Crab2ddcc

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2015

'' Mort aux juifs ''

Sarre-Union.png

La laïcité comme l'athéisme ne tuent pas, le fanatisme religieux, l'islamo-fascisme tuent, c'est la conséquence d'un combiné dû à des politiques françaises pro palestiniennes relayées, depuis de nombreuses années par le soutient apporté aux terroristes de Gaza par des associations « antiracistes » qui ne bronchent pas quand dans notre pays les pouvoirs successifs laissent diffuser sans préface d'avertissement le raciste et sexiste coran ; un jour cela donne '' mort aux juifs '' dans les rues de Paris, les conséquence meurtrières que nous connaissons contre la liberté d'expression, contre les représentants de l'État et les attentats répétés contre nos compatriotes juifs jusqu'à la profanation du cimetière de Sarre-Union

Ce matin ( 15/02/2015 ) chez Bourdin : Roland Dumas pro palestiniens, symbole grabataire du vieil antisémitisme socialiste prétendait que Manuel Valls était sous l'influence de sa femme - sous entendu juive -     Crab – 16 Février 2015

 

Suites : Le Venin

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/le-venin.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/15/le-venin-5559549.html

 

15/02/2015

Le Venin

caricature-charlie-hebdo-geluck-francesoir_36.jpg

Ce matin ( 15/01/2015 ) invité sur itélé : Laurent Fabius répond à Jean-Pierre Elkabbach que '' les terroristes sont de faux religieux mais de vrais criminels qui s'appuient sur la religion '' - chercher l'erreur [ ? ]

Hors les terroristes s'inspirent de la vie d'un prophète pédocriminel qui, en son temps, ne s'était pas privé d'instrumentaliser, de mutualiser dans le raciste et sexiste coran toutes les religions connues à son époque pour d'une part sacraliser la phallocratie ( les patriarcats ) et justifier la barbarie de toutes ses conquêtes militaires, dont entre-autres : pillages, viols et la décapitation de tous ses opposants

Sans relâche, depuis plus d'une décennie, je réclame que toute publication nouvelle du coran ou de la vie du prophète soit précédée d'un avertissement à l'attention des jeunes lecteurs ou lectrices pour rappeler qu'il ne s'agit que de textes historiques et non « incréés », sans rapport avec une croyance dans le surnaturel, pour souligner le caractère de ces texte : racistes, sexistes, athéophobes, antijuifs, homophobes et xénophobes qui est aux antipodes des valeurs*1 de l'unité républicaine

*1 : liberté égalité fraternité – Crab 15/01/2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/la-crainte-de-lislam.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/14/la-crainte-de-l-islam-5559282.html

 

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=point+de+contraintes+en+religion

 

 

 

 

 

13/02/2015

Démocratie ou Théocratie ?

wilem.png

Toutes les religions s'affirment supérieures aux autres, chacune prétendant détenir '' la '' vérité, les autres étant dans l'erreur - Eric Lowen

En ce monde, trois individus ont trompé les hommes : un berger, un guérisseur et un chamelier - Abu Tahir

°

La France n'est pas le pays de Voltaire mais de Jean Meslier dont la pensée critique athée est créatrice d'une vision du monde cohérente

Dès le début 18e siècle Jean Meslier ( mort le 17 Juin 1729 ), dans notre pays, apparaît comme le premier athée, le déiste Voltaire son faussaire s'était chargé, lors d'une première publication, de dénaturer, de mutiler, de falsifier son mémoire*1, ce qui ne peut guère surprendre le lecteur averti, quand on sait que ce cabot de salon estimait que le peuple avait besoin de la religion ;

voilà pourquoi Voltaire plaît-tant tant au chrétiens et surtout aux musulmans dont la religion exige l'entière soumission, en se référant à « la parole de dieu » récapitulée dans le coran, ( curieusement, cela dit en passant, rédigée par un prophète, et çà ne manque pas de sel, qui ne savait pas écrirechercher l'erreur - ), dont les sourates racistes et sexistes sont en contradiction totale avec les valeurs de la république : liberté – égalité - fraternité

 

À la différence de Voltaire, Jean Meslier entre en résistance en comprenant avant tous que la liberté se crée sinon c'est se soumettre : son '' Testament '' jette le fondement pour une société insoumise capable d'entrer en résistance, dans cette lignée, le refus de se soumettre, ce sera, dernier exemple, la démonstration du 11 Janvier dernier

Plus tard ans la foulée, Nietzche sera le premier à penser le post-christianisme, judicieusement, non sans humour, il proposera de raser le Vatican et de le remplacer par un élevage de serpents ( dit en passant : ce serait mieux, nettement plus efficace au lieu de taguer les murs des mosquées, de proposer de les raser pour les remplacer par un élevage de cochons ) ;

la principale conséquence de la déconstruction appliquée, judicieuse, maîtrisée de la judéo-chrétienté au profit du doute synonyme de laïcité, au refus d'obéir à dieu ou à ses représentants la France devient une république laïque ;

ailleurs en Europe, les peuples teintés de laïcité ou fortement imprégnés des philosophies de l'athéisme conscients que le pouvoir vient des hommes et non de dieu est la cause, la principale explication du déclin de la civilisation chrétienne

 

Démocratie ou Théocratie

Dans une perspective athée, depuis bientôt près de vingt ans, désormais la critique athée du coran se développe car, dans notre société, sans se servir de la raison pour réfléchir, puis gouverner : ce n'est plus la démocratie qui s'imposerait mais à nouveau la théocratie

Le dieu de l'islam n'est pas un déisme, mais un théisme, le coran parole de dieu est un texte en parfaite opposition avec les valeurs républicaines : liberté - égalité – fraternité

 

Féminisme ou phallocratie?

Soutenir le Féminisme contre la phallocratie sacralisée par le coran, en ne laissant rien passer des revendications de musulmans allant à l'encontre de l'égalité femme-hommes est devenu depuis de nombreuses années une priorité ;

ce que la gauche ne voulait pas admettre, au pouvoir se montre incapable de réaffirmer la laïcité notamment quand '' on '' entend sur les ondes Jean-Louis Bianco le faux ami de la démocratie ou de la laïcité justifier le prosélyte voile dont s'affublent les accompagnatrices scolaires dans le but évident, avéré d'imposer du dieu, surtout, ( dans le plus grand mépris de la conscience des enfants en général : enfants d'incroyants et des autres confessions), de leur dieu aux enfants des autres

 

Citation : Pourquoi je ne suis pas musulman, par Ibn Warraq
Éditions L’Âge d’Homme, 1999

« Je suis né dans une famille musulmane et j'ai grandi dans un pays qui est aujourd'hui fier d'être une république islamique. Mes proches parents se veulent musulmans : certains adhèrent à l'orthodoxie, d'autres moins [...]. Dès que j'ai été capable de raisonner par moi-même, j'ai rejeté tous les dogmes religieux que l'on m'avait fait ingurgiter. Je me considère aujourd'hui comme un humaniste laïc, qui croit que toutes les religions sont des rêves d'hommes débiles, de toute évidence fausses et pernicieuses [...]. Tels sont mes antécédents et mon point de vue, et les choses en seraient restées là s'il n'y avait pas eu l'affaire Rushdie et la montée de l'islam. Moi, qui n'avais jamais écrit de livre auparavant, j'étais tellement galvanisé par ces événements que je me lançai dans celui-ci [...]. Ce livre est mon effort de guerre.Chaque fois que je me suis demandé s'il était prudent de l'écrire, de nouveaux meurtres perpétrés au nom de Dieu et de l'islam m'ont poussé à le mener à son terme.» Ibn Warraq

 

Encore un islamophobe, rendez-vous compte mon bon monsieur, c'est un arabe, pire un ex-musulman, imaginez les sauts de cabri de : Tarik Plenel ( Edwy Plenel ), Aymeric Ramadan ( Aymeric Carron ), du MRAP, de Claude Askolovitch, de Dounia Bouzar, de Régis Debré, de Najat Vallaud-Belkacem, de Jean-Louis Bianco, de Cécile Duflot, d'Eva Joly, et de Manuel Valls qui juge les « textes sacrés » tous respectables et vous avez devant vous le spectacle « vivant » de la faune athéophobe, islamophile et anti-laïque - - - Crab 13 Février 2015

 

Vidéos : Festival escale – Michel Onfray

http://crab.painter.free.fr/videos/Festival_philo_Escales_Michel_Onfray.mp4

°

Notes : *1

Un décret de la Convention, du 27 brumaire en II, certifiait la décision d'ériger une statue à Jean Meslier le premier prêtre qui ait eu l courage et la bonne foi d'adjurer les erreurs religieuses

Seul le texte du Mémoire publié pour la première fois en 1970-1972 2, assorti de ses « lettres aux curés du voisinage » et de son Anti-Fénelon ( ses notes marginales à la Démonstration de l’existence de Dieu de Fénelon, dont des copies reprenant ses annotations ont circulé au XVIIIe siècle et nous sont parvenues ), sont de la plume de Meslier

 

Suites : Histoire des Maux-nothéismes

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/histoire-des-maux-notheismes.html

 

°

 

Elisabeth Badinter

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/elisabeth-badinter.html

 

 

 

 

 

 

 

12/02/2015

Charlie Hebdo et Charline Vanhoenacker

Charline Vanhoenacker.jpg

Lors de la soirée "Je suis Charlie", le 11 janvier dernier sur France 2, Charline Vanhoenacker avait fait un sketch très controversé où elle interviewait le prophète Mahomet. Si les critiques ont été nombreuses sur les réseaux sociaux la jeune femme assume totalement cette idée, et éprouve même « une certaine fierté »

https://www.youtube.com/watch?v=swsWwhku-Gc

°

VOICI L'HOMME

Pour ma part j'ai trouvé cette fausse interviewe amusante, sans plus, mais franchement ridicule l'accusation de « provocation », car ce sketch c'est bien peu, plutôt « gentil » au regard de ce que l'on sait de ce chef de tribu phallocrate : un guerrier ni plus ni poins barbare, en son temps, que les autres chefs de tribus, il instrumentalise les religions connues à son époque pour sacraliser le patriarcat et justifier sa soif de conquêtes militaires, fait décapiter ses opposants, de surcroît pédocriminel pour avoir mis dans son lit une fillette de neuf ans, voici l'homme à l'origine de cette « grande et belle religion d'amour » qui sert de modèle partout dans le monde à la '' grande communauté musulmane ''

 

En Décembre 1979, sans précédent depuis le 7e siècle, Changelejeu, grand reporter à la maison de l'athéisme, réalisait un entretien avec Mahomet

L'interviewe publiée intégralement sur la page :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/changelejeu-et-mahomet/

Crab 12 Février 2015

 

08/02/2015

Golshifteh Farahani

arabes,athéisme,féministes,Golshifteh_Farahani,Femen,islam,Laïcité,Maghreb,mœurs,NUE,voiles_islamiques,Égypte,Iran,Maghreb,poche_orient,moyen_orient

 

Dans l'interview qu'elle accorde au magazine, elle assure que Paris, où elle réside aujourd'hui, " est le seul endroit de la planète où les femmes ne se sentent pas coupables. En Orient, tu l'es tout le temps. Dès l'instant où tu ressens tes premières pulsions sexuelles."

 

Un sein dévoilé pour les César 2012

Golshifteh Farahani, à l'affiche du film Exodus : des dieux et des rois, avait déjà suscité la colère de la République islamique en 2012. Elle comptait alors parmi les "révélations" des César. Dans une vidéo dans laquelle les comédiens devaient montrer une partie de leur corps, elle avait brièvement montré son sein droit. En Iran, "tout (...) est politique, même si personne ne connaît les César", avait-elle réagi, interrogée par Le Monde. "Moi je ne dis rien, pour calmer le jeu."

 

A l'époque, " les autorités iraniennes dénoncent un comportement '' déplorable '', rappelle le site du quotidien.Dans son pays, où elle était une star avant d'être contrainte à l'exil, la famille de la jeune femme a été harcelée par les autorités, a rapporté The Guardian (article en anglais). "Je ne voulais pas faire un acte politique. Ça l’est devenu. J’ai juste pensé : 'Soit tu es française, tu travailles en France, et tu es capable de faire ça, soit tu rentres en Iran'", confie-t-elle à  Libération.

 

Un rôle de femme non voilée à Hollywood

Son exil, Golshifteh Farahani le doit à la rigidité du régime iranien concernant le port du voile. En 2008, elle tourne dans son premier film hollywoodien, Mensonges d’État, de Ridley Scott, avec Leonardo DiCaprio. Elle n'y est pas toujours voilée. De retour en Iran, elle est arrêtée et son passeport confisqué après une plainte déposée "par le peuple d’Iran, pour atteinte à la sécurité nationale", raconte Libération. Elle est pourtant, à cette époque, la plus grande star du pays.

 

Pour pouvoir se rendre à la première du film, quelques mois plus tard, elle emprunte beaucoup d'argent afin de récupérer son passeport et quitter le pays, pour la France, où elle vit désormais et dont elle a acquis la nationalité. Sur le tapis rouge, à New York, elle apparaît à nouveau les cheveux libres. L'actrice n'a, depuis, jamais remis les pieds en Iran et voit sa famille à l'étranger. Source : M Blogs

 

Suite : Proche-Orient

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/11/proche-orient.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/proche-orient/

°

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2011/11/poser-nue-pour-le-meilleur.html

 

 

 

04/02/2015

Elisabeth Badinter

Athéisme, Crab, féminisme, Élisabeth_Badinter, Laïcité, Edwy_Plenel, Aymeric_Carron Olympe_de_Gouges, Science, sexisme, islam, Gauche,  Émilie_du_Châtelet

Elisabeth Badinter : " Je ne pardonne pas à la gauche d'avoir abandonné la laïcité "

Publié dans '' Marianne '' le Mardi 03 Février

Propos recueillis par Eric Conan

 

" Marianne " consacre un hors-série à la laïcité qui rassemble une sélection de grands textes sur le sujet signés de figures historiques comme Clemenceau, de Gaulle, Gambetta ou encore Hugo. Ce trimestriel réunit aussi des textes inédits comme cet entretien d'Élisabeth Badinter qui juge " désolant " le pouvoir accordé par la gauche aux curés, imams et rabbins et dénonce les lâchetés des socialistes depuis vingt-cinq ans à propos du voile.

 

Marianne : En 1989, lors de la première affaire médiatisée de voile à l’école, à Creil, vous avez, avec quelques autres, lancé dans le Nouvel Observateur un appel à défendre la laïcité. Où en sommes-nous un quart de siècle plus tard ?
Élisabeth Badinter : Il s’est produit un renversement à gauche sur la laïcité, produit d’une gêne considérable face à la montée de l’islamisme. Tétanisée à l’idée d’être taxée de stigmatisation d’une population d’origine immigrée, la gauche s’est empêchée de traiter cette situation nouvelle, mais pas si différente de l’affrontement avec l’Église un siècle plus tôt. C’est la phrase stupéfiante de Lionel Jospin à l’Assemblée : « Nous essaierons de les convaincre d’ôter ce signe religieux, mais, si elles ne veulent pas, nous les accepterons. » La gauche, à rebours de sa longue tradition, admettait que la religion entre à l’école publique, et son Premier ministre se défaussait sur l’avis du Conseil d’état qui l’organisa.

 

Était-ce un oubli du sens de la laïcité ou une décision d’y mettre un terme ?
Je ne crois pas à l’oubli. Si cela avait été une provocation de catholiques intégristes avec de grosses croix, cela ne se serait pas passé ainsi. Le complexe de culpabilité face à des populations symbolisant les anciens colonisés a été le plus fort dans cette génération de socialistes qui ont ainsi favorisé, dans leurs propres rangs, la montée du communautarisme, cette idée que tous les rituels culturels ou religieux, y compris les plus intégristes, sont respectables et doivent être respectés.  A cette époque, je me suis sévèrement fait taper sur les doigts pour délit d’« ethnocentrisme » par Mme Mitterrand et Jack Lang parce que je combattais l’acceptation de la polygamie et de l’excision ! Nous n’en sommes heureusement plus là, mais il me semble aussi désolant que la gauche accorde un tel pouvoir aux curés, aux imams et aux rabbins : c’est religieux, c’est sacré !

 

Ce fut un choc, à l’époque, de se découvrir soudain minoritaire à gauche.

