différence en une croyance en un '' dieu '' et une philosophie ( coran et ses annexes ) sociétale-politique infantile, égoïste, raciste et sexiste, jugez-en par vous-mêmes :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

°

Ce que veulent pas « les vilains français dits de souches », ni parmi eux les femmes et hommes arabes ou iraniens incroyants, ( plus de 75 % de la population ), c'est que la France ne devienne ni ne ressemble de près ou de loin à l'Algérie ou à n'importe quelle autre pays musulman

Les françaises et les français ont parfaitement jugés de la nature des textes « sacrés musulmans » racistes et sexistes, sans comparaisons possibles, ( c'est un athée qui vous le dit ),dépassent tout ce que, en cette matière, l'on peut lire dans les autres monothéismes ;

monsieur Edwy Plenel, que cela vous plaise ou non , vos gesticulation n'y changeront rien, il faudra vous y faire ! - - - Crab - 14 Octobre 2014

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

 



 

13/10/2014

GAZAGE DES ESPRITS - SUITE

athéisme, athéophobie, Aymeric_Carron, BHL, chrétienté, Claude_Askolovitch, coran, Crab, Edwy_Plenel, Hautetfort, islam, Laïcité, mrap, occident, orient, racisme, religions, Éthique, Gaza

vu en France

°

Le Caire selon AFP : La communauté internationale tentait dimanche au Caire de rassembler quatre milliards de dollars réclamés par les Palestiniens pour reconstruire la bande de Gaza, qui " reste une poudrière " selon le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Le secrétaire d'État américain John Kerry avec à ses coté l'inexistante Catherine Asthon devait profiter de cette conférence des donateurs pour appeler à relancer le processus de paix avec Israël, moribond depuis six mois. Fin d'un extrait de l'article

Je suis outré, le '' monde ''ou la France marche sur la tête, les européens entendent une fois de plus participer financièrement à la reconstruction de Gaza, un îlot dont la grande majorité de la population de ce territoire palestinien soutient le Hamas et les djihadistes de tous horizons

Comment la France, au lieu de mettre en place des politiques publiques pour entreprendre de déconstruire le raciste et sexiste coran dont plus de soixante trois pour cent des sourates sont des incitations à la haine des non-musulmans peut-elle envisager, ne serait-ce qu'une seconde, une quelconque aide financière à Gaza ?

Cette attitude est d'autant plus irresponsable qu'un récent sondage*1, non relayé par la presse française traditionnelle, révèle, ce qui à titre personnel ne m'a pas surpris, (suffit de laisser traîner ses oreilles dans les rues de nos villes ), dans la mesure où l'islam est incompatible avec les valeurs de notre république] que 15 % des « citoyens français » disent avoir une vision positive de « l'État islamique d'Irak et du Levant »

*1 : Dans les détails du sondage, il apparaît que l’attrait pour l’État islamique au Levant soit plus fort chez les jeunes, puisque 27% des 18-24 ans ( parmi 1000 sondés en France ) disent avoir une vision positive de l’EIIL ( contre 3% en Allemagne et 4% en Angleterre ). 22% des 25-34 ans sont du même avis ( 4% en Allemagne et 6% en Angleterre ) et 20% des 35-44 ans ( 3% en Allemagne et 11% en Angleterre )

C'est une préoccupation d'autant plus grave que nos gouvernants sont en voie de s'engager à aider financièrement Gaza, quand au même moment, dans notre pays, des ministres montrent du doigt les chômeurs

Aider financièrement des pays où '' les droits de l'homme '' sont inexistants, non seulement cela dépasse d'autant plus l'entendement que l'inacceptable précarisation d'une partie de la population française dépend des associations caritatives,ne cesse de croître d'une année à l'autre

