Crab2ddcc

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2015

Sectarisme

Richard Dawkins.jpg

Richard Dawkins

-

[ … savoir comment comprendre l’Être lui-même, Le matérialisme le réduit à la nature sans raison, tandis que la religion voit à sa base l’Essence Divine cachée et se saisit comme réponse à la manifestation de cette Essence – dixit Bruno Ben Moubamba de l'Union du Peuple Gabonais ]

Encore un pour s'imaginer que les religions ont le monopole de la spiritualité, hors l'athéisme a pour préoccupation majeure la recherche de l'éthique dont la mise en œuvre de tout ce qui permettra l'égalité des droits entre femmes et entre femmes-hommes, mais aussi l'égalité des droits entre homosexuels-bisexuels-hétérosexuels

Pour ces profiteurs de la naïveté d'une partie des populations le point de départ est toujours le même : évoquer « l’Essence Divine cachée » - sans apporter la moindre preuve tangible de quoi que ce soit de transcendant en ayant recours, pour toute raison, à la bonne vieille béquille de la foi

Bruno Ben Moubamba fait parti de ces gens qui ne peuvent s'empêcher de calomnier l'athéisme en omettant sciemment de rappeler que la spiritualité, c'est la vie de la conscience et que les religions, loin s'en faut, n'en ont pas le monopole - Crab - 7 Décembre 2015

Suites : le 2 février dernier j'écrivais ... :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/pour-ce-que-je-suis-on-me-tue_2.html

-

La France ou l'estime de soi

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-mort-n-est-rien-pour-nous-epicure/

 

09/11/2015

Crash dans le Sinaï

Crash_dans_le_Sinaï, Théocratie,Culture, Justice, Pussy_Riot, Russie, islam, religions, Poutine, Gérad_Biard, Charlie_hebdo, Kremlin

Crash dans le Sinaï : Moscou dénonce des dessins de "Charlie Hebdo"

Les dessins de " Charlie Hebdo " sur le crash en Égypte n'ont pas plu à la Russie. Moscou dénonce " un blasphème ". L'hebdomadaire parle d' " instrumentalisation "

/...

« Dans notre pays, ça s'appelle du blasphème, au sens large du mot, cela n'a rien à voir ni avec la démocratie ni avec la liberté d'expression », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, qui a également qualifié d'« inacceptables » les caricatures de Charlie Hebdo.

De la « russophobie » - Fin d'un extrait de presse - ( source : Source AFP - Publié le 07/11/2015 )

Démocratie, la laïcité, la liberté d'expression autant de notions inconnues d'un pouvoir acoquiné à la religion pour mieux réussir son emprise totalitaire

'' Russophobie '' un terme qui n'est pas sans rappeler celui '' d'islamophobie '' dont l'emploi politiquement vise à interdire d'être, de penser, de critiquer - cette caste dirigeante à le culot, sans vergogne, de parler des valeurs d'une Russie en rien éternelle aussi longtemps qu'elle sera là, fort heureusement, car elle sera à un moment ou à un autre, remplacée par de vrais démocrates – et le plus tôt sera le mieux -

Non il ne peut pas y avoir de limites pour déconstruire l'idéologie de cette caste dirigeante qui a fait main basse sur la Justice russe pour déporter au nom de la religion avec le soutien actif des hiérarchies religieuses les Pussy Riot dans les prisons sibériennes si chères aux staliniens – rien n'est de trop dit contre le Kremlin qui a laissé les assassins impunis de tant et tant de journalistes, un pouvoir totalitaire incitant à la haine des homosexuels pour plus facilement les emprisonner au même titre que tous ses opposants - quand en fin de compte ce pouvoir fascisant ne vaut guère mieux que les régimes pseudo-démocratiques ou théocratiques dominés par les islamistes – un Poutine qui ne manque pas d'air quand il prétend combattre le terrorisme islamique alors que les « valeurs de la Russie actuelle » n'ont jamais été aussi proches de celles observées dans les « mondes d'illuminés de l'islam », autant de pays où la liberté de conscience et d'expression s'arrêtent là où commence la religion

Ici je cite et soutien sans réserve la réaction de Gérard Biard rédacteur en chef du journal satyrique de Charlie hebdo : " C'est une manipulation du Kremlin, qui utilise Charlie Hebdo ", a rétorqué le rédacteur en chef du journal satirique, Gérard Biard.

" Il veulent attirer l'attention sur deux malheureux dessins et créer une polémique qui n'a pas lieu d'être. Cela ressemble à la manipulation habituelle d'un pouvoir totalitaire ", a-t-il commenté à l'AFP

Crab – 09 Novembre 2015

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Pussy+Riot

-

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/pussy-riot/

 

03/11/2015

Peut-on être fiers d'être socialistes ?

amours, famille, homophobie, mariage_pour_tous, natalité, pape_françois, religions, sexualités, Élisabeth_badinter,Caroline Pigozzi

 

Face à l'obscurantisme, la lâcheté de nos gouvernants est sans limites

Caroline Pigozzi nommée ambassadrice de France auprès du Saint-Siège

 

Citation : Une femme à l’ambassade française au Vatican. C’est la solution qu’a finalement trouvée l’Élysée pour pourvoir le poste après huit mois de bras de fer, le Saint-Siège ayant obstinément refusé de donner son agrément au candidat officiel de Paris pour cause… d’homosexualité ( pratiquante et militante, ndlr ). Résolu à ne pas perdre la face en présentant malgré tout une candidature « différente », Paris étudie depuis plusieurs mois une « short list » composée de trois noms féminins. Et selon les informations de metronews, c’est finalement celui d’une journaliste de Paris Match qui retiendrait l’attention de François Hollande… Non, il ne s’agit pas de Valérie Trierweiler mais de Caroline Pigozzi. - Fin d'un extrait de presse

 

Remarque, il semblerait qu'au Vatican '' on '' ait oublié que dieu était homosexuel, il a créé Adam à son image, c'est par défaut qu'il tire de la cuisse d'Adam sa garce de compagne Ève qui curieusement ne lui donnera que des fils – comprenne qui pourra.... [ ??? ]

 

Suites : Et dieu créa l'homosexualité

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/10/et-dieu-crea-lhomosexualite.html

 

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/10/03/et-dieu-crea-l-homosexualite-5694446.html

 

 

 

15/10/2015

Abattoirs – faire-part

Le spécisme se décline en racisme tout autant qu’en sexisme. Supériorité d’une « race » sur une autre, d’un sexe sur l’autre

Vidéo :

http://blvids.free.fr/Abattoir_Ales.mp4

 

Retour à l'accueil :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/

 

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/

 

 

 

13/10/2015

Donquichottisme

Picasso - Don Quichotte.png

« Une civilisation qui n’exporterait pas hommes, façons de penser ou de vivre est inimaginable. » et encore : « Pour une civilisation, vivre c’est à la fois être capable de donner, de recevoir, d’emprunter. » Fernand Braudel

 

Belle citation, problème !, c'est selon l'utilisation qui en sera faite – a-t-elle pour fonction de justifier la crétinerie sans frontières*1, l'acceptation recensée de toutes monstruosités ( par exemple ) celles faites aux femmes, aux athées, aux homosexuels et aux juifs ?

*1 : excision, voiles islamistes, burqa, voiles intégral, mariages contraints ... virginité imposée...ect. ect., athéophobie, homophobie, antisémitisme...ect. ect.

 

Cette citation est fréquemment employée et dévoyée par des communautaristes à des fins de propagande, pour justifier dans notre pays l'installation d'incultures de natures athéophobes, sexistes, homophobes, antisémites inspirées par les religions - y souscrivent certains « intellectuels », en général complaisamment très médiatisés pour produire du spectacle, tributaires d'un imaginaire qui ne leur permet pas de concevoir que les religions n'ont pas, ( loin s'en faut ), le monopole de la spiritualité ni de l'Éthique - sinon autrement, comment pourrait-ils subodorer que l'absence de religion ne crée aucun vide sinon pour ceux des femmes et des hommes qui refusent de penser ? - en fait, ils font partis de ces sortes de Don Quichotte grassement payés ( parfois sous la manche ) incapables de s'appuyer pour alimenter une réflexion utile à la collectivité sur les réalités de nos sociétés

 

Dans l'Univers, dans le monde rien n'est dû au hasard, c'est tout simplement les lois de la physique qui fonctionnent très bien - à ces ennemis des réalités, il faut répondre par le travail de déconstruction de tout ce qui abaisse le statut des femmes mais aussi de celle ou celui qui n'entre pas dans les critères d'une société voulue exclusivement hétérosexualisée par des monothéistes figés dans des préjugés d'un autre âge – donc, travailler, c'est réagir de façon positive   – Crab – 13 Octobre 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/08/luniversel.html

 

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/08/26/l-universel.html

 

 

 

09/10/2015

Prix Nobel de la paix 2015

femmes monothéistes.png

Brochette monothéiste

 

Fleuron du Maghreb, ici dans ce beau pays des tabous : on ne parle pas d’amour, de sexe ou de choses « hram » ( = péché ), la « hchouma » ( = honte ) est partout…c'est tellement plus commode de parler de foot, du dernier couscous servi ou du nouveaudans la famille,..

 

Si ce n'était pas aussi tragique, ce serait à mourir de rire : la Tunisie qui emprisonne les athées, les homosexuels , quand son Assemblée n'a pas fait progresser d'un pouce les acquis obtenus par les tunisiennes sous la dictature de Ben Ali, vient de se voir récompensée du Prix Nobel de la '' transition politique tunisienne ''

 

Naturellement, sous prétexte que c'est un tout petit peu moins pire qu'ailleurs dans ce sublime monde musulman, Françoise Hollande s'est empressé d'applaudir, lui qui s'est rendu à deux reprises dans ce pays, qui venait tout juste de condamner des athées à une peine de prison,pour déclarer devant le parlement tunisien que '' l'islam est compatible avec la démocratie ''

 

Bon c'est vrai, en Tunisie on n'assassine pas les incroyants ni les homosexuels, on ne les condamne pas à mort, les tunisiens se contentent de les emprisonner – excellente transition [ rire, si possible...]

 

Le même personnage président de « tous les français » ne manquera jamais une occasion de nous expliquer que ce qui caractérise la république, donc notre République c'est sa structure, c'est à dire une culture respectueuse de la liberté de conscience dont le droit de ne pas croire, de douter, de croire ou encore de changer d'option philosophique, qu'il n'y a que des citoyens et citoyennes égaux devant la loi - ce qui naturellement ( en principe ) inclut l'égalité femmes-hommes

 

Comble de l'ironie il aurait été observé pour motiver ce prix Nobel '' un équilibre entre culture islamique et le respect des droits de l'homme'', bref :

un '' équilibrisme '' qui autorise l'emprisonnement des non-croyants, des homosexuels, quand les femmes « perdent » leur virginité elles risquent la prison, et comble de l'ironie c'est la présidente des '' droits de l'homme '' en Tunisie qui déclare que c'est '' l'exception tunisienne qui a été primée ''

 

On comprend mieux pourquoi Olympe de Gouges écrivait que « le pire ennemi de la femme, c'est la femme », d'ailleurs sous certains aspects dans notre pays les Christine Boutin, les Morano, les Ludovine de La Rochère, les Farida Belghoul, les Béatrice Bourges, les frigide Barjot [ ou encore quand quelques féministes autoproclamées régulièrement font '' fausse route '' ] ne manqueraient de se joindre, de faire chorus avec cette « brave tunisienne » présidente, cela ne va pas s'en dire, des '' droits de l'homme '' faute dans son pays de la transition de réels '' droits des femmes ''

 

Suggestion, toutes ces braves dames françaises bon teints et de '' maintenant '' qui rejettent avec la plus grande ferveur monothéiste la culture de notre pays où « la chose publique » est commune à tous les membres de la collectivité rendraient un fier service à l'ensemble de notre société en allant s'installer en Tunisie

 

L'ONU vient d'admettre un représentant de l'Arabie Saoudite dans la commission des '' droits de l'homme '' et son secrétaire général se félicite du prix Nobel accordé à la Tunisie – bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes du sexisme, de l'athéophobie et de l'homophobie qui ne cesse de polluer notre planète    – Crab – 9 Octobre 2015

 

Suites : Tunisie

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Tunisie

 

 

 

08/10/2015

Dans l'actualité d'Octobre 2015

chrétienté, Djihadistes, Elisabeth_Badinter, Henri_Pena-Ruiz, islam, judaïsme, Laïcité, évêques_de_France, Polêmikôs, religions, sciences, écoles

 

Brèves

[ Yann Moix ne sait pas de quoi il parle - Marina Kaye - ]

Normal, tel avant lui Aymeric Carron, Yann Moix n'est guère plus qu'un petit roquet qui se prend pour un grand cador* ( * : chien )

°

Le président tunisien Essebsi s'oppose à la dépénalisation de la sodomie, pour F. Hollande la Tunisie est un pays démocratique [ rire, si possible...]

