Crab2ddcc

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2009

AMOURS.

 

VIRGINITÉ (la); sans la fête...

 

Héloïse et Abélard, repose au Père Lachaise, eux deux, pour l'éternité, feront oublier un douzième siècle ou les fabricants d'angoisses (les clercs) tentaient de cloner les esprits pour fabriquer de l'espérance et s'efforçait de déconstruire les sociétés remplaçant les fêtes païennes pour édifier à la place un monde de procession fondé sur la peur, la crainte d'un jugement.

Ces fabricants d'espérance, aujourd'hui, sont encore bien présent, émergent encore dans certains milieux et sont à l'origine de toutes les tentatives de clonage des esprits pour empêcher toutes les manifestations d'amours sexuées.

.

Abélard (1) est un philosophe; il rencontre Héloïse, une nièce du chanoine Fulbert.

Il la séduit.

Le chanoine ne le supporte pas et se venge en jetant Abélard à des châtreurs de porcs.

La moraline chrétienne de cette époque n'est pas sans similitude avec les moraline vaticane ou musulmane dans notre actualité haïssent les amours parce que les amours peuvent être ceux des amours d'une personne et vécus sans contrat.

.

L'histoire d' Héloïse et d'Abélard n'est qu'une suite d'humiliations rajoutées, car pour les autorités morales de ces époques d'enfermement dans l'idéologie où il s'agissait de réprimer la morale naturelle par l'anéantissement de la chair; ce corps respecté de tous ceux capables d'amours mais insupportable pour les les moralisants d'hier et les pudibonds d'aujourd'hui.

.

Les amours d'hier comme d'aujourd'hui dans la vie d'un homme ou d'une femme étaient et seront toujours incompatible avec la moraline des clercs, amours (avec un s) bien souvent pluriel, ils échappent à toute programmation et sont vécus en dehors de toutes les moraline.

Les amours par conséquent ne supportent pas l'enfermement dans « l'amour » au singulier ou dans un bien singulier « amour » confondu avec la propriété pour priver l'autre de liberté.

.

Crab.

.

  1. Abélard était un philosophe qui s'employait à bâtir une doctrine de la foi; on disait de lui « il est un de ces hommes qui t'emprisonne d'un seul regard [...] », me direz-vous.

    Que voulez-vous, personne n'est parfait; mais quand le désir prend le dessus sur la foi …, vous connaissez la suite.

19/03/2009

Dieu (de); et de la création

 

dieu,culture,religion,société,croyance

Dieu (de); et de la création...

19.03.2009

 

Paris

Avant d'entrer au Palais de la découverte Croa aperçoit Changelejeu – l'aborde – après les salutation entreprend de l'entretenir de ses réflexions matinales

 

CROA

Voyez-vous, Dieu a créé le Monde (1) le 26 octobre de l'an 4004 avant J-C, à 9 heures du matin

 

CHANGELEJEU (2)

Houaoh! Cela, ''je n'en doute pas'', c'est ce que vous appelez une révélation!

Bien! Cependant, je peux vous dire, par exemples - Le ''monde'' n'a pas été créé, mais existait de toute éternité - certes ce n'est pas le cas de notre univers qui lui à connut un début. (Mais ce n'est qu'un univers, celui que connaissons - rien ne permet d'affirmer ou d'infirmer qu'il est unique dans l'immensité ni qu'il est le premier ou le dernier)

Voyez-vous, ne dit-on pas que tout se transforme, que tout est mouvement - donc que le monde change?
Mais encore que l'esprit est une modalité du corps, il meurt en même temps que lui - j'ajoute - N'est-il pas bien plus judicieux ou nettement plus naturel de rechercher à être heureux ici

Dans ces cas là -pourriez-vous admettre qu'il y ait eu, forcément, une vie et une pensée avant la révélation?

 

CROA

Mais qu'est-ce que vous allez chercher là, je vous arrête, je reconnais là votre façon de raisonner sans foi!!!

Attendez, pas si vite, saint Thomas , n'a t-il pas déclaré «la foi et la raison ne pouvaient se contredire, puisqu'elles émanaient toutes deux de Dieu»

 

CHANGELEJEU

C'est que vous me citez là ''un grand penseur'' - C'est ce qui s'appelle un argument d'une logique imperturbable, époustouflante, néanmoins vous passez , me semble-t-il, bien vite sur les questions des origines, du corps et du devenir; bien, cela ne fait rien, comme on dit à C dans l'air F5 «nous y reviendrons»

Mais n'est-ce pas J P 2 qui déclarait - " La foi, privée de la raison, […] tombe dans le grand danger d'être réduite à un mythe ou à une superstition " (Jean-Paul II - lettre encyclique)

Alors dites-moi, la foi et la raison serait-ce la même chose?

 

CROA

Si justement;saint Thomas d'Acquin prétendait que certains points de la foi ne peuvent être atteints par la raison

 

CHANGELEJEU

Ah booon! Et vous comptez combien de points?

Jacques CHARDONNE écrivait - «rien de précieux n'est transmissible. Une vie heureuse est un secret perdu»

Ne serait-il pas plus judicieux de chercher en priorité de découvrir le monde tel qu'il est et non pas selon des aprioris ?

 

CROA

Raillez, n'empêche que saint Thomas d'Acquin, démontre que l'âme et le corps forment ensemble une seule substance dont l'âme est la forme ; puisque matière et forme ne peuvent exister seuls en dehors de la substance, cela veut dire que l'âme ne peut survivre seule après la mort : il en découle nécessairement l'idée de résurrection de la chair, ainsi que l'avait annoncé le Christ

 

CHANGELEJEU

Figurez vous que sur ce point un de mes amis m'avait fait part de quelques remarques trouvée dans un texte de Pierre Yves Morvan dont je vous cite un extrait : Toutefois, cette brillante démonstration ne résout pas, loin de là, tous les immenses problèmes que pose la résurrection de la chair. Le corps ressuscité sera-t-il celui de l'éclatante jeunesse, ou celui de la vieillesse décrépie ? Les aveugles renaîtront-ils aveugles ? Ce corps ressuscité, aura-t-il des dents? s'en servira-t-il pour manger? pour manger quoi? La question ne peut être évacuée d'un geste de la main ; n'oublions pas que Jésus ressuscité mangeait : " Ils lui présentèrent un morceau de poisson grillé. Il le prit et le mangea devant eux. " (Lc 24,39) Autre question fondamentale : le corps ressuscité aura-t-il des organes génitaux ? pourra-t-il s'en servir ? - problèmes longuement abordés par Tertullien, père de l'Église (environ 155 - 225), dans son traité "La Résurrection des morts". Et s'il était possible de se servir de ces organes génitaux ressuscités, la question se pose de savoir avec qui ; l'Évangile selon saint Marc aborde cette question épineuse : une veuve ayant eu plusieurs maris, duquel de ces maris ressuscités sera-t-elle l'épouse ressuscitée ? (Mc 12,18)

Fin de la citation

 

Autant de questions dont ''on'' devine aisément les réponses montre qu'il est impossible de s' abriter derrière la fatalité d'un monde déterministe

Voyez-vous, notre futur n'est pas entièrement tracé, en dehors de quelques aspects identifiés et mesurables (3)

Le hasard ou tout ce qui en relève, pour quelle raison voulez-vous le nommer dieu ou relevant de la volonté de dieu?

 

CROA

Pourquoi ne pas accepter l'idée d'une volonté extérieure au monde et au temps? (4)

 

CHANGELEJEU

D'abord parce qu'une idée ne détient que sa propre vérité - par exemple si vous dites «dieu est vérité» - c'est votre vérité...

L'Évolution montre que la sélection naturelle offre la meilleure capacité de survie et se produit à postériori et non pas à priori - ce Fait déconstruit l'idée même de création, et d'une pensée à la base de toute transformation

 

CROA

Mais la science - elle est pourtant finaliste

 

CHANGELEJEU

C'est une façon réductrice de définir la science - c'est confondre une application scientifique technologique de conserver par exemple l'électricité dans une batterie, cela en effet est finaliste, mais la recherche non, puisqu'elle fonctionne sur deux principes; celui de douter et sur une remise en question quasi permanente (5)

 

CROA

Vous m'embarrassez, faut que je vois tout cela.., à plus tard...

 

CHANGELEJEU

Sitôt, dommage, pour fois que j'avais un interlocuteur qui respecte la règle du jeu

Crab

 

  1. Ne pas confondre avec le journal...

  2. «Je ne veux pas changer la règle du jeu, je veux changer de jeu» André BRETON

  1. Relativement mesurable comme, par exemple le changement de climat ou les mouvements de quelques gloutonne galaxie...

  2. Hasard pur

  3. Durée d'une théorie, en moyenne vint cinq ans

 

Notes

Par ''le hasard'', concept que les croyants, par un refus de se référer aux contraintes observationnelles, tentent de faire passer pour se qu'ils nomment ''dieu''; leur objectif, nier que l'évolution est un fait

Exemple qui permet de comprendre le rôle du hasard dans l'évolution d'une (des) espèce: ''Des poissons changent de sexe''

Ces poissons ont changés de sexe à cause de la pollution des eaux d'une rivière; c'est cela le hasard, un impact produit par l'environnement donné à un moment donné sur le développement d'une (des) espèce

Cette démonstration d'une variation est corrélative à toute l'histoire du vivant depuis la toute première bactérie

 

Citation

Poissons des rivières françaises et changement climatique :impacts sur la distribution des espèces et incertitudes des projections

Les changements climatiques et leurs impacts sur la biodiversité font aujourd'hui l'objet d'une attention croissante de la part de la communauté scientifique et des gestionnaires des écosystèmes naturels. En effet, le climat influence la biologie et l'écologie des espèces animales et végétales, depuis leur physiologie jusqu'à leur répartition. Les modifications climatiques pourraient donc avoir des répercussions importantes sur les espèces et les assemblages. Au sein des écosystèmes aquatiques continentaux, les poissons de rivière sont des organismes incapables de réguler leur température corporelle et soumis à une variabilité hydrologique importante ainsi qu'à de fortes pressions anthropiques. Leur réponse aux modifications du climat actuelles et à venir a pourtant été encore peu abordée. L'objectif de ce travail de thèse est donc d'évaluer les impacts potentiels du changement climatique sur les poissons des rivières françaises, et plus particulièrement sur la distribution des espèces et la structure des assemblages

Suite:

http://ethesis.inp-toulouse.fr/archive/00000946/

riviere.jpg

Photo numérique - modifiée -

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/amours-et-croyances/

 

13/03/2009

Croyances; Et l'éthique dans tout ça?

 

At_interrog.jpeg

Symbole de l'Athéisme -

 

Croyances;

Et l'éthique dans tout ça?

 

EXISTER. (0)

Je sais ce que je suis et c'est politique.

Oui, c'est politique d'être soi ici comme ailleurs; c'est une position dans une société ou le débat n'est plus vraiment contradictoire mais se réduit à une sorte de spirale qui consiste à déclamer ou fabriquer de la rumeur ou de l'opinion.

Opinions ou croyances sont les éléments d'une fausse symétrie (1) qui donc ignore le rapport de proportions d'un paysage dont on pourrait dire qu'il est dépossédé de toute thématique symbolique.

Dans une société ou le Parlement est un théâtre de guignols,le présidentialisé est d'un égo surdimensionné; que peut bien vouloir dire le suffrage universel dans une époque d'inculture généralisée ou il est tenté de remplacer (surtout à la télévision), la connaissance, le goût de la recherche ou de parfaire ses savoirs, par l'étage des croyances (2).

Espérer: c'est le fait des croyants; d'où l'envahissement dans notre espace social conjugué à l'apparition d'autocensure, « comme au bon vieux temps soviétique », d'un accroissement de propositions non vérifiées.

Exemple: « Des chercheurs » auraient trouvé dans le cerveau humain « le siège de la croyance »; curieusement ils n'ont pas cherché à localiser « où pourrait siéger l'incroyance » [Rire].

Question de culture, probablement...[Rire]

Exister, c'est résister: Exister de toutes forces c'est être libre; indépendant d'esprit, c'est refuser le clonage des esprits, c'est de se livrer en tout lieu aussi opportunément que possible à toutes les pratiques existentielles.

Espérer c'est infantile: Une société meilleure, voire pacifiée sont des idées de gamins (3); espérer que la politique sera soumise à l'éthique [rire], « on » a put le constater au moment des J O en Chine.

L'inculture: Dans notre pays cela atteint un niveau effrayant; seules les luttes des femmes sont porteuses de valeurs civilisatrices, cependant de ce combat les fragiles conquêtes entamées depuis le début des années soixante du siècle dernier, (c'est à dire près de cent ans après « L'asservissement des femmes » de Jonh Stuart Mill publié en 1869), sont menacées par des idéologies d'enfermement soutenu par le silence ou quand ce n'est pas un fait de solidarité entre les principales religions monothéistes avec la complicité des politiques.

La mondialisation; c'est le monde Lilliput fait d'indécrottables mythes (4) ou les pouvoirs politiques se maintiennent ou pour cela tentent de restaurer le principe du martyrologe. (Le retour du vieux « boucle-là, reste à ta place, marche et crève  pour l'avenir ou le bien de tes successeurs »).

Dans le monde de Lilliput ceux d'entre-nous qui espèrent un gouvernement planétaire sont oublieux de tout un ensemble de réalités; d'où l'impossibilité de riposter.

Suffit de se référer aux analystes économistes qui ont une chaire à Cdans l'air (5) David ne vainc plus, c'est désormais Goliath fort en jeux de société qui désormais règne sur Lilliput en maître incontestée et pas même contestable.

Des nains; seront ceux d'entre eux qui ne se prennent pas d'espérer, que dans cette impossibilité de riposter savent de protéger en se bardant d'un égoïsme salutaire, la meilleure façon de ne pas perdre de vue la notion d'exister.

Honni soit celui qui croie; il espère et son destin est de sublimer celui du martyr et de porter la souffrance au pinacle, bien triste spectacle, par le truchement des idéologies religieuses, est le mal absolu.

Aimer la vie; exister c'est vivre, c'est faire pencher la balance du coté du maximum des plaisirs et cela ne signifiera jamais que la jouissance ne se conjugue pas avec conscience. Vendredi 13 Mars 2009. Crab.

 

  1. « Mais dites moi votre texte n'est pas structuré? »

    - Mais, non bien sûr....

    « Mais pourquoi? »

    - Parce qu'il doit faire douter.

  2. La symétrie n'est pas à l'identique de part et d'autre d'un axe.

  3. Le moindre pelé habillé en clown présenté comme un sage.

  4. Mal élevés ou mal éduqués.

  5. Besancenot et ses mythes guévaristes miteux.

    Sarkosy victime de sa Zoromania.

    Le frelon d'Asie (F Bayrou) qui se pique, en leur tournant le dos, de déplacer les montagnes.

    Étymologiquement traduit de l'allemand (le doux-guerrier), soit en français Ségolène qui ose l'universel en créant une moraline de stade.

  6. L'équivalent d'un Titre.

12/03/2009

Culture - Ménandre

 

CULTURE

Origines de notre culture

 

Ménandre

Poète comique grec

Ses pièces, tel '' L'Arbitrage ''  ou  '' Dycolos '', qui eurent plus de succès après sa mort, dépeignent avec ironie et émotion les mœurs privées et le rapport à l'amour et à l'argent de ses contemporains. Ménandre a influencé des dramaturges européens comme Molière

Crab

 

Culture blog.jpg

Peinture numérique - Crab -

Culture ;  

la pensée en mouvement

 

Notre pensée ou toute théorie n'est autre que le reflet de notre corps - enrichir notre esprit c'est continuer de penser et cela passe par la critique théorique de toutes les théories

Refuser de croire pour continuer de chercher; c'est refuser de faire d'une théorie (ou croyance) un dogme. Les vérités (propositions vérifiées) s'acquière par un dur travail d'investigation, et cela concerne tous les domaines pour l'Homme qui se pose des questions

Il n'y pas de culture sans (s'enrichir) le mouvement. Sans émancipation il ne peut y avoir d'évolution sinon que des fanatismes

L'être humain est fait de mémoires qu'il enrichit pour se construire

Crab

Je ne partage pas la totalité des analyses de Leroi-Gourhan ni de Bernard Stiegler, mais en partie -

Néanmoins je les cites sur un moment de leurs études

 

Citation

Entre l’australopithèque et le néandertalien se produit une différenciation biologique au niveau du cortex cérébral : c’est ce que l’on appelle l’ouverture de l’éventail cortical. Mais, à partir du néandertalien, dit Leroi-Gourhan, le système cortical n’évolue pratiquement plus. C’est à dire que l’équipement neuronal du néandertalien est assez semblable au nôtre.
Or, depuis le néandertalien jusqu’à nous, la technique a extrêmement évolué. Cela signifie que l’évolution technique ne dépend plus de l’évolution biologique. Le concept technique n’est pas inscrit d’avance dans une organisation biologique du cerveau.
C’est en ce sens que l’on peut dire que l’hominisation est un processus d’extériorisation : l’espace de différenciation se produit hors de l’espace strictement biologique.” Leroi-Gourhan.

Pour Bernard Stiegler ce processus d’extériorisation est celui qui constitue une troisième couche de mémoire :

  • il y a d’abord la mémoire génétique, qui est celle de l’espèce et que l’on appelle aujourd’hui le génome

  • il y a ensuite la mémoire épigénétique, qui est celle de l’individu. C’est celle qui est le produit de l’expérience individuelle et qui est conservée dans le système nerveux central. Cette mémoire est la mémoire de l’expérience.

  • enfin, Stiegler ajoute la mémoire épiphylogénétique. Epiphylogénétique fait allusion à cette caractérique de l’homme de poursuivre son développement à l’extérieur du vivant lui-même. Précisément grâce à la technique :

La mémoire humaine est indissociable de la technique en tant qu’elle est épiphylogénétique : je la qualifie ainsi dans la mesure où la troisième mémoire est à la fois le produit de l’expérience individuelle que l’on appelle génétique, et le support phylogénétique, c’est-à-dire constituant un véritable phylum culturel intergénérationnel, de l’accumulation des savoirs de ce que l’on ne peut plus simplement nommer l’espèce, mais bien le genre humain.”
[…]

Voilà pour une brève explicitation du caractère épiphylogénétique de la mémoire humaine. Reste maintenant à distinguer ce caractère épiphylogénétique de la mémoire des hypomnèses.
Les hypomnèses
sont des techniques de mémoire, des mnémotechniques qui, sans pour autant s’opposer au caractère épiphylogénétique de la mémoire humaine doivent en être distinguées:

''Il faut soigneusement distinguer la technique comme milieu de la mémoire épiphylogénétique en général, et ce que l’on doit appeler les mnémotechniques à proprement parler''
[…]
Lire la suite; dans ''philosopher par accident''

IDENTITÉ

 

En 2005

L’article de loi qui demandait d’enseigner les aspects positifs de la colonisation dans les écoles française

 

Quels sont ces aspects positifs? Ce sont les routes, les écoles, les dispensaires. Des équipements cependant obtenus par les colonisés au prix de l’indigénat, des travaux forcés... Générosité? [Rire] C’était le cas en Algérie, dans d’autres pays africains noirs y compris ceux qui n’était que sous mandat

 

Tenter d’imposer, après bien les sévices de la colonisation, une sorte de "solidarité de mémoire", c’est dénaturer les faits historiques par un mensonge des plus grossiers

 

Comment un ex-membre de l’UMP, même devenu Président (1), a pût avoir ce culot de se pointer aux funérailles d’Aimée Césaire?

Crab

 

(1) Une plaque de céramique portant le nom d’«Aimé Césaire (1913-2008)» et les mots «Liberté, identité, responsabilité, fraternité», avait été posée sur le fauteuil destiné au président de la République française

 

NEGRITUDE

 

Mot inventé par Aimé Césaire pour définir la culture noire, niée par le colonialisme, et s'opposer à la culture dominatrice blanche

Dans son poème publié à Paris en 1938, Cahier d'un retour au pays natal, Césaire lance un appel aux Africains ou d'origine africaine afin de revendiquer l'héritage culturel africain comme source de créativité

Aucune race n'ayant le monopole de la beauté, de l'intelligence ou de la force, la négritude est une réaction contre la politique d'assimilation culturelle pratiquée par la civilisation blanche et son culte du pouvoir sur les hommes et sur la nature. Elle correspond aussi à une reconnaissance de la culture noire, de sa richesse et à la fierté retrouvée malgré la dépendance politique, économique et culturelle imposée par les colonisateurs

Extrait - Source: B World connection : Hommage à Aimé Césaire, le Nègre fondamental

 

Points d’accords:«la négritude est une réaction contre la politique d'assimilation culturelle pratiquée par la civilisation blanche et son culte du pouvoir sur les hommes»...

Toutefois ce point de vue peut être nuancé; il y avait des rois ou chefs de tribus qui régnaient sans partage

(Bon nombre d’entre-eux vendaient les leurs ou leurs prisonniers aux esclavagistes blancs)

Ceci dit, il n'existe pas de peuple sans culture et pas de culture sans ancêtres

Point de désaccord ou qui mérites plus de précisions; «culte du pouvoir [.../...] sur la nature».

Ce sont les idéologies dont étaient porteurs les conquérants et manifestées sous la forme de l’alliance du sabre et du goupillon

Ne jamais oublier que ce sont les religions monothéistes qui placent l’homme au-dessus de la nature, et non pas les Athées, ni les agnostiques, ni les Déistes, ni les panthéistes

Sans ces derniers il n’y aurait jamais eu la séparation entre science et religion ni les lumières, ni les ultras des lumières pour condamner le racisme et l’esclavagisme Crab

 

Tempête dans un verre d'eau non bénite

 

''Caos Calmo''

choque le clergé

 

Cinéma

Une scène érotique entre Nanni Moretti et Isabella Ferrari fait grand bruit

 

De notre correspondant à Rome éric Jozsef

QUOTIDIEN : jeudi 14 février 2008

La messe est servie pour Nanni Moretti. L’Eglise italienne n’a en effet pas du tout apprécié la nouvelle et inhabituelle interprétation de l’acteur et réalisateur romain qui, avec Isabella Ferrari, a tourné une scène érotique intense dans le dernier film d’Antonello Grimaldi Caos Calmo, sorti la semaine dernière sur les écrans de la péninsule. Dès lundi, le père Don Nicolo Anselmi, responsable de la conférence épiscopale italienne (CEI) pour la jeunesse a pris sa plume pour dire qu’il était «dérangé» par cette séquence «vulgaire», au point d’inviter tous les acteurs «à faire acte d’objection de conscience et à refuser de telles scènes destructrices»

Le prêtre ne se contente pas de rappeler que les «acteurs ont un grand impact et une grande responsabilité éducative envers les jeunes». «De la part d’un bon réalisateur et d’un idéaliste courageux comme Moretti, comme de la part d’une figure sensible et délicate comme Isabella Ferrari, je me serai attendu à une scène romantique, tendre, à un moment d’amour ouvrant qui sait la voie à un enfant», insiste Don Nicolo, qui s’offusque : «Au contraire, les deux acteurs font l’amour debout, habillés, sans se regarder»

«C’est bizarre qu’un curé explique à Moretti et à Ferrari comment on fait l’amour, nus, en se regardant dans les yeux, dans la position du missionnaire», a ironisé hier l’Unità. Reste que la charge du responsable de la CEI qui fait suite aux critiques de l’hebdomadaire Famiglia Cristiana a provoqué une vive réaction dans le milieu du cinéma italien. «L’objection de conscience pour les acteurs ? C’est une blague», a commenté Margherita Buy.«Rien de ce que fait Moretti ne me plaît», a lâché le réalisateur Franco Zeffirelli, ajoutant néanmoins : «La CEI ne pourrait-elle pas laisser tomber les provocateurs ?»

«Est-il juste que le Vatican s’occupe de tout ce qui se passe dans notre pays, y compris comment on doit tourner une scène ?» s’est indigné le producteur de Caos Calmo, Domenico Procacci. Autorisé aux mineurs, le film - l’histoire d’un homme désorienté après le décès de son épouse - est, en attendant, en tête du box-office italien et les extraits du Moretti intime sont plébiscités sur Internet

 

Commentaires par Crab

C’est à se demander quand les religieux cesseront de se mêler d’un domaine, sans rapport avec leur croyance dans une des formes du monothéisme

L’objection de conscience ne passe par le refus de tourner ''ces scènes'' prétendues destructrices, réclamée par le Vatican, mais bien par le refus de bon nombre de refoulés sexuels de voir que des enfants pourraient apprendre qu’il y a plus de mille façons de faire l’amour

 

L'IDÉOLOGIE

 

Innéité des caractères mentaux, des structures mentales
Croire
à l'innéité de quelque chose

 

Bien, de quoi s'agit-il?

Ce qui relève d’une construction intellectuelle simpliste, comme par exemple la religion ou le stalinisme ; soit la négation à la fois de toute qualité de ce qui est inné, comme le désir sexuel par exemple. L'innéité de certaines dispositions physiques ou morales - soit tout ce qui est conjugué avec l’expérience et fait la personne cultivée. Autant dire, le contraire de l'idéologie

Crab

 

Le bonheur est dans l'espace

 

L’intérêt de la recherche spatiale est celui d’un grand projet, le plus grand projet, que peuvent porter les êtres humains car il concerne notre identité; d’où venons-nous, qui somme nous, ou allons nous? (1)

Notre situation ou la place que nous occupons dans l'Univers, par la poursuite de cette quête de connaissances fait la noblesse de notre condition humaine

 

Ce n’es pas dû au hasard, mais bien au partage de ce qui relève de l’inné et de l’acquis; la conjugaison d’’œuvres spirituelles de l’artiste et du chercheurs scientifique ont construit pas à pas notre pensée, formalisé l’Humanisme

 

De par sa nature, la religion est absolue - la foi est son noyau

 

Cet absolutisme, ce vouloir d’universel (2), cette négation des limites qui divisent chaque être humain, est à l’encontre de l’indépendance d’esprit qui elle est la marque de la nature profonde de chacun de nous

 

Le fondement de ce même absolutisme, de ce totalitarisme religieux nie tout autant ce qui sépare les groupes, les sociétés et les cultures

 

Cet absolutisme par ses intercesseurs tente continuellement de supprimer, ce qui permet de vivre ensemble, la frontière entre le lien social et la politique

 

Ce refus de respecter ce qu’enseigne la vie, n’a pas d’autres objets, que de créer artificiellement une nouvelle hiérarchie dans nos sociétés - celle qui fait la différence entre croyants et incroyants

 

C’est pour cela, essentiellement, que les intégristes ou les fanatiques tentent de faire accroire l’idée, et toutes leurs déclarations vont dans le même sens, que la spiritualité c’est exclusivement la religion

 

«Connais-toi toi-même», aurait dit SOCRATE, eh bien justement cela signifie - cesse de croire pour t'informer

Soit exigeant, oblige toi à faire la démonstration pour faire la preuve de tout ce que tu affirmeras ou proclamera

 

Poursuivre la recherche de la connaissance de l'infiniment grand comme de l'infiniment petit est la meilleure réponse pour se connaître soi-même

Crab

 

(1) Nom d’une peinture de GAUGUIN

  1. au nom de l’égalité devant le truc anthropomorphique

     

La belle de Fontenay

 

Fontenay je ne boirais pas de ton eau, même pas pour tout l’or du monde

 

Pour une fois que l’on avait le plaisir de suivre en roman photo le calvaire d’une miss France - Voilà que la Fontenay pousse des cris d’orfraie, rien que pour gâcher notre plaisir

 

Reconnaissez que notre miss chérie sur la croix c’est bien mieux que l’espèce de barbu anorexique que l’on peut voir en première page des plus insipides revues trouvées dans les plus mauvaises librairies.

Crab

 

Le fait artistique

 

Lu sur un site

«On se contentera donc, dans cette laborieuse attente, de s’intéresser à l’ouvrage collectif élaboré par de nombreux spécialistes du judaïsme, du christianisme et de l’islam, sous la direction de Jean-Christophe Attias et d’Esther Benbassa «Des cultures et des dieux», paru récemment chez Fayard.

Le souci des auteurs repose sur un constat attristant: l’existence d’une « inculture religieuse » des élèves qui, expliquent-ils plutôt pudiquement dans une post-face consacrée à l’enseignement du fait religieux à l’école, rend « difficile l’appréhension d’un certain nombre d’œuvres artistiques…et des pans entiers de l’histoire ». Fin de l’extrait

 

Rien n’est dit de plus faux

Ce n’est pas le fait religieux qui importe, mais d’inculquer aux enfants l’histoire de l’Art

 

Il est complètement stupide de prétendre apprendre aux enfants à dessiner à l’école - mais leur apprendre à analyser une œuvre d’art aurait une valeur éducative réelle et cela en dehors de toute tentative d’endoctrinement

 

D’autant que l’interprétation des œuvres d’Art s’appréhende selon les critères purement artistiques.

Une descente de croix du Caravage est une œuvre d’Art - beaucoup de descentes de croix n’ont qu’un intérêt historique et n’ont aucune valeur artistique.

Pour un Caravage la descente de croix était une occasion de plus de mettre en valeur la beauté d’un corps masculin

 

Tout amateur d’Art, qui s’est rendu dans la chapelle Sixtine, florilège de la sensualité, de la volupté, de l’érotisme de la myriade de corps de femmes et d’hommes nus, une fois de plus, en est sorti convaincu que la traduction picturale des anecdotes de la religion, n’était qu’un prétexte pour Michel Ange (1) et les autres de sublimer la plus belle forme humaine: Le NU

 

L’apprentissage de l’histoire de l’Art permet non seulement de comprendre le sens des œuvres, mais aussi de mieux apprécier la démarche de l’artiste

L’artiste qui malgré toutes les censures ecclésiastiques à toujours sut faire passer l’essentiel - qu’il pas de création artistique sans érotisme

Crab - Urbaniste

Le 20 12 2007

PS. La même démarche vaut pour tous les artistes (les grands) durant les périodes ou la commande d’œuvres d’Art étaient ecclésiastiques et périodes à risques pour toutes tentatives de peindre des thèmes profanes

 

''Y a de la joie''

 

Règne de la confusion

Une confusion particulièrement présente sur les fils religions

Quelques points de repères

La LAÏCITE, c’est l’indépendance d’esprit

L’indépendance d’esprit s’autorise-la critique de toutes les actions ou tentatives d’endoctrinement dans l’IDÉOLOGIE, religieuse ou autre

L’identité d’un pays c’est tout ce qui permet de vivre ensemble - La culture

La culture - la laïcité en est devenue le symbole fort

La culture est toujours en mouvement, comme par exemple - L’introduction dans la loi des Droits de la femme, la pénalisation du mariage forcé, de l’excision, de l’homophobie, l’abolition de la peine de mort ect...

Donc introduction dans la loi de valeurs qui condamnent les idéologies misogyne, sexistes et homophobe encore présente dans notre société et particulièrement vivaces dans bon nombre de pays étrangers

Ma position; Dire qu’il y a  deux France - Celle qui porte les valeurs que je viens de décrire et l’autre que par commodité de langage, j’appellerais la Vichyste

Être de culture française, c’est appartenir à la première

Être de culture française, c’est savoir et aider les minorités laïque qui elles dans de nombreux pays ne supportent plus la phallocratie induite par les ''cultures ethnico-religieuse traditionnelles'' qui prétendent dominer et régir indéfiniment ces sociétés.

Les valeurs de la France - Droits de la femme en particulier - Pour le général: Liberté d’expression, liberté de conscience et libertés individuelles

Donc, parce que dans notre pays bon nombre d’individus en sont indigne, il faudrait renoncer à porter nos valeurs hautement?

Eh bien non, raison de plus de les pratiquer, et cela commence par la liberté d’expression

Le sexisme, l’homophobie et le sectarisme sont les racines de toutes les formes que prend le racisme

Dans l’actualité, mais est-ce vraiment nouveau? Le racisme comme l’antiracisme ont une utilisation qui concoure toujours au même objectif sectaire

Crab

 

Le regard

 

Apprendre le paradis terrestre

L’Éden pour tous

 

Le poète, le peintre, le sculpteur - A sut dire, et dû sans cesse rappeler, que la nu est la plus belle forme humaine

Le vieillard nu peint par Léonard répond à la jeune Vénus nue de Botticelli

 

L’Olympia http://foucault.info/documents/img/manet/manet11.jpg de Manet ne nie plus l’identité de la femme, et c’est cela qui fit scandale et non pas la nudité du corps

 

olympia bloge.jpg

 

Penser ou sentir la nature,

un crime

contre ''la moraline'' religieuse

 

L'Origine du Monde de Courbet, est probablement le premier corps mis à nu

http://mulot.free.fr/art/02%20-%20Courbet%20-%20l'origine...

Le corps devenu sujet, d’un sexe opaque surgissent pour nous habiter tous les mystères de la création et l’envie, le désir profond, car que pourrait-il bien y avoir de plus beau que de d’embrasser ce  portrait sans visage? Crab 06 08 2007

 

origine du monde - bloge.jpg

 

Ouf!

 

L'Émancipation

 

-Quand une personne est incroyante, ou quand une personne se passe ou se déleste de toute béquille (1), se produit alors le miracle, elle est ou devient un être pensant-

Crab.20 07 2007

 

(1) Béquille: La foi

 

09:27 Publié dans 56 -Culture - Ménandre-

17.03.2009

L'imaginaire collectif

 

L_maginaire collectif.jpg

Peinture numérique - Crab -

POESIE (la);

Mythes (pour les vivants)



La poésie accompagne toutes les terreurs, nées de l'incompréhension ou de croyances, et la fait surmonter chez les Hommes - c'est cette leçon catharsique qui nous vient des poèmes homériques ou de la Tragédie grecque

Les religions Abrahamiques (monothéistes), sont le contraire de toute forme poétique, issue du délire d'affabulateurs ont pour fonction sociale d'inculquer la passivité; passivité et son corolaire la soumission construite sur des excès d'une tentative anthropomorphique et de l'élévation théomorphique de l'homme (1), fondé sur la peur de ce qu'il lui est inconnu, par des artifices rhétorique comme l'ensorcellement démoniaque associé à la toute puissance d'un hypothétique jugement dernier


Les Mythes, dans la poésie, celle des poètes philosophe grecs c'est le lieu de la familiarité, de la mobilité, de la légèreté, d'une disposition au jeu

A aucun moment dans cette poétique l'on ne montre ou désigne du doigts des hérétiques ou des apostats; ce n'est pas l'empire de la haine mais la reconnaissance de toutes les natures d' humains dans la Tragédie


C'est le contraire du dogmatique ou est réuni ''une société'' de relations empesées, de l'immobilité ou de la fixité, de l'omniprésence à se conformer à un code la lourdeur des théologiens, la menace de punir ''infernalement'' les conduites jugées non conforme à la moraline religieuse...


Poésie et mythe; une construction avant tout pour la sérénité de toutes les forces vitales de la personne, c'est la différence qu'il y a entre l'Ancien, le Nouveau Testament et leur rejeton le Coran et une lecture de l'Iliade et de l'Odyssée


Crab (Mardi 17 03 2009)


(1) (L'Homme n'est pas au-dessus de la nature...)


Suite sur...

LUCY la belle histoire...

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/lucy-sapiens/

 

11/03/2009

Boire et conduire...

 

11.03.2009

Boire et conduire...

 

Dégustation d'un terroir à l'autre (1)

monothéist institut. (Fondation Crab)

 

Le sang du Christ

 

Les rangs du clergé catholique s'éclaircissent - Il n'en est point de même de la gorge des prêtres encore officiant

 

Boire et conduire la messe

«Un verre, deux verres ça va, trois verres - bonjour mon dieu»

 

Des paroissiens; « Il y aurait eu quelques moments, durant la messe, pendant lesquels le prêtre aurait vu cote à cote, main dans la main Dieu et Satan » Nous ont-ils dit

 

Nous nous interrogeons: Serait-ce une rumeur?

Cela est-il possible? Mais non, mais non! Pensez-donc, dieu est si bon qu'il n'aurait pas put inventer Satan

Crab

 

(1) Un prêtre pourrait se retrouver au-delà de la limite légale en essayant d'aller célébrer la messe dans deux ou trois églises le dimanche matin, a expliqué à Reuters le père Brian D'Arcy [...], en effet a-t-il expliqué, « le vin consacré doit être consommé et le jeter revient à un blasphème »

"Mais le jour où quelqu'un évoquera la célébration de l'eucharistie comme moyen de défense après avoir été pris en flagrant délit d'alcoolémie trop élevée au volant, j'ai bien peur qu'il ne s'agisse que de mauvaise foi", a-t-il déclaré à la radio RTE

 

 

28.02.2009

La mort pour rire

Eschatologie

 

Dans la théologie

L'eschatologie est le discours sur la fin des temps

Les chrétiens du premier siècle de notre ère croyaient que la fin du monde adviendrait durant leur vie.[Rire].

Le misogyne MARC, atteint très probablement d'une grave pathologie au cerveau, je cite; «compara la fin du monde avec les douleurs de l’enfantement d’une mère, et l’image impliquait que le monde était déjà «engrossé» par sa propre destruction, mais personne à part Dieu ne peut connaître le moment auquel cela se produira»

Fin de citation.

 

L'inacceptable axiome

«Tu est le dernier, tu seras le premier», et cet épithète passe pour une des plus ''belles pensées'' du monothéisme

Le dernier de quoi ou par rapport à quoi? Quel serait son mérite à celui (notez au passage qu'il n'y a pas l'équivalent au féminin) qui lui vaudrait de passer avant tous les autres?

Cela n'est évidemment pas dit

 

Le sectarisme

Mais l'information de «qui seront les premiers»...en suivant, ne saurait nous échapper

Mépris formulée par cette doctrine à l'adresse des incroyants, sans oublier parmi ''les leurs'' ceux qui ne seraient pas suffisamment croyants

 

Les doctrine de la plupart des religion monothéistes proclament que seuls des individus «choisi (ou) dignes», considérés comme porteurs de la seule vraie foi seront ''épargnés''

Donc ces ''bons croyants' sont sensés ne pas connaître la colère divine, le jugement leur étant favorable seront transférés au paradis.

 

Le jugement dernier (1) (après la fin des temps)

L'épilogue en sera ''modernisé'' astucieusement par les communistes, ce n'est plus le juge suprême qui définit le procès, cela devient (en négatif) le concept d'un jugement permanent, mais là la fin du monde est remplacée par un peu tout juste avant le grand soir, c'est le camarade devant les membres de sa cellule qui se livre à son autocritique. Plus monothéistes que les monothéistes les communistes [RIRE]

De ce fait plus besoin d'autant de fonctionnaires pour rédiger la liste des actes répréhensibles non plus du point de vue de la loi de dieu, là en l'occurrence remplacée par la loi ou la moraline du parti. C'est paradoxal car ce n'était pas dans l'idée des communistes de supprimer un fonctionnaire sur deux

(Auraient-ils donné des idées à J MARSEILLE; citation: «Vous disiez, Jacques Marseille, que la France est finalement «une économie soviétique qui a réussi».. Le Figaro 02/02/04)

 

Inspiré par le nouveau testament,

je cite «avec le second avènement du christ, la fin commencera, que J C durant son ministère et lors de son ascension, qu'il reviendrait et qu'il jugerait les vivants et les morts, tel que l'affirme les chrétiens dans leur profession de foi»

Fin de citation.

 

Les monothéistes institutionnalise,

le racisme et le nationalisme identitaires religieux

 

Le Droit pour eux mais en sont exclus tous ceux qui ne sont pas eux; cela autorise toutes les exactions ou toutes les conquêtes de territoires par l'épée

 

Dans le coran, c'est selon les versets ''jugement dernier'' ou ''jour de la rétribution'', mais ce n'est guère dans ces textes qu'une sorte de copié collé du ''jour de la résurrection'' christicole.(Pourquoi se priver de pomper

Mentir n'est ce pas le commandement le plus important exigé des croyant par Allah?)

Citation ...«ressuscitera les morts, et accueillera les bienfaisants et les pieux au paradis et les malfaisants, les criminels, les corrompus, les non repentants et les mécréants (2) en enfer» Sympa - non?

 

Ubuntu [ je sais ce que je suis]

Savoir ce que l'on est, n'implique pas contrairement à ce qu'enseigne MONTAIGNE, ou comme le propose un J D' ORMESSON, n'implique pas disais-je de perdre son temps à méditer sur la mort ou sur une idée de la mort voire sur sa propre mort; laisser cela à tous les bigots selon leurs monothéismes.

 

Les plaisirs

Ne pas refuser les plaisirs sous toutes leurs formes., c'est se faire son âge d'or

Tout le monde connait ce proverbe populaire: «Profite de la vie, elle n'a qu'un temps»

 

28 février 2009 Crab

 

(1) Le thème du ''jugement dernier'' (1) apparaît à partir du onzième siècle, comme quoi les révélations prennent tout leur temps; quand on croie ''on'' ne compte pas.

Ce thème (ou cette fable) présenté aux fidèles comme une menace n'occupe la première place qu'à partir du treizième siècle

Noter au passage que aucun des miracles prophétisés par les messies ne se sont jamais produits...

 

(2)Les incroyants assimilés aux malfaisants, aux criminels, aux corrompus; c'est sans doute ce que l'on désigne comme une religion de paix? : «La terre s’effondrera, le brouillard ou la fumée couvriront les cieux durant quarante jours. Ceci apparaîtra sur toute la terre, ce qui provoquera aux croyants d’attraper quelque chose de semblable à un petit rhume, alors que les incroyants seront frappés plus fort par tout cela. Pour finir, un vent froid viendra et tuera tous les croyants, ne laissant que les incroyants sur terre qui seront les témoins de la Dernière Heure» - sympa le petit mec

Puis en suivant; «L'ange Israfil sonnera la trompette, et la résurrection de tous les êtres humains commencera. Le Coran sera élevé depuis le cœur des gens» - donc les incroyants ne sont apparemment pas des êtres humains

Notes

 

Dans le judaïsme ou plus précisément dans l'eschatologie juive cela n'est guère mieux, dans le livre de Daniel, extrait ''la fin des temps''.... «où ces idées sont exposées pour la première fois, que ceux qui n'y croient ne font pas partie du peuple d'Israël et n'ont donc pas de part au monde à venir»

Fin d'un commentaire qui à l'époque de sa rédaction inventait le nationalisme identitaire religieux.

Idée dont se sont emparés les christicole et les mahométans

 

La prochaine fin du monde, selon l'eschatologie précolombienne serait annoncée pour 2012

S'agirait-il du monde de SARKO?

 

Souvenez-vous, il s'était déjà produit un tout premier signe annonciateur; c'est au Président de la Colombie, que revient l'entier mérite de la libération d'une toute petite partie des otages détenus par les FARCS au cours de l'an passé

Bon toute la question reste entière

 

 

09.10.2008

De paix ou de mort

 


''
Nos peuples élus'' L’assujettissement aux idéologies de l’islam et du Judéo christianisme

L’Islam

Un islam modéré

Un islam fondamentaliste

Un islam laïc, ouvert et républicain

Un islam féministe

[
RIRE]

C’est dans chacun des cas prélever en les isolants es sourates et des versets «
pour les besoins de la cause »

Quelques versets invitent à la tolérance, mais en suivant d’autres plus nombreux aussitôt les contredisent par des versets racistes - des versets qui légitiment le crime, le meurtre, la violence, la haine et le mépris

Pour l’Islam
rejeton plus royaliste que le roi des deux religions monothéistes qui l’ont précédée, c’est vouloir faire accroire l’idée par une lecture fragmentaire du coran, que l’islam peut-être une religion tolérante

A seule fin de justifier la pédocriminalité; certains parle d’un islam féministe
Déclare leur prophète féministe celui là même qui à mis dans son lit une fillette de neuf ans
(1), « féministe » parce que il aidait la fillette dans ses tâche ménagères

Ici je ne m’intéresse pas «
au coran sait tout », avant même que les scientifiques n’aient commencé la plus petite recherche »... [RIRE]

Remettre dans un contexte prétendu historique l’appel à massacrer les juifs figurant dans le coran, ne permet pas pour autant d’effacer l’antisémitisme
Ne pas condamner pendant des siècles, ni dans l’actualité, ne pas effacer ou présenter sans avertissement des textes haineux et racistes, en laissant croire que c’est la parole de dieu, enracinent dans l’esprit de bon nombre de croyants une pathologie, conforte l’antisémitisme

Le ciment du monothéisme

Dans tous les cas dans les trois principales religions monothéistes excellent dans la haine de celui qui n'est pas assujetti à l’idéologie

Le judéo christianisme et son rejeton

La haine de l’AUTRE se lit aussi dans bon nombres de textes, notamment dans la Thora proférés à l’encontre d’autres peuples comme les cananéens, l’extermination le génocide par un dieu (celui issu du Sinaï) des populations de Sodome et Gomorrhe, mécréants, incroyants ou autres croyants d’autres confessions
La Thora certes justifie la conquête du pays de Canaan, le Nouveau testament les croisades et en suivant le coran un jihad guerrier et de conquête

A travers les siècles l’AUTRE, lui qui ne fait pas parti des peuples élus que ce soit dans le judaïsme, le catholicisme et l’islam doit être éliminé au nom du ''vrai, du seul Dieu''
Ainsi  la religion parole divine invente et conforte dans le temps le nationalisme identitaire religieux d’un siècle à l’autre jusqu'à nos jours

Je m’étonne que le MRAP, la LICRA, SOS racisme, la Ligue des droits de l’homme
(2) ne poursuivent pas en Justice ceux qui publient ou les ''clergés'' qui se servent de ces textes et font passer cela pour la parole de dieu pour pérenniser ces idéologies faites d’appels racistes, du mépris de tout ce qui n’est pas "le peuple élu", d’appel au crime, à l’assassinat, d’homophobie et de sexisme

Des religions de paix ou de mort ?
Crab

(1) Si vous ne l’avez pas encore fait regardez dans les yeux une fillette de neuf ans...  

(2) Et non pas des droits de la femme.

 

19.07.2008

Totalitarisme religieux

Die Zeit - Allemagne | mercredi, 19. décembre 2007

Ulrich Beck dénonce le totalitarisme religieux

A l'approche de Noël, le sociologue Ulrich Beck écrit dans une longue réflexion que 'Dieu est dangereux''

Il avance cinq thèses expliquant pourquoi ''l'humanisme de la religion cache en réalité un noyau totalitaire'' De par sa nature, la religion est absolue - la foi est son noyau

.

En comparaison, toutes les autres différences et contradictions sociales sont insignifiantes. Le Nouveau Testament dit que nous sommes tous égaux devant Dieu. Cette égalité, cette suppression des limites qui divisent les hommes, les groupes, les sociétés et les cultures constituent le fondement social des religions (chrétiennes). Mais cela a pour conséquence d'établir - avec le même absolutisme qui supprime la frontière entre le social et le politique - une nouvelle distinction fondamentale et une nouvelle hiérarchie dans le monde - celle qui fait la différence entre les croyants et les non-croyants"

Fin de citation

"Guerres justes"

L’empereur Constantin 1er (le Serbe) (1) en faisant le choix politique (2) de se convertir à la religion chrétienne est celui qui à inventé le nationalisme identitaire religieux (3)

Nationalisme qui deviendra le pire des fléaux généré par la chrétienté et en suivant...approprié par les musulmans

La déclaration de Constantin définition de l’hérésie - au cours du Concile de Nicée en 325 autorisera les légions romaines à massacrer tous les hommes, femmes et enfants qui suivaient une forme ou une autre de Christianisme différente de la propre «Eglise Universelle romaine» de Constantin

Plus tard, au cours du siècle,

(le pas si sain d’esprit que çà), le sus-nommer Saint Augustin (4) viendra légitimer le prosélytisme, dans ce qu’il a de plus effrayant, en inventant le concept de «guerres justes»

Auparavant un Alexandre (5) (qui n’était pas vraiment un ange) néanmoins dans sa quête obsessionnelle de voir ''le bout du monde'' n’avait pas cherché l’effacement des cultures des pays de ses conquêtes


Aujourd’hui, le chef politique du Vatican (comme ses prédécesseurs d’environ de la deuxième moitié du siècle dernier) ne peux plus promouvoir le nationalisme religieux, mais se confine dans une moraline nuisible distillée essentiellement dans les pays ou l’endoctrinement dans la religion passe encore par l’école


Le flambeau du nationalisme religieux est porté actuellement par des sociétés qui se réclament de l’islam  et est à l’origine des principaux désordres meurtriers que subissent bien des régions du monde.

Le 19 07 2008 Crab

(1) Quatrième siècle ; Flavius Valerius Aurelius Constantinus, né à Naissus (aujourd'hui Niš en Serbie).
(2) L’Eglise Universelle de l’Empire romain par l’Empereur Constantin, version créée pour générer un afflux perpétuel de richesses vers Rome
(3) Nationalisme identitaire religieux ; Que l’on trouve, partie prenante de la plupart des guerres à notre époque.
(4) Aurelius Augustinus naît le 13 novembre 354 à Thagaste en Numidie
(5)  né le 21 Juillet – 356 à Pella, mort le 13 Juin – 323 à Babylone

 

18.07.2008

SAVONAROLE 2

Compte tenu des récentes déclarations du pape en Australie, chef de file d’une organisation probablement "de la plus grosse production de pédo-criminels" a eu le culot de rendre responsable selon lui la drogue, le sexe et la télévision des désordres moraux et écologiques qui altère "nos mondes" et notre planète.
Après ces amalgames que l’on trouvera toujours, quelque soit l’époque, dans la bouche de tous les SAVANOROLE, de prétendre que c’est parce que la religion ne tient plus le haut du pavé.
Propos qu’il conclue en jetant tous les peuples (sous entendus ceux des incroyants ou des sans religion) de les traîner dans la boue en en faisant des être ignorants, non doués de raison incapables de conjuguer harmonieusement l’être et l’avoir
Crab.


A cet inconscient englué dans l’idéologie - en réponse je choisi de citer Michel ONFRAY.

Comment éviter alors la confusion de l’hédonisme et du consumérisme?

L’hédonisme n’existe pas en tant que tel, il faut le qualifier pour qu’il existe de manière singulière : or il est des hédonismes dont certains sont mes ennemis, ainsi l’hédonisme consumériste. Les hédonismes sont au moins, pour aller vite, de deux types : hédonisme de l’être, hédonisme de l’avoir. Le premier est d’ailleurs le remède au second. “Hédonisme de l’avoir”, le plaisir qu’il y a à consommer, acheter, posséder, s’inscrire dans une logique d’accumulation d’objets, de “choses” pour le dire dans l’acception d’un Georges Perec ; “hédonisme de l’être”, le plaisir de penser, de se construire, de l’édification intellectuelle et personnelle, le plaisir existentiel de se créer une vie philosophique totalement et radicalement indépendante de l’avoir : on a, c’est bien, on n’a pas, c’est bien aussi, on avait et on n’a plus, c’est encore et toujours bien. Ne pas être l’esclave de l’avoir, de la propriété, des choses, des objets, de l’argent, du pouvoir, des honneurs et des puissances sociales, hochets de l’avoir. Les ennemis de l’hédonisme, et il y en a, feignent d’assimiler l’un à l’autre. Épicure, philosophe pourceau, c’est une caricature vieille comme le monde philosophique...

Fin de l’extrait


Morale : Remplacer EPICURE ; «par le pape, philosophe pourceau, c’est une caricature vieille comme le monde philosophique »...Crab

En Australie, comme ces prédécesseurs, ce pape qui compte parmi les pires idéologues, encore et encore n’en finit pas de présenter des excuses, au lieu de dissoudre une organisation (l’église) qui ne cesse d’être nuisible depuis le cinquième siècle

Crab

19 07 2008

 

12.05.2008

Martyrologe

Pas de doute la résurrection de Jésus n’est pas souhaitable [ Rire] - pour ma part sans hésitation je lui préfère CAMUS

Bon sens, Science et Démocratie seront toujours des notions incompréhensibles pour les adeptes martyrologes

Crab

 

Citation - Le scandale de la croix

Dans son livre La Peste Albert Camus (1913-1960) propose un commentaire approfondi sur l'homme et son dilemme. Au début de la seconde guerre mondiale, une épidémie due à une invasion de rats sévit dans la ville d'Oran. A première vue, cette histoire est celle de n'importe quelle ville vivant semblable tragédie. Mais Camus veut aller au-delà de l'apparence. Aussi place-t-il le lecteur devant le choix difficile suivant : ou bien se joindre au médecin pour combattre l'épidémie, c'est-à-dire, selon Camus, pour combattre Dieu en même temps; ou bien suivre le prêtre, ne pas combattre l'épidémie et se montrer inhumain. Tel est le choix ; tel est le dilemme devant lequel s'est trouvé Camus, et devant lequel sont placés tous ceux qui, comme lui, n'adoptent pas la solution chrétienne

 

07.04.2008

Préjugés


Je ne compte pas les fois ou j’ai dû écrire et rappeler, sur des forums comme Cdans l’air F 5, que les racines Culturelles de la France n’étaient pas chrétiennes
Que les religions n’étaient qu’un petit élément de la culture...

Que sans la pensée des poètes philosophe grecques et Romains, il n’y aurait jamais pu advenir de siècle des lumières ni de libertins baroques, ni d’ultras des lumières.

Que l’idéologie religieuse, dans l’Europe et plus particulièrement en France, serait de nos jours encore dominante à l’égal de la plupart des pays dans le monde qui se réclament de l’Islam, sans oublier dans notre pays nos propres attardés du Chardonneret.

Que sans nos racines gréco romaine nos n’aurions pas réussi la séparation entre Sciences et croyances qui nous a permis d’échapper au clonage des esprits.

Lire l’article c’dessous qui est un excellent résumé...
Crab


Et si l'Europe ne devait pas ses savoirs à l'islam ?
Publié par Shirley Loral le 6/4/2008
Lu dans Le Monde des livres (un article de Roger-Pol Droit)

Étonnante rectification des préjugés de l'heure, ce travail de Sylvain Gouguenheim (ARISTOTE AU MONT SAINT-MICHEL. LES RACINES GRECQUES DE L'EUROPE CHRÉTIENNE) va susciter débats et polémiques.

Son thème: la filiation culturelle monde occidental-monde musulman

Sur ce sujet, les enjeux idéologiques et politiques pèsent lourd. Or cet universitaire des plus sérieux, professeur d'histoire médiévale à l'Ecole normale supérieure de Lyon, met à mal une série de convictions devenues dominantes. Ces dernières décennies, en suivant notamment Alain de Libera ou Mohammed Arkoun, Edward Saïd ou le Conseil de l'Europe, on aurait fait fausse route sur la part de l'islam dans l'histoire de la culture européenne

Que croyons-nous donc?