Pour répondre rapidement à quelques lecteurs, il est évident que je ne partage pas avec Zemmour ses positions anti-féministe, anti-IVG, anti-mariage gay, anti-PMA ou anti-GPA, anti-divorce ni sa façon mal venue, voire douteuse d'atténuer la politique antijuifs de Pétain ;

j'ai parfaitement conscience que la plupart de ses analyses sont à rapprocher de celles de M. Le Pen, mais je n'ai pas attendu, l'un comme l'autre, pour écrire sur mes blogs :

que le regroupement familial doit être redéfini, sinon abrogé, que l'immigration doit-être ramené à presque zéro, durant plusieurs décennies à venir, de remettre des douaniers aux frontières, de ramener depuis les eaux de la méditerranées, aussitôt, les migrants vers le pays d'où ils ont pris sous la houlette des trafiquants passeurs le bateau pour gagner en premier lieu l'Italie ;

de consacrer d'urgence l'argent de la formation à la formation aux métiers d'avenir de la plupart des chômeurs - ni sans oublier les 9 ou 10 millions de personnes précarisées ;

de loger décemment tous les mal-logés, de prévoir des logements pour tous les étudiants*2, de construire les 400.000 crèches manquantes avant d'accueillir de nouveaux venus dans nos territoires

*2 : il est scandaleux, indécent de '' donner '' des terrains un franc symbolique pour la construction de lieux de cultes quand le foncier fait défaut pour réaliser les logements sociaux, intermédiaires et étudiants ( plus de huit cent mille rien qu'en Île de France ) - là encore nos gouvernants d'hier et d'aujourd'hui marchent sur la tête et veulent ignorer ce qu'exigent plus de soixante quinze pour cent des françaises et des français conscient de leurs difficultés tant identitaires qu'économiques subies au quotidien

Plus haut j'insiste sur la nécessité de déconstruire l'idéologie sociétale-politique du raciste et sexiste coran : mettre en place des politiques publiques dirigées vers les jeunes générations ;

il convient, en outre, de faire interdire le cruel abattage rituel*3des animaux de consommations, cette interdiction participera à dé-halaliser certains quartiers - un des moyens à mettre en œuvre pour casser les tentatives de communautarisme entrepris par de toujours plus nombreux salafistes qui profitent de la lâcheté du pouvoir civil et des pouvoirs publics en général pour agir, endoctriner les plus jeunes en faisant fi de l'excellence de la culture française

*3 : 50 % des abattoirs ont recours à cette pratique à vomir

Crab - 14 Octobre 2014

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/gazage-des-esprits/

ou sur :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/delire-sans-frontieres.html

 



 

12/10/2014

Discriminations contre les athées dans le monde

Athéophobie.png

Ne sont-ils pas, dors et déjà, athéophobes depuis toujours ?

 °

La discrimination contre les athées est une forme d'intolérance religieuse désignée sous le nom de : " athéophobie ", un sujet qui n'intéresse pas Edwy Plenel, Claude Askolovitch ni nos « bien pensants patentés » quand bien même parfois, en abusant de médias complaisants, ils affectent sur quelques points identitaires d'exposer leurs désaccords, mais se retrouvent toujours, d'une manière ou d'une autre, plus ou moins insidieuse ou carrément perverse, pour « valoriser » l'obscurantisme religieux en omettant durant leurs shows de rappeler que les religions monothéistes sont des documents racistes et sexistes dont la pire de toutes ( presque sans comparaisons avec les autres religions ) en matière de racisme et de sexisme est la religion musulmane    - Crab – 12 Octobre 2014

°

Situation actuelle

 

Source : Wikipédia

 

Afghanistan

La constitution afghane appelle au respect des conventions internationales que le pays a signées comme la Déclaration universelle des droits de l'homme dont un article prévoit la liberté de religion. Mais elle oblige toute loi à être conforme à l'islam dont l'interprétation traditionnelle réserve la peine de mort aux musulmans ayant renoncé à leur religion.

 

Arabie saoudite

En Arabie saoudite l'accès aux "villes saintes" de La Mecque et de Médine est interdit aux athées (comme d'ailleurs à tous les "infidèles"). De plus le fait pour un ancien musulman de se déclarer athée (apostasie) est passible de la peine de mort par décapitation1.

 

États-Unis

Au cours du procès de 1994 intitulé2 Board of Education of Kiryas Joel Village School District v. Grumet, la cour suprême de justice statue que « le gouvernement ne devrait pas préférer une religion à une autre, ou la religion à l'irréligion3 ». Le procès Everson v. Board of Education a d'autre part établi que « Ni un État ni le gouvernement fédéral ne peuvent faire entrer en vigueur des lois qui aident une religion particulière, qui aident toutes les religions, ou qui préfèrent une religion à toutes les autres ».