 

Pourquoi cette minorité, dont vous faisiez partie à gauche, est-elle restée fidèle à sa tradition laïque ?
Il y a plusieurs raisons en ce qui me concerne.
Je suis d’abord, philosophiquement, universaliste. Je crois aux bienfaits des valeurs universelles : on a toujours intérêt à mettre en avant nos ressemblances plutôt que nos différences. Je ne crois pas à la différence heureuse.
Ensuite, je suis juive : l’histoire familiale m’a appris que l’on avait tout intérêt à ne former qu’une seule humanité. Je regrette d’ailleurs que, en réaction à l’abdication de la laïcité face à l’intégrisme musulman, la partie communautariste des juifs se soit renforcée, développant le port de la kippa en public, et que certains catholiques réagissent de même, comme on vient de le voir à propos des crèches dans les mairies.
Enfin, je suis féministe et je me méfie extraordinairement du pouvoir des religieux et de leur vision de la femme. Que l’on impose aux femmes de cacher leurs cheveux parce que des hommes les tiennent responsables d’un désir sexuel qu’ils ne savent pas maîtriser me fait bondir. Il m’est insupportable que la gauche l’accepte, notamment au sein de l’école publique, censée avoir pour objectif de développer la raison et de lutter contre les préjugés !  On est passé du cogito ergo sum – « Je pense donc je suis » - au credo – « Je crois, donc j’existe »… C’est une trahison bouleversante pour ma génération, qui avait une autre conception de l’école comme outil d’émancipation, en particulier des filles.
Le pire de cette gauche communautariste est d’avoir accepté le concept d’« islamophobie » – qui a foutu en l’air le principe de laïcité, car s’élever contre des signes religieux devenait un crime – et l’invention de ce terme au sens propre insensé de « racisme anti-musulman ». D’où l’intimidation, qui a fonctionné sur de plus en plus de gens à gauche, se taisant par peur d’être dénoncés parce que la laïcité, devenue synonyme d’islamophobie, a été abandonnée à Marine Le Pen. Cela, je ne le pardonne pas à la gauche.

 

Ce revirement, empreint de gêne et de malaise, n’est pas franchement revendiqué : durant ces vingt-cinq années, la plupart des élus de gauche ont voté ou ne se sont pas opposés – se réfugiant dans l’abstention – aux lois de laïcité proposées par la droite…
Parce que, globalement, la gauche n’est pas au clair, qu’il n’y a plus de position majoritaire en son sein sur le sujet et qu’elle fait tout pour ne pas en débattre
franchement. D’abord par manque de courage. Sur l’interdiction de la burqa, par exemple, il y avait à l’Assemblé nationale des pour et des contre qui ne s’assumaient pas : c’est pour cela qu’à sept exceptions près, ils se sont tous abstenus… Ce manque de courage prend de plus en plus la forme du déni : pour avoir la paix, on pense qu’il suffit de nier les problèmes. Comme la position comique du nouvel Observatoire de la laïcité, cet édredon qui a remplacé le Haut Conseil à l’intégration : il n’y a pas de problèmes, c’est vous qui les inventez, c’est pas si grave…
Mais il ne faut pas sous-estimer dans cette hésitation le rôle du calcul politique, électoral : le Parti socialiste a quand même gagné les élections avec les voix des musulmans des banlieues, donc, après les effets de la théorie du genre, ce n’est pas le moment de se les mettre à dos ! C’est pourquoi on laisse la laïcité, déjà bien attaquée par Sarkozy, se vider de son contenu originel : « laïcité ouverte », « laïcité positive » : la laïcité aujourd’hui, c’est « chacun fait ce qu’il veut » et, au nom de la religion, « on a tous les droits ».
Le comble est de voir des défenseurs de la laïcité plaidant pour que les religions soient plus discrètes se faire traiter d’« ayatollahs de la laïcité » ou de « laïcards », le terme de Maurras… Voilà pourquoi pour les mères voilées en sortie scolaire, on recommence comme en 1989 : la gène, la confusion et la défausse sur les juges au nom du « cas par cas » ! Vous n’êtes guère optimiste sur l’avenir…
Je suis moins optimiste à court terme qu’à moyen terme. Je pense que l’on va redécouvrir que l’on ne peut pas se passer du concept de laïcité, nécessité absolue pour la paix sociale entre personnes d’origines différentes.
Les religions peuvent devenir des facteurs de guerre épouvantables, on en a d’ailleurs la preuve tous les jours dans le monde. Et il y a une telle exaspération qui monte à l’égard des exigences des uns et des autres, de la constitution de séparatismes culturels revendiqués – par exemple pour éviter de côtoyer « l’impureté » – que l’observation rigoureuse des règles laïques va redevenir un impératif pour le bien commun, pour vivre en paix les uns avec les autres

Source de l'article :

http://www.marianne.net/elisabeth-badinter-je-ne-pardonne-pas-gauche-avoir-abandonne-laicite-020215.html

°

Suites :

On est pas couché - dernière couvée

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/on-est-pas-couche-derniere-couvee.html

°

Pour ce que je suis - on me tue

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/pour-ce-que-je-suis-on-me-tue_2.html

°

Contextualiser le coran

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/contextualiser-le-coran.html

°

Changelejeu et Mahomet - Réédition

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/12/changelejeu-et-mahomet-reedition.html

 

 

 

 

02/02/2015

Pour ce que je suis - on me tue

11_Janvier,Athéisme,athéophobie,Crab,Démocrite,Aristippe,Diogène,Épicure,Lucrèce,Nietzche,Jean_Meslier,Olympe_de_Gouges,Élisabeth_Badinter,laïcité,féminisme,islam

Les françaises et les français n'acceptent pas les « différences » - les islamistes si !

Nos compatriotes seraient-ils islamophobes ?

Cette question est à poser, à nos « spécialistes » de l'islam : Tarik Plenel et à Aymeric Ramadan

°

Réponse aux lecteurs musulmans :

En me citant les mosquées taguées, vous me dites que les musulmans ne cessent d'être stigmatisés

Est-ce qu'il vous arrive de réfléchir, vous ne trouvez pas que c'est plus que gonfler de comparer des tags, qui ne sont rien de plus qu'un moyen d'expression imbécile pratiquer par des groupuscules d'in-créatifs incapables de maîtriser la critique de votre religion ni d'ailleurs de faire l'autocritique de leurs religions, avec, sans qu'aucune situation de société ni un conflit extérieur puisse le justifier, la lâcheté de l'assassinat des Charlie par qu'ils étaient les symboles de la liberté d'expression, la lâcheté d'assassiner des policiers parce qu'ils représentaient l'État, la lâcheté d'assassiner des juifs parce qu'ils étaient juifs - faudrait vous réveiller pour lire autre chose que le raciste et sexiste coran : ce livre mérite parfaitement cette définition'' de livre des livres '' parce que le plus infantile et égoïste de tous les monothéismes

 

Quand des « intellectuels » plus faux humanistes les uns que les autres, au lieu d'être effondré après la lecture du coran, traitent d'islamophobe toute personne se livrant à l'exercice de la critique athée de l'islam, se comportent comme si des nazies s'évertuaient, sans relâche, à traiter les juifs de naziophobes

 

C'est offenser, c'est insulter les « pauvres » ou les gens qui n'ont pas accès facilement à la culture de prétendre, comme vous le faites, qu'ils sont plus susceptibles que d'autres, du fait de leurs conditions sociales, de verser dans le jihadisme - cela revient à nier l'histoire de l'antisémitisme et la sacralisation de la phallocratie par les religions monothéistes en Orient et en Occident ( à ceci près, qu'encore à notre époque, soit en retard de plusieurs siècles, l'islam n'a toujours pas fait son exégèse )

 

Les jihadistes trouvent dans l'islam le moyen de concrétiser pour eux-même une vision simpliste, inégalitaires pour régir le cadre des relations humaines de la société ;

parce que c'est plus facile, parce que cela ne demande aucun effort, avec au bout l'illusion d 'exister

 

Ce ne sont pas comme vous dites des athées ou des individus qui se sont éloignés, sans produire la moindre preuve de son existence, de la chose que vous nommez '' dieu '', qui taguent vos mosquées ;

les athées se contentent, par la critique athée de votre religion, symboliquement, métaphoriquement d'araser vos mosquées, ( au même titre que d'autres lieux des dogmes) ;

ces lieux de cultes, plus particulièrement « les petites mosquées » non rien de pittoresques ( sauf pour quelques intellos de gauche ou autres intellectuels peureux, voir lâches, qui passent leur temps à relativiser les prêches radicaux ),sont une expression de l'esprit de sectes, pour causes diverses et variées défigurent, gâchent intempestivement le paysage de la ville, du village au détriment de l'urbanité ou de la recherche d'une éthique paisible et favorable à la communauté des citoyennes et des citoyens susceptible de permettre au plus grand nombre d'assouvir sa soif de créativité, de se désolidariser de l'idée totalitaire, fasciste, mortifère du principe de soumission prônés par les monothéismes dont le pire de tous est l'islam

 

Ce ne sont pas les vociférations, puisque vous y faites référence, du castriste Mélenchon exclusivement préoccupé de clientélisme, ni la tentative infantile de désinformation émanant d'un Tarik Plenel ( Edwy plenel ) ou d'un Aymeric Ramadan ( Aymeric Carron), dont le passe temps favoris est d'accuser les auteurs de la critique athée du coran et de ses annexes de vouloir stigmatiser ou déclencher la guerre civile contre les musulmans ;

hors dans notre pays il n'existe pas d'autres guerres, sous les yeux attendris d'une poignée de judéo-chrétiens, que la guerre faite aux femmes à travers, revitalisée au quotidien, les assauts théocratiques musulmans ( avec la complicité, hélas, d'enfourlardées )

Une guerre enclenchée, entretenue à longueur d'année par des phallocrates adeptes d'un manifeste socio-politique sacralisant le patriarcat, sans le moindre rapport avec la spiritualité*1 ( *1 : la vie de la conscience ) ni même avec la croyance dans le surnaturel, prônant l'inégalité femmes-hommes, in fine une idéologie incompatible avec la liberté de conscience et toute vie démocratique ;

au cas où vous ne l'auriez pas remarqué ce ne sont pas ceux qui font la critique athée de votre religion qui tuent des juifs, des dessinateurs, des représentants de l'État mais bien des individus agissant au nom de l'islam – c'est bien dans les pays qui se revendiquent de l'islam où règnent les pires guerres civiles, où l'on décapitent des otages et pas ailleurs

 

Les guerres inter-religions sont inévitables, elles resteront toujours une affaire de mâles à gros bras et petit cerveaux ( de quelques femmes, contre leur intérêt, bêtement embrigadées...) persuadés de détenir la vérité

 

Il n'y à qu'une vie [ ICI ], puis-qu’après la mort le corps est dépourvu de toute sensibilité, je me demande bien : quand finirez-vous par comprendre qu'aucune vie éternelle ne peut-être envisageable ni garantie pour qui que ce soit, qu'il n'y a pas lieu de compter sur un dieu quelconque pour faire le tri des « bons et des mauvais »?

 

Vous feriez mieux de vous préoccuper ( au nom de l'ummat ) du sort de tous les athées, des homosexuels emprisonnés ou mis à mort, du sort réservé aux femmes, de la condition des femmes, aussi des femmes excisées dans votre « joli monde islamique » au lieu de verser des larmes de crocodiles sur une prétendue stigmatisation des musulmans dans notre pays ;

c'est l'idéologie musulmane que la majorité ( celles et ceux de nos compatriotes qui ont pris la peine de lire vos imbuvables textes « sacrés » ) des françaises et des français saines et sains d'esprit, soucieuse de faire respecter l'égalité femmes-hommes, la liberté de conscience, la liberté d'expression rejette, et vous serez obligés de l'admettre, que cela vous plaise ou non ;

il ne vous reste plus rien d'autre à faire ( à votre tour ) que l'autocritique de votre religion

 

Se rappeler les sources de la culture, de notre culture, contre tous les totalitaires, en se référent aux textes fondateurs de notre civilisation - citations :

Les hommes sont malheureux, constate Épicure. D'où vient qu'ils le soient, et que faut-il pour les sortir de leur misère ? Pour Épicure, ce qui fait leur malheur, c'est :

1) qu'ils s'imaginent que les dieux s'occupent d'eux, leur imposent des devoirs et les surveillent sans cesse, idée qui les affole au point même de les pousser parfois au crime sous prétexte de religion ;

2) qu'ils connaissent l'existence de la mort, savent la brièveté de la vie et surtout redoutent l'au-delà, ce qui sera après la mort.

Ces deux craintes, la crainte des dieux et la crainte de la mort, empêchent les hommes de s'enquérir de la vraie nature du bonheur et de régler leur vie en conséquence.

Pour sortir les hommes de cette situation lamentable, la connaissance de la véritable nature du monde qui les entoure est indispensable. La "physique", la science de la nature, en révélant à l'homme la réalité du monde, lui rendra la sérénité de l'esprit, condition indispensable pour atteindre le bonheur en cultivant la sagesse – Épicure

 

Près de deux siècles plus tard le philosophe poète latin chantre d'Épicure se fait lanceur d'alerte :

Il faut lutter contre la superstition et ne pas craindre les dieux

[ …/... ]

O race infortunée des hommes, d'avoir attribué aux dieux de tels effets, et de leur avoir prêté en outre des colères cruelles ! Que de gémissements vous êtes-vous alors préparés à vous-mêmes, que de plaies pour nous, que de larmes pour nos descendants !

-

« une idée redoutable, simple et vraie : la religion, le religieux, naissent de l’inculture et du manque de savoir. Le croyant se satisfait de la foi car il ignore. Le sacrifice aux divinités, aux mythes, aux illusions, procède d’un défaut d’informations sur la véritable cause de ce qui advient ( …) quand le clergé domine l'intelligence régresse »Lucrèce ( 1er siècle avant notre ère ) 

Dans notre pays, n'y a t-il pas urgence, pour contrer les désordres religieux, à enseigner le fait athée à l'école ?

 

Suites : Contextualiser le coran

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/contextualiser-le-coran.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/30/contextualiser-le-coran-5547725.html

°

 

Autres articles : Polêmikôs

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/02/polemikos.html

 

Polêmikôs 3

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Pol%C3%AAmik%C3%B4s

 

ou sur : Polêmikôs 3

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/21/polemikos-3-5395656.html

Crab – 2/02/2015

 

30/01/2015

Contextualiser le coran

11_Janvier, Albert_Einstein, athéophobie, Aymeric_Carron, Changelejeu, Charlie_hebdo, Crab, Edwy_Plenel, France,islam, islamophobie, Laïcité, michel_onfray, Nadia_Vallaud_Belkacem, T._Ramadan, école-laïque

Je vois dans ce dessin une métaphore de la sacralisation islamique de la phallocratie ( patriarcat ) - Crab -

Dernière nouvelle : Un tribunal égyptien condamne un homme a trois ans de prison pour insulte à la religion.

Karim el-Banna, 21 ans, prônait l'athéisme sur sa page Facebook

°

Liminaire

Après les attentats , je lis dans la presse, que les ventes de coran ont augmentées : les français veulent s'informer ; aussitôt des voix islamophiles s'élèvent pour dire : « est-ce que les lecteurs vont être capables de contextualiser ? »

Première remarque,

pourquoi faudrait-il contextualiser puisque le coran, selon les musulmans, est « incréé », la parole d'Allah ? ;

d'autre part, en se référant à ce que disent les « braves représentants de l'islam », je peux en déduire qu'ils considèrent les françaises et les françaises de culture française tellement bêtes qu'on ne devrait pas nous laisser, ni nous inciter à lire le coran sans une aide spécialisée, un « grand frère » par exemple - mieux vaut en rire

Cette observation, ce type d'amabilité n'est jamais que le reflet de l'idéologie islamiste puisque le coran est l'expression d'une religion de l'irresponsabilité : « pense comme ci, dis cela, comporte toi de cette façon, habille toi comme cela...etc...

Aucune sourate n'autorise, ni ne prône le droit penser, l'ensemble de ce texte n'est qu'une suite d'injonctions pour imposer à tous '' quoi penser '' et menace, à longueurs de pages, toute personne tentée de s'exprimer librement ;

ce texte raciste, sexiste, infantile et égoïste se situe aux antipodes de notre civilisation quand, notamment à travers l'école de la république, nos enseignants s'efforcent d'aider les enfants à apprendre à penser par eux-mêmes – cette pratique se poursuit, au lycée* à travers les cours de philosophie, par l'étude des tragédiens grecques, de la littérature...ect.

* : à condition, au lycée, qu'en contrepartie de Platon et d'Aristote l'on étudie Démocrite et Épicure

Contextualiser ?

Alors dans ce cas, s'il faut contextualiser, les musulmans devront admettre que le coran n'est pas un message divin, qu'il n'est en rien une révélation, mais rien de plus qu'un livre d'histoire très [ traficoté* ( * un modèle du genre) ]

N'hésitons plus, je - tu - il contextualise :

immédiatement, il faut supprimer toutes les sourates qui incitent à la haine de toutes personnes non musulmanes, réclament d'égorger les juifs et tous les mécréants* ( * : non musulmans et athées ) que notre « brave musulman » rencontrera sur son chemin puisque ces sourates correspondent pour 63 % à un contexte d'une époque antérieure – à noter que c'est toujours ça de moins à lire d'une lecture indigeste au possible...

Continuons !