En résumé, ceci : le savoir grec antique - philosophie, médecine, mathématique, astronomie -, après avoir tout à fait disparu d'Europe, a trouvé refuge dans le monde musulman, qui l'a traduit en arabe, l'a accueilli et prolongé, avant de le transmettre finalement à l'Occident, permettant ainsi sa renaissance, puis l'expansion soudaine de la culture européenne

Selon Sylvain Gouguenheim, cette vulgate n'est qu'un tissu d'erreurs, de vérités déformées, de données partielles ou partiales. Il désire en corriger, point par point, les aspects inexacts ou excessifs

"
AGES SOMBRES"

Y a-t-il vraiment eu rupture totale entre l'héritage grec antique et l'Europe chrétienne du haut Moyen Age ? Après l'effondrement définitif de l'Empire romain, les rares manuscrits d'Aristote ou de Galien subsistant dans des monastères n'avaient-ils réellement plus aucun lecteur capable de les déchiffrer?

Non, réplique Sylvain Gouguenheim

Même devenus ténus et rares, les liens avec Byzance ne furent jamais rompus: des manuscrits grecs circulaient, avec des hommes en mesure de les lire. Durant les prétendus "âges sombres", ces connaisseurs du grec n'ont jamais fait défaut, répartis dans quelques foyers qu'on a tort d'ignorer, notamment en Sicile et à Rome. On ne souligne pas que de 685 à 752 règne une succession de papes... d'origine grecque et syriaque !

On ignore, ou on oublie qu'en 758-763, Pépin le Bref se fait envoyer par le pape Paul Ier des textes grecs, notamment la Rhétorique d'Aristote

Cet intérêt médiéval pour les sources grecques trouvait sa source dans la culture chrétienne elle-même. Les Evangiles furent rédigés en grec, comme les épîtres de Paul. Nombre de Pères de l'Eglise, formés à la philosophie, citent Platon et bien d'autres auteurs païens, dont ils ont sauvé des pans entiers. L'Europe est donc demeurée constamment consciente de sa filiation à l'égard de la Grèce antique, et se montra continûment désireuse d'en retrouver les textes. Ce qui explique, des Carolingiens jusqu'au XIIIe siècle, la succession des "renaissances" liées à des découvertes partielles

La culture grecque antique fut-elle pleinement accueillie par l'islam?

Sylvain Gouguenheim souligne les fortes limites que la réalité historique impose à cette conviction devenue courante. Car ce ne furent pas les musulmans qui firent l'essentiel du travail de traduction des textes grecs en arabe. On l'oublie superbement : même ces grands admirateurs des Grecs que furent Al-Fârâbî, Avicenne et Averroès ne lisaient pas un mot des textes originaux, mais seulement les traductions en arabe faites par les Araméens... chrétiens !

Parmi ces chrétiens dits syriaques, qui maîtrisaient le grec et l'arabe, Hunayn ibn Ishaq (809-873), surnommé "prince des traducteurs", forgea l'essentiel du vocabulaire médical et scientifique arabe en transposant plus de deux cents ouvrages - notamment Galien, Hippocrate, Platon. Arabophone, il n'était en rien musulman, comme d'ailleurs pratiquement tous les premiers traducteurs du grec en arabe.
Parce que nous confondons trop souvent "Arabe" et "musulman", une vision déformée de l'histoire nous fait gommer le rôle décisif des Arabes chrétiens dans le passage des œuvres de l'Antiquité grecque d'abord en syriaque, puis dans la langue du Coran.

Une fois effectué ce transfert - difficile, car grec et arabe sont des langues aux génies très dissemblables - on aurait tort de croire que l'accueil fait aux Grecs fut unanime, enthousiaste, capable de bouleverser culture et société islamiques.

Sylvain Gouguenheim montre combien la réception de la pensée grecque fut au contraire sélective, limitée, sans impact majeur, en fin de compte, sur les réalités de l'islam, qui sont demeurées indissociablement religieuses, juridiques et politiques. Même en disposant des œuvres philosophiques des Grecs, même en forgeant le terme de "falsafa" pour désigner une forme d'esprit philosophique apparenté, l'islam ne s'est pas véritablement hellénisé. La raison n'y fut jamais explicitement placée au-dessus de la révélation, ni la politique dissociée de la révélation, ni l'investigation scientifique radicalement indépendante.

Il conviendrait même, si l'on suit ce livre, de réviser plus encore nos jugements. Au lieu de croire le savoir philosophique européen tout entier dépendant des intermédiaires arabes, on devrait se rappeler le rôle capital des traducteurs du Mont-Saint-Michel. Ils ont fait passer presque tout Aristote directement du grec au latin, plusieurs décennies avant qu'à Tolède on ne traduise les mêmes oeuvres en partant de leur version arabe. Au lieu de rêver que le monde islamique du Moyen Age, ouvert et généreux, vint offrir à l'Europe languissante et sombre les moyens de son expansion, il faudrait encore se souvenir que l'Occident n'a pas reçu ces savoirs en cadeau. Il est allé les chercher, parce qu'ils complétaient les textes qu'il détenait déjà. Et lui seul en a fait l'usage scientifique et politique que l'on connaît.

Somme toute, contrairement à ce qu'on répète crescendo depuis les années 1960, la culture européenne, dans son histoire et son développement, ne devrait pas grand-chose à l'islam. En tout cas rien d'essentiel. Précis, argumenté, ce livre qui remet l'histoire à l'heure est aussi fort courageux
Article paru dans l'édition du 04.04.08

 

23.02.2008

Scientologie

Laug écrit

.../...

Citation ; « Encore et toujours Yves Calvi en train de "ramer" pour essayer d'arrondir les angles et de ne trouver finalement rien de bien méchant dans les déclarations pour le moins étonnantes, voire, déroutantes de la conseillère Sarkosienne Emmanuelle Mignon.  Et Sarkosy d'y aller de sa petite phrase : "ce n'est pas à moi de dire si la Scientologie est une secte " !!    

Ben voyons !  Tout va très bien en effet, et il ne faut pas s'étonner alors que Nicolas Sarkosy ait rencontré Tom Cruise en Août 2004 à Bercy, mais oui rappellez-vous en voyons !  Jacques Chirac avait refusé une rencontre avec cet adepte de la secte alors, celui-ci a tenté le coup avec le Ministre de l'Economie et des Finances d'alors : Nicolas Sarkosy !

Alors quand je vois notre Yves Calvi national essayer de dire qu'il ne faut pas s'acharner sur ces déclarations maladroites et que les méchants de gauche doivent laisser NS tranquille, celà me fait frémir !! Car l'eglise de scientologie est bel et bien une secte qui vous happe, sans même que vous vous en rendiez compte. Elle commence par vous appater avec des stages gentillets et, petit à petit elle vous enlève votre esprit critique, vous apprend à obéir sans réagir et au final vous dépouille de votre argent !!

.../... » Fin de l’extrait.


La Scientologie n'est pas une science; elle utilise des méthodes pseudo-scientifiques et un langage qui se veut scientifique
Ces méthodes passent au préalable par l’infantilisation, mais dans les « grandes » religion les méthodes ne passent-elles pas par la soumission? Ce qui dans un cas comme dans l’autre fait de la personne un être inférieur (Un mineur)

Les fondamentaux de la Scientologie sont dominés par l’idée que l’on se rend inconsciemment malade parce qu'on n'est pas intègre

Qu’elle est la différence avec les « grandes » religions?

Le principe et le préalable est le même - faire culpabiliser
Sauf que là le langage à l’apparence de la science - cette pseudo science est la divinité ''à adorer''

Les plus intégristes revendiquent haut et fort les valeurs de la famille classique, on sait ce que cela implique
Ils confondent morale et "moralité", fustigent le divorce, le PACS, combattent l'avortement...Et tentent de faire culpabiliser les personnes les plus influençables qui vivent ou serait tentées de vivre selon leurs natures profondes

S’ensuivrait au lieu et place de la confession kto ''les péchés'' faite en cachette, une rédaction l’individu doit raconter ses mensonges. Sous des mots nouveaux, c'est la bonne vieille confession chrétienne. La différence chacun doit raconter ses «péchés» à haute voix en présence des autres.
Une façon de mettre l'adepte encore plus à nu, pour le prédisposer à la soumission totale.
Plus subtil et plus efficace, que les méthodes d’endoctrinement traditionnel des « grandes » religions, d’où une concurrence qui tant à faire réduire ces dernières comme une peau de chagrin

Cette secte, à l’évidence opère un véritable "lavage de cerveau" de leur membre afin qu'ils deviennent croyant en la Scientologie comme en dieu, et considèrent pour vrai l'enseignement de la Scientologie et considèrent comme néfaste et dangereuse toute influence extérieure

N’en est-il pas de même dans les autres religions qui vont même jusqu'à l’apostat ; l’interdiction de quitter ''sa'' confession?
Dans tous les cas c’est d’assujettissement des consciences dont il s’agit...
Les tenants des « grandes » religions prétendent ne plus pratiquer l’assujettissement des consciences ; dans ce cas il faudra qu’ils nous expliquent, pourquoi des écoles confessionnelles?
.
Citation

«La scientologie est une science finie : si on l'applique elle donne forcément 100% de résultats. »aurait dit un cadre scientologue

Dans un cas une divinité anthropomorphe, dans l’autre une fausse science (une idéologie) divinisée ; l’objectif est similaire : Le clonage des esprits par la religion

On retrouve parmi les monothéistes des bon nombre d’adeptes pour vous raconter que le Coran tout comme la Bible est l’explication scientifique de l’Univers du monde des vivants
Admettre cela de la part d’adultes est bien évidemment ridicule mais extrêmement grave car ils transmettent ces pseudos savoirs en endoctrinant dès le pus jeunes âge leurs enfants


Les croyances pérennisent toutes les perversions qu’engendre le pouvoir même celui issu des urnes
L’exemple, dans l’actualité, nous en ait donné par sa sainteté Sarko

Le vrai sujet c’est l’endoctrinement des enfants quelque soit la taille de la secte (de l’église) - comment éviter cette maltraitance intellectuelle des enfants?

Freud en parle dans son livre où il fait la dénonciation de l'illusion religieuse qui constitue l'essentiel du texte et, au-delà, l'opposition entre religion et psychanalyse, plus précisément entre le prêtre et le psychanalyste
Dénonce en même temps l'éducation religieuse donnée aux enfants en bas âge

Sigmund FREUD,
L'avenir d'une illusion, trad. Anne Balseinte, Jean-Gilbert Delarbre, Daniel Hartmann (coll. Janine Altounian, André Bourguignon et Pierre Cotet)
Paris, P.U.F., « Quadrige Grands textes » - 2004, 6e éd
Crab

20.12.2007

Les bouffées de délire d'un pape

 

Ce que l’on lit sur les sites christicole est d’un culot sans limite

Extrait

«s'il n'existe aucune vérité dernière qui guide et oriente l'action politique, les idées et les convictions peuvent être facilement exploitées au profit du pouvoir. Une démocratie sans valeurs se transforme facilement en un totalitarisme déclaré ou sournois, comme le montre l'histoire" - Jean-Paul II

 

Comme révision ou déni de l’histoire ''on'' ne peut écrire mieux

Il avait fallut la Révolution pour mettre un terme aux buchers, mettre fin à la collusion despotisme et religion

 

Sans compter qu’il faut être singulièrement dérangé pour déclarer «une démocratie sans valeurs se transforme en un totalitarisme déclaré ou sournois»...

Crab

 

Citations

 

Démocratie - Définition

(dé-mo-kra-sie) s. f.

Gouvernement où le peuple exerce la souveraineté

État où les libertés fondamentales (circuler, s’exprimer, se réunir, s’associer, voter ..…) le droit à l’opposition, les droits de l’homme sont respectés et où l’ensemble des citoyens riches ou pauvres constituent la source du pouvoir...

Démocratique

Régime politique fondé sur le principe que la souveraineté appartient à l'ensemble des citoyens, soit directement (par des référendums) soit indirectement par l'intermédiaire de ses représentants élus. Les élections doivent se tenir au suffrage universel, de façon régulière et fréquente («Free, fair and frequent elections» Robert Dahl)

La démocratie suppose l'existence d'une pluralité d'options et de propositions, généralement incarnées dans des partis et des leaders ayant la liberté de s'opposer et de critiquer le gouvernement ou les autres acteurs du système politique. Une démocratie existe donc qu'en autant qu'on y trouve «une organisation constitutionnelle de la concurrence pacifique pour l'exercice du pouvoir» (Raymond Aron) . La démocratie exige aussi que les grandes libertés soient reconnues: liberté d'association, liberté d'expression et liberté de presse. Juridiquement, une démocratie s'inscrit dans un État de droit; culturellement, elle nécessite une acceptation de la diversité

Le terme vient du grec «demos» qui signifie peuple. On oppose la démocratie à la tyrannie, à la dictature et à toutes les formes de pouvoir où la majorité est exclue du processus décisionnel (régimes autoritaire et totalitaire)

Fin des citations

 

Les valeurs de notre Démocratie

La France est fière d’avoir permis l’indépendance d’esprit; la Laïcité

Soit la liberté d’expression, de conscience, individuelles complétées des Droits de la femme et de la non discrimination en fonction des orientations sexuelles des personnes.

Crab

 

 

BIO

 

L'esprit de sel

 

Certains me disent « vous passer votre temps à bouffer du curé, du rabbin et du mollah »

C'est faux! Je ne mange que des produits bio

Crab

-

L'eschatologique du VERT

Suite sur

LE G8

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-g8/

 

10:23 Publié dans BIO | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : écologie, religion |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer |

Canibalisme

 

Cannibalisme -dieu

 

Admettons (un court moment) le dieu inventé par ses idolâtres

Bien

Examinons, cette curiosité d'un peu plus près

L'Homme ''sa créature'' mange de tout, y compris du cochon car tout est bon dans le cochon

Et parfois l'Homme comme d'autres espèces animales mange ceux de son espèce

Force est de constater que le dieu inventé par nos monothéistes est d'une « personnalité » hautement spirituelle, bref un pur esprit.

"DYONISOS, sert nous un verre ''on'' est entre poètes"

Crab

-

Les dix commandements + 1 x 2

Sur...

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/texte-de-l-exode/

 

10/03/2009

Le mensonge monothéiste

 

Mensonge monotheiste.jpg

 

L'origine du calendrier

 

Comment l'église travesti les faits et nie ce qui était initialement une découverte que les les Romains, sous Jules CESAR(1), empruntèrent aux égyptiens (2)

 

L'actuel calendrier, une manipulation; la conséquence des tentatives de l'église d'effacer tout ce qui pourrait gêner ses tentatives d'endoctrinement de masse: Il porte le nom de son instigateur Grégoire XIII, pape de 1572 à 1585, mais il a été conçu par un collège de  « scientifiques » (3) sous la direction de Christophorus Clavius. Son point de départ, l'an 1, est une estimation de la naissance de Jésus

 

Tous les calendriers historiques et non pas religieux sont basés sur des unités naturelles de durée définies par des phénomènes astronomiques. A notre époque, une année vaut 365,24220 jours

Le calendrier historique est un système de repérage des dates en fonction du temps. Ce système existe depuis des millénaires, il a été initialement conçus pour être en accord avec les phénomènes astronomiques et le cycle des saisons

 

Le calendrier actuel n'est rien de plus qu'un arrangement contre la nature qu'il s'agisse de celui des saisons ou contre la nature de l'espèce humaine

 

 

L'actuel calendrier est un arrangement religieux contre la nature...tant des saisons...

voire même contre la nature de l'espèce humaine

 

Tenter de faire de faire oublier le temps, l'hiver - l'été, que l'homme n'est pas au-dessus de la nature au profit d'une fable mortifère fondée sur la négation de toutes les forces vitales

Crab

 

(1) Le terme calendrier vient du latin calendae Les ''calendes'' désignaient pour les Romains le premier jour du mois qui était aussi le début de la nouvelle lune. Les jours étaient comptés à l’envers à partir des « Calendes ».

(2) Pour les égyptiens le 18 Juillet ''jour du lever héliaque de l'étoile Sotuis'' (Sirius) était le premier jour du calendrier de 365 jours un quart; dans la voute céleste au-dessus de l'Égypte, Sothis disparaissait pour apparaître à nouveau soixante dix jours après

(3) J'ai placé scientifique entre guillemets car c'était avant tout des théologiens et non pas de véritables chercheurs; leur souci n'était pas scientifique mais consistait à fonder un calendrier à partir d'une fable

 

28.01.2009

Le vrai du faux

 

La résurrection a bien eu lieu sans tambour ni trompette

 

L’inventeur du siphon a fait bien plus pour l’Humanité que tous les affabulateurs réunis de chacun des monothéismes

L’inventeur - lui est le vrai sauveur

28 01 2009 Crab

27.01.2009

 

Les idéologies compationnelles ou dites de l’espérance

 

Pour les uns, échapper à la mort, revient à se jeter à genoux, crier au miracle, remercier leur dieu de les avoir épargné.

Pour d’autres, vraiment sont-ils content de partir plus tôt, à cause d’une bombe d’impact plus précis?

Mais bon, ces derniers qui sont les premiers à partir ne courront plus le risque de s’écorcher les genoux

Si les croyants dans une religion monothéistes n’existaient pas il faudrait les inventer

Au rêve américain, je choisis le rêve Olympien (1), car ce n’est pas l’ouate que je préfère, mais bien l’Art.

En dehors de l’Art, il n’y a que des spiritualités de convenances; les monothéismes et leurs lots de compationnel, autant dire le déni d’autant de vitalité qu’il y a de nature d’être humain pensant

Pourquoi cette volonté expression d’animalité peureuse de vouloir créer une identité nationale artificielle, contre la notion même de culture, en tentant de cloner les esprits d’une population?

Crab

 

(1) Sans les tragédiens grecques; nous serions tous devenus faibles et peureux; donc apte à disjoncter.

Louis quatorze, en créant les jardins de Versailles à lui-même sonné le glas du despotisme divinisé durant la parenthèse chrétienne

 

Place du déni

 

Les papes et les intégristes bien des années après.


Benoît XVI était la conscience de J P 2.

Je propose que l’on rebaptise la place J P 2 à Paris - Place du déni -

 

La tolérance du premier des théologiens est égale à la peste psychique que ne peut que générer dans les esprits toute religion (1) mortifère

Crab

(1) Une idéologie de soumission, comme toutes les idéologies fondées sur des contrevérités

 

 

11.07.2008

Le "déni de dieu" pour le plaisir...

Un lecteur m'écrit

« Vous pouvez le dansez sur tous les tons, votre conviction est le déni de Dieu. Celui qui ne se pose pas la question de la spiritualité n'est pas athée, puisqu'il ne s'interroge pas». Fin de ses affirmations plus erronées l’une comme l’autre



Ma conviction et je constate une fois de plus que le sens des mots vous échappe ; ma conviction n’est pas, comme vous le dites ''le déni de dieu'', car cela signifierait [selon votre invention] ''que dieu existe''
Puisqu’il s’avère nécessaire de vous faire un croquis, exemple : Ce que l’on appelle le déni de grossesse - c’est à dire nier la réalité d’une grossesse bien réelle
Ça y est vous pigez? [
RIRE] (J’en doute)
Donc je replace ici la réponse que je vous avais précédemment adressée ; «Un incroyant ne considère pas, comme vous le prétendez, ''comme une certitude l’absence de dieu'', car cela signifierait qu’il aurait ou voudrait entreprendre de démontrer l’inexistant [RIRE]

La spiritualité, je cite mon lecteur«Celui qui ne se pose pas la question de la spiritualité n'est pas athée, puisqu'il ne s'interroge pas » Fin d’une remarque incohérente et qui démontre encore une fois que ce concept ''spiritualité'' échappe à votre entendement
Là je remets un copié collé que j’ai eu l’opportunité de produire plusieurs fois sur les forums religion notamment de C dans l'air France 5

« La spiritualité, c’est la vie de l’esprit, la vie de la conscience humaine qui s’affranchit de l’immédiat .../..
La religion est une forme de spiritualité, mais il y en a d’autres
Un artiste qui crée des œuvres qui dépassent les limites du vécu immédiat, de l’utilité immédiate, fait œuvre spirituelle
Un savant qui élucide les lois du réel ou un philosophe qui réfléchit sur les principes de la lucidité et de la sagesse font aussi œuvre spirituelle »

Henri Pena-Ruiz
La spiritualité, la religion non seulement n’en à pas le monopole...mais sa moraline en efface tout principe Mon lecteur ajoute

«Vous semblez croire que la raison s'oppose à la subjectivité. C'est une grossière erreur. La subjectivité trouve également sa justification dans les processus cognitifs. Elle agit comme une loupe qui grossit les traits de l'objet étudié. Le passage à la subjectivité est indispensable avant de passer à la raison. La raison est pure logique. Elle ne peut traiter que de l'information acquise, mais c'est la subjectivité qui fournit l'information. Voilà pourquoi, il y a tant de croyants et cela depuis si longtemps, et pour bien longtemps encore. C'est pour la même raison, qu'il y a des artistes et des poètes. Vous n'écoutez pas de la musique ? Cela ne déclenche rien en vous ?»

Fin d’un propos, qui faute d’argument, (tout à fait dans la pratique de bon nombre de monothéistes), m’invente des propos que je ne tiens pas ou n’ai pas tenu

M.... enchaine ; «Voyez-vous,Crab, vous croyez que l'absurde est de penser Dieu"»Fin de sa remarque, ou faute d’argument, il m’invente une croyance [RIRE]

Un incroyant ne considère pas absurde de penser ce que meurep nomme dieu ; un incroyant constate que les croyants ne font pas la preuve de ce qu’ils ont proclamé, se contentant d’aligner affirmations sur affirmations sans jamais rien démontrer


D’autre part un incroyant et c’est son droit, (en tous cas il en prend le droit), pour son plus grand plaisir consacre un peu de son temps à déconstruire les religions qui ont bâtis un dieu sur l’anthropomorphisme, car il estime que ces religions là (
et leurs moraline) comptent parmi les pires tentatives de désinformations...
Crab

03.11.2007

 

Neutralité ?

 

M... m’écrit

« si on veut vraiment éviter l'endoctrinement dans un sens ou dans l'autre il faut rester neutre en lui disant qu'il y a deux théorie ,chacune a ses arguments .qd tu grandiras tu jugera toi meme les argument de chacune des theories et tu prendras ta decisions. je ne veux t'inflencer des maintenant »

Fin de sa remarque

 

La neutralité ne consiste pas à désinformer un enfant

Lire que le monde a été créé en sept jours c’est de l’ignorance

Lire qu’un dieu aurait créé l’homme est une spéculation effacées par toutes les connaissances acquises sur les origines de l’apparition de la vie sur notre planète

Lire qu’il y aurait une parole (dieu anthropomorphique) est une spéculation, une croyance, une fable et non pas une théorie, sinon une ''théorie'' dont le point de départ n’est pas critiqué, mais posé en principe

L’objet d’une théorie c’est de démontrer et non pas d’affirmer

La critique théorique de la ou de toute théorie est également nécessaire pour permettre à la pensée d’avancer.

 

Donc la neutralité ne consiste pas à désinformer un enfant

Crab

27.10.2007

Axiomanie

 

Faire vivre l’inexistant ; Éloge du désaxé

 

Que nous dit l’endoctriné; "dans le cas de l'existence de ''dieu'', l'axiome est nécessairement invérifiable...par conséquent, l'argumentation est inutile, ajoute t-il....

 

Notre monothéiste procède par l’axiome; ''dieu'' nous dit-il, "qui est considéré comme évident en soi"

Donc une utilisation dans le but de désigner le truc comme une vérité première

Seulement voilà, pour un incroyant, cette axiomatique doit bien entendu être non-contradictoire - sinon elle perd toute crédibilité -

 

Le recours à un axiome dans le but de représenter le point de départ (le truc nommé dieu) dans un système de logique est choisi arbitrairement, puisque l’endoctriné est le seul à proclamer que le truc "est considéré comme évident en soi"

Ce procédé basic, à propos du truc, veut ignorer la nécessaire démonstration - la déduction permet d’obtenir un résultat

Notre endoctriné veut occulter que le résultat de la démonstration n’est plus un axiome

Voilà pourquoi; notre endoctriné, quand il lui est demandé de démontrer se défile, ou placé au pied du mur se retranche derrière une béquille, la foi, ce qui revient au même

 

Remarque d’un incroyant; le choix d’un axiome non critiqué parce que le monothéiste le prétend non critiquable, lui permet de construire sa fable (la religion)

Religion, qui pour le monothéiste le plus attardé elle n’est pas critiquable, ainsi se referme la boucle.

Crab

 

LES MENSONGES PRINCIPAUX

 

Le mensonge des principales religions monothéistes judéo-chrétienne-musulmane

 

Cette courte étude à pour objet de démontrer le pillage, des mythes et légendes antiques, des textes des poètes philosophes Grecques, des philosophes grecques et romains pour construire un discours que les monothéistes tentent de faire passer pour une révélation

- mieux encore pour la parole ''de leur dieu''

 

Non seulement l’on pourra, au fil des textes mesurer l’étendue du pillage des textes antiques, textes dénaturés et appauvris par les rédacteurs monothéistes pour bâtir les idéologies ou morales (religions) dont ils essaient de faire accroire à tout un chacun qu’elles seraient la parole de leur dieu

 

 

Les principaux pillages ayant donné lieu à des textes arrangés essentiellement pour répandre dans les sociétés de l’époque une morale culpabilisant l’individu et de le faire vivre dans la crainte

 

 

Pandore

 

Zeus concevra une première femme pour punir les hommes ainsi que Prométhée. Héphaïstos façonnera Pandore (tous les dons) à partir de l'argile, Athéna lui donnera la vie et l'habillera, Aphrodite lui donnera la beauté pour attirer les hommes et Hermès lui apprendra le mensonge

 

Zeus offrira la main de cette créature à Épiméthée (celui qui réfléchit après coup), le frère déraisonnable de Prométhée. Il lui remettra une jarre, ou une boite scellée, contenant les maux qui affligeront l'humanité ainsi que l'Espérance, placée au fond

..../...

Pandore ne pourra résister à la curiosité d'ouvrir le récipient et libérera ainsi les fléaux, les maladies, les vices et tous les malheurs qui frapperont les êtres humains. Pandore refermera le couvercle trop tardivement. L'espérance restera enfermée dans la cassette. Elle se fera entendre pour être à son tour libérée, afin d'alléger les peines. Les hommes devront, dès lors, s'épuiser à la tâche afin d'assurer leur existence

 

 

Genèse ( III )

 

3 - Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.
4 - Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point;
5 - mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.
6 - La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à ''son mari'', qui était auprès d'elle, et il en mangea.

La suite chacun la connait ''le dieu des monothéistes'', à la hussard punit le serpent, menace Ève et Adam ''de tous les maux de la terre''

Dans les textes prétendus sacrés, Ève est issue d’Adam; Prédominance de l’homme sur la femme, une des conséquences du bricolage idéologique lié à la pratique courante et systématisée des monothéistes, non seulement de piller les textes des antiques mais en plus de les appauvrir pour valoriser l’homme au détriment de la femme.

 

ARISTOPHANE

Jadis, la nature humaine était bien différente de ce qu'elle est aujourd'hui. D'abord il y avait trois sortes d'hommes: les deux sexes qui subsistent encore, et un troisième composé de ces deux-là; il a été détruit, la seule chose qui en reste, c'est le nom. Cet animal formait une espèce particulière et s'appelait androgyne, parce qu'il réunissait le sexe masculin et le sexe féminin; mais il n'existe plus, et son nom est en opprobre. En second lieu, tous les hommes présentaient la forme ronde. Ils avaient le dos et les côtes rangés en cercle, quatre bras, quatre jambes, deux visages attachés à un cou orbiculaire et parfaitement semblables, une seule tête qui réunissait ces deux visages opposés l'un à l'autre, quatre oreilles, deux organes de la génération, et le reste dans la même proportion. [...] Leur corps était robuste et vigoureux, et leur courage élevé, ce qui leur inspira l'audace de monter jusqu'au ciel et de combattre contre les dieux, ainsi qu'Homère l'écrit d'Éphialte et d'Otos
Zeus examina avec les dieux le parti qu'il fallait prendre. L'affaire n'était pas sans difficulté: les dieux ne voulaient pas anéantir les hommes, comme autrefois les géants, en les foudroyant, car alors le culte et les sacrifices que les hommes leur offraient auraient disparu; mais, d'un autre côté, ils ne pouvaient souffrir une telle insolence. Enfin, après de longues réflexions, Zeus s'exprima en ces termes : "Je crois avoir trouvé, dit-il, un moyen de conserver les hommes et de les rendre plus retenus, c'est de diminuer leurs forces. Je les séparerai en deux; par là, ils deviendront faibles; et nous aurons encore un autre avantage, ce sera d'augmenter le nombre de ceux qui nous servent [...]."
Après cette déclaration, le dieu fit la séparation qu'il venait de résoudre; et il la fit de la manière que l'on coupe les œufs lorsqu'on veut les saler, et qu'avec un cheveu on les divise en deux parties égales. Il commanda ensuite à Apollon de guérir les plaies, et de placer le visage et la moitié du cou du côté où la séparation avait été faite, afin que la vue de ce châtiment les rendît plus modestes. [...]
Cette division étant faite, chaque moitié cherchait à rencontrer celle dont elle avait été séparée; et, lorsqu'elles se trouvaient toutes les deux, elles s'embrassaient et se joignaient avec une telle ardeur, dans le désir de rentrer dans leur ancienne unité, qu'elles périssaient dans cet embrassement de faim et d'inaction, ne voulant rien faire l'une sans l'autre [...]. Et ainsi la race allait s'éteignant. Zeus, ému de pitié, imagine un autre expédient : il met par-devant les organes de la génération, car auparavant ils étaient par derrière; on concevait et l'on répandait la semence, non l'un dans l'autre, mais à terre, comme les cigales. Zeus mit donc les organes par-devant et, de cette manière, la conception se fit par la conjonction du mâle et de la femelle. Alors, si l'union se trouvait avoir lieu entre l'homme et la femme, des enfants en étaient le fruit, et si le mâle venait à s'unir au mâle, la satiété les séparait bientôt, et les renvoyait à leurs travaux et aux autres soins de la vie. De là vient l'amour que nous avons naturellement les uns pour les autres : il nous ramène à notre nature primitive, il fait tout pour réunir les deux moitiés et pour nous rétablir dans notre ancienne perfection. Le Banquet, 189d-191d,
traduction Dacier et Grou révisée par É. Saisset (1873)

Voila la différence, bien que dans le texte Zeus, ''n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler un ange'', néanmoins il est soucieux de faire en sorte que la femme et l’homme soient égaux; «De là vient l'amour que nous avons naturellement les uns pour les autres: il nous ramène à notre nature primitive, il fait tout pour réunir les deux moitiés et pour nous rétablir dans notre ancienne perfection»

C’est un appel à l’amour

Et non pas à vivre dans la crainte ou la peur; L’idéologie des textes monothéistes.

PSYCHE  (P syché )

« La plus jeune fille d'un roi, Psyché, sera si belle que les habitants du pays délaisseront Vénus (Aphrodite) pour se tourner vers elle. La déesse décidera de punir la jeune fille. Elle ordonnera à son fils, Cupidon, de lui inspirer une passion pour l'être le plus monstrueux qu'il trouverait.
Le dieu, devenu amoureux, ne pourra obéir aux ordres de sa mère. Il demandera à Apollon d'envoyer un oracle au père de Psyché afin qu'il l'abandonne sur un rocher isolé, dans sa robe de mariée. Le roi obéira malgré lui. Psyché sera enlevée par la brise de Zéphyr et amenée dans une vallée inconnue qui renfermait un palais dont les portes étaient ornées de pierres précieuses et le sol pavé d'or. Elle sera rejointe dans son sommeil par Cupidon, qui avait pris une apparence humaine. Il lui déclarera qu'elle serait la plus heureuse des femmes si elle s'abstenait de savoir qui il était ou de voir son visage. L'enfant né de leur union ne serait pas immortel si elle transgressait cet engagement. Psyché demandera un jour, à son mari invisible, la permission de rendre visite à ses sœurs. Il acceptera de les faire venir et lui demandera de ne pas répondre aux questions le concernant. Les sœurs, transportées par Zéphyr, deviendront terriblement jalouses.

Elles apprendront que Psyché n'avait jamais vu son mari et lui feront croire qu'il pouvait se transformer en un serpent capable de dévorer l'enfant qu'elle portait ainsi qu'elle-même. Psyché succombera à la curiosité afin d'apaiser ses craintes. Elle se munira d'une lanterne et d'un poignard et attendra que Cupidon soit endormi pour éclairer son visage. Elle laissera tomber une goutte d'huile sur le corps parfait de son mari. Cupidon se lèvera et s'envolera. Ses sœurs, qui voulaient l'épouser, sauteront du haut du rocher en robe de mariée. Elles s'écraseront au pied de la montagne»

 

 

La Vierge

 

C’est en procédant à un arrangement des plus grossiers, en trafiquant ce poème, que les chrétiens ''inventent'' la fécondation de la ''vierge'', par le susnommé dans le texte, saint esprit.

L’histoire de Psyché témoigne de la richesse et de la force poétique de son auteur, et m’entraine dans des rêves délicieux, autant le texte bassement matérialisme du la prétendue grossesse de la vierge apparait comme vulgaire, et surtout, surtout, surtout méprisant à l’encontre de la femme - niant son pouvoir de donner la vie

Sans imagination, sans valeur poétique, les auteurs chrétiens, dans un infâme bricolage, n’auront jamais réussi qu’à appauvrir, au niveau de leurs écritures, la pensée des poètes

Du moins ont-ils tout tenté pour anéantir la pensée, la poétique d’humains libres et autonomes, fort heureusement sans y parvenir

Aujourd’hui, pour retrouver et comprendre les racines réelles de notre culture il est indispensable de décrypter la méthode de construction de ce gros bricolage idéologique qu’est une religion monothéiste, et de montrer ainsi qu’elle n’est en rien une parole révélée, mais bien l’expression de la misogynie de ces auteurs
.
Ces religions monothéistes perdent toujours plus d’adeptes année après année, leurs influencent se réduisent comme une peau de chagrin, submergée par l’enthousiasme et la force de l’imagination des poètes qui depuis l’antiquité contribuent à l’édifice humaniste, humanisme qui fonde notre culture d’hommes et de femmes modernes

 

La résurrection

 

L’affaire de la résurrection jugée au Tribunal de l’Histoire

Ou la légende de la résurrection - Phasme d’un mythe antique

La salamandre dans La nature fait chaque an peau neuve - C’était un mythe, symbole dans l’Antiquité de l’éternelle jeunesse

Quelques siècles plus tard ''les saints enquêteurs kto'' rédigent leurs passions et falsifient le fait en écrivant sur un mode morbide la résurrection (1) de leur messie

Le mythe antique est universel ; C’est un symbole fort, respectueux du corps, et nourrit nos plus beaux rêves d’hédonistes car il est éternel

 

 

Heureusement que le ridicule ne tue pas


Lire ci-dessous

Conçu du Saint-Esprit
Parvis 21 : D'un point de vue catholique, ce n'est pas orthodoxe de dire que Jésus a été conçu "normalement", puisqu'il "a été conçu du "Saint Esprit". Mais peut-être vos guillemets ajoutaient-ils cette nuance ? L'orthodoxie catholique dirait-elle que Jésus n'était pas un homme "normal" ? J'ai lu le livre de Jean-Marc MOSCHETTA : "Jésus, fils de Joseph", où l'auteur reprend le mémoire qu'il a soutenu à la Faculté de Théologie de Toulouse, et où il soutient, avec toutes les précautions oratoires nécessaires, que Jésus est né de l'union physique d'un homme et d'une femme, ce qui n'empêche pas qu'on puisse dire, en même temps, qu'il a été "conçu du Saint-Esprit". Ayant reçu le label de la Faculté de Théologie de Toulouse, je ne pense pas que Jean-Marc MOSCHETTA, enfreigne l'orthodoxie catholique, et je pense que plus d'un théologien catholique serait prêt à soutenir cette même opinion
.../...dire, en même temps, qu'il a été "conçu du Saint-Esprit"

Art d'être femme

MARIE

C’est l’Art d'être femme - la note de plaisir dans cette histoire incongrue

 

Le comble du sexisme - Ne pas comprendre qu’une femme déclare qu’elle s’est faite engrosser par le Saint esprit pour échapper à la lapidation

Moralité : Heureusement pour elle, la finaude, que son entourage était majoritairement croyant [crédule]

 

C’est bien, peut-on dire ''une idée de mec''

Pas de corps, donc pas d’empreintes génétiques de l’intervenant sexué qui avait bon gout et ne manquait pas d’esprit

Car Marie était jolie, jolie, jolie et encore bien plus

Marie, Marie l’histoire de Marie, celle d’une femme fière Marie, hédoniste elle est Marie


Une histoire plutôt bienvenue dans un monde phallocrate qui constituait son environnement - Un moment de vie un peu coquin mais combien libérateur

Marie était une femme intelligente - Pour échapper à la lapidation elle a inventé, en profitant de la crédulité ou de la niaiserie de son entourage, qu’elle devait sa grossesse au St esprit

 

Nous vivons une époque formidable



Aujourd’hui Marie donnerait une tout autre version de SON acte amoureux

Marie dirait

"Je fais ce que je veux et avec qui je veux, rien ne vous empêche d’aller prier pour mon salut, pendant que vous faites cela vous ne me cassez pas les.....".
Crab

 

Prologue

J’ai souvent eu l’occasion d’écrire que les monothéistes non seulement n’ont jamais rien inventé, mais pratiquaient couramment, tout au long de leur fastidieuse rédaction des textes de leurs religions, ce que de nos jours l'on appellerait un copié collé

Comprenant les arrangements nécessaires pour assoir la suprématie du fils sur la fille, la suprématie de l’homme sur la femme

 

 

Que peut bien nous rappeler le mythe suivant?

 

IPHIGENIE  ( de ) ; et d'un mythe humaniste...

 

 

 

Citation

«Fille d’Agamemnon et de Clytemnestre, suivant la tradition la plus commune, Iphigénie était destinée par son père, sur le conseil du devin Calchas, a être sacrifiée à la déesse Artémis, qui retenait la flotte grecque à Aulis et l’empêchait de gagner Troie. Appelée par son père sous le fallacieux prétexte qu’elle allait devenir l’épouse d’Achille, elle devait périr sous le couteau du sacrificateur, quand Artémis, prise de pitié, lui substitua une biche, l’enleva dans une nuée, et la transporta à Tauride» Fin de citation

 

 

 

ABRAHAM ( un ) ; et d'un copié collé déshumanisant...

 

Dans le monothéisme, le sacrifice est commandé à un homme et non plus une femme et c'est le garçon ( hors notion de pitié) considéré comme plus important que la fille qui doit-être sacrifier

 

C'est à ce moment, ici, que ce fait une différence fondamentale entre la pensée humaniste des Grecs et l’idéologie phallocrate des textes du monothéisme

La fonction du sacrifice d'Abraham, n'a pas d'autre fin que d'asseoir la suprématie du garçon sur la fille, de l'homme sur la femme

 

Là, c’est net et clair le père d’Iphigénie croyant et fasciné par un devin suit l’oracle dans le but d’asseoir sa suprématie dans la bataille

 

Mais là nous sommes bien loin, des textes des monothéistes; ici il ne s'agit pas seulement ''d’un commandement divin'' et son corollaire la soumission à un dieu, fut-il, plus tard, prétendu être ''le seul'', mais bien d'un moment ou la pensée critique l'emporte sur l'idéologie, la religion ou encore le dogme

Cette croyance en les oracles et non pas un savoir est parfaitement identifiées comme telle par Artémis qui elle ne sombre pas dans la confusion est révélateur de la pensée humaniste des poètes de l'antiquité grecque..

Crab

 

Voilà ici ce qui fait une différence fondamentale entre la pensée humaniste et l’idéologie phallocrate des textes de chaque religion monothéiste

Là, c’est net et clair le père d’Iphigénie complice d’un devin dans le but d’assoir sa suprématie, ce n’est pas un ‘’présumé ordre divin et son corollaire la soumission à un dieu, fut-il, plus tard, prétendu être le seul’’

Mais cette idéologie de pouvoir est défaite par Artémis comme un révélateur de la pensée humaniste des anciens grecs

Crab

 

 

Le Voile islamique

Le voile

Outil de discrimination sexuelle à l’encontre de la femme est l’exemple abouti de cette volonté affligeante de nier l’identité féminine

Pour l’intégriste, une femme libre et autonome, c’est inacceptable

De bâtir un projet de société visant à séparer les hommes et les femmes dans tous les compartiments publiques de notre société

Dès l’origine le port du voile fait l’objet d’une réglementation dont le but est de priver les femmes de toute liberté et autonomie, bien des siècles avant la rédaction du Coran

L’insigne dont la signification c’est de cantonner la femme dans le rôle d’épouse dépendante et soumise à un homme sans qu’elle ait choisi cette condition

Le port du voile chez les femmes du Moyen-Orient découle d’une très ancienne coutume

On en trouve la trace dans les lois instaurées par Teglath-Phalazar Ier (transcription du nom assyrien Toukoulti-apal-Esharra qui signifiait littéralement « l’enfant de la déesse Esharra est ma force »), rois d’Assyrie qui régna au XIIe siècle avant notre ère

Elles stipulaient déjà que

«Les femmes mariées qui sortent dans la rues n’auront pas la tête découverte. La concubine qui va dans la rue avec sa maîtresse (l’épouse) sera également voilée

La hiérodule (prostituée sacrée) qu’un mari a prise sera voilée dans les rues. Et celle qu’un mari n’a pas prise ira la tête découverte. La prostituée (non sacrée) ne sera pas voilée, sa tête sera découverte»

Il n’y a rien de ''révélé'' dans tout cela, mais il s’agit bien de l’idéologie misogyne et sexistes de quelques Bédouins vivant au septième siècle

Procès en hérésie d’une archéologue turque

Cela s'est passé en
2006 à Istanbul le procès de Muazzez Ilmiye Cig, quatre-vingt-douze ans, archéologue à la retraite. Dans son dernier livre, un essai politique intitulé Mes réactions de citoyenne, cette spécialiste de la civilisation sumérienne en Mésopotamie avait écrit que le port du voile remontait à plus de 5000 ans, soit bien avant la naissance de l’islam. Elle avait en outre précisé qu’il était alors porté par des prêtresses initiant de jeunes hommes à la sexualité

Un avocat, s’estimant "insulté", a porté plainte et l’auteure devait être jugée pour "incitation à la haine religieuse"

Elle risquait un an et demi de prison

Le procureur a estimé que "les éléments du délit n’étaient pas constitués", que les opinions défendues par l’archéologue ne mettaient pas en danger la sécurité publique, et les juges ont dès lors prononcé son acquittement, ainsi que celui de son éditeur, dès l’ouverture du procès

Le sexisme façon islamique

Sourate IV, verset 34 : "Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'elles font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !"

Cette sourate montre que le Coran n’est rien de plus que l’expression de l’idéologie phallocrate de quelques Bédouins au septième siècle

Pour parachever cette courte étude je propose quelques éléments de réflexion qui me paraissent symbolique du vivre ensemble dans notre société qui ne doit en aucun cas rompre avec sa culture - Celle d’une Démocratie laïque

 

(Toute croyance est privée; Une ''affaire'' de conscience, pour les personnes pratiquantes ou non

Le cléricalisme, c’est la confusion entre croyance religieuse et lutte politique

La confusion entre croyances et savoir

C’est à ce titre que la critique de l’idéologie religieuse est un droit fondamental de ce que l’on nomme: La liberté d’expression - Crab. 08 02 07)

 

(La spiritualité est le principe de la pensée humaniste ou des valeurs universelles

Le bricolage d’idéologies est le principe de la substance des religions monothéistes

Crab. 03 02 07)

 

(Sans l’incroyance et l’hédonisme, ce serait l’extinction de l’Humanité - Crab. 07 03 07)

(Une civilisation débute par le mythe et évolue par le doute, grâce au doute
Crab 17 04 2007)

(Dans toute l’histoire de l’humanité il n’y a jamais eu qu’un seul miracle - La Musique - Crab 2007)

19 06 2007-06-19

Crab

 

17.02.2009

L'Art et la Nature

 

L'Art et la Nature

 

En finir avec les Aristotélicien

Toutes les croyances seraient respectables? Non!!

Pourquoi?

Seules les personnes sont respectables et toutes les idéologies ou théories sont parfaitement critiquable (1) et (2)
Souvent, j'ai dû écrire que la religion plaçait l'Homme au-dessus de la nature et qu'il n'en était rien et d'ajouter; l'Homme est la nature et en même temps une petite partie de la nature

Toute personne de bon sens sait que les croyances monothéistes sont des mensonges
L'analyse par la pensée critique des textes monothéistes révèlent autant de produits perclus d'incohérences de toutes nature issue du délire de quelques poignées d'individus peu scrupuleux de respecter leurs lecteurs ou auditeurs(3)

Aristote soutenait que l'Art était une imitation de la nature tout en soulignant l'opposition avec la nature.
Ce qui revenait à encrer dans l'esprit de ses contemporains (4) que l'Homme est différent de la nature (Ce qui ferait sourire un artiste comme PICASSO ou MAGRITTE ou encore bien des surréalistes).

Hors prétendre que l'Homme est la nature et en même temps une petite partie de la nature c'est faire observer qu'il n'y a aucune opposition entre l'Art et la nature et c'est encore une des nombreuse façons de démontrer que l'édifice religion est une maison de paille, l'habitation des pourceaux d' EPICURE [Rire]

L' Homme artiste n'est donc pas un imitateur mais participe des forces d' Art de la nature
C'en est fait de la thèse Aristotélicienne; redisons le, l' Homme est la nature...

J'aime beaucoup ce vers de SHAKESPEARE: «Nous sommes de la même étoffe dont son fait les rêves»

Mardi 17 Février 2009 Crab

(1) Les religions sont des idéologies, d'entre toutes les idéologies.
(2) Quand les personnes ne sont pas respectables,dans notre société, c'est le Droit qui le dit.
(3) Prophètes, théologiens ou scribouillards de toutes obédiences.
(4) De nos jours Aristote demeure le chouchou de nos gentils monothéistes.

 

28.01.2009

Le vrai du faux

 

La résurrection a bien eu lieu sans tambour ni trompette

L’inventeur du siphon a fait bien plus pour l’Humanité que tous les affabulateurs réunis de chacun des monothéismes.

L’inventeur, lui le vrai sauveur

28 01 2009 Crab

 

27.10.2007

Axiomanie

Faire vivre l’inexistant - Éloge du désaxé

 

Que nous dit un monothéiste militant: "Dans le cas de l'existence du truc (dieu), l'axiome est nécessairement invérifiable"

Par conséquent, l'argumentation est inutile, ajoute t-il....

 

''Notre'' monothéiste procède par l’axiome...dieu nous dit-il, "qui est considéré comme évident en soi".

Donc une utilisation dans le but de désigner le truc comme une vérité première.

Seulement voilà, pour un incroyant, cette axiomatique doit bien entendu être non-contradictoire ; sinon elle perd toute crédibilité

 

Le recours à un axiome dans le but de représenter le point de départ [dieu] dans un système de logique est choisi arbitrairement, puisque l’endoctriné est le seul à proclamer que dieu "est considéré comme évident en soi"

Ce procédé basic, à propos du truc, veut ignorer la nécessaire démonstration -a déduction permet d’obtenir un résultat.

Notre endoctriné veut occulter que le résultat de la démonstration n’est plus un axiome.

Voilà pourquoi; notre monothéiste militant, quand il lui est demandé de démontrer se défausse, ou placé au pied du mur se retranche derrière une béquille, la foi, ce qui revient au même.

 

Remarque d’un incroyant - le choix d’un axiome non critiqué parce que le monothéiste le prétend non critiquable, lui permet de construire sa fable (la religion).

Religion, qui pour le monothéiste le plus attardé elle n’est pas critiquable, ainsi se referme la boucle.

Crab

 

24.10.2007

Inexistence de dieu – suite -

 

Réponses à un de mes lecteurs

Son pseudo: fagnard

 

fagnard vous me citer «Ce serait absurde de vouloir prouver l'inexistence de quelque chose qui n’existe pas» Fin de ma phrase

fagnard vous escamotez une fois de plus une partie de mes propos figurant dans mes textes précédents pour rabâcher, je vous cite: «Oui, c'est absurde. Mais poussons tout de même la logique jusqu'au bout puisque tu affirmes qu'il n'existe pas, c'est que tu peux en faire la preuve. Non? Pour ma part, je me contente de dire que je n'en sais rien s'il existe ou non» Fin de votre répétition

Encre une fois puisque vous ne faites aucun effort pour mémoriser mes propos; l’inexistence n’a pas besoin d’être démontrée, puisque le machin que le croyant nomme dieu est le fruit de son imagination

[Seul ce qui est existant peut-être démontré]

Vous poursuivez, je vous cite; «Je me méfie des positions péremptoires car elles supposent une connaissance exhaustive et donc l'existence d'éléments matériels permettant d'appuyer les affirmations. Or tu n'en possèdes aucun» Fin de votre remarque.

Je n’ai pas besoin de produire des éléments matériels; Je constate que le croyant ne peut rien prouver, donc ''dieu'' est le fruit de son imagination. Je ne vois pas de raison d’aller chercher midi à quatorze heures

Vous insistez, et dites; «Il y a une différence entre celui qui affirme que les fantômes existent et celui qui dit croire que les fantômes existent. Pour ma part je ne crois pas à l'existence des fantômes, mais je ne peux pas le prouver non plus (sinon je dirais "les fantômes n'existent pas" ). Au premier je demanderai des preuves scientifiques de ce qu'il avance, et au second je confronterai mes arguments avec les siens tout en sachant l'un et l'autre que nous formons nos avis sur la base de perceptions intuitives et qui n'ont rien de scientifiques. Je suis conscient également qu'il n'est pas impossible qu'un jour on puisse prouver l'existence des fantômes» Fin de votre système de ''comparaison''

Comparaison placée entre guillemets car là, des exemples que vous avez choisi, je ne lis rien de plus qu’un étalages de croyances qui toutes se valent.

Vous me citez à nouveau; «C’est le sommet du ridicule ; prétendre que le croyant ne proclame pas, dans ce cas que sont, à la vue de tous, les édifices religieux ?» Fin de ma phrase

Et vous ajoutez, je vous cite; «Rien à voir. Mais vraiment là... c'est n'importe nawak!» Fin de votre affirmation non suivie du développement qui s’impose et que produit toute personne éprise de correction...

A nouveau, vous me citer; «La foi, je vous ai dors et déjà fait savoir que c’est la béquille de ceux qui ne savent pas dire « je ne sais pas » Fin de ma phrase

 

Et toujours en fanfaron vos prétendez me donner une leçon, une fois de plus, je vous cite; «Crois-tu que c'est très sérieux d'utiliser des aphorismes comme argument? Tu ne peux pas évacuer le concept de la foi d'un tour de passe-passe à l'aide d'une phrase comique que tu as dû lire dans un livre et qui t'as suffisamment amusé pour le répéter régulièrement ici». Fin de votre propos de mauvaise foi

La foi est présentée comme un «argument» qui dispense de prouver ou de faire la preuve.

Donc, une fois encore, je place argument entre guillemet, car la foi brandie n’a pas d’autres fonctions que de masquer, j’y reviens l’incapacité à prouver l’existence de ce que vous désignez par dieu...

Et vous ajoutez; «Par ailleurs ta phrase de café-théâtre est partiellement fausse puisque la foi autorise le doute» Fin

 

Donc raison de plus pour le croyant de ne plus utiliser cette terminologie; et cela confirme, d’autant mieux que souvent j’ai eu l’opportunité d’écrire que la foi ne vaut pas argument

 

Enfin vous me citez à nouveau; «Un chercheur lui ''obéit'' à des exigences morales, et se fait un devoir d’informer» Fin de ma remarque
Et vous avez le culot d’escamoter que mon propos était ma réponse en rapport avec un de vos ''arguments'' de l’un de vos précédents messages

Donc vous me dites; «Cette manie de l'analogie erronée entre croyant et chercheur! Comme si un scientifique était forcément athée. Et un chercheur musulman ou catholique, il obéit à quoi? Quand prendras-tu en considération que la science et la croyance sont deux choses différentes qui peuvent néanmoins habiter chez une même personne». Fin

 

Nulle part et dans aucun de mes messages, quand je parle d’un chercheur, je n’ai jamais fait et en aucun cas allusion à ses croyances ou à son athéisme

Je dis ou je répète, qu’un chercheur fait la différence entre ce qui relève d’une hypothèse, ce qui est démontré ou prouvable ou encore ce qu’il peut prouver

Cela ce nomme, l’honnêteté intellectuelle; soit le contraire d’affirmations non suivies d’une démonstration pour faire la preuve

Crab

 

26.08.2007

La pensée suite

 

Un de mes lecteurs

Son pseudo: Sulim

Sulim vous m’écrivez «Que des auteurs partagent vos jugements de valeur, cela je n’en doute pas. Mais cela reste des jugements de valeur. Et je pense qu'ils les assument comme tel ce qui n'est pas votre cas»
Me dites-vous

 

Non seulement c’est l’habitude des défendeurs de la moraline chrétienne de nier ce qu’enseigne la vie, mais c’est aussi dans leur habitude de nier les faits de l’histoire

Car il y a une histoire de la pensée puisqu’elle évolue, et au sens contemporain la pensée peut être remplacée par la culture

 

Les valeurs universelles [les droits de l’homme] sont les composantes de la pensée, donc la pensée et l’humanisme se confondent et ne font plus qu'un

 

Il n’y a que des Christicole-Mahométan (1) pour refuser la pensée d’autant plus qu’elle est celle du message démocratique; Droits de la femme, libertés d’expression, de conscience et individuelles

 

Cette définition est parfaitement représentative des valeurs de liberté qui forme les  contenus de la pensée ; « La pensée humaine, la succession et l'enchaînement des idées qui ont formé la civilisation. Le développement, l'histoire de la pensée humaine Littré»

Crab

 

25.08.2007

Discussion à bâton non rompu

 

Lu sur un site

L'athéisme est une doctrine qui consiste à nier l'existence de Dieu. Elle ne saurait cependant se contenter de rejeter purement et simplement l'idée de Dieu, car elle lui pose un grave problème; d'où vient l'universalité du phénomène religieux ?

 

Énoncé simpliste

 

Pourquoi simpliste? Depuis l’aube des temps connus bon nombre d’être humain, plutôt que de se dire chaque fois qu’il ne comprenait pas quelque chose «je vais réfléchir, observer, analyser pour comprendre»; Non au lieu de cela faute de savoir pour combler le vide dû à l’incompréhension de bon nombre de phénomènes naturels remplace par défaut de savoir ou de comprendre par la (des) croyance.

Progressivement l’accumulation des croyances produira les idéologies (religions) de la construction des dieux puis d’un dieu qui seront les outils de dominations pour assujettir plus par  la force que de gré les populations à une classe cléricale associée le plus souvent à des rois.