Cette clause s'applique aussi bien aux États qu'au gouvernement fédéral4. Cependant, de nombreuses constitutions étatiques laissent conditionnelle la protection des personnes vis-à-vis de la discrimination religieuse, et notamment sur la question de l'existence d'une divinité, ce qui laisse les athées dépourvus de leur droit à la liberté de religion, ou plus exactement liberté d'irréligion.

Les droits civiques concernant des sujets ayant trait à la religion sont régulièrement apportés devant les cours fédérales, chacun ayant un aspect symbolique fort.

Au cours du procès Elk Grove Unified School District v. Newdow, après que Michael Newdow, athée, ait demandé à ce que la phrase "under God" soit retirée de serment Pledge of Allegiance aux États-Unis, le Ninth Circuit Court of Appeals jugea la phrase effectivement inconstitutionnelle.

Pendant le laps de temps avant que la décision soit jugée en appel, la rumeur courut que le serment cesserait d'être utilisable, d'un point du vue légal, sans modifications dans les écoles de l'ouest des États-Unis. La décision provoqua une fureur politique, et à la fois le Congrès et la Chambre condamnèrent la décision, de façon unanime5.

Le 26 juin, un groupe de républicains de 100 à 150 hommes se constitue, et récite le serment, pour montrer à quel point il est en désaccord avec la décision du tribunal. La cour suprême annula la décision, jugeant que Newdow n'avait pas l'intérêt pour agir (locus standi), ce qui annulait la procédure, et évita ainsi d'avoir à juger de la constitutionnalité du serment.

 

Groupes pratiquant la discrimination

Certaines organisations privées, dont la plus célèbre est Boy Scouts of America, n'autorise pas les membres athées6. Cependant, cette politique a été pointée du doigt par les organisations qui affirment[Qui ?] que Boy Scouts of America bénéficie d'argent du contribuable, et qu'elle ne devrait pas être donnée à de telles organisations privées, ou alors que ces derniers devraient accepter les athées.

 

Constitutions comportant des discriminations

Les constitutions de certains États américains nécessite la croyance en Dieu ou en un être suprême comme un prérequis pour tenir une audience publique ou être avocat à la cour. On peut citer parmi ces États l'Arkansas7, le Maryland8, la Caroline du Sud9, le Tennessee10 et le Texas11.

Une décision de la Cour Suprême des États-Unis au cours du jugement Torcaso v. Watkins mena au premier amendement à la constitution américaine ainsi qu'au 14e amendement de cette même constitution, lorsque la constitution fédérale a redéterminé le droit de chaque État à choisir ses propres lois12.

 

Indonésie

Le droit de ne pas avoir de religion n'est pas reconnu en Indonésie.

Toute personne critiquant ou contestant l'une des religions reconnues (islam, christianisme (catholique ou protestant), hindouisme, bouddhisme ou confucianisme), et diffusant cette critique, encourt jusqu'à onze ans de prison. Chaque personne doit faire figurer sa religion sur sa carte d'identité13. L'obligation d'être croyant est « le premier pilier de la philosophie d'État en Indonésie - pancasila »13. Endy Bayuni, rédacteur en chef du Jakarta Post, rapporte que l'obligation légale imposée à chacun d'être croyant a été incorporée à la constitution dans les années 1940, lors de la lutte contre une insurrection communiste14. L'athéisme est ensuite réprimé sous le régime du Président Soeharto (1967-1998), « qui traita l'athéisme comme ennemie de l'État » en l'assimilant au communisme. Les athées doivent alors se déclarer officiellement membres d'une religion pour échapper aux persécutions15.

En juin 2012, pour la première fois, un athée, Alexander Aan, est condamné à deux ans et demi de prison ferme pour avoir publié des messages athées sur Facebook, et pour avoir invité les croyants à en débattre avec lui16,14. Amnesty International décrit alors Aan comme un prisonnier d'opinion, et demande sa libération immédiate17.

