Crab2ddcc

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2011

Partita N° 2

" La principale leçon de l’Histoire est que l’espèce humaine est incapable d’apprendre. ''

Winston Churchill

chouette4.jpg

Symbole de la pensée non dite de l'homme, en fonction de l'évolution de l'humanité -

 

Partita N° 2

 

Comment interpréter la parole

Dans le premier épitre de Saint Paul apôtre aux Corinthiens – hormis que ce texte est exemplaire de ce que l'on nomme par '' la pratique du culte de la personnalité '' - apologétique n'engendre qu'une sorte de fascination qui n'aurait pas été pour déplaire par exemple à n'importe lequel des monarques ou à un Staline pour exemples... de 4 à 9

 A partir de 10 Cela se gâte : '' Je vous exhorte, frères, au nom de Notre-Seigneur Jésus-Christ, à avoir tous un même langage; qu'il n'y ait point de scission parmi vous, mais soyez parfaitement unis dans un même esprit, et un même sentiment. ''

N'est-ce pas là, la fondation de l'esprit de secte, c'est à dire '' le sectarisme ''

Hors, pour reprendre les termes de Saint Paul,  '' avoir tous le même langage [ s'associe à culture ] '' revient à avoir tous la même morale '' exempt les différences, c'est cela l'esprit de secte

Un '' sermon de Saint Paul '' qui n'est pas, dans l'actualité, sans rappeler le '' sermon de Sainte Martine ''  adressé à ses ouailles, les membres du collège  à la tête P S

Et le thème qui suit :11 à 15 : Car il m'a été rapporté à votre sujet, mes frères, par les gens de Chloé, qu'il y a des disputes parmi vous. 12Je veux dire que tel d'entre vous dit: " Moi, je suis à Paul! - tel autre: et moi, à Apollos ! - et moi à Céphas! - et moi, au Christ! " 13 Le Christ est-il divisé ? Est-ce Paul qui a été crucifié pour vous ? Est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés ? 14 Je rends grâces à Dieu de ce que je n'ai baptisé aucun de vous, si ce n'est Crispus et Gaius, 15 afin que personne ne puisse dire qu'il a été baptisé en mon nom.

N'est-ce pas, ici, la définition de l'intégrisme ?

Par certains aspect cela fait penser aux querelles des chefs qui agitent le PS – mais aussi l'ambiance quand dans une émissions de Cdans l'air sont invités réunis '' à débattre '' les représentants des trois '' grandes '' religions ...

A partir de 18 à 19, St Paul '' dit la menace '' : En effet, la doctrine de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une force divine. 19 Car il est écrit: " Je détruirai la sagesse des sages, et j'anéantirai la science des savants. "

N'est-ce pas là, une incitation à la haine des incroyants ou de tous ceux qui ne pensent pas christicole ?

A 20 – Quand St Paul se prend pour le Président Sarkozy : '' Où est le sage ? où est le docteur ? où est le disputeur de ce siècle ? Dieu ''

Notre Président du pouvoir d'achat, n'avait-il pas dit au choucas : '' le clerc est supérieur à l'instituteur ? ''

Partita 1 - Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/partita-1-suite/


18/05/2011

Laocoon

El_Greco_50.jpg

Peinture - Laocoon, par El Greco (1604-1614) -

Depuis l'antiquité, le groupe sculpté , une des œuvres les plus célèbres de la Grèce antique, représentant Laocoon avec ses deux fils aux prises avec les serpents a traversé tous les siècles

Cette figure mythique sonne pour nous [ optimistes lucides ] comme un avertissement

LIMINAIRE

Laocoon les avais pourtant prévenus, pourtant hier les Troyens ne surent pas l'écouter et ne firent rien pour le sauver ni ses fils ni lui...

Aujourd'hui le cheval de Troie, le virus des créationnismes, sorte de peste psychique, tente de s'introduire dans les têtes chancelantes, désemparées des croyants qui pour de bonnes raisons ou avec de louables intentions se sont éloignés de tout confessionnalisme, mais au plus profond d'eux-mêmes ressentent comme une sorte de manque...

Les Troyens étaient divisés sur le sort du cheval : certains voulaient le faire entrer dans la ville, en signe de victoire, d'autres étaient d'avis de le brûler

Darwin, ses successeurs, les astrophysiciens, sont les meilleurs alliés de notre devenir, forment le plus efficace des pare-feux, suffit de les entendre pour libérer et développer la cité!

L'évolution est un fait et non une théorie

Donc ce qu'il y a de sûr, ce n'est pas l'évolution qui pourrait éventuellement menacer la laïcité, mais comme disait Einstein '' je ne suis pas sûr que l'univers soit sans limites mais pour la crétinerie j'en suis certain ''

L’univers a-t-il créé les lois de la physique ou ces dernières préexistaient-elles ?

La question n’est pas tranchée

Rien n'indique ou vient corroborer l'existence d'un dieu pour activer l'univers, mais aussi en guise de supplément pour le plaisir de jeter une grosse pierre dans le jardin des créationnistes

Cit :

«Faut-il comprendre que la gravitation se trouvait déjà dans le néant originel ? Mais alors, pourquoi ne pas dire que Dieu est la gravité même ?», ironise Étienne Klein

….il ajoute :

«Pourquoi faudrait-il que le fait que le monde ait commencé à être soit un plus grand miracle que le fait d’avoir continué à être ? » Fin des cit :

Il n'ait pas besoin d'être Astrophysicien pour deviner que Dieu n'est qu'une invention des hommes – Une invention, en dehors même des textes infantiles et infantilisant caractérisant les religions

L'argument [ souvent entendu ] '' des millions de gens croient... '', présenté comme une preuve de la réalité du dieu des monothéistes n'a guère plus de valeur que la croyance des millions de gens qui dans l'antiquité croyaient à une multitudes de dieux – 

Dernier avatar de la superstition les créationnismes ne sont qu'expression '' d'un sauve qui peut '' - Crab – 18 Mai 2011

Suite sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0a-medias-et-croyances/

 

17/05/2011

L'ENJEU

6537-6228-thickbox.jpg

Masque Batéké -

 

L'ENJEU

Une analyse fine de la condition des femmes, des féministes, sur la place des incroyants dans les pays où la Laïcité est inexistante ou menacée [ menacée par exemple en France ]

Crab

Ci-dessous : Un texte publié sur le site Sisyphe

Soumettre la politisation de la religion à l’analyse critique : une responsabilité des féministes

Lettre à la direction du CEDREF

par Carol Mann, chercheure en sociologie et auteure

 Lors de sa participation à un séminaire le 2 mai 2011 au Centre d’Enseignement, de Documentation et de Recherches pour les Études Féministes (CEDREF) de l’Université Paris 7, la chercheure Carol Mann a choisi de faire la critique de certains courants féministes islamistes. Ce faisant, elle s’est attitrée les foudres de la directrice du séminaire qui a émis des commentaires portant atteinte à la rigueur de sa recherche et à sa réputation. Carol Mann n’a pas eu l’occasion de répondre aux propos d’Azadeh Kian car il fallait laisser aux autres participantes à ce séminaire le temps de s’exprimer. Carol Mann a adressé à la directrice du CEDREF cette lettre jusqu’ici restée sans réponse. Au-delà de ce séminaire, la réflexion de Carol Mann sur le féminisme islamiste et sur la responsabilité du féminisme est utile pour alimenter les débats. (Sisyphe)

Centre d’Enseignement, de Documentation et de Recherches pour les Études Féministes (CEDREF)
Université Paris 7
Paris

Madame la directrice,

Votre réaction très agressive à mes propos durant le séminaire CEDREF du 2 mai dernier méritait une ébauche de réponse de ma part, ce que je vais tenter ici, puisque le manque de temps m’a empêchée de réagir lors du séminaire, laissant les étudiants et autres personnes présentes avec votre condamnation sans appel de mon travail, auquel vous reprochez le manque de rigueur et de sérieux académiques, comme si j’étais une débutante écervelée prise en faute. Il me semble que l’on se doit, entre chercheures sérieuses ayant travaillé longtemps sur nos terrains respectifs, un minimum de respect à travers une critique constructive, non une réaction empreinte de colère, à la limite, force est de l’avouer, de l’insulte.

Si je réponds en détail, c’est moins pour vous que pour ceux et celles qui vous ont entendue dans la salle - même si la plupart savent bien que je publie beaucoup et que mon travail est respecté, du moins ailleurs. C’est pourquoi une copie de cette lettre sera envoyée à la liste du CEDREF.

Tout d’abord sur ma recherche (ce qui répond partiellement à votre accusation au sujet de mon manque de rigueur).

Durant une dizaine d’années, j’ai travaillé sur le terrain pachtoune du sud, qui recouvre les camps de réfugiés au Pakistan, que j’ai connus, ce qui m’a permis, dans une section spécifiquement anthropologique de mon livre (Femmes afghanes en guerre, paru fin 2010, aux Editions du Croquant, Paris) d’en parler en détail. C’est dire que mon travail de recherche n’est nullement limité à Herat et sa région, comme vous sembliez le dire. Je vous signale que mon travail humanitaire (et celui de recherche) concerne, dans un second temps, Farah situé entre Herat et Kandahar, qui est à des années-lumière de ce qui se passe à Hérat, même si c’est également près de la frontière iranienne. C’est une région rurale, dure, quasiment inconnue de la population non afghane, à plus forte raison des chercheurs académiques. Donc, toute comparaison à Herat (qui est loin du paradis que vous imaginez depuis Ismaël Khan) devient insignifiante.

En dépit de ce que vous avez dit, ma réflexion n’est pas entièrement basée sur celle de RAWA, une association qui a été ma porte d’entrée en Afghanistan. Comme je l’ai mentionné, j’ai pris mes distances avec RAWA à cause de l’absence d’un véritable projet politique de ce groupe en Afghanistan. Ce que j’ai dit concernant son idéologie, c’est qu’à ses débuts, il était d’une gauche non marxiste, comme l’était une bonne partie de l’opposition au gouvernement afghan, qui fut éradiquée par Gulbeddin Hekmatyar, leader islamiste, moudjhaddin favori des US et criminel de guerre (dont la place dans le gouvernement afghan actuel est en train d’être négociée).

Je ne suis pas sûre que disqualifier d’emblée, comme vous l’avez fait, mon travail parce que je parle surtout de cette majorité féminine rurale et silencieuse - et bien moins de l’infime minorité éduquée qui est le sujet de la plupart des recherches en cours - justifie de votre part une accusation d’absence de rigueur universitaire. Certes l’Afghanistan est une société ultra-tribale, et l’on y retrouve des constantes par rapport au traitement des femmes, renforcées par cet apport islamiste qui a mis fin à la souplesse de la société ancienne ; sinon, entre autres, on n’aurait pas une mortalité maternelle et infantile aussi spectaculaire.

Mais je sens que ce qui vous a particulièrement fâchée, c’est ma critique de Lila Abu-Lughod et Saba Mahmood* (les feministes islamistes très en vogue en ce moment, en particulier en France), ainsi que mes commentaires sur ce qui se passe en Afrique du Nord.

Commençons par ces derniers.

Afrique du Nord et islamisme

L’importance prise par Enhadda en Tunisie et par les Frères musulmans en Égypte inquiète les féministes tunisiennes et égyptiennes au plus haut point, même si ici la réaction par rapport à l’avenir des droits des femmes a suscité moins de réactions.

Elles craignent la fin des droits dont elles ont bénéficié en matière de santé reproductive ainsi que pour leur avenir dans l’espace public (cf les réactions violentes contre les femmes qui manifestaient déjà le 8 mars au Caire). L’avènement de ces partis au pouvoir pose des problèmes sérieux, vous en conviendrez, pour les femmes. Mon pessimisme était tout à fait partagé, si vous vous en souvenez, par Nayereh Tohidi, invitée la fois précédente au CEDREF sans qu’elle s’attire vos foudres.

Alors pourquoi réagir comme vous l’avez fait quand j’ai parlé des Frères musulmans ? Si vous les soutenez, c’est votre droit, certes, mais cela vous regarde et n’a aucun rapport avec ce que je disais. Comme je l’ai expliqué dans mon livre (Femmes afghanes en guerre), dont vous aviez un exemplaire entre les mains, les opposants aux tendances de gauche dans les années 1970, dont Barhanuddin Rabbani, Gulbeddin Hekmatyar et le futur commandant Massoud, tous futurs moudjhaddins et destinés à se déchirer dans la guerre civile sanglante, étaient tous unis dès les années 1970 par leur adhésion commune aux Frères musulmans, sur laquelle s’est greffée avec bonheur celle des idéologues des madrassas wahhabites sur la frontière afghano-pakistanaise.

Je ne compare pas directement l’Afghanistan et le ’worse case scenario’ en Égypte et en Tunisie, mais il est légitime de s’en inquiéter : ce n’est pas parce que deux situations ne sont pas identiques qu’une menace comparable ne pèse pas sur les femmes. Force est de constater que là où la religion quitte son domaine privilégié, c’est-à-dire celui de l’espace privé, pour devenir politique, elle devient un mode de gouvernement totalisant (pour ne pas dire totalitaire), et les droits des femmes sont fatalement menacés. De même quand la religion revient au centre du discours social et politique. Il en est ainsi aux États-Unis où le renouveau chrétien a fait en sorte que l’avortement (voire la contraception) est interdit dans nombre d’États. La montée politique de la droite ultra-orthodoxe en Israël est également menaçante et a déjà commencé à faire des dégâts à l’intérieur de cette communauté (cf. Valérie Pouzol qui a fait des recherches très intéressantes sur ce sujet). Et que dire, comme me l’a rappelé Jules au café, de la proposition de canonisation d’un Jean-Paul II ???

Islamisme féminisé et modernisé

Mais je sens que ce qui vous a le plus chagrinée, c’est que je me suis attaquée, de façon pas du tout politiquement correct, au grand tabou du moment, c’est-à-dire un début de critique de Lila Abu-Lihod, Saba Mahmood et consœurs*. Comme je l’ai dit, j’ai tout à fait compris l’avènement de ce travail après le 11 septembre 2001 quand les chercheures d’origine musulmane, comme la communauté musulmane en général aux États-Unis, se sont senties menacées par un véritable sentiment anti-musulman à la fois orientaliste et raciste, qui sévissait dans les médias à tout niveau - le discours d’un Samuel Huntington (l’auteur du Choc des Civilisations) ressurgissait dangereusement.

Certes, et je le reconnais, il y a une foule de mouvements réformateurs musulmans féminins qui foisonnent en ce moment, tous dignes d’intérêt, en particulier dans des pays où plusieurs options politiques et religieuses sont ouvertes aux femmes. Même si l’Afghanistan est un pays profondément musulman, aucune option n’est ouverte aux femmes en dehors de celles que j’ai esquissées lors du séminaire, option pétrie d’islamisme wahabbiste bien particulier et de droit coutumier. Même si quelques écoles chiites, financées par l’Iran et surtout destinées à la communauté hazara (sujet qu’explore Fariba Adelkakh) se sont ouvertes à Kaboul, c’est un phénomène condamné à rester marginal tant que pèse l’influence américaine, et qui risque de s’étendre dans le temps même si les troupes partent.

Et comme j’ai tenu à l’appuyer dans mon intervention, en dépit des proclamations des politiciens les plus conservateurs en Afghanistan, la mouvance religieuse qu’ils proposent ne constitue nullement une alternative à l’impérialisme néo-colonial américain, puisque leurs intérêts économiques et leurs priorités sont intimement liés (autrement dit et pour résumer, l’Afghanistan, à présent premier narco-État du monde grâce à cette collaboration d’opposés qui ne le sont pas, va vers une version misérable de l’Arabie saoudite). Les droits des femmes sont sacrifiés par tous sans appel, ce qui explique les chiffres effrayants de la mortalité maternelle et infantile après des investissements massifs de la communauté internationale, ainsi que le taux spectaculairement bas d’alphabétisation féminine à un niveau national.

Je m’accorde le droit de m’interroger sur l’opportunité de polariser le monde de façon artificielle entre le modèle de la globalisation occidentale et celui apparemment proposé par un islam repensé, modernisé, féminisé mais dont la survie pratique, il ne faut pas se leurrer, dépend des gouvernements en place, surtout dans les pays à majorité musulmane. Un gouvernement dominé en Égypte par les Frères musulmans ou les néo-Talibans en Afghanistan ne supporterait guère la présence active de ces mouvements réformateurs. Et que dire de l’option athée, interdite entre toutes, et bientôt un droit pour lequel il faudra se battre ici.

Option égalitaire et socialiste

Pour finir avec l’option socialiste et égalitaire qui semblait tant vous choquer, je tiens à vous confirmer que mes amies dissidentes et militantes à Téhéran la soutiennent entièrement. Elles ont suffisamment fait les frais d’une théocratie sans appel. Bien entendu, il ne s’agit pas de plaquer des modèles occidentaux, qui de toute évidence n’ont même plus cours ici, mais de repenser et de contextualiser cette option.

Je ne prétends nullement être, comme vous, une experte de tous ces mouvements féminins musulmans - bien qu’il me semble que je connaisse assez bien la situation afghane de l’intérieur parce que j’y ai eu un accès unique. Je ne fais pas de la théorie confortable dans des milieux aisés sans risque, mais mon expérience pratique de situations d’une dureté extrême m’a fait connaître une réalité populaire dont la vaste majorité des chercheur-es demeure extrêmement éloignée. Il me semble qu’il faut peut-être commencer à lever ce tabou sur le débat concernant la religion, et surtout la politisation de celle-ci, ainsi que sur les véritables conséquences sur le terrain : ce n’est pas un crime contre la recherche académique, mais il me semble (et je peux vous assurer que je ne suis pas la seule à le penser dans le monde universitaire parisien) que pareille réflexion devrait faire partie du questionnement féministe général. Ce silence bien-pensant me semble extrêmement dangereux par les temps qui courent.

La question de la responsabilité des universitaires se pose réellement dans des situations extrêmes. Y songez-vous parfois devant le désastre du monde et la condition des femmes qui régresse quotidiennement ? À quoi servons-nous en tant que chercheures sérieuses qui nous décrivons comme féministes ? À conforter et à soutenir les pouvoirs en place ou les forces réactionnaires qui sont en train de monter ?

Comme je vous l’ai dit, je vais envoyer cette réponse à la liste du CEDREF, à défaut d’avoir les noms des personnes qui étaient présentes, parce que j’estime que la violence très remarquée de vos accusations à mon égard méritait une réponse publique, puisque j’ai été privée de la possibilité de défendre mon intégrité lors du séminaire.

Sans animosité aucune et avec mon amitié, en espérant reprendre le débat de vive voix un jour.

Carol Mann

* Note de Sisyphe : Lila Abu-Lihod et Saba Mahmood sont des professeures et auteures américaines sympathisantes du féminisme islamiste. L’auteure Carol Mann leur reproche de ne pas prendre en compte la dimension politique répressive de la politisation de la religion une fois que celle-ci domine les institutions d’État. Selon Carol Mann, « l’islam politique est une forme d’impérialisme moderne tout à fait en concordance avec la globalisation économique et culturelle, qui impose un modèle hégémonique où la dissidence et les droits humains (en particulier ceux des femmes) sont exclus. Ce que je reproche donc aux féministes islamistes, c’est de ne pas prendre en compte le contexte politique de leur positionnement. Elles ne veulent pas accepter que leur lecture plus féministe du Coran et des institutions islamiques ne sont valables, hélas, pour elles que dans cet Occident qu’elles méprisent, et leur vaudrait la prison (voire pire) pour subversion dans les républiques dites islamiques où toute discussion du dogme est quasiment considéré comme un crime contre l’État. » C’est principalement la critique de ce féminisme islamique qui a suscité la situation que l’auteure décrit dans cette lettre, une critique que plusieurs milieux féministes, universitaires ou non, n’ose élaborer parce qu’elles sont freinées par l’ambiance politiquement correcte de l’heure.

Source

http://sisyphe.org/spip.php?article3874

Après la publication de ce lien sur différends forums... dont sur le Forum de C dans l'air – F 5

Thème; Laïcité : les religions s’en mêlent

 Les réactions où commentaires de quelques uns des internautes

Selon ses habitudes ,un lecteur, prétend, affirme sans développer son commentaire que le lien entre les religions, la laïcité et le féminisme, que j'établis relève de la plus haute fantaisie

Réponse à cet intervenant

J'avais compris que vous ne vouliez plus du statut de mon meilleur et du plus fidèle petit pourceau d'Épicure, que je vous avais attribué par gratitude

Enfin, il m'avait semblé que ce n'était plus un lumineux objet de vos désirs...

J'ai regroupé, je ne laisse rien se perdre, comme vous le savez tout se transforme et comme bon nombre de mes petits pourceaux d'Épicure, tout comme vous s'emploient à l'insu de leur plein gré à dénaturer mes textes dans un sens ou dans un autre

Que cela vous plaise ou non le sujet '' Laïcité : les religions s’en mêlent '' et le féminisme n'est pas étranger à ce thème puisque les religions ont été rédigées sur mesure par des hommes pour les hommes

Vous êtes incapable du moindre développement – ce que vous écrivez se borne à quelques affirmations, sorte de fanfaronnades dont sont capables seules les coquilles (1) vides tous justes bonnes pour se donner de l'importance à faire des copiés collés pris sur l'auberge espagnole '' Wikipédia ''

(1) Bon nombre ne citent pas leur sources, ne font figurer aucun lien, s'ensuit un décalage entre leurs ridicules commentaires et des contenus qui mériteraient d'être vérifiés et comparés avec la réalité des travaux publiés par les chercheurs obéissants à un code déontologique et non inspirés par le besoin d'affirmer par tous les moyens le rôle d'une divinité...-

De la magie, toujours de la magie, encore de la magie

Pendant que les uns, sur ce fil, se préoccupent d'affubler leurs divinités d'une barbe [ chrétienté ] qui sait tout-entend tout [ c'est magique], d'autres de faire du fonctionnement de l'univers une '' chose '', sorte de grand pucier [ les créationnismes ] comme un principe de pensée du tout et de la programmation de / en toute choses [ c'est magique, tout est listé et toutes les entrées sont prévues, surtout d'ors et déjà distinguées... ]

Revenir au fond...