Il faut extraire la plus emblématique des sourates '' point de contrainte en religion '' qui n'est en rien un appel à tolérer ni à coexister avec les athées, les homosexuels ou les non-musulmans mais ne signifie rien d'autre que '' si tu n'a pas le temps de faire tes prières à quinze heures – fait un rattrapage à dix sept heures - cette sourate ne concerne que « la vie spirituelle » des musulmans

Quelques rares sourates ( je résume) copiées sur les autres monothéismes appellent à ne pas tuer son prochain, mais dans le coran sont des injonctions au même titre que les autres versets, ( pas question, un seul instant, de penser par soi-même ), et en ce sens ne se hissent jamais au niveau de l'héritage humaniste qu'ont légués, à notre civilisation, les philosophes, les poètes et les tragédiens de l'antiquité grecque

Ne pas se décourager, du coran il faut aussi évacuer les sourates dites scientifiques qui sont carrément débiles et sont loin des découvertes de nos scientifiques qui eux ont la modestie de dire qu'ils ne connaissent que 7 % de l'univers, de nos origines et par avance se félicitent de savoir que d'ici une vingtaine d'années ce pourcentage des connaissances passera ( peut-être ) aux environs des 15 à 20 % - mais le prophète lui, dans sa grande modestie, comme son dieu « sait-tout »

Vous me direz il en reste encore quelques-unes? ]

Oui il en reste, mais voilà, elles sont ignobles, odieuses, grotesques :ce sontles infantiles et égoïstes sourates sexistes* Faut-il, elles aussi, les contextualiser ?

* : pour en juger, sur la page :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

Oui ! Dans ce cas, il ne reste pratiquement plus rien d'acceptable des sourates ducoran :

le coran n'est pas, comme le disent les musulmans, « incréé » descendu du ciel mais rédigé par de complaisants courtisants pour le compte de califes désireux de sacraliser par la religion l'interdiction de penser et par dessus tout la phallocratie pour asseoir la suprématie de l'homme sur les femmes, et in fine sans partage se maintenir au pouvoir

°

Quoi qu'il en soit, après une lecture historico-critique du coran, pour trouver ce qui ne défigure pas l'islam - autant chercher une aiguille dans une botte de foin ;

il n'y à guère d'autres possibilités, pour toute bonne fin, que de jeter ce livre dans les poubelles de l'histoire

Si je puis me permettre : ne gaspiller pas votre argent, sur le net, dans les médiathèques vous aurez accès au « livre des livres » gratis – quitte à payer, mieux vaut lire : Nietzche, Richards Dawkins, Michel Onfray, Olympes de Gouges, Elisabeth Badinter, les antiques et tragédiens grecques ;

 

vous trouverez sans peine d'autres lectures dont, entre-autres, la critique athée des religions pour remplacer allègrement l'imbuvable '' quoi penser '' des monothéismes dont dans ce genre le pire de tous est bien le coran - - - Crab 30 Janvier 2015

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/la-liberte-dexpression-en-cause.html

 -

" Contre les extrémismes, l’égalité des sexes au cœur de la laïcité "

http://imgstore.free.fr/Contre%20les%20extremismes.odt

 

 

 

 

24/01/2015

Excision 2015

Carte de l'excision en Afrique.png

 

Excepté TV5Monde, dans notre pays, aucune chaîne de télévision ne relaye l'actuelle campagne internationale lancée par plusieurs associations féministes ou féminines contre l'excision

En France la dernière condamnation d'une exciseuse remonte à 1999, mais il n'y a toujours pas, de peur d'être taxé de racistes ou de néo-coloniaux, de politiques publiques pour interdire ce type de crime contre l'humanité, aucune décision réellement efficace n'est prise dans l'objectif de mettre fin au pouvoir et agissements des exciseuses

 

Quelques exemples dans les nombreux pays africains à majorité musulmans, ( sans faire l'impasse, notamment en Égypte le fait d'une partie des chrétiens ) où se pratiquent, laissent agir en toute impunité les exciseuses :

femmes excisées, en Égypte*1 plus de 80 % , en Guinée plus de 95 %...seul le Burkina Faso ( moins de 50 % ) ou une réelle prise de conscience se fait jour reprend à son compte le mot d'ordre '' Non à l'excision ''

*1 : rappel, dans l’Égypte antique cette pratique de la clitoridectomie ( il s’agit de l’ablation du clitoris ) n’existe pas

Le 23 Juillet 2014 j'écrivais : l' Espagne se montre efficace, dès que les enseignants-tes apprennent qu'une fillette doit partir en vacances dans le pays d'origine de ses parents il l'a font examiner par un gynécologue ;

cette politique forte, sincère, débarrassée de toute condescendance à l'égard des populations qui pratiquent ou seraient tentées de mutiler leurs fillettes s'est avéré des plus efficace

Ces populations originaires de pays nègres et arabes savent désormais qu'elles devront supporter de très lourdes condamnations même dans le cas de mutilations de leurs fillettes ou de jeunes filles à l'extérieur de l'Espagne

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/excision-2012/

ou sur

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Excision+-+2012

 



 

22/01/2015

La politique de l'excuse

Albert_Einstein, athéophobie, Aymeric_Carron, Changelejeu, Charlie_hebdo, Claude_Askolovitch, Crab, Edwy_Plenel, France, islam, islamophobie, Laïcité, michel_onfray, Nadia_Vallaud_Belkacem, T._Ramadan

Aymeric Ramadan ( Aymeric Carron) et Tarik Plenel ( Edwy Plenel )

°

Contre la communauté des citoyens sévit la politique de l'excuse, émanant le plus souvent des gauches, ( ce qui ne dédouane pas les droites de leur travers en matière de laïcité ), marqueur d'un refus aveugle de nommer les déviances islamiques ;

dans la société civile( entre autres personnalités très médiatisées) à travers un discours généré par Tarik Plenel ( Edwy Edwy ) ou un Aymeric Ramadan ( Aymeric Carron ) mécaniquement participent à faire accroire cette ineptie que la pauvreté, les « discriminations » serait la cause principale de la violence ou de la radicalisation islamique

 

Hors nous savons depuis toujours que les extrémistes et terroristes puisent ou prélèvent dans le coran, se réfèrent à la vie d'un chef de tribu guerrier et barbare ( Mahomet, qui n'hésitait pas à faire décapiter ses opposants ) pour justifier le « droit » d'égorger, de torturer pour in fine imposer la sharia par la terreur

 

La cause de la violence c'est l'inculture à travers le prisme de la religion

Dans notre pays les causes de la violence, les actes terroristes sont de toute évidence la conséquence d'un niveau d'inculture des protagonistes en expansion constante depuis les années 80 où durant ces périodes fut prôné le différencialisme mis en place essentiellement pour des raisons de clientélisme profitant plus largement aux gauches qu'aux droites ;

dans les faits, plus de trente ans de politiques publiques politiciennes, électoralistes, clientélistes contre la laïcité : pendant que les gauches allaient voir l'anti français P. Boniface et Terra Nova, les droites rencontraient ce qu'il y a de pire chez les islamistes les '' frères musulmans '' dont la marque de fabrique est de placer leur dieu au-dessus de la démocratie, au-dessus de la laïcité contre la citoyenneté

 

La république une et indivisible conformément à la '' Déclarations des droits de l'homme et du citoyen '' de 1789

La communauté des citoyens s'inscrit dans la tradition philosophique et humaniste des Lumières, s'appuie sur un ensemble de droits naturels individuels et les conditions de leur mise en œuvre, les convictions ou croyances intimes ne priment pas « la loi étant l'expression de la volonté générale », la république assure le renouvellement et la pérennisation des valeurs humanistes en les inscrivant dans sa Constitution

 

Renouer avec ces principes fondateurs pour en Alsace Lorraine, de toute urgence abroger le '' délit de blasphème '', abroger le Concordat, cesser de subventionner des écoles confessionnelles, dans l'objectif républicain de replacer la laïcité au centre de la vie de tous les français et françaises

 

Le gouvernement à travers son Premier ministre, sans le dire explicitement ( clientélisme oblige ), semble comprendre que le déplorable renouveau de l'antisémitisme dans notre pays est dû pour la plus grande part à une majorité*1issue des milieux musulmans

( *1 : pour vérifier, il suffit dans la rue de « laisser traîner ses oreilles » )

 

Manuel Valls dans son discours, du 13 janvier, à l’Assemblée : « Il y a un antisémitisme dit historique, remontant du fond des siècles. Mais il y a surtout ce nouvel antisémitisme qui est né dans nos quartiers (…). Sur fond de détestation de l’État d’Israël. Et qui prône la haine du juif et de tous les juifs. » « Il faut le dire, il faut poser les mots pour combattre cet antisémitisme inacceptable. »

 

Piqûre de rappel : La critique athée de l'islam, c'est la liberté d’interroger l’histoire et les sources

Respecter les religions, c'est avoir peur de la religion, la critique athée des religions est un rire opposable à l'obscurantisme

 

De « bonnes âmes », s'arrogent le droit de parler au nom de tous les français musulmans ( rappel : les arabes ou les noirs, ne sont pas tous croyants ni tous musulmans ), prétendent, rabâchent à longueurs d'années ou chaque fois que dans l'actualité survient un fait terroriste que les musulmans, dans notre pays, sont une population stigmatisée quand ce sont des français juifs que l'on assassinent parce qu'ils sont juifs, mais aussi les antiracistes Charlie - mais, voilà pour la plus-part de ces faux-culs ce n'est pas évident, pour les autres grenouilles de bénitiers ou chantres du relativisme culturel ou du différencialisme, publier Charlie serait irresponsable, le lire serait dangereux, sans doute serait-il plus louable, préférable de lire le raciste et sexiste coran l'expression d'une religion de paix et d'amour, le plus grand de tous des « textes sacrés », fin du fin à un niveau jamais atteint auparavant dans les autres monothéisme de l'acceptation de l'altérité – je préfère en RIRE - Crab 22 Janvier 2015

 

Suites, sur le même sujet :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search/label/11_Janvier

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/11_janvier

°

Autres...

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/nouvelles-du-club-des-petits-lapins.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/01/21/nouvelles-du-club-des-petits-lapins-5540883.html

 



 

 

04/01/2015

La propagande islamiste aux premiers jours de 2015

Erdogan.png

 

Extrait de presse : « La maternité est la seule carrière possible pour les femmes ».

Cette déclaration du ministre de la Santé, dans le sillage de récents propos polémiques du Premier ministre Erdogan, suscite la polémique sur les réseaux sociaux.

La polémique lancée par le président islam-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan sur la place « naturelle » des femmes a rebondi vendredi en Turquie après une sortie de son ministre de la Santé jugeant que la maternité était leur seule « carrière » possible. 

A la faveur d’une tournée des premiers bébés de l’année dans les maternités d’Istanbul, le ministre a dispensé quelques conseils à leurs mères.

« Les mères ne doivent pas mettre d’autres carrières que la maternité au centre de leur vie. Élever de nouvelles générations doit être au centre de leurs préoccupations » a lancé Mehmet Müezzinoglu. Fin de l'extrait

 

°

 

Islamistes, vous ne parviendrez jamais à tuer la liberté, vous avez dû, dors et déjà à travers les siècles, compter avec des femmes rebelles qui, ont trouvé des subterfuges pour s’affranchir de vos tentatives de construire contre les femmes une société patriarcale sacralisée par la religion ;

à présent au fil de l'actualité, et c'est un mouvement irréversible dicté par la prise de conscience que l'abaissement du statut de la femme sacralisé par la religion n'est qu'une invention qui ne doit rien au divin mais bien à quelques cerveaux fêlés ;

à terme ces féministes que vous abhorrez n'hésiterons pas à vous jeter vous et vos « livres sacrés » dans les poubelles de l'histoire pour ne pas dire plus...

 

Mais qui, en France, oserait encore prétendre que toutes les cultures se valent ?

Dans un pays musulman '' on naît musulman '', entendu lors d'un reportage chloroforme, diffusé hier sur Euronew, montrant une Égypte célébrant la naissance d'un prophète :

bref toute la population chante, danse et s'embrasse das la rue, génial reportage dans ce pays où plus de 80 % des femmes sont excisées ou victimes de harcèlement sexuel, dans ce pays où l'homophobie et l'athéophobie dépasse l'entendement – bravo à Euronew pour la qualité remarquable de ce reportage de propagande islamiste dans l'un des plus beaux pays de rêve du '' monde islamique ''

 

Suites, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'islam :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/islam-bibliographie.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/23/islam-bibliographie-5396732.html

Crab – 4 Janvier 2015

 



 

23/12/2014

Ne laisse pas faire à autrui...

Henri Gerbault.jpg

Les croyants : « ne fais pas à autrui, ce que tu ne voudrais pas qu'on te fît »

Pour les croyants '' ne fais pas à autrui '' est une affaire entre croyants chrétiens, mais nul n'ignore ( en principe ) que les monothéistes ont inventé, ( pour citer Nietzsche ), une notion « dieu » qui est une antinomie de la vie – « ne fais pas à autrui... » est du même acabit que '' point de contrainte en religion '' et ne concerne qu'entre-eux les croyants musulmans ; c'est du genre « si tu peux pas faire tes prières à 15 heures fais un rattrapage à 17 heures » sans que cette injonction n'indique la moindre intention de tolérer les autres religions, encore moins s'il s'agit d'athéisme ou d'apostasie

 

Les athées : «  ne laisse pas faire à autrui, ce que tu ne voudrais pas qu'on te fît »

Pour les athées c'est une façon de penser par le prisme de la liberté de conscience, en ne tenant compte que des rapports entre êtres humains, de notre réalité terrestre, pour et surtout s'adresser à tous : incroyants, agnostiques, déistes, déistes avec confessions, car pour les athées nietzschéens le « vrai monde » prime sur l'invention par les monothéisme de la notion : « d'âme », « d'esprit » ou « d'âme immortelle », « d'au-delà » qui n'ont pas d'autres fonctions que de dévaloriser notre réalité terrestre, de nuire à l'amour de soi pour '' l'amour de l'invention dieu '' ect. ( voir page 154 – Ecce Homo – Nietzsche – collection 10/18 )

Crab - 23 Décembre 2014

°

 

Ici sur la page, je reproduis une interviewe de Michel Onfray publié dans :

FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN - Michel Onfray réagit à l'éviction d'Eric Zemmour d'I-télé. Le philosophe considère qu'en France, la controverse a été remplacée par un discours uniforme et snob qui étouffe le mouvement des idées

 

Propos recueillis par

Alexandre Devecchio @Alex_devecch

 

Michel ONFRAY: Je ne sais pas, car si c'est le cas, seules quelques personnes le savent vraiment… Mais je me souviens que le porte-parole de l'Elysée a affirmé de quoi nourrir cette idée. Je ne sais ce qui a motivé cette chaîne à agir ainsi, mais elle est en phase avec ce que le gouvernement a souhaité.

 

En diabolisant Eric Zemmour, le gouvernement cherche-t-il à faire oublier son bilan?

 

La gauche qui est au pouvoir depuis 1983 n'est plus de gauche parce qu'elle s'est convertie au libéralisme et que, dans le libéralisme, ce sont les marchés qui font la loi, pas les politiques - qui se contentent de l'accompagner et de le favoriser plus ou moins… Le bilan, c'est celui du libéralisme, donc celui de Mitterrand après 83, de Chirac pendant deux mandats, de Sarkozy pendant un quinquennat, de Hollande depuis son accès au pouvoir. Si ces gens-là veulent se distinguer, il faut qu'ils le fassent sur d'autres sujets que l'économie libérale, les fameux sujets de société bien clivants: mariage homosexuel, procréation médicalement assistée, vote des immigrés, théorie du genre sous prétexte de féminisme, euthanasie ou soins palliatifs, dépénalisation du cannabis, vote des étrangers, etc.

 

Zemmour est une excellente aubaine pour la gauche: il suffit d'en faire l'homme de droite par excellence, le représentant du «bloc réactionnaire» comme le martèle Cambadélis, (ancien trotskyste, condamné par la justice, mais néanmoins patron du PS…) le spécimen du penseur d'extrême-droite, pour se trouver un bouc émissaire qu'on égorge en famille, en chantant ses propres louanges pour une si belle occasion. «Nous sommes donc bien de gauche, nous, puisqu'il est de droite, lui!» vocifèrent-ils en aiguisant le couteau.

 

Ce que la gauche veut faire oublier c'est moins son bilan que son appartenance, avec la droite libérale, au club de ceux qui font le monde comme il est. Autrement dit: au club de ceux qui nourrissent le Front National qui ne vit que des souffrances générées par le marché. Il y a donc intérêt pour eux tous, droite libérale et gauche libérale, à se retrouver comme un seul homme pour égorger la victime émissaire qui dit que le FN progresse avec un quart de siècle de la politique de ces gens-là.

 

En France, on ne polémique plus : on assassine, on méprise, on tue, on détruit, on calomnie, on attaque, on souille, on insinue…

 

Que révèle cette polémique sur l'Etat du débat en France?