 

Un curé ou un mollah

 

" L'athéisme est une attitude naturelle pour celui qui réfléchit s'il ne voit rien de divin " (1)

 

Un incroyant ou un Athée

 

"Non pas du tout, l'athéisme est une attitude naturelle pour celui qui réfléchit, et réfléchit d’autant plus s’il ne lui est pas fait la démonstration pour faire la preuve de l’existence d’une quelconque origine divine" (2)

 

Un curé ou un mollah

 

"La foi, me dispense de Faire la preuve"

 

Un incroyant ou un Athée

 

«La foi? N’est-ce pas là une béquille, par défaut d’argument l’incapacité, pour vous, à dire; «Je ne sais pas»? "

 

Un curé ou un mollah

 

"Fait ch... celui-là!!!

 

  1. Lu sur un site; Cette phrase est exemplaire des tentatives de manipulations à laquelle se livrent les monothéistes pour endoctriner leurs ouailles. Vous la retrouverez rabâchée d’un site Christicole-Mahométan à l’autre

  2. Là le sens de la phrase ne relève plus d’un point de vue partisan "Vous n’êtes pas capable de prouver ce que vous affirmer, cela me donne à réfléchir; Et de tenter de comprendre pourquoi vous éprouver le besoin d’inventer''

Crab

 

 

17.02.2009

L'Art et la Nature

 

L'Art et la Nature

 

En finir avec les Aristotélicien

Toutes les croyances seraient respectables? Non!!

Pourquoi?

Seules les personnes sont respectables et toutes les idéologies ou théories sont parfaitement critiquable
(1) et (2)
Souvent, j'ai dû écrire que la religion plaçait l'Homme au-dessus de la nature et qu'il n'en était rien et d'ajouter; l'Homme est la nature et en même temps une petite partie de la nature

Toute personne de bon sens sait que les croyances monothéistes sont des mensonges
L'analyse par la pensée critique des textes monothéistes révèlent autant de produits perclus d'incohérences de toutes nature issue du délire de quelques poignées d'individus peu scrupuleux de respecter leurs lecteurs ou auditeurs
(3)

Aristote soutenait que l'Art était une imitation de la nature tout en soulignant l'opposition avec la nature.
Ce qui revenait à encrer dans l'esprit de ses contemporains
(4) que l'Homme est différent de la nature (Ce qui ferait sourire un artiste comme PICASSO ou MAGRITTE ou encore bien des surréalistes)

Hors prétendre que l'Homme est la nature et en même temps une petite partie de la nature c'est faire observer qu'il n'y a aucune opposition entre l'Art et la nature et c'est encore une des nombreuse façons de démontrer que l'édifice religion est une maison de paille, l'habitation des pourceaux d' EPICURE [Rire]

L' Homme artiste n'est donc pas un imitateur mais participe des forces d' Art de la nature
C'en est fait de la thèse Aristotélicienne; redisons le, l' Homme est la nature...

J'aime beaucoup ce vers de SHAKESPEARE: «
Nous sommes de la même étoffe dont son fait les rêves»

Mardi 17 Février 2009
Crab

(1) Les religions sont des idéologies, d'entre toutes les idéologies
(2) Quand les personnes ne sont pas respectables,dans notre société, c'est le Droit qui le dit
(3) Prophètes, théologiens ou scribouillards de toutes obédiences
(4) De nos jours Aristote demeure le chouchou de nos gentils monothéistes

 

 

28.01.2009

Le vrai du faux

 

La résurrection a bien eu lieu sans tambour ni trompette

L’inventeur du siphon a fait bien plus pour l’Humanité que tous les affabulateurs réunis de chacun des monothéismes

L’inventeur, lui le vrai sauveur

28 01 2009 Crab

 

27.10.2007

Axiomanie

Faire vivre l’inexistant - Éloge du désaxé

 

Que nous dit un monothéiste militant: "Dans le cas de l'existence du truc (dieu), l'axiome est nécessairement invérifiable"

Par conséquent, l'argumentation est inutile, ajoute t-il....

 

''Notre'' monothéiste procède par l’axiome...dieu nous dit-il, "qui est considéré comme évident en soi"

Donc une utilisation dans le but de désigner le truc comme une vérité première

Seulement voilà, pour un incroyant, cette axiomatique doit bien entendu être non-contradictoire - sinon elle perd toute crédibilité

 

Le recours à un axiome dans le but de représenter le point de départ [dieu] dans un système de logique est choisi arbitrairement, puisque l’endoctriné est le seul à proclamer que dieu "est considéré comme évident en soi"

Ce procédé basic, à propos du truc, veut ignorer la nécessaire démonstration -a déduction permet d’obtenir un résultat

Notre endoctriné veut occulter que le résultat de la démonstration n’est plus un axiome

Voilà pourquoi; notre monothéiste militant, quand il lui est demandé de démontrer se défausse, ou placé au pied du mur se retranche derrière une béquille, la foi, ce qui revient au même

 

Remarque d’un incroyant - le choix d’un axiome non critiqué parce que le monothéiste le prétend non critiquable, lui permet de construire sa fable (la religion)

Religion, qui pour le monothéiste le plus attardé elle n’est pas critiquable, ainsi se referme la boucle

Crab

 

24.10.2007

Inexistence de dieu – suite -

 

Réponses à un de mes lecteurs

Son pseudo: F.........

 

F......... vous me citer «Ce serait absurde de vouloir prouver l'inexistence de quelque chose qui n’existe pa Fin de ma phrase citée par F..........

F......... vous escamotez une fois de plus une partie de mes propos figurant dans mes textes précédents pour rabâcher, je vous cite: «Oui, c'est absurde. Mais poussons tout de même la logique jusqu'au bout puisque tu affirmes qu'il n'existe pas, c'est que tu peux en faire la preuve. Non? Pour ma part, je me contente de dire que je n'en sais rien s'il existe ou non» Fin de votre répétition

Encre une fois puisque vous ne faites aucun effort pour mémoriser mes propos; l’inexistence n’a pas besoin d’être démontrée, puisque le machin que le croyant nomme dieu est le fruit de son imagination

[Seul ce qui est existant peut-être démontré]

Vous poursuivez, je vous cite; «Je me méfie des positions péremptoires car elles supposent une connaissance exhaustive et donc l'existence d'éléments matériels permettant d'appuyer les affirmations. Or tu n'en possèdes aucun» Fin de votre remarque

Je n’ai pas besoin de produire des éléments matériels; Je constate que le croyant ne peut rien prouver, donc ''dieu'' est le fruit de son imagination. Je ne vois pas de raison d’aller chercher midi à quatorze heures

Vous insistez, et dites: «Il y a une différence entre celui qui affirme que les fantômes existent et celui qui dit croire que les fantômes existent. Pour ma part je ne crois pas à l'existence des fantômes, mais je ne peux pas le prouver non plus (sinon je dirais "les fantômes n'existent pas" ). Au premier je demanderai des preuves scientifiques de ce qu'il avance, et au second je confronterai mes arguments avec les siens tout en sachant l'un et l'autre que nous formons nos avis sur la base de perceptions intuitives et qui n'ont rien de scientifiques. Je suis conscient également qu'il n'est pas impossible qu'un jour on puisse prouver l'existence des fantômes» Fin de votre système de ''comparaison''

Comparaison placée entre guillemets car là, des exemples que vous avez choisi, je ne lis rien de plus qu’un étalages de croyances qui toutes se valent

Vous me citez à nouveau; «C’est le sommet du ridicule ; prétendre que le croyant ne proclame pas, dans ce cas que sont, à la vue de tous, les édifices religieux ?» Fin de ma phrase

Et vous ajoutez, je vous cite; «Rien à voir. Mais vraiment là... c'est n'importe nawak!» Fin de votre affirmation non suivie du développement qui s’impose et que produit toute personne éprise de correction...

A nouveau, vous me citer; «La foi, je vous ai dors et déjà fait savoir que c’est la béquille de ceux qui ne savent pas dire « je ne sais pas » Fin de ma phrase

 

Et toujours en fanfaron vos prétendez me donner une leçon, une fois de plus, je vous cite; «Crois-tu que c'est très sérieux d'utiliser des aphorismes comme argument? Tu ne peux pas évacuer le concept de la foi d'un tour de passe-passe à l'aide d'une phrase comique que tu as dû lire dans un livre et qui t'as suffisamment amusé pour le répéter régulièrement ici» Fin de votre propos de mauvaise foi

La foi est présentée comme un «argument» qui dispense de prouver ou de faire la preuve.

Donc, une fois encore, je place argument entre guillemet, car la foi brandie n’a pas d’autres fonctions que de masquer, j’y reviens l’incapacité à prouver l’existence de ce que vous désignez par dieu...

Et vous ajoutez; «Par ailleurs ta phrase de café-théâtre est partiellement fausse puisque la foi autorise le doute» Fin

 

Donc raison de plus pour le croyant de ne plus utiliser cette terminologie - cela confirme, d’autant mieux que souvent j’ai eu l’opportunité d’écrire que la foi ne vaut pas argument

 

Enfin vous me citez à nouveau; «Un chercheur lui ''obéit'' à des exigences morales, et se fait un devoir d’informer» Fin de ma remarque
Et vous avez le culot d’escamoter que mon propos était ma réponse en rapport avec un de vos ''arguments'' de l’un de vos précédents messages

Donc vous me dites; «Cette manie de l'analogie erronée entre croyant et chercheur! Comme si un scientifique était forcément athée. Et un chercheur musulman ou catholique, il obéit à quoi ? Quand prendras-tu en considération que la science et la croyance sont deux choses différentes qui peuvent néanmoins habiter chez une même personne» Fin

 

Nulle part et dans aucun de mes messages, quand je parle d’un chercheur, je n’ai jamais fait et en aucun cas allusion à ses croyances ou à son athéisme

Je dis ou je répète, qu’un chercheur fait la différence entre ce qui relève d’une hypothèse, ce qui est démontré ou prouvable ou encore ce qu’il peut prouver

Cela ce nomme, l’honnêteté intellectuelle - soit le contraire d’affirmations non suivies d’une démonstration pour faire la preuve

Crab

 

02/03/2009

Fatwa du jour

 

Fatwa du jour.jpg

 

Fatwa du jour

'' Le péché n'est qu'une opinion ''

est condamné à une vaine existence icelui ou icelle qui ne s'en rend pas compte

Tiré du Dictionnaire des Arts et des Sciences, Paris, Veuve Coignard, 1694


Fatwa du jour; tu ne diras plus comme Blaise PASCAL « Les athées doivent dire des choses parfaitement claires; or il n'est point parfaitement clair que l'âme soit matérielle »: Mais tu diras, non pas l'âme mais que l'entendement (1) d'un être humain est le reflet de son corps tout en étant une modalité de son corps; que l'esprit et le corps sont UN   - Crab

Fatwa du jour


Celui qui ne  cesse pas d'identifier la laïcité à l'incroyance...sera un jour puni pour n’avoir pas sut élever le pouvoir d’achat des français   - Crab

01/01/2009

Ne pas se voiler la face

 

 

Voiles islamiques.jpg

Peinture numérique - Crab -

Résurgences islamistes

 

La loi

Quelques personnes, encore de nos jours, considèrent que c’était un échec de la République de recourir à une loi pour interdire le port du voile dans les écoles

Eh bien non!

Cette loi était nécessaire, exactement comme il fallait des lois pour interdire le mariage forcé, interdire de battre les femmes, interdire la polygamie institutionnalisée, interdire l’excision des fillettes…/…

Et des lois dans de nombreux domaines des Droits de l’Homme-complétés de ceux des Droits de la femme

Il faut des lois, car l’Humanisme et son corollaire la Démocratie doivent être défendu contre la barbarie - la loi fait fonction de première ligne

Quand des individus commettent des meurtres, dit-on dans ces cas là que c’est un échec de la République - que la loi n’autorise pas de tuer ''est inefficace''? (sauf en période de guerre)

Qu’est-ce que la religion du voile? L’idéologie devrais-je dire...

Ce qui caractérise, non pas le croyant plus ou moins déiste ou plus ou moins théiste si je puis dire, mais le ''croyant religieux'' vivant totalement assujetti dans une religion duelle (1), dans l’incapacité d’indépendance d’esprit, mais pire plus particulièrement l’extrémiste qui n’a pas d’autre empressement que de faire la confusion entre religion et lutte politique

L’islamiste (mais cela vaut pour les fondamentalistes des autres religions monothéistes) fonde son idéologie ou la bâtis à partir de pratiques de désinformations qu’il met lui-même en œuvre voire en scène

Son objectif majeur

Maintenir la femme dans un rôle mineur

Dans cette condition, parler de civilisation islamique [RIRE], c’est dévoyer la notion même de civilisation ; sans l’égalité hommes femmes il ne peut y avoir de civilisation

C’est faire injure à toutes ces femmes qui sont venues demander l’asile politique et se réfugier dans des pays non musulmans

C’est faire injure, à toutes celles, les mariées de force, les cloitrées, les assassinées au nom de l’honneur placé au dessous de la ceinture des femmes, de toutes celles qui ne peuvent s’enfuir

C’est faire injure aux laïcs (hommes et femmes) qui dans ces pays d’intolérances, (ou toute forme d’indépendance d’esprit est menacée quotidiennement), sont obligés de garder le silence sous peine d’être emprisonnés ou assassinés.

Le voile (2), dans la religion ou l’idéologie islamique, est non seulement une forme de discrimination sexuelle, mais surtout symbolique, l’exemple le plus visible d’une volonté affligeante de nier la femme en tentant de la priver de toute possibilité d’autonomie et de liberté.

Sans le port du voile est-on bien sûr qu’elle suivrait la loi, cette prétention masculine maladive de régir leur comportement.., sexuel cela s’entend...

(1) Monothéistes par exemple

(2) Que dit le verset 59, citation: «O prophète! Prescrits à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants d’abaisser un voile sur leur visage. Il sera la marque de leur vertu et un frein contre les propos des hommes… » [Nous n'ignorons pas que cette interprétation est erronée le mot voile n'a pas d'équivalent dans la langue arabe du septième siècle] mais utilisée par les islamistes

Fin de citation

 

Cela signifie tout simplement, dissimuler ses épouses et ses filles, aux regards des autres hommes

En fait, ''cette prédiction'' n’est rien de plus que le propos d’hommes empreints d’une maladive jalousie

Les islamistes en font une prescription à l'ensemble des femmes car ils ont peur de la femme.

L’idée ou la peur d’être fait cocu leur est aussi insupportable qu’elle l’était pour leur prophète Mahomet

Comme ''on'' peut le voir cela n’est en rien une ''prescription divine''

(D’ailleurs soit dit en passant, si s’agissait d’une prescription divine, cela ferait de la construction qu’ils nomment dieu, rien de plus qu’un petit minable)

En réalité qu’elle est l’origine du port du voile imposé aux femmes du Moyen-Orient?

Il vient d’une très ancienne et déplorable coutume institué dans un ''monde'' dominé par une idéologie phallocrate.., en Assyrie

Une trace figure dans les lois instaurées par Teglath-Phalazar Ier (transcription du nom assyrien Toukoulti-apal-Esharra qui signifiait littéralement ''l’enfant de la déesse Esharra est ma force''), rois d’Assyrie qui régna au XIIe siècle avant notre ère

Soit dix neuf siècles avant les premières rédactions du coran [RIRE]

Que décrétaient ces lois

«Les femmes mariées qui sortent dans la rues n’auront pas la tête découverte. La concubine qui va dans la rue avec sa maîtresse (l’épouse) sera également voilée. La hiérodule (prostituée sacrée) qu’un mari a prise sera voilée dans les rues. Et celle qu’un mari n’a pas prise ira la tête découverte. La prostituée (non sacrée) ne sera pas voilée, sa tête sera découverte»

Ou est le divin dans cette réglementation de maquignon?

(Trop pénible pour en rire)

En conclusion, pour protéger nos libertés, il faut des lois mais allons jusqu’au bout; demandons l’interdiction sur l’ensemble de notre territoire de tous les attributs vestimentaires islamique: voile, tchador ou tchadri ou burka

01 01 2009 Crab

Notes
Le mot "voile" est utilisé comme traduction non pas pour deux termes différents -ce qui est déjà beaucoup- mais bien pour trois :

Dans le Coran, ''Nous plaçons, entre toi et ceux qui ne croient pas en l'au-delà, un voile [Hijabaan] invisible (Coran XVII, 45)''

Donc ici il est question d'un "voile" de séparation, c'est à dire "hijab", terme couramment employé pour désignerle "voile islamique" – inention des islamistes pour ''tatouer'' les femmes du clan

Le voile que les islamiste tentent de nous mettre devant les yeux
Que la malédiction d'Allah soit sur les injustes, qui obstruaient le sentier d'Allah, qui voulaient le rendre tortueux, et qui ne croyaient pas à l'au-delà. Et entre les deux, il y aura un mur [Hijabun] invisible... (Coran XVII, 45) ; ...Et si vous leur demandez quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau [Hijabin] : c'est plus pur pour vos coeurs et leurs coeurs ; vous ne devez pas faire de la peine au Messager d'Allah, ni jamais vous marier avec ses épouses après lui... (Coran XXXIII, 53)

Deux traductions différentes du mot "hijab"! Curieusement le voilà tantôt présenté comme "mur" entre les gens du Paradis et ceux de l'Enfer, tantôt comme un "rideau" préservant l'intimité des épouses du prophète de l'islam... en se basant sur ce dernier passage les juristes musulmans misogyne ont fait évoluer le sens de "hijab", glissant de l'empêchement de voir à une prétendue préservation de la pudeur

Piqûre de rappel

La pudeur c'est faire preuve de retenue – le contraire de s'exhiber avec un des voiles -


Dévoyement du mot « voile »
''Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qu'en paraît et qu'elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines ; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris ou à leurs pères ou à leurs frères ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs maris, ou aux femmes musulmanes ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants ! afin que vous récoltiez le succès [Sourate 24, verset 31 ]''

C'est bien de la poitrine et non pas de la tête – ni du nez dont-il s'agit – mais de demander aux femmes de renier leur féminité – en fait des jaloux maladifs qui se considèrent propriétaires du corps de la femme et ont une peur panique du regard des autres hommes -

21/10/2008

Les fables du choucas


FABLES

Prologue

EUNECTES MURINUS (de);

et de la "dry method"


C'est la différence qui peut y avoir avec les poètes abreuvé dans les grands bassins de la connaissance, des savoirs et de toutes les sources d'inspirations et d'issues pur produit de méthodes ''dites sèches'' qui n'ont d'autres accès qu'aux quelques gouttes d'eau contenues dans de petits bols   - Crab

Avertissement

J'ai réuni sur cette page les fables de notre temps échelonnées selon l'actualité couvrant une période qui va de 2007 à 2009

Comme d'autres bien plus illustres et plus talentueux que moi, je me suis efforcé de transposer, d'adapter à quelques moments de l'actualité politique de notre temps quelques unes des fables qui nous sont venus tout droit de l'antiquité

Le parallèle m'a parut dans bien des cas saisissant comme si ''le monde'' s'était figé...

A vous lecteurs d'en juger...


LE RENARD,

LE SINGE ET LES ANIMAUX

Les animaux, au décès d'un lion,
En son vivant prince de la contrée,
Pour faire un roi s'assemblèrent, dit-on.
De son étui la couronne est tirée :
Dans une chartre un dragon la gardait.
Il se trouva que, sur tous essayée,
A pas un d'eux elle ne convenait :
Plusieurs avaient la tête trop menue,
Aucuns trop grosse, aucuns même cornue.
Le singe aussi fit l'épreuve en riant ;
Et par plaisir la tiare essayant,
Il fit autour force grimaceries,
Tours de souplesse, et mille singeries,
Passa dedans ainsi qu'en un cerceau.
Aux animaux cela sembla si beau,
Qu'il fut élu : chacun lui fit hommage.
Le renard seul regretta son suffrage,
Sans toutefois montrer son sentiment.
Quand il eut fait son petit compliment,
Il dit au roi : " Je sais, Sire, une cache,
Et ne crois pas qu'autre que moi la sache.
Or tout trésor, par droit de royauté,
Appartient, Sire, à Votre Majesté."
Le nouveau roi bâille après la finance;
Lui-même y court pour n'être pas trompé
.
C'était un piège: il y fut attrapé.
Le renard dit, au nom de l'assistance:
"Prétendrais-tu nous gouverner encor,
Ne sachant pas te conduire toi-même?"
Il fut démis; et l'on tomba d'accord
Qu'à peu de gens convient le diadème

Caractères colorisées en vert sans changer un seul mot de la fable

17.08.2007

Plaisir

Fable

Un Fermier tenait un Cygne, et croyait tenir une Oie. Comme il allait lui couper la gorge, le Cygne chanta ; et l'Homme qui le reconnut à la voix, retira aussitôt le couteau. " Cygne, lui dit-il en le caressant, aux dieux ne plaise que j'ôte la vie à qui chante si bien"  - Esope

 

J’avais écris

- dans toute l’histoire spirituelle de l’humanité il n’y avait jamais eu qu’un seul miracle - La musique -

Ce n’est pas sans une certaine volupté que j’ajoute – conjuguée avec le chant -

Choisissez la fable que vous aimerez - le sacrifice d’Abraham ou le chant du cygne -  Crab


21.11.2007

L'intemporel

- L’actualité est une vieille fiction -


FABLE

Deux Voyageurs passant dans des lieux déserts, trouvèrent par hasard un Ane dans leur chemin. Ils commencèrent à disputer entre eux à qui l'aurait, s'imaginant que la fortune leur avait fait ce présent. La querelle s'échauffa de telle sorte qu'ils en vinrent aux mains, aucun des deux ne voulant céder à son compagnon ; mais tandis qu'ils disputaient et qu'ils se débattaient de la sorte, l'Ane se sauva, et ils furent tous deux frustrés de leurs espérances - Esope


Aujourd’hui, durant cette émission (1), j’ai entendu parler pour la première fois de la croissance par la création d’emplois, mais à condition de modifier la structure, de faire des réformes structurelles, et non plus s’occuper de ''réformettes''

Un gouvernement et des syndicats, engagés dans un combat de coqs, peu conscients de l’urgence, l’un et les autres n’ont-ils pas dors et déjà perdus de vue l’âne?   -  Crab

  1. C dans l'air


22 11 2007

Le bruit cours

Parabole du temps présent


Jean VALJEAN ''avait volé'' un peu de la culture de Jean MESLIER, Voltaire lui avait pillé l’Abbé pour priver le peuple du droit de penser


Fatwa

Tu n’enseigneras plus que la France est le pays de VOLTAIRE sans avoir vérifié que ce n’est pas plutôt celui de Jean MESLIER    -  Crab

22.11.2007

Jacquot le croquant

Crocodile et du Renard (Du)

Le Crocodile méprisait le Renard, et ne lui parlait que de sa noble extraction. " Faquin, lui disait-il d'un ton arrogant, je te trouve bien hardi d'oser te faufiler avec moi. Sais-tu bien qui je suis ? Sais-tu que ma noblesse est presque aussi ancienne que le monde ? - Et comment pourrez-vous me prouver cela ? répliqua l'autre fort surpris. - Très-aisément, reprit le Crocodile. Apprends que dans la guerre des géants, quelques-uns d'entre les dieux prirent la fuite, et vinrent, transformés en Crocodiles, se cacher au fond du Nil. C'est de ceux-là dont je descends en droite ligne. Mais toi, misérable, d'où viens-tu ? En vérité, repartit le Renard, c'est ce que je ne sais point, et ce que je n'ai jamais su. Croyez, Seigneur Crocodile, que je suis beaucoup plus en peine de savoir où je vais, que d'apprendre d'où je viens"  - Esope

Crocodile et de la juge (De la)


Le crocodile méprisait la juge, et ne lui parlait que de sa noble extraction. «Coquine, lui dit-il d’un ton arrogant, je te trouve bien hardie d’oser te faufiler dans les affaires de la Mairie de Paris. Sais-tu qui je suis? Sais tu que ma notoriété est presque aussi ancienne que le monde?»

Et comment pourrez-vous me prouver cela? Répliqua la juge fort surpris

«Très aisément,[ répliqua le crocodile], apprend que dans la guerre des candidats, quelques uns face à la montée du FN prirent la fuite, et vinrent transformés en crocodiles me faire élire avec plus de quatre vingt deux pour cent des voix - c'est de ceux-là dont je descends en droite ligne - Mais toi, misérable coquine, d'où viens-tu?»

«En vérité, [repartit la finaude], c'est ce que je ne sais point, et ce que je n'ai jamais su. Croyez, Seigneur Crocodile, bien que je sois beaucoup plus en peine de savoir où je vais, j’y parviendrais, plutôt que d'apprendre d'où je viens»

Mille remerciements à Esope   - Crab


L’ouverture après les législatives

d’après ESOPE

Un homme s'était, dit-on, lié d'amitié avec un satyre. 
L'hiver étant venu, comme il faisait froid, l'homme portait les mains à sa bouche et soufflait dessus. 
"Que fais-tu là ?", lui demanda le satyre. 
"Je me réchauffe les mains, dit-il, car il fait froid." 
Plus tard ils passèrent à table. 
Comme le plat qu'on lui avait servi était très chaud, l'homme y prélevait de petits morceaux et, les portants à sa bouche, il soufflait dessus. 
Interrogé une nouvelle fois par le satyre, il expliqua qu'il refroidissait ainsi sa nourriture. 
"Eh bien, lui dit le satyre, je renonce à ton amitié, car tu souffles de la même bouche et le chaud et le froid."

Nous aussi, gardons-nous de l'amitié de qui mène double jeu.

C’était '' Le satyre et le paysan, d'après Ésope ''


03.03.2008

Municipales

Taupe et de sa Fille. (De la)

Un Laboureur (1) poursuivait une Taupe, dans le dessein de la tuer : celle-ci qui, faute d'yeux, avait peine à se conduire, fuyait vers son trou du mieux qu'elle pouvait. " Ma mère (2), lui cria sa Fille (3), il est impossible que vous vous sauviez, si quelqu'un ne vous conduit. Suivez-moi donc, et je vous mènerai droit où vous voulez aller. - Eh, ma Fille, répliqua l'autre, comment pourrai-je te prendre pour guide, quand je sais que tu ne vois pas toi-même plus clair que moi ! "

Esope

Morale de la fable - «appréhender un néfaste résultat annoncé, fuir, se conter de croire pour comprendre ». Aïe, Aïe, Aïe...  - Crab

(1) L’électorat

(2) Saint SARKOZY

  1. L’UMP


27.05.2008

Des Grenouilles

et de leur Roi

Fable

Les Grenouilles jouissant d'une parfaite liberté, prièrent Jupiter de leur donner un Président pour les gouverner ; mais Jupiter se moqua d'une demande si ridicule. Les Grenouilles ne se rebutèrent point de ce refus, elles sollicitèrent Jupiter avec plus d'empressement ; il se rendit à leur importunité ; il jeta dans leur étang une grosse souche de bois gravée de la table des réformes qui fit trembler tout le marais, par le bruit qu'elle fit en tombant

Les Grenouilles épouvantées gardaient le silence sans oser paraître ; elles abordèrent cependant ce nouveau Président pour le saluer et pour lui faire leur cour

Quand la crainte fut entièrement dissipée, elles s'apprivoisèrent tellement, qu'elles se mirent toutes à sauter sur le dos de leur Président, et à se moquer de lui, disant qu'il n'avait ni mouvement, ni esprit, incapable d’augmenter le pouvoir d’achat. Elles ne purent se résoudre à recevoir cette souche pour leur Président: elles retournèrent donc vers Jupiter pour le prier de leur en donner un autre qui eût plus de mérite. Jupiter écouta la prière des Grenouilles, et leur donna pour les gouverner un hyper Président de proximité

Ce nouveau Président se promenant sur les bords de leurs marais, pour leur faire montre de son courage, en dévora ou enfuma autant qu'il en trouva à sa bienséance. Les Grenouilles alarmées de ce mauvais traitement, présentèrent une nouvelle plainte à Jupiter, qui ne voulut point entendre parler de cette affaire

Depuis ce temps-là elles ont toujours continué à se plaindre et à murmurer, et de croasser dans les sondages ; car vers le soir, lorsque le Président se retire, les Grenouilles sortent de leurs marais, en exprimant dans leur croassement une espèce de plainte ; mais Jupiter est toujours demeuré inflexible, et n'a jamais voulu les affranchir de l'oppression où elles gémissent depuis tant de mois, en punition de ce qu'elles n'avaient pu souffrir un Président bling-bling

Un Président, désormais, se voulant pédagogique certes mais qui désormais s’est mis bien en infériorité par rapport  à  sa nature profonde de clerc affichée durant sa campagne électorale

Cette fable est fortement soutenue par ESOPE    - Crab


12.06.2008


Danser maintenant


Le Président et la sauterelle


Un beau matin d'hiver, le Président ''présidait'' une opération de com pour briller à nouveau au soleil. Une sauterelle, se voyant déjà morte de faim, se trouva à passer et demanda à son Président un peu de nourriture et de s’occuper du pouvoir d’achat «Pourquoi me demandez-vous, à moi, de vous donner à manger ?» demanda le Président, «vous savez bien que les caisses sont vide; qu’avez-vous fait durant l’été dernier?»

«Ma foi», répondit la sauterelle, «j'ai passé l'été dernier à chanter vos louanges»

Ah bien dit le Président, «vous m’avez chanté tout l’été, vous n’avez qu’a travailler plus, beaucoup plus  tout l’hiver et aussi toute l’année»

«Enfin on ne peut passer son temps à m’envier et m’idolâtrer»

Cette fable est fortement soutenue par ESOPE  - Crab

Texte original

La Sauterelle et la Fourmi, d'après Ésope

Un beau matin d'hiver, une fourmi traînait quelques vivres pour les faire sécher au soleil. Une sauterelle, mourant de faim, se trouva à passer et demanda à la fourmi un peu de nourriture.
- Pourquoi me demandez-vous, à moi, de vous donner à manger ? demanda la fourmi. Qu'avez-vous fait durant l'été ?
- Ma foi, répondit la sauterelle, j'ai passé l'été à chanter.
- Ah! bien, dit la fourmi, vous avez chanté tout l'été, vous n'avez qu'à danser tout l'hiver.

On ne peut passer son temps à s'amuser


01.07.2008

Alouette je te...


Du GEAI

paré

de ses certitudes de chanoine


Un Geai encore imbu de son mini-traité se para, dès aujourd’hui, de la robe de la Présidence de l’Europe

Cet ornement emprunté par cooptation lui causa tant d’orgueil, qu’il conçut un mépris pour les peuples du Non

Bien que prétendant le contraire, il les quitta, s’éloigna et se mêla sans attendre aux trompettes des nations, qui reconnaissant sa supercherie en vinrent à le dépouiller sur le champ, et cela proclamé avec l’accent polonais, de son mini-traité.., désormais devenu caduque

L’Histoire dira si l’animal présentement peu honteux après cette disgrâce, faute d’avoir produit un mini traité convaincant, une fois sa présidence accomplie quand il voudra retourner près des siens, si l’accueil sera fait d’une pléiade de coup de bec, au point de lui arracher toutes ses plumes les unes plus que les autres enrobées de certitudes

Dans cette éventualité, fort méprisé, plus aucun des peuples ni le sien ne voudront plus jamais écouter son ramage

Crab [merci à ESOPE pour sa participation]


Texte original

Fable

Du Geai paré de plumes de Paon

Un Geai plein de vanité se para avec des plumes de Paon qu'il avait ramassées. Cet ornement emprunté lui causa tant d'orgueil, qu'il en conçut du mépris pour les autres Geais. Il les quitta et se mêla fièrement parmi une troupe de Paons, qui reconnaissant sa supercherie, le dépouillèrent sur-le-champ de ses plumes postiches. Cet animal tout honteux après cette disgrâce, voulut retourner avec les Geais ; mais ils le rebutèrent violemment, et lui donnèrent tant de coups de bec, qu'ils lui arrachèrent toutes ses plumes empruntées ; de sorte qu'il se vit méprisé des autres Oiseaux, et même de ceux de son espèce - ESOPE

22.07.2008

La voix de son maitre

Du LANG

Le LANG eut autrefois la voix fort différente de celle qu'il a maintenant. Voici par quelle aventure ; d'agréable qu'elle était, elle devint par l'imprudence de ce luisant, très-déplaisante pour « les siens ». Un jour il entendit une rosse qui hennissait si fort pour rallier à son râtelier : alors il se mit en tête lui aussi d’hanis (1) pour une autre avoine, effaçant d’un coup de tête tout ce qui pourrait lui rappeler sa fin à Blois ; mais quelque peine qu'il se donnât pour y parvenir, il n'en put jamais venir à bout. Le mal fut qu'à force de vouloir contrefaire la voix de la rosse, il gâta la sienne, fit tant et tant de concessions pour accoucher d’une réforme unijambiste et s'enrôla si fort, vota en son âme et conscience, au point que désavoués qu'il ne fit plus après coup entendre qu'un cri rauque et effrayant à faire trembler ses congénères

Fable fortement soutenue par ESOPE   - Crab

Texte original

Du Milan

Le Milan eut autrefois la voix forte différente de celle qu'il a maintenant. Voici par quelle aventure ; d'agréable qu'elle était, elle devint par l'imprudence de cet Oiseau, très-déplaisante. Un jour il entendit un Cheval qui hennissait : alors il se mit en tête de hennir comme lui ; mais quelque peine qu'il se donnât pour y parvenir, il n'en put jamais venir à bout. Le mal fut qu'à force de vouloir contrefaire la voix du Cheval, il gâta la sienne, et s'enroua si fort, qu'il ne fit plus entendre qu'un cri rauque et effrayant.ESOPE

Notes
(1) XVe s.— Je ne hanis pour autre avoine, Que de m'en retourner à Blois - Trouvé me suis pour une fois assez longuement en Touraine (CH. D'ORL. Rondeau)


03.10.2008

Chantons sous la pluie

En France tout fini par des idéologies

La cigale ayant dé-régulé le système financier «bancaire» durant ces dernières décennies se trouva, quand l’hiver 2008 fut proche d’être venu, fort dépourvue de liquidité.

C’est à la fourmi qui travaillait plus pour gagner guère plus ou plutôt moins qu’il fut demandé dès l’automne de puiser dans ses réserves; réserves épargnées tant bien que mal, pour dit-on racheter les graines desséchées et relancer l’investissement sous peine de récession annoncée. Et cependant avérée....

De l'intemporel grand ressac - élément majeur de la houle de la mondialisation... à quand les prochaines nationalisations ou de très strictes régulations, en attendant en suivant de nouvelles dé-régulations?

En attendant en chœur chantons - «pour aller en amérika» - 2 fois - trois fois - continuons...

Crab  03 10 2008


18.10.2008

L'espoir fait vivre

Du Loup

et du

contribuable


Un loup un peu mariole et bien trop goulu chassait l’argent hors du réel, s'étant trouvé avec un portefeuille vide se retrouva avec en travers un os dans la gorge, promit une récompense au contribuable, si il voulait de ses deniers retirer cet os, dont il se sentait incommodé

Après qu'il lui eut rendu ce bon office, il lui demanda s’il en verrait plus tard le bénéfice dont ils étaient convenus

Mais le Loup avec un rire moqueur et grinçant les dents

«Contentez-vous, [lui dit-il], de rester un bon contribuable, votre tête saine et sauve de la gueule du Loup, et de n'avoir pas éprouvé à vos dépens combien ses dents sont aiguë "et prenez soin d’imaginer dans le cas contraire ce que vous auriez-eu à payer»
Fable fortement soutenue par ESOPE  - Crab


Morale

Prétendre moraliser le capitalisme n’est-ce pas espérer?

[RIRE]

Ci-dessous le texte original

Du Loup et de la Grue

Un Loup s'étant enfoncé par hasard un os dans la gorge, promit une récompense à la Grue, si elle voulait avec son bec retirer cet os, dont il se sentait incommodé.
Après qu'elle lui eut rendu ce bon office, elle lui demanda le salaire dont ils étaient convenus.
Mais le Loup avec un rire moqueur et grinçant les dents : " Contentez-vous, lui dit-il, d'avoir retiré votre tête saine et sauve de la gueule du Loup, et de n'avoir pas éprouvé à vos dépens combien ses dents sont aiguës
ESOPE


19.10.2008

Croyez-vous

en la

résurrection du Christ?

L’insensé près de chez nous - Une insupportable attente

'On'' frappe à la porte - Toc toc !

- Qui est là?

- C’est Jésus !

"Enfin!'' - Entrez, c’est ouvert!
Allez directement à la cuisine c’est le siphon sous l’évier qui fuie

J’ai l’outrecuidance de penser que notre pays à besoin et manque toujours de plombiers puisque le plombier polonais n’est pas venu car il a suffisamment de travail dans son pays

Ce fait établi ce ne sont pas les plombiers mais des curés polonais qui ont débarqués dans notre pays - cela fait beaucoup de monde pour attendre une hypothétique résurrection de Jésus pour bien peu de plombiers

Ne vous en déplaise il me parait en effet plus urgent de former de futurs plombiers, les délais d’attente sont à la limite de l’insupportable ; quand à la résurrection de Jésus les personnes concernées peuvent attendre puisqu’elles y croient

Qui avait rappelé que la République avait besoin des gens qui espèrent?

''On'' me dit à l’oreille que c’est celui qui s’était présenté comme le Président du pouvoir d’achat

Du coup tout s’explique c’est le même qui prétendait que le clerc est supérieur à l’instituteur. Au plombier, voulais-je dire...

En attendant la résurrection - c’est vrai, dans la vie, il n’y en pas que pour les plombiers

Le saviez-vous?

Citation

Vénus protégeait à l'origine les potagers, assurant la fécondation des fleurs et la maturation des plantes. Ce n'est qu'au IIème siècle avant Jésus Christ, qu'elle fut assimilée à Aphrodite

Aphrodite (Αφροδιτη) (1) est la déesse de la beauté, de l'amour du plaisir et de la procréation

On l'appelait encore Anadyomène, parce qu'elle était sortie des flots

Jamais une telle beauté (Aphrodite) n'avait été admirée: sa peau était de la blancheur du lait, ses cheveux comme une rivière d'or liquide, ses yeux étincelants comme des étoiles, ses formes parfaites et elle exhalait un parfum suave de fleur

Fin des citations

Entre Moïse le rasoir, Jésus le maso, Mahomet le phasme excité copieur des deux premier, ya pas photo, je choisi la belle

Vénus n’a pas attendu le HULOT des champs ni le BORLOO des villes, ni encore moins les parlottes de Grenelle pour conjuguer harmonieusement et très naturellement les amours et l’écologie durablement   - Crab

21.10.2008

De la responsabilité

Vous êtes incroyant ou monothéiste - que choisiriez-vous?  - Crab

Fable

Un jeune Homme s'était couché sur le bord d'un puits : pendant qu'il y dormait, la Fortune passa. Celle-ci n'eut pas plutôt reconnu le danger où l'autre était, qu'elle courut à lui, et le tira par le bras. «Mon fils, lui dit-elle en l'éveillant, si vous étiez tombé dans ce puits, on n'aurait pas manqué de m'en imputer la faute. Cependant, je vous laisse à penser si c'eut été la mienne ou la vôtre» Esope


Le choucas


... «un homme qui croit, c'est un homme qui espère. Et l'intérêt de la République, c'est qu'il y ait beaucoup d'hommes et de femmes qui espèrent» SARKOZY

Pour bien comprendre la politique de notre Président du pouvoir d’achat lire cet autre

Fable d’ESOPE


Le choucas et le renard

Un choucas affamé s'était perché sur un figuier ; mais voyant que les figues étaient encore vertes, il attendait qu'elles fussent mûres. Un renard, le voyant s'éterniser là, lui en demanda la raison. Quand il en fut instruit : «Tu as tort, l'ami, dit-il, de t'attacher à une espérance ; l'espérance s'entend à repaître d'illusion, mais de nourriture, non pas.» Cette fable s'applique au convoiteux


Ci-dessous le texte original

[160] Κολοιὸς καὶ ἀλώπηξ.
Κολοιὸς λιμώττων ἐπί τινος συκῆς ἐκάθισεν· εὑρὼν δὲ τοὺς ὀλύνθους
μηδέπω πεπείρους προσέμενεν ἕως σῦκα γένωνται. Ἀλώπηξ δὲ
θεασαμένη αὐτον ἐγχρονίζοντα καὶ τὴν αἰτίαν παρ' αὐτοῦ μαθοῦσα
ἔφη · " Ἀλλὰ πεπλάνησαι, οὗτος, ἐλπίδι προσέχων, ἥτις βουκολεῖν
μὲν οἶδε, τρέφειν δὲ οὐδαμῶς"

Morale - Ayant espéré et tant attendu qu'avant que les figues ne  fussent mures - ''notre choucas'' fut trouvé mort de faim - Crab


Président et de la chanteuse (De la)

Diner À Windsor

Fable

Mercredi 26 mars 2008

Un jour le Président et son épouse pensèrent se donner l’allure d’un couple présidentiel raisonnables, et se mirent en tête de se faire passer pour tels. Le premier crut qu'on le prendrait pour une pointure dès qu'il en aurait pris les habits. L'autre s'imagina qu'elle le ferait aussi, si elle pouvait contrefaire «la voix de la République». Le Président donc s'habilla ; son épouse (conseillée par [..../...] l’Elysée) apprit quelques mots, après quoi l'un et l'autre sortirent de Gotha la people (1) et vinrent se produire à certaine foire de l’autre coté de la Manche. Lorsqu'ils parurent, chacun y fut trompé : mais comme le Président ne disait rien, et que son épouse ne disait jamais que ce qui lui était autorisé, on sortit bientôt d'erreur. Ainsi ceux qui les avaient pris d'abord pour un vrai couple présidentiel, ne les prirent, un quart d'heure après, que pour ce qu'ils étaient.

Fable fortement soutenue par ESOPE   – Crab

  1. Gotha (petite ville de la région de Thuringe en Allemagne)

Note – En caractères bleu les modifications de la fable

Ci-dessous - la fable originale


Singe et du Perroquet (Du)


Un jour le Singe et le Perroquet pensèrent se donner pour Animaux raisonnables, et se mirent en tête de se faire passer pour tels. Le premier crut qu'on le prendrait pour un homme, dès qu'il en aurait pris les habits. L'autre s'imagina qu'il le ferait aussi, s'il pouvait contrefaire la voix humaine. Le Singe donc s'habilla ; le Perroquet apprit quelques mots, après quoi l'un et l'autre sortirent de leurs bois et vinrent se produire à certaine foire. Lorsqu'ils parurent, chacun y fut trompé : mais comme le Singe ne disait rien, et que le Perroquet ne disait jamais que la même chose, on sortit bientôt d'erreur. Ainsi ceux qui les avaient pris d'abord pour de vrais hommes, ne les prirent, un quart d'heure après, que pour ce qu'ils étaient  - Esope


Sens: Fable non commentée


L'AMÉRICAIN (de) ;

et d'un gros mot....


- '' Le monde a changé et nous devons changer avec lui...'' -  OBAMA -


Examinons de près cette phrase sublime


Si, ''le monde a changé'', OBAMA ne pouvait pas dire en suivant ''et nous devons changer avec lui'' _ _ puisque le monde a déjà changé! - Bizarre – bizarre – bizarre -

Non ce n'est pas bizarre me dit-on à l'oreille - ''c'est américain'', c'est ce qui s'appelle avoir la foi, ''naturellement'' une fois les vœux exaucés

Hâ_ha tout s'explique, cependant -

La solution pour l'Amérique serait de s'intégrer dans ce monde extérieur à l'Amérique et ''qui a changé'' - puisqu'elle n'en fait pas parti - sinon quoi d'autre?

''Choisir de s'intégrer '' dans ce nouveau monde''?

- Mais est-ce vraiment ce que OBAMA voulait dire?

Le rêve américains serait, à présent, de ressembler ''à ce monde nouveau'' - intéressant mais est-ce vraiment américain?

''Nous devons changer avec lui'' _ _ alors que le monde à déjà changé, cela me fait l'effet de défier la raison et certainement me laisse toujours autant rêveur

Il me vient à l'esprit ce proverbe Turc; "Ne crois pas à ce que dit le marc de café, mais ne t’en prive pas pour autant." Cette fois c'est nettement plus clair! - c'est américain!!!   - Crab

Notes

20 janvier 2009

Le discours d’investiture du président des Etats-Unis, M. Barack Obama

« Nous avons choisi de faire triompher l’espoir sur la peur », affirme le président


14.03.2009

C dans l'atmosphère

Les Khoèphores, les conseillers et les autres

 

LE CHŒUR DES KHOÈPHORES
Zeus peut changer le mal en bien


LES CONSEILLERS DE L'ELYSEE

SARKOSY peut changer le mal en bien


LA NOURRICE GILISSA
Comment ? Puisque l'espoir de cette maison, Orestès est mort


L'OBSERVATEUR DU MARCHE

Comment ? Puisque l'espoir de cette maison, la croissance est morte


LE CHŒUR DES KHOÈPHORES
Pas encore ! Un mauvais divinateur même le devinerait


L'OBSERVATEUR DU MARCHE
Pas encore ! Un mauvais analyste économiste, invité à Cdans l'air, même le devinerait


LA NOURRICE GILISSA
Que dis-tu ? Sais-tu le contraire de ce qu'ont annoncé ces étrangers ?


L'OBSERVATEUR DU MARCHE

Que dis-tu ? Sais-tu le contraire de ce qu'ont annoncé ces étrangers d'Amérique et d'ailleurs?


LE CHŒUR DES KHOÈPHORES
Va porter ton message et faire ce qu'on t'a ordonné. Laisse aux Dieux le soin d'accomplir leurs desseins.


L'OBSERVATEUR DU MARCHE

Va porter ton message à Cdans l'air et bien obéissant dire comme l'on te l'a appris - «Laisser aux traders et aux régulations naturelles le soin d'accomplir leurs desseins»   - Crab

Nota

fable fortement soutenue par Éschyle


27.06.2009

Les chaises musicales


JUIN 2009 - REMANIEMENT MINISTÉRIEL


TEKNÊ (de la); et du sophisme...


Un cas d'école

Donc ce serait un jeu de chaises musicales, l'arrivée d'une génération de sophistes (1) et non pas de gens au langage sonore ni de grands ténors

Les nouveaux sophistes

Bien loin d' idées de grands changements, c'est le savoir parler, la maitrise de la communication pour un moment, un tempo sur les idées

Partant d'un MITTERAND

«Je ne participe jamais à ce qui m'entoure, je ne suis nulle part à ma place» - me paraît une bonne définition de l'orchestre nouveau

Voilà "un Sens nouveau du combat" menés avec des instruments désaccordées qui ne manquerait pas de rendre hilare un HOUELLEBECQ    - Crab

  1. Sophiste au sens négatif contemporain


OVIDE (de); ou de Naso... (1)


Avoir le nez long

«J'étais d'ailleurs sans ambition et je n'écoutai que la voix des Muses, qui me conseillaient les doux loisirs." Il l'écouta si bien que le charme des doux loisirs faillit l'enlever même au culte des Muses ; mais l'amour l'y rendit. »

[…]

"Mes jours,s'écoulaient dans la paresse ; le lit et l'oisiveté avaient déjà énervé mon âme, lorsque le désir de plaire à une jeune beauté vint mettre un terme à ma honteuse apathie."

Vous noterez au passage que c'est de l'anti-Sarkosysme de bonne aloi. (Travaillez plus pour...)


L'éloquence

OVIDE chantait ses amours, dans peut-être ce qui est une de ses plus belles élégies.

Toutes les belles rapportent ses contemporains sollicitaient son hommage, se disputait le renom son amour et ces vers

Remarquable son goût pour la diversité, sans recourir à la discrimination positive. (Il aimait les jupettes)


De la guerre et de l'Amour

Un critique même a dit de lui "qu'il n'était pas seulement ingénieux, mais le génie personnifié ; qu'il n'était pas seulement le ministre des Muses, mais qu'il en était la divinité ;" et l’on rapporte d'un roi de Naples qu'étant avec son armée dans le voisinage de Sulmone , il salua solennellement cette ville, et dit, au front de la bataille, ce qui était choisir étrangement son temps et son auditoire "qu'il renoncerait volontiers à une partie de ses états pour faire revivre ce poète, dont la mémoire lui était plus chère que la possession de l'Abruzze."

Ici, c'est clair il n'aurait pas pût faire partie des nouvelles chaises, Hervé Morin a eu la préférence et occupera la seule chaise d'où résonnera de bonnes musiques militaires.(Certes il n'est pas Lully, mais encore lui faudra-t-il bien se servir du bâton)


Parmi les Anciens, Ovide, remarqué par tous est le poète de la France. Son esprit enjoué, sa riante imagination, son bon sens ingénieux, son scepticisme railleur, le tour fin et ingénieux qu'il sait donner à ses pensées, ont avec le génie français de merveilleuses ressemblances ; on le dirait né au milieu de nous, et il a été appelé le Voltaire du siècle, d'Auguste

( Non ce n'est pas Michel ONFRAY, mais comme chacun le sait, c'est F Mitterrand qui désormais est assis sur le tabouret. Rire à la manière Rabelaisienne)   - Crab

  1. Surnom donné à OVIDE


ROI NÈGRE (du);

et de l'africain...

09/09/2009

Qui a dit ''l'Homme africain n'est pas assez rentré dans l'histoire''?

En mythologie zoulou, les Abatwa sont de minuscules humains, capables de se cacher sous un brin d'herbe et de monter des fourmis

.../...

La légende dit que, si l'on arrive à trouver un Abatwa, il va généralement poser une question comme: «D'où m'avez-vous vu? " Il faut répondre en disant qu'on l'a vu depuis une montagne, ou une zone lointaine

Ils seraient extrêmement susceptibles concernant leur taille, et si quelqu'un répond à un Abatwa en lui disant qu'il l'a aperçu uniquement une fois à proximité, l'Abatwa essaie de le tuer avec des flèches empoisonnées Marcher sur un Abatwa par accident est également censé être puni par la peine de mort

.../....

Toute ressemblance avec notre Président chez Faurecia sera considérée comme fortuite - Crab

 

Lequel de dieu est dieu?

20.8

Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.

Oublie que c'est tous les jours la journée de la femme

20.9

Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.

Tu travailleras pour non pas par vocation ou par plaisir mais seulement pour organiser ta survie ou écraser ton prochain

20.10

Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi,

Tu travailleras le dimanche comme Saint SARKOSY te le demande

,ni ton fils, ni ta fille,

Ton fils et ta fille feront leurs devoirs au lieu de se rendre en boite

,ni ton serviteur, ni ta servante,ni ton bétail,

Ton serviteur, ta servante n'auront qu'à la boucler sinon tu devras les remplacer

,ton bétail

Tu utiliseras le bétail, dans le cadre de l'écologie urbaine, [le litre d'essence est devenu trop cher] pour le ramassage des ordures ménagères, surtout le dimanche qui est un jour de plus faible circulation automobile - et participer ainsi à réduire la facture énergétique du pays

ni l'étranger qui est dans tes portes.

Tu ne te passeras pas, et pas un seul jour, d'une main d'œuvre presque gratuite et corvéable à merci

20.11

Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour: C'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.

Sept jours en tout au lieu de huit dans une semaine -  Rectifié par Saint SARKOZY qui le premier c'est aperçu que l'Éternel tellement feignant n'avait pas pris la peine de créer temps

20.12

Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne.

Tu sais ce que tu es - choisis ta famille en fonction des valeurs patriarcales que tu respecte

20.13

Tu ne commettras point d'assassinat.

Tu seras le tueur de toutes les philosophies qui ne matérialisent pas la volonté de domination

20.14

Tu ne commettras point d'adultère.

Tu obéiras à la morale de l'éternel et surtout pas à ton corps et ainsi tu seras fidèle à la moraline  enseignée par tes parents

20.15

Tu ne déroberas point.

Tu accepteras sans hésiter de mourir en martyr pour des idées - tu pourras risquer ta vie au nom de toutes les croyances

20.16

Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.

Tu témoignera aussi objectivement que tu en sera capable [RIRE]

20.17

Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain;

Tu n'hésiteras pas à convoiter et réussir en entretenant l'espoir à prendre la maison de ton prochain en périodes électorale

tu ne convoiteras point la femme de ton prochain,

Tu n'auras pas besoin de convoiter la femme de ton voisin - c'est elle qui te feras signe bien que son mec te ressemble comme deux gouttes d'eau

ni sa servante,

Pour sa servante, la concurrence étant la règle, tu pourras l'engager en lui proposant un meilleur salaire

ni son serviteur,

idem, comme pour la servante

,ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.

Tu sauras opportunément faire une bonne affaire après la faillite et la mise en vente aux enchères de tout le patrimoine de ton prochain

 

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/texte-de-l-exode/


MÉMOIRE (de la);  

et du

petit nouveau à la Culture...


S'assujettir à une critique
La mémoire cède parce que les vieilles générations disparaissent, c'est la nature qui le veut, que les nouvelles générations ne savent pas, et celles qui viendront en sauront encore moins

La recherche de la vérité étant impossible, sauf pour les religieux obtus persuadés de la détenir, ce qu'ils nomment la parole dieu
Dieu une invention de charlatans en mal de pouvoir

Retrouver, raconter, conter les évènements des époques passées comme le feraient les historiens retrouver l'esprit de chaque époque, pour garder la mémoire vive

Aguamemnon
Extrait: «
Egisthe s'arrête pour parler avec le chœur des faits sanglants qui se sont produits, mais Clytemnestre gagne la scène depuis les coulisses, elle interpelle Egisthe et lui dit quelque chose dans ce genre-là: “Ne perds pas de temps, Egisthe, tout cela sera oublié demain. » Tragédie de Eschyle

En rire
Pas si sûr, puisque 2300 ans après nous entendons encore la parole de Egisthe qui à mon sens s'était un peu trop avancée. Mais elle était probablement dans son rôle, faire rire les spectateurs

Une forme censure
C'est ce que chrétiens et musulmans, pendant des siècles,  se sont ingénié à réaliser
(1) bien souvent soit en pillant les textes des Anciens Grecs (2), de les falsifier, de supprimer des fragments de chapitres, d'en changer le sens, allant jusqu'à y faire interférer des éléments de  phraséologies propres à leurs idéologies (religions) pour en changer complètement le sens
Ce qui explique, largement décryptés et décrits, le tissus d'incohérences substantielles au Nouveau Testament comme au coran

Escamoter, omettre, dénaturer, falsifier et bricoler les textes des Anciens Grecs fut pendant des siècles la forme de censure parmi les plus insidieuses, la pire des tentatives d'effacement de la mémoire dans le but de propager ''le mode de pensée'' rétrograde et aliénant des monothéismes
(Heureusement bon nombre d'originaux nous sont parvenus...
Faut-il rappeler que Champolion de son vivant ne fut pas autorisé à publier ses découvertes sous la pression de l'église...?