Religions duelle: L' enjeu, c'est la femme

Les religions duelle ont point commun, celui de faire de la femme un objet bon pour la reproduction, l'islamique dispose d'un ''clergé'' qui pour y parvenir tente de faire accroire que le coran ou la sunna sont d'inspiration divine et non des textes rédigés par des ''humains'' [des hommes bien humains] bien trop '' humains ''

L'ennemi désigné par les religieux sont les féministes

 Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/feminisme/

Réponse à un intervenant qui me dit que la vie de Mahomet est exemplaire et qu'il vaut mieux ne pas tenir compte du coran quelques soient les interprétations qui en sont faites

Bonjour dans la vie de Mahomet, voyez-vous il y un point très sombre comme un coup de tonnerre suivi du pire des ouragans

Je vous laisse le soin de le vérifier sur la page

A propos d'Aïcha

Sur la page

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholuc...

Et sur...

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/feminisme/

Site : http://laiciteetsociete.hautetfort.com/

Crab – 17 Mai 2011

 

07/05/2011

'' 0 '' L'aube

censure,religion,créationnisme

L'AUBE


Aux environs de 1715, à une époque où il est presque impossible de mettre en doute publiquement l'existence de Dieu, un curé de campagne devint athée
Il continua néanmoins, à faire son « job » de curé, décida de léguer à ses paroissiens la somme de ses pensées
Durant les dix dernières années de sa vie, tous les soirs, à la chandelle [ à la chandelle,voilà qui plairait à Cécile Duflot ], il écrit, à la plume d'oie, ses neufs preuves de la non-existence de Dieu
Un ouvrage de six cents pages manuscrites, qu'il recopia en trois exemplaires, pour être sûr d'être lu

Il en devint aveugle, malade et mourut misérable. Cet homme, s'appelait Jean Meslier. Un historien, Marc Bredel, le raconte dans son livre : « Jean Meslier, l'enragé » - Balland 1983

Les créationnistes qui incitent leurs contemporains '' à croire'' que derrière le « résidu d'inexpliqué », se cachent des forces occultes et intelligentes, qui peut-être nous surveillent et nous manipulent, oubliez tout ça - Un livre mérite d'être lu goulument: « Le paranormal » Henri Broch, ed. du Seuil 1985

censure,religion,créationnisme

Allégorie de l'aube – William-Adolphe Bouguereau -

(1825-1905) -

Suite sur la page

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/05/06...


04/05/2011

- 2011 - L'Encyclopédie

L'Encyclopédie :

Symbole général des Lumières

pape,religion

La raison et la liberté qui foudroient la superstition et le fanatisme

 [ '' Quand l'homme ne sait plus comment savoir, il croit '' - Georges FADUILHE ]

[ «Dans toute l’histoire de la vie spirituelle de l’humanité il n’y avait jamais eu qu’un seul miracle; La musique» - Crab – 17 08 2007 ]

Piqûre de rappel

" La redoutable diffusion du SIDA s'inscrit dans un univers social caractérisé par une sérieuse crise des valeurs. Dans ce domaine, comme dans les autres, la Communauté internationale ne peut ignorer sa responsabilité morale. Au contraire, dans la lutte contre l'épidémie, elle doit s'inspirer d'une vision constructive de la dignité de l'homme et investir sur la jeunesse, l'aidant à croître vers une maturité affective responsable ". JP II 26 Juin 2006

Jean Paul II avait notamment évoqué cette question le 6 février 1993 à Kampala (Ouganda), dans un discours aux jeunes.

" La force de votre futur amour conjugal dépend de la force de votre effort actuel pour apprendre le véritable amour, une chasteté qui implique que l'on s'abstienne de tout rapport sexuel en dehors du mariage. Le lien sexuel de la chasteté est l'unique manière sûre et vertueuse pour mettre fin à cette plaie tragique qu'est le sida, que tant de jeunes ont contracté ", avait-il dit.

" Le langage sexuel honnête exige un engagement à la fidélité qui dure toute la vie ", avait-il ajouté.
Le 22 janvier 2005, quelques mois avant sa mort, Jean Paul II avait affirmé à propos du sida : "Le Saint-Siège considère qu'il est nécessaire avant tout, pour combattre cette maladie de façon responsable d'accroitre la prévention, notamment à travers l'éducation au respect de la valeur sacrée de la vie et la formation à la pratique correcte de la sexualité, qui suppose chasteté et fidélité".

Voilà comment ce '' grand personnage '' rendait responsable la sexualité de l'irruption du sida parmi les hommes et les femmes

D'autre part il est bon de rappeler

''Pour René Girard, dans son monde habité par Dieu, et un dieu non seulement qui signale sa présence mais qui lui fait signe, dans ce monde, forcément, tout a un sens. Et quand son interlocuteur lui demande : « Même le Sida ?», sans sourciller, René Girard répond, tenez vous bien :'' Certainement, ça a un sens. Le sida rappelle que les interdits sexuels des mondes primitifs avaient leur raison d’être.''( Quand ces Choses commenceront, p.126 ) N D  -   Affligeant !

Crab - 04 Mai 2011

Dossier complet, à partir de la page

La France trahie

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/04/29...





 

29/04/2011

- 0 - L'imposture

0 Kremlevskaya_Naberezhnaja_Moscow.hires.jpg

Kremlin avec la silhouette de la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou (à gauche)

 

L'imposture

Sur France Télévision, F3 la chaine la plus bigotisée des publiques qui n'en manque pas une, hier lors d'un de ses J T a attribuée sans vergogne la chute de l'Union Soviétique au pape J P II

-

Première réalité historique

Citation - Extraits

Gorbatchev : l’homme qui a bouleversé l’Histoire

Pour l'Occident, Gorbatchev est un véritable héros. Il a donné son aval pour la réunification de l'Allemagne. Il n'a pas mis de bâtons dans les roues des « révolutions de velours » qui ont eu lieu dans les États d'Europe de l'Est qui ont signé la fin du Pacte de Varsovie (alliance militaire conclue le 14 mai 1955 entre la plupart des États du bloc communiste par le traité d’amitié, de coopération et d’assistance mutuelle) car il a renoncé à la « doctrine Brejnev » qui justifiait l'envoi de chars à Budapest, Prague, Varsovie, Sofia... Il ne s'est pas accroché au pouvoir en 1991 lorsque l'Union soviétique a touché à sa fin. Il a signé le traité de réduction des armes stratégiques START qui a permis de diminuer les arsenaux nucléaires de l'URSS et des États-Unis.

Il a ordonné le retrait des troupes soviétiques de l’Afghanistan, il a amnistié les prisonniers politiques, il a rétabli les dissidents dans leurs droits. Il a sévèrement condamné les crimes de Staline en réhabilitant  ceux dont les noms étaient rayés des pages de l’Histoire officielle comme les économistes Kondratiev et Tchaïanov, les politiques Boukharine et Rykov. Il a levé le « rideau de fer » en permettant ainsi aux soviétiques de partir à la découverte du monde ;   certes seulement ceux qui en avait des moyens (même si la classe moyenne a pu faire des voyages peu onéreux). Sous Gorbatchev les citoyens sont enfin pu lire « L'Archipel du Goulag » et autres œuvres d'Alexandre Soljenitsyne. L'ère de « samizdat » (système clandestin de circulation d’écrits dissidents manuscrits ou dactylographiés par les membres du réseau informel) a pris fin avec l'apparition des œuvres jadis interdites dans les librairies de l’URSS.

Tout cela,  lui a valu le Prix Nobel de la paix

Source : Alexeï Makarkine, le premier vice-président du Centre des technologies politiques

En outre si Moscou avait donné l'ordre aux vopos de tirer le mur de la honte serait encore debout

Déni de l'histoire

La propagande kto tente de faire passer J P II pour le libérateur des pays dits de l'Est et en faire un saint sauveur

Rappelons ICI ce qu'est très exactement le très humain bien humain JP II

Suite sur les pages

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/04/25...

Crab 29 Avril 2011

 

18/04/2011

Le crime de l'artiste?

Le crime de l'artiste?

A travers son art de montrer d'abord l'illusion, puis l'ennui, enfin l'épouvante et la véritable condition de l'homme poursuivant son destin

Masaccio-The Expulsion Of Adam And EveFromEden-Restoration.jpg

Avant                      Après

Feuillage, l'expression de la vulgarité des censeurs......Après la suppression des ajouts de censure

Masaccio - Adam et Ève chassés du paradis

XVe siècle

Une scène réaliste et dramatique, représentative du tout début de la Renaissance – un corps beau, et surtout une image non dégradante et sexuée d'Adam

Une Ève qui crie sa souffrance, dans sa nudité se cache les seins et le sexe n'est pas sans rappeler ces femmes que déshabilla la barbarie nazie....

Insupportable scène pour les intégristes kto qui estimait cette représentation aux antipodes de figurer le péché, la honte de soi, était en outre trop psychologique, donc opposée '' à la vérité religieuse '' – d'où une misérable tentative de feuiller au droit du sexe les corps, à l'époque, un travail de dissimulation résultant de la censure religieuse

Cette fresque sera en partie détruite à la fin du XVIe siècle

Des catholiques extrémistes détruisent l'œuvre d'art « Piss Christ »

Andres Serrano devant -Piss Christ.jpg

Andres Serrano

Citation

Au sortir de la messe, la castagne. Deux œuvres de l'artiste américain Andres Serrano ont été détruites dimanche par un groupe d'ultra-catholiques dans l'hôtel particulier d'Avignon, qui abrite la collection du marchand Yvon Lambert – Vincent Noce

Censure et violences religieuses,

se perpétuent d'un siècle à l'autre - la conséquence de l'endoctrinement des enfants dès leur plus jeune âge déguisé sous '' la jolie définition '' de la transmission d'une génération à l'autre

S'y ajoute, depuis une bonne dizaine d'années l'étalage quasi-quotidien des croyances diffusées sur les écrans des chaines publiques de la télévision sans en contrepartie faire une place conséquente aux options spirituelles non religieuses

S'y ajoute,

le discours de politiques et plus particulièrement celui présidentiel qui tente de faire accroire cette idée qu'il n'y aurait dans notre pays que des croyants [ et de surcroit que des pratiquants ], entretenant la confusion entre culture et religion au lieu de se conduire pour ce dernier en Président de tous les français

Je ne partage pas les croyances de Andres Serrano, mais j'estime qu'il est dans son droit en tant qu'artiste de les exprimer ou d'interpréter à l'aide de la photographie ce qu'il pense de la foi des siens

Je n'ai aucune raison de mettre en doute ce que l'artiste dit de sa démarche et non de me référer aux propos que tient l' inquisition

L'inquisition en France

En France le saccage d'une exposition est toujours le fait d'inquisiteurs kto ou musulmans – témoignage de leur incapacité de penser, révélateur de leur inaptitude à se livrer à la réflexion critique – ils ont toujours été et seront toujours contre tout débat d'idées

Le vandalisme de cette voyoucratie kto locale, dont la déficience mentale est à mettre au même niveau d'arriération mentale des auteurs de déprédations dans les cimetières

Quand ce n'est pas la destruction d'œuvres d'art où autres, c'est l'attaque, les procès d'intentions quand ce n'est pas l'assassinat des personnes

Dans le cas présent en plus d'un saccage de l'exposition les inquisiteurs vont jusqu'à prétendre [ procès d'intention ] que quand l'artiste qui se dit chrétien [ depuis plusieurs décennies ] n'est pas de leur point de vue un '' vrai kto ''

La cause la violence était et sera toujours l'inculture !

Comment dans cette condition mettre fin aux activités des extrémistes et faire comprendre que la référence aveugle à de vieux textes rédigés par des phallocrates conduit systématiquement à bricoler des chantres de l'anticulture, amène certains d'entre-eux, à toute époque, au détriment du débat d'idées '' de choisir '' de se livrer aux pires violences contre l'autre, le différent, surtout contre celui qui refuse de croire pour continuer de penser

Dans l'histoire des peuples l'avènement de la démocratie s'est faite contre la pensée univoque -

Cette valeur civilisatrice n'aurait put advenir car il n'y a pas de création sans liberté ni de liberté sans créations

De cette liberté, l’artiste en est à la fois le bénéficiaire et le juge

Suite 1

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-2011-0-2011-presumes-innocents/

Suite 2

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-2011-le-mimetisme-violent/

Suite 3

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/censure/

Crab – 18 Avril 2011

 

Notes

Définition de la censure
Etymologie : du latin censor, magistrat romain, au figuré, celui qui blâme

10/04/2011

'' 0 '' LE PARDON

laïcité,pape,religion,BHL,racisme

Mantegna - les muses -

 Les Muses sont au nombre de trois, à l'origine :

Elles s'appellent Mélété [ la pratique ], Mnémé [ la mémoire ], Aoedé [ le chant ] et sont identifiées à la musique et à la littérature. Leur domaine s'étendra ensuite à l'histoire, la philosophie et l'astronomie

Muse signifie en grec " tourbillon"

Dans l'œuvre d'Homère, les Muses inspirent aussi le poète, lui permettant de dire ce qui ne peut être dit, comme les noms de la multitude qui composait les armées de la guerre de Troie

Les neuf Muses

Clio - L'histoire

Melpomene - La tragédie

Thalie - La comédie

Calliope - L'éloquence

Erato - La poésie pastorale, l'élégie

Polymie - La poésie lyrique

Euterpe - La musique

Tersichore - La danse
Uranie
- L'astronomie

LA THÉOGONIE

Extrait

Commençons notre chant par les Muses, habitantes du haut et divin Hélicon, qui, près d'une noire fontaine, devant l'autel du puissant fils de Cronos, mènent des danses légères ; qui, après avoir baigné leur beau corps dans les eaux du Permesse, de l'Hippocrène, du divin Olmeios, couronnent de chœurs gracieux, ravissants, les sommets de la montagne sacrée et les foulent sous leurs pieds agiles. C'est de là qu'elles descendent, lorsque, la nuit, dans un nuage, elles s'en vont parcourir la terre, faisant retentir au loin leur voix harmonieuse. Elles chantent Zeus qui s'arme de l'égide, Héra qui règne dans Argos et marche sur une chaussure dorée, la fille du roi des dieux, Athéné aux yeux d'azur, Apollon et sa sœur la chasseresse Arthémis, Poséidon, ce dieu dont les eaux embrassent la terre, dont le sceptre l'ébranlé, la vénérable Thémis, Aphrodite aux doux regards, Hébé à la couronne d'or, la belle Dioné, l'Aurore, le grand Hélios, la brillante Séléné, et Latone, et Japet, et Cronos aux rusés conseils, la Terre, le vaste Océan, la Nuit obscure, la race des autres dieux immortels. Elles-mêmes elles enseignèrent leurs beaux chants à Hésiode, tandis qu'il paissait son troupeau au pied du divin Hélicon ; et voici comme me parlèrent ces déesses de l'Olympe, ces filles de Jupiter : « Pasteurs qui dormez dans les champs, race grossière et brutale, nous savons ces histoires mensongères qui ressemblent à la vérité ; nous pouvons aussi quand il nous plaît, en raconter de véritables. » Ainsi dirent les filles éloquentes du grand Zeus, et elles placèrent dans mes mains un sceptre merveilleux, un verdoyant rameau d'olivier; elles me soufflèrent une voix divine, pour annoncer ce qui doit être et ce qui fut; elles m'ordonnèrent de célébrer la race des immortels, les bienheureux habitants du ciel, elles surtout, dont la louange devait toujours ouvrir et terminer mes chants

HÉSIODE- VIIIè - VIIè siècle avant notre ère-

Source

http://philoctetes.free.fr/theogonie.htm

vendredi 8 avril 2011 - Bertrand Cantat et le TNM – La cérémonie du pardon

par Micheline Carrier

Depuis une semaine, il flotte sur le Québec un discours public aux relents de lyrisme catholique qui n’est pas sans rappeler les prêches des curés d’autrefois et n’a pas grand-chose à voir avec le théâtre et l’Art. Je veux parler des forces mobilisées en faveur du pardon et de la réhabilitation de Bertrand Cantat, qui a tué Marie Trintignant, sa compagne, en 2003, et que le metteur en scène Wajdi Mouawad a invité à participer à des pièces de Sophocle qui seront présentées au Théâtre du Nouveau Monde, l’an prochain.

D’un côté, on nous a dit que le choix de Cantat pour composer et jouer sur scène la musique des chœurs dans des pièces du « Cycle des femmes », titre donné aux œuvres de Sophocle qui seront jouées, a été un choix purement artistique. Lorraine Pintal, la directrice du Théâtre du Nouveau Monde, l’a répété vendredi en annonçant que Cantat ne montera pas sur scène à Montréal ni à Ottawa. En même temps, on nous a parlé pendant une semaine de catharsis, de pardon, de réhabilitation, et d’un geste d’amitié du metteur en scène envers le chanteur.

« Ceux qui savent », et les autres

Certains tentent de culpabiliser les gens qui ne suivent pas la ligne tracée par "ceux qui savent", et parmi ceux-là, des animateurs du matin à la radio de Radio-Canada, des critiques de cinéma et des chroniqueurs de La Presse et du Devoir. Parmi eux, il y en a qui ont défendu bec et ongles le réalisateur Roman Polanski, violeur d’une adolescente qu’il avait séquestrée et droguée, et dont la justice américaine voulait l’extradition pour qu’il rende compte de son crime. Polanski étant un réalisateur « génial », il ne fallait pas y toucher, et de toute façon le crime datait de plusieurs années. Par ailleurs, s’agissant lors d’un festival d’honorer l’écrivain Céline, dont les écrits sont fortement teintés d’antisémitisme, certains de ceux qui défendent le choix de Mouawad s’étaient objectés à une telle reconnaissance. Il est bien plus grave, comme tout le monde le sait, de heurter des juifs par des écrits que de tuer une femme et de séquestrer et violer une adolescente dans la vie réelle.

« Ceux qui savent » sont si sûrs de détenir à eux seuls la vérité que les gens qui ne les suivent pas sont à leurs yeux des réactionnaires, pas loin d’être des retardé-es. Le comble ! Les mêmes qui reprennent le discours judéo-chrétien du pardon et de la compassion, qu’ils accommodent à toutes les circonstances, accusent les autres de moralisme. Des démagogues, tranche de façon lapidaire Robert Lévesque – un autre Monsieur-je-sais-tout-et-les-autres-sont-des imbéciles - à l’émission « 24 heures en 60 minutes » le 8 avril. La suffisance s’invite un peu trop souvent sur les ondes de la radio et de la télévision d’État, comme dans certains blogues ou certaines chroniques. On a parfois l’air de croire qu’un metteur en scène talentueux et admiré dans le monde entier est forcément un génie, qu’il jouit d’un jugement infaillible, que ses intentions sont toujours celles qu’il paraît avoir et, par conséquent, qu’on devrait l’exempter de toute critique. On a souvent eu la même attitude à l’égard de Robert Lepage et d’autres vedettes admirées, comme Céline Dion. J’avoue que cette tendance québécoise à voir du génie partout, - du moment que quelqu’un réussit brillamment dans son domaine, surtout à l’étranger -, et à l’entourer d’une aura protectrice contre la critique, m’irrite royalement. Je me demande même si certain-es ne s’ennuient pas des saints de l’Église catholique et n’en ont pas inventé une version profane.

Dans une entrevue, Lorraine Pintal a dit souhaiter qu’on n’oublie pas Sophocle dans cette affaire. Elle a contribué elle-même à le faire oublier et à occulter le sujet de ses pièces adaptées par Wajdi Mouawad et dans lesquelles Bertrand Cantat devait jouer. Elle a plaidé vigoureusement, non pour Sophocle et son art, mais pour le seul personnage controversé qui devait monter sur scène, réclamant qu’on ne lui fasse pas un second procès parce qu’il avait droit à la réhabilitation. Ce discours fait-il partie du rôle habituel des directeurs et directrices de théâtre ? N’est-il pas singulier que le metteur en scène ne daigne justifier lui-même son choix ? Peut-être les « génies » n’ont-ils de compte à rendre à personne.

Sophocle+Cantat : le nœud de l’affaire

Parlons-en de l’œuvre de Sophocle à l’origine de l’invitation du metteur en scène faite à son ami Bertrand Cantat de se donner en spectacle peu de temps après avoir purgé une peine de prison pour avoir tué sa conjointe. C’est précisément l’association de Bertrand Cantat à ces pièces qui fait problème, pour moi, et c’est ce qui ressemble à un geste de provocation. Cantat aurait donné un spectacle de chansons au Centre Bell, ou joué de la musique à un festival quelconque, je ne serais pas allée l’entendre, mais j’aurais réagi différemment. Je serais même d’avis de lui accorder le droit de circuler où bon lui semble au Canada si les lois le permettent.

Mais les trois pièces en question mettent en scène des femmes en butte à l’ordre patriarcal et qui en mourront : une fille qui défie les ordres inhumains de son père, une épouse et mère révoltée contre les actes inhumains de son mari, homme qui a sacrifié sa fille sur le bûcher, une mère étant elle-même tuée par son fils, car l’ordre patriarcal ordonne au fils de venger son père en tuant sa mère. Et Cantat, dont l’acte de violence extrême et fatale est une illustration moderne de cet ordre patriarcal, qui se perpétue même dans les pays les plus progressistes, Cantat surgirait au milieu de ces tragédies pour accompagner les chœurs de femmes avec sa musique… Peut-on mieux banaliser la violence faite aux femmes ? Puisque les gens de théâtre comprennent les symboles plus aisément que le bon peuple, selon certain-es, ils devraient être sensibles à la symbolique de ce choix et à la réaction qu’elle provoque.

L’idée que l’homme qui a tué Marie Trintignant, dans les circonstances que l’on sait, puisse « mettre sa musique sur les mots de Sophocle (Lorraine Pintal) » dans les chœurs de femmes de la pièce « Antigone » - en être le « maître de chœur » - me fait frémir. Le personnage d’Antigone est un modèle de défi et de courage face à l’ordre patriarcal*. L’héroïne fait passer son amour pour son frère avant l’obéissance à son père, et c’est là un crime que Créon punira de mort. Ce même ordre patriarcal, que les batteurs et les meurtriers de femmes perpétuent de siècle en siècle jusqu’à aujourd’hui, quand ils rencontrent de la résistance face à leur domination, quand des femmes refusent de leur obéir, ou simplement, quand elles expriment des opinions personnelles ou résistent à s’affubler d’un vêtement qui les fait disparaître de la vue d’autrui et les marque comme des personnes inférieures et soumises au diktat des hommes.