 

Qu'il est mort… En France, on ne polémique plus: on assassine, on méprise, on tue, on détruit, on calomnie, on attaque, on souille, on insinue… C'est la méthode que je dirai du Raoul! Rappelez vous Raoul/ Blier dans Les Tontons Flingueurs: «Mais moi, les dingues, je les soigne. Je vais lui faire une ordonnance, et une sévère… Je vais lui montrer qui c'est Raoul. Aux quatre coins de Paris qu'on va le retrouver, éparpillé par petits bouts, façon Puzzle. Moi, quand on m'en fait trop, je correctionne plus: je dynamite, je disperse, je ventile!». Eric Zemmour se trouve donc éparpillé façon puzzle aux quatre coins de Paris. Mais Paris n'est pas la France.

 

Certains ont été jusqu'à parler de «dictature». Sommes-nous en train de basculer vers une forme de totalitarisme intellectuel?

 

Nous y sommes, c'est évident! Plus question de craindre le basculement, nous avons déjà basculé. Seules les idées politiquement correctes sont admises dans ce qui se présente comme un débat mais qui n'est qu'un salon mondain où l'on invite le marginal qui ne pense pas comme soi pour montrer sa grandeur d'âme, sa libéralité, sa tolérance. Mais dès que l'invité prend plus de place que prévu, qu'on ne parle plus que de lui, comme avec Zemmour, alors on disperse façon puzzle: on montre sa véritable nature. Inviter en bout de table, pour le dîner de con, oui, mais pas question que l'invité retourne la situation et montre à toute la tablée que le con ça n'est pas lui… Or rien n'est plus violent qu'un con démasqué après qu'il eût échoué à présenter l'autre comme ce qu'il finit par incarner dans sa superbe!

 

Qu'une frange de donneurs de leçons qui ne brillent pas par leur goût de la justice et de la justesse me traite de réactionnaire ne m'émeut pas. Je serais plutôt ému si elle disait du bien de moi !

 

Vos positions sur la théorie du genre à l'école avaient dérouté une certaine gauche. Vous le «libertaire» ne craignez-vous pas d'être définitivement classé dans la catégorie des «réactionnaires»?

 

Depuis la réception sous forme de cabale de mon livre sur Freud, Le crépuscule d'une idole, j'ai vu la bêtise au front de taureau de très près: j'ai alors compris que la partition n'est pas entre droite et gauche, mais entre ceux qui ont le sens de la justice et de la justesse, des faits et de la vérité, de l'histoire et de l'esprit critique, et ceux qui ne l'ont pas. La gauche et la droite sont pareillement contaminés par l'esprit de bêtise. Mais la gauche et la droite portent également en leur sein une égale partie de gens lucides et libres. Ce sont ceux-là qui m'importent. Qu'une frange de donneurs de leçons qui ne brillent pas par leur goût de la justice et de la justesse me traite de réactionnaire ne m'émeut pas. Je serais plutôt ému si elle disait du bien de moi! Etre libertaire, c'est s'affranchir des catégories de droite et de gauche quand il y a à juger et statuer sur ce qui est adéquat - pour le dire dans un mot de Spinoza que Deleuze aimait beaucoup.

 

Mes points communs avec Zemmour sont ceux qu'il a avec Mélenchon

 

Sur le plan intellectuel, quels sont vos points communs et vos différences avec Eric Zemmour?

 

Mes points communs avec Zemmour sont ceux qu'il a avec Mélenchon qui, saluons-le d'ailleurs sur ce sujet, réprouve qu'on traite Eric Zemmour de la sorte! Les voici: refus du libéralisme comme horizon indépassable, refus de l'Europe telle quelle fonctionne comme instrument de la machine libérale, critique de l'euro comme rouage de cette machine, confusion des partis de gouvernement dans une même condamnation parce que porteurs du projet libéral, souci du peuple et de son génie propre, condamnation des technostructures qui abolissent la souveraineté populaire, sens et goût de l'histoire.

 

Précisons que cette pensée est aussi celle de l'aile gauche du PS, de l'aile gauche de l'UMP ( très silencieuse il est vrai…), de l'extrême-gauche, de Dupont-Aignan et… de Marine Le Pen, autrement dit, de beaucoup de français qui ne sont pas pour autant des vichystes ou des fascistes…

 

En revanche, je ne suis d'accord avec lui sur la critique de Mai 68 qui a été un mouvement nécessaire - même dans ses excès. La France d'avant Mai n'est pas désirable pour moi, car je ne suis pas réactionnaire, au sens étymologique, c'est à dire nostalgique d'un ordre ancien que j'aimerais revoir, en l'occurrence le gaullisme qui n'est grand que par de Gaulle mais si petit par les gaullistes non-historiques.

 

Je suis clairement féministe et je crois même que le féminisme est tué par ceux qui s'en réclament en portant des revendications minoritaires pour la grande majorité des femmes qui ne sont pas des lectrices de la presse bobo.

 

Je ne suis pas pour autant un dévot de ce que l'après Mai a rendu possible. Mai 68 fut donc nécessaire, mais pas suffisant. Il lui manque d'avoir porté des valeurs alternatives. Pour ma part, mes livres travaillent à en proposer. Mon refus de l'abolition des sexes, comme y invite la théorie du genre, n'est pas motivée par un désir de restaurer le patriarcat - ce que souhaiterait Eric Zemmour. Je suis clairement féministe et je crois même que le féminisme est tué par ceux qui s'en réclament en portant des revendications minoritaires pour la grande majorité des femmes qui ne sont pas des lectrices de la presse bobo. Je suis pour l'avortement, pour la contraception et ne croit pas que l'avortement constitue un génocide français, via la démographie.

 

Je ne souscris pas à sa méfiance à l'endroit de toute immigration: le problème n'est pas l'immigration, mais l'islam quand il se fait politique et sort du cadre intime. Certes, il concerne des immigrés, mais aussi des français convertis ou non. Je suis athée et n'ai pas pour modèle une France catholique célébrant le travail, la famille et la patrie. Je crois qu'il faudrait encore baisser le temps de travail pour mieux le partager (logique décroissante), que toute famille est là où des gens s'aiment (logique post-catholique homophile) et que la patrie est amour d'une terre qui n'exige pas les racines mais l'envie de faire communauté ( logique d'immigré: ma famille est venue du Danemark avec les invasions Viking il y a mille ans…).

 

N'y a-t-il pas un paradoxe à critiquer le libéralisme économique tout en revendiquant votre libertarisme sur le plan social. Les deux ne sont-ils pas liés?

 

L'étymologie de Littré nous apprend du paradoxe qu'il définit ce qui est à côté de l'opinion. Or l'opinion est faite par l'idéologie des médias de masse. Dès lors, en effet, il semble y avoir un paradoxe à se dire antilibéral et libertaire. Mais un paradoxe aux seuls yeux des victimes de l'opinion. Car l'opinion dominante dans les médias fait du marché libre l'horizon économique indépassable dans la configuration mondialisée qui est la nôtre. De même, elle fait la plupart du temps du libertaire uniquement un bobo qui veut l'amour libre, la légalisation du pétard, l'énergie renouvelable, le pain bio, le vélo dans les villes. Parfois, elle en fait aussi un casseur de vitrines cagoulé…

 

Or la tradition de socialisme libertaire que je revendique s'enracine dans une pensée qui, de la Commune à LIP en passant par les communautés anarchistes de la Guerre d'Espagne, a été mutilée, ravagée, moquée par les tenants de l'idéologie dominante marxiste ou néo marxiste. Ma référence libertaire est autogestionnaire, mutuelliste, coopérative, elle renvoie à Proudhon s'il faut un nom - l'inventeur du mot anarchiste.

 

Elle triomphe actuellement à bas bruit dans l'organisation alternative du capitalisme qui peut être dit libertaire: production, diffusion, distribution, organisation en réseau, loin des villes, des médias et de la visibilité organisée par les tenants du libéralisme. Elle suppose ce que le même Proudhon appelait «un anarchisme positif» loin de la récrimination et tout entier dans la construction. Je n'ai pas créé par hasard une université populaire à Caen en 2002 et une université populaire du goût ensuite! Je crois à l'éducation populaire - donc au débat. A l'UP de Caen, par exemple, j'ai souhaité qu'une psychanalyste enseigne la psychanalyse pour que chacun puisse se faire son idée. Je ne pense pas que les freudiens en feront autant!

 

Je ne crois plus à un programme commun de la gauche antilibérale auquel j'ai jadis souscris. Dans la configuration qui est la nôtre, l'abstention va faire la loi jusqu'à ce qu'une violence donne voix et forme à ce désespoir. Mais laquelle ?

 

La convergence, voire la complicité intellectuelle, que l'on observe entre la gauche antilibérale et certains conservateurs tout aussi hostiles au libre-échangisme mondialisé peut-elle déboucher, selon vous, sur une alternative politique?

 

Non car la communauté de vue entre tous les antilibéraux sur la critique du libéralisme ( Mélenchon & Le Pen par exemple) ne suffit pas à faire un programme commun de gouvernement. La communauté de vue sur ce à quoi on s'oppose n'a jamais suffit à faire quoi que ce soit pour. Cette convergence des contre peut faire tomber un gouvernement, mais elle en saurait en faire émerger un sur une ligne commune: ceux qui sont d'accord sur leurs refus ne sont d'accord en rien en matière de propositions.

 

Par exemple: l'extrême gauche communie dans l'islamo-gauchisme et l'abolition des frontières, alors que Marine Le Pen met en garde contre l'Islam et veut le retour des frontières, pendant que Mélenchon et le Front de Gauche font de l'immigration une chance pour la France - ce que le patronat pense également, puisqu'il se félicite de la fin des frontières et de l'arrivée massive sur le marché du travail d'un sous-prolétariat prêt à tout pour travailler et consommer!

 

Cette galaxie d'anti n'est capable que de négativité: faire tomber un gouvernement, mettre des gens dans la rue, exciter les résistances violentes au capitalisme marchand, surfer sur les vagues ressentimenteuses. Mais rien qui soit positif, hélas!

 

Si la gauche non libérale était capable d'union, ce serait déjà beaucoup. Mais j'ai cessé de croire à cette illusion. Trop d'egos en jeu. Je ne crois plus à un programme commun de la gauche antilibérale auquel j'ai jadis souscris. Dans la configuration qui est la nôtre, l'abstention va faire la loi jusqu'à ce qu'une violence donne voix et forme à ce désespoir. Mais laquelle? Fin de l'interviewe

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search/label/Edwy_Plenel

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/edwy_plenel

 



 

22/12/2014

Splendeurs et misères des courtisans de gauche

athéophobie, Aymeric_Carron, Changelejeu, Claude_Askolovitch, Crab, Dounia_Bouzar, Edwy_Plenel, islamophobie, Laïcité, musique, religions, sciences, Élisabeth Badinter, Éthique

Ci-dessus : Girolamo Savonarola, prêcheur sectaire comptant parmi les prophètes historiquement identifiés par les personnes de bon sens tous plus faux les uns que les autres, ce dernier fabulateur, avorton pathologique des idéaux émanant de la cosmogonie platonicienne, connus, au Quattrocento, pour ses prêches anti-humanistes - son bûcher des vanités érigé, pendant ses trois années de dictateur théocratique contre l'épanouissement des individus, pour détruire les nombreux livres et oeuvres d'art non tournés vers la religion chrétienne ou non conformes à la foi ou au dogme

°

Au sommet de l'État, plus subtilement contre la république : la condition « humaine » des marchands d'indulgences issus de la gauche contemporaine

Quand la « pensée », ( s'il en est ), de nos gouvernants n'est plus en capacité de s éloigner des contraintes religieuses, rien de plus terrible que de se tromper et de se retrouver avec des livres « sacrés » qu’on n’a pas envie d’ouvrir, qui ne viennent pas à point nommé pour satisfaire l'exigence républicaine ou l'excellence laïque, les valeurs de l'humanisme au détriment de l'identité des peuples ;

cette ( ces ) gauche des partis actuellement au gouvernement, artificiellement instruite par un militantisme sur le mode « bien-pensants », réellement ignorante ; pleine de « sentiments élevés », ( je pourrais en dire autant de la plupart des membres influents des partis de droite ), mais manquant d'une pensée qui les coordonnât ;

dépensant les plus riches trésors de l'âme pour satisfaire une clientèle par nature détournée des valeurs universelles, aux antipodes des'' Lumières '' fondatrices de notre république et de notre mode de pensée humaniste ;

prête à braver, à avilir, sans le plus petit scrupule, toutes les valeurs laïques ou humanistes au profit d'un communautarisme religieux, ces jours-ci, délègue son ministre de l'intérieur ( Bernard Cazeneuve ) pour négocier avec l'Algérie la venue en France, durant des périodes de 4 années, d'imams « formés à la laïcité » [ RIRE ], au lieu de se préoccuper de condamner, d'exiger que « le noble texte » soit précédé, ( pour toutes nouvelles publications), d'une préface dans le but d'avertir les jeunes lecteurs sur la nature raciste, sexiste, Judéophobe, athéophobe et xénophobe du coran, idem au vu des textes sur la vie du prophète non sans rappeler la criminalité guerrière et la pédocriminalité du messager d'Allah, et j'en passe*1...

*1 - Piqûre de rappel : Manuel Valls avait déclaré, '' je respecte tous les textes sacrés ''

 

Au pouvoir, cette gauche standardisée et pétocharde refuse, s'appropriant sans légitimé la laïcité, les valeurs républicaines, n'évoque pas même la nécessité d'abroger le Concordat ni de cesser, par tous les contribuables incroyants, agnostiques ou croyants de toutes religions, de subventionner les écoles confessionnelles ( essentiellement catholiques ) ;

non seulement cette gauche Hollandiste, prise dans ses infantiles et égoïstes contradictions, ne tient pas sa promesse électorale de rétablir la laïcité ( sans adjectifs ajoutés ) sur l'ensemble du territoire, mais du coup par clientélisme électoral se trouve dans l'impossibilité d'interdire tous les foulards islamiques marqueurs de l'inégalité entre femmes et entre femmes et hommes pour littéralement faire le jeu de tous les extrémistes ou fanatiques musulmans qui ne manquent pas dans les banlieues de faire pression sur toutes les femmes habitantes des quartiers dits sensibles ;

pour ces mouvements totalitaires ou ces Savonarole musulmans, de saisir toutes les occasions pour tenter d'imposer le port des voiles à toutes les femmes dans la perspective de parvenir à terme à la séparation des femmes et des hommes dans l'espace public

 

Ici, dans le but d'établir une relation de meilleure qualité entre l'animal humain et les autres animaux, il n'est pas inutile de rappeler avec force, ( comme avant-elle la droite ), que la gauche n'envisage pas d'interdire le cruel abattage rituel des animaux destinés à la consommation ni ne se préoccupe pas de réglementer la corrida en interdisant durant la scène qui se joue, dans l'arène, entre l'animal et les acteurs femmes ou hommes d'ensanglanter ni en fin de jeu de mettre à mort le presque toujours perdant taureau...et j'en passe

Suites : Coran, un document raciste

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/06/islam-bibliographie.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/23/islam-bibliographie-5396732.html

Crab - 22 Décembre 2014 

P S : Les tunisiennes, les tunisiens se sont débarrassés vitesse grand V des islamistes – bravo !

 

19/12/2014

L'islamophobie est-elle un bien précieux de la culture ?

Patricia Petibon.jpg

Patricia Petibon

°

Femmes non- voilées, autonomes - sans qu'un voile leurs obscurcissent ou brouille l'esprit, ces femmes comme nous savons les aimer, plus particulièrement en occident, sublimées parles laïcs un peu partout dans le monde : ce sont les sopranos, à la fois science et art dont le registre recèle la plus grande diversité de timbres, de puissances et d'étendues, elles chantent les notes les plus élevées et ce sont encore elles qui jouent les rôles de personnages comptant parmi les plus sympathiques

°

Qui peut croire, sans que cela heurte l'esprit, comment le dieu unique dont les musulmans se réclament, pourrait-il attacher de l'importance au point de savoir si les femmes sont voilées ?

Plus généralement, comment être humaniste ou féministe et ne pas condamner sans appel les religions dont la musulmane est sans nul doutes la plus infantile et égoïste de toutes les religions monothéistes ?