La censure contemporaine

Sont autant de moyens pour tenter d'effacer la mémoire:
En cela consiste par un accroissement de l'utilisation de la télévision, devenu outil majeur de la propagande religieuse. Sans que rien ne viennent réellement, contrebalancer,  compenser en temps d'antenne, soit par l'esprit de la philosophie critique, rien sur la recherche éthique des incroyants
(3) ni  non plus rien de  sérieux (un petit documentaire de temps en temps) sur ce que notre culture est redevable d'essentiel aux Anciens Grecs.
Internet support où les sites négationnistes sont plus nombreux (et dans tous les domaines de la connaissance) que les sites soucieux d'informations
Globalement vous trouverez plus de sites qui proclament, prônent sans jamais rien démontrer, sans produire la moindre proposition vérifiée
(Par exemple pullule les sites qui prétendent raconte que l'évolution est une théorie et non pas un fait)
Je peux me demander si c'est pas un moindre mal qu'un pré-ado qui échapperait à la vigilance de ses parents visionne ''un mauvais film'' porno.( Ça me fait penser au fantôme de la liberté de Luis Buñuel )

Mais en attendant mieux puisque que nous avons un petit nouveau à la culture, je vous dis, « Bonsoâre »   - Crab

(1) Quelques rares exceptions, par des ecclésiastiques, pour la plupart entrés en religion non pas par choix mais se retrouvant dans les ordres parce qu'ils n'étaient pas l'ainé de la famille; donc intellectuellement plus honnêtes que la très grande majorité des copistes, théologiens, les saints ou les hadiths
(2)L'apport de l'Égypte aux Grecs n'est pas négligeable...

(3)Excepté, plutôt rarement et souvent invités dans la nuit , quelques philosophes, réputés comme auteurs d'une philosophie qui ne matérialise pas le pouvoir, non dogmatique et dont le nombre impressionnant de lecteurs étonne...

(4)Vous verrez plus souvent un Odon Vallet que la mémoire  rend anxieux; il craint que les gens que les gens (enfin les croyants probablement) oublient que les religions sont des révélations. [RÀGD]


FILLON (de) ;

et du bon filon....


Avocat ''malgré lui'' d'un modèle futur du présidentiable...Bref le François VIÈTE de notre époque...Maître des requêtes sans le dire ou peut-être qui sait sans le savoir

Certains dirons ''c'est mathématique mon cher WATSON, un pas en retrait un pas en avant, ne troublera point tant en amont qu'en aval l'eau bue par son souverain''

Une logistique spécieuse inspirerait ''notre'' François constitutive pour ce qu'il est convenu d'appeler la droite une droite nouvelle, parallèle pour le moment

Les idées de réformer le comportement présidentiel prendrait donc le pas sur celui porteur ''actif'' de la notion de rupture

En ce début de millénaire au-delà de l'attitude d'un président, pour l'action politique et la façon par les futures personnalités élues chargées de la conduire, sont-ce les prémisses annonciatrices d'une attendue Renaissance?

Soyez-en sûr l'avenir est à l'embonpoint, pour les médias en perspective de belles et longues à venir pages de remplissages

Quand de solides idées, les réformes structurelles sont absentes du projet politique...que reste-t-il ou que faire - sinon des effets spécieux bons pour la continuité du spectacle?  - Crab


Natura-Nativus (de la);

du Sénégal...

Proverbe

« la bave du crapaud

ne peut atteindre la blanche colombe »


Le magister du Parti Socialiste MOSCOVICI [traduire par - se moquer de la vie -)] -s'est indigné des excuse présentées ''au nom de la France'' par la blanche colombe (1)

Certes notre colombe aurait dû s'exprimer à titre personnel, d' éviter la notion religieuse absurde du pardon, (notion de pardon qui n'efface jamais rien), sur le fond la critique des propos, tenus sur l'homme noir par notre phœnix chef de notre État étaient parfaitement justifiés

Dommage notre blanche colombe au lieu de faire une déclaration en toute simplicité s'est exprimée comme un vieux corbeau   - Crab

(1) Ségolène ROYAL

 

LOI

La récidive

Fallait-il vraiment une loi nouvelle?


Fable

Un jeune Enfant ayant dérobé un Livre à l'un de ses compagnons d'étude, le donna à sa mère. Elle prit le Livre, sans faire aucune réprimande à son fils ; au contraire elle l'embrassa, et lui fit des caresses. Quand il fut devenu plus grand, il s'accoutuma à dérober des choses d'une plus grande conséquence. Ayant été un jour pris sur le fait, on le livra entre les mains de la Justice, et il fut condamné à la mort. Sa mère le suivait en pleurant tandis qu'on le conduisait au supplice. Il demanda permission au Bourreau de lui parler en particulier. Elle approcha son oreille de sa bouche, il la mordit et l'arracha à belles dents. Sa mère et tous les assistants se récrièrent, et lui reprochèrent sa cruauté, lui disant qu'il ne se contentait pas d'être un voleur, mais qu'il avait encore commis une impiété à l'égard de sa mère. " C'est elle seule, répliqua-t-il, qui est la cause de mon malheur ; car si elle m'eût fait de sérieuses remontrances, lorsque je lui portai la première fois un Livre que j'avais volé, j'aurais dis-continué de le faire, et je ne serais pas tombé dans le malheur où je me vois aujourd'hui"

Esope (v. 484-v.420 av. JC)

 

Brève du 18 Octobre 2010

 

PANTHÉON

 

Nicolas premier de France locataire de l'Élysée

Littéralement, le nom hongrois de son père, né le 05 Mai 1928 à Budapest, issu par son père d'une famille de la petite noblesse hongroise anoblie le10 septembre 1628 par l'empereur Ferdinand II de Habsbourg, était donc nagybócsai Sárközy Pál Istvan Ernő. En effet, son ancêtre, un paysan qui s'est battu contre les Turcs, n'a pas réellement reçu de titre de noblesse, mais le droit de faire précéder son nom de celui de son village d'origine ainsi que d'utiliser des armoiries

La famille Sarkozy possédait des terres et un petit château dans le village d'Alattyán, près de Szolnok, à 92 km à l'est de Budapest, où elle a exercé des fonctions électives à la mairie de Szolnok (dont celle d'adjoint au maire pour le grand-père de Nicolas Sarkozy). Cependant, son niveau de vie était plus modeste que ce qu'a pu indiquer Pal Sarkozy[3].

À l'arrivée de l'Armée rouge en 1944, la famille est expropriée et s'exile. Après de nombreuses péripéties à travers l'Autriche et l'Allemagne, Pál Sárközy rencontre un recruteur de la Légion étrangère à Baden-Baden. Il s'engage pour cinq ans et fait ses classes en Algérie à Sidi-Bel-Abbès. Il est cependant déclaré inapte au départ pour l'Indochine, puis démobilisé à Marseille en 1948. Il francise alors son nom en Pal Sarközy de Nagy-Bocsa.


Communiqué

Je demande solennellement [comme on sut le faire, avant lui, ses ancêtres] à monsieur le Président SARKOZY d'empêcher l'entrée des Turc dans la communauté Européenne et non d'arrêter les musulmans à Poitiers mais de ne plus les laisser traverser la Méditerranée

C'était depuis l'eau-delà un communiqué que lui adresse Charles Martel le dissident français désormais interdit de figurer dans les derniers livres d'Histoire de la France remis aux scolaires lors de cette rentrée 2010

Message intercepté...par Crab -

Lire en suivant

Le verre à moitié plein

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/economie/

 

12/10/2008

Laïcité

Capture-1b.jpeg

Laïcité et société

J'ai regroupé ici

quelques uns

de

mes messages

édités

sur le forum de C dans l’air - F 5

Le 14-04-2007, un lecteur - M....... m’écrit:«je suis et certain que vous ( les athées) soutenez ce discours (c à d ne pas enseigner les religions à l'ecole et laisser les enfants choisir qd il grandissent) parceque ça vous arrange (l'enfant ne peut etre croyant s'il n'a jamais etudier les religions»
Fin de l’extrait de ses remarques

Enseigner les religions, mais M........ n'ajoute pas que l'on pourrait dans ce cas aussi enseigner l'athéologie ; l'autre tradition, la contre histoire de l'histoire des philosophies matérialistes de la volonté de domination *

*  matérialistes de la volonté de domination comme par exemple les religions duelle [monothéistes]


L’école

est un espace

d’enseignement des savoir


Les religions, plus d’une centaine sont des croyances et non pas des savoirs - [les savoirs sont des propositions vérifiées]

( Par exemple: La physiologie virginale ne permet pas la procréation...)


Hors un incroyant contrairement à ce que vous dite n’endoctrine pas ses enfants – l'endoctrinement ne peut se faire que dans une croyance et non pas quand il s'agit de ne pas interdire le questionnement
Il répond aux questions nombreuses que pose, dans tous les domaines, ses enfants
Et quand vers cinq six ans, après avoir entendu un de ses petits copains lui parler de sa religion, l’enfant demande une explication - La réponse qui lui est faite (résumée) c’est de lui dire que selon les pays il y a de nombreuses religions différentes
Qu’une religion est une croyance, une philosophie, et ce que les croyants nomment ''dieu'' est une hypothèse parmi d'autres - et non pas un savoirs fondé sur des propositions vérifiées
Cela dit avec des mots compréhensibles pour un enfant

Donc il n'y a pas dans ces réponses la moindre tentative d’endoctrinement dans une idéologie, l’autonomie de l’enfant et sa liberté de conscience est scrupuleusement respectée  - Crab

 

A de nombreuses reprises j’ai indiqué que les religions (1) sont présentent dans les cours d’histoire enseignés à l’école

Encore une fois - Un savoir n’est pas une croyance - Un savoir est validé par une démonstration pour faire la preuve, ce fonde à partir des contraintes oservationnelles, ce qui n’est pas le cas de toutes les croyances

Le rôle de l’école c’est d’enseigner des savoir, et non pas comme avant 1905 endoctriner dans une croyance tous les enfants


Les croyances sont privées et leur nombre ne se résume pas aux monothéismes - libre aux personnes quand elles ne savent plus  ''comment savoir '' d'y  mettre à la place une croyance, mais ce n'est pas le rôle de l'école...
  - Crab

(1) D’autant que les options spirituelles ne sont pas le domaine exclusif de la religion

Suite

Aucun enfant ne né croyant

Il appartient exclusivement aux parents d’expliquer à leurs enfants, en fonction de circonstance, de l’actualité ou des questions que peut poser un enfant à propos des religions de définir dans un dialogue ce qui relève d’une Hypothèse comme la croyance en un dieu, la croyance en un dieu de représentation et prophétique (idéologies = religion) ou dans des dieux
C’est pour cette raison qu’au même titre que les options spirituelles des incroyants les options religieuses sont du domaine privé ou des choix individuel et non pas une obligation faite à tous
Les parents ont l’esprit de critique ou non, les parents aident leurs enfant à s’aider eux même à acquérir l’esprit de critique ou non ; C’est leur responsabilité et non pas celle de la société

Quand aux valeurs à inculquer aux enfants, celles de l’Humanisme sont les réponses en dehors de tout sectarisme (1); C’est d’abord et au-dessus de tout de respecter la liberté et l’autonomie des enfants en évitant de les endoctriner dans toutes croyances ou idéologies
L’HUMANISME ; Respect de la personne - Liberté d’expression, liberté de conscience
Libertés individuelles : Droits de la femme, l’égalité entre les hommes et les femmes à tous les niveaux de la société, même statut pour tous les citoyens quelques que soient leurs orientations sexuelles et le Droit (droit entièrement privé) de mourir dignement
  - Crab

(1) Ce qui n’est pas le cas de toutes religions

 

Suite

Ne peut pas être confondu la pensée humaniste contenue dans les textes des poètes (1) philosophes Grecque et Romain, tragédiens et quelques un des philosophes - ne peut pas être confondu disais-je, avec les idéologies religieuses de représentations prophétiques qui prétendent servir de guides  aux populations

Les poètes philosophes ouvrent l’esprit de chacun à la critique, participent à et ou favorise l’éclosion de la pensée ; Sans l’inspiration et l’éclatante lumière des poètes la planète serait sous l’emprise de la pensée unique, du clonage des esprits (2) et dominée par les sectes  - Crab

(1) Homère par exemple
(2) Comme c’est le cas dans certaines régions du monde, ou les nationaux, sont tous emprisonnées dans des idéologies par des régimes totalitaires religieux

 

Rien ne saurait remplacer EXISTER  - Crab

«Existe-il plaisir plus grand ou plus vif que
l’amour physique ? Non, pas plus qu’il n’existe plaisir plus déraisonnable»

Platon


Ceci dit je préfère " Choisissez qui vous aimez "
L'individualisme c'est la multiplicité des choix donc; " Choisissez qui vous aimez "

Crab

 

'' Aimez-vous les uns les autres '' serait le message majeur du monothéisme, est la négation même de l'amour



Cette phraséologie hypocrite résume à elle seule, fondée sur la croyance, la vision religieuse et son implication

Cette vision religieuse des rapports entre les personnes, c’est en effet le fondement de l’idéologie monothéiste ; Soit la négation de la nature des humains. La négation de la nature de chaque être humain

Cela entre dans toutes les tentatives idéologiques bricolées « d’engendrer un homme nouveau » et se recoupe parfaitement avec les idéologies staliniennes
Rien ne distingue l’idéologie stalinienne du totalitarisme religieux

L’implication c’est la mission ; L’endoctrinement ou le clonage des esprits pour tenter d’effacer ce qui caractérise et ennoblit la condition humaine ; L’individualisme
La finalité ; Dénier aux personnes le Droit à exister, d’aimer le plaisir, de refuser aux êtres humains la multiplicité des choix et tenter de les enfermer dans la pensée unique

« Aimez-vous les uns les autres », signature idéologique, devise du refus religieux, des prophètes plus faux les uns que les autres, des faux dévots de considérer l’être humain responsable, n’ayant pour lui-même pas d’autres comptes à rendre qu’à la raison et pour la société à la Justice

« Aimez-vous les uns les autres », masque entre autre de la notion de pardon ou de repentance, soit le refus là encore de la responsabilité individuelle ou quant il s’agit de l’histoire le refus de la partager avec les autres peuples

Choisir qui l’on veut aimer ou aimer qui l’on veut c’est subversif parce que incontrôlable, donc inacceptable pour la religion et les faux dévots qui font volontairement (1) ou inconsciemment la confusion entres croyances et luttes politiques

Nos actes sont la cause de notre avenir  - Crab  Juin 2007

 

01.07.2007

Pièce à conviction

 

30 juin 2007

Lettre à mes amis proches de Ni putes ni soumises

Pour avoir simplement souhaité que le mouvement Ni putes ni soumises puisse s'émanciper de la tutelle de Fadela Amara (et de celle de Mohamed Abdi) pour rester crédible et libre de critiquer éventuellement la politique à venir, j'ai reçu plusieurs lettres assez enflammées

Certaines sur le registre de l'affect, d'autres faisant preuve d'une confusion politique plus grave. En effet, les arguments invoqués pour justifier que l'on cesse de s'interroger sur l'entrée au gouvernement de Fadela Amara comme secrétaire d'Etat de Christine Boutin sont deux types mais relèvent du même registre :

1) Le féminisme ne serait ni de droite ni de gauche, il serait donc "sectaire" de critiquer le ralliement de Fadela Amara à la politique de Christine Boutin concernant les quartiers populaires

2) Critiquer l'entrée de Fadela Amara comme secrétaire d'Etat de Christine Boutin reviendrait à vouloir exclure les militants de droite de NPNS (il y en aurait quelques uns), ce qui serait encore une fois "sectaire" voire contradictoire avec une volontée affichée de "vivre-ensemble"

Petites précisions donc à l'intention des partisans du "Ni droite ni gauche" (un vieux slogan d'extrême droite désormais très mode) : personellement, je ne serais pas choquée si Fadela Amara était devenue secrétaire d'Etat de Jean-Louis Borloo, Roselyne Bachelot, ni même si elle était devenue ministre dans un gouvernement Villepin, si elle avait une réelle marge de manoeuvre pour mettre en oeuvre une politique à la fois anti-intégriste et anti-raciste...

Mais qui peut croire sa décision anodine et sans effets sur la crédibilité de NPNS (censée défendre la laïcité et le féminisme pour tous !) alors qu'elle devient numéro deux d'une ministre intégriste chrétienne, provie, antiféministe, qui croit que Bush est possiblement à l'origine des attentats du 11/09 et se rend volontiers au congrès de l'UOIF pour appeler à une union sacrée des religieux contre la laïcité à la française !

Pas grave disent certains. Boutin n'est que ministre de la ville et non du Pacs... Mais c'est bien pire ! Boutin est ministre de la ville chargée de la politique concernant les quartiers populaires dans un gouvernement qui a choisi de restaurer le lien social grâce au religieux ! Or c'est cette politique que Fadela Amara cautionne d'ores et déjà en devenant secrétaire d'Etat d'un ministère dont le directeur de cabinet, formé par la Cité catholique, défend un intégrisme chrétien sexiste et homophobe

Et que dire que la "marge de manoeuvre" ou de l'esprit critique de Fadela vis-à-vis de sa supérieur lorsqu'elle présente pudiquement Christine Boutin comme une "femme de coeur"

Cette caution relève d'un cynisme inouï aux yeux de ceux qui ont combattu et qui continuent de combattre les intégristes, qu'ils soient chrétiens ou musulmans. Elle alimente l'idée d'un 2 poids 2 mesures (critique envers Tariq Ramadan mais complaisant envers Christine Boutin) propre à faciliter la propagande des islamo-gauchistes

Vouloir nous faire croire qu'il faut absoudre les intégristes chrétiens, tout en pensant que l'on reste crédible face aux intégristes musulmans, relève au mieux de la naïveté. Comment peut-on critiquer les idiots utiles de l'islamisme et traiter de "sectaire" ceux qui tentent de faire preuve de la même vigilance face à l'intégrisme chrétien  ? Simplement parce qu'ils se permettent d'alerter sur le sens ambigû d'un partenariat Amara/Boutin (sachant que Boutin est la chef d'Amara et non le contraire !)

Il y a quelques années, j'ai rompu avec plusieurs amis qui, après avoir combattu Christine Boutin à mes côtés, se mettaient à trouver Tariq Ramadan formidablement charismatique. Je suis prête à perdre ceux qui, après avoir combattu Tariq Ramadan à mes côtés, présentent Christine Boutin comme une "femme de coeur" formidablement sympathique. Car c'est vrai, Tariq Ramadan est charismatique et Christine Boutin est sympathique. Mais ce n'est pas le sujet ! Ma vigilance porte sur leur projets de société, convergents et à l'opposé de la France laïque et féministe dont je rêve. Je les combats tous deux pour les mêmes raisons. Et tant pis si l'époque veut nous faire croire que la fidélité à ses idéaux et à ses convictions est une forme de "sectarisme" démodé et archaïque. Mes convictions ne suivent pas les modes. Elles sont.

Caroline Fourest

14.07.2007

Menace sur la laïcité

Le nouveau ministre de l’Éducation, Xavier Darcos, comptait supprimer le budget de production d’un DVD pédagogique devant accompagner la présentation, dans les établissements scolaires, du film 4 mois, 3 semaines, 2 jours, de Cristian Mungiu

Ce film avait obtenu la Palme d’Or 2007 à Cannes, mais aussi le Prix de l’Éducation nationale, récompensant les qualités artistiques et pédagogiques d’un film

Décerné le 27 mai par un jury composé d'enseignants et d'étudiants

Le Prix de l'Education nationale récompense depuis 2003 un film en sélection officielle à Cannes

Se souvenir que ceux qui s’opposent au droit à l’avortement, comme Christine Boutin, ne restent jamais inactifs. Si, dans un premier temps, Xavier Darcos avait été tenté de céder  aux anti-avortement qui continuellement tentent d’imposer à tous leur idéologie, il a été contraint de faire marche arrière face aux protestations des enseignants de la Société des réalisateurs de films (SRF)

 

Signé par Cristian Mungiu, 4 mois, 3 semaines, 2 jours est un drame sur les avortements clandestins dans la Roumanie de Ceausescu

 

Il est plus que temps de remettre les fanatiques religieux à l’origine de cette tentative de censure à leur place  - Crab

 

18.07.2007

Bon sens

- Ce n'est pas à la laïcité de s'adapter aux religions,

mais aux religions de s'adapter à la laïcité -

Henri Pena Ruiz, philosophe et écrivain

Non sens sémantiques

 

Un de mes lecteurs T........ m'écrit

«J'ai parfois réagis vivement, et sans le regretter en aucune façon je peux comprendre que cela aie pus choquer», et de parler « d’intégrisme laïque» Fin de sa profession de foi.

 

Non vous ne me choquez pas car pour cela il aurait fallut que fîtes preuve de capacité à argumenter - argument contre argument

 

Dénaturer, ignorer le sens des propos tenus par les uns et les autres et désinformer, c’est tout ce que vous avez tentez de faire et très maladroitement

 

Cela n’a rien de choquant, c'est courant, votre méthode est parfaitement identifiée comme étant la pratique de tous les intégristes ou intervenants religieux sur les forums de C’ dans l’air ou sur le WEB en général

 

La désinformation c’est ce qui caractérise l’intégrisme – Exemple : Parler '' d’intégrisme laïque '' est un non sens sémantique

 

Ce sont toujours des religieux qui tentent d’imposer à tous la (ou leur) religion, et qui plus ait tentent de détourner ou détourne la loi pour obtenir des financements (0) de lieux de cultes, qui ne concernent qu’eux même, camouflés en espace de rencontres culturelles, donc réalisés avec l’argent public (1)

(L’article 2 de la loi de 1905 - qui dispose que la République ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte -

Il n’y à jamais eu de formulé et tous temps la moindre demande de pratiquer dans les écoles des cours pour promouvoir les options spirituelles non religieuse de la part ; Des incroyants, des Athées ni des agnostiques, car tous ceux qui s’en réclament sont justement des laïcs, donc place le citoyen au dessus de toutes options non religieuses ou religieuses (2)  - Crab

 

(0) Alors que notre pays manque de crèches par exemple et de bien d’autres nombreux équipements.

 

(1) L’argent public n’a pas pour vocation à financer des opérations privées, mais exclusivement des équipements qui concernent tous les citoyens.

Il est anormal que les lieux de cultes à la charge des communes pour des raisons légitimes de préservations des centres historiques des villes et villages, soient réservés exclusivement aux religieux installés avant la loi de 1905

Quelques communes autorisent en dehors des jours de cultes l’utilisation d’églises pour d’autres activités sans rapport avec la religion.

Quelques trop rares curés partagent leurs églises avec un ''clergé » local musulman.

Dans quelques cas des églises ont été reconverties en habitat

Et quant un incroyant rend des services dans le cadre d’associations il ne se montre pas avec écriteau ou l’on pourrait lire incroyant, il n’en profite pas pour pratiquer un quelconque prosélytisme. Il est des exigences morales qui sont des notions totalement étrangères à beaucoup trop de croyants.

 

  1. La majorité des croyants, toutes religions confondues, d’ailleurs sont des laïcs et ne font pas la confusion entre croyances et savoirs

     

Cinq

Laïcité : les cinq fautes du président de la République

Nicolas Sarkozy a prononcé au Vatican, un discours choquant à plus d'un titre. Soutenir, en somme, que la religion mérite un privilège public car elle seule ouvrirait sur le sens profond de la vie humaine est une profession de foi discriminatoire. Il est regrettable qu'à un tel niveau de responsabilité cinq fautes majeures se conjuguent ainsi

Une faute morale d'abord. Lisons : «Ceux qui ne croient pas doivent être protégés de toute forme d'intolérance et de prosélytisme. Mais un homme qui croit, c'est un homme qui espère. Et l'intérêt de la République, c'est qu'il y ait beaucoup d'hommes et de femmes qui espèrent.»

Dénier implicitement l'espérance aux humanistes athées est inadmissible. C'est montrer bien peu de respect pour ceux qui fondent leur dévouement pour la solidarité ou la justice sur un humanisme sans référence divine. Ils seront nombreux en France à se sentir blessés par de tels propos. Était-ce bien la peine de rendre hommage au jeune communiste athée Guy Môquet pour ainsi le disqualifier ensuite en lui déniant toute espérance et toute visée du sens ? En fait, monsieur le président, vous réduisez indûment la spiritualité à la religion, et la transcendance à la transcendance religieuse. Un jeune héros de la Résistance transcende la peur de mourir pour défendre la liberté, comme le firent tant d'humanistes athées à côté de croyants résistants.

Une faute politique. Tout se passe comme si M. Sarkozy était incapable de distinguer ses convictions personnelles de ce qui lui est permis de dire publiquement dans l'exercice de ses fonctions, celles d'un président de la République qui se doit de représenter tous les Français à égalité, sans discrimination ni privilège. Si un simple fonctionnaire, un professeur par exemple, commettait une telle confusion dans l'exercice de ses fonctions, il serait à juste titre rappelé au devoir de réserve. Il est regrettable que le chef de l'État ne donne pas l'exemple. Curieux oubli de la déontologie.

Une faute juridique. Dans un État de droit, il n'appartient pas aux tenants du pouvoir politique de hiérarchiser les options spirituelles, et de décerner un privilège à une certaine façon de concevoir la vie spirituelle ou l'accomplissement humain. Kant dénonçait le paternalisme des dirigeants politiques qui infantilisent le peuple en valorisant autoritairement une certaine façon de conduire sa vie et sa spiritualité. Des citoyens respectés sont assez grands pour savoir ce qu'ils ont à faire en la matière, et ils n'ont pas besoin de leçons de spiritualité conforme.

Lisons à nouveau : «Dans la transmission des valeurs et dans l'apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l'instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur.» On est surpris d'une telle hiérarchie éthique entre l'instituteur et le curé. L'école de la République a été inventée pour que les êtres humains puissent se passer de maître. Tel est l'honneur des instituteurs et des professeurs.

Grâce à l'instruction, l'autonomie éthique de chaque personne se fonde sur son autonomie de jugement. Elle n'a donc pas à être jugée moins bonne que la direction de conscience exercée par des tuteurs moraux. Étrange spiritualité que celle qui veut assujettir la conscience à la croyance !

Une faute historique. L'éloge du christianisme comme fondement de civilisation passe sous silence les terribles réalités historiques qui remontent à l'époque où l'Église catholique disposait du pouvoir temporel, puisque le pouvoir politique des princes était alors conçu comme son «bras séculier».

L'Occident chrétien peut-il s'enorgueillir du thème religieux du «peuple déicide» qui déboucha sur un antisémitisme particulièrement virulent là où l'Église était très puissante ? Les hérésies noyées dans le sang, les guerres de religion avec le massacre de la Saint-Barthélemy (3500 morts en un jour : autant que lors des attentats islamistes du 11 Septembre contre les Twin Towers), les croisades et les bûchers de l'Inquisition (Giordano Bruno brûlé vif en 1600 à Rome), l'Index Librorum Prohibitorum, censure de la culture humaine, l'anathématisation des droits de l'homme et de la liberté de conscience (syllabus de 1864) doivent-ils être oubliés ? Les racines de l'Europe ? L'héritage religieux est pour le moins ambigu…

L'approche discriminatoire est évidente dès lors que le christianisme est invoqué sans référence aux atrocités mentionnées, alors que les idéaux des Lumières, de l'émancipation collective, et du communisme sont quant à eux stigmatisés à mots couverts au nom de réalités contestables qu'ils auraient engendrées. Pourquoi dans un cas délier le projet spirituel de l'histoire réelle, et dans l'autre procéder à l'amalgame ? Si Jésus n'est pas responsable de Torquemada, pourquoi Marx le serait-il de Staline ? De grâce, monsieur le président, ne réécrivez pas l'histoire à sens unique !

Comment par ailleurs osez-vous parler de la Loi de séparation de l'État et des Églises de 1905 comme d'une sorte de violence faite à la religion, alors qu'elle ne fit qu'émanciper l'État de l'Église et l'Église de l'État ? Abolir les privilèges publics des religions, c'est tout simplement rappeler que la foi religieuse ne doit engager que les croyants et eux seuls. Si la promotion de l'égalité est une violence, alors le triptyque républicain en est une. Quant aux droits de l'homme d'abord proclamés en Europe, ils proviennent de la théorie du droit naturel, elle-même inspirée de l'humanisme de la philosophie antique et notamment de l'universalisme stoïcien, et non du christianisme. Si on veut à tout prix évoquer les racines, il faut les citer toutes, et de façon équitable.

Une faute culturelle. Toute valorisation unilatérale d'une civilisation implicitement assimilée à une religion dominante risque de déboucher sur une logique de choc des civilisations et de guerre des dieux. Il n'est pas judicieux de revenir ainsi à une conception de la nation ou d'un groupe de nations qui exalterait un particularisme religieux, au lieu de mettre en valeur les conquêtes du droit, souvent à rebours des traditions religieuses. Comment des peuples ayant vécu avec des choix religieux différents peuvent-ils admettre un tel privilège pour ce qui n'est qu'un particularisme, alors que ce qui vaut dans un espace politique de droit c'est justement la portée universelle de conquêtes effectuées souvent dans le sang et les larmes ?

Si l'Europe a une voix audible, ce n'est pas par la valorisation de ses racines religieuses, mais par celle de telles conquêtes. La liberté de conscience, l'égalité des droits, l'égalité des sexes, toujours en marche, signent non la supériorité d'une culture, mais la valeur exemplaire de luttes qui peuvent affranchir les cultures, à commencer par la culture dite occidentale, de leurs préjugés. Simone de Beauvoir rédigeant Le Deuxième Sexe pratiquait cette distanciation salutaire pour l'Occident chrétien. Taslima Nasreen fait de même au Bangladesh pour les théocraties islamistes. La culture, entendue comme émancipation du jugement, délivre ainsi des cultures, entendues comme traditions fermées. Assimiler l'individu à son groupe particulier, c'est lui faire courir le risque d'une soumission peu propice à sa liberté. Clouer les peuples à des identités collectives, religieuses ou autres, c'est les détourner de la recherche des droits universels, vecteurs de fraternité comme d'émancipation. Le danger du communautarisme n'est pas loin.

La laïcité, sans adjectif, ni positive ni négative, ne saurait être défigurée par des propos sans fondements. Elle ne se réduit pas à la liberté de croire ou de ne pas croire accordée avec une certaine condescendance aux «non-croyants». Elle implique la plénitude de l'égalité de traitement, par la République et son président, des athées et des croyants. Cette égalité, à l'évidence, est la condition d'une véritable fraternité, dans la référence au bien commun, qui est de tous. Monsieur le président, le résistant catholique Honoré d'Estienne d'Orves et l'humaniste athée Guy Môquet, celui qui croyait au ciel et celui qui n'y croyait pas, ne méritent-ils pas même considération ?

Tribune d'Henri Pena-Ruiz parue dans Le Figaro, 3 janvier 2008

 

Victimes ?!!

 

Hier au 20Heures

Est-ce le rôle d’un journal télévisé d’une chaine publique de présenter comme des victimes les musulmans entrain de prier sur le pavé de la rue Mira?

 

Pire de présenter cela comme s’il s’agissait d’un enjeu important dans ''la conquête'' de la Mairie de Paris

 

Ce qui est scandaleux ce sont ces gens qui utilisent à des fins privées l’espace public - Faut-il rappeler que toutes les croyances religieuses ou non sont privées?

 

Bloque la circulation des véhicules et gênent le passage des piétons

 

Dire une fois de plus que ces pratiquants peuvent se rendre dans une mosquée à tout moment; peuvent aussi adapter en plusieurs services les moments de prières collectives et de ce fait ne plus empiéter sur l’espace public

 

Construire ou non une mosquée de plus à Paris n’est pas politique mais l’affaire privée des pratiquants

Ce qui est politique c’est de faire comprendre à ces gens là qu’ils doivent respecter la laïcité

 

Il faut être bien naïf ou faux cul pour ne pas comprendre que cette occupation de l’espace public n’a pas pour objet la pratique paisible d’une religion mais bien une visée politique de faire primer la religion sur toutes autres démarches ou option spirituelles non religieuses.  - Crab

 

27.01.2008

Cinq et +

Le nouvel évangéliste et ses élucubrations au Latran-ine

Ou la Laïcité en péril…

Par Michel MENGNEAU

Non, ce n'est pas un nouveau discours pour l'inauguration des pissotières situées sur la place de l'église de Clochemerle dont il va être question. C'est dommage d'ailleurs car il eut été sans doute plus rigolo que celui prononcé par le nouveau chanoine temporaire de la basilique du Latran. Titre spirituel et honorifique conféré aux chefs de l'état français depuis Henry IV, mais que ceux-ci n'ont pas tous honoré, le dernier en date étant le Président Mitterrand

A la lecture de cette apologie de la religion catholique et romaine quelques haut-le-cœur m'ont agité, pour se terminer dans une sainte colère…

C'eut été le discours lors de l'inauguration à Clochemerle, j'aurais volontiers fait partager la totalité du texte, cela nous aurait donné du baume au cœur en lisant l'écrit très rabelaisien de Gabriel Chevallier. Mais ce n'est pas le cas, donc à travers ce salmigondis vénéneux envers la liberté intellectuel et morale du peuple français plusieurs morceaux choisis et réflexions suffiront pour percevoir le mépris latent et l'incompréhension à l'encontre de la laïcité à la française que reflètent le discours de son chef de l'Etat - A l'époque de Pétain, « Chef de l'Etat » remplaçait l'expression « Président de la République », ce qui en la circonstance s'adapte bien à la situation actuelle

Avant d'aborder des remarques sur le fond de ce panégyrique sur la religion chrétienne, on pourra déjà constater que l'histoire est arrangée à la sauce de l'Eglise catholique et romaine. Car sans oublier le baptême de Clovis qui scella une partie de notre histoire à celle de cette communauté religieuse, il y eut souvent des anicroches.

C'est peu de le dire, mais sans doute a-t-il oublié les guerres de religions ! Sans doute ne sait-il pas que se fut Jacques Lefèvre - Lefèvre d'Etaples - nouvellement réformé et propagateur de la foi protestante qui traduisit le Nouveau Testament en français en 1523 ! On comprend d'ailleurs mieux pourquoi le Latin fut longtemps la langue de référence des catholiques traditionnels, voire traditionalistes. N'a-t-il pas entendu parler des dragonnades qui décimèrent, bannirent, expatrièrent nombre de protestants en n'épargnant pas aussi et souvent laïcs et athées. En plus, il y eut aussi d'autres traces de communautés diverses qui ont laissé leurs empreintes sur notre civilisation. J'en veux pour preuve certaines villes qui ont encore des rues « De la Juiverie », ou appellations similaires, appellations qui ont traversées les méandres de notre civilisation puisque certaines viennent des Xème et XIème siècles. Aussi, dans des cités dispersées au sein de l'hexagone l'on retrouve les restes de l'influence arabe, que l'on retrouve d'ailleurs dans plusieurs patois aux accents encore ancestraux, comme dans des terroirs biens délimités du Poitou et du Nord de la France. Déjà sa vision de l'Histoire est pour le moins restrictive, sinon linéaire.

Comme le sujet offre peu d'intérêt, je passe sous silence une énumération de saints et saintes plus ou moins allégoriques auprès des sanctuaires desquels quelques crédules vont encore se recueillir dans l'espoir d'une guérison miraculeuse ou tenter par des incantations de favoriser l'arrivée d'une bonne fortune aléatoire.

Continuant sur sa lancée « l'Iconoclaste » fait une apologie d'écrivains, philosophes et musiciens de bon aloi qui seraient à ses dires les moteurs de la pensée et de la culture française. Que la France s'honore d'avoir fait connaître au monde les œuvres musicales de Poulenc ou de Messian n'altère en rien sa culture diversifiée. Que le pape se réconforte à la lecture de : « Le drame de l'humanisme athée » d'Henri de Lubac n'est pas un gage de l'universalité de cette pensée, pour finir sa soirée endormie devant le feu d'une cheminée du Vatican, en ronflotant, avec ouvert sur ses genoux « Le journal d'un curée de campagne » de Bernanos, fraichement offert par le Chef de l'Etat français, ne serait que le reflet d'une réflexion intellectuelle dogmatique qui est la rationalité des gens aux raisonnements cloisonnés, si… Si, le fait que ce genre de littérature laisse aussi planer à travers chaque ligne les relents des écrits de Maurras, cela nous rassure encore moins. En effet, Bernanos fut longtemps à l'Action Française au coté de Maurras avant qu'ils ne se fâchent. On voit dans quel monde le nouvel évangéliste va puiser ses références !

On aurait pu lui suggérer de citer Camus, par exemple. Est-ce une inattention de ma part mais j'oubliais qu'il était athée, et pour ne pas arranger les choses il fut pendant un temps membre du parti communiste ! Deux tares rédhibitoires dans le bien-pensé que l'on veut nous imposer, néanmoins on lui décerna le Nobel de littérature ! Pourtant ils ne sont pas nombreux ceux en France qui ont reçu cet honneur universel. Mais, surtout, on peut lui faire remarquer que la lecture de L'étranger, de la Peste qui a accompagnée les études de plusieurs générations et qui durent disserter sur ces deux chef-œuvres se perpétue encore ; et que ces œuvres sont certainement beaucoup plus lues que les écrits de René Girard dont Sarkozy veut se faire le chantre.

On pourrait lui recommander aussi de lire des écrivains d'autres religions, je pense particulièrement à Agrippa d'Aubigné ; qui, les armes à la main pour défendre sa foi protestante, n'en écrivit pas moins ce que certains considèrent comme faisant partie des plus belles pages de la littérature française, à savoir, plusieurs passages des « Tragiques ». D'ailleurs Hugo ne s'y est pas trompé puisqu'il écrivit : « Je suis frère de d'Aubigné », grande reconnaissance du talent littéraire du soldat-poète. Quant à Hugo, s'il fut croyant, ce qui ne fait aucun doute, il regardait néanmoins la religion d'un œil circonspect. Puis il y eut aussi les philosophes athées qui furent lus sous le manteau puisqu'ils furent souvent bannis ou interdits par la morale chrétienne, il n'empêche qu'ils eurent aussi leur part dans la construction intellectuelle et morale de notre pays. Une nouvelle fois il n'est pas inutile de rappeler au nouveau chanoine que c'est cela la France, cette diversité.

Puis après avoir encensé un choix bien déterminé de personnalités, le chanoine se met à faire de la philosophie. Un passage où il prétend disserter sur les aspirations de l'être humain, en insistant particulièrement sur le fait que la recherche intellectuelle de chacun sur la vie et la mort conduit inévitablement vers la spiritualité. Je n'épiloguerais pas sur se genre de sentence, j'ai bien écrit sentence car il s'agit dans sa pensée d'une théorie inéluctable ; comme cela demanderait une plus longue réflexion, laissons aux philosophes reconnus le soin de disserter sur cette interrogation… Je livre simplement un passage de son discours qui m'a laissé dubitatif, mais qui à lui seul prépare la suite de ses propos : « Le fait spirituel, c'est la tendance de tous les hommes à rechercher une transcendance. Le fait religieux, c'est la réponse des religions à cette aspiration fondamentale. »

Nous y voilà, la suite nous éclaire singulièrement par quel chemin tortueux il a amené la réflexion sur la laïcité, dixit : « Or, longtemps la république laïque a sous-estimé l'importance de l'aspiration spirituelle. ». Comme cela ne suffisait pas il fait entre autres remarquer que « la pénurie de prêtres n'avait pas rendu les français plus heureux », formule d'ailleurs assez sibylline utilisant une négation pour faire une affirmation. Le pire c'est qu'il en remet une couche quand il détermine définitivement ce que devrait être selon lui l'esprit de la république : « …, s'il existe incontestablement une morale humaine indépendante de la morale religieuse, la République a intérêt à ce qu'il existe aussi une réflexion morale inspirée de convictions religieuse ». Moralité, si l'on peut tolérer qu'il y ait encore des athées, parmi lesquels des agitateurs anarchistes, des libertaires, des marxistes, des qui ne croient en rien, etc., il leur est expressément recommandé d'aller à la messe, sinon…

A la lecture de ces lignes, pas rassuré, j'ai couru chez ma voisine pour lui emprunter un missel, sachant que chez les dames d'un certain âge on trouvait encore ce genre de truc. Ouf, bien m'en a prit, car la continuité des prédictions du chanoine m'a convaincu qu'il était urgent que je me convertisse si je ne voulais pas devenir un intégriste laïc, confirmé par ces mots : « D'abord parce la morale laïque risque toujours de s'épuiser ou de se changer en fanatisme quand elle n'est pas adossée à une espérance qui comble l'aspiration de l'infini. »(sic). En somme, à l'instar de beaucoup je m'étais fourvoyé sur les pentes dangereuses d'un fanatisme guettant au hasard de ma conscience non formaté au dogmatisme religieux ; du moins, c'est lui qui le prétend ! De toute évidence, se croyant investi de pouvoir divin, il voudrait cloisonner et diriger la pensée abstraite de ses concitoyens.

Mais cela n'était que des préliminaires, quelques agapes à grignoter avant le plat de résistance. Quel plat de résistance, indigeste, vénéneux, une tambouille nauséabonde. Malheureusement, je ne suis pas comme ces convives qui quittent le repas après le hors-d'œuvre déjà lassés des élucubrations du maitre de maison, pourtant cela m'aurais évité de relater ce menu. On comprendra mieux d'ailleurs pourquoi je fus agité de haut-le-cœur, prémices à une envie de vomir. Malgré tout, je fais partager ce grand moment de remise en cause des institutions laïques afin de ne pas être le seul indisposé : « Dans la transmission des valeurs et dans la différence entre le bien et le mal, l'instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé, même s'il est important qu'il s'en rapproche, parce qu'il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d'un engagement porté par l'espérance. ».

Tout est dit, si j'ai bien compris l'Ecole Public serait donc le lieu où s'épanouissent des assassins, des voleurs, des voyous, des pernicieux du fait du manque de charisme, du manque de rigueur morale, du laxisme des Maîtres -instituteurs et professeurs, sans distinction de sexe- qui n'auraient apparemment qu'une conscience approximative du bien et du mal. De façon technique on pourrait lui prouver que ce genre de raisonnement est totalement abscons, surtout pour quelqu'un qui a toujours l'œil rivé sur les statistiques. Mais comme il s'agit d'une remise en cause de l'Ecole Public, gratuite, universelle dans sa diversité et la seule véritablement libre dans son enseignement, avec en plus une insulte à l'encontre de l'intégrité morale de ceux qui la perpétue, d'autres remarques s'imposent donc.

Il est vrai sans doute que si je n'avais pas été me pervertir sur les bancs de l'Ecole communale mes propos eurent sans doute été plus consensuels, mais ma pensée eut été moins libre et mon esprit critique moins développé. Pourtant ce sont deux valeurs, parmi d'autres, essentielles à l'épanouissement de l'individu. Valeurs que des Instituteurs attentifs à l'évolution intellectuelle de chaque élève ont distillé au jour le jour en mettant une sorte de passion et de rigueur dans leurs enseignements qu'ils voulaient les meilleurs pour les hommes de demain ; transcendés par la foi d'enseigner, beaucoup en consacrant leur vie à porter des enfants en demande d'espérance vers l'âge adulte firent de leur métier une sorte de sacerdoce. S'ils ne commencèrent pas leurs cours par la lecture de quelques passages d'Evangiles apocryphes, ils parsemèrent leurs enseignements de courtes leçons de vraie morale appropriées aux circonstances. Souvent même ils durent se substituer à des parents à l'éducation défectueuse. Ce qu'ils continuent de faire malgré des conditions sociales de plus en plus dégradées, et l'on ne peut que les admirer devant une telle abnégation Certes, tous ne sont pas parfait, mais les insignifiants sont à peu près le même pourcentage dans tout les milieux…

Je n'épiloguerai guère plus sur : « …il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie… », toutefois, un petit rappel historique n'est pas inutile. Lors des jours sombres de la France, alors que ce que l'on appelait l'Etat français était en déliquescence, les instituteurs ont continué à transmettre les valeurs de la République, ceci souvent au péril de leurs vies. Car ont les vit éduquer et cacher des enfants pourchassés -qu'ils soient juifs ou fils et filles d'autres communautés- par la fureur d'une idéologie que l'on souhaiterait à jamais disparue. Malgré qu'ils fussent parfois communistes ou socialistes prétendus anticléricaux, ils furent souvent soutenus, aidés par le curé du coin qui en avait cure que son pape se soit tu devant l'insoutenable. Dans le même ordre d'idée, on pourrait rajouter aussi que l'éducation reçue à cette époque par le pape actuel en laisse perplexe beaucoup.

Une question se pose, en prononçant ce discours d'un autre âge le Chef de l'Etat français affirmait-il ses convictions ou s'agissait-il d'une allocution de circonstance ? D'autant parait-il qu'il n'en est pas l'auteur, espérons que son « nègre » ne soit pas sans papier ! Apparemment non car il semblerait qu'il soit connu et reconnu et de surcroit « ensoutané ».

Peu importe, en tout cas c'est lui qui le prononça et même si certains pensent qu'il s'adapte souvent à la manière d'une girouette dans le sens du vent, il n'en reste pas moins que souvent ses propos sont le reflet de sa pensée, et c'est bien là le plus inquiétant !

Même si comme toutes les lois, celle de 1905 n'est pas parfaite et ne satisfera jamais toutes les disparités individuelles, elle est cependant le garant de la Laïcité à la française, Laïcité souvent montré en exemple, il serait donc inconcevable qu'elle fut remise en cause.

Restons donc vigilants et attentifs à conserver ce que l'on peut considérer comme un Droit de l'Homme.

Michel MENGNEAU

12.10.2008

Saint-Jean d'Acre, en Israël ; Samedi 11 octobre

St Jean d’Acre une ville qui était présentée comme un modèle du vivre ensemble entre arabes et israélites

«Des affrontements ont opposé Juifs et Arabes pour la quatrième soirée consécutive dans la ville israélienne de Saint-Jean d'Acre.

Les troubles avaient éclaté mercredi soir à l'occasion des festivités du Yom Kippour, la fête juive du Grand Pardon.

Un Arabe s'était rendu en voiture dans le quartier juif, perturbant le début de cette fête de 24 heures avant d'être chassé par des jets de pierre, ce qui avait entraîné une réaction violente des habitants musulmans »

Donc dans cette "démocratie", un incroyant quelque soit ses origines, qu’il soit juif, arabe ou de toute personne de confession autre que le judaïsme ne peut pas circuler avec son véhicule dans une ville quand cela lui convient

Cohabiter avec des religieux et même entre religieux? C’est naïvement admettre l’idée que tente de faire accroire ''es autorités religieuses ou prétendues civiles'', dans bon nombre de pays, que la religion est le symbole de la tolérance ou rend l’individu tolérant [ RIRE ]   Crab

Suite sur...

Les nouveaux caponsde la République

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/mythes-des-et-des-idees-recues/

 

10:51 Publié dans Laïcité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : laïcité, religion |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer |

07/07/2008

Lever le voile

 

 

 

Voiles islamiques2.jpg

Peinture numérique - Crab -

 

«La première fois que j'ai vu une femme nue, j'ai cru que c'était une erreur.»Woody Allen

 

ACTUALITÉ



Le hidjab ou la perte de notre personnalité
07 Juillet 2008 - Page : 3
Lu 1048 fois

Le Président Bouteflika a déclaré le 8 mars 2006 qu’«on est arrivé à un stade de fragilité de la personnalité nationale au point que nous avons perdu même nos habits traditionnels...Même le hidjab n’est pas de chez nous».

Qu’un des principaux fondateurs du FIS dissous, Rabah Kébir, mette deux décennies pour dénier, samedi dernier sur le plateau de la Chaîne Al Jazeera, au port du hidjab toute obligation faite par l’Islam est très révélateur. En déclarant «ne pas imposer le port du hidjab à ma propre fille», l’ancien responsable de l’ex-Front Islamique du Salut qui est à l’origine, depuis la fin des années 80, du grand chambardement sociétal en Algérie, laisse échapper comme un aveu d’avoir été roulé dans la farine. Il a mis du temps pour s’en apercevoir. Trop de temps. Jusqu’à atteindre la tragédie.
Ne découvrir qu’après la catastrophe qu’on a été abusé est terriblement grave pour quelqu’un qui a une grande part de Responsabilité dans les malheurs qui ont frappé notre pays et dont les spasmes durent encore. Une Responsabilité que l’histoire jugera. Laissons de côté cet aveu et revenons en arrière pour voir d’où nous est venu, ou plutôt comment a surgi chez nous et comment s’est répandu dans notre société le Hidjab. En français: le voile islamique.
Ce fameux voile dont les plus grands défenseurs ont été, il faut se le rappeler, les médias occidentaux. Toute une longue campagne, bien soutenue, pour défendre ces «braves» musulmanes à qui on interdit le port du voile à l’école, à l’université ou au travail. Un très douteux soutien et une défense qui n’a rien de «catholique» pour qui sait voir.

Encore plus douteux quand, dans le même temps, une image négative de l’homme musulman se mettait en place. Une barbe hirsute ne laissant apparaître que des yeux hagards et un regard sanguinaire. Se pouvait-il que l’on puisse saucissonner ainsi deux composantes d’une même société pour leur faire subir un traitement diamétralement opposé?
Malheureusement, ni Rabah Kébir ni aucun de ses compagnons ne s’était aperçu, à l’époque, de la diabolique machination qui se concoctait. Ce qui est plus grave est que beaucoup d’entre eux y ont mordu à pleines dents. Comme celui qui, de la mosquée de Kouba, sommait, en 1990, la population d’avoir à se préparer pour «changer d’habitudes vestimentaires et alimentaires». Il est à espérer qu’aucun d’eux n’a été un relais conscient de la machination et qu’aujourd’hui ils sont tous prêts au mea-culpa. Non, il n’est pas trop tard pour le repentir. Il n’est pas trop tard pour réparer le mal qui a été fait.
Pour redonner aux Algériens les valeurs, les us et coutumes sauvegardés par leurs ancêtres malgré tous les coups de boutoir d’une colonisation qui a duré pas moins d’un siècle et demi. En quoi le hidjab peut-il être plus «islamique» que la mlaya des femmes de l’Est, de la fouta portée en Kabylie, du haïk de l’Algéroise ou de la djellaba de l’Ouest?
Depuis deux décennies maintenant, tout le monde sait ce que le hidjab peut cacher de misères. Misères physiques, misères sexuelles, misères psychiques, misères sentimentales ou la traîtrise n’est pas la moindre et on en passe. Comment qualifier tous ces jeans qui dépassent des hidjabs? Comment qualifier ces hidjabs qui ne cachent rien des formes comme le fait la mlaya, le haïk, la fouta ou la djellaba?
Comme pour ne pas perdre totalement la face, Rabah Kébir affirme cependant que le Coran prévoit le hidjab au même titre que la prière. Seulement pour ne pas perdre la face, car tous les théologiens bien plus érudits que lui affirment le contraire et soulignent que le vêtement féminin n’est nulle part codifié et qu’il doit seulement protéger la femme du regard masculin. En arabe «Satra».
Au-delà de toute contorsion, et bien avant Rabah Kébir, notre ministre des Affaires religieuses, s’est déjà prononcé sur le plateau de l’Entv sur la fausse croyance d’une prétendue «religiosité» du hidjab. Bien avant lui, le premier magistrat du pays, le Président Bouteflika a déclaré le 8 mars 2006 qu’«on est arrivé à un stade de fragilité de la personnalité nationale au point que nous avons perdu même nos habits traditionnels...Même le hidjab n’est pas de chez nous».
Alors, encore un effort M.Kebir, un tout petit. Redites haut et fort à toutes les Algériennes ce que vous dites à votre fille. Dites-leur que la foi est une chose, qu’elle est intérieure. Et que ce n’est pas le hidjab qui la donne. Qu’elles peuvent reprendre les habitudes vestimentaires de leurs parents, grands-parents et ancêtres. L’histoire prendra impitoyablement acte des positions de tous les acteurs de la vie politique et les générations futures jugeront.

Zouhir MEBARKI

RABAH KÉBIR À LA CHAINE SATELLITAIRE AL JAZEERA
«Je n’imposerai jamais le hidjab à ma fille»

 

 

 

Voiles islamiques.jpg

Peinture numérique - Crab -

« Le voile et la burqa, c'est la même chose »

 

 

http://www.leparisien.fr/illustrations/mea_home/home_2986...


FADELA AMARA, secrétaire d'Etat à la Ville

PRÉSIDENTE, jusqu'à son arrivée au gouvernement en juin 2007, du mouvement Ni putes ni soumises, Fadela Amara, féministe « laïcarde » et « ennemie » des extrémistes musulmans, s'est toujours prononcée contre le port du voile, « négation de l'égalité des sexes » et, a fortiori, de la burqa.

Que pensez-vous de la décision du Conseil d'Etat ?

Fadela Amara. Elle est excellente, légitime, particulièrement crédible parce qu'elle se fonde sur les valeurs de notre République.

En 1989, quand le Conseil d'Etat affirmait que le port du voile à l'école était compatible avec la laïcité, cela n'avait pas été le cas. Son avis avait permis aux intégristes religieux de gagner du terrain. Aujourd'hui, son arrêt est un couperet républicain qui rétablit complètement la situation. C'est un vrai tremplin pour l'émancipation et la liberté des femmes.

La justice va-t-elle être amenée à se prononcer de plus en plus sur des affaires touchant aux questions religieuses ?

On est entré dans une phase de clarification. Les courants intégristes qui passent par la fenêtre quand on leur ferme la porte obligent à des mises au point. On est en train de réaffirmer le principe de l'égalité des sexes. C'est mieux qu'un avertissement. La République, quand elle est sommée de répondre, prend des positions fermes sur ses valeurs. Elle dit enfin : « Ce n'est pas négociable ! »

Faut-il, comme le propose le député (UMP) Jacques Myard, une loi prohibant la burqa ?

Non, l'arsenal juridique actuel suffit largement. Ce n'est pas la peine d'en rajouter. Il faut juste respecter les textes en vigueur.

Que représente pour vous la burqa ?

J'appelle celles qui la portent « les corbeaux noirs ». Au Maghreb, les féministes les surnomment « les ninjas » en référence aux policiers algériens encagoulés qui luttent contre les terroristes. Il faut combattre cette pratique obscurantiste qui met en danger l'égalité hommes-femmes. La burqa, c'est une prison, une camisole de force, ce n'est pas un signe religieux mais le signe visible d'un projet politique totalitariste prônant l'inégalité des sexes et qui porte en soi l'absence totale de démocratie. C'est une castration de libertés. Il y a aussi des mecs qui « kiffent » des filles avec la burqa, c'est donc parfois de l'ordre du fantasme sexuel. Son usage n'est pas seulement lié à la question de l'exclusion sociale. Il y a des « femmes de », dans les beaux quartiers, qui ont également totalement recouvert leur visage.