Comment ne pas voir du cynisme dans le choix de Wajdi Mouawad de confier ce rôle à Cantat ? Ce metteur en scène, qu’on dit sensible et compatissant, n’aurait pas pressenti qu’il allait heurter et blesser bien des gens au Québec, où des événements tragiques (Polytechnique, notamment) ont exacerbé chez des hommes comme chez des femmes la sensibilité aux violences sexistes ? Si c’est le cas, il vit dans une bulle qui le sépare du commun des mortels, et surtout des mortelles. À moins qu’il ait pressenti tout cela et décidé de passer outre, tentant un coup de force dans le but de réhabiliter son ami, au risque ou avec l’intention de provoquer. À moins qu’il ait mal évalué le penchant "accommodant" des Québécois-es. On l’ignore, le « grand homme » se terrant dans le silence et ayant laissé cette semaine la directrice du TNM se débrouiller avec la controverse.

Qui est moraliste et démagogue ?

On ne pardonne pas dans les pièces de Sophocle, on règle des comptes, on est torturé par ses actes et on les expie. Le grand dramaturge a vécu quatre siècles avant l’ère chrétienne, alors, le pardon chrétien, il ne connaît pas.

Le pardon et la rédemption semblent des thèmes chers au metteur en scène Wajdi Mouawad. Ils étaient présents dans « Incendies », dont j’ai beaucoup apprécié l’adaptation cinématographique de Denis Villeneuve, mais dont le dénouement m’a laissée muette : un pardon si facilement accordé, sans la contre-partie des regrets ou de la réparation chez ceux qui ont infligé violences et ignominies… Un pardon qui fait l’économie de la révolte et du refus, passages obligés dans tout cheminement humain vers la guérison et la réconciliation. Je pensais surtout à la mère, une femme, - une femme, une mère, pardonne toujours, n’est-ce pas, selon l’idéologie judéo-chrétienne.

Mais dans le contexte actuel, il est indécent de forcer le pardon et la réhabilitation d’un homme dont la présence blesserait de nombreuses personnes. Comprenez-moi bien, je suis d’accord avec le pardon. Que celui ou celle qui n’a jamais eu besoin du pardon d’autrui se lève. Mais là n’est pas la question. Il s’agit de réhabiliter un homme dans un contexte qui revient à banaliser la violence contre les femmes. Il ne nous appartient pas de pardonner à Bertrand Cantat ni de participer à un cérémonial pour le réhabiliter. Si Wajdi Mouawad veut le faire, qu’il le fasse pour lui-même et ailleurs. Ce qu’il fera, selon ce que vient d’annoncer Lorraine Pintal : Cantat ne montera pas sur scène à Montréal ni à Ottawa dans « le Cycle des femmes ». Mais il le fera sur certaines scènes en France.

Wajdi Mouawad pourra décider de présenter le « Cycle des femmes » sans la présence de Cantat ou bien de ne pas le présenter du tout au Québec et à Ottawa. S’il annule cette présentation à cause de l’absence de Cantat, il confirmera qu’il était plus important pour lui de forcer la réhabilitation spectaculaire de son ami, et nous punira de n’avoir pas participé à cette belle mise en scène. Ne venez pas alors parler de choix artistique. Il existe au Québec plusieurs bons musiciens de rock qui pourraient remplacer Cantat et donner ainsi l’occasion à un plus grand nombre d’apprécier le talent de Wajdi Mouawad.

À ceux et à celles qui accusent les autres de moralisme parce qu’ils et elles réagissent négativement à la présence de Cantat dans cette trilogie de Sophocle, je propose le scénario suivant : le Cardinal Turcotte mobilise tous les médias, toutes les églises et autres tribunes du Québec pour appeler la population à pardonner et à réhabiliter les prêtres pédophiles qui ont brisé la vie de milliers enfants. Allez, un bon mouvement de l’âme, il faut savoir pardonner, prêche-t-il, tout le monde a droit à la réhabilitation, à une seconde chance, le pardon est une vertu chrétienne. Dieu seul a le droit de juger. Laissant son serviteur aller seul au front, le pape Benoît XVI se terre dans l’ombre en silence, au cas où l’initiative tournerait mal.

Qu’en direz-vous, ô grands prêtres et grandes prêtresses de la célébration du pardon et de la réhabilitation de Bertrand Cantat qui, lui, a enlevé la vie à une femme et a brisé celle de ses enfants, de sa mère, de son père, de ses ami-es, de ses admirateurs et admiratrices ?

Bien sûr, ce n’est pas pareil.

Le cardinal Turcotte et le Vatican ne pourraient, eux, se réclamer de la liberté artistique, source de bien des indulgences… partielles ou plénières

Source

http://sisyphe.org/spip.php?article3832

LE PARDON

SYMBOLE

DU RELATIVISME CULTUREL

Commentaire

je me souviens de BHL qui déclarait sur un plateau de télévision que '' le pardon '' était une magnifique initiative ou idée du pape

Je partage la position, l'analyse, je pourrais dire la démythification '' du pardon '' entrepris par madame Micheline Carrier ; extrait :

« ...Depuis une semaine, il flotte sur le Québec un discours public aux relents de lyrisme catholique qui n’est pas sans rappeler les prêches des curés d’autrefois et n’a pas grand-chose à voir avec le théâtre et l’Art. Je veux parler des forces mobilisées en faveur du pardon et de la réhabilitation de Bertrand Cantat, qui a tué Marie Trintignant, sa compagne, en 2003, et que le metteur en scène Wajdi Mouawad a invité à participer à des pièces de Sophocle qui seront présentées au Théâtre du Nouveau Monde, l’an prochain. »Fin de l'extrait

Dans la lettre à HYPATIA, le 21 06 2010, j'écrivais : [ C'est bien parce que nous respectons la mémoire d' HYPATIA que nous ne demanderons jamais les excuses de l'église ni le pardon d'un pape ]

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tu-aimeras-ton-prochain/

Nos actes sont la cause de notre avenir, '' le pardon '' l'outil de la dé-responsabilisation masque mal le machisme incarné par les chefs religieux qui pour survivre ou continuer à dominer ont intérêt [ du moins le croient-ils ] à tenir des propos où de s'appuyer sur des '' vérités '' [ '' textes prétendus divins ''] infantiles

En France '' parler '' de patriarcat - en demandant de faire référence aux textes [ religions ] , rien qu'aux textes, et toujours et encore rien qu'aux textes, autant ces temps-ci s'adresser à des murs...

L'acte d'un Cantat, n'est pas un acte isolé puisque qu'une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint ou d'un de ses proches –

Mais aussi, pour les femmes combien de mariages forcés, de crimes d'honneurs [ ou de sa menace ], d'interdictions de travailler...?

Nous savons depuis longtemps que c'est la conséquence d'un processus patriarcal vieux de plusieurs millénaires, surtout depuis que les monothéismes ont éloignées les femmes de tous les lieux de savoirs dans les premiers siècles de notre ère – d'où l'importance de responsabiliser tous les citoyens et non de banaliser par le biais '' du pardon '' [ une sorte d'impunité ] cette violence porter par des valeurs masculines négatives

S'impose en effet de responsabiliser tous les citoyens, car force est de constater que des femmes sont complices de ces idéologies phallocrate sinon il y a bien longtemps que l'inégalité hommes – femmes ne serait plus qu'un lointain souvenir

Ce ne sont pas exclusivement ou en totalité des hommes qui dans certains quartiers de nos villes se chargent de contrôler la vie des jeunes filles, de les autoriser ou non à sortir

Certains mouvements ou associations '' féministes '' ne savent même plus réellement ce que sont '' les valeurs masculines négatives '' véhiculées par des idéologies totalitaires ... de surcroit tolérées '' cela va de soi '' au nom du respect des cultures

A ce titre d'ignorer les contenus des textes religieux pour mieux sacrifier le féminisme universaliste sur l'autel de '' l'antiracisme '', car décrypter '' la parole '' d'un dieu absolutiste c'est faire preuve de racisme envers, parait-il, '' l'homme musulman '', race nouvelle inventée par quelques organisations antiraciste – oui – oui – vous avez bien lu...

Cantat n'est pas bien évidemment un '' homme musulman '', cependant je précise depuis plusieurs décennies que le dieu absolutiste des musulmans '' est venu relancer '' et tenter d'installer dans notre pays le pire des machismes – s'impose donc la critique sans concession de cette idéologie [ coran ] patriarcale

Toute personne de bon sens sait que la croyance dans une ou plusieurs divinités n'a pas le moindre rapport avec les moralines [ religions ] du patriarcat – ce qui est particulièrement grave dans l'actualité c'est le nombre de responsables politique qui affectent de l'ignorer...

Ce que je peux ajouter, c'est que les gens de ma génération, jeunes auraient-été furieux de voir un seul d'entre-nous se mêler de la vie privée d'une jeune fille [ ou d'une jeune femme ]

Je n'imaginais même pas, un jour, voir ce genre de choses...et quand bien même si autrefois tout n'était pas toujours rose, nous n'entendions jamais parler de religions - ne de code impératif – ni de code de la famille [ '' code de l'infamie '' ], ni de code d'honneur – ni menaces à l'appui d'interdiction de l'apostasie -

Qu'elle régression!

Crab - 10 Avril 2011

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/04/06...

 

01/04/2011

'' 0 '' L'Espace Hellenique

culture,france,religion

Minerve [ Athéna ] victorieuse de l'Ignorance-
Bartholomeus Spranger, v. 1591 -

 

Chante, ô Muse, la colère d’Achille, fils de Pélée, colère funeste, qui causa tant de malheurs aux Grecs, qui précipita dans les enfers les âmes courageuses de tant de héros, et rendit leurs corps la proie des chiens et des vautours

Extrait de L'Iliade – Chant 1

L'Espace Hellenique

Extraits

Les Grecs nous ont légué leurs mythes et légendes sans avoir eu besoin d'en dévoiler la signification car pour eux la transposition au merveilleux de certaines réalités banales allait de soi et en outre ils laissaient à chaque homme le soin de trouver ses propres explications

La mythologie grecque est une source intarissable d'enseignement et de réflexion car en mettant en valeur les caractères des Dieux et personnages imaginaires, elle décrit en fait ceux des hommes en général, accentue leurs défauts et qualités en les plaçant dans l'imaginaire et le merveilleux de situations mythiques

Légende de Héro et Léandre

Deux jeunes amants qui, pour cacher leurs amours, se retrouvent la nuit sur l'îlot, au sommet duquel Héro guide Léandre au moyen d'un flambeau. Le jeune homme peut ainsi, en suivant la lumière dans le noir, traverser à la nage le petit bras de mer qui le sépare de son amante. Et puis un soir, la tempête se lève soudainement, éteignant le flambeau tenu par Héro et laissant Léandre perdu au milieu des flots. Source des extraits - J. BITOUN

Notre culture faite de pierres précieuses, la richesse et l'universalité des mythes grecques, nous n'avons pas le droit de la sacrifier sur l'autel de l'anticulture

Brève du 01 Avril 2011

Le premier ministre déclare qu'il ne participera pas au débat sur la laïcité...

Le 25 01 2011 j'écrivais sur:

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/01/26/0-2011-l-absurdite.html

'' Le Premier ministre François Fillon, s'était fait remarquer il y a de cela un peu plus d'un an en déclarant qu'il fallait faire preuve de prudence, la polygamie est autorisée dans certains pays, il faut respecter toutes les cultures avait-il dit lors d'une interviewe

En omettant de faire remarquer que curieusement dans ces même pays la polyandrie n'y est pas autorisée ou institutionnalisée

Un Premier ministre que le sexisme ne dérange pas beaucoup puisqu'il parle de la polygamie comme d'une culture, alors que le sexisme est un élément majeur de l'anticulture, un des piliers du pire des patriarcats ''    - Crab

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-l-ecole-et-la-philosophie/

 

 

26/01/2011

- 0 – 2011 - L'absurdité

1957, Albert Camus reçoit le prix Nobel de littérature, récompense l'ensemble d'une œuvre qui met en lumière les problèmes se posant de nos jours à la conscience des hommes »

Camus_prix_nobel_1957.jpg

L'ABSURDITÉ

 

Liminaire

Désormais il y à la France et les Français – n'est pas Français qui veut et pour la première fois dans notre histoire ne sont pas parmi ceux qui nous gouverne

Citation: «L'absurde naît de cette confrontation entre l'appel humain et le silence déraisonnable du monde» Albert Camus

La France n'est plus

la France

des

français

 

Le Fillon de la culture

Le Premier ministre François Fillon, s'était fait remarquer il y a de cela un peu plus d'un an en déclarant qu'il fallait faire preuve de prudence, la polygamie est autorisée dans certains pays, il faut respecter toutes les cultures avait-il dit lors d'une interviewe

En omettant de faire remarquer que curieusement dans ces même pays la polyandrie n'y est pas autorisée ou institutionnalisée

Un Premier ministre que le sexisme ne dérange pas beaucoup puisqu'il parle de la polygamie comme d'une culture, alors que le sexisme est un élément majeur de l'anticulture, un des piliers du pire des patriarcats

 

Le Fillon futur?

A quand le Fillon qui s'élèvera pour maintenir les discriminations qui sont faites aux homosexuels en leur refusant les droits à l'adoption et à l'autorité parentale partagée nécessaire au bon fonctionnement de tous les citoyens qui veulent ou ont des enfants?

 

Le Fillon de l'au-delà et du jour

Le Premier ministre vient de s'opposer aux gens qui veulent obtenir par la loi de pouvoir décider de mettre fin à leur vie

Le même personnage qui prétend qu'il faut respecter toutes les cultures – oui mais là quel rapport avec son refus de condamner l'inégalité hommes-femmes par la pratique de la polygamie institutionnalisée dans certains pays?

 

La fin de vie

La loi n'est pas votée et là encore l'opposition du Premier ministre a été déterminante contre le texte

L'absurde comme réalité inhérente à la condition humaine était le thème central du débat momentanément achevé car je ne doute pas qu'en finalité dans un plus ou moins proche avenir ce texte reviendra en discussion car dans ce pays ne manquent pas les français qui son attachés à la liberté

Chacun peut consulter les minutes des débats qui se sont tenus dans les deux assemblées

Je ne retiens que ce qui me paraît le plus navrant, c'est pour les plus opposant l'incompréhension d'admettre d'une part que même encore en bonne santé l'on peut décider en pleine possession de son entendement de mettre fin à ses jours - d'autre part que la volonté de disposer de son corps dont chacun de nous est seul propriétaire n'entraine pas une quelconque contrainte pour tous les autres

Il faut des mentalités qui ne fonctionnent que par mimétisme pour ignorer la liberté des uns pour les assimiler à la vision '' de la vie '' totalitaire des autres

Question

Est-ce un comportement républicain, un Premier ministre * qui campe sur les mêmes positions de la vision religieuse '' pro-vie'' contre l'abolition de la peine de mort, contre l'interruption volontaire d'une grossesse et refusant de légaliser la possibilité pour ceux qui le veulent de mettre fin à ses jours?

Ce premier ministre est-il sous influence?

Sisyphe - peinture de Von Stuck.jpg

Sisyphe - peinture de Von Stuck

 

La France n'est plus la France des français

...les français qui ont le sens de l'honneur ne manqueront le moment venu à l'appel de la liberté.... comme Sisyphe dès maintenant de se remettre à l'ouvrage car les libertés dans notre pays n'ont jamais été autant menacées par des politiques qui refusent de sortir de la caverne où ils se croient protégés de toutes les avancées éthique d'une société dont le constant soucis doit être marqué par la volonté de hausser son niveau de civilisation 

Car la fin des uns n'est pas celle des autres

Crab -26 Janvier 2011

Notes

*   - Je suis bien obligé de remarquer que François Fillon à fait ses études d'une part au collège privé de Saint Michel des Perrais à Parigné-le-Pôlin, puis au lycée Notre-Dame de Sainte-Croix au Mans

 

article_photo_1206023046415-1-0.jpg

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-2011-place-j-pau...

 

 


 

25/01/2011

- 0 – 2011 – La victoire du beau

Monet - Le bateau-atelier.jpg

Le bateau - atelier

LA VICTOIRE DU BEAU

La vie spirituelle

Les musées, les expositions montrent que la vie spirituelle, le besoin populaire de s'élever ou d'échapper à la réalité désormais ne se cantonne plus dans les mondes eschatologiques, mortifères des lieux de cultes

 

Les églises ou les mosquées sont de moins en moins considérés comme les lieux de l'élévation de l'esprit, car les idéologies de la soumission à une divinité ne peut que rabaisser le besoin d'exister, de se sentir en pleine possession de sa vie, ne peuvent qu'étriquer la pensée et réduire l'offre des moments de bonheur

 

L'artiste

Ici c'est de Claude Monet dont je veux parler - quand il peint fait œuvre spirituelle puisqu'il échappe à la réalité

 

L'exposition

Imaginez ce qu'il en aurait été si cette exposition avait été itinérante, ré-exposée de grandes villes en grandes villes...c'est non 912.000 visiteurs mais probablement plus de 3 millions

Bien qu'il y ait quelques visiteurs étrangers c'est néanmoins un français sur soixante qui a vu cette exposition

 

La crise n'est pas morale

Malgré les crises économiques que nous avons ou traversons, durant ces périodes tous les lieux de la culture ont connus un succès croissant ce qui est le signe le plus pertinent de la bonne santé mentale de la société française car la cause de la violence bien réelle, nous le savons, c'est l'inculture

 

La vie spirituelle c'est la vie de la conscience

Fusion ou partage d'un moment heureux avec ses visiteurs, Claude Monet fait la preuve que le beau

[ indéfinissable ] de par son caractère universaliste réconcilie notre sensibilité et notre intelligence et c'est une bonne nouvelle que les lieux nouveaux de la culture désormais remplacent les lieux de culte de la religion

 

Quand le beau [ débarrassé des oripeaux de la religion ] prend toute la place qui lui revient dans nos esprits et impact l'ensemble de notre société française c'est un don de l'Art – la plus belle offrande pour quelques unes des grandes de joies que l'on peu connaître dans sa vie – l'art de vivre de courts moments de bonheurs pour oublier les débats -

 

Pour l'anecdote

Vu, ce matin sur BFMTV et I-Télé; le CCMF s'inquiète de l'importance que prend [ dit-il ] l'islamophobie en France

Comment ces gens peuvent-ils espérer un instant échapper à la critique de la religion duelle la plus xénophobe de toutes?

C'est tout simplement l'arroseur qui se fait arroser...

Crab – 25 Janvier 2011

culture,art,religion

Suite sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/01/24...

 

24/01/2011

- 0 - 2011 - LA MIRE

Mire.jpeg

 

Sortir notre société définitivement de la préhistoire, c'est placer la '' pensée '' univoque où la dé-réalité dans la ligne de la mire pour définir, élargir future-ment l'espace social

Ce passage de l'histoire et ses conséquences politiques dont l'issue sera une réelle démocratie – c'est en quelques sortes progressivement de gagner la citoyenneté en lettres comme à l'esprit

 

LA MIRE

Avant propos

D'une année à l'autre quelques lecteurs, sensiblement, m'adressent la même remarque ou le même reproche à propos de la notion d'éducation ou d'endoctrinement

Un lecteur m'écrit « Je suis musulman, ce que vous appelez endoctriner les enfants dans une religion, moi j'appelle cela les éduquer...» Fin de sa remarque

[ Plus rarement, la même remarque m'a été faite par d'autres personnes dont '' on '' devine, quand bien même elles ne le précisent pas leur rattachement à d'autres confessions ]

Décodage

Vous n'êtes pas sans savoir, puisque manifestement vous avez parcouru mon blog, que j'insiste sur la différence entre endoctriner et éduquer

Endoctriner, définition : c'est apprendre aux enfants '' quoi penser ''

Éduquer, définition ; c'est apprendre aux enfants '' comment penser ''

 

Comment fonctionne le processus d'endoctrinement

Je vous propose un petit scénario :

L'introduction de cellules nerveuses humaines dans le cerveau de singes, possibilité de donner naissance à un esprit humain dans un corps de chimpanzé

Reconnaissez que cela pourrait conduire à d’étranges dilemmes éthiques – n'est-ce pas ?

 

Vous êtes-vous posé la question ?

Que faites-vous sinon par l'inclusion des contenus du coran, de la sunna et de la sharia, de vieux textes misogynes, phallocrates, sexistes, antisémites et xénophobes dans la tête d'enfants en bas âge dont le cerveau vierge de toute idéologie est en construction ?

Reconnaissez qu'agissant de la sorte la forte probabilité pour qu'à échéance, pour reprendre la terminologie de certains militants du MRAP, vous fabriquiez ou bricoliez un '' homme musulman ''…?

Est-ce bien moral ?

 

Vous pourriez me dire '' pourquoi ne pas dire cela à propos de l'endoctrinement dans les autres religions ? ''

 

La différence

Sans éprouver la moindre sympathie pour les textes des autres religions ni croire en un dieu, elles ne sont pas univoque et en cela sont susceptibles d'interprétations

Interpréter est éthique, parce qu'interpréter devient une manière de s'exprimer, de vivre, de se comporter dans le monde et donc de le transformer et non de s'interdire ni pour soi ni aux autres l'évolution de la pensée

Mais aussi interpréter estun outil majeur de la Culture parce que l'interprétation est à chaque fois singulière, et que l'on ne saurait, sauf d'une personne d'en avoir fait un clone, forcer l'autre à jouer de la même manière, imposer un geste, un style d'interprétation *

*  http://blvids.free.fr/Universit%C3%A9_populaire_de_Caen_.mp4

 

Que vous dire ?

Hors ici je me répète, mais il le faut une fois de plus; que veut dire '' musulman modéré '' quand celui-ci vous dit que le coran c'est la voix de son dieu [ et qu'il n'y a de dieu que son dieu ]

Forts de cette conviction où se fait la différence entre un '' modéré '', un fondamentaliste ou un intégriste quand tous répètent à l'envie que le coran est la parole de leur dieu ?

Où voyez une différence ?