Parmi les absurdités qu'on trouve dans toutes les religions le ramadan en est une des plus visibles : travailler sans boire par 45° sous prétexte de solidarité quand d'autres mieux lotis restent à l'ombre ou ne travaillent pas, oui, c'est absurde

 

L'islamophobie n'est pas le reflet d'un racisme comme tentent de le faire croire certains politiciens-nes, personnalités de la société civile ou associations patentés du déni de la littéralité des « textes sacrés » ;

l'emploi de ce terme pour obtenir une condamnation en Justice prête plus à rire qu'autre chose, est d'autant plus grotesque qu'aucune phobie ne peut faire l'objet de poursuites pénales devant un Tribunal de la république

 

Aujourd'hui, et surtout depuis la loi de 1905, dans notre pays l'État par le biais de l'institution judiciaire ne peut plus censurer, faire taire, emprisonner ou assassiner Démocrite, Épicure, Galilée, Hypatie, Olympe de Gouges, Nietzsche, Alfred Dreyfus ou encore Élisabeth Badinter ;

en réalité l'emploi du terme d'islamophobie par un reliquat de groupuscules auto-proclamés antiracistes ( en fait, antiracistes à géométrie variable ) repris par des politiciens-nes des gauches en mal de clientèles à l'approche de chaque élection couvre je ne sais quelle tentative de faire passer les gens qui critiquent à bonne escient la religion musulmane ou les idéologies musulmanes pour de grossiers individus vivant dans la peur de l'altérité ;

bien loin de tout cela, bien au contraire, il suffit de lire ( entre-autres ) le raciste et sexiste coran pour comprendre que la critique de l'islam est une expression raisonnée, saine d'un rejet déterminé des idéologies arabo-musulmane éminemment raciste, sexiste, athéophobe, Judéophobe, homophobe et xénophobe, autant de « textes sacrés » aux antipodes de l'esprit des lumières fondateur de la culture humaniste universelle, et indissociable des valeurs de notre république ;

traité d'islamophobe, en fin de compte je m'en amuse, à la limite je peux aussi en être d'autant plus fier si je lis dans le texte les incitations à la haine des incroyants, MAIS, voyons ce que pourraient-dire les associations, dites antiracistes, sur ces quelques extraits figurant dans les nombreux chapitres incitant à la haine de l'altérité  :

Quel pire injuste donc, que celui qui ment contre Allah et qui traite de mensonge la vérité quand elle lui vient? N’est-ce pas dans l’enfer qu’il y a un refuge pour les incroyants? ( Sourate az-Zumar, 32 )

Croyants, combattez les incroyants qui sont dans vos parages et qu'ils vous trouvent durs. ( Sourate IX - verset 123 ) ?

 

Citations :Intolérance, insultes, racisme et violence dans le coran

XXII.19 : Des vêtements de feu seront taillés pour les incrédules, on versera sur leur tête de l’eau bouillante qui brûlera leurs entrailles et leur peau. Des fouets de fer sont préparés à leur intention.
XLVII.4 : Lorsque vous rencontrez les incrédules, frappez-les à la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus : liez-les alors fortement.

 

IX.5-6 : Tuez les polythéistes, partout où vous les trouverez.

Ect.- Ect.

Source :

http://atheisme.free.fr/Contributions/Coran_violence.htm

 

Comment fait notre pays pour autoriser sur son sol une organisation politico-religieuse qui véhicule des préceptes ou des prescriptions non conformes à nos valeurs républicaines, démocratiques et laïques ?

Il est des moments où il faut appeler les choses par leur nom : ce n'est plus qu'une longue actualité, les gauches, ( peut encline à rappeler l'esclavage et la traite colossale des esclaves par le monde musulman, pour ne parler que de l'ex-colonisation ), et « paradoxalement » une bonne partie du Medef ont fait le choix de la préférence immigrée en remplacement de la préférence ouvrière ( « cette dernière, sans doute, « quelque part » trop bien payée » ) ;

en ce qui concerne les gauches un choix nettement marqué, d'une campagne électorale à l'autre, de faire de la '' France des cités ''leur nouvel électorat, avec pour toutes conséquences le déplacement des voix précédemment de gauche des populations ouvrières au profit du FN  ;

issu d'une gauche soucieuse de justice, qu'en pense vraiment le Président « normal » F. Hollande, en principe protecteur ou garant, par fonction, de la laïcité, ce qui ne le dédouane pas contre, et aussi souvent que nécessaire, de condamner toutes sortes de prescriptions religieuses ou la parole de « dieu »*1 ou de cultures dites traditionnelles,afin sans ambiguïté de faire respecter l'égalité des droits ou des devoirs de tous les citoyens, peut-être plus encore de nos concitoyennes ?

*1 : Le verset 38 de la Sourate, Les femmes, proclame que « les hommes sont supérieurs aux femmes, parce dieu leur a donné la prééminence sur elles et qu’il les dote de leurs biens », mais, comme dirait Manuel Valls : '' je respecte tous les textes sacrés '' !

Comment peut-on faire référence au coran et à la vie d'un prophète ( entre-autres ) pédocriminel n'ayant de religieux que le vocabulaire et des contraintes, puis pour toute enseigne parler d'une religion de paix et d'amour, sinon naïvement espérer que les penseurs n'iront pas voir dans les textes ?

Traiter d'islamophobes toute personne qui s'attachent à dé-construire les fondements xénophobes de l'islam relève du déni de lire la ligne, ce que rappelle Michel Onfray dans sa chronique mensuelle de décembre 2014

Hors si l'on veut obtenir le respect sans concessions de nos valeurs républicaines par tous nos ressortissants ou ressortissantes, il importe comme nous l'avons fait pour les « textes sacrés » judéo-chrétiens de critiquer sans relâche le coran, ses annexes et la vie de Mahomet pour dégoûter définitivement les musulmans ( et les non-musulmans ) de cette « littérature » guerrière comptant parmi les plus inégalitaires

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=polemikos+suite

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/lire-entre-les-lignes/

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Pol%C3%AAmik%C3%B4s

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/09/au-nom-de-la-femme-de-la-fille-et-du.html

°

Changelejeu et Mahomet

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/changelejeu-et-mahomet/

Crab 19 Décembre 2014

 

21/11/2014

Ayaan Hirsi Ali à propos d'Israël

Athéophobie, Ayaan_Hirsi_Ali, Crab, Edwy_Plenel, Aymeric_Carron, islam, féminisme, islamophobie, France, europe, musulmans, religions, observatoire_de_la_laïcité

Chacune de ses interventions dans les médias fascinent ou irritent car elle dénonce inlassablement la position qu'en Europe de l'Ouest comme dans les pays arabes l'islam réserve aux femme

°

Extrait de presse : ( 20 novembre 2014 )

À propos de la différence d’approche entre Israël et l’Occident 

Ayaan Hirsi Ali

" Ce n’est plus de la naïveté, c’est ce qu’on appelle un vœu pieux. Ils disent que l’islam est une religion de paix et de compassion, mais c’est ce que nous voulons, c’est ce qu’elle devrait être, mais ce n’est pas ce qu’elle est. Il y a une différence, nous ne sommes tout simplement pas réalistes. Je crois que l’État d’Israël est différent. Ils [ les Israéliens ] vivent dans un nid de frelons. Les Israéliens ne peuvent pas faire semblant pendant longtemps, quand ils ont des tunnels creusés sous leurs pieds, et des missiles qui volent au-dessus de leur tête."

 

Sur le sens des négociations avec le Hamas

Ayaan Hirsi Ali

" Vous pouvez négocier avec des semblables humains avec lesquels vous avez une sorte de base commune. L’hypothèse de base, quand on négocie, c’est que le fair-play est de mise. Le problème avec les négociations avec le Hamas, c’est qu’ils ont une vision, une certaine forme d’utopie. Et pour que cette utopie se réalise, l’État d’Israël doit être complètement détruit. La Charia doit être instaurée, idéalement, dans le monde entier. On ne peut jamais faire confiance à un juif, on ne peut jamais faire confiance à un Chrétien. C’est l’utopie. Les femmes doivent se comporter d’une certaine manière, elles doivent être enfermées, c’est très totalitaire."

 

" Vous pouvez négocier jusqu’à en perdre haleine devant le drapeau américain, mais cela ne permettra pas d’apporter quoi que ce soit de l’autre côté. (…) Israël investit tout ce qu’il a dans la vie sur terre. Le Hamas investit tout ce qu’il a dans la vie après la mort. (…) À l’époque où Israël est devenu indépendant, l’Espagne, l’Italie et la Grèce ont également été libérées de diverses formes de dictature et elles étaient très pauvres. Puis, plus tard, dans les années 1980, (…) elles ont construit des tunnels pour relier les campagnes aux villes, ou leur pays à un autre pays pour qu’il y ait plus de commerce, plus de contacts."

 

" Quand vous regardez le Hamas et que voyez qu’ils ont travaillé si dur, dépensé tant d’argent, répandu tant de sang et de richesse pour construire ces tunnels, mais dans quel but ? Dans celui de détruire et être détruit. C’est la philosophie de la mort."  - Publié par : Israel Hayom

°

Lettre à Edwy Plenel - SUITE

Journaliste, un métier ?
Lors de son émission '' les français seraient «  allergiques » à l'islam '',BFMTV a tenté de la façon la plus éhontée ou nuisible qui soit de faire passer lareligion musulmane pour paisible

Pour nous informer des journalistes se font tuer, d'autres « journalistes » dénués de toute pensée critique, notamment quand il s'agit de religion pratiquent la désinformation dans une dynamique prosélyte jamais observée auparavant – pouvant aller, sans vergogne, jusqu'au déni de ce que disent les textes *1 « sacrés »

*1 : Ne pas s'en laisser compter, il suffit de lire le texte « sacré », pour constater que le coran est un texte infantile et égoïste, c'est à dire : raciste, sexiste, athéophobe, homophobe et xénophobe

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

°

Suite :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-plenel-suite.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

°

Création de '' La Confédération Israël-Palestine ''
Dans cette région, de toute évidence, c'est de tenir compte de toutes les parties concernées, croyants divers et variés, incroyants, laïcs ; 
dans cette perspective, au lieu de redéfinir un tracé de frontières sectaires, ne serait t-il pas plus intelligent de formuler une réponse politique et citoyenne : créer une confédération laïque avec Jérusalem pour capitale, et non deux états pollués par le religieux ?

Suites :Conflit israélo-palestinien - Piqûre de rappel
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/11/conflit-israelo-palestinien-piqure-de.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/11/05/conflit-israelo-palestinien-piqure-de-rappel-5483544.html

Crab 21 Novembre 2014

 

04/11/2014

Homosexualité - Athéisme

Athéisme,Athéophobie,Homosexualité,sexisme,xénophobie,France,Égypte,Israël,Maghreb,Edwy_Plenel,Aymeric_Carron,Claude_Askolovitch,Télévisions,Médias,musulmans,Pesse_en_ligne

Mohammed Mokhtar Gomaa ( ministre égyptien), en septembre dernier à Al-Hayat TV, accusait Israël de promouvoir l'athéisme et l'homosexualité dans son pays, rapportait le Times of Israël

Qu'attendre d'intelligent d'un individu qui fait sien le délire, l'infantilisme et l'égoïsme du coran*1, un document raciste, jamais rédigé par des cerveaux fêlés après '' Mein Kampf '',  ou ce qui revient au même : un ensemble de textes dont le sexisme, l'athéophobie, l'homophobie et la xénophobie outrepasse l'entendement ?

*1 : http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

MAIS, ce brave et éclairé ministre dont les propos si peu raffinés reflètent si bien les préjugés, les dénis de la nature ou du rejet de certaines des natures humaines, tributaires d'une sorte d'inculture gravée sur la surface d'entour d'un conique guyot d'airain vissé au plus profond de chacune des têtes constituant l'énorme majorité des musulmans d' Égypte et d'ailleurs ne manquerait pas, dans notre pays, d'obtenir le soutien « anti-islamophobe » d'un Aymeric Carron, ou de bénéficier par dessus tout de l'appui inconditionnel d'un Edwy Plenel l'homme engoncé dans la façon la plus pernicieuse et explicite qu'il soit donnée, à travers son livre ou ses déclarations diverses et variées pro-musulmanes, a entrepris en sus dans les médias d'encourager fortement les musulmans '' de France '' à montrer toujours plus « leur différence » par rapport aux français de culture française

 

Ceci, une fois de plus, étant rappelé ne dédouane pas, en Israël, l'infecte minorité de chrétiens et de juifs orthodoxes quand ces minorités proposent de lutter contre l'homosexualité par une thérapie pour aider les homosexuels à devenir des hétérosexuels, ( ce que n'approuve pas la majorité des israéliens et des israéliennes ), ni ne saurait autoriser, en France, l'homophobie et l'incitation à la haine émanant d'un bien connu petit reliquat de chrétiens avec à la tête de ce troupeau d'égarés dans les abysses où le soleil ne parvient jamais dont la cheftaine C. Boutin dirigeante patentée fait les grandes heures d'un minuscule parti non laïque fort heureusement constitué d'une espèce en voie de disparition

 

Ce qui fait la différence avec les pays dominés par les musulmans où les populations majoritairement sont mentalement incapables de protéger les minorités sexuelles et la liberté de conscience Israël ou la France n'emprisonne pas ni ne fait pas, au nom dont je ne sais quelle barbare religion d'État, assassiner les homosexuels et les athées  -- Crab – 04 Novembre 2014

 

Suites : Lettre à Edwy Plenel - SUITE

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-edwy-plenel-suite.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

 



 

28/10/2014

Les grandes indulgences à l'époque moderne

Athéisme,Crab,islam,islamistes,islamophobie,Laïcité,CFCM,MRAP,Pègre_islamique,salafistes,frères_musulmans,Boko_Haram,Edwy_Plenel,Aymeric_Carron,Michel_Onfray

 

Le réveil laïque en Tunisie,

par le biais des élections législatives du 26 octobre dernier, les tunisiennes et les tunisiens majoritairement ont évincé du pouvoir les islamistes d'Ennahda ;

au vu de ce tournant, un événement unique au Maghreb et dans le « monde musulman », il est presque banal de rappeler que la France, en d'autre temps, n'aurait jamais dû accorder l'asile politique à des « réfugiés politiques islamistes » originaires de Tunisie ou d'Iran

C'est important de rappeler qu'un réfugié politique est une personne qui risque sa vie dans son pays parce qu'elle propose l'idée démocratique, la laïcité et l'égalité femmes-hommes, ce qui n'est jamais le cas des « réfugiés politiques islamique » - en les accueillant, dans un passé récent, la France a manqué à tous ses devoirs

Nos gouvernants ont-ils tiré les leçons des événement récents en Tunisie, auparavant en Égypte ? : sûrement pas !

Où en est dans notre pays la reconquête des « territoires perdus de la république », quand, au lieu d'en faire une cause nationale, une petite partie laxiste de l'élite propose d'enseigner à l'école le fait religieux sans proposer d'enseigner le fait de l'athéisme ?

 

Les anglais, à présent, sont débordés - doit-on attendre pour réagir que se produisent dans notre pays les mêmes ravages perpétrés, avec un impact plus particulier sur la condition des femmes, depuis l'installation du communautarisme dans certains des quartiers des grandes villes du Royaume-Uni ?

Document odt :

http://crab.painter.free.fr/textes/Charia_au_Royaume-Uni.odt

°

Suite : Seulement victimes, les femmes...