 

Iran

L’article 11 de la constitution fédérale de Malaisie garantit à chacun le droit de choisir sa religion, mais l’article 3 dispose que l’islam est la religion officielle et qu’on ne doit pas en prêcher d’autre aux musulmans. La majeure partie des États ont adopté la Loi de contrôle et de restriction qui prévoit une amende de 10 000 ringits ou une peine d’un an de prison pour ceux qui induisent un musulman à changer de religion. La critique de l’islam est considérée par la loi comme un acte de sédition (Sedition Act hérité de la période coloniale). Il est donc très difficile aux musulmans (essentiellement les Malais, considérés comme musulmans de naissance) d’abandonner leur religion car ils doivent pour cela faire entériner leur choix par un tribunal religieux musulman, seule juridiction compétente en la matière depuis 1988. La demande est presque toujours refusée, et une peine peut être imposée pouvant aller jusqu’à la prison ou l'enfermement dans un camp de « réhabilitation » jusqu'au renoncement de leur projet d'officialisation de leur apostasie18. Deux cas particulièrement connus sont ceux de Lina Joy et Kamariah Ali qui bataillent depuis plusieurs années pour faire reconnaitre leurs conversions respectives au catholicisme et à la « Religion du Ciel », un mouvement syncrétiste d’apparition récente. La première a vu sa demande de faire reconnaître son changement de religion par un tribunal civil rejetée définitivement en cassation le 30 mai 200719.

La question de l’apostasie fait l’objet de débats animés entre les musulmans libéraux qui estiment qu’il n’y a aucun avantage à maintenir de force un non-croyant dans l’islam et une forte et active minorité de fondamentalistes désireux d’imposer encore plus de restrictions, comme des peines de prison obligatoires, voire la peine de mort. Selon Zainah Anwar, directrice de Sisters in Islam20, la concurrence pour les voix des Malais musulmans entre le parti malais UMNO et le PAS islamiste se traduit par une surenchère identitaire, dont l’islamisation progressive du système judiciaire entamée dans les années 80 est un des résultats. Le développement simultané de deux tendances contradictoires (renforcement du pouvoir des tribunaux islamiques et soutien de la société pour la liberté de religion) est source de conflits21.

Par ailleurs, si l’apostasie était facilitée, l’apostat devrait en contrepartie perdre sa qualité de Malais, et donc le bénéfice des quotas que l’article 153 de la constitution fédérale leur réserve dans l’administration, le commerce et l’éducation. Mais il est vrai que ces dispositions avantageuses sont déjà menacées par le désir d’élever la compétitivité économique nationale22

 

Mauritanie

En Mauritanie, le Code pénal de 1984 dit:

"Tout musulman coupable du crime d'apostasie, soit par parole, soit par action de façon apparente ou évidente, sera invite à se repentir dans un délai de trois jours. S'il ne se repent pas dans ce délai, il est condamné à mort en tant qu'apostat, et ses biens seront confisqués au profit du Trésor. S'il se repent avant l'exécution de cette sentence, le parquet saisira la Cour suprême, à l'effet de sa réhabilitation dans tous ses droits, sans préjudice d'une peine correctionnelle prévue au 1er paragraphe du présent article. Toute personne coupable du crime d'apostasie (Zendagha) sera, à moins qu'elle ne se repente au préalable, punie de la peine de mort."

 

Libye

Le rejet de l'islam peut être sanctionné par la perte de la citoyenneté.

 

Soudan

Le Soudan, à l'exception du Soudan du Sud, applique la charia qui, selon l'interprétation individuelle, peut condamner à mort les musulmans apostats.

 

Suède

En Suède, pourtant considéré comme l'un des pays les plus séculaires du monde23,24, il existe des lois qui peuvent être considérées comme discriminatoires contre les athées :

  • Dans les écoles publiques, le début de chaque semestre se tient dans une église et un prêtre délivre son sermon. De même, les écoles organisent des sorties à l'église avant certaines périodes de vacances scolaires. Lorsque les athées suédois se sont opposés à cette tradition, les politiciens sont intervenus pour la défendre.

Ainsi, le 26 octobre 2006, le ministre suédois de l'éducation, Jan Björklund, fit savoir que « Nous ne devrions pas avoir de règles en Suède qui feraient que les gens ne continueraient pas les débuts d'années scolaires et les cérémonies à l'église. Il n'y aura pas de changements sur ces règles25. »

  • En octobre 2006, l'association des suédois humanistes porta plainte auprès de l'ombudsmen du Parlement suédois26 et du Chancelier de Justice suédois27 à propos des sermons que le parlement soutenait car, selon l'organisation humaniste, cette règle est contraire à la laïcité, et est discriminatoire à l'encontre des non-chrétiens, et notamment les athées. L'ombudsmen et le chancelier ont tous deux conclu qu'il n'existait aucune juridiction qui pouvait aller à l'encontre de cette tradition, et se limitèrent à ces propos. Aujourd'hui encore, les prêtres continuent leurs sermons à chaque rentrée scolaire.