Mais plus grave vous ne pouvez pas même espérer que le texte du coran devienne ne serait-ce qu'une toute partie de la Culture puisque par nature il est l'anticulture

 

La mémoire

- des citoyens n'est pas que religieuse et encore moins pour bon nombre de gens d'autant que la sécularisation ne cessent de progresser en Europe

La dé-confessionnalisation en France progresse, mais trop lentement de mon point de vue au sein des populations d'origines hors métropole

Cependant la sécularisation progresse néanmoins même dans les pays dits '' musulmans '' considérés comme très croyants malgré une féroce répression comme par exemple :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-le-petit-dieu/

 

A titre personnel

Je peux même vous préciser que pour ma part les religions ne m'intéresse que pour les critiquer et qu'avec le temps de comprendre la nécessité de dé-construire ce que vous appelez dieu

Il y bien une chose d'inacceptable pour moi c'est la pratique de l'endoctrinement des enfants par les adultes

Je ne peux rester indifférents quand des adultes mettent dans les jeunes têtes une vision fantasmée de la nature, c'est à dire '' une explication '' sans aucun fondement scientifique car c'est le moyen d'aliéner les jeunes consciences, d'entretenir ou de pérenniser la superstition *

 

Les effets négatifs de la superstition

- entretenue au point pour certains Haïtien de confondre le mauvais emplacement d'une ville bâtie sur une faille et sa destruction logique au cours d'un inévitable tremblement de terre pour une '' punition divine '', une rumeur colportée sans scrupule lors de plusieurs J T de nos chaines de télévision publiques et autres

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/plus-que-navrant/

 

Il importe de démagiefier, démythifier les idéologies religieuses comme conclusion de la dé-construction de l'invention monothéiste où autres traditions religieuses

*   [ Selon Max Weber '' les données statistiques tendaient à corroborer une baisse de la religion dans les sociétés modernes...'' ]

 

Un processus

En cours cette dé-confessionnalisation en Europe est insupportable pour tous ceux qui vivent de la superstition, sociologues ou historiens des religions qui persistent à vouloir imposer leur domination tous en rang serré avec pour crédo de tenter de faire accroire l'idée que vivre sans religion se traduit par une perte des valeurs

Certains d'entre eux poussent la perversion en sublimant la notion de fraternité dans l'observation '' de la touchante ferveur des gens qui prient ensemble '', comme si de bonnes et franches déculpabilisées discussions ou rigolades, autant de joies autour d'un bon repas n'était pas le meilleur gage de convivialité et de fraternité entre les gens

 

Qui divise les gens entre eux ?

Mais voilà, puisque vous me dites que vous êtes musulman, n'est-ce pas vous qui avez opté '' avec le manger halal '', un des aspects de la xénophobie que construit au quotidien votre religion [ et l'interdiction de l'apostasie ] et donc sa conséquence pour vous le refus de participer à la table commune ?

[ Je n'ignore pas qu'une toute petite minorité parmi les français juifs ont encore cette attitude antisociale ]

 

A l'heure du temps

Cela dit la sécularisation n'est qu'un temps, une sorte de passage obligé pour bien des gens '' éduqués '' dans la religion, d'ailleurs Nietzsche, quant à lui, avait dénoncé les religions de substitution et critiqué '' la foi en la sécularisation comme dernier avatar d’une pensée qui restait encore religieuse ''

La laïcité est le Droit, la séparation de l'État et du religieux n'est pas à confondre avec la sécularisation....

 

Témoignage

A l'appui, certains de mes proches m'ont dit parfois être furieux contre eux-même en se surprenant à accorder trop d'importance à la démocratie représentative par nature trop proche du vieux culte de la personnalité dont ont connait les effets ravageurs dans certains pays, [culte finalement d'essence royaliste ]

Le frein que cette conception représente pour l'émancipation et l'adhésion à l'éthique d'une réelle vie démocratique des populations en France et dans le monde

Cela devrait être l'objet dans notre pays d'un nouveau débat sur la constitution durant la campagne électorale à venir, car la sécularisation est un processus et non un idéal normatif

C'est l'avenir de l'autonomisation, la configuration de notre société qui est en cause d'où la nécessité d'en débattre

 

Pour le plaisir : Comment naissent à partir d'une rumeur les religions dans le passé comme dans l'actualité ?

Exemple ci-dessous trouvé sur Google Earth

JesusEarth.jpg

Légende de l'image : Le visage de Jésus pourrait être vu dans les champs d’une zone rurale hongroise, ce que certains auraient découvert sur Google Earth.

C’est précisément à Püspökladany, Dans le Nord-Est de la Hongrie, à une trentaine de kilomètres de Debrecen qu’aurait lieu l’apparition. D’autres contestent cette version, et préfèrent y voir le rockeur Franck Zappa ou Sergio Pizzorno – Fin de l'extrait -

En Australie

Les habitants de la ville de Toowoomba en Australie ont été surpris de voir Joseph Guiso, un jeune homme qui a choisi de se marier avec… sa chienne de cinq ans, Honey

La cérémonie s’est déroulée dans le parc de ‘Laurel Bank Park’ situé dans le centre-ville de Toowoomba

Joseph Guiso, qui se décrit lui-même comme catholique, ne pouvait plus vivre son amour hors mariage, a assurer que ce mariage n’a rien de sexuel, et que son amour était pur – Source '' La-Mire.net ''

A mon humble avis c'est probablement à rapprocher du mythe de la belle et la bête, à ceci près, dans ce cas d'espèce qu'il paraît bien difficile de définir dans ce couple contemporain qui tient le rôle de la bête

Mais ne dit-on pas, plus sérieusement, que les cellules souches pourraient s'utiliser, judicieusement, pour guérir certaines maladies du cerveau ?

Crab - 24 Janvier 2011

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/green-zero/

 

10/01/2011

- 0 - 2011 - CAMPAGNE de DÉ-ISLAMISATION – Doc N° 2

- 0 - 2011 - CAMPAGNE de DÉ-ISLAMISATION

Document N° 2

2 Déclaration_des_droits_de_l'homme_et_du_citoyen_26 Aout 1789.jpg

Les lumières

[ Le mal que peuvent faire les mauvais livres n'est corrigé que par les bons; les inconvénients des lumières ne sont évités que par un plus haut degré de lumières.- Mme deStaël ]

Comble de la malhonnêteté; Selon certains il serait malvenu de dire que l'islam cantonné dans certains quartiers est à l'origine d'un appauvrissement culturel dans notre pays sans se faire traiter de raciste - pendant des années [ mais je continuerais ] j'ai dû écrire à maintes reprises et le plus souvent en rapport avec l'actualité du moment que les religions et les moralines de la chrétienté étaient la pire pollution des esprits

Ce qui signifierait ne pas pouvoir le dire et le démontrer bien à propos d'un discours univoque comme le texte coranique – et de la négation de la démocratie ou du pluralisme dans des régions du monde qui font l'essentiel de l'actualité internationale [ ??? ]

Le débat d'idées

C'est un comble, [ à titre personnel, j'insiste; je me passe des religions ni ne cherche à en défendre l'une plus qu'une autre ] , mais je suis bien obligé de constater que les religions autres que l'islamique ne font pas l'objet d'un texte unique mais correspondent à des assemblages ou compilations de textes différents tant par leurs auteurs et leurs contenus, différentes visions ce ce qu'ils nomment leur '' dieu '', ce qui du coup autorise le principe du débat contradictoire

Un débat d'idée que ne permet pas du tout un texte totalitaire à l'exemple de la mahométane; quel débat contradictoire pourrait voir le jour avec des gens qui vous rabâche que leur religion [ et c'est dans le texte ] c'est la parole de dieu et qu'il n'y a de dieu que leur dieu ? ..., c'est sans appel

Rappeler que cette idéologie islamique, sans mettre en face les moyens de culture qui s'impose, comme par exemple la pensée critique ou le commentaire philosophique au lieu et place de ce laxisme qui consiste à dire que toutes les croyances se valent et sont respectables

C'est laisser la place nette aux idéologues bricoleurs qui prennent appui sur unprosélytisme islamiste inspiré et trouvéprincipalement sur des sites web de propagande ou se succède toute sorte de contrevérité sur les origines ou à propos de tout ce qui relève du droit

C'est la cause majeure de cette régression sociale qui en effet dans nos villes polluent des secteurs entiers là où s'inscrivent toutes les tentatives des sectes islamiques d'installer des zones de non droit, zones islamiques - donc antirépublicaine

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/01/05/2011-de-islamiser1.html


La culture

[ «On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve». Héraclite ]

Cette fine observation d'Héraclite dont on ne doute pas du caractère philosophique trouve sa traduction dans l'athéisme par ''vivre ses expériences et non répéter l'expérience d'un autre ''

Dis autrement on ne vit pas comme les prophètes ni leurs femmes, quelque soit la manière ils sont de toutes façons tous plus fabriqués ou plus faux les uns que les autres et à la limite rien n'est mieux que de ne pas être un clone

L'hédonisme

Les vivants se réjouissent de l'être, n'ont aucune raison de se laisser endoctriner dans les religions monothéistes [ duelle ] qui sont autant d'idéologies matérialistes de la volonté de domination, donc de la répétition et sa conséquence la négation du mouvement

Le courant d'un fleuve passe, change, façonne son cours et ses rives – le mouvement construit la culture, la religion pétrifie la pensée et plus particulièrement l'islamique totalitaire, sinon aucune explication ne parviendrait à faire comprendre pourquoi les musulmans s'entretuent [ encore de nos jours ] d'une part entre-eux et s'accommodent facilement plus ou moins selon les pays de lois, de toutes sortes de pressions plus ou moins visibles ouvrant la voie d'un nettoyage ethnique – de '' vider '' leur pays de tout ce qui n'est pas eux

Ceci permet mieux de comprendre dans notre pays le silence de la grande majorité '' des modérés '' puisqu'ils sont en réalité par leur silence même pour la plupart solidaires des exactions commises hors exagone

Toutefois dans notre pays pour ne pas avoir à dénoncer justement le nettoyage ethnique entrepris par leurs frères musulman préfèrent jouer '' à la minorité stigmatisé '' n'ayant pour toute ambition de tenter d'obtenir des droits ou arrangements antirépublicain – communautaires – et de traiter de racistes tous ceux qui ne se laissent pas duper...

La corruption inévitablement clanique

C'est facile de vérifier qu'ils sont bien très majoritairement évidemment pro-palestinien * , solidaire là encore de l'autorité palestinienne, un régime corrompu et au delà la généralisation dans tous les services régaliens des pots de vins, comme dans tous les pays arabo-musulman, sont nommés joliment '' rétribution d'un service '' C'est ainsi que s'identifie la soumission à des modes de gouvernances datés de l'antiquité comme le clanisme

Le clan plutôt que la paix

Et de prendre les français pour des naïfs incapable d'observer que les leaders palestiniens qui se sont succédés ont eu depuis Oslo douze fois la possibilité de signer la paix et sa conséquence la création d'un État palestinien – mais un État démocratique de plus serait bien gênant pour l'environnement des pays arabes dans cette région du monde et priverait les dirigeants palestiniens et leur nomenklatura tant à Gaza qu'en Cisjordanie de la jouissance que procure la corruption

* http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-l-affiche-de-la-honte/

Suivi de

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/yz-hamas-2010/


La religion en remplacement de l'histoire

Coté israélien quand j'entends une personnalité orthodoxe déclarer [ «Je n'accepte pas que le tombeau de Rachel soit transformée en Mosquée » entendu le 09 janvier 2011 sur Guysen TV ] ''on '' mesure le degré de pollution dont sont empreint les esprits d'un coté comme de l'autre de la barrière de sécurité

Le bon sens populaire français dit de gens comme ceux ; '' ils ont un inconscient complétement crotté ''


Rappelons au passage que dans toute l'histoire de l'humanité aucune guerre n'a jamais été déclenché contre une autre nation au nom de l'athéisme


Le sens de la démocratie

[ «Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idéesGeorge Bernard Shaw]


Captif d'une '' idée fixe '' comme la religion, plus particulièrement l'islamique, c'est l'addition des ennuis, opérer la soustraction des valeurs, la négation de la singularité, la multiplication des ennemis et la division des hommes chez soi et porter au-dehors le rejet de l'autre partout dans le monde


CE SONT

les conséquence de '' l'éducation '' dans une religion xénophobe

L'assassinat par Al-Qaïda au Maghreb islamique de civils français tous censés être des chrétiens parce que non-musulman n'est pas sans rapport avec les injures quand ce ne sont pas des crachats adressés aux femmes non voilée pratiquées quotidiennement en Égypte résultante de l'endoctrinement dans une religion xénophobe

L'erreur commise par les nations libres c'est de s'imaginer que les dictatures dans principalement les pays arabes nous protège des islamistes – rien n'est plus faux, progressivement ils les installent car il n'y pas de contradiction notable entre dictature et pouvoir islamique – les deux même formes du patriarcat

Pourquoi les phallocrates verraient-ils le retour ou le renforcement du patriarcat et la négation des valeurs démocratiques comme non souhaitable?

C'est un monde clanique qui veut rester ou accéder au pouvoir, rien de plus qu'une concurrence momentanée - de circonstance

Il suffit de se souvenir de la dictature du Shah à laquelle s'est substitué une autre dictature doublée d'une dictature religieuse

Passage du pire au pire des pires...

Pourquoi les populations versent dans l'islamisme au lieu de se battre réellement pour instaurer un pluralisme politique?

!!!! Se poser cette question, c'est méconnaitre la conséquence de l'endoctrinement des enfants dès leur plu jeune âge dans une religion déterminante de toutes les formes de repliement parce que xénophobe *

* Référence à '' sourates des mécréants '' à la suite des diktats musulmans sur la page:

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/


Les pleureurs du clan

En France le refus de s'adapter d'une grande majorité de musulmans [ ne pas confondre avec arabes ou nègres ] en se posant comme des victimes ne manque pas de surprendre au regard par exemple des croyants [ mais aussi des agnostiques ou non croyants ] italiens, portugais, espagnols ou encore chinois qui eux ne se prétendent pas '' les oubliés par la république ''

Les chinois tant à Paris [ quartier environnant la rue de Belleville ] qu'en Algérie se déclarent de plus en plus harcelés [ cette fois ] par des '' arabo-musulman '', ces derniers incapables de comprendre la plus petite notion d'un mode de vie plus libre...

Avoir du bon sens est peut-être inné, avoir suffisamment de bon sens fait le génie, vous ne trouverez rien de cette promesse de culture dans l'islamique - au contraire bien institutionnalisée au raz des pâquerettes la prédominance de l'homme sur la femme à tous les étages '' du droit '' et l'inévitable xénophobie, le rejet du non-musulman inculquée comme un pilier fondateur de la mahométane


Réagir

N'est pas ou n'est plus acceptable, la sauvagerie, en lieu et place du droit dont la charge est justement de régir des rapports égalitaire, les mêmes droits et devoirs pour tous les citoyens

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/01/08/0-2011-campagne-de-de-islamisation.html

Crab – Le 10 Janvier 2011

 

 

06/01/2011

- 0 - 2011 - Protégez vos enfants

PROTÉGEZ VOS ENFANTS

visite_du_pape_Benoît_XVI_à_Barcelone__7_11_2010____ESPAGNE.png

 

 

Athéisme

Comment peut-on parler de l'athéisme comme s'il s'agissait d'une doctrine ?

Commençons par rappeler que l'athéisme est la négation de toutes les divinités tant qu'il ne sera pas prouvé par des preuves tangibles qu'elles peuvent exister. Rien de plus, rien de moins

 

La parole de la voyoucratie institutionnalisée

La description ou définition de l'athéisme par ceux qui affabulent à longueur d'année sans être en mesure de démontrer pour faire la preuve de l'existence d'une divinité


Dans un message du 6/08/2010 "aux jeunes du monde", afin de les inviter aux XXVI ièmes journées mondiales de la jeunesse en 2011 à Madrid, le pape a affirmé :

Citation

" Or l'expérience enseigne qu'un monde sans Dieu est un enfer où prévalent les égoïsmes, les divisions dans les familles, la haine entre les personnes et les peuples, le manque d'amour, de joie et d'espérance. A l'inverse, là où les personnes et les peuples vivent dans la présence de Dieu, l'adorent en vérité et écoutent sa voix, là se construit très concrètement, la civilisation de l'amour, où chacun est respecté dans sa dignité, où la communion grandit avec tous ses fruits. " Benoît XVI

 

Le Pakistan, l'Irak, l'Égypte, la Palestine, le Liban, les pays du Maghreb, l'Iran, l'Irlande, Busch et ses armées divines, soutenu par une majorité d'américains fondamentalistes ou très croyants et quelques autres gentils crédules d'autres pays européens [ dont ceux qui interdisent l'IVG ], qui comptent parmi les plus connus pour leur grande tolérance vis à vis des absurdités en guise de mode de vie que sont capables de produire les religions, partis en croisade contre l'Irak '' islamique '', ect...comme chacun sait sont des pays Athéeset non les régions du monde où par dessus tout l'on adore dieu


Donc vivre en présence de dieu ne peut-être que le seul vrai monde, celui d'une véritable '' civilisation de l'amour '' - '' du bonheur ''


La démonstration vivante nous est faite de ce ''monde de l'amour et du bonheur assuré '' depuis qu'ont été toutes importées d'orient les religions duelle [ monothéistes ], la barbarie en Europe entre autres s'est réduite à l'extrême comme une peau de chagrin...

Ironiquement je pourrais dire que les barbaries religieuses sont toujours bien présentent là d'où géographiquement elles sont venues – dans ce cas si je ne plaignais pas les victimes collatérales, les enfants, les athées et les agnostiques qui vivent dans ces pays j'ajouterais '' qu'elles y restent...'' on ira y faire des photos...


Ce sont les athées n'est-ce pas qui portent la doctrine; sexiste, misogyne, de la séparation des hommes et des femmes, de l'inégalité hommes-femmes, de l'abstinence sexuelle, de l'homophobie, impose la virginité, la lapidationpour adultère, provoque la xénophobie, leracisme, la négation de l'autre, autant de faitsqu'oublie de préciser ce '' grand humaniste ''?

[ En outre comme son prédécesseur J P II, il n'a toujours pas livré à la police les noms ni des prêtres pédophiles ni les noms des évêques qui les avaient couverts ] 

 

En France nous avons des obsédés de dieu comme Odon VALLET pour rabâcher les mêmes contrevérités ; '' que durant la période soviétique, il était obligatoire de se déclarer athée ''

Hors, sans cesse il faut rappeler que Staline avait fait ses études dans un séminaire orthodoxe et comme tous les staliniens il poursuivait les religieux comme tout autres opposants politiques et non parce qu'ils étaient des croyants

D'autre part déifier, en premier lieu le collectif, en suivant'' le petit père des peuples '' ou une divinité procède du même fond -dans les trois cas, cela revient à la négation de la singularité, une idéologieinculquée de force ou par l'endoctrinement, lobotomiser les populations surtout les plus jeunes pour tenter d'instaurer une anticulture

Adhérer à une doctrine '' dite non religieuse '' est sans le moindre rapport avecl'athéismequi lui ne s'inscrit dans aucun cadre, l'Athéisme est questionneur et ne fait que répondre à l'affirmation

Hormis cela l'adoption d'une des formes positives et non celles négatives de l'hédonisme est celui du choix d'une éthique de vie pour soi et de vie en société

L'athéisme ne propose aucun dogme, ni aucun mode de vie, l'athée sait que dans la vie le bonheur n'est qu'un fantasme ou instrumentalisé par certains commeleur crédo politique pour mieux soumettre des populations plus facilement crédules, entretiennent de vains espoirs, que dans la réalité il y des joies connues, vécues par tous ou presque, mais aussi que tout a une fin

[ Citation: '' Quand il s'agit d'un mortel, il faut attendre sa dernière journée avant de l'appeler heureux."  Sophocle ]    -   Crab06 janvier 2011

Suite sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/2011-paques/




 

 

 

 

04/01/2011

Les mésaventures de monsieur Nûr

France

 

Rue - De la liberté

ville - Indépendance d'esprit

 

Rencontre entre Diagoras, Nûr et Nordine

-

Nûr tenant son fils par la main aperçoit Diagoras; il va à sa rencontre

Sans titre-1.jpg

Diagoras lui tend la main

Bonjour comment a...

-

Nûr interrompe monsieur Diagoras et lui dit:

«Mon fils sort d'une petite journée organisée pour les enfants, il a mangé des petits pieds de porcelets pannés et depuis regardez, regardez – regardez - mais regardez donc sa tête !!!»

cochon.jpg

Diagoras

«Je ne vois pas le plus petit bouton.

... ???»

Nûr

«Mais enfin, à présent il a une tête de cochon!»

-

Diagoras

Alors là je m'inscrit en faux, monsieur Nûr vous m'avez toujours dit de votre fils que c'était une vraie tête de cochon

-

Survient Nordine, cherchant partout son fils, étonnée de le voir au coté de son père -

«Ah, te voilà, enfin je te trouve, tu m'avais promis de m'aider»

[ et s'adressant à monsieur Diagoras ]

«je ne peux jamais compter sur lui, il n'en fait qu'à sa tête, tout le portrait de son son père - une vrai tête de cochon»

-

Morale

Invité à diner chez des musulmans, leur diriez-vous: «...impossible, je ne mange pas Halal»?

Religion signifie relier: Hors relier est un mot inexistant dans le vocabulaire musulman

Mais il y a pire, suite sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/l-aid-el-kebir/

Crab


 

02/01/2011

- 0 - Islamophobie - 2011 -

2011 chrétiens.jpeg

Islamophobie - 2011 -

Piqûre de rappel

Le concept d'islamophobie est une invention Iranienne, notion adoptée par les islamistes et chantres du multiculturalisme en France


Soyons lucides

Que faut-il faire de plus, jour après jour, pour faire comprendre à nos compatriotes de langue et de culture française que cette religion musulmane misogyne, xénophobe et raciste ne peut que générer partout où elle est dominante la persécution des chrétiens, mais aussi des athées et des agnostiques ?


Seules font exception la Jordanie et la Syrie ou le libre exercice du culte est autorisé...