« La décision du Conseil d'Etat est un outil à la disposition des femmes pour résister »

Que faire pour endiguer le phénomène ?

Je pense que la décision du Conseil d'Etat peut dissuader certains fanatiques d'imposer la burqa à leur épouse. C'est aussi un outil à la disposition des femmes pour résister, pour se défendre. Il ne faut pas sous-estimer l'impact d'une décision de justice ou d'une loi. Grâce à la loi de 2004 sur la laïcité interdisant les signes religieux à l'école, on a sauvé des centaines de filles ! Il est important aussi de travailler sur le fond, faire en sorte que, dans les quartiers, nos enfants ne tombent pas dans l'intégrisme. L'éducation, comme l'enseignement de l'histoire des religions à l'école, est essentielle.

Faites-vous la différence entre le voile et la burqa ?

Tout est question de centimètres de tissus. Mais pour moi, c'est la même chose. Je ne suis pas favorable au port du voile, qui n'est pas un signe religieux mais, comme la burqa, un signe d'oppression des femmes. Je ne parle pas de nos mères mais des filles qui sont nées en France.

Que souhaitez-vous dire à cette Marocaine qui s'est vu refuser la nationalité française ?

Qu'elle redevienne ce qu'elle était au Maroc, avant d'arriver en France, quand elle ne portait ni le voile ni la burqa. L'amour rend aveugle. Elle a sûrement cédé en tombant sous le charme d'un islamiste. Je pense que c'est une victime.

http://www.leparisien.fr/home/info/vivremieux/articles/LE...


 

27/06/2008

La grande Couacquerie

 

21.01.2008

Au nom de la France

 

SARKO l’Africain

 

politique étrangere.jpg

Extrait du discours de Dakar

« Le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire. Le paysan africain [.] dont l’idéal de vie est d’être en harmonie avec la nature, ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles. Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n’y a de place ni pour l’aventure humaine ni pour l’idée de progrès. Dans cet univers où la nature commande tout, [ il ] reste immobile au milieu d’un ordre immuable où tout semble être écrit d’avance. Jamais l’homme ne s’élance vers l’avenir. Jamais il ne lui vient à l’idée de sortir de la répétition pour s’inventer un destin.» Fin du délire présidentiel

 

C’est clair SARKOZY connait bien l’Afrique - avant son déplacement, il avait pris soin de lire Tintin chez les Tchétchènes

 

L’homme africain, dit-il «[ il ] reste immobile au milieu d’un ordre immuable où tout semble être écrit d’avance.» Ainsi notre homo-africanus selon Saint SARKOSYn’aurait pas pour ancêtre ni Prométhée ni Icare; manifestement un loupé de l’évolution

 

Chacun et pas seulement les africains pourra apprécier la découverte par Saint SARKOZY des tares qui font de l’homo-africanus est un être incapable de recul, par voie de conséquence inapte à toute projettation. Donc le sort de l’homo-africanus est et sera pour l’éternité celui de la femme de Lot

Reconnaissez que cela ne manque pas de sel

 

Remarque

Ces mêmes propos tenus par un LE PEN, la presse aurait-elle été autant discrète dans notre pays; suis-je bête, j’oubliais que les gros mots sont désormais ceux de la langue diplomatique

 

Saint SARKO au Latran

 

Extrait du discours

"La République a intérêt à ce qu’il existe une réflexion morale inspirée de convictions religieuses". Voilà bien, selon Saint SARKO, posées que les options spirituelles autres que religieuses non aucun fondement moral.

Ce qui sous entend que la morale est synonyme de religion - somme toutes, Saint SARKO, au nom de tous les français, cautionne les moraline monothéistes

 

Un exemple de la réflexion morale (moraline) de l‘église - ("L’Eglise enseigne que le respect envers les personnes homosexuelles ne peut en aucune façon conduire à l’approbation du comportement homosexuel ou à la reconnaissance juridique des unions homosexuelles". Joseph Ratzinger)

C’est la meilleure démonstration, toujours selon Saint SARKO, qui en vérité nous le dit, que le savoir du clerc est supérieur à celui de l’instituteur

 

Remarque

Négation de la marche vers l’égalité des droits conjuguée avec le discours traditionnel de l’église (et des autres monothéistes) avec la haine de soi, les suicides, les violences, l’absence d’éducation sexuelle

 

Saint SARKO le pèlerin

 

Paroles d’Arabie

 

Nous savions Saint SARKO, généticien par nature, et de par sa pratique de la génétique réparatrice réussit son premier miracle; dans la maladrerie de l’islamique faire fusionner dieu avec une centrale nucléaire

Saint SARKO dans une envolée inspirée par ALLAH, lança devant le roi le plus fade que l’islam ait connût; «Ce salut, je veux l’adresser aussi à toute la nation arabe et à toute la communauté des croyants.
Je n’oublie pas que pour tous les musulmans l’Arabie Saoudite c’est une terre sacrée où le Prophète a recueilli la parole de Dieu pour l’enseigner aux hommes. Tous les musulmans à travers le monde pensent cela de l’Arabie Saoudite
». Voilà un propos qui ne manque pas plaire aux musulmans laïcs qui partout dans le monde se battent pour effacer l’homo-islamicus qui se prétend propriétaire du ventre (1) des femmes pour l’éternité.

 

Remarque; Saint SARKO dans ses vœux à la nation, avait été très clair et l’on pourrait traduire par «vous ne voyez pas que suis avec Carla, contentez vous d’espérer, c’est pas croyable cela»

Crab (21 01 2008)

01.04.2008

Non sens

Comment peut-on parler d’un débat au Parlement quand il s’agit de renforcer le contingent français en Afghanistan?

D’une part le délire de députés socialistes - d’autre part et selon ce qui est inhérent à la nature de ce gouvernement de droite de ne pas exiger du pouvoir afghan l’abrogation de la sharia

La vraie question, c’est pourquoi occuper ce pays sans rien changer à la condition des femmes?

''On'' le sait; il ne peut pas y avoir le moindre dialogue avec des fasciste (les talibans), leur places c’est d’être mis hors d’état de nuire et pour y parvenir il n’y à pas d’autres solution que de mener à leur encontre toutes les formes que peut prendre la répression

 

Cependant ''laisser libre'' le gouvernement afghan de maintenir les femmes assujettie à la domination masculine, c’est odieux

Crab

 

02.04.2008

Démocratique?

 

Arnaud MONTEBOURG ce matin sur BFMTV considère(en résumé) que la participation de la France en Afghanistan n’est pas indispensable car le terrorisme est partout
Que l’Afghanistan, depuis que le pouvoir taliban a été renversé est devenu un pays démocratique

Fin du résumé sur cette question de l’envoi de soldats supplémentaire...

C’est typiquement une vision misogyne de la politique ou de l’état de la société d’un pays.
C’est bien trop souvent de cette façon qu’est rapportée ''l’information'' à propos d’une région du monde et là en l’occurrence de l’état actuel de l’Afghanistan


Toute personne sensée s’accorde à dire que le niveau de civilisation d’un pays se mesure quand la réalité des lois affirme l’égalité hommes femmes - où l’on peut constater la liberté et l’autonomie qu’y vivent la grande majorité des femmes (1)
.
Donc dire que l’Afghanistan est devenu un pays démocratique est un non sens

Écœurant

Crab


(1) Sachant qu’en France des minorités de femmes, vivant dans des milieux dominés par l’obscurantisme, doivent être aidées...

 

8.04.2008

Un gouvernement

de

capitulards

 

Depuis que Giscard avait aboli la censure, jamais vu cela!!!

 

Des policiers arrachant des drapeaux Tibétains sous les ordres de chinois chefs de la police française pour la journée

 

Que l’on soit d’accord ou non avec les personnes qui se sont mobilisées c’est le droit de manifester qui est bafouée par des services spéciaux venus de chine qui pour la circonstance avait la bénédiction du gouvernement pour diriger, avec l’aide obéissante de la police, la répression

 

Notre gouvernement - un gouvernement de la honte qui a mis notre police républicaine à la disposition des spécialistes chinois, spécialistes de la répression de toutes les formes de liberté d’expression dans leur pays

 

Des sportifs grotesques qui se déclarent «être pris en otage, pour une cause sans rapport avec le sport...»

 

Quelle inconscience de se comparer à des otages!!! Nul, nul et nul...

 

Faut-il s’étonner d’entendre de tels propos de la part d’individus qui consacrent leur temps durant l’année à tenter de réunir les conditions pour arriver en compétition à courir 1/100-ième de seconde avant les autres...? [Rire]

Ou encore à mettre l’autre au tapis? [Rire]

Crab

27.06.2008

Dernières nouvelles en provenance

de la

grande Couacquerie

 

Extrait

La Turquie fait aussi trembler l’UMP. Entre députés et sénateurs de la majorité, le débat sur la réforme des institutions a mis au jour une fracture profonde. Les premiers ont introduit le 28 mai, dans la Constitution, un amendement rendant obligatoire un référendum pour toute adhésion à l’Europe de pays dont la population dépasse 5 % de celle de l’UE.Les seconds ont supprimé cette disposition mardi, la jugeant stigmatisante, et diplomatiquement calamiteuse

Pour que le projet de loi constitutionnelle puisse être examiné en Congrès le 21 juillet, il faudra que les élus UMP se mettent d’accord avant la deuxième lecture du texte à l’Assemblée le 8 juillet. Ce n’est qu’après avoir franchi cet obstacle que l’Elysée et Matignon pourront s’attaquer au suivant : convaincre une quarantaine d’élus de gauche de laisser passer la révision. Mais sans compromis sur la question turque au sein de l’UMP et donc sans vote conforme des deux assemblées, le Congrès ne pourra même pas être convoqué.

Ethique

Mercredi soir, en marge d’un dîner de son club, Dialogue et initiative, le sénateur Jean-Pierre Raffarin claironnait son optimisme :«Vous n’avez pas à être inquiets […] Nous avons voulu simplement avoir une première lecture avec l’éthique de conviction et nous aurons la deuxième lecture avec l’éthique de responsabilité», a-t-il expliqué aux nombreux ministres présents. De son côté, François Fillon avait clairement indiqué le 12 juin que le gouvernement était sur la ligne des sénateurs. Après avoir assuré qu’il restait un farouche adversaire d’une Turquie dans d’UE, il a estimé qu’il était inutile «d’inscrire dans la Constitution pour des décennies et des décennies une disposition qui donne le sentiment de ne viser qu’un seul pays». Il faut selon lui laisser au chef de l’Etat le soin de décider s’il convient de convoquer un référendum. A ceux qui s’inquiètent qu’un président pro-turc puisse un jour imposer aux Français une adhésion dont ils ne veulent pas, Fillon explique qu’ils ont les garanties nécessaires grâce au «référendum d’initiative populaire»

Fin de l’extrait

http://www.liberation.fr/actualite/politiques/335252.FR.p...

 

Débat délétère, voire inutile, stupide; en quoi la Turquie serait-elle moins acceptable dans l’Union européenne que la Pologne ou l’Irlande?

.Ces deux pays (qui ne sont pas les seuls) s’opposent aux Droits de la femme et nient les orientations sexuelles des personnes non hétéros

 

En France les Homosexuels n’ont pas les mêmes Droits que les Hétéros et l’on autorise une des pires discriminations sexuelle le port du voile

 

Couac, couac, croâ, croâ - Que vienne vite le temps du Renard

Crab

-

Suite sur.....

Les fables du choucas

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/humour-3/

07/06/2008

Diamantina

Diamantina

800px-Diamantina_Ort.JPG

 

La blanche, la noire, la mulâtre, la quart de blanche, peuplée d’un métissage accompli pourrait s'appeler '' Dia et de noite ''

Des moments ou je me sens Brésilien de jour et de nuit, Diamantines pourrait s’appeler « Dia et de noitine », Diamantines cette ville symbole d’un Brésil ou le corps est une expression de la psyché des femmes et des hommes, ce monde imprégné par la création baroque où la musique prime sur la parole

L’important n’est pas la parole dans les lieux de culte ou dans les rues de la ville, l’important c’est le beau, cette musique baroque d’expression des sentiments, traduit l’universel de tous les  ressentis partagés par tout un peuple

De dia et de noite partout dans la ville ; une musique qui ne permet pas de définir ou commence le sacré ni ou finit le profane avait inventé une « culture nouvelle », qui de nos jours perdure, une spiritualité qui ne doit rien à la parole religieuse, la souffrance non choisie du mineur travailleur forcé dans les mines est dues à l’esclavage et ne peut en aucun cas être comparée  à celle subie par le  Christ des kto qui lui avait fait le  choix par idéologie de se sacrifier

Comparer la souffrance non choisie des esclaves avec la jouissance masochiste d’un Jésus qui lui avait choisi de mourir en martyr est un crime contre l’esprit

La musique d’un Lobo de MESQUINA n’aurait pas démérité la comparaison avec le « grand œuvre » la flute enchanté d’un Mozart
Crab

Dia.jpg
 
Diamantina 2.jpg
 
Dia 2.jpg
 

28/05/2008

Lois barbares

23.07.2007

terrorisme,religion

Antisémites


C'est un devoir de parler de maltraitance intellectuelle à propos de l’endoctrinement d’enfants dès leur plus jeune âge ?



Pouvez-vous imaginez pendant quinze siècles, les enfants traîné et entendre dans les églises rappeler régulièrement que '' le juifs est mauvais, ect '' ?



Quinze siècles !!!



Aujourd’hui même une partie des croyants avec religion, des croyants  sans religion, une partie des athées sont antisémites



Quinze siècles d’antisémitisme chrétien ne s’éliminent pas en quelques décennies



Pour ce qui concerne les incroyants j’ai de bonne raison de penser que l’antisémitisme chez eux n’est pas, car autrement ce serait en contradiction avec l’incroyance proprement dite



J’apporte cette précision parce que je constate continuellement que les militants monothéistes qui interviennent sur les forums n’ont toujours pas compris qu’un incroyant et un athée ont une culture différente. Je pourrais même ajouter que '' l’Athéisme '' comporte plusieurs modes de pensées



Ce n’est pas la repentance de l’église qui importait mais sa dissolution !!!  - Crab



Vatican

P....... m'écrit : «Le Vatican est un État. Vous demandez la dissolution à qui ?»

Fin de son propos

Le pape est une personne physique qui représente et dirige une personne morale, soit en l’occurrence une organisation internationale

Cette organisation est une personne morale dont le siège est situé dans l’État du Vatican

Toute personne capable de faire preuve du sens de l’honneur démissionnerait d’une organisation qui à fait et ne cesse de faire la preuve de sa capacité de nuisance

Jusqu'à preuve du contraire je n’ai pas vu les membres du clergé démissionner en masse  - Crab

26.07.2009

Le sens de l'honneur

F.......... m’écrit.
« L’Église est une institution, pas une personne »

Elle est dirigée par une personne. Le Pape actuel n'est pas responsable des actions commises par ses prédécesseurs
Pourquoi ne pas interdire une gouvernance autonome à l'Allemagne alors puisque c'est par le passé le gouvernement allemand s'est rendu responsable de crimes contre l'humanité »
  - Fin de ses remarques


Sans rapport

L’Allemagne est un pays et beaucoup d’allemands ont fuis leur pays et d’autres ont été victimes des nazies (...Des allemands et espagnols avaient intégrés la résistance française)

Le principe même, notion religieuse, de la repentance d’une nation, notamment à propos du nazisme, procède d’un amalgame, c’est une insulte à tous ceux qui ont été des résistants dans leur pays l’Allemagne

L’église n’est pas un pays, n’est pas une nation, mais une organisation internationale, distille une idéologie

La responsabilité de l’église est celle d’une personne morale

Donc demander la dissolution de cette secte est parfaitement légitime compte de ses actions passées et actuelles  - Crab

Nota

Reconnaître la responsabilité de Vichy, d’une partie de l’État français, et d’une important participation de la police à la déportation des juifs et des résistants ce n’est pas mettre tous les français dans le même sac

 

18.08.2007

...de la tradition...

Citation

« Qu'est-ce qui rassemble Torquemada, Savonarole, Marat, Robespierre, un wahabite, Mao, Lénine et autres Pol-Pot ?

Il est question d'hommes convaincus d'agir pour le bien d'autrui et qui au nom de cette conviction ont accomplis des crimes ! » Aime à dire T........, qui m’a dressé ce gentillet message

C’est en bon arachnophobe, que '' notre ami T.......'' s’inscrit dans la tradition christicole

Une histoire du christianisme regorgeant de superstitions, de fanatismes des croisades aux ethnocides amérindiens en passant par la saint Barthélémy ou l’inquisition, la bigoterie produit des despotismes et amatrices de bûchers peu avant la Révolution, l’évangélisation à l’aide du sabre durant l’entreprise de colonisation, le silence clérical assourdissant durant la période nazie et pendant les dictatures dites blanches, des colonels en Grèce, en Espagne, au Portugal, au Chili..., La fébrilité actuelle d’un clergé, qui depuis toujours, persiste dans la pratique, la confusion du spirituel et du temporel (1), s’ingénie à proposer l’ascétisme façon catholique pour TOUTE ''joie de vivre'', joue sur le mode ignoble de la culpabilité et de la désinformation, dans le but de nier le droit d’être pour la femme, des Bi et des homosexuels-elles, saboté par le prêtre ICI en inculquant l’au-delà à des enfants pratiquement dès leur naissance(2), d’où la haine vaticane de la laïcité qui n’associe plus la religion aux institutions



Seule la Laïcité mérite d’être divinisée car elle est le bien public

Bien comprendre que les régimes totalitaires religieux, dictatures blanches, rouges ou encore le fascisme vert des islamistes que ce qu’ils ont pour lien commun cette prétention inouï de détenir la vérité de ce qui est bon pour tous

Même si l’incroyant que je suis ne nie pas le besoin de la fable ressenti par les être humains, et j’aime les fables, rappelez-vous que Spinoza malgré son grand talent n’a pas pour autant réussi à sauver la métaphysique

C’est pour cela que seule la fable est faite d’éternité, Esope reste aujourd’hui le plus grands de nos modernes (3) et tant pis si cela déplait à Finkielkraut (4)



Toutefois la question se pose

Ou est passé le sens de l’honneur des individus qui osent encore se réclamer de la tradition catholique ?  - Crab

(1) La confusion du spirituel et du temporel vaut aussi pour l’idéologie Mahométane

(2) De plus en plus nombreux, d’années en années, des italiens réclament obtiennent de l’église romaine un certificat de débaptisassions

  1. et (4) '' Nous autres, les modernes ''; Finkielkraut ! Que j’apprécie par ailleurs, quand bien même parfois les choses simples sont dites de sa façon très compliquée

 

11.10.2007

La liberté de dire...

SOLIDARITÉ AVEC TASLIMA NASREEN


La vie de Taslima Nasreen, écrivain et grande figure du combat pour les droits des femmes, la démocratie et la liberté d’expression, est aujourd’hui gravement menacée en Inde, où elle s’est réfugiée après un exil forcé du Bangladesh en 1994, à la suite d’une fatwa des intégristes musulmans la condamnant à mort.

Il y a quelques semaines, dans le sud de l’Inde, une centaine d’intégristes l’ont agressée et blessée lors de la signature de l’un de ses livres, tandis qu’un parti islamiste appartenant à la coalition gouvernementale mettait sa tête à prix pour 500 000 roupies tout en déposant plainte contre elle et en demandant son expulsion du pays

« Les temps sont mauvais. Je ne sais pas ce qui m’attend. Ou bien les extrémistes vont me tuer, ou bien le gouvernement indien va m’expulser. (…) Où aller ? Les fondamentalistes ont le bras long. Je ne suis pas ici pour combattre l’islam. Je ne fais qu’écrire pour les droits et la liberté des femmes (…). Mais cela fait maintenant seize ans que les extrémistes essaient de me tuer. (…) Si je survis, je viendrai peut-être en Europe en Octobre », écrit-elle à Antoinette Fouque.

L’inde est, dit-on, la plus grande démocratie du monde. Pour la première fois de son histoire, elle est présidée par une femme, depuis juillet 2007. Or depuis qu’elle y réside, Taslima Nasreen n’y jouit pas de ses pleins droits : la citoyenneté qu’elle a demandée au gouvernement du Bengale lui a été refusée. Ce même État a interdit, en novembre 2003, la vente de son autobiographie. Il a fallu une décision de la Haute Cour, en septembre 2004, pour que l’interdiction soit levée. Aujourd’hui, elle risque l’expulsion, voire l’emprisonnement, et ceux qui l’agressent et la menacent ne sont pas sérieusement poursuivis

TASLIMA NASREEN DOIT POUVOIR VIVRE, ÉCRIRE, ÊTRE LUE, EN INDE,
ET DANS LE MONDE, EN TOUTE HOSPITALITÉ ET EN TOUTE SÉCURITÉ

 

A Paris, en novembre dernier, au Colloque « Femmes en mouvements hier et aujourd’hui pour demain », elle disait, évoquant les souffrances de l’exil : « Mais j’ai une maison, c’est l’amour que je reçois des femmes, de toutes les femmes de par le monde ».

Par la mobilisation militante, médiatique et diplomatique, nous avons réussi à la sauver en 1994. Nous devons le faire aujourd'hui encore.
Il y va de sa vie, de la liberté des femmes et de la liberté d’expression dans le monde

 

Algérie : deux militaires condamnés pour manque de respect à l’islam


Pendant le Ramadan, tout bon musulman doit jeûner pour accomplir l’un des principaux piliers de l’islam. Il est également fortement recommandé, pour les non musulmans, de ne pas manger, boire ou fumer en public, par respect à ceux qui respectent les préceptes de la religion. Deux militaires algériens, arrêtés en flagrant délit de non respect du Ramadan, viennent d’être condamné à la prison ferme.

Selon le quotidien algérien « Ech-Chorouk », du 9 octobre 2007, un juge du tribunal de Guelma a condamné, le 8 octobre, deux militaires algériens. Le premier, âgé de 22 ans, était poursuivi pour « port d’arme blanche sans permis » et pour « atteinte aux valeurs de la religion ». Il a hérité de six mois de prison ferme et d’une amende de 30.000 dinars. Le second, âgé de 21 ans, accusé de « manque de respect à l’islam », a été condamné à six mois de prison avec sursis, et d’une amende de 30.000 dinars également. Les deux militaires avaient été arrêtés le 3 octobre dans la matinée, à proximité de la caserne située au centre ville de Guelma. Devant les juges, les deux accusés ont reconnu avoir fumé en pleine journée de jeûne, donc d’avoir manqué de respect et d’avoir porté atteinte à l’islam. Le premier accusé a justifié son geste par son état de santé qui l’a obligé à se nourrir, le second a articulé sa défense autour du fait qu’il devait rejoindre sa caserne d’affectation, située à Batna, à plus de 80 km de là. Il pensait que « le jeûne n’était pas ainsi indispensable, en prévision de son voyage ». Le Parquet avait requis une peine de deux ans de prison ferme pour les deux coaccusés, et une amende de 50.000 dinars chacun. La défense a réussi à réduire ces peines.

[.../...]

Source ProChoix

20.10.2007

Clonage des esprits

Et l’on voudrait nous faire admettre que la croyance et pire les idéologies (religions) sont inspirées par ''un machin'' prétendu extérieur à l’homme

Ces constructions idéologiques (religions) ne sont rien de plus que des moyens de clonage des esprits

Quand cela ne peut se faire par l’endoctrinement, systématiquement dans les pays non laïque ; toutes sortes de violences sont perpétrées à l'encontre des réfractaires aux religions  - Crab

12.12.2007

L'amour du prochain...

La religion serait '' l’école de la tolérance '' ! ? - Crab

 

Nicole Kidman menacée de mort

 



[Images: SP]

    

Nicole Kidman et Daniel Craig auraient reçu de nombreux e-mail haineux ainsi que des menaces de mort pour leur participation au film «La boussole d'or», considéré comme blasphématoire par des groupes catholiques conservateurs

 

[Texte: Constantin Xenakis] Le nouveau James Bond a contre-attaqué en déclarant que ce film et le livre de l'auteur Philip Pullman dont il est adapté, ne font en aucun cas l'apologie de l'athéisme, mais dénoncent en revanche l'abus de pouvoir de certaines institutions, qu'elles soient religieuses ou politiques

Cette nouvelle peu rassurante vient s'ajouter à une autre, non moins grave économiquement parlant: tandis que «La boussole d'or» a effectué un bon départ dans les salles d'Europe cette semaines, les entrées aux États-Unis se sont avérées catastrophiques

 

Source : http://cine.bluewin.ch/news/archive/8017.html

________________________________________________________

 

Hors à ma connaissance le scénario (1) ne respecterait pas une partie du livre qui comporte une critique radicale des dérives cléricales  - Crab

 

  1. Sous réserve de vérification

 

18.12.2007

Droits de la femme

Apprenez à connaître

" le monde merveilleux de l’Islam "

Crab

Le suicide, porte de sortie pour des Saoudiennes sous pression

18.12.07 | 15h08


Par Ibtihal Hassan

RIYAD (Reuters) - Séparées des hommes, interdites de volant et soumises à des restrictions en matière de déplacements, de travail et d'études, de nombreuses Saoudiennes tentent de se suicider pour échapper à l'étau de l'une des sociétés les plus austères du monde.

D’Arabie saoudite, État islamique conservateur où les dirigeants religieux imposent une stricte séparation entre hommes et femmes, a souvent une attitude intransigeante vis-à-vis des femmes victimes de violences.

Une adolescente de 19 ans enlevée et violée par sept hommes a récemment été condamnée à 200 coups de fouet, affaire qui a provoqué un tollé international et terni l'image du pays, berceau de l'islam, dans le monde.

Cette semaine, le roi Abdallah a gracié la jeune femme. Ce décret royal sonne comme un désaveu pour les dignitaires religieux saoudiens, qui prônent un islam dur appelé le wahhabisme, et qui dominent l'appareil judiciaire.

Les pressions que subissent les Saoudiennes les contraignent à vivre dans un monde à part, rendant plus difficiles à gérer qu'ailleurs les affres de l'adolescence et les problèmes familiaux.

"J'étais désespérée en raison de problèmes familiaux. Ma mère a divorcé et j'ai dû rester avec elle tandis que mes deux frères aînés restaient avec mon père", explique Maha Hamad, une étudiante de 23 ans qui a tenté de se suicider il y a deux ans.

"J'ai subi trop de pression de la part de ma mère dans tout ce que je faisais au quotidien. C'était impossible pour moi de mener ma vie sans qu'elle me dicte quoi faire."

Le suicide est sévèrement condamné par la charia, ou loi islamique, et les hôpitaux présentent souvent officiellement les suicides comme des "abus de médicaments" ce qui rend difficile l'évaluation du phénomène.

PRESSIONS SOCIALES

Une étude menée en 2006 auprès de rescapés de suicide par Saloua al Khatib, chercheuse à l'Université du roi Saoud, a cependant montré que sur 100 cas 96 concernaient des femmes et quatre des hommes.

Elle affirme que l'hôpital où elle travaille comme conseillère enregistre en moyenne, chaque mois, 11 tentatives de suicide par des femmes. "Les femmes subissent des dépressions graves en raison de la pression sociale", explique Khatib.

" La différenciation faite entre les hommes et les femmes d'une même famille contribue à accroître la pression (...). Les hommes qui sont élevés dans l'idée qu'ils sont supérieurs méprisent pour la plupart les femmes. Ils développent des comportements violents pour exprimer leur pouvoir sur elles."

En consommant, en journée, de petites doses de médicaments, les femmes lancent à leur manière des appels au secours plutôt que de tenter réellement de se suicider, estime Khatib.

" De nombreuses adolescentes, en Arabie saoudite, souffrent du manque de communication avec leurs parents. Personne n'écoute leurs problèmes émotionnels, sociaux voire liés à l'éducation ", dit-elle.

Les mariages forcés sont un facteur fréquent de dépression chez les jeunes femmes, selon les chercheurs. Généralement, seules les femmes issues de familles aisées peuvent choisir leur mari.

Laïla, une ancienne employée de l'administration de l'hôpital du Royaume, à Ryad, se souvient du cas d'une femme de 20 ans qui a tenté de mettre fin à ses jours parce que ses parents l'avaient forcée à épouser un septuagénaire.

" Elle a tenté de se taillader les poignets après quelques mois de mariage. Les mariages forcés figurent parmi les problèmes les plus graves auxquels sont confrontés les jeunes filles ", explique-t-elle.

" Parfois, les familles ne veulent pas forcer leurs filles à faire cela, mais des interventions de la famille élargie et des proches les mettent sous pression, tout particulièrement s'ils vivent en-dehors des grandes villes."

Andrew Hammond, version française Natacha Crnjanski

 

20.03.2008

Deux poids deux mesures



Ousama ben Laden a averti mercredi l'Europe qu'elle devrait « rendre des comptes » pour les caricatures du prophète Mahomet publiées dans des quotidiens danois, selon un message attribué au chef du réseau Al-Qaïda

Pourquoi partout dans le monde des slogans anti-Bush, des manifs anti-Bush, des posters anti-Bush, mais jamais des slogans anti-ben Laden, jamais des manifs anti-ben Laden, jamais des posters anti-ben Laden?

« S'il n'y a pas de contrôle de votre liberté de parole, alors soyez prêts dans vos cœurs à la liberté de nos actes », a encore averti ben Laden

Le message audio, sous-titré en anglais, et intitulé «que nos mères soient privées de nous, si nous échouons à aider notre prophète», est accompagné d'une vidéo montrant ben Laden portant une mitraillette (1)

A l’exception de quelques personnalités laïques (majoritairement des femmes), c’est le silence assourdissant, partout en Europe, des prétendus musulmans modérés

Modérés qui dans leur grande majorité sont plus préoccupés d’installer (commerces par exemple) tout ce qui permettrait de développer le communautarisme et maintenir la femme traitée en mineure et en outre totalement assujettie à la famille, que d’adapter leur religion aux valeurs démocratiques

Où sont où, les manifs anti-ben Laden ? Les t-shirts le maudissant ?

La seule manifestation sur notre sol avait été conduite contre la liberté d’expression et s’y étaient ajoutées les poursuites menées à l’encontre de Charlie Hebdo devant le Tribunal  - Crab

  1. A rapprocher du dessin Danois; la tête du prophète coiffée d'un turban en forme de bombe à la mèche allumée - est l'une des 12 caricatures de Mahomet qui avaient provoqué une vague de colère et de violence dans le monde musulman en janvier et février 2006

Par amnésie '' les masses musulmanes s'empressaient d'oublier le djhad guerrier '' figurant dans le coran [ Hypocrisie de circonstance ]

28.03.2008

Assez d’hypocrisie...

Un député néerlandais met sur internet un film amalgamant terrorisme et islam

[.../...]

Maxime Verhagen a indiqué à l'AFP...

Extrait

"Nous regrettons que M. Wilders ait diffusé ce film", a-t-il poursuivi. "Nous pensons qu'il n'a d'autre but que d'offenser. Mais se sentir offensé ne doit jamais être une excuse pour l'agression ou la menace"

Dès l'annonce de ce projet, en novembre, des pays musulmans comme l'Iran ou l'Égypte se sont indignés, menaçant les Pays-Bas d'un boycott économique

Et fin février les talibans ont menacé d'attaquer les quelque 1.660 soldats néerlandais déployés en Afghanistan dans le cadre de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) si ce "film insultant" était diffusé. Source - AFP



Pourquoi parler de '' film insultant '' dans une démocratie ou la critique de ce même film est possible ?

Parler d’Islam comme s’il s’agissait de quelque chose d’intouchable, c’est de la forfaiture - c’est jeter un voile pour faire oublier que le Coran est une idéologie, critiquable comme toutes les autres religions monothéismes

Je ne connais pas le contenu de ce film, mais ce dont je suis sûr c’est qu’il ne faut pas s’attendre de la part de l’immense majorité des musulmans des pays arabes ou iraniens à la plus petite manifestation anti talibans ou anti Ben Laden. ( Quant aux minorités de toutes sensibilités qui serait tentées de s’exprimer, tout le monde sait quel sort leur est réservé dans ces pays, excepté en Jordanie et en Tunisie )

Le jour où une immense majorité des musulmans prétendus modérés n’imposeront plus à tous par la force leur religion dans leur pays et ne tenteront plus d’imposer la censure dans les pays libres, peut-être n’y aura-t-il plus personne pour associer l’islam à toutes les formes du terrorisme intellectuel ou meurtrier d’un Ben Laden  - Crab

28.05.2008

Lois barbares


Que peut bien valoir une religion qui pour survivre à besoin de lois interdisant à ces citoyens de s’intéresser à d’autres formes de spiritualité religieuses ou non et d’exercer à l’aide des institutions les pires  violences à l’encontre des personnes converties ou qui se convertissent à une autre religion ?

( Je n’évoque même pas ce qui se passerait si un athée, dans ce pays dominé par des dirigeants religieux et politiques comptant parmi les plus attardés, Pensait, écrivait tentait de publier le produit de sa réflexion !!! )  - Crab


Les chrétiens poursuivis en Algérie
Religion. Accusée de prosélytisme, une protestante risque entre deux et cinq ans de prison
Correspondance à Alger RYMA ACHOURA
QUOTIDIEN : mercredi 28 mai 2008

Habiba Kouider retient son souffle depuis une semaine. Mais elle devra encore attendre pour savoir si le fait d’être chrétienne en Algérie peut la conduire en prison. Hier, la communauté chrétienne tout entière attendait avec inquiétude le dénouement du procès de cette femme de 36 ans, accusée de « pratique sans autorisation d’un culte non musulman ». Le tribunal correctionnel de Tiaret (nord-ouest du pays) a reporté son verdict pour « complément d’information », mais l’accusée risque trois ans de prison ferme selon les réquisitions du procureur.
Le 29 mars, Habiba Kouider, convertie au christianisme il y a quatre ans, est arrêtée par des gendarmes dans le bus qui la ramène d’Oran à son domicile de Tiaret. Ils découvrent en sa possession une douzaine d’exemplaires de la Bible. Elle est immédiatement embarquée, présentée à la police et placée en garde à vue. Le lendemain, elle est interrogée par le procureur de la République de Tiaret, saisi du dossier.
« Vous prêchez ? » Un procureur qui apparemment accepte mal la religion choisie par cette femme. « C’est soit le tribunal, soit la mosquée », l’aurait-il menacée. En clair, si la jeune femme accepte de redevenir musulmane, son dossier sera classé. Habiba Kouider subit la même intolérance alors qu’elle cherche un défenseur. Aucun avocat du barreau de Tiaret n’accepte de s’occuper de son dossier. C’est finalement Me Khelloudja Khalfoun, une avocate de Tizi-Ouzou, habituée des procès sensibles – elle a défendu notamment des émeutiers du « printemps noir » de Kabylie contre les forces de sécurité -, qui la défendra.  
Le procès, qui a débuté le 20 mai, s’est déroulé dans une ambiance « d’inquisition », comme le dénonceront immédiatement des associations algériennes de défense des droits de l’homme. «A l’église, on t’a fait passer l’examen d’admission céleste ? On t’a fait boire l’eau qui te mènera droit au paradis ?» demande le juge pour savoir si la jeune femme a été baptisée.  
Le procureur veut par ailleurs démontrer qu’elle est coupable de prosélytisme, ce qui est interdit par une loi votée le 28 février 2006. Car si la liberté de conscience est inscrite dans la Constitution, cette loi stipule que quiconque « incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion […], fabrique, entrepose ou distribue des documents […] qui visent à ébranler la foi d’un musulman » est passible d’une peine allant de deux à cinq ans de prison et d’une amende de 500 000 à 1 million de dinars ( entre 5000 et 10 000 euros ).  
Alors, le procureur interroge : «Que faisiez-vous avec une douzaine d’exemplaires du même livre ? Vous les distribuez à votre entourage, n’est-ce pas ? Vous prêchez la parole chrétienne ?» Pour l’avocate de Habiba Kouider, Me Khelloudja Khalfoun, l’accusation de prosélytisme ne tient pas. «On ne juge pas sur les intentions mais sur les actes, a-t-elle plaidé devant la cour. Lorsque ma cliente a été arrêtée, elle n’était pas en train de prêcher. Elle ne distribuait pas de bibles. Elle était assise seule dans un bus qui la ramenait chez elle.» L’avocate dénonce une « hérésie juridique » et une plainte «imaginaire». « Aucun texte de loi ne conditionne la pratique d’un culte non-musulman à une autorisation. Au contraire c’est un acte licite, protégé par la Constitution », lance-t-elle.
Ce procès montre une nouvelle fois les dérives découlant de l’application de la loi de 2006. Ces derniers mois, une dizaine de procès ont eu lieu contre des chrétiens. A chaque fois, les accusés ont fait les frais d’une interprétation de plus en plus stricte de la loi et les condamnations se multiplient. Ainsi, le père Pierre Wallez, un prêtre catholique a été condamné, fin avril, à deux mois de prison avec sursis pour avoir effectué une prière avec des réfugiés camerounais.  
«Sécurité nationale». Plusieurs religieux chrétiens se sont vus refuser leur visa d’entrée dans le pays. L’ancien président de l’Église protestante algérienne, Hugh Johnson, a été expulsé après le non-renouvellement de son titre de séjour. Et vingt-cinq lieux de culte en attente d’autorisation ont été fermés, notamment en Kabylie. Hier, le tribunal de Tiaret jugeait également six autres personnes pour prosélytisme. Le procureur a requis deux ans de prison ferme à leur encontre pour «exercice illégal d’un culte non-musulman». Le verdict doit être prononcé le 3 juin. Les représentants des Églises chrétiennes dénoncent une «persécution» et des intellectuels ont lancé un appel au respect des libertés dans la presse et sur Internet.
Pour le ministre des Affaires religieuses, Bouabdellah Ghlamallah, « la communauté chrétienne jouit de tous ses droits ». Les décisions de justice prises ont pour but de lutter contre une campagne d’évangélisation qui représente «une menace pour la sécurité nationale». Selon les statistiques officielles, il y aurait 11 500 chrétiens en Algérie, pays qui compte 33 millions d’habitants.
Fin de l’article

En 2006, sur un des forums de Cdans l’air F 5, j’avais édité le contenu de cette loi barbare, car il n’y à pas de mot assez fort pour nommer toute atteinte à l’indépendance d’esprit

Toutes les religions ne contiennent que des interdictions pour l’Homme
de penser avec sa raison, mais quand il est fait la confusion entre croyance et lutte politique ce qui est particulier à l’idéologie des textes du coran cela ne peut que générer la violence à l’encontre des incroyants et des non musulmans
Cette confusion trouve sa source dans l'essentiel du coran qui fait d’Allah un être miséricordieux [ rire] tout en étant le généralissime de ses armées

Cette contradiction résume toute l’idéologie distillée par le coran et permet de comprendre le refus des islamistes d’élaguer ou de moderniser le texte  - Crab

Accueil :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/

 

27/05/2008

Censure et religion

 

10.04.2008

Insoumise

 

 

Belgique


"Insoumise et dévoilée" gagne son procès

Aucune restriction ne sera mise à la diffusion du livre de la Verviétoise Karima, qui dans un ouvrage intitulé "Insoumise et dévoilée" dénonçait la condition des jeunes filles et des jeunes femmes dans certaines familles musulmanes. Le tribunal a tranché cette question, posée à la justice par les parents de Karima qui voulaient faire interdire le livre ou du moins en retirer certains passages.

 

http://www.televesdre.eu/site/index.php?iddet=1950&id...

 

Source ProChoix

 

Aviez-vous entendu parler du procès de cette écrivain sur les chaînes de télévisions ?

Crab

 

Artistes en Russie entre rébellion et répression

 

 

YOURI SAMODOUROV / Юрий Самодуров


Condamné en 2005 comme organisateur d’une exposition. En procès pour une autre exposition. Risque 5 ans de prison


Ancien directeur du Centre Andrei-Sakharov créé à Moscou en 1995 au nom du plus célèbre dissident de la période soviétique pour rappeler "
l’histoire des répressions politiques et de la résistance au totalitarisme en URSS" et pour contribuer à l’essor d’une société démocratique en Russie


En janvier 2003, organise l’exposition "ATTENTION, RELIGION!" qui interroge le phénomène fondamentaliste et le poids grandissant de l’Eglise orthodoxe en Russie. L’exposition est saccagée par des intégristes et taggée d’insultes antisémites. Individus arrêtés puis relâchés quand Samodourov, son assistante et trois artistes dont Anna Altchouk et Aroutioun Zaloumian, sont poursuivis pour "incitation à la haine interethnique et inter-religieuse". En 2005, Samodourov et son assistante contre lesquels la procureur a requis travaux forcés, interdiction à vie de poste administratif et destruction des oeuvres déjà confisquées, sont reconnus coupables d’avoir "semé la discorde religieuse et interethnique" et condamnés à une amende de 100 000 roubles (2700 euros). L’artiste Anna Altchouk est acquittée, les deux autres artistes ont échappé au procès en fuyant en Arménien, leur pays d’originaire


En mars 2007, accueille au musée Sakharov l’exposition "ART INTERDIT - 2006" co-organisée avec Andreï Erofeev, regroupant des oeuvres refusées par divers musées et galeries par peur des réactions de l’Eglise et du pouvoir. Des manifestations contre l’exposition sont organisées par des groupes nationalistes et intégristes. Les deux organisateurs sont poursuivis en justice pour incitation à la haine religieuse et à la dignité humaine pouvant aller jusqu’à une peine de prison de cinq ans.


En août 2008, Samodourov est poussé à la démission du Centre Sakharov. Soutenus par Amnesty International et Human Rights Watch, les deux hommes sont en attente de l’issue de leur procès.
Source LOUVRE POUR TOUS

 

L’amalgame entre racisme et critique de l’Islam, fait la démonstration d’inconscience de bon nombre de nos personnalités politiques
Cette assimilation est bien confortable pour les extrémistes bénéficiant du silence assourdissant de la majorité des personnes qui se réclament de l’islam

Extrémistes qui sont à l’origine du ''concept  islamophobie'' qui sous entends des porteurs qui conjugueraient la xénophobie avec dans la plupart des cas un racisme anti-arabes

Cette assimilation, quand elle n’est pas sciemment voulue par les extrémistes et « bon nombre de musulmans modérés », à toujours pour objectif de fait de mettre l’Islam, le coran et plus particulièrement leur prophète Muhammad à l’abri de toute critique

 

(Rappel ; la notion de racisme, en France, est parfaitement définie et punissable par la loi)

 

L’Islam, je le rappelle, n’est pas une race, pas même la propriété d’un pays plus qu’une autre ; c’est une philosophie ou plutôt une idéologie (1), tout comme le bouddhisme ou le christianisme.

.

Critiquer sévèrement ou déconstruire les fables Judéo-chrétienne ne font pas pour autant traiter leurs auteurs de racistes ! (2)

 

Force est de remarquer que c’est dans la plupart des pays qui se réclament de l’islam que l’on emprisonne ou assassine ceux qui s’autorisent à critiquer l’Islam

 

Et de noter que l’on ne voit jamais les populations de ces pays manifester en masse pour défendre la liberté d’expression ; donc force est d’en déduire que « l’éducation islamique », actuellement, secrète et développe le pire clonage des esprits et n’aboutie qu’à conforter toutes les formes de dictatures, il y a là un pas que l’on peut franchir aisément car la réalité en fait la démonstration dans la plupart des pays arabes, en Iran et dans d’autres nations du monde.

De retrouver à l’intérieur de régions, voir de quartier dans les villes dans d’autres pays par l’endoctrinement les mêmes pratiques d’assujettissement des consciences...


L’Islam, courant idéologique comme les autres, fait ou peut faire l’objet d’une expertise peu élogieuse; cela relève de la pensée critique

 

Chaque personnalité politique ou simple citoyen-ne se doit de prendre garde aux tentatives d’endormissements que pourrais générer un manque de lucidité.

Crab

 

(1) L’islam est une idéologie et non pas une philosophie ; Le principe en philosophie est l’art de mettre en question, de poser une problématique et non pas de proclamer des « vérités » ni d’avancer des théories non critiquées.


(2) Citation ; « La spiritualité, c’est la vie de l’esprit, la vie de la conscience humaine qui s’affranchit de l’immédiat. .../..

 

La religion est une forme de spiritualité, mais il y en a d’autres

 

Un artiste qui crée des œuvres qui dépassent les limites du vécu immédiat, de l’utilité immédiate, fait œuvre spirituelle

 

Un savant qui élucide les lois du réel ou un philosophe qui réfléchit sur les principes de la lucidité et de la sagesse font aussi œuvre spirituelle »

 

Henri Pena-Ruiz

19.04.2008

Prosélytisme

Si dieu existe - comment se fait-il que l’on ait besoin à la fois de lois ''pour le faire exister'' et d’endoctriner les enfants dans une religion?

Cherchez l’erreur ? [Rire]

Crab

En Algérie, depuis 2006.

Citation :

La loi prévoit des peines de 2 à 5 ans de prison et une amende de 500.000 à 1.000.000 de dinars (5.000 à 10.000 euros) contre toute personne qui "incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion". Les mêmes sanctions sont prévues contre toute personne qui "fabrique, entrepose, ou distribue des documents imprimés ou métrages audio-visuels ou tout autre support ou moyen, qui visent à ébranler la foi musulmane".

Source Le Monde

 

 

J’ai lu dans la Presse, car je n’ai pas vu cette émission ; je m’intéresse pas au show bizness (et pour cause), à propos d’une émission de télé du générique « On n’est pas couché ».


Le dimanche 18 mai dernier : Un débat de nuls organisés par un nul ; un débat qui avait opposé Robert REDEKER à un plateau d’incultes

 


Propos de Pascale ClARK, je la cite : « On ne peut pas critiquer une religion qu’il y a tout plein de gens qui y croient » Fin

METEYER, en suivant, avait approuvé, je le cite ; « on peut pas, on peut pas, c’est pas bien » Fin.

 

Quand brûlera –t’on les livres des auteurs antiques scientifiques et démocrates, ceux des scientifiques et poètes de la Renaissance, avec ceux des lumières et des ultras des lumières ? [Rire]

 

Un BORHINGER, qui se voulant avocat confond allègement la vieillesse d’une personne avec la connerie, de décliner la larme à l’œil ; « ce vieux musulman du bled que je respecte infiniment et qui pourrait se sentir choqué et »...Ect...Ect...Fin.

Il n’y a pas de censure de la presse et les petites filles vont toutes à l’école dans le monde de se bon petit vieux élevé dans une « culture » qui lui permet de se considérer comme supérieur à la femme. [Rire]

 

NAULLEAU, contrairement à son patronyme (1) se jette à l’eau, je le cite : « quand vous insultez l’islam, vous insultez deux milliards de personnes » Fin d’une énormité.

 

L’Islam est une idéologie critiquable, comme toute autre idéologie ; l’Islam n’est pas comme essaie de le faire croire les fascistes islamistes un peuple.

Il n’y a pas de territoire musulman pas plus qu’il n’y de territoire judéo-chrétien ou bouddhiste.

Partout dans le monde il y a des incroyants et toutes sortes de croyants

 

Ce n’est pas demain que je vais m’intéresser au show biz.


Crab

 

(1) Voilà qui prouve que même moi et un milliard d’incroyants sommes capables de produire de bonnes blagues mieux qu’un RUQUIER.





 

20/03/2008

Choisir d’être ou de ne pas être.

Tout a une fin

 

Un de mes amis me disait, il y a bien longtemps de cela ; « j’aimerais ne pas être mortel, mais à une condition ; c’est de pouvoir décider d’arrêter quand je le voudrais »

Ce propos fait la différence entre ce qui relève de l’idéologie et non pas du Droit naturel de la personne.

Dénier ce Droit de décider de mettre fin à ses jours,  c’est nier que chacun de nous est singulier.

Ce serait refuser d’admettre que  bon nombre de personne sont indépendantes d’esprit, parce ces personnes justement n’acceptent pas le clonage ou l’assujettissement des esprits dans une idéologie inhérente à une vision de la société qui nie ce que enseigne la vie au profit d’un fantasme d’un autre âge - « L’universalisme » d’origine religieuse.

Idéologie  toujours présente et nuisible à la société civile

Crab

 

Un point de vue entendu (de mémoire); « la moi interdit de tuer, exception faite pour la guerre ; donc je ne veux pas d’une loi qui autoriserait une deuxième fois à tuer » Fin

 

Qui parle d’autoriser ?

 

Ce n’est pas du niveau du débat ; ce qui est demandé c’est de mettre fin à une prétendue euthanasie passive de nature barbare, des plus sauvages qui consiste à débrancher ou à ne plus alimenter une personne qui met ainsi de plusieurs heures à plusieurs jours à agoniser avant son trépas

Dans ce cas,  c’est en accord avec la famille que le médecin pourrait administrer un produit provoquant la mort en quelques minutes et débrancher une fois que le décès ait été constaté.

Nous ne  sommes plus dans ce cas « de figure » dans une autorisation de tuer mais dans une pratique qui met fin à la barbarie de l’Euthanasie « prétendue passive »

D’autres part faire le choix de mettre fin à ses jours relève d’un choix existentiel privé qu’aucune loi ni aucune moraline religieuse tout autant obsolètes ne pourront  jamais empêcher.

Demander une assistance et faire le geste soi-même d’absorber un produit, ne nécessite pas la présence d’un médecin.

Cela signifie qu’enfin la société reconnaît le vécu de tout être qui pense différemment en dehors de toute idéologie ou ce qui revient au même différemment des visions religieuse « de la vie ».

Encadrer l’accès à ce produit pour être sûr du demandeur n’est pas un problème....

Ce serait ainsi mettre fin à des pratiques de suicides qui elles aussi bien souvent ont caractère violent et permettre aux personnes de mettre fin à leur existence paisiblement

Crab

 

06.04.2008

Sens du terme "euthanasie"?


L'étymologie du mot "euthanasie" est grecque ; il signifie "bonne mort" ou "belle mort". Dans l'Antiquité, c'est un adjectif utilisé pour qualifier une mort réussie : par exemple, un homme qui meurt sans souffrir tout en laissant une progéniture nombreuse et prospère, après avoir bien vécu. Il pouvait aussi être appliqué à celui qui "part en beauté", après une mort glorieuse au combat. Le terme est employé par l'historien latin Suétone pour relater la mort de l'empereur Auguste : après avoir réglé les affaires de l'Empire et s'être consacré à lui-même une dernière fois, il meurt sans souffrance, s'étant acquitté de ce qu'il avait à faire.

Jean-Yves Goffi, professeur de philosophie à l'université Pierre-Mendès-France à Grenoble et spécialiste des questions de bioéthique.

Source : Le Monde

Brève

Le pape ''bouge encore''


Dans sa seconde encyclique intitulée Spe Salvi, consacrée à l’espérance, le pape lance une vigoureuse attaque contre l’athéisme et le marxisme


Comme si un incroyant se réclamait obligatoirement du marxisme ; n’est pas à un amalgame près le vieux, pour tenter de faire « avaler » son idéologie


Joseph Ratzinger, ne supporte pas les courants de pensée qui selon lui sont « modernes » ; courants de pensée dont il prétend, ont attaqué les fondements même de l’espérance


Eh oui quand les gens sont conscients que « l’au-delà » est une fable, sa religion s’effondre comme un château de cartes

Prétendre construire ici l’espérance, pour un résultat palpable dans les délais les plus brefs, vous n’y pensez mon « bon monsieur », cela le vieux çà le dérange dans son morbide train train quotidien ; cela l’empêche de tourner en rond


Pire le vieux refuse l’idée que l’homme seul puisse établir la justice sociale ; et de prétendre (vous êtes assis), je le cite : « Si face à la souffrance de ce monde la protestation contre Dieu est compréhensible, la prétention que l’humanité puisse et doive faire ce qu’aucun Dieu ne fait ni n’est en mesure de faire est présomptueuse et fondamentalement fausse. ». Fin de sa bouffée de délire


Première remarque qui est caractéristique de la faiblesse d’esprit de cet individu, il oublie que les incroyants ne mettent pas les injustices sur le compte du machin qu’il nomme dieu.

(Ce qui est amusant, c’est dans sa phrase, le ... « ce qu’aucun Dieu ne fait ni »... ; ce serait le premier pape à dire qu’il y en plusieurs). C’est l’inflation.., il ne sait plus à quel Saint se vouer...


Et l’animal d’ajouter « ... L’homme a besoin de Dieu, autrement il reste privé d’espérance. Seul l’infini peut suffire à l’homme. » Ainsi toute forme d’espérance collective pensée et organisée par des hommes pour des hommes aurait été et serait une aberration ». Fin des propos d’un individu qui de toute façon ne comprendra jamais que ce n’est pas d’espérance dont les gens ont besoin mais d’exister

Crab

21.10.2007

L'ISLAM ENTRE TRADITION ET MODERNITÉ

Sami Aoun et Jean-Frédéric Légaré-Tremblay


Nuit blanche, numéro 108, octobre 2007

Malgré un titre passablement banal, ce livre d'entretiens fait néanmoins le tour de la question relativement à la situation difficile du monde arabe et musulman depuis deux siècles : islam et politique, islam et violence, islam en Occident, etc. Avec un courage qui l'honore, Sami Aoun, originaire du Liban, favorise une évolution de la pensée arabe et musulmane vers des concepts propres à l'Occident : laïcité, respect de la liberté de culte et de pensée, égalité des hommes et des femmes. En somme, il faudrait moderniser l'islam plutôt que d'islamiser la modernité, comme tentent de le faire la majorité des musulmans, avec plus ou moins (et plutôt moins) de bonheur (comme si on pouvait emprunter des technologies sans se soucier du socle intellectuel qui les soutient).

Bref, au lieu du repli identitaire, comme l'est l'islamisme, repli qui à la fois exprime et contribue à l'affaiblissement des musulmans, il faut plonger dans le siècle qui se construit et, ce faisant, faire cheminer la pensée arabe et musulmane vers plus de libéralité.