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/seulement-victimes-les-femmes.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/27/seulement-victimes-les-femmes-5477417.html

°

Suite 2 : Lettre à Edwy Plenel

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/lettre-ewy-plenel.html

ou sur : Lettre à Edwy Plenel - SUITE

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

°

Suite 3 : Pègre islamique

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/pegre-islamique/

ou sur :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=P%C3%A8gre+islamique

Crab 28 Octobre 2014

 



 

22/10/2014

Misonéisme et mimétisme violent

Charb-Heretique.jpg

 

Il y aurait, selon CHARB ( dessinateur à Charlie hebdo ), encore des chenilles susceptibles de nier l'Évolution

°

Réponse à un lecteur :

Vouloir analyser LE discours Athée se conçoit difficilement puisqu'il n'y en a pas un mais d'innombrables

°

Misonéisme

Je peux penser qu'il vous est possible de différencier le mode de penser de Michel Onfray de celui d'André Comte-Sponville, ou encore de celui de Richard Dawkins à moins d'être soi-même victime du " misonéisme ", c'est à dire : " l'incapacité de concevoir le différent ", ce qui me paraît pour vous fort concevable dans la mesure où les religions monothéistes que vous défendez, auxquelles vous adhérez sont racistes, sexistes ou sacralisent le rejet de l'altérité

 

Mimétisme violent

Le rejet de l'altérité, moins en France qu'ailleurs dans le monde, sauf quand la minorité musulmane de livre à des assauts théocratiques contre la laïcité, place les « lois de dieu du VIIe au XVe siècle » au-dessus des lois civiles ;

ce rejet est d'autant plus vrai, généralisé, de grande ampleur dans d'autres pays ( islamiques pour la plupart ) où les croyants en Dieu se montrent très majoritairement incapables de concevoir ce qui est différent ;

populations endoctrinées, impactées dès l'enfance, conditionnées dans un mode de vie structuré, pétrifié par une religion dénoyautant les peuples, généré à partir de « textes sacrés » visant à formater les esprits dans l'objectif sociétal de banaliser, de normer ce que tout le monde Doit-Être

Ne pas se soumettre, ne pas se conformer ni devenir apostat, dans les pays mis en coupe réglée par les musulmans l'individu y est mis en garde sinon condamné à vivre l'enfer, se voit exclut par sa famille, ses voisins, la société, victime de la normalisation il en subit aussitôt les effets particulièrement calculés par la pratique institutionnalisée, souvent inscrite dans la loi du pays, de toutes sortes de discriminations, pire, souvent et plus particulièrement c'est la mise à mort ou l'emprisonnement des incroyants ;

il se trouve en France des intellectuels ou des journalistes comme Edwy Plenel, Aymeric Carron ou Claude Askolovitch grands docteurs en irresponsabilités devant les « grands médias » pour valoriser « la différence musulmane », voilà bien de leur part une bien curieuse définition ou conception du droit à la différence

Crab - 22 Octobre 2014

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/onfrayphobie.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/21/onfrayphobie-5472998.html

 



 

18/10/2014

Identité perdue

Tree.png

 

Lu dans la presse

L'artiste créateur du «sapin» géant de la place Vendôme agressé

A peine installée, l’œuvre gonflable monumentale de 24 mètres du sulfureux artiste américain Paul McCarthy qui a été dressée jeudi midi place Vendôme à Paris dans le cadre de la « Fiac ( Foire internationale d'art contemporain ) Hors les Murs » faisait déjà polémique sur les réseaux sociaux. 
Baptisée « Tree » ( arbre en anglais ), la plupart y voient un sapin de Noël enfantin, d'autres une grosse toupie. Mais le mouvement catholique traditionaliste le Printemps français a mis le feu aux poudres en dénonçant l'installation d'un jouet sexuel géant, déplorant sur Twitter que la place Vendôme soit « défigurée » et « Paris humilié » par l'installation « d'un plug anal géant de 24 m de haut »
-Fin de l'extrait : Source '' La Parisienne

°

Amateur passionné ( entre-autres ), d'Art, ( dont l'art dit contemporain), cette sculpture me laisse indifférent, c'est un droit éventuellement de le dire en public ou pour certains de ne pas l'apprécier et de le faire savoir ;

prendre position contre, en aucun cas, n'autorise pas, qui que ce soit, d'agresser l'artiste ni ne justifie la destruction de son « œuvre »

°

Comble de l'ironie : cette dérive attentatoire à l'artiste et à son « œuvre » initiée par la voyoucratie religieuse, puisqu'elle n'y voit qu'un plug anal ;

paradoxalement ces kato devraient s'en féliciter, puisque les monothéismes, ont tous, pendant des siècles,par le biais de la religion sacralisé la phallocratie ;

eh bien non ces insensés condamnent sans appel l'artiste et son œuvre, '' on '' ne peut que rire de la perte de leurs propres repères par les catholiques eux-mêmes

°

Durant plus de 1500 ans, les judéo-chrétiens ont tout tenter pour confiner les femmes dans le rôle de reproductrice ( materne et tais-toi ) ;

il faut ne jamais oublier que les religions haïssaient ( et c'est toujours le cas ) les très belles et surtout très séduisantes femmes, dans le passé nombreuses ont-été celles, accusées de sorcelleries ou d’ensorceleuses, assassinées sur le bûcher

 

À notre époque des hommes de confessions musulmanes ( avec la complicité d'une partie des femmes se déclarant musulmanes ) voudraient envelopper sans exception toutes les femmes dans des couvertures, non pas seulement parce qu'ils ont peur des sexualités féminines, ce qui, déjà, en soi n'est pas rien, mais aussi par la crainte d'être, sorte d'orgueil mal placé, de, un jour ou l'autre, finir cocus où pire de ne pas savoir assurément qui est le père de l'enfant

 

Cette façon de rejeter les '' belles femmes '', de ne pas les apprécier dans toutes leurs diversités trouvent encore à notre époque un bien suspect « arrière-fond », un peu comme l'illusoire « arrière-monde », y compris au sein de quelques-uns des mouvements féministes*1 ( mouvements souvent, sur plusieurs sujets de société, en opposition avec Élisabeth Badinter ), notamment quand ils opposent aux '' belles femmes '' les « vraies femmes »

( *1 : Ce sont bien souvent des femmes qui aimeraient rapprocher la sexualité des hommes de celle des femmes, alors que paradoxalement, dans la réalité de nos sociétés, la sexualité des femmes se rapproche toujours plus de celle des hommes )

 

Il ne faut jamais perdre de vue que les judéo-chrétiens ne supportaient pas que soit évoqué en littérature ni surtout représenté en image une femme, surmontant l'homme durant l'acte sexuel, ils y voyaient pas seulement une atteinte à la virilité, mais aussi symboliquement, à la vue de l'homme dessous, la possible destruction de la prééminence de l'homme sur la femme, aussi sa castration et par dessous tout craignaient de laisser s'engager un processus susceptible de mettre fin au règne de la phallocratie ou de la sacralisation par la religion d'un patriarcat qui encore, de notre temps, pourrit les relations femmes-hommes y compris dans nos sociétés '' occidentales ''   - - - Crab - 18 Octobre 2104

Suites 1 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/baby-loup-2014-suite.html

Suites 2 :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/baby-loup-2014-suite.html

 



 

14/10/2014

Algérie : Témoignage

coran.png

Sans compter les sourates sexistes : 63 % des sourates du raciste et sexiste coran sont des incitations à la haine de l'autre

°

À l'heure ou le corrompu et anti-laïque Erdogan « islamiste bon teint », espère voir les kurdes se faire massacrer, ailleurs, quelque part dans le monde :

Publié dans '' Courrier international'' : ALGÉRIE Femme, ta place est à la maison

A l’heure où la nuit tombe, une jeune femme se fait harceler dans les rues et dans le métro à Alger. Témoignage

Après 20 heures, une femme peut-elle circuler tranquillement dans les rues de la capitale sans se faire importuner, sans être mal vue, sans ressentir tous les regards malveillants peser sur elle ? Pour avoir vécu l’expérience, je crois que la réponse est non. Se balader seule à Alger la nuit, sans être escortée par un “mâle”, est une épreuve douloureuse.
Je parle en connaissance de cause parce qu’il y a de cela trois jours j’ai pris le métro à la station Haï El-Badr pour descendre à la Grande Poste, où je devais rencontrer ma cousine, chez qui je m’apprêtais à passer la nuit [Haï El-Badr-Tafourah (Grande Poste), ligne 1, mise en service le 1er novembre 2011 et comprenant dix stations ; des extensions sont prévues, mais pour le moment c’est la seule section qui soit exploitée]. Je m’étais habillée de façon très correcte : robe ample de couleur beige, assortie d’un gilet qui couvrait mes bras et d’une écharpe, cheveux noués, gloss très discret sur les lèvres, à peine maquillée.

 

" Tu n’as pas peur de te balader toute seule à cette heure ? "
Mais il suffit d’être une femme pour que les hommes remarquent votre présence et vous harcèlent. A la station Haï El-Badr, je prends mon ticket et file précipitamment pour ne pas rater le métro, qui se trouve déjà à quai. Peine perdue, je n’ai pas été suffisamment rapide. Contrainte d’attendre à la station, je remarque que je suis seule. Il n’est pourtant que 19 h 45. A ce moment-là, je vois un jeune homme portant l’uniforme de policier.
Arrivé à mon niveau, il me lance, sans aucune hésitation :
“ Tu n’as pas peur de te balader toute seule à cette heure ? Fais attention, tu risques de te faire agresser.” “ Ah bon, et vous faites quoi entre-temps, vous qui êtes censé assurer ma protection ?” réponds-je ironiquement. “Ben, je ne peux pas me porter garant des autres. On est en Algérie et une femme seule à cette heure, c’est très mal vu et risqué ”, réplique-t-il.
Je rétorque :
“ Pardon, monsieur, je ne savais pas qu’on était en Inde ou en Egypte, où les femmes peuvent être violées en plein jour. Je croyais qu’à Alger on était plus en sécurité.” 

 

Je me sens mise à nu
Le jeune homme décide alors de me rassurer, mais il n’hésite pas à me demander mon numéro de téléphone, me trouvant assez jolie fille. Le métro arrive, je m’installe et là je constate qu’il n’y a absolument aucune femme. Les deux seules représentantes de la gent féminine, qui sont montées à la station Amirouche, sont escortées par un homme, tandis que moi je suis seule. Lorsque j’arrive à El-Hamma, un groupe de jeunes adolescents se met à me harceler. Même si ces jeunes ne m’ont pas agressée physiquement (Dieu merci !), leurs regards malveillants en disaient long.
Je me sens mise à nu par leurs regards indiscrets, accusateurs, harceleurs, culpabilisants. Au moment où je m’apprête à descendre, un homme d’âge mûr, qui m’a dragué tout au long du trajet, me dit que je n’ai rien à faire dehors à cette heure et que ma place est à la maison. Oui, bien sûr, dans la mentalité algérienne, une femme doit rester enfermée à la maison pour préparer la popote et s’occuper des enfants.

 

Ils ont cru que j’étais une catin

Le métro arrive enfin à destination et je descends pour me rendre à la Grande Poste. Là, deux hommes m’interpellent et me demandent combien je prends pour offrir mes services. C’en est trop. Je suis rouge de colère, mais je ne peux pas riposter.
Ils ont cru que j’étais une catin à la recherche de clients. Voilà donc comment on perçoit une femme en Algérie juste parce qu’elle se trouve dans la rue après 20 heures. Un autre homme plus loin me demande de ne pas avoir peur, car il a bien vu que je flippais à l’idée de marcher sur le même trottoir que lui. De quelle égalité parle-t-on quand on n’a même pas le droit de sortir se balader dehors ?
De quelle égalité parle-t-on quand une femme est considérée comme une p… juste parce qu’elle est sortie dans la rue le soir, sans être accompagnée par un homme ? Une chose est sûre, la femme n’est pas la bienvenue dans l’espace public en Algérie la nuit.
Nourhane S.
Publié le 22 septembre 2014 dans Algérie-Focus Alger

 

°

 

Edwy Plenel auteur de '' pour les musulmans '', « étonnement » précise que son livre aurait pu s'appeler '' Pour les juifs '', à ceci près que dans notre pays c'est une majorité parmi les musulmans qui stigmatisent nos compatriotes juifs dont beaucoup ne sentent plus en sécurité et quittent de plus en plus nombreux notre pays

Curieusement cet antiraciste à géométrie variable déclare relaté par AFP ( daté du 16 septembre dernier ): « Je ne défends pas ceux qui trahissent leur religion en commettant des crimes, je défends nos compatriotes qui n’y sont pour rien et qui sont en même temps stigmatisés ou oubliés », confie l’essayiste. Tout en rêvant d’un retour à la « laïcité originelle » inscrite dans la loi de 1905 qui, « loin d’une crispation face à l’affirmation des cultes minoritaires, signifiait leur reconnaissance »

°

Oui monsieur Edwy Plenel : il y a bien un problème de l'islam en France

Non seulement monsieur Edwy Plenel, ne rêvez pas : vous n'êtes pas Émile Zola ni qualifié pour porter en titre de votre livre '' Pour les juifs '', jusqu'à preuve du contraire, ce ne sont pas « vilains français de souches » qui agressent nos compatriotes juifs dans les rues de nos villes ;

vous ne pouvez pas non plus prétendre écrire '' Pour la France '' quand le raciste et sexiste coran ou encore le port des phallocrates voiles islamiques, sans rapports avec une quelconque croyance dans le surnaturel, vous laissent indifférent [ vous ] mais pas, en tous cas, nos compatriotes démocrates femmes et hommes épris de liberté ;

la laïcité «  originelle » n'ouvre pas la porte à l'incitation à la haine de l'autre ( le non-musulman ), n'autorise pas, que je sache, l'inégalité femme-homme au nom de la religion que vous masquer derrière la « jolie expression » : « défense d'un culte minoritaire »

Vaine tentative de votre part de tenter de faire accroire cette idée que les françaises et les français laïcs ne savent pas faire la différence en une croyance en un '' dieu '' et une philosophie ( coran et ses annexes ) sociétale-politique infantile, égoïste, raciste et sexiste, jugez-en par vous-mêmes :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

°

Ce que veulent pas « les vilains français dits de souches », ni parmi eux les femmes et hommes arabes ou iraniens incroyants, ( plus de 75 % de la population ), c'est que la France ne devienne ni ne ressemble de près ou de loin à l'Algérie ou à n'importe quelle autre pays musulman

Les françaises et les français ont parfaitement jugés de la nature des textes « sacrés musulmans » racistes et sexistes, sans comparaisons possibles, ( c'est un athée qui vous le dit ),dépassent tout ce que, en cette matière, l'on peut lire dans les autres monothéismes ;

monsieur Edwy Plenel, que cela vous plaise ou non , vos gesticulation n'y changeront rien, il faudra vous y faire ! - - - Crab - 14 Octobre 2014

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

 



 

11/10/2014

La laïcité ne se négocie pas !

athéophobie,athéisme,crab,mrap,chrétienté,aymeric_carron,edwy_plenel,coran,racisme,islam,laïcité,bhl,occident,orient,religions,Éthique,hautetfort

La danse moderne au sein de Sciences Po

°

[ Évoluer : abolir le sacrifice rituel

Pour ma part, je considère que la pratique du sacrifice de la bête est insensée, absurde et inhumaine. Il faut l’abolir. Abdelwahab Meddeb, poète et écrivain franco-tunisien ]

°

Publié le 08/10/2014 dans '' Le Huffingtonpost

Extrait : [ … ]

Le combat contre les extrémismes n'est pas qu'affaire de vigilance et de justice : il est aussi et avant tout une affaire d'éducation. Si des lois existent pour juger et condamner les dérives et les excès, nous devons aussi faire comprendre à tous que la laïcité n'est pas une arme : c'est un pacte. La laïcité n'est pas l'athéisme, ni une religion alternative. Elle est un principe d'organisation collective qui garantit à la fois la liberté et l'émancipation individuelle et notre capacité à vivre ensemble.

 

La laïcité est un outil quotidien qui nous aide à dépasser nos différences pour construire ensemble notre avenir, en préservant la liberté de croire ou de ne pas croire, et en accordant le même statut et la même reconnaissance à toutes les religions. Et je suis tout aussi inquiet des actions de « la Manif pour Tous » dans les écoles, que des tentatives de groupuscules islamistes pour imposer à des femmes et à des jeunes filles des principes rigoristes qui n'ont rien à voir avec l'Islam de France. Comme je suis inquiet de la montée en Europe, mais aussi en France, de logiques identitaires qui brisent pareillement le pacte républicain.

 

Il est de la responsabilité de tous, responsables politiques, magistrats, ou simples citoyens de tenir bon, de ne pas baisser les bras devant la montée de pensées nauséabondes et de pratiques nuisibles. Il en va de l'avenir de notre République Jacques Auxiette

°

Cache-sexe du communautarisme

La conclusion de Jacques Auxiette, une fois de plus, se veut « objective » ou « tolérante » - hors il n'en est rien car dans l'intention elle participe opportunément, activement à figer ou à pétrifier la religion musulmane dans le temps ;

banale et inopportune conclusion, un déni de la réalité trop souvent rabâché en faveur de l'islam tout juste bon à ranger dans la catégorie des idées s'appuyant sur des généralités débitées sans fondements ni sans de sérieuses vérifications sur la nature même de cette religion ;

vérifier n'est pas un problème pour « nos bien-pensants patentés » : par inconscience ou mauvaise foi caractérisée, refusent de condamner les chapitres racistes et sexistes du coran, ferme les yeux sur la vie d'un prophète pédocriminel, [ chef de tribu,ce qui est un facteur aggravant ], quand il épouse, [ dans le cadre d'un mariage forcé, prétendument avec la bénédiction d'Allah ), une fillette de six ans qui ne sait même pas, quand on vient l'appréhender chez sa mère, ce que le clan veut faire ou attend d'elle*1

*1 : AÏCHA

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholucide/

 

°

 

La laïcité ce n'est pas la reconnaissance des religions par l'État

S'éloigner ou ne plus affirmer nos valeurs communes basée sur la primauté du droit se traduit sur le plan politique par le refus de poser le problème des identités avec pour conséquence d'aller tout droit vers le communautarisme et la libanisation de notre pays

La laïcité n'a pas pour objet ni vocation, sous l'alibi '' du vivre ensemble '' à partir d'un énoncé particulièrement édulcoré ou dénaturé, de valider ni de permettre d'entretenir dans les jeunes esprits ( ni dans celui des plus vieux ) prônée dans le coran : l'abaissement du statut de la femme, ni de sanctifier le port des phallocrates voiles islamiques dans les institutions, ni dans les entreprises, ni la haine des non-musulmans, ni d'ignorer sacralisée la pédocriminalité de Mahomet, sinon « au diable » : '' les droits de l'homme, ( dont le droit de ne pas croire ) '' - '' les droits des femmes '' - '' l'égalité femmes-hommes '' - '' la protection des enfants '' - '' l'interdiction des mariages forcés et de l'excision '' - '' les droits égaux pour toutes les citoyennes ou citoyens quelques soient l'orientation sexuelle de chacune ou de chacun ''

 

Il faut sans cesse le rappeler : les religions n'ont pas le monopole de la spiritualité, la spiritualité ne passe pas nécessairement par la croyance dans le surnaturel, et la croyance spirituelle dans le surnaturel ne justifie ni autorise aucun des comportements émanant de mouvements ou d'associations religieuses se référant à des textes religieux aux antipodes des libertés individuelles ou de nos valeurs républicaines

 

La France est un pays laïque, les chefs religieux n'ont pas à être reçus par les autorités civiles de notre pays comme s’ils avaient une autorité morale

Pour ne pas se laisser piéger par tous ceux qui vous jette au visage ou vous accuse de racisme : «  vous voulez que celui qui arrive ( sous-entendu, principalement les musulmans ) vous ressemble », il suffit de leur rappeler que la"... La discrimination envers les femmes, qu’elle soit fondée sur des traditions religieuses ou non, est contraire aux articles 8, 9 et 14 de la Convention européenne des droits de l’homme, à l’article 5 de son Protocole nº 7, ainsi qu’à son Protocole nº 12. Aucun relativisme religieux ou culturel ne saurait être invoqué pour justifier des violations de la personne humaine." CEDH

Dans ce cas, au vu des articles mentionnés ( 8, 9 et 14 – art 5 et protocoles 7 et 12 ), dans le cadre de la protection de la jeunesse, comment se fait-il que le raciste et sexiste coran et plus encore la vie de Mahomet ( chef barbare et pédocriminel, d'une tribu sacralisant la phallocratie ), soient sans être préfacés, mis en vente libre dans notre pays et un peu partout en Europe ?