°

'' Daech Wolkswagen '' : véhicule idéal de l'année pour nuire à l'environnement

°

BFMTV, ce matin 8/10/2015, chez Bourdin direct c'était le jour de la grand messe œcuménique de la France des bigots

°

Dans l’Hindou Kouch au Pakistan, se distinguant d’une certaine austérité ambiante et d’un environnement converti ( tardivement ) à l’islam, les Kalash, polythéistes, usent du vin dans leurs rites religieux et refusent le voile pour les femmes

°

L’Arabie Saoudite, la Jordanie, la « grande civilisation » de l'Iran ont le plus grand nombre de lois restreignant l’accès des femmes à l’emploi

Une bonne gifle adressée aux pays musulmans qui empêchent les femmes de travailler librement quand les enquêtes révèlent que Paris est devenue ville idéale pour les femmes entrepreneures

Sur les 173 pays étudiés, 155 disposent d’au moins une loi qui empêche les femmes d’accéder librement au travail

Hormis certains pays de l'or noir ( à l'exception de '' leurs immigrés'' traités en esclaves ), symétriquement les pays qui empêchent, les filles d'aller à l'école, les femmes d'être libres et de travailler sont les plus pauvres de la planète

°

En France, les manuels de CP sont mixtes mais non paritaires puisque femmes et filles sont sous-représentées et limitées dans leurs activités

Des filles afghanes empoisonnées parce qu'elles vont à l'école

http://madame.lefigaro.fr/societe/des-filles-afghanes-empoisonnees-parce-quelles-vont-a-lecole-090915-98079

°

Tant que tous les féministes n'auront pas compris qu'il est prioritaire de déconstruire les religions il n'y aura pas d'égalité des sexes

Les Évêques de France, grands ennemis des femmes, critiquent la campagne d’information du gouvernement sur l’avortement

Réponse lue dans le Figaro Madame : « il serait temps que l’Église de France cesse de considérer les femmes comme des mineures qui doivent suivre les conseils des hommes d’Église pour leur choix les plus intimes. »  Crab - 08 Octobre 2015

°

Avec la religion, pas d'égalité des sexes

" Quand les religions se mêlent de politique, ce sont les femmes qui trinquent "

 

Suite :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/polemikos-2015.html

°

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Pol%C3%AAmik%C3%B4s++suite

 

 

 

03/10/2015

Et dieu créa l'homosexualité

Krysztof Olaf Charamsa.png

 

Un prêtre polonais révèle son homosexualité et assure que c'est « une décision qui naît de ( sa ) réflexion sur ce que prône l'Église ».

Il a choisi de révéler son homosexualité samedi à 2 journaux afin de faire bouger une Église " en retard " et " paranoïaque " sur le sujet.

03 Oct. 2015 - Source AFP

 

Dans un restaurant de Rome, l'homme par qui le scandale est arrivé se dit néanmoins soulagé devant la presse. " Je sors du placard et j'en suis heureux ", a affirmé samedi Mgr Charamsa, tout sourire, debout aux côtés de son compagnon. " À mon Église, je veux dire que je refuse et que je dénonce l'exaspérante homophobie ambiante. Ouvre les yeux à la souffrance des personnes homosexuelles, à leur désir d'amour ", a-t-il déclaré, revêtu de sa tenue de prêtre. Son compagnon, un Catalan prénommé Eduardo, l'a alors enlacé en se disant " fier de lui " - extraits de presse -

°

'' Impossible de pardonner à qui nous a fait du mal, si ce mal nous abaisse. Il faut penser qu'il ne nous a pas abaissé, mais a révélé notre vrai niveau.'' - Simone Weil

 

Les temples monothéistes ont pour fonction majeure de sacraliser l'homophobie

D'un siècle l'autre, d'une actualité à l'autre, la lecture de l’histoire religieuse et théologique que reflète le discours institutionnel sur l’homosexualité est en totale contradiction avec la volonté de dieu (si toutefois dieu existe, ce qui reste à prouver )

 

En admettant ( pure hypothèse ) que dieu existe, il a créé l'homosexualité ( et même la bisexualité ) - dans ce cas pourquoi ses dignes représentants, ( membres éminents de chaque monothéisme),au lieu de se préoccuper de spiritualité ( dontils n'en ont pas le monopole ), consacrent tout leur temps à sacraliser l'homophobie ?

 

Suites :

Les bouffons de dieu

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/09/les-bouffons-de-dieu.html

 

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/09/29/les-bouffons-de-dieu-5691959.html

 

Crétinerie sans frontières - Septembre 2015

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/09/cretinerie-sans-frontieres-septembre.html

 

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/09/30/cretinerie-sans-frontieres-septembre-2015-5692674.html

 

 

 

30/09/2015

Crétinerie sans frontières - Septembre 2015

amours,famille,homophobie,mariage_pour_tous,natalité,pape_françois,religions,sexualités,Élisabeth_badinter,robert_mugabe

ONU

« Nous ne sommes pas gays. » Lundi, lors de la première journée du débat général de la 70e Assemblée générale des Nations unies, c’est en ces termes que le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a exprimé son opposition à l’imposition de « nouveaux droits », notamment pour les homosexuels - ce qui revient, dans de nombreux pays, à valider l'assassinat ou l'emprisonnement des homosexuels
Ce bouffon n'est pas spécialement drôle dans l'enceinte de ce grand machin parfaitement inutile pollué par les pires idéologies antidémocratiques, qui récemment
a laissé entrer un représentant de l'Arabie Saoudite dans une des plus haute instance des '' droits de l'homme ''

 

Tant qu'il ne s'agit pas '' droits des femmes '' ce n'est pas très grave, me direz-vous ! [ rire, enfin... si possible ]

 

Chaque fois qu'il prend l'air cela ne réussit pas au pape

A un journaliste qui lui demandait s’il soutiendrait des personnes, « y compris des fonctionnaires gouvernementaux qui refuseraient, par objection de conscience, de valider des mariages de personnes de même sexe », le pape François a répondu que « l’objection de conscience est un droit. »
Pour ce pape christiano-crétin des pauvres d'esprit '' l'objection de conscience est un droit '', en conséquence pour ce porte parole de l'homophobie, dont il faut se souvenir qu'il avait, courant janvier dernier dans son avion, justifié la tuerie des '' Charlie '', à présent confirme sa haine personnelle de l'homosexualité mais aussi encourage les élus ( républicains dans notre pays ) qui doivent-être les premiers à appliquer la loi à ne pas tenir compte des lois civiles    - Crab – 30 Septembre 2015

 

Suites : Les bouffons de dieu

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/09/les-bouffons-de-dieu.html

 

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/09/29/les-bouffons-de-dieu-5691959.html

 

 

 

29/09/2015

Les bouffons de dieu

pape françois.jpg

 

Homophobie sacrée

François le pape christiano-crétin des pauvres d'esprit n'a pu s'empêcher de se livrer, dans le flux des pratiques papales traditionnelles, à l'une de ces tirades homophobes empreintes à ne pas en douter du plus haut niveau de spiritualité – tirades comptant, bien évidemment, parmi les plus choisies et les plus sacrées

 

Au détour du « discours fleuve », le patron de l’ église catholique et du '' club des petits lapins* '' ( *faune de la reproduction ) en a profité, ( visant les homosexuels ), pour blâmer « ceux qui cherchent à promouvoir une colonisation idéologique à travers l’imposition de modèles et de styles de vie amoraux, étrangers à l’identité des peuples et en dernier ressort, irresponsables

 

L'usine sacrée à croître

Hormis le fait qu'aucun dieu ne donne la vie - sinon dieu c'est la femme, ce fut l’occasion pour ce bouffon de dieu de livrer un plaidoyer des plus ridicule pour la famille, « une usine d’espérance », dit-il

 

Tout est dit, c'est profondément gravé dans le monothéiste, le patriarcat : « naturel » de clamer que le ventre des femmes est l'usine de la croissance démographique, d'où pour ce grossier personnage la nécessité impérieuse de prôner une société exclusivement hétérosexualisée

 

Ce simple d'esprit, très aimé des chaînes de remplissages, n'aime les différences que lorsqu'elles sont susceptible de ramener du dieu, notamment dans notre France sécularisée, mais à ses yeux l'insupportable fille aînée de l'athéisme, de l'agnosticisme et du déisme sans confessions formant une population désormais majoritaire dans notre pays

 

Athées, agnostiques et déistes sans confessions sont toujours d'une année sur l'autre plus nombreux, ils savent de façon irréversible que le paradis peut « éventuellement » se construire sur terre et ne comptent pas « pour vivre mieux » sur des arrière-mondes infantiles - qui de toutes façons sont complètement imaginaires

 

Notre pays renouvelle tout juste sa population, en quelque sorte la traduction d'une remise en cause de la « nécessité démographique » réclamée par les économistes pro-européens très médiatisés au détriment de ceux, moins présents sur les plateaux de télévisions, qui pensent qu'il ne faut pas encourager la natalité dans des périodes de chômage, de crise très élevée, faite pour durer, mais plutôt d'envisager dans certains cas le parrainage ou l'adoption

 

Ce pape s'inscrit en continuo dans le même délire de ses prédécesseurs, ( en outre n'admettra jamais que sa croyance ne peut prétendre à l'universalisation ), c'est dans le plus grand déni et mépris des réalités de nos sociétés que les papes et leurs évêques passent leurs « vies » à nier que la famille dite traditionnelle n'est qu'un « modèle » parmi d'autres – leur passe-temps favoris consiste à nier que les attirances sexuelles n'ont pas pour destination la reproduction mais l'enchaînement des amours*

* : '' Le mariage est le tombeau de l'amour et de la fortune''– Olympe de Gouges

 

La caution sacrée nataliste

Les papes avec ce qui reste de leurs ouailles sans compter les plus fanatiques parmi les religieux de toutes obédiences ou encore quelques égarés tels le Hulot des champs, ce n'est pas nouveau, valident plus ou moins directement les politiques publiques destinées à encourager la natalité

 

Finalement un tout un petit monde consentant àce type de discours dont on sait pertinemment qu'il renvoie, en période de crise, les femmes à la maison pour favoriser prioritairement l'emploi des hommes

 

La haine sacrée de la liberté

Ce déni sans limites des sexualités, autant dire de la liberté, caractérise l'idéologie des chantres de tous les monothéismes, il trouve son expression plus distinctement dans la haine des femmes et plus particulièrement des '' belles femmes '' - certains pour mieux asseoir ou signifier, notamment dans '' le monde musulman '', au regard des autres leur domination et leur refus de la mixité sociale, quand il ne s'agit pas tout simplement de basse petitesse ou de l'expression d'une jalousie morbide, dès que les femmes envisagent de mettre le nez dehors, vont jusqu'à faire accroire cette idée nauséabonde qu'elles doivent s'envelopper des pieds à la tête d'un linceul mortuaire

 

La condamnation sacrée des sexualités

C'est une nécessité pour les bigots ( toutes religions monothéistes confondues ) de condamner toutes les sexualités pour exalter exclusivement le « modèle famille » dit traditionnel, participent ainsi de la meilleure façon à réserver l'espace public dans son entier aux hommes – hors

 

Piqûre de rappel athée et féministe

Dans un pays il ne peut y avoir de libertés, ni parler de la liberté sans que les pouvoirs publics ( en principe garant de la morale ) condamnent avec la plus grande fermeté les chantres de l'homophobie sacrée ( ou profane si toute fois il en est ), mais en outre, cette situation détestable perdurera aussi longtemps que les femmes ne seront pas toutes économiquement indépendantes des hommes et que l'on ne saura pas apprécier les « mauvaises mères *1» à leur juste valeur - Crab – 29/09/2015

 

*1 :Le conflit la femme et la mère

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-conflit-la-femme-et-la-mere/

 

 

 

25/09/2015

Morts pour quelques cailloux

Riyad,La_Mecque,Arabie_Saoudite,Mecque,obscurantisme_religieux,islam,Allah,Satan,Lucifer,religions,hajj

 

Morts à la Mecque

Quand le '' chœur de l'obscurantisme '' tente de faire la lumière, c'est tragiquement comique

Hier, le responsable de la sécurité du hajj déclarait à la presse que '' les pèlerins n'ont pas respecté les consignes de sécurité '', puis concluait : ''  c'est la volonté de dieu ''

 

Une chaîne d'information ?

Noter au passage que dans le JT du soir ( 24/09 ) BFMTV coupait la fin de la déclaration du chef de la sécurité : '' c'est la volonté de dieu ''

 

Que ne dirait-on pas pour pérenniser la crédulité... ?

Comble de l'ironie ou du cynisme, toujours sur BFMTV ( hier ) un spécialiste de l'islam conclut son analyse en affirmant que '' les pèlerins morts pas très loin du tombeau du prophète iront plus vite au paradis '', si – si – vous avez bien lu

 

Morale

Si '' c'est la volonté de dieu '', dans ce cas Allah est un taré – toutefois, à l'heure de cette tragédie Satan s'illustre, montre au grand jour pour qui de droit veut le croire qu'il est infiniment plus puissant que lui – à méditer...