Ce serait trahir l'analyse de Sami Aoun que de relater plus avant les préférences implicites de l'auteur. Le mérite de ce précieux ouvrage, à recommander à quiconque veut s'initier à la culture moyen-orientale ou approfondir sa connaissance dans le domaine, est la grande qualité d'argumentation apportée sur l'évolution historique et sur les différents défis des musulmans, et ce, dans un langage très accessible. Avec ce bouquin synthèse, qui fait suite à d'autres travaux et de nombreuses apparitions audiovisuelles, Sami Aoun doit maintenant être considéré comme la figure d'autorité sur le Moyen-Orient et l'islam au Québec. NB


L’égoïsme


Non le plus difficile n’est pas de résoudre l’enfermement idéologique des monothéistes puisque pour eux c’est un état normal ; cet état est constaté

Gérer l’éveil serait de pure perte, puisqu’ils ne savent qu’affirmer en boucle, ce qui exclue tout débat argumenté ; mais s’assurer s’ils disposent encore de quelques réflexes, de souvenirs et d'émotions, par le recours à l’outil de la critique, seul traitement possible de la névrose, pour éviter l’accroissement du fanatisme ou le réduire en une portion la plus infime

La critique non pas pour les convaincre, disais-je, ce serait illusoire ou faire preuve de cécité, mais pour faire entendre la parole de ceux qui privilégie la recherche, qui ne se complaisent pas dans une construction dictée par le refus d’admettre la mort, une voix à l’opposé des religieux qui eux ne peuvent pas supporter l’idée d’une part d’être seul et surtout d’un monde sans eux

Ne pas supporter l’idée d’un monde sans eux, caractérise « la nature » profondément égoïste du religieux

L’égoïsme fondateur de l’idéologie (religion) explique cette volonté d’endoctrinement (1) qui les animes et du besoin, quand l’occasion se présente, d’user de la force (2) pour parvenir ou tenter affaire supporter leur névrose par tous

La religion est fondée sur l’égoïsme (3) le plus affligeant ; le refus d’admettre que la vie puisse continuer sans eux


L'usurpateur



(1) Endoctrinement ; Ce que eux appellent transmettre leur foi à leurs enfants, alors que, et personne ne sera surpris d’y trouver une contradiction de plus, dans leurs textes ils prétendent que la foi n’est pas transmissible  [ Rire ]

(2) Oppressions morales ou contraintes physiques....

(3) C’est « le naturel » du tyran....

Bonsoir P......... ; Vous me dites (en caractères italique).

Salut Crab,
Il me semble que vous allez, encore une fois, un peu trop loin dans vos propos:  

a) On n'est plus au moyen-âge : il y a longtemps que la religion kto n'impose plus quoi que ce soit par la force, vous pouvez l'admettre sans déchoir.

Je fais référence à l’endoctrinement des enfants qui pour moi est une atteinte à leur liberté et à leur autonomie.

b) C'est assez provocateur de dire :
"La religion est fondée sur l’égoïsme (3) le plus affligeant ; le refus d’admettre que la vie puisse continuer sans eux."

Ce n’est pas de ma part condamnatoire, c’est l’identification de l’élément moteur d’une angoisse ressentie par toute personne qui croie dans l’au-delà.

.
en vous adressant à des gens qui sont supposés obéir au commandement : "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés"

Sur ce point je vous ai en d’autres temps répondu ; "Aimez-vous les uns les autres", c’est une injonction formulé par un individu qui se veut guide, postulat de départ ; « penser » que les gens n’ont pas la capacité d’aimer, pire oublier que dans cette matière il ne peut y avoir que des singuliers.

" comme je vous ai aimés" Catégoriquement pervers, ce n’est pas aimer les autres que de prôner la martyrologie d’en faire une condition à valeur d’exemple, c’est vouloir faire accroire que c’est un bien de mourir pour des idées ; c’est minable, rien de plus.


(même s'ils sont encore loin d'obéir à ce commandement, je vous l'accorde).

Je ne leur donne pas tort ; Les gens risquent leur vie en état de légitime défense ou pour porter secours à une personne en danger.

Les gens pour aimer ont la multiplicité des choix et c’est en fonction de leur histoire personnelle ; l’universel n’y à pas sa place.

Précisez donc un peu mieux votre position  entre ces deux points de vue :

L’amour n’a jamais connu de loi et de ce fait ne saurait obéir à aucune injonction, c’est la nature qui décide et non pas l’idéologie, sauf dans les mariages forcés.

- soyons hédonistes, recherchons notre plaisir personnel avant celui de nos successeurs ("après nous le déluge" est la formulation extrême),

Etre Hédoniste n’empêche pas de réfléchir sur le contrat social, bien au contraire  (1)

-acceptons de nous priver et de faire des sacrifices maintenant pour que les générations qui vivront après nous aient une vie plus agréable.

Etre conscient de ses droits et de ses devoirs exclue la notion de sacrifice.



Ou bien y a-t-il une troisième voie, d'après vous ?

Oui ! (2) Crab


Citation


(2) Comment concilier “immanence et respect de l’autre” et “immanence et citoyenneté” ?

Par le jeu tout simple de l’immanence : le contrat, la règle du jeu, la logique de la communauté nécessaire et non pas la transcendance républicaine, le contrat social comme une religion, la communauté tel un corps mystique. C’est parce qu’on en appelle à la raison et à l’intelligence des hommes qu’on peut créer du lien social, et non en sollicitant les fictions métaphysiques d’une philosophie qui se contente, du moins pour la philosophie dominante, de reformuler dans le langage de l’idéalisme allemand, les préceptes de la religion judéo-chrétienne.
.

(1) Comment éviter alors la confusion de l’hédonisme et du consumérisme ?

L’hédonisme n’existe pas en tant que tel, il faut le qualifier pour qu’il existe de manière singulière : or il est des hédonismes dont certains sont mes ennemis, ainsi l’hédonisme consumériste. Les hédonismes sont au moins, pour aller vite, de deux types : hédonisme de l’être, hédonisme de l’avoir. Le premier est d’ailleurs le remède au second. “Hédonisme de l’avoir”, le plaisir qu’il y a à consommer, acheter, posséder, s’inscrire dans une logique d’accumulation d’objets, de “choses” pour le dire dans l’acception d’un Georges Perec ; “hédonisme de l’être”, le plaisir de penser, de se construire, de l’édification intellectuelle et personnelle, le plaisir existentiel de se créer une vie philosophique totalement et radicalement indépendante de l’avoir : on a, c’est bien, on n’a pas, c’est bien aussi, on avait et on n’a plus, c’est encore et toujours bien. Ne pas être l’esclave de l’avoir, de la propriété, des choses, des objets, de l’argent, du pouvoir, des honneurs et des puissances sociales, hochets de l’avoir. Les ennemis de l’hédonisme, et il y en a, feignent d’assimiler l’un à l’autre  M O


"Un joli mot"


D.............4 m'écrit,je le cite

« Par exemple, prenons l'exemple de Crab: il a eu connaissance de ce que lui impose Dieu à travers ce qu'on lui dit mais il a fait un choix ». Fin du propos d’un messager de passage, mais de plus en plus sédentaire dans le pays de la grande falsification.

Pays où les habitants « prennent leurs désirs pour des réalités»

Pays des fantasmes des uns et des autres qui constitue un enchainement de fables pour pérenniser, conforter un mythe, une mythologie.


Miracle - « Crab aurait eu connaissance de ce que lui impose dieu à travers ce qu'on lui dit... »

Pourquoi parler de miracle parce que c’est sans égards pour la vérité... (Une affirmation sans preuve, et qui de surcroit nie au passage l’incroyant que je suis)

Bien sûr son emploi dans ce cas de figure se veut traducteur d’un sophisme du crut de D........., qui en fait métamorphose son incompréhension de l’incroyance en une autre « vérité » - Je le cite à nouveau: "Malgré lui, Crab ne peut qu’avoir entendu" Fin de sa proclamation


Intoxiquer il reproduit ou s'eemploie inconsciemment ou consciemment, et tente à son tour tout en s’intoxiquant lui-même de manipuler les autres.

Ce comportement est la manifestation la plus courante des effets d’une éducation fondée à partir de croyances L’impossibilité de penser l’autre différent

Les conséquences l’usage, qui en est fait, dans le but d’endoctriner, de ce que l’on ne comprend pas

Et.., à propos des miracles, cette fois traités pour ce qu’ils sont en réalité


Le bon sens indique qu’ils sont impossibles, car rien dans la nature ne peut se faire contre la nature

Nommer miracles des effets que l’on ne comprend et plus graves attribuer les attribuer à une individualité (christ ou vierge), c’est rien de moins qu’une escroquerie

Cette incapacité à ne pas savoir dire "je n’ai pas l’explication'' est le propre de la malhonnêteté intellectuelle.

Malhonnêteté intellectuelle, déguisée sous le nom d'un ''joli mot'', croyance

Crab

 

F........ vous m’écrivez « Mais à part cela, la démarche est identique. Où es la différence? une doctrine en vaut bien une autre... Tes enfants (je crois que tu as au moins un fille) ont bien reçu comme éducation la substance élémentaire de tes convictions athées doctrinaires, non? Ne me dis pas que tu les a envoyés au catéchisme? ...ou que tu leur as laissé le libre choix de pensée en matière de spiritualité, même de ceux qui ne te plaisaient pas » Fin de votre propos.

Mon fils dès son plus jeune âge, par mes soins, à pris connaissance, année après année, de ce qui est légal ou non, de ce qui relève de ces droits et de ses devoirs, donc très tôt « une sorte de préformation » pour lui permettre de comprendre qu’il vit dans un Etat de Droit.

Cela s’appelle informer et non pas endoctriner

Répondre à des centaines de questions que mon fils posaient presque quotidiennement qui ont donné bien souvent lieu selon les périodes à une discussion, et je sais aujourd’hui, que cela la aidé à penser par lui-même.

Cela s’appelle respecter la liberté et l’autonomie et non pas endoctriner.

Entre cinq et six ans un de ses camarades, lui à parler, disons pour simplifier de la religion..., quelque mots.

Il m’en à parler, je lui ai répondu que c’était une croyance parmi beaucoup d’autres et suivi d’une petite explication extrêmement simple ; la différence entre ce qui relève d’une croyance et non pas d’un savoir.

Bien sûr il y eu par la suite des discussions, mais toujours sur ce thème SAVOIR et CROYANCE.

Donc je ne vois dans cette attitude la moindre tentative d’endoctrinement, de ma part, d’autant que très jeune, mon fils était déjà un bon et exigeant débatteur.

Et contrairement à ce que vous prétendez c’est au environ de ses dix neuf ans qu’ont été abordées les grandes questions philosophiques ; à savoir, et c’est mon droit de le penser, la nécessaire déchristianisation de notre société.

C’est tout aussi mon droit de considérer que cela passe par la destruction de la construction que vous nommer Dieu.

L’expertise est un Droit et je m’y livre, voila tout.

Faudra vous y faire les nilomètres ne sont plus gardés exclusivement par des membres d’'ordres sacerdotal.

Aujourd’hui non seulement les textes (dit sacrés) sont exposés et accessibles à tout un chacun sans qu’aucune interdiction vienne empêcher d’en mesurer les degrés de perversité.

Votre facilité de christicole à vous cadenasser dans tout ce qui de près ou de loin relève des Non Liquet restera sans égale dans les annales.

Fallait venir sur cette catégorie de forums, sans être pour autant Lakiste, compte tenu du simplisme de l’idéologie ou de la moraline christicole ambiant ; en fait l’exercice n’est pas bien difficile.

A la limite c’est même reposant pour l’esprit, le vrai de vrai, pas l’inventer qui ne fait pas rire les petits arachnophobe.

Arachnophobe, sur ce forum, vous êtes, comme sur les autres fils, et non pas exercitant (1).

Bien sincèrement, sans être des vôtres

Crab


(1) A propos de la grande spiritualité dont vous faites preuve....

28/01/2008

Citations

 

Quand l'homme ne sait plus comment savoir, il croit

Georges FADUILHE

La beauté

[ La pudeur c'est faire preuve de retenue – ''me couvrir la tête de n'importe lequel des voiles islamiques'' - c'est faire preuve d'aucune retenue - c'est considérer ''l'autre indigne de voir ma chevelure'' -

L'obscurantisme commence quand une personne compense son inaptitude à expliquer par l'énoncé d'une croyance, le fanatisme d'en faire '' une vérité '' – L'activité spirituelle ou la vie de la conscience génère des mondes imaginaires et forge par le biais du rêve notre culture, c'est l'affaire des poètes ou des philosophes vitalistes et non celle des théologiens castrateurs à l'origine ou chantres de toutes les philosophies ( religions duelle ) matérialistes de la volonté de dominationCrab - 2003 ]

0a.jpg

28.01.2008

La mythologie grecque

La plus belle leçon d’humanisme

 

Les dieux et les hommes se combattaient pour la beauté

Andromède était aussi splendide que Méduse était terrifiante


Persée fit don de la tête de Méduse à Athéna qui la plaça sur son bouclier où désormais elle pétrifie les ennemis du devenir, la suprême sagesse

 

29.09.2007

Mille façons et +

 

Il n’y a pas une seule, mais plus de mille façons d’aimer les femmes

 

Savoir aimer les femmes, c’est les aimer, comme chacune d’elles veut être aimée

 

18.08.2007

Le sens

 

De la responsabilité - vous êtes incroyant ou monothéiste, que choisiriez-vous?

Fable

Un jeune Homme s'était couché sur le bord d'un puits : pendant qu'il y dormait, la Fortune passa. Celle-ci n'eut pas plutôt reconnu le danger où l'autre était, qu'elle courut à lui, et le tira par le bras. " Mon fils, lui dit-elle en l'éveillant, si vous étiez tombé dans ce puits, on n'aurait pas manqué de m'en imputer la faute. Cependant, je vous laisse à penser si c'eut été la mienne ou la vôtre" Esope

 

17.08.2007

Plaisir

 

Fable

Un Fermier tenait un Cygne, et croyait tenir une Oie. Comme il allait lui couper la gorge, le Cygne chanta ; et l'Homme qui le reconnut à la voix, retira aussitôt le couteau. " Cygne, lui dit-il en le caressant, aux dieux ne plaise que j'ôte la vie à qui chante si bien " Esope

Esope

 

J’avais écris - «dans toute l’histoire de la vie spirituelle de l’humanité il n’y avait jamais eu qu’un seul miracle; La musique »

Ce n’est pas sans une certaine volupté que j’ajoute «avec le chant»

À vous de choisir - le sacrifice d’Abraham ou le chant du cygne

 

13.08.2007

Mairie de Paris


Fatwa

Le Maire de Paris devra s’inspirer des édiles qui ont rebaptisé la Haye au nom de « Descartes » et rebaptiser devant Notre dame la place J P 2 au patronyme de l’Abbé Jean MESLIER

Mais aussi

Place du déni



Les papes et les intégristes bien des années après


Benoît XVI était la conscience de J P 2

Je propose que l’on rebaptise la place J P 2 à Paris - Place du déni -

 

La tolérance du premier des théologiens est égale à la peste psychique que ne peut que générer dans les esprits toute religion (1) mortifère

Crab

(1) Une idéologie de soumission, comme toutes les idéologies fondées sur des contrevérités


11.08.2007

Parabole du temps présent

Jean VALJEAN ''avait volé'' un peu de la culture de Jean MESLIER, Voltaire lui avait pillé l’Abbé pour priver le peuple du droit de penser

 

 

Fatwa

Tu n’enseigneras plus que la France est le pays de VOLTAIRE sans avoir vérifié que ce n’est pas plutôt celui de Jean MESLIER

Crab

 

Notes

Après la mort de Jean MESLIER, son œuvre a été publiée par Voltaire ..seulement ce que l'on oublie de préciser c'est que Voltaire avait modifié considérablement le texte de Jean MESLIER

Il suffit pour en comprendre la raison de se souvenir que Voltaire estimait que l'athéisme était bon pour l'aristocratie, mais pas pour le peuple

Suffit de comparer l'original de Jean Meslier avec le texte falsifié publié par Voltaire

Voltaire était déiste [masqué par ''son'' emploi constant du mot nature]

 

03.08.2007

Tolérance

-Dans la bouche d’un ''responsable clérical'' ou apparenté, tout appel à la tolérance est la caution même offerte à l’intolérance

Cela se nomme: ''Le relativisme culturel''

 

31.07.2007

Éxister

-Rien n’est plus noble que la femme et l’homme- [Mozart, Pamina-Tamino-la flûte enchantée]

 

-Rien n’est supérieur au droit d’exister de la femme et de l’homme- [Crab]

 

18.07.2007

Troubles quotidients

-Les déclarations ou prises de positions politico-sociales des ''clergés christiano-musulman'' sont à elles seules un trouble à l’ordre public et nuisent à la santé morale de beaucoup de nos concitoyens-


NUL

-Plus un homme est nul - plus il veut être le chef d’une femme-

 

07.07.2007

Message profane

 

L’Amour est enfant de Bohême et ne connait pas de loi

 

«Aimez-vous les uns les autres»

fait penser à une directive Européenne ou à une fatwa Pakistanaise»

Crab. 07 07 2007

 

06.07.2007

Monoculture = sectarisme religieux

-Il ne saurait y avoir la démocratie sans paysages-

 

Le monothéisme c’est comme la monoculture [en agriculture] sur un territoire, la paupérisation pour l’individu, les citoyens d'un pays ou d’une société-

 

26.06.2007

Le clonage des esprits

-Le clonage des esprits c’est l’assujettissement des consciences; L’endoctrinement dans une idéologie ethnico religieuse

L’individualisme c’est la multiplicité des choix; La liberté de conscience

Oui bien sûr, mais les outil de clonage de masse... peuvent être utilisé sur l'instant, et ils le sont! Pas de délais, pas de réponses possible

Par exemple

[ ''Accepter'' de circuler dans l'espace public, tatouée comme un bétail: Le port ''volontaire'' par une femme du foulard ou de tout autre des voiles islamique est une violence faite à toutes les femmes – Crab –]

26.06.2007

 

21.06.2007

Fatwa pour un monde en marche

 

-Le Droit de tout critiquer est l’arme de construction massive de toutes les Démocraties Laïques-

 

17.06.2007

L’ombre et la lumière

 

 

-L’Islam est une idéologie duelle au même titre que les autres religions monothéistes

Les idéologies monothéistes sont la négation de la culture, la négation du génie des peuples.

Ces idéologies duelle [religions] sont une expression du refus de la civilisation-

13.06.2007

Universalisme en question

 

-Aucune religion, plus particulièrement les duelle, dont entre autres les monothéistes n’est porteuse d’un message de paix

L’universalisme spécifique aux religions depuis les époques antérieures et dans l’actualité ce sont leurs capacités à produire de la violence politique-

 

12.06.2007

La béquille

La foi est une béquille pour tous ceux qui ne savent pas dire - « Je ne sais pas »

 

11.06.2007

 

Albert EINSTEIN était doté d’un cerveau plus petit que la moyenne

Pourquoi?

Contrairement aux cerveaux bien encombrés, au point de s’alourdir démesurément du bric à brac d’idéologies,de moralines, le sien était ou s’était fait d’essentiels. Crab

 

( De l'homme qui se croit au-dessus de la nature, probablement né de Jupiter, persuadé de pouvoir la dominer, la corne du taureau, au début de la corrida, transperce sa cuisse – et ce n'est que justice – Crab 2006 - )

 

06.11.2006

L'incroyance

 

"Je ne peux pas imaginer un Dieu qui récompense et punit l'objet de sa création. Je ne peux pas me figurer un Dieu qui réglerait sa volonté sur l'expérience de la mienne. Je ne veux pas et je ne peux pas concevoir un être qui survivrait à la mort de son corps. Si de pareilles idées se développent en un esprit, je le juge faible, craintif et stupidement égoïste."
(Albert Einstein / 1879-1955 / Comment je vois le monde / 1934)

 

"Ce que vous avez lu sur mes convictions religieuses était un mensonge, bien sûr, un mensonge qui est répété systématiquement. Je ne crois pas en un Dieu personnel et je n’ai jamais dit le contraire de cela, je l’ai plutôt exprimé clairement. S’il y a quelque chose en moi que l’on puisse appeler "religieux" ce serait alors mon admiration sans bornes pour les structures de l’univers pour autant que notre science puisse le révéler."
(Albert Einstein / 1879-1955 / "Albert Einstein : le côté humain" édité par Helen Dukas et Banesh Hoffman, lettre du 24 mars 1954)

 

31.05.2007

Les larmes des femmes

-Le comble du Sadisme : Dans la kabbale ''dieu compte les larmes des femmes''-

 

31.05.2007

Les très riches heures de Crab

 

-Notre tête est ronde pour nous permettre de changer de direction-

Francis Picabia

 

-L’être humain est génétiquement programmé pour apprendre: Seul le clonage des esprits [par l'endoctrinement dans la religion] permet de mettre une tête au carré-

 

-L’extension du cortex cérébral distingue l’homme de l’animal: L’être humain [sauf pour les théologiens] échappe aux lois de la biologie; C’est pour cela que le cerveau est le siège de la pensée-

21.05.2007

Mimétismes violents et hédonisme


Toute croyance est privée ; Une « affaire » de conscience, pour les personnes pratiquantes ou non

Le cléricalisme, c’est la confusion entre croyance religieuse et lutte politique

C’est à ce titre que la critique de l’idéologie religieuse est un droit fondamental de ce que l’on nomme : La liberté d’expression



La spiritualité est le principe de la pensée humaniste ou des valeurs universelles

Le bricolage d’idéologies est le principe de la substance des religions monothéistes

Crab. 03 02 07


(Sans l’incroyance et l’hédonisme, ce serait l’extinction de l’Humanité

Crab. 07 03 07)


Une civilisation débute par le mythe et évolue par le doute, grâce au doute
Crab 17 04 2007

Dans toute l’histoire dela vie spirituelle de l’humanité il n’y a jamais eu qu’un seul miracle : La Musique -Crab 2007 -


Le Chat est le meilleur ami de la femme – le seul compagnon qui lui soit fidèle – Crab – Novembre 2006 -

 

De la responsabilité

Vous êtes incroyant ou monothéiste - que choisiriez-vous?

 

Fable

Un jeune Homme s'était couché sur le bord d'un puits : pendant qu'il y dormait, la Fortune passa. Celle-ci n'eut pas plutôt reconnu le danger où l'autre était, qu'elle courut à lui, et le tira par le bras. «Mon fils, lui dit-elle en l'éveillant, si vous étiez tombé dans ce puits, on n'aurait pas manqué de m'en imputer la faute. Cependant, je vous laisse à penser si c'eut été la mienne ou la vôtre» Esope

La presse féminine construit ''un modèle féminin'' et l'assume – pour ma part je préfèrerais toujours dans tous les cas une femme qui s'occupe d'elle – non culpabilisée ou déculpabilisée à la femme maintenue captive

Crab 16 Mai 2010

-

Illusion

Aucune prière n'a jamais empêché un tsunami, ni fait tomber la pluie, ni empêcher un volcan d'imploser...ect.. et ce n'est pas avec des prières que l'on construit ou procède à des reconstructions, mais en étant pragmatique, réaliste et compétants...ect...

Crab 25 Août 2010

 

16/01/2008

FADELA et le sexisme

 

Fadela.jpg

Fadela AMARA

Extrait

«J'ai rencontré des milliers de mères, de pères, de jeunes qui m'ont dit leurs espoirs et leur rage. J'ai vu les logements et les espaces publics mal entretenus, les mères seules, sans emploi, les drames de la discrimination, le sexisme, le repli sur soi, la résignation face au regard des autres. J'ai vu l'économie parallèle, le désœuvrement de notre jeunesse, le repli identitaire et le communautarisme. J'ai vu des copropriétés dont l'état de délabrement est indigne. J'ai vu une partie de la France à l'abandon. J'ai vu la violence rampante et gratuite qui détruit le peu de choses qui font le patrimoine de ces quartiers. J'ai aussi vu la trouille, le mal-être»

Fin de l’extrait; source: LE MONDE du 15.01.08 | 12h02..

Fadela Amara signale le sexisme

Mais là où apparaissent au grand jour les limites de l'éducation de cette personne; ''curieusement'' oublie de signaler l’homophobie et la lesbophobie

Cherchez l’erreur...  Crab

-

Suite sur...

L'OMERTA

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/ni-ni-nie-la-femme/

 

19/12/2007

la Mecque la plus ultra


Le principe de misogynie


Toute la presse relate le pèlerinage à la Mecque auquel participe le président iranien Mahmoud Ahmadinejad

Il a été invité par le roi Abdallah pour la première participation officielle d'un président iranien au pèlerinage sur les lieux saints de l'islam

Pas un mot sur la condition des femmes en Arabie ou en Iran *

Mais bien entendu dans un ''monde de phallocrates'', il n’y aurait aucun rapport avec le monothéisme, et particulièrement l’islamique et la domination sauvage des hommes sur les femmes, n’est-ce pas ?

Le principe de l’information misogyne a encore de belles années de pèlerinage devant lui

Crab

 

* «Nous avons laissé la question de l’islam flotter trop longtemps, car nous sommes tolérants et bien paresseux. Il faut, de temps à autre, courir le risque de se voir coller une étiquette moins flatteuse, car il y a certaines choses pour lesquelles on ne doit pas montrer de tolérance.» Margarethe II du Danemark

Suite à partir de la page :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/changelejeu-et-mahomet/

 

 

 

22/08/2007

La diablesse

LES DIABLESSES

 

Citations

Éphésiens 5, 21-33

Soyez soumis les uns aux autres dans la crainte du Christ. Que les femmes le soient à leurs maris comme au Seigneur : En effet, le mari est chef de sa femme comme le Christ est chef de l’Église, lui le sauveur du Corps ; or l’Église se soumet au Christ ; les femmes doivent donc, et de la même manière, se soumettre en tout à leurs maris.

Source: Le nouveau Testament.

Un exemple phallocrate dans le texte, la  misogynie et du sexisme dans le  Nouveau Testament."Que les femmes le soient à leurs maris comme au Seigneur : En effet, le mari est chef de sa femme". QD.
Crab.

 

Matthieu 5, 31-32

« Il a été dit d’autre part : Quiconque répudiera sa femme, qu’il lui remette un acte de divorce. Eh bien moi je vous dis : Tout homme qui répudie sa femme, hormis le cas de prostitution, l’expose à l’adultère ; et quiconque épouse une répudiée, commet un adultère ».

 

 

L’Homme, le mâle dans le texte est préservé, avertit pour son bien et la femme dans tous les cas présentée comme  une salope potentielle (1).

 

« On notera que c’est l’homme qui répudie, l’inverse n’est pas même envisagé....

 

La misogynie chrétienne c’est à l’évidence celle de tous ses rédacteurs tous des mâles ; Luc, Mathieu, Jean.

Crab

 

(1) Comme une salope ? Du point de vue étroit d’un chrétien.

 

 

Quel rapport cela peut-il avoir avec la croyance proprement dite avec l’hypothèse monothéiste ?

 

1 Corinthiens 7, 39-40

« La femme demeure liée à son mari aussi longtemps qu’il vit mais si le mari meurt, elle est libre d’épouser qui elle veut, dans le Seigneur seulement. Elle sera pourtant plus heureuse, à mon sens, si elle reste comme elle est. Et je pense bien, moi aussi, avoir l’Esprit de Dieu ».

Quel rapport cela peut-il avoir avec la croyance proprement avec l’hypothèse monothéiste, de tenter d’influencer la femme en niant purement et simplement ses probables future envies amoureuses ?

Autre exemple ou l’on trouve normal de disposer de la femme ; Son avis à aucun moment n’est pas requis.

.

Luc 20, 27-40

« S’approchant alors, quelques Sadducéens — ceux qui nient qu’il y ait une résurrection — l’interrogèrent en disant : " Maître, Moïse a écrit pour nous : Si quelqu’un a un frère marié qui meurt sans avoir d’enfant, que son frère prenne la femme et suscite une postérité à son frère. Il y avait donc sept frères. Le premier, ayant pris femme, mourut sans enfant. Le second aussi, puis le troisième prirent la femme. Et les sept moururent de même, sans laisser d’enfant après eux. Finalement, la femme aussi mourut. Eh bien ! cette femme, à la résurrection, duquel d’entre eux va-t-elle devenir la femme ? Car les sept l’auront eu pour femme ? " ».

-La femme est un objet, les hommes peuvent en disposer - Son rôle  est utilitaire soumise à la reproduction.

Son droit à exister ?

Crab

 

Saint Jean Chrysostome, s’adresse à l’homme, au chef...

Citations: « Aussi, dans une femme, cherchons la bonté, la modération, la douceur, qui composent la beauté véritable. Restons insensibles aux attraits du corps et ne lui reprochons pas des défauts qui ne dépendent pas d’elle ».

Restons insensibles aux attraits du corps, dit-il, mais c’est du corps de la femme dont-il s’agitCette diablesse.

Et il ajoute ; « et ne lui reprochons pas des défauts qui ne dépendent pas d’elle ». Cela dit en suivant ; L’objectif dévaloriser l’image de la femme, en quoi ses attraits seraient-ils un défaut ?

Tout est bon pour générer la frustration qui sera le fondement de l’idéologie ; et c’est toujours la femme qui sert d’épouvantail pour construire, textes après textes l’odieuse moraline [ pudibonderie ] christicole.

Crab.

13/08/2007

Le bien-le mal

Le bien et le mal ?

 

En premier l’être humain

 

Le bien et le mal n’existe pas dans l’absolu (1).

.

Plaisir-peine = Bien-mal.  cela ne peut s’apprécier sans l’aide de la mémoire.

.

Bien : C’est aussi la durée de la sensation plaisante.

Mal : C’est aussi la longueur d’un moment malheureux

(Citation ; L’estimation des moments heureux et malheureux est le produit de l’intensité de plaisir et de la peine par la durée.

Le bien ? La somme des moments heureux.

Le mal ? La somme des maux après que l’on ait retranché tous les biens. MAUPERTHUIS).

(Citation : La mémoire compare, le jugement peut se faire. Michel, ONFRAY).

.

En second la société :

.

Par ces lois (en constante évolution) la société définit :

Le bien ; Ce qui relève du bien public.

Le mal ;  Qualifie et décrit la nature des délits.

.

Crab.

 

(1) Quand un Athée mange un monothéiste* ; Est-ce bien ou mal ? Est-ce un bien ou un mal ?

* Petit poisson.

 

 

En finir avec idéologies de pacotilles

.

L'abbé Pierre et mère Teresa sont les produits de l’idéologie kto

Cette idéologie est la racine de la tyrannie de l’utilité.

.

Cette tyrannie de l’utilité prétend effacer l’individu pour un clonage sans partage à seule fin de promouvoir une société toute puissante sur les singularités.

.

L'abbé Pierre et mère Teresa étaient porteurs de cette idéologie ; l’utilitarisme.

.

Rappeler que cette idéologie s’oppose au plaisir de l’individu, au bonheur d’un particulier, la joie d’un bien être dans son intimité privée.

L’idéologie utilitariste proposée comme le plus haut niveau de morale pour notre société par les idolâtres de l’Abbé Pierre et mère Teresa ; traduction : Se définit par « je ne suis que ce que je dois être pour le bonheur des autres et tant pis si c’est au prix de mon propre déplaisir ».

.

L’utilitarisme est donc un altruisme.

Autrui prime sur moi.

Mais ne suis-je pas autrui pour les autres ?

 

C’est sur ce fondement idéologique que se construit une moraline, au détriment de la morale qui elle ne doit rien à l’universel, dont l’objet est de promouvoir une société par le clonage des esprits. (1).

.

Cette idéologie l’utilitarisme n’est pas s’en rappeler l’idéologie communiste et « la profession de foi du monde stalinien ».

.

Crab.

.

Que vaut l'humanisme de mère Teresa -farouchement contre le droit d'avorter-?

(1) l’Histoire a montré et montrera que ce sont de vaines tentatives.

 

 

11/08/2007

Chez Isaac, Pierrot et Rachid

amours,femme,culture,religion

Peinture numérique - Crab -

Chez Isaac, Pierrot et Rachid

'' Au sans voix ''


Petit bar resto, rue de la franche rigolade du village Padegogo situé dans le beau pays de Pomme-d'adam

 

Autour d'un guéridon - Deux jeunes femmes ...

 

L'une dit à l’autre

 

Franchement, pouvez-vous imaginer, un seul instant, qu’Ève ait-été séduite par le serpent?

 

Quoi !!?

C’est une blague, mais dites-moi, ne serait-ce pas une façon subtile de parler de '' la polygamie au féminin '' ?

 

Ben oui, c’est bien ce que je me dis - Quand Adam pris conscience de sa condition, c’est pour le coup qu’il devint monothéiste

 

En somme, si je comprends bien ce que vous me dites - Voilà pourquoi les Judéo-Christicole et les Mahométans, ces derniers autant sinon plus que les premiers ont peurs d’être cocus

 

Mais oui ma chère, songez - être monothéiste c’est être un homme, un vrai, non mais !

 

Ah bon, vous voulez dire que le monothéisme est une religion de cocus ?

 

Allez savoir !!!

 

11 08 2007 - Crab


FEMMES SANS TÊTE

Je cite, pour mémoire, ce que m'écrit un intervenant [ qui s'inspire d'une sourate du coran ] ; « Un homme ne vaut pas 2 femmes. Cela concerne certaines affaires aux tribunal, par exemple une femme et un homme assistent en même temps à un meurtre, la femme sera plus émotive et va déformer la réalité: il faut donc 2 femmes pour témoigner. » Fin d'affirmations plus ridicules les unes que les autres

Suites

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/femmes-sans-tetes/

 


17/06/2007

Réponse à tauxa et à son petit copain Mathieu.

Si le message électronique, bien évidemment, parvient jusqu’à l’au-delà.

Je n’ai pas l’intention de m’étendre sur ce texte adressé aux hommes et non pas aux femmes.

Texte connu du sus nommé Mathieu, qui parfois relève du bon sens s’adresse aux individus qui imaginent ( ce même texte ) d’inspiration extérieure à la raison ou à l’expérience des humains, sinon de leurs vécus. Quand en partie ce texte relève bien de la raison, néanmoins fait la confusion entre ce qui relève de la liberté et de la servitude.

Quelques phrases...

L’intelligence en trop.

La première phrase est la piqûre de rappel que toute pensée ne peut-être éruptive de l’inconscient ou des expériences d’humains ; Elle est à elle seule un édifice ; Je la cite : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux! » Fin de l’extrait

Alors malheur aux esprits éclairés qui resteront devant la porte ou semble-t-il serait plutôt destiné, selon ce « brave homme » à l’enfer.

Exemple de l’irrationnel, à propos de la servitude.

« Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon ». Fin de l’extrait.

Dit autrement reste à ta place, ne cherche pas à sortir de ta condition.

Un homme ou une femme libre et autonome ne sert pas de maître mais collabore de plein droit contractuellement avec ses partenaires ou associés.

A Mamon, je préfère l’eau de source de Manon, mais Lisa ne me laisse pas indifférent...

Le Droit des meilleurs travers.

« C'est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? » Fin de l’extrait.

Manifestement il était contre la réglementation ou la législation Européenne qui tente au maximum de nous protéger d’une éventuelle production alimentaire toxique.

Le passage obligé ; La misogynie.

« Mais moi, je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour cause d'infidélité, l'expose à devenir adultère, et que celui qui épouse une femme répudiée commet un adultère ».

S’adresse à l’homme, comme tout monothéiste "persuadé" de la supériorité de l'homme sur la femme.

Le simplisme des biens heureux.

« Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre ». Fin de l’extrait.

Expédier à votre  Mathieu    la cassette ; Sujet : Les enfants martyrs de la récré. cda - fran ce 5 (juin 2007)  Crab

29/05/2007

La mixité sociale.

 

29.05.2007

''La mixité sociale''

 

 

Xavier Darcos invoque la mixité sociale pour justifier la suppression de la carte scolaire

LE MONDE | 28.05.07 | 13h01 - Mis à jour le 28.05.07 | 14h28

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-91578...

Fin de l’extrait

 

Prenons au mot monsieur Xavier Darcos et posons lui trois questions - Pour mener à bien une réforme essentielle respectueuse des droits des enfants et ne pas porter atteinte à leur liberté de conscience [puisqu'il ne sont pas en âge de pouvoir choisir] êtes vous prêts à interdire les écoles de confessions religieuses pour rétablir dans ces établissement la mixité sociale, soit en autres la neutralité vis-à-vis des croyances – ou bien si vous maintenez les cours de religions êtes-vous prêts à introduire dans les programmes des cours d'athéisme, d'enseignement de l'athéologie?

Êtes-vous monsieur Xavier Darcos prêt à faire respecter la laïcité dans tous les lieux de vie scolaire?

Sinon

Etes-vous monsieur Xavier Darcos prêt à demander à tous les élèves et à tous les enseignants de cantonner leur idéaux politiques leur incroyance et leurs religions hors des institutions scolaires?

Crab

 

 

 

16.06.2007

Éducation


Réponse à un de mes lecteurs

 

L’école n’a pas vocation à résoudre ''la perte des valeurs'' d’une bonne partie de la population de notre pays - elle ne peut être impliquée de ce qui se passe devant une gare ni d’une attaque de banque

 

Dans les missions de l’école, (mais pas seulement de l’école), dans le cadre de l’éducation civique la priorité pour éradiquer au maximum les actes inacceptables c’est d’amener par l’éducation les enfants à comprendre ce qui relève d’une idéologie, de croyances ou de l'humanisme

 

Limiter au maximum les actes des uns qui conduisent à l’humiliation de l’autre, de le juger inférieur et toujours dans le but de le réduire et d’exiger sa soumission passe par prioritairement entre autres à l’école certes mais aussi dans le cadre de l’éducation civique, mais d’autres cours (biologie, sciences naturelles histoire pour le principal) notamment favorise cette conduite d’action

 

Qu’elle est la cible?

 

Le mépris, soit le manque de respect de l’autre considéré comme inférieur

 

Cela indique clairement que la priorité c’est la recherche critique à mener à l’encontre de ce qui relève de l’idéologie encore beaucoup trop répandue dans notre pays, héritage de plusieurs siècles de culture ethnico religieuse socle de la phallocratie

 

D’urgence poursuivre par l’éducation contributive à l’effacement de la misogynie, du sexisme et de l’homophobie et cela participe revient à enrichir la connaissance de soi, donc de mieux connaitre l’autre

 

Cette pratique est certes lente quant à obtenir des résultats, et c’est bien pour cette raison que je ne considère pas que l’école doive être l’unique contributrice.

 

Vous me dites

"L'éducation est une chose admirable, mais il faudrait parfois se rappeler que rien de ce qui vaut la peine d'être connu ne peut s'enseigner "

Fin de votre remarque

 

C’est une affirmation, de votre part, qui traduit - ou trahi - une croyance - votre croyance -

Vous proclamer sans argumenter

Ce qui est connu de toute façon évolue et c’est la base d’acquisition de tous les SAVOIR

La culture est toujours en mouvement ce qui fait l’identité d’un pays c’est comment ''on'' vit ensemble

 

Sans la culture toujours en mouvement régnerait l’idéologie et plus particulièrement celle prétendant détenir la vérité

 

La cause de la violence c'est l'inculture – la conscience d'individus assujettis à une moraline patriarcale -

Crab

 

 

 

10/01/2007

IPHIGENIE (de); et d'un mythe humaniste...

Prologue

Les monothéistes non seulement n’ont jamais rien inventé, tout au long de la fastidieuse rédaction de leurs textes, pratiquaient couramment le copié collé.

Comprenant les arrangements nécessaires pour assoir la suprématie du fils sur la fille, la suprématie de l’homme sur la femme.

Iphigenie.jpg

Peinture numérique - Crab -

IPHIGÉNIE (de); et d'un mythe humaniste...

Artémis sacrifie un animal -cette fois c'est une jeune fille qui échappe au sort que lui destinait son père sans aucune intervention divine.


Citation

« Fille d’Agamemnon et de Clytemnestre, suivant la tradition la plus commune, Iphigénie était destinée par son père, sur le conseil du devin Calchas, a être sacrifiée à la déesse Artémis, qui retenait la flotte grecque à Aulis et l’empêchait de gagner Troie. Appelée par son père sous le fallacieux prétexte qu’elle allait devenir l’épouse d’Achille, elle devait périr sous le couteau du sacrificateur, quand Artémis, prise de pitié, lui substitua une biche, l’enleva dans une nuée, et la transporta à Tauride ». Fin de citation.

 

ABRAHAM (de); et d'un acte déshumanisant...

Figure de parents infanticide

Dans les religions Abrahamiques [prétendues d'origine divine], le sacrifice est ordonné à un homme [le père] et non pas à une femme [la mère] car dans cette idéologie [religion] le garçon est considéré comme plus important que la fille, - pour marquer l'évènement doit-être sacrifier

 

C'est à ce moment précis ici que ce fait une différence fondamentale entre la pensée humaniste des Grecs et l’idéologie phallocrate des textes du monothéisme

La fonction du sacrifice d'Abraham, n'a pas d'autre finalité aux yeux de la tribu – celle d'asseoir la suprématie du garçon sur la fille, de l'homme sur la femme

 

Le père d’Iphigénie croyant et fasciné par le devin Calchas suit l’oracle qui lui commanderait de sacrifier sa fille pour gagner la bataille...

 

Mais ce qui suis est bien loin, des textes des monothéistes - ici il ne s'agit pas seulement  ''d’un commandement divin et son corollaire la soumission à un dieu'', mais bien d'un moment ou la pensée critique l'emporte sur l'idéologie, la religion ou encore le dogme

 

Cette croyance absurde dans les oracles est parfaitement identifiées par Artémis – Révélateur de la pensée humaniste des poètes de l'antiquité grecque Artémis ne sombre pas dans la confusion

 

C'est à ce moment, ici, que ce fait une différence fondamentale entre la pensée humaniste et l’idéologie phallocrate des textes de chaque religion monothéiste

Le père d’Iphigénie complice du devin persuadé d'obéir à un présumé ordre divin donne de faire assassiner sa fille [ '' la très sérieuse appellation de sacrifice '']

Mais cette croyance dans la volonté divine [issue de l'endoctrinement...], par l'intervention d'Artémis est défaite [ contestée ] agit comme le révélateur de la pensée humaniste des anciens grecs - Artémis sauvera Iphigénie d'un destin horrifiant - un destin que lui assignait la superstition dominante à cette époque   Crab

Notes

Iphigénie est l'une des filles d'Agamennon et de Clytemestre.

L'incohérence des textes monothéistes n'est plus à démontrer: Dans la bible, livre du Lévitique  Chapitre 18 v 21 ; " Tu ne livreras aucun de tes enfants pour le faire passer à Moloc "

Et encore moins connu que celui d'Isaac, le fils d'Abraham, la seule enfant de Jephté et là il s'agit d'un sacrifice votif, promis à Yahvé en action de grâce d'une victoire militaire. Cette enfant ne sera pas sauvée, bien que son père, d'après le récit biblique, ait attendu deux mois avant d'accomplir son vœux.

Iphigenia.jpg
Suite

L’hellénisme

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/01/01/2011-l-hellenisme.html


06/11/2006

L'incroyance.

albert einstein,athéisme,religion

Beagle

 " Je ne peux pas imaginer un Dieu qui récompense et punit l'objet de sa création. Je ne peux pas me figurer un Dieu qui réglerait sa volonté sur l'expérience de la mienne. Je ne veux pas et je ne peux pas concevoir un être qui survivrait à la mort de son corps. Si de pareilles idées se développent en un esprit, je le juge faible, craintif et stupidement égoïste."
(Albert Einstein / 1879-1955 / Comment je vois le monde / 1934)

 

" Ce que vous avez lu sur mes convictions religieuses était un mensonge, bien sûr, un mensonge qui est répété systématiquement. Je ne crois pas en un Dieu personnel et je n’ai jamais dit le contraire de cela, je l’ai plutôt exprimé clairement. S’il y a quelque chose en moi que l’on puisse appeler "religieux" ce serait alors mon admiration sans bornes pour les structures de l’univers pour autant que notre science puisse le révéler. "
(Albert Einstein / 1879-1955 / " Albert Einstein : le côté humain " édité par Helen Dukas et Banesh Hoffman, lettre du 24 mars 1954)

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/science/

 

03/10/2006

Respect des valeurs

 


Respect des valeurs

Le sens civique

 

Poser les problèmes de notre société correctement, c’est se débarrasser des idées ou idéologies reçues

 

Respect des valeurs

C’est perdre le sens des valeurs que de s’attaquer physiquement à un élu fut-il le plus nul

Le droit de manifester, de critiquer, de signer des pétitions et de voter sont clairement constitutif des valeurs républicaines laïques de notre pays

C’est perdre le sens des valeurs que de ménager tous les groupes sexistes religieux ou non.

C’est perdre le sens des valeurs que de ne pas dénoncer et faire condamner la polygamie, le viol institutionnalisé dans le cadre du mariage forcé et pédophile dans le cas de mineure

C’est perdre le sens des valeurs que de ne pas dénoncer et faire condamner ceux ou celles qui pratiquent l’excision.

C’est perdre le sens des valeurs que de ne pas dénoncer vigoureusement la pratique de la discrimination sexuelle au nom de la religion

 

Ne pas confondre le non respect des valeurs avec les chantres du ''relativisme culturel ou sociétal'' qui tentent de le justifier en le considérant comme la conséquence de la pauvreté et du racisme.

Le plus grave problème dans notre pays c’est la montée du sexisme et de l’homophobie que l’on rencontre de plus en plus majoritairement dans les populations présumées musulmanes.

La crainte de passer pour raciste contribue à cet état de fait et est contre productif - le sectarisme et le sexisme sont les sources de toutes les formes de racismes et participent à la discrimination sexuelles à l’encontre des femmes et par ''extension'' confortent l’homophobie

 

Donc il est tout fait, dans le cas de d’adolescents délinquants inconscients des valeurs de prévoir des internats non pas de proximité, mais au contraire éloignés, localisés dans un autre environnement sinon l’efficacité du ''traitement'' sera dérisoire

 

Un service civique pour filles et garçons est indispensable

Encadrés par des militaire - pourquoi pas si la loi définit clairement l’objet et le but de la mission

Cela participera des objectifs qui passent entres autres par la destruction de ce qu’on appelle les ''quartiers'' remplacés par la ville

Sachant qu’il faudra près de trente année pour rétablir la mixité, donc l’urbain

 

Associer en alternance travail et formation comme unique contrat permettra de traiter les difficultés rencontrées par de nombreux français quelques soient leurs origines sans passer par la case chômage

 

Dans leur programme un élu-e ne devra plus faire la confusion qui consiste à associer perte des valeurs et difficultés à, créer, trouver vivre d’un emploi, et vivre correctement rémunéré de son travail

Crab

03.10.2006

 

Les idéologies oubliées

03.10.2006

Les idéologies oubliées

poltique inter.jpg


Les idéologies oubliées

Heureusement « nous » avons les gazelles et le Web, car « on » ne peut plus compter sur « les grands médias ou grands groupes de presse, pour identifier çà et là l’idéologie dont son porteurs les candidats pressentis à l’élection…
Pour les grands médias, c’est la bipolarisation Sarko-Ségolène aseptisée , car ces deux candidats, n’ont pas d’autre réalité que leur image ; ils seraient, semble-t-il  dépourvu d’idéologie

Sur ce même fil, j’avais montré, le lien idéologique étroit qui unit Ségolène Royal que j’indiquais comme étant le copié collé d’un Eric Raoult ( la liberté d’expression ) et le copié collé d’une Christine Boutin ( l’homophobie )

Sarkozy  ne serait pas porteur d’idéologie ?
Pourtant il s’oppose au mariage des homosexuels-elles ; refus de les considérer comme des citoyens

N’avait-il pas durant ces vacances, pendant la période d’études de la commission Stasi, fait un « pèlerinage » au Caire pour consulter qui ; rappelez-vous : Non pas des laïcs et encore moins des associations féministes, (ni en France), mais le grand Mufti du Caire.
Pas mal pour un candidat qui prétend incarner le changement
.
Jack Lang, « ce bon vieux ministre de la culture » a le sens du relativisme culturel ; que nous dit-il, je le cite « Tout est culture »
Grave sans que rien ne le distingue vraiment des autres candidats
Non tout n’est pas culture, car tout endoctrinement est le contraire de la culture et le communautarisme en l’expression
Le communautarisme naît quand on passe « du droit à la différence à des droits différents »
Ce que ne comprennent pas ces candidats c’est que le communautarisme est la négation même de la démocratie, puisqu'il tente d’imposer, on en voit les exemples en France, un système de représentation autre que le système électif
.
Où trouve-t-on dans les grands médias ; la saine critique de l’idéologie ?
Cherchons plutôt du coté des gazelles et du Web, et nous les citoyens servons nous du Web pour déranger le fond de commerce des partis politiques ou de leurs représentants qui fondent leur actions sur une base sectaire et montrons que leurs « différences » ne sont souvent que de façade.  - 02 09 06  - Crab

 

03.10.2006

Politiques

et

commentateurs

 

Les invités sur le plateau de C’dans l’air


Je note souvent que les uns et les autres à l’image des personnalités politiques s’accusent mutuellement, mais de façon plus policée, de points de vue idéologiques - s'évitent de faire des propositions pragmatiques

'Moi'', semblerait dire l’un à l’autre, « ce que je dis ou propose n’est pas idéologique » - donc c’est le point de vue l’autre qui est censé être idéologique – somme toute hors jeu

D’où, bien souvent, un survol superficiel, voir caricatural, à fort relent sectaire, surtout quand il s’agit de débats entre politiques…, mais, cette dérive caricaturale, se ressent aussi dans le traitement d’un thème « entre habitués » du commentaire politique

Peut-être faudrait-il, inviter sur chaque plateau, une personne qualifiée - sorte de monsieur Loyal, dont la mission serait d’entreprendre, durant l’émission, la critique théorique de ce qui relève d’une idéologie, dans les propos tenus par chacun des intervenants - politiques ou commentateurs ?  - Crab

 

25.11.2006

Se conduire

en Européens ?

 

Ci-dessous un article que j'avais édité; il y a deux ans environ ? sur un forum de C dans l'air

Est toujours d'actualité   - Crab



Les énergies marines


En Angleterre, les projets pullulent. Serpents de mer articulés, prototypes de pédalos à hydrofoils immergés, hydroliennes ancrées au fond de l'eau ou montées sur des pieux, l'imagination des ingénieurs n'est guère bridée


Face à ces initiatives, la France, qui dispose pourtant d'importants moyens d'essai, est tristement à la remorque. Les énergies marines ne sont pas des axes prioritaires dans le développement du renouvelable de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie

Nos politiques finiront-ils par comprendre qu’il faut doter la France d’un grand projet scientifique nécessaire dans de nombreux domaines d’investigation scientifique
Que l’heure n’est pas au financement de lieux de cultes mais à celui des grands projets

Et l’Europe ; Imaginons sous la Manche, hors tirant d’eau des bateaux, sur des kilomètres  de longueur et sur une bonne largeur, par exemple des hydroliennes ancrées au fond de l'eau destinées à alimenter en électricité plusieurs pays européens

Nos politiques sont-ils prêts à se conduire en Européens ?  - Crab -  
25 11 2006  

 

03.03.2007

Mendes France

ou

Simone Veil

 

Les délires des personnalités politiques deviennent de plus en plus insupportables

Le '' relativisme culturel ou politique '' est entrain d’envahir l’espace social

Quand ce ne sont pas des manquements à la laïcité, c’est l’histoire qui fait l’objet de replâtrage des plus malsains

 

Il serait temps que des personnalités, d’esprits non corrompues, émergent et restaurent, pour une bonne gouvernance, les valeurs qui donnent un sens profond à la pensée et à l’action politique.

( Un une ) Mendes France ou Simone Veil seraient-ils devenus introuvables dans notre pays?

 

Le premier des changements, exigeons le des '' personnalité '' candidates, c’est de revenir aux fondamentaux de notre humanisme républicains   - Crab

 

10.03.2007

Identité ou Culture française

 

A l’attention des candidats à la Présidence, suivant la polémique engagée, dans l’actualité à propos de '' l’identité française ''

Vous perdrez les élections, et bien au-delà des élections, et notre société y perdra encore bien plus, si vous persistez dans la confusion racisme et culture '' ethnico-religieuse ''

Sortez un peu, mener des enquêtes d’un immeuble à l’autre

C’est pourtant facile de faire parler les gens…

Je n’ai pas besoin de me référer exclusivement aux enquêtes d’investigations, même si elles sont bien utiles, menées dans le cadre de la presse ou par des chercheurs pour le compte de divers instituts…, pour recouper les informations et faire le constat suivant :

 

Si vous voulez mettre fin aux mariages forcés, en très grand nombre ( plusieurs milliers ) chaque année dans notre pays

Autant dire l’institutionnalisation du viol de jeunes filles souvent mineures (1)

Mettre fin aux mariages arrangés

Ce qui est en cause par le biais de ces mariages forcés, mariages arrangés (2) et à travers le regroupement familial, c’est la montée en puissance du sexisme, de l’homophobie, du sectarisme le plus extrémiste et de l’antisémitisme plus fortement marqué par '' cette idéologie communautaire '' que dans les autres catégories des populations qui composent notre pays

 

C’est une majorité de femmes d’origine des pays du Maghreb, pourtant elles mêmes victimes d’un mariage forcé, qui organisent à leur tour celui de leur fille

Le mariage se fait après seize ans, alors que les jeunes françaises maghrébines laissées libres par leurs parents réussissent parfaitement leurs études et surclassent les garçons

S’ajoutent l’interdiction pour bon nombre de femmes enfermées, dans leurs logements avec leurs enfants, d’échanger ne serait-ce qu’un simple bonjour avec un voisin homme

Menaces à l’appui de la part de maris qui se déplacent, sans gênes, pour signifier à tout un chacun, l’interdiction de s’adresser à leurs femmes quelque soit le problème

Sortez un peu…

 

Si le problème n’est pas traité sur la base de critères humanistes le ''relativisme culturel'' ou le communautarisme l’emportera et sera au nom de solidarités l’assujettissement des consciences et vous ne pouvez plus ignorer que ce sont les femmes et les homosexuels qui en feront les frais

C’est dans ces milieux de '' culture ethnico-religieuse '' que l’antisémitisme s'accroit bien plus vite et est bien nettement plus ancrés que dans les autres catégories de populations (3)

Ce sont les valeurs de l’Humanisme fondatrice de notre république laïque qui sont à moyen terme menacées: Liberté d’expression, liberté de conscience, libertés individuelles, égalité hommes-femmes et égalité de tous les citoyens quelques soient leurs orientations sexuelles

Je me demande

Quand comprendrez vous que combattre sans concession le sexisme ou l’homophobie (4) ; C’est participer en effaçant '' ces cultures nauséabondes '' de l’espace social, c’est participer à la lutte contre ces idéologies qui font de l’autre un être inférieur

 

(1) Mineures - Institutionnalisation du viol pédophile

(2) Mariages négociés - Environ 50000Euros, remboursable en trois années

 

(3) Catégories de populations ; Par autres catégories de populations j’entends, fortement implantés en banlieues, dans une configuration géographique formée par un  croissant dont une extrémité part du Nord de Paris et l’autre au environ de la ligne de partage entre le Nord et le Sud de la seine et Marne : Personnes d’origines des régions localisées à l’intérieur de l’hexagone, des pays de l’Est, du Sud de l’Europe, des départements d’outremer, d’Afrique noire et d’Asie pour l’essentiel

 

(4) Nota

Sexisme

Deux familles sur quatre '' dans les milieux de français maghrébins '' et dans certains quartiers trois sur quatre

Autres catégories de populations trois sur dix

 

Homophobie ; Plus de trois sur quatre

Autres catégories de populations ; Plus de quatre sur dix

 

Antisémitisme ; Une majorité écrasante

Autres catégories de populations ; Moins de trois sur dix   - Crab

 

15.03.2007

Hommage

à

Lucie Aubrac

 

A Paris devant Notre Dame, une place porte le nom d’un intégriste religieux, au lieu de porter le nom du symbole de la liberté qu’est Lucie Aubrac   - Crab

 

17.03.2007

Le retour

de la censure

 

J’ai été stupéfait de constater hier, du peu de commentaires (silence radio) dans l’ensemble des médias télévisés ( journaux ) sur l’émission '' à vous de juger '' (2), de jeudi dernier

 

Ceux qui ont connu, autrefois sous le Général de Gaulle, la censure par l’autocensure qui était l’expression des rédactions des journaux télévisé ou des radios, aujourd’hui retrouvent les mêmes processus délétères ; Les omissions avec leurs conséquences; L’atmosphère d’un climat stalinien

 

Lire les sites et les blogs…Et le faire savoir, car ce qui est en cause à court terme c’est la liberté d’expression, la liberté de conscience et les libertés individuelles

 

Exigez que dans tous les commentaires la déontologie soit fondée sur la recherche critique de toutes les idéologies, sinon boycottez et écrivez vous-même sur tous les supports possibles    - Crab  (17 03 07)

 

  1. Ne pas en déduire que j’ai choisi un camp autre que celui de la résistance à toutes les formes d’endoctrinement

 

20.03.2007

Sarko l’Algérien

Sarko d’Algérie


La Culture de notre pays symbolisée par la laïcité  -  et suivant l’appellation incontrôlée '' d’identité française '', elle n’est pas figée
Elle est, notre culture, toujours en mouvement ; Un mouvement qui part de la déclaration universelle des Droits de l’Homme, complété par les Droits de la femme, par la grande et récente révolution anti-sexiste qui évolue en même temps que les combats qui sont mener à l’encontre de l’homophobie, pour le Droit de mourir dignement ; Soit vers toujours plus de liberté et d’autonomie des personnes

Hors nous vivons dans un Etat de Droit dont la mission, Etat dont seul le Président de la République en est garant, qui à la charge de faire respecter les valeurs Républicaines.
Donc notre culture n’est pas figée, elle évolue, et ce serait un des non sens communs à '' notre '' ministre de l’intérieur de prétendre créer un ministère de l’identité française

Cette démarche me fait penser aux récentes lois promulguées par Bouteflika ; Interdiction d’exprimer un point de vue contre l’islam, d’inciter à la conversion dans une autre religion et de tenir des propos pouvant porter atteinte à la sureté de l’Etat…Ect…

Sarko l’Algérien devrait faire attention, le frelon d’Asie (1) est en train d’envahir progressivement l’espace social sarkosien.