Noter au passage que la Syrie paradoxalement laïque est considérée comme un État terroriste et non l'Amérique de Busch quand elle attaque l'Irak à une époque ou régnait dans ce pays une relative laïcité

Laïcité en Irak, désormais totalement effacée par le fanatisme religieux, le fascisme vert et ses crimes contre l'humanité au quotidien, le rappel de l'actualité

Ni des Anglais qui ont laissé entrer en Europe le fascisme vert escomptant en retour la paix sur leur territoire...ils ont payé, de cette duplicité, en attentats meurtriers le prix fort...et rien ne permet de dire qu'ils en ont vraiment tiré les leçons au regard des zones de non-droit installées dans leurs villes


En Suède ils ont découvert durement ce que coute de ne pas critiquer des textes d'une autre époque que certain présentent comme '' des vérités d'aujourd'hui '' ...s'ajoute le naïf laisser faire [ notamment l'endoctrinement des enfants ]


Tout ce manque de clairvoyance n'est pas sans rappeler ceux qui dans notre pays, il n'y a pas si longtemps de cela, voyaient en khomeiny un libérateur et sont incapables encore de nos jours d'admettre publiquement qu'ils étaient dans la plus terrible des erreurs ; à la dictature du Shah est advenu une dictature civile de substitution doublée d'une dictature religieuse – ce pays est passé du pire au pire des pires...


Remarquable,

'' ces pauvres palestiniens '', '' ces pauvres musulmans '' sont entrain de vider la Cisjordanie des chrétiens et emprisonne le jeune athée Waleed Al-Husseini qui a eu l'audace de penser


En Égypte les coptes ne peuvent accéder ni aux études universitaires ni à la fonction publique résultante d'une religion qui ne peut que générer une anticulture et sa conséquence la ségrégation.

Mais l'on vous dira que cela n'a rien à voir avec l'islam !!!

Comme dans tous les pays où le concept de laïcité ne fait pas même parti du vocabulaire la négation de l'autre y est institutionnalisée...

La négation de l'altérité est le fondement, le pilier majeur, il faut le dire avec force, en s'appuyant sur les textes, de cette religion musulmane


Même dans notre pays cela va jusqu'à cette dérive sectaire, cette discrimination de réclamer des carrés musulman dans les cimetières... même là, voyez-vous, il ne ne s'agit surtout pas de laisser le défunt côtoyer un mécréant...sait-on jamais, imaginez un instant que ce dernier habitué à penser par lui-même et à s'exprimer, depuis sa tombe s'adresse à '' votre cher mort ''...risquer de le dé-convertir, comme de bien entendu...

Que voulez-vous, n'est pas superstitieux qui veut...


Redisons le, les tenanciers de cette religion xénophobe, raciste vise à séparer les gens dans notre pays et cela commence avec l'instrumentalisation de leurs enfants écoliers  -  soit en les retirant de la cantine où de tenter d'y obtenir la préparation d'une nourriture halal, pour très tôt, bien leur faire sentir '' qu'ils n'appartiennent pas [ comme les autres enfants ] à la race humaine  ''


L'objectif par manque de lucidité * est toujours le même, faire passer pour racistes les gens qui font une critique sérieuse des textes de cette religion et de ses conséquences : Le déni de la liberté de choisir ou d'expression  dont les exactions à l'encontre du différent sont plus facilement observables ou vérifiables dans les pays musulmans où domine cette anticulture


* Au siècle des lumières c'était, sous une autre formulation les mêmes procédés diffamatoires menés à l'encontre des philosophes vitalistes

N'en déplaise.... il avait fallut déchristianiser la France pour obtenir la liberté de penser pour tous les citoyens, aujourd'hui il faut dés-islamiser certains secteurs du territoire pour éviter que ne se reproduise la perte  d'autonomie, sort réservé aux personnes aliénées, lobotomisées dès l'enfance par l'endoctrinement dans la religion musulmane

Cette religion est un facteur de régression partout dans le monde – la négation des valeurs qui forgent l'identité des peuples civilisés

Capture-vlc-record-2011-01-02-10h07m07s-BFM TV -.mpg - Lecteur multimédia VLC.png

Les chiffres parlent d'eux-même – n'existe aucune statistique à propos des incroyants et les agnostiques, ils ne peuvent que cacher leurs convictions, car pour eux ce serait la mort ou l'emprisonnement immédiat

Si cette religion est une religion de paix et de tolérance: Pourquoi ces chiffres?

Crab – 02 Janvier 2011


Suite

2011L’hellénisme

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/01/01...




29/12/2010

- 00 - L'avertissement

L'AVERTISSEMENT

William-Adolphe-Bouguereau 2 _ 1825-1905 - la jeunesse de Bacchus -1884.jpg

William-Adolphe-Bouguereau

1825-1905

La jeunesse de Bacchus -1884

Liminaire

Dans la mythologie grecque, Dionysos ( en grec ancien Διώνυσος / Diốnysos ou Διόνυσος / Diónysos ) est le dieu des jonctions des opposés et des ambiguïtés ( mort-vie, homme-femme, vigne, vin et ses excès-lierre soporifique, dieu souterrain-dieu solaire, dieu étranger, barbare-dieu grec quasi maître de l’Olympe )

Source ; '' La bouquinerie des ouvrages introuvable – Histoire du monde - ''

Dionysos- '' le différent ''

Né de la cuisse de Jupiter * [ Zeus ] ; De Dionysos, n'en déplaise à tous ses pourceaux d'Épicure accrocs à la plus totalitaire des têtes de l'hydre monothéiste, nous savons depuis longtemps qu'ils sont fous comme le devint Lycurgue, aussi comme les marins tyrrhéniens esclavagistes en partance pour l'île de Naxos ils devront sauter par dessus bord car malgré eux, aujourd'hui encore, Dionysos fait toujours chanter les flutes, vitaliste, mort aussitôt ressuscité il reste et restera le symbole majeur dérangeant, décourageant les tentatives d'installer ou d'institutionnaliser la rumeur,indissociable de l'esprit de la fête, fondateur de la culture...de notre culture - en ce sens, démocrate et républicain

La figure la plus ancienne de Dionysos est Zagreus qui a pour origine la Crète - C'est de '' sa terre d'élection '' qu'en toute logique, sorte d'hommage rendu à ce mythe porteur de toutes les joies, que fut rédigé un texte fondamental, un remarquable traité de droit fondement du principe de l'égalité entre hommes-femmes gravé sur un mur de Gortyne, au début du Ve siècle, mais dont les prescriptions remontent, pour l'essentiel, aux VIIe et VIe siècles avant notre ère

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/crete/

Un des grandes caractéristiques de Dionysos est la résurrection

La légende raconte qu'il est le fils de Zeus et de Perséphone, déesse des enfers. Pour échapper à la jalousie d’Héra, Zagreus avatar du Dionysos mystique [ deux fois né ], se change successivement en chèvre, en lion, en cheval, en serpent, en tigre et en taureau

Ce n'est pas sans rappeler les précautions oratoires ou graphiques, pour déconstruire l'absolutisme, dont l'art de la fable, dans tous les domaines de l'expression artistique le recours aux figures mythiques de l'antiquité que prirent les athées, agnostiques ou anticléricaux en Europe durant des siècles.... afin d'échapper à lasauvage répression organisée durant les époques où la chrétiens'était imposée non par la foi mais par la force des lois aux peuplespar des religieux inquisiteurs

La résurrection de Dionysos est liée à la renaissance de la vie et de la nature notamment par le rythme des saisons

 L'anticulture

''...dire la réalité des textes serait faire tord aux musulmans, sous le prétexte que la majorité d'entre-eux seraient des républicains...sans doute comme il y a des marxistes qui ne croient plus à la lutte des classes, des chrétiens qui ne croient plus au paradis, des freudiens qui ne croient pas à l'inconscient où beaucoup de gens qui prennent un tas de liberté avec les textes et les dogmes

Donc s'il s'agit pour les musulmans de prendre toutes les libertés avec de vieux textes, dans ce casqu'ils cessentd'en faire des vérités d'aujourd'hui...'' - Dixit,Michel Onfray

...car sont trop nombreux ceux qui encore aujourd'hui n'hésitent pas où n'hésiteraient pas à se faire tuer ou à tuer au nom de l'islam

Mettre fin aux faux semblants !

La loi insuffisante sur les voiles d'une part, néanmoins d'autre part un peu contrebalancé par l'interdiction bien pensée de la burqa sont des signes qui ne doivent pas faire négliger que l'islam est un grave problème et qu'il nous faut le traiter sans délais – en faire un chantier parmi les plus important en 2011

 Faire référence à l'histoire riche et complexe de Dionysos, probablement le principal pilier de notre culture...contre pouvoir à l'hydre monothéiste, c 'est parce que nous refusons le déni d'identité et de l'altérité

Exposer sur la place publique la nature réelle de l'islam, cette religion antirépublicaine, en prenant à témoin les propos tenus par les chantres de l'anticulture, comble de la malhonnêteté intellectuelle, revient à faire des démocrates des étrangers dérangeants dans leur propre pays

L'incapacité à comprendre que notre identité nationale est attachée à l'idée de liberté est le fait des nouveaux Stalinien [ et en pire car les stalinien fichaient la paix aux femmes ]... ces chantres du multiculturalisme se comporteront toujours en ennemi du juste combat que l'on doit conduire à l'encontre de la plus xénophobe ou raciste des têtes de l'hydre monothéiste

 On ne tue pas l'identité de l'autre; bien, dans ce cas, si ces mots ont un sens...

 Notre société de Droit combat le racisme...?

Alors

Pourquoi les associations dites antiracistes n'exigent pas de faire figurer en préface du coran, de la vie du prophète ou les hadiths, l'avertissement suivant?

 

AVERTISSEMENT

 

Ces vieux textes datés d'une époques révolues sont antirépublicain, et n'ont d'autre intérêt qu'historique

Écrits et publiés à notre époque les auteurs de ces manifestes seraient très justement accusés de tuer l'altérité de l'autre, de lui interdire d'être, seraient immédiatement qualifiés de démocratiquophobes, de populistes, mis au ban de la société, rapidement poursuivi devant nos Tribunaux - et ce ne serait que justice lourdement condamnés

Sachez jeunes lecteurs et lectrices que l'islam est un problème majeur qu'il vous faudra traiter sans faire de concession

Quand vous aurez lu le Coran, la vie du Prophète ou les hadiths, vous observerez qu'on est pas du tout dans une logique républicaine, mais misogyne, phallocrate

On est pas non plus dans une logique cosmopolite, on est dans l'antisémitisme. On est dans la haine de l'étranger, ni dans une logique pacifiste, on défend la peine de mort, on défend l'égorgement des infidèles

L'islam n'est pas une religion de paix, de tolérance et d'amour

Dans l'islam, les communautés religieuses sont intrinsèquement intolérantes. Elles ne supportent pas que leur dieu et le dieu du voisin n'est pas le bon dieu

Le Coran, c'est la parole du Prophète, dont on prélève pas ce qui nous plait ou nous plait pas, un absolutisme qui interdit tout débat d'idée

Nous, BHL, D Sopo, M Aounit, D Wolton, H Désir * 2 [et quelques autres] nous demandons au nom de 1789 à nos irénarquessoucieux de mettre fin à toutes les tentatives destinées à nier la faculté pour toute personne de façonner son identité, de vivre selon sa singularité,d'exiger que cet avertissement préface toutes nouvelles publications de l'islam dontles logiques antidémocratique, antirépublicainesont parfaitement établies après l'examen et la critique de leurs textes

Signatures

... n'y comptez pas... ils n'y pensent pas ...

C'est tellement plus intelligent de faire accroire cette idée que tous les arabes et une bonne partie des nègres sont des croyants, surtout des musulmans, d'en faire à longueur d'année des victimes?

Mais dites-nous, victimes de qui ?

Victimes de citoyens républicains de langue et de culture française...désormais devenus étrangers dans leur propre pays, c'est cela, n'est-ce pas ?

Cessons de nous leurrer en acceptant ce discours simplet qui consiste à dire que la civilisation islamique ne se réduit pas au coran, à la sharia ni à la traite des esclaves depuis plus de quinze siècles - traite qui à ce jour n'a toujours pas cessée dans la plupart des pays islamiques

  Qu'est-ce que la poétesse WALLÂDA de Cordoue à avoir avec l'islam ? RIEN...

C'est comme si l'on vous disait que des philosophes vitalistes comme Richard DAWKINS, Élisabeth BADINTER ou Michel ONFRAY représentent la civilisation chrétienne... En rire, cela ne suffit plus, désormais il faut agir, faire car nos actes sont la cause de notre avenir

Le moyen le plus efficace de combattre cette anticulture, c'est de contrer chaque publication, chaque paroles publiques par la critique la plus fine

Par ailleurs exiger que l'argent public ne soit soit détourné pour réaliser des lieux de cultes...pour justement le reverser à la culture

Ceux qui vous traiteront d'islamophobe, riez leur au nez – textes en mains vous les laisserez toujours sans voix – car dans leurs bouches '' islamophobes '' est une insulte qu'ils vous adressent faute pour eux de pouvoir démontrer que vous ne vous appuyez pas sur les textes pour dénoncer l'anticulture islamique

Ces négationnistes ou inconscients s'imaginent qu'il suffit de traiter '' d'islamophobe '' ceux qui ont fait l'effort de lire, de travailler beaucoup sur ce que disent ou signifient les textes – ils vont devoir déchanter...

Vraiment très important

D'exiger de la télévision publique qu'elle respecte la laïcité le dimanche matin

De réserver une matinée maitrisée par les philosophes vitalistes comme la possibilité en est offerte depuis plusieurs années aux chantres [ religions ] des philosophies matérialistes de la volonté de domination

Il est inacceptable en démocratie qu'une des deux traditions majeures de notre pays soit occultée par les chaines publiques qui n'existent qu'essentiellement par la redevance payée par tous les contribuables sans distinction - par les incroyants, agnostiques ou croyants

C'est même un scandale, auquel il faut mettre fin...

Mieux encore imaginez une télévision publique qui consacreraient, chaque fin de semaine une matinée le samedi ou le dimanche : une matinée ; Sciences, créativité et innovations technologiques, sur une autre une matinée; les philosophes, vitalistes et sur une autre [ déjà en service ] les religions

Quels sont ceux,

qui s'arrogent le droit de privilégier en exclusivité '' le monde de l'irrationnel '' ?


Citation: La laïcité appelle une stricte égalité de traitement entre les croyants, les athées et les agnostiques ; il n’y a donc pas de raison de créer des privilèges publics pour la religion, pas plus que pour l’athéisme - Henri Pena-Ruiz

Crab – 29 Décembre 2010 -

* Au passage signaler la remarquable intuition des grecs qui avaient fait de Zeus [ Jupiter ] le dieux de tous les dieux...nous savons que sans la présence dans le système solaire de Jupiter il n'y aurait pas à la place quelle occupe la terre et par conséquent sans cela ne serait pas apparut la vie –Dixit, André Brahic

* 2 Que des d'hommes, dont les noms me sont immédiatement venus à l'esprit...? ? ? ?

 Notes

La passion de l’hellénisme : « L’idée de la liberté nous vient de Grèce, où elle a été découverte et proclamée avec force, pour la première fois et de façon durable. » Des lignes qu’on ne se lasse pas de relire, écrites d’une main ferme et d’une pensée qui voit loin, qui font partie de notre patrimoine commun le plus vivant. Elle pourrait mériter le Panthéon. [ Jacqueline de Romilly « la Grèce antique à la découverte de la liberté » Editions de Fallois, 1989 ]

Note

Vidéo

Le droit de regarder

Immigration et identité nationale

http://www.youtube.com/watch?v=_Z6LNjyVwH0&feature=related

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/arabe-et-athee/

 

23/12/2010

L'ÉCOLE et la PHILOSOPHIE

l'école,philosophie,religion,enfants

Pallas - Athena

Gustav Klimt

LA PHILOSOPHIE

 

La philosophie sans respecter la liberté de conscience des enfants n'a aucun sens et ce n'est plus la philosophie

L'ÉCOLE

Le débat ouvert par le ministre de l'Éducation est-il fermé d'avance ?

L'enseignement de la philosophie dans les écoles est initié par la tradition matérialiste de la volonté de domination sans que ne soit évoquée l'autre tradition, c'est à dire le refus de l'espoir qui enchaine, enferme l'individu '' dans la vérité ''

Programmes dont les contenus sont rédigés par ceux que je nomme, apparentés ; '' les démocratiquophobes ''

La philosophie associée à une culture scientifique, du Droit, permettrait d'apprendre aux enfants non '' quoi penser '' mais '' comment penser '', la meilleure façon de penser sa vie -

L' omission dans les enseignements de la tradition philosophique du refus de la volonté de domination raye d'un trait la Culture, laisse la place ou entraine progressivement la ruine de la paix

L'explication principale de la montée de la violence dans notre pays est la place prise par l'anticulture, la pensée unique, sommet de la forfaiture '' une pensée '' dite révélée

C'est par l'interdiction ou le peu de place laissé au droit de douter que dans une société s'accentue ou va croissant la perte des valeurs.

Vidéo

http://blvids.free.fr/Universit%c3%a9_populaire_de_Caen_....

La montée de la violence, la pression morale ou attentatoire à la vie d'autrui, coïncide toujours avec la montée de la croyance délétère dans l'au-delà

Nous savons depuis longtemps que le taux de criminalité est plus élevé dans les États '' dit rouges '' [ républicains ] , états correspondant à la plus forte proportion de croyants...notamment d'une forte majorité de religieux fondamentalistes

Dans notre pays le parallèle, dans ce que l'on désigne par les quartiers, lieux où sont situées la plupart des zones de non-droit peut-être fait en matière de délinquance criminelle...jusqu'à tirer avec des armes de guerre sur des policiers

'' On '' tue d'autant plus facilement que l'on a été persuadé par rabâchage , bourrage de crane dès l'enfance que le plus important ce n'est pas le court moment d'une vie, c'est après la mort ; pour ma part, je fais depuis plusieurs années ce constat qui se traduit par la perte des valeurs positives au profit des valeurs masculines guerrières

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/violences_urbaines./

La montée du religieux fait ressurgir la revendication de rétablir la barbare peine de mort et d'interdire le droit pour les femmes de disposer librement de leur corps... d'interrompre une grossesse...cela va toujours de pair

Attention il n'est que temps de réagir; prenez tous les risques car tout se passe comme pour vous endormir sur le mode de '' tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil '' mais d'en douter et de le dire, c'est forcément vous ou moi l'accusé – accusé de quoi ? – d'intolérance, quand ce n'est pas de racisme...par ce que nous avons un discours critique méthodologique sur les fondements de toutes les croyances: c'est à dire la mise en pratique de la philosophie des sciences

Citation

Par Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil marquise Du Châtelet
(1706-1749

Doutes sur la religion en général

1. S'il y avoit une révélation, cette révélation seroit nécessaire aux bonheur des hommes : or, aucune révélation n'est nécessaire aux bonheur des hommes.

Sinon Dieu l'auroit donnée à tous les hommes

Émilie du CHATELET

http://www.voltaire-integral.com/__La%20Bibliotheque/Table1/Chatelet.htm

Pensez-vous que l'esprit des Lumières soit encore vivant et puisse nous inspirer dans nos combats d'aujourd'hui ?

Elisabeth BADINTER:

« Je suis pessimiste. On revient aujourd'hui, sans s'en rendre compte, à une pensée obligatoire qui ressemble fort au dogmatisme d'antan. Les leçons d'histoire ne servent à rien. D'anciens sujets tabous, telle la religion, sont redevenus intouchables. Essayez donc de faire jouer le Mahomet de Voltaire sur une scène française et vous verrez ce qu'il se passera. Sans parler de nouvelles questions qui se posent aujourd'hui comme la violence ou la pédophilie féminines. Essayez de montrer que toutes les victimes ne sont pas innocentes et vous entendrez siffler l'anathème. Notre liberté de penser se restreint peu à peu. Il n'est que temps de reprendre le combat des Lumières. »
Propos recueillis par Marie-Nol DARMOIS

Alors, la philosophie... ?

Elisabeth-Badinter.jpg

Élisabeth BADINTER

Le nœud gordien est resté dans le langage pour caractériser une difficulté qu'on ne peut résoudre, un obstacle qu'on ne peut vaincre. Se tirer d'embarras par un moyen expéditif et vigoureux, c'est trancher le nœud gordien.

Ah ! C’est un grand malheur, quand on a le cœur tendre,
Que ce lien de fer que la nature a mis
Entre l'âme et le corps, ces frères ennemis!
Ce qui m'étonne, moi, c'est que Dieu l'ait permis.
Voilà le nœud gordien qu'il fallait qu'Alexandre
Rompît de son épée et réduisît en cendre.
( Alfred de Musset. )
Nouvelle version par Crab
Ah ! C’est une grande erreur quand on a le cœur tendre,
Que ce lien de fer virtuel que la religion a mis
En divisant l'âme et le corps, pour en faire des frères ennemis!
Ce qui m'étonne, moi, comme tous les démocrates c'est que la raison l'ait permis.
Voilà le nœud gordien qu'il fallait pour la laïcité résoudre
Rompît de son ethics * et réduisît en cendre.
(Crab)
Épitaphe : Et s'en aller comme Dionysos vers de nouvelles libertés
* '' ethics '' ; anglais de éthique [ J'avais besoin de ce mot pour '' rimailler '' ]

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-letrre-a-bhl/

Crab – 23 Décembre 2010 -

22/12/2010

Au petit bonheur - Voltaire

La coloquinte - un poison antique,

'' seulement '', ou drogue actuelle ?

coloquinte-bigot.jpg

Coloquinte-bigot

 

Au petit bonheur

des bigots

 

Bonjour

J'ai dû modifier après les recoupements de plusieurs sources historiques [et vérifications ] '' la lettre à HYPATIA ''…

Cela n'aurait pas dû vraiment me surprendre, l'interprétation de VOLTAIRE n'était qu'approximative, grandiloquente [ aujourd'hui l'on parlerait '' d'effets de manches '' ] et tendancieuse, je l'ai donc retirée du texte initial

À maintes reprises, dans un passé récent, j'ai eu l'occasion dans divers textes d'études de démontrer ou de rappeler en m'appuyant sur le travail des philosophes et des historiens de ces deux derniers siècles que la France n'est pas le pays de VOLTAIRE...

Du moins elle l'est pour une masse de petits bigots toutes confessions confondues sous le regard cynique des manipulateurs ou spécialistes du clonage des esprits dont le fond de commerce [ leur gagne pain ] sont les religions

Pourquoi aurais-je dû une fois de plus me méfier de '' la littérature '' de VOLTAIRE?..., ce cabot de salons estimait que l'athéisme était bon pour l'aristocratie mais pas pour le peuple, un peu comme Freud, plus tard, écrira que la psychanalyse est un bienfait pour les riches mais que la névrose est utile pour que les pauvres supportent mieux leur condition

Quelques rappels

VOLTAIRE, falsifie et dénature avant de le publier le texte de Jean MESLIER

[ Il suffit de comparer l'original à la version voltairienne ]

VOLTAIRE joue les indignés dans l'affaire CALLAS, mais ne dit mot sur l'exécution atroce, le sort réservé à celui qui avait tenté d'assassiné Louis XV

Bien que rien ne puisse se faire à partir de rien, cela n'empêche pas, mais tout au contraire, les bigots de toutes les duelle, d'idolâtrer Voltaire...