Suites : Satan (de); et du rire de Vénus...

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/satan-de-et-du-rire-de-venus/

Crab - 25 Septembre 2015

 

22/09/2015

Une universalisation artificielle

catherine Robert Professeur.jpg

Catherine Robert – Professeure -

 °

Programmes scolaires

Après la levée de boucliers du corps enseignant lorsqu'une distinction entre période d'histoire " obligatoires et facultatives " avaient été évoquée, Najat Vallaud-Belkacem s'est voulu rassurante : " Tout est obligatoire maintenant."

Désormais, il n'y aura pas d'enseignements facultatifs en histoire selon les dernières déclarations de la ministre Najat Vallaud-Belkacem


Cependant, un nouveau thème a cependant été ajouté au programme de la classe de 5e : "Chrétienté et islam, des mondes en contact."  Pour la ministre, il s'agit de renforcer " l'enseignement laïque du fait religieux ", comme elle l'avait précédemment annoncé

Les bigots : Esther Benbassa, Régis Debray, Jean-René Lecerf, et j'en passe... se frottent les mains dans le plus grand mépris de la conscience des parents incroyants, agnostiques ou déistes sans confessions, pourtant majoritaire dans notre pays, qui s'estiment parfaitement qualifiés pour discuter ou encore apprendre à leurs enfants ce que valent les croyances ou les religions

Pourquoi faudrait-il développer et renforcer, sur la base de quelle définition, l’enseignement laïc du fait religieux, et qui plus est sans enseigner en contrepartie le fait athée qui lui est un fait réellement universel ce que ne peut prétendre aucune croyance ou religion ?

ICI, je cite un article par Catherine Robert Professeur de philosophie au lycée Le Corbusier d'Aubervilliers

Le « fait religieux » est une universalisation artificielle

Le marbre de la Constitution ne se confond pas avec les Tables de la Loi : la raison, et non une instance transcendante, a dicté les valeurs républicaines. L’homme qui leur obéit est un citoyen autonome et non un sujet hétéronome. Il paraît indispensable que l’école élucide les mythes de la fondation républicaine et explicite les conditions d’émergence de valeurs trop souvent posées comme absolues et indiscutables. Seule la tyrannie refuse l’explication ; seul le dogmatisme refuse la critique. Chaque peuple et chaque société a sa propre vision du monde. Ces conceptions sont extrêmement différentes et parfois contradictoires. Chacune prétend à l’universalité, aucune ne l’atteint réellement.Au lieu de s’installer dans le dogmatisme scientiste d’une raison occidentale certaine de ses représentations, de ses croyances et de ses valeurs, mieux vaudrait accepter la position – seule intellectuellement conséquente – d’un comparatisme informé. Le comparatisme n’est pas un relativisme. On doit pouvoir admettre toutes les croyances en se réservant le droit de combattre celles qui ne sont pas dignes de respect. On peut continuer d’affirmer que la société française s’organise en fonction des valeurs auxquelles elle croit, sans pour autant traiter par un silence méprisant les autres systèmes de représentation, c’est-à-dire les autres cultures. Faire le répertoire des mythes (c’est-à-dire des manières dont l’humanité représente et explique le monde et la condition humaine) est la seule manière de rendre effectif un enseignement laïc des cultures. Choisir, comme les réformes en cours le proposent, d’enseigner le « fait religieux » reviendrait à réduire la diversité mythologique aux seuls trois monothéismes, en ignorant, du fait d’un ethnocentrisme dommageable, que toute explication mythique n’est pas nécessairement religieuse. Le concept de « fait religieux » est donc une universalisation artificielle et factice. Nous avons la chance, au lycée Le Corbusier, de pouvoir constater l’extrême diversité des cultures et des croyances. Contrairement à ce que l’on croit à force de myopie, les élèves de Seine-Saint-Denis ne sont pas tous musulmans. Les cultes chinois sont polythéistes, panthéistes ou non théistes. Le taoïsme, le bouddhisme, le culte des ancêtres, le confucianisme sont autant de formes de croyance possibles pour nos élèves d’origine chinoise. Ajoutons à cela des athées, des agnostiques, des représentants de l’hindouisme, des coptes orthodoxes, des Éthiopiens orthodoxes, des protestants évangélistes, des pratiquants du vaudou, des adeptes du kémitisme panafricain, etc. Cette liste qui ne saurait être exhaustive (étant donné l’interdiction de relever ces données par la loi française) croise celle, aussi longue et aussi difficile à établir, de toutes les cultures d’origine de nos élèves. Comment décemment admettre que l’enseignement du « fait religieux » puisse rendre compte de la diversité culturelle, notamment pour celles de ces cultures dans lesquelles la religion n’est pas un fait ? Croire que les hommes ne croient pas au prétexte qu’ils n’ont pas de religion relève de l’erreur intellectuelle et de la faute morale. L’exploration de la terra incognita culturelle suppose des explorateurs sans œillères… Enseigner les mythes en adoptant la position comparatiste, ni subjectiviste, ni communautariste, est la condition sine qua non d’une laïcité en actes. Sa conséquence est une tolérance identitaire. Nos élèves, qui croisent, en leurs représentations et leurs actions, des cultures et des identités différentes le savent ; tous gagneraient à l’apprendre : c’est depuis l’autre qu’on se connaît mieux soi-même. La morale laïque est une contradiction dans les termes ; la République doit lui préférer un enseignement des cultures – Catherine Robert ( publié le 23 février 2015 )

°

Qui est qualifié pour « expliquer » les religions ?

Quand il s'agira de parler de l'islam, et plus particulièrement du raciste et sexiste coran, quel enseignant osera dire à ses élèves que le coran parle des femmes à la troisième personne*1 ?

Aucun risque, quand se pratique au quotidien le déni d'un texte, il ne faudrait pas, selon les « modérés », le lire littéralement, mais exigerait de se livrer à une herméneutique pour aboutir in fine à faire dire à ce texte autre chose que ce qu'il dit

Hors j'estime que seuls les parents sont qualifiées pour dire se qu'ils pensent des religions à leurs enfants - le rôle de l'école c'est d'aider les enfants à apprendre à penser et non quoi penser

*1 - Herméneutique ( gros mot cache misère ) : chères lectrices et chers lecteurs à travers les diktats musulmans, ici quelques sourates sexistes extraites du coran pris à la fois dans leurs sens littéral de l'écriture et leurs sens existentiel - c'est à dire, sans en douter, combien pour ces sourates il s'agit de leurs valeurs universelle dans l'histoire de l'humanité [ ??? ]

Suite : les diktats musulman

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

 

 

27/08/2015

Paris à côté de la plaque avec les femmes

J-Paul_2, Féminisme, Religions, laïcité, misogynie

 

Osez le féminisme se réveille

Extrait de presse :

Moins de 3 % des rues de la capitale ont un nom de femme. Pour rétablir l'équilibre, l'association Osez le féminisme en a rebaptisé une quarantaine

De nombreux habitants de l'île de la Cité (Ier - IVe) se sont réveillés hier matin à une adresse différente de celle où ils s'étaient couchés - Fin de l'extrait de l'article : '' Paris à coté de la plaque '' publié dans '' Le Parisien ''

 

Suites : Place J Paul II – suite

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/0-2011-place-j-paul-ii-suite/

 

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Place+J+Paul+II+%E2%80%93+suite

 

Panthéon des femmes - février 2014

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/02/pantheon-des-femmes-fevrier-2014.html

Crab 27 Août 2015

 

26/08/2015

La cause des femmes - 2015

einstein,elisabeth_badinter,Épicure,henri_pena-ruiz,laïcité,l'universel,polêmikôs,religions,sciences,écoles

Acrylique sur carton par Crab - ( novembre 96 )

°

Faites-vous parti des hommes engagés dans la cause féministe ?

Les hommes se feraient plus rares à s'engager selon un article paru dans '' Slate.fr '', rédigé par la journaliste Aude Lorriaux

 

Je vais donc répondre à titre personnel :

je ne suis membre d'aucune association ni d'aucun parti politique, et je n'imagine pas un seul instant parler au nom de tous les hommes ni au nom de toutes les femmes dans la mesure où mon engagement dans la construction sociale et éthique de notre société ne peut se réduire à un engagement exclusivement à la cause des femmes ni pour une cause émanant d'un manifeste de parti politique, mais se « résume » globalement à la défense de la LIBERTÉ - dont, bien sûr, dénoncer la conditions des femmes un partout dans le monde, mais aussi avant tout celle des athées femmes et hommes -

 

Je considère que sont engagés parmi les hommes ou parmi les femmes tous ceux et toutes celles qui ont compris qu'il ne peut y avoir de liberté dans un pays sans la critique athée et anti-sexiste des religions

 

Au regard de cette perception, je prends un soins particulier à ne pas m'engoncer dans des polémiques sectaires qui ne manquent pas à un moment ou à un autre de parcourir de nombreuses associations féministes ( qui, selon la justesse du point de vue d'Élisabeth Badinter font parfois '' Fausse route '' ), ni de m'enferrer dans bon nombre d'associations qui se déclarent antiracistes ou des droits de l'homme souvent aptes à prendre des positions à géométries variables ni encore moins de m'assujettir à un parti politique pour sombrer dans un inévitable militantisme parmi les plus sectaires - ce qui ne m'interdit pas de temps à autres de soutenir telle ou telle position ou proposition, de valider certainespolitiques publiques ou lois sociétalesd'où qu'elles viennent

 

En tant qu'homme fidèle aux idéaux des années 70, fidèle aux aux apports scientifiques, philosophiques et de lettres, parexemples dans la filiation séculaire d'un Démocrite, d'un Épicure, d'un Ésope, d'un Aristophane, d'un Lucrèce, d'un Ovide, d'un La Fontaine, d'une Émilie du Châtelet, d'une Olympe de Gouges, d'un Einstein ou encore des personnalités contemporaines telles Élisabeth et Robert Badinter [ ... ],pour in fine exprimer en toute indépendance d'esprit, ce que j'ai envie de dire - quand je veux...

 

Je crains qu'il ne faille encore compter sur un bon demi-millénaire avant que l'athéophobie et le sexisme sous toutes les formes connues et répertoriées s'effacent définitivement, cessent de polluer, d'empoisonner les relations humaines au point de toujours et toujours pour les conservateurs issus des milieux religieux* ( * : composés, dans notre pays, parune majorité parmi lesmusulmans ), [ aussi ] de toutes les tendances* politiques, ou encore par les obsédés maladifs du naturalisme*( * : plus particulièrement une bonne partie des écologistes en première ligne, au lieu de s'occuper d'écologie*1 ) de rechercher toutes les opportunités afin de renvoyer les femmes à la maison pour en faire de « bonne mère », agissant pernicieusement en profitant de la crise et ce dès le début des années 90, ce qui ne manque de faire le bonheur de bon nombre de distingués économistes ( très médiatisés ) chantres de la croissance démographique, grands partisans et prosélytes des politiques publiques encourageant la maternité

 

Mais en attendant de meilleurs lendemains, chères lectrices par anticipation rien ne vous interdit de rendre grâce à toutes les femmes et tous les hommes athées* ( * : entre-autres ), car dans l'actualité, du-moins pour celles qui n'en savaient rien, aux unes et aux autres vous leur devez dors et déjà vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup, mais je le concède '' on '' se doit de faire plus et mieux ! ! - Crab - 26 Août 2015

*:Le conflit la femme et la mère

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-conflit-la-femme-et-la-mere/

°

Suites : Polêmikôs 2015

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/15/polemikos-2015-5603758.html

 

ou sur

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Pol%C3%AAmik%C3%B4s+2015

 

 

 

30/07/2015

Passion coupable si ce n'est aveuglement

brueghaveugles.jpg

Athéophobie : ci-dessus, une vision religieuse et fanatique de l'incroyance

Pieter Brueghel l'ancien - toile daté de 1568 -

 

[ « Il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel », disait Paul Eluard ]

En choisissant d'illustrer cette parabole, il n'est pas à exclure que Brueghel ait voulu, en n-en détournant le sens premier, alerter les gens « normaux », qui, à son époque, vivaient dans l'illusion ;

( il n'y avait pas la télé ), à travers cette approche picturale du sujet [ sujet attribué à Luc ] peut-être s'agissait-il, parmi ses contemporains, de faire douter les croyants, de leur permettre d'entrevoir, de se détourner des jaseurs pour, enfin, appréhender les réalités du monde - d'un monde où la pensée à pris toute sa place