Dis moi quel est ton venin, je te dirais qui tu es !    - Crab


(1) François le Béarnais

 

21.03.2007

L’irrationnel

en

politique

 

 

Une des personnalités candidates, lors d’une émission télé, avait déclaré: « La France à besoin des gens qui espèrent »

 

Une telle allégation peut-elle habiller le discours d’un-e candidat-e prétendant incarner le changement ?

 

L’ Habit, comme chacun sait, ne fait pas la personnalité politique conséquente

 

Celui ou celle qui prétend ou prétendra incarner une société civilisée et non pas figée dans une idéologie reflet de l’obscurantisme ou de l’irrationnel; Celui ou celle qui incarnera réellement le changement ne pourra pas se positionner du coté des gens qui espèrent ou attendent des lendemains enchantés

Mais sera celui ou celle qui saura se placer résolument du coté des citoyens qui imaginent conçoivent et réalisent  - Crab

 

22.03.2007

Cléricalisme islamique

 

Mahomet et les sept nègres, voir plus !!!

 

Mahomet a inventé après les chrétiens un sexisme nouveau que l’on peut qualifier de : '' Sexisme façon islamiste ''

 

Ses nègres ont parfaitement traduit par l’écriture les idéaux phallocrates, idéaux que partageait Mahomet avec ses contemporains dans les sociétés locales ''d’Arabie'' aux alentours et après le septième siècle

 

Les organisations islamistes de France ne peuvent se dire en aucun cas modérées, car avant la loi comme après, elles n’ont pas pris position contre le port du voile ou plus, voile symbole du sexisme '' façon islamiste ''

 

Seules quelques personnalités à l’étranger comme la reine de Jordanie, et quelques unes en Europe, ont clairement exprimés que le port du voile n’avait aucun rapport avec l’ Islam

 

Les candidats ne devraient-ils pas s’engager dans le cas de leur élection à dissoudre ces organisations intégristes, qui de surcroît ont la prétention de vouloir faire interdire la critique de leurs idéologies religieuses ?

 

Un-e Président-e et un gouvernement, qui incarneraient le changement, pourraient-ils tolérer que des organisations intégristes puissent endoctriner dans ce sexisme 'façon islamiste'' sans être inquiétées les enfants accueillis par leurs écoles ?

 

Est-ce digne de notre culture de laisser faire ?

 

L’anti-sexisme à l’école ne devrait-il pas être un des apprentissages prioritaires parmi les  savoir ?   - Crab

 

06.04.2007

La misogynie et la politique

La misogynie

à

de beaux jours devant elle

 

Lire ci-dessous

 

Sarkozy- liberté de travailler ou pas

 

Premier à prendre la parole, Nicolas Sarkozy a réaffirmé qu’il fallait permettre aux femmes de pouvoir librement choisir entre travailler ou rester à la maison. Et parce qu’une journée de travail ne s’arrête pas forcément à 16h30, le candidat UMP propose une '' étude dirigée '' à l’école

Pour soulager les mères qui travaillent, il s’engage à mettre en place un droit opposable à la garde d’enfant '' en cinq ans '', d’ici à 2012, ce qui passe par le développement des '' crèches d’entreprise '' et la ''défiscalisation quasi complète pour les emplois à domicile ''. Et de rappeler son objectif de réunir une ''conférence sociale '' patronat-syndicats chargée d’établir un diagnostic des branches où existent des écarts de rémunération hommes-femmes

Fin du propos

 

Toujours le même discours misogyne; Pourquoi ne pas permettre aux hommes comme aux femmes de pouvoir choisir librement entre travailler ou rester à la maison

Quant en finiront nous avec ces mentalités fossiles de la condition humaine

Et cet individu prétend incarner le changement

Quand en finirons nous avec ces types d’individus porteurs de l’idéologie phallocrate ?  - Crab

 

06.04.2007

Parabole

de

l’adversité

 

 

La passion selon saint B Tapie ; « Je thème moi non plus » : Le Hulot des champs, le Borloo des villes   - Crab

 

07.04.2007

La pensée

L'identité

La Culture

La Religions

 

Sont entrées dans la campagne présidentielle

 

Dans ce cas il me parait justifié de reprendre en partie un de mes messages édités le 30/07/06 intitulé; «Sexisme et homophobie dans les banlieues»

Et en suivant de le compléter en fonction du débat qui depuis quelques temps s’inscrit dans l’actualité de la campagne présidentielle

Depuis des mois, combien de reportages sur les discriminations, que subissent ''les jeunes'' de banlieues

Hors à l’époque de la foire aux voitures brûlée, j’avais écris que majoritairement ces populations de jeunes, des garçons (0) seuls présents sur le théâtre des opérations, étaient porteurs de près ou de loin de la culture machiste monothéiste ; c'est-à-dire la conjugaison et du sexisme et de l’homophobie
( « Culture" essentiellement ethnico religieuse » )
En tous cas c’est ce qui ressortait des mes recherches personnelles en 2006

Et au 30/07/2006 un long reportage, sur Canal+, dans les banlieues des grandes villes en France, montre à quel point ; agression verbale permanente, des agressions physique à l’encontre des homosexuels plus nombreuses que l’on pouvait l’imaginer

Tous les entretiens avec des groupes de jeunes dans les banlieues montrent que le développement de la haine des homosexuels a atteint une ampleur inégalée jusque là

Nous savions les pressions que ces individus exerçaient sur les femmes pour les obliger à porter le voile, mais, avec d’autres catégories d’individus dites de '' français de souche '' est venu le temps de casser du PD comme mode de vie : C’est plus qu’insupportable
.
Quand nos personnalités politique vont-elles comprendre qu’il faut mettre des outils à différend niveau des institutions pour combattre les causes tant du sexisme que de l’homophobie ; c'est-à-dire essentiellement les cultures dites traditionnelles et au nom de la religion ?

Quand nos personnalités politiques finiront-elles par comprendre que croyance et religion sont deux choses différentes ?

La première chose
Un Droit incontestable - celui pour les croyants de croire en un dieu ou plusieurs dieux

La deuxième chose

La croyance dans un concept originel monothéiste est une chose, la religion en est une autre
Toute religion est un manifeste tant théorique que politique et doit faire en permanence l’objet de la recherche critique

Cela est ainsi dans une démocratie

Le sexisme et l’homophobie contenus dans les textes et formateurs de cette majorité vivant majoritairement dans les banlieues; Soit la haine ou le refus de reconnaître l’identité féminine et d’une manière plus générale tous les formes d’intolérances à l’encontre de ce qui est l’existentiel ou est la singularité des humains

Avoir le courage de dire que ce sont majoritairement des populations de jeunes et moins jeunes français issues des milieux " dits de l’immigration " endoctrinés depuis leur plus jeune âge par leurs parents ou proches dans l’idéologie phallocrate (1)

 

Que ces idéologies sont venues renforcer des tendances sexistes fortes, qui préexistaient ou subsistaient dans d’autres couches de populations ( dites françaises de souche ) de notre pays

Cela ne dédouane pas de leurs responsabilités ce que j’appelle '' les autres couches de populations '' puisque actuellement ces groupes sont mixtes dans la plupart des cas; Ils partagent en finalité la même idéologie et se renforcent mutuellement

 

Traiter l’insécurité réelle que ces groupes extrémistes plus ou moins mixtes (3) selon les lieux, ou d’un quartier à l’autre, l’insécurité qu’ils font régner dans " les quartiers "

L’action de ces groupes extrémistes serait vaine si cette idéologie n’était pas partagée encore de nos jours par beaucoup trop de personnes, en banlieue et ailleurs

Car la première des insécurités ; c’est le sexisme et l’homophobie

Et le sectarisme, compte tenu de l’importance des actes antisémites trop souvent considérés à tord sous le prétexte fallacieux ou l’angle du conflit au Proche Orient

Le problème que posent ces populations localisées pour l’essentiel dans les banlieues  est extrêmement grave ; Savoir que de trop nombreuses jeunes filles qui pourtant, dans leur quartier, subissent le machisme monothéiste rejoignent ou soutiennent le même délire que des jeunes hommes quant à l’homophobie
.
D’autre part il importerait que les propos sexistes et homophobes tenus par des politiques ou des religieux (le pape ou des imans par exemple) retransmis dans les journaux télévisés fassent immédiatement l’objet de critique par une personnalité qualifiée ; un moyen entres autres de combattre le sexisme et l’homophobie

Vu et entendu sur i Télé

Et cela est bien un paradoxe

Un reportage montrant que les journalistes femmes non voilées sont majoritaire sur les grandes chaînes de télévision arabe comme Aljazeera et sa principale concurrente, elle aussi arabe

Que le plus souvent le présentateur est un homme et que les femmes journalistes, ELLES, elles sont sur tous les "théâtres" de guerres et autres, et "chevelure au vent"

Appris que trente d’entre-elles ont été tuées en Irak et une autre femme journaliste, de vingt trois ans, ces derniers jours au Liban

Quand je pense que dans notre pays il y a encore quelques hésitations (2) à dénoncer le port du voile pour ce qu’il est ; le voile résurgence méprisante et odieuse à l’encontre de la femme issu de la réglementation Assyro-Chaldéenne instituée dix neuf siècles avant la rédaction du Coran

Coran écrit par une succession de rédacteurs compilateurs plus machistes les uns que les autres représentatifs de l’idéologie à leurs époques

 

Le silence complice des clergés chrétien, à propos du voile ne se distingue pas du silence des intégristes chrétiens anti-avortement, contre la pilule du lendemain ou, d’une manière générale, contre la contraception, et sont proches où partisans de l’idéologie du front national

Sans que cela soit réellement une surprise voir une bonne partie de la gauche de la gauche, défendre les quelques endoctrinées qui se prétendent ''voilées volontaires''

Gauche de la gauche à la recherche d’une population nouvelle pour persévérer dans la construction illusoire d’un parti des lendemains enchantés.

Voilées volontaires ? En fait, militante d’un islam politique sans rapport avec la croyance monothéiste proprement dite

Font volontairement ou inconsciemment en s’affublant de ce linceul mortuaire le jeu de tous ceux qui refusent aux femmes le droit d’être libre et autonome

 

Il me parait nécessaire de rappeler, que le projet phallocrate, tant celui des intégristes chrétiens qui voient leur idéologie phallocrate renforcée par la discrimination des sexes revendiquer dans le projet politique islamiste, rappeler que les valeurs non négociables sont: La liberté d’expression et l’égalité homme-femme et l’individualisme (4)

 

Le refus des valeurs universelles est flagrant dans ce que l’on appelle les quartiers de « non droits » et fait la preuve que les comportements d’individus masculins pour 99 pour cent des coupables des délits qui consistent à caillasse aussi bien des pompiers, des ambulanciers ou des policiers est la conséquence d’une idéologie et n’a pas pour cause essentielle le chômage

Majoritairement les jeunes garçons chômeurs ou non n’ont pas participé aux brulages des véhicules de leurs voisins ni attenter aux représentants des institutions

Non plus à des  bâtiments publics ou privés

Le Droit de réunion est une pratique essentielle de la démocratie de notre société

Se réunir pour tenter de casser toute personne qui porte l’uniforme représentatif de nos institutions me parait, encore une fois, suspect d’idéologie sans aucun rapport avec le chômage

Mais bien en rapport avec une tentative d’imposer à nouveau des lois rétrogrades contraires à l’émancipation des hommes et des femmes

Savoir faire la différence entre la pratique de la réunion par toutes les personnes qui ont conscience d’être utiles à leurs contemporains et les associations sectaires (bandes ou clans) ou l’objet principal quand ce n’est pas de casser du flic, du pompier, c’est d’empoisonner l’existence des femmes et des pédés, sous l’œil bienveillant, la plupart du temps, de beaucoup trop de leurs parents ou proches

Parents, dont le système d’éducation peut se résumer par '' Tu seras un homme mon fils ''

Dans ce qui est convenu d’appeler les quartiers globalement la mixité, celle ''multi-couleurs'' existe depuis longtemps et n’est pas le problème

Le problème c’est la concentration d’une même population, celle dite des mal lotis, d’où la nécessité de transformer ces quartier pour en finalité faire cohabiter, voire coexister des catégories sociales de niveaux de vie plus ou moins élevés les unes par rapport aux autres

Dit autrement la nécessité de mélanger propriétaires et locataires(5) comme dans ce que l’on considère comme la ville et qui ne saurait ressembler à un quartier ghetto

La mixité c’est aussi cela

 

Une autre question se pose ; Pourquoi la majorité des populations dans ces quartiers a put sombrer dans une inculture ( sexiste, homophobe et sectaire ) aussi facilement et faire émerger une idéologie ou la pensé est inexistante ?

 

La réponse c’est de constater que la culture est absente de la campagne électorale pour la présidence et rappeler que la culture est également absente depuis longtemps et n’est plus programmée par la plupart des grandes chaînes

 

C’est la pensée qui est absente des programmes des principaux médias télés et si cela doit continuer c’est la démocratie qui sera menacée de disparaître

 

Suffit pour s’en convaincre de regarder du coté des pays ou la création et l’invention culturelle sont carrément interdite

 

La pensée devrait retrouver la première place au travers d’émissions culturelles, traitées dans la forme avec intelligence (6), devrait-être une priorité

 

Les personnalités ferait bien de se rappeler que se qui fait l’identité d’un pays c’est de savoir pourquoi « on » vit ensemble et ou l’on va- Crab


(0) Pas de jeunes filles responsables ou complices d’incendies de véhicules ou de bâtiments.
(1) Le fils est considéré traditionnellement et par la religion supérieur à sa sœur.

( Idéologie ethnico-religieuse )
(2) Les partisans du " relativisme culturel " qui rejoignent, par leur positon, objectivement les communautaristes

(3) Français de toutes origines

(4) L’individualisme, c’est la multiplicité des choix

(5) Quelques opérations, sur ces critères, sont en cours

(6) Formes ludiques, originales ou exceptionnelles

 

08.04.2007

La peste est de retour

 

 

Lepen est un idéologue en construction ; Sarkozy est l’idéologie

 

Reprenez la chronologie

 

Construction d’un clergé

 

Allégeance à son grand frère, le grand Mufti du Caire

 

Amorce une dynamique des pogroms qui dans le futur pourrait désagréger notre société en créant la confusion entre identité et culture

 

Veux faire choisir exclusivement les femmes, soit de travailler ou de rester à la maison tout en prétendant être soucieux de l’égalité homme femme.

 

Nie les conséquences et l’impact des idéologies castratrices à l’origine des dérives ou crimes sexuels en inventant le pédophile '' révélé génétiquement ''

Et du coup il réinvente la race

 

Dois-je continuer ?   - Crab

 

12.04.2007

Corporatisme

et

Communautarisme

 

 

Corporatisme et communautarisme sont les racines de toutes les tentatives antidémocratiques menées à l’encontre d’une nation

 

Revisiter l’histoire de France, de l’Amérique latine, de l’Europe quand il y avait encore des dictatures.

 

Y a-t-il dans cette campagne une personnalité candidate au-dessus des intérêts privés et capable de proposer un projet de société finalisé pour tous les citoyens ?

 

Vérifier l’actualité politique et sociale des autres pays ; Dans les théocraties ou apparentés.

 

Ce n’est pas d’espérer ni vivre d’espérance dont nos concitoyens on besoin mais d’un parcours définis leur permettant d’être les acteurs de leur avenir et non pas de subir la destinée

 

Cette fois-ci, le risque c’est l’éloignement de la pensée humaniste; Sur un autre fil j’avais écris que la culture était absente du débat

 

La pensée occultée ; Quel '' projet '' pourrait-on voir émerger ?

 

La question est posée, mais n’est-il pas déjà trop tard ?  - Crab

 

18.04.2007

Faites comme Sarkozy

devenez étatsuniens

 

 

Vous voulez voir les Créationnistes et les Évangélistes envahir nos écoles et nos fac

Si vous voulez partir en croisade au nom de dieu

Si vous voulez enterrer définitivement votre culture

Faites comme Sarkozy devenez étasunien  - Crab

 

20.04.2007

La pensée moderne

 

Les racines de la pensée française

 

Homère, Esope, Jean de la Fontaine, Simone de Beauvoir, Henri Pena-Ruiz et Elizabeth Badinter ont forgée l’Humanisme; Ces poètes philosophes, ces philosophes sont les racines de notre culture ; Notre identité française

Tous ont rayonnés et rayonnent encore bien au-delà de l’hexagone

L’imagination des poètes nous à permis de faire émerger notre culture en résistant siècles après siècles et en finalité nous libérer des visions irrationnelles chrétienne et phallocrates de la condition humaine

 

Merci à France 5, hier soir, d’avoir diffusé un portrait de Jean De la Fontaine pendant le tournage du film…

 

Nous sommes aux antipodes du '' besogneux mécanicien '' chantre de l’espérance qui '' refonde les lois de la biologie '' dans une idéologie sécuritaire

 

Imaginez un médecin qui entretiendrait l’idée que le corps humain est comparable au moteur d’une automobile ; Lui confiriez-vous vos enfants ?

 

Jean De la Fontaine digne héritier de la tradition grecque à sut maintenir l’esprit du peuple, peuple pour qui le verbe à cette époque était l’unique moyen de communication

Un peuple fait de paysans, d’artisans, d’ouvriers, d’une partie de la bourgeoisie et de l’aristocratie

 

Nombreuses sont les femmes qui ELLES ont été les soutiens d’un Jean De la Fontaine refusant les deniers du roi

Un homme libre et parce que libre : POPULAIRE

 

Cette France robotisé où le clonage des esprits se substituerait à la PENSEE, embrigadée dans des valeurs d’un autres temps; Travail famille et Patrie

 

La France que nous aimons ; Celle de la résistance à toutes les dictatures fondées sur l’intolérance ou de toutes les idéologies de l’irrationnel

 

Le peuple de France aime la volupté, la sensualité, le sensoriel, la parole, la fête, l’oisiveté et par dessus tout les femmes libres et autonomes

 

Quelle est la personnalité candidate digne de représenter et de s’inscrire dans une évolution de la PENSEE qui fait de la France un pays dont on peut être fier ?  - Crab

 

23.04.2007

La démocratie

exige l’intelligence

 

En déclarant, ce soir, vouloir un débat avec François Bayrou, Royal vient de montrer quelle avait de la grandeur

Celle des personnalités capables de faire preuve de grandeur politique  - Crab

 

24.04.2007

Le sens

politique

 

Il me parait bon que des magouilleurs et non pas des débatteurs compétiteurs comme L Fabius disparaissent de la vie politique '' dite de gauche ''  - Crab

 

30.04.2007

Question d'actualité


Qui incarne

réellement le changement ?


La misogynie d’Alliot Marie révèle la vraie nature du conservatisme de l’UMP

L’incapacité à imaginer une politique ou de faire émerger une personnalité capable de penser autrement qu’en termes de rapports de forces.

N’y aurait-il qu’une majorité de jeunes pour s’en rendre compte ? (1)   - Crab

(1). Et quelques vieux…

 

01.05.2007

Un petit mysogine

 

Cohn-Bendit, fais quelques remarques où je retrouve quelques uns des éléments de mes propres analyses

En effet j’écrivais, sur l’un des fils de C dans l’air, que l’UMP était un parti conservateur et son chef un petit mysogine (1)

 

(1) Prétendrait entre autres '' donner le choix ( exclusivement ) aux femmes de rester ou non à la maison ''

Je rappelle que les femmes, et c’est le vrai problème, occupent quatre vingt pour cent des emplois précaires.  - Crab

 

Beaucoup de gens, cela dit, attribuent une bonne part des problèmes d'aujourd'hui aux excès de Mai 68...

Qui se souvient de ce qu'était la société française en 68 ? Regardons-la en face : à l'époque, dans les années 60, une femme mariée ne pouvait pas ouvrir un compte bancaire sans demander l'autorisation à son mari. Mai 68 a, pour les femmes, représenté la conquête de la liberté. D'ailleurs, à bien l'écouter, je pense que c'est cela que M. Sarkozy, comme beaucoup d'hommes, ne digère pas. Il ne supporte pas, face à Ségolène Royal, l'autonomie des femmes. Sans doute aurait-il préféré qu'avant d'être candidate, celle-ci demande la permission écrite à François Hollande...

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-90397...

 

02.05.2007

 

Vivre ensemble

 

Ce que j’écrivais sur un forum de C dans l’air, me parait toujours d’actualité pour choisir, voter pour la personnalité susceptible, pour nous « gouverner » de se réclamer des valeurs l’humanisme

Ci-dessous :

 

Posté le 16-11-2006 à 10:33:27

http://forums.france5.fr/cdanslair/Societe/pauvres-votent...


Dans les années soixante, périodes de grande créativité, dans de nombreux domaines : Culture, recherche fondamentale, innovations technologiques, pour les principaux il n’y avait plus de cohésion sociale et moins d’inégalité ou de sentiments d’inégalités
Dans la rue, dans un bar il n’était pas rare d’entendre discuter entre eux sans fin un médecin, un avocat, un artisan, un employé ou ouvrier ; et dans les échanges, la gouaillerie souvent trouvait sa place
Et surtout tout « semblait », mais dans bien des cas tout était permis ; le culot étant pratiquement, à ces époques : Une ''vertu''

Progressivement et surtout après 1975, la société s’est bloqué ( un peu comme à l’époque de louis seize ), entrainant l’effacement d’une dynamique; l’ascenseur social connait des raté et finit par tomber en panne

Pourquoi un tel changement ?

Observer en parallèle la montée en puissance à partir des années soixante quinze du corporatisme et la '' constitution'', qui va de pair, de cloisons étanches entre les différentes catégories de populations de notre pays

La société se stratifie, à l’image d’un millefeuille, et le lien social n’est plus, aujourd’hui, qu’un vague souvenir.

Cette montée du corporatisme s’explique dans l’obtention du monopole d’exercer par de nombreuses catégories professionnelles sans que cela soit justifié pour toutes

Dans quelques professions cela va jusqu’au tutoiement entre personne pour bien montrer que l’on est bien du même corps

La valeur humaine n’est plus une plus valu

A méditer, non pas pour pleurnicher comme un petit garçon, mais pour réfléchir et proposer des solutions   - Crab

 

Ce que j’écrivais sur autre un forum de C dans l’air

 

Bilan de la Droite au pouvoir, bien appuyée par un parti caudillo

 

1. Citoyenneté

1. Incapacité de donner à tous les citoyens le même statut quelques soient leurs orientations sexuelles.

1a. Incapacité à prendre les décisions qui s’imposaient pour combattre toutes les formes que peut prendre le sexisme

1b. Incapacité à faire respecter, sans concession, la liberté d’expression

2. Insécurité

Par l’absence de politiques cohérentes

2a. Insécurité accrue par l’augmentation de la précarité

2b. Insécurité non réduite, par la délinquance ''ordinaire'', agressions physique des personnes principalement

3. Réformes

Incapacité à mener les réformes en totalité

3a. Incapacité à réaliser des internats (1) pour changer d’environnement, changer de quartier les enfants en difficulté risquant pour une partie d’entre eux de devenir futurs délinquants

4. Projection à moyen et à long terme

L’angle noir

4a. Financement insuffisant de la recherche et du développement des technologies nouvelles

4b. Incapacité à promouvoir de grands projets européens: Énergies

Ni la capacité de projeter la maitrise politique, par l’Europe, de l’approvisionnement énergétique, dont chaque  pays à besoin

4c. Incapacité à favoriser l’investissement, d’une manière générale, et en particulier celles des, des économies d’énergies, des activités agricoles, industrielles dans le but d’orienter, de créer les conditions d’une économie non polluantes, non toxiques

Ce pouvoir n’a pas sut favoriser toutes les solutions moins consommatrices d’énergies

5. Remarque

Ceci étant dit et écrit pour le principal; Toutefois ne vaudrait-il pas mieux, pour un certains temps, et le bien de tous, que ce gouvernement et l’UMP se montrent un peu moins bêtes, et prennent la sage décision '' de se faire la belle '' ?   - Crab

 

(1) Internats avec des enfants originaires de différends départements.

 

Ce jour j’ajoute

 

Piqûre de rappel

Le premier Mai est une fête populaire et n’a pas la signification dévoyée, et dénaturer que voulait en faire Pétain.

 

L’UMP, qui s’était fait remarquer par une tentative de minimiser les effets de la colonisation, s’est donnée pour candidat non seulement un spécialiste des non sens sémantique (jusqu’à frôler l’hystérie) sombre dans l’actualité de la campagne dans la négation de l’histoire de notre pays

 

Redisons l’essentiel à propos de Mai 68

 

La parole se libère

 

Les conséquences difficilement imaginables pour les plus jeunes qui vivent librement

 

1. L’abolition de la censure

2. La contraception.

  1. La liberté d’interrompre une grossesse

     

Suites logiques et rationnelles

 

a. La liberté et l’autonomie des femmes

b. L’abolition de la peine de mort

c. La pilule du lendemain

d. Le Pacs ( qui aura une suite )

 

Dois-je continuer ?  - Crab

 

04.05.2007

Quelle est la personnalité la plus européenne ?

 

Celle qui prétend décider de tout ?

 

Celle qui comme partout en Europe fera se réunir les partenaires sociaux avant de décider s’il faut une loi ou non, s’il faut un financement ou non ?  - Crab

 

08.05.2007

Un Malte nécessaire

 

Tout juste élu

Premier séjour en maison de repos

Serait-ce génétique ?

Honni qui Malte y pense

Crab

 

08.05.2007

Réponse adressée à simplet

 

Pratiquer l’amalgame ou « mettre » tous les journalistes dans le même sac, prétendre qu’ils sont tous à la solde d’un régime, c’est renforcer la crétinerie ambiante

 

Après un Douste Blazy ignorant en matière de politique étrangère nous aurons pour quelques temps un Président qui ne sait pas la différence qu’il y a entre Sunnites et Chiites

 

Ca ne vous suffit de savoir que depuis plusieurs décennies notre pays n’est plus dirigé par des personnalités de culture ou penseurs

 

Elles vous amusent vos grandes simplifications qui valent celles de nos ''nouveaux dirigeants'', qui considèrent que penser une vision de notre pays est incompatible avec mener l’action

 

Vous voulez participer à l’appauvrissement culturel comme les E Macias s’empressant de déclarer que ce pouvoir ''nouveau'' représente la France, celle qu’il aime, celle de la France de l’Algérie où il est né

 

Réfléchissez si la vraie France, ce n’est celle qui comme André Malraux s’est engagée auprès des républicains espagnols, qui planquait les Juifs, qui était dans le maquis, qui pratiquait l’objection de conscience, la désertions pour ne pas faire la guerre coloniale en Algérie, ni cautionner la torture, qui s’est élevée contre les dictatures grecque, espagnole, chilienne, staliniennes et aujourd’hui se mobilise contre tous les intégristes ou fanatique religieux

 

Réfléchissez sans cette France; La censure aurait-elle abolie ?

Où en seraient les Droits de la femme, les libertés individuelles ?

 

Dois-je poursuivre ?

 

Ce qui importe et c’est le bien de la liberté d’expression c’est de critiquer sans relâche les propos ou déclarations tenus par des nains qui auraient plus leurs places près des stations d’épurations que dans les jardins et non pas s’en tenir à des généralités qui sont la signature des piliers de bistrots  - Crab

 

08.05.2007

Les fantômes

de l’amitié

 

Le ''nouveau paysage politique'' validé lors des dernières présidentielles, sera durant les prochaines législatives fortement soutenu par Jean DE la Fontaine  - Crab

 

 

PAROLE DE SOCRATE

Socrate un jour faisant bâtir,
Chacun censurait son ouvrage.
L'un trouvait les dedans, pour ne lui point mentir,
Indignes d'un tel personnage ;
L'autre blâmait la face, et tous étaient d'avis
Que les appartements  en étaient trop petits.
Quelle maison pour lui ! L'on y tournait à peine.
Plût au ciel que de vrais amis.
Telle qu'elle est, dit-il, elle pût être pleine!
Le bon Socrate avait raison
De trouver pour ceux-là trop grande sa maison.
Chacun se dit ami ; mais fol qui s'y repose :
Rien n'est plus commun que ce nom ;
Rien n'est plus rare que la chose.

 

 

La source de cette fable est Phèdre III, 9. Elle montre
que l'amitié sincère est très rare. La Fontaine reparlera
de l'amitié et de la valeur qu'il lui accorde dans la fable
"Les deux Amis" (VIII, 11)

 

J'en sais beaucoup de par notre beau pays.
A qui ceci conviendrait bien:
De loin, c'est quelque chose, et de près, ce n'est rien

 

 12.05.2007

Prophète

dans son pays

 

Ce n’est pas tout à fait ce que disait Raffarin., ou alors il avait une pensée pour ses successeurs

Crab

 

( La route qui monte et qui descend est une seule et la même.

HÉRACLITE )

 

25..5.2007

Un tiens ne vaut pas toujours

mieux qu’un deux tu l’auras

 

Tiers Tiers Tiers, il en est ainsi du Parlement du Canada

Deux des trois Tiers ont déclaré qu’il ne voterait pas la diminution des impôts envisagé par le gouvernement.

 

Le bipolarisme serait-il, dans notre pays, le rendu d’une déficience de démocratie?

Crab. 25 05 07

 

LE RENARD,

LE SINGE ET LES ANIMAUX

 

Les animaux, au décès d'un lion,
En son vivant prince de la contrée,
Pour faire un roi s'assemblèrent, dit-on.
De son étui la couronne est tirée :
Dans une chartre un dragon la gardait.
Il se trouva que, sur tous essayée,
A pas un d'eux elle ne convenait :
Plusieurs avaient la tête trop menue,
Aucuns trop grosse, aucuns même cornue.
Le singe aussi fit l'épreuve en riant ;
Et par plaisir la tiare essayant,
Il fit autour force grimaceries,
Tours de souplesse, et mille singeries,
Passa dedans ainsi qu'en un cerceau.
Aux animaux cela sembla si beau,
Qu'il fut élu : chacun lui fit hommage.
Le renard seul regretta son suffrage,
Sans toutefois montrer son sentiment.
Quand il eut fait son petit compliment,
Il dit au roi : " Je sais, Sire, une cache,
Et ne crois pas qu'autre que moi la sache.
Or tout trésor, par droit de royauté,
Appartient, Sire, à Votre Majesté."
Le nouveau roi bâille après la finance ;
Lui-même y court pour n'être pas trompé.

C'était un piège : il y fut attrapé.
Le renard dit, au nom de l'assistance :
" Prétendrais-tu nous gouverner encor,
Ne sachant pas te conduire toi-même ? "
Il fut démis ; et l'on tomba d'accord
Qu'à peu de gens convient le diadème

 

 08.06.2007

Idéologie de circonstance

 

Le travail c’est la santé_____________ ne rien faire c’est la conserver

 

 08.06.2007

L’ouverture après les législatives

d’après ESOPE

Un homme s'était, dit-on, lié d'amitié avec un satyre. 
L'hiver étant venu, comme il faisait froid, l'homme portait les mains à sa bouche et soufflait dessus. 
" Que fais-tu là ? ", lui demanda le satyre. 
" Je me réchauffe les mains, dit-il, car il fait froid." 
Plus tard ils passèrent à table. 
Comme le plat qu'on lui avait servi était très chaud, l'homme y prélevait de petits morceaux et, les portants à sa bouche, il soufflait dessus. 
Interrogé une nouvelle fois par le satyre, il expliqua qu'il refroidissait ainsi sa nourriture. 
" Eh bien, lui dit le satyre, je renonce à ton amitié, car tu souffles de la même bouche et le chaud et le froid. "

Nous aussi, gardons-nous de l'amitié de qui mène double jeu.

C’était '' Le satyre et le paysan, d'après Ésope ''

 

26.06.2007


L’anamorphose

 

La réforme de l’Université

 

A miroir, miroir « tu me vois si belle »

 

Valérie PECRESSE SUR i Télé, ce matin, je la cite: «J’ai l’impression qu’ils me considèrent comme une bonne partenaire de concertation»

Clôture de l’anamorphose  - Crab 26 juin 2007

 

29.06.2007

Le travail c'est l'avenir

 

Un peu d’histoire contemporaine

 

L’idéologie du jour mise à jour et au goût du jour ; Pile fondatrice du mouvement Sarkoziste en cette fin de décennie

 

Le saviez-vous ?

 

Le mot travail vient, apparemment d'un mot latin, le « tripalium » qui est un instrument à trois pieux utilisé dans le monde romain pour torturer

 

Retrouver certes, mais c’est rechercher bien loin une valeur qui ennoblit l’être humain, au sens logique de la loge UMP  - Crab

 

30.06.2007

Valeurs

républicaines

 

Liberté d’expression

 

La reine d’Angleterre a ennoblit Salman RUSHDIE.

 

Sarkozy, à une époque ou rien, absolument rien ne doit être concédé aux islamistes, est-il capable de faire preuve de grandeur en faisant de Salman RUSHDIE, un citoyen d’honneur de notre république ?  - Crab

 

14.07.2007

Coq en pâte

 

Si vous voulez vous sacrifier pour la croissance vivez comme un chinois

 

C’est ce qui se produit pour plusieurs millions de français, dont certains travaillent et sont sans domicile

Faire attention à ce qu’on dit, eh bien justement faire travailler (1) des gens pour un SMIC et parfois moins en France et encore moins que cela en Chine c’est sans doute le prix à payer pour le dieu croissance ?

Cela en effet cela qui permet de mesurer le niveau de civilisation d’un pays

D’autre part l’absence de démocratie en chine, si en effet ne nuit pas à sa croissance dépêchons nous en France de mettre à l’exception d’une nomenklatura (2) tout le monde au SMIC voir beaucoup moins

 

(1) Ayant exercé une profession libérale j’ai dû gagner ma vie en participant continuellement à des concours et il fallait en gagner

Cela ne m’empêche pas de considérer la pauvreté des gens qui cependant travaillent pour une tare de notre société

(2) Comme dans l’ex URSS et actuellement en Chine ou majoritairement les entrepreneurs font ou sont issu du parti

 

Pragmatisme

 

Assurance maladie

 

Chaque année, au moment du bilan, cette caisse annonce un déficit

Il en sera toujours ainsi

Assurer le financement du déficit par un impôt ajusté chaque année au montant du dépassement

 

Les retraites

 

Quarante cinq années ou plus de cotisations pour tous

Et dans le souci impératif de humaniser toujours plus notre société les personnes chargées d’effectuer des travaux reconnût pénibles travailleraient trois semaines sur quatre ou selon les cas quatre journées sur cinq (1)

(1) A étudier catégorie par catégorie

 

Pourquoi sans démagogie, avec la volonté d’être équitable ne pas faire simpl ?

Crab

14.07.2007

Petite précision le taux de croissance

Dans mon esprit, n’est pas associer à la qualité du développement d’un pays

Ce qui prime c’est le niveau de culture et je pense que la pente qui voit dans notre pays se ''reconstituer'' des bidons villes me parait une régression pour une société qui passe son temps à raisonner en terme de croissance

[Hormis celle qui se traduit par l'effacement du chômage]

Fait la démonstration d’un échec réitéré depuis bien longtemps désormais

 

Ce qui est un facteur, à mes yeux, de développement c’est tout ce qui permet d’élever le niveau de civilisation et manifestement en Chine comme en France cela ne passe pas par le taux plus ou moins élevés de la croissance

 

Faut-il rappeler qu’à la fin des années soixante, à la fin des trente glorieuses, les bidons villes qui peuplaient les abords des grandes villes

 

Serait-ce un mal nécessaire, pour retrouver une forte croissance, marquée par le retour d’implantations de bidons villes ?

L'accroissement d'une population pauvre ?  - Crab

 

16.07.2007

Délires d’aujourd’hui

 

En vérité je vous le dis: « Laissons tomber la cravate »

Pratique de la '' petite rupture '', ou le théâtre Républicain nouveau

Revisiter l’habit présidentiel, suivant le lien : http://www.toutenkalbas.com/mas10.html

( Un clin d’œil à Jacques CHIRAC )

 

La forme sans le fond

C’est l’oubli de la dette

 

Verrons-nous le fond?

Est-ce le financement du déficit de la sécu. (1)

 

Toucherons-nous le fond?

Est-ce le même régime de retraite pour tous(2)

 

Comment peut-on parler d’un  changement, dans notre société, en cherchant à promouvoir un statut de première dame de France ?

 

Cette femme peut travailler ou elle veut, tenter de se faire élire, comme toutes les autres femmes dans notre pays

Doit-on prévoir un statut de premier monsieur de France ?

Grotesque

 

(1) Chaque année, au moment du bilan, cette caisse annonce un déficit
Il en sera toujours ainsi
Assurer le financement du déficit par un impôt ajusté chaque année du montant du dépassement

 

(2) Quarante cinq années ou plus de cotisations pour tous
Et dans le souci impératif d’humaniser toujours plus notre société les personnes chargées d’effectuer des travaux reconnût pénibles travailleraient trois semaines sur quatre ou selon les cas quatre journées sur cinq.., à étudier   - Crab

 

31.07.2007

Joie

 

Je profite d’un court instant que me laisse l’entracte

Savez-vous pourquoi monsieur Sarkozy, ce soir, n’est pas à Mexico, mais est assis sur un gradin du Théâtre d’Orange, parmi la foule des spectateurs?

Mais parce qu’il aime l’Opéra, me direz-vous!

En êtes-vous bien sûr?

Oui! Me direz-vous sur un ton quelque peu agacé

Bon, bon, d’accord, mais pourquoi, le Trouvère?

[.../...]

Permettez-moi d’avoir un avis différend

Moi, voyez-vous je pense que c’est parce que Verdi fut le premier à mettre les gitans au travail

Depuis, ils forgent, sans relâche, battent le fer.., euh.., euh, en attendant la monnaie...

 

Ça change, ça change, ça change...  - Crab

 

 

21.09.2007

Le test

ADN

Réformes...

 

Le test ADN

 

L'utilisation inacceptable de cette technique issue de la recherche pour promouvoir une politique dont la conséquence est de réduire le lien de filiation à son versant biologique suscite de nombreuses réactions, dont celle d’organisation; droits de l’homme, antiracistes ect...

 

Mais ces associations; qu’ont-elles fait ces dernières années, sinon s’opposer à tous ceux qui estimait que l’étranger doit adapter sa culture à nos valeurs et non pas installer leur culture dans notre société

 

Cela fait des années que ces organisations font la confusion entre d’inacceptables cultures ethnico-religieuse ''installée'' sur notre sol et racisme

 

Cela fait des années fait des années que ces organisations entretiennent l’idée que le refus des pratiques sexistes et homophobes d’une importante partie de la population migrante ou d’une majorité de la population française mais originaire de pays ou le mot liberté n’a pas de sens est une forme de racisme dû à l’histoire coloniale de la France

 

Il y a deux façons de produire l’information

 

La première

elle est misogyne et correspond bien souvent à celle distillée par la majorité des chaîne publiques.

Hier sur l’une d’entre-elle, parler de la polygamie d’un migrant (qui avait choisi la prime du retour au pays) comme quelque chose qui va de soit.

C’est cela un traitement misogyne et sexiste de l’information.

La polygamie insérée dans le sujet principal le retour et l’air de rien ''on'' tente de faire passer l’inacceptable comme naturel.

 

Moi, j’ai choisi l’autre façon...

 

Aujourd’hui, ces associations jouent au puceau effarouché alors qu’elles ont toujours défendues ''le relativisme culturel''; privilégier l’idéologie présentée comme une différence devant être acceptée

 

Elles s’étonnent, du peu de réaction, de la perte de sens moral de notre société, face à un article de loi (Test, AND) digne des périodes de l’inquisition

 

En ne dénonçant pas, aussi souvent que nécessaire, le sexisme, l’homophobie et le sectarisme, elles ont contribué es à ouvrir la porte non pas celle de l’émancipation, de la dignité inséparable de l’égalité-homme femmes mais à des réactions d’obscurantistes (parlementaires pour le présent) incapables d’une réponse raisonnée à l’encontre de cultures elles issues ou résurgences d’un obscurantisme séculaire

 

Le jour ou ces associations, qui prétendent, se montrer en première ligne, comprendront que ce sont les savoir et non pas les croyances, et non pas l’IDÉOLOGIE, qu’il faut privilégier, ce sera le début d’une inversion de la tendance actuelle

 

Je suis en colère   - Crab

 

10.10.2007

Le divorce

ou

la rupture

 

Patrick Devedjian veut inviter Fadela Amara à un petit déjeuner à l’UMP «pour mieux se connaître», aurait-il dit

 

« Dieee e kecque tu fais ce soir..., c vrai que té ni pute ni soumise »


[..../...]

 

« Oh lala.., t’as de beaux yeux tu sais »   - Crab

 

Comment peut-on tomber si bas, il n’y a pas un seul défendeur de l’amendement rédigé par le Sénat pour comprendre que l’introduction de la biologie comme moyen de contrôle policier vise, pour la première fois, depuis l’occupation, une catégorie de population

 

Pire le niveau intellectuel particulièrement alarmant d’un parlementaire (éminent); son argument, je le cite à peu près sans trahir son manque d’esprit; « Un personne demande de déterrer pour faire procéder à un texte ADN pour pouvoir prouver que c’est son père » et d’ajouter que l’amendement proposé ou revu par le Sénat concernant l’immigré: «sur la base du volontariat, pourquoi un père n’aurait pas le droit de vérifier s’il s’agit bien d’un de ses enfants»

 

Cette possibilité ou demande particulière est encadrée dors et déjà par la loi représenté par un juge, loi qui concerne tous les citoyens

 

Concerne tous les citoyens et non pas une catégorie

 

Hors tout immigré en règle peut faire cette demande en s’adressant à nos Tribunaux, et si la plupart ne le font pas, cela signifie qu’ils se sont adapté à nos lois, à nos valeurs en faisant prédominer le lien social sur le droit barbare du sang (au sens le plus péjoratif du terme); donc  qu’il se comporte donc comme tout autre citoyen sain de notre pays   - Crab

 

17.10.2007

Test ADN suite

 

Sur ce fil, j’ai indiqué que les valeurs républicaines, la laïcité devaient être respectés par tous sur l’ensemble des territoires français; que les pouvoirs publics sont parfois défaillants. Dans certains départements des ''lois'' sont des arrangements, placent certains de nos compatriotes dans une situation humiliante, ''lois'' en contradictions avec celles républicaines ou encore par rapport à la laïcité

 

Pour ceux qui font, je vous cite; entrer des épouses en les faisant passer pour leurs filles; la polygamie étant interdite, dans le cadre du respect de la loi ''ces familles'' doit être renvoyées dans leur pays d’origine

 

Ce n’est pas ce qui se passe quand FILLON, déclare qu’il ne parle pas de polygamie «au nom du respect des cultures, parce qu’elle est autorisée dans d’autres pays»

C’est une déclaration de sexiste inacceptable

 

Les tests ADN, non !

 

Mais aider les pays qui n’en ont pas à construire un état civil, oui !  - Crab

 

17.10.2007

Chercher l'ouverture

 

Fadela Amara

A son propos, je considère qu’au coté de Christine Boutin, le sexisme qui fait le bonheur des islamistes et de quelques autres parties de populations à encore de beaux jours devant lui

 

Depuis la création de ''ni putes, ni soumises'', je suis souvent insurgé; le ''ni putes'' étant de trop

Car c’était, et c’est toujours se placer au même niveau que les agresseurs sexuels que d’utiliser leurs propres mots (putes) dans le but proclamé de les combattre

 

Redire que les putes sont des femmes, autant respectables que les autres femmes

 

Sans compter que l’emploie du « ni putes » va à l’encontre de toutes les libertés individuelles en faisant passer les femmes libres et autonomes qui vivent leurs sexualités comme elles l’entendent pour des salopent. Car c’est bien cela dans l’esprit des abrutis que pute signifie ; une femme qui vit des histoires amoureuses

 

De la même manière, auparavant la création de postes ''ceux des grands frères'' fut un moyen d’acheter une relative paix sociale dans certains quartiers, étaient restent un remède pire que ''le mal'', car cela n'a fait que conforter la phallocratie

 

Fadela Amara, l’ouverture ?

 

Va falloir qu’elle revoie sérieusement ses copies   - Crab

 

19.10.2007

Les amours

du Président

 

Que le jour recommence et que le jour finisse, sans que jamais Titus puisse voir Bérénice... Jean Racine

 

C’est le monde à l’envers ce n’est plus Titus qui doit choisir entre l'Empire et Bérénice

C’est Bérénice, qui choisit, elle incarne désormais la rupture, le changement  - Crab

 

23.10.2007

Guy Môquet...

 

A la lecture de quelques messages, il semblerait que les ados soient de parfaits crétins, et qu’il était urgent de les remettre dans "le droit chemin de l’idéologie".

 

Entrer dans la résistance était un acte de légitime défense; Il y avait atteinte, perpétré par des français et l’occupant allemand, aux Droits de l’homme à tous les niveaux dans notre pays

 

Cela est sans rapport avec la notion de sacrifice pour la patrie ou la notion de se sacrifier au sens de mourir pour des idées.

 

C’est un engagement dicté par la situation, il s’agissait de choisir un camp, et non pas d’une entreprise pour imposer des idées

 

Imposer ses idées, c’était ce que l’on nommait ''l’idéologie allemande', l’embrigadement d’une forte majorité de la population, la constitution ''de légions'' prêtes à en découdre

Embrigader, endoctriner c’est cloner les esprits de suffisamment d’individus pour les mener à haïr et combattre les armes à la main d’autres nations dans le but de les assujettir à ses idées

 

Le choix de devenir un martyr, c’est le cas ''exemplaire', dans l’actualité d’individus qui se sacrifient pour des idées, se transforment en bombes humaine

 

Ne pas confondre ce qui relève de la légitime défense, avec l’esprit de sacrifice  - Crab

 

06.11.2007

Fiscalité

C’est sûr que cela serait plus profitable au contribuable français si le roi Fahd Ben Abdel Aziz Al-Saoud d'Arabie avait à la fois la double nationalité et sa résidence principale en France

C’est une histoire belge... [ rire ]  - Crab

 

08.01.2008

Ais-je rêvé ?

 

Sur plusieurs chaînes, j’ai entendu ce type de commentaires dans la bouche de pseudos journalistes commentateurs des journaux; «Lors de sa conférence de presse Nicolas (1) SARKOZY sera interrogé par les journalistes sur son ou sur la date de son mariage...»

 

Sont-ce des journalistes ou des animateurs réputés du show bizness de nos grandes ou petites chaines de télévisions ou de la presse écrite people qui seuls seraient accrédités ?

 

Serait-ce, non pas une conférence de presse, mais un déjeuner de Gala ?  - Crab

 

08.01.2008

Gloria

La Président et son peuple, d'après Crab (1)

 

Un beau matin d'hiver, notre Président traînait quelques bribes de croissance pour les faire sécher au soleil

 

Le peuple, souffrant d’un trop faible pouvoir d’achat, se trouva à passer et demanda à son Président de tenir ne serait-ce qu’un peu son engagement


Pourquoi me demandez-vous à moi, de vous donner plus de pouvoir d’achat ? demanda le Président

Qu'avez-vous fait durant l'été ?

 

Ma foi, répondit le peuple, j'ai passé tout l'été à chanter vos louanges


Ah! bien, dit le Président, çà c’est bien que vous m’ayez loué tout l'été, et maintenant, l’hiver enfin venu, il ne vous reste plus qu’à danser

 

Enfin, on ne peut pas passer tout son temps à rêver; regardez, moi, je suis bien obligé de rentrer de Petra  - Crab

 

  1. Ce sujet a été fortement soutenu par ESOPE

 

 

08.01.2008

De toute évidence

 

Une de mes correspondante me dit

'' notre Président, serait à cause des médias obligé de se marier ''

Fin de son propos

 

Chère correspondante, cela ne peut gêner en aucun cas Carla Bruni qui vit dans un pays où les femmes vivent librement leur sexualité.

Elle avait déclaré qu’elle était, je la cite, « polygame ou plutôt polyandre »  - Crab

 

11.01.2008

Culture

Ce qui caractérise l’État de Droit, c'est la volonté d'une nation de consacrer la raison pour définir ou qualifier ses modes de vies; pour le construire, cela suppose de sortir de l’irrationnel au bénéfice du pragmatisme

 

Un homme libre, cultivé, sait mettre des mots sur ce qu’il regarde ; Cela se nomme l'indépendance d’esprit  - Crab

 

11.01.2008

Projet

politique

 

C dans l’air 10 01 2008

 

Sujet : Vous avez dit "civilisation" ?

 

Aucune femme philosophe autour du plateau

 

Ceci dit

 

 

Discours du Président; énoncé d’intentions.

Dans l’état actuel '' on '' ne peut rien en dire car le contenu n’est pas connut.

 

Bien, quelle est la problématique?

 

L’irresponsabilité est encore dans notre pays notre pays le ciment de l’idéologie.

Et cela va, jusqu'à trouver légitime de fumer dans les lieux publics.

 

L’espérance c’est '' l’art '' de l’attente de ce qui ne vient jamais

 

L’État de Droit, c’est la recherche de la responsabilité, mais pour le construire, cela suppose de sortir de l’irrationnel

 

Finkielkraut à raison de dire que l’homme libre est cultivé, sait mettre des mots sur ce qu’il regarde, fort de son indépendance d’esprit il sait quoi faire de son temps  - Crab

 

Ce que j’avais écrit et posté le 07-09-2007 à 09:20:53

Sujet : Pourquoi les prix montent

http://forums.france5.fr/cdanslair/Economie/pourquoi-prix...

 

Sur le plateau de C’dans l’air, fleurit pourrait-on dire ce que l’on peut nommer l’Homo oeconomicus

Questions ?

Plusieurs milliard d’habitants ne pourront en aucun cas vivre selon le même mode de vie des six ou sept millions d’habitants des pays les plus riches.
(Sachant que près de 35% des personnes dans les pays riches, ne le sont pas riches).
Donc n’est-ce pas un non sens de se satisfaire de l’idéologie de l’Homo oeconomicus, quant ce dernier la pense l’avenir de notre société exclusivement en terme de conquête de parts de marché ?

Sachant que les ressources naturelles de la planète sont insuffisantes pour satisfaire ''les besoins (1)'' de tous les terriens, est-ce que l’Homo oeconomicus est vraiment qualifié pour raisonner en termes de bilan ?

''Les lois'' de l’Homo oeconomicus, en matière d’investissements et de management de l’entreprise et de la politique de notre société sont-elles susceptibles de se hisser à la hauteur de valeurs, celles de la sécurité, de l’utilité, du vrai, du plausible
De se hisser au niveau de ce qui vaut la peine qu’on s’y intéresse....
Et encore de se hisser au niveau de valeurs qui sont le bien commun de tous, nombreuses sont ces valeurs comme tout ce qui relève d’un sentiment esthétique, de l’autonomie ect...

Les lois économiques énoncée, autour du plateau de C’dans l’air, par le frétillant Homo oeconomicus sont elles capables d’infléchir et produire le changement indispensable de nos modes de vies ?  - Crab

(1) Sont-ils tous réellement des besoins... ? Qu’est-ce qu’un besoin?

 

En suivant posté le 08-09-2007 à 12:53:10 sur la même page

 

Un grand projet de société ?

L’Homo-politicus sous l’influence exclusive de l’Homo-oeconomicus, peu porté à la réflexion philosophique sera-t-il capable de définir un grand projet pour la France susceptible d’être d’influente l’échelle Européenne.

L’Homo-politicus s’est t-il rendu compte que les valeurs se sont délitées ; La réussite financière devenue '' l’universel '' ?
De ce fait, l’Homo-politicus fait-il le constat ? Le chercheur, médecin, le professeur l’instituteur gagnent moins qu’un dealer, un trafiquant ou un « créateur » d’un quelconque gadget branché
Voit-il notre Homo-politicus que le savoir est totalement dévalorisé et que cela n’est pas sans conséquence
Voit-il notre Homo-politicus le succès remporté par les filières d’apprentissages des commerciaux

Dans cette condition que pourrait être une redéfinition des missions de l’université, de l’école et des instituts de formations ?
Quelle sera le sens nécessaire pour enclencher une dynamique pour un grand projet si le savoir est sacrifié aux idéologies de la réussite 'sans efforts '' ?