°

Athées et libres penseurs risquent la peine de mort dans 13 pays

Londres : Alors que l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) tente toujours de faire reconnaître au plan international le dénigrement des religions comme une infraction pénale, les athées, les humanistes et les libres penseurs risquent aujourd'hui encore la peine de mort dans 13 pays, tous musulmans. C'est ce que révèle dans son rapport 2013 sur la liberté de pensée (*) l'International Humanist and Ethical Union (IHEU) basée à Londres

Le rapport 2013 de l'IHEU, une ONG internationale représentant 120 organisations dans plus de 40 pays et disposant d'un statut consultatif spécial à l'ONU et au Conseil de l'Europe, se focalise spécifiquement sur les droits, le statut légal et la discrimination contre les humanistes, athées et les personnes sans religion dans les divers pays du monde.
Il en ressort que l'on peut être mis à mort pour avoir exprimé son athéisme dans 13 pays, tous musulmans. L'IHEU mentionne la Mauritanie, le Soudan, la Somalie, le Nigeria, le Yémen,  l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Qatar, l'Iran, le Pakistan,  l'Afghanistan, les Maldives et la Malaisie.

[ … ]

Selon l'IHEU, les personnes athées, humanistes ou non affiliées à une religion sont particulièrement ciblées et discriminées dans la majorité des pays du monde. Cela va de l'obligation des enfants à prier en classe aux plus " graves violations ", qui vont jusqu'à la mise à mort des " blasphémateurs ".

Source : IHEU | International Humanist and Ethical Union | Liberté de pensée

 

Notes :

Dans la Grèce antique, l’adjectif « atheos » (en grec : ἄθεος, composé du ἀ- privatif + « θεός » qui veut dire dieu) signifie « sans-dieu ». Le préfixe « a » indique une absence de dieu revendiquée en Grèce dès le Ve siècle et prend le sens de « rompre la relation avec les dieux » ou « nier les dieux » à la place de l’ancien sens asebēs (en grec : ἀσεβής), « impie ».

 

Suites : La laïcité ne se négocie pas !

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/la-laicite-ne-se-negocie-pas.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/11/la-laicite-ne-se-negocie-pas-5465967.html

°

Athéophobie

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Ath%C3%A9ophobie

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/observatoire-de-l-atheophobie/

 



 

11/10/2014

La laïcité ne se négocie pas !

athéophobie,athéisme,crab,mrap,chrétienté,aymeric_carron,edwy_plenel,coran,racisme,islam,laïcité,bhl,occident,orient,religions,Éthique,hautetfort

La danse moderne au sein de Sciences Po

°

[ Évoluer : abolir le sacrifice rituel

Pour ma part, je considère que la pratique du sacrifice de la bête est insensée, absurde et inhumaine. Il faut l’abolir. Abdelwahab Meddeb, poète et écrivain franco-tunisien ]

°

Publié le 08/10/2014 dans '' Le Huffingtonpost

Extrait : [ … ]

Le combat contre les extrémismes n'est pas qu'affaire de vigilance et de justice : il est aussi et avant tout une affaire d'éducation. Si des lois existent pour juger et condamner les dérives et les excès, nous devons aussi faire comprendre à tous que la laïcité n'est pas une arme : c'est un pacte. La laïcité n'est pas l'athéisme, ni une religion alternative. Elle est un principe d'organisation collective qui garantit à la fois la liberté et l'émancipation individuelle et notre capacité à vivre ensemble.

 

La laïcité est un outil quotidien qui nous aide à dépasser nos différences pour construire ensemble notre avenir, en préservant la liberté de croire ou de ne pas croire, et en accordant le même statut et la même reconnaissance à toutes les religions. Et je suis tout aussi inquiet des actions de « la Manif pour Tous » dans les écoles, que des tentatives de groupuscules islamistes pour imposer à des femmes et à des jeunes filles des principes rigoristes qui n'ont rien à voir avec l'Islam de France. Comme je suis inquiet de la montée en Europe, mais aussi en France, de logiques identitaires qui brisent pareillement le pacte républicain.