°

Écouter tout en lisant n'est pas toujours incompatible :

http://crab.painter.free.fr/videos/Rachmaninov_par_Natalie_Dessay.mp4

°

Le monde n'a jamais manqué de Charlatans : Moïse, Jésus Christ, Mahomet, ( pour les plus connus ), mais pour les aduler, les supporter, point n'est besoin de porter la soutane, avant-hier mardi dans le courant de l'après-midi, d'une voix« charmante », maîtresse du passé, [ aussi ] maîtresse en '' L'Arcadie '', une canadienne invitée de radio classique, Sannazaro du temps présent,expliquait magistralement - ( je résume ) : «  ...qu'après la déchristianisation du Canada, ( pays où les Roussins sont supplantés par les Caribous ),la religion n'avait été remplacée par rien » - j'ai quelques amis canadiennes et canadiens qui vont être contents d'apprendre qu'ils vivent d'un un pays inculte, puisque pour cette croyante '' sans la religion point de culture ''

 

Cela dit, rien de bien exceptionnel, j'ai, dors et déjà, entendu dire bien des fois cela en France sorti de la bouche de « vrais français » [ des français comme il faut ou comme il en faut, là est toute la question ]

 

Il serait grand temps que chaque dimanche matin les chaînes de la télévision publique produisent une émission consacrée aux modes de pensées de l'athéisme en contrepartie de la matinée réservée aux religions sur France 2 ;

Sachant que la majorité des françaises et des français sont athées, agnostiques ou déistes sans confession, ( que les croyants majoritairement sont peu pratiquants ), la direction des chaînes publiques, depuis de nombreuses années, reste sourde à cette exigence de respect de la laïcité en ne programmant pas une matinée réservée à toutes les philosophies qui ne matérialisent pas la volonté de domination et s'opposent à toutes les hiérarchies artificielles ou arrières-mondes tous plus imaginaires les uns que le autres

«  sans la religion point de culture », une expression qui n'est pas sans rappeler BHL, chemise « blanche » au col jaunie, qui aimait tant et tant, en d'autre temps, dire : qu'il ne peut y avoir de « belles discussions » qu'entre théologiens – hors il est un FAIT,plus particulièrement jouissif, c'est qu'il n'est point de liberté sans la critique athée et féministe des religions ? ], suites, ''Lectures comparées''

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

 

Ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/lectures-comparees/

 

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=lectures+compar%C3%A9es

Crab – 30 Juillet 2015

 

 

 

23/07/2015

Assurer la liberté de conscience

Collectif femmes sans voile d'Aubervilliers.png

Si la notion de liberté à pour nous un sens véritable, au nom de toutes les femmes incroyantes ou croyantes, nous devons résolument nous placer plus particulièrement aux côté des femmes de culture musulmane« qui se sont affranchies du voile au nom de la liberté, de l'égalité et de la dignité »

 

Dans Marianne daté du 26 juin : …, à Aubervilliers, les hommes osaient demander à l'une « de se couvrir pour être une bonne musulmane » : c'était l'été et elle sortait bras nus. Une lycéenne, sous influence salafiste, crachait à l'autre, son enseignante qui lui expliquait que le voile ne figurait nullement dans le Coran : « Je peux vous tuer pour ce que vous dites ! » De la rue au café où elles n'étaient pas les bienvenues, les menaces s'empilaient pour les belles aux yeux noirs. On les sommait à toute vitesse de rejoindre le troupeau massé sous le voile de la servitude volontaire. « Et nous n'étions ni à Alger ni à Kaboul ! Ça se passait à quelques stations de métro du centre de Paris... » - Fin de citation

 

°

 

Les chaînes de la télévision publiques, comme il fallait s'y attendre , n'ont guère évoqué le courage,pour simplement, courant Mars dernier, distribuer des tracts sur les marchés, dont a fait preuve le '' Collectif Femmes sans voile d'Aubervilliers '' pour préparer, organiser les manifestations du 10 Juillet dernier dans le but de rappeler que ce voile « n'est rien de plus qu'une affirmation de la domination et le contrôle de la femme par l'homme »

 

Documentation :

http://crab.painter.free.fr/textes/z_doc_Les_Femmes_sans_voile_accusent.odt

 

°

 

La honte, la vraie, contre laquelle se bat Nadia Ould-Kaci avec toutes les femmes du collectif, c'est ce linceul dont on commence à recouvrir les fillettes, et c'est à cause de cela que doit s'imposer la loi que L’Assemblée nationale, courant Mai dernier, vient d’adopter en première lecture et à l’unanimité, une proposition de loi stipulant que les établissements et services accueillant des enfants de moins de six ans peuvent apporter des restrictions à la liberté des salariés de manifester leur religion, sous les conditions prévues par le Code du travail. Cette loi, contre toutes les formes de prosélytisme religieux ou autres, si elle est adoptée définitivement, reviendrait à consolider le dernier arrêt de la Cour de cassation sur Baby Loup qui pouvait à tout moment être remis en cause

 

[ Piqûre de rappel : À l'école si le '' fait religieux '' doit être enseigné, cela ne peut se faire, sans en contrepartie, enseigner '' le fait athée '' ]

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/le-plenel-emploi-musulman.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/17/lettre-aux-anoradeurs-du-toddismlamique-5623265.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/06/01/la-sourate-dite-les-lumieres.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/02/polemikos.html

Crab 23 Juillet 2015

 

16/07/2015

Indifférence religieuse et athéisme

AFSR,athéisme,religions,laïcité

 

Colloque AFSR

( Association française de Sciences sociales des religions )

Paris –1 et 2 février 2016

 

 

Appel à communication

Les spécialistes de sciences sociales des religions se focalisent souvent sur leurs objets spécifiques, en oubliant d’interroger le phénomène de la non religion. Or, on ne peut comprendre les phénomènes religieux dans les sociétés contemporaines sans prendre en compte leur contestation ( l’anti religion ) et les manifestations d’indifférence religieuse, malgré la difficulté à construire une science de l'irréligion - difficulté qu’il conviendra aussi d’analyser. Du fait de la perte d’influence sociale des religions instituées, du fait encore de l’individualisation des croyances et de la montée des incertitudes dans nombre de domaines, au premier rang desquels le domaine religieux, la non religion et la religion incertaine semblent notablement se développer. À la question, classique, de la socialisation à une religion semble ainsi s’ajouter celle d’une socialisation à l’incroyance. Dans un tel contexte, réfléchir sur la non religion, l’athéisme et l’indifférence religieuse devient un enjeu majeur pour les sociologues du religieux, pour l’ensemble des sciences sociales, et pour toutes celles et ceux qui souhaitent mieux comprendre l’évolution des sociétés. Tel est l’objet de ces deux jours de colloque. Le présent appel à communication invite les chercheurs et enseignants intéressés à proposer une intervention. Nous souhaitons aborder le sujet en trois temps.

 

1. Le premier temps précisera les définitions de l’athéisme et de l’indifférence religieuse en usage dans les sciences sociales, depuis leur théorisation jusqu’aux méthodologies afférentes.

Ces définitions peuvent exister chez des penseurs à différentes époques, y compris dès l’Antiquité ; elles gagneront à être discutées et ajustées en fonction du présent. Provisoirement du moins, l’on peut définir l’athéisme comme un système de pensées et de croyances opposé à la religion, sinon antireligieux, quand l’indifférence religieuse se caractériserait par un désintérêt a priori complet pour les questionnements sur la dimension religieuse de l’existence. L’indifférence serait ainsi une attitude pratique, une distance ( modulée ) d’avec les univers religieux, qu’elle ne chercherait pas à critiquer peut-être parce que leur affaiblissement rend la critique caduque. Dès lors, on peut se demander ce qui s’oppose à la religion : la non religion, l’athéisme, l’indifférence, ou d’autres systèmes de sens alternatifs à la religion.

 

Au - delà des cadrages théoriques, le colloque se développera en spécifiant d’un côté l’étude des formes de l’athéisme, de l’autre celles de l’indifférence religieuse. Pour chacun de ces deux grands thèmes, des approches historiques, sociologiques et ethnographiques seront privilégiées.

 

2. L’athéisme

peut être analysé aussi bien au niveau des individus que des groupes organisés

et militants ( Union rationaliste, Libre pensée, Union des athées...). Il s'agira d'évaluer l'étendue du phénomène athée, aussi bien en France que dans d'autres pays, selon une perspective comparée. À travers une sociologie de cette population et de son système de valeurs, on cherchera également à savoir qui sont les athées, et comment ils sont perçus par la population globale : si les athées semblent aujourd’hui très bien acceptés en Europe de l’Ouest, ce ne fut pas toujours le cas. Aux États-Unis, ils semblent encore souvent perçus comme des déviants et de mauvais citoyens1. La dimension historique représente bien sûr un vol et important de ces thématiques. Elle établit d’abord la manière dont différentes époques servent de référence pour réfléchir au positionnement de l’incroyance et de l’athéisme à l’échelle de la « grande histoire » ; elle offre ensuite d’exhumer les traces historiques d’athéisme qui ne furent pas nécessairement des signes précurseurs d’une indifférence religieuse. Dans la vie d’un homme / d’une femme, dans la trajectoire d’une société, les temps / lieux / formes de croyances et d’incroyances, d’adhésion ou de détachement des systèmes religieux admettent des variations bien plus complexes que le modèle classique d’un étiolement moderne de la foi ne le laisse penser. Ces variations ont jusqu’ici été peu étudiées, une carence que ce colloque entend pallier.

 

Concernant spécifiquement la France, la période d’affirmation de la laïcité à la fin du XIXème siècle appelle des analyses plus approfondies, tout comme le devenir et les recompositions des organisations antireligieuses survenues depuis lors. Certains mouvements athées ont-ils glissé vers l’indifférence ? Si oui, pourquoi ? Pourrait-on parler d’une « sécularisation des athées » ? Observe-t-on des trajectoires inverses de mouvements qui passent de l’affirmation d’une indifférence religieuse, ou d’un agnosticisme, à un athéisme militant ?

 

Concernant les sociétés contemporaines, il paraît tout aussi intéressant de mettre en lumière l’athéisme très prégnant dans certaines professions : c’est par exemple le cas parmi les scientifiques ( enquêtes réalisées ou en cours en France et dans d’autres pays ), sur un arrière-plan de débats intellectuels et d’arguments échangés entre philosophes athées, agnostiques, indifférents, hésitants et dubitatifs, ou encore pro-religieux.

 

L’athéisme officiel de certains États, à l’époque soviétique notamment, est aussi un thème qui trouve sa place dans ce colloque – l’athéisme officiel n’ayant pas anéanti les religions, dont on observe une grande diversité dans l’Europe centrale et orientale contemporaine. Si toutefois certains pays ont plus ou moins connu des retours du religieux, ce n’est guère le cas dans d’autres. Comment expliquer le très fort impact de l’athéisme et de l’indifférence religieuse en Allemagne de l’Est, ou en République tchèque, en Estonie et Lettonie ? Et la politisation de l’athéisme aux États- Unis, en Turquie, en Chine ou en Inde ? L’examen comparatif, à une échelle nationale, des trajectoires suivies par les idées et pratiques athées, et/ou d’irréligion et/ou d’incroyance permettra de saisir ce qui relève de généalogies propres à un ensemble social et culturel donné.

 

3. L’indifférence religieuse est probablement plus difficile à cerner que l’athéisme, en vertu du peu de bruit qu’elle fait, n’étant pas militante, ne cherchant pas à s’exprimer dans l’espace public. Il appartient à l’histoire de dire si elle était déjà répandue à certaines époques ou si elle est une attitude spécifique aux sociétés contemporaines. Pour le présent, cette attitude peut être précisée : - soit par des recherches qualitatives : entretiens ou observations ethnographiques, par exemple analyse de l’indifférence religieuse dans des catégories particulières ( chez les adolescents, dans des milieux sociaux particuliers), dans des régions de différentes origines confessionnelles, - soit à travers des résultats d’enquêtes quantitatives.1

 

D’après certains sondages, les Américains acceptent/teraient beaucoup plus facilement de voter pour un noir ou un homosexuel que pour un athée à l’élection présidentielle.

Il s’agira de montrer qu’il existe plusieurs formes d’indifférence ; celles - ci s’expriment selon des modalités particulières, qu’elles soient discursives ou pratiques, affirmées ou discrètes, individuelles ou collectives... Certains sociologues distinguent par exemple une indifférence d’ordre plutôt cognitif ( absence d’intérêt pour connaître un ou des domaines religieux ) et une indifférence d’ordre plutôt existentiel ( ne donner aucune importance au religieux dans sa vie ).

 

Les affirmations d’indifférence religieuse ne sont peut-être pas toujours aussi absolues qu’on pourrait le croire a priori, et sur fond d’indifférence religieuse, un doute ou des interrogations religieuses peuvent se manifester dans certains contextes événementiels ou à certaines périodes de la vie.

 

Ce colloque est préparé par Pierre Bréchon, Sciences po Grenoble, Lionel Obadia, Université

Lyon 2 et Anne-Laure Zwilling, CNRS Strasbourg, en lien avec le bureau de l’AFSP.

 

Les propositions de communications doivent nous parvenir avant le 15 octobre sous la forme suivante :

- un titre ( provisoire ) de communication,

- une présentation en une page de l’objectif poursuivi, des données utilisées,

- une notice biographique rapide.