Sans recherche, sans enseignement des savoir, sans éducation pour amener la compréhension  des valeurs qui seront le socle du projet, peut-on encore parler de culture ?  - Crab

 

Ce que j’écrivais sur un site ......le 30/07/06, est toujours, hélas d’actualité

 

Depuis des mois, combien de reportages sur les discriminations, que subissent les jeunes de banlieues

Hors à l’époque de la foire aux voitures brûlée, j’avais écrit que majoritairement ces populations de jeunes étaient porteurs de près ou de loin de la culture machiste monothéiste ; c'est-à-dire la conjugaison et du sexisme et de l’homophobie
("Culture" essentiellement ethnico religieuse)
En tous cas c’est ce qui ressortait des mes recherches personnelles

Aujourd’hui 30/07/2006 un long reportage, sur Canal +, dans les banlieues des grandes villes en France, montre à quel point ; agression verbale permanente, des agressions physique à l’encontre des homosexuels plus nombreuses que l’on pouvait l’imaginer

Tous les entretiens avec des groupes de jeunes dans les banlieues montrent que le développement de la haine a atteint une ampleur colossale

Nous savions les pressions que ces individus exerçaient sur les femmes pour les obliger à porter le voile, mais casser du PD comme mode de vie c’est plus qu’insupportable.

Quand nos personnalités politique vont-elles comprendre qu’il faut mettre des outils à différend niveau des institutions pour combattre les causes tant du sexisme que de l’homophobie ; c'est-à-dire essentiellement les religions ?

Quand nos personnalités politiques finiront-elles par comprendre que croyance et religion sont deux choses différentes ?

La première chose
Un Droit incontestable ; celui pour les croyants de croire en un dieu ou plusieurs dieux

La deuxième chose
La religion ; ce n’est rien de plus qu’un manifeste politique qui doit être critiqué pour le sexisme et l’homophobie contenus dans les textes et formateurs de cette majorité vivant majoritairement dans les banlieues de la haine tant du refus de reconnaître l’identité féminine et d’une manière plus générale à l’encontre de ce qui fait la singularité des humains

Avoir le courage de dire que ce sont majoritairement des populations de jeunes et moins jeunes issues des milieux "dits de l’immigration", et traiter l’insécurité réelle qu’ils font régner dans " les quartiers "

Car la première des insécurités ; c’est le sexisme et l’homophobie

Le problème que posent ces populations est extrêmement grave ; Savoir que de trop nombreuses jeunes filles ou plus vieilles qui pourtant, dans leur quartier, subissent le machisme monothéiste rejoignent ou soutiennent le même délire que les jeunes hommes ou plus vieux, quant à l’homophobie

D’autre part il importe que les propos sexiste et homophobe tenus par des politiques ou des religieux (le pape par exemple) retransmis dans les journaux télévisés fassent immédiatement l’objet de critique par une personnalité qualifiée ; un moyen entres autres de combattre le sexisme et l’homophobie.

Vu et entendu sur i Télé :

Un reportage montrant les journalistes femmes non voilées sont majoritaire sur les grandes chaînes de télévision arabe comme aljazeera et sa principale concurrente, elle aussi arabe

Que le plus souvent le présentateur est un homme et que les femmes journalistes sont sur tout les " théâtres " de guerres et autres, et " chevelure au vent "

Appris que trente d’entre-elles ont été tuées en Irak et une autre femme journaliste, de vingt trois ans, ces derniers jours au Liban

Quand je pense que dans notre pays il y a encore quelques hésitations (1) à dénoncer le port du voile pour ce qu’il est ; le voile résurgence méprisante et odieuse à l’encontre de la femme de la réglementation Assyro-Chaldéenne instituée dix neuf siècles avant la rédaction du Coran par une succession de rédacteurs compilateurs plus machistes les uns que les autres  - Crab

(1) Les partisans du " relativisme culturel " qui rejoignent, par leur positon, objectivement les communautaristes

 

13.01.2008

Projet de société ?

A.... vous me dites ; Etoffons
Extraits de Wikipédia sur le philosophe grec Castoriadis, philosophe cité hier par Alain Finkielkraut dans son émission de radio.

"Le changement social implique des discontinuités radicales qui ne peuvent pas être comprises en termes de causes déterministes ou présentées comme une séquence d'événements. Le changement émerge à travers
l'imaginaire social. Toutes les sociétés construisent leurs propres « imaginaires » : institutions, lois, traditions, croyances et conduites. Au fil de ses livres Castoriadis donne un certain nombre d'illustrations :

-nous trouvons ridicules, rustres voire répugnantes certaines coutumes culinaires de nos voisins : les Français mangent des grenouilles, des escargots, les Anglais mangent des petits pois vert-fluo, font bouillir le gigot avec la confiture. Nous percevons le langage de nos voisins comme étant composé de sons trop forts, grossiers, gutturaux, de borborygmes barbares, quand ils parlent sur la plage nous avons l'impression qu'ils se disputent, et pourtant tous les bébés à la naissance ont bien les mêmes organes de l'ouïe et du parler !  

-à un stade plus complexe, dans chaque
civilisation, l'échelle des peines est différente, résulte d'un processus de construction, avec des comparaisons souvent étonnantes à l'intérieur d'une civilisation ou à l'extérieur, mais le résultat est clair, l'échelle des peines reflète les valeurs d'une civilisation, et ceci sans aucun mécanisme de construction déterministe simple.  

Je ne cherche pas à
démontrer quelque chose. J'étoffe la question que je vous adressais. Cela vous inspire-t-il une réflexion? Pas un copier-coller, une réflexion ». Fin de votre propos

 

Je n’accorde aucun crédit à une pseudo encyclopédie du type Wikipédia   , ( j’ai eu souvent l’opportunité de l’écrire )

 

En revanche, et de loin je n’hésite pas une seconde, à vous citer l’auteur lui-même; «

Une société autonome implique des individus autonomes. Les individus deviennent ce qu'ils sont en absorbant et intériorisant les institutions ; en un sens, ils sont l'incarnation principale de ces institutions [...] Nous pouvons formuler l'objet premier d'une politique de l'autonomie, à savoir démocratique : aider la collectivité à créer les institutions dont l'intériorisation par les individus ne limite pas, mais élargit leur capacité de devenir autonomes » (Cornélius Castoriadis, Le monde morcelé, Les carrefours du labyrinthe III, Paris, Seuil, 1990, p.150-151)

Crab

 

A..... vous ajoutez; « D'après Castoriadis, le problème de la modernité c'est de confondre deux aspirations en réalités différentes:
1. la liberté (ou l'autonomie)
2. la maîtrise rationnelle
D'après lui cette confusion serait une origine possible du totalitarisme ». Fin de votre propos complètement erroné


Notre société, dit Castoriadis est un mélange d'une part de rationalité, de logique et de sciences et d'autre part d'imaginaire et de symbolique. Pour vivre ensemble, en civilisation, nous avons besoin de sciences mais aussi d'existence, de culture et de valeurs. Tout système socio-politique repose pour partie sur le rêve, l'imaginaire, l'utopie. Nier cette dimension, c'est la laisser surgir de façon sauvage (obscurantisme, astrologie, sectes, spiritisme...) et socio-perturbatrice (les grands prêtres récupérateurs) ; il nous faut la prendre en compte pour d'une façon anthropologique la canaliser et l'inscrire dans nos systèmes socio-politiques démocratiques. L'utopie n'est pas une erreur mais au contraire une condition pour élaborer un système social humain, plus juste, moins contraignant et toujours provisoire Fin

Michel ONFRAY dans une des formes de l'Hédoniste propose le même fond de pensée

Vous voyez c’est bien éloigné de votre interprétation   - Crab

 

21.01.2008

Au nom de Paris

Françoise de PANAFIEU

 

A Riposte, Hier, déclarait que ce n’est pas normal que des musulmans prient dans sur les trottoirs faute de lace dans la mosquée et de conclure qu’il serait normal qu’ils puissent disposer de lieux de cultes plus nombreux

 

Cela sous entend, m’avait-il semblé, que Paris au lieu de poursuivre sa politique de développement de crèches et autres éléments urbains, si elle devenait Maire, consacrerait une partie du budget de la vile au financement de Mosquées

 

C’est le but recherché par une majorité de pratiquants(minoritaires parmi les musulmans) de se faire passer pour des victimes en priant sur les trottoirs au lieu de faire non pas un mais plusieurs services

Sans compter qu’un musulman peut se rendre à tout moment dans sa mosquée.

 

Se faire passer pour victime, c’est une méthode, une politique mise en pratique par les plus extrémistes qui refusent d’adapter leur religion  - Crab

 

26.01.2008

L'agneau

 

Saint SARKO, qui comme tout monothéiste canonisé depuis sa naissance par voie de conséquence s’imagine que le spirituel est synonyme de religion

 

Les clergés de toutes les religions fondées sur l’anthropomorphisme, et leurs adeptes extrémistes monothéistes tentent de faire accroire qu’en dehors de la religion il n’y aurait point de vie de l’esprit

 

Rétablir la vérité des faits, et devancer la propagande désormais va s’imposer

 

Citation

« La spiritualité, c’est la vie de l’esprit, la vie de la conscience humaine qui s’affranchit de l’immédiat. Elle est irréductible à la religion. La religion est une forme de spiritualité parfaitement respectable, mais il y en a d’autres

 

Un artiste qui crée des œuvres qui dépassent les limites du vécu immédiat, de l’utilité immédiate, fait œuvre spirituelle

 

Un savant qui élucide les lois du réel ou un philosophe qui réfléchit sur les principes de la lucidité et de la sagesse font aussi œuvre spirituelle »

Henri Pena-Ruiz

 

28.01.2008

Le choc

 

ATTALI fit don de son rapport à SARKOZY

 

Ce rapport qui désormais pétrifie les ennemis du devenir, la suprême sagesse

 

Qu’en adviendra t-il ?  - Crab

 

29.01.2008

Dépenses publiques

 

La France dit Saint SARKO doit réduire ses dépenses publiques et ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partants à la retraite

 

Saint SARKO n’avait-t-il pas déclaré que le clerc était supérieur à l’instituteur ?  - Crab

 

Lire ci-dessous un extrait: El Watan : Edition du 29 janvier 2008

Profitant de l’ouverture de Nicolas Sarkozy sur l’amendement de la loi de 1905, Dalil Boubekeur s’y engouffre et entend faire campagne pour un « moratoire » pour « le financement des lieux de culte et tout ce qui tient à la structure des cultes »,

« La formation des cadres musulmans, proposée par l’Institut catholique de Paris à l’initiative du ministère de l’Intérieur, débute ce matin par un cours de rhétorique. 23 personnes se sont inscrites, venant principalement de la Mosquée de Paris, partenaire musulman unique de cette formation universitaire non religieuse, intitulée Religions, laïcité, interculturalité. Les étudiants sont en majorité algériens, mais aussi marocains, tunisiens ou comoriens. Quelques femmes souhaitant travailler dans des associations musulmanes ou dans les aumôneries hospitalières et pénitentiaires sont inscrites. Cette formation doit fournir à ces responsables musulmans désirant exercer en France une meilleure compréhension de la société française et de ses relations avec les religions. Elle est financée à hauteur de 120 000 euros par an par le ministère de l’Immigration et de l’Intégration.

Rémi Yacine. Fin de l’extrait

 

C’est une atteinte inacceptable à la laïcité d’une part et un détournement de l’argent public four financer une organisation privée ; ses cadres l’émanation de croyances privées

Pourquoi ne pas financer l’Athéologie et ses nombreux mouvements de pensées et toutes autres croyances religieuses ?

 

Certains quartiers de nos banlieues la priorité, l’urgence c’est de regrouper par classes de dix élèves des enfants issus de milieux ou la langue et la lecture du Français n’est pas prédominante pour les hisser au niveau

C’est d’enseignants formés et spécialisés, avec l’argent public, dont la France à besoin et non pas de clerc

 

D’autres parts

Pour offrir plus de liberté et d’autonomie aux femmes s’impose de développer bon nombre de crèches

 

Saint SARKO aurait la prétention de prétendre représenter le changement ?

Gaspiller l’argent public et plus grave le détourner pour financer des croyances et non des savoir et la recherche

 

Hors le diagnostic est connut depuis longtemps; ce dont souffre notre pays c’est d’une insuffisance de chercheurs dans la recherche fondamentale, d’ingénieurs dans les domaines de l’innovation technologique et de la formation professionnelle permanente de ces citoyens

 

Questions

Aviez-vous entendus sur une chaine télé annoncer le financement des cadres d’un culte par un ministère de notre république ?

Trouvez-vous normal que l’on apprenne ce principe d’une atteinte grave à la laïcité en lisant un journal d’un autre pays ?  - Crab

 

PS: Il y a quatre ans la Sorbonne avait refusé de former des imams, considérant, que c’était une atteinte à la laïcité

 

31.01.2008

Civilisation ?

 

A l’heure ou un Président à l’incongruité de parler d’un projet de civilisation, sans être à même de bâtir un projet de société cohérent (1)

Et d’insister pour tenter de faire passer dix siècles d’oppressions et de barbarie perpétrée au nom des religions chrétienne et de nier l’importance et l’influence au cours des cinq premiers siècles de notre ère de la culture gréco romaine

Culture qui s’est poursuivie à l’insu de l’autorité des despotes et des religieux, jusqu’aux ultras des lumières ect...

Religion et civilisation n’ont jamais été synonymes ; Comment en serait-il autrement d’idéologies qui prétendent à elles seules détenir la vérité une fois pour toute sur l’origine « du monde » et s’imagine détenir le monopole de la spiritualité?
.
Comment une religion, qui pratique la confusion entre croyances et morales sexuelles en niant continuellement dans ces textes ce qu’enseigne la vie pourrait-elle être porteur d’autres choses que de toutes les formes que prend l’intolérance ?

La religion et le discours clérical son incompatibles avec le message humaniste, la pensée et la Démocratie   - Crab


Source Le Monde
Extrait
Le Sénat afghan a soutenu, mercredi 30 janvier, le jugement prononcé une semaine plus tôt par un tribunal de Mazar-i-Sharif, condamnant à mort un journaliste afghan, Sayed Parwez Kaambaksh, pour "blasphème".
Le jeune homme âgé de 23 ans, étudiant à l'université de Balkh et reporter au journal local Jahan-e Naw, a été arrêté en octobre pour avoir imprimé, pour ses camarades de l'université, un article paru sur Internet dans lequel l'auteur estimait qu'hommes et femmes devraient être égaux face à l'islam, et demandait pourquoi les hommes pouvaient prendre quatre épouses alors que la polyandrie est interdite. Le tribunal de Mazar-i-Sharif a jugé que l'article humiliait l'islam. Fin de l’extrait.

La religion n’a aucune valeur éducative et cela se vérifie sans discontinuité.
La démonstration en est faite par des majorités individus endoctrinés dès leur plus jeune âge dans la religion

A toutes les époques les religions monothéistes ont générés des comportements irrationnels, la haine de l’autre, en un mot le fascisme

Le fascisme obtenu par l’endoctrinement ; violences de toutes natures exercées à l'encontre de toute personne qui voudrait ou fait preuve d’indépendance d’esprit

La religion a toujours été et sera toujours un frein majeur au haussement du niveau de civilisation de toute société, quand il ne s’agit pas ou l’islamique est dominant ou près dominant de la faire régresser   - Crab

(1) Un projet de société cohérent ; le rapport de la commission ATTALI.
Projet qui devra être complété par un ajout d’un bon nombre de propositions

 

31.01.2008

Corporatisme

 

Les chauffeurs de taxi, dont le corporatisme ridicule est relayé par les chaines de télévision

 

Où est le problème ? Chacun sait que lorsque procède à une réforme il faut investir dans la réforme

 

Clairement cela signifie que l’Etat devra rembourser tous les propriétaires de licences

 

Ce qui importe c’est de mettre fin à une situation de monopole

 

Le rapport de la commission ATTALI devra être complété car d’autres situations de monopoles n’y sont pas traitées   - Crab

 

 

02.02.2008

Espérance...

 

Il fallait s’y attendre ; les trois cents seize propositions commission ATTALI ; un rapport qui avait le mérite de détruire les images saintes serait dors et déjà remisé à l’Assemblée Nationale

Source Libération

Vendredi dernier, François Fillon, au cours d’un séminaire gouvernemental décide d’organiser de la «concertation», et des «plans d’action» ministériels et une «association étroite des parlementaires».

Clôture de la citation

Cela revient à repousser « aux calendes grecques » un projet de société cohérent. Le désossage, la désarticulation du projet ne pourra que satisfaire la clientèle des députés UMP ; lobby de tous poils et de se soumettre à toutes les exigences d’un corporatisme qui pétrifie toute velléité de transformer structurellement notre société


Saint SARKO, vous avais prévenu ; le français de '' race supérieure '', cest celui qui espère   - Crab

 

04.02.2008

Racines

 

L’un délire, l’autre régresse, le nouveau à des bouffées de délires

Saint SARKO, (que son dieu est son âme) se livre à une querelle ''théologique'' dans une histoire qui relève plus de son goût de la vengeance et non pas de la raison

 

Invoque l’identité chrétienne du continent Européen oubliant du même coup, que la France ce n’est pas l’Europe, que les fondements de notre culture et notre langue en est le témoignage le plus évident est essentiellement d’essence gréco-romaine. (La religion un élément de notre culture ; surtout une parenthèse sanglante au service du despotisme)

 

(Je passe sur le fait que ''notre'' Saint semble tout ignorer de l’Athéologie bien vivace depuis la nuit des temps)

 

En quoi le comportement sectaire (œil pour œil dent pour dent) de Saint SARKO est-il irrationnel?

 

Souvenez-vous, AVERROES CHIRAC n’avait-il pas déclaré; « les racines de l’Europe étaient autant musulmanes que judéo-chrétiennes!»

Ce qui du coup justifiait le concept de Waqf islamique ; soit,  tout pays ayant été occupée militairement par l’islam était définitivement musulmane et destinée à la reconquête par n’importe quel moyen, martial, coercitif, idéologique ou démographique

Une attitude, voire une cécité qui niait les valeurs de la plupart des pays Européens et plus particulièrement celle de la France

 

La vengeance est bien la signature des petits

 

Un nouveau prophète apparait dans la sphère médiatique; sa religion le cheguévarisme.

Saint BESANCENOT en est le principal recteur de ce culte nouveau; la dictature sublimée.

 

Morale de l’histoire médiatique de nos trois prophètes.

L’esprit du premier, cela va de soi, est de sel

La nature profonde du second est aquadabrandantesquement Apocalyptique

Le petit nouveau formé dans la martyrologie, l’inversion des valeurs, est d’un naturel porteur de valises

Pour garder raison, va falloir créer SOS Athées   - Crab

 

13.02.2008

Le changement

 

L'amendement à la Charte pour l'égalité des femmes sème la controverse
http://canadianpress.google.com/ar [...] NXI0wmhlIw

.../...

Premier extrait

QUEBEC - L'idée de faire de l'égalité entre hommes et femmes une valeur fondamentale inscrite dans la Charte des droits est loin de faire l'unanimité.
Au moins le quart des organismes qui défileront en commission parlementaire à compter de mardi vont rejeter le projet du gouvernement d'aller en ce sens.
Certains jugeront l'amendement carrément inutile, tandis que d'autres y verront une atteinte à la liberté religieuse ou encore une forme de discrimination à l'envers menaçant les droits des hommes.
La crainte que cet amendement soit perçu comme une volonté du gouvernement Charest d'établir une hiérarchie entre les droits des uns et des autres plane au-dessus du projet de loi 63, depuis son dépôt en décembre, par la ministre de la Condition féminine, Christine St-Pierre.
La commission chargée d'étudier ce projet de loi, qui aura pour effet d'amender la Charte québécoise des droits de la personne, entendra 26 organismes d'ici deux semaines. Au total, 29 organismes ou personnes ont déposé un mémoire.
Une fois adopté, l'amendement viendra hisser le principe de l'égalité hommes-femmes au rang des valeurs fondamentales du Québec, dans le préambule de la Charte, tout en ajoutant une clause interprétative allant également dans le même sens.
Ainsi, tout en se défendant de vouloir donner préséance au droit à l'égalité sur d'autres droits, Québec veut envoyer un message très clair aux tribunaux, lorsqu'ils auront à trancher un litige opposant deux droits, qu'on pense à l'égalité entre les sexes et la liberté religieuse, qui elle ne figure pas dans le préambule, ce qui en inquiète plus d'un.
Parmi les organismes invités, le Centre de recherche-action sur les relations raciales (CRARR) demandera le retrait pur et simple de l'amendement, y voyant une hiérarchie inadmissible, et accusant le gouvernement de ne pas réserver le même traitement aux minorités religieuses, ethniques et autochtones qu'il consent aux femmes. Fin de l’extrait.

Commentaires par Crab

Comment peut-on comparer l’égalité entre les sexes et les croyances?

Une loi s’impose de reconnaître les mêmes droits pour tous les citoyens-es d’un pays, justement à l’encontre des « cultures » ethnico-religieuses qui prônent la suprématie de l’homme sur la femme

Deuxième extrait


"L'orientation d'intégration et interculturelle de la politique québécoise en matière d'immigration n'entraîne aucunement l'effacement de la diversité et du respect des religions, des cultures, des langues et des origines ethniques différentes. Il ne devrait pas être question pour le législateur de cautionner une forme d'assimilation déguisée", écrit l'organisme dans son mémoire, obtenu par La Presse Canadienne. Fin du deuxième extrait.

Commentaires par Crab

C’est l’intérêt de la loi ; obliger les extrémistes et parfois plus à s’adapter et  leur interdire d'installer une idéologie sexiste

Troisième extrait


Mercredi, le Congrès juif canadien préviendra le gouvernement de l'importance de ne pas inférioriser la liberté de religion. Fin du troisième extrait

Commentaires par Crab

Une religion et particulièrement les monothéistes sont des idéologies, sans rapport avec la croyance proprement dite que certaines personnes peuvent avoir dans ce qu’elles nomment dieu, et n’ont pas d’autre objet que d’instituer d’une part et d’autre de formater les esprits dans l’idée que la femme est inférieure à l’homme.
Ces idéologies sont le scandale le plus inacceptable que l’humanité connait depuis bien trop longtemps


Quatrième extrait


A l'autre bout du spectre, on trouvera le Conseil du statut de la femme (CSF), un fougueux défenseur de l'amendement et certainement une source d'inspiration pour le gouvernement. C'est le CSF qui avait lancé le débat en produisant un peu plus tôt un avis sur la question.
Depuis 1975, la Charte québécoise interdisait déjà, à l'article 10, la discrimination basée sur le sexe, mais le CSF, comme le gouvernement à sa suite, juge maintenant que cela ne constitue pas une protection suffisante, d'où l'idée d'amender la Charte. Fin du quatrième extrait

Commentaires par Crab

Enfin une réaction pragmatique, l’identification de catégories d’individus que seule la loi conjuguée à la peur du gendarme finira par rendre inoffensive

Cinquième extrait


D'aucuns, dont le Barreau du Québec, se sont opposés publiquement à ce qu'on donne plus de poids à certains droits - comme l'égalité entre les sexes - lorsque des demandes d'accommodement pour motif religieux sont faites. Fin du cinquième extrait.

Commentaires par Crab

Chacun peut constater le culot de ces chantres du relativisme culturel ; en effet comment osent-ils parler de donner plus de poids à certains droits quand il s’agit de faire entrer dans une Constitution, ce qui relève de la moindre des choses, l’égalité des sexes?

Sixième extrait


Par contre, l'Association du barreau canadien, division Québec, viendra donner son appui à l'amendement, qu'elle juge "nécessaire" pour bien refléter l'intention du législateur. Fin du sixième extrait.

Commentaires par Crab

Nécessité de déboucher les oreilles...

Septième extrait


Parmi les groupes d'hommes qui y sont opposés farouchement, on retrouvera la Coalition pour la défense des droits des hommes du Québec, qui assimile le projet de loi à une "mystification" et à une "opération cosmétique", occultant la discrimination à l'égard des hommes divorcés devant les tribunaux. Fin du septième extrait

Commentaires par Crab

A les lire nul ne s’étonnera que les tribunaux ne les suivent pas... 
- Crab

 

14.02.2008

La méteo

 

Une fable qui pour une fois ne doit rien à ESOPE, quoi que...

 

Le silence est d’or, la parole manque d’argent et le pouvoir d’achat est éloquent

 

Traduction - Citation; «Je ferais admirativement remarquer aux hommes politiques qui me prennent pour un rigolo que ce n'est pas moi qui ai commencé»

Coluche

 

Sacha Guitry exprimait avec son incomparable esprit lorsqu’il évoquait certaines femmesqui parlent, parlent jusqu’à ce qu’elles aient trouvé quelque chose à dire”.

Fin de l’extrait

Bref, construire sa fonction de première dame sans matériaux, comme chacun sait c’est espérer...

 

Je paraphraserais Sacha Guitry, et de dire de notre Président; ” qui parle, parle et parle jusqu’à qu’il  ait trouvé quelque chose à dire, comme un spécialiste de la météo décrit le temps passé..., heu devrais-je dire ''décrit le temps dépassé''

 

A force de forcer, l’on peut se poser des questions, selon la saison

Crab

 

PS

Selon Rama YADE, les journalistes seraient des ''charognards'', elle aurait pût ajouter ;  « les prisons françaises des palaces ».

 

Hier, en haut de cette page j’avais paraphrasé Sacha Guitry, je ne pensais ''si bien faire'', j’avais écris «qui parle, parle et parle jusqu’à qu’il  ait trouvé quelque chose à dire, comme un spécialiste de la météo décrit le temps passé..., heu devrais-je dire « décrit le temps dépassé »

 

Ce n’est pas parce que le personnage a une deux relative « bonnes idées » sur le redressement économique de notre pays qu’il faut faire preuve de cécité sur le délire aggravé dont il fait preuve de jour en jour

 

Des enfants de 10 ans devraient intégrer la complexité d’un fait historique sans précédent dans l’histoire de la folie meurtrière de l’histoire de l’humanité

Alors qu’il faut des années pour bien comprendre la complexité qui avait conduit  une grande partie de la société allemande et en parties des populations dans les autres pays européens à la détestation du juif

 

Simone Veil juge "insoutenable" la proposition de Nicolas Sarkozy...

Il n’y a rien à ajouter, c’est un Président qui ne pense pas, c’est un bavard, et ses propos baignent dans l’irrationnel font peur; pensez à Bush qui se croie investi d’une mission divine

Crab

 

« Faire cadeau de la mémoire » ; ce n’est pas possible d’entendre d’un responsable politique,  un tel délire !!!
Faire  un cadeau, à un enfant ; oui cela se fait, dans le but de lui faire plaisir.
.
Hors la mémoire n’est pas un cadeau,d’autre part elle ne se segmente pas sous peine d’escamoter la recherche de toutes les causes qui conduisent à un fait historique aussi épouvantable soit-il.
La mémoire (l’Histoire) est un enseignement qui est porté à la connaissance en fonction de l’âge des enseignés, celui des pages sombres et de lumières...

« Ce n’est pas traumatiser.., » dit Saint Sarko
Qui parle de traumatisme ? Sinon lui, lui l’habitué des non sens sémantique ou de toutes autres natures.

Madame Simone VEIL, résume parfaitement : « On ne peut enter au chœurde la Soha avec des enfants de dix ans »  - Crab

 

Précision à propos du nazisme ou de Hitler ; puisque Saint SARKO, semble l’ignorer

 

Hitler, bien qu’ayant reçu 'une éducation kto', c’est l’arbre qui cache la forêt.

 

Hitler et le nazisme n’aurait jamais pût émerger et devenir l’idéologie d’une majorité d’allemand sans les dix siècles au préalable  d’antisémitisme kto.

 

Faut-il, une fois de plus rappeler à Saint SARKO, que la détestation du juif a été effacée des prières kto, bien longtemps après la guerre?

 

Associée Hitler et l’Athéisme c’est indigne, la pire tentative de falsifier l’Histoire  - Crab

 

Nous savons ce que nous devons à Pierre MENDES France, mais de Saint SARKO, pour l’instant de lui reconnaissons, nous ne  connaissons que des anachronismes

 

J’écrivais dans un de mes deux derniers textes, que les prières anti-juive savaient été effacées; j’avais fait preuve d’optimisme....

 

Extrait

..../...

Le 5 février dernier, de la nouvelle version dans le rite tridentin de la prière pour les Juifs du Vendredi Saint. La réaction de certaines autorités rabbiniques était prévisible. Ce texte, qui ne fait que retoucher l’ancienne formulation de ce rite, ne pouvait qu’engendrer une polémique.

Insistons pour dire que cette prière ne concerne qu’une infime partie des catholiques, fidèles à l’ancien rite latin. La belle formulation du missel de Paul VI de la prière pour les Juifs, le Vendredi Saint, reste inchangée. Cette retouche est destinée à un public qui, dans sa grande majorité, est héritière d’une tradition anti-juive, voire parfois antisémite

.../

Source ; Jean-Marie Allafort

 

Saint SARKO - prétend, je le cite, «que la demande de spirituel est très forte»

Fin de son affirmation

 

Ce ne sont pas les Athées qui diront le contraire ; bien au contraire  - Crab

 

Citation

Les clergés de toutes les religions fondées sur l’anthropomorphisme, et leurs adeptes extrémistes monothéistes tentent de faire accroire qu’en dehors de la religion il n’y aurait point de vie de l’esprit.


Rétablir la vérité des faits, et devancer la propagande désormais va s’imposer.


Citation

« La spiritualité, c’est la vie de l’esprit, la vie de la conscience humaine qui s’affranchit de l’immédiat. .../..

La religion est une forme de spiritualité, mais il y en a d’autres.

Un artiste qui crée des œuvres qui dépassent les limites du vécu immédiat, de l’utilité immédiate, fait œuvre spirituelle.

Un savant qui élucide les lois du réel ou un philosophe qui réfléchit sur les principes de la lucidité et de la sagesse font aussi œuvre spirituelle »

.

Henri Pena-Ruiz

 

Ce que ressent madame Simone VEIL

'' A la seconde, mon sang s’est glacé ". Simone VEIL, qui assistait mercredi soir au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), n’a pas de mots assez durs pour condamner la proposition de Nicolas Sarkozy de " confier la mémoire " d’un enfant français victime de la Shoah à chaque élève de CM2, dès la rentrée prochaine.

" C’est inimaginable, insoutenable, dramatique et, surtout, injuste, tranche l’ancien ministre, déportée à 16 ans et demi à Auschwitz. On ne peut pas infliger cela à des petits de dix ans! On ne peut pas demander à un enfant de s’identifier à un enfant mort. Cette mémoire est beaucoup trop lourde à porter. Nous mêmes, anciens déportés, avons eu beaucoup de difficultés, après la guerre, à parler de ce que nous avions vécu, même avec nos proches. Et, aujourd’hui encore, nous essayons d’épargner nos enfants et nos petits-enfants. Par ailleurs, beaucoup d’enseignants parlent -très bien- de ces sujets à l’école. "

Aux yeux de Simone Veil, la suggestion du Président de la République risque, en prime, d’attiser les antagonismes religieux.

" Comment réagira une famille très catholique ou musulmane quand on demandera à leur fils ou à leur fille d’incarner le souvenir d’un petit juif ? "

s’interroge-t-elle

 

Le grand rabbin de France, intervient pour soutenir ''l’idée' d’inculquer la shoah aux enfants sous prétexte, qu’après la shoah, selon lui elle serait mal comprise puisque les crimes contre l’humanité font toujours depuis régulièrement l’actualité

 

Donc en terme clair les enseignants n’ont pas sut et ne savent pas enseigner correctement les pages les plus odieuses de l’histoire

 

Mais quel culot - comment ce religieux peut-il faire preuve d’étonnement et déclarer coupables les enseignants !!!

 

Ce sont ces clergés monothéistes qui ne cessent d’être des contrexemples du respect de l’autre!!!

 

Les idéologies judéo-chrétienne et l’islamique sont les pires porteurs du sectarisme, de la phallocratie et se partage l’homophobie et voilà que leurs clergés voudraient donner des leçons aux enseignants ?

 

Rappelez-vous, qui à déclarer que le clerc est supérieur à l’instituteur ?

 

Au l’adresse de ceux qui ont signé dans le journal Marianne un appel hors sujet, efforcer vous plutôt  de démontrez que la dérive c’est tout ce qui relève de l’endoctrinement - que l’ennemi de l’être humain c’est l’idéologie  - Crab

 

18.02.2008

C dans l’air, ce jour

 

Ni Michel ONFRAY ni Henri PENA-RUIZ n’était pas présent sur le plateau [ RIRE ]

 

Ceci étant dit

 

Quand Saint SARKO fait la confusion entre les croyances et les luttes politiques, je le cite ; « Car la France n’a jamais cédé à la tentation totalitaire. Elle n’a jamais exterminé un peuple. Elle n’a pas inventé la solution finale, elle n’a pas commis de crime contre l’humanité, ni de génocide »

Fin de citation

 

Dire que la France n’a commis aucun crime contre l’Humanité, c’est irresponsable, pardon c’est Sarkozien ; la pratique esclavagiste durant quatre siècle, ''une bagatelle''

 

Et ces propos excelle dans une germanophobie des plus détestables, voire anti-européenne - parler d’un pays au lieu et place du nazisme

C’est escamoter le fait que tous les allemands n’adhérait pas à l’idéologie, et cela témoigne du niveau d’inconscience politique du chef de l’Etat

Tous les français n’étaient pas des collabos; donc n’étaient pas tous des Vichystes

Les discours de Saint SARKO, sont assez symptomatiques d’une vision manichéenne de nos sociétés '' occidentales '', ce qui comme lui caractérise bon nombre croyants endoctriné dans un anthropomorphisme d’un autre âge

 

Homme du changement Saint SARKO ? Non !!! Homme de la continuité, ses propos s’inscrivent tout à fait dans la ligne des manifestations du 8 mai, fête franco-française s’il en est, où l’on célèbre non pas la fin de la barbarie européenne mais le vainqueur de la '' dernière guerre '', où la guerre coloniale d’Algérie n’a jamais existé, où la France de 1945 est la nation gagnante et l’Allemagne la perdante ?

 

Ça ne me fait pas rire d’écrire, et le nazisme dans tout ça ?

 

Sur un autre forum de Cdans l’air, j’ai écris d’Hitler ( ayant reçue une '' éducation kto '' ), qu’il est l’arbre qui cache la forêt

Sans au préalable dix siècles d’antisémitisme kto, le nazisme n’aurait jamais pût émerger et devenir l’idéologie d’une majorité d’allemands

L’antisémitisme à l’époque et encore existant actuellement partout en Europe à les mêmes origines kto

 

Parler, expliquer la Shoah à des enfants sans expliciter les causes, les origines qui ont conduits des populations à l’idéologie nazie ou à l’antisémitisme ambiant relèverait de la manipulation

 

Les chercheurs, les historiens, les pédo-psychiatres, les enseignants savent comment concevoir des programmes en fonction de la maturité des enfants, et de leur parler de l’histoire sans les faire culpabilisés

 

C’est cela faire partager l’histoire sans omettre de relater les pages infernales; sans faire culpabiliser

 

Des initiatives franco-allemandes à l’instar du manuel d’histoire commun aux lycéens retrace avec un peu plus d’objectivité notre passé peu glorieux de part et d’autre du Rhin

 

Le SARKOZYSME serait-il synonyme de négationnisme ou de '' fierté nationale bien mal placée '' ?

 

L’Allemagne est désormais notre amie grâce aux efforts des générations passées, ne laissons pas par le simplisme affiché du chef de l’Etat se déliter les relations franco-allemandes ; et par la même occasion détériorer, une fois encore,  les relations entre Européens

 

Dans son histoire, ( seulement dans son histoire ) l’Allemagne est condamnée à porter le fardeau de la Shoah jusqu’à la fin des temps… mais la France, à l’aide du sabre et du goupillon ( pères blancs ),  celui de l’esclavage et de la colonisation

En partie comme tous les autres pays européens celui de l’antisémitisme

 

Lors d’un entretien, avec Michel ONFRAY, Saint SARKO., avait déclaré; « Qu’un grand peuple démocratique participe par son vote à la folie nazie, c’est une énigme. Il y a beaucoup de nations à travers le monde qui traversent des crises sociales, monétaires, politiques, et qui n’inventent pas la solution finale ni ne décrètent l’extermination d’une race. Mieux vaut admettre qu’il y a là une part de mystère irréductible plutôt que de rechercher des causes rationnelles »

Fin d’un extrait de ses propos, qui démontre la cécité d’un personnage endoctriné dans sa religion (kto) au point de perdre toute indépendance d’esprit

 

Le spirituel est un mot, une notion dont ce personnage ne connait pas le sens

 

Citée pour la troisième fois

« La spiritualité, c’est la vie de l’esprit, la vie de la conscience humaine qui s’affranchit de l’immédiat. .../..

La religion est une forme de spiritualité, mais il y en a d’autres.

Un artiste qui crée des œuvres qui dépassent les limites du vécu immédiat, de l’utilité immédiate, fait œuvre spirituelle.

Un savant qui élucide les lois du réel ou un philosophe qui réfléchit sur les principes de la lucidité et de la sagesse font aussi œuvre spirituelle »

Henri Pena-Ruiz

 

Comment peut-on dire que sans religion il n’y a que le vide ?

Parler de l’identité chrétienne de notre société c’est omettre volontairement les esprits qui aux fils des siècles se sont formés et ont privilégié le message humaniste de la culture gréco-romaine et les modes de pensées démocratiques de l’Athologie

 

Les Athées sont bien évidemment des laïcs et leurs combats sont fondés sur ce qu’enseigne la vie.

Ce qui est vital pour l’être humain; La liberté de conscience, la liberté d’expression, en un mot l’indépendance d’esprit

 

« Il faut rapatrier le religieux dans l’espace public », disait un intervenant sur le plateau. [ RIRE ]

Comment ce fait-il, que le fait religieux soit évoqué dans les programmes scolaires et qu’il n’y est rien dans les programmes à propos de l’Athéologie depuis DEMOCRITE et LEUCIPPE ?

Qui a entendu parler de Jean MESLIER ?

Qui a entendu parler de Michel ONFRAY ?

Et de bon nombre de philosophes ou de penseurs dont la pensée critique s’est ou se bâtie bien souvent en faisant émerger une histoire qui est en fait une contre histoire de l’histoire la philosophie  - Crab

 

25.02.2008

Au nom de la France 2

 

Pour la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, le " casse-toi alors ! Pauvre con " lâché par le chef de l'Etat lors d'une visite au Salon de l'agriculture est un simple geste d'agacement

 

Voilà une ministre qui trouve compatible de tels propos avec le rayonnement universitaire de notre pays

 

Il serait bon, me semble-t-il, de procéder au nettoyage du pouvoir, à l’aide d’un karcher  - Crab

 

26.02.2008

Morale - " moralité "

 

Saint SARKO, décidemment est bien malade

Que dit il ( en gros ) ; que perdre la morale laïque c’est la même chose que de perdre la morale religieuse et que les effets sont négatifs sur le comportement des personnes

Il y a bien une morale - celle que nous enseigne la vie

La laïcité et la déclaration universelle des Droits de l’Homme, complété plus particulièrement des Droits de la femme sont fondatrices de la morale politique de nos sociétés civilisées

Il n’y a pas de morale religieuse - mais une moralité ( moraline ) qui dit le contraire de ce que nous enseigne la vie


Que
prétend cette moraline ( cette idéologie ) essentiellement monothéiste ; que la personne doit rester vierge avant de lui faire une obligation de se marier, décrète la fidélité, s’oppose au divorce, condamne les Droits de la femme et jette le doute ou condamne les morales sexuelles (1) des êtres humains

Donc la religion propose une moraline sans rapport avec la morale qui nous est enseignée par la vie

Donc Saint SARKO, qui n'est plus à un non sens près, fait une fois de plus la confusion entre morale et " moralité "  - Crab

(1) Bi sexualité et Homosexualité par exemple

 

28.02.2008

Le chemin de croix

J.... m’écrit
Eh oui ! la gauche très unie dans la diatribe avec ses bobos et ses journalistes aficionados ne suivent pas…  En réalité Sarkozy vole trop vite et trop haut pour ces pieds nickelés qui n’ont de cesse de le flinguer. Il ont été chambardés par sa politique d’ouverture et l’appel de personnalités tels Rama Yade, Fadela Amara, Rachida Dati, Bernard Kouchner, Eric Besson, Martin  Hirsch, etc. Ancrés dans leurs vieilles lunes ils attendaient un « Sarko facho » façon Thatcher

Fin d’un délire idolâtre digne d’un petit militant de base

Critiquer les propos qui sont autant de non sens qu’accumule Saint Sarko 1IER du nom, c’est pour vous n’est ce pas ne rien comprendre à ce qui est important pour redresser notre pays ?

Il n’a pas été élu pour délirer ; d’autres part parmi les noms que vous avez cité, j’approuve les positions et les analyses de Bernard KOUCHNER, mais tient pour de tristes Marionnettes les autres

J’approuve Simone Veil quand elle juge inacceptable la proposition irrationnelle du Saint de placer la Shoah sur le registre de l’émotionnel, ce qui reviendrait à ne pas l’expliquer...

Pour un petit militant comme vous, c’est si difficile que cela de comprendre que l’indépendance d’esprit ça existe ?


Et vous ajouter

Pour la plupart, ils ne veulent pas ou ne comprennent rien à la politique de la relance par le travail. Ils veulent  faire croire aux français, gageure à demi réussie auprès de leur public, que le pouvoir d’achat et la baisse des prix peuvent se décréter. Sur ce plan le Gouvernement Sarkozy subirait un cuisant échec.  Comme si en 9 mois, avec une conjoncture internationale extrêmement difficile, il pouvait relancer une France enlisée depuis  bientôt trente années

Fin d’un abus de représentation

 

A l’exception de la critique que je pourrais faire, à propos de un ou deux articles, je considère que le rapport '' dit Attali '', pour la première fois depuis bien longtemps, est un projet de société

Sans rapport avec le prétendu et ridicule projet de civilisation expression sans lendemain du délire du SAINT

 

Vous poursuivez .../...
Oui sans vergogne,  on caricature , on occulte la multitude des réformes réussies, on use de sous-entendus, de rumeurs, d’informations peoples,  etc. dans le but de casser l’action gouvernementale et lyncher systématiquement  Nicolas Sarkozy

On n’hésite plus  même à brandir le risque de dictature.  Tout ce tintamarre savamment orchestré n’ayant d’autre but qu’apporter des voix à la gauche  lors des municipales avec comme finalité SABOTER LES REFORMES  dont la France a besoin  pour survivre à la mondialisation. Fin d’une tentative de faire passer le Saint pour un martyr

 

Que le Saint cesse de délirer et mette en œuvre les propositions de la commission ATTALI

Dans ce cas '' on '' le laissera, ( si cela n’a aucune incidence sur notre société ), délirer en paix  - Crab

 

03.03.2008

 

Municipales

 

Taupe et de sa Fille ( De la )

 

Un Laboureur (1) poursuivait une Taupe, dans le dessein de la tuer : celle-ci qui, faute d'yeux, avait peine à se conduire, fuyait vers son trou du mieux qu'elle pouvait. " Ma mère (2), lui cria sa Fille (3), il est impossible que vous vous sauviez, si quelqu'un ne vous conduit. Suivez-moi donc, et je vous mènerai droit où vous voulez aller. - Eh, ma Fille, répliqua l'autre, comment pourrai-je te prendre pour guide, quand je sais que tu ne vois pas toi-même plus clair que moi ! "

Esope

 

Morale de la fable

« appréhender un néfaste résultat annoncé, fuir, se conter de croire pour comprendre ». Aïe, Aïe, Aïe...  - Crab

 

 

03.03.2008

Conter n'est pas réformer

 

Réformer et non pas conter réformer

L’idéologie - hypothèses et croyances religieuses

La nature et son évolution, un plan de dieu, une pensée de dieu est une hypothèse relativement partagée en Europe par bon nombre de personnes
Mais, semble t’il, exclusivement en Europe (1)
Cette hypothèse ne porte pas préjudice, ni à la liberté d’expressions ni aux libertés individuelles

Il n’en ait pas de même pour les religions fondées sur une fable anthropomorphique qui place l’homme au dessus, dominant la nature (2)


C’est cela le fondement de l’idéologie - ses conséquences ?
Ce type de désinformation, propagée depuis plusieurs siècles à quelque chose de terriblement pervers, d’une extrême gravité, quand sans scrupule, elle « gravée » dans la tête des enfants ; Pourquoi ?
L’Humain (Homme) n’est pas au-dessus, il est la nature et en même temps une petite partie de la nature

Ce qui est attendu de Saint SARKO, c'est de s’occuper de réformer (de le faire intelligemment) et non pas de croyances ; cela lui éviterait d’aligner les non sens tant sémantiques qu’Historiques  - Crab

(1) Pays ou l’anthropomorphisme reste vivace ; régions du monde ou le septième siècle, le  treizième siècle, le quinzième siècle restent encore très éloignées du siècle des lumières
[ RIRE ]
(2) Idem pour le Bouddhisme. Ce n’est pas le cas dans le chamanisme

 

07.04.2008

Saccage par des racistes

d’un carré musulman

 

ALLIOT Marie en permanence sous l’influence de saint SARKO son gourou ajoute à racistes : « Islamophobes »

 

Répétons qu’une fois de plus qu’islamophobe comme par ailleurs katophobe est la condition de toute personne qui considère les idéologies monothéistes fondées sur la croyance en une divinité établie à partir d’un concept anthropomorphique sont des inventions si ce n’est des mensonges

 

...l’on découvrira que les auteurs de cet acte xénophobe ou raciste, comme à chaque fois, sont des crétins incultes et de ce fait incapable de critiquer ou de porter un jugement à propos des idéologies religieuses (1)

 

Donc ces individus, ne peuvent pas êtres islamophobes - rien d’autre que de minables crétins.

Crab

 

27.05.2008

Fable du jour

 

Des Grenouilles et de leur Roi



Les Grenouilles jouissant d'une parfaite liberté, prièrent Jupiter de leur donner un Président pour les gouverner; mais Jupiter se moqua d'une demande si ridicule. Les Grenouilles ne se rebutèrent point de ce refus, elles sollicitèrent Jupiter avec plus d'empressement ; il se rendit à leur importunité ; il jeta dans leur étang une grosse souche de bois gravée de la table des réformes qui fit trembler tout le marais, par le bruit qu'elle fit en tombant

 

Les Grenouilles épouvantées gardaient le silence sans oser paraître ; elles abordèrent cependant ce nouveau Président pour le saluer et pour lui faire leur cour

 

Quand la crainte fut entièrement dissipée, elles s'apprivoisèrent tellement, qu'elles se mirent toutes à sauter sur le dos de leur Président, et à se moquer de lui, disant qu'il n'avait ni mouvement, ni esprit, incapable d’augmenter le pouvoir d’achat. Elles ne purent se résoudre à recevoir cette souche pour leur Président: elles retournèrent donc vers Jupiter pour le prier de leur en donner un autre qui eût plus de mérite. Jupiter écouta la prière des Grenouilles, et leur donna pour les gouverner un hyper Président de proximité

 

Ce nouveau Président se promenant sur les bords de leurs marais, pour leur faire montre de son courage, en dévora ou enfuma autant qu'il en trouva à sa bienséance. Les Grenouilles alarmées de ce mauvais traitement, présentèrent une nouvelle plainte à Jupiter, qui ne voulut point entendre parler de cette affaire

 

Depuis ce temps-là elles ont toujours continué à se plaindre et à murmurer, et de croasser dans les sondages ; car vers le soir, lorsque le Président se retire, les Grenouilles sortent de leurs marais, en exprimant dans leur croassement une espèce de plainte ; mais Jupiter est toujours demeuré inflexible, et n'a jamais voulu les affranchir de l'oppression où elles gémissent depuis tant de mois, en punition de ce qu'elles n'avaient pu souffrir un Président bling-bling

Un Président, désormais, se voulant  pédagogique certes mais qui désormais s’est mis bien en infériorité par rapport à sa nature profonde de clerc affichée durant sa campagne électorale

 

Cette fable est fortement soutenue par ESOPE  - Crab

 

 

12.06.2008

Danser maintenant

 

Le Président et la sauterelle

Un beau matin d'hiver, le Président '' présidait '' une opération de com pour briller à nouveau au soleil. Une sauterelle, se voyant déjà morte de faim, se trouva à passer et demanda à son Président un peu de nourriture et de s’occuper du pouvoir d’achat

« Pourquoi me demandez-vous, à moi, de vous donner à manger ? » demanda le Président, « vous savez bien que les caisses sont vide; qu’avez-vous fait durant l’été dernier ? »

« Ma foi », répondit la sauterelle, « j'ai passé l'été dernier à chanter vos louanges ».

Ah bien dit le Président, « vous m’avez chanté tout l’été, vous n’avez qu’a travailler plus, beaucoup plus tout l’hiver et aussi toute l’année »

« Enfin on  ne peut passer son temps à m’envier et m’idolâtrer »

Cette fable est fortement soutenue par ESOPE  - Crab

Texte original ci-dessous

La Sauterelle et la Fourmi, d'après Ésope

Un beau matin d'hiver, une fourmi traînait quelques vivres pour les faire sécher au soleil. Une sauterelle, mourant de faim, se trouva à passer et demanda à la fourmi un peu de nourriture.
- Pourquoi me demandez-vous, à moi, de vous donner à manger ? demanda la fourmi. Qu'avez-vous fait durant l'été ?
- Ma foi, répondit la sauterelle, j'ai passé l'été à chanter.
- Ah! bien, dit la fourmi, vous avez chanté tout l'été, vous n'avez qu'à danser tout l'hiver.

On ne peut passer son temps à s'amuser

 

22.07.2008

La voix de son maître

Du LANG



Le LANG eut autrefois la voix fort différente de celle qu'il a maintenant. Voici par quelle aventure ; d'agréable qu'elle était, elle devint par l'imprudence de ce luisant, très-déplaisante pour « les siens ». Un jour il entendit une rosse qui hennissait si fort pour rallier à son râtelier : alors il se mit en tête lui aussi d’hanis (1) pour une autre avoine, effaçant d’un coup de tête tout ce qui pourrait lui rappeler sa fin à Blois ; mais quelque peine qu'il se donnât pour y parvenir, il n'en put jamais venir à bout. Le mal fut qu'à force de vouloir contrefaire la voix de la rosse, il gâta la sienne, fit tant et tant de concessions pour accoucher d’une réforme unijambiste et s'enrôla si fort, vota en son âme et conscience, au point que désavoués  qu'il ne fit plus après coup entendre qu'un cri rauque et effrayant à faire trembler ses congénères

Fable fortement soutenue par ESOPE

Crab.


Ci-dessous texte original

Du Milan

Le Milan eut autrefois la voix forte différente de celle qu'il a maintenant. Voici par quelle aventure ; d'agréable qu'elle était, elle devint par l'imprudence de cet Oiseau, très-déplaisante. Un jour il entendit un Cheval qui hennissait : alors il se mit en tête de hennir comme lui ; mais quelque peine qu'il se donnât pour y parvenir, il n'en put jamais venir à bout. Le mal fut qu'à force de vouloir contrefaire la voix du Cheval, il gâta la sienne, et s'enroua si fort, qu'il ne fit plus entendre qu'un cri rauque et effrayant.  - ESOPE

Notes
(1) XVe s.— Je ne hanis pour autre avoine, Que de m'en retourner à Blois ; Trouvé me suis pour une fois Assez longuement en Touraine ( CH. D'ORL. Rondeau )

 

 

07.11.2008

Le déluge

 

Un peu d’Histoire

 

DELANOE estimait qu’AUBRY seule méritait d’embarquer dans son arche.

Mais au plus haut du Zénith alors que rien dessous dans le ciel, semble-t-il, ne le laissait présager un déluge tel qu’il fit dans l’instant couler son embarcation avant même la formation du moindre tirant d’eau et de se seul coup ne plus pouvoir prendre le large

 

Survenu un typhon qui prit sa source très probablement dans le triangle des Bermudes (suivant le propos d’un intervenant sur le très sérieux plateau de Cdans l’air), un typhon nommé SEGOLENE (1) : Étymologie : Issu du germanique sieg, la victoire, suivie de l’adjectif lind, doux, douce  (2)


Ce prénom a fait une discrète carrière au Moyen Âge, puis avait disparu du répertoire, sauf dans quelques régions de l’ouest et du sud-ouest de la France. Il a resurgi dans les années 1950. Sainte SEGOLENE fut au VIIe siècle, l’abbesse d’un monastère proche de Lagrave, dans le Tarn

Elle consacra sa vie aux lépreux

Aujourd’hui, SEGOLENE parait vouloir consacrer sa vie au P S

 

Eh bêeee...   - Crab

 

  1. Tendances

    42 enfants nés en 2003 ont reçu pour prénom SEGOLENE. 5188 personnes ont été prénommées SEGOLENE en France depuis 1900. Source : Insee

 

(2) Sieg+linde.
Autres traductions: soit douce victoire ou encore, quelqu'un qui est victorieux et doux.

sieg+linde et sieg+fried qui combine un terme guerrier et un terme pacifique

 

 

24.01.2009

La paresse

est un don de la nature

 

Entendu hier un « journaliste » exposé au cours de l’émission C'est-à-dire, qu’il comparait SARKOZY à BUONAPARTE, celui du début  [ Rire ]

 

Vous avez noté au passage, que j’ai placé '' journaliste '' entre guillemets; chacun peut en convenir un journaliste est un professionnel qui se livre à un travail d’enquête, d’investigation et non pas de passer son temps à faire du remplissage

 

« Buone blague », dirons les plus indifférents, d’autres diront « erreur d’analyse »

 

De deux chose l’une ; ou notre BUO-SARKO en est vraiment au stade de la nature du jeune BUO ou dors et déjà campé dans la peau plutôt d’un SARKO-NAPO...

 

Rappelez-vous, c’est bien NAPO qui rétablit l’esclavage et qui permit à la lie de cette société du début du dix neuvième siècle de brûler la plus grande partie des partitions du Chevalier de Saint GEORGES (1) un extraordinaire musicien

 

Donc, notre non pas nôtre BUO-SARKO pris dans cette confusion qui lui fait confondre vitesse et précipitation le rend paradoxalement plus proche de Philippe le Hardi, néanmoins courant plus vite que son ombre en est contrairement à ce que dit DUHAMEL déjà au stade dépassé et agite une nature plus proche d’un NAPO-SARKO

 

Il y a peu je l’avais comparé à l’inculte Philippe le HARDI

 

SARKOZY aurait déclaré, un ou deux jours après, à l’adresse d’un auditoire qui lui faisait remarquer son excès d’activité qu’il n’était pas un roi fainéant

( Sans doute ne faut-il y voir là qu’une simple coïncidence, ses conseillers non sans doute pas le temps de lire les forums de Cdans l’air )