C'est par le refus des académies de l'éducation nationale de respecter la laïcité que la tradition de l'athéologie est escamotée et fait que les écoliers apprennent de VOLTAIRE et rien de Jean MESLIER

 

Texte modifié à retrouver sur

Vanité...LETTRE À HYPATIA

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tu-aimeras-ton-prochain/

Crab – 22 décembre 2010

21/12/2010

- 0 - ENFANTS

Érasme 10.jpg

Érasme - 1467 env.-1536 -

Hollandais de Rotterdam

Érasme faisait parler la déesse de la Folie et lui prête une critique virulente des diverses professions et catégories sociales, notamment les théologiens, les maîtres, les moines et le haut clergé mais aussi les courtisans [ aujourd'hui '' courtisan '' serait remplacé par '' chantre * du relativisme culturel '' ] dont il nous avais livré une satire sulfureuse

Comme le narrateur ne fait pas partie de l’humanité, il peut à loisir faire le portrait d’une catégorie d’homme, celle des hommes crédules, naïfs, cible potentielle pour les charlatans et… la religion

La '' leçon '' est faite, l'homme est crédule aussi parce qu'il y a été culturellement préparé...

Érasme en son temps était sans doute un des mieux placé pour entreprendre de combattre l'obscurantisme...pour plus tard voir arriver un Jean MESLIER...

* Chantres du... : Tous ceux qui voudraient que les religions soient enseignées à l'école mais pas l'athéisme ni l'éthique de l'athéologie

La liberté de conscience

Une notion ignorée des fanatiques

C'est infernal et consternant de constater que partout dans le monde, s'exonérant de respecter la liberté de conscience, des fanatiques religieux n'ont qu'une seule idée en tête profiter que le cerveau des enfants n'est qu'au tout début de sa construction pour tenter de les endoctriner dans des croyances

Le niveau d'aliénation de ces gens là est-tel qu'ils ne peuvent s'empêcher de tenter de faire passer leurs fantasmes personnels pour de l'universel, s'imaginent et plus grave encore d'avoir des droits sur les enfants

Laisser ces gens-là faire ou agir sur la conscience des enfants reviendrait dans un pays en quelques décennies, pour prendre un exemple parmi d'autres, à l'Irakiser

Quand on voit qu'a Bagdad, le '' coran de sang '', enfermé dans une sorte de salle-coffre dont les clés pour y pénétrer sont confiées à des chefs religieux [ de chaque tendance musulmane ] pour empêcher qu'un seul d'entre-eux puisse y entrer pour s'en emparer ou le détruire, d'éviter ainsi d'ajouter ''un supplément de raisons '' à la guerre civile religieuse en cours dans ce pays

Dans ces régions les musulmans ne reconnaissent pas la liberté religieuse, ni pour eux ni pour les autres, notamment les chrétiens

Sans parler des incroyants, pour sauver leur vie, la plupart n'en disent rien... ou si ne n'est déjà fait fuient ces sociétés barbares, réfugiés à l'étranger

Qu'ailleurs, des orthodoxes du judaïsme [ et non les juifs ] instrumentalisent une prétendue '' parole divine '' pour '' légaliser '' l'implantation de colonies en Cisjordanie

Ou encore des étatsuniens majoritairement habitués à baigner dans toutes sortes de croyances [ et de faire passer cela pour le fin du fin de la démocratie ], avaient avalés sans discuter toutes les couleuvres pour laisser leur pays s'engager dans une guerre contre l'Irak

Faut-il s'étonner que tous ces gens qui vivent dans l'illusion [ la religion ] ne sombrent pas dans la folie meurtrière?

Les faits dans l'actualité sont là!

La question; allez-vous laisser dans le sang que ne manqueraient pas de répandre entre-eux les fanatiques [ et d'y ajouter celui des athées ou agnostiques ] s'écrire l'histoire de votre Nation?

Rappelez-vous ces deux fanatiques, récemment ont étés fort heureusement déboutées de leur demande de réintégration par le tribunal et par le rectorat, toutes deux voulaient porter le voile, l'une à l'intérieur d'une crèche et l'autre dans l'école – derrière ces deux tentatives, après la fin du stalinisme, deux actes qui n'ont d'anodins qu'en apparence se profile selon une méthodique éprouvée, avançant toujours masqué, ce qui a de pire dans le monde, l'islam politique

Tout doit-être fait en matière préventive, en faire un principe dans notre pays pour mettre fin aux tentatives de bourrages de cranes de ceux qui sans vergogne dans notre société ont le culot de se réclamer '' des droits de l'homme '' pour tenter de banaliser leurs idéaux totalitaires

C'est une bonne initiative [ rare ] sur ce sujet qu'un député socialiste ait proposé à son parti de réfléchir à une nouvelle loi pour mettre fin à ces tentatives islamistes de ne pas respecter la neutralité confessionnelle

Rappeler une fois de plus que respecter les droits des enfants, ce n'est pas leur apprendre ''quoi penser '' mais '' comment penser ''

Crab - 21 Décembre 2010 -

 

Ci-dessous

samedi 18 décembre 2010
Pas de religion dans les garderies du Québec à compter de juin 2011 - par Jocelyne Richer, PC

PRESSE CANADIENNE (QUÉBEC) - La religion sera bannie des garderies québécoises à compter du 1er juin 2011, selon ce qu’a appris La Presse Canadienne, jeudi.

En vertu de documents obtenus du ministère de la Famille, Québec s’apprête à interdire toute forme d’enseignement religieux ou de propagande dans les Centres de la petite enfance (CPE) et garderies subventionnées.

En préparation depuis le printemps, la directive sur la place de la religion à la garderie, de même que le guide d’application qui l’accompagne, seront rendus publics vendredi, à Montréal, par la ministre Yolande James.

Environ une centaine de services de garde de différentes confessions — chrétiens, islamiques et juifs, dont certains ultra-orthodoxes et ouvertement dédiés à initier les tout-petits à leurs dogmes et croyances — sont directement visés par l’initiative gouvernementale.

Ils ont donc quelques mois devant eux pour modifier de fond en comble leur programme éducatif.

Les récalcitrants s’exposeront à diverses sanctions, incluant la perte pure et simple de leur subvention, qui couvre la majeure partie des coûts des places à 7$ par jour.

Les documents précisent de façon explicite et très détaillée ce qui sera désormais permis et interdit, en matière de religion.

« La directive prévoit que les services de garde subventionnés par l’État doivent être exempts d’activités ayant pour objectif l’apprentissage d’une croyance, d’un dogme ou de la pratique d’une religion spécifique », peut-on lire dans le guide d’application de six pages qui sera distribué aux responsables de services de garde à travers tout le Québec.

La notion d’« apprentissage religieux » est définie ainsi : « Le fait qu’un enfant soit soumis de façon répétée à des activités visant à lui inculquer la croyance, le dogme ou la pratique d’une religion spécifique ».

Rien n’a été laissé au hasard, incluant les activités de bricolage.

En parallèle, le ministère de la Famille a dû s’appliquer à respecter les Chartes des droits, qui professent la liberté religieuse.

En clair, cela donne ceci : une technicienne en garderie soucieuse d’exprimer sa foi pourra, par exemple, durant ses heures de travail, faire une prière, s’adonner aux chants religieux, voire distribuer des bénédictions sans problème. Un lieu de prière pourra aussi être mis à sa disposition.

Par contre, elle ne pourra plus inciter les enfants à faire de même. Elle ne sera pas davantage autorisée à inviter un parent ou un leader religieux à transmettre sa foi. La présence de rabbins, imams, prêtres ou autres ministres du culte ne sera donc plus bien vue à la garderie.

Les responsables de garderies apprendront qu’il ne sera plus toléré qu’on « encourage, supervise, fasse mémoriser ou réciter une prière, un chant religieux ou une bénédiction afin d’amener les enfants à intégrer une croyance liée à une religion spécifique ».

Cependant, on ne cherchera pas à proscrire certaines « manifestations » d’inspiration religieuse, qu’on pense à une petite fête d’enfants à l’approche de Noël.

Il n’est pas non plus question de forcer les garderies à décrocher le crucifix ou tout autre objet religieux des murs d’une garderie, en autant qu’il ne serve pas à quelque forme d’activité pédagogique que ce soit.

La directive vise aussi à éviter toute forme de discrimination religieuse : un responsable de garderie ne pourra pas refuser une place à un enfant, sous prétexte que lui ou ses parents ne pratiquent pas la « bonne » religion.

Il reste à savoir si la nouvelle orientation sera respectée et appliquée. À cette fin, le ministère est en train de procéder à l’embauche d’une quarantaine d’inspecteurs, qui s’ajouteront aux 18 déjà en fonction. Ils recevront tous une formation spéciale destinée à les rendre aptes à déceler les manquements à la directive.

Un comité spécial tranchera les cas litigieux.

Certaines garderies appartiennent à des leaders ou organismes religieux ou sont dirigées par eux. Ils pourront les conserver, en autant qu’ils adaptent leur programme éducatif aux nouvelles exigences.

Pour l’heure, après avoir mené au cours des derniers mois une série de consultations auprès des premiers intéressés, Québec ne s’attend pas à ce que sa directive soit défiée ou contestée en cour, a-t-on appris.

Certains ont quand même dit craindre l’arrivée d’une « police religieuse ».

La nouvelle directive gouvernementale fait suite à un reportage de La Presse Canadienne, en mars dernier, qui révélait que des leaders islamiques et juifs, certains ultra-orthodoxes, dirigeaient des garderies subventionnées qui servaient à dispenser leurs dogmes aux tout-petits.

Peu après, en avril, le ministre de l’époque, Tony Tomassi, avait dit qu’une directive viendrait mettre un terme à cette pratique.

Source : La Presse canadienne.

- Voir aussi Radio-Canada : "Québec bannit la religion des garderies subventionnées", le 17 décembre 2010.
- Ministère de la Famille et des Aînés.
- Traditions VS religions, Marie-Andrée Chouinard, Le Devoir, le 18 décembre 2010

Mis en ligne sur Sisyphe, le 17 décembre 2010

© Sisyphe 2002-2010

Source : http://sisyphe.org/spip.php?article3736

Suite sur

Prométhée - Athéna

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/12/18...

 

 

 

 

 

17/12/2010

Lettre à BHL ?

1 Gyzis_006 - Ηistoria.jpg

Historia, allégorie de l'Histoire - Peinture de Nikolaos Gysis (1892)

 

Monsieur BHL,

 je ne vous écris pas cette lettre

BHL et les idoles

Pour vous BHL Sakineh est un symbole ( Le Point – 16/12/2010 ) [ nul démocrate n'en a jamais douté ] mais pas cette américaine [ de surcroit déclarée malade mentale ] exécutée il a quelque semaine de cela...

N' était- t-elle pas cette femme le symbole de la barbarie perpétrée dans plusieurs des états de cette '' grande démocratie '' américaine ?

Vous n'avez dit mot sur cet assassinat... perpétré par un État...'' au nom de la loi ''

Le sort fait à Waleed Al-Husseini * depuis son milieu environnant, un conglomérat de clones et délateurs, son emprisonnement par l'autorité palestinienne,le sort d'un athée comme la chasse aux athées et aux agnostiques partout dans les pays où la démocratie est truquée ou inexistante ne vous mobilise pas, ni vous ni votre coterie-

Vous savez BHL brailler contre ce qui est facile, bien visible, facile à repérer comme les propos xénophobes ou racistes des dirigeants du FN

Mais votre silence sur les tentatives ou interdictions de la liberté d'expression par les états vaut celle calomnieuse d'autres par exemple qui n'hésitent pas à faire passer un Staline éduqué dans la religion par des religieux pour un athée

Ce n'est qu'un exemple, néanmoins ne vous trouble pas, alors qu'il persécutait des religieux pour des raisons politiques au même titre que tous ses opposants et non par qu'il s'agissait de croyants

Monsieur BHL vous ignorer [ ou feignez d'ignorer ] purement et simplement tout de la tradition de l'athéisme, pour vous il ne saurait y avoir que '' belles discussions '' mais bien sûr qu'entre théologiens

ICI cependant, je dois revenir un instantsur un point, les prières musulmanes dont vous dites qu'elles seraient '' de toute beautés ''

Voyez-vous - sur ce point, rapidement; '' les prières de rues '' – '' belles ou pas belles '' n'est autre problème que celui d'un désordre public organisé par des sectes issue de la mouvance musulmane dont l'enseigne est d'adhérer à toutes les tentatives de destruction de la neutralité confessionnelle...

Cela ne vous choque pas plus que cela; feignez-vous d'ignorer que cela fait plus d'un an, bien avant M Le PEN que beaucoup de démocrates dénoncent le refus de s'adapter et surtout le constat d'un fait qui n'est rien de plus que du prosélytisme organisé par quelques sectes religieuses ?

Non vous ne l'ignorez pas, mais pour vous l'enjeu n'est pas la critique des idoles, mais de préserver l'ancrage dans les esprits du patriarcat institutionnalisé par l'endoctrinement des enfants dans les religions duelle, toutes misogynes- vous avez '' une jolie expression '' pour cela ; '' La transmission '' [ du père vers le fils des '' valeurs '' du clan]

Non monsieur vous n'avez que du philosophe que la chemise blanche de l'immaculée conception dépositaire de la pensée unique, totalitaire

Votre qualité essentielle est celle d'une Vestale gardienne des idoles

La critique des idoles n'est pour vous qu'une étrangeté; que savez-vous, et pour ne citer que de vrais philosophes de notre temps, de l'œuvre d'Élisabeth BADINTER, d'Ariane BUISSET, de Richard DAWKINS, Michel ONFRAY pour ne citer que les plus connus ?

N' avez-vous jamais entendu parler de ces grands essayistes qui cependant pour certains d'entre-eux crèvent le plafond de la vente et des traductions en langues étrangères des livres de philosophie ?

N' avez-vous jamais entendu parler, de ces scientifiques [ pour les vivants d'entre eux ] qui par leur travail de chercheur très scrupuleux ont ou participent à déniaiser bon nombre de croyants, dois-je vous les nommer : Yves COPPENS, Axel KAHAN ou André BRAHIC pour ne citer que quelques uns parmi les plus connut...?

Voir : http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0a-bibliographie/

Je ne sais - mais je vous accorde qu'a l'occasion vous vous ingéniez à '' démontrer '' que le judaïsme qui a sut si bien criminaliser la femme est supérieur aux autres religions dans le même registre ou à l'image de ce que fait un mythomaniaque René GIRARD pour la crucifixion et ses vision de Satan sans le plus petit éclair de génie ou d'un Malek CHEBEL qui cherche sans jamais désespérer des lumières dans l'islam pour en toutes fins finir par les inventer...

Tout cela est bien risible, néanmoins je ne puis l'oblitérer et donc de constater qu'après cela, qu'il ne vous reste plus guère qu'un peu de temps pour vous rendre dans votre quartier [ '' ou votre monde '' ] au pressing connut pour laver plus blanc que blanc – c'est bien connut l'homme '' bien-heureux '' n'a qu'une chemise...

Monsieur BHL je ne vous salue pas, car vos indignations sélectives, votre constante à défendre les idoles, d'une manière générale l'idolâtrie ou les idéologies du patriarcat, votre goût pour la tarte à la crème, est la pire des trahisons au regard des valeurs de l'humanisme, des droits inaliénables à l'autonomie humaine promis par les valeurs issues de l'éthique – l'Éthique et non l'illusion génitrice par la violence allégorique destructrice du sens des mots qui mène irréversiblement à l'agression de l'autre ou à la folie meurtrière

Votre maniérisme entre dans cette catégorie de la '' philosophie '' manifeste matérialiste de la volonté de domination et la négation de l'Éthique seule capable de relier les gens entre-eux

Non! Monsieur BHL vous n'appartenez pas à la lignée des philosophes...mais au monde imprécatoire inhérent à tout un contextuel très limité certes pas laïque

Crab le 17 Décembre 2010

Nota

Texte adressé à BHL sur son site

1 Aachen_Allegory de la justice.jpg

Aachen -Allégorie de la Justice

Noter

Hier la FRANCE

16/12/2010 14:14 PARIS, 16 déc 2010 ( AFP ) - La France " préoccupée " par la détention d'un blogueur palestinien athée

La France est " préoccupée " par la détention d'un blogueur palestinien, Walid Hassayen, accusé de commentaires blasphématoires sur le Prophète, a indiqué jeudi le ministère des Affaires étrangères, en soulignant le droit de chacun à " ne pas avoir de religion ".

" La France est préoccupée par l'arrestation par les autorités palestiniennes du blogueur Walid Hassayen pour avoir exprimé des opinions athéistes sur un site social ", a déclaré la porte-parole adjointe Christine Fages, lors d'un point de presse régulier du ministère.

Elle a appelé les autorités palestiniennes à le libérer. " La France est préoccupée par les risques d'atteintes aux libertés fondamentales, et notamment à la liberté d'expression, contenus dans le délit de blasphème ", a souligné Mme Fages.

" La liberté de religion ou de conscience et la liberté d'expression (...) garantissent le droit de ne pas avoir de religion et celui d'exprimer ses opinions sans être inquiété ", a-t-elle rappelé.

…/...

Suite

* Le petit dieu

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-le-petit-dieu/

16/12/2010

LETTRE AU MRAP

Le serment du Jeu de paume fut le prélude de la souveraineté nationale et de la séparation des pouvoirs

SermentPaume 2.jpg

Sans illusion

 

« ...Et si nous devions considérer l'univers tel qu'il est » HYPATIA ( IV siècle )

LETTRE AU MRAP

Par votre déni des droits inaliénables à l'autonomie humaine, vous ne représentez plus le MRAP, comme signifié et signifiant lors de sa création par de vrais démocrates lucides pour qui le mot liberté ne pouvait en aucun cas s'apparenter à la défense du clonage des esprits – mais bien très exactement le contraire -

En aucun cas les fondateurs n'auraient pas même imaginé ni bien sûr de cautionner l'assujettissement des consciences ni songer un seul moment d'exiger d'une femme de vivre sous le regard d'un clan

Fondateurs épris de liberté, jamais ils n'auraient envisagé d'admettre toute tentative de '' bricoler '' une femme captive appelée à ne connaitre rien d'autre que les limites de sa cage, de sa prison intellectuelle, mentale...

Fomentée par la résurgence de barbaries d'origines mythiques, cette idéologie dont sont imprégnés des groupes incapables de la moindre réflexion-critique, dominés par la peur des femmes [ '' cette sorcière '' ], n'ayant d'autre finalité que de tenter d'installer une société sexo-séparatiste

Jamais ils n'auraient toléré que des sectes religieuse ne respectent pas la liberté de conscience des enfants, profitent que leurs cerveaux en constructions pour mieux les endoctriner et banaliser l'inégalité-homme femme en encrant dans leurs jeunes têtes l'idée que le garçon, l'homme serait supérieur à la femme...de tenter d'institutionnaliser '' au nom d'une divinité '' la pire forme du patriarcat

Jusqu'à banaliser dans la tête de ces jeunes esprits que les voiles sur la tête d'une femme  *   

'' quoi de plus naturel '', n'est-ce pas ?

Je ne reviens pas sur la réglementation des voiles vieilles de plus de trente siècles sans aucun rapport autre qu'avec la phallocratie définie par le diktat d'un roi Assyro-Caldéen, car je sais que vous connaissez mes textes très documentés sur ce fait issu de la pire des idéologies

L’individualisme c’est la multiplicité des choix : La liberté de conscience

Oui bien sûr, cependant il est des outils de clonage de masse... peuvent être utilisé sur l'instant, et ils le sont ! Pas de délais...

N'y aurait-il pas de réponses possible ?

La notion de liberté est devenue un mot, un concept étranger à votre vocabulaire ;

Si je donnais la définition de ce que vous n'êtes plus et ce que dans l'actualité désormais vous représentez, cela donnerais :

MRAP : '' Mouvement contre la Réflexion-critique et pour l’Amitié du Prophète ''

Vous rencontrerez au mieux vos liens de parentés, sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/12/15/deux-poids-deux-mesures.html

et

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tu-aimeras-ton-prochain/

et encore

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/12/14/place-jean-paul-ii.html

Crab 16 Décembre 2010

 

* [ '' D' accepter '' de circuler dans l'espace public, tatouée comme un bétail : Le port '' volontaire '' par une femme du foulard ou de tout autre des voiles islamique est une violence faite à toutes les femmes – Crab –26.06.2007]

 

03/12/2010

LE SORT D'UN ATHÉE - vaut-il une messe ?

Salamandre_galerie_françois_premier_chateau_fontainebleau3.JPG

Salamandre dans le Château de Fontainebleau, galerie François Ier

 

LE SORT D'UN ATHÉE

-

vaut-il une messe ?

-

Liminaire

Extrait de Marianne2

http://www.marianne2.fr/BHL-fete-la-Regle-du-jeu-et-se-pr...

-

BHL fête la Règle du jeu et se prépare pour DSK

Alexis Lacroix - Marianne | Vendredi 3 Décembre 2010 à 05:0

-

L'ombre de Sartre et de Simone de Beauvoir, ainsi que celle du directeur général du FMI, planaient sur les vingt ans de «la Règle du Jeu», organisé au Flore par BHL. Alexis Lacroix y était. Une soirée où tout le gotha parisien, et une grande partie de la gauche politique et intellectuelle s'était donné rendez-vous

-

Pour les vingt ans de « La Règle du Jeu », le 30 novembre, son directeur et fondateur, Bernard-Henri Lévy, a carrément loué… Le Flore, au cœur de Saint-Germain-des-Prés. Surmonté pour l’occasion d’un immense portrait de l’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani condamnée à la lapidation par le régime de Mahmoud Ahmadinejad....

-

Se mobiliser pour Sakineh Mohammadi Ashtiani fallait le faire – MAIS – pas un mot sur le sort fait à  Waleed Al-Husseini

Question

Verrons-nous les chefs des États démocratiques, les personnalités politiques et civiles, certaines ''associations qualifiées'' 
se mobiliser...     Crab

Notes:

Contrairement aux fanatiques religieux quand je me mobilise pour l’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani condamnée à la lapidation par le régime de Mahmoud Ahmadinejad....