Les documents seront envoyés par e-mail à nos trois adresses : pierre.brechon@iepg.fr ; Lionel.Obadia@univ - lyon2.fr ;

 

anne-laure.zwilling@misha.cnrs.fr.

 

La décision sur les propositions sera communiquée très rapidement, de manière à ce que chacun puisse préparer son texte dans de bonnes conditions. Les textes seront attendus au 11 janvier. Il conviendra aussi de fournir avec le texte une page de résumé, qui sera diffusée à tous les participants. Fin du communiqué

°

Ce qui ne laisse pas indifférent

[ Le récit d’un Univers créatif nous apprend que nous sommes tous des poussières d’étoiles. Nous sommes des êtres interdépendants dont le bonheur dépend de celui des autres. Sachons ne pas l’oublier.
Henri GÉNARD ]

 

Pourquoi et fort inutilement les religieux ont inventé un créateur quand l’horizon de notre connaissance de l’histoire de l’univers se limite aux environs de 14 milliards d’années ?

 

...sans compter que la longue marche de notre univers ( probablement existe-t-il des milliards de milliards d'univers ) se poursuit - ce qui exclut l'idée ou le principe même de création mais confirme une inventivité stupéfiante de l'univers pour aboutir l'apparition de la vie et de la conscience devant laquelle l'émerveillement est de mise au contraire de l'explication simpliste religieuse, notoirement déplacée et par dessus tout des plus prétentieuses - Crab 16 Juillet 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/01/la-mort-nest-rien-pour-nous-epicure.html

ou sur :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-mort-n-est-rien-pour-nous-epicure/

 

 

 

 

 

 

 

29/06/2015

Nul ne peut penser à l'ombre d'une chapelle

Élisabeth_Badinter, Eva_Joly, François_Baroin, François_Mitterrand, Jack_Lang, Jospin, Laïcité, religions

Le sens de la laïcité et les lâchetés de la gauche

François Baroin : " Je veux protéger le modèle français de laïcité "

INTERVIEW - Le président de l'Association des maires de France ( AMF ) François Baroin vient de présenter des " recommandations " aux maires confrontés sur le terrain à une remise en cause de plus en plus fréquente du principe de laïcité. Depuis 20 ans, la République " a incontestablement  reculé " sur le terrain de la laïcité, dit-il dans une interview parue dans le JDD. " Mais nous sommes dans une phase de reconquête." Extraits de '' leJDD

 

Faut-il refuser à l'école les menus " de substitution ", comme le réclame Nicolas Sarkozy ?
Le groupe de travail et le bureau de l'Association des maires de France, composés d'élus de droite, de gauche et du centre, ont travaillé sur ce sujet et se sont prononcés sur une recommandation qui a obtenu un large consensus. D'abord, je rappelle que la cantine est un service public facultatif : l'obligation alimentaire relève des familles. Je rappelle aussi que la cantine a un coût pour le contribuable. Nous proposons donc une idée simple : le refus de tout menu confessionnel. Ne nous laissons pas piéger par les mots ! Le terme " menu de substitution " est utilisé par ceux qui veulent utiliser la nourriture au service d'une religion. Mais il n'y a pas de place pour la religion lorsqu'il s'agit de se nourrir. Donc, libre à chaque conseil municipal de décider ou non d'offrir un menu, ou deux s'il en a les moyens et, à l'intérieur de ces menus, pas question de parler de porc ou de poisson. On peut, en revanche, évoquer par exemple le caractère protéiné des menus qu'on donne aux enfants.

 

« Nous proposons une idée simple : le refus de tout menu confessionnel. »

 

N'est-il pas excessif de réclamer, comme vous le faites, que les équipes nationales aient sur les terrains un comportement laïquement exemplaire, en demandant par exemple aux joueurs de ne pas se signer ?
Ce sujet est de l'ordre du symbolique. Les fédérations sportives nationales, comme toute structure accompagnée par l'État, pour partie subventionnées par le contribuable et en charge d'une mission de service public, ont à ce titre une pleine et entière responsabilité dans la mise en œuvre du principe de laïcité. Je rappelle que les règles de la Fifa autorisent, par exemple, le port du voile dans le football féminin. C'est inconcevable dans un pays laïc comme la France. Dans un pays laïc, lorsqu'on porte le maillot de l'équipe nationale, on doit s'abstenir de toute manifestation publique de nature religieuse. Ce qui est vrai pour les sportifs l'est aussi pour les élus. Chacun connaissait la ferveur du général de Gaulle, mais il refusait de se signer lorsqu'il était en responsabilité de chef d'État.

 

En matière de laïcité, faut-il faire preuve de davantage de souplesse ou de plus de fermeté ?
Il faut faire preuve de fermeté. Car la laïcité est avant tout une liberté. Un certain nombre de barrages se sont fissurés par une confusion des esprits, sincère ou entretenue par des gens qui n'acceptent pas le principe de laïcité. Nous avions vécu une situation similaire lors du débat sur le voile à l'école, avant la loi d'interdiction de 2004. Nous vivions sur une incertitude juridique en l'absence de loi. On disait aux principaux des collèges : " Débrouillez-vous, dialoguez et faites ce qui vous paraît le mieux." Aujourd'hui, nous observons la même chose sur toute une série de sujets : les cantines scolaires, les crèches, les sorties scolaires, la gestion des subventions aux associations… Dans nos recommandations, nous rappelons d'abord la nécessité de ne pas toucher à la loi de 1905, car il y a tout dedans. Et nous proposons aux maires de France un guide pratique sur tous les sujets du quotidien auxquels nous sommes confrontés. Lorsqu'il y a des zones d'incertitude, nous en appelons aux ministères compétents. Il faut refaire vivre la laïcité car c'est un bien commun très précieux.

 

Pourquoi dites-vous qu'il faut interdire les congés demandés pour des fêtes religieuses ?
Cette question se pose pour les agents publics : il n'y a pas de place pour la religion lorsqu'on est au ­service d'un service public dans un pays laïc. Or, il y a de plus en plus de demandes de congés pour des fêtes qui ne sont pas intégrées au calendrier actuel des jours chômés. Le refus doit être la règle. Mais, là aussi, il faut un cadre juridique clair. Nous alertons également l'Ordre des médecins sur des certificats médicaux qui pourraient servir d'alibis, à l'appui de ces demandes dérogatoires qui s'avèrent de plus en plus nombreuses. Si quelqu'un veut s'absenter pour une fête religieuse, il doit le faire en prenant sur ses vacances ou en posant une journée de RTT. Mais il n'a pas à demander une dérogation au droit commun -
Fin des extraits – source de l'article :

http://www.lejdd.fr/Politique/Francois-Baroin-Je-veux-proteger-le-modele-francais-739752

 

Madame, vous n'aviez pas dit que vous étiez... [ arabe ]

... prof de français. Je suis prof de français -

( 24/03/2009 - La journée de la jupe : film )

 

Il faut compléter une fois pour toutes la loi de 2004 sur les signes religieux à l’école. Nous affrontons aujourd’hui un problème nouveau : alors que les pressions religieuses étaient en recul depuis des décennies, que le consensus était parfait, certains affichent des exigences religieuses dans la prise en charge d’enfants à peine nés !

 

Ceux qui ont voté la loi de 1905 ne pouvaient pas le savoir : l’enseignement religieux n’avait, alors, pas sa place avant l’âge de raison. Et, on l’a vu avec l’affaire Baby Loup, l’adoption d’un règlement intérieur ne suffit pas à garantir la neutralité dans les crèches

 

La loi religieuse n'est pas au-dessus de la loi politique, pour en finir avec les revendications anti-laïques dit avec justesse Élisabeth Badinter qui sait mieux que personne que sans la critique athée et féministe des religions il n'existerait pas '' Les droits des femmes ''

 

Plus particulièrementen dehors de la laïcité, oublier que c'est essentiellement dans la plupart des pays dominés par les musulmans que la condition des femmes, des athées et des homosexuels est la plus abominable de tout ce qui est imaginable c'est être rien du tout dans le genre affiché par des Emmanuel Todd, Edwy Plenel, Aymeric Carron ou Claude Askolovitch pour ne citer que les plus médiatisés parmi les ennemis de la liberté et de la démocratie

 

Il est temps, urgent de mettre fin aux constants dérapagesd'une génération de « responsables » socialistes etde « responsables » écologistesà l'exemple deMme Mitterrand et Jack Lang qui s'étaient permis vénalement,injustement, outrageusement d'accuser Élisabeth Badinter de délit «  d'ethnocentrisme » parce qu'elle combattait l'acceptation de la polygamie et de l'excision

 

Ensuitevint le tour « éclairé » de Jospin ( l'homme des grands renoncements ) par son refus imbécile d'appliquer fermement la laïcité en laissant les proviseurs décider « avec discernement » s'il fallait accepter les voiles islamiques à l'école, cette classe politique de gauche aurafavoriser l'installation du communautarisme dans notre pays -permis en peu de temps la déconstruction de la laïcité alors que la loi de 1905 est seule susceptible d'assurer la construction d'une société respectueuse de la liberté de conscience et son corollaire la liberté d'expression

 

À noterplus récemment, le délire d'une Eva Joly ( ex-miss du '' chemin du Nord '' )qui proposait, lors des dernières présidentielles, un jour férié pour le judaïsme et l'islam mais pas pour l'athéisme - Crab 29 Juin 2015

 

Suites: Un jour férié pour la laïcité

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/un-jour-ferie-pour-la-laicite_2.html

 

Un jour férié pour l'Athéisme ?

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/06/17/un-jour-ferie-pour-l-atheisme-5641202.html

 

Signes religieux ostensibles dans les entreprises - suite

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/signes-religieux-ostensibles-dans-les.html

 

Le déni socialiste

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/le-deni-socialiste.html

 

En Décembre 1979, sans précédent depuis le 7e siècle, Changelejeu, grand reporter à la maison de l'athéisme, réalisait un entretien avec Mahomet
L'interviewe publiée intégralement sur la page :

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/changelejeu-et-mahomet/

 

 

 

23/06/2015

Le mensonge de Valls

les_diktats_musulmans, edwy_plenel, aymeric_carron, islam, féminisme, islamophobie, athéophobie, antisémitisme, musulmans, religions, observatoire_de_la_laïcité

 

Proche de Glavany dans sa conception de la laïcité, Manuel Valls lève une ambiguïté. « Il y a un paradoxe à ce que le gouvernement traite ce dossier et en même temps dise que c’est à l’islam de s’organiser », pointe le Premier ministre. Mais c’est un « défi à relever », souligne encore Manuel Valls, un travail indispensable, qu’il faut vivre avec cette « contradiction ».

 

Dénonçant une «complicité» objective entre l’extrême droite et les salafistes, Manuel Valls plaide pour une meilleure connaissance de l’islam, un retour à la grande tradition française de l’islamologie. Car les Français, dit-il, doutent de la compatibilité de l’islam avec la modernité. Pour le Premier ministre, la bataille est aussi culturelle que géopolitique. « Si nous faisons la démonstration que l’islam, sous toutes ses formes, est compatible avec la démocratie, la laïcité, l’égalité hommes-femmes, nous gagnerons une bataille idéologique majeure, déclare-t-il. C’est sans doute à la France d’être moteur dans ce défi. Est-ce possible dans le monde arabo-musulman ? J’en doute. Ce sont dans les vieilles démocraties que nous pouvons en faire la démonstration.» Cela tombe bien. Dans l’assistance, beaucoup plaident pour un aggiornamento de la religion musulmane, pour un « islam des Lumières ». Extrait d'un article de Bernadette Sauvaget daté 23 Juin 2015

°

M.Valls avait déclaré : je respecte tous les textes « sacrés »

Si nous faisons la démonstration que l’islam, sous toutes ses formes, est compatible avec la démocratie, la laïcité, l’égalité hommes-femmes, dixit Valls

 

Contrairement aux déclarations mensongères de M.Valls pour que l'islam soit compatible avec les valeurs républicaine dont '' les droits de la femme '', l'égalité entre femmes, l'égalité entre femmes et hommes - dans cette perspective les musulmans ne devront plus se référer à la grande majorité des sourates du raciste, sexiste, athéophobe, antisémite, homophobe et xénophobe coran ni prendre pour modèle un prophète criminel de guerre qui n'a pas hésité à faire décapiter ses opposants ( les poètes, c'est à dire les journalistes de l'époque, qui le traitaient de charlatan ) et pire que tout un pédocriminel en forçant une fillette de six ans à l'épouser – Crab 23 Juin 2015

 

Suites :Les diktats musulmans

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

°

AÏCHA

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholucide/

°

Autres articles :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Les+diktats+musulmans

 

 

 

17/06/2015

Un jour férié pour l'Athéisme ?