 

Il est de la responsabilité de tous, responsables politiques, magistrats, ou simples citoyens de tenir bon, de ne pas baisser les bras devant la montée de pensées nauséabondes et de pratiques nuisibles. Il en va de l'avenir de notre République Jacques Auxiette

°

Cache-sexe du communautarisme

La conclusion de Jacques Auxiette, une fois de plus, se veut « objective » ou « tolérante » - hors il n'en est rien car dans l'intention elle participe opportunément, activement à figer ou à pétrifier la religion musulmane dans le temps ;

banale et inopportune conclusion, un déni de la réalité trop souvent rabâché en faveur de l'islam tout juste bon à ranger dans la catégorie des idées s'appuyant sur des généralités débitées sans fondements ni sans de sérieuses vérifications sur la nature même de cette religion ;

vérifier n'est pas un problème pour « nos bien-pensants patentés » : par inconscience ou mauvaise foi caractérisée, refusent de condamner les chapitres racistes et sexistes du coran, ferme les yeux sur la vie d'un prophète pédocriminel, [ chef de tribu,ce qui est un facteur aggravant ], quand il épouse, [ dans le cadre d'un mariage forcé, prétendument avec la bénédiction d'Allah ), une fillette de six ans qui ne sait même pas, quand on vient l'appréhender chez sa mère, ce que le clan veut faire ou attend d'elle*1

*1 : AÏCHA

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholucide/

 

°

 

La laïcité ce n'est pas la reconnaissance des religions par l'État

S'éloigner ou ne plus affirmer nos valeurs communes basée sur la primauté du droit se traduit sur le plan politique par le refus de poser le problème des identités avec pour conséquence d'aller tout droit vers le communautarisme et la libanisation de notre pays

La laïcité n'a pas pour objet ni vocation, sous l'alibi '' du vivre ensemble '' à partir d'un énoncé particulièrement édulcoré ou dénaturé, de valider ni de permettre d'entretenir dans les jeunes esprits ( ni dans celui des plus vieux ) prônée dans le coran : l'abaissement du statut de la femme, ni de sanctifier le port des phallocrates voiles islamiques dans les institutions, ni dans les entreprises, ni la haine des non-musulmans, ni d'ignorer sacralisée la pédocriminalité de Mahomet, sinon « au diable » : '' les droits de l'homme, ( dont le droit de ne pas croire ) '' - '' les droits des femmes '' - '' l'égalité femmes-hommes '' - '' la protection des enfants '' - '' l'interdiction des mariages forcés et de l'excision '' - '' les droits égaux pour toutes les citoyennes ou citoyens quelques soient l'orientation sexuelle de chacune ou de chacun ''

 

Il faut sans cesse le rappeler : les religions n'ont pas le monopole de la spiritualité, la spiritualité ne passe pas nécessairement par la croyance dans le surnaturel, et la croyance spirituelle dans le surnaturel ne justifie ni autorise aucun des comportements émanant de mouvements ou d'associations religieuses se référant à des textes religieux aux antipodes des libertés individuelles ou de nos valeurs républicaines

 

La France est un pays laïque, les chefs religieux n'ont pas à être reçus par les autorités civiles de notre pays comme s’ils avaient une autorité morale

Pour ne pas se laisser piéger par tous ceux qui vous jette au visage ou vous accuse de racisme : «  vous voulez que celui qui arrive ( sous-entendu, principalement les musulmans ) vous ressemble », il suffit de leur rappeler que la"... La discrimination envers les femmes, qu’elle soit fondée sur des traditions religieuses ou non, est contraire aux articles 8, 9 et 14 de la Convention européenne des droits de l’homme, à l’article 5 de son Protocole nº 7, ainsi qu’à son Protocole nº 12. Aucun relativisme religieux ou culturel ne saurait être invoqué pour justifier des violations de la personne humaine." CEDH

Dans ce cas, au vu des articles mentionnés ( 8, 9 et 14 – art 5 et protocoles 7 et 12 ), dans le cadre de la protection de la jeunesse, comment se fait-il que le raciste et sexiste coran et plus encore la vie de Mahomet ( chef barbare et pédocriminel, d'une tribu sacralisant la phallocratie ), soient sans être préfacés, mis en vente libre dans notre pays et un peu partout en Europe ?

Crab - 10 Octobre 2014

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html