JE NE M'OCCUPE PAS DE SAVOIR SI ELLE EST CROYANTE OU NON -

-

Comme je l'ai rappelé [ sur ce blog ] dans une de mes notes – qu'il n'y avait pas eu non plus la plus petite mobilisation pour cette américaine [ déclarée psychiquement irresponsable ] exécutée, voici quelques semaines par un État fondamentaliste [ barbare ] situé aux États-Unis

-

Donc, j'estime que la malhonnêteté intellectuelle est flagrante quand '' les spécialistes des droits de l'homme'' ne font preuve que d'une mobilisation à géométrie variable – ne disent mot sur le sort de Waleed Al-Husseini    - Crab

Suite

Lettre à BHL?

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/12/17/lettre-a-bhl.html


 

 

21/11/2010

COURS D'ATHÉISME

0a  cours d atheisme.jpg

COURS D'ATHÉISME

 

Ci-dessous, citation d'un article de presse:

Daté du jeudi 18 novembre 2010

L’Association suisse des libres penseurs demande que des cours d’athéisme soient organisés à l'école.

Selon la
Sonntagszeitung du 7 novembre, l’Association veut que l’athéisme et l’agnosticisme soient abordés à l’école. Elvira Bader, conseillère nationale du Parti démocrate-chrétien s’oppose à cette demande et s’exprime en faveur du maintien de l’enseignement religieux catholique et réformé au sein des écoles du pays.

L’étude du Fonds national de la recherche scientifique « Collectivités religieuses, État et société » constate que l’enseignement religieux confessionnel est de plus en plus remplacé par un enseignement d’État sur la religion (sciences religieuses), l’éthique et la société. Le journal cite les cantons d’Argovie, de Neuchâtel, de Vaud et de Zurich qui ont déjà adopté cette manière de faire.

Ce sont les catéchistes qui soutiennent la nécessité d’un enseignement confessionnel garanti par l’État, ajoutant dans leur prise de position qu’un tel enseignement devrait aussi ouvrir sur une réflexion éthique.

La vice-présidente des Jeunes socialistes, Mattea Meyer, s’oppose, quant à elle, à cette proposition. Elle défend une séparation nette de l’Église et de l’État et se dit favorable à un « enseignement obligatoire d’éthique » amené à remplacer l’enseignement religieux dans les écoles.

Fin de l'extrait

-

Commentaires

Phrase surlignée en jaune par mes soins, démontre la lâcheté de ces religieux qui ont parfaitement conscience que les rumeurs ou les inepties colportées par la religion si elles étaient soumises à la critiques s'effondreraient en quelques décennies comme un château de cartes - Friedrich Nietzsche écrivait «Les convictions sont des ennemies de la vérité plus dangereuses que les mensonges.»

-

Ce sont les mêmes personnalités politiques, religieuses ou civiles partout dans le monde qui ont ce culot de parler ''de liberté religieuse'' mais de ne jamais parler de liberté d'expression – trouvent normal de porter atteinte à la liberté de conscience des enfants en les endoctrinant dès l'école par le biais de ne pas en contrepartie porter à leur connaissance la tradition de l'athéisme

L'interdiction d'apprendre à penser par la censure et l'endoctrinement

Ils savent parfaitement qu'il est plus aisé pour eux en interdisant la liberté d'expression dans leurs écoles de formater, de cloner les esprits par la religion

-

En France les écoles privées religieuses sont subventionnées en partie par l'État – Pire en Alsace-Moselle, des enseignants sont salariés avec les impôts de tous les citoyens de notre pays

Exigeons, quand l'État participe au financement d'écoles, là où l'on enseigne les religions d'introduire des cours d'athéisme et ce ne serait que le plus stricte respect de la laïcité – ce qui reviendrait à faire de notre république un modèle débarrassé de toute ambiguïté – un pays où enfin les citoyens sont tous respectés et y voir de fait grandir la démocratie

Bien sûr il serait préférable que ce qui relève des convictions et non des savoirs ne franchissent pas le seuil de la porte des écoles sur l'ensemble de nos territoires car l'éducation nationale n'a pas pour fonction de propager ou de colporter des rumeurs

-

Lu sur chrétienté info: «L’athée est comme un hibou ignorant le soleil» Fin d'un grand moment de ''la pensée'' chrétienne

Affirmer c'est facile - C'est très - très - très monothéiste; mais faire la preuve est un Art encore bien plus difficile

-

La laïcité dit-on, ce n'est pas l'athéisme – ce n'est pas non plus la religion

Crab

Suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0a-bibliographie/





18/11/2010

La maman et la mignonne

Mamans et fières d'être catholique

''...et tant pis si le défunt Georges Frèche n'est pas d'accord...''

van_gogh_terrasse_cafe_l.jpg

Van Gogh

 

Historiette à lire en cachette des enfants

C'est un court moment de l'histoire de quatre mamans très, très, très catholiques : de Captieux, d' Artifice, de Sucré et d'Éros, que rien que pour vous, nous allons bien heureux lecteur et lectrice vous conter

 

CE

 

Conte

pour futures mamans

d'enfants à nourrir au Saint

 

Quatre ! Est-ce bien sûr ?

Aujourd'hui, le ciel est accueillant, après plus de vingt cinq années sans se voir, nos quatre héroïques mamans se sont données rendez-vous au petit bar '' Le pèlerin malgré Lui '', lieu limite de perdition où étudiantes en théologie elles aimaient autrefois se ressourcer et se retrouver entre elles

Au sein de l'école l'une d'elles avait la réputation de faire preuve d'un certain scepticisme, mais à l'abri du péristyle la plupart parlaient d'elle comme d'un vilain petit canard

Le petit bar a gardé '' son même décor d'autrefois '', c'est que Judas le patron y veille, malgré un âge avancé il maintient que lui seul connait la vérité sur Jésus, il tient toujours la caisse - nos quatre mamans se sont attablées autour de l'unique table ronde de la terrasse non fumeur

Captieux enjouée et pressée de dire, s'adresse à ses amies: « Savez-vous, mon fils est prêtre et il peut se présenter n'importe où et tout le monde lui dit : Mon Révérend »

Artifice rayonne : « Eh bien, mon fils est évêque et tout le monde lui adresse la parole par : Son Excellence »

Sucré quelque peu enflammée : « Bien que je ne veuille en aucun lieu vous offenser et diminuer leur mérite mais mon fils est Cardinal et quand il entre tout le monde s'adresse à lui par : Son Éminence »

Éros paraît songeuse... sirote son verre '' d'Eau de Paradis ''... ne dit mot

 

Cependant, Éros [ qui vient tout juste de fêter son sixième mariage ] devine tourné vers elle, le regard quelque peu inquisiteur des ses meilleures amies

 

Alors dans le bleu profond de ses yeux s'allument de petites lumières, son visage s'anime  d'un léger sourire...

Sans plus attendre, susurre non sans délectation: « Mon fils est un être sans pareil, surnaturel, d'une beauté sans égale à faire pâlir d'envie Narcisse, il est strip-teaseur, toutes les femmes sont folles de lui, même les hommes, quand il entre en scène dans la salle toutes et tous s'écrient : Oh ! Mon dieu ! »

Crab

 

Notes

'' l'Eau de Paradis ''

Le témoignage le plus ancien qui pourrait concerner la consommation par l'homme de l'alcool, date de la guerre de Troie : c'est '' l'Eau de Paradis '' que Médée offre au père de Jason pour renouveler ses forces. Et l'on sait que les premiers alambics en cuivre étaient Égyptiens pour faire de '' al-khol '' ( fard ) et pour fabriquer des parfums féminins et une nouvelle poudre à paupières à base d'antimoine et de khol ( nom donné au produit issu de l'alambic )

mamans cathos.jpg

Photo modifiée par Crab

 

Mignonne, allons voir si la rose...,

Pierre de Ronsard,

in Odes, 1550


Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil.
Las! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place,
Las, las ses beautés laissé choir!
O vraiment marâtre Nature,
Puisqu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir
Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que votre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse:
Comme à cette fleur, la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

 

Commentaire

N'écoutez pas ni ne suivez les rabat-joie, car tous les codes sont des infamies, faites comme vous le dit si bien Ronsard ; faites au présent tout ce que vous avez envie de faire !  - Crab

 

Extrait des

'''Larmes d'Éros'' de Georges Bataille



SUPPLICE CHINOIS

Le monde lié à l'image ouverte du supplicié photographié, dans le temps du supplice, à plusieurs reprises, à Pékin, est, à ma connaissance, le plus angoissant de ceux qui nous sont accessibles par des images que fixa la lumière. Le supplice figuré est celui des Cent Morceaux, réservé aux crimes les plus lourds. Un de ces clichés fut reproduit, en 1923 dans le Traité de psychologie de Georges Dumas. Mais l'auteur bien à tort, l'attribue à une date antérieure et en parle pour donner l'exemple de l'horripilation: les cheveux dressés sur la tête! Je me suis faire dire que pour prolonger le supplice, le condamné recevait une dose d'opium. Dumas insiste sur l'apparence extatique des traits de la victime. Il est bien entendu, je l'ajoute, qu'une indéniable apparence, sans doute, en partie du moins, liée à l'opium, ajoute à ce qu'a d'angoissant l'image photographique. Je possède depuis 1925 un de ces clichés ( photographie ci-contre ). Il m'a été donné par le Docteur Borel, l'un des premiers psychanalystes français. Ce cliché eut un rôle décisif dans ma vie. Je n'ai pas cessé d'être obsédé par cette image de la douleur, à la fois extatique (?) et intolérable. J'imagine le parti que, sans assister au supplice réel, dont il rêva, mais qui lui fut inaccessible, le marquis de Sade aurait tiré de son image: cette image, d'une manière ou de l'autre, il l'eût incessamment devant les yeux. Mais Sade aurait voulu le voir dans la solitude, au moins dans la solitude relative, sans laquelle l'issue extatique et voluptueuse est inconcevable.

Bien plus tard, en 1938, un ami m'initia à la pratique du yoga. Ce fut à cette occasion que je discernai, dans la violence de cette image, une valeur infinie de renversement. A partir de cette violence — je ne puis, encore aujourd'hui, m'en proposer une autre plus folle, plus affreuse — je fus si renversé que j'accédai à l'extase. Mon propos est ici d'illustrer un lien fondamental: celui de l'extase religieuse et de l'érotisme — en particulier du sadisme. Du plus inavouable au plus élevé. Ce livre n'est pas donné dans l'expérience limitée qu'est celle de tous les hommes.

Je ne pouvais le mettre en doute...

Ce que soudainement je voyais et qui m'enfermait dans l'angoisse — mais qui dans le même temps m'en délivrait — était l'identité de ces parfaits contraires, opposant à l'extase divine une horreur extrême.

Telle est, selon moi, l'inévitable conclusion d'une histoire de l'érotisme. Mais je dois l'ajouter: limité à son domaine propre, l'érotisme n'aurait pu accéder à cette vérité fondamentale, donnée dans l'érotisme religieux, l'identité de l'horreur et du religieux. La religion dans son ensemble se fonda sur le sacrifice. Mais seul un détour interminable a permis d'accéder à l'instant où, visiblement, les contraires paraissent liés, où l'horreur religieuse, donnée, nous le savions, dans le sacrifice, se lie à l'abîme de l'érotisme, aux derniers sanglots que seul l'érotisme illumine. - Fin de l'extrait

Le serpent qui danse

Que j'aime voir, chère indolente,
De ton corps si beau,
Comme une étoffe vacillante,
Miroiter la peau!

Sur ta chevelure profonde
Aux âcres parfums,
Mer odorante et vagabonde
Aux flots bleus et bruns,

Comme un navire qui s'éveille
Au vent du matin,
Mon âme rêveuse appareille
Pour un ciel lointain.

Tes yeux où rien ne se révèle
De doux ni d'amer,
Sont deux bijoux froids où se mêlent
L’or avec le fer.

A te voir marcher en cadence,
Belle d'abandon,
On dirait un serpent qui danse
Au bout d'un bâton.

Sous le fardeau de ta paresse
Ta tête d'enfant
Se balance avec la mollesse
D’un jeune éléphant,

Et ton corps se penche et s'allonge
Comme un fin vaisseau
Qui roule bord sur bord et plonge
Ses vergues dans l'eau.

Comme un flot grossi par la fonte
Des glaciers grondants,
Quand l'eau de ta bouche remonte
Au bord de tes dents,

Je crois boire un vin de bohème,
Amer et vainqueur,
Un ciel liquide qui parsème
D’étoiles mon 
cœur

 

!

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal

 

Commentaire

Dans Le Serpent qui danse, poème lyrique et érotique - '' une bien belle représentation, une bien belle image ambivalente '' de la femme que je pourrais, me semble t-il, qualifier de ''pré-féministe''

C'est sur la base de cette identification qu'apparaît, me semble-t-il, la volonté du féminisme universaliste d'effacer cette ambivalence pour  '' construire '' une autre femme ?  - Crab

Citation

Sainte Mère de Dieu, vous qui avez conçu sans pécher, accordez-moi la grâce de pécher sans concevoir - Anatole France ( blasphème )

Suites

ÉROS

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0a-eros/

et sur

Le conflit, la femme et la mère

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-conflit-la-femme-et-la-mere/

 

 

 

 

17/11/2010

Le petit dieu

censure,religion,dieu,islam

 

Allah et le petit dieu

 

Si petit ?  Sans mener à l'encontre du petit dieu une des plus féroce répression et sans la censure  Allah dit '' le grand '' ne s'en sortirait pas...s'effacerait des mémoires

Demandons à nos médias de cesser de faire la confusion entre arabe et musulman

Une preuve de plus que c'est un non sens de considérer qu'un arabe est obligatoirement '' musulman ''

Crab

Citation d'un communiqué de presse

Un jeune blogueur athée a été arrêté par les autorités palestiniennes pour avoir fait la promotion de ses idées sur Internet et, en particulier, sur Facebook. Une page de soutien a été ouverte sur Facebook par des jeunes Arabes favorables à la liberté d'expression.

 
" Waleed Al Husseini, un blogueur et activiste, âgé de 26 ans, a été arrêté dans la ville cisjordanienne de Qalqilya par les autorités palestiniennes pour promotion de l'athéisme.  Ses amis ont cessé de recevoir des nouvelles de lui la semaine dernière, puis plusieurs messages sur des forums disent qu'il a bien été arrêté." explique la page Facebook "Solidarité avec Waleed Al-Husseini "

" L'agence de presse Maan a confirmé cette nouvelle après avoir contacté les autorités."

 

Notes

"Sa mère a annulé son abonnement Internet après avoir découvert des articles sur l'athéisme sur son ordinateur, en espérant qu'il changerait d'avis. Il a continué dans un café internet où il passait plusieurs heures par jour pendant plusieurs mois, ce qui a éveillé les soupçons."

 

Lâcheté

" Un employé du cybercafé a donné des captures d'écrans de ses pages Facebook aux services de renseignement palestiniens. Après avoir surveillé Husayin pendant quelques mois, les fonctionnaires l'ont arrêté le 31 octobre. Il n'a pas été inculpé mais il reste en détention, a déclaré le porte-parole de la sécurité palestinienne Adnan Damiri."

Source

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=9647


Citation [extrait ]

Accusé d’apostasie par ses concitoyens, il remarque d’un coup que la ville palestinienne de Qalqilya ne permet pas toutes les libertés d’expressions qui sont permises dans les vraies démocraties. Ses voisins n’auraient jamais imaginé que Walid Husayin, un “ fils de la ville ” de 26 ans, considéré comme étant un érudit musulman – menait une double vie.
Aujourd’hui, Husayin passible de la peine de mort pour “ hérésie ” et “insulte à la divinité. ” La plupart des habitants de cette grande ville palestinienne le pendraient volontiers. Ses parents le voudraient «en prison pour toute la vie pour avoir abandonné l’Islam».
« Il doit être brûlé à mort », a déclaré Abdul-Latif Dahoud, un résident de 35 ans de Qalqilya. « L’exécution doit avoir lieu en public pour être un exemple aux yeux de tous ».

{.../...]

De son côté, le Hamas a déjà annoncé être heureux de l’arrestation et espère une peine sévère. Puis, le mouvement rappelle que « Les propriétaires des cafés se doivent de surveiller l’activité de leurs clients »

Sources : http://jssnews.com/2010/11/11/blog-pale ... que-islam/

 

Waleed Al Husseini blogueur athée.jpeg

 

Question

Verrons-nous les chefs des États démocratiques, les personnalités politiques et civiles, certaines '' associations qualifiées  [ dont les antiracistes ] se mobiliser pour exiger de '' l'autorité palestinienne '' la libération de Waleed Al Husseini blogueur athée ?

 

Suite

ARABE et ATHÉE

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/11/19/arabe-et-athee.html

 

16/11/2010

L'Aïd El Kebir 2010

L'Aïd El Kebir 2010

 

J'ai lu récemment à ce propos '' que les islamophobes '' auraient attendu la vente par une chaine de restauration de repas halal pour se manifester ou s'intéresser aux sort des animaux

C'est clair que l'auteur ne sort pas beaucoup...où plutôt s'inscrit dans la pratique islamique qui consiste en permanence à tenter d'induire en erreur tout auditeur ou lecteur


En novembre 2009 je rappelais que l'égorgement sacrificiel n'était pas la forme la plus aboutie des relations entre un animal et une religion ?

Entre un citoyen et l'animal ?


Je constate en ce 16 novembre 2010 sur France 3 ce jour durant le JT de la mi-journée la persistance une fois de plus à banaliser ce qui n'est rien plus qu'une barbarie pratiquée depuis l'antiquité – et c'est surtout ni plus ni moins qu'un marché de la viande de mouton destinée à une clientèle captive dans une croyance vieille de plus de trois mille ans...datant d'une époque ou presque tous les individus – sinon tous – étaient des barbares


Lors de ce reportage un musulman déclare que l'animal ne souffre pas - dans ce cas comment se fait-ilque qu'au niveau de l'Europe la décision de ce type d'abattage s'est traduit par une dérogation réservée exclusivement pour le groupe musulman ? *

C'est vraiment prendre les téléspectateurs pour des ignorants ou des naïfs – ou en tous cas maintenir une partie d'entre-eux désinformés pour leur vendre du mouton... et aussi de maintenir bon nombre d'entre ces religieux hors de toute tentative de s'adapter à des valeurs positives – mais qu'un JT participe à cette mascarade...????

Un reportage sur la chaine F 3 [ encore le J T ] un musulman en pèlerinage sur le mont arafat déclare devant les caméras «  c'est important d'être là, c'est ici que se sont rencontrés Adam et Ève » Est-ce que le rôle d'un journaliste digne de sa carte de presse est d'informer ou de colporter des rumeurs ?  - Crab - 16 novembre 2010

Notes :

*...« il ne faut pas que la bête voie la lame avant le sacrifice. Une fois l'agneau égorgé, on peut en faire ce qu'on veut. Par contre, avant, on ne peut pas l'étourdir. Il faut que l'animal soit conscient »

L’Etat français  s’oppose à rendre obligatoire l’étourdissement des animaux avant un abattage rituel comme l’impose, depuis 1974, la réglementation européenne pour tout autre type d’abattage

L’article 521-1 puni de 2 ans d’emprisonnement et de 30000 euros d’amande ce qui relève du type de l’abattage hallal

D’une manière générale toute personne exerçant des sévices sur un animal ,le faisant souffrir

Suite sur

L'Aïd El Kebir [ 2009 ]

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/l-aid-el-kebir/

 

 

09/11/2010

VIRGINITÉ - Malek Chebel

Scheherazade_01.jpg

Fichier – Wikimedia Commons -

 

Malek Chebel,

spécialiste reconnu de l’Islam

A propos de son dernier livre le - Dictionnaire amoureux des Mille et une nuits

Paru en 05/2010

Le Mot de l'éditeur

Le roi d'un immense empire découvre que son épouse, esseulée, le trompe avec ses esclaves. Fou de jalousie, il tire son sabre de son fourreau et les achève tous. Le roi décide alors qu'à l'avenir il ne passerait qu'une seule nuit avec de jeunes vierges, avant de leur trancher le cou. Shéhérazade devient l'épouse du roi. En magicienne des mots, elle cherchera à sauver sa tête en enchaînant des histoires plus passionnantes les unes que les autres.

A sa façon, elle a inventé l'intrigue à rebondissements, le feuilleton du désir. Nées à Bagdad vers l'an mil, inspirées par les légendes de la Perse et de l'Inde, puis enrichies par celles du Caire et de Damas, les Mille et Une Nuits sont un miroir de l'humanité sous toutes ses facettes. Ce livre, redécouvert au XVIIIe siècle par le Français Antoine Galland, est l'un des plus lus clans le monde.    Fin de la présentation

 

Mais Shéhérazade c'est avant tout le mythe de l’amour et [ de la transmission par les femmes, c’est-à-dire de deux valeurs de culture et de civilisation qui sont très malmenées aujourd’hui.

De l’amour, de toutes les formes de l’amour, en premier lieu de ce qui le fait durer c’est-à-dire le désir renouvelé, car telle est la stratégie de Shéhérazade, c’est d’amener le désir de savoir à un point tel qu’il arrête la violence contre les femmes et le meurtre d’un crime d’honneur encore présent dans bien des sociétés – selon Nicole Barrière ]

 

[ Le calife est subjugué par le conte et consent à ne pas tuer Shéhérazade au petit matin. Ses contes sont si divers et riches que le Calife consent à ne pas l’exécuter, au bout de la 1001ème nuit, reconnaissant son intelligence et sa bonté. D'après Soyème Bekhouche ]

 

Un grand bémol vis à vis de ces interprétations angéliques rédigées pour un bien-être masculin daté d'un âge révolu - c'est avec beaucoup de lucidité dans son '' J'ai tué Shéhérazade '' que Joumana Haddad donne une interprétation qui ne doit plus rien à la vision phallocrate des rapports entre femmes-hommes ;

un aperçu curieusement « oublié » par les auteurs, auteures ou analystes plus timorés les uns, les unes que les autres, qui l'on précédée à l'examen d'un conte qui confine ( voire confirme ) la femme, en effet, dans un rôle subalterne, une histoire qui ne participe en rien à ré-hausser le statut de la femme, bien loin de l'égalité femmes-hommes

Pourquoi Shéhérazade, dit-elle ? Parce que ce personnage de fiction, qui a trompé un sultan sanguinaire en lui racontant une histoire pendant mille et une nuits, est un très mauvais exemple : " On persuade les femmes que, pour réussir dans la vie, il faut satisfaire l'homme : par un récit, un bon repas, une paire de seins siliconés, ou une bonne partie de jambes en l'air."