Gros.jpg

Mosquée de Paris ( 16/06/2015 ) : Amar Lasfar, président de l'Union des organisations islamiques de France ( UOIF ), à le culot [ en tant que citoyen, et au nom des enfants musulmans, dit-il ] de remettre sur la table la question des jours fériés pour les fêtes musulmanes de l'Aïd el-Fitr et l'Aïd el-Adha

°

Les athées, les agnostiques et les déistes sans religions sont majoritaires dans notre pays

La population athée démographiquement est majoritaire, plus nombreuse que les croyants adeptes de chacune des confessions, elle pourrait tout aussi bien que les islamistes réclamer un jour férié – les athées ne le font pas parce qu'ils respectent les lois de la république et plus particulièrement la laïcité

 

D'autres part pourquoi pas un jour férié pour toutes les religions, ( plus d'une trentaine ) ? - bref il ne s'agit là rien de plus que d'une demande sectaire habituelle, d'un assaut théocratique de plus contre la laïcité

 

Mais sur le fond quel signal donné aux jeunes générations d'instituer un jour férié pour valoriser une religion fondée sur le raciste et sexiste coran : athéophobe, homophobe, antijuifs et xénophobe avec pour extra dans de nombreuses nations dites musulmanes où au nom de « dieu » est pratiquée la mutilation génitale des femmes ( excision ) ou encore quand d'autres pays dominés par les musulmans imposent la mutilation psychologique en imposant aux femmes ( comme s'il s'agissait d'un bétail ) le port des voiles marqueurs de l'inégalité entre femmes et entre femmes et hommes, s'ajoute à ce déplorable « tableau » la polygamie institutionnalisée quand des femmes emprisonnées sont assassinées ou lapidées jusqu'à ce que mort s'ensuive pour adultère

 

Le ramadan débute par le sordide abattage rituel qui n'est pas le meilleur signal à donner aux enfants pour leur permettre d'entretenir en grandissant une relation de meilleure qualité avec les animaux – sans compter que symboliquement il s'agit de l'odieuse sacralisation d'un infanticide dans le but de faire en sorte que le garçon prime sur la fille, d'asseoir et d'institutionnaliser dans les esprits et la loi la suprématie de l'homme sur la femme - l'homme qui a reçut de « dieu » ( selon le raciste et sexiste coran ) plus de dons que la femme - et il y a des politiciens comme Valls pour clamer qu'ils '' respectent tous les textes sacrés '' -

 

Quand les athées ont pignon sur rue, dans certaines régions musulmanes ils sont assassinés ou courent en permanence le risque d'être assassinés, dans d'autres pays dominés par les musulmans chaque fois qu'un athée fait part publiquement de son incroyance il est emprisonné ou assassiné au nom d'une religion de paix et d'amour

 

Hors la République à travers la loi de 1905 ne reconnaît ni l'athéisme ni les religions, les lois et les fêtes sont civiles ;

 

par respect pour nos institutions qu'attend le Président le Président de la République pour tenir sa promesse de rétablir la laïcité dans tous les domaines ? - - - Crab 17 Juin 2015

°

Suites :

Les Lumières ( ou le signal à donner aux jeunes générations )

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/les-lumieres.html

°

Féminisme universel - 2015 -

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/06/feminisme-universel-2015.html

°

Pourquoi le Blasphème est d'utilité publique ?

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/06/pourquoi-le-blaspheme-est-dutilite.html

°

Féminisme universel - 2015 -

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/06/feminisme-universel-2015.html

 

 

 

 

 

16/06/2015

GPA - PMA - Juin 2015

Sophia Aram.jpg

 

Faut-il donner la parole à dieu ou à Sophia Aram ?

Vidéo, Sophia Aram : '' dieu, la GPA et moi ''

http://crab.painter.free.fr/videos/Sophia_Aram_Dieu_la_GPA_et_moi.webm

 

°

Suites :

C'est leur genre

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=La+GPA+et+les+m%C3%A9duses

°

Procréation médicalement assistée - une tradition millénaire

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/12/20/procreation-medicalement-assistee-une-tradition-millenaire2.html

°

Les voix de dieu

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/12/les-voix-de-dieu.html

°

Anti-mariage

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/12/anti-mariage.html

 

 

 


 

 

12/06/2015

L'Enfer c'est pour lui et ses pareils

Charb.png

 

Caricature par Charb

°

Publié le 7 juin 2015 par le site égyptien du journal al-Watan, sous le titre : '' Les Azharis demandent à Sissi de trancher le cou des athées ''

Le cheikh sans provisions décentes, grand savant, grand imam de la mosquée a-Azhar digne représentant en Égypte d'une grande religion de paix et d'amour - dommage que l'enfer ne soit ( au même titre que le paradis ) qu'une invention sortie tout droit de l'imagination infantile de quelques cerveaux fêlés, autrement c'est quasi certains que s'il pouvait exister un dieu non-musulman, non-chrétien ni susceptible d'inspirer le judaïsme, qu'il y expédierait, sans appel, Ahmad al-Tayyeb et à grands coup de pieds au cul

 

Plusieurs '' oulémas '' de l'université al-Azhar qualifient d'athées les fondateurs de la chaîne télévisée « l'esprit libre » et attendent du président Abd el-Fattah al Sissi « qu’il appelle ces athées à se repentir et s’ils ne révisent pas leur position, qu’il les décapite en place publique, qu’il leur retire la nationalité égyptienne »

 

D'autres Savonarole égyptien qu'il est inutile de citer nommément leur emboîte le pas pour exiger le repentir sinon d'emprisonner les athées récalcitrants »

 

Assassiner ou emprisonner des athées est monnaie courante dans tous les pays dominés par les musulmans et en France c'est avant tout parce que les '' Charlie '' se livraient à la critique athée et féministe des religions dont la musulmane qu'ils ont été assassinés par des croyants musulmans – ne jamais oublier que s'il existe encore, à notre époque, un petit noyau de fanatiques chrétiens qui fort heureusement ne tuent plus quand bien même ils utilisent d'autres lâches méthodes contre la liberté d'expression, contre les libertés individuelles favorables plus particulièrement aux femmes, qu'il importe de comprendre que la plupart des musulmans j'entends ceux, dans notre pays, qui se réfèrent au coran et à la vie du prophète sont encore des populations qui ne condamnent pas fermement les terroristes auteurs de la tuerie du 7 janvier

 

À maintes reprise, en rapport avec l'actualité, j'ai dû rappeler que le spécieux '' Point de contraintes en religion '' ( religion écrit au singulier ) était traduit par des lecteurs un peu naïfs et entendu comme un appel à la tolérance, en réalité contre toute apparence il signifie ''si tu n'a pas le temps de faire tes prières à 15 Heures fait un rattrapage à 17 Heure '' mais dans le coranau fil des pages rien d'autre ne vient confirmer ce verset -on ne trouvera pas même le plus petitfragment de texte plus explicitebien au contraire, plus loin, pour le « texte sacré » ( cette fois très clairement ) de spécifier un châtiment pour apostasie

 

'' Point de contraintes en religion '' n'est en aucun cas un appel à respecter la conscience des athées, ni des croyants non-musulmans, ni des laïcs, et interpréter ces quelques mots comme un appel à la tolérance est un leurre vécu et véhiculé par des personnes qui se bercent d'illusions un peu hélas comme le firent ceux parmi les juifs qui durant la guerre ne voulaient pas croire à l'existence des camps nazies d'exterminations

 

[ Rappel : Point de liberté ni de fraternité sans la critique athée et féministe des religions, d'autant plus qu'aucune religion n'a le monopole de la spiritualité ] - - - Crab - 12 Juin 2015

°

Suites : Point de contraintes en religion

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Pas+de+contraintes+en+religion

 

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/point-de-contraintes-en-religion/

 

 

 

08/06/2015

Sérénité éternelle

Matriarcat Moso.png

Peuple matriarcal

Document dédié à toutes celles et tous ceux qui refusent d'admettre qu'aucune société ne peut se fonder exclusivement sur le modèle de la famille patriarcale dite « classique », ( sans même évoquer l'homosexualité ) pratiquement les mêmes affectent de ne pas comprendre que la fidélité mutuelle est un contrat privé*1 qui ne peut en aucun cas être imposé par la loi ou la répression

 

En réalité dans l'idéologie patriarcale la fidélité est exigée des femmes qui pourtant par rapport à l'homme sont plus nettement conçues pour avoir des amants

*1 -Vidéo : http://blvids.free.fr/La_fidelite_n_est_pas_naturelle.mp4

°

Document internet : Sans père ni mari, mais pas sans oncles

Matriarcat Moso (Chine) : sans père ni mari, mais pas sans oncles, le paradis de la déesse-mère Gemu

°

La notion de '' famille '' n'est pas l'émanation d'un dessin divin puisque, de toutes façons, dans la mesure ou notre univers n'a ni commencement ni fin, faute de création il ne peut y avoir de créateur

 

Province du Yunnan : Yongning en chinois signifie « sérénité éternelle », les femmes Moso sont des femmes nettement plus épanouies que les .../...

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=La+famille

 

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/11/08/la-famille-5485446.html

 

 

 

04/06/2015

Pourquoi le Blasphème est d'utilité publique ?

Blasphème, Démocrite, Laïcité, Épicure, Ésope, Euripide, Hypatie, islam, judaïsme, La Fontaine, Leucippe, Lucrèce, Pirrhon, Platon, religions

Crimes de guerre : prophète d'une religion de paix et d'amour, Mahomet fait décapiter ses opposants

°

D'emblée il est bien de rappeler que bien souvent les personnes catéchisées dès leur plus âge, une fois devenues athées, il reste toujours en elles quelque chose qui leur font détester l'emploi du blasphème, d'autres n'ont toujours pas compris ce que signifie la résurgence du blasphème dans notre société où « apparemment » domine l'indifférence religieuse, n'imaginent pas ou ne veulent pas tenir compte, me semble t-il, des populations de plus en plus nombreuses éduquées philosophiquement en dehors de toutes religions excédées de constater que les religieux bénéficie toujours de privilèges dignes de l'ancien régime

Le plus sûrement dérangeant pour les guides religieux, c'est de se trouver face à des athées conscients que quoi qu'il fassent de « bien ou de mal » ils ne le font pas pour être récompensés - ni ne seront punis dans le cas contraire -

Certains pensent que notre société est suffisamment sécularisé pour ne pas recourir ( entre-autres ) au blasphème pour contester les arrières-mondes et l'idée même d'un créateur, il me paraît utile de rappeler que blasphémer peut être punit par la loi en Alsace, que la notion de blasphème ressurgit au tout début de l'histoire récente provoquée et parfaitement identifiée à travers la fatwa lancée, en son temps, par l'islamo-fasciste Komeiny à l'encontre de Salman Rushdie*1 pour le condamner à mort, suivent des caricatures publiées par Charlie hebdo, puis à la sortie de film comme '' la dernière tentation du Christ '' ou la '' passion du Christ '' de Mel Gibson, plus récemment quand des groupuscules catholiques s'en sont pris à des représentations théâtrales '' Golgotha Picnic jugées, selon eux, attentatoires au patrimoine culturel des chrétiens

*: - inutile de préciser que les intellectuels sont les premiers visés par les fatwas – en outre plus particulièrement sont traqués par les hordes islamistes les athées, les laïcs, les juifs, les femmes non voilées...