Crab - 10 Octobre 2014

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/03/lettre-a-edwy-plenel-suite-5460510.html

 

09/10/2014

Shéhérazade - SUITE

0 Joumana Haddad.png

Joumana Haddad

°

Un lecteur musulman m'écrit que je ne connais rien à « la femme musulmane* » ( * sans doute une race nouvelle [ ? ] ), et me « prie » de lire Shéhérazade ;

me dit en suivant, Malek Chebel, auteur du '' Dictionnaire amoureux des Mille et une nuits '' parle des mille et Une Nuits '' comme d'un chef d’œuvre universel '' ;

ajoute, que c'est un monument de la littérature islamique, dont il me dit que l'héroïne est un exemple de la femme musulmane et un exemple pour toutes les femmes

°

Cher lecteur,au vu des analyses produites à propos de ce soit disant chef d’œuvre par les auteurs imprégnés des idéologies phallocrates que vous m'avez cités, Malek Chébel '' Les Mille et Une Nuits '', le Voltaire de Zadig, idem pour le Diderot des Bijoux indiscrets, mais encore Shakespeare, je vous propose de prendre connaissance du '' J'ai tué Shéhérazade '' de l'arabe Joumana Haddad*1 ( poète, spécialisée dans la littérature et les arts du Corps ), une interprétation qui ne doit plus rien à une vision des rapports inégalitaires entre femmes-hommes : une vision de la société phallocrate, patriarcale sacralisée par la religion musulmane

*1 : Cette femme arabe a obtenu de nombreux prix internationaux pour ses engagements ou en rapport avec la nature de ses activités professionnelles

 

En 2010, j'écrivais, à propos de Shéhérazade : VIRGINITÉ - Malek Chebel

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/virginite/

Cher et islamophile lecteur, permettez-moi de vous souhaiter une bonne et vivifiante lecture anti-phallocrate, Crab – 09 Octobre 2014

 



 

02/09/2014

Physis - été 2014

classification_des_especes_vivantes.jpg

 

Avant-propos

Acquérir en philosophie ou dans ( ou pour ) la société le droit de cité, de tout temps, ( sinon depuis plus de deux millénaires ), n'a jamais été une mince affaire chaque fois qu'il s'est agit de pouvoir exprimer avec force la spécificité de la physis

 

« ce qui se lève à partir de soi et entre ainsi dans la lumière », se traduit par un mot, un concept signifiant la '' nature '' que les anciens Grecs nommèrent Physis

°

De la nature - ( Peri physeôs, De natura rerum ) - ou comment ne pas occulter la Physis ?

Défendre le '' mariage pour tous '' allait de soi dans la mesure ou il n'existe pas naturellement, dans toute l'histoire de l'humanité, de sociétés exclusivement hétéro-sexualisées - en conséquence je considère naturel que chaque citoyenne ou citoyen quelque soit sa sexualité dispose équitablement du droit de choisir de se marier ou de ne pas se marier

Comme il va de soi que la loi sur la famille se devait de reconnaître les familles et non '' la famille '', dont la diversité des modes de vies pour la plupart ne sont plus calqués sur le modèle cellulaire ou dit chrétien ;

Et c'est d'autant plus heureux car, hélas, les enquêtes*1 ont montré que « la famille traditionnelle » n'est pas un havre de paix pour les femmes et les enfants, c’est au contraire le plus dangereux des environnements, où les risques de se faire tuer et violer sont les plus élevés

*1 :

http://crab.painter.free.fr/textes/Famille_je_vous_aime.odt

°

Oui c'était, lors du débat public, profondément respectueux des '' droits des femmes '' de soutenir la suppression de la notion de détresse afin de permettre à chaque femme de choisir d'interrompre librement une grossesse non désirée

°

La laïcité, c'est le droit de ne pas croire ou de croire - je constate que certaines officines ou associations, qu'ici je ne nomme pas pour éviter de leur faire de la publicité, prétendent défendre la laïcité sans se priver étrangement de tout mélanger : sont contre le mariage pour tous, se font les défendeurs exclusivement de la seule famille hétérosexuelle et n'évoque pratiquement jamais, sinon jamais le droit de ne pas croire, mais il ressort à l'analyse que par le biais d'omissions ou quand cela ne relève pas de la plus pure tentative de désinformation ( bien que la plupart du temps c'est fait par ignorance ) qu'elles ne seraient pas, pour toutes fins, contre un important renforcement de la chrétienté

 

Oui, je prétends être laïc, ce qui ne m'interdit pas de réclamer l'interdiction de tous les voiles islamiques car ces attributs sont une expression de la culture raciste gravée dans le marbre du coran ( et ses annexes ) - une « culture » sans le moindre rapport avec la croyance ou la foi dans le surnaturel     - Crab - 02 Septembre 2014

°

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/point-de-contraintes-en-religion.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/08/28/point-de-contraintes-en-religion.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=polemikos+suite

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/contre-les-assauts-theocratiques/

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/nature-et-croyances/

 



 

21/08/2014

La grande objectivité

athéisme, crab, religions, conflit_israélo-palestinien, moyen-orient, iran, turquie, syrie, jordanie, proche-orient, maghreb, tunisie, libye, Égypte, algérie, maroc

Jean Renoir : La règle du jeu

 

Deux régimes

Ce qui fait la différence entre une démocratie ( qui n'assassine ni n'emprisonne les incroyants ) c'est que le régime israélien ou la société israélienne dans son ensemble contrôle ses extrémistes religieux, alors que le Hamas, sa branche militaire terroriste et ses cohortes d'alliés djihadistes encouragent ou sont à l'origine des tirs de roquettes lancées contre les populations civiles sans que, dans notre pays, nos islamistes pro-palestiniens et islamo-gauchistes ne s'en offusquent - mais ne se privent pas de faire passer ces mouvements terroristes pour des résistants, qui en outre ne se gêne pas pour menacer les populations civiles débarquant à l'aéroport de Tel-Aviv à partir de jeudi prochain

 

Procédé et tentative de désinformation

Comme chacune ou chacun le sait'' l'objectivité n'est pas une donnée historique constante'' : j'ai lu dans une [ dépêche*1], publié le 21/08/2014, que trois commandants de la branche armée du Hamas ont été « assassinés » suite à une frappe aérienne

*1 : REUTERS/Mohamed Salem

 

Assassinés ?

Voilà très exactement comment continuellement, dans notre pays, est entretenu l'antisémitisme alors qu'il ne s'agit que de trois combattants terroristes membre du Hamas tués dans une phase de guerre - Crab - 21 Août 2014

°

Suites :

Peste terroriste

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/08/08/peste-terroriste-5424793.html

°

Au nom d'Allah

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/au-nom-dallah.html

°

Métaphore du coran

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/metaphore-du-coran.html

°

Le Chocolat

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-chocolat/

 

19/08/2014

Un dieu xénophobe et les autres

Athéisme,Crab,religions,conflit_israélo-palestinien,Moyen-Orient,Iran,Turquie,Syrie,Jordanie,Proche-Orient,Maghreb,Tunisie,Libye,Égypte,Algérie,Maroc

Thomas Hobbes : portrait par John Michael Wright

 ( 1588-1679 )

 

L'irréalisme

Des « analystes politiques » très médiatisés s'efforcent de faire accroire cette idée saugrenue que le conflit israélo-palestinien n'est pas une guerre de religion mais une guerre politique

Idée saugrenue parce que pour les esprits imprégnées par la croyance dans un dieu totalitaire il n'est pas possible de dissocier religion et politique, ce que dénoncent, aussi souvent qu'ils le peuvent, les incroyants et les profondément laïcs coté israélien et coté palestinien ;

les religions monothéistes ont besoin de dominer sur un territoire, il en est ainsi, depuis pratiquement la fin de presque tous les matriarcats : pour y parvenir les monothéistes ont inventé le racisme - '' il n'y a de dieu que dieu ''

La période polythéistes ou tout nouveau dieu était le bienvenu fait exception, sauf si le nouveau venu se prétendait unique*1 ( *1 : monothéiste, soit totalitaire ) et refusait de se partager avec tous les autres dieux : de la pluie, du soleil, du vent, ect.

Dieux de la nature ou proches de la nature, souvent malgré leurs graves défauts humains et leurs grandes dérives très humaines avaient pour eux, du moins par moment, quelques valeurs poétiques*2 ( * 2 : Homère ) qui disparaissent en totalité dès l'arrivée mortifère, sur le terrain de chasse, d'un dieu unique

Même le conquérant ou colonisateur romain adoptait, parfois en les latinisant, le nom des dieux nouveaux « dont il prenait connaissance », mais ni plus ni moins que les grecs le pouvoir, ni la classe politique, n'interdisait aux penseurs athées de s'exprimer sur l'agora : ce ne fut ni le cas des chrétiens ni le cas, encore à notre époque, des musulmans qui n'hésitent pas à assassiner ou emprisonner les incroyants

Pourtant, me direz-vous, en France les religions se côtoient ou cohabitent, c'est vrai, mais ce qui est vrai aussi c'est que depuis plus de quarante ans elles essaient par divers moyens « démocratiques » ( noter les guillemets ) de détourner la laïcité, c'est le jeu des adjectifs ajoutés pour contourner la loi de 1905, entre-autres dans le plus grand mépris de la consciences des incroyants, des agnostiques et des fervents laïques

Avant de devenir, durant les siècles suivant, à leur tour des tortionnaires, des chrétiens parmi les premiers se sont fait massacrer par le pouvoir politique romain adepte du polythéisme, garant des intérêt ou privilèges des polythéistes, c'est en ce sens que les persécutions subies sont indissociables de la politique puisqu'en prétendant que leur dieu était unique, par défaut, ils auraient réduit au chômage la classe des prêtres polythéistes

 

Un dieu unique est un dieu totalitaire, pour être idolâtré doit pouvoir agir à sa guise ;

c'est un principe divin il doit disposer de grands territoires à seule fin de pouvoir imprégner les esprits comme bon lui semble ;

les moines chrétiens inspirés par les idéaux de l'athéophobe Platon s'en sont chargés en soustrayant des parchemins les passages à leurs yeux pas vraiment chrétiens émanant de la pensée des philosophes quitte à remplacer dans certains cas une phrase par une phrase de leur cru plus chrétienne cela s'entend

 

Chez les musulmans, dès le début sont prises les bonnes habitudes, '' on '' ne se complique pas la tâche, Mahomet fait décapiter ses opposants qui ne voyaient en lui, non sans de justes raisons, qu'un charlatan et comme je l'écris plus haut, selon la tradition, la persistance à notre époque, dans les pays dominés par les musulmans, le plus simplement du monde, en s'inspirant des incitations à la haines formatées par le coran on assassinent ou emprisonnent des incroyants ;

parce que « voyez-vous, mon bon monsieur », un enfant de parents musulmans selon la tradition naît musulman : l'incroyant, l'agnostique, le féministe est d'une autre race et doit être éliminé - bref musulman, vous l'aurez compris, est une race et qui plus est une race supérieure - et d'entendre certains musulman comme Abdallah Zékri président de l'observatoire ( anti-culture ) de l'islamophobie du CFCM, pas plus tard que ce matin sur RMC Info, aboyer à l'islamophobie, C.Q.F.D -

 

omnium contra omnes bellum- « guerre de tous contre tous » -

( phrase fameuse apparue dans le '' De Cive '' de Thomas Hobbes publié en 1642 à Paris )

Le conflit israélo-palestinien, comme la grande majorité des guerres sur la planète, est un conflit religio-politique où se mêlent religion et souveraineté ;

ce conflit restera, au lieu de répondre à un impératif d'efficacité, sans solutions pacifiques aussi longtemps que ne sera pas dissociée la politique de la religion ou tant que subsistera inextricablement nouées les sphères religieuses et politiques pourrait analyser et nous dire Thomas Hobbes s'il était encore des nôtres

 

Au Moyen-Orient,pas de paix possible sans une politique rationnelle et déthéologisée

L'obtention de la paix au Moyen-Orient ne pourra survenir que si les religieux et leurs mentors politiciens acceptent de considérer que les peuples habitants des deux cotés de la barrière de sécurité, sont, à présent, nantis de « vérités effectives » aux antipodes des « vérités effectives » dominantes dans les sociétés du XVIe ou du XVIIe siècle, libérés de tous les petits Savonarole ont, désormais, d'autres expériences ou volontés de vivre autrement que dans l'opinion et l'imagination

Comment se passer de l'imaginaire religieux et de la subordination du religieux à des fins politiques ?

Suites : Conflit israélo-palestinien

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/07/conflit-israelo-palestinien.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/07/31/conflit-israelo-palestinien-5132921.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/gazage-des-esprits/

Crab - 19 Août 2014

 

12/08/2014

La jeune femme et la mort

athéisme,Alexandrie,Crab,censure,chrétienté,coran,fanatisme-religieux,humour,Laïcité,liberté-d'expression,mœurs,monothéismes,sciences,Hypatie,Égypte,idolâtrie

Hypatie

 

Liminaire

Un lecteur m'écrit : …..sur cette question de la laïcité considérant que les femmes, si elles avaient le droit de vote, voteraient plutôt à droite par leur proximité avec l'Église - Fin d'extrait

 

Dans une ville qui ne connaît que la violence, entamée peu avant la fin de la domination romaine : que reste t-il de la Grande Alexandrie après sont dépeçage par les chrétiens et son anéantissement culturel et scientifique finalisé depuis l'occupation de l'Égypte par les arabo-musulmans ?