Toutes les femmes arabes, remarque Joumana Haddad, ne courbent pas l'échine. " Moi et beaucoup de mes semblables ne sommes pas voilées, effacées, illettrées, opprimées, et certainement pas soumises."

 

Le mental mahométan

Comment font les musulmans ( surtout les femmes ) pour ne pas s'apercevoir que le texte du coran '' parle '' des femmes à la troisième personne ? [ C'est fou... !!!! ??? ]

Les pires affres qu'a connus l'humanité aura eu et sera toujours perpétué par le contrôle de la sexualité, émanant d'un égocentrisme masculin parmi les plus pathologiques, visant plus particulièrement les femmes ; d'où '' l'importance de la virginité ''

Cela fut vrai un temps majoritairement dans la chrétienté - le demeure très, très majoritairement vrai dans l'islamique où dans cette dernière '' culture '' la femme à travers un accoutrement vestimentaire en rapport avec la sharia est définie comme le bétail, la propriété exclusive de '' l'homme musulman '' *

Le '' nos filles '' ou le '' nos femmes ''...

* '' L'homme musulman ''; une invention de pseudo antiracistes pour tenter d'empêcher la critique d'une religion totalitaire et les conséquences pathologiques quelle génère...

Dans l'histoire récente [ et actuelle ] en tant qu'incroyants nous ne nous sommes jamais privé de critiquer les religions duelle surtout [ plus particulièrement ] dans leur volonté d'aliéner les femmes à la maternité sans autres perspectives d'existence – avec pour corrollaire le principe de filiation exclusivement issu du biologique – mais, mais du propriétaire...

« Pensez donc, '' mon bon monsieur '', laisser toute liberté aux femmes et pire vous imaginez si la polyandrie était acceptée [ institutionnalisée comme la polygamie ] saurait-on qui est le père de l'enfant? »

[Rire si possible]

Certes Malek Chebel est un spécialiste de l'islam, je préférerais dire de l'islamique – mais sous le prétexte en fait de chercher quelques lumières dans l'islam - à l'appel du corps par sa ré-écriture ou ses interprétation de la virginité des femmes il ne fait finalement que conforter la répression sexuelle qui dans l'islamique ou le mental mahométan place l'honneur de la famille au-dessous de la ceinture de la femme

Est-il besoin de rappeler que les religions duelle et leur moraline [ monothéistes ] ont été inventées par des individus vivant dans l'angoisse de ne pas savoir expliquer, effrayés par ce qu'ils ne contrôlent pas et surtout et avant tout épouvantés à l'idée de finir cocus?

Pressentant les invariants à venir de cet auteur j'avais rédigé le 24 Octobre 2009 une fable à lire sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-paradis-d-allah/

Crab

 

 

28/10/2010

Testament des Testaments

 

Bruit et silence des_.jpg

 

Du silence ou du bruit des mots

comme autant de maux et du

mur de PLANK

 

Le  Testament des Testaments

 

Dialogue, dans les jardins de la maison de l'athéologie, entre :

 

Multi C : Chantre du '' multiculturalisme ''

et

Changelejeu

 

 

Multi C -

'' La France est devenue pluriel il faut l'accepter ''

 

Changelejeu -

La France a toujours été le pays où s'expriment les différences dans le cadre d'une culture française de rassemblement, mais de quelle France parlez-vous ?

 

Multi C -

La France de la diversité !!!

 

Changelejeu -

c'est à dire ?

 

Multi C -

Eh bien, je me réfère aux modes de vie des populations qui reprennent sur notre sol les préceptes ou les prescriptions des traditions des pays dont-ils sont originaires eux ou leurs parents

 

Changelejeu -

Pouvez mieux préciser, car les différences et la diversité ce n'est pas pareil, n'est-ce pas ?

 

Multi C -

Non c'est bien ce que je dis, la diversité permet à chacun de faire ce qu'il veut !

 

Changelejeu -

Si je vous ai bien suivi, les lois républicaines doivent-être abrogées ; c'est bien cela ?

 

Multi C -

Forcément, sinon ce serait dénier la possibilité que chacun puisse faire ce qu'il veut dans son coin !

 

Changelejeu -

Pourriez-vous me donner quelques exemples ?

 

Multi C -

Oui bien sur; que chacun puisse pratiquer librement sa religion, par exemple !

 

Changelejeu -

Depuis 1905, cela a toujours été le cas __quoi donc encore ?

 

Multi C -

Oui mais il y a l'islamophobie, vous comprenez ?

 

Changelejeu -

Oui, c'est un mot inventé par le fascisme islamiste iranien pour tenter de faire interdire la critique de la religion mahométane, vous le saviez je suppose ?

 

Multi C -

Oui, mais peu m'importe, je pense que c'est une bonne chose !

 

Changelejeu -

Là encore suivant votre remarque il faudrait faire la même chose; interdire tous les formes de duellophobie...

 

Multi C -

Duellophobie ?

 

Changelejeu -

Interdire la critique théorique de toutes les philosophies fondée sur des croyances ou des idéologies non critiquées matérialistes de la volonté de domination, c'est bien ce que vous voudriez n'est-ce pas ?

 

Multi C -

Oui, critiquer les religions c'est un manque de respect !!!

 

Changelejeu -

Les religions ne sont pas des personnes, comment pouvez-vous dire cela ?

 

Multi C -

Au MRAP et à SOS Racisme ils disent qu'il faut défendre '' l'homme musulman '', vous en avez entendu parlé ?

 

Changelejeu -

Oui, mais cette proposition reflète la dérive sectaire et misogyne de quelques uns d'entre-eux, '' l'homme musulman '', vous pouvez demander à Yves COPPENS, '' on '' en connaît aucune trace, mais cela ne m'explique toujours pas ce que vous désignez par ''la diversité ''

 

Multi C -

Que voulez-vous dire ?

 

Changelejeu -

Qu'une partie des individus dans toutes les populations rejette l'autre, le différend, c'est un fait, mais pour autant la critique des idéologies non critiquées n'a aucun rapport avec le racisme, en revanche une religion peut-être plus ou moins qu'une autre raciste et conduire une majorité d'individus à l'intolérance

 

Multi C -

Comment ?

 

Changelejeu -

Quand une religion fait la confusion entre croyance et lutte politique, en quelque sorte elle se révèle totalitaire – Avec par rapport à l'homme l'infériorité institututionnalisée, sacralisée, de la femme et l'interdiction de  l'apostasie ; la musulmane, religion de l'irresponsabilité  en matière de racisme occupe le haut du pavé

 

Multi C -

Mais c'est dieu qui nous demande de ne pas renier notre confession

 

Changelejeu -

Ah, vous ne m'aviez pas dit que vous étiez musulman...?

 

Multi C -

Je suis né à Oran

 

Changelejeu -

Çà je le savais, mais cela étant, ce n'est pas marqué sur votre front que vous êtes de confession musulmane, tous les arabes ni tous les Kabyles ne sont pas tous musulman ni même croyant – j'ai même vu devant des caméras de télévision au Proche Orient un Cisjordanien courageux vivant à Ramallah sans se masquer le visage se déclarer incroyant...

 

Multi C -

Pour nous ce sont des traîtres !!!

 

Changelejeu -

Donc vous n'acceptez pas les différences en matière de religion ni l'incroyance, mais cela ne me dit toujours pas ce que vous entendez par '' la diversité ''...???

 

Multi C -

Élever nos enfants selon notre religion

 

Changelejeu -

Même si les prescriptions que vous qualifiez de divines sont contraires à nos lois civiles ?

 

Multi C -

Oui, sinon où serait la diversité, je vous le demande ?

 

Changelejeu -

Vous faites allusion aux mariages ?

 

Multi C -

Oui, c'est aux parents que revient la décision de dire à leurs enfants qui ils doivent épouser !

 

Changelejeu -

Bien, celles ou ceux [ même si ces derniers sont plus nettement faiblement concernés ] ne veulent pas que l'on choisisse pour eux et dans d'autres cas n'envisagent pas de se marier ni pour d'autres de ne pas faire d'enfants ?

 

Multi C -

Ce ne serait pas de bons musulmans, ils seraient terriblement châtié !!

 

Changelejeu -

Pourtant, j'ai entendu dire que les musulmans imprégné de leur religion d'amour faisaient preuve d'une tolérance sans égale

 

Multi C -

Cela n'a rien a voir; pour le bien de '' nos filles '', un bon musulman '' qui aime bien châtie bien '' !!

 

Changelejeu -

Mais dites-moi ne s'agit-il pas là de propos pris dans la bouche de Laurent FABIUS et portés sur la place publique par le défunt Georges FRÊCHE, que dans le cas présent, me semble-t-il, vous reprenez à votre compte ?

 

Multi C -

Je ne comprends pas là...

 

Changelejeu -

Rassurez-vous vous n'êtes pas le seul, mais revenons à la diversité; suivant votre propos, il ne faudrait plus interdire les mariages forcés, les crimes d'honneurs, la polygamie institutionnalisée , de juger selon le droit musulman tous les litiges tant du pénal, tant du civil...

 

Multi C -

Oui c'est cela diversité et bien d'autres choses...

 

Changelejeu -

Oui j'imagine, comme la lapidation, séparer dans les lieux publics les hommes des femmes, appliquer la sharia comme bon vous semble ou pour d'autres populations pratiquer l'excision sur les fillettes

 

Multi C -

Oui, c'est bien cela, la diversité c'est le respect de toutes les cultures

 

Changelejeu -

Donc pour résumer sur ce point, la diversité c'est le déni des différences, la négations des singuliers, des protections ou des droits de la personne [ droits de l'homme – complété des droits de la femme et des droits des enfants ]

 

Multi C -

Nous nous considérons que '' nos sœurs et nos frères '' doivent vivre exclusivement sous le regard du clan !

 

Changelejeu -

Nous sommes bien d'accord la diversité c'est la négation des différences par le refus de la mixité sociale, se cantonner dans ce que l'on nomme le repli identitaire – ce qui est un paradoxe puisque l'assujettissement de la conscience à la loi du clan c'est la négation même de la personne et le rejet de son identité en tant qu'être singulier

 

Multi C -

Je ne comprend pas ce que vous entendez par '' les différences '' !

 

Changelejeu -

Je vais vous citer un exemple relativement courant – lui était athée - elle de confession protestante, eurent deux enfants, vécurent une longue période heureux, se séparèrent - devinrent et restèrent de bons amis

 

Multi C -

Et leurs enfants sont-ils athées ou ont-il une religion ?

 

Changelejeu -

Adultes à cette question qui leur fut posée, ils répondirent que leurs convictions ne regardaient qu'eux et pas les autres

 

Multi C -

Sans religion, vous voyez bien que cette famille s'est complètement déstructurée !!!

 

Changelejeu -

Ah non

Je peux vous affirmer qu'ils s'entendent tous très bien et même qu'ils partagent en commun quelques unes de leurs passions y compris dans le cadre de l'élargissement familial actuel qui forme désormais pour chacun d'eux leur environnement

 

Multi C -

Oui mais enfin la dame [elle] allait au Temple et ce qui m'étonne c'est qu'elle n'est pas emmené avec elle ses enfants...???

 

Changelejeu -

Ce sont des démocrates – qui ont le sens de l'honneur, ils en ont parlé – surtout se sont parlé – décidé de respecter la liberté de conscience de leurs enfants – qu'ils ne les endoctrineraient pas, mais valideraient et encourageraient leur pratique naturelle [ commune à tous les enfants ] du questionnement – soit dit autrement non leur transmettre par principe '' quoi penser '' mais les aider à apprendre par eux-même à '' comment penser ''

 

Multi C -

Certes, mais à un moment ou à un autre leurs enfants ont probablement remarqué que leur mère se rendait dans un lieu de culte ?

 

Changelejeu -

Oui !

Leurs enfants bien-traités vers sept ou huit ans avaient accepté le point de vue de leur deux parents: à savoir que ce que faisait leur mère ne concernait qu'elle

 

Multi C -

Et vous, pouvez vous passer de religion ?

 

Changelejeu -

Allègrement - Ce n'est pas pour rien ni par hasard que je me nomme Changelejeu

 

Multi C -

Votre mode de penser rationnel devrait vous permettre de comprendre que sans dieu la vie n'a pas de sens et que l'émancipation des hommes par le progrès n'est qu'un mythe !

 

Changelejeu -

Je pourrais vous répondre que '' votre dieu '' ne s'est guère manifesté jusqu'ici ni pour le meilleur ni pour le pire, qu'au vu de ce constat il n'est guère de raisons de s'enfermer dans des espérances sans lendemain – seuls nos actes sont la cause de notre avenir

 

Ici  il y a deux horloges qui ne marquent pas le même temps – en dépit de fortes pressions sociales pour les faire rentrer les femmes à la maison elles ont [ dans le monde libre ] obtenus des acquis - qu'il est peu probable qu'elles s'en délestent – les hommes eux traînent les pieds...

 

Multi C -

Quel rapport faites-vous avec le temps et le progrès ?

 

Changelejeu -

Par exemple malgré le peu de bonne volonté des hommes pour partager avec les femmes les tâches domestiques, l'invention de la machine à laver le linge par exemple permet aux femmes de gagner du temps pour elles

 

Nul ne conteste l'intérêt utile d'un couteau de cuisine quand bien même d'autres s'en servent comme d'une arme – dans ce cas ce n'est pas le progrès qui est en cause mais bien l'idéologie

 

Multi C -

Et quel est ce monde libre ?

 

Changelejeu -

Le monde non musulman ni celui inféodé aux fondamentalistes chrétiens des États-Unis ni encore celui fasciné par l'intégrisme catholique d'Irlande et de Pologne par exemple...

 

Multi C -

Cela ne vous interpelle pas qu'un pays comme les États-Unis ne comprenne pas la loi d'interdiction du port de la burqa

 

Changelejeu -

Cela ne peut me surprendre d'un pays ou la majorité des gens n'accepteraient pas d'élire un Président incroyant, ravagé par les fondamentalistes, où la peine de mort n'est pas abolie, ou le niveau d'endoctrinement dans toutes sortes de croyances [ou superstitions] pour une forte majorité des populations est tel qu'ils ont ont avalés toutes les couleuvres pour accepter sans discuter que leur pays parte en guerre contre l'Irak

 

Multi C -

Et l'autre horloge ?

 

Changelejeu -

Concerne le mythe du progrès censé rendre plus heureux le citoyen de nos démocraties issues des lumières

 

Multi C -

Ce mythe est un vaste échec et fait la preuve que quand les hommes sont éloignés de dieu rien de bon n'advient possible !

 

Changelejeu -

Près de ce que vous nommez dieu les effets, dans un passé récent, n'ont pas été probants...et c'est oublier qu'il y a toujours eu des athées et des agnostiques – faut-il vous rappeler que votre prophète avait ordonné et fait décapité certains d'entre eux - notamment fut assassiné décapité le poète critique Kab been Al Ashraf à Médine, opposant à Mahomet ?

 

Le progrès c'est ce qui permet aux personnes de trouver du temps pour elles – mêmes, mais aussi d'être plus près de leur proches – sachant que ce n'est pas toujours le cas pour tous

 

Multi C -

Ah, vous voyez que vous confirmez que ça ne fonctionne pas !

 

Changelejeu -

Oui et non, je peux émettre ce constat, que le temps promis et obtenus par le progrès; plus exactement par quelques innovations technologiques est compromis, surtout par une insuffisante  créativité, gaspillé, grappillé par la mauvaise gestion des hommes

 

Donc ce n'est pas le progrès en soi mais bien les croyances, les superstitions, les idées reçues, l'idée '' purement idéologique des bienfaits du progrès '' par défaut de pragmatisme, la misogynie religieuse, des incompétences dans bien des domaines qui sont la cause de la plupart des maux et du mal être que connaissent beaucoup trop de personnes dans nos sociétés

 

Multi C -

Dieu sauvera les hommes !!!

 

Changelejeu -

Nous feriez-vous du Odon VALLET sans le savoir ?

 

Multi C -

Je m'en Flatte !!!

 

Changelejeu -

Voyez-vous, il est parfaitement vérifiable que nous sommes fait certes de poussières d'étoiles mais aussi en partie de poussières de dinosaures – et mieux le comprendre permettra de saisir plus sûrement le sens de la vie et de favoriser des rapports sociaux de meilleure qualité

 

Multi C -

Que voulez-vous dire ?

 

Changelejeu -

Qu'il est vain de remplacer ce que je ne sais pas momentanément '' comment expliquer '' par une croyance, et dit en passant, sans la disparition des dinosaures nous ne serions pas là à en parler

 

Multi C -

Vous croyez que J C, ce dieu des chrétiens vaut mieux que le nôtre ?

 

Changelejeu -

Non ! Je vous rassure je ne m'assoie pas à coté d'un René GIRARD et je considère la crucifixion comme le pire et le plus malsain des exemples à donner aux plus jeunes

 

Multi C -

Dans la foi chrétienne, le Christ en portant sa croix porte avec lui le poids de tous les péchés des hommes – prouvant que l'on pouvait se sacrifier pour l'amour de tous les autres comme dans le film '' des dieux et des hommes ''

 

Changelejeu -

D'abord aimer tous les autres c'est la négation même de l'amour – prétendre expier pour tous les humains c'est se croire meilleur que les autres, c'est de la vanité ou en tous cas pédant – quand à la notion de péché ou le sens qui lui est attribué est plus que discutable

 

Multi C -

Pourquoi disiez-vous que le Christ est un exemple malsain ?

 

Changelejeu -

Se sacrifier, mourir pour des idées non seulement c'est stupide et génère le fanatisme, oppose toujours deux mondes totalitaire comme dans le film '' des dieux et des hommes '', une histoire qui ne fait qu'exalter une fois de plus la stupide notion masculine du sacrifice, voire dans de nombreux cas le terrorisme dont font les frais parfois tragiques en dommages collatéraux les enfants, les incroyants et les agnostiques

 

Multi C -

Donc vous ne concevez pas que l'on puisse se sacrifier pour les autres

 

Changelejeu -

Non !

S'il l'on en a la force et le courage, risquer sa vie pour porter secours à une personne en danger, la risquer en état de légitime défense ou pour libérer son pays d'un envahisseur est sans rapport avec la notion de sacrifice ou de souffrir '' comme un bien '' - en l'occurrence relève des devoirs du citoyen

 

Multi C -

Donc pour vous « aimez-vous les uns les autres » n'a pas de sens ?

 

Changelejeu -

Non c'est même un non sens, comme je vous l'ai dit auparavant, donc au même titre qu' '' aimer tous les autres '' c'est la négation même de l'amour – ne comptez pas sur moi pour aimer des prophètes plus faux et plus misogynes les uns que les autres ni des dictateurs chantres du collectivisme équivalant à la soumission à un dieu et je compte bien que l'humanité finisse par les juger au nom des droits de l'humain

 

Multi C -

A vous seul vous êtes pire que la réunion de Satan et Lucifer !!!

 

Changelejeu -

Là, vous me faites trop d'honneur, Crab, un de mes amis, dans sa fable : '' Satan ( de ) ; et du rire de Vénus....''

 

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/satan-de-et-du-rir... rappelait que Satan en tant qu'adversaire du mal s'était opposé à l'infanticide que s'apprêtait à commettre [ au nom de ses fantasmes ] Abraham

 

... et que Lucifer '' porteur de lumière '' était un symbole féminin qui faisait horreur aux chrétiens

 

Multi C -

Je ne veux plus vous entendre, je me bouche les oreilles et de ce pas je m'en vais

 

Morale :

Tenter de dialoguer avec un croyant ? [ Rire ] C'est bien plus facile d'approcher le mur de PLANK et continuer de chercher à savoir ce qu'il y a derrière  - Crab - le 28 Octobre 2010

 

Note

 

1271025296.jpg

Un génie : Giovanni Di Dondi...
Giovanni de'Dondi vivant avec son père de 1348 à 1359, partage son intérêt pour l'astronomie et l'horlogerie. En 1348 il commence ses travaux sur son astrarium. Il décrit en détail son projet dont la conception intellectuelle se poursuit jusqu'en 1364 : ses manuscrits sont suffisamment précis pour pouvoir reconstruire des exemplaires de son horloge. Il finit sa vie comme enseignant à l'université de Pavie. Il meurt à Milan en 1389.


D'aprés l'ouvrage de Jean Gimpel  sur l'histoire de l'Industrie  du Moyen Age, qui parle longuement de Giovanni Di Dondi , on apprend avec stupéfaction qu'au XIVème siècle un horloger de génie réussit à construire un "astrarium" , c'est à dire une horloge suffisamment complexe pouvant décrire les mouvements des astres connus à l'époque : Mercure,Venus, Lune, Mars , Jupiter et Saturne. En 1965 on a retrouvé à la Bibliothèque d'Oxford le traité de Dondi qui explicite, avec force schémas et 130 000 mots la construction de ce calculateur.

Des rouages ahurissants de complexité ( doubles ovales indentés tournants dans une roue indentée en interne, le tout monté sur un mécanisme différentiel mettant en mouvement différé d'autres rouages... ) taillés dans du bronze , qui donnaient heures , minutes, dates , fêtes mobiles ( Pâques et Pentecote) , mouvements des astres....L'auteur du livre , Jean Gimpel , explique minutieusement sur une vingtaine de pages les mouvements , oscillations et échappements de ce mécanisme. […/...]

Suite :

'' Satan ( de ) ; et du rire de Vénus....''

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/satan-de-et-du-rire-de-venus/

13/10/2010

''Éthique''

 

une-cellule-souche-non-differenciee_890_w460.jpg

Photo: Maxisciences

 

ÉthiqueLes cellules souches


Un exposé des faits qui démontre l'état actuel de la recherche tout en soulignant que le retard pris par la France  [sans explicitement le nommer] est dû à l'obscurantisme religieux

La vidéo

http://blvids.free.fr/12%20Ethique_et_cellules%20souches....

 

Suite...

 

IN VITRO

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/10/05...