Le blasphème est toujours d'actualité, car ce qui définie le blasphème, ce n'est pas seulement la liberté de procéder à la critique athée et féministe des religions, c'est aussi le droit de dire que l'idée même d'un dieu censé punir éternellement ceux qui pensent autrement ( les mécréants ) est une chose qui compte parmi les idéologies les plus répugnantes pour ne pas dire puantes inventées par quelques hommes aux cerveaux fêlés avides de dominer des populations crédules ou en tous cas très naïves

Si pour certains la peur ou la crainte de ce qu'ils nomment ou désignent dieu est ou reste une notion biblique importante, moi je m'arroge le droit de dire, du moins lorsque je m'intéresse à certains des textes, par exemple quand la femme de Loth se retourne pour regarder, une fois encore, derrière elle, c'est parce qu'elle quitte sa ville à regret contrainte de suivre son phallocrate de mari persuadé de « la réalité » de l'existence d'un dieu qu'il feint de ne pas savoir misogyne exigeant de tous dans cette famille de renier leur passé

Dans l'idée même cette croyance pour justifier leur départ définitif est d'autant plus infantile et égoïste que dans une ville comment ne trouver « qu'un seul juste » quand la moité des habitants sont des enfants qui par définition sont innocents

De même que penser d'autres d'un individu extrêmement violent qui se prend à chasser à grands coups de fouets les marchands du Temple qu'il avait tenté, auprès de sa secte, de faire passer pour des intégristes alors qu'en réalité ces braves commerçants refusaient de se laisser racketter par ce petit voyou ou encore dans un passage de Luc cette phrase attribuée à ce même J.C ( dont rien historiquement ne vient prouver qu'il est réellement existé autrement que sous la forme d'un mythe )  : '' dites à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence '', quand bien même sur ce point dernier il est, par ailleurs, censé avoir formulé, en d'autres circonstances, exactement le contraire pour lancer un vibrant appel à l'amour des ennemis - du coup l'on comprend mieux le mode de « pensée » du très catholique Hitler -

Quand à lire des inepties du genre '' si quelqu'un te frappe sur la joue droite, tend lui aussi l'autre '' ( selon Mathieu ) - faut-il adopter ce comportement vis à vis d'un pédocriminel ou un tueur en série ? - Excusez-moi du peu, mais j'ai plutôt un faible pour l'État de droit, et de loin préfère aimer comme elles sont Juliette, Olympes, Élisabeth, Aurore sans oublier les autres... certes je vous l'accorde, je laisse de coté celles dont on peut dire quelles sont, tout à fait, des « veuves noires » parfaitement accomplies

Force est de constater que l'arche de l'alliance qui, dans l'actualité, unit des chrétiens, des personnalités juives ou protestantes se retrouvent curieusement pour condamner je cite : « marquées du sceau d’un néo-colonialisme portant atteinte à l’identité arabo-musulmane et d’un athéisme portant atteinte aux valeurs religieuses »

Donc je devrais me priver du droit de procéder à la critique athée et féministe du coran, de la charia et de la vie de Mahomet pour ne pas porter atteinte à l'identité des peuples musulmans qui n'ont toujours pas cessé, encore de nos jours, de pratiquer l'esclavage, la traite des esclaves ou encore persistent ( dans les '' mondes musulmans '' et dans certains de nos quartiers* de villes ) à travers la loi religieuse [ à ] *ou à tout faire pour abaisser le statut de la femme -

Un « monde musulman » qui ne s'est pas privé de se livrer à ces pratiques esclavagistes plus longtemps et en plus grande quantité que les européens, quand pour ce qui concerne la France la plupart des français n'en savaient rien et la majorité de ceux qui savaient étaient contre la petite minorité d'esclavagistes comme en témoigne la littérature : récits et articles publiés, cette différence au niveau de la connaissance des faits est d'autant plus facile à comprendre que les françaises et les français croyants en ces temps là ne disposaient pas ( et c'est heureux ) diffusé dans leur lieux de cultes de l'équivalent du sordide coran pour justifier sacralisés l'esclavage ou la traite des esclaves

Sommes toutes je devrais m'interdire, ( pour ne pas stigmatiser « ces pauvres musulmans ), de rappeler que le pédocriminel Mahomet a contraint une fillette de six ans à l'épouser pour la mettre dans son lit à neuf, qu'il faisait décapiter les journalistes* ( * : les poètes à une époque où yavé pas la télé ) - poètes qui avaient bon nombre de raisons de le traiter de charlatan, notamment pour avoir instrumentaliser les religions connues en ces temps là... et j'en passe abondamment – Crab 04/06/2015

Suite : La quatrième épouse

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/06/la-quatrieme-epouse.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/06/02/la-quatrieme-epouse-5632674.html


03/06/2015

La France ou l'estime de soi

aymeric_carron,démocrite,euripide,hypatie,la fontaine,leucippe,lucrèce,didier_rauol,pirrhon,platon,religions,e.todd,edwy_plenel,Épicure,Ésope

 

Piqûre de rappel : Point de liberté sans la critique athée et féministe des religions

°

'' La France est le pays le moins religieux et le plus pessimiste au monde. pas étonnant que s'y développe l'islamophobie, entre autres phobie, '' cité par Didier Raoul dans un article publié dans '' Le Point '' daté du 02/06/2015, et d'affirmer '' La France à peur ''

Mais quel mépris affiché des françaises et des français majoritairement athées, agnostiques ou sans religions ( sans compter que la majorité des croyants ne se rendent que très rarement dans un temple, une église ou une mosquée, voire jamais pour beaucoup d'entre-eux )

En réalité de quoi s'agit-il [ ? ], sinon un tentative de discréditer les populations réalistes, pragmatiques qui se réfèrent aux données des réalités de notre société pour choisir de construire une Nation où la liberté se vit détachées de tout mode de vie aliénant, aux antipodes de toutes les formes de soumissions, donc sans faire référence à je ne sais quels imaginaires arrières-mondes ou à je ne sais quoi de surnaturel

Pour des individus du genre Didier Raoul, Emmanuel Todd ou Ewy Plenel ( et quelques autres médiatisés ), il s'agit, à longueurs d'années, de tenter de faire fructifier dans l'opinion en le rabâchant que l'islamophobie ( sous entendu raciste ) est une plaie, un mal touchant l'ensemble des français et des françaises, en fait pour eux une opération qui compte parmi les plus démagogiques qui consiste à essentialiser « la France »  pour masquer la forte réalité, la montée en puissance des populations qui dans notre pays pensent, se réfèrent à la raison et non à la foi

Dans les faits ce sont eux qui ont peur de cette France sans dieu, cette France insoumise, cette France qui justement n'a pas peur, cette France qui n'acceptera jamais de vivre sous-servitudes, cette France qui sait exactement ce dont elle ne veut pas, cette France qui par l'analyse rejette cette définition du pays qui n'est rien de plus qu'une variante du toddisme ( '' La France à peur – ou est phobique, entre-autres islamophobe '' ) développé par tous ceux qui consciemment ont entrepris de essentialiser la population de notre pays alors qu'en réalité, sans le dire ouvertement, ils ne supportent pas les françaises et les français qui se livrent à la critique athée et féministes* ( *: féminisme universel ) des religions dont la plus exécrable politique et sociétale de toutes est la mahométane [ *1] parce que ( sans dédouaner les autres cofessions ) elle sacralise plus gravement que les autres religions, comme jamais avant elle, tous les patriarcats ou plus particulièrement la phallocratie contre l'égalité entre femmes et l'égalité entre femmes et hommes qui sont le principe essentiel et fondateur de nos valeurs républicaines

Et ces sordides individus frustrés qui confondent volontairement la France multi-ethnique avec une France qu'ils voudraient bricoler multiculturelle se gardent bien de rappeler qu'il n'y a que dans les pays où dominent les musulmans que l'on assassinent ou emprisonnent régulièrement des athées où parfois même des personnalités qui simplement défendent la laïcité ou dénoncent l'abaissement du statut des femmes, et par dessus tout se gardent bien de décrire ou d'évoquer très précisément ce que les françaises et les français inspirés par les '' Lumières '' et le féminisme universel ne veulent pas [ *2 ] - Crab – 03/06/2015

*1 : Les diktats musulmans

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

 

*2 : les cultures anti-libertaires et anti-féministes que les françaises et les français rejettent avec la plus grande fermeté !

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/les-lumieres.html

 

 

 

02/06/2015

La quatrième épouse

Marine Le Pen.png

 

Devant cette performance, qui désormais se surprendra àpenser que l'efficacité de la politique pro-arabe, le rayonnement culturel de la France dans le monde musulman est en déclin ?

Marine Le Pen, depuis le début de sa présidence tentait de « s'approprier la laïcité », pour en réalité rétablir la suprématie de la chrétienté dans notre pays quand les athées, les agnostiques et les déistes sans confessions y sont majoritaires, à cependant l'outrecuidance, dans l'heure, de corriger son image, semble-il, en opérant une symétrie horizontale de sa zone de croyances

°

Jamais auparavant Marine Le Pen n'a dénoncé, au même titre soit-dit au passage que tous les autres partis, le Concordat Alsacien financé à l'encontre de la loi de 1905, facteur aggravant, avec les deniers des contribuables incroyants ou sans religions

 

En Alsace, rappel des principales entorses à la loi : « Le caractère obligatoire de l’enseignement religieux est une entorse à la laïcité et à la liberté de conscience », « l’enseignement religieux divise l’école, sanctuaire du savoir et incarnation des valeurs républicaines laïques » ou encore « l’enseignement religieux est un catéchisme qui n’a pas sa place à l’école, mais dans la famille ou la communauté religieuse » ( cette observation vaut pour toutes les écoles confessionnelles subventionnées par l'État )

 

Mais voilà qui devrait plaire à Marine Le Pen,avec l'hypocrisie qui caractérise toutes les hiérarchies monothéistes chrétiennes qui ne manquent pas de s'inspirer des pratiques de la mahométane, réunis lundi matin à l’évêché de Strasbourg, les représentants des cultesont tenu à mieux faire connaître leur position concernant les cours de religieux en Alsace, notamment après la publication d’un avis critique par l’Observatoire de la laïcité, mais aussi de dispositions indiquées dans une circulaire du rectorat

 

Le comble pour ces fanatiques religieux c'est de réclamer le relèvement du seuil de dispense, non seulement dans l'état actuel c'est une humiliation pour les parents sans religions de remplir une demande de dispense pour leurs enfants, quand il serait logique et plus sain que ce soit les parents croyants qui inscrivent leurs enfants à ce type de cours et assument les salaires des enseignants, mais non pour les représentants des cultes cela ne suffit pas : ils contestent le droit de demander une dispense du cours de religion en cours d’année et le relèvement du seuil, de 5 à 10 élèves, pour ouvrir une classe. Ce qui semble-t-il pourrait être mis en place dès la rentrée prochaine au frais de tous les contribuables comme de bien entendu

 

Pour l'archevêque Grallet qui se fait appeler '' monseigneur '' ( rien de moins ), voilà encore qui devrait plaire à Marine Le Pen, je cite l'animal religieux : '' « On a intégré la réponse du recteur de placer l’enseignement religieux comme les autres matières dites fragiles, moins fréquentées », puis d'ajouter que cette heure supplémentaire joue un rôle dans l’apprentissage de ses propres racines et de celles d’autrui et reste une occasion pour dialoguer : « La singularité concordataire est dure à comprendre, mais la réalité du droit local est une chance pour ouvrir des pistes d’avenir. Il est intéressant que des lieux comme les nôtres puissent devenir un laboratoire » ''

 

Non la singularité concordataire ( et en dehors d'Alsace celle des écoles confessionnelles ) n'est pas difficile à comprendre, elle représente une manne qui n'est pas trouvée dans les sables du Sinaï ou au pied d'un des 25 « monts Moïse » mais relève d'un détournement de l'argent public, donc pris dans la poche de tous les contribuables dans le plus grand mépris de la conscience des françaises ou des français incroyants ou sans religions – cela au profit d'une minorité de privilégiés   – Crab 02 Juin 2015

 

Suites,'' Réforme des collèges : le comble de l'incompétence ''

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/reforme-des-colleges-le-comble-de.html

°

'' Récit de l'Histoire de France ''

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/recit-de-lhistoire-de-france.html

 

 

 

01/06/2015

Voiles islamiques ou la phallocratie sacralisée

Critique athée et féministe des religions.png

Qu'il s'agisse ( ci-dessus ) de « personnalités » religieuses ou civiles appelées à donner leurs avis sur l'athéisme, ou dans d'autres cas, quand il s'agit de « personnalités » invitées pour débattre sur la signification ou le droit pour certaines des femmes de s'exhiber un peu partout dans l'espace public affublées d'un des phallocrates voiles islamiques, ne sont jamais présentent autour du plateau des personnes capables de démontrer que ces « voilées volontaires », quoi qu'elles disent, sont sous-servitudes, et plus particulièrement de caractériser la vraie nature de ce signal anti-féministe

°

Hier dimanche en début d'après-midi, vu et entendu sur un chaîne de télévision lors d'un débat organisé ( en début d'émission *1 ) notamment autour de « l'islamophobie » mis en œuvre par une invitée du plateau la propagande islamopatriarcale, et comme il est coutumier dans ces espèces d'émissions sans la présence de personnalités qualifiées pour apporter à cette personne la contradiction

*1 : J'ai suivi les cinq première minutes avant de passer à autre chose...