Quand '' on '' humilie, fait culpabiliser les femmes sur ce qu'elles sont, parce qu'elles sont des femmes, pendant plus de 1500 ans, il ne faut pas s'étonner si encore à notre époque beaucoup d'entre-elles sont encore mentalement sous-servitudes ( ...sur ce point, que dire des hommes ? ) pour le plus grand plaisir ou bénéfice de la majorité de la classe politique ou des hiérarchies religieuses dont la sacralisation de la phallocratie par chaque religion du monothéisme conforte la domination masculine

Sacralisation de la phallocratie plus particulièrement aggravée dans le coran* dont la structure du texte n'est qu'une litanie de menaces, de répétitions et d'injonctions, vouée à marteler et soumettre le croyant à une morale sexiste, guerrière et discriminatoire

* - Le coran est un document raciste, politique et sociétal, la construction d'un système autoritaire où l'obéissance aveugle prime sur le jugement personnel

 

Les religions monothéistes sont par essence des idolâtries - dans l'espace public elles participent à maintenir, pour une bonne part, une emprise théocratique sur certains des «  grands médias » où se succèdent des émissions religieuses quand ce n'est pas le recensement de toutes les croyances dénichées un peu partout dans le monde, sans que ne soient programmées en contreparties des programmes sur les philosophies* non matérialistes de la volonté de domination ( * : athéisme libertaire et hédoniste )

°

Quand le fanatisme aveugle brûle tout sur son passage

 

Hypatie ( philosophe,mathématicienne et la mort355 - 415 )

Citation : Chez elle, à Alexandrie, elle forma un cercle intellectuel composé de disciples qui venaient étudier à titre personnel, pendant de nombreuses années pour certains. Ils venaient d'Alexandrie ou d'ailleurs en Égypte, mais aussi de Syrie, de Cyrène et de Constantinople. Issus de familles riches et influentes, ils finissaient souvent par occuper des postes importants dans l'administration impériale ou ecclésiastique

Le rayonnement d'Hypatie ne se limitait pas à son enseignement à l'intérieur de son cercle philosophique, mais s'étendait à la vie publique d'Alexandrie et aux autres régions de l'empire égyptien. L'érudition, la sagesse et la vie honorable de cette célibataire exerçaient une influence bienfaisante sur les divers pouvoirs politiques et religieux - Fin de citation : source Homo Vivens

 

Symbole de la liberté de penser et de la cause féminine, Hypatie meurt assassinée par une bonne partie de la populace d'Alexandrie qu'elle n'avait jamais quittée. Morte lapidée pour sa liberté d'intellectuelle et de femme - Crab 11 Août 2014

°

La jeune femme et la mort

 

Fiction :

 

Extrait du Journal d'une élève d'Hypatie

Comment pourrais-je un jour remercier Palladas, cet ami si précieux aux yeux de mon père et aux miens dorénavant, de m’accueillir chez lui pour que je puisse faire ce dont j’ai toujours rêvé. Je vais, grâce à lui, pouvoir étudier les mathématiques, l’astronomie et la philosophie.
Je suis arrivée ce matin dans LA capitale intellectuelle, LE centre culturel de toute la Méditerranée , Alexandrie : me voilà avec le rêve de tous les étudiants : avoir l’ambition d’être reconnu dans ces trois domaines. Mais dieu que le voyage avait été long ! Fort fatigant et vraiment sans plaisir aucun. Toutes ces escales, ces détours durant un mois n’avaient fait qu’accroître mon impatience.
Mais me voilà arrivée et avide de toutes les choses que je vais pouvoir apprendre.
Palladas m’a proposé, juste après m’avoir conduite dans ma chambre pour que je m'y installe à mon aise, d’aller déjeuner en compagnie d’une amie à lui qu’il aurait aimé me présenter.
Il s’agissait d’Hypatie.
J’avais bien évidemment déjà entendu son nom : c'était la seule grande dame d’Alexandrie, grande philosophe et grande mathématicienne grecque . Elle était connue pour les cours qu’elle donnait, non plus au Musée comme son père parce qu'il avait bien souffert, mais dans une salle de lecture oblongue non loin de l'Agora, qui pouvait recevoir jusqu'à quarante élèves. J’avais vraiment hâte de voir à quoi cela ressemblait.
J’ai donc découvert mon futur professeur lors de ce fameux déjeuner qui s’est d’ailleurs admirablement bien passé. J’ai eu l’occasion de disputer sur un certain nombre de thèmes passionnants et le fait de pouvoir le faire avec une femme si cultivée et avec tellement de bon sens et de simplicité était extraordinaire. Elle m’a impressionnée et vraiment beaucoup plu. Elle connaît parfaitement son Homère, elle me parlait d’hommes comme Platon ou Eratosthène, de grands géographes contemporains ou anciens, de tous les coins de la Méditerranée, d'autres qui avaient voyagé jusqu'en Inde ou au fin fond de l’Égypte ou de la Perse. Et puis elle m'avait parlé de la situation à Alexandrie . Et tout cela avec tant de facilité que j’ eus l’impression que la difficulté aurait été la même que si elle récitait son alphabet, qu’elle connaît sûrement parfaitement à l’endroit, à l’envers et dans différentes langues.
Tout cela pour dire que durant mon séjour, j'allais être face à un être admirable et à qui je devais un respect infini.
Cette journée m’a donné un aperçu de ce à quoi ressemblera mon séjour à Alexandrie. Et je peux déjà affirmer une chose : je n’oublierais jamais cette journée qui était le commencement d’une grande aventure pour moi…..

Notre Alexandrie, cette ville où tant de peuples se rencontrent, est pleine de secrets et de dangers. Certes la réunion de plusieurs peuples peut créer beaucoup de problèmes mais on peut sentir également que le problème vient de quelque chose de plus profond : la religion et le culte d'une divinité.

De temps en temps je ne peux m'empêcher de me sentir épiée et menacée. Je ne suis pas personnellement très intéressée par la religion, mais parfois elle me fait peur. J'aurais pensé que dans une ville comme Alexandrie le plus important serait le savoir et l'intellect mais apparemment certaines personnes pensent autrement. Dans toute la ville on chuchote sur les sectes, sur les cultes cachés ainsi que sur des agressions subies par des juifs ou des païens. Fin de l'extrait

°

Lettre au Préfet Oreste parLucilla Oresti praefecto s.d.

Extrait :

(…)

En effet, le décès d'Hypatie m'a quelque peu troublé : la raison de cet assassinat m'échappe

(…)

En tout cas, désormais Alexandrie n'est plus le centre de l'enseignement et de la science : tous les philosophes devront-ils quitter Alexandrie...

Fin de l'extrait

°

Lettre à Athanasios

Carissimi Hypatiae alumni Athanasio ejus fratri salutem dant

Tu ne peux imaginer à quel point nous avons été affectés par le décès de ta chère sœur, qui fut notre vénérée professeur. Notre indignation face à cet odieux attentat dépasse notre entendement.
C’était une femme non seulement sage, savante, et d’une intelligence qui nous a tous éblouis, mais qui était aussi, pour nous tous, comme une mère protectrice, aimante et veillant sur nous : nous étions ses enfants. Son humanité, sa tolérance, son humilité vis-à-vis des autres est un exemple pour nous tous. Elle s'enrichissait des différences de chacun et de chacune et se mêlait aussi bien à la haute société qu'aux gens du peuple ...
Malgré sa disparition soudaine, elle reste pour nous un modèle et une source d’inspiration.
Hypatie ! Cette femme admirable par sa sagesse, son savoir, sa modestie, ainsi massacrée par la populace d’ Alexandrie !
Voilà à quoi se résume sa vie et son œuvre ; elle vécut en sage et mourut en martyre.
Khaire

 

Suites :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tu-aimeras-ton-prochain/

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Hypatie

 



 

20/07/2014

Une religion raciste

coran, france, hollande, islam, israël, juppé, djihad, palestine, ps, sharia, textes-phallocrates-du-coran_misogynes_sexistes_antijuifs_guerri, ump, valls

Hamda Saïd

 

Tunisie - Le Mufti de la République : L’islam est innocent des actes perpétrés par les terroristes18/07/2014 12:21

Suite à l’opération terroriste, commise au cours de la soirée séparant mercredi à jeudi 17 juillet 2014, contre les unités de l’Armée nationale, le Mufti de la République, Hamda Saïd s’est exprimé dans un communiqué rendu public, vendredi 18 juillet 2014
Hamda Saïd a ainsi appelé les Tunisiens à faire face à ce dangereux fléau « étranger à la religion et à la société », affirmant que l’islam est innocent des ces actes criminels, n’ayant aucun fondement dans le Coran. Le mufti a d’ailleurs cité des extraits du texte sacré et de la Sunna témoignant de l’interdiction de s’entre-tuer entre musulmans - source la presse de Tunisie

 

Une religion raciste

L'islam est innocent c'est son « fatum », s'il faut en croire qu'il interdit de s'entre-tuer entre musulmans, puisque le claironne à la ville et au monde ce « grand savant » ou hautement « brave mufti », une façon « universaliste », donc sans aucun doutes de rappeler pourquoi l'islam n'interdit pas de tuer les incroyants, les juifs, les non-musulmans, les apostats, les homosexuels, de lapider des femmesni la pratique des crimes d'honneurs, ou dans le « meilleur des mondes islamiques »de les emprisonner ; donc en résumé, faut bien comprendre '' musulman '' est une « race supérieure » - ceci est donc une raison majeure, très islamique et islamisante pour ne pas s'entre-tuer entre musulmans

 

Un dieu musulman qui, en outre, fait de la femme une race inférieure à l'homme puisque le coran « parole révélée d'Allah » s'adresse aux femmes à la troisième personne, jugez vous-même :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

Citation : un peu de linguistique

Par Amazigh - 19-07-2014 09:57 ( internaute tunisien )

Chaque révolution a engendré son lot de nouveaux mots traduisant l'esprit propre à chacune d'elle.
Or, la tunisienne brille par la pauvreté de son lexique révolutionnaire qui est plutôt à contre-courant des idéaux dont on a affublés la révolution et qui en dit long sur l'absence d'une véritable âme révolutionnaire. Une litanie de mots qui fait son entrée en force dans le langage tunisien depuis la chute rocambolesque et ubuesque de Ben Ali et qui laisse augurer un virage à 180° des mœurs de la nouvelle société tunisienne qui se dessinent sous l'impulsion de l'architecte-imposteur Ennahdha.
Un vocabulaire puisé dans le patrimoine linguistique wahhabite tel que le propage son fer de lance Ennahdha, la filiale tunisienne de la Qaïda, .
Ainsi depuis la date du 14 janvier 2011, le langage tunisien est pollué par des nouveaux termes et expressions moyenâgeux, barbares empestant la haine de l'autre et synonymes de violence : exciser, lapider, mutiler, couper, amputer, racketter, lapider, crucifier, tuer, purifier, haïr, exterminer, djihad, voiler, safirat, aawra, salaf, la bataille de Badr, vitrioler, djihad nikah, véroler, étrangler, intimider, messianisme, conquête cosmique, kaffer ou mécru, châtier, tartour, amis de la Syrie, choléra, peste, malaria, pénurie d'eau, vouer aux feux de l'enfer, blasphémer, sacrilège, hallal, haram, maudire, tamarrod, dhimmi, soumission, sale juif, ta mère la juive la pute, bâtard d'un kapo, l'étendard noir de l'islam, agréer, abolition des frontières, naître musulman, promotion du vice, répression de la vertu, islamiser l'espace public, mutiler, répudier, violence, intolérance, reléguer, polygamie, mère-célibataire, mariage coutumier, mariage mayssar, enrégimenter, taghout, endoctriner, manipuler, castrer, aliéner, pédophilie, réaction, awra, safirat, enfer, paradis, jawaz al motaa, jawaz al myssar, tourisme halal, fi sabil Allah(sur le sentier d'Allah), martyr, libération de la Palestine, oumma, califat, frère musulman, couleurs de l'Islam, salaf salah, gourdin, purification,profanation, Mozzah la mère des croyants, tartour, lâcheté, hérésie, dogme, wahhabiser, gourou, terre d'Islam, phobie de la patrie, brûler les incroyants, inquisition, appel au meurtre du juif, takbir, vénérer, taghout, idolâtrer, sacraliser, vice, vertu, prédication, suzeraineté, fidèle, panarabisme, barbe, nikab, Qatar, kamiss, hijab, tawheed, la fraternité islamique, quémander, fabuler, habib Allah(amant d'Allah) panislamisme, anathème, apostasie, valeurs du sacré, fatwa, tribunal d'inquisition, résignation, zakat, conservatisme, immuabilité de l'ordre social, Dieu aime les riches, insécurité, choléra, complément, prosélytisme, Allah Ghaleb, mariages collectifs, circonsicions et mariages collectifs façon secte Moon, voter pour Dieu, adhab al kabr (tourements de latombe) labourer le corps de la femme, coupable d'être victime de son viol, violer en toute immunité religieuse, charia, tout est à dieu et rien aux hommes, obscurcir, obstruer, l'islam ou la mort, vouer aux gémonies, bénir les mères qui donnent des vaillants combattants à Allah, 72 houris, gagner 29 marches pour le paradis en priant à la mosquée, clouer au pilori les femmes qui ne donnent pas de la chair à canon à Dieu, stigmatiser les femmes travailleuses, pureté du sang musulman, exalter, encenser, glorifier, etc'. Des mots comme dignité, égalité, travailler, aimer, tolérer, résilience, modernité, démocratie, laïcité, vivre ensemble, justice sociale, citoyenneté, équité, liberté, fraternité républicaine, patrie, souveraineté, droits de l'homme, modernité, majorité, discernement, épanouissement, bien commun, éducation, formation, générations futures, bien-être, respect, etc' sont tabous et contraires aux fondements de l'Islam et par conséquent violent les valeurs du sacré.
La nouvelle Tunisie musulmane wahhabisée est en marche sémantiquement.

Elle répond enfin aux exigences de son identité arabo-musulmane, celle qui la conduit inexorablement sur la voie des enfers dantesques. Fin de citation

 

La même chose écrite, dans notre pays, par une française ou un français je vous laisse deviner les suites (…)

Ne manquez pas de faire lire cet historique pamphlet, histoire de leur donner un peu de vocabulaire, à nos islamo-gauchistes et plus particulièrement à nos « élites médiatisées de la société civile ou politique »

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/aymeric-caron-suite.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/05/05/aymeric-caron-suite-5362265.html

Crab 20 Juillet 2014

 



 

11/07/2014

Phallocratie sacralisée

Athéisme,athéophobie,barbarie_islamiste,coran,Crab,évangiles,féminisme,homophobie,islam,judaïsme,phallocratie,Les_Lumières,Révolution_française_1789,sexisme

 

Liminaire :

Le terme phallocratie désigne la domination sociale, culturelle et symbolique exercée, en s'appuyant sur la religion, par les hommes sur les femmes. Par extension, elle est utilisée pour désigner une structure sociale misogyne, patriarcale, sexiste et hétéro-sexiste

La femme aussi apte que l’homme à représenter l’universel, oui, mais voilà, ce critère, semble -t-il, n'est pas partagé de tous

°

Les pouvoirs patriarcaux :

Les tentatives violentes sexistes et homophobes de consoliderles pouvoirs patriarcaux dans notre société, notamment au moment du débat sur la famille et le mariage, se sont conclues par des actions émanant essentiellement des hiérarchies monothéistes en mal de restaurer ou de maintenir l'ordre patriarcal ou point d'entendre ( parmi elles ) un Dalil Boubakeur déclarer sans rire : « Nous condamnons l’homosexualité, mais nous ne voulons pas être homophobes. ( … ), et toujours sans se dérider et sûr de lui, d'ajouter : « Il est certain que depuis Sodome et Gomorrhe*1, l’orientation est condamnée dans la religion musulmane... »

*1 : La femme de Loth

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-femme-de-lot/

 

Point de contrainte en religion « dit le coran »

Comprendre la réalité pour la modifier, implique d'admettre que le coran à une historicité, que cette parole univoque n'est pas une révélation mais un manifeste politique rédigé par un petit groupe d'individus - quelques exemples de diktats musulmans :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

Un fanatique persuadé que le coran '' c'est la parole de dieu '' ne saurait envisager de lui-même la suppression des sourates phallocrates, misogynes, sexistes, homophobes, violemment anti-juives, xénophobes, ni celles de célébration de la guerre - si toutefois il le pouvait, dans ce cas, que reste-t-il du texte « sacré »?

Après ce grand et majeur nettoyage il ne resterait guère que la sourate : '' point de contraintes en religion ''

°

Conséquence :

'' point de contraintes en religion '', pris au mot il n'existe plus la moindre raison pour un « musulman » de se prétendre musulman

Mieux vaut pour lui de s'affranchir définitivement de la religion, de se référer directement aux '' Lumières '', d'autant plus que notre pays n'a pas fait la révolution de 1789 au nom de l'égalité pour que l'homme soit déclaré supérieur à la femme ni pour que les femmes au nom de l'inégalité entre femmes et entre femmes et hommes se voilent ni se voient réduite au seul rôle de mère au foyer ;

à chacune ou chacun de s'interroger de toutes les raisons pour lesquelles la négation ou le viol de l'identité féminine écrasée, sacralisée par la religion au profit de l'idéologie d'une femme proposée ou « prédéfinie » allaitante comme pilier d'une société idéalisée hétéro-sexualisée ;

les entraves faussement éthiques sont fortes,cependant c'est opter pour une démarche bien plus bénéfique pour les femmes et indirectement pour les hommes « musulmans »( et ce qui reste de chrétiens ) quand bien même cela doit passer individuellement par la remise en question ( et en totalité) de l'éducation reçue dans le milieu intrafamilial ou communautaire

°

[ Notes : il n'est pas question, pour moi, de dédouaner, en matière de sacralisation des patriarcats, les autres religions, à ceci près, mais pas des moindres, qu'il ne s'agit pas ( y compris dans le catholicisme ) de textes ( ou d'une parole ) univoques - de préciser notamment, dans l'échelle de l'importance des différences que le judaïsme n'est pas une religion prosélyte ( sauf dans l'esprit antisémite sans nuances des pro-palestiniens vivant dans notre pays, ailleurs c'est « insondable »... ) ]

 

Mahomet ou la parole de dieu

L'homme affirmé supérieur à la femme, est le fait d'une société ou d'un monde structuré phallocrate - c'est, hélas, trois fois hélas, toujours le cas dans la majeure partie du '' monde musulman ''

En 2009, Changelejeu ( grand reporter ) obtint un interviewe de Mahomet - dans toute l'histoire de l'islam l'événement fut sans précédent ;

compte tenu, d'une année à l'autre, de l'évolution de la situation internationale dans le '' monde musulman '' ce reportage est toujours d'actualité :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/changelejeu-et-mahomet/

Crab 11 Juillet 2014