 

L'islamophobie, c'est s'en prendre aux femmes qui choisissent de se voiler volontairement, disait-elle

 

Ce qui signifie que l'on devrait s'interdire de procéder à l'exercice de la critique athée et féministe des justifications du port des voiles islamiques rendues ou tenues en public par les portes paroles improvisées ( lors d'un interviewe par exemple ) ou patentées des « voilées volontaires »

 

Le terme d'islamophobie rappelons-le, une fois de plus, n'a pas d'autre objet que de tenter d'empêcher la critique athée et féministe de l'islam ( au même titre que les autres religions ), hors décrypter les signes ostensibles religieux tels les voiles islamiques n'est pas être contre les femmes voilées comme tentent de le faire croire les islamo-fascistes mais vise à dénoncer des symboles marqueurs du refus d'une part de la mixité, d'autre part du refus de l'égalité femmes-hommes et plus particulièrement de faire observer, pour participer à faire reculer toutes tentatives d'installation dans notre pays, que la sacralisation en terres d'islam des patriarcats n'a pas d'autre objet que d'asseoir dans le cadre sociétal la domination des hommes sur les femmes

 

Le voile signifie que les femmes sont détestables parce qu'elles sont belles et suscitent le désir chez l'homme qui est la pire des choses

Pour ne plus supporter le moindre vêtement qui implique l’abaissement de la femme, en Janvier 2010, j'écrivais : '' Conseil féminin de la fatwa ''

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/01/21/des-femmes-et-des-hommes.html

Crab 01 Juin 2015

 

27/05/2015

Les femmes qui aiment les femmes

femmes voilées 0.jpeg

Des esclaves sexuelles plutôt que des prostitués

Pour l'entièrejustification des viols commis par les soldats du groupe djihadistes, sur les femmes esclaves Yazidi, dans Dabiq, le magazine du groupe État islamique, une femme de djihadiste explique que le " sexe forcé " n'est pas du viol

Selon elle, forcer une esclave Yazidi à avoir des relations sexuelles, comme le fait son mari, n'est ainsi pas du viol, mais une pratique qui serait inspirée du Prophète Mahomet lui-même

[…/... ], et de préciser :

" Il vaut mieux avoir des esclaves sexuelles Yazidi, plutôt que de payer des prostituées dans l'Ouest, car les prostituées commettent ouvertement le pêché " - source metronew du 23/05/2015 -

 

°

 

En 2012 une koweïtienne déclarait : " l´islam n´interdit pas d´avoir des filles esclaves – au contraire " : pour Salwa al Mutairi, acheter des esclaves sexuelles permettrait aux hommes kowaitiens " décents ", "dévoués" et " virils " de résister au démon de l'adultère

La politicienne, qui anime également une émission de télévision, propose qu'elles soient importées de pays en guerre : " Par exemple, il y a sûrement eu des prisonnières russes lors de la guerre de Tchétchénie", explique-t-elle. "Alors allons les acheter pour les importer. C'est mieux que de voir nos hommes avoir des relations sexuelles interdites."

De plus, ça serait selon elle une bonne chose pour ces femmes, qui sinon pourraient " mourir de faim ". Mais attention, cette loi ne serait pas la porte ouverte à toutes les dérives : les esclaves sexuelles devraient être âgées de plus de 15 ans - Source : le Daily Mail

 

°

 

Réponse à un lecteur : tout a été dit sur les phallocrates voiles islamiques, en ce qui concerne les femmes qui affirment le ( les ) porter librement, qu'elles sont sous-servitudes* ( * : aliénation ) car le voile signifie que les femmes sont détestables parce qu'elles sont belles et suscitent le désir chez l'homme qui est la pire des choses

Pour paraphraser la vraie républicaine et féministe guillotinée à la demande du comité de salut public sous la houlette deRobespierre l'ami de Mélenchon, Olympes de Gouges n'aurait pas manqué de faire observer que ces femmes sont les pires ennemies de la femme

Vous vivez, me dites-vous, dans le 9-3, dans ce cas je vous répondrais, c'est bien connu et aisé de constater que des musulmans ou des musulmanes pas spécialement heureux dans les '' mondes de l'islam '' puisqu'ils les quittent pour venir s'installer dans notre pays où la laïcité permet tant bien que mal à des populations différentes non croyantes, agnostiques ou croyantes de coexister, pourtant vous vous apparentez à ces musulmans dont un voile brouille l'esprit puisqu'ils voudraient que la France devienne comme les pays dont ils sont originaires ( pays des mille et une nuitsoù ils étaient si heureux... )- - - Crab 27 Mai 2015

 

°

 

Suite : Féminisme

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=F%C3%A9minisme

 

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/feminisme/

 

 

 

22/05/2015

Les plus beaux jours de l'obscurantisme religieux

François Hollande.png

Quand l'esprit critique est menacé...

En France d'abord la droite puis en suivant d'une décennie à l'autre, avec encore plus de constance, la gauche n'en finit pas de trahir la laïcité quand l'école de la république qui accueille tous les enfants manque de moyens pour pouvoir faire du '' sur mesure '' - la gauche, dans l'actualité, n'envisage toujours pas de cesser de financer le Concordat, de l'abroger, elle n'envisage pas non plus de cesser de subventionner les écoles confessionnelles au profit de catégories de religieux avec l'argent de tous les contribuables : incroyants, sans religions, agnostiques, déistes et encore heureux l'argent des croyants avec religions

 

Sur le plan national ou international quand les politiques ne font pas leur travail, une frange importante des populations se retournent vers les rabbins, les imams, les prêtres pour nier la laïcité et refuser en bloc la critique athée et féministe des « textes sacrés »

 

L'an prochain en Israël-Palestine

Dans une actualité de plusieurs décennie et plus particulièrement récente dans notre histoire nationale '' la tuerie des Charlie '', des Charlie traités de rats d'égout depuis au moins 2 ans dans l'émission phare de Beur FM, et la tuerie à '' l'hyper casher '' organisée et réalisée par des croyants musulmans - dans l'histoire internationale avec le refus israélo-palestinien de créer un seul pays sous la forme d'une confédération laïque seule susceptible de prouver que les croyants sont capables de partager les lieux de cultes au Moyen-Orient, ce qui induirait de faire de Jérusalem la capitale d'un seul état, et enfin pour les politiques de cesser de céder à toutes ces parties de populations israélo-palestiniennes qui par fanatisme religieux ne manquent jamais une occasion de s'accrocher à l'idée de deux états cote à cote

 

Compte tenu de la montée des fanatismes religieux, tout cela pourrais-je direpour en gros une quarantaine de « lieux saints » * ( * : Hébron et Bethléem pour le judaïsme, Bethléem, Nazareth, Rome ou le mont Athos pour le christianisme, la Mecque, Médine, Bagdad ou Tombouctou pour l'islam. Et, bien sûr, Jérusalem pour les trois religions ), il est vraiment grand temps pour les politiciens-nes régionaux de décider une fois pour toutes de rompre avec l'emprise des fanatiques sur la société tant israélienne que palestinienne qui se réfèrent pour déclarer la terre propriété exclusive pour les uns à travers la bible, pour les autres au nom d'Allah

 

Cette appréciation vaut pour la politique intérieure vis à vis du religieux dans tous les pays du monde où l'omniprésence du « sacré » est considérablement surestimé à commencer par les pouvoirs publics en France qui n'ont toujours pas compris que les phallocrates voiles islamiques sont les marqueurs du fanatisme, de la sacralisation de la phallocratie, que sans que nul ne les y oblige, ils sont portés, arborés « volontairement » par des femmes sous-servitudes dont la vraie républicaine et féministe Olympes de Gouges ( guillotinée sous Robespierre ) n'aurait pas manqué de dire ''qu'elles comptent parmi les pires ennemies de la femme ''

 

Appeler un chat un chat

Ne pas admettre qu'il s'agit de symboles d'un modèle de société in-fraternel dans la mesure où ces voiles consacrent l'inégalité entre femmes et entre femmes et hommes si chère aux islamistes - quandil se vérifie partout dans le monde chaque fois que les islamistes prennent le pouvoir, c'est sans autres idées en tête qu'aussitôt voiler les femmes, d'en faire des reproductrices sans autres perspectives que de servir la carrière d'un mari* ( * : le plus souvent imposé ) quand d'autre part elles ne sont pas parfois directement victimes de l'institutionnalisation phallocrate de la polygamie - dans cette condition, au regard de l'histoire, de l'actualitérelever que nos gouvernants se montrent incapables de commencer par interdire le port des voiles islamiques ou tous les signes ostensibles religieux dans les entreprises : comment dans de tels cas nos gouvernants osent-il prétendre, soutenus indirectement et/ou directement au nom d'un antiracisme dévoyé par des agités du genre Emmanuel Todd, Aymeric Carron et Edwy Plenel, combattre le fascisme islamique tant à l'intérieur et à l'extérieur de notre pays sans donner en prime des idées aux autres du type Christine Boutin et Ludivine de la Rochère, ainsi qu'à d'autres communautés de religieux catholiques qui depuis longtemps ( entre-autres ) s'attaquent à l'école de la république ?

 

Les tabous religieux sont-ils au-dessus des autres ?

À quoi bon parader, ce n'est pas en élimant quelques chefs religieux terroristes ça et là que cela changera les mentalités de certainesdes populations de notre pays persuadées, contre tout compromis, chacune de détenir une vérité consignée dans un livre, avec pour conséquence un refus non négociable de partager équitablement au sein des écoles de la république l'enseignement du fait athée et du fait religieux pour y consacrer la laïcité – au regard de la carence des politiques il est clair que l'obscurantisme à encore de beaux jours devant lui...   Crab 22 Mai 2015

 

Suites :

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/les-lumieres.html

°

http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=lectures+compar%C3%A9es

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/12/les-lumieres-5620621.html

°

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/11/lectures-comparees-5619808.html

 

 

 

19/05/2015

Les gros fantasmes de la gauche

Manuel Valls.jpeg

L'inconsistant

Dans '' Libération '' ( daté du 17 / 05 / 2015 ) le premier ministre se fait le défenseur de l'école républicaine. « La République a fait l'école. Et l'école a fait la République, en formant les citoyens, en leur permettant d'acquérir les connaissances nécessaires, en leur donnant les moyens d'une pensée libre et indépendante

 

Il fait également référence aux « hussards noirs », terme inventé par Péguy pour le dévouement des instituteurs de la Troisième République

 

Comment Manuel Valls peut-il le dire, sans que cela ne lui écorche la bouche, quand son Gouvernement ne décide pas de mettre fin au détournement de l'argent public - sans abroger le Concordat ni supprimer les subventions accordées aux écoles confessionnelles pour rétablir la laïcité dans notre pays ?

 

Sans rétablir la laïcité, comment ose t-il dire et écrire que '' Parmi les grandes avancées républicaines, il y a l’école. L’école laïque, gratuite et obligatoire. Son ambition – certains, déjà, à l’époque, la qualifiaient de démesurée : permettre à chacun de s’élever, casser les privilèges, faire que la naissance et le milieu social ne dictent pas le destin des enfants. Grande et belle ambition  ! Qui a encore toute son actualité ''

 

'' La cohésion, c’est aussi un ­enseignement laïc des religions, pour s’ouvrir à l’autre, pour apprendre la tolérance '' insiste Manuel Valls – sans prévoir en contre partie l'enseignement laïc du fait athée*1, si un tel propos n'était à ce point désopilant ( ou tout simplement lâche ), il faudrait en rire à gorge déployée

( *1 : rappel - dans les pays où les musulmans sont majoritaire les incroyants sont mécaniquement assassinés ou emprisonnés dans l'indifférence générale

 

En France la « grande mode » c'est d'affirmer que 95 % des musulmans sont des républicains, ce qui suppose - c'est tant mieux - qu'ils n'ont pas lu le raciste et sexiste coran et ne prennent pas pour modèle leur prophète pédocriminel - c'est parfait - )

 

« L'école ne peut pas tout » ajoute et souligne le premier ministre, c'est exact d'autant plus s'il est décidé dans les programmes de ne plus rendre obligatoire l'enseignement des '' Lumières '' pour enseigner encore plus largement qu'auparavant le '' Fait religieux '' sans enseigner en contrepartie le '' Fait athée '' ni faire observer contre le terroriste ( entre autres : anti-athées ) Robespierre ( l'idole de Mélenchon ) et son Comité de salut public l'importance que revêt dans l'histoire de notre pays la vraie républicaine et féministe Olympe de Gouges tant par ses écrits et ses actes qui, dans cette période tragique, à elle seule représente l'honneur de la France

 

Mais que peut-on attendre de mieux d'un Premier ministre qui déclarait, dans une région de la métropole du coté de levant où le blasphème reste interdit, quant il choisit de dire qu'il « respecte tous les textes sacrés » ce qui sous-tend qu'il n'approuve pas la critique athée et féministe des lesdits textes ou n'accorde pas, dans notre société, à la pensée critique, au droit de penser une part égale aux religions – s'il le pouvait, c'est qu'il voudrait nous cacher le soleil...

 

En outre Manuel Valls entend fidéliser à l'école de la république pour renforcer notre pays - il faudrait dit-il : '' parer aux contournements insidieux de la carte scolaire qui minent notre pacte républicain '', ah oui, sans abroger le Concordat ni cesser de subventionner les écoles confessionnelles cela demande une explication de textes, mais aussi de se demander pourquoi d'égoïstes parents retirent leurs enfants de l'école laïque ?

 

Contrairement à la conclusion avancée par le Premier ministre à l'école et au collège je ne suis pas de ceux qui pensent que c'était mieux avant, et je n'en démordrais pas aussi longtemps que les pouvoirs publics et les rédacteurs n'inscrirons pas dans les programmes scolaires l'enseignement obligatoire du Fait athée* ( * : de l'antiquité à nos jours ), les '' Lumières '' et ne renforceront pas les disciplines du Grec et du Latin, c'est à dire autant de matières susceptibles de privilégier l'intérêt des enfants contre les idées antirépublicaines qui parcourent notre société – Crab – 19 Mai 2015

 

Suites : Les Lumières

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/les-lumieres.html

ou sur

http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/12/les-lumieres-5